MAGIC
LEAGUE

01.12.19
de Cyril


VALSE DE
L'HIVER

18.12.19
de Fanny





Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ MAGIC LEAGUE #6 Les ARENES du DERNIER MONDE !
☆ Evénement #116 - Une mission de CYRIL ☆


Partagez
 

 Vous faites conseillière en plus de pâtissière ? ☆ AMELIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ava Blackthorn



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Ava Blackthorn


Vous faites conseillière en plus de pâtissière ? ☆ AMELIA 378254admin

╰☆╮ Avatar : Chloé Bennet

Ѽ Conte(s) : Pocahontas
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Nakoma

✓ Métier : Barista
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 123

Vous faites conseillière en plus de pâtissière ? ☆ AMELIA _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 18 Nov 2019 - 0:23


Vous faites conseillière en plus de pâtissière ?
Je vous jure, je ne suis pas une psychopathe.

Dernièrement, j’avais eu à courir dans toute la ville pour chercher un cadeau digne de ce nom à ma meilleure amie. Quand vous vouliez de l’éco responsable, vos pieds ne vous remerciaient pas. Heureusement pour moi, j’avais trouvé une boutique qui était juste ce dont j’avais besoin. Autant dire, que j’avais précieusement noté l’adresse dans le but d’y retourner et de ne plus avoir à crapahuter pendant des heures. Mes pieds n’en seraient que plus reconnaissant si je pouvais éviter, néanmoins avec tout ça, il y avait quelque chose dont je n’avais discuté qu’avec le père et la grand-mère de Pocahontas. Un choix, une idée qui pourrait éventuellement mener a un projet concret.

En fait, cela faisait plusieurs fois en me promenant que je m’étais fait la remarque qu’il manquait des produits bio dans cette ville. Des choses faites mains, dans le respect. Et tout ça, c’était clairement la tasse de thé de ma meilleure amie. Bien sur, l’idée n’était pas de lui forcer la main loin de là. C’était juste une idée, un éventuel projet que je voulais lui présenter et voir ce qu’elle, elle en pensait. Vendre ses herbes médicinales c’était cool, mais on s’en rendait bien compte toutes les deux, niveau clients ça se bousculait pas au portillon.

Néanmoins, je pouvais lui balancer l’idée comme ça sans un minimum de recherche. Et trouver une personne à qui poser la question, ça ne courrait malheureusement pas les rues. A la base, j’avais pensé le présenter pour son anniversaire. Mais comme le temps filait souvent bien trop vite à mon goût, je commençais à me dire que j’allais repousser la chose encore un petit peu. Ce n’était pas non plus pressé, j’avais pas besoin de lui en parler là dans les trente secondes qui suivaient. N’empêche que mine de rien, c’était quand même assez frustrant. Cela dit ça ne l’était pas autant que de revenir le soir et de limite plus pouvoir marcher parce qu’on aura passé la moitié de sa journée à faire le tour de la ville certes mais tout de même.

C’était probablement pour cette raison que j’étais actuellement, en train de tapoter mes doigts sur la table du café où je me trouvais. C’était mon jour de congé, et j’essayais de réfléchir à une personne qui pourrait m’éclairer un peu plus sur le sujet, sachant que je n’avais pas fait des études de commerces, et que ma seule expérience du métier, c’était en tant que barista. Donc ce que ça impliquait de tenir une boutique je n’en savais pour ainsi dire strictement rien.

Estimant que c’était de toute façon pas de cette manière que j’y arriverais, je finit par prendre mes affaires et sortir finir mon café dehors. Qui sait, l’air frais m’apporterait peut-être l’illumination dont j’avais besoin. J’y croyais pas vraiment, mais bon on pouvait bien espérer.

Sauf qu’en sortant, il n’y eu pas vraiment l’air frais que je voulais. Non, à la place je fût accueillit par de la pluie. Les joies d’un mois de Novembre dans le Maine en gros.

- Manquait plus que ça grommelais-je

J’avais pas prit ma voiture aujourd’hui, ni même un parapluie. Quand j’avais checké la météo sur mon téléphone, ça avait annoncé un temps nuageux mais pas de pluie. Comme quoi, on pouvait vraiment pas faire confiance aux prévisions peu importe qu’elles soient à la télé ou sur téléphone. Au moins avoir un temps digne de la saison était une bonne chose me consolais-je. Mieux que de se retrouver avec 25 degrés à un mois de Noël. Néanmoins, j’avais besoin de m’abriter le temps que le déluge passe.

Marchant rapidement, j’entrais dans la première boutique possible sans vraiment regarder ce qu’elle proposait. J’estimais que les commerçant de la ville étaient pas des connards sans cœurs et que la personne tenant la boutique pouvait bien me laisser m’abriter ici en attendant que la pluie ne cesse. Et si elle cessait toujours pas, bah j’irais ailleurs tout simplement. M’appliquant à enlever les mèches trempés qui bouchaient la vue, je constatais que j’étais arrivé dans une pâtisserie :

- Heu, je regarde dis-je à l’adresse de ce que je supposais être la pâtissière, sûrement alerté par la clochette de sa boutique dût à mon entrée.

Si ça avait pas été mon intention première d’être une cliente, je devais bien admettre que tout ce que je voyais me donnait carrément l’eau à la bouche. C’est vrai que j’avais juste prit un café, sans rien d’autres parce que je savais parfaitement que c’était du surgelé au café où j’étais et qu’ils abusaient beaucoup trop sur les prix. J’espérais simplement que mon ventre ne se mette pas subitement a grogner sinon bonjour la honte.

- Hé ! Mais je les connais ces pâtisseries !
M’exclamais-je subitement. Dites vous seriez pas la sœur d’April King par hasard ? Demandais-je de but en blanc à la pâtissière.

Ava, l’art de mettre les gens mal à l’aise. Je devrais probablement donner un contexte sur pourquoi je lui disais tout ça afin de ne pas trop passer pour une cinglée :

- Je suis une de ses collègues, en fait je suis la nouvelle psychologue au cabinet d’avocat. Et elle nous apporte toujours une boîte remplit de pâtisserie à la pause de 9h, en disant que ça vient de la boutique de sa sœur. Alors comme j’ai reconnue certaines de celles qu’elle amène, j’ai fait le lien.

C’était mieux, beaucoup mieux, et largement moins psychopathe qu’avant.

- Vos pâtisseries sont délicieuses en tout cas, je crois d’ailleurs que je vais m’en prendre un assortiment. Je n’ai rien mangé tout à l’heure, et j’avoue qu’elles me font envies.

Et maintenant que j’y pensais, peut-être que je pourrais aussi résoudre mon dilemme de tout à l’heure. Après tout elle avait l’air de tenir sa boutique toute seule, donc c’est qu’elle devait s’y connaître dans ce domaine. Sachant que ça avait l’air de marcher et pas qu’un peu. Bon après ses pâtisseries étaient aussi super bonne, donc c’était pas étonnant que les clients en redemandent.

- Dites, vous faites conseillère en plus de pâtissière ?

Dans ma tête, ça sonnait mieux…


black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

so what's wrong with being confident.So you say I'm complicated, That I must be outta my mind. But you had me underrated, Rated, rated, rated. What's wrong with being, what's wrong with being What's wrong with being confident?


 Page 1 sur 1

Vous faites conseillière en plus de pâtissière ? ☆ AMELIA





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ La Pelle à Tarte