MAGIC
LEAGUE

01.12.19
de Cyril


TOP RP
- bientôt -



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 
anipassion.com

٩(͡๏̯͡๏)۶ You Are my Buddi ☆ Evénement #115
Une mission de seb - 20 octobre 2019
Une mission toute mignonne, toute gentille !

Partagez
 

 Lacrimosa [Violette & Helios]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Helios Bolt


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Helios Bolt


╰☆╮ Avatar : Max Riemelt

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Laxus Dreyar

✓ Métier : Major Général dans l'US Army, chef de la division 5
☞ Surnom : Laxus, Helios, chef
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 433

Lacrimosa [Violette & Helios] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 8 Nov 2019 - 1:19

Lacrimosa
Feat Violette


"Équipe Delta au rapport."

Le casque de transmission collé contre l'oreille j'attendais que le chef d'expédition me donne son rapport. Le lieutenant parlait d'une voix hachée, la ligne était mauvaise pourtant nous avions le meilleure réseau mondiale. Et tout cela grâce à Airgoon qui nous fournissait toujours plus de nouvelles technologies efficaces sur le terrain. Mais j'avais comme l'impression que ces coupures étaient dû à un coupeur d'onde et ça ne sentait pas bon. Des cris se firent entendre à l'autre bout de la ligne.

"Lieutenant ? Que se passe-t-il ? Lieutenant ?"

Je ne reçus aucune réponse si ce n'était le bruit de coups de feu avant que le silence complet ne se fasse.

"Et merde !"

Je lançais mon casque sur le bureau devant moi. C'était catastrophique, comment faire pour récupérer mes hommes ? Ils étaient en mission top secrète dans une zone à risque et hors des accords militaires du pays. C'était une mission commando et peu de personnes étaient informées de son enjeu. Je serrais les poings, j'avais peu d'espoir de retrouver mes hommes vivants et pourtant, il allait falloir que je me déplace en personne avec ma division personnelle. J'avais pris ma décision et j'allais en informer mes hommes lorsqu'un soldat se présenta devant moi au garde à vous.

"C'est pour quoi ?"

J'avais aboyé plus que parlé, peu enclin à perdre du temps avec des futilités.

"Major ? La recrue de la police est ici pour sa formation, Major. Elle vous attend."

Je l'avais oublié celle là, décidément, ce n'était pas ma journée. J'avançais à grand pas vers mon bureau et ouvrais la porte à la volée alors qu'une gamine se tenait debout devant moi.

"Assis."

Mon regard se fit impérieux alors que je restais debout derrière mon bureau. Encore une que le shérif voulait endurcir sur le terrain et qu'il m'envoyait pour que je la forme. Sauf que là, je n'avais pas le temps.

"Je vais être direct. Je n'ai pas de temps à perdre avec les bleus du shérif. Vous allez rester à la base bien sagement et obéir aux ordres du Colonel Cold. Maintenant vous m'excuserez, j'ai à faire."

D'un signe de tête, je lui indiquais la sortie alors que je décrochais mon téléphone pour commencer à donner mes ordres. J'étais le plus gradé de le caserne mais je prenais mes ordres du lieutenant général qui lui même prenait ses ordres du général. Et je devais en référer au lieutenant avant de continuer la mission. Le ministre de l'intérieur nous avait mandaté spécialement pour cette mission et je devais faire un point sur mon effectif avec mon supérieur. Chose qui me déplut grandement quand il me demanda d'intégrer la gamine à mes hommes. Cela servirait à Brooke qu'elle soit envoyé sur une mission dangereuse, elle n'était pas là pour rester à la base. Et bien... soit. Je serais les dents et sortie en trombe de mon bureau en hurlant à la division 5 d'être prête à partir alors que je partais à la recherche de la policière sur le terrain d'entraînement.

"Hé ! La stagiaire ! Tu pars avec moi en mission. Bouge tes fesses, on a pas la journée."

Les hommes à l'entraînement me fixèrent bouche bée alors que la petite me rejoignait. J'étais quasiment certain qu'ils pensaient ne jamais la revoir. Et j'avais à peu près le même raisonnement. Si elle revenait entière nous aurions de la chance. Alors qu'elle me rejoignais enfin je lui collais un casque sur la tête et lui mis un barda complet entre les bras.

"Je te préviens. On part en mission top secrète, ce ne sont pas des vacances et ce n'est pas une promenade. On va dans une zone de guerre. Alors tu me suis comme mon ombre et tu mouftes pas. Compris ? J'ai pas de temps à perdre à jouer à la nounou. Peu importe ce que pense le lieutenant général. Alors t'as intérêt d'être à la hauteur gamine."

Pendant que je parlais, j'avançais à grande enjambée vers un avion militaire qui nous attendait déjà en marche et mes hommes prêts à l'intérieur. Je poussais légèrement la stagiaire pour la faire entrer plus vite alors que le véhicule de guerre se refermait par l'arrière et qu'il commençait à décoller.

"Bienvenue dans l'US Army, chérie."

Je lui adressais un sourire narquois avant de m'accrocher à une sangle qui pendait du toit de l'avion.
FRIMELDA



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
we are
alive

Violette Parr


« Un Oréo pour les gouverner tous, un Oréo pour la trouver. »


Violette Parr


╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Apprentie Policière
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5722

Lacrimosa [Violette & Helios] _


Actuellement dans : « Un Oréo pour les gouverner tous, un Oréo pour la trouver. »


________________________________________ Dim 10 Nov 2019 - 23:24

Lacrimosa
ft. Helios Bolt


Avait-elle réellement sa place au sein de la police ? C’était la question qui tournait en boucle dans l’esprit de Violette ces derniers temps. Il était bien loin l’été de rêve que Violette s’était imaginée. L’affaire du cinéma ne s’était pas très bien déroulée et cela n’avait pas été sans conséquence. L’équipe de Storybrooke, dont le sheriff, avait jugé que Violette n’était pas prête pour devenir officiellement une policière et non plus une apprentie. Néanmoins, la formation initiale était terminée et Chris Brooke voyait quand même un énorme potentiel en elle. Il n’avait pas envie de la laisser partir malgré les récents événements. Aussi, il prit la décision de l’envoyer dans une base militaire, celle près de Storybrooke. Et clairement, cette nouvelle ne réjouissait pas du tout la jeune femme.

Le monde militaire n’était pas du tout un monde pour Violette. Déjà parce qu’il était pour la plupart composé d’homme. Mais en plus ces hommes avaient l’art et la manière d’être plus misogynes, débiles et irrespectueux que les autres, surtout envers le sexe féminin. Du moins, c’est comme ça que Violette les voyait, c’était des comme ça qu’elle en avait côtoyé dans son monde. Pourquoi ceux d’ici serait différents ?

C’est donc à reculons que Violette se rendit à la base militaire. Elle dut expliquer sa venue dans ce terrain si gardé et protégé. Et lorsqu’ils se décidèrent enfin à la laisser passer, Violette ne put échapper à quelques commentaires déplacés. C’était gerbant. La brune suivit un militaire qui l’emmena vers des bureaux. Ils étaient tous exactement pareil, comme les hommes et les rares femmes qui occupaient les locaux. Ils étaient tous en treillis. Son guide du moment s’arrêta face à un bureau dont la porte était entre-ouverte. Le militaire la poussa délicatement avant de s’éclaircir la gorge, afin de signaler sa présence.

Et c’était le début de ses soucis. D’abord, cet ordre sec qui glaça tout autant qui énerva la jeune femme. Ok. C’était un militaire mais pas elle. Ils n’étaient pas dans le même monde et Violette n’était pas une de ses recrues. Néanmoins, tenant à son boulot de policière, Violette s’exécuta tout en affichant un regard assez noir et le visage fermé. Ses traits devinrent plus fins lorsqu’il annonça qu’il devait partir pour une affaire urgente et qu’elle serait sous le commandement du Colonel Cold. A l’annonce du nom, Violette ne savait pas si c’était mieux que lui ou pas, mais de toute façon elle ne s’attendait pas à rencontrer des hommes sympathiques dans ce milieu-là. Ils étaient tous connus pour être des durs à cuire.

Sans même répondre, Violette sortit du bureau. Elle avait hâte que la journée se termine tout comme cette formation. D’ailleurs, combien de temps durait-elle ? C’était une question qu’il fallait qu’elle garde en tête pour le colonel. Si elle ne se trompait pas, c’était lui qu’elle allait voir là. En effet, son guide militaire venait de l’emmener vers une sorte de grand hangar, situé à côté des bureaux, qui ressemblait plutôt à un terrain d’entraînement. Il lui demanda d’attendre tranquillement. La brunette se stoppa immédiatement et observa les alentours. Mais sa petite exploration rapide prit brutalement fin lorsqu’une voix masculine, quelque peu familière s’éleva pour l’appeler.

« Moi ?! »

Violette se pointa du doigt, persuadé qu’il devait y avoir une erreur. Partir en mission militaire alors qu’elle n’était qu’apprentie policière c’était carrément du suicide.

« Fallait le dire directement si vous voulez que je disparaisse de cette planète ! »

Et comme Violette, tout le monde semblait choqué de l’annonce du grand patron de la caserne. Génial. Cela ne présageait rien de bon pour la suite de sa formation. Jamais il n’était question de mettre sa vie en danger pour se former. Ce n’était plus une formation dans ces cas-là. Violette soupira, tandis que son cœur commençait à battre à mille à l’heure rien qu’à la pensée de la mort dans cette mission militaire.

La brunette rejoignit l’escadron en formation qui s’apprêtait à se rendre sur le lieu de la mission. Mission dont Violette ne savait absolument rien. C’est lorsque le chef lui mit le casque sur la tête et lui donna tout l’équipement nécessaire que la brunette eut quelques informations en plus. A l’entendre de l’expression « zone de guerre », les poils de Violette s’irisèrent.

« Mais….mais…attendez, je suis pas formé pour ce genre de situation ! »

Que nenni ! L’homme n’en avait que faire. Il faisait la sourde oreille et continuait à avancer. Violette le suivait difficilement, avec tout son attirail. Le pire dans l’histoire ? C’est qu’elle avait un famas dans les mains, une arme de guerre dont Violette n’avait jamais touché. Poussée par le Major, Violette se retrouva rapidement dans un avion rempli de militaire. Tous équipé comme elle. La brune fit rapidement volte-face lorsque l’homme lui souhaita la bienvenue. Il avait prononcé un mot de trop, un mot qu’il n’aurait pas dû prononcer. L’appeler chéri était une très mauvaise idée.

« Ne m’appelle plus comme ça. »

Qu’importe si elle devait le vouvoyer ou non, le respect marchait dans les deux sens. Et là, avec son sourire narquois et ce surnom, ça n’allait vraiment pas le faire. Suivant son nouveau chef, Violette prit une sangle et se tint en équilibre. Elle fut ravie de voir qu’elle avait plus de force qu’elle ne pensait car elle ne bougea pas de sa place et resta bien debout, le regard fixé sur le Major.

« Quelle est notre destination ?! »

La policière espérait de tout cœur que cela soit non loin des Etats-Unis. Ce moyen de transport n’était pas celui que Violette préférait. En effet, elle avait d’assez mauvais souvenir de ses trajets en avion. La plupart du temps, ça partait en cacahuète, à cause d’attaque d’ennemi.

Fort heureusement le trajet se passa correctement. Malgré l’impression qu’il avait duré une éternité, le voyage s’était passé sans encombre mais sans savoir la destination. Et ce n’était pas maintenant qu’elle pourrait savoir dans quel pays ils avaient atterri car ils avaient bien mieux à faire. En effet, à peine les portes de l’avion s’ouvrirent que des tirs se firent entendre. Le premier réflexe de Violette fut de reculer le plus loin possible, laissant les combats aux vrais militaires. Dans quel merdier venait-elle encore de se mettre ? Pourquoi venaient-ils d’atterrir en plein milieu du champ de bataille ? Une base protégée et alliée, ce n’était pas possible ?!

« SORTEZ-MOI DE LA ! JE VEUX RENTREZ CHEZ MOI ! »

La panique la prenait, les nombreux tirs que s’échangeaient les hommes de l’avion et le comité d’accueil. Tout ceci la stressait, la rendait nerveuse et lui faisait perdre son sang-froid. Elle avait peur, c’était évident. Même à la police, personne n’était confronté à pareille situation. Et c'était donc recroquevillé vers l'avant de l'avion que Violette se trouvait, tenant fermement son famas sans oser sans servir. Elle allait mourir, c'était sur ! Mais si c'était le cas, autant connaître le lieu où elle rendrait son dernier souffre.

« OU EST-CE QU'ON EST ?? »

Bienvenue sur le sol du Nigéria, pays d'Afrique où des groupuscules radicaux semaient la terreur et où les USA avaient fourré leurs affaires. Mais que pouvait-être cette mission si secrète du Major ?

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Powerful and lovely family

by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48234-tu-veux-dire-papa-est-dans-un-probleme-ou-papa-est-le-probleme-rosalie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi
 Page 1 sur 1

Lacrimosa [Violette & Helios]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Le Reste du Monde