Le Testament
Par Anastasia

13 mai 2020


Songes d'la Neige
Par Olaf

29 avril 2020


Double Je
Par Mabel

19 avril 2020





« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -26%
25% d’économie sur la Maxi Plancha ...
Voir le deal
53.99 €




« Gilead est loin d'être un Paradis et n'a de morale que la théorie.
Oserez-vous rejoindre les femmes de l'ombre prête à faire tomber la cité ?
Serez-vous de celles qui écrivent sans doute l'Apocalypse selon Sainte Lydia ? »


Partagez
 

 Sur les traces de Dan Cooper | S&S

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Anastasia Romanov



« Laisse moi toucher
tes pokéballs »


Anastasia Romanov


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya / Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5374
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Sur les traces de Dan Cooper | S&S _


Actuellement dans : « Laisse moi toucher tes pokéballs »


________________________________________ Jeu 19 Sep 2019 - 19:59

Anastasia n'avait jamais été dupe : quand Robyn lui avait proposé de mettre à profit ses compétences d'analyses et de linguistiques dans la police de Storybrooke - en créant le poste pour elle, d'ailleurs - elle savait qu'elle ne traquerait pas 36 tueurs en série par an, pour la simple est bonne raison que si Storybrooke était une ville à problèmes, c'était rarement ce genre de problèmes qu'elle rencontrait. Et cela convenait à la jeune mère qui aimait l'adrénaline mais ne pouvait se permettre de prendre des risques inconsidérés.
En fin de compte, elle réglait souvent des problèmes de voisinage, servant plus d'intermédiaire dont on usait trop la patience que de véritable profiler, et de temps en temps un délit ou un crime mineur. Sa nouvelle carrière aurait sans doute été plus exaltante si elle avait déménagé à Quantico mais ce n'était pas dans ses idées pour le moment.
Puis vint ce jeudi de la mi-septembre. Le préposé de l'accueil entra dans son bureau sans frapper, comme il en avait l'habitude, pour annoncer qu'il avait une affaire pour elle. Anya releva la tête du dossier qu'elle était alors en train de lire, retirant ses lunettes de lecture pour mieux observer son interlocuteur d'un air suspicieux.
Ce n'était pas la première fois qu'il faisait ce genre d'annonce et jusqu'à présent les dossiers confiés n'avaient jamais rien eu de transcendant - ce qui n'avait pas empêché Anastasia de s'appliquer car elle prenait à cœur les responsabilités de justice qui lui avaient été confiées. Alors même si elle n'avait rien fait pour retenir son soupir blasé, elle l'avait invité à poursuivre.
- Y a deux petites nanas qui recherchent la fille d'un gars qui est mort. J'en sais pas plus. Tu prends ?
On ne pouvait pas lui reprocher sa concision, c'était certain. Quant à son impatience, Anya s'y était aussi faite. Mais elle n'avait pas l'habitude qu'il suscite réellement sa curiosité et son visage ne manqua pas de la trahir. La question était de savoir s'il l'avait ou non remarqué. La rouquine espérait que non, c'est pourquoi elle fit son possible pour paraître parfaitement nonchalante, presque désintéressée (égo oblige) quand elle répondit :
- Je prends.
- Parfait ! s'écria son collègue en faisant tomber un dossier vide sur le bureau de la jeune femme. J'les fais venir.
Aussitôt dit, aussitôt fait. Anastasia vit bientôt arriver deux jeunes femmes rousses à la porte de son bureau. Elle se leva alors, contourna son imposant et occupé bureau pour s'avancer vers elles et leur tendre la main en se présentant :
- Bonjour, je suis Anastasia Romanov. Je fais du profilage et il parait que vous recherchez quelqu'un. Alors, si on s'y mettait ? suggéra-t-elle avec énergie.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
From Russia, with Love
Though the scars remain and tears will never dry
I'll bless my homeland till I die

           
©️BESIDETHECROCODILE

S. et S. MacKenzie



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


S. et S. MacKenzie


╰☆╮ Avatar : Eleanor Tomlinson & Isolda Dychauk

Ѽ Conte(s) : Inventé ⊚
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Samhainn & Samhuinn

✓ Métier : Herboristes
Sur les traces de Dan Cooper | S&S Gawe

☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 283

Sur les traces de Dan Cooper | S&S _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 21 Sep 2019 - 14:17

"Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité." Lacan devait être particulièrement éclairé le jour où il avait prononcé ces mots on ne peut plus vrais. La culpabilité est une preuve de bonté, d'espoir, de rédemption. Seuls les gens biens peuvent la ressentir.
Depuis son retour de l'entrepôt d'Amazon, Samhainn était rongé par la culpabilité. Dan Cooper, son collègue pendant quelques minutes, était décédé et lui sauvant indirectement la vie. Un homme, un père était mort à cause d'elle, car il avait souhaité la protéger, lui éviter des ennuis.
L'aînée des MacKenzie avait longuement parlé de ce qu'elle ressentait avec sa soeur. Tous les regrets et les remords qui parcouraient son esprit et ses entrailles. Tout ce qu'elle aurait dû faire pour que Dan reste en sécurité. Pour sa fille, qui vivait loin de Boston, retrouve son père sain et sauf et passe plus de temps avec lui.
Samhuinn avait déclaré que pour effacer la culpabilité qui oppressait sa jumelle, il y avait que deux choses à faire. Premièrement, retrouver la petite fille Cooper et lui raconter la vérité, lui dire que son père était un héros et qu'il l'aimait très fort. Et deuxièmement, une thérapie serait nécessaire. Hain n'était en aucun cas la cause du décès atroce de Dan et il fallait qu'elle le comprenne.

Attrapant leur détermination à dix doigts, les deux rousses se rendirent ce jour-là au poste de police de Storybrooke. La police de la petite ville du Maine avait pas mal d'expérience dans la recherche de disparus.
A peine arrivées sur les lieux, les deux jumelles furent dirigées vers Anastasia Romanov, une autre jolie rousse, spécialiste du profilage.

- Bonjour, Samhuinn MacKenzie et voici ma soeur Samhainn. Nous aimerions en effet retrouver une personne... La cadette lança un regard doux à sa jumelle, l'incitant à dévoiler ce qu'elle savait.

- Voilà, j'ai travaillé un très court moment avec Dan Cooper à l'entrepôt Amazon de Boston. Il est récemment décédé et... L'herboriste pris une grande respiration pour empêcher des sanglots d'envahir sa gorge. Et j'aimerais rencontrer sa fille. J'ai des choses importantes à lui confier. Tout ce que je sais est que Dan vivait à Boston pour travailler et envoyer de l'argent à sa famille. Sa fille vivait donc très loin de lui, il ne la voyait que deux fois par an. La rousse baissa la yeux en songeant à l'atrocité d'une famille séparée. Je sais aussi qu'elle aime énormément Harry Potter...

- C'est très peu d'informations, nous savons. Mais nous devons absolument retrouver cette enfant, il en va de la santé mentale de ma soeur...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Chante-moi une chanson de deux filles qui sont parties...
Dis, est-ce que ces filles pourraient être nous ?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82525-sing-me-a-song-of-two

Anastasia Romanov



« Laisse moi toucher
tes pokéballs »


Anastasia Romanov


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya / Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5374
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Sur les traces de Dan Cooper | S&S _


Actuellement dans : « Laisse moi toucher tes pokéballs »


________________________________________ Sam 21 Sep 2019 - 23:57

Les deux sœurs, ou du moins celles qui disposaient des informations nécessaires à l'entreprise des recherches, ne perdirent pas un instant. A peine les présentations furent-elles faites que l'une d'elles se lançaient dans son récit qui aurait pu être surprenant pour n'importe quel autre membre des forces de l'ordre mais pas pour Anya. Pas quand on vivait depuis aussi longtemps à Storybrooke, la ville des histoires étranges et des malheurs en série.
Alors Anastasia non plus n'avait pas perdu de temps, sortant le calepin dans lequel elle couchait les informations à sa disposition quand on lui confiait une vraie enquête. Mais pour le moment, elle se contentait d'écouter, le stylo posé sur sa la feuille encore vierge. Elle adressa une moue compatissante aux deux femmes à l'évocation du décès de ce Dan Cooper. Donc c'était lui le "type qui est mort" dont avait nonchmment parlé son collègue. Heureusement qu'il n'avait pas présenté le cas devant les deux femmes, vu comment celle qui l'avait connu - brièvement, certes - peinait à continuer son récit.
- On n'est pas pressé, vous pouvez prendre votre temps, crut bon de préciser Anya d'une voix modérée comme elle en avait rarement en dehors du travail.
Pourtant la jeune femme continua de raconter son histoire, s'armant sans doute d'une grosse dose de courage. On sentait dans le moindre de ses gestes ou attitudes à quel point cette mission, qu'elle s'était vraisemblablement confiée toute seule, comptait pour elle, ce qui motivait d'autant plus Anastasia qui était bien placée pour savoir ce que c'était que de perdre son papa à un jeune âge.
Mais, par souci de professionnalisme, elle ne laissa pas transparaitre ces informations sur son visage. Ca ne voulait pas dire qu'elle n'avait pas de cœur, mais qu'elle se devait de garder la tête froide et l'esprit vif pour être efficace et objective. Non seulement pour se protéger mais aussi pour exécuter au mieux la mission qu'on lui confiait.
Sans faire de promesses qu'elle ne pourrait pas tenir.
Les deux femmes de l'autre côté de son bureau agissaient très différemment. Il est vrai que la façon dont elles étaient touchées par la situation n'était pas la même, mais Anya pressentait qu'en dehors de ces circonstances, elles étaient également très différentes l'une de l'autre. A ce moment-là de l'enquête, Samhuinn paraissait moins accaparée par ses émotions, plus directe et affirmée que Samhainn qui dévoilait toute sa fragilité.
- C'est un bon début, déclara Anya d'un ton qui se voulait encourageant. Mais dans tous les cas je ne peux pas vous promettre que nous réussirons - on ne peut jamais l'assurer. Mais je vais faire tout mon possible pour retrouver la fille de Dan Cooper de Boston.
Anya marqua un temps pendant lequel elle observa les jumelles tour à tour avant de reprendre :
- Bien. Dan Cooper, c'est un nom relativement courant, ce qui ne va pas faciliter la tâche. J'imagine que vous ne savez pas si Dan est un prénom ou un diminutif ? demanda-t-elle de manière purement rhétorique à Samhainn. J'aurais besoin de savoir également à quelle tranche d'âge il semblait appartenir. Mais nous savons deux choses très importantes : il a une fille et elle vit loin de lui. Nous pourrons donc éliminer tous les Dan Cooper ayant une fille dans les environs et nous concentrer sur les états plus éloignés. Il n'a parlé que d'une fille, c'est bien cela ? D'après ce que vous m'en avez dit, il avait l'air d'un père aimant et aurait sans doute mentionné ses autres enfants s'il en avait eus. Qu'en dites-vous ? Et, pour finir, savez-vous quelque chose concernant la mère de l'enfant ? Un détail qui vous ferez penser qu'il était plutôt marié ou divorcé ? Chaque détail peut compter, vous pouvez prendre votre temps, je vais déjà lancer une recherche avec les éléments que nous avons.
Joignant le geste à la parole, Anya se tourna vers son moniteur pour rentrer les maigres informations dans le fichier, espérant rapidement pouvoir écrémé davantage.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
From Russia, with Love
Though the scars remain and tears will never dry
I'll bless my homeland till I die

           
©️BESIDETHECROCODILE

S. et S. MacKenzie



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


S. et S. MacKenzie


╰☆╮ Avatar : Eleanor Tomlinson & Isolda Dychauk

Ѽ Conte(s) : Inventé ⊚
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Samhainn & Samhuinn

✓ Métier : Herboristes
Sur les traces de Dan Cooper | S&S Gawe

☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 283

Sur les traces de Dan Cooper | S&S _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 27 Sep 2019 - 16:04

Samhuinn tentait tant bien que mal de réconforter sa jumelle. Elle était consciente que parler du dénommé Dan ravivait des souvenirs douloureux au sein de l'esprit fragile de Hain. Mais c'était une étape obligatoire pour retrouver la piste de sa petite fille Cooper. Huin avait soufflé plusieurs fois à sa soeur que la police ne serait peut-être pas en mesure de les aider. Après tout aucun membre du poste de Storybrooke n'était magicien. Il fallait s'attendre à ne pas retrouver la personne recherchée. Samhuinn pria pour que cela n'arrive pas, elle n'avait aucun envie de voir sa soeur dévastée, une fois de plus.
Au fil des années, la cadette des MacKenzie avait remarqué qu'une fragilité s'était installée dans la personnalité de son aînée. Samhainn avait toujours eu ce côté trop gentille et trop naïve, peu aventurière et presque peureuse. Mais avec les années, ces traits de caractère la rendait de plus en plus fragile, comme des failles sur un vase de verre. Huin le savait, il n'y avait qu'une remédiation à cela. Hain devait se retrouver dos au mur, sans aucune autre solution que s'affirmer, se dévoiler. Car en réalité, Samhuinn avait toujours sentie que sa réelle soeur était quelque part à l'intérieur de Samhainn, à attendre qu'on lui donne la permission de sortir.

Quand la rouquine en face des jumelles annonça qu'en effet, les probabilités de retrouver cet enfant n'étaient pas de 100%, Samhainn se crispa.
Rapidement, Huin vint lui prendre la main. Faisant mine de simplement lui caresser le dos de la main, Samhuinn récita mentalement une incantation que Creag, Reine des fées de Skye lui avait apprise. Gu bheil mo ghaol gad shocair. Une phrase bien plus facile à dire en pensée qu'avec les lèvres. Le gaélique écossais était une langue difficile à manier, ce qui avait quelque chose de réconfortant pour les deux herboristes. Le gaélique était leur langue maternelle, c'était tout ce qui résumait leur vie sur Skye, parmi les fées. Elles trouvaient un certain réconfort à penser que c'était quelque chose qui leur appartenait vraiment. Ici, à Storybrooke, personne d'autre ne parlait couramment le gaélique, ce qui rendait les jumelles uniques dans leur genre. Elles se sentaient moins banales.

La voix toujours un peu tremblante de Hain, tira Samhuinn hors de ses pensées. L'agent Romanov semblait avoir demandé des informations supplémentaires sur Dan Cooper. La mémoire de Samhainn, comme celle de Huin, était infaillible, s'il y avait quelque chose à se souvenir sur ce pauvre homme, elle se le remémorerait sans aucun doute.

- Dan est le seul prénom qu'il m'ait donné, il ne portait pas de badge. Mais vous pouvez peut-être vérifier grâce au site internet d'Amazon ? Elle fit une pause, pour se souvenir des autres questions de la policière. Je dirais qu'il avait entre 30 et 35 ans, pas plus vieux. De même, sa fille semblait assez jeune, mais elle était en âge de lire Harry Potter donc je dirais entre 7 ans et 12 ans. Il n'avait bien qu'un seul enfant. Et pour ce qui est de la mère... Il n'en a pas parlé, n'a fait aucune allusion, je pense qu'ils étaient séparés et que la petite fille vivait avec sa maman. C'est l'explication qui me semble la plus logique, je pense qu'il aurait mentionné sa femme au même titre que sa fille s'il était encore marié ou en couple.

Les deux rousses remercièrent Mlle Romanov de porter tant d'attention à leur requête tandis que celle-ci se mettait à tapoter sur le clavier de son ordinateur. Samhainn devait le reconnaître, Internet avait certaines qualités.
Même s'il s'avérait impossible de retrouver la petite Cooper, Samhainn saurait que tout aura était tenté. A part, peut-être la magie... En dernier recours, elle pourrait toujours demander l'aide à ce sorcier qu'elle avait rencontré dans les bois le jour de la naissance du Démon Mephisto.

- Tu as bien dis que Dan envoyait de l'argent à sa fille. Je pense qu'il faut chercher une famille assez modeste. Huin regarda sa soeur puis l'autre rouquine. Vous allez sûrement trouver cela stupide, mais j'ai l'intuition qu'il faut chercher en Pennsylvanie. Dans la campagne.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Chante-moi une chanson de deux filles qui sont parties...
Dis, est-ce que ces filles pourraient être nous ?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82525-sing-me-a-song-of-two

Anastasia Romanov



« Laisse moi toucher
tes pokéballs »


Anastasia Romanov


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya / Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5374
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Sur les traces de Dan Cooper | S&S _


Actuellement dans : « Laisse moi toucher tes pokéballs »


________________________________________ Ven 27 Sep 2019 - 22:43

Anastasia ne commenta aucune des réactions non-verbales des jumelles mais ne les manqua pas pour autant. Elle vit quand Samhainn se crispa à ses dires mais ne regretta pas d'avoir été sincère. Il valait toujours mieux ne pas bercer les gens d'illusions. Sans doute que les médecins tenaient le même genre de discours, songea un instant la jeune femme. Elle nota également comment Samhuinn était physiquement présente pour sa jumelle ce qui la fit légèrement sourire.
Avoir une jumelle c'était quelque chose qu'elle ne connaissait pas et ne connaitrait jamais. Mais elle savait, parce qu'on pouvait le lire un peu partout, que la gémellité créait un lien unique que bien souvent les personnes extérieures ne pouvaient pas comprendre. Certains développaient même un langage qui leur était propre.
Bien sûr, rien n'indiquait que c'était le cas des deux femmes mais elles étaient proches, ça, c'était certain. Anya n'aurait pas été étonnée de savoir qu'elles vivaient voire travailler ensemble, les imaginait difficilement séparées trop longtemps.
La jeune femme chassa bien vite ces pensées de son esprit quand son témoin - si on pouvait l'appeler ainsi - répondit à ses questions dont elle ne manqua pas une information, appréciant le raisonnement sensé de la jeune femme. Mais sensé ne veut pas dire véridique, on a parfois des surprises dans ce métier. Tout en pianotant sur le clavier, la profiler opinait légèrement en écoutant la sœur la moins émotionnellement impliquée dans l'affaire. Sa remarque aussi était pertinente et donnait une idée à la jeune femme : rechercher les transactions bancaires capables de correspondre serait un élément supplémentaire pour identifier le bon Dan Cooper parmi tous ceux qui vivaient aux USA. Si Anya était très concentrée, elle tiqua tout de même à l'évocation de la Pennsylvanie. C'était... intéressant comme intuition. Et soudain.
- C'est... surprenant, comme intuition. D'où vous vient-elle ?
Puisqu'elles étaient à Storybrooke, Anastasia se sentit même obligée de demander, au cas où :
- Est-ce que je peux vous demander s'il s'agit d'un pouvoir magique ou de quelque chose de ce genre ? Bien que, si c'était le cas peut-être que vous ne seriez pas ici devant moi, reprit la jeune femme d'un air pensif, ce commentaire étant plutôt fait pour elle-même que pour les jumelles. Mais même sans cela, vos déductions m'ont l'air sensée, si je vous prêtais le logiciel - ce que je ne peux pas faire - je suis presque certaine que vous pourriez vous en tirer sans moi... En tout cas, ce que je peux vous dire pour le moment c'est que Cooper est le 64e nom de famille du pays donc même si nos logiciels sont puissants, il va leur falloir un peu de temps. Je l'ai paramétré pour rechercher une personne de la tranche d'âge indiquée, élargie au cas où, liée à Amazon. Une fois que j'aurais accès à son éventuelle descendances et avec ces informations je pourrais essayer de tracer d'éventuelles transactions bancaires qui pourraient nous conduire vers l'identité de la mère - puis son adresse. Si vous êtes appelées ailleurs je peux vous appeler dès que j'ai quelque chose, précisa la jeune femme.
Les recherches de ce type prenaient un temps aléatoire difficile à prévoir. Elle tenait cependant à ce que le procédé soit clair pour les deux femmes - leur épargnant les détails techniques inutiles.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
From Russia, with Love
Though the scars remain and tears will never dry
I'll bless my homeland till I die

           
©️BESIDETHECROCODILE

S. et S. MacKenzie



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


S. et S. MacKenzie


╰☆╮ Avatar : Eleanor Tomlinson & Isolda Dychauk

Ѽ Conte(s) : Inventé ⊚
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Samhainn & Samhuinn

✓ Métier : Herboristes
Sur les traces de Dan Cooper | S&S Gawe

☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 283

Sur les traces de Dan Cooper | S&S _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 24 Nov 2019 - 13:42

Samhuinn ne savait pas réellement d'où lui venait cette intuition. C'était l'une de ses pensées qui apparaissait subitement dans notre tête, sans qu'on sache d'où elle vienne.
Huin était allongée près de sa soeur, dans l'herbe devant leur chalet, quand l'idée lui était venue que les Cooper vivaient sûrement en Pennsylvanie. Pourquoi ? Elle ne savait pas. Peut-être était-ce le vent légèrement frais qui brassait leur cheveux, ou bien les feuilles orangées qui tombaient peu à peu de leur branche. Peut-être que l'atmosphère à ce moment lui avait fait penser aux photographies qu'elle avait vu de la campagne de Pennsylvanie. Ou peut-être était-ce seulement son instinct ?
Si les rousses avaient appris une chose durant leur enfance dans le monde des fées, c'était qu'il fallait toujours croire leur instinct. L'instinct était une forme de magie à part entière, celle que chacun possède à l'intérieur de lui. Et il fallait se fier à elle, autant qu'à nous même.

- Nous pratiquons un peu de magie élémentaire. Mais cette intuition... Je... C'est seulement une intuition mais je vous supplie de la suivre.
Fit Huin sur un ton presque suppliant.

Samhainn serra la main de sa soeur encore plus fort. L'aînée avait une confiance aveugle dans sa cadette, il fallait explorer la piste qu'elle lui donnait.
Hain ne connaissait pas grand chose au reste des Etats-Unis, elle n'était même pas certain de pouvoir placer la Pennsylvanie sur une carte. Elle n'avait pas d'intérêt spécial pour le reste du monde, contrairement à sa jumelle qui avait soif de voyages et d'aventures. Mais elle espéra de son coeur, que la petite fille de Dan Cooper se trouvait là-bas. Elle l'imaginait, en train de jouer dans la cour d'une petite ferme de bois rouge. Derrière elle, des collines couvertes de verdures qui commençaient à prendre les teintes de l'automne. Cette pensée fit sourire l'aînée des MacKenzie, elle croisait les doigts pour que cette petite fille soit heureuse, même sans son père...

Mlle Romanov expliqua les paramètres sur lesquels elle réglait le logiciel de recherche. Samhainn espéra que l'informatique fasse son travail correctement. Depuis son expérience dans les locaux d'Amazon, la rousse était devenue encore plus méfiante. Internet et ses dérivés étaient très utiles et efficaces, mais pouvaient aussi être fourbes. Peut-être que Dan Cooper n’apparaîtrait pas dans les bases de données pour telle ou telle raison ? Et si le logiciel le mettait de côté par erreur ? L'informatique était peut-être rapide, mais l'humain restait le moyen le plus sûr de faire des recherches.

- Nous n'avons rien d'autre de prévu aujourd'hui ! S'exclama Hain quand la profiler leur proposa de les rappeler si le devoir les appelait ailleurs. Puis nous n'avons pas de téléphone fixe...

- Si, je l'ai fait installer l'hiver dernier, tu ne te souviens pas ? Lui dit alors Samhuinn étonnée.

Samhainn chercha dans ses souvenirs avant d'acquiescer. En effet, la cadette rouquine avait décidé que le téléphone était un outil indispensable quelques mois plus tôt. Les rousses ne l'avaient pas fait installé quand elle avait construit leur chalet de leurs propres mains. A cette époque, les jumelles étaient plus que jamais contre le mode de vie moderne, même après l'avoir expérimenté pendant la Malédiction. Mais depuis quelques temps, les rouquines réintégraient petit à petit des objets modernes à leur vie. Malheureusement, il était plus simple de vivre avec son temps. Qu'est-ce que Samhainn aurait donné pour retourner auprès des fées, où la pluie, le vent et le soleil étaient les seules choses nécessaires à la vie.

- C'est vrai... Il doit être enfoui sous la glycine près de la commode. Souffla Hain en réalisent que, décidément, leur intérieur était plus une jungle qu'une maison. Tout était recouvert de verdure et de fleurs, du sol au plafond. De l'extérieur, l'on pourrait croire que le chalet était abandonné tellement la végétation avait pris le dessus sur chaque mur, chaque meuble et chaque étagère. Je doute qu'on le retrouve même s'il sonnait. Il vaut mieux que l'on reste ici. Décida Hain. Mais nous pouvons aller vous chercher une boisson et un goûter pour vous remercier de votre aide ? Qu'aimez-vous Mlle Romanov ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Chante-moi une chanson de deux filles qui sont parties...
Dis, est-ce que ces filles pourraient être nous ?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82525-sing-me-a-song-of-two

Anastasia Romanov



« Laisse moi toucher
tes pokéballs »


Anastasia Romanov


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya / Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5374
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Sur les traces de Dan Cooper | S&S _


Actuellement dans : « Laisse moi toucher tes pokéballs »


________________________________________ Dim 24 Nov 2019 - 21:08

On suppliait souvent la police, soit pour amoindrir une peine, soit parce qu'on était désespéré de retrouver quelqu'un ou quelque chose, de voir un tort réparé. Les jumelles se trouvaient dans le second cas, même si, en général, les personnes qui demandaient de l'aide n'avaient pas des intuitions aussi précises. Ou alors elles étaient soupçonnées d'avoir quelque chose à se reprocher mais de ne pas savoir comment le dire plus clairement.
Si elle n'avait pas été en poste à Storybrooke, c'est sans doute cette piste qu'Anastasia aurait creusé en premier, juste pour être certaine de ne pas avoir affaire à un coupable (ou deux) prit de remords soudains. Mais elle vivait bien dans cette étrange ville, et pour avoir elle-même vu des choses à peine croyables et participer à des missions sauvetages la plupart du temps contre son gré, elles ne croyaient pas que les jumelles aient fait du mal à ce Dan Cooper.
- Très bien, on verra s'il y a quelque chose en lien avec la Pennsylvanie, répondit-elle d'un ton égal.
Elle resta cependant moins équanime quand l'une des sœurs annonça qu'elles n'avaient pas le téléphone. Même si tous les mondes des contes n'étaient pas au sommet de la technologie, la malédiction avait au moins eu cela de bien de mettre tout le monde à niveau. Manifestement, certains estimaient ne pas en avoir besoin ou préféraient leur monde et leur vie d'avant. On ne pouvait pas leur en vouloir, songea la profiler en souriant quand la deuxième sœur rappela à la première qu'elles avaient le téléphone depuis moins d'un an.
Puis elle poursuivit la conversation d'un air amusé :
- C'est vrai que c'est pratique, un téléphone. Dans ce cas j'espère que ça va vite avancer - même si vous avez la journée devant vous, précisa Anya en essayant de faire la conversation, tout espérant ne pas devoir le faire trop longtemps.
C'était une chose de rencontrer un ami au café du coin, mais c'en était une autre d'essayer de copiner au poste de police avec des personnes en quête d'aide avant tout. Anya craignait que la conversation ne devienne vite maladroite voire carrément gênante et songeai que personne n'avait besoin de ça ici.
Par chance, les sœurs semblaient absorbées par leur propre conversation. Anastasia fixait donc de nouveau son moniteur, se disant qu'elle allait reprendre ses tâches, quand l'une des demandeuses l'interpella avec une offre pour le moins surprenante. Toutes les personnes qui passaient le pas de sa porte étaient loin d'être aussi aimables, en cela, les jumelles prenaient Anya un peu de cours.
- Je... Oui, pourquoi pas. Merci. Mais je n'ai pas encore fait grand chose, observa-t-elle tout de même.
Cependant, comme elle ne pouvait résister à la nourriture, il était évident qu'elle allait accepter ! Dans le cas présent, on ne pouvait pas parler de pot de vin, juste d'un remerciement. Non ?
Les deux sœurs parties, Anya continua de travailler jusqu'à ce que le logiciel n'attire son attention. Elle prit note des informations qu'il avait pour elle et attendit les jumelles pour leur annoncer que l'enquête avançait.
Les deux jeunes femmes ne tardèrent pas à revenir les bras chargées de victuailles. Ca n'avait pas dû passer inaperçu au poste mais c'était le cadet des soucis d'Anya. Une fois que la porte fut close et que les deux sœurs commencèrent à disposer les vivres, la jeune femme reprit la parole :
- Il semblerait que nous ayons des résultats. J'ai trouvé une bonne quinzaine de Dan Cooper mais j'ai pu en éliminer plusieurs qui ne correspondent pas à votre profil, soit parce que j'ai pu les relier à un autre travail ou parce qu'ils n'ont pas de filles. Bref, le champ des possibles est réduit à trois personnes, poursuivit Anya en tournant son moniteur vers les deux jeunes femmes.
Elles y virent un homme afro-américain d'environ trente-cinq ans et deux hommes blancs dans la même tranche d'âge. Le premier des deux était très maigre et son fichier indiqué qu'ils avaient deux enfants (mais Anya l'avait gardé car aucune des deux femmes n'avaient affirmé que sa fille était fille unique) et le second avait l'air plus rond mais aussi d'avoir plutôt la quarantaine. Il n'avait qu'un enfant, avec une certaine Mary Austen.
- Est-ce que vous le reconnaissez ? s'enquit la jeune femme.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
From Russia, with Love
Though the scars remain and tears will never dry
I'll bless my homeland till I die

           
©️BESIDETHECROCODILE

S. et S. MacKenzie



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


S. et S. MacKenzie


╰☆╮ Avatar : Eleanor Tomlinson & Isolda Dychauk

Ѽ Conte(s) : Inventé ⊚
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Samhainn & Samhuinn

✓ Métier : Herboristes
Sur les traces de Dan Cooper | S&S Gawe

☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 283

Sur les traces de Dan Cooper | S&S _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 27 Déc 2019 - 13:35

L'attente n'était pas ce qui dérangeait le plus les jumelles. Elles étaient de nature très patiente. Une vie avec les fées de Skye forgeait une patience à toute épreuve, bien qu'au jeu de l'attente, Samhainn restait tout de même la plus calme, Huin ayant tendance à s'énerver quand le temps devenait vraiment long. Les deux MacKenzie partageait une génétique très semblable bien qu'elles ne soient que fausses jumelles, elles avaient été élevées de la même manière, les même principes leur avaient été inculqués, mais pourtant, en grandissant, elles étaient devenues des personnes bien différentes. Cela effrayait l'aînée des rousses, qui voyait petit à petit sa soeur adorée s'éloigner d'elle. Mais Huin, elle, s'épanouissait un peu plus de jour en jour, en se détachant de sa jumelle.
Avec le temps, le caractère de Huin s'était affirmé et des traits de caractère bien propres à elle étaient apparus, comme une tendance à l'agacement et un goût étrange pour le danger.
Samhainn avait gardé le caractère doux et calme de son enfance, sa naïveté et sa générosité à toute épreuve. C'était comme si elle n'avait jamais réussi à s'affirmer, à devenir elle-même. Elle était restée le bon petit soldat de gentillesse que les fées avaient forgé.

Les deux rousses remercièrent encore une fois Mlle Romanov pour son aide avant de partir en quête de quelque chose de bon à glisser sous la dent de la profiler.
Aucun décision n'était à prendre quant à l'endroit où aller acheter de bonnes choses. Les deux rouquines se dirigèrent d'un même pas vers la pâtisserie de leur amie Amelia. Y-avait-il un seul autre endroit sur Terre qui dégageait une odeur semblable ? Le délicieux parfum des pâtisseries envoûtait chaque passant à des mètres à la ronde.

- Éclairs ? Demanda la cadette pourtant déjà certaine de la réponse de sa jumelle.

- Bien sûr ! 2 au chocolat et 2 au café je pense. Et des 4 religieuses ! Et des tartelettes au citron meringué au moins 4 aussi ! Et des...

- Tout cela devrait suffire non ? Pense avec ta tête sœurette, non avec ton ventre. Sermonna la cadette avec un sourire en coin.

Les jumelles rentrèrent dans la boutique et après quelques mots échangés avec leur amie, elles repartirent les bras chargés en direction du poste. Hain avait insisté pour tout porter elle-même. Sa jumelle la soupçonna de vouloir garder l'odeur des pâtisseries pour elle toute seule, ce qui fut confirmer quand elle jeta un regard à son aînée, qui avait littéralement le nez plongé entre les boîtes de cartons. Huin tilta alors qu'une délicieuse boisson manquait à l'appel. Les friandises donnaient toujours soif, même celles préparées par la talentueuse Amelia.

Alors que Samhainn l'attendait devant le poste, l'eau à la bouche. Samhuinn alla acheter un café viennois, un chocolat viennois et un cappuccino au petit stand à boisson qui se trônait non loin du poste de police. Ne sachant pas ce que la profiler préférait, elle avait trouvé judicieux d'en prendre un de chaque. De plus, de délicieux bagels étaient vendus dans un autre petit stand à côté, au glaçage tout coloré. Huin en acheta 4, deux au glaçages rose bonbon et deux au glaçages bleu marine.

Les bras chargés, les jumelles traversèrent le poste pour arriver devant Mlle Romanov. Avec un grand sourire, elles déposèrent toutes les savoureuses trouvailles sur le bureau.
Alors que Samhainn s'apprêtait à détailler tout ce que les rouquines rapportaient, Anya expliqua qu'elle avait déjà des résultats.

L'aînée vint se placer devant l'écran de l'ordinateur pour observer le visage de l'homme en question. Son cœur se serra si fort devant la photographie qu'elle crut qu'il allait s'arrêter de battre. Sa rencontre avec Dan lui revint en mémoire, tout comme la dernière fois qu'elle l'avait vu, s'aventurant dans cette allée sombre.
Des sanglots se formèrent dans la gorge de la rousse et elle dû secouer la tête pour confirmer qu'elle connaissait l'homme, n'étant pas sûr de pouvoir ouvrir la bouche sans se mettre à pleurer.
Quel sentiment atroce de voir l'homme qui lui avait sauvé la vie au dépend de la sienne. Elle ne pourrait jamais lui rendre la pareille, il était trop tard. Mais elle pouvait toujours aider sa petite fille. Lui envoyer des potions contre la tristesse et les nouvelles éditions d'Harry Potter.

- C'est vraiment lui ? J'aimerais pouvoir le remercier de t'avoir protégé... Souffla Samhuinn en venant prendre sa soeur dans ses bras. Elle la fit revenir de l'autre côté du bureau et l'aida à s'asseoir sur une chaise. Tu devrais manger un éclair au chocolat non ? Le chocolat aide à vaincre la tristesse non. C'est ce que nous avait dit Amelia non ? Samhainn secoua la tête afin d'acquiescer avec un sourire timide.

- Peut-on emprunter un éclair dans votre goûter Mlle Romanov ? J'irais en acheter un autre pour le remplacer. La policière accepta et après l'avoir remercié, Huin se mit à chercher la bonne boîte parmi toutes celles qui trônaient sur le bureau de la profiler.
J'ai l'impression de participer à un jeu télévisé. Rigola Samhuinn avant d'enfin trouver les éclairs. Elle en tendit un au chocolat à son aînée et tendit ensuite la boite à Anya. Faites une petite pause, Anastasia.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Chante-moi une chanson de deux filles qui sont parties...
Dis, est-ce que ces filles pourraient être nous ?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82525-sing-me-a-song-of-two

Anastasia Romanov



« Laisse moi toucher
tes pokéballs »


Anastasia Romanov


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya / Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5374
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Sur les traces de Dan Cooper | S&S _


Actuellement dans : « Laisse moi toucher tes pokéballs »


________________________________________ Ven 27 Déc 2019 - 15:06

Ce n'était pas rare de trouver de la pâtisserie au poste, notamment dans la salle de repos où tout le monde venait s'aérer l'esprit plusieurs fois par jour, s'arrêtant pour prendre un café ou encore un donut, dans ces boîtes en carton immenses qui faisaient la renommée des séries télé américaines. Mais ce que la télé ne disait pas, c'était que la police optait parfois pour d'autres pâtisseries !
La télé ne disait pas non plus que c'était les victimes ou les personnes en demande d'aide qui apportaient de quoi se sustenter, probablement parce que ce cas de figure était assez rare. Indéniablement, le retour des deux jumelles, dont l'une avec les bras chargés de pâtisseries, n'était sans doute pas passer inaperçu. Il était même possible que voir toute cette nourriture disparaitre dans le bureau d'une seule personne ait pu susciter quelques jalousies qui, heureusement, ne dureraient que le temps d'un gargouillis d'estomac.
Quant à l'intéressée, celle pour qui étaient toutes ces offrandes, elle ne put s'empêcher de lorgner sur la quantité astronomique de nourriture qui avait atterri sur son bureau (le rendant d'un coup bien chargé pour ne pas dire surchargé) tout en expliquant ce qu'elle avait trouvé en l'absence des MacKenzie.
Que c'était difficile de rester concentrer quand autant de tentations arrivaient d'un seul coup ! Par chance, le langage corporel de la sœur qui avait le mieux connu Dan Cooper était suffisamment parlant pour annoncer, sans qu'elle ne parle, une avancée significative dans l'enquête et, de fait, capter l'intérêt de la profiler gourmande, éloignant son regard bleu acier des pâtisseries qui ne demandaient qu'à être goûtées.
Anya s'autorisa à presser gentiment l'avant-bras de la jeune femme visiblement choquée de faire à nouveau face à ce visage familier. Elle pouvait imaginer le choc, elle qui avait déjà littéralement fait face aux fantômes les plus regrettés de son passé. Mais elle n'avait pas le talent d'Amelia Peters, d'où provenaient les douceurs ainsi qu'on pouvait le lire sur les différentes boites à gâteaux, pour réconforter les gens. Elle avait seulement celui de les comprendre et c'était sans doute déjà une très bonne chose. Par chance, sa jumelle pouvait faire le reste et Anastasia n'avait qu'à la conforter dans sa bonne idée :
- Votre sœur a raison, du chocolat, ça fait toujours du bien dans ces cas-là et au vu de tout ce que vous avez ramené au poste il y a largement de quoi partager sans remplacer la pâtisserie, ajouta-t-elle pour rassurer les jumelles. Merci, à ce propos, poursuivit la rouquine. Ca c'est ce que j'appelle du goûter.
C'était sans doute un miracle, d'ailleurs, que son ventre n'ait pas commencé à se manifester bruyamment pour réclamer sa part. Mais puisqu'il avait été décrété, non sans justesse, que le goûter était de mise, et comme Sammhuin le rappela de nouveau, l'estomac de la grande duchesse n'eut plus à attendre trop longtemps. La jeune femme s'empara d'un éclair - délicieux - qu'elle savoura en fermant les yeux à la première bouchée, se délectant du croquant de la pâte à chou mêlé au moelleux de la crème pâtissière pour finalement déglutir et revenir au moment présent.
- C'est vrai que mon bureau a rarement autant ressemblé à un stand de pâtisseries mais je ne vais pas m'en plaindre. Très bonne initiative, cette pause goûter.
Une bouchée plus tard, elle tourna son attention vers l'autre sœur, qui était restée plus silencieuse après avoir vu les résultats de la recherche dans les logiciels de la police concernant Dan Cooper.
- Pardon de revenir aussi brutalement dans le vif du sujet mais, étant donné que nous avons, semble-t-il, trouvé celui que nous cherchions, j'aimerais savoir quelle suite vous envisagez à tout cela ? Je peux vous donner une adresse et un numéro de téléphone, mais j'ai bien peur de ne pas savoir faire plus, précisa la jeune femme. Bien sûr, ça ne presse pas. Je peux aussi vous imprimer les informations que j'ai le droit de communiquer et vous laisser prendre votre temps et votre décision hors de ces lieux.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
From Russia, with Love
Though the scars remain and tears will never dry
I'll bless my homeland till I die

           
©️BESIDETHECROCODILE

S. et S. MacKenzie



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


S. et S. MacKenzie


╰☆╮ Avatar : Eleanor Tomlinson & Isolda Dychauk

Ѽ Conte(s) : Inventé ⊚
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Samhainn & Samhuinn

✓ Métier : Herboristes
Sur les traces de Dan Cooper | S&S Gawe

☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 283

Sur les traces de Dan Cooper | S&S _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 28 Fév 2020 - 12:32

Les rouquines furent toute fière, en effet c'était un goûter de roi. Samhainn se demanda même si, elle et sa soeur, n'auraient pas du prendre quelques pâtisseries supplémentaires pour être certaines de satisfaire chaque estomac du bâtiment, en commençant par celui de Mlle Romanov.
Les jumelles sourirent contentes de faire plaisir, comme à leur habitude. Les membres du poste de police, quels qu'ils soient, devaient avoir de rudes journées de travail, Storybrooke n'ayant pas un taux de criminalité des plus faibles. Entre délinquants ordinaires et vilains diaboliques aux pouvoirs surnaturels, la petite ville du Maine était bien servie en crime.
Avant de partir distribuer un peu de leurs victuailles au reste de l'équipe policière, Samhainn s'octroya un délicieux éclair elle aussi, tandis que Samhuinn opta pour une tarte au citron meringué, un plaisir plus acide mais tout aussi alléchant, qui correspondait parfaitement au caractère de la cadette quand on y réfléchissait.
Les sucreries calmèrent l'espace d'un instant, les angoisses de Hain et de sa jumelle, mais Anastasia, une fois son éclair dégusté, revint sur le sujet du jour, à savoir la famille de ce pauvre Dan. Il fallait décider maintenant ce qu'elles allaient bien pouvoir faire de l'information trouvée par la policière.
Huin jeta un coup d’œil à sa soeur qui semblait figée, l'aînée se demandait bien comment elle allait pouvoir se présenter à la fille de Dan, et à son entourage aussi, car la jeune fille ne serait sûrement pas toute seule chez elle, et même pour deux petites rousses aux visages avenants, il était étrange de demander à s'entretenir avec une enfant.

- Je veux bien que vous imprimiez ces informations. Je... Je pense que ma soeur a besoin d'un peu de temps pour se préparer à voir cette jeune fille. Fit Samhuinn en regardant sa jumelle qui ne réagissait toujours pas, elle avait la tête ailleurs, sûrement en train de s'imaginer sa conversation avec l'enfant. D'ailleurs, pensez-vous qu'il serait préférable d'être accompagnées par un policier ? J'ai peur d'effrayer la petite fille et sa famille, s'ils nous voient arriver avec nos robes de paysannes et nos milles pierres protectrices. Samhuinn réfléchit un instant. Quoique pour l'occasion nous pourrions mettre un jean. Tout le monde porte des jeans !

- Demain. Souffla alors l'aînée des MacKenzie le regard pourtant toujours perdu dans le vide. Samhuinn regarda la profiler avec un air intrigué comme pour lui demander si elle avait bien entendu la même chose. Je veux y aller demain. La fille de Dan a déjà dû souffrir longuement de la perte de son père, sans savoir réellement dans quelles conditions il avait perdu la vie. Je veux lui dire dès demain à quel point il a était travailleur, courageux et qu'il était un père aimant. La pauvre enfant doit entendre tout ça au plus vite. Demain.

- Je... Euh... D'accord Hain.Mais nous n'avons pas d'argent pour payer un billet d'avion et le trajet en voiture dure au moins 12 heures ! Puis, il faut louer une voiture ce qui va être déjà coûteux... L'esprit de comptable de Samhuinn s'était mis en marche et elle tentait de calculait les frais engendrés par cette mission. Les revenus des rousses étaient toujours très instables et faibles, si elles dépensaient tout le salaire du mois, qui leur garantissait que celui du prochain leur permettrait de se nourrir ? Hain, je pense qu'il faut réfléchir plus posément à tout cela... Cela serait imprudent à différents niveaux de partir sur un coup de tête.

Le visage de Samhainn était à présent fermé. Tout son être dégageait une impression d’amertume et de colère. Rarement Huin avait vu sa soeur porter sur elle un regard tant déçu et exaspéré. L'aînée voulait juste rendre un dernier hommage à Dan en allant voir sa fille, est-ce que cela était trop demander ? Qu'est-ce qu'elle en avait à faire de son argent ?! Une enfant avait perdu son père par sa faute, la perte d'un être cher n'était comparable à aucun somme d'argent. Samhainn eu soudain l'envie d'hurler sur sa jumelle, elle qui était pourtant l'incarnation même du calme d'habitude.
Voyant le regard presque haineux de sa soeur, Huin blanchit. Rapidement, elle se tourna vers Anastasia :

- Qu'en pensez-vous ? Est-ce possible de partir pour la Pennsylvanie dès demain ? Nous accompagneriez-vous ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Chante-moi une chanson de deux filles qui sont parties...
Dis, est-ce que ces filles pourraient être nous ?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82525-sing-me-a-song-of-two

Contenu sponsorisé








Sur les traces de Dan Cooper | S&S _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sur les traces de Dan Cooper | S&S





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ Poste de Police