VALSE DE
L'HIVER

18.12.19
de Fanny


LA DERNIERE
SENTINELLE

15.01.20
de seb


EVERYTHING
is AWESOME

31.01.20
de Anya



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ LA DERNIERE SENTINELLE
☆ Evénement #118 - Une mission de SEB ☆


Partagez
 

 Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit ➸ HADES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hope Bowman



« Hadès avec un Grand A ! »


Hope Bowman


Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES 378254admin

╰☆╮ Avatar : Karen Gillan

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merida

Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES T8z7

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10610

Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES _


Actuellement dans : « Hadès avec un Grand A ! »


________________________________________ Mer 6 Nov 2019 - 21:53


« Ils m'entraînent jusqu'à l'insomnie... -_- »

Je me réveillai en sursauts dans le lit. Je me sentais observée. J'avais un sixième sens pour ce genre de choses. Et j'avais raison : un blondinet était assis sur le rebord de la fenêtre grande ouverte, une jambe repliée, l'air pensif. D'ailleurs, je soupçonnais le vent glacial de m'avoir arrachée au sommeil, en plus de ma paranoïa profonde.

"Hadès. Hadès." fis-je tout en le secouant par l'épaule. "Y a Panpan qui est perché là-bas."

Je réfléchis à lui coller une gifle tellement il était long à émerger, puis comme il se mit à remuer sous la couverture, je changeai d'avis. A la place, je m'assis en ramenant l'oreiller contre le mur afin de bien caler mon dos, remontai la couette jusqu'au menton et lançai au gamin qui appréciait les courants d'air :

"T'as pas froid comme ça ?"

Il ne portait qu'une veste marron plutôt légère étant donné la saison, et ouverte sur une chemise blanche à l'aspect négligée -comme toute sa personne. Ses cheveux blonds en pagaille se dessinaient en ombre chinoise contre la voûte étoilée et la lumière blafarde de la lune.

"Je te vois dans mes rêves."
annonça-t-il.

Je fronçai les sourcils. Cela voulait-il dire qu'il avait à nouveau besoin de mon aide ? Cependant, je compris très vite qu'il s'adressait à Hadès car il ajouta :

"Je te vois enfant. Mais je sais que c'est toi. J'aimerais comprendre pourquoi."

J'avais bien une réponse à lui fournir mais j'ignorais s'ils étaient prêts à l'entendre, tous les deux. J'avais plus ou moins compris qu'il était le père d'Hadès dans une autre vie. Il était le capitaine Pan mais à présent, il était surtout Peter Pan. Compliqué, comme d'hab.

"Et tu t'es senti obligé de venir dire ça en pleine nuit ?" intervins-je dans un soupir. "Ca pouvait pas attendre demain ?"

Ce n'est pas qu'on se les gelait, mais un peu quand même. Le regard du garçon pétilla malgré la pénombre.

"Non. Je suis aussi venu amener une lettre. Pour lui." dit-il d'un ton mutin en désignant Hadès du menton.

"Tu fais le facteur, maintenant ? Les fins de mois sont tellement difficiles à Neverland ?" ironisai-je.

Il m'ignora et quitta la fenêtre pour tendre la missive à l'ex dieu infernal, avec tant de souplesse et de fluidité que je doutais que ses pieds aient touché le sol.

"C'est de la part d'une personne qui t'est très chère." précisa-t-il avec un clin d'oeil.

J'allumai la lampe de chevet. Il commençait à me courir sur le haricot, celui-là. En plus d'importuner les gens au beau milieu de la nuit, il s'occupait du courrier du coeur ? Je jetai un coup d'oeil oblique à Hadès, me demandant qui était la nana qui lui était "très chère". Je lus par-dessus son épaule :

Cher Adesse,
Je tem trè for. Tu ai le plu bo de tou lé om. Jem kan tu me fé dé bisou et dé calin.
Ta Hope pour toujour.


Non seulement la lettre était écrite avec les pieds, d'une écriture enfantine et pas droite du tout, mais en plus on l'avait agrémentée d'une multitude de petits coeurs traversés par des flèches.

"J'ai jamais écrit ça !"
me défendis-je aussitôt.

"Elle est dans le déni." soupira Peter d'un ton fataliste.

"Même pas vrai ! Et de toutes façons, je fais pas autant de fautes ! C'est... c'est de l'abus de pouvoir !"

Agacée par le large sourire du garnement, j'attrapai la feuille et la retournai. Puis haussai un sourcil. De l'autre côté, était écrit quelque chose que je m'empressai de lire :

"On en parle du "Je m'appelle Peter et je suis amoureux de Violette" ?"

L'écriture était la même. Instantanément, l'expression de Panpan changea. Sa mine se rembrunit même si à la lumière de la lampe de chevet, je remarquai clairement que ses joues rosirent légèrement.

"Ringo va me le payer..." grommela-t-il entre ses dents.

A mon tour de lui sourire. Je rendis la lettre à Hadès d'un geste triomphant :

"On a la preuve que je n'ai pas écrit ça."

Hélas, l'ex dieu risquait d'être difficile à convaincre. Il pouvait se montrer tellement buté quand la situation l'arrangeait... Je n'aurais pas été étonné de retrouver cette lettre encadrée dans le salon. A cette perspective, je soupirai et fis voler une mèche rebelle de devant mes yeux.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

NO TIME TO DIE
.
Be yourself. Everyone else is already taken.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80951-nounours_rebelle

H£ll_M@st£r



« A la recherche,
du Papier Perdu !
Qui prouvera tout... »


H£ll_M@st£r


Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES 378254admin

╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10336

Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES _


Actuellement dans : « A la recherche,du Papier Perdu !Qui prouvera tout... »


________________________________________ Ven 8 Nov 2019 - 12:06





Bienvenue dans notre monde au milles et une splendeurs.
Je vais ouvrir tes yeux aux délices et aux merveilles.



    « Ca commence à me peser un peu, de ne plus avoir mes pouvoirs. »

    J'avais fait le souhait, face aux Elohim, d'être comme tout humain ordinaire, mortel. Le hic, c'est que je n'avais pas pris en compte le fait que je perdrais non seulement mon immortalité, ce qui ne me posait pas de problèmes, mais également mes pouvoirs. Mourir, revenait à retrouver Merida où qu'elle irait. Car je n'étais pas sûr qu'elle finirait dans les Enfers. J'avais beau tenté de lui mettre en tête que tuer quelqu'un, ce n'était pas une si mauvaise action que cela. Mais à ce jour, elle n'avait toujours pas mis fin à la vie d'un humain ordinaire. Du coup, je n'étais pas sûr qu'on pourrait se retrouver dans l'au delà. C'était pour cette raison que j'avais décidé de devenir mortel.

    Le jour où elle mourrait, je pourrais lier nos âmes à jamais. Je n'avais pas encore trouvé le moyen pour accomplir un tel acte, mais je ne perdais pas espoir. D'ailleurs, j'avais été à la rencontre de très nombreux sorciers vaudous qui pourraient m'aider dans ma tâche. Le hic, c'était que tous ceux que j'avais interrogé, ils ne m'avaient pas trouvés une solution acceptable. Mais je continuais à croire qu'un jour ou l'autre je trouverais une solution. Il fallait juste être patient.

    « Aujourd'hui, t'es un boudin. Tu sers à rien. Mais grâce à Jeff Tuche, tu peux devenir un héros. »

    J'étais allé voir un ami. On s'était rencontré lors d'un de mes nombreux voyages. Jeff était mon pote de coeur. Celui qui comprenait tous mes maux et qui m'aidait à les appaiser. Si quelqu'un pouvait m'aider à trouver une solution à mon problème, c'était bien lui.

    « Ca fait combien de jours que t'essayes d'utiliser le feu ? »

    J'avais observé mes mains. Je passais chacune de mes journées à tenter de retrouver mes pouvoirs. La seule solution que je connaissais, c'était le trône d'Olympe. Mais d'un, je n'étais pas sûr que dans ce cas de figure ça marcherait, et de deux, je me doutais bien que ça me rendrait mon immortalité. Et ce n'était pas ce que je souhaitais.

    « Au moins deux semaines. » répondis-je à mon ami, guide spirituel et confident.

    « Deux semaines ?! » s'étonna t'il. « Deux semaines ?! Tu t'rends compte ? Presque 15 jours ! »

    Vue comme ça, ça me paraissait tout de suite plus grand !

    « Tu sais ce qu'il te faut ? C'est de la relaxation. Ca aide à remettre les idées en place. Je connais des gens qui se sont tellement relâchés, que désormais ils volent ! »

    Voler c'était comme un pouvoir. Si je réussissais à obtenir celui ci, les autres seraient peut-être à ma porté. En suivant les conseils de Jeff, je m'étais allongé sur un tapis de fakir, et une tortue m'avait apporté un walkman. J'avais mis les écouteurs dans les oreilles, et j'avais au mieux tenté de me détendre.

    « Tu connais ça ? » me demanda Jeff par rapport à la musique que j'avais dans les oreilles.

    J'avais beau tendre l'oreille, ça avait beau avoir un air familier, je ne remettais pas le nom de l'artiste.

    « Ce sont les "Saisons" de Vivaldi. Je sais pu combien y n'd'a. Je sais pas ce qu'il devient, lui, on a plus de nouvelles, hein. C'était bien ce qu'il faisait. »

    Je hochais la tête, en pleine détente.

    « Quoi ? » demandais-je au bout de quelques instants.

    Jeff m'observait, mais ne me touchait pas. Pourtant, j'avais la sensation que quelque chose, ou plutôt que quelqu'un me poussait.

    « Quoi ? » demandais-je une nouvelle fois.

    « C'est pas moi. C'est Merida ! C'est ta femme. Elle t'a écrit une lettre. Réveille toi. » dit-il en me bousculant à son tour.

    J'ouvris les yeux sur ma chambre. Il y avait Merida à mes côtés, avec le drap remonté sur elle jusqu'à son cou. Elle grelottait ? C'est vrai qu'il faisait froid dans la chambre. Je demanderais à Norbert d'augmenter le chauffage.

    Face à nous se tenait un garçon. Il avait une lettre en main. Quand il m'annonça que c'était écrit par une personne qui m'étais très chers, je savais déjà de qui il était question. Prenant mes lunettes posées sur la table de nuit, j'ouvris la lettre afin de la lire. C'était pas facile de la déchiffrer. Merida avait voulu m'écrire une lettre énigmatique. Mais je comprenais le principal, même si il me fallu un peu de temps.

    Quand la jeune femme m'arracha la lettre des mains, je venais à peine de la finir. Ca donnait quelque chose du genre :

    « Cher Hadès,
    Je t'aime très fortement. Tu es le plus beau de tous les olympiens. Je t'aime quand tu me fais des bisous et des câlins. Ta Hope pour toujours. »


    Je ne pu m'empêcher de sourire. Le petit garçon et ma femme continuèrent leurs échanges. Quand ils eu enfin fini, je vis Merida faire voler une de ses mèches rebelles de devant ses yeux. C'était sa façon de m'aguicher. Je lui souris avant de regarder le petit garçon.

    « Violette ? La super héroine ? » demandais-je sous le regard surpris du petit gars. « Apple m'en a parlé lors de la journée Hadès/Apple, mercredi dernier. » dis-je à l'intention de Merida pour qu'elle comprenne comment j'avais entendu parler de la jeune femme. « Il parait qu'elle est brune. Plutôt élancée. Svelte. Très douée avec ses mains. Jolie. Elle a de beaux cheveux. »

    Je me stoppais dans la description. Non pas parce que Merida me regardait d'une manière comme elle seule savait le faire, mais parce que je ne me souvenais plus de ce qu'Apple avait dit d'autre à son sujet. En tout cas, je voyais très bien de qui il était question.

    « Pourquoi Jeff a changé de physique ? » demandais-je à Merida en pointant du doigt le petit gars.

    A mon réveil, le petit gars avait avoué qu'il me voyait en rêve. Je le savais déjà, vue que j'étais avec lui quelque minutes avant de me réveiller. Mais pourquoi Jeff m'apparaissait en Jeff dans mes rêves, mais en petit gars en vrai ? Ah les mystères de la vie...

    « Tu penses que si je redevenais un enfant ça changerait quelque chose ? Mais la question c'est comment faire ? Car je n'ai plus mes pouvoirs, et de ce fait, je ne peux plus me régénérer. »

    Au lieu de tout arranger, Jeff donnait des conseils qui compliquaient tout.

    « En tout cas je préfère aussi que ce soit Ringo qui paye. On a des petits soucis en ce moment. » dis-je, toujours dans la confidence.

    Mais c'était Jeff, du coup, il savait déjà pratiquement tout sur nous et nos problèmes.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Je ne dirige pas ta vie...
...mais je t'aide dans tes choix !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hade http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80955-hll_mstr#1021978

Hope Bowman



« Hadès avec un Grand A ! »


Hope Bowman


Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES 378254admin

╰☆╮ Avatar : Karen Gillan

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merida

Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES T8z7

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10610

Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES _


Actuellement dans : « Hadès avec un Grand A ! »


________________________________________ Lun 11 Nov 2019 - 23:05


« Ils m'entraînent jusqu'à l'insomnie... -_- »

Le souci avec Hadès, c'est que même quand il était réveillé, il donnait l'impression d'être bien endormi. Plusieurs fois par jour, je réprimai l'envie de lui coller un coup de massue sur le crâne. La nuit, c'était encore pire. En plus, je savais que si je demandais à Norbert de me prêter sa massue, il l'aurait fait. C'était un minotaure très rendant service. Par conséquent, la maîtrise de soi était d'autant plus difficile. Il fallait absolument... ne pas craquer. Même quand Hadès racontait n'importe quoi. Sans arrêt.

"Qu'est-ce que tu baves ?" soupirai-je en tournant la tête vers lui. "Il s'appelle pas Jeff, mais Panpan !"

"Peter Pan." corrigea le blondinet, agacé.

"Si tu veux." fis-je en balayant ses mots d'un geste de la main.

Il était tellement contrarié que pour prouver qu'il était vraiment celui qu'il prétendait être, il s'éleva de quelques centimètres au-dessus du sol, les mains sur les hanches.

"Arrête de crâner." marmonnai-je en crevant d'envie de faire pareil.

J'avais bien aimé voler jusqu'à Storybrooke, à travers les étoiles, quand on était revenu de Neverland. Le voyage du retour était plutôt flou dans ma tête, comme si la poussière de fée, en plus de permettre de voler, effaçait les souvenirs.

"C'est naturel." précisa Panpan avec un sourire suffisant.

"La modestie, c'est de famille, en tous cas." dis-je en coulant un regard en direction d'Hadès. "Bref, laissez tomber."

Le gamin fronça les sourcils et remit les pieds sur terre. Quant à moi, je me focalisai sur Hadès.

"C'est qui Jeff ?" demandai-je. "Encore un de tes nombreux amis que je ne connais pas ?"

Ca ne me dérangeait pas qu'il ait une vie sociale. Après tout, il connaissait forcément des tas de gens vu qu'il roulait sa bosse depuis longtemps. Je n'étais pas le genre de nana à vouloir régir la vie de son mari plan cul très régulier. C'était juste que depuis qu'il avait perdu ses pouvoirs, je me méfiais de certaines de ses fréquentations. Il ne se rendait pas toujours compte de ce qui pouvait s'avérer dangereux pour lui. Et il n'avait plus qu'une seule vie.

"Tu ne peux pas redevenir enfant." déclarai-je d'un ton ferme.

Il ne manquait plus que ça.

"Bien sûr que si." intervint Panpan avec un sourire malicieux. "A Neverland, il y a une cascade particulière qui... Enfin, je ne t'apprends rien, Hope."

Je plissai des yeux et cette fois-ci, hésitai vraiment à appeler Norbert pour qu'il me prête sa massue. La question était : je l'aplatirai sur la tête du brun pour lui faire sortir l'idée ridicule de rajeunir, ou sur la tête du blond pour l'éjecter de nos vies ?

"Fais gaffe. Je t'apprécie mais pousse pas le bouchon."
murmurai-je entre mes dents.

Il eut un sourire espiègle, à la manière d'un petit diable. Puis, il le perdit pour arborer une moue désabusée.

"De toutes façons, je ne fais rien sans rien. Il faudrait que vous ayez un truc à me donner en échange."

"Rien du tout ! On n'est pas intéressé !" fis-je aussitôt. "Rendors-toi, Hadès."

Un peu trop brusquement, j'attrapai un oreiller qui traînait et le plaquai sur le visage de l'ex dieu pour tenter de le sonner. Je ne le maintenais pas -je ne cherchais pas à l'étouffer- je voulais juste qu'il se rendorme.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

NO TIME TO DIE
.
Be yourself. Everyone else is already taken.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80951-nounours_rebelle

H£ll_M@st£r



« A la recherche,
du Papier Perdu !
Qui prouvera tout... »


H£ll_M@st£r


Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES 378254admin

╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10336

Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES _


Actuellement dans : « A la recherche,du Papier Perdu !Qui prouvera tout... »


________________________________________ Ven 29 Nov 2019 - 12:23





Bienvenue dans notre monde au milles et une splendeurs.
Je vais ouvrir tes yeux aux délices et aux merveilles.



    « Qui est Violette ? » demandais-je avant que Merida me mette un oreiller sur le visage et m'empêche de parler.

    Elle savait qui était cette Violette et elle ne voulait pas que j'évoque son nom devant le gamin ? Alors que c'était lui qui en avait parlé, ou du moins qui l'avait écrit sur ce bout de papier. Violette, c'était le second prénom de Thémis ? Pourquoi il l'aimait ? Ca faisait bien trop de questions. Et tandis que je me débattais face à moi même pour me ôter cet oreille de sur le visage, je me remémorais la partie sur la jeunesse. Merida n'avait rien dit par rapport à cela. J'étais surpris. Elle devait me connaître et savoir que ce genre de choses m'intéresserait. En tout cas, là sur le coup, il y avait bien plus important. Je m'étais levé et j'avais enfilé mes chaussons Frozen. Il était à l'effigie de ce renne qu'on voyait dans le dessin animé. D'ailleurs, le second épisode n'allait pas tarder à sortir au cinéma. Je ne voulais absolument pas le louper !

    « ... »

    J'allais dire quelque chose, mais je fus coupé par moi même. Ce n'était pas facile quand je me coupais moi même la parole, car je ne pouvais pas riposter. Une partie de moi voulait parler, l'autre pas. Et généralement, c'était l'autre qui l'emportait. Heureusement, quand ça m'arrivait, ce n'était jamais pour rien. Là, en l’occurrence, je venais de tilter sur un point.

    « Pourquoi t'as dit que Thémis s'appelait Violette ? » demandais-je à Merida.

    C'était elle ou c'était lui ? Et pourquoi je pensais à Thémis quand il était question de Violette ? Qui était ce petit gars ? A bien y regarder, il n'avait rien à voir avec Jeff. Mais en même temps, ce n'était pas la première fois que je le voyais. Enfin la première fois éveillé. Mais pas la première fois non éveillé.

    « Je te vois grand. Ou pas vraiment. Petit, mais pas tout seul. Avec Thémis je crois. En fait, je ne sais pas. J'ai dit Thémis comme ça, parce que c'est à Thémis que j'ai pensé. Ca ne veut pas dire que je pense à ma mère tout le temps. D'ailleurs, comme elle m'a un peu abandonné, on ne peut pas vraiment dire que c'est ma mère. Tout l'inverse de Pan, qui lui, c'est vraiment mon père. Enfin je crois. »

    Tiens c'est marrant. Merida l'avait appelé Panpan. C'était le double de Pan, même si il faisait la moitié de sa taille. Lui il avait dit quoi ?

    « Peter ? Peter Pan, c'est ça ? » demandais-je au garçon. « Comme Peter Pan, ou... ? »

    Ca y ressemblait beaucoup. Ca me rappelait Neverland. D'ailleurs pourquoi il parlait de Neverland ? Et pourquoi... Oh non... je fixais Merida.

    « Tu es allée à Neverland sans moi ? On avait dit qu'on ne partirait plus l'un sans l'autre. Qu'est ce qui t'as pris ? Et tu fais quoi d'Autumn ? Elle a encore du mal à manger toute seule. Faut que tu penses à elle. Interdiction de quitter la maison sans qu'on soit tous les deux et qu'on ait trouvé quelqu'un pour garder notre Princesse. »

    Je m'étais rendu compte avec le temps que les minotaures, c'était pas ce qu'il y avait de mieux en matière de baby sitting. Et je faisais une confiance aveugle en Hubert, mais quand il gardait Autumn, Elinor était là aussi. Et je me méfiais d'elle. Elle avait quelque chose dans le regard et dans la façon de s'approprier la cuisson des lasagnes, que je n'arrivais pas à comprendre. Ca m'effrayait.

    « J'étais aussi canon que là maintenant, ou un peu moins ? Il parait que les hommes s’embellissent avec le temps. Mais je ne sais pas ce qu'il en est des dieux. Car on n'est pas vraiment des hommes. Je me suis d'ailleurs jamais considéré comme un homme. »

    Ni une femme. En fait, je me considérais comme un tout autre que ça. D'ailleurs, j'aurais du poursuivre ces pensées à voix haute, mais quelque chose me poussait à continuer cette discussion uniquement avec moi même. Ca m'arrivait souvent. Pour ça que parfois j'en perdais le fil. Comme ceux qui me parlaient le perdaient aussi. Mais ça, ça venait souvent du fait qu'ils n'étaient pas attentifs. Alors que moi j'écoutais tout, je me souvenais de tout, et je pouvais à tout moment tout ressortir.

    « Comment qu'on fait pour redevenir petit ? »

    Il avait parlé de régénération. Je m'en souvenais très bien. Je me rappelais juste plus si c'était à ce moment là que Merida m'avait étouffé avec son oreiller ou pas. En tout cas, j'étais debout. J'avais mes chaussons. Elle ne pouvait plus m'atteindre. Je l'observais d'ailleurs de là où elle était. C'est à dire sur le lit. Qu'est ce qu'elle était belle ma rebelle. Je lui adressais un magnifique sourire.

    « Je te vois souvent dans mes rêves. Mais jamais enfant. J'aimerais bien te voir enfant. Ca serait marrant. » dis-je avec un sourire radieux.

    Hum... pourquoi enfant ? C'était bizarre en fait. J'aurais pas du dire ça.

    « Petit déjeuner ? »

    J'avais faim et j'avais aucune idée de quelle heure il était.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Je ne dirige pas ta vie...
...mais je t'aide dans tes choix !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hade http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74519-fiche-personnage-hades#815319 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80955-hll_mstr#1021978

Hope Bowman



« Hadès avec un Grand A ! »


Hope Bowman


Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES 378254admin

╰☆╮ Avatar : Karen Gillan

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merida

Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES T8z7

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10610

Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES _


Actuellement dans : « Hadès avec un Grand A ! »


________________________________________ Ven 17 Jan 2020 - 17:45


« Ils m'entraînent jusqu'à l'insomnie... -_- »

Etais-je en train de rêver ou Hadès me faisait une scène ? Il ne manquait pas de culot. C'était toujours lui le premier à partir à l'aventure et à me laisser en arrière avec femme et enfant (ou plutôt avec minotaure et enfant). J'aurais pu me justifier au sujet de Neverland, mais j'étais bien trop rebelle pour ça. Aussi je préférais rester de marbre et attendre que la crise se passe. Je savais qu'il avait une capacité d'attention digne d'un enfant de six ans, par conséquent, il allait vite enchaîner sur un autre sujet. Et ça ne loupa pas : il proposa un petit déjeuner après tout ça. Je clignai des yeux avant de hausser les épaules et de me lever d'un bond. Pourquoi pas ? On était en pleine nuit mais Autumn allait sûrement bientôt se réveiller pour réclamer un biberon. Et puis, j'avais un petit creux.

J'en profitai pour fermer la fenêtre laissée grande ouverte.

"Je ne suis pas ton père." articula Pan, cassant.

Brusquement, j'eus un très mauvais pressentiment à propos de tout ceci. Le petit déj' s'annonçait mouvementé.

"Tu n'aurais pas le syndrome du Dark Vador inversé ?"
lui demandai-je, intriguée.

Pan fronça les sourcils sans comprendre et je levai les yeux au ciel.

"Faudrait te mettre à la page. T'as de sacrées lacunes dans ta culture cinématographique."

J'avais remarqué que l'allusion à Thémis avait perturbé le petit gars. Elle était la mère de Hadès, et je fis rapidement le lien avec lui. Il avait eu une histoire avec elle, dans son autre vie. Je me massai le crâne. Compliqué tout ça.

"Bon ! Peu importe qui est le père de qui, vous avez tous les deux un estomac et on va se le faire, ce petit déj' !" lançai-je en tapant dans mes mains.

Je désignai la porte du couloir d'un pouce assuré.

"La cuisine, c'est par là."

"Tu me vois dans tes rêves, toi aussi ?"
demanda-t-il à Hadès en m'ignorant totalement -ce que j'appréciais moyennement.

Il avança d'un pas vers lui, à la fois intrigué et contrarié.

"Mais non, il parlait de moi !"
fis-je en roulant des yeux.

Il me décocha un regard acéré, puis croisa les bras avant de fixer de nouveau Hadès.

"Je vais te provoquer en duel. L'un va tuer l'autre." annonça-t-il d'un ton conquérant. "De cette manière, je serai débarrassé de toi. Je ne te verrai plus en rêve."

J'affichai une moue peu enthousiaste, car ça allait retarder le petit déjeuner, tout ça. Maintenant que j'avais la dalle, ça m'agaçait un chouilla.

"Evidemment, c'est moi qui vais gagner." précisa Pan avec un sourire suffisant. "Tu n'es qu'un gros lard sans aucun pouvoir. Et justement, on va le faire à la loyale. Je ne me servirai pas des miens non plus. Un combat au corps à corps. Choisis ton arme, vieillard."

Ses dents semblaient briller dans la pénombre. Il me faisait presque froid dans le dos. J'émis un petit soupir exaspéré et sortis dans le couloir.

"Faites ce que vous voulez, mais ailleurs que dans la chambre. J'ai pas envie que mon lit soit dézingué." marmonnai-je.

Ah, les gosses...!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

NO TIME TO DIE
.
Be yourself. Everyone else is already taken.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80951-nounours_rebelle

Contenu sponsorisé








Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit  ➸ HADES _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Ils m'entraînent au bout de la nuit, les démons de minuit ➸ HADES





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Bowman