MAGIC
LEAGUE

01.12.19
de Cyril


VALSE DE
L'HIVER

18.12.19
de Fanny





Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ MAGIC LEAGUE #6 Les ARENES du DERNIER MONDE !
☆ Evénement #116 - Une mission de CYRIL ☆


Partagez
 

 After the rain || Eva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Adriel Langton



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adriel Langton


╰☆╮ Avatar : Matthew Daddario

Ѽ Conte(s) : Ouran High School
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Belzenef

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 14

After the rain || Eva  - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 2 Déc 2019 - 0:17

After the rain

Plus leur étrange conversation se poursuivait, plus il était évident que la demoiselle était au moins aussi taquine qu’il pouvait l’être alors qu’elle répondait systématiquement à chacune de ses réflexions. Si c’était pour un échange aussi amusant, la pluie ne l’embêtait plus tant que ca finalement, tant qu’il n’était plus en dessous tout du moins. Il en oublierait presque qu’il l’a maudite par mégarde et que ses prochains jours promettaient d’être pénibles … Au moins elle avait l’air de bien s’amuser en sa compagnie pour le moment, elle ne lui en voudra peut-être pas trop qui sait.

En tout cas, cet échange bien que tout d’abord forcé dans ce café lui convenait bien. « Ton charme ? Quel charme ? T’as dû le perdre en tombant tout à l’heure ! » Il l’avait cherché, mais il ne s’était pas attendu à cette réponse qui le fit rire. C’était une bonne répartie plutôt bien trouvée il le reconnaissait. Aussi la conversation s’était poursuivie sur les animaux domestiques qu’ils n’auraient jamais ensemble. Le chat prendrait toute la place, même deux places pour la peine si tel était le cas alors qu’il se pelotonnerait au coin du feu. Toutes ses années passées en tant que poupée ne s’étaient pas envolées comme ca, il préférait toujours la chaleur au temps glacial qui ne lui disait rien. « Et tu sais pourquoi ? Parce que tu n’as pas voulu acheter un canapé assez grand pour nous trois ! Reconnais-le depuis le début le choix d’un petit canapé était pour te débarrasser de moi ! » L’espace d’un instant, Adriel se força pour ne pas exploser de rire à cette répartie pour y répondre lui-même, les larmes aux yeux, faussement vexé. « Je te rappelle que c’est toi qui avait choisi ce modèle puisque la couleur allait si bien avec notre déco ! Moi qui voulais te faire plaisir, voilà où ca nous mène. » Il se contenait mais vraiment, il n’avait pas pris autant de plaisir depuis longtemps.

Leurs animaux hypothétiques revinrent bientôt sur le tapis alors qu’elle s’était efforcée à donner ce nom pour le moins horrible à leur pauvre chien. « Gare à toi. Tu sais où on est et il pourrait être dans le coin à nous écouter en ce moment même. Je serais toi j’essayerai de ne pas vexer le Grand Philibert. Sache d’ailleurs que c’était un de mes personnages préféré avant que nos souvenirs nous reviennent, alors un peu de respect ! » Son regard se fait perçant à mesure qu’elle avait récité ses mots telle une menace alors qu’il commence à faire semblant de prendre ses paroles au sérieux. « Tu voudrais dire qu’il est quelque part avec nous dans ce café à nous épier par je ne sais quel moyen ? Philibert est un être absolument fascinant, mais pas assez pour que son nom touche les poils si soyeux de notre Alexander. C’est encore un chiot tu sais ? Non, vraiment … pas Philibert ! A choisir je préférerais encore je sais pas … Pascal ? » il poursuit sa tirade un ton plus bas. « Je ne remets pas en compte ton choix de personnage mais ce caméléon est juste adorable si tu veux mon avis ! »

Après Philibert, voilà qu’elle voulait l’appeler Robert … Cette fille avait vraiment des goûts étranges en matière de prénom. « Je ne te permets pas. Robert est un nom merveilleux…pour un pigeon. » Ils commencèrent à rire en cœur avant qu’il ne se présente, laissant le pigeon ou il était, quelque part dans le ciel. Et quand il lui demande son nom en retour, elle hausse simplement les épaules en blaguant. « J’aime assez bien princesse. » Coude sur la table, menton dans la paume de sa main, Adriel observait à présent la jeune fille qui se fit plus sérieuse en se présentant réellement. « Evangeline. C’est trop long, alors tout le monde m’appelle Eva. » Evangeline hein, au moins son prénom lui semblait sympathique cependant, il n’était pas certain de vouloir l’appeler ainsi. Alors, un sourire charmant dans sa direction, il lui répondit. « Joli prénom, mais j’avoue que princesse reste intéressant … »

Joindre l’utile à l’agréable, la surnommer de la sorte était une bonne idée selon lui, et il n’allait pas louper l’occasion de continuer puisque cela semblait lui plaire. « Du coup, tu suis quel cursus à la fac ? » Il était au moins certain qu’elle n’était pas dans la même filière que lui et deviner lui semblait pénible d’avance. Lui poser la question directement était un bon compromis.

Quand deux personnes âges vinrent s’installer à la table à côté, le chat n’y fit pas vraiment attention, trop absorbé par sa ô combien intéressante et illogique conversation avec Eva. Ou tout du moins, c’était le cas jusqu’à ce qu’ils les entendent caqueter à leur sujet, percevant les bribes d’un « joli petit couple » qui se perdit dans leur rêverie. Peut-importe les époques, les gens avaient vraiment des idées préconçues. Où étaient-donc les vieilles folles qui guettaient leurs voisins à travers leur fenêtre sans jamais leur adresser un mot ? Les vieilles sorcières comme on avait aimé à les appeler tout un temps … Il secoua la tête légèrement avant de se lancer sur la vague du moment. « Tu vois princesse, même nos voisines nous trouverait charmant ensemble. Quand je te disais qu’on était presque en rendez-vous. » finit-il, un petit sourire en coin à son intention. S’il ne pouvait plus rigoler, il ne lui restait plus rien.

Codage par Libella sur Graphiorum

Evangeline Dreamword



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Evangeline Dreamword


╰☆╮ Avatar : Willa Holland

Ѽ Conte(s) : La princesse et la grenouille, Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Evangeline, l'Etoile des voeux

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 90

After the rain || Eva  - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 2 Déc 2019 - 22:38

After the rain

Il était plus difficile qu’on ne pouvait le croire d’engager et surtout de poursuivre une conversation qui ne semble n’avoir ni queue ni tête. L’étoile le sait d’expérience car il est la première personne à être capable de lui donner la réplique sur tout un échange qui ne semble plus vouloir en finir. Elle a pourtant rencontré dans sa vie des gens intéressants. Mais pas au point de l’inconnu qui lui fait face. Mais ses centaines d’années d’existence ne lui ont jamais permis de vraiment s’attacher à des personnes qui ne se trouvaient pas être dans la même situation qu’elle -lorsqu’on est si vieille, on se lasse vite des gens parce qu’ils semblent être encore des enfants. Il y a des exceptions, parfois. Il lui tarde de savoir s’il fera partie de ceux-là.

La pauvre âme en peine qui lui faisait face ne recevait aucun cadeau de l’étoile. Chaque petite perche qu’il pouvait lui tendre était attrapée et ainsi elle s’était attaquée à son charme qui semblait s’être fait la malle dans une flaque d’eau. Il l’avait bien pris, du moins c’était ce qu’elle avait compris du rire qu’elle avait reçu en guise de réponse. Elle n’aurait su dire si c’était parce qu’il s’en foutait ou s’il avait assez confiance en lui pour balayer l’idée d’un rire cristallin. Si on demandait à la brune d’être parfaitement honnête elle pourrait dire qu’il n’était, en fait, pas trop mal. Enfin, supposant qu’elle était capable de faire un compliment à quelqu’un ce qui n’était pas gagné. Avec elle il fallait savoir lire entre les lignes et cela ne lui avait pas toujours réussi. Pour autant elle ne regrettait aucune des personnes qui étaient sorties de sa vie parce qu’ils n’étaient pas capables de la comprendre. La plupart des gens d’ici n’avaient, de toute façon, pas son espérance de vie et c’était plus facile de ne pas s’attacher à ceux qu’on peut perdre. C’était également plus facile de se perdre dans des vies qui n’existeraient jamais et dans des problématiques de canapés qui ne frapperaient jamais à sa porte. « Je te rappelle que c’est toi qui avait choisi ce modèle puisque la couleur allait si bien avec notre déco ! Moi qui voulais te faire plaisir, voilà où ça nous mène. » Un sourire amusé illumine le visage de l’étoile qui ne s’était pas tant amusée de choses si futiles depuis longtemps.

Ce qu’il y a de plus étrange avec ce jeu des plus insensés, c’est qu’elle en vient à se demander, lorsque le sujet vient sur le tapis, ce que pourrait être sa vie avec un animal. Elle balaye l’idée de son esprit tant elle est persuadée que les choses ne tourneraient pas comme prévu -car ça n’est jamais le cas avec un animal n’est-ce pas ? Elle avait joué sur une hypothétique menace et il s’était également pris au jeu. « Tu voudrais dire qu’il est quelque part avec nous dans ce café à nous épier par je ne sais quel moyen ? Philibert est un être absolument fascinant, mais pas assez pour que son nom touche les poils si soyeux de notre Alexander. C’est encore un chiot tu sais ? Non, vraiment … pas Philibert ! A choisir je préférerais encore je sais pas … Pascal ? » Elle hausse un sourcil, incrédule. « Je ne remets pas en compte ton choix de personnage mais ce caméléon est juste adorable si tu veux mon avis ! » « Adorable… » Répète l’étoile. « D’accord, il est adorable. Mais ne le fait pas passer pour un vulgaire animal de compagnie, Pascal est tellement plus que ça ! C’est le héro du film et s’il t’entendait le dénigrer de la sorte il n’apprécierait sans doute pas ! » Déclare-t-elle d’un air solennel. N’importe quel argument serait bon pour lui donner tort.

Au prix d’un effort considérable elle lui releva son prénom. « Joli prénom, mais j’avoue que princesse reste intéressant … » Puisque son sourire se veut charmeur, elle grimace avant de lui envoyer une nouvelle pique. « Ça fait de toi la grenouille, alors ? » Et ainsi peut-être aurait-il un ami luciole. En voilà bien une personne qu’elle aurait aimé rencontrer ici d’ailleurs. Pour autant elle ne l’avait pas cherché -et ne le ferait pas. Si leurs chemins devaient se croiser alors ça arriverait. « J’sais pas qui t’as embrassé mais visiblement un truc à foiré quelque part parce que t’as pas trop l’étoffe d’un prince. » Elle titillait sa répartie et ne doutait pas un instant qu’il trouverait de quoi répondre à ça.

« Du coup, tu suis quel cursus à la fac ? » Si la question est sérieuse, l’étoile le taquine encore un peu avant de lui répondre. « Oh, mais c’est que je semble vraiment t’intéresser en fait ! » Elle affiche un large sourire avant de répondre à la question. « Droit. Dur à croire, non ? » Surtout quand on voit combien elle n’arrive pas à rester sérieuse plus de deux minutes avec lui. « Et toi ? » Pas que ça l’intéresse, c’est que de la politesse. C’est tout. Rien d’autre.

L’étoile ne fait pas vraiment attention aux deux personnes âgées qui s’installent à la table juste à côté d’eux jusqu’à ce qu’ils commencent à parler d’eux deux comme d’un « joli petit couple ». Comme si un garçon et une fille ne pouvaient pas boire un chocolat chaud sans que ça aille plus loin ! Vraiment, les gens avaient du mal à faire la part des choses et à ne pas se faire des films sur la vie des autres. « Tu vois princesse, même nos voisines nous trouverait charmant ensemble. Quand je te disais qu’on était presque en rendez-vous. » Elle prend un air faussement contrarié. « Mais si c’est un rendez-vous, où sont mes fleurs ?! Vraiment tu ne fais plus aucun effort pour sauver notre couple Adriel…Inutile de le nier plus longtemps tu ne m’aimes plus !! » Elle aimerait mourir de rire, mais puisque leurs voisines de table tournent la tête vers eux, elle décide de jouer la comédie à fond et cache son visage dans ses mains en faisant semblant de pleurer. Désolée mais elle n’est pas si désolée que ça, Adriel.



Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
After the rain || Eva  - Page 2 Avajee10
 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

After the rain || Eva





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ Les écoles