Tout en d'Oh
Par Regina



Hell's War
Par Dyson



Hunger Games
Par Jean-B.









« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -25%
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
Voir le deal
135 €


٩(͡๏̯͡๏)۶ Evénement #122 : Puisse le sort vous être favorable
☆ Validité : mars 2020 - une mission de Jean Batlhazar Trapp

Partagez
 

 Le Coup du Lapin ➤ Amelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

P. Peregrin Knight



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


P. Peregrin Knight


╰☆╮ Avatar : Aidan Turner

Ѽ Conte(s) : Légendes Arthuriennes ♘
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Perceval

✓ Métier : Joaillier
Le Coup du Lapin ➤ Amelia 7knv

☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 170

Le Coup du Lapin ➤ Amelia _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 10 Nov 2019 - 20:16

Le Coup du Lapin

ON NE CHOISIT PAS LA SAUCE POUR
LE LAPIN AVANT DE L'AVOIR ATTRAPÉ


14 heures sonnait à l'horloge de la ville, tandis que Perceval se retrouvait à quatre pattes, les genoux dans l'herbe, à la recherche de son dîner. Karadoc l'avait maintes fois supplié d'acheter du lapin, un animal fort délicieux quand il est bien cuisiné. Peregrin avait d'abord refusé, trouvant le rongeur trop cher en supermarché. Puis une solution plus économique lui était venu à l'esprit : il suffisait d'attraper un lapin sauvage. Carl se ferait un plaisir de préparer le pauvre animal, bien qu'il est encore la fourrure sur le dos et un bon plat préparé ravirait sûrement l'estomac de Perry.

Perceval était sorti dans la matinée, bien décidé à capturer un de ses vifs rongeurs. Mais aucun lapin n'apparut sur son chemin. Il fouilla le parc et la forêt aussi profondément qu'il put, mais rien, à croire que tous les lapins de la ville avaient décidé de rester bien caché ce jour-là.
L'ancien chevalier s'apprêta à rentrer chez lui bredouille, quand sur le chemin de retour, un mouvement sur sa droite attira son regard.Un magnifique et joufflu petit lapin brun se tenait là, à quelques pas du jeune homme. L'animal dégustait tranquillement ce qu'il semblait être des épluchures de carotte.

Un sourire carnassier s'afficha sur les lèvres de Peregrin, son dîner était à portée de bras. A pas de loup et en retenant son souffle, le brave chevalier s'avança vers sa proie. Le petit nez de l'animal remuait de manière innocente, le lapon ne se doutait pas qu'il allait être sauvagement attaqué par un homme sauvage et affamé.
En poussant un cri qui résonna sûrement à travers toute la ville, Perry se jeta sur le rongeur, mais celui-ci s'échappa, trop vif pour être si facilement attrapé.
Une course-poursuite endiablée s'engagea, le lapin courant dans tout le jardin où il logeait et Perceval le suivant à quatre pattes, bien déterminé à en faire son repas du soir.
Alors qu'il sauta sur l'animal et qu'il l'attrapa enfin par miracle, des pieds sortirent sur le palier du pavillon attaché au jardin dans lequel il courait depuis quelques minutes. Surpris par la présence, Perceval lâche le rongeur qui partie se réfugier dans un buisson.

- Noooon ! Je le tenais ! S'exclama Perrry en montrant ses paumes à la jeune femme qui se tenait devant lui. Vous savez combien de temps j'ai mis à trouver ce lapin ? 3...4... Enfin je ne sais pas, je n'ai pas compté mais c'était très long ! Qu'est-ce que je vais manger ce soir ? Je n'ai rien acheté d'autre. L'ancien chevalier fixa quelques instants la jeune femme dans les yeux, puis soupira. Tant pis, ni Karadoc ni moi ne savions à quelle sauce le manger.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Not All Those Who Wander Are Lost

Celui qui croyait au ciel. Celui qui n'y croyait pas. Quand les blés sont sous la grêle. Fou qui fait le délicat. Fou qui songe à ses querelles. Au cœur du commun combat.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83436-termine-le-graal-c-es

Amelia Peters



« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


Amelia Peters


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2476
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Le Coup du Lapin ➤ Amelia _


Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Dim 10 Nov 2019 - 20:50

La pâtisserie d'Amelia n'était ouverte que jusqu'à 11 heures le dimanche, ce qui lui laissait largement le temps de préparer un bon repas de famille pour les siens, parfois aussi pour ses sœurs, leur mari et leurs enfants. Ce dimanche là elle avait cuisiné du cerf et l'avait accompagné d'une purée de châtaigne maison, des aliments bien de saison. Pour le dessert, elle avait ramené un délicieux mille-feuilles du travail. Velma et Declan avaient su apprécier le repas et Wyatt, son mari, l'aurait sans doute adoré s'il n'était pas dans le coma depuis des mois et des mois. Plus tard, d'ailleurs, Amelia passerait sans doute le voir, mais pour l'heure, elle était toute à sa vaisselle, en train de chantonner par dessus la musique qu'elle écoutait, quand un cri non identifié lui fit brusquement relever la tête.
Amelia fronça les sourcils, se demandant si elle avait rêvé ou non. Et comme le cri ne se reproduisit pas, elle avait presque envie de conclure que c'était le cas. Néanmoins, elle sécha ses mains sur le torchon de cuisine et se décida à aller vérifier, juste au cas où.
Quelle ne fut pas sa surprise quand elle ouvrit la porte d'entrée pour découvrir un homme presque couché à ses pieds, en pleine partie de chasse dans son jardin ! On voyait beaucoup de choses à Storybrooke, mais ça c'était totalement inédit. Amelia cligna des yeux sous l'effet de la surprise, tandis que son invité s'énervait contre elle, ce qui eut le mérite d'expliciter la situation.
Amelia s'adossa au chambranle de la porte et croisa les bras sur sa poitrine :
- Donc si je comprends bien vous aviez décidé de chasser un lapin à mains nues ? s'étonna-t-elle en coulant un regard vers le buisson où l'animal avait disparu.
S'il était malin, il n'allait pas rester là-bas longtemps mais continuer sa route. Amelia l'espérait, alors que, ancienne lionne oblige, elle était carnivore. Son déjeuner en témoignait. Mais elle n'avait pas chassé elle-même le cerf qui avait fini dans son assiette.
- Si je peux me permettre, votre tactique n'était pas la bonne. Mais bon, je dis ça en étant une piètre chasseuse, précisa Amelia. Pourquoi vous n'en avez pas acheté un en magasin ? C'est plus rapide et moins épuisant et puis le vendeur aurait pu vous conseiller sur la sauce, fit observer la jeune femme.
Et bien sûr, elle ne put s'empêcher d'ajouter son conseil culinaire - d'ailleurs, elle portait encore son tablier :
- Généralement je le fais avec une sauce à la moutarde et des pâtes. Si ça peut vous aider. Mais j'aimerais autant qu'on ne tue pas de mignons petits animaux sur ma propriété.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Funny Girl
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

P. Peregrin Knight



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


P. Peregrin Knight


╰☆╮ Avatar : Aidan Turner

Ѽ Conte(s) : Légendes Arthuriennes ♘
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Perceval

✓ Métier : Joaillier
Le Coup du Lapin ➤ Amelia 7knv

☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 170

Le Coup du Lapin ➤ Amelia _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 10 Nov 2019 - 21:59

Le Coup du Lapin

ON NE CHOISIT PAS LA SAUCE POUR
LE LAPIN AVANT DE L'AVOIR ATTRAPÉ


La jeune femme, visiblement propriétaire du jardin dans lequel Perceval s'adonnait à sa partie de chasse, fut surprise devant les déclarations de l'ancien chevalier. Evidemment qu'il chassait à mains nues ! S'il fallait fabriquer des pièges et les positionner aux quatre coins de Storybrooke, la lapin ne serait pas attraper avant le dîner. Peregrin avait jugé la chasse à mains nues plus rapide et moins coûteuse en énergie sur le moment. Il se rendait compte petit à petit, qu'il avait sûrement fait le mauvais choix. Le repas du soir n'était toujours pas capturé.

- J'ai mis au point une stratégie redoutable pour attraper deux lapins d'un coup ! Mais là il était seul donc je ne pouvais pas la faire. Tu as eu de la chance ! Cria le jeune homme au buisson dans lequel il espérait que le rongeur se trouvait toujours. Le brun arqua un sourcil quand la jeune femme jugea sa technique peut judicieuse.

- Ma technique est parfaitement adaptée. Les hommes préhistoriques chassaient bien comme ça non ? Si ça fonctionnait pour eux, ça devrait fonctionner pour moi ? Perceval se mit à réfléchir à en faire fumer ses oreilles. Quoi que... Ils utilisaient peut-être de grosses pierres taillées ou des lances ? Il voulut demander à la jeune femme si elle disposait d'un manche à balai non utilisé mais celle-ci daigna lui dire qu'il aurait mieux fait d'aller au supermarché pour obtenir du lapin.

- Le supermarché est bien trop cher pour mes maigres revenus ! S'exclama le brun vivant pourtant bien grâce à son revenu de joaillier.

La joaillerie en générale, payait bien, surtout quand on était doué. Mais la joaillerie façon Perceval, c'est-à-dire où on n'achetait pas les pierres précieuses mais où on les volait, rapportait son petit pesant d'or.
Mais ayant vécu dans la pauvreté la plus grande partie de sa vie, que ce soit dans le monde des contes où il était en exil dans la forêt, ou à Storybrooke où il était sans logis, Peregrin avait pris l'habitude de toujours plus économiser et de toujours trouver moins cher. Ainsi, il laissait sa fortune s'amassait. Enfin, c'était sans compter les fameux week-end de folie où Karadoc et lui, partaient à New Portland dépenser plusieurs centaines de dollars dans diverses activités les plus saugrenues les unes que les autres.

- Puis, il y a plus de mérites à déguster un délicieux lapin en sauce quand on l'a attrapé, dépecé et préparé nous-même. Il afficha ensuite une moue dégoûtée. Je ne m'occuperais pas de la partie dépeçage... Dégoûtant... Et je ne le tuerais pas non plus ! Et encore moins dans votre jardin Madame ! Je suis incapable de tuer cette pauvre petite bête. Par contre, mon colocataire se fera un plaisir de le frapper contre le mur. Fit-il en mimant la façon dont l'on tuait les lapins, un coup brutal et vif contre un matériau résistant pour leur briser la nuque.

Alors qu'il s'amusait à mimer le geste qui serait mortel au petit rongeur, un mouvement se fit dans le buisson. Plongeant comme un aigle sur sa proie. Perceval s'étala de tout son long dans l'herbe, la tête la première dans ledit buisson.
Il s'agita dans tous les sens mais le lapin n'était plus dans son champ de vision. Cette bourrique mangeuse de carotte s'amusait à le faire tourner chèvre.
Perceval sortit du buisson, toujours allongé par terre.

- Baissez-vous ! Souffla-t-il à la jeune femme en lui faisant signe de se mettre à quatre pattes. Sinon vous allez l'effrayer. Il marqua une pause en inspectant les environs. En attendant qu'il réapparaisse, vous pouvez m'en dire plus sur votre sauce à la moutarde ? Je ne crois pas que Carl connaisse cette recette et ça lui fera un super cadeau de lui ramener le lapin et une recette inédite !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Not All Those Who Wander Are Lost

Celui qui croyait au ciel. Celui qui n'y croyait pas. Quand les blés sont sous la grêle. Fou qui fait le délicat. Fou qui songe à ses querelles. Au cœur du commun combat.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83436-termine-le-graal-c-es

Amelia Peters



« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


Amelia Peters


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2476
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Le Coup du Lapin ➤ Amelia _


Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Lun 11 Nov 2019 - 0:03

Amelia arqua un sourcil sceptique tandis qu'elle écoutait la suite des propos de son visiteur surprise. Pas mal de personnes en ville pensait qu'elle était un peu perchée et il se pouvait que ce soit le cas. Il se pouvait aussi qu'elle ne soit pas la seule à l'être un peu. La jeune femme ne put réprimer un sourire amusé et peut-être un peu touché par ce curieux personnage qu'elle rencontrait dans ces curieuses circonstances. Si au début l'idée d'appeler la police pour signaler un squatteur l'avait peut-être effleurée (après tout, il était venu chez elle sans autorisation), ce n'était plus le cas maintenant qu'elle apprenait à le connaitre.
Ce n'était certes pas comme si elle le connaissait réellement. Mais à l'écouter et le voir agir, Amelia sentait qu'il n'était pas dangereux. Sur une autre planète, peut-être, mais pas menaçant pour elle. Ni pour le lapin, à en juger par sa technique.
- Je vois. Il me semble que les hommes préhistoriques n'y allaient pas à mains nues mais je ne suis pas historienne.
Elle avait préféré dire ça plutôt que de lui conseiller d'opter pour des méthodes de chasse qui avaient moins de trois millénaires d'ancienneté mais avait craint que cela sonne méchamment. Amelia n'était jamais méchante, déjà parce que quand elle essayait, quand elle essayait vraiment, ce n'était pas probant. Alors l'être gratuitement pour le plaisir d'une punchline, ça ne lui serait jamais venu à l'esprit !
Amelia opina en apprenant qu'il avait de maigres revenus. La précarité, c'était triste. Bien sûr, ses pensées auraient été quelque peu différentes si elle avait vraiment su à qui elle avait affaire. Mais c'était sans compter sur la personnalité d'Amelia et de son grand cœur qui accueillait les gens sans questionner leur version de l'histoire.
Elle grimaça en apprenant que le colocataire du chasseur du dimanche (littéralement) tuait les lapins en les cognant contre le mur. Amelia aurait vraiment pu se passer de la partie mimée qui rendait la scène encore plus réelle (un peu grotesque aussi, surtout si on passait par là sans connaitre le contexte de ces gesticulations).
- C'est quand même un peu barbare, ne put-elle s'empêcher de commenter. Votre colocataire devrait utiliser un couteau très tranchant pour le faire souffrir le moins longtemps possible.
On dit que les chats sont un peu sadiques et qu'ils aiment jouer avec leur proie, en lui arrachant toutes les pattes, par exemple. Amelia avait effectivement vu certains lions de leur tribu s'adonner à ce petit plaisir. Mais pas elle. Quand elle était une lionne, Amelia achevait sa victime le plus rapidement possible. Elle n'avait jamais envisagé la chasse comme un loisir mais comme une nécessité pour se nourrir.
Et puis ils n'avaient pas de murs contre lequel cogner de petites proies, accessoirement.
Mais il y avait des buissons dans le jardin d'Amelia et malheureusement le petit lapin y était encore, bientôt rejoint par un grand adulte. Par chance, ce n'était pas un joli rosier, juste un buisson lambda. Amelia n'était pas une grande jardinière, même si elle appréciait que son jardin soit joli. Non contente d'être totalement sciée par le plongeon du chasseur en direction de l'arbuste, elle était aussi désolée pour l'animal et la pauvre plante qui allait y laisser quelques feuilles.
- C'est vraiment particulier comme technique, murmura-t-elle pour elle-même.
Néanmoins, Amelia se baissa quand il le lui chuchota. Elle était absolument contre la chasse au lapin dans son jardin (la chasse aux œufs de Pâques déposés par le Lapin, ça, par contre, elle approuvait), mais obtempéra, sans doute pour s'assurer qu'il n'allait pas se blesser dans son entreprise. En outre, la pâtissière était contente de pouvoir partager une recette.
Et comme elle se prêtait au jeu, elle révéla ses secrets en murmurant, accroupie devant chez elle :
- Oh vous savez, ma recette de sauce est assez basique. Je vous dirais bien de prendre des notes mais… Passons, si vous avez un doute, je suis dans l'annuaire. Il vous faut de la moutarde de Dijon, de la crème fraiche, de l'ail, du laurier, du thym, du persil, du poivre, du sel et un morceau de sucre éventuellement pour adoucir. Vous mettez la crème, la moutarde et les aromates dans un bol et vous mélangez. On peut aussi badigeonner le lapin de moutarde avant de le faire cuire, précisa Amelia. Et puis vous faites cuire sans faire bouillir. Voilà.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Funny Girl
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

P. Peregrin Knight



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


P. Peregrin Knight


╰☆╮ Avatar : Aidan Turner

Ѽ Conte(s) : Légendes Arthuriennes ♘
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Perceval

✓ Métier : Joaillier
Le Coup du Lapin ➤ Amelia 7knv

☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 170

Le Coup du Lapin ➤ Amelia _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 14 Nov 2019 - 17:29

Le Coup du Lapin

ON NE CHOISIT PAS LA SAUCE POUR
LE LAPIN AVANT DE L'AVOIR ATTRAPÉ


La jeune femme décrit patiemment sa recette à Perceval qui l'écoutait plus qu'attentivement. Il tenta de noter mentalement tous les ingrédients mais il était certain qu'il en oublierait. Peregrin n'était pas connu pour sa mémoire d'éléphant, au contraire, ses capacités mnésiques se rapprochaient plutôt de celles du poisson rouge, ou bien de celles du chien, car comme le meilleure ami de l'homme, Perceval avait des facilités à retenir des informations quand on le motivait avec un bout de saucisson. Comme il l'avait prédit, il ne mémorisa plus rien après le mot "laurier". C'était paradoxalement étrange comme il était incapable de retenir des choses simples et utiles, mais doué pour retenir des choses totalement inutiles et dénouées de sens. A y réfléchir, le mode de fonctionnement cognitif du brun était basé sur cela, on pourrait qualifier l'intelligence de Perceval, de sélective, tout comme sa mémoire.

- Je ne m'en souviendrais pas. Déclara le jeune homme sur un ton résolu en secouant la tête. Puis-je vous appeler en rentrant chez moi comme vous le proposez ? Fit l'ancien chevalier avec un sourire angélique. Mais attendez... Comment vous appelez-vous Mademoiselle ?

Tout en écoutant la réponse de la propriétaire du jardin, Perry laissa ses yeux balayer les alentours à la recherche du moindre mouvement trahissant la présence du malheureux rongeur. Mais une légère brise secouait les arbustes, ce qui rendait l'opération que plus difficile. La nature semblait s'être rangée du côté du lapin. Perceval pouvait-il lutter contre Mère Nature ?

Le chasseur du dimanche décida de se déplacer sans bruit afin d'explorer visuellement une nouvelle parcelle du jardin. Il rampa, ventre à terre, sur quelques centimètres puis se retourna vers Amelia. L'ancien chevalier avait manqué de politesse, il avait demandé le nom de la jeune femme sans donner le sien. Sa mère devait sûrement se retourner dans sa tombe, si elle en avait une ou d'ailleurs si elle était décédée. Séparés par des mondes différents, Perceval et sa mère ne s'étaient jamais revus.

- Peregrin Knight. Se présenta Perceval en tendant une main légèrement boueuse à la jeune femme. Vous pouvez m'appeler Perry. Ou Pépé. Ou Percie. Énuméra le brun en triant mentalement les surnoms acceptables que lui donnaient ses amis.

Peredur était un surnom d'origine douteuse dont l'utilisation n'était pas convenable devant une dame et Provençal marquait que trop bien, le peu d'intelligence de ce pauvre Perceval. Jeune chevalier auto-proclamé, Perceval était parti en quête d'hommes pour soutenir sa cause, mais le stress lui rongeant les entrailles, il s'était présenté comme Provençal et non Perceval. Karadoc n'avait pas loupé l'occasion d'en faire un surnom officiel.

Un bruissement de feuille le tira de ses pensées. Sa proie se trouvait plus près qu'il ne pensait.
Perry fit signe à Amelia de contourner un buisson, le lapin serait alors pris au piège entre le chasseur et la cuisinière. Il n'aurait pas d'autre solution que de se jeter vers l'un ou vers l'autre. Perceval entrevit alors la possibilité de voir son dîner lui passer sous le nez. Si le rongeur allait vers Amelia, celle-ci refuserait de le donner à un carnivore comme Peregrin. Une question vient alors à l'esprit du jeune homme, et il la posa, quitte à faire fuir encore une fois le lapin. Après tout, il lui restait encore toute l'après-midi pour attraper son repas.

- Pourquoi cela vous dérange que je chasse ce lapin ? Vous ne mangez pas de viande ?

Pour des carnivores comme Perceval et Karadoc, le véganisme était une véritable aberration. Mais Perry était tolérant, et même prêt à abandonner son dîner si cela offensait les principes de la jeune femme.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Not All Those Who Wander Are Lost

Celui qui croyait au ciel. Celui qui n'y croyait pas. Quand les blés sont sous la grêle. Fou qui fait le délicat. Fou qui songe à ses querelles. Au cœur du commun combat.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83436-termine-le-graal-c-es

Amelia Peters



« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


Amelia Peters


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2476
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Le Coup du Lapin ➤ Amelia _


Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Ven 15 Nov 2019 - 0:15

Amelia n'était pas du genre à refuser qu'on l'appelle, surtout si c'était à l'aide et encore plus s'il s'agissait de cuisine. C'est avec un sourire avenant qu'elle répondit, se présentant par la même occasion :
- Je suis Amelia Peters et vous trouverez mon numéro dans l'annuaire si besoin. Ou bien vous pouvez passer à ma boutique, La Pelle à tartes, aux heures d'ouverture, précisa la jeune femme dans un souci de praticité pour son invité / intrus (en fin de compte elle ne savait plus trop ce qu'il était) non pas pour se faire de la pub. Et vous, qui êtes vous ? demanda-t-elle évidemment curieuse de savoir.
A bien y réfléchir, Amelia faisait fréquemment de nouvelles rencontres mais, contrairement à ce qu'on voyait dans la vie ordinaire, elles commençaient rarement par des présentations. Tout était toujours in medias res, comme si Storybrooke n'aimait pas les temps morts. Ce qui était probablement le cas aussi.
Le chasseur, de son côté, continuait sa partie, apparemment difficile à décourager; C'était une qualité - même si April n'avait pas toujours l'air de cet avis. Amelia ne pouvait que l'observer tant la scène était irréelle.
Et pourtant, il finit par se présenter et elle serra sa main terreuse sans trop s'en formaliser. La terre ce n'était pas sale, en fin de compte.
- Perry, c'est cool. Vous pouvez m'appeler Amy mais Amelia ça me va aussi. Vous êtes chevalier ou c'est juste le nom de famille ? demanda-t-elle, curieuse car certaines personnes en ville n'avaient pas un nom choisi au hasard par la malédiction.
Ce n'était pas le cas pour Amelia qui avait sans doute hérité d'une identité humaine choisie au hasard. Mais elle avait pu remarquer que les noms, à Storybrooke plus qu'ailleurs, avaient un sens plus lourd, plus vrai.
Perry ne pouvait donc pas deviner qu'il venait de demander à une lionne si elle était végétarienne. La situation était amusante. Et la réponse qu'Amelia s'apprêtait à donner sans doute paradoxale :
- Oh si j'en mange. Pour tout vous dire j'étais une lionne avant alors la viande, ça me connait. Mais je vais pas pouvoir vous aider, j'étais vraiment nulle en chasse. C'est curieux chez une lionne mais ça arrive, je vous assure, assura la pâtissière en opinant vivement. Mais c'est différent de chasser en étant un lion et de chasser dans son jardin en étant humaine. On a des supermarchés dans ce monde, on a pas besoin de tuer nous mêmes ce qu'on mange. Parce qu'il est mignon ce petit lapin, vous trouvez pas ? Ca vous fait pas un peu de peine ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Funny Girl
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

P. Peregrin Knight



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


P. Peregrin Knight


╰☆╮ Avatar : Aidan Turner

Ѽ Conte(s) : Légendes Arthuriennes ♘
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Perceval

✓ Métier : Joaillier
Le Coup du Lapin ➤ Amelia 7knv

☞ Surnom : Gwen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 170

Le Coup du Lapin ➤ Amelia _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 23 Nov 2019 - 11:49

Le Coup du Lapin

ON NE CHOISIT PAS LA SAUCE POUR
LE LAPIN AVANT DE L'AVOIR ATTRAPÉ


La jeune femme opta pour Perry, le surnom le plus convenable de Perceval. L'ancien chevalier en fut satisfait. Il nota mentalement qu'Amelia l'avait autorisé à l'appeler Amy, mais il n'utiliserait ce diminutif qu'en occasion spéciale, Amelia était un très jolies prénom qui méritait d'être prononcé en entier. De plus, la mère de Peregrin, lui avait appris qu'il était plus noble de prononcer toutes les syllabes d'un nom. Elle reprenait toujours ses enfants quand elle les entendait crier "Percie" ou "Dandie".

Pendant un court instant, les pensées de brun quittèrent sa chasse au lapin pour partir naviguer dans le passé. Il revit les moments d'insouciance de son enfance, où il jouait avec sa petite soeur Dandrane. Elle lui manquait toujours, plus encore que son père ou ses frères, peut-être même plus que sa mère. La perte de sa soeur restait une plaie ouverte, même plusieurs décennies après.

Son regard se reposa sur le visage d'Amelia. La jeune pâtissière ressemblait vaguement à Dandrane. Elles avaient les même canines prédominantes, les même yeux de biches d'un marron profond. Le cœur de Perry se serra si fort qu'il crut faire une crise cardiaque. L'ancien chevalier secoua la tête et se reconcentra sur le présent : il fallait attraper son dîner.

- Mmmmh.... Je suis toujours chevalier... En quelques sorte...
Souffla-t-il pour répondre à la question de la pâtissière. J'étais chevalier, avec l'armure, l'épée et une quête pour laquelle je serais mort. Maintenant, je n'ai plus d'armure ni de vraie épée. Mais j'ai retrouvé récemment le chemin de ma quête. Le brun esquissa un sourire. Oui, je suis chevalier. Déclara-t-il finalement.

Après tout, il était maintenant au service d'Adam Pendragon. Il n'avait pas d'artillerie médiévale, de côte de maille, de protections de cuir et d'armure marquée de nombreuses traces de bataille, mais en son cœur rugissait la même volonté : venger Uther et ses chevaliers, en détrônant l'usurpateur et en plaçant une couronne sur la tête d'Adam.
D'ailleurs, il était peut-être tant de se lancer dans une pré-quête : retrouver Excalibur, sans elle, leur rébellion ne mènerait à rien, Perceval en avait d'ailleurs déjà fait les frais.

Devant son buisson, tapis comme un félin, Perry guettait les mouvements des feuilles. De quel côté, le lapin allait vouloir se sauver.
Amelia avoua être une ancienne lionne, donc une incorrigible carnivore. Peregrin en fut étonné. Devant une si douce jeune femme, qui aurait crut qu'une lionne se cachait en elle ? Tout fut expliqué quand Amy expliqua être une piètre chasseuse. Perceval sourit mais sans se moquer. Lui était incapable de faire bien des choses, il était plus que mal placé pour rire de l'ancienne lionne.
La pâtissière tenta de convaincre Perry d'abandonner cette chasse. A y réfléchir, il serait dommage de manger un lapin qu'on a mis une journée à attraper. Tant d'efforts pour seulement une courte heure de dégustation.

- Maintenant que vous le dites... Commença à murmurer Perceval. Mais Carl va être déçu et nous aurions rien à nous mettre sous la dent ! Reprit-il plus fort.

C'est alors que le rongeur surgit du buisson, se précipitant tout droit sur Perry. A croire que la pauvre bête avait décidé de mettre fin à ses jours.
L'ancien et toujours chevalier, attrapa le dodu lapin au vol et le tient, cette fois-ci, fermement contre son torse.
Le regard noir du brun croisa celui du rongeur. L'animal semblait effrayé, terrifié, son petit cœur battait la chamade. Ses petits yeux suppliaient le jeune homme de le relâcher.

- Ne me fait pas ses yeux-là... Supplia à son tour le chevalier. Aaaaah ! D'accord, je ne te mangerais pas ! S'écria finalement le brun. Perry se mit à doucement caresser le rongeur, qui petit à petit se calma. Aww ! Tu es tout mignon ! Regardez Amelia ! Vous pensez qu'il a faim ? Perceval caressa le lapin encore et encore. En quelques minutes seulement, il était passé d'un chasseur affamé à un enfant émerveillé.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Not All Those Who Wander Are Lost

Celui qui croyait au ciel. Celui qui n'y croyait pas. Quand les blés sont sous la grêle. Fou qui fait le délicat. Fou qui songe à ses querelles. Au cœur du commun combat.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83436-termine-le-graal-c-es

Amelia Peters



« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


Amelia Peters


╰☆╮ Avatar : Alyssa MILANO

Ѽ Conte(s) : Le Roi Lion
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Diku

✓ Métier : Pâtissière et traiteur
☞ Surnom : Amy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2476
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Le Coup du Lapin ➤ Amelia _


Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Dim 24 Nov 2019 - 12:22

Une quête ! Waouh, ça avait de quoi impressionner et Amelia l'était. D'ailleurs, il avait sans doute pour 'en apercevoir tant le visage de la pâtissière était facile à lire. Evidemment, elle avait à présent envie de tout savoir là-dessus, même si ça pouvait potentiellement prendre des heures. Après tout, on parlait quand même d'une quête ! Et d'un chevalier !
- Si je m'écoutais je vous demanderais de tout me raconter de votre quête et de votre vie de chevalier, avoua la jeune femme qui était incapable de mentir de toute façon, mais je pense que ça serait très long à raconter. En tout cas, je suis très contente que vous ayez retrouvé votre quête, je suis certaine qu'elle est importante et dangereuse. Mais vous êtes un chevalier alors je ne m'en fais pas pour vous, en plus, y a sans doute quelqu'un capable de vous fabriquer une armure comme celle que vous aviez avant ici. C'est ça qui est pratique à Storybrooke, nota la jeune femme, contente de pouvoir évoquer, pour une fois, les aspects positifs de la vie dans cette drôle de ville.
Elle songea ensuite à Adam, qu'elle avait rencontré des années plus tôt et jamais revu depuis, mais qui avait aussi les manières et le titres capables de s'insérer dans toute cette histoire. Amelia se demanda s'ils se connaissaient et jugea que c'était possible, surtout dans cette ville. Elle songea aussi que Perry était plus avenant qu'Adam qui avait l'air d'un ours au premier abord. Finalement, jugeant que toutes ces possibilités étaient relativement probables, Amelia ne posa pas de questions. Elle aimait bien aussi se faire des films, dans sa tête.
Ce qu'elle aimait aussi, bien sûr, c'était parler de cuisine et aider les gens à la faire. Même si certaines personnes étaient plus douées que d'autres - comme pour tout, en fin de compte, donc elle ne jugeait pas, se contentant de compatir. Pour elle, la cuisine était si importante qu'elle était en fait désolée de constater que certains ne parvenaient à s'offrir ces petits plaisirs de la vie eux-mêmes.
La situation de Perry était, de fait, du pain béni pour la jeune femme. Il avait non seulement accepté de renoncer à sa proie mais quand il avait enfin réussi à l'attraper, il n'avait pas cédé aux appels du ventre - sans doute en partie parce que ce petit lapin était vraiment adorable, comme Amelia en convint volontiers. Elle aurait bien aimé lui faire des câlins voire l'adopter car si elle s'écoutait elle aurait pu avoir tout un zoo dans son jardin. Mais elle n'avait pour le moment qu'un chat qu'elle essayait de ne pas réprimander quand il lui ramenait des oiseaux morts.
Comme elle adorait faire plaisir, Amelia avait déjà une idée derrière la tête qui, elle en était certaine, ravirait tout le monde.
- Si vous voulez j'ai des restes de ce midi, je peux vous les donner. Etant donné que je vous ai demandé de renoncer à votre lapin ça me parait juste. Oh ce n'est pas du lapin que j'avais cuisiné ce midi, mais je pense que vous aimerez quand même. Et Carl aura quelque chose de fait maison à manger ce soir. Vous aussi, d'ailleurs. Et pour ce petit lapin je dois bien avoir une carotte s'il a faim.
Amelia était convaincue que la petite bête, après autant de frayeurs, serait ravie de manger quelque chose et partit chercher le légume presque au pas de course, revenant à peine quelques secondes après son départ, une carotte fièrement brandie dans sa main.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Funny Girl
She's the lump of sugar that helps the medicine go down

Contenu sponsorisé








Le Coup du Lapin ➤ Amelia _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Le Coup du Lapin ➤ Amelia





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations