The Last
of Us

Par Hadès



Oh my Dear
Lord

Par Alastor



Le Testament
de Gilead

Par Anastasia



Rejoignez le
Groupe Facebook





« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -54%
BOSH – Aspirateur Balai sans fil et sans sac ...
Voir le deal
91.09 €

Partagez
 

 Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Gabriel Agreste



« Ce qui a été sacrifié une fois est perdu à jamais. »


Gabriel Agreste


╰☆╮ Avatar : Léonardo Dicaprio

Ѽ Conte(s) : ♦ Miraculous Ladybug ♦
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gabriel Agreste alias le Papillon

✓ Métier : Styliste réputé dans le monde
Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 Crln

☞ Surnom : Le Papillon maisfautpasledirechutcestunsecret
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 407
✓ Disponibilité : 2 RPs en cours

Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 _


Actuellement dans : « Ce qui a été sacrifié une fois est perdu à jamais. »


________________________________________ Lun 13 Jan 2020 - 23:05



Cœur de glace contre cœur tendre
Ft. Axel

Comment faire pleurer à chaude larmes un garçon au trop grand cœur ? De l'expérience de Gabriel, une personne comme celle-ci n'avait pas plus confiance en elle qu'une autre mais simplement plus fragile à l'égard du regard porté sur elle. Faire plaisir demandait reconnaissance mais que se passait-il quand on réalisait être un poids plus qu'un cadeau ? C'était ce qu'avait souhaité faire croire Gabriel à Axel lorsqu'il ordonna brutalement à celui-ci de quitter les lieux. Le styliste avait su, avec le temps, frapper là où ça faisait mal. Il avait vu les facettes les plus faibles de l'Homme à diverses reprises et c'en était servi pour son propre intérêt. Ça ne pouvait pas les déranger puisqu'après tout... On leur offrait le pouvoir de vaincre cette faiblesse. Il aurait souhaité que le jeune garçon soit une aussi simple cible mais il semblait que l'étrange personnage avait bien plus à croire que les autres - bien moins à perdre peut-être ?

Axel supposait que Gabriel n'avait pas cherché à être heureux et celui-ci maintenait en silence que c'était faux. C'était à peine s'il écouta cette partie de la réponse. Il s'attacha plus à cette positivité agaçante qui contrariait ses paroles - et ses plans. Être un méchant ? Il hésita à en rire. Axel ne saurait jamais l'être, même en tant qu'akumatisé, qui sait quelle erreur il pourrait encore faire, comme tous les autres qui lui ont précédé ? C'était si dur, de nos jours, de trouver un bon méchant... Mais ça, c'était avant d'être à Storybrooke. Storybrooke marquait le bien et le mal, le blanc et le noir, les bons et les mauvais, et cela d'une manière ou d'une autre. Il allait sans dire qu'Axel venait du bon. Mais en quoi cela pouvait-il être utile à Gabriel - créer un champion plutôt qu'un vilain, comme c'était écrit dans les livres ? Le miraculous de Papillon n'était pas négatif initialement, c'est lui qui avait tenu à le rendre ainsi pour attirer les héros. Le mal attire le bien... Et le bien... Gabriel fixa Olaf avec réflexion jusqu'à ce qu'il fasse une autre proposition.

"Copier ? Répéta-t-il avec un peu plus de calme. Vous souhaitez que je prenne des photos avec vous, c'est totalement -

-BRILLANT !"

Gabriel se retourna vers le photographe. Ce dernier ne se sentait plus très bien.

"Je vous demande pardon ?

-Je... Je veux dire... Quoi de mieux que de voir le mannequin accompagné du créateur de la marque ? Mr. Agreste, je pense que vous voir aux côtés d'Axel Oswald sera bénéfique pour le lancement de votre marque. N'êtes-vous pas d'accord ?"

Il l'était d'une certaine manière... Mais Gabriel Agreste créait, il ne posait pas et cela, il le rappelait assez bien sèchement aux autres.

"Ai-je l'air d'un mannequin, Mr. Foutault ? Je ne crois pas. Nous avons passé des entretiens improvisés dont je n'étais même pas au courant, j'aimerais que ça ne soit pas pour rien ! Axel a été décevant et -

-Justement, Mr. Agreste ! Nous n'avons plus de temps... Vous pouvez encore sauver la situation en vous ajoutant à la couverture. Ça ne pourra être qu'une réussite, non ?"

Quelle rébellion contre le patron. Comment digérer cela ? Mais avait-il seulement tort, ce photographe ? L'horloge de la patinoire affichait nettement 16h et Gabriel voulait avoir fini pour 17h. Il avait d'autres choses à faire, des choses plus importantes, très parallèles à celle-ci... Fallait-il seulement passer devant un appareil pour y venir ?
Jetant un œil autour de lui, certaines personnes manifestaient déjà leur enthousiasme à savoir Gabriel sur la couverture - ou plutôt à voir qu'Axel obtenait une seconde chance - la dernière, sûrement. Celle-ci ne pouvait pas rater car le juge allait lui aussi être mis à l'épreuve pour les bonnes grâces du garçon. Ridicule - mais toujours envisageable au vu des circonstances.

"Je suppose qu'il n'y a pas d'autres solutions, de toute manière. Soupira longuement le styliste. J'irais en chaussures, ne prenez pas la peine d'apporter des patins. Il grommela. Finissons-en, cette histoire commence à me donner mal à la tête."

Appuyé à la barrière, Gabriel marchait avec précaution sur la glace avec Axel, déjà équipé. Il refusa toute aide proposée et se contenta d'aller à sa place, replaçant son costume avant que deux maquilleuses ne suivent pour s'occuper de lui.

"Je t'interdis de prendre exemple sur moi, Axel. Lança Gabriel au jeune garçon qui se faisait refaire une beauté par la même occasion. Du vouvoiement nous passions au tutoiement et cela, il ne le remarqua même pas. Un créateur représente forcément sa marque car il l'a créé. On ne me demande pas d'interpréter ou de faire ressentir quelque chose puisque je suis la marque en question. Toi, par contre, tu dois savoir la représenter, l'incarner. Tu dois montrer que les vêtements que tu portes correspondes à qui tu es et si ce n'est pas le cas, alors tu fais en sorte que ça le soit car être mannequin, c'est aussi être acteur..."

Le styliste savait - comme tout le monde - quelle pose il pouvait faire puisqu'il faisait toujours la même comme d'une signature en-dessous d'une œuvre : elle ne changeait jamais. Profil droit mis en avant, tête relevée, épaules baissées, dos droit, regard perçant fixant l'appareil et un léger sourire sage et serein qu'il ajoutait selon les humeurs. Aujourd'hui, il le ferait seulement pour ne pas trop contraster avec le déferlement d'amour et de joie du rayon de soleil qui l'accompagnait. Mains dans le dos, lunettes ajustées... Il était prêt.

"Quoique je fasse, reprenait-il une fois que toutes les maquilleuses étaient partis, une fois qu'ils n'étaient plus que deux sur la glace, de toute façon, tu souriras. Alors autant que ça soit utile..."

Lui seul pouvait comprendre ce qu'il sous-entendait exactement par là : Qu'il y ait lieu d'un photoshoot ou non, Gabriel n'avait pas réussi à faire s'élever les émotions négatives d'Axel. Une source qu'il ne connaissait pas éveillait toujours une bonté aveuglante qui blondissait le plus noir, à voir pourquoi et comment l'utiliser à ses fins... Pouvait-on changer l'or en charbon ?

Code by Joy

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Sometimes there is no next time, no second chance, no time out. Sometimes it is just now or never.
FRIMELDA
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83062-je-ne-recois-l-ordre- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84807-your-mask-will-fall-one-day http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83390-villains-get-happy-endings-gabriel-agreste

Axel Oswald



« L'heure pour moi de faire ce que la neige fait en été ♪ »


Axel Oswald


╰☆╮ Avatar : Matthew Gray Gubler

Ѽ Conte(s) : La reine des neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Olaf

✓ Métier : Vendeur de glace
Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 0ndq

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1859
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 _


Actuellement dans : « L'heure pour moi de faire ce que la neige fait en été ♪ »


________________________________________ Mer 22 Jan 2020 - 0:35


Friendship Warms the Soul

Axel était patient… Un patience toute relative … il pouvait le concevoir … après tout, pas tout le monde était comme lui … personne n’était comme lui … et ne pouvait l’être … il était … lui… bêtement. C’était ainsi qu’il pouvait se voir dans la glace, la neige ou toutes les autres surfaces réfléchissante du monde. Il était lui… et s’il ne pouvait pas patienter le 24 décembre pour ouvrir la dernière case du calendrier, il était sur pouvoir attendre des années durant que l’homme s’ouvre à lui… la confiance ne venait pas en un jour … et ce constat le fit sourire. Si Olaf donne sa confiance à tout le monde, il admettait que la réciproque ne soit pas toujours possible …. Et donc il patientait … c’était aussi simple que ça.

Olaf ne savait pas ce qu’il pouvait se passer dans la tête d’un homme qui semblait plus âgé que mère arbre dans Pocahontas … Il semblait voir des choses que lui ne pouvait comprendre … et avait juste déballé SA vérité pour lui faire comprendre un peu son point de vue… Si Olaf était têtu, Gabriel semblait l’être aussi… à la différence que … loin d’être vantard, Olaf savait avoir raison sur cela, le bonheur c’est simple à faire quand on a pris le coup de main. Vivre en réagissant avec les autres comme on aimerait qu’ils réagissent. Il va de soi qu’Olaf n’avait aucune idée des pratiques sadomasochistes ou autres … Lui il pensait juste qu’il devait être gentil avec le monde, comme il aimerait que le monde soit gentil avec lui.

D’un sourire, il comprit que son idée de photo avait été validée, elle, sans aucuns soucis … après tout, là encore, il avait raison. On le prenait souvent pour un demeuré… Mais il n’y avait rien de plus malin que l’intelligence de la gentillesse … celle qui vous fait offrir un sourire …. Et qui vous marque … bien mieux que la haine. La haine est pardonnable. La gentillesse n’a rien à faire pardonner. La haine est oubliable avec de l’aide… la gentillesse reste à jamais marquer… C’était la différence entre le bien et le mal… et la preuve que personne n’était mauvais totalement. Personne.

Olaf sourit en voyant un homme au loin, celui qui lui avait crié des encouragements tout à l’heure, lever les pouces pour lui dire « good job » … Olaf était sur d’aller quémander un câlin auprès de l’homme après … parce que. Olaf sourit alors quand Gabriel accepta …. Céda est peut être le mot plus approprié … parce que ce n’était pas de bonne grâce, mais qu’importe. Olaf lâcha un « ouiiiiiiiii trop cool » qui s’accompagna d’autres applaudissements pour ses efforts. Il patinait au côté de l’homme et fit plusieurs ronds pour se mettre à côté de lui. Il se laissa faire le maquillage alors qu’il souriait comme un bien heureux.

Pas faire comme lui ? Ok. Alors lui il allait sourire à s’en décrocher la mâchoire, et à un moment donné … bah il fera une bonne photo non ? Qu’importe si les photos ne sont pas si bonnes que ça …. Lui, il voulait absolument que son ami sourit… Le tutoiement passa comme une lettre à la poste, et Olaf ne le remarqua même pas, alors qu’il sourit à nouveau.

- Être acteur. Faire semblant. Tout ça, ce n’est pas la peine. Les vêtements sont parfaits, et je suis à côté du créateur le plus cool de la création ! Je vais y arriver, promis.


Bien sur, cette fois sa voix vibrait d’une vraie joie renouvelée… oui il lui faut pas longtemps pour passer du rire aux larmes …. Plutôt l’inverse d’ailleurs… Olaf était juste content d’avoir une photo avec sa prochaine victime … Pas victime d’accord … mais la prochaine personne qui va être obligé de pousser un peu pour avoir une petite place dans son cœur …. Olaf sourit et posa sur lui des yeux rieurs et remplis d’amour.

- Oui oui, en effet. Parce que les sourires ça ne coûte rien, et ça réchauffe les cœurs. Il suffit d’un peu de temps pour les cœurs plus froid que les autres, mais je suis sûr qu’à la fin … ça atteint un peu son but non ?

La réponse, bien qu’Olaf l’ignore, était oui…. Olaf avait marqué… parce sa prestation ? Peut être pas, certainement pas d’ailleurs à l’écoute des reproches du styliste … mais si on devait trouver quelqu’un de têtu, l’homme serait où venir chercher alors ! Olaf finit alors par faire des sourires … et il regarda le photographe qui faisait plusieurs photos en rafale… Oh… il avait une idée. Et avant qu’on ait eu le temps de lui dire de ne pas le faire, il prit Gabriel dans ses bras et sourit en remontant ses yeux vers lui.

- J’ai eu mon câlin, mais ça ne veut pas dire que j’abandonne pour en avoir un vrai …

Certainement la meilleure photo de tous les temps pour Gabriel Agreste, où pour la première fois de sa vie, il fait une tête non constipée … ou en tout cas Olaf l’espère parce qu’il se recula assez vite pour faire un tour de patin à glace en souriant encore alors qu’il reprit une des poses que lui avait imposé alors Gabriel.
!

Avec un bonhomme de neige chaleureux
et un papillon aux ailes gelées
Si le câlin improvisé dérange trop, dégage le et n'hésite pas à faire comme s'il n'existe pas Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 2727069659

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Smile Everytime
Aujourd'hui est un bon jour... parce que les mauvais jours n'existent pas quand on donne aux autres la bonne humeur ! hela.

It's a Wonderful day !

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82404-je-m-appelle-olaf-et- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82475-les-amis-sont-la-seule-chose-dont-j-ai-besoin-liens-d-olaf http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82477-ou-suis-je-je-l-ignore-mais-j-y-suis-bien-rps-d-olaf

Gabriel Agreste



« Ce qui a été sacrifié une fois est perdu à jamais. »


Gabriel Agreste


╰☆╮ Avatar : Léonardo Dicaprio

Ѽ Conte(s) : ♦ Miraculous Ladybug ♦
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gabriel Agreste alias le Papillon

✓ Métier : Styliste réputé dans le monde
Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 Crln

☞ Surnom : Le Papillon maisfautpasledirechutcestunsecret
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 407
✓ Disponibilité : 2 RPs en cours

Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 _


Actuellement dans : « Ce qui a été sacrifié une fois est perdu à jamais. »


________________________________________ Lun 24 Fév 2020 - 23:44



Cœur de glace contre cœur tendre
Ft. Axel

Quelle ironie, quel retournement de situation, quelle perte de contrôle. Il y avait encore une heure, une stagiaire venait prévenir Gabriel qu'il manquait un mannequin et qu'un casting avait été engagé sans son consentement pour qu'une solution soit trouvée. Rapidement. Alors oui, certes, le styliste avait choisi à lui seul le désigné remplaçant sans songer dans quoi il s'embarquait, il restait pourtant qu'à la seconde où nous parlions, Gabriel était demandé devant l'appareil pour poser en sa compagnie. Où était la caméra cachée, sérieusement ? Gabriel ne posait plus pour ses marques depuis un siècle, il n'allait pas s'y remettre parce qu'un amateur ne savait pas poser pour lui... Mais c'était de sa faute. Il ne le niait pas intérieurement. Axel Oswald avait très bien su faire ce qu'il lui demandait mais sous son propre orgueil, Gabriel souhaitait voir Axel échouer et affronter une défaite qui lui effacerait ce sourire mielleux de ses lèvres. C'était vain. Un échec pour le styliste qui désormais se postait à côté de sa cible pour une retouche maquillage.

Épargnons-nous les cris de joie et les applaudissements, ce n'était pas ça qui allait donner le sourire à Gabriel. Bien au contraire, il se trouvait encore moins d'humeur qu'il y a quelques minutes... Axel Oswald disait que ce qui le rendrait le plus heureux serait de le voir sourire. Mais Axel... Pensait Gabriel. C'est ta peine seule qui saura me satisfaire. Ça risquait d'être une relation complexe mais ils sauraient s'en tenir à ça. Fallait-il en vouloir à l'homme d'affaires de souhaiter le mal des autres pour faire profiter ses intérêts ? Il en était tellement habitué depuis le temps - cherchant le mal pour attirer le bien et pouvoir se venger. Voilà à quoi il aspirait.
Il expliquait ce qu'Axel ne devait pas faire : lui ressembler. Chose peu difficile quand on voyait qu'il ne faisait rien si ce n'est être lui-même, soit le contraire du jeune homme. Néanmoins, encore une fois, Axel lui promettait de faire au mieux - ce qui détourna un regard de travers au créateur de mode.

"Pourquoi ai-je l'impression d'avoir déjà entendu cette phrase toute faite ?"

Peut-être parce que c'était le cas - en effet. Seulement, Gabriel le croyait. Il savait qu'Axel émanait quelque chose de plus qui le différenciait des mannequins : le naturel. Il lui rappelait son fils pour ça... Et de ce fait, il savait qu'il n'échouerait pas et que les prises seraient bonnes. Le styliste aura juste à regarder les clichés un à un, d'un regard détaché, feignant de ne rien trouver d'extraordinaire avant d'e choisir sa préférée d'un "celle-ci fera l'affaire". Il avait prévu le coup.
Fixant le photographe pendant qu'il préparait un nouveau cadrage pour le duo, Axel répondait à ce que Gabriel pensait avoir dit dans sa tête. Il parlait trop - lui qui parlait pourtant bien peu. Atteindre son cœur ? Lequel ?

"Non." Répliqua-t-il sèchement sans même jeter un regard au garçon.

Puis le photographe revint à eux et lança un signe de départ. Gabriel, fin connaisseur des poses - et encore plus des siennes - se décala d'un cran sur le côté pour laisser dominer son profil droit, regard glacial, menton légèrement levé, épaules droites, posture redressée. Il ne savait pas pour quelle position avait opté Axel mais il ne s'en préoccupa pas, s'ils étaient ensemble sur la couverture, ils n'avaient pas à être complémentaires... Si ? Peut-être aurait-il fallu mettre ce point-là au clair avec le dit partenaire qui, durant les plusieurs prises, eut l'idée de serrer Gabriel dans ses bras. On entendait d'ici les souffles retenus par ce geste déplacé. La première prise témoin de cette scène afficha une grimace crispée et surprise du styliste qui se braqua, les poings serrés.

"Oswald !"

Rien à faire, Gabriel était enlacé par un homme à câlins qui avait probablement trop d'amour à donner. Ce dernier levait un regard attendri vers le styliste qui finissait - à la trois ou quatrième prise - à souffler. Axel partagea sa joie. Seul.

"Lâchez-moi immédiatement."


Nous repartions sur les vouvoiements alors que le garçon s'éloigna, heureux, et tournoya sur lui-même avec ses patins. À tous les coups, l'événement allait faire le tour des journaux et il ne parlait pas de celui pour qui il posait. C'était hors de question qu'un tel affront soit publié de sa part volontairement. Quelle bêtise. Cette journée était une erreur de A à Z. Posant une main sur ses lunettes, yeux clos, tête légèrement baissée et l'autre bras croisé, il sentit à nouveau le flash l'aveugler. La séance était désormais terminée et c'est - toujours avec prudence - que Gabriel sortit sans un mot de la patinoire pour se rendre là où était initialement sa place : derrière l'appareil. Il replaça sa chemise et d'un regard glacial, observa une à une les photos. Elles étaient... Plus ou moins intéressantes d'un certain point de vue. Silencieusement d'abord puis avec quelques commentaires, Gabriel trouva - étrangement - la dernière assez bien réussie. Axel avait pris la pose un peu à l'arrière et le styliste relevait ses lunettes avec ses doigts - cachant en partie son visage de marbre. Pouvions-nous avoir plus naturel comme photographie ?

"Gardez la dernière et effacez les autres. Conclut-il sans aucune expression. Je ne veux plus aucune trace des autres clichés, j'espère que je me fais bien comprendre."

Le photographe acquiesça vivement. Il s'en était douté.
Dès lors que le photoshoot était terminé, Gabriel se contenta de se retirer dans son camping-car, seul et à l'écart des autres. Il se maudissait d'avoir cherché à akumatiser Axel Oswald au vu de la difficulté du projet. Et c'était très rare que ça le soit. Ce dernier était, sans qu'il ne le comprenne, une véritable source d'énergie positive. Comment le pouvait-on seulement ? Les êtres humains trouvaient une source de bonheur dans les uns et les autres - dans les instants partagés, les rêves et les espoirs... Mais à quoi s'accrochait alors le garçon que venait de rencontrer l'homme d'affaires ? C'était un mystère pour lui mais il était trop fatigué mentalement pour y réfléchir. Il ne voulait plus penser à Axel et ne prit pas le temps de le remercier/ critiquer/ saluer lorsqu'il quitta les lieux. Il savait de toute manière qu'il le recroiserait puisqu'il était garé en face de la sortie de la patinoire... Ça n'allait pas être leur dernière rencontre, il en était persuadé.

Nathalie l'avait prévenu qu'elle n'avait rien trouvé sur son compte. Il n'avait absolument rien sur son passé - seul son présent pouvait en témoigner. Mais qui était-il ?

"Tout le monde a un point faible..." Se disait Gabriel à voix basse.

Au loin, il voyait le jeune garçon sortir du bâtiment. Il venait de retirer son équipement et n'était désormais plus mannequin. La porte du transport ouverte, leur regard purent se croiser un instant mais Gabriel le décala sur son miroir. Silencieux.

Code by Joy

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Sometimes there is no next time, no second chance, no time out. Sometimes it is just now or never.
FRIMELDA
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83062-je-ne-recois-l-ordre- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84807-your-mask-will-fall-one-day http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83390-villains-get-happy-endings-gabriel-agreste

Axel Oswald



« L'heure pour moi de faire ce que la neige fait en été ♪ »


Axel Oswald


╰☆╮ Avatar : Matthew Gray Gubler

Ѽ Conte(s) : La reine des neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Olaf

✓ Métier : Vendeur de glace
Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 0ndq

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1859
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 _


Actuellement dans : « L'heure pour moi de faire ce que la neige fait en été ♪ »


________________________________________ Ven 28 Fév 2020 - 22:49


Friendship Warms the Soul

HRP – Comme proposé, je clôture et on reprends quand tu veux !

Axel avait eu un sourire heureux … pourquoi heureux ? Parce que dire qu’il avait gagné aurait été peu dire … Il avait tout déchiré ! Bon, lui ne pensait pas ainsi… la créa qui le joue, elle se sentait tout à fait reconnaissante pour le lien qui venait de se jouer sous ses yeux… mais c’était une histoire… Axel, lui, était heureux parce qu’il avait réussi à faire entendre son point de vue … et qu’il était en train de faire quelque chose d’exceptionnelle … avec quelqu’un d’exceptionnelle … Ce qui était … exceptionnellement trop coooool ! Donc il était heureux. C’était la seule chose importante à se souvenir pour le moment.

Son « non » n’avait même pas ébranlé la décision d’Olaf … même pas un peu… Il entendait dans ce « non » quelque chose de bien plus profond qu’un O entouré de deux N… C’était plus … Un « tu n’y arriveras pas » qu’il avait entendu … et le regard d’Axel avait voulu tout dire. Il comptait bien réussir, parce que de sa réussite comptait la joie de l’homme … De ce qu’il en comprenait en tout cas …. Le câlin avait eu le mérite de faire grandir son sourire encore plus. Il était trop heureux pour ne pas dire, complètement, de voir l’homme avec un autre visage que celui crispé qu’il n’affichait… pas un sourire, mais la preuve qu’il avait d’autres facettes à découvrir. Il le lâcha au bout d’un moment… Il comptait bien demander la photo lui … et même pas qu’une seule … toute !

Il comprit vite que ce n’était pas l’avis de l’homme de style qui partit voir l’appareil, alors il se pencha sur la rembarde et écouter alors qu’il fit son sourire le plus charmeur au photographe. Il les voulait lui les photos ! Promis, il les donnerait à personne… mais il les voulait tout de même pour la mettre dans sa boîte à trésors ! Il partit se changer et sorti alors qu’il parlait à tout le monde trop content… Certains le préviens que ça ne se faisait pas … d’autres rigoler de son cas … d’autres encore le charier sur le fait qu’il était maintenant célébre. Olaf rigolait.

Au loin, dans le parking, il vit Gabriel, et sans même attendre que quiconque ne part, il fit des grands gestes pour crier « AU REVOIR MONSIEUR J AI HATE DE VOUS REVOIR. MERCI POUR LE CALIN ! » … ouais si les gens auraient voulu penser que le câlin était une illusion d’optique, là, le doute n’était plus permis … d’ailleurs … le doute n’était pas permis avec le photo qu’il reçu par mail. L’objet « Si tu la montre je suis mort », la pièce jointe ? La photo en question … parce que tout le monde pouvait voir qu’un câlin était la meilleure chose qu’on puisse donner à quelqu’un qui vit dans la tristesse.

!

Avec un bonhomme de neige chaleureux
et un papillon aux ailes gelées
Si le câlin improvisé dérange trop, dégage le et n'hésite pas à faire comme s'il n'existe pas Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 2727069659


C'était moins jolie en couleur, mais on voit le délire. D'ailleurs j'ai trouvé un nom de duo pour notre duo si tu veux ! :
 

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Smile Everytime
Aujourd'hui est un bon jour... parce que les mauvais jours n'existent pas quand on donne aux autres la bonne humeur ! hela.

It's a Wonderful day !

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82404-je-m-appelle-olaf-et- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82475-les-amis-sont-la-seule-chose-dont-j-ai-besoin-liens-d-olaf http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82477-ou-suis-je-je-l-ignore-mais-j-y-suis-bien-rps-d-olaf

Contenu sponsorisé








Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Cœur de glace contre cœur tendre Ft. Axel





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ Sports :: ➹ La patinoire