VALSE DE
L'HIVER

18.12.19
de Fanny


LA DERNIERE
SENTINELLE

15.01.20
de seb


EVERYTHING
is AWESOME

31.01.20
de Anya



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ LA DERNIERE SENTINELLE
☆ Evénement #118 - Une mission de SEB ☆


Partagez
 

 Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Gabriel Agreste



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Gabriel Agreste


╰☆╮ Avatar : Léonardo Dicaprio

Ѽ Conte(s) : ♦ Miraculous Ladybug ♦
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gabriel Agreste alias le Papillon

✓ Métier : Styliste réputé dans le monde
Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 7y9l

☞ Surnom : Le Papillon maisfautpasledirechutcestunsecret
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 356

Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 13 Jan 2020 - 23:05



Cœur de glace contre cœur tendre
Ft. Axel

Comment faire pleurer à chaude larmes un garçon au trop grand cœur ? De l'expérience de Gabriel, une personne comme celle-ci n'avait pas plus confiance en elle qu'une autre mais simplement plus fragile à l'égard du regard porté sur elle. Faire plaisir demandait reconnaissance mais que se passait-il quand on réalisait être un poids plus qu'un cadeau ? C'était ce qu'avait souhaité faire croire Gabriel à Axel lorsqu'il ordonna brutalement à celui-ci de quitter les lieux. Le styliste avait su, avec le temps, frapper là où ça faisait mal. Il avait vu les facettes les plus faibles de l'Homme à diverses reprises et c'en était servi pour son propre intérêt. Ça ne pouvait pas les déranger puisqu'après tout... On leur offrait le pouvoir de vaincre cette faiblesse. Il aurait souhaité que le jeune garçon soit une aussi simple cible mais il semblait que l'étrange personnage avait bien plus à croire que les autres - bien moins à perdre peut-être ?

Axel supposait que Gabriel n'avait pas cherché à être heureux et celui-ci maintenait en silence que c'était faux. C'était à peine s'il écouta cette partie de la réponse. Il s'attacha plus à cette positivité agaçante qui contrariait ses paroles - et ses plans. Être un méchant ? Il hésita à en rire. Axel ne saurait jamais l'être, même en tant qu'akumatisé, qui sait quelle erreur il pourrait encore faire, comme tous les autres qui lui ont précédé ? C'était si dur, de nos jours, de trouver un bon méchant... Mais ça, c'était avant d'être à Storybrooke. Storybrooke marquait le bien et le mal, le blanc et le noir, les bons et les mauvais, et cela d'une manière ou d'une autre. Il allait sans dire qu'Axel venait du bon. Mais en quoi cela pouvait-il être utile à Gabriel - créer un champion plutôt qu'un vilain, comme c'était écrit dans les livres ? Le miraculous de Papillon n'était pas négatif initialement, c'est lui qui avait tenu à le rendre ainsi pour attirer les héros. Le mal attire le bien... Et le bien... Gabriel fixa Olaf avec réflexion jusqu'à ce qu'il fasse une autre proposition.

"Copier ? Répéta-t-il avec un peu plus de calme. Vous souhaitez que je prenne des photos avec vous, c'est totalement -

-BRILLANT !"

Gabriel se retourna vers le photographe. Ce dernier ne se sentait plus très bien.

"Je vous demande pardon ?

-Je... Je veux dire... Quoi de mieux que de voir le mannequin accompagné du créateur de la marque ? Mr. Agreste, je pense que vous voir aux côtés d'Axel Oswald sera bénéfique pour le lancement de votre marque. N'êtes-vous pas d'accord ?"

Il l'était d'une certaine manière... Mais Gabriel Agreste créait, il ne posait pas et cela, il le rappelait assez bien sèchement aux autres.

"Ai-je l'air d'un mannequin, Mr. Foutault ? Je ne crois pas. Nous avons passé des entretiens improvisés dont je n'étais même pas au courant, j'aimerais que ça ne soit pas pour rien ! Axel a été décevant et -

-Justement, Mr. Agreste ! Nous n'avons plus de temps... Vous pouvez encore sauver la situation en vous ajoutant à la couverture. Ça ne pourra être qu'une réussite, non ?"

Quelle rébellion contre le patron. Comment digérer cela ? Mais avait-il seulement tort, ce photographe ? L'horloge de la patinoire affichait nettement 16h et Gabriel voulait avoir fini pour 17h. Il avait d'autres choses à faire, des choses plus importantes, très parallèles à celle-ci... Fallait-il seulement passer devant un appareil pour y venir ?
Jetant un œil autour de lui, certaines personnes manifestaient déjà leur enthousiasme à savoir Gabriel sur la couverture - ou plutôt à voir qu'Axel obtenait une seconde chance - la dernière, sûrement. Celle-ci ne pouvait pas rater car le juge allait lui aussi être mis à l'épreuve pour les bonnes grâces du garçon. Ridicule - mais toujours envisageable au vu des circonstances.

"Je suppose qu'il n'y a pas d'autres solutions, de toute manière. Soupira longuement le styliste. J'irais en chaussures, ne prenez pas la peine d'apporter des patins. Il grommela. Finissons-en, cette histoire commence à me donner mal à la tête."

Appuyé à la barrière, Gabriel marchait avec précaution sur la glace avec Axel, déjà équipé. Il refusa toute aide proposée et se contenta d'aller à sa place, replaçant son costume avant que deux maquilleuses ne suivent pour s'occuper de lui.

"Je t'interdis de prendre exemple sur moi, Axel. Lança Gabriel au jeune garçon qui se faisait refaire une beauté par la même occasion. Du vouvoiement nous passions au tutoiement et cela, il ne le remarqua même pas. Un créateur représente forcément sa marque car il l'a créé. On ne me demande pas d'interpréter ou de faire ressentir quelque chose puisque je suis la marque en question. Toi, par contre, tu dois savoir la représenter, l'incarner. Tu dois montrer que les vêtements que tu portes correspondes à qui tu es et si ce n'est pas le cas, alors tu fais en sorte que ça le soit car être mannequin, c'est aussi être acteur..."

Le styliste savait - comme tout le monde - quelle pose il pouvait faire puisqu'il faisait toujours la même comme d'une signature en-dessous d'une œuvre : elle ne changeait jamais. Profil droit mis en avant, tête relevée, épaules baissées, dos droit, regard perçant fixant l'appareil et un léger sourire sage et serein qu'il ajoutait selon les humeurs. Aujourd'hui, il le ferait seulement pour ne pas trop contraster avec le déferlement d'amour et de joie du rayon de soleil qui l'accompagnait. Mains dans le dos, lunettes ajustées... Il était prêt.

"Quoique je fasse, reprenait-il une fois que toutes les maquilleuses étaient partis, une fois qu'ils n'étaient plus que deux sur la glace, de toute façon, tu souriras. Alors autant que ça soit utile..."

Lui seul pouvait comprendre ce qu'il sous-entendait exactement par là : Qu'il y ait lieu d'un photoshoot ou non, Gabriel n'avait pas réussi à faire s'élever les émotions négatives d'Axel. Une source qu'il ne connaissait pas éveillait toujours une bonté aveuglante qui blondissait le plus noir, à voir pourquoi et comment l'utiliser à ses fins... Pouvait-on changer l'or en charbon ?

Code by Joy

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
What you have will

be lost somedays
ANAPHORE

Axel Oswald



« L'heure pour moi de faire ce que la neige fait en été ♪ »


Axel Oswald


╰☆╮ Avatar : Matthew Gray Gubler

Ѽ Conte(s) : La reine des neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Olaf

✓ Métier : Vendeur de glace
Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 Badge010

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1820

Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 _


Actuellement dans : « L'heure pour moi de faire ce que la neige fait en été ♪ »


________________________________________ Mer 22 Jan 2020 - 0:35


Friendship Warms the Soul

Axel était patient… Un patience toute relative … il pouvait le concevoir … après tout, pas tout le monde était comme lui … personne n’était comme lui … et ne pouvait l’être … il était … lui… bêtement. C’était ainsi qu’il pouvait se voir dans la glace, la neige ou toutes les autres surfaces réfléchissante du monde. Il était lui… et s’il ne pouvait pas patienter le 24 décembre pour ouvrir la dernière case du calendrier, il était sur pouvoir attendre des années durant que l’homme s’ouvre à lui… la confiance ne venait pas en un jour … et ce constat le fit sourire. Si Olaf donne sa confiance à tout le monde, il admettait que la réciproque ne soit pas toujours possible …. Et donc il patientait … c’était aussi simple que ça.

Olaf ne savait pas ce qu’il pouvait se passer dans la tête d’un homme qui semblait plus âgé que mère arbre dans Pocahontas … Il semblait voir des choses que lui ne pouvait comprendre … et avait juste déballé SA vérité pour lui faire comprendre un peu son point de vue… Si Olaf était têtu, Gabriel semblait l’être aussi… à la différence que … loin d’être vantard, Olaf savait avoir raison sur cela, le bonheur c’est simple à faire quand on a pris le coup de main. Vivre en réagissant avec les autres comme on aimerait qu’ils réagissent. Il va de soi qu’Olaf n’avait aucune idée des pratiques sadomasochistes ou autres … Lui il pensait juste qu’il devait être gentil avec le monde, comme il aimerait que le monde soit gentil avec lui.

D’un sourire, il comprit que son idée de photo avait été validée, elle, sans aucuns soucis … après tout, là encore, il avait raison. On le prenait souvent pour un demeuré… Mais il n’y avait rien de plus malin que l’intelligence de la gentillesse … celle qui vous fait offrir un sourire …. Et qui vous marque … bien mieux que la haine. La haine est pardonnable. La gentillesse n’a rien à faire pardonner. La haine est oubliable avec de l’aide… la gentillesse reste à jamais marquer… C’était la différence entre le bien et le mal… et la preuve que personne n’était mauvais totalement. Personne.

Olaf sourit en voyant un homme au loin, celui qui lui avait crié des encouragements tout à l’heure, lever les pouces pour lui dire « good job » … Olaf était sur d’aller quémander un câlin auprès de l’homme après … parce que. Olaf sourit alors quand Gabriel accepta …. Céda est peut être le mot plus approprié … parce que ce n’était pas de bonne grâce, mais qu’importe. Olaf lâcha un « ouiiiiiiiii trop cool » qui s’accompagna d’autres applaudissements pour ses efforts. Il patinait au côté de l’homme et fit plusieurs ronds pour se mettre à côté de lui. Il se laissa faire le maquillage alors qu’il souriait comme un bien heureux.

Pas faire comme lui ? Ok. Alors lui il allait sourire à s’en décrocher la mâchoire, et à un moment donné … bah il fera une bonne photo non ? Qu’importe si les photos ne sont pas si bonnes que ça …. Lui, il voulait absolument que son ami sourit… Le tutoiement passa comme une lettre à la poste, et Olaf ne le remarqua même pas, alors qu’il sourit à nouveau.

- Être acteur. Faire semblant. Tout ça, ce n’est pas la peine. Les vêtements sont parfaits, et je suis à côté du créateur le plus cool de la création ! Je vais y arriver, promis.


Bien sur, cette fois sa voix vibrait d’une vraie joie renouvelée… oui il lui faut pas longtemps pour passer du rire aux larmes …. Plutôt l’inverse d’ailleurs… Olaf était juste content d’avoir une photo avec sa prochaine victime … Pas victime d’accord … mais la prochaine personne qui va être obligé de pousser un peu pour avoir une petite place dans son cœur …. Olaf sourit et posa sur lui des yeux rieurs et remplis d’amour.

- Oui oui, en effet. Parce que les sourires ça ne coûte rien, et ça réchauffe les cœurs. Il suffit d’un peu de temps pour les cœurs plus froid que les autres, mais je suis sûr qu’à la fin … ça atteint un peu son but non ?

La réponse, bien qu’Olaf l’ignore, était oui…. Olaf avait marqué… parce sa prestation ? Peut être pas, certainement pas d’ailleurs à l’écoute des reproches du styliste … mais si on devait trouver quelqu’un de têtu, l’homme serait où venir chercher alors ! Olaf finit alors par faire des sourires … et il regarda le photographe qui faisait plusieurs photos en rafale… Oh… il avait une idée. Et avant qu’on ait eu le temps de lui dire de ne pas le faire, il prit Gabriel dans ses bras et sourit en remontant ses yeux vers lui.

- J’ai eu mon câlin, mais ça ne veut pas dire que j’abandonne pour en avoir un vrai …

Certainement la meilleure photo de tous les temps pour Gabriel Agreste, où pour la première fois de sa vie, il fait une tête non constipée … ou en tout cas Olaf l’espère parce qu’il se recula assez vite pour faire un tour de patin à glace en souriant encore alors qu’il reprit une des poses que lui avait imposé alors Gabriel.
!

Avec un bonhomme de neige chaleureux
et un papillon aux ailes gelées
Si le câlin improvisé dérange trop, dégage le et n'hésite pas à faire comme s'il n'existe pas Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 2727069659

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥





Nourrissons nos coeurs pour
qu'il continue de brûler
comme un bon feu de candeur
ANAPHORE





C'est comme ça qu'on y arrive,
avec la bonté, la candeur et ...
un peu de magie
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82404-je-m-appelle-olaf-et- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82475-les-amis-sont-la-seule-chose-dont-j-ai-besoin-liens-d-olaf http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82477-ou-suis-je-je-l-ignore-mais-j-y-suis-bien-rps-d-olaf
 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ La patinoire