LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Amazonbie ☆ Evénement #113
Une mission de Anya - Depuis le 30 juillet 2019
Don't be Evil

Partagez
 

 Harry Potter et le secret des deux sorcières [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bo-Peep


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Bo-Peep


╰☆╮ Avatar : Une poupée de porcelaine

Ѽ Conte(s) : Toy Story, où chaque jouet désarticulé s'anime devant tes yeux ébahis.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Bo Peep, la bergère en porcelaine. Attention, les moutons, ça mord. Surtout les siens.

✓ Métier : Etre le jouet d'un enfant, la plus noble cause dirait Woody... Moi, je n'en dirais pas plus.
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 46

Harry Potter et le secret des deux sorcières [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 11 Aoû 2019 - 2:42

Anya, le Ministère demande de suivre le protocole
Let us step into the night and pursue that flighty temptress, adventure.
"Maman, s'il te plaît, arrête. C'est assez stressant, comme ça." Un coup d'oeil vers l'arrière, quitte à m'en briser la nuque. Elle était là, avec son sourire bien trop grande, ses manies qui faisaient qu'elle se triturait sa chevelure blonde avec son ongle vernis, et sa voix qui montait dans les aigus quand il s'agissait de la rentrée. Et à l'usure, on s'y faisait très certainement mais les jours de rentrée me forçaient à ne plus le supporter. Comme si un taux d'hormones trop élevé feraient s'évaporer toute ma tolérance. C'était ça, sûrement. Toujours était-il qu'elle se pavanait ainsi, en suivant mon caddie dans la gare londonienne. Je rêvais de hurler, de saccager le quai en suppliant qu'après quinze ans d'existence, on comprenne qu'une jeune fille veuille la tranquillité. La seule chose que je demandais, c'était ça: un peu de liberté. Cela rimait donc incontestablement avec paix et sérénité. Tout ce que maman n'incarnait pas; charmante certes. Mais comme si elle se sentait usée par les années, son extravagance semblait être là pour rattraper une jeunesse qu'elle n'avait plus. Etre au centre de l'attention, au milieu de la scène, là, devant tous les applaudissements. Elle paierait secrètement pour avoir de tels rêves chaque nuit. C'était triste. Tel le sourire que je lui esquissais, en l'embrassant une dernière fois. " Pardon, ma louloute. Tu vas me manquer. Viens là. " Puis sa main. Dans mes cheveux. J'inspirai profondément, m'imprégnant de son parfum qui me rappellerait éternellement l'effet de la candeur. Cet instant si subtile où, sans tomber dans le passé, je pouvais être son enfant et elle, ma mère. C'est fin comme nuance. Ca ne se ressent qu'aux moments de vérité comme celui-ci. J'avalai ce qu'il me restait de nostalgie, avant de reprendre d'une fausse confiance: "Ca va bien se passer. Je te le promets." Puis, je fonçai dans un mur. C'était ça, la magie.

Gryffondor ! Le Choixpeau avait toujours eu ce pouvoir maladif de faire vibrer les foules d'élèves de l'école. Le nom de chaque maison entraînait son lot de réaction après qu'il eut été scandé. La première année, ça devait être amusant. Les suivantes, plus chaotiques, dira-t-on. Je n'avais jamais rien connu de tout cela. Aujourd'hui était le premier jour de ma première année. Habituée à des robes fluides, un chapeau bleu ciel, et des vélanes pour voisines de chambre, j'avais passé mes cinq années à BeauxBâtons avant que maman se décide à finalement quitter la France où papa nous avait laissé. On avait attendu bien trop longtemps ce moment. Moi, je l'avais attendu, ce jour où maman ouvrirait les yeux, et me dirait: " Il ne reviendra pas. On s'en va. Sois forte, et fais ta valise. "; Ce jour est arrivé. Je l'avais tellement idéalisé qu'aucune émotion ne m'était parvenue. Une seule réaction physique; je respirais de nouveau. Après des mois, et des années à suffoquer en silence, là, je respirai. Enfin. Enfin... Ca. Tout ça. Maman, papa, BeauxBâtons, la gare, tout ça, en fait. C'était ma couverture. Non, pas un plaid, abruti. Mais ma couverture d'agent pour le Ministère de la Magie, ça en jette un peu plus, non? Tandis que le monde entier paniquait après l'effondrement du Millenium Bridge, et les attaques multiples, systématiques des Mangemorts, le Ministère avait envoyé deux agents surveiller; et protéger le mystérieux Harry Potter. Son nom était presque devenu un mythe. Et alors que je mimais la confusion dans le grand établissement, je repérais simplement les élèves qui concernaient ma mission. Ainsi, Bridget devint Rose Demard, la jolie petite française, recrue Gryffondor qui te fait ses yeux de biche pour de l'aide en cours de potion. Cependant, il n'y avait qu'une personne que mes yeux hagards cherchaient. Une rouquine, aux prunelles vertes, le nez souvent, voire toujours, fourré dans un livre qu'elle finirait de lire dans la journée même.

Anastasia. Et la voilà, au bout du couloir sinueux à l'angle des toilettes; évidemment, la tête dans un journal. Pari raté mais toujours à lire tous les mots qui existent sur cette planète. Tout en m'adaptant à ce léger accent français que j'avais appris à imiter, je l'intimais en la prenant par le bras: "Je te cherchais partout ! T'as loupé la répartition dans les maisons. Et pourquoi au juste ?" demandai-je en arquant un sourcil. Tic. Tac. Un regard bref à ma montre. Putain. De. Timing. "Suis-moi. Hermione finit son cours de botanique dans trois minutes. Il faut absolument qu'on la trouve avant qu'elle ne parte. ". Encore une fois, l'empoignant par le coude, j'entraînais Anya dans ma suite sans bien l'écouter, préoccupée par cette idée d'horaire qui nous contraignait à courir dans ces satanées longues robes noires dans lesquelles il ne fallait pas trébucher, vers les serres où se situait les cours de botanique. Les pas qui s'empressent et dans cette course folle, je me remettais en tête chaque élément de mon identité, du moins, celle que l'on m'avait attribuée.

Il était bien temps de réorganiser dans ma mémoire tout ce dont j'allais avoir besoin; notamment, une stratégie. Pour approcher le grand Harry Potter, bien trop célèbre pour qu'on ne lui parle sans paraître profiteuses ou vaniteuses, il fallait une diversion. Et on la tenait, devant nous, avec sa chevelure brune ébouriffée, et sa tonne de livres qui dépassait de son cartable, ce qui donnait sûrement une raison de plus à Anya de faire sa connaissance. Hermione Granger. Alors, je fonçai, suivie de près par ma collègue, acolyte, et avant tout, amie. "Hermione ?!
- Oui ? ". La demoiselle, aussi studieuse qu'on la vantait, se retournait pour nous faire face pendant que Harry et Ron osaient à peine lever les yeux devant les inconnues précipitées que nous étions. Mais ils eurent l'audace s'introduire en évoquant un sourire timide: " Moi, c'est Ron. Et vous êtes?
- Harry, Ron. Vous êtes assez célèbres, pour que vous n'ayez pas à vous présenter. , rappelai-je en me moquant doucement. Je m'appelle Rose. Rose Demard, je viens de quitter BeauxBâtons.
- Oh, bienvenue. Excusez-moi, je ne voulais pas paraître..., Harry lui balança son poing dans le dos de manière à le faire toussoter et reformuler, Vous vouliez quelque chose..?". Avec la bienveillance qui débordait de mon rictus, je leur proposais ma main à serrer. "Enchantée. Désolée de vous déranger. On est nouvelles, on nous a dit de nous adresser à Hermione pour l'inscription à la Société d'Aide à la Libération des Elfes. Tiens, les quatre mornilles pour l'inscription. ". Anya, sauve-moi du malaise qu'occasionne le premier contact. MISSION ANNULEE, JE REPETE MISSION ANNULEE. En un battement de cils, je retrouvai l'esprit pour me calmer et écouter Anya. Calme. Le calme avant la tempête, certes. Mais il fallait profiter du peu de calme qu'il nous était possible de garder. Quant à la tempête, on ne doutait pas de sa prochaine arrivée.
code by exordium.


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82840p10-bridget-por En ligne

Anastasia Romanov


« Tête Couronnée »


Anastasia Romanov


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya / Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7552

Harry Potter et le secret des deux sorcières [Fe] _


Actuellement dans : « Tête Couronnée »


________________________________________ Dim 11 Aoû 2019 - 19:22

Quand c'était demandé si gentiment, Anastasia n'avait aucune peine à lâcher tout ce qu'elle faisait pour partir à l'aventure. Bon, en l'occurrence, Bridget l'avait plutôt exigé et n'avait pas tellement attendu de réponse, mais ça revenait au même puisque la jeune femme avait cessé de lire son journal pour courir dans les couloirs de l'école de sorcellerie à la recherche de la plus brillante de sa génération : Hermione Granger.
Les robes, ça n'avait jamais été pratique et celles de sorciers obéissaient à cette règle. Mais Anya, pourtant pas la plus gracieuses personne que la Russie ait vu naître, se débrouillait quand même bien. En plus elle et Bridget étaient arrivées à temps pour croiser Hermione. Peut-être que Bridget était trop stressée pour profiter un peu ? Apparemment non, constata la rouquine en écoutant Bridget / Rose et sa fausse excuse que même Ron avait du mal à gober.
- J'y crois pas ! Ce truc intéresse vraiment des gens ! s'écria-t-il, incrédule au point d'oublier d'essayer de se mettre en avant auprès des deux nouvelles élèves.
Dans d'autres circonstances, Anastasia lui aurait adressé un regard lourd de sens mais elle ne pouvait pas se le permettre et sortit à son tour la somme demandée pour l'adhésion à la S.A.L.E. Quant à Hermione, elle ne se doutait naturellement de rien et acceptait ses nouvelles recrues avec joie :
- Evidemment que ça intéresse des gens, le rabroua-t-elle. Des tas de sorciers se sentent concernés par le sort des elfes de maison. Mais pas toi, de toute évidence.
- Ouais ça intéresse surtout toi, si tu veux mon avis !
Le regard qu'Hermione lui lança laissa franchement entendre qu'elle ne le voulait pas. Il fallait intervenir, pas seulement parce que Bridget galérait mais aussi parce que sinon ils auraient tous droit à une dispute de vieux couple encore plus gênante.
Même si c'était amusant, un peu, comme elle le fit comprendre d'un regard à sa complice. Puis elle choisit de retrouver son séreux et se présenta, pour la forme. Etiquette, politesse et compagnie, on lui avait souvent dit que c'était ca-pi-tal.
- Et donc moi c'est Astoria Zaklinaniye. Je viens de Russie mais j'ai des parents diplomates alors j'ai d'abord été à Durmstrang puis à Beauxbâtons et maintenant Poudlard. Jamais deux sans trois comme on dit.
Ron eut l'air impressionné et l'égo d'Anya ne s'en porta que mieux.
- Ca a l'air sympa ici mais on m'a dit que c'était parfois animé. C'est vrai ? demanda la jeune fille en observant les lieux, prétendant ne pas être totalement au courant de ce qui s'était déjà passé en Grande-Bretagne alors que bon tout le monde savait.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
From Russia, with Love
Though the scars remain and tears will never dry
I'll bless my homeland till I die

           
©️BESIDETHECROCODILE
En ligne
 Page 1 sur 1

Harry Potter et le secret des deux sorcières [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Un petit verre chez Gaston? :: Ϟ La Grande Régalade Rpgique :: ➹ What If