« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-40%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café avec broyeur KRUPS YY4384FD Essential
357.99 € 599.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Who you gonna call ? (violettexchatnoir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Adrien Agreste
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Adrien Agreste

| Avatar : ∂α¢яє мσитgσмєяу ♥

Who you gonna call ? (violettexchatnoir) 210308122147534588

S H A D O W S
settle on the place that you left.

Who you gonna call ? (violettexchatnoir) 8664d8b63b3d55bb3b8bff3bf01594969bc978c9


| Conte : мιяα¢υℓσυѕ ℓα∂увυg: ℓєѕ ανєитυяєѕ ∂є ℓα∂увυg єт ¢нαт иσιя
| Dans le monde des contes, je suis : : α∂яιєи αкα ℓє ѕєυℓ єт ℓ'υиιqυє ¢нαт иσιя !

Who you gonna call ? (violettexchatnoir) 201223091400619077

| Cadavres : 295



Who you gonna call ? (violettexchatnoir) _



________________________________________ Lun 18 Nov 2019 - 2:58

WHO YOU GONNA CALL ?
There's something strange in your neighborhood...


C'était bientôt Noël, un moment que Adrien aimait plus que tout. Il avait beau avoir 21 ans maintenant, il adorait ces fêtes de fin d'années. Malheureusement depuis que sa mère avait disparu c'était … autre chose. Il aimait encore cette période mais elle semblait si triste et si vide. Gabriel, son père. Passait son temps enfermé dans son bureau, il ne venait jamais voir son fils et ne mangeait avec lui. Adrien était vraiment seul dans ce manoir, seul à fêter Noël la plupart du temps. Il y avait eut Nathalie, la femme qui travaillait pour son père. Elle était devenue une membre de la famille en quelque sorte. Adrien se souviendrait toujours du soir ou il était rentré des cours et qu'il avait trouvé Nathalie sur une échelle en train d'enrouler des guirlandes lumineuses autour des barres des escaliers. Elle avait toujours aidé Adrien à décorer le sapin et la maison. C'était une femme qui ne parlait pas énormément mais elle avait le cœur sur la main, ça l'étudiant en était plus que sûr. Malheureusement son père l'avait fait fuir, Nathalie n'était plus là depuis quelques mois, il n'y avait plus que lui, son père et le garde du corps dans ce manoir. Autant dire que ce n'était pas la joie. C'était bientôt Noël et cette année, il n'avait le cœur à le fêter. Le blond poussa un long soupir tandis que ses yeux émeraudes fixaient le coucher de soleil à travers la fenêtre de sa chambre. Une journée écoulée et il n'avait toujours pas réussi à voir son père. L'adolescent se laissa alors tomber en arrière sur son lit avant de fixer longuement le plafond tout en grognant.

Il était frustré. Du comportement de son père, de son manque de courage. Adrien avait juste à défoncer la porte du bureau de son père pour lui dire haut et fort, qu'il en avait plus que marre de cette situation mais rien n'était facile. Le blond manquait de courage et son père manquait sûrement d'excuses ? Comment un père pouvait-il ainsi disparaître de la vie de son enfant ? Un enfant qui venait de perdre sa mère en plus de cela. Il finit alors par se redresser et s'asseoir sur son lit. Son regard se porta sur le cadre photo qui se tenait sur sa table de nuit. Lui et sa mère. Il afficha un petit sourire triste avant de sentir quelque chose sauter sur ses jambes. Adrien baissa le visage vers le chat noir qui s'était assis sur ses jambes. Plagg était son familier, l'animal qui lui donnait ses pouvoirs et sa tenue de super-héros. Un animal qui ne pouvait parler qu'avec Adrien, les autres ne pouvaient pas le comprendre. Ce n'était pas plus mal, Plagg était un peu maladroit ? Adrien afficha un petit sourire avant de caresser le crâne de l'animal.

« Salut, Plagg. Tu as passé une bonne journée ? A te goinfrer de fromage et à regarder la télévision ? »

« Ecoute mon cher Adrien, il faut bien que je me repose aussi ? Te faire passer pour un héros masqué tous les soirs m'affaiblie. D'ailleurs tu as prévu de faire quoi ce soir ? »

« J'attends que le shérif parle dans la radio, pour savoir ma prochaine mission. »


Adrien afficha un petit sourire avant de sortir les cours de son sac, il commença sagement ses devoirs tout en écoutant un peu de musique avant d'entendre la radio qui était sur son bureau, grésiller. Il haussa les sourcils avant de faire rouler sa chaise de bureau vers la radio. Il mit le bon canal avant de monter le son. Ce n'était pas Chris qui parlait ce soir-là mais un simple policier. Il expliquait que le shérif était occupé dans son bureau, il aidait la nouvelle recrue pour sa nouvelle mission. Fouiller la maison des Jackson aux alentours de la ville. Adrien réfléchit un long moment, il avait déjà entendu parlé de cette maison. Des rumeurs sur cette dernière, qu'elle était hanté par la famille vu qu'elle ne donnait plus de signe de vie. Que des passants auraient entendu des cris provenir de cette maison. Chris allait vraiment emmener la nouvelle dans ce genre d'endroit seule ? Le blond se tourna vers le chat tout en affichant un petit sourire.

« Plagg. Et si on devenait un Ghostbusters pour ce soir ? »

Le chat ne répondit pas, il se contenta de soupirer avant de se rapprocher de Adrien. L'étudiant prononça la phrase magique qui lui permit de se transformer en Chat Noir, le héros qu'il incarnait. Il n'attendit pas une seconde plus et sortit du manoir par la fenêtre de sa chambre. Il bondit de toit en toit, se dirigeant rapidement vers cette fameuse demeure. Chat Noir se demandait si la jeune femme était déjà sur le lieu de rendez-vous mais si ce n'était pas le cas, tant pis. Chasser des fantômes en solitaire était une idée qui lui plaisait complètement. Il fredonna l'air de la chanson des Ghostbusters alors qu'il venait d’atterrir sur le toit de la famille des Jackson. Grâce à sa vison de félin, il pouvait clairement voir dans le noir et il remarqua rapidement une voiture de police qui était garé juste devant la maison. Il conclut alors rapidement que la nouvelle recrue était déjà à l'intérieur. Chris devait vraiment penser que cette maison était sans danger pour emmener un poulain seul dans ce genre d'endroit. Il descendit alors discrètement de son toit avant de faire le tour de la voiture.

Par chance, elle n'était pas fermé à clé. Logique et intelligent de la part de la jeune femme. En cas de fuite précipité, toujours laisser la voiture ouverte. Chat Noir s'assit alors sans gêne sur le fauteuil du conducteur afin de prendre le dossier qui était rangé dans la boîte à gant. Dossier qui Chris avait fait sur cette maison et cette famille. Adrien prit le temps de lire les informations importante. Une famille adorable qui ne fait pas de mal à une mouche mais qui ne donne plus de nouvelles depuis six mois maintenant. Des cris ont étés entendu dans la maison et des odeurs de cadavres se font sentir de temps en temps. Le blond afficha une petite grimace avant de finalement ranger le dossier à sa place. Il sortit rapidement de la voiture avant de se décider à rentrer dans la maison.

« Dans les films d'horreur, les héros ressortent rarement vivant de ce genre d'endroit. »


Il afficha une petite moue mais rentra finalement dans la maison, sans lampe torche. N'oublions pas, ses pouvoirs lui permettait de voir correctement dans le noir. Chat Noir regarda autour de lui à plusieurs reprises. Rien ne semblait anormal au premier coup d'oeil. Mais la maison semblait en ruine. Des toiles d'araignées partout, le papier peint qui semblait déjà se décoller des murs. Cela ne faisait que six mois pourtant. Il fronça les sourcils, étrangement il avait un mauvais pressentiment sur cette maison. Mais il prit son courage à deux et continua son chemin. Il se trouva finalement dans la cuisine ou tout semblait, abandonné ? Les assiettes encore sur la table avec de la nourriture périmé. Une odeur immonde sortait de la marmite qui était posé sur la table. Chat Noir s'avança prudemment vers cette dernière. Il posa ses griffe sur le couvercle de la marmite.

« Faite que ce ne soit pas un bébé, pas le bouillon de bébé je vous en supplie. »


Il souleva le couvercle et vit un reste de mijoté de bœuf bien moisie. Adrien se retint de vomir son repas à cause de l'odeur. Il avait tout les atous d'un chat, son odorat était donc plus développé. Il se décida à finalement ouvrir la micro-onde, là ou l'odeur semblait la plus forte. Ce qui vit à l'interieur, le rendit presque malade. Un corbeau mort gisait dans le micro-onde. Chat Noir eut un haut le cœur et décida de quitter rapidement la cuisine, en faisant ça, il tomba nez à nez à la fameuse recrue. Le blond se cogna violemment contre elle mais aucun des deux ne finirent sur le sol. Le héros haussa les sourcils avant de reculer de quelques pas.

« Je peux savoir ce qui se passe dans cette maison ? Et pourquoi le shérif vous envoie faire ce genre de boulot seule ? C'est super dangereux ! » il marqua un petit temps de pause. « On dirait vraiment le scénario d'un mauvais film d'horreur. Je voulais vous aider pour cette enquête mais en faite on devrait juste rentrer chez nous. »

Il entendit le plancher craquer juste au dessus de sa tête.

« Pourquoi ne pas le faire avec votre supérieur demain au pire ? »
La jeune femme ne semblait pas vouloir l'écouter. Il poussa un petit soupir avant de reprendre. « Allez voir dans la cuisine et tu comprendras . Il y a un corbeau mort dans le micro-onde. Et ... »

Chat Noir se stoppa directement dans sa phrase. Il se gratta automatiquement le menton pour montrer qu'il était en train de réfléchir.

« A mon avis il est arrivé quelque chose de grave à cette famille. Je veux dire, on ne quitte pas son repas précipitamment ? Alors pourquoi les assiettes sont encore pleines de nourriture... Je sais pas sur qu'elle affaire Chris vous a mise. Mais elle a l'air d'être tordu. Vraiment tordu. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- - You're not the type to give yourself enough love. I wish that I could fix it for you but instead I be right here comin' through. I will follow you way down wherever you may go. I'll follow you way down to your deepest low. I'll always be around wherever life takes you. You know I'll follow you


*Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

*Violette Parr

| Avatar : Danielle Campbell

Who you gonna call ? (violettexchatnoir) 33ur

*Quelle belle bouche. STOP ! ARRETE DE PENSER*

Who you gonna call ? (violettexchatnoir) 8uer
Who you gonna call ? (violettexchatnoir) Ehgw

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Violette Parr

Who you gonna call ? (violettexchatnoir) Ahg2

| Cadavres : 6502



Who you gonna call ? (violettexchatnoir) _



________________________________________ Ven 29 Nov 2019 - 22:53

Who you gonna call ?
ft. Adrien Agreste


Cela faisait plusieurs minutes que Violette était assise dans sa voiture. Le contact éteint, un dossier ouvert à la main. Elle lisait attentivement les informations que Chris lui avait données sur l’affaire sur laquelle il l’avait mise. C’était sa première mission en solo et elle n’avait pas envie de tout foirer. Elle voulait prouver qu’elle avait sa place dans la police, qu’elle était une très bonne stagiaire. Et il y avait encore du travail à faire. Les différentes affaires de l’été, le stage chez les militaires. Tout cela avait un peu entaché l’image de Violette au sein de la police. Tous ses collègues ne voyaient pas en elle un très bon élément, trop jeune, trop femme. C’était sexiste, mais c’était clairement le sentiment que certains de ses collègues lui donnaient. Heureusement il y avait Chris, il y avait quelques collègues très sympathiques. Et c’était pour eux qu’elle se battait, mais également pour elle. Alors voulant bien faire, Violette avait pris son temps dans la voiture, lisant et parcourant les différentes pages du dossier. Cette affaire était sombre et beaucoup trop mystérieuse. Il devait sans doute y avoir une raison magique ou divine ou surnaturelle à tout ça. Et clairement, Violette ne faisait pas la fière dans sa voiture.

Elle était déjà garée devant la maison et pourtant elle avait préféré relire une dernière fois le dossier, comme si elle ne le connaissait pas. Alors qu’évidemment ce n’était pas le cas. Elle connaissait l’affaire, elle avait parfaitement intégré les différentes informations du dossier. Pourquoi donc ne sortait-elle pas de sa voiture ? Tout simplement car elle stressait. Elle ne savait pas ce qui l’attendait à l’intérieur et elle était seule. Du moins, presque seule car l’oreillette placé dans son oreille la fit sortir de ses pensées.

« Test, test. C’est bon, ça fonctionne ? »

Ce n’était pas la voix de Chris. Il devait être encore occupé. Mais Violette savait qu’il reprendrait le contact plus tard. Pour l’instant elle devait faire avec son collègue.

« Oui, c’est bon. Je vais entrer dans la maison. »

Sur ces bonnes paroles, Violette ferma le dossier qu’elle laissa sur le siège passager. Puis la jeune policière prit une lampe torche et son arme de fonction dans la boîte à gant. Elle sortit de sa voiture et avança prudemment vers la maison. Violette s’arrêta devant et leva la tête vers la demeure. Elle n’avait pas l’allure d’une maison hantée mais elle était loin d’être accueillante. Prenant une grande inspiration, Vio' alluma sa lampe torche et éclaira l’entrée.

La porte était entre-ouverte, laissant alors la possibilité à des squatteurs de venir s’abriter là-dedans. Peut-être que l’odeur venait d’eux ? Car il fallait avouer qu’une fois à l’intérieur, l’odeur était insoutenable. Clairement ça puait la mort. Violette décida d’aller inspecter la première pièce. Il semblait s’agir d’un salon. Du moins, c’était ce que les meubles présents laissaient supposer. Il y avait une télévision, un canapé, des fauteuils, une table basse. Tout avait l’air normal dans cette pièce plongé dans l’obscurité. Néanmoins lorsque Violette s’avança elle put remarquer que la télévision avait un gros impact, comme si quelque chose s’était cogné dedans. En pointant sa lampe torche sur les rideaux, la brune put voir qu’ils étaient comme déchirés. Clairement il s’était passé quelque chose dans cette maison. Le quoi restait un mystère. Mystère que Violette comptait bien résoudre. En quête d’information complémentaire, la jeune femme décida de fouiller un peu la pièce. Elle se dirigea vers une grande commode de salon, composé de multiples tiroirs. Elle en ouvrit un au hasard. Elle tomba sur des babioles sans intérêt. Dans un deuxième tiroir elle tomba sur plusieurs photos. La lumière de sa lampe torche permettait de réaliser que c’était une jolie famille qui vivait là. Il y avait de la joie, de la chaleur, de la bonne humeur qui se dégageait des visages présents sur la photo. S’imaginer qu’il s’était passé quelque chose de terrible dans cette maison faisait un pincement au cœur de la policière.

En ouvrant un troisième tiroir, Violette remarqua qu’il y avait beaucoup de poussière. Pas des petits grains non. Il y avait carrément des moutons, cachant ce qui se trouvait réellement au fond du tiroir. Vio plongea sa main vide dedans, poussant les boules de poussière. Et c’est à ce moment là que sa main se retrouva en contact avec quelque chose de gluant. Violette afficha une mine dégoutée tout en sortant sa main du tiroir. Un bonbon moisi était collé à son doigt. C’était absolument dégueulasse !

La brune voulu immédiatement se laver les mains. Le meilleur endroit pour cela était la cuisine. Même si la maison semblait abandonnée depuis plusieurs mois, il devait encore y avoir de l’eau dans les tuyaux. Elle sortit alors de la pièce en direction de la cuisine. Et là BAM. Elle se cogna violemment à quelqu’un. Le premier réflexe de la brune fut de sortir son arme de fonction. Elle la pointa sur le jeune homme face à elle, tandis qu’il posait des questions. Erreur. C’était normalement à elle de poser des questions.

« Vous êtes un squatteur ou une drag-queen ? »

Oui. Elle ne l’avait pas beaucoup écouté. Mais il fallait avouer qu’elle était un peu sonné par cette rencontre inattendue. Elle qui pensait être toute seule dans cette maison. Le pire c’est qu’elle était en face d’un homme chat. C’était étrange. Peut-être allait-il à une soirée costumé ? En tout cas il s’était trompé de maison. Et la seule parole de l’homme-chat qui resta dans l’esprit de la policière c’était qu’il devrait rentrer chez lui.

« Oui, vous avez raison. Vous devriez rentrer chez vous. Vous n’avez rien à faire ici. Ça m’a l’air dangereux ici. Et je peux pas m’occuper de vo… »

La brune s’arrêta brusquement. En effet, du bruit se fit entendre venant de l’étage au dessus. Apparemment ils n’étaient pas seuls. D’autres squatteurs ? Ou autre chose ? Violette ne savait pas mais elle n’était pas très rassurée. Vio’ garda son arme près d’elle, mais plus pointer sur l’homme chat. Les questions de l’inconnu la fit revenir sur terre. Elle le regarda en arquant un sourcil. Il était clairement sans gêne. Il parlait de Chris comme s’il le connaissait.

« Parce qu’il veut que ça soit fait maintenant et je vais clairement pas le décevoir ! »

La jeune policière voulait absolument mener à bien cette enquête et résoudre l’affaire, que Chris soit fière d’elle, qu’il ne regrette pas son choix de l’avoir intégré dans la police ! Violette fronça les sourcils lorsqu’il lui indiqua d’aller voir dans la cuisine. Elle y entra en essayant de trouver ce qui clochait. Est-ce qu’il s’agissait des assiettes laissés en plan et rempli de nourriture, ou l’odeur atroce ? Mais Violette s’arrêta immédiatement lorsqu’il expliqua avoir vu un corbeau mort dans le micro-onde.

« Sérieux ? Un corbeau ? Qui mange du corbeau aujourd’hui ? »

Evidemment, Violette n’allait pas vérifier les propos de l’inconnu. Elle le croyait. Elle n’avait pas envie de tomber nez à nez avec un animal mort dans un micro-onde. La brune décida tout de même d’aller se laver les mains. Qu’est-ce qui pourrait lui arriver en ouvrant un robinet ? Et bien la jeune femme ne tarda pas à le découvrir lorsque l’écoulement d’eau devint rouge sang. La brune ne put retenir un petit cri de frayeur avant de refermer immédiatement le robinet.

« Ok. Du calme. » commença-t-elle à se dire avant de se retourner vers l’homme chat. « Je pense que vous avez raison. Il s’est passé quelque chose ici. Et c’est à moi de découvrir quoi. »

Clairement, elle ne voulait pas se faire saboter son affaire par un homme déguisé en chat. Alors elle prit son arme, pointa seulement la lampe torche sur l’homme en face d’elle.

« Je vais aller inspecter les autres pièces. Vous. Vous restez là ! »

Allait-il l’écouter ? Violette ne savait pas. Mais elle, elle avait déjà quitté la cuisine pour rejoindre l’escalier. Clairement avec le bruit qu’ils avaient entendus tout à l’heure, il y avait quelque chose à l’étage. Violette craignait le pire, mais il fallait qu’elle se montre courageuse.

« RAS dans le salon. Des éléments suspects dans la cuisine mais aucun signe de vie. Enfin si mais pas ce qu’on recherche. Je monte à l’étage, où l’on…enfin où j’ai entendu du bruit. »

Violette parlait à son interlocuteur de la police. C’était une aide précieuse. Cette oreillette lui permettrait de faire les bons choix, de ne commettre aucune erreur. Du moins, ça c’était si l’homme chat ne l’avait pas suivi…

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
i'll be there
You and I must make a pact. We must bring salvation back. Where there is love. I'll be there. I'll reach out my hand to you. I'll have faith in all you do. Just call my name. And I'll be there.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi
 Page 1 sur 1

Who you gonna call ? (violettexchatnoir)





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours