MAGIC
LEAGUE

01.12.19
de Cyril


TOP RP
Novembre 2019



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ MAGIC LEAGUE #6 Les ARENES du DERNIER MONDE !
☆ Evénement #116 - Une mission de CYRIL ☆


Partagez
 

 Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Wallace McFly



« Toon pour un
et un pour toons ! »


Wallace McFly


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3370

Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia) _


Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Mar 30 Juil 2019 - 23:26

“Des gâteaux. Pour les braves. ”






Storybrooke, il y a quelques temps.


Il pleuvait beaucoup. C’était surtout ça qui restait en mémoire de Wallace, de ce jour là. C’était fou comme les souvenirs pouvaient devenir flous, comme en noir et blanc, quand ils étaient douloureux. Il venait de quitter littéralement Athéna au sens propre comme un figuré. Marchant sans vraiment aucun but réel dans les rues de Storybrooke. Pourquoi avaient-ils fait cela ? Pour la protéger. Son aventure dans le Palais des Songes avait été beaucoup trop douloureux. Il lui avait rappelé la fragilité du Survivant. Seul, on s’en sortait toujours. Seul, on ne perdait jamais personne. Seul, on souffrait beaucoup moins quand les autres disparaissaient. C’était ça, la véritable raison de son isolement dans le monde des Nuages qu’il s’était créé dans son monde.
La route était encore longue. Elle serait certainement semée d’embûches de plus en plus grandes. Et certains allaient mourir, il en était certain. Et ça… Il en avait peur. Pourtant, avant, il avait toujours été « immortel ». Mais cette notion, dans son monde remplit de guerre avait été très vite remise au goût du jour. Un Dieu, ça pouvait mourir. Et ça, s’était effrayant. Fermant les yeux, il inspira une grande bouffée, et l’instant suivant, il se téléporta. Soulagé d’un poids, mais qui marquait une fois de plus son manque de courage.

Storybrooke, aujourd’hui.


Marchant les mains dans les poches, Wallace semblait assez mal en point. En effet, pour un homme normal, il ressemblait à ce qui se rapprochait le plus d’un dépressif. Survêtement ancien adidas vert et blanc, tâché à de multiples endroits, teint assez pâle, barbe plus que naissante, yeux rougis, il avançait dans la rue, sans réel objectif. Sans se soucier des passants, il avançait, mains dans les poches. Par accident, il bouscula un homme, qu’il n’identifia même pas tellement son esprit était ailleurs.

« Hé, tu peux pas dire pardon du con ? »


Les mains dans les poches, le dos bossu et les sourcils froncés, Wallace continua d’avancer. Avec cette couleur, il ressemblait beaucoup à une tortue. Il n’était même pas certain d’avoir entendu l’homme parlé tellement il était absorbé dans ses pensées. L’homme, pourtant, le rattrapa et lui mit une main sur l’épaule et le força à se retourner avec violence.

« T’es sourd ? Oh, le dépravé ? Quand on bouscule les gens, on s’excuse. T’as pas l’air bien malin toi. Tu sais pas réellement à qui tu parles. »


Les mains toujours dans les poches, son regard balaya l’homme d’un seul regard et les déductions vinrent d’elle même. Cuir, gel, couteau apparent, rabaisser les autres, pour se paraître important. La caricature de l’idiot standard qui pense que le monde se lève tout les matins pour le porter. Soupirant, Hermès ouvrit la bouche, mais finalement se résigna, fit un vague geste de la main et se retourna à sa marche sans but. L’homme, très surpris par son attitude, se mit à courir dans son dos. Pour le frapper, très certainement. Ses pupilles se dilatèrent et ses sens développés rentrèrent en éveil. Esquivant le coup de poing en se décalant simplement sur la gauche, Hermès fronça des sourcils quand il manqua de tomber par terre.

« Ca va ? Vous ne vous êtes pas blessé ? »


Mais en guise de réponse, l’homme se contenta de sortir son couteau, qui dépassait de loin les lois en vigueur. Le fixant avec appréhension, Hermès se décala quand il voulut le planter. Posant sa main sur son poignée, son regard se fit subitement dur, et d’un ton assez sévère, il déclara :

« Vous n’auriez pas du faire ça. »


L’instant d’après, il téléporta l’homme au dessus du Loch Ness. Après avoir bien entendu le plouf et quelques touristes s’exclamer au loin « Nessie ! Nessie ! » Hermès se retéléporta dans la rue de Storybrooke, seul, réajustant le col de son survêtement comme si c’était un costard super classe. Tournant à droite immédiatement après, il entra dans une pâtisserie qu’Apollon lui avait recommandé, et il fronça les sourcils en observant la vitrine.

« Bonjour madame… Hm. Je voudrais… Un gâteau de chaque sorte s’il vous plaît. Et pour les gros, vous m’en mettrez une part. Je sors d’un moment difficile, et il me faut du sucre. Et du bon sucre. Alors je veux un peu de tout ! Ah si ! Mettez moi le gâteau du fond en entier. Le gros là, à trois étages. Je veux l’offrir à mon frère. »


Apollon serait ravi quand il viendrait le voir avec un gâteau qui faisait la moitié de sa taille. Les mains toujours dans les poches, il attendit qu’on le serve, comme si de rien n’était, alors que la cliente qui venait de partir lui jeta un regard très surpris.

« Quoi ? Gros soucis, grosse faim ! »





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Dressez vous sans relâche jusqu'à ce que les moutons deviennent des lions. H&H
En ligne

Amelia Peters



« Si on schtroumpfait ? »


Amelia Peters


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3925

Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia) _


Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Mer 31 Juil 2019 - 22:37

“Des gâteaux. Pour les braves. ”



Des clients spéciaux, quand on est dans le commerce, on en voit souvent, si bien qu'ils ne faisaient en général plus ciller Amelia. Comme le client était roi et qu'en royauté (féline, certes), elle s'y connaissait, la pâtissière savait comment agir et prendre suffisamment de recul si le client s'énerver contre des événements qu'elle ne pouvait pas changer, comme par exemple le fait que la glace fonde au soleil.
Mais des clients comme celui qui venait d'entrer, elle n'en avait jamais eu avant. Bien malgré, elle ouvrit des yeux tous ronds et manqua de faire pareil avec la bouche. Pourtant, elle comprenait le besoin de sucre en cas de coup dur : elle-même était une fervente adepte de la comfort food mais… pas en ses quantités, disons. Qu'allait-il advenir de sa glycémie ? Amelia ne voulait pas non plus être la cause avérée d'un diabète ou de cholestérol et elle se demandait aussi si elle avait assez de boites pour tout ça.
Dans tous les cas, satisfaire son nouveau client (au look négligé, nota Amelia en se rappelant les soucis qu'il avait évoqués brièvement) allait prendre du temps donc Amelia n'en perdit pas davantage et se mit au travail, commençant par le gros gâteau. C'était le plus encombrant et le plus lourd, presque aussi haut que 30 % de la hauteur de la pâtissière, en fait, à se demander pourquoi Amelia en faisait des comme ça.
- Je vais pas vous le cacher, ça va prendre un peu de temps, j'espère que vous en avez sinon vous pouvez repasser quand c'est prêt, je peux vous téléphoner, offrit la jeune femme de bon cœur et avec un sourire avenant.
Ca lui était déjà arrivé de le faire, parce qu'elle acceptait les commandes. Elle faisait même les livraisons, en fait. Ce qu'elle s'empressa d'ajouter :
- Où je vous livre mais alors il me faut au moins un acompte et bien sûr une adresse de livraison.
Pendant ce temps, en plus du gâteau à trois étages, elle avait cherché un éclair de chaque sorte, une tartelette au citron basilic et un mini opéra. Mais il restait beaucoup de choses à mettre dans des petites boites blanches estampillées du nom de la boutique, Amelia's.
- Dites-moi, poursuivit la jeune femme en continuant d'amasser les pâtisseries, je voudrais pas être indiscrète mais vous avez parlé d'un gros souci et vu la quantité de sucre que toutes les pâtisseries représentent… j'ai peur que vous ayez un plus gros souci à la fin. Peut-être que vous devriez trouver quelqu'un à qui parler de vos soucis ? Un ami ? Un psy ? Vous m direz ça dépend du souci, c'est vrai. Si vous voulez je peux vous écouter pendant que j'emballe tout ça.
Car ça lui arrivait aussi fréquemment d"écouter les clients au point de considérer que ça faisait aussi partie de sa fiche de poste, ce qui en fait n'était pas le cas. Mais au vu de la mine de l'homme qui attendait sa commande, Amelia n'était pas certaine qu'il veuille parler - à personne.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Funny Girl
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

Wallace McFly



« Toon pour un
et un pour toons ! »


Wallace McFly


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3370

Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia) _


Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Mer 7 Aoû 2019 - 11:28

“Des gâteaux. Pour les braves. ”






Hermès resta de marbre quand la dame lui parla. Clignant plusieurs fois les yeux comme un fantôme, il se saisit de l’éclair emballé et croqua dedans de manière impoli. Fronçant les sourcils et se rendant compte de son geste, il fit apparaître une liasse de billet à l’intérieur de sa veste et les sorties en les déposant sur le comptoir d’un air négligé, comme si c’était normal de fournir environ 500 dollars d’un seul coup.

« Gardez la monnaie, et si c’est pas assez, je peux en sortir une autre. »


Il avait dit cela sur le ton de la conversation, comme s’il avait été un véritable distributeur ATM. Mangeant l’éclair d’abord avec une mine morose, son visage s’éclaircit un peu quand il le termina, visiblement satisfait de la qualité du produit.

« Oh. C’est super bon ça. C’est pas sucré, on sent tous les parfums, c’est merveilleux. Peut être bien le meilleur truc qui me soit arrivé depuis longtemps... »


Oui, Hermès avait la fâcheuse tendance à ne pas trop écouter les autres, ou du moins sélectionner les informations. Pourtant, ce n’était pas pour paraître impoli, non. Quand ça le concernait, de manière général, ou qu’on lui faisait une remarque sur son attitude, son comportement ou sa santé, il avait tendance à ne pas trop écouter.

« Hm… Un adresse de livraison... »


Il se caressa la barbe, réfléchissant. C’était plus ou moins un vagabond. Parfois il était à Olympe, parfois chez Diane, parfois… Ailleurs dans le monde. Mais il n’avait jamais eu de maison à lui. D’ailleurs, il ne connaissait pas l’adresse exacte de sa sœur.

« J’ai un problème. J’ai qu’une adresse possible. Mais si je l’envoie là-bas, mon frère va tout manger. Je le connais, il ne résiste pas au sucre non plus. Je ne trouverai que des boîtes vides ! Le mieux c’est de convenir d’un endroit... »


Il caressait toujours sa barbe. Rêveur. En fait, il trouva sa remarque très stupide, car convenir d’un endroit revenait à donner une adresse. C’était très décalé et un peu stupide. Clignant des yeux, il se rendit compte de sa bêtise et finit par dire.

« Le mieux, c’est de le mettre au nom de ma sœur, Diane Moon. Je suis sûr qu’il n’y touchera pas ! »


Notant l’adresse sur un bout de papier, son écriture était parfaite et penchée. Tendant le papier, il cligna encore des yeux, comme si il cherchait quelque chose dans son esprit. Ah, oui, c’était bon. Il n’avait pas encore répondu à la question concernant son problème.

« Rupture difficile, dirons nous. Mais ça va passer, ne vous inquiétez pas pour moi. Ca passe toujours. »


Marquant un temps de pause, il mit les mains dans ses poches. Plusieurs minutes passèrent, où Hermès se contenta de regarder la vitrine, distrait. Très distrait. Un seul grain de café sur un éclair au café était en mesure de le déconcentrer. Mais ce grain de café sur un éclair au café, c’était quand même quelque chose. Après quelques minutes, il se rappela enfin qu’il n’avait pas fini sa réponse.

« Un psy ? C’est quoi exactement ? C’est pas un type de pokémon ? J’ai acheté une nintendo la semaine dernière et j’ai découvert ce jeu, il est vraiment génial. Y’a des psy dedans. Mais je vois pas en quoi ils vont m’aider. Oh, oui, je pourrai aussi en parler à ma famille, ou mes amis, c’est vrai. Mais vous savez, ils ont leurs problèmes, et c’est inutile de les déranger avec ça. Je pense que ça vaut vraiment pas le coup. Oh c’est fout, vous avez vu ces billets de 20 dollars, c’est Andrew Jackson dessus. Je l’ai connu, c’est un sacré con. Enfin là d’où je viens, s’en été un. J’ai lu un article comme quoi ils allaient changer d’effigie. Ils vont mettre Harriet Tubman dessus l’an prochain. Ca c’est vraiment cool. Une vraie femme. Adorable qui plus est. »

Les mains toujours dans les poches, Hermès se félicita d’avoir détourner la conversation de manière aussi subtile. Il se considéra même l’espace d’un instant comme un génie. Oubliant le fait qu’il venait de dire qu’il connaissait plus ou moins deux personnes mortes il y a plusieurs centaines d’années.

« Vous avez du café ? Ce grain de café me tape dans l’oeil depuis beaucoup trop longtemps. »





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Dressez vous sans relâche jusqu'à ce que les moutons deviennent des lions. H&H
En ligne

Amelia Peters



« Si on schtroumpfait ? »


Amelia Peters


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3925

Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia) _


Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Mer 7 Aoû 2019 - 23:08

“Des gâteaux. Pour les braves. ”



Ca arrivait que les clients commencent à manger leur commande au maqasin et ça ne gênait pas réellement Amelia. C'était d'après elle plutôt bon signe, en fait ! Et du moment que le client payait, elle ne voyait pas pourquoi en faire tout un fromage - d'autant que ce n'était pas son rayon. Mais ce à quoi elle n'était pas habituée, c'était à ce que ledit client sorte de nulle part (enfin de la poche intérieur de sa veste mais ça restait très troublant) une aussi grosse liasse de billets.
- Waouh… Ca fait quand même beaucoup. Je… faudra que je vois si c'est pas trop. Vous êtes sûr que je ne dois pas vous rendre l'éventuel surplus ?
Avec sa tenue, il ne donnait pas l'impression d'avoir tellement de moyens, mais c'était peut-être voulu. Il cherchait peut-être à l'impressionner, d'une façon ou d'une autre, ou alors il était toujours comme ça.
En tout cas, il était content de sa dégustation et pour la commerçante c'était le point essentiel.
- J'espère quand même que vous exagérez la situation même si votre satisfaction fait la mienne, répondit Amelia avec gentillesse. Même si, je dois quand même vous avouer que je suis une fervente adepte de la comfort food alors je comprends. Quand ça va, je mange et ça va un peu mieux.
Amelia aurait pu déblatérer sur le sujet un moment mais si son client déprimait, ce n'était pas une bonne idée. De toute façon, avec la demande qu'elle avait faite pour gérer sa commande, elle tomba sur une information bien plus intéressante qui retint toute son attention - et expliquait la liasse de billets.
- Oh, vous êtes le frère de Diane, c'est cool ! Donc elle a pas qu'Apollon comme frère, c'est bon à savoir. Mais alors ça veut dire que vous êtes un dieu ! Olala mais que d'honneur pour ma petite pâtisserie !
Cette nouvelle avait enclenché les ressorts d'Amelia qui était toujours ravie de connaitre les amis des amis ou encore mieux, leur famille. Elle avait rencontré Diane lors d'une aventure en 2015 au royaume des morts, aventure durant laquelle elle était aussi morte mais que temporairement (heureusement !) et l'avait revue notamment pour aider Apollon à faire des crêpes - sans que ce soit réellement un succès car le dieu des arts était aussi doué que son mari en cuisine, c'est-à-dire pas du tout.
Amelia appréciait Diane qui lui rappelait un peu des sœurs les plus sérieuses mais en blonde et en divine avec un plein de problèmes de déesse. Et un frère boulet, pas des sœurs. Mais elle n'avait jamais entendu parler de ce frère-là - bien que Diane ne lui doive pas un historique complet de sa famille.
- Merci pour l'adresse, répondit-elle très enjouée en récupérant l'adresse de Diane fraichement notée.
Et comme il avait décidé de se confier, Amelia prit rapidement un air plus compatissant et l'écouta attentivement avant de poursuivre (tout en empaquetant sa marchandise).
- Je suis navrée. C'est jamais agréable comme moment et la plupart des gens disent "oh mais tu retrouveras quelqu'un" ou "c'est pas une grosse perte" et ce genre de choses… Moi je pense qu'on devrait pas dire ça, ça peut être un vrai deuil parfois et faut laisser faire le temps. Malheureusement.
La jeune femme fronça les sourcils quand il commença à parler des Pokémons puis de totalement autre chose car même si elle cherchait elle ne voyait pas le début. Alors, consciencieuse et pleine de bonne volonté, elle reprit du début :
- Je crois que vous confondez, un psy c'est une personne à qui on parle quand ça va pas. On appelle aussi ça des psychologues. C'est un peu cher mais y a des gens que ça aide vraiment. Enfin je suppose que Pokémon peut aider à d'autres choses aussi. Mais, je crois, si je peux me permettre, que détourner la conversation sur des gens que je ne connais pas, ça va pas réellement vous aider, constata-t-elle en essayant de se rappeler du nom de la personne sur les billets devant elle tout en devant se rappeler aussi de quels gâteaux étaient déjà dans des boites. Si vous voulez pas en parler, ça me va et merci pour les noms, j'irai voir sur internet qui étaient ces gens.
Puisqu'elle connaissait des dieux, ça ne l'étonnait pas qu'il ait pu connaitre des gens morts depuis longtemps pour les vivants du temps présent. C'était autre chose qui l'avait interpellée mais comme il avait aussi demandé du café, Amelia s'occupa d'abord de ça.
- Je reviens, j'ai toujours du café à l'arrière, j'en bois pas mal, je dois dire.
La jeune femme partit dans un pas énergique et se dépêcha de trouver un mug où verser le liquide brun et brûlant avant de revenir, en courant un peu moins pour ne pas renverser. Elle posa la tasse devant son client et continua d'aller et venir avec boîtes et gâteaux.
- Alors comme ça vous venez pas de ce monde ? Donc cette Diane n'est pas réellement votre sœur, ou bien ? Ca se peut peut-être, je sais pas trop comment tout se passe chez vous. Et du coup c'est comment votre monde ? Si ça vous embête pas d'en parler.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Funny Girl
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

Wallace McFly



« Toon pour un
et un pour toons ! »


Wallace McFly


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3370

Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia) _


Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Mar 13 Aoû 2019 - 11:40

“Des gâteaux. Pour les braves. ”






Mangeant une religieuse comme un enfant qui boude, Hermès fixa Amélia pendant plusieurs minutes. Finalement après plusieurs mastications, un sourire apparu. Elle était gentille avec lui, alors il se devait d’être un peu moins… Sauvageon.

« Oui c’est ça. Enfin, technique ce n’est pas ma sœur contrairement à Apollon. Bref, c’est tout comme hein. Oh, je suis moins célèbre que Lebron James je pense. Si il était rentré dans la boutique, là oui vous auriez pu être honoré ! »


D’ailleurs, aussi bizarre que cela puisse paraître ; il se retourna pour voir si le vrai Lebron James ne rentrait pas. Non. Personne. Il n’avait toujours pas de dons d’invocation. Quand elle parla de ce que disait la plupart des gens sur les fins de relations, Hermès eut un léger sourire. Surtout lorsqu’elle parla de deuil. C’était plus vrai pour eux, car quand ils s’alliaient à des mortels dont ils tombaient amoureux, la rupture se faisait généralement lors de leur mort. Combien de femmes avait-il perdu ainsi ? Dans le cas d’Athéna, par contre c’était différent puisqu’elle était immortel. Se grattant la tête, il préféra répondre de manière basique.

« Ouais. Et une de perdue, dix de retrouvées… Et elle te méritait pas… Etc etc. Mais vous avez raison, seul le Temps peut y faire quelque chose. En attendant je vais profiter de la vie ! A commencer par les meilleurs pâtisseries du monde ! J’en ai jamais mangé des comme ça ! Je vais venir tous les jours. »


Il hocha la tête de manière affirmative, prouvant ainsi qu’il viendrait bien tous les jours. Oh, pas forcément la dévaliser à chaque fois. Mais goûter un peu de tout. S’il n’avait pas l’occasion de le faire aujourd’hui. C’était peut être tout gâcher, pensa-t-il… S’il goûtait tout maintenant… Est-ce qu’il aurait envie de venir la revoir, alors qu’elle était super sympa ? Le dilemme était cruel. Clignant des yeux, il se reconcentra sur la conversation. Parfois, les gens lui parlaient et il les oubliait. Ca pouvait paraître très impoli, mais c’était plus fort que lui. Clignotant encore des yeux, Wallace fixa Amélia et fronça les sourcils.

« Psychologique je croyais que c’était tout ce qui était à la campagne. »


Ricanant à sa propre blague qu’il trouva super drôle, il croqua à nouveau dans la religieuse. Peut être devrait-il commencer à faire du Stand Up, songea-t-il.

« Haha. Merci des conseils, c’est très gentil. Oh je manque pas d’argent, je peux en faire apparaître autant que je veux. Mais bon, j’ai peur que même le psychologue n’arrive pas à tout comprendre. Certains concepts échappent aux mortels… C’est pas contre vous hein ! Mais vous avez des avantages qu’on a pas. Comme avoir connu vos parents correctement, avoir moins de recule sur la vie pour pouvoir en profiter pleinement… Hm… C’est déjà pas mal. Ah, si vous pouvez vous reproduire, et ça c’est pas donné à tout le monde. Je peux pas avoir d’enfant. Enfin là encore, en théorie. »



Plus Hermès parlait, plus les sujets partaient dans tous les sens. Il était comme ça, électrique, dispersé, et très dur en concentration (comme le joueur d’ailleurs au passage, là dessus il me ressemble comme deux gouttes d’eaux xD). La voyant revenir avec le café, il se frotta les mains et fit apparaître deux fauteuils et une table basse en plein milieu de la boutique. Il avait hâte de discuter avec elle ! Elle était vraiment super intéressante.

« Oh, mon monde est détruit. Il ne reste plus rien, je suis un des derniers survivants. Ce monde là m’est inconnu. Beaucoup de chose sont semblables, mais beaucoup de choses sont aussi très différentes... »


Normalement, Storybrooke était pour lui en Australie. Déjà, c’était perturbant, car le Main et l’Australie n’avait pas réellement le même climat et la même population.

« Pour Diane, j’ai répondu ! Et pour la femme que j’aimais, c’est Athéna. Techniquement c’est pas ma sœur, mais si je considère Diane comme ma sœur, alors on peut dire que Athéna aussi. Et là, ça devient dégueulasse. »

Il la fixa, droit dans les yeux, puis finalement il éclata de rire et lui tapota l’épaule.

« Je plaisante. Et vous, qu’est ce que vous faites dans la vie ? Enfin je veux dire, vous vendez des gâteaux, mais à part ça ? Hm ? Vous étiez quoi dans le monde des contes d’ailleurs… ? Votre aura ressemble à ceux des Lions. »





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Dressez vous sans relâche jusqu'à ce que les moutons deviennent des lions. H&H
En ligne

Amelia Peters



« Si on schtroumpfait ? »


Amelia Peters


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3925

Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia) _


Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Mar 13 Aoû 2019 - 23:51

“Des gâteaux. Pour les braves. ”







Amelia se demanda si elle devait l'avouer ou pas et décida finalement d'être honnête car c'était ce qu'elle apprenait à ses enfants :
- En fait je sais pas qui c'est Le Bon James donc… Mais comme vous dites qu'il est connu si un jour il passe je vous promets d'être honorée, ajouta la jeune femme pleine de bonne volonté. Mais pour être totalement honnête, même si vous êtes pas ce type connu, je suis honorée que vous aimiez mes pâtisseries. Je serai ravie de vous compter dans mes clients fidèles !
Et elle était évidemment sincère, ainsi que heureuse de voir qu'il essayait de prendre la fin de son histoire avec philosophie. Amelia ne savait pas trop comment les choses de l'amour se passaient pour les dieux. Peut-être que si elle avait rencontré Aphrodite et qu'elle n'avait pas été intimidante (ce dont, dans sa conception des choses, Amelia doutait) la pâtissière lui aurait demandé. A Hermès, elle ne se sentait pas le cœur - littéralement et métaphoriquement. Ce n'était pas le moment, ce qui comptait c'était qu'il soigne sa blessure.
Pour le moment, il était plutôt amusant, même si Amelia ne comprenait pas toutes ses références. Elle lui souriait car elle appréciait néanmoins sa compagnie. Il n'était pas avare en informations et ça aussi ça plaisait à la commerçante curieuse avec qui il avait choisi de parler.
- Je pensais pas que les dieux voyaient des avantages à la mortalité, avoua-t-elle tout en réfléchissant à ce point de vue. Nous on sait qu'on a maximum cent ans devant nous et après c'est fini même si on a pas tout accompli. Vous avez plus de temps, ça peut être pratique. Et des pouvoirs, ça aussi c'est pratique. C'est triste cela dit que vous ne connaissiez pas vos parents et encore plus que vous ne puissiez pas l'être. Cela dit, y a toujours l'adoption. Si j'avais pas pu avoir des enfants biologiques j'aurais adopté. On les aime pareil, en fin de compte. C'est pas l'ADN en commun qui fait que. Non ?
Amelia cherchait toujours l'approbation de son interlocuteur quand elle avançait une théorie qui était sienne parce qu'elle craignait souvent de passer pour une idiote. Le ridicule était quelque chose qu'elle cherchait à éviter - et même en y mettant une bonne partie de son énergie ça ne fonctionnait pas toujours.
Cela dit, Hermès n'avait pas l'air dans le jugement, plutôt dans l'extravagance. Un peu comme Amelia mais en divin. La jeune femme manqua presque de lâcher le café qu'elle rapportait en voyant le mini salon qui venait d'apparaitre dans sa boutique. Elle hésita à demander s'il le renverrait d'où il venait une fois qu'ils auraient fini, se voyant mal accueillir beaucoup de clients dans sa boutique avec quelque chose de si imposant en plein milieu. Imposant mais joli, nota toutefois la pâtissière.
Amelia s'installa dans un des fauteuils qu'elle trouva très confortable et se figea presque aussitôt quand Hermès déclara qu'Athéna était sa sœur. Elle était bien sûr ouverte d'esprit et savait que dans la mythologie c'était courant. Mais elle fut rassurée et plus détendue quand elle apprit qu'il la faisait marcher et qu'elle avait couru, comme souvent.
- De toute façon même si c'est vrai on est pas censé juger les gens, fit observer la jeune femme.
Amelia n'était pas trop étonnée qu'il était deviné quelle avait été son identité avant - Hermès était un dieu, de son point de vue il était surpuissant alors c'était normal.
- A part ça je m'occupe de mes enfants et j'essaye d'être présente dans la vie de mes sœurs pour m'assurer qu'elles sont heureuses. Des fois je brode devant la télé, le soir. Et oui, je viens de la savane mais vous craigniez rien avec moi ! assura-t-elle en riant. J'fais peur à personne, j'étais un ersatz de lionne, y a rien de spécial à en dire. J'suis mieux dans ce monde, y a des trucs à y faire pour les gens comme moi. Vous j'suis sure que vous pouvez faire peur et que vous volez et que vous faites un tas de trucs que je peux pas imaginer ! J'ai pas raison ? Ca doit être ennuyeux quand on vous dit 'oh moi j'aime bien Céline Dion et les comédies romantiques".
C'était d'ailleurs deux choses qu'elle aimait - mais tout le monde pouvait le deviner en l'observant.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Funny Girl
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

Wallace McFly



« Toon pour un
et un pour toons ! »


Wallace McFly


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3370

Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia) _


Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Mar 27 Aoû 2019 - 10:48

“Des gâteaux. Pour les braves. ”






Croquant toujours dans la religieuse avec appétit, Hermès la termina rapidement. C’était pas trop sucré, et il adorait ça. C’était moderne. Fronçant les sourcils quand elle lui parla de la mortalité, il se mit à ricaner :

« Bien sûr qu’on les aime pareil. Mais réfléchissez bien… Je viens de vous dire que la mortalité pouvait être très dur pour nous, dans le sens où effectivement, on perd souvent nos compagnes… Mais… Qui a envie de perdre un enfant ? De le voir grandir, et surtout vieillir et mourir. Je pense que c’est trop douloureux pour être vécu. Donc si un jour j’ai une progéniture, c’est dans l’unique condition où elle est comme moi, éternel ! »


Assis dans le fauteuil, Hermès mit les mains devant lui, comme un grand sage qui voulait se donner classe et importance. Fronçant des sourcils quand elle lui déclara qu’elle ne jugeait pas, il se mit à ricaner joyeusement comme un enfant quand elle lui déclara qu’elle ne le jugeait pas.

« Allons, soyez honnête, on juge toujours sans le vouloir intérieurement. Sage sont ceux qui ont simplement la présence d’esprit de ne pas le dire à voix haute ! Mais oui, c’est un peu complexe dans la famille. Je crois qu’en fait, il nous faut tous un psychologue ! »


Toujours dans son fauteuil, il l’écouta parler de sa vie. Enfin, de premier abord, on avait l’impression qu’il n’écoutait pas. Hermès avait la faculté de paraître très distrait. Le moindre bruit de la rue lui faisait tourner la tête et lui donnait une expression d’enfant qui venait de découvrir un nouveau jouet. A un moment même, il se surprit à jouer avec une petite mouche. Mais ce n’est pas pour autant qu’il n’écoutait pas. D’ailleurs, alors certainement qu’Amelia pensait qu’il ne lui répondrait pas, Wallace répondit d’un ton rêveur.

« Vous êtes très famille. C’est bien, c’est une qualité. Les gens heureux sont ceux qui prennent soin des autres, croyez moi. »


Son regard se posa sur elle et une certaine mélancolie passa dans ce dernier. Lui, avait été beaucoup trop absent pour les siens, contrairement au Apollon de son monde. Ce qui était paradoxal, car ce dernier était mort et lui encore en vie. A croire que ceux qui survivaient étaient les fuyards. Cette pensée lui fit légèrement contracter la mâchoire. Il s’en voulait encore. Passant une main sur ses sourcils comme s’il réfléchissait, il répondit encore :

« Ce monde est bien, c’est vrai. Et vous avez tort sur un point. Oui, je peux faire des trucs cools, oui, je peux aussi être effrayant. Ce n’est pas pour autant que ma vie est passionnante par rapport à celle des autres bien au contraire… C’est dans la simplicité que se trouve le bonheur, croyez moi... »


C’était vrai. Tout ce qui avait touché sa vie de prêt ou de loin et qui avaient été en rapport avec les dieux avaient toujours été complexe et mauvais. Certains souvenirs étaient positifs, mais c’était généralement les plus simples. De simples moment passé en famille.

« Je sais ce qu’est une comédie romantique, par contre Céline Dion, je ne connais pas du tout. C’est une divinité abstraite vénérée par les mortelles ? Elle a un prénom d’une personne qui a essayer de se diviniser ! »

C’était vrai. Céline, et Dion, mit bout à bout, c’était super classe. Seuls les dieux avaient autant de classe dans leurs noms. Mais étant donné qu’il ne la connaissait pas, ce n’était certainement pas un membre de sa famille. Peut être le gourou d’une secte. C’était monnaie courante ce genre de chose. Rêveur, son attention diminua à nouveau et son regard passa plusieurs fois à l’extérieur, puis à l’intérieur. Posant une main sur l’accoudoir et soutenant son menton, il fixa Amelia d’un regard étrangement distant. Un peu flou. Puis, comme s’il venait de se réveiller d’une micro-sieste, il cligna plusieurs fois des yeux et finit par dire :

« Oh, désolé. Ce genre de truc m’arrive assez souvent. Je suis rêveur. Hm… Vous brodez ? C’est pas monnaie courante dans ce monde ! Enfin surtout à cette époque ! Je veux pas vous décevoir, mais je crois même que c’est un peu ringard. Ce qui est étrange car à une époque, c’était très à la mode. Je suis sorti avec une comtesse en brodant. C’était vraiment fun. »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Dressez vous sans relâche jusqu'à ce que les moutons deviennent des lions. H&H
En ligne

Amelia Peters



« Si on schtroumpfait ? »


Amelia Peters


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3925

Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia) _


Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Mar 27 Aoû 2019 - 23:41

“Des gâteaux. Pour les braves. ”







Amelia n'avait pas considéré les choses sous cet angle et se trouva idiote de ne pas l'avoir fait puisqu'elle avait deux enfants. Elle opina en silence pendant quelques instants, le temps d'analyser les choses telles qu'Hermès les décrivaient. Elle n'osait imaginer la douleur que ce serait pour elle de perdre Velma ou Declan. C'était en effet contraire à ce qu'on appelait l'ordre des choses, profondément injuste, aussi, mais depuis le temps, Amelia savait que dans cette vie, rien n'était jamais réellement juste.
- Je comprends, finit-elle par rétorquer. Ceci étant dit ça ne me ferait pas plus plaisir de perdre quelqu'un de plus vieux. Ca fait rarement plaisir, la mort, non ? Enfin, je dis peut-être des bêtises, car j'ai rencontré Hadès, une fois, et… c'est le dieu des morts, non ? Alors… c'est peut-être pas une mauvaise chose pour tout le monde ? avança la pâtissière tout en sachant qu'elle donnait son avis sur quelque chose qui la dépassait.
Et pas qu'un peu ! Mais il ne lui en tiendrait peut-être pas rigueur comme elle ne lui tenait pas rigueur de ce qu'il avait pu dire. Amelia n'était pas certaine d'être de son avis sur le jugement. Elle savait à titre personnel qu'elle tâchait de ne pas le faire - mais elle se savait aussi faillible et des fois, de fait, ne pouvait pas s'en tenir à son principe. Amelia avait toujours l'excuse de son humanité, contrairement au dieu face à elle.
- Tout Storybrooke a sans doute besoin d'un psy, mais d'un bon psy, fit remarquer la jeune femme d'un air pensif.
Après ce qu'ils avaient vécu, entre malédiction, boucle temporelle et fausse identité, c'était tout à fait normal. Malgré tout, Amelia savait sa vie routinière et même si elle ne s'en plaignait pas la plupart du temps, elle espérait ne pas être aux yeux du monde seulement bonne à faire des gâteaux et des câlins. Malheureusement, elle était un second rôle, un comic relief, dans le film de la vie auquel elle prenait part et savait qu'elle n'avait pas l'étoffe des héros. Amelia était juste Amelia, pas une personne destinée à de grandes choses - elle aurait bien aimé, ça lui aurait sans doute donné confiance, mais ce n'était pas le cas.
Tout le monde ne pouvait pas être un héros sinon il n'y aurait pas de héros.
Cependant, l'avis de Wallace peinait à la convaincre entièrement.
- C'est vrai la plupart du temps, reconnut-elle, mais à trop être dans la simplicité on peut s'encroûter et devenir ennuyeux. Ou blasé, c'est sans doute pire, ajouta la jeune femme plus pour elle que pour son interlocuteur. Céline Dion c'est juste une chanteuse québécoise qui a pas mal de succès. Je vous en veux pas de pas connaitre mais vous devriez regarder Titanic, elle a chanté le générique de fin et c'est un vrai tube, ne put s'empêcher d'affirmer Amelia.
Elle avait l'impression que Céline était restée relativement simple et ne jouait pas trop les divas - ou les déesses - mais elle ne la connaissait pas personnellement alors l'inverse était possible. Sans compter que certains fans hardcore la vénéraient peut-être, en effet.
- Je crois que c'est Michael Jackson que certains prennent pour un dieu. Mais ce n'est pas mon cas. C'était un sale type.
Le visage si avenant d'Amelia s'était renfrogné à cette pensée avant de se détendre de nouveau mais comme Wallace était d'un tempérament rêveur, il était possible qu'il n'ait pas fait attention. Pourtant, Michael Jackson étaient de ces rares personnes qui n'inspiraient pas de sympathie à Amelia, ce qui était assez rare pour être souligné. Alors Amelia se mit aussi à songer à diverses choses, en attendant son retour sur terre (métaphorique… normalement), notamment au fait qu'elle n'avait pas fini d'empaqueter les échantillons qu'il avait demandés. L'espace d'un instant, la pâtissière songea à s'y remettre mais ce fut à ce moment qu'il reprit la parole. Et Amelia lui accorda donc toute son attention peu étonnée de ce qu'il avait à dire de la broderie.
- Beaucoup de gens pensent comme vous mais les loisirs créatifs reviennent à la mode, assura Amelia. C'est comme la mode, tous les 20 ou 30 ans on ressort la même chose et on fait croire que c'est neuf. Vous aviez pas vu le retour des pattes d'éléphant au début des années 2000 ? Et puis en quelques millions d'années - pas des milliards, n'est-ce pas ? - vous avez dû faire des choses beaucoup moins à la mode !
Amelia avait très envie de savoir ce qu'il avait pu faire qui paraitrait un peu loufoque aujourd'hui mais ne demanda pas explicitement.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Funny Girl
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

Wallace McFly



« Toon pour un
et un pour toons ! »


Wallace McFly


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3370

Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia) _


Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Lun 2 Sep 2019 - 18:08

“Des gâteaux. Pour les braves. ”






Clignant plusieurs fois des yeux, Hermès mit un léger moment avant de répondre. Quand il reprit la parole, c’était avec une voix lente et mesurée, car le sujet était assez délicat.

« Je ne sais pas, en théorie, je ne peux pas mourir. »


Pourtant, il avait vu tous les gens de son monde mourir. C’était un paradoxe. Un vrai. Ils avaient été immortels, et pourtant, ils n’étaient plus de ce monde. C’était quelque chose d’assez complexe, et dont la réponse n’avait lieu que lorsqu’on la côtoyait. Dans le Palais des Songes, il l’avait effleuré, et ça avait amplement suffi. A ce souvenir, il fit une légère moue.

« Le Titanic ? J’étais dessus quand il a coulé. C’était un beau projet, comme le Zeplin. Y’en aura d’autres. J’ai vu aux infos qu’ils parlaient d’aller sur Mars, ou même d’un train appelé l’Hyperloop. C’est le genre de projet qu’on ne devrait faire qu’en présence du Dieu Messager vous voyez. La roue était un beau projet. L’avion aussi. »

Ricanant en se remémorant plusieurs vieux souvenirs, il soupira de mélancolie, légèrement absent. Assis dans son fauteuil, il fixa Amelia avec intensité. Cette fois-ci, son regard vert émeraude se fit un peu plus perçant et il se concentra sur l’aura de son hôte. Elle était véritablement intéressante, et ce qui était le plus marrant, c’est qu’elle n’était pas du tout consciente de son potentiel.

« Pour être un faux-Dieu, il suffit surtout de beaucoup de mise en scène. Pour être un vrai Dieu, il suffit d’avoir un parent Nymphe et un parent Titan, d’après ce qu’on m’a dit. Pas sur que votre Mickey Jacksoon soit de cette catégorie là, ça ne me dit rien du tout. Après, à vrai dire, nous aussi on a notre lot d’enfoirés, rassurez vous ! »


Hermès leva le doigt d’un air amusé pour appuyer son propos. C’est vrai. Zeus était un enfoiré, Dolos était un enfoiré. En fait, un vieux adage disait que dans le monde, il existait 30 % de cons. Si vous en trouviez plus, généralement, cela voulez dire que vous en faisiez parti. 

« Oui. Un jour, j’ai pensé qu’arriver à une soirée sans toge pouvait être amusant. Les Romains ont trouvé ça tellement cool qu’ils ont créé les orgies. Ca a entraîné la décadence et la chute de l’Empire. Des vies brisés, un Empire saccagé, tout ça pour une soirée à poil. C’est un peu déroutant. Mais on s’habitue aux boulettes quand on est un Dieu. On en fait beaucoup, surtout moi, et vu qu’on est éternelle, statistiquement, on a plus de chance qu’elles restent gravés dans l’Histoire. »


Chez lui, c’était différent. Mais par exemple, il savait qu’ici, c’était Athéna qui avait tué Hitler. D’après ses sources, elle avait agi par colère, et par rage de voir un peuple exterminé. Elle avait dérogé à la règle de ne pas intervenir dans les affaires des Hommes. Et aujourd’hui encore, il avait lu dans un livre que sa mort avait été plus que suspecte. Leurs actes avaient des conséquences assez lourdes, parfois.

« Et vous ? Vous avez toujours été pâtissière depuis que vous êtes ici ? C’est la Malédiction qui vous a donné ce don, ou vous avez du apprendre sur le tas ? Non, parce que vos gâteaux sont merveilleusement bons. J’en ai jamais mangé des aussi bon. Même à certaines cours royales. Exquis. Vraiment. Ne changez surtout pas de métier ! »


Puis, comme il en avait l’habitude, il revint sur un sujet précédent. Ca lui arrivait beaucoup. Car on pensait qu’il n’écoutait pas. Mais en réalité, Hermès était tellement absorbé dans ses rêves qu’il ne répondait pas tout de suite.

« Vous connaissez Hadès ? Hm. Effectivement parfois il n’est pas très sympathique. Mais il ne faut pas lui en vouloir. Il s’est fait tout seul. Et si un jour on a des problèmes, on peut être sûr d’une chose, c’est lui qui nous en sortira. Même si généralement les problèmes viennent aussi indirectement de lui. C’est très paradoxal. »


Songeur, il pensa à Elliot. Qui avait certainement été une de ces plus grandes merveilles et erreurs à la fois. La tête posée dans sa main, il resta un long moment dans le silence, absorbé dans ses pensées, tout en écoutant Amelia en même temps, bien évidemment.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Dressez vous sans relâche jusqu'à ce que les moutons deviennent des lions. H&H
En ligne

Amelia Peters



« Si on schtroumpfait ? »


Amelia Peters


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3925

Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia) _


Actuellement dans : « Si on schtroumpfait ? »


________________________________________ Lun 2 Sep 2019 - 23:35

“Des gâteaux. Pour les braves. ”






Amelia digéra l'information avec un air très concentré. "En théorie", répéta-t-elle mentalement plusieurs fois. Ca voulait dire quelque chose, qui était à la fois assez simple et compliqué : Hermès pouvait mourir mais pas si facilement que ça. Comme les démons de niveau supérieur dans Charmed mais sans le côté démoniaque. A priori. La pâtissière se targuait d'avoir du flair et elle ne sentait rien de mauvais chez Wallace, tout juste peut-être quelques plaisanteries inoffensives.
Elle jugea cependant bon d'abandonner la réflexion au risque de réveiller des blessures. Il avait pris un air tellement sérieux qu'Amelia supposait qu'il connaissait aussi la perte divine. D'ailleurs, s'il n'en avait pas fait la douloureuse expérience, peut-être qu'il n'aurait pas pu savoir que son immortalité n'était que théorique ?
Avant que cette idée ne prenne toute la place dans son esprit, la pâtissière la laissa tomber au profit du Titanic :
- Mais c'était pas celui avec Kate et Leo donc c'était sans doute moins bien. Pas de regret, décréta-t-elle avec certitude. Vous savez, si les projets actuels des Hommes en matière de transport vous intéresse, j'suis sûre que vous pouvez aller vous en mêler incognito. Bon peut-être pas pour Mars parce que vous n'êtes pas le dieu des aliens mais l'Hyperloop, peut-être ?
Amelia n'avait bien sûr aucune idée de quoi elle parlait. Hyperloop était un mot qu'elle entendait pour la première fois. Mais elle estimait le contexte suffisant à l'émission d'un avis. Elle aimait à penser, aussi, qu'elle faisait un peu illusion et ne passait pas pour une totale idiote.
D'ailleurs, Amelia profita de ses connaissances (maigres) de la mythologique grecque (qu'elle savait ne pas être le reflet exact de la réalité) pour rebondir sur la suite des propos d'Hermès :
- Oui, il parait. Je pense que la mythologie antique c'était les premiers soaps de l'humanité. Oh je sais que tout n'est pas vrai dedans, hein ! Mais toute légende a un fond de vérité, non ? Je suis presque sûre que quelqu'un a dit ça, un jour, assura la jeune femme. L'épisode de la création des orgies, par exemple. Ca aurait fait un malheur après quelques saisons. Avec un arc narratif un peu déprimant en fin de compte, certes, concéda la pâtissière en songeant à la disparition de l'Empire romain.
Qui n'était en fait pas le seul empire à avoir fait son temps après un moment. C'était peut-être normal. Peut-être qu'à n'importe quelle échelle la décadence était inévitable. Ce n'était pas forcément agréable que de parvenir à cette conclusion. Parler de pâtisserie, en revanche, et surtout recevoir les compliments d'un dieu qui n'en était pas à son premier éclair (et avait pu connaitre son inventeur, en plus) était bien plus délicieux. Amelia accueillit le compliment avec ravissement. C'était pas tous les jours qu'on la mettait avant les recettes des cours royales !
- C'est dans mes faux souvenirs, expliqua-t-elle avec humilité. Faut croire que pour du toc c'est de la qualité. J'sais pas vraiment faire autre chose alors je continue car j'ai pas le diplôme pour être psy ou un autre truc plus distingué. Et puis je l'aime bien ma boutique. Je sais que c'est pas vraiment arrivé mais je me rappelle que je l'ai achetée avec mes propres économies, sans l'aide de personne. Si c'était vraiment arrivé, j'en serais plutôt fière.
Tout en parlant, elle avait balayé du regard ce décor pourtant si familier, aux murs jaune pâle pour réchauffer l'atmosphère au gré des saisons.
- En tout cas je note votre conseil, sourit-elle en reportant son attention sur son invité. Vous savez quoi ? reprit subitement Amelia. Hadès m'avait fait cette impression. D'attirer les ennuis, à lui et aux autres, et de savoir les résoudre aussi. On doit pas s'ennuyer avec lui… enfin, je suis pas en train de dire qu'on s'ennuie avec vous, hein ! Parce que je m'ennuie pas du tout, là, tout de suite. Mais que je sache le dieu de l'ennui, il existe pas, alors ça doit être pour ça. Les humains de l'ennui, par contre… Enfin bref, je devrais peut-être reprendre l'empaquetage de vos pâtisseries au lieu de parler de choses dont je ne sais rien, conclut Amelia en se levant pour reprendre son ouvrage là où elle l'avait arrêté.
Indéniablement, elle parlait trop. Par chance, elle s'occupait de nouveau les mains et avec cela un peu d'esprit, suffisamment pour ne pas le souler de paroles.
- Vous pouvez rester assis sur le mobilier que vous avez fait apparaitre, vous êtes bienvenu.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Funny Girl
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

Contenu sponsorisé








Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia) _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Une tonne de gâteau s'il vous plaît (Amelia)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ La Pelle à Tarte