LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Coffre à Jouets ☆ Evénement #114
Une mission de Fanny - Depuis le 21 août 2019
Vers l'Infini et au-delà !

Partagez
 

 Like an arrow made of friendship (PV Diane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Angelika B. Beresford


« Je ne suis pas la baby-sitter
de la princesse crachouille ! »


Angelika B. Beresford


╰☆╮ Avatar : Katheryn Winnick

Ѽ Conte(s) : Bernard & Bianca
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Miss Bianca

✓ Métier : Pédiatre, pédo-psychiatre, écrivain
☞ Surnom : Angel / Angie / Lady B.
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5606

Like an arrow made of friendship (PV Diane) _


Actuellement dans : « Je ne suis pas la baby-sitterde la princesse crachouille ! »


________________________________________ Dim 18 Aoû 2019 - 19:54


Like an arrow made of friendship !
A la fin de l'envoi, je touche ! Mince non ça c'est de l'escrime ! !

Ce matin ressemblait en somme à tous les autres ! Tout du moins, à tous ceux qui avaient succédés à mon retour des terres de Neverland. Cette expérience avait été une bouffée d’air frais bienfaitrice dans ma vie qui partait en morceaux. Emplie de mensonge et de tromperie, je m’étais débarrassée de mon ancienne vie qui n’avait été qu’un joli rêve éphémère. A croire que le bonheur était une chose qui me serait à jamais inaccessible ! Mes crimes passés étaient sans doute si lourds qu’ils étoufferaient pour toujours mes rêves et mes espoirs ? Comment continuer à vivre alors que tout s’écroule autour de nous ? Comment trouver en un petit évènement du quotidien la force qui me manquait pour poursuivre ma route ?

C’est alors que les Enfants Perdus étaient intervenus dans ma vie ! Entraînée de force jusqu’à cette île merveilleuse avec d’autres habitants de la ville, nous avions vécus des aventures inoubliables en leur compagnie. Chose aussi curieuse que plaisante, la petite fille enfouie en moi avait même vécu une petite amourette avec le courageux et arrogant Ringo alors que j’avais fondu pour les yeux du petit Plume que j’aurais tant voulu ramener avec moi à Storybrooke ! Quelques jours plus tard, il ne me restait de cette aventure qu’un joli bouquet que j’avais volontairement séchées pour en faire un très beau marque-page ! Mais la chose la plus remarquable c’est que mon imagination avait été décuplée au point de devenir ma nouvelle force, la lumière qui éclairait à présent mon obscurité un peu trop persistante !

Un nouvel espoir était né dans ma vie et je mettais un point d’honneur à le développer au quotidien. Dès que j’avais un instant de libre, je m’installais devant mon ordinateur pour me lancer dans la rédaction d’un roman, un recueil de petites histoires pour les enfants ! Pour en juger la qualité je la soumettais très souvent à l’approbation des petits pensionnaires de l’orphelinat. Leur goût très sûr assurerait très certainement le succès de mon livre ! D’une certaine manière, je me sentais très heureuse d’avoir enfin trouver un but à ma vie future.

Cependant, derrière mes beaux projets se dissimulait toujours une part d’ombre. La dépression me guettait toujours, comme un vilain nuage à l’affût de moindre instant de faiblesse. Faiblesse… j’en haïssais jusqu’au mot lui-même ! Car je savais qu’elles étaient très nombreuses ces derniers temps. Trop vulnérable, je n’avais pas été capable de faire face à mes agresseurs durant le mois de janvier. Il avait fallu l’intervention miraculeuse de Balthazar pour que je sois encore en vie aujourd’hui. Trop faible, je m’étais sentie totalement démunie durant toute notre aventure. Je ne possédais que trop peu de connaissance en combat. Je ne savais manier des armes historiques et cela m’avait grandement handicapé durant toutes nos péripéties. Je m’étais alors promis que si je pouvais rentrer à bon port, je veillerais à corriger ce handicap !

C’était justement la raison qui m’avait poussée à faire appel à Diane ! Ayant découvert de manière fortuite ses compétences pour le tir à l’arc, je lui avais demandé de m’enseigner les rudiments du combat ancestral. Ah mon plus grand bonheur, elle avait accepté sans hésiter ! Après tant de mois passés clouée au fond d’un lit d’hôpital ou enfermée chez moi, tentant de sortir de ma dépression, je n’avais qu’une envie ; saisir toutes les occasions qui se présentaient à moi pour faire des activités en pleine air. Après tout, j’étais une souris non ? Il était normal que je cherche ce contact constant avec la nature. De plus, et j’espère qu’elle le savait, j’appréciais beaucoup cette jeune femme. Je l’avais rencontrée quelques mois auparavant à l’orphelinat et j’espérais que nos routes pourraient à nouveau se croiser. Peut-être contribuerait-elle à m’aider à faire à nouveau confiance aux autres ? En croire à cette chose si belle et importante que représente une véritable amitié ?
Lorsque l’heure de la rencontrer fut venue, je sauvegardais rapidement ce que je venais d’écrire, non sans oublier d’en faire une sauvegarde. Après tout, on n’est jamais trop prudent ! Puis, saisissant mon sac à dos, j’y rangeais deux bouteilles d’eau ainsi que les chaussons aux pommes et les petits pains au chocolat que j’avais achetés au magasin dans la matinée ! Ne prévoyant au départ qu’offrir un en-cas pour le retour de l’école de Katelyn, j’avais fini par me laisser tenter. Après tout, un peu d’entraînement nous creuserait certainement l’appétit et un petit gouter ne nous ferait certainement pas de mal.
C’est à l’orée de la forêt que je retrouvais la déesse quelques instants plus tard, un sourire chaleureux aux lèvres.

« Bonjour Diane ! Comment vas-tu ? J’espère que je ne suis pas en retard ! »

Puis, déposant mon sac je vins à sa rencontre, toute joyeuse.

« Je te remercie de m’avoir proposé ce petit entraînement ! Il me tardait tant d’apprendre enfin le maniement de l’arc. »

acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
L'amour sera le seul moteur de mes combats

Si vous êtes responsable de leur emprisonnement
et que vous n'avez pas peur alors c'est que vous ne comprenez rien !
           

Diane Moon


◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


Diane Moon


Like an arrow made of friendship (PV Diane) 378254admin

╰☆╮ Avatar : Claire Holt & Kate Winslet + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

Like an arrow made of friendship (PV Diane) 4nxb

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 18424

Like an arrow made of friendship (PV Diane) _


Actuellement dans : ◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


________________________________________ Dim 8 Sep 2019 - 16:22


Like an arrow made of friendship
Où que l’on soit, l’amitié rend notre monde plus harmonieux

J’avais vécu de nombreuses aventures depuis que j’avais mit les pieds à Storybrooke il y a presque six ans. Néanmoins, je n’en avais jamais vécus aucune comme Neverland. La plupart du temps, elles se finissaient relativement mal, et avec des conséquences encore plus lourde que l’aventure elle-même sur toute notre famille. Mettant encore une fois, en avant la preuve que quoi que les personnes en disent nous avions le même fonctionnement que n’importe quelle famille. Notre seule différence, était je l’admettais notre pouvoir de destruction massive. Néanmoins, Neverland fût je l’admets une bouffée d’air frais et je m’étais amusée pour la première fois de ma vie, me donnant par la même occasion l’envie d’y retourner si l’occasion se présentait.

Je n’avais néanmoins pas été au bout de mes surprises, lorsqu’en revenant Apollon avait pour la première fois de sa vie, réussit à faire quelque chose de comestible. Estimant que cela méritait bien un cadeau, j’étais partis deux jours à la Nouvelle Orléans afin de dénicher la perle rare. Tout effort méritait récompense, particulièrement lorsque cela concernait les talents culinaire de mon frère, et je savais que recevoir quelque chose lui ferait plaisir et l’encouragerait à continuer.

La seconde, fût lorsqu’Angelika reprit contacte avec moi afin de me demander de lui dispenser des leçons de tir à l’arc. Évidemment, j’avais été plus qu’enchantée par cette demande et m’était empressée d’accepter. Les rares personnes me demandant de l’aide dans cette discipline, étaient toujours à l’écoute lorsque je leur prodiguais des conseils. Bien loin des élèves que j’avais pu avoir à San Francisco lorsque j’avais mon école de tir à l’arc. Qui plus est, j’adorais transmettre ma passion pour ce sport. Ici, il n’y avait pas grand monde avec qui je pouvais la partager, dans mes connaissances il n’y avait que Hope. Jusqu’à Février dernier, j’avais eu une élève régulière en la personne d’Eulalie mais hélas, depuis les récentes révélations concernant Elliot, et le fait que nous ne soyons pas dans le même « camp » -bien que je ne m’estimais faire partie d’aucun des deux en plein affrontement- faisait que l’amazone avait déserté ses leçons. Si j’avais eu de l’espoir, me disant que le temps ferait son affaire, j’avais finit par ne plus l’attendre et le matériel d’entraînement avait retrouvé sa place au grenier.

J’étais évidemment chagriné par tout ceci, mais j’évitais soigneusement de le mentionner, me contentant de prendre des nouvelles par Basile lorsque je le pouvais. Ce qui est fait, est fait. Inutile de revenir en arrière, et j’avais toujours eu une préférence pour me tourner vers l’avenir plutôt que de vivre dans le passé.

Pour une fois, je n’avais pas proposé d’utiliser mon terrain d’entraînement, se situant entre la fin du jardin et le début de la forêt. Je savais qu’Angelika n’était pas tout a fait confortable avec mes compagnons canins. Hors, ils avaient une certaine tendance à rester en meute et à me suivre où que j’aille dès que je me trouvais en dehors des murs de la maison. L’idée n’était pas de la stresser, qui plus est, j’avais récemment récupéré Charlie, la chienne que j’avais offerte à Apple lors de notre dernier noël tous ensemble et que j’avais dût placer en famille d’accueil afin de la re-sociabilisé. La pauvre n’avait pas compris pourquoi tout d’un coup sa maîtresse « l’abandonnait », et même avec toute la bonne volonté de sa mère et de ses frères et sœurs, elle restait dans un coin complètement abattue. Inquiète, je m’étais renseignée au près du vétérinaire qui m’avait conseillé la famille d’accueil. Depuis, elle avait sans mauvais jeux de mots retrouvé du poile de la bête.

Dès mon retour, la première chose que j’avais faite fût de récupérer le matériel entreposé au grenier et de lui redonner un coup de neuf. Il commençait à avoir quelques années, bien qu’à l’époque où je l’ai commandé dans la dernière année à la tête de mon école il était ce qu’il se faisait de mieux. Je pourrais en commander de nouveau mais je n’en voyais pas l’intérêt, étant donné que j’avais passé le flambeau à mon sous directeur afin de mieux disparaître dans la nature comme je savais si bien le faire. A l’époque, j’avais évoqué des problèmes familiaux, pour lui confier la direction pour partir dans le Maine. J’avais laissé passé un mois après mon arrivé, pour le contacter de nouveau et lui dire que je ne pourrais pas rentrer, les problèmes familiaux en question se révélant plus grave que ce que je pensais, et qu’il me fallait donc rester sur place pour les régler ce qui ne se ferait pas en un jour.

Pour s’entraîner, je connaissais l’endroit parfait. Avant d’obtenir la maison, lorsque je venais à peine d’arriver en ville et que j’avais prit une chambre chez Granny, j’avais trouvé une clairière boisée où je faisais apparaître mes cibles. C’était là, que j’avais donné rendez-vous à Angelika. L’endroit n’avait pas beaucoup changé en cinq ans et nous y serions suffisamment tranquille pour ne pas être dérangés. J’eus donc le temps de tout installer avant son arrivé. D’un côté, lorsqu’on pouvait faire apparaître des objets, cette partie allait plutôt vite. Et c’est quelques minutes après, que je pu voir la personne que j’attendais arriver dans ma direction :

- Non pas le moins du monde, répondis-je à sa question. Je suis toujours trop en avance de toute façon, il me faut le temps d’installer le matériel.

Je ponctuais ma phrase par un sourire espiègle, avant de sortir l’arc d’entraînement de sa boite de transport et de le tendre à Angelika.

- C’est le genre d’arc, que l’on peut trouver dans le commerce expliquais-je, il est fait en aluminium. J’en ai trois autres dans le même genre, néanmoins à première vue celui-ci me paraissait le plus adapté pour toi. Si j’ai installé des cibles, on ne va pas s’en servir de suite. Je vais d’abord te faire travailler ta position, et la manière de tendre la corde. On travaillera avec et sans l’arc, particulièrement pour cette partie là. En fin de séance, je t’apprendrais à comment bien viser et tu pourras tirer tes premières flèches. Si tu as des questions, n’hésite pas.

J’avais rapidement laissé le côté amicale, pour embrasser pleinement mon rôle de professeur. Je n’allais néanmoins, pas me mettre à aboyer des ordres. Mais je m’investissais toujours pleinement dans ce que je faisais, particulièrement les leçons de tir à l’arc. J’étais toujours juste, mais je faisais en sorte que l’on m’écoute.

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

 
Second star to the right
The second star to the right, shines in the night for you. To tell you that the dreams you plan, really can come true. The second star to the right, shines with a light thats rare. And if it's Never Land you need, it's light will lead you there.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light En ligne
 Page 1 sur 1

Like an arrow made of friendship (PV Diane)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La forêt