« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)


Partagez
 

 Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage


Aguistin R. Marban
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Aguistin R. Marban

| Avatar : Andrew Scott

| Conte : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
| Dans le monde des contes, je suis : : Le Porte-Parole de Madame La Mort & sa personnification ☘ La muse d'Egdar Allan Poe ☘ Le porteur de poisse ☘

| Cadavres : 1958



Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] _



________________________________________ Ven 2 Aoû 2019 - 0:58

.
Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous !
Aguistin & Edan & JB & Stella & Jude

Il y a des êtres mystérieux, toujours les mêmes, qui se tiennent en sentinelles à chaque carrefour de notre vie. ~ Patrick Modiano



La musique résonnait à fond dans le local, si bien que les vitres étaient sur le point d’éclater quand Aguistin arriva. Cela ne le dérangeait guère, il appréciait écouter du bon rock à fond les ballons, mais il pensait aux commerçants voisins, qui écarquillaient déja les yeux comme ça face à cette boutique qui sortait de l’ordinaire. Mais ce n’était pas tant les quelques boutiques de restaurations qui virait au gris, mais plutôt le gigantesque hôpital de la ville. Aguistin n’aimait pas les faire chose à moitié, et comme il l’avait expliqué à Tibérius, quel meilleur endroit pour proposer des objets donnant la mort qu’en face de la morgue et du lieu de soin, où cas où les remords prendraient l’inconscient après avoir fait son geste ? Il avait pensé à tout, et il n’en était pas peu fier. Depuis que Fink’ n’était plus là, l’ancien corbeau avait retrouvé de sa superbe, à en faire devenir chèvre plus d’un. Sa bonne humeur était tout aussi contagieuse que sa poisse, et il n’était pas étonnant que sa soeur le soit aussi. Voyant le diablotin rentrer en fronçant les sourcils, Dolorès pensa que baisser le son serait une bonne idée. “Je testais l’évanouissement par bruit trop fort !” Aguistin ricana tout en serrant la jeune femme dans les bras, lui claquant une énorme bise. Dès que cette dernière avait changé de cible amoureuse, laissant enfin tomber Tibérius, leur relation était redevenu beaucoup plus saine, même si le mot sain n’était pas vraiment le mot pouvait décrire les deux monstres. Elle s’était entichée d’une pauvre erre qu’elle avait croisé à la boutique de Queenie, alors que ce dernier bavait sur les gâteaux dans la vitrine. Est ce que Aguistin aurait pu le prévenir dans quoi il s’engageait en répondant à la positive aux œillades énamourés de sa folle de soeur ? En aucun cas, il était bien content qu’elle change de fusil d’épaule. Depuis le temps qu’il attendait ça. Pourtant, Livio et Viktor avaient eu beau lui expliquer que ce n’était pas qu’une histoire sexuelle ou bien amoureuse, que le lien qui les unissait était beaucoup plus fort et indestructible que ça, Dolorès y avait toujours été insensible, pensant vraiment qu’un jour, le faucheur lui tomberait dans les bras comme nombreux autres prétendants qu’elle avait eu. Aguistin en avait été fort peiné, sortant les crocs et les griffes pour le défendre de cette furie. Forcément, ils s’étaient éloignés, se cognant comme des chiffonniers à chaque fois que le sujet était abordé ou que l'intéressé était dans la pièce. L’ancien corbeau essayait de faire la part des choses, se disant que ce n’était que passager, qu’un jour ou l’autre elle irait voir ailleurs, or la voir minauder, se trémousser, voir même oh horreur se frotter au médecin légiste était une chose qui le révulsait au tréfonds de son âme. Exit le passé où il avait osé affronter sa patronne, Madame la Mort pour sauver Dolorès de son destin. Elle n’existait plus quand elle faisait des choses pareilles. Ces six derniers mois avaient été très long, et finalement Aguistin était vraiment content de pouvoir retrouver la soeur qu’il chérissait. Il préférait l’enlaçait fortement plutôt que de lui arracher le bras où de lui éclater la tête contre le plan de travail de la cuisine. La colocation se passait beaucoup mieux, vu qu’elle avait décidé de revenir vivre dans la grande maison du cimetière, et qu’il avait accepté. Mine de rien, il avait entendu un soir, au détour de la saison 6 d’American Horror Story, un pardon. C’était fugace, un murmure dans le vent, mais son ouïe d’ancien animal ne l’avait pas trompé. Enterré la hache de guerre lui avait demandé quelques efforts, mais l’amour qu’il portait à la zombie était bien plus fort que les querelles qui pouvaient égrainer leurs vies. “Je te rappelle que ça ne marche pas sur toi ! Ton nerf auditif déconne” “Quoi ?” Il alla couper lui même le son, lui jetant un paquet de mouchoirs au passage vu qu’un peu de sang coulait de son oreille. “Rien ! En tout cas bon morceau !” Oui j’ai pensé que tu pouvais le reprendre pour le groupe !” Il s’asseya nonchalamment sur le bureau encore vide, balançant ses jambes dans le vide, un grand sourire sur son visage de chérubin. C’était vrai qu’il n’avait pas repris de chansons depuis un moment, depuis bien trop longtemps même. C’était plus qu’une bonne idée ! Il décida qu’il s’amuserait à écrire ce soir, s’il n’allait pas rendre visite à Tibérius au passage. Quoique, il pourrait très bien écrire depuis le fauteuil qui se trouvait au pied de son lit. Il haussa les épaules, en grande discussion avec lui même quand la sonnerie de son téléphone retentit. Il y jeta un oeil, c’était Jean Balthazar qui venait de lui envoyer un texto, pour lui dire qu’il n’allait pas tarder à arriver à l’arrêt de bus de l'hôpital. “Pourquoi je peux pas venir avec vous !” “ Parce que toi t’as décidé que c’était journée peinture ! Je te l’ai répété je sais pas combien de fois mais bon, vu que Madame n’arrêtait pas de parler à son rat domestique.”Ne dis pas ça d’Emile !” “J’invente le fait que ça soit un rat peut être ? Je le reconnais à l’odeur steuplait ! Il aurait fait une très bonne entrée franchement !” Le blondinet dévoila la multitude de dents pointus qu’il avait, alors que Dolorès lui lança un pinceau à la figure, qu’il évita à moitié, vu que de la peinture lui rentra dans l’oeil. “Whesh Lolo t’es vraiment conne ma parole !” Il descendit de la table, tombant dans un bruit sourd, son genou se tordant d’ailleurs dans un angle improbable. “Donne les mouchoirs là ! P’tain” Certes, ce n’était pas parce qu’ils s’étaient rabibochés comme avant que les gestes brusques ne faisaient plus partie de leur quotidien, bien au contraire. Dolorès arriva en courant, le mouchoir trempé d’eau, qu’elle fourra dans l’oeil du pauvre Aguistin. Ce dernier, poussa une sorte de cri rauque, qui ressemblait fortement à un croassement, tout en donnant un coup dans l’épaule de la brune. Ils étaient vraiment impossible. Tout en râlant, et en pleurant de son oeil gauche, il prit la direction de la porte d’entrée. “Tu restes là ! Tu finis les trucs que t’as dis et si jamais t’as le temps tu nous rejoins ! Si tu fais pas ça j’dis à Livio qu’Emile il a voulu te violer et c’est fini du gros rat ! Déja qu'il était chaud pour le dépecer quand il tournait autour de sa furie ...” Il n’entendit pas le couinement de stupeur car il cogna fermement la porte, la cloche tintant en plus du bruit.

Respirant un grand coup, vérifiant qu’il n’y avait pas du sang qui sortait de son oeil - on ne sait jamais - il se dirigea naturellement vers l’arrêt de bus, poussant un grand soupir. Il n’allait pas faire sérieux avec son oeil tout rouge. Bon heureusement ce n’était pas un très grand fournisseur, juste un armurier à la sortie de la ville qui avait entendu parler - comme les trois quart de la ville - de son projet excentrique et qui était d’accord pour collaborer. Alors Aguistin avait accepté de le rencontrer, mais n’étant pas né de la dernière pluie, -venant quand même d’Halloween Town- il s’était dit qu’il y avait peut être un piège et qu’être accompagné ne serait pas mal. Bien qu’il puisse s’en occuper tout seul. Or il voulait aussi montrer qu’il était un respectable chef d’entreprise, entouré de très bon professionnel, et vu que JB était comptable dans la grande boîte de Théodore, ça ferait plus de poids. Réajustant la chemise à carreau qu’il avait sous son blouson de cuir, il leva le nez vers le ciel. Il n’allait pas tarder à pleuvoir, il le sentait. Cet été était vraiment bizarre. D’abord une vague de froid monumental en Mai, puis une chaleur torride en Juin et Juillet, et maintenant, ils venaient à peine de passer le 1e Août que la température s’était à nouveau rafraîchit. Est ce que c’était du encore à un événement magique ? Parfois il avait l’impression que c’était la ville entière de Storybrook qui était poissarde et pas uniquement lui. Mais après tout, le réchauffement climatique était un débat qui agitait les grands de ce monde, de ce qu’il avait suivit quand il allait chez Livio et que la télévision était allumé sur des débats politiques. C’est la voix de JB qui lui fit descendre le nez des nuages, nostalgique sur le moment de ne plus pouvoir voler dans le ciel. "Hey Agui ! Comment ça va ?" JB lèva la main pour saluer le garnement qui s’approchait de lui en sautillant avec un grand sourire,avant de lui faire une accolade. “Bah comme tu peux le voir … Lolo m’a lancé un pinceau dans l’oeil parce qu’elle sait pas viser … franchement faut vraiment que je demande à Tib’ de lui mettre des nouveaux yeux ça peut plus aller …” "Elle l'a pas fait exprès plutôt ?" “J’pense que c’est un peu des deux”. Il répondit à son câlin, tout l’observant alors que ce dernier venait d’éclater de rire en frottant le haut de sa tempe pour enlever les éclaboussures bleues qu’il avait. “Et toi ? La patate ?” Il savait que ces derniers temps n’avaient pas été top. Il n’avait pas besoin d’être devin pour savoir que le père Trapp n’avait pas apprécié le petit road trip dans le Pacifique. Il en avait eu quelques échos, qui l’avait fait grimacer. Ce n’était pas parce qu’ils faisaient partie de la charmante communauté des monstres et autres affrosités qu’ils devaient se comporter comme tel. Mine de rien, Aguistin pouvait être hyper protecteur avec les membres qu’il considérait comme sa famille ou ses proches. "Ça va. On a été au ciné avec Viktor l'autre jour." Il ne put s’empêcher de ricaner en voyant le sourire niais que dessinait les lèvres fines de JB, les yeux presque dans le vague. “Ah ouais ? Vous avez vu quoi ? Et tu l’as sucé entre les fauteuils ?” Et la magie se brisa alors que JB lui lança un regard plutôt noir, tandis que le bus qu’ils devaient prendre arriva à l’arrêt. Prenant des tickets, ils allèrent s'asseoir dans le fond, non loin des places à quatre. “Non mais je sais que tu veux le ken ! Essaye de le faire boire, en général ça passe ! Bon il tient plutôt pas mal l’alcool, genre à Noël au final il s’est retrouvé à boire tout seul avec Tibérius parce que c’était le seul qui arrivait à le suivre.” Vérifiant son téléphone, il regarda JB avec un petit sourire entendu. "Je l'ai emmené en croisière. Je vois pas ce que je peux faire de plus si ça, ça a pas marché. Il m'a clairement fait comprendre que je l'intéressais pas. Je pense que c'est pas la peine d'insister. Et il s'est tapé Gabrielle. Je pense que je suis juste pas du bon côté de la barrière." Aguistin lui tapota l’épaule, faisant une petite moue alors que JB leva les yeux au ciel, déprimé. “Mais non ! Ça veut rien dire ça !” Il passa sa main dans ses cheveux fins, se grattant une vieille croûte qu’il avait au passage. “Gaby’ c'est un démon techniquement c’est ça qui l’a peut être attiré. Puis justement t’as fait trop d’un coup ! Genre la croisière c’était après qu’il aurait fallu la faire, et surtout un vrai truc ! Et attend on connait Vik’ ! Même s’il parle pas beaucoup s’il a un truc à dire il le dit ! Il t’aura pas fait mariner comme une cuisse de poulet si tu n’en valait pas la peine !” Son sourire est bien trop fataliste, Aguistin ne l’appréciait guère. Il n’allait pas mourir non mais oh ! "Il l'a dit. Devant Queenie. Je coucherai jamais avec toi. Il m'a sorti ça cash. C'est pour ça la croisière c'était aussi pour me faire pardonner d'être lourd avec lui. Là au moins maintenant les choses sont claires." Il fronça les sourcils, assez étonné d’une chose pareille.

“Hum …” Il connaissait Viktor depuis tellement longtemps. Livio lui avait même dit un jour qu’il lui donnerait quand il rentrerait à Halloween Town, ce qui n’avait jamais pu être le cas vu que la malédiction avait frappé. "Je marine plus comme une cuisse de poulet." Il lui fit une étreinte, passant sa main dans son dos avant de soupirer lui aussi. “Tu sais, tu ne devrais pas perdre espoir. Regarde, ça fait …” Il compta rapidement sur ses doigts, levant les yeux sur le toît du bus. “... 14 ans que j’espère qu’un jour il se passera quelque chose avec Tib’ ! Genre les 7 ans de la malédiction + techniquement 7 ans de faux souvenirs plus ou moins vrais... et je compte pas avant ...Pourtant même si j’ai fais d’autres trucs à coté, je reste persévérant ! On sait jamais !” Et il continuerait de l’attendre pendant des siècles s’il le fallait, même si, sans vraiment s’en rendre compte, il avait arrêté de batifoler à droite et à gauche depuis le premier baiser - merci le gui- qu’il lui avait donné à Noël. “Et il m’a embrassé ! Genre plusieurs fois ! Bon la première fois c’était à cause du gui et la deuxième fois …” Il déglutit. Personne n’était encore au courant de ce qui s’était passé quand ils étaient revenus du jeu de l’oie. Livio et Dolorès se doutaient de quelque chose. River aussi. Mais il ne se sentait pas encore prêt, pas totalement. Même s’il avait tourné la page, les cinq ans d’enfer que lui avait fait vivre Fink’ était encore gravé dans sa chaire et son esprit, et il était en encore en convalescence. Il sentit les bras de JB passer autour de ses épaules, ce dernier lui donnant une petite impulsion pour le balancer. “Quand il a apprit un truc qui s’était passé y a longtemps mais genre c’était pas un truc normal plus pour me calmer je pense, ou me faire taire.” Il rigola de sa propre phrase, un pincement au coeur en y repensant mais ses pensées furent bien vite attirés par autre chose. “Oh mais c’est pas le bâtiment de chez River ça ?” "Chaque baiser compte. Et s'il avait pas voulu le faire. Il l'aurait pas fait. Faut pas que tu trouves de raisons. S'il a recommencé c'est qu'il a aimé le premier." Les mains collaient à la vitre, il garda la phrase que son meilleur ami venait de lui dire pour se la repasser plus tard, dans son lit, quand il angoissait de penser qu’il avait fait quelque chose de mal en répondant à ses lèvres froides si tentatrice. "Si c'est lui... C'est pas Edan devant ? Avec Stella et un mec chelou .. Il a pas l'air net. Hé c'est pas lui que River arrête pas de nous dire que c'est un connard ?" Se détachant de la vitre, il regarda le petit groupe monter en penchant la tête avant de faire des grands gestes à Edan. Après l’épisode de la maison, pour Halloween, Aguistin avait prit son courage à deux mains pour aller directement parler à Edan. Il avait failli se faire décapiter par la folle en armure à cause de ce qu’il lui avait raconté, alors il voulait mettre les choses au point. Au final, il s’était rendu compte qu’ils avaient en commun le mode d’ énamourement consistant à s’imprégner d’une seule et unique personne pour la vie. Aguistin avait comprit qu’Edan s’était imprégné de River et il lui avait juré de ne plus jamais le toucher, comprenant parfaitement ce qu’il pouvait ressentir, l’ayant finalement lui même vécu quelques temps après avec sa soeur. Leur relation était cordiale, polie, agréable. Edan avait comprit aussi, que River faisait partie de la famille d’Aguistin, les deux zigotos se connaissant même dans ces faux souvenirs, depuis qu’ils étaient petits, ce n'était pas pour rien qu'il l'avait invité, avec JB pour servir de diversion à River pour son fameux anniversaire surprise.. “Oh bah il ressemble bien à la description d’enculé qu’il nous a fait… mais c'est trop chelou parce que pourtant Stella et Edan ils sont graves cool ! Enfin t'me diras, Riv' il veut plus parler à Stella alors que bon elle est bonne en plus !” Le trio arriva vers eux et Aguistin se leva pour aller saluer Edan et enlacer Stella. “Comment ça va depuis le temps ?” Il se tourna ensuite vers la jolie blonde. “ Ça va troooop longtemps qu'on s'est pas vu ! J'voulais t'appeler après la dispute avec River tu vois mais j'me suis dis que fallait mieux attendre un peu parce que bon, j'suis pas censé le savoir mais vu que je ressens quand même les angoisses des gens, surtout celle de River ! Enfin bon ! Content de te voir ! .” Il retourna à sa place, dédaignant complètement le deuxième jeune homme, ayant entendu toutes les pires horreurs sur lui. “Vous faites quoi de beau ? Nous on va voir un fournisseur pour ma super nouvelle boutique trop classe ! Je savais pas que le bus passait devant chez vous ! J’avais proposé à Riv’ parce qu’il a dit que les armes avaient l’air trop belle mais il bosse !” Aguistin fit une moue d’un enfant de quatre ans laissant un peu de place à JB pour parler, avant que le chauffeur de bus ne pile sec, une bonne dizaine de minutes après qu’ils se soient enfoncés dans la forêt. L’ancien corbeau tomba directement sur l’ancien dragon, se redressant directement. “Oh mais l’chauffard va ! T’façon tu nous tueras pas parce que c’est pas prévu au programme !” “Désolé les gamins … j’ai plus d’essence ! Soit vous sortez à pied, soit vous attendez là que j’appelle la dépanneuse !” Aguistin fronça les sourcils tout en regardant le petit groupe. “Agui … tu saignes du nez …” Jb avait la voix qui tremblait en pointant du doigt le visage du jeune homme, qui effectivement pissait le sang. Il pencha la tête en arrière avant de pousser un gros soupir. “Bon … bah finalement j'ai rien dit hein ... on va avoir plus qu’un problème d’essence … JB j’te laisse faire l’explication pour ... Jude c'est ça ? J’ai du taff qui m'attend !” Il ferma les yeux, inspirant grandement tout en essuyant son sang avant de se rendre vers le chauffeur, car c’était bien de lui qu’il s’agissait. Ce dernier avait l’air éminemment contrarié, tapant encore sur le petit symbole de son réservoir. “Monsieur ?” La voix d’Aguistin n’avait quasiment plus rien avoir avec celle qu’il avait eu quelques instants avant. Elle était douce, et bienveillante. L’homme le regarda et il posa sa main sur son bras. “Je crains malheureusement que ça soit l’heure …je ne peux pas vous dire comment ça va arriver, mais ça va arriver … soit dans quelques minutes, soit dans quelques heures …” “De quoi ? L’essence se téléporte pas mon p’tit bonhomme !” Il se retint de lever les yeux au ciel, plus qu’habitué à ce genre de paroles. Si en temps normal il aurait répliqué avec son fiel, mais pas maintenant. “Oh je parles de la Mort. Vous allez mourir. J’en suis fortement désolé…. mais votre temps est écoulé, Madame la Mort aimerait bien récupérer son âme vous voyez ...” L’homme écarquilla les yeux, sortant de sa cabine pour le contourner dans un rire un peu fou. “Haha très marrant gamin … c’est ta faute le coup de l’essence ?” “Non. C’est ce qu’on appelle le destin. Moi je vous préviens, je suis là pour vous apaiser, pour faire passer la pilule avant que le faucheur n'arrive.” Il en avait vu des crises de folie à l’annonce fatidique, mais il fut prit de court quand l’homme sortit en trombe du bus en hurlant. Il aurait pu le rattraper, mais la flemme était plus grande, surtout que Tibérius n’avait pas l’air de réagir, sans doute son décès ne surviendrait il pas, comme il le lui avait dit, avant quelques heures. Il poussa un très grand soupir, revenant vers le groupe. “Putain mais quel connard ! Voila, on veut être gentil, on fait son travail et tout et l’autre il part en courant ! Même au 16e Siècle ils flippaient moins … Bon quelqu’un sait conduire un bus ? Non parce que perso’ j’sais me téléporter d’ombres en ombres mais j’vais pas vous laisser dans la dèche ! J’suis pas comme ça avec mes potos ! ”




©crack in time

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de


Edan Sparkles
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Edan Sparkles

| Avatar : Dougie Poynter

Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] 1566475879-teamv2

Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] Tumblr_nm286ukCfU1spj59qo1_r3_400
" J'ai le swag comme ça!"

Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] 181216050945795188
''Attend-moi, Flocon, je viens te rejoindre...''
''Ah oui? :gnia: :gnia: :gnia: :gnia: '

Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] Ban_te10

| Conte : Fairy Tail
| Dans le monde des contes, je suis : : Natsu Dragneel

Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] 181014043138660166

| Cadavres : 447



Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] _



________________________________________ Sam 17 Aoû 2019 - 23:56

C'est avant l'heure et on adore.
bus démoniaque, asile e une équipe déjanter

Son jour de repos était enfin arrivé, malheureusement River, lui, travailler. Edan faisait la tête, il n'en voulait pas à River qui faisait son travail, il n'en voulait pas à l'hôpital non plus, il n'en voulait à personne, il faisait juste sa moue d'enfant qui n'avait pas ce qu'il voulait. C'est dans un dernier baiser qu'il voit la voiture de River partir. Bon Edan allait le bombarder de messages et peut-être des messages sexy ou mms sexy. Il attendit jusqu'à ce qu'il ne puisse plus voir la voiture de son petit ami et qu'il ne puisse plus entendre le moteur. Le silence revient, seuls les oiseaux chantent, des bruit de pas s'approchent de lui. Son ouie développée, lui permet de distinguer deux types de bruit de pas. L'un est plus léger que l'autre, les odeurs aussi sont différentes. Un subtil parfum floral et l'autre, l'odeur de pop corn et de cigarette. Le blond sourit et se retourne en faisant un signe de la main.
"Oy Luceeeeee, Happyyyyyy, ça va ?"

Le pompier souriait toujours, même si une petite boule se forma dans son ventre. Il ne pourrait pas éternellement mentir comme ça, mais il avait promit. Il avait promit à River, lorsque ce dernier sera prêt, d'avouer à toute la guilde qu'ils sont en couple. Il n'irait donc pas renier sa promesse, même si cela lui faisait énormément de peine de ne pas mettre dans la confidence ses deux meilleurs amis. Il avait son air perdu et réalise seulement après quelques instant qu'il n'a pas répondu, sa main attrapa le poignet de la jeune femme qui fut surprise. " Ah...Pardon Lucy." Il garde encore le poignet de la constellationiste dans sa main. " Oui, je vais bien." Il baisse son regard sur sa main et lâche le poignet de Stella. "Désolé." Il s'efforça à garder le sourire, regardant de temps en temps, l'écran de son portable. Il fallait trouver quelque chose pour occupé son esprit, n'importe quoi. Dommage que les missions n'existe pas et le vieux qu'est-ce qu'il fout, pourquoi il ne revient pas. " Non, il n'y a rien." Stella et Jude parle de faire une petite sortie, comme dans leur monde et Edan accepta tout de suite sans se poser de question.

Un véhicule s'arrête et Edan devient tout blanc, non, pas encore les transports. Il voit Aguistin, le meilleur ami et frère adoptive de River dans le bus, avec JB, le petit frère adoptive du glaçon. Avant la petite mise au point, Edan ne pouvait pas blairer Agui, juste avec toutes les choses que son amoureux lui avait dit. Mais après une conversation entre adulte - mouais pas si adultes que ça, en immature c'est peut-être mieux- , Edan fini par trouver Agui cool, malgré qui n'accepte pas certaines choses et surtout celle d'étrangler en faisant l'amour. Là, il fallait qu'il est une autre conversation avec le meilleur ami de River, car lors de l'anniversaire du mage de glace, ce dernier l'a étrangler alors que le pompier prenait le dessus. Le corbeau le salua. " Oh Agui, JB, Mouais ça va....et vous ?" Le mouais voulait tout dire et Agui pouvait facilement deviné qu'a cause du travail de River, le dragon était loin de son partenaire de vie.
Le sol du bus se met à trembler et très vite, la tête du pompier vira au blanc comme un cachet d'aspirine. Il s'assoit en vitesse avant de se rétamer par terre. Malheureusement le trajet est un vrai calvaire pour lui et sa tête tomba sur les premiers genoux qui se trouve à côté de lui. Son cerveaux ne fonctionne plus, il sait mit en mode arrêt d'urgence. Ses cinq sens se sont aussi mit en veille. Puis le bus s'arrêta net, le corps d'Edan tomba à terre, avec Agui sur lui. Le choc le réveilla, il constate que le sol ne tremble plus et que son envie de vomir est passée. Il n'a pas fallut longtemps à Edan pour sortir du bus tout en criant. " OUAISSSSS, JE SUIS VIVANT....."

Quelques minutes plus tard, il vit le chauffeur de bus courir, comme si il avait la mort à ses trousses. Edan remonte dans le bus, regarde les autres et avec son pouce pointe l'homme qui court à travers le pare-brise. " Qu'est-ce qui lui prend à celui-là ?" Il entend juste une partie de la phrase du corbeau, celle où il faut conduire le bus. Alors là non, Edan n'était pas d'accord et il allait le faire savoir. " Sans moi, le bus c'est fini. Je n'y remonte pas....Je préfère y aller à pied" Il attend les bras croiser, une réaction du groupe. " On est pas si loin que ça à mon avis." Enchérit-il, même si il ignore où ils vont.



acidbrain


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
“I will never give up... I will never give up! As long I'm still breathing in this world... As long I'm still standing, I will never give up!!!” × by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78068-fini-si-vous-n-avez-p http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78096-ma-famille-mes-amis-mes-ennemis-c-est-mon-bonheur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t78537-les-aventures-d-une-salamendre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80972-a_little_dragon#1023061


Stella Eurfield*
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Stella Eurfield*

| Avatar : Alexis Ren

Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] 191126064056593136
My universe.

Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] 1566382621-bff

***
Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] 190826095323124508
Love you all.

***
Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] 1569180609-test7
Nope. I'm not looking at him.

***
Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] 191122084749446911
I don't know how I could possibly live without you

| Conte : Fairy Tail
| Dans le monde des contes, je suis : : Lucy Heartfilia

Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] 1566475879-teamv2

| Cadavres : 573



Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] _



________________________________________ Dim 18 Aoû 2019 - 22:05



Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous !
Ft. Aguistin & JB & Edan & Jude
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆

Ces temps-ci, Stella avait passé beaucoup de temps au bureau, où encore à travailler dans sa chambre. Elle avait fini par se faire à l’idée de travailler avec la base militaire -et même d’apprécier travailler avec eux, c’était dire- mais bien que les journées là-bas étaient déjà assez chargées, elle avait en plus tout le travail de rédaction qui venait par la suite. Décidée à avancer cette partie, elle n’y était pas retournée depuis quelques temps et s’autorisait peu de sorties et de distractions le temps de rattraper tout son retard. Pourtant, ce n’était pas l’envie qu’il lui manquait. Ses réconciliations avec Grey avaient étés…Plutôt violentes et douloureuses, mais elle était ravie de pouvoir dire que cette époque était derrière eux maintenant. Il lui avait annoncé sa relation avec Natsu et pour être franche, elle restait malgré tout un peu triste que son meilleur ami ne lui en ait jamais parlé -qu’il ne lui en parle d’ailleurs toujours pas. Sachant que tout le monde n’était pas au courant, elle n’en avait pas parlé et se demandait si Grey avait dit à Natsu qu’elle était au courant…Et surtout elle se demandait si Happy l’était. Dans leur monde, ils formaient tous les trois un trio qui manquait chaque jour à la blonde. Si Natsu ne lui avait rien dit, en avait-il parlé à Happy ? Cela faisait plusieurs mois qu’il était revenu à la guilde, et pourtant il semblait toujours vouloir garder une certaine distance avec elle. Elle faisait de son mieux pour le comprendre et l’accepter. Mais cela n’en était pas moins douloureux pour elle.

Prise à rêvasser, et sous prétexte qu’il était temps qu’elle prenne un peu l’air et qu’elle fasse un peu une pause dans son travail, elle avait fini par se faire jeter hors de sa propre chambre par Levy, qui avait gardé son ordinateur pour être bien certaine qu’elle n’aille pas travailler ailleurs. Et puisque Levy la connaissait mieux que personne, elle n’avait pas vraiment pu protester et s’était dit qu’elle en avait peut-être plus besoin qu’elle ne l’aurait cru. Faisant quelques pas dans la cour, elle y croise Happy et le salut d’un signe de la main et de le rejoindre à sa hauteur pour échanger quelques banalités. Lorsqu’il les interpelle, elle fait également un petit signe de la Main à Natsu, lui offrant un large sourire. Tous deux le rejoignent. « Ça va, et toi ? » Il ne leur répond pas tout de suite et ne semble pas vraiment dans son assiette. Elle ose un regard interrogatif à Happy, qui ne semble pas en savoir plus qu’elle. Elle ne cache pas sa surprise lorsqu’il attrape son poignet, et s’excuse avant de leur dire que ça va…pour s’excuser encore. Inquiète, elle regarde Happy. « Dis, Natsu…Et si on faisait une sortie tous les trois, comme quand on était à Fiore ? » Elle propose ça pour lui remonter le moral tout en cherchant l’approbation d’Happy du regard. Natsu ne disait jamais non à l’aventure et cette simple proposition venait, semblait-il, de lui remonter le moral.

Elle tapote le dos de Natsu alors qu’il devient blême en voyant le bus s’arrêter et y entre à sa suite. Elle affiche un large sourire lorsqu’elle voit, dans le bus, Agui et JB. Bon, elle ne connait pas très bien JB mais elle adore Agui et cela fait un moment qu’elle ne l’a pas vu…Fait qu’il souligne d’ailleurs en la prenant dans ses bras et en lui avouant être au courant de la « petite » dispute entre Grey et elle. Elle répond à son étreinte avec plaisir. « Trop longtemps, je suis d’accord. Merci, ça va beaucoup mieux depuis. Je devrais passer à la boutique, je suis pas venue depuis longtemps ! Tout se passe bien ? » Elle s’installe et continu de discuter avec Agui alors que Natsu tente de s’asseoir, mais fini par terre tant son mal des transports continu à lui pourrir la vie. « On a décidé de faire une petite sortie tous les trois pour remonter le moral de Natsu. » Lorsque le bus s’arrête brutalement, Stella tente de s’accrocher au premier truc qui lui tombe sous la main -le bras de Happy- mais elle se casse quand même la figure -emportant Happy avec elle. Elle entend Agui hurler, le chauffard répondre, et JB faire une remarque à Agui. Lorsqu’elle se redresse -proposant à Happy son aide pour se relever, il s’est quand même cassé la figure à cause d’elle- elle voit que son ami saigne du nez. Et elle grimace, parce qu’elle sait ce que ça veut dire avant que JB ne donne les explications au groupe. Natsu s’extirpe du bus, ravi que ce dernier soit arrêté, et Stella écoute à peine les explications que JB donnent à Jude. Elle regarde du coin de l’œil Agui discuter avec le chauffeur.

Agui revient en pestant lorsque le condamné à mort décide de s’enfuir en courant…Comme si on pouvait fuir la faucheuse. Natsu, sans réelle surprise, préférait marcher que de reprendre le bus. Stella se contente de hausser les épaules et tends un mouchoir à Agui pour qu’il puisse essuyer les traces de sang sur son visage. « Qu’on sache conduire ou non, si le bus n’a plus d’essence de toute façon…J’espère vraiment qu’on est pas loin parce qu’on va devoir marcher. » Elle ose un regard en coin vers Natsu, qui sera sans doute ravi à l’idée que le bus ne va pas redémarrer. « Sauf si quelqu’un a une meilleure idée ? »


code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82716-en-cours-i-promised-t http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82773-stella-to-the-stars http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82865-where-re-all-stories-in-the-end-stella-lucy


Contenu sponsorisé




Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE] _



________________________________________

 Page 1 sur 1

Il n'y a pas qu'à Wonderland qu'il y a des fous ! [FE]





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours