« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)


Partagez
 

 Come on, brother, try to smile (avec Jamie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alec Sacabeu



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Alec Sacabeu


╰☆╮ Avatar : Joe Manganiello

Ѽ Conte(s) : Barbie Coeur de Princesse
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hervé

✓ Métier : Dealer - Strip teaseur et....
Come on, brother, try to smile (avec Jamie) Hmch

☞ Surnom : Mel, Axel, Olaf ...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 624

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Come on, brother, try to smile (avec Jamie) _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 26 Nov 2019 - 17:29

Come on, brother, try to smile
Immobile dans son lit …. Fin « lit » dans les couches de couettes qu’il avait acheté pour faire un semblant de matelas … Alec était en train de regarder le plafond … fin plafond … C’était plus de l’amiante qu’autre chose et non pouvait pas réellement comparer cela à un plafond …

Mais donc, Alec était dans son « lit » en train de regarder son « plafond » dans cette maison délabré qu’il avait acheté une poignée de pain en revenant ici. Ses frères en prison, bientôt ils allaient sortir et auraient besoin d’un lieu… Revenir à SB n’était peut être pas l’idée du cycle … mais Alec se sentait de plus en plus triste de ne pas connaître ses frères et soeurs …

Il se sentait de plus en plus triste de ne pas avoir pu les aider, et de ne pas leur avoir donner la vie qu’ils méritaient pourtant. La vie dans les films… Alec avait dû mal à détester sa mère, et pourtant il le devrait bien un jour.

Ce qu’il était sur ? Sa mère, faux souvenirs ou non, était morte. Il avait élevé Nick et Nack. Il avait sauvé Jamie … et d’autres peut être … Il n’avait pas tous les jours consciences de ses actes … et il y avait Gisèle, une petite née quand leur mère était à l’asile… Hervé observait le plafond et les araignées courir le long de la poutre apparente …

Il se demandait souvent si ce n’était pas sa faute, pour que sa mère tue tous les autres. Il était le seul à avoir pu aller à l’école, malgré ses mauvais traitements… il aimait l’école, il aimait apprendre, et par dessus tout, il aimait apprendre ce qu’il savait à ses frères et aux autres… Soupira devant la danse de l’insecte, Hervé se releva et observa la pièce délabré dans laquelle il était.

Il n ‘y avait qu’une seule pièce viable pour le moment. La salle de bain, quoi qu’il n’y avait pas d’eau chaude, c’était déjà pas mal. Hervé avait décidé de faire la chambre de ses frères avant tout autre chose. Il y avait plus d’une pièce dans cette maison … et avait calculé qu’il ne pourrait jamais toutes les faire … Fermant la plupart à clé il voulait juste faire une pour Nck, une pour Nack et une pour Gisèle. Observant l’heure, il soupira.

Peut être était il temps pour lui d’aller prendre ses couilles, et au lieu de les balançait au nez d’une cliente les utiliser pour faire ce qu’il pensait juste ? Comme récupérer sa soeur et la mettre dans sa maison, dans la chaleur d’une famille qui l’aimera malgré tout, et surtout envers et contre tout ? C’était une idée lumineuse. Se levant, il prit le pas vers l’assistant social que lui avait conseillé une cliente .. Cliente de drogue ou de sexe, c’était un secret bien garder. Il toqua à la porte avant de tomber nez à nez avec son frère en train de prendre un café … Il grommela des jurons mais ne partit pas…

Approchant de lui, il lui fit un large sourire alors qu’il pouvait voir que son frère se porter plutôt bien… autant que les deux abrutis en prison en tout cas … Il sourit alors et pencha la tête vers lui… Il était petit en rapport à son presque deux mètres. Un sourire simple mais efficace, qui rendait collante des sous vêtements quand il l’utilisait au bon moment…. bref.

- excusez moi j’aimerais prendre rendez-vous avec un assistant social. J’aimerais savoir les démarche à faire pour adopter ma soeur.

HRP -Donc sa soeur ignore qu’il existe, de plus ce n’est sa soeur que dans la malédiction. Enfin, tout sera censuré à cause du secret professionnel, et cela même si la vie de la mère tueuse d’enfant est un fait divers … en espérant que ça t’aille… Come on, brother, try to smile (avec Jamie) 55182585 .

Codage par Libella sur Graphiorum
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83552-qu-importe-les-souven http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83631-si-vous-voulez-toucher-faudra-payer-liens-d-alec http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83629-et-si-on-se-mettait-a-poil-rps-d-alec

Jamie Skyrunner



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Jamie Skyrunner


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

Come on, brother, try to smile (avec Jamie) Generation-Kuzco-1

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 742


Come on, brother, try to smile (avec Jamie) _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Sam 14 Déc 2019 - 18:30

Come on, brother, try to smile (avec Jamie) ForkedAngryEnglishsetter-size_restrictedCome on, brother, try to smile (avec Jamie) Tumblr_o5jqo5d0hg1rmbtmjo4_250
Oh brother...

Tout avait commencer comme une journée plutôt normale. Jamie était arrivé au travail légèrement en avance, comme à son habitude, et il s’était directement rendu dans la salle de pause pour lancer la bouilloire et la cafetière, le temps de faire le tour des bureaux pour savoir qui était là et pour dire bonjour aux premiers arrivés. Le bâtiment des assistants sociaux étant dans le même bâtiment que le tribunal, bien que les deux parties soient séparés par des portes ne pouvant s’ouvrir qu’avec certaines clefs ou badges, il n’était pas rare de croiser également quelques avocats, leur café étant apparemment meilleur. Jamie eut donc la bonne surprise de retrouver des croissants frais et des pains au chocolats, délivrés par l’une des avocates commis d’office à qui ils faisaient souvent appel pour des cas compliqués, et il mordit avidement dans l’un d’eux avant de se servir en café. C’était une routine simple, mais qu’il appréciait avant de se plonger dans les dossiers administratifs des dizaines de patients qu’il devait suivre.

Il avait donc passé une bonne partie de la matinée à mettre à jour les données de plusieurs dossiers, dont certaines étaient périmées depuis au moins deux ans, et à passer quelques appels pour rappeler des rendez-vous, ou pour prendre des nouvelles de certaines patientes enceintes ou d’autres dans l’incapacité de se déplacer. Il passa une bonne heure au téléphone avec Miss Jones, l’ancienne directrice de l’orphelinat, qui par hasard, était devenue l’une de ses patientes. Bien qu’âgée, et seule, elle se souvenait parfaitement de Jamie, et aimait parfois discuter longuement avec lui. Jamie en profitait souvent pour prendre des nouvelles de sa santé, et s’assurer que l’aide à domicile qu’il était parvenu à lui obtenir faisait un travail de qualité. Elle ne s’en plaignait jamais, mais Jamie programma tout de même une visite à domicile, qu’elle accueillit avec joie et elle lui promit de lui faire des gâteaux. Jamie la remercia chaleureusement, nota le tout dans son agenda en ligne, et une fois l’appel terminer, il se leva, attrapant son mug pour aller le remplir à nouveau de café, comme à son habitude. Il avait promit de ne plus en boire plus de 4 par jour, mais il n’en était qu’à sa deuxième.

Mug à la main, il traversa le couloir, saluant au passage les secrétaires, et après une courte pause clope dans l’escalier de service, il revint sur ses pas, son mug remplit à la main cette fois mais à peine fut-il revenu à son bureau que quelqu’un toqua à sa porte. Tiens, il n’avait pourtant pas d’appel en absence, et les secrétaires ne l’avaient pas interpellés quand il était passé. Dans le doute, il lança un ‘entrez’ poli, et un géant entra dans son bureau. Malgré lui, Jamie écarquilla les yeux, dévisageant l’homme immense qui lui faisait face. Nom de dieu, c’était qui ça ?

-Euh… Bonjour, répondit-il, légèrement prit au dépourvu de sa demande. Euh… Alors, ce n’est pas le secrétariat ici, alors pour prendre rendez-vous il faudra passer par nos secrétaires, mais… Euh asseyez vous je vous en prie, ajouta-t-il, en désignant le fauteuil qui faisait face à son bureau.

Le géant referma la porte, avant de s’asseoir en face de Jamie, qui lui tendit la main.

-Jamie Skyrunner. Et vous êtes… ?

Il laissa l’homme se présenter, hochant la tête quand il réitéra sa demande.

-Eh bien, les démarches sont plutôt longues, mais cela dépend bien sûr de beaucoup de critères. Tout d’abord, il faudrait que je sache l’âge de votre sœur, bien sûr vos antécédents familiaux et aussi que je la reçoive en entretient. Avec et sans vous.

Cela n’eut pas l’air de plaire au jeune homme, qui se gratta le menton presque inconsciemment.

-Il faut que je m’assure que votre sœur sera en sécurité dans votre foyer, ce qui nécessite également des visites à votre domicile, et je devrais en apprendre plus sur vous. Où vous habitez, quels sont vos revenus, sont-ils régulier, quelle est votre relation avec votre sœur, et la raison de votre demande d’adoption.

Les cas d’adoptions touchaient toujours beaucoup Jamie, du fait de son passé. Certes, il restait toujours professionnel, et réalisait de vraies enquêtes concernant les adoptés et les adoptants, mais il ne pouvait jamais s’empêcher de ressentir une vraie compassion pour les adoptants et une forme diffuse de peine ou de jalousie envers les adoptés. Il savait que cela ne servait à rien, et il ne nourrissait aucune rancœur à l’égard de ces familles, mais une part de lui n’aurait jamais de cesse de se demander pourquoi lui n’avait pas été choisit.

-Comme je vous l’ai dit, c’est une procédure plutôt longue et complexe. Mais elle démarre surtout par une question : pourquoi voulez-vous adopter votre sœur ?

Doucement, il croisa les mains sur son bureau, à l’écoute de son vis-à-vis. Ce type d’adoption était toujours plutôt complexe, relevant de gros dysfonctionnement. Peut-être même d’abus, et Jamie en avait vu et des pires. Mais ce qui étonnait Jamie en l’occurrence, c’était l’âge de la personne qui lui faisait face. Pas que cela soit une science exacte, mais bien souvent, les adoptions au sein de même fratries se faisaient très jeune. Peut-être étaient-ils nombreux, ce qui impliquerait une différence d’âge ? Cela demeurait malgré tout surprenant.

L’homme en face de lui fit une moue, comme si la question était bien plus complexe qu’il ne l’avait prévu. C’était toujours compliqué. Aussi bien d’expliquer les raisons d’un tel choix que de dévoiler sa vie et son histoire à un parfait inconnu. Jamie attendit quelques secondes, avant de proposer un café à Alec, qui accepta avec une sorte de soulagement. Comme si repousser l’échéance lui convenait, même pour un temps court. Jamie hocha la tête, allumant la machine à café qu’il gardait pour ses patients sur son meuble à archives. Il prit un mug blanc, sans motif, le remplissant de café, avant de le tendre à Alec. Il reprit sa place derrière le bureau, croisant les mains, patient. Jamie savait bien qu’une boisson chaude pouvait dénouer bien des langues et bien des nœuds à l’âme.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Stop ! Let's start over from the beginning.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Alec Sacabeu



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Alec Sacabeu


╰☆╮ Avatar : Joe Manganiello

Ѽ Conte(s) : Barbie Coeur de Princesse
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hervé

✓ Métier : Dealer - Strip teaseur et....
Come on, brother, try to smile (avec Jamie) Hmch

☞ Surnom : Mel, Axel, Olaf ...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 624

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Come on, brother, try to smile (avec Jamie) _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 1 Jan 2020 - 21:18

Come on, brother, try to smile
IAlec observait son frère … petit était le mot juste… Tout comme les autres de ses frères et soeurs, Jamie avait une taille moyenne… Mais du point de vue de notre cheval, tout le monde était petit. Souriant alors qu’il vu d’ailleurs que sa taille interpella. Son frère commença par lui dire qu’il fallait voir avec le secrétariat, avant de lui dire de s’assoir … prenant que le dernier ordre pour s’avancer en fermant la porte.

- Alec. J’aimerais adopter ma soeur.

Il ne se présenta pas comme « Sacabeu » connaissant déjà la réputation de sa mère … quoi que la fin de la malédiction avait rendu amnésique la plupart des rumeurs … mais aussi parce que son nom de famille était un peu le plus naze de la Terre… Sa soeur avait elle le même ? Après tout, sa mère était une Sacabeu, et ça étonnerait assez grandement que le père de l’enfant a voulu lui donner son nom… Ne serais-ce pas un peu cruel de lui donner son nom mais de la laisser croupir à l’orphelinat ? Si … Totalement même .. et Alec doute que quiconque désire être cruel à ce point, avec la preuve vivante et grandissante.

- Elle a 10 ans … ou 12 ans peut être ? Je ne suis plus très sur. … Mais …

Trop de question auquel il ne pouvait pas répondre… trop de chose à dire et si peu de temps … il observa l’homme, son frère en se demandant ce qu’il pouvait dire ou non… à son frère, il dirait tout même combien il gagne en écartant les jambes… … à un assistant social… il pouvait peut être lui parler de sa recherche d’emploi ? Parce que pour le moment, certes il n’avait pas de travail, mais ses économies étaient suffisantes pour ne pas avoir à s’en faire sur ça … encore une fois, il ne pouvait pas se permettre de le dire … Quand l’homme lui proposa un café, il accepta pour lui laisser le temps de cogiter (// Il ne boit normalement jamais de café, je te le précise x’D et il aurait jamais été gêné je pense mais ça me donne une excuse *insérer émoji diable ici* ) Prenant la tasse, il la posa et répondit alors comme un flot de paroles.

- Ma mère était une folle psychopathe, dans les faux souvenirs, qui maltraité et tué ses enfants. Moi et mes frères … on est parti de SB quand elle a été interné, toujours dans nos faux souvenirs, et on a vécu ailleurs. Avant la levé de la malédiction on appris que notre mère était morte et on a passé un peu de temps ici… et on a appris que dans ce faux monde, on avait une soeur encore envie. En faite, il parait qu’on en a plus, mais c’est la seule dont l’histoire concorde exactement avec notre histoire sans avoir eu besoin de lire des documents illégaux. On est repartit parce qu’on avait pas vraiment d’existence ici, en promettant qu’on trouverait un moyen d’être une famille… malheureusement mes frères … ils ont été mis en prison, pour une raison tellement conne qu’elle ne devrait pas être dite à voix haute… Ils ont volés un cheval, avec le joker encore dessus, en pensant qu’elle pouvait être ma mère dans les contes … bref. C’était gentil, mais comme on avait pas vraiment de défense, ils en ont eux pour 10 ans, dont 6 ans fermes. Moi je suis revenu parce que je sais que bientot, ils sortiront de prison … mais ça me rends fou de savoir que j’ai une soeur, a qui je peux pas parler, pas sourire, et avoir aucune relation, alors même que c’est toujours dans les faux souvenirs. En faite, j’ai aussi un frère que je peux voir dans la rue, entre autre, mais que j’ai pas le droit d’attaquer de câlin … parce que …qu’est ce qui prime ici ? La vie des contes ou nos souvenirs ? Mon frère est mon frère, mais il est adulte et pas sur qu’il aura envie de voir débarquer dans sa vie trois énergumènes… mais notre petite soeur, elle est dans un orphelinat … je me suis jamais considéré comme orphelin malgré ma mère à l’asile et le fait de s’occuper moi même de mes frères … Mais elle, oui, elle croit peut être que personne ne l’aime ? Que sa famille ne veut pas d’elle ? Ou autre connerie qui pourrait passer par la tête d’un enfant … Je sais que les procédures sont longues, mais je suis en train de retaper toute ma maison pour faire des chambres pour toute ma famille, d’abord Nick puis Nack, ensuite pour elle, et pour tous les enfants de Vanessa qui accepteront d’avoir une chambre, même non utilisé dans ma demeure.

Il avait dit tout ça un peu d’une traite, et il aurait bien voulu rajouter des violons en fond pour rendre toute l’explication plus dramatique. Souriant il finit par boire une gorgée et grimaçait… devant le goût affreux du café… comment pouvons boire ça.

- Ah et pour mon travail je suis en train dans chercher un nouveau. Comme je l’ai dit quelque part dans toute mon histoire, je viens juste de revenir donc je n’ai pas encore trouvé un travail.

Bien que ses clientes, sexe ou drogue, commençent à revenir vers lui … Il allait encore se faire taper par Candice si elle l’apprenait … Il en était super heureux, il sautait au plafond…

Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Unbroken Requiem
Le monde a mis le passé à l'épreuve. Pourrait il supporter le présent en se pardonnant ? Et avancer vers le futur ?Beylin
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83552-qu-importe-les-souven http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83631-si-vous-voulez-toucher-faudra-payer-liens-d-alec http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83629-et-si-on-se-mettait-a-poil-rps-d-alec

Jamie Skyrunner



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Jamie Skyrunner


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

Come on, brother, try to smile (avec Jamie) Generation-Kuzco-1

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 742


Come on, brother, try to smile (avec Jamie) _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Ven 17 Avr 2020 - 15:07


Come on Brother
Alec & Jay


What happened to you?


Jamie ne s’était pas tout à fait attendu à ce type de révélation. En vérité, il s’était même attendu à un récit plutôt banale, mais poignant, sur l’amour que cet homme pouvait vouer à sa petite sœur, mais il ne fut pas déçu. Malgré lui, ses yeux s’écarquillèrent et l’écoutant raconter son histoire, son empathie naturelle prenant le dessus quelques instants. Comment… Comment pouvait-on vivre tout cela et rester debout ? Comment pouvait-on vivre de telles atrocités et continuez à avancer, seul, et sans aide, comme il l’avait visiblement fait ? Pour être honnête, Jamie était bluffé. Vraiment. Au point de totalement oublié de prendre des notes, même mentales. Normalement, lorsque l’on lui racontait son passé, Jamie prenait des notes, dans sa tête, ou du coin du stylo, pour ne pas gêné son vis-à-vis dans récit. Rien de plus dérangeant que de voir un inconnu prendre des notes sur sa propre vie. Mais là… rien. Absolument rien. Il se laissa totalement attraper par le récit de l’homme -Alec, donc, et n’en décrocha pas du tout avant la fin.

Pendant plusieurs secondes, un silence régna dans le bureau de Jamie, qui continuait de fixer l’homme avec des yeux ronds. Ce qui, il en avait conscience, n’était absolument pas poli. Mais… Tout de même ! Ce n’était pas tous les jours que ce genre de récit entrait dans sa vie ! Rapidement, il s’éclaircit la gorge, avant d’enfin prendre la parole.

-… Wow.

Bon, pas la chose la plus éloquente du monde, mais il se reprit très vite.

-Je veux dire… Votre histoire est… Unique en son genre. Vous… J’ignore comment vous avez fait pour… Vous relevez de tout ça… Je suis admiratif.

Il le disait sans fausse modestie et sans faux semblant, hochant même la tête pour confirmer ses dires.

-Il y a…. Plusieurs choses sur lesquelles j’aimerais revenir si vous le voulez bien , dit-il, simplement, poussant ses post-its devant lui, pour prendre des notes.

Il fit en sorte de laisser les notes en évidence, afin qu’Alec puisse voir ce qu’il notait. C’était une façon qu’il avait de prouver sa transparence. Il savait combien ça pouvait être dérangeant de voir un inconnu annoter des choses sans pouvoir vraiment savoir quoi. Mais il n’était pas psychologue, ou psychiatre, il n’analysait pas. Il prenait des notes. Simplement. Et cela rassurait souvent ses patients de pouvoir jeter un œil dessus.

-Est-ce que, déjà, je peux vous demander le nom de votre mère ? Si il y a eue des rapports d’abus, je pourrais probablement en trouver des traces dans nos dossiers. De plus, cela permettrait d’appuyer votre demande, à cause de votre parentalité.

Il attendit qu’Alec lui donne son nom, avant de faire cogiter ses méninges. Sacabeu, Sacabeu… Cela lui disait quelque chose. Peut-être s’agissait-il de l’un de ces fameux dossiers, trop gros pour être géré, oublié dans un coin des bureaux car personne ne voulait y plonger les mains. Dans chaque service, il existait l’un ou l’autre de ces dossiers. Alec avait-il été l’un de ces dossiers ? Il nota le nom en lettres claires, le soulignant pour se souvenir d’enquêter dessus.

-Je vais avoir besoin d’accéder au dossier de vos frères, à leur casier judiciaire. Ainsi qu’au vôtre. Lors de demande d’adoption, la sécurité de la personne adoptée est primordiale, et doit donc pouvoir accéder à un foyer sain et sécurisé. Y a-t-il des choses que je dois savoir, ou sur lesquelles je risque de tomber ? Vous pouvez me parler, je rencontre ici beaucoup de personne, chacune ayant son histoire. Je ne suis pas ici pour vous juger.

Il prit soin de le regarder dans les yeux en le lui disant, continuant à noter au fur et à mesure ce qu’il voulait bien lui dire. Quel âge pouvait-il avoir ? Probablement pas énormément plus que lui. Rapidement, il nota un petit ‘â’ dans un coin de son post-it, tout en notant les prénoms de ses frères.

-Votre sœur vous connaît-elle ? Est-ce qu’elle sait que vous exister ? Vous devez savoir que même si la demande d’adoption est faîtes, il y a toujours un risque pour que votre sœur ne désire pas venir vivre avec vous.

Il préférait être honnête immédiatement. L’adoption était un sujet vaste et complexe, vraiment alambiqué, où souvent tout se jouait sur un détail. Et parfois, ce détail était le refus de la personne adoptée de se joindre à sa nouvelle famille. Jamie avait déjà vu ce type de réaction, et l’effet que cela avait sur les tuteurs. Autant être honnête dès le départ.

-Vous me dîtes que vous avez un autre frère, que vous connaissez mais qui visiblement ne vous connaît pas. Combien de frères et sœurs avez-vous ou pensez-vous avoir ? Et comment ont-ils survécus, puisque vous dîtes que votre mère...

Il ne conclut pas sa phrase, préférant la laisser en suspend, pour ne pas réveiller le traumatisme. C’était déjà profondément courageux d’être venu jusqu’ici pour en parler.

-Ce frère là a-t-il conscience que vous existez ? Avez-vous des preuves qu’il s’agisse bien de votre frère ?

Il ne doutait pas de la bonne foi d’Alec, mais ce genre d’enfance créait de véritable traumatisme. Se pouvait-il qu’il ai fantasmer cette histoire de frère et sœur ? Existaient-ils réellement ? Il devait absolument trouver le dossier de Sacabeu pour trouver les attestations de naissances… Et de décès. Et encore… Il se pouvait parfaitement qu’il en manque, et il le savait. Les services sociaux avaient toujours été débordés, et de nombreux dossiers, surtout anciens, possédaient de réelles lacunes… Trouverait-il toutes les réponses dedans ? Il en doutait fortement….
(c) DΛNDELION

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Stop ! Let's start over from the beginning.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Alec Sacabeu



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Alec Sacabeu


╰☆╮ Avatar : Joe Manganiello

Ѽ Conte(s) : Barbie Coeur de Princesse
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hervé

✓ Métier : Dealer - Strip teaseur et....
Come on, brother, try to smile (avec Jamie) Hmch

☞ Surnom : Mel, Axel, Olaf ...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 624

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Come on, brother, try to smile (avec Jamie) _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 21 Mai 2020 - 22:29

Come on, brother, try to smile
Alec ne cachait pas plus qu’il ne cherchait à cacher … Il n’y avait rien de toute façon à cacher maintenant qu’il avait l’âge pour tout ça … Il a l’âge de ne plus être emmerder pas les services sociaux … ni même ses frères … Gisèle était la petite fille qui restait … Mina aussi, mais ça Alec ne le savait pas, et Jamie en face de lui … C’est aussi un de ses frères …. Il avait assez de famille dans le monde pour en faire une grosse blaque … cependant … il n’avait honte de aucun des membres de sa famille …. Même sa mère n’était pas aussi … haï … pas autant que ce qu’elle ne le devrait en tout cas.

- Unique, c’est le terme. Et c’est bien à cause du fait qu’elle est … exceptionnelle, et là je ne dis évidemment pas qu’elle est cool, que j’espère avoir le droit de faire en sorte que ça finisse mieux.

Gisèle était une petite fille … Dans un orphelinat certes bien géré…mais pas du tout dans une famille. Les enfants orphelins, même si la personne qui les garde est un ange, auront toujours besoin d’une famille … Et Alec, bien qu’étant le membre premier d’un famille démoli à coup de marteau … restait certains que c’était mieux que rien de l’avoir lui … non ?

- Revenez sur tout ce que vous voulez. Je sais que j’ai le cul propre.

Et là … il parlait métaphoriquement parlant bien évidement … On ne dira jamais d’un prostitué depuis aussi longtemps qu’il est propre … ou qu’il a les mains propres … mais …. Il n’avait jamais rien fait de mal … il n’a jamais tué … Voler quand c’était nécessaire …. Il a bien vendu de la drogue, mais ce n’était pas de sa faute à lui si les autres voulaient se faire du mal … si ?

- Vanessa … C’est son nom… et j’imagine que son nom de famille était Sacabeu. Mes frères et moi avons le même alors …

Et on ne rigolera pas de l’étrangeté du nom, pour la bonne raison que ce nom était tout à fait compréhensible en français … mais pas en anglais qui était la langue du Maine … donc … Il avait un nom pourri, mais que dans certains pays…

- Des choses dans mon dossier … Dans les contes je n’avais pas de dossier, pour dire vrai je n’étais même pas humain, et je crois que mes frères n’en possèdent pas. Ici… Etant donné que nous avons été peu embêtés je ne crois pas … Sauf donc la prison de mes frères dont je vous aie déjà parlé.

La prostitution et la vente de drogue, c’était interdit … mais Alec n’avait jamais été embêter la dessus … au pire Jamie verrait dans le dossier de la mère qu’elle n’hésitait à offrir son fils pour des actes sexuels … mais pendant tout le temps des faux souvenirs, ils ont été … invisibles …. Et depuis ? Il n’y avait rien eu de bien important … en tout cas, rien à débattre.

- Ma sœur ignore tout de nous. Elle ne doit même pas savoir que sa mère était une folle psychopathe tueuse d’enfant … Fin j’espère en tout cas qu’ils ont fait en sorte de la préserver de cette information… et je comprends bien qu’elle ne puisse désirer de nous … mais je me dis que l’on peut toujours essayer, et lui donner toutes les cartes pour qu’elle ne regrette pas ?

C’était une idée comme une autre … mais une idée tout de même … Il ne pouvait pas dire qu’il allait changer de manière d’être, ou de faire … mais si sa sœur voulait vivre avec eux … qui serait il pour lui dire non ? Alec reposa ses yeux sur l’homme et sourit doucement. Il savait que c’était normalement dur de parler de tout ça … mais il lui arrivait d’imaginer ça comme un film qu’il connaissait un peu trop par cœur plus que comme sa véritable vie.

- Je n’ai pas de preuves autres que mes souvenirs. Je sais que je l’aie sauvé, et je sais qu’il avait été marqué. J’ai fait en sorte de protéger plusieurs de mes frères et sœurs une fois que j’ai compris ce qu’elle faisait d’eux. Même si c’était des idées idiotes. Même si je me faisais fouetter … une fois qu’un enfant était retrouvé ailleurs, alors il était sauvé….


Il lui montra son bras avant de soupirer et de remonter sa manche. Là, il pouvait voir des barres le long de son avant bras, comme des tentatives de suicide, mais Alec répondit avant que l’homme ne puisse poser sa question.

- Il fallait du sang. Pour identifier l’enfant mort. Si le sang concordait alors ma mère pouvait dire qu’un enfant de 3 kilos qui perds un litre de sang est mort … et donc il était cliniquement mort. Je le faisait à chaque fois pour leur donner une autre vie.

Il avait sur le bras, 7 à 8 barres bien définis … qui voulait clairement dire qu’il l’avait fait au moins 8 fois … à l’époque, il faisait cela machinalement … il ne pouvait pas dire si un jour il avait fait deux traits au lieu d’un ou s’il n’avait pas repassé une blessure sur une autre. Il remit sa manche. Bien sur, ça… ça n’allait pas être marqué dans le dossier.

Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Unbroken Requiem
Le monde a mis le passé à l'épreuve. Pourrait il supporter le présent en se pardonnant ? Et avancer vers le futur ?Beylin
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83552-qu-importe-les-souven http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83631-si-vous-voulez-toucher-faudra-payer-liens-d-alec http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83629-et-si-on-se-mettait-a-poil-rps-d-alec

Jamie Skyrunner



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Jamie Skyrunner


╰☆╮ Avatar : Garrett Hedlund

Ѽ Conte(s) : La Planète au Trésor
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jim Hawkins

Come on, brother, try to smile (avec Jamie) Generation-Kuzco-1

☞ Surnom : Jay
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 742


Come on, brother, try to smile (avec Jamie) _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 31 Mai 2020 - 14:39


Come on Brother
Alec & Jay


What happened to you?


En tant qu’assistant social, il n’était pas rare d’entendre des histoires d’abus, des violences, des actes répréhensibles subits ou donnés, des horreurs qui faisaient frissonner, et ni d’avoir des haut le coeur. Mais cette fois, Jamie pouvait le sentir, il s’agissait d’une de ces histoires à faire frisonner d’angoisse. Tout ce que racontait Alec provoquait chez lui des réactions instinctives, qu’il parvenait heureusement à dissimuler sous son attitude professionnel. Mais à chaque phrase, c’était comme si un frisson descendant le long de sa colonne et se diffusait dans tout son corps. Les horreurs de ce monde étaient vraiment sans limite. Et Jamie se trouvait face à l’une de ces victimes.

Dès qu’il découvrit son avant-bras, Jamie sentit son coeur se serrer. Quelque part, il arrivait à imaginer Alec plus jeune, se saignant les veines pour sauver ses frères et ses sœurs. C’était tellement tragique qu’il en avait presque envie de vomir. Comment un enfant pouvait-il donc subir de telles atrocités, devoir commettre de tels actes ? Comment personne n’avait pu intervenir avant ? Comment avait-on pu laisser un enfant face à une telle cruauté ? Cela le révulsait. L’horrifiait. Et lui donnait envie de hurler, alors même qu’il ne s’agissait pas de son histoire. Comment Alec pouvait-il affronter cela avec tant de désinvolture ? C’était impressionnant. Ou triste. Probablement les deux.

-Je suis vraiment désolé pour vous, finit-il par dire, le plus sincèrement du monde.

Son vis à vis eu un geste, comme un haussement d’épaule désabusé, et Jamie hocha la tête. L’heure n’était pas à la compassion, mais aux actes et aux démarches. Si la société lui avait fait défaut enfant, c’était à Jamie de rectifier cela maintenant. Rallumant son ordinateur, il créa rapidement une fiche profile, rentrant les quelques informations qu’il avait sur Alec. Il en profita pour lui demander son adresse et son numéro de téléphone, afin de pouvoir le joindre tout au long des démarches.

-Bien. Pour créer votre dossier, et lancer votre demande, je vais devoir mener ce qu’on appelle une ‘enquête’ sur votre vie, vos revenus, votre maison, afin d’évaluer si oui ou non vous êtes aptes à accueillir votre sœur chez vous. Ensuite, je devrais rencontrer votre sœur, seul, pur évaluer également si sa santé permet de la placer chez vous. Enfin, et quand tout ces points seront validés par mes supérieurs, nous pourrons envisagé de démarrer la procédure.

Il le vit légèrement tiquer, ne s’étant peut-être pas attendu à de telles lourdeurs administratives. Souvent, ses patients ignoraient combien le système judiciaire pouvait être lent. Autant ne pas perdre de temps.

-Pouvons-nous décider d’une date, à laquelle je peux vous rendre visite ? Cette semaine encore, de préférence, pour ne pas perdre de temps.

Rapidement, il ouvrit son agenda, et en quelques minutes, ils fixèrent le jour et l’heure de leur rendez-vous. Puis, Jamie discuta encore quelques minutes avec lui, répondant à ses interrogations et autres questions avant de finalement clore leur entretient. Mais quand bien même Alec était-il parti que son histoire resta dans la tête de Jamie la journée durant. C’était comme une fiction, une œuvre moitié horrifique, dont il voulait démêler les intrigues. C’était à la fois terrifiant et atterrant mais il voulait en savoir plus, connaître plus. Aussi profita-t-il de la pause midi pour commencer ses recherches sur la famille Sacabeu.

-Sacabeu ? réagit l’une de ses collègues, lorsqu’il lui demanda des infos sur le sujet. Ouh, tu t’attaques à du lourd là. J’ai jamais vu une femme nous arnaquer à ce point. Et pas que nous arnaquer…

-Et personne n’a rien fait ? s’indigna Jamie, surpris que l’histoire d’Alec soit aussi connu de ses services, et que rien n’ai été fait.

-Tu connais le principe, Jay. Des soupçons, pas de preuve. On a rien pu faire pour eux. Même porter plainte, au final, ça ne donnait rien. Elle parvenait toujours à s’en sortir. Quand elle est morte, je t’avoue que ça nous en a soulagé plus d’un là haut. Y en a qui avait pas la conscience tranquille… Je me souviens d’un des mômes Sacabeu. Un petit costaud. C’est lui que tu as eue dans ton bureau non ? Alex, c’est ça ?

-Alec, corrigea Jamie.

-C’est ça ! Je me rappelle qu’il était venu une fois, quand sa mère était soupçonné de mauvais traitements. Jamais je n’avais vu d’enfants aux yeux aussi ternes. D’habitude, les enfants battus ou maltraités sont apeurés ou tristes, parfois même colérique, ou abattus mais lui… Je sais pas. Il avait quelque chose dans le regard. De dur. De trop adulte pour son âge. Ça m’a fendu le coeur à l’époque...

Malgré lui, Jamie sentit une sourde colère contre ses collègues, même si il se doutait qu’elle avait raison. Malheureusement, dans de nombreux cas, les soupçons étaient leur seule arme. Et cela ne suffisait pas devant un juge ou un jury. Jamie sauta son repas, trop dégoûter et en colère pour penser à manger et se plongea directement dans le dossier, qui se révéla étrangement mince. Pour être franc, il s’était attendu à un roman en plusieurs tomes, mais il n’y avait que quelques feuillets, la plupart écrit à la main. Des dépôts de plainte de voisins. Des débuts d’enquête. Des comptes rendus d’entrevue avec la mère Sacabeu.

En les lisant, Jamie comprit pourquoi si peu de choses avaient pu être entreprises. Elle mentait habillement. Chaque chose avait une explication, chaque phrase était une manipulation. Pire, dans certain entretient, elle parvenait même à faire culpabiliser les assistants sociaux ! Elle dénonçait le système, qui s’acharnait sur une pauvre mère monoparentale. Mais le plus troublant, c’était le vocabulaire qu’elle utilisait. Un vocabulaire juridique, presque professionnel. Comme si elle avait apprit par coeur les textes de lois qui la protégerait. C’était terrifiant. Et le signe d’une grande sociopathie. Jamie était sous le choc. Comment de telles choses étaient encore possible de nos jours ?… C’était aberrant.

Reculant légèrement sur son siège, Jamie soupira profondément. Il fallait qu’il aide cet homme. Au moins qu’il fasse de son mieux. Si il avait survécu à tout ça… Il méritait au moins que lui donne son maximum pour l’aider. Et en tant qu’orphelin, il savait que l’orphelinat, sans être un endroit atroce, n’était pas forcément le meilleur endroit du monde. La petite sœur d’Alec y était peut-être bien, qui pouvait savoir ? Mais en tout les cas, Jamie se fit la promesse de mener ce dossier du mieux qu’il pourrait. Il lui devait bien ça… Aussi quand il se présenta devant le lieu de résidence de Alec, quelques jours plus tard, fut-il près à prendre le maximum de note, mais aussi à donner le maximum de conseils à Alec. Il le méritait bien….
(c) DΛNDELION

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Stop ! Let's start over from the beginning.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963

Alec Sacabeu



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Alec Sacabeu


╰☆╮ Avatar : Joe Manganiello

Ѽ Conte(s) : Barbie Coeur de Princesse
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Hervé

✓ Métier : Dealer - Strip teaseur et....
Come on, brother, try to smile (avec Jamie) Hmch

☞ Surnom : Mel, Axel, Olaf ...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 624

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Come on, brother, try to smile (avec Jamie) _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Ven 3 Juil 2020 - 17:16

[quote="Alec Sacabeu"]
Come on, brother, try to smile
Alec avait fini par ne plus être triste, et reçu les excuses de son frère qui s’ignore d’un haussement d’épaules … il ne savait pas réellement quoi lui dire … mais il savait que « ce n’est pas grave » serait le genre de réponse que personne n’accepterait… alors il ne le disait plus … fin quand il y pensait comme là, avant de le dire… Alec accepta rapidement que ça allait être chiant et long de faire tous les dossiers pour avoir sa soeur … heureusement que les travaux avançaient bien dans sa maison … C’était déjà le point positif … il aurait certainement le temps de faire deux maisons et demi le temps qu’il puisse avoir sa soeur …

Alec partit sans se douter que son histoire resterait dans la tête … lui … Il vivait avec … donc ça restait dans sa tête … pour le reste … il ne pouvait pas être responsable du traumatisme de son frère … pas vrai ? Jamie ne devait jamais savoir la vérité … bien que cela tuer Alec à petit feu. Avoir des frères…

L’heure du rendez vous arriva … La fontaine à truite de ses frères était encore en construction, mais un peu partout plein de construction était en court … mais en règle générale … Tout était fait… Il avait une chambre pour enfant, avec plus d’un lit pour qu’on puisse dormir partout. Il arriva vers Jamie … il était sale parce qu’il était dans les combles juste avant.

- Monsieur … heu … Jamie ? Je ne me rappelle pas de ton .. votre nom de famille … Vous voulez … voir la maison …

Alec était obligé de s’arrêter … de prendre le temps … Calmement … pour ne pas faire un câlin à son frère juste en face de lui … qui ignore tout sur tout … qui ignore qu’une de ses cicatrices étaient pour lui …

Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Unbroken Requiem
Le monde a mis le passé à l'épreuve. Pourrait il supporter le présent en se pardonnant ? Et avancer vers le futur ?Beylin
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83552-qu-importe-les-souven http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83631-si-vous-voulez-toucher-faudra-payer-liens-d-alec http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83629-et-si-on-se-mettait-a-poil-rps-d-alec

Contenu sponsorisé








Come on, brother, try to smile (avec Jamie) _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Come on, brother, try to smile (avec Jamie)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville