The Last
of Us

Par Hadès



Oh my Dear
Lord

Par Alastor



Le Testament
de Gilead

Par Anastasia



Rejoignez le
Groupe Facebook





« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
Voir le deal
18.03 €
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
21.95 €
Voir le deal

Partagez
 

 Shamefull but very hot past ✗ Hope & Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Arthur Cane



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Arthur Cane


╰☆╮ Avatar : Stephen Amell

Ѽ Conte(s) : Le Monde de Nemo
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hank, le poulpe septopode !

✓ Métier : Responsable de l'aquarium du zoo
Shamefull but very hot past ✗ Hope & Arthur 086e

☞ Surnom : I answer to the names Cyril and Dydy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 342
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Shamefull but very hot past ✗ Hope & Arthur _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 24 Nov 2019 - 21:33

Shamefull but very hot past


Été 2010

Assis sur son lit, Arthur était encore nu, le corps encore souillé des ébats auxquels il s'était adonné quelques instants plus tôt, alors qu'il allumait une cigarette. Les bruits de l'eau sur l'acrylique de la baignoire berçaient l'atmosphère, Hope prenant sa douche étant alors le seul signe de vie dans l'appartement.

Arthur regardait la fenêtre. Il n'était pas certain d'aimer cette vie, et ses... habitudes volatiles qu'il avait avec la rousse, mais au moins, dans le vide de cette vie étrange, elle lui apportait un certain plaisir, et dans tout le gout amer qu'avait ses journées, il n'avait pas réellement à le négliger, aussi rapide et malsain pouvait-il être.

Il se levait finalement, écrasant la fin de sa cigarette dans le cendrier improvisé qu'était devenu la bouteille de bière vide qui traînait là. Il enfila un caleçon et un pantalon, et se dirigea vers sa cuisine pour croquer dans le premier truc à manger qu'il trouverait - des chips.

A demain ? Enfin, une voix rompit le silence depuis qu'ils aient fini leur danse du soir. Hope partait aussi vite, ça ne lui faisait rien, il savait pourquoi ils se voyaient. Il savait que ça n'avait rien d'une relation exclusive aussi, aussi, il ne fut pas surpris qu'elle ne lui dise non pour le lendemain. Alors ce ne serait que lui, et sa main, pour le lendemain, en attendant leur prochaine rencontre.

Et cette même histoire, encore et encore. Lassante existence qui n'avait absolument aucun sens.

Aujourd'hui, 2019

Cette journée était bizarre. Ce qui était plus ou moins stupide à dire quand on habitait à Storybrooke, puisque ça avait autant de valeur que de préciser que le ciel était bleu ou de souligner la remarquable transparence de l'air. Mais il n'empêche que dans toute la bizarrerie que la ville imposait au quotidien de ses habitants, on y trouvait tous une certaine normalité. C'était une question d'habitude, et des détails inhabituels semblaient bizarres, même si on acceptait que des portails s'ouvraient au hasard dans la rue, qu'un dinosaure vivait au zoo et que des véritables dieux résidaient parmi nous.

Et aujourd'hui, tout en acceptant ces détails surprenants, Arthur trouvait sa journée bizarre pour un détail surprenant auquel il n'était pas habitué. Certes, il n'était plus le poulpe solitaire qu'il avait pu être autrefois, maintenant qu'il était papa d'une fille née il y a six mois, fiancé à la mère de son enfant, et plus ou moins proche de la famille Brooke arrivée dans sa vie avec elle. Mais pour autant, on ne le connaissait pas pour sa sociabilité extrême et sa capacité à attirer l'attention. Mais pourtant, aujourd'hui, il attirait très étrangement l'attention.

Ça avait commençait alors qu'il était monté à l'échelle pour nourrir le large bassin des poulpes. A l'autre bout de la pièce, entourée de ce bassin, de celui des méduses, et de celui des tortues marines, était assise sur un banc une jeune rouquine. Il ne la connaissait pas, ne lui disait même pas vaguement quelque chose, et ne lui avait même jamais adressé la parole ne serait-ce que pour lui indiquer un étage ou les toilettes de l'aquarium. Mais la voilà, dans cette pièce, à l'observer avec un regard... étrange, comme si la nourriture des poulpes était particulièrement intriguant ou excitant. Elle avait eu l'air surprise de le voir au tout début, mais n'avait rien dit.

Plus tard, c'était durant sa pause à midi, alors qu'il était sorti de l'aquarium pour prendre un hot dog à une petite roulotte dans le zoo, qu'il l'avait de nouveau aperçu lorsqu'il allait s'asseoir pour manger, presque dissimulée dans la foule, les yeux sur lui.

C'est à la troisième fois qu'il la prenait en flagrant délit de l'observer avec une expression qui laissait croire qu'elle le connaissait alors que ce n'était pas son cas, qu'il s'était décidé à faire quelque chose. Il était habillé de sa salopette de travail mouillée de l'eau de divers bassin, il avait été mieux vêtu dans sa vie pour parler à quelqu'un, certes, mais si elle avait l'air de le connaître, il s'en fichait un peu.

Je peux vous aider ? Demanda-t-il alors comme ce que tout le monde demandait dans une situation pareil. Et il fronça les sourcils en regardant dans ses yeux, l'impression de reconnaître une lueur dans un regard qu'il observait pourtant pour la première fois. On se connait ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Hey you with the pretty face, welcome to the human race

Hope Bowman



«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


Hope Bowman


Shamefull but very hot past ✗ Hope & Arthur 378254admin

╰☆╮ Avatar : Karen Gillan

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merida

Shamefull but very hot past ✗ Hope & Arthur T8z7

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2200
✓ Disponibilité : Yepaaa !

Shamefull but very hot past ✗ Hope & Arthur _


Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Ven 6 Déc 2019 - 13:37


« Nobody dies a virgin. Life fucks us all. »
(Kurt Cobain)

"Ma fille, il faut qu'on parle !"

Papa était venu avec ses grands sabots et sa voix de stentor. Loin de me laisser impressionner -j'avais l'habitude qu'il s'exprime ainsi, je faisais pareil- j'avais levé les yeux de mon magazine pour l'observer d'un air désabusé à travers une mèche rebelle.

"Mmh ?"

"Cette situation ne peut plus durer !" avait-il dit d'un ton sec.

J'avais haussé un sourcil et soufflé sur la mèche rousse qui me tombait devant les yeux. Faisait-il allusion au fait que je vivais toujours chez mes parents alors que j'avais une Autumn et un Hadès ? Jusqu'à présent, je n'avais pas eu l'impression que ça les dérangeait, au contraire. Ca arrangeait tout le monde car chacun pouvait s'occuper du bébé tout en ayant une vie à côté. Alors, où était le problème ?

"Hadès fait des journées père-fille avec Ellie mais moi... moi je n'ai pas de journée père-fille." avait-il repris d'un ton bourru.

Il avait enfoncé la tête dans ses épaules, comme s'il était honteux d'admettre que les moments rien qu'entre nous deux lui manquaient. Une vague d'émotion m'avait saisie et monté jusqu'à mes yeux, mais étant donné que je n'étais pas une chochotte, je l'avais chassée d'une pichenette et m'étais levée d'un bond du fauteuil.

"Ca marche. Demain, on va à l'aquarium."

Je savais que Papa adorait les poissons de toutes sortes, même s'il n'avait jamais été doué pour la pêche. A l'époque, à Dun Broch, il excellait davantage à la chasse.

"On peut prendre Autumn avec nous." avait-il précisé, les joues roses d'émotion. "Une journée père avec ses deux filles."

"Ouais, enfin c'est surtout la mienne, de fille."
avais-je précisé, les yeux plissés.

C'est dingue comme les grands-parents ont des soucis d'appartenance avec leur petit-enfant. Je devais également rappeler régulièrement à ma mère qu'elle n'avait pas porté Tumtum pendant neuf mois avant de l'expulser. Ca, c'était Bibi qui l'avait fait. Mes parents avaient la mémoire courte.

*

C'est ainsi que je me retrouvai le lendemain avec Papa et ma petite fille à me promener dans le parc aquatique. Fergus était fier comme un lion tandis qu'il poussait la poussette qui paraissait minuscule à côté de lui, massif. Quant à moi, je marchais à sa gauche d'un pas tranquille. Cette sortie me donnait l'occasion d'étrenner ma nouvelle paire de Ugg noires pourvues de noeuds à l'arrière. Grâce au Black Friday, j'avais fait une sacrée affaire : au lieu de 229 dollars, je les avais eues à 115 dollars.

En cours de matinée, Autumn avait eu besoin d'être changée et Papa s'était proposé, ce qui m'avait plutôt surprise mais je l'avais laissé faire. Je m'étais donc assise sur un banc et j'avais regardé un homme nourrir les poulpes. Le fait qu'il soit perché sur une échelle me permettait d'observer son fessier tout à loisir et je devais admettre qu'il était plutôt intéressant. Soudain, je fronçai les sourcils.

"Je connais ces fesses."
réalisai-je, perplexe.

Une vieille dame assise à côté de moi me lança un regard choqué avant de se lever et de s'éloigner. Haussant les épaules, je m'étalai davantage sur le banc, les bras étendus de chaque côté du dossier.

Je continuai d'observer l'homme perché, cherchant dans les méandres de ma mémoire qui il pouvait bien être. C'était forcément un ex. Ses fesses me disaient quelque chose.

Papa revint et nous continuâmes notre visite des lieux. Aux alentours de midi, je recroisai le type parmi la foule. Il mangeait un hot-dog. Oui, c'était bel et bien un ex. J'en eus la confirmation alors que, en début d'après-midi, il vint de lui-même jusqu'à moi pour me demander si on se connaissait. Je le jaugeai de haut en bas tout en mangeant ma glace Schtroumf-caramel beurre salé. Deux parfums qui n'allaient pas du tout ensemble, mais j'adorais ce qui était mal assorti.

"Arthur, c'est bien ça ?" fis-je avec une légère grimace. "J'ai pas la mémoire des noms, mais tu m'as marquée."

J'esquissai un sourire canaille. Papa avait emmené Autumn à l'aire de jeux pour enfants, là où ils pouvaient toucher les mollusques et les étoiles de mer. C'était juste à côté mais ça me permettait de discuter un peu avec ce cher Arthur, sans que mon père soit au courant.

"Ca va te revenir. Tu vas te rappeler de qui je suis. Si je me souviens bien, tu aimais quand je te donnais des fessées."

Je haussai les sourcils d'un air lourd de sens. Etant donné son expression faciale, il me considérait comme une personne inquiétante. J'affichai une moue contrariée. Ca aurait dû lui revenir maintenant, non ? A moins qu'il ait le cerveau d'un mollusque. Quelque chose clochait. Subitement, j'émis une exclamation tout en levant ma glace vers lui.

"Ah mais oui ! C'est vrai, tu ne peux pas savoir qui je suis puisque j'ai changé de physique ! Je m'appelle Hope ! Hope Bowman ! Ton PC régulier durant la Malédiction !"

Je lui adressai un grand sourire avant de lui tapoter l'épaule. Ouh, toujours aussi musclé.

"Forcément, tu ne pouvais pas me reconnaître parce que j'ai beaucoup moins de... et de... et puis je suis plus grande !"

Tout en parlant, j'avais mimé une poitrine plus volumineuse et la même chose au niveau des fesses.

"Toi, t'as pas changé par contre. Tombeur."
fis-je d'un ton malicieux en lui tapotant le bras de plus belle.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Who cares what the idiots say? Who cares what the idiots do? Who cares about the pain in your heart? Who cares about you? I do. 'Cause you're worth much more a fact you can be sure
- No need to hide The love you've got inside.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80951-nounours_rebelle

Arthur Cane



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Arthur Cane


╰☆╮ Avatar : Stephen Amell

Ѽ Conte(s) : Le Monde de Nemo
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hank, le poulpe septopode !

✓ Métier : Responsable de l'aquarium du zoo
Shamefull but very hot past ✗ Hope & Arthur 086e

☞ Surnom : I answer to the names Cyril and Dydy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 342
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Shamefull but very hot past ✗ Hope & Arthur _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 23 Déc 2019 - 8:26

Shamefull but very hot past


Ce genre de situations ne présageait rien de bon. Quelqu'un qui vous surveillait toute la journée, pour vous rendre compte que vous êtes légèrement familier avec son regard, et qui vous confirmait qu'elle vous connaissait. C'était soit une mauvaise nouvelle à abattre pour sa survie, soit quelqu'un qui apportait la mauvaise nouvelle qu'il fallait se battre pour sa survie. L'un comme l'autre, l'idée n'enchantait pas Arthur. Entre le parc Universal hanté d'il y a deux ans, ou le jeu tout aussi hanté de Dragons et Gargouilles (ou un délire comme ça) qui lui avait donné du fil à retordre en tant que baby-sitter et accessoirement du stress quelques mois plus tard quand il a appris qu'il allait devenir papa.

Finalement, s'il fallait majoritairement avoir peur de trucs hantés, peut-être que cette femme n'en faisait pas partie. Mais si Arthur réalisait qu'il n'avait pas à avoir peur d'elle, cela ne l'empêchait pas pour autant d'en être inquiet. Vous verrez ses yeux... le chat d'Arthur pouvait faire le même regard. Et le fait qu'Arthur n'avait même pas de chat rendait cette remarque encore plus effrayante.

Il n'avait donc pas pu répondre à son nom, puisque lui ne connaissait pas le sien. Il fallait croire qu'elle l'avait moins marquée que lui l'avait marqué elle, mais il se doutait que ce n'était pas quelque chose à dire. Il l'aurait dit, fut un temps, poulpe grognon qu'il ne fallait surtout pas déranger, mais il se trouvait que lorsqu'on essayait à apprendre à une petite fille à être polie, on s'en voyait nous même infantilisé. Sois poli Arthur voyons, on dit bonjour à la dame et on fait un petit bisou sur la joue ! Hum. Il s'égarait, là.

Et surtout que penser à un enfant juste avant que cette femme très étrange ne parle du gout d'Arthur pour les... fessées ?! C'était malsain à un niveau qui devrait être interdit pour la bienséance. Je... quoi ? Première tentative de communication, et première tentative échouée. On n'allait pas rentrer dans un dialogue dynamique pendant un petit moment on dirait bien. Bravo Arthur, pourvu que ta fille prenne l'éloquence de sa mère, plutôt.

Il en était déjà arrivé à un point où il se demandait où est-ce que cette discussion avait-elle vocation d'aller. Alors qu'on en était juste au début, donc ça annonçait de grandes choses pour la suite... Mais entre cette annonce de fessées et son regard... Arthur aurait préféré qu'elle ait cherché un prostitué qui lui ressemble et qui aurait le même prénom, mais les statistiques étaient un peu trop maigres pour rendre la possibilité possible. A noter alors que, sous ses regards trèèès gênant et ses quelques phrases osées, le responsable de l'aquarium n'avait toujours rien répondu, si ce n'est que deux syllabes lors d'une première tentative échouée. Ce dialogue allait loin.

Et alors il fit les gros yeux, ayant bien du mal à cacher son choc et sa surprise, alors qu'elle se présenta sous le nom de Hope Bowman. Par tous les calamars géants des abysses. Hope Bowman semblait être un nom du passé, un vestige qu'il avait abandonné avec sa famille perdue dans les profondeurs avec l'un de ses tentacules. Un véritable vestige de ce passé lui était revenu, un jour, mais entre son frère et Hope Bowman, le ressenti n'était pas le même. Il n'avait pas entendu ce nom depuis... depuis qu'il s'était réveillé à proprement parler ! Arthur était resté le même grognon solitaire qu'il a toujours été, mais il y avait un avant et un après la malédiction. Avant, il aimait toucher et forniquer. Ce qui n'était pas le cas du vrai poulpe grognon qu'il ne fallait surtout pas toucher. Alors le souvenir même de la malédiction avait été flou, tant c'était loin et si peu réaliste.

Hope Bowman ?! Il rougit et crispa la mâchoire quand elle continua de se présenter en précisant "PC durant la Malédiction" comme si son nom n'avait pas été suffisant et comme si c'était un endroit approprié, publiquement et devant une aire pour enfant, d'annoncer ce genre de choses. Arthur, la tête désormais rouge écarlate, tout autant que le toboggan sur cette aire, tournait le regard autour de lui pour voir si quelqu'un avait entendu ou compris ce qu'elle venait de dire sans prendre vachement de soin à la discrétion. Tu existes vraiment ?

Oui alors finalement, si c'était pour dire ce genre de choses, Arthur ne savait pas si le dialogue était préférable avant ou après qu'il ait ouvert sa bouche. Mais en même temps, la malédiction lui semblait à milles années lumières et surtout... Hope Bowman n'avait absolument pas ce corps dans les quelques images qui lui revenaient.

AH MAIS QUELLES IMAGES ! Chasses-le Arthur !

Il essaya de passer outre la main qui tapotait son épaule pour se concentrer sur son visage. Euh... Bah ça. C'est... courant de changer de corps ? Bienvenue à banalité-land, le royaume des banalités. Arthur Cane, votre maire, vous accueillera en toutes circonstances mais pas trop longtemps sinon vous allez le faire chier.

...
...
UN TOBOGGAN POUR ENFANT ? Alors que les pensées qu'il avait eu y a deux minutes lui revenaient, Arthur fit les gros yeux en regardant l'aire de jeux, puis en revenant sur elle. Puis sur l'aire de jeux. Puis sur elle. Cette fois-ci, même le toboggan n'était plus assez rouge pour décrire la teinte de couleur qu'avait pris sa peau.

Hope... Ne me dis pas que tu me regardais toute la journée parce que je suis le père d'un enfant sans que je le sache ?

Il avait mis quelques jours pour accepter la grossesse d'Adèle. Mais il tomberait dans les pommes si celle qui est associée à Plan Cul dans ses souvenirs lui annonçait "Salut t'es papa, on va l'appeler Imprévu !"

Dans la panique, Arthur tourna de nouveau la tête vers l'aire de jeux pour trouver un mome qui avait l'âge. L'âge... 6 ans ? Aucun enfant de 6 ans ne lui ressemblait, là-dedans, ou à sa fille. Mais et si elle ou il ressemblait davantage à Hope, il n'était pas très avancé.

Ecoute... c'est... très particulier de te retrouver là... Surtout que je savais même pas qu'on pouvait "changer" de corps. Mais tu vas quand même pas me dire que j'étais stupide au point de pas nous protéger quand on... Il allait tomber dans les pommes. Tu es venue demander une pension ? Que je reconnaisse l'enfant ? Il allait vraiment tomber dans les pommes. Je pensais pas à tout ça quand on... à l'époque. Déjà, je ne pensais à rien, vu que je n'étais même pas moi-même. Je veux pas dire que c'était pas bien hein ! Non pas que c'était à refaire. Enfin. Dis quelque chose je vais me taire.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Hey you with the pretty face, welcome to the human race

Contenu sponsorisé








Shamefull but very hot past ✗ Hope & Arthur _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Shamefull but very hot past ✗ Hope & Arthur





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ Le zoo