« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Quel est votre livre de chevet ce mois-ci ? Les livres à découvrir, selon les goûts de nos membres, cliquez ici !
-25%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur l’Ecran incurvé PC 31,55″ Lenovo G32qc-10 QHD 144Hz
299.99 € 399.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Here come the men in black... ★Chris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jessie James



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Jessie James


Ѽ Conte(s) : Toy Story
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jessie, l'écuyère

Here come the men in black... ★Chris Police10

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 716

✓ Disponibilité : FULL ★ Rp en cours : Event de Noël avec Neil & Woody, Chris

Here come the men in black... ★Chris _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 1 Déc - 23:50


And women in black
too !
Allez Jessie, tu peux le faire, y’a rien de bien compliqué et t’en a toujours rêvé… enfin presque… les enfants le rêvait pour toi… mais c’est pareil au fond… allez courage…

Ça faisait bien une bonne dizaine de minutes que Jessie faisait des aller-retours devant la porte du commissariat de Storybrooke, tirant sur sa cigarette comme une accro en manque de drogue, terrorisée à l’idée d’entrer dans le lieu et de postuler. Pourtant, ça lui avait semblé comme une évidence lorsqu’elle avait vu l’annonce. Ils cherchaient des gens pour rejoindre les rangs de la police, des personnes courageuses et athlétiques. C’était tout elle. Elle avait des connaissances en maniement de revolver et du lasso, elle savait monter à cheval et elle ne reculait jamais devant le risque. Pourtant, quand elle y réfléchissait plus en détail, elle était bien obligée de s’avouer qu’elle était bien plus digne d’être une sherif sous sa forme de poupée de chiffon que d’être une policière dans son enveloppe charnelle d’humaine. Elle manquait cruellement de tout entraînement policier et son manque de discipline pouvait peut-être jouer contre elle.

Elle avait fini par se persuadé que c’était comme un pansement : un mauvais moment à passer qu’il fallait vivre d’un coup sec, sans trop y réfléchir. C’était pour cela que dans un élan d’inconscience, elle avait fait un pas de plus en direction du commissariat avant que ses yeux bleu/vert s’agrandissent brusquement sous le coup du souvenir qu’elle venait d’avoir.

- Oh mince ! Zut de flûte !

Elle s’était alors détournée de la porte en jetant son mégot de cigarette dans le cendrier au-dessus de la poubelle publique, se jetant littéralement sur son pick-up rouge. Tout en passant le bras à travers la vitre à moitié ouverte, elle récupéra tant bien que mal le petit morceau de papier qu’elle avait imprimé quelques minutes plus tôt à la bibliothèque. Elle aurait pu plus facilement le récupérer en ouvrant tout simplement la portière mais le stress de l’entretien lui avait tout simplement fait perdre toute logique. Tout en déglutissant, elle observait son maigre CV avec une grimace peu convaincu. Il n’y avait rien là-dessus, hormis son expérience d’écuyère dans différents états du pays, dont le Texas. Elle espérait que ce dernier l’aide à appuyer ses connaissances en tir.

- Bon ben c’est parti, vieille branche, on y va et surtout du calme Jessie.

Voilà qu’elle se parlait à présent à elle-même à voix haute, de mieux en mieux pour paraître absolument saine d’esprit et impeccable pour le rôle. La vérité, c’est qu’elle ne pouvait rien faire d’autre. Elle savait faire le jouet, c’était même son atout principal, mais cette vie était résolue. Elle était aussi bonne écuyère, mais cette vie lui rappelait trop ses années de fuite en avant et elle refusait de replonger là-dedans. Non décidément, entrer dans la police semblait être ce qui était le plus en adéquation avec ses compétences et ce qu’elle avait envie de faire. Cela faisait plus d’un mois qu’elle était de retour à Storybrooke et même si elle avait trouvé un jeune homme adorable pour l’héberger le temps qu’elle puisse se retourner, elle savait qu’elle ne pouvait pas rester là éternellement et que l’argent allait venir à manquer. Il lui fallait donc un job.

Après une ultime inspiration de courage, elle avait finalement tiré la porte du commissariat et s’était engouffré à l’intérieur tout en se dirigeant immédiatement vers l’accueil.

- Bonjour, je viens pour l’annonce.

Avec un sourire et d’un geste malicieux, elle avait pointé du doigt l’affiche de recherche de policiers collé derrière le policier à l’accueil.

- Ooookay… mais vous avez rendez-vous ?
- Euh, oui avec monsieur… monsieur attendez voir…

Fébrilement, elle plongea la main dans la poche de son jean pour en sortir un petit papier sur lequel elle avait griffonné le nom du Sheriff :

- Chris Braake !
- Euh… Brooke non ?

Elle avait plongé ses yeux sur le papier dans un élan de panique. Son écriture n’était pas des plus soignés et l’encre avait un peu bavé mais maintenant qu’ele observait mieux le papier, c’était bien des « o » et non des « a » qu’elle avait écrit. Sans compter que le flic devait fatalement mieux connaître le nom de son chef qu’elle. Avec un rire puissant et nerveux, elle acquiesça d’un signe de tête :

- Oui oui c’est bien ça ! J’écris super mal en fait, je suis incorrigible ! Mais ce n’est pas discriminant pour le poste, n’est-ce pas ? Sinon je peux m’améliorer…

Pour toute réponse, elle récupéra un haussement de sourcils perplexe et l’homme se contenta de lui expliquer où elle devait se diriger pour rejoindre le bureau du Sherif. Ce n’était pas bien compliqué, au bout du couloir, prendre une chaise sur la gauche. Une espèce de salle d’attente de fortune avait vu le jour avec la petite annonce. Paniquée, elle s’assit sur l’une des chaises, tordant son CV dans ses mains comme pour se déstresser. Bientôt, un jeune homme sorti du bureau, tiré à quatre épingles et avec un air ultra sérieux. Il se contenta de l’observer et de lui dire :

- Le Sherif m’a dit de faire entrer le suivant, c’est à vous.
- Ah… super, merci !

D’un pas mal assuré, elle s’engouffra alors dans le bureau et referma la porte derrière elle. Le shérif semblait en train de griffonner quelque chose sur une feuille et cela lui laissa le temps de paniquer un peu plus. Elle n’avait rien voulu savoir sur le shérif pour ne pas se faire de fausses idées avant l’entretien mais cela ne lui semblait brusquement plus la meilleure des idées. Sans compter que le type sorti avant elle était limite habillé comme un officier militaire alors qu’elle portait elle-même un levis délavé, une chemise à carreaux rouge et des santiags en cuir, la rappelant bien plus à son rôle d’cuillère qu’à un quelconque policier.

Lorsque l’homme releva la tête, elle fut d’abord surprise par ses yeux bleus rieurs et son apparente jeunesse. Elle qui l’imaginait comme un gros lard grisonnant qui mangeait des beignets à longueurs de journée, elle devait bien s’avouer qu’elle était tombé dans le stéréotype complet car ce type n’avait rien de bedonnant ou de grisonnant.

- Monsieur Brooke ? Enfin… Shérif Brooke ? Je m’appelle Jessie James, je suis enchantée de vous rencontrer.

Elle prit garde d’essuyer sa main moite sur son jean avant de la tendre au shérif et s’assit lorsqu’il le lui proposa.

- Je viens pour l’annonce. Voici mon CV…

Elle posa sur e bureau un papier qui était limite en miette tant il avait été broyé par des mains nerveuses et d’une main tremblante, elle le poussa vers lui avec un faible sourire, préférant se taire pour la suite des hostilités. Tout allait bien se passer. Jessie trouvait toujours un chemin. Jessie trouvait la solution.

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Amour c'est plus sympa...
... avec des montagnes russes et de la Barbe à papa
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87316-en-avant-cowboy-yodelayheehoo#1242766

Chris L. Brooke



« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : Le monde de Nemo & Dory ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, la tortue la plus rapide du courant Est Australien ♒

✓ Métier : Ancien militaire/ Sherif de Storybrooke ♒
Here come the men in black... ★Chris Police10

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1271

✓ Disponibilité : En train de se mettre bien à jour...

Here come the men in black... ★Chris _


Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Lun 13 Jan - 22:13


We are the world.
We are the children !
Il n'avait pas envie de bosser aujourd'hui et pourtant le voilà déjà garé devant le commissariat. Qu'elle bonne idée il avait eut de devenir shérif. Enfin, il se plaignait mais il aimait ce job d'ailleurs il passait son temps dans les bureaux. Enfin tout ça pour dire que aujourd'hui c'était la journée des entretiens. Chris manquait de policier, cette ville avait besoin de plus de sécurité, de plus de réactivité et pour ça, il avait besoin d'agrandir ses rangs. La journée allait être longue, dire qu'il préférait être sur le terrain plutôt que rester enfermé dans son bureau. Chris remarqua rapidement toutes les voitures garés qui se trouvaient dans leur parking et compris que cette journée allait plut être interminable que longue. Le blond devait bien choisir le dernie membre de son équipe. Il devait intelligent dans son choix, quelqu'un de fort, des très professionnel et qui avait déjà un passif avec les métiers de lois. Enfin, Chris marchait plus souvent à l'instinct qu'autre chose. Le shérif avait une profiler linguistique (Anastasia), un génie de l'informatique (Tadashi), une amazone très efficace mais peu présente (Eulalie). Enfin inutile de préciser que le shérif avait vraiment besoin d'un policier un plus. Seulement les candidats en faisaient toujours trop pendant les entretiens et cela avait tendance à agacer le blond. Tant pis, il devait faire un effort.

Chris poussa doucement les portes du commissariat. Les policiers se tournèrent vers le shérif avant de le saluer. Il afficha un petit sourire avant de leur rendre le bonjour. Il se dirigea automatiquement vers la cafetière du commissariat pour se faire couler un bon café noir, histoire de ne pas s'endormir pendant les entretiens. Son nom était marqué sur sa tasse, « shérif Brooke » pour être plus précis. Une idée d'un de ses collègues, ils avaient tous le droit à une tasse avec leur nom marqué dessus, histoire de ne pas perdre sa tasse. Chris prit appuis sur la table avant de boire une petite gorgée. Jackson, celui qui gérait la paperasse se rapprocha doucement du shérif pour lui tendre la liste des candidats présent aujourd'hui. Beaucoup de monde, beaucoup trop de choix. Pas mal de héros voulaient faire bouger les choses dans la ville après tout, il ne pouvait que comprendre.

« Il serait peut-être temps d'y aller, shérif Brooke. »

Le blond posa son regard sur son collègue qui semblait regretter la phrase qu'il venait de prononcer à son supérieur. Chris oubliait parfois que son visage fermé pouvait faire peur à son entourage, il ne faisait pas vraiment exprès pourtant alors pour rassurer Jackson, il afficha un petit sourire avant de hocher doucement la tête pour lui faire comprendre qu'il était totalement d'accord avec lui. Chris tapota gentiment l'épaule de ce dernier avant de se diriger vers son bureau, passant devant la petite salle d'attente qui était déjà remplie de candidat. Le shérif prit place dans son fauteuil avant de prendre un stylo en main et une feuille blanche. Il fallait noter tout ce qu'il voyait et entendait après tout. Après ça, Jackson fit entrer le premier candidat. Trop plat pour Chris. Il ne semblait pas passionné par ce métier. Le deuxième était trop ailleurs, là sans être là. La troisième n'arrêtait pas de user de son charme pour essayer d'avoir ce qu'elle voulait. Le quatrième parlait trop fort, la cinquième trop lente et ainsi de suite. Autant dire que pour l'instant, personne n'avait tapé dans l’œil de Chris pour le moment et il était déjà trois heures de l'après-midi et il ne lui restait que cinq candidats.

« Chef, je vous fait rentrer le candidat suivant ? »

« Ouais, mais très franchement je commence un peu à perdre espoir. »

« Celui-là pourrait vous plaire. »

Chris haussa les sourcils, attendant presque le prochain avec impatience. Un homme en tenue militaire entra dans le bureau du shérif. Il le salua avec grâce avant de lui serrer la main pour finalement prendre place sur le siège en face de Chris. Euh... c'était une mauvaise blague ? C'est vrai que Chris avait fait l'armée avant. Que cet homme devait connaître de bonnes techniques de combat enfin tout ce qui allait avec l'armée mais quand ce candidat répondait à ces questions, Chris avait tout simplement l'impression de parler à un robot. Malheureusement, cet homme ne fera pas l'affaire non plus. Ce n'était pas difficile pourtant. Chris voudrait une personne capable d'aider les autres. En commençant par une petite vieille qui traverse un passage clouté finissant par un meurtre. Quelqu'un qui avait le cœur sur la main, c'était trop demander ?

Il avait déjà Adam qui faisait du bon travail, distant et froid avec tout le monde mais très efficace. Emma qui était maligne et rusée. Mais une personne qui avait gardé son âme d'enfant, c'était important pour lui. Chris fixa un moment sa feuille qui n'était plus vraiment blanche. Il avait prit des notes, rayé beaucoup de nom et le prochain à arriver fût celui de Jessie James. Peut-être qu'elle était la personne qu'il recherchait ? Chris barra sans hésitation le nom de l'homme qui était passé avant Jessie avant de pousser un petit soupir. Il entendit finalement la porte s'ouvrir et il redressa son visage, tombant nez à nez avec cette Jessie.

Son regard se posa dans un premier temps sur son visage avant de fixer son style vestimentaire. Il avait l'impression de voir une cowgirl devant lui et cela le faisait sourire intérieurement. Enfin une personne qui venait comme elle était. Si il y avait bien une chose que Chris ne supportait pas, c'était les mensonges. Il se leva alors de son siège et afficha un petit sourire avant de serrer la main de la jeune femme. Chris se rassit finalement sur son siège avant de fixer un long moment le papier qui était presque en miette. C'était donc son CV ? Très bien, c'était la première fois qu'on lui présentait un torchon depuis le début de la journée mais il ne dit rien. Chris préféra déplier soigneusement le papier pour lire son fameux CV et à voix. Rien de plus déstabilisant pour les candidats.

« Alors... Jouet auprès de deux enfants et écuyère dans plusieurs fermes. »

Chris afficha un petit sourire en coin, il avait peut-être trouver son policier au grand-cœur. Enfin sa policière plutôt. Mais il fallait tester cette Jessie pour voir si elle lui plaisait vraiment. Le blond se leva de son fauteuil avant de marcher doucement vers la fenêtre de son bureau, fixant le paysage de dehors.

« Je vais vous poser une suite de questions et vous me répondez ce qui vous semble le juste. »
déclara simplement Chris.

Il revint doucement vers son bureau, fixant la photo de famille qu'il avait exposé dessus. Seulement lui et ses deux enfants. Une petite famille mais une famille qui s'aimait.

« Pourquoi vouloir faire partie de la police ? »


La pauvre femme semblait nerveuse. Il l'avait remarqué depuis le début. Elle avait les mains moite, le sourire faible et elle était surtout raide comme un piquet. Étrangement, c'était la candidate qu'il aimait le plus parmi les autres. Elle semblait si vivante et elle semblait tenir à ce poste alors Chris se sentait obligé de lui poser autant de questions.

« Et pour vous, être policier ça veut dire quoi ? »
son regard se posa sur le visage souriant de Althéa qui était sur la photo de son bureau. Il ressentit soudain le besoin d'en savoir plus sur son passé de jouet. « J'aimerai savoir ce que ... »

Chris s'arrêta en plein milieu de sa question remarquant rapidement que la pauvre Jessie n'était pas si à l'aise que ça. Il se sentait presque mal de lui faire subir un interrogatoire. Alors il trouva bon de lui offrir un petit verre d'eau avant de s’asseoir de nouveau dans son siège. Se tenir debout n'était peut-être pas la meilleure des solutions.

« Détendez-vous. Je ne vais pas vous manger. Je veux juste en savoir plus sur votre passé de jouet. Vous aidiez les enfants ? Vous étiez très proche d'eux c'est ça ? »

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Let
the water rise

Can you hear me. I am begging from you for the last time. Hear me. Please forgive me. I am calling out to you for the last time.

Jessie James



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Jessie James


Ѽ Conte(s) : Toy Story
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jessie, l'écuyère

Here come the men in black... ★Chris Police10

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 716

✓ Disponibilité : FULL ★ Rp en cours : Event de Noël avec Neil & Woody, Chris

Here come the men in black... ★Chris _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Sam 28 Mar - 0:06


And women in black
too !
Allez Jessie, tu peux le faire, y’a rien de bien compliqué et t’en a toujours rêvé… enfin presque… les enfants le rêvait pour toi… mais c’est pareil au fond… allez courage…

Pourquoi elle avait fait ça déjà ? Aucune idée, aucun souvenir. C’était juste la panique à bord. Rien n’allait, tout était une véritable catastrophe. Elle manquait d’air, elle transpirait, elle allait sans aucun doute mourir sur place et Monsieur Brooke restait imperturbable. Elle avait hoché fébrilement la tête à chaque fois qu’il avait lu une nouvelle ligne de son CV, comme pour confirmer ce qu’il lisait, lui prouver qu’elle n’avait pas menti. Est-ce qu’il doutait qu’elle puisse mentir ? Ohlala, il fallaut vraiment qu’elle arrête de se poser toutes ces questions, elle allait finir en syncope. Lorsqu’il lui avait posé la première question, sa première envie était de lui répondre “pourquoi pas ?” mais c’était loin d’être une réponse satisfaisante, même pour elle. Il y avait plus, beaucoup plus au fond d’elle. Pourtant, elle avait répondu d’une façon assez rigide et mécanique, submergée par le stress :

- Parce que c’est un métier qui m’intéresse. Lorsque j’étais un jouet, j’épaulais souvent Woody, le Sherif de notre coffre à jouet. Il dirigeait tous les jouets pour que nous puissions éviter de nous faire repérer par les humains. Il nous protégeait contre vent et marrés, c’est quelqu’un de courageux et de bon et j’ai adoré l’aider dans chacune de ses tâches.

Elle avait ouvert la bouche pour continuer mais le Sherif Brooke ne semblait pas l’avoir vu, enchaînant directement avec une autre question. Lui rappeler son passé lui avait fait du bien. Cela l’exaltait, lui faisant oublier son stress et sa peur au profit des bons souvenirs et des rires.

- Oh pour moi un policier c'est beaucoup de choses, monsieur. Déjà c’est quelqu’un qui fait respecter la loi, mais je ne vois pas ça comme une grande contrainte ou comme le méchant de l’histoire. Les lois sont aussi là pour nous protéger, pour faire en sorte que nous vivons tous en harmonie et dans une certaine moralité. Si on prend les choses de cette façon, un policier est donc garant de cette harmonie, de cette moralité. Et puis c’est quelqu’un de protecteur, qui protège les opprimés, quelqu’un qui a de bonnes valeurs et qui fait en sorte de les mettre au service du plus grand nombre et...

Elle manquait d’air. Elle avait un peu oublié de respirer depuis qu’elle s’était mise à parler. Son cœur battait la chamade dans sa poitrine, cognant douloureusement contre sa cage thoracique et lui donnant l’impression qu’il battait aussi dans sa gorge. Cela n’avait pas échappé au Sherif qui semblait désormais plutôt soucieux de la calmer. Elle avait expiré un grand coup quand il lui avait demandé de se détendre et elle avait même fermé les yeux pour se calmer, entendant que le jeune homme s’était rassit dans son siège, une bonne chose pour elle. Elle préférait de loin les conversations franches au coin d’une table aux interrogatoires aux regards fuyants et aux mains jointes dans le dos. Elle avait alors éclaté d’un rire dynamique tout en passant une main dans ses cheveux.

- Je suis désolée, je suis un peu stressée, c’est la première fois que je fais ça... Que je passe en entretien j’veux dire. Dans les fermes, on vous demande juste de prendre une fourche et de vous mettre au travail alors c’est facile.

Elle avait éclaté d’un second rire avant de vider le verre d’eau qu’il lui avait tendu d’une seule traite et d’écouter attentivement sa question suivante.

- Exactement ! Notre rôle en tant que jouet était toujours d’être là pour notre enfant. C’est eux qui nous adoptaient, pas l’inverse ! On avait chacun un rôle bien défini dans la chambre : le jouet abandonné, le jouet préféré, le jouet qui faisait le méchant, la demoiselle en détresse, le doudou...

Elle avait compté sur ses doigts en même temps qu’elle avait parlé avant de poursuivre :

- Notre enfant, c’était le centre de notre univers. J’ai d’abord eu Emilie, j’étais sa meilleure amie. J’étais là pour les bons moments mais aussi pour les mauvais, je la rassurais quand elle faisait un cauchemar, l’aidait à avoir du courage en l’accompagnant partout. On a vécu de sacrées aventures ensemble...

Elle avait eu un sourire nostalgique avant de se reprendre.

- Et ensuite j’ai eu Andy, mon premier petit garçon... Chez lui aussi, c’était la fiesta tous les jours, pas de temps pour les ronds de flan !

Elle avait donné un petit coup de poing dans l’air avec un sourire enthousiaste mais celui-ci finit par s’évanouir devant le souvenir de la mort de cet enfant. Jessie déglutit et secoua la tête pour se changer les idées. Ses yeux croisèrent alors ceux de l’enfant en photo.

C’est votre fille ?

Elle l’avait pointé du doigt avec un sourire attendrit.

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Amour c'est plus sympa...
... avec des montagnes russes et de la Barbe à papa
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87316-en-avant-cowboy-yodelayheehoo#1242766

Chris L. Brooke



« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : Le monde de Nemo & Dory ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, la tortue la plus rapide du courant Est Australien ♒

✓ Métier : Ancien militaire/ Sherif de Storybrooke ♒
Here come the men in black... ★Chris Police10

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1271

✓ Disponibilité : En train de se mettre bien à jour...

Here come the men in black... ★Chris _


Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Jeu 16 Avr - 15:20


We are the world.
We are the children !
La jeune femme s'était complètement détendue, il s'en doutait un peu. Chris aimait bien faire des tests de ce genre. Il posait souvent des questions, plus stressantes les unes que les autres mais rien de très alarmant. Une série de question afin de savoir grossièrement la personnalité de la personne qui se trouvait juste en face de lui. Parfois c'était dur de définir parce que beaucoup mentait à sa série de question. Mais quand il arrivait à saisir grossièrement la personne qui se trouvait en face de lui, il savait. Chris savait que cette personne ne lui avait pas mentis et il savait que cette personne l'intéressait. Jessie ne portait pas de vêtements chic, elle avait froissé sa feuille, elle était plus que stresser mais quand elle parlait des enfants, elle semblait plus que passionné. Cette femme allait être drôlement doué avec les habitants de la ville. Elle dégageait une aura qui était plus que rassurante. Chris ne pût s'empêcher de sourire d'ailleurs, il avait besoin de Jessie dans son équipe. Pour lui comme pour les habitants. Peu de gens avait le cœur sur la main dans cette ville, c'était un fait. Le sourire de Chris disparût rapidement quand la jeune femme lui posa une question. Il avait été prit de court, normalement c'était lui qui posé les questions. Mais il haussa simplement les sourcils avant de se pencher légèrement pour fixer sa photo de famille. Le blond hocha doucement la tête.

« Oui, c'est ma plus jeune. Althéa. Elle me ressemble vous ne trouvez pas ? Hilarant quand on sait que je l'ai adopté. »

Un faible sourire prit place sur son visage alors qu'il se perdit doucement dans ses pensées. La famille restait un sujet fragile chez Chris. Souvent, il tournait autour du pot ou il contournait les questions quand on s'intéressait de trop prêt à sa famille mais Jessie resta polie alors il n'y avait aucune crainte à avoir. Chris ne voyait pas ce qu'il pouvait lui dire de plus, elle n'avait pas de passif dans l'armée ou dans les sports de combat mais il pouvait la former. Il s'apprêtait à lui demander de venir avec lui pour faire le tour des locaux mais au moment ou il ouvrit la bouche son collègue ouvrit la porte sans toquer. C'était son assistant Henry. Un jeune garçon qui restait derrière les bureaux pour remplir les papiers et les trier. Attachant mais collant et parfois, il oubliait quel était son grade. Comme actuellement. Chris poussa un petit soupir avant de lancer un regard noir à Henry. Le jeune homme afficha une petite moue.

« Désolé Monsieur mais quelqu'un vous demande pour déposer une plainte pour vol. »


« Je suis occupé, cette personne va devoir attendre. Sinon, d'autres policiers sont libres. »


Henry hocha doucement la tête avant de refermer la porte derrière lui. Chris afficha un petit sourire désolé avant de poser doucement sa main sur le CV de Jessie. Il afficha un petit sourire afin de détendre l'atmosphère et de rassurer la pauvre rousse qui attendait sa réponse depuis tout à l'heure.

« Bien. Tout me semble en ordre. Je vais vous prendre en essaie pour une semaine. » Il leva sa main de la feuille afin de faire comprendre à Jessie qu'il n'avait pas fini de parler. Pour ne pas que la jeune femme cède à la panique. C'est vrai que une semaine ce n'était pas assez pour faire ses preuves. « Ne vous en faites pas. Je vais vous faire tester tous les postes du commissariat pour voir ou vous êtes le plus à l'aise. Il faudra voir comment vous vous en sortez avec une arme et au combat rapproché mais ça, c'est de l'entrainement rien de bien sorcier ! »

Chris était prêt à continuer ses instructions, prêt à continué de rassurer Jessie mais Henry rentra une nouvelle fois dans son bureau et sans toquer encore. Cette fois-ci, le shérif se leva de son siège avant de se rapprocher de son assistant.

« Henry, je suis occupé. Qu'est ce qui a encore ? »


« La personne qui veut porter plainte, elle insiste pour vous voir. Elle n'arrête pas de dire qu'elle voulait le shérif et personne d'autre. »

Le blond poussa un long soupir avant de hocher doucement la tête afin de faire comprendre à Henry qu'il allait venir. Il se tourna vers Jessie et eut soudainement une idée.

« Venez avec moi. Vous allez rédiger la plainte, ce n'est pas compliqué. Je vous expliquerai comment faire. »


Il ouvrit la porte de son bureau et laisse la rousse passer avant lui. Chris referma doucement la porte derrière lui avant de se diriger vers l’accueil. Rien de mieux que le terrain pour apprendre les bases à ses nouvelles recrues. Plus le blond se rapprocha de l’accueil plus il entendit une voix féminine crier sur Henry. Une voix que Chris connaissait malheureusement un peu trop. Le shérif s'avança doucement vers le bureau de son assistant et il vit sa sœur jumelle, Candice. Cette dernière afficha un énorme sourire quand Chris apparût dans son champ de vision. Elle se leva brusquement de la chaise pour venir se blottir dans ses bras.

« Chris ! Je suis contente de te voir ! Ce policier sans cervelle ne voulait pas que je vienne te voir parce que soit disant tu étais en rendez... » elle ne termina pas sa phrase posant directement son regard sur Jessie qui se tenait juste à côté de Chris. Elle afficha un petit sourire en coin avant de faire un clin d'oeil à son frère. « Je comprends mieux petit cochon. On s'est trouvé une partenaire ? Ou juste un plan cul ? Ou simplement une promotion canapé ? »

« Mais ça va pas Candice ?! Tu me fais passer pourquoi là ? C'est une nouvelle tout simplement, je viens de l'engager. Alors au lieu de dire des conneries, va poser tes fesses sur une chaise qu'on puisse rédiger ta plainte. »


Le shérif rougit légèrement ne sachant pas ou se mettre actuellement. La honte, la véritable honte. Il se racla nerveusement la gorge avant de faire signe à Jessie de partir s'asseoir en face de Candice. Avant de les rejoindre, Chris jeta un regard de détresse à Henry qui afficha une petite moue. Puis le shérif rejoignit rapidement les deux femmes. Il prit place à côté de Jessie qui se tenait devant l'ordinateur. Il respira un bon coup histoire de se calmer avant de poser son regard sur sa sœur jumelle.

« Alors, le vol de ton téléphone a eut lieu où ? »

« Comment tu sais que c'est mon téléphone ? »

« Parce que tu le perds tout le temps. Alors ? »

« Point pour toi. » elle fit mine de réfléchir. « Dans le restaurant de papa et maman. »

Le blond cligna plusieurs fois des yeux, c'était une blague pas vrai ? Il essaya de ne pas s'énerver contre elle afin de ne pas effrayer Jessie. Il afficha donc un petit sourire tout en crispant sa mâchoire alors que la pauvre Jessie remplissait le questionnaire sur l'ordinateur. Elle ne s'était pas fait voler son téléphone, il la connaissait trop bien. Le shérif se racla alors nerveusement la gorge avant de respirer un bon coup.

« Candice, je te l'ai déjà dit. Quand tu perds ton téléphone ça ne sert à rien de venir porter plainte. Okay ? »


Sa jumelle haussa les sourcils avant de poser son regard sur Jessie qui ne disait rien depuis le début. Candice afficha finalement une petite moue avant de baisser son visage.

« Mais je sais pas ou je l'ai mit et j'en ai besoin. »

« Oui et moi je dois faire visiter les locaux à Jessie, ma nouvelle recrue. Tu nous fais perdre notre temps. Je t'aiderai à chercher ton téléphone plus tard. File avant que je m'énerve. »

Sa sœur poussa un petit soupir avant de se lever de sa chaise afin de quitter le commissariat sans dire un mot. Chris se laissa tomber contre le dossier don son fauteuil tandis qu'il passait sa main sur son visage histoire de se détendre un peu. Personne ne prenait ce commissariat au sérieux ? Personne ne prenait le shérif au sérieux ? Cette ville était vraiment la pire, rien n'allait. Mais Chris ne baissait pas les bras, il voulait et il devait améliorer les conditions de vie de Storybrooke. Il tourna doucement son visage vers Jessie avant d'afficher un petit sourire désolé.

« Excusez-moi. Ma sœur est un peu tête en l'air. Enfin... »
Il se redressa sur sa chaise avant de se tourner complètement vers la rousse. « Vous avez des questions ? Vous voulez commencer un entrainement ? A vous de choisir ! Je peux rester avec vous pendant deux heures après je dois rentrer. Vous pouvez commencer seulement demain si vous le souhaitez aussi. »

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Let
the water rise

Can you hear me. I am begging from you for the last time. Hear me. Please forgive me. I am calling out to you for the last time.

Jessie James



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Jessie James


Ѽ Conte(s) : Toy Story
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jessie, l'écuyère

Here come the men in black... ★Chris Police10

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 716

✓ Disponibilité : FULL ★ Rp en cours : Event de Noël avec Neil & Woody, Chris

Here come the men in black... ★Chris _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 13 Sep - 12:25


And women in black
too !
Son cœur s’était mis à battre à tout rompre lorsqu’il lui avait précisé qu’il allait la prendre à l’essai pour une semaine. C’était tout ce qu’elle demandait, elle n’en voulait pas plus : avoir la capacité de prouver ce qu’elle avait dans le ventre. Les CV, les beaux discours, savoir se vendre, tout ça, ce n’était pas vraiment dans les cordes de l’écuyère mais montrer sa bravoure, agir quand il le fallait, avoir un esprit d’équipe, ça elle saurait le prouver sur le terrain. Elle avait réprimé une forte envie de lui sauter dessus pour le prendre dans ses bras et le remercier à grand hurlement. Bien qu’elle fût très tactile et expressive, elle était plutôt certaine que ça risquer de ne pas passer. Non pas que le shérif ne semblait pas gentil, loin de là. C’était juste qu’elle avait appris que ce genre d’action n’était pas des plus appropriées dans le cadre du travail.

- Avec plaisir, monsieur. Et ne vous en faites pas, j’ai déjà quelques notions de combat rapproché et de tir... dans les fermes où je suis allée, on s’amusait souvent à tirer sur des canettes à 25m pendant les moments de creux.

Elle avait eu un petit rire nerveux, se demandant brusquement si elle n’était pas en train de lui raconter quelque chose d’illégal mais non. Les Etats-Unis protégeaient bien la propriété privée, le port des armes et le 2e amendement. Pour le combat de corps à corps, elle avait plutôt appris sur le tas quand elle était un jouet, réagissant avec courage aux différentes épreuves que son coffre à jouet pouvait lui donner mais elle n’était pas contre de véritable cours, elle sentait d’ores et déjà qu’elle allait adorer ça. Elle allait d’ailleurs le lui préciser quand “Henry” revint une nouvelle fois dans le bureau. Jessie se tourna sur sa chaise pour lui faire face, il semblait légèrement embarrassé mais prit le temps d’expliquer tout de même la raison de cette seconde interruption. Elle eut un petit sursaut quand il lui proposa de venir avec lui et hocha la tête vigoureusement avec un sourire lorsqu’il lui précisa qu’elle rédigerait la plainte elle-même.

Elle prit le temps de souffler et de se détendre sur la route qui les mena jusqu’à la jeune femme qui semblait bien moins paniquée qu’en colère, remarqua Jessie. Elle prit le shérif dans les bras avec une si grande aisance que la cowgirl supposa qu’ils se connaissaient bien. Sa femme ? Sa sœur peut-être ? Plus probable dans la mesure où elle ne l’avait pas embrassé... et encore plus avec ce qu’elle venait de supposer sur sa propre présence dans les lieux. Elle avait eu un mouvement de recul, les yeux grands ouverts sous le choc. Plan cul ? Elle n’était pas une poupée de cire, elle était une poupée de chiffon enfin ! Quant à une éventuelle promotion canapé, la rousse en fût complément offusquée. Elle rougit tout en fronçant les sourcils, prête à répondre de cet affront. Jamais au grand jamais elle n’avait tenté d’obtenir quoi que ce soit par l’attrait de son corps. C'était toujours à la sueur de son front et par sa volonté qu’elle était parvenue à devenir qui elle était. Mais avant qu’elle ne puisse le lui préciser, le shérif avait pris les devants, lui rabattant son caquet. Jessie eut l’occasion de voir que ses joues avaient aussi légèrement rosies.

La novice se plaça en face de Candice en l’observant neutrement. Elle était désormais en fonction, il était hors de question de laisser passer ses griefs sur cette victime. Néanmoins, elle n’avait pas non plus spécialement envie de lui sourire. Elle n’avait pas l’air méchante, elle ne l’était sans doute pas et elle avait dut sortir sa supposition sans aucun jugement ni méchanceté mais la rouquine avait un peu du mal à passer outre le choc qu’elle venait de subir. Brooke vint s’asseoir à ses côtés et en commença l’entretien. Par instinct, l’écuyère posa ses mains sur le clavier de l’ordinateur qui se trouvait à côté d’elle. L’écran affichait une sorte de logiciel de dépôt de plainte où un grand carré blanc était surmonté d’un titre “contexte détaillé”. La jeune femme se mit à taper aussi vite qu’elle le pu pour tenir toute la conversation. Elle avait lu la veille dans un manuel que ce genre de plainte devait être écrite de A à Z comme l’entretien s’était déroulé, elle essayait donc de faire de son mieux pour suivre le dialogue, bien que l’énervement palpable du shérif accélérât la cadence des questions. Elle se rendit vite compte que cela ne servait à rien de continuer d’écrire puisqu’il s’agissait bien plus de la perte d’un téléphone que d’un vol apparent.

- Pourquoi vous ne le faites pas sonner ?

La question était arrivée de nulle part au milieu de engueulade fraternelle et Jessie tenta de ne pas se laisser démonter lorsque le frère et la sœur tournèrent leur regard vers elle. Elle se racla la gorge avant de préciser avec calme :

Si vous savez que la dernière fois que vous l’avez vu il était au restaurant de vos parents, pourquoi le pas prendre le fixe du restaurant pour tenter de vous appeler. La plupart des téléphones ont un mode silencieux “vibreur” donc à minima vous l’entendrez vibrer... non ?

La jeune femme avait fini par être congédié par son frère et Jessie espérait que sa technique l’aiderait à trouver son téléphone plus vite. Au pire des cas, le shérif l’aiderait après son travail, pas de quoi s’inquiéter en somme. Elle avait souri en voyant le geste de relâchement de l’homme. Il avait l’air excédé, c’était un air que la cowgirl connaissait bien. Il lui faisait un peu penser à Woody et dans un sens, ce commissariat était une sorte de coffre à jouet géant dont Chris L. Brooke était en charge. Elle lui laissa le temps de se détendre, décidant de lui laisser un peu d’intimité en faisant mine d’effacer le début de déposition qu’elle avait tapé.

- Il n’y a pas de soucis, monsieur. J'espère qu’elle retrouvera son téléphone... mais bon elle a le meilleur d’entre nous avec elle...

Elle lui avait souri gentiment, tentant plus de le rassurer et de le détendre que de lui faire de la lèche. C’était pas évident de tout tenir de front alors si en plus il y avait la famille qui s’en mêlait... Elle réfléchit à la suite de ses paroles et éclata de rire :

- Je crois que j’ai des MILLIERS de question et comme à chaque fois qu’on a beaucoup trop de questions, elles ne nous viennent pas en tête quand vient le moment fatidique. Je pense que je les poserais au fur et à mesure de ma formation, ce sera plus simple, qu’en dîtes-vous ? Je suis prête à commencer tout de suite si vous voulez, je suis motivée !

Quel meilleur moyen que de lui montrer ? Elle hocha vigoureusement la tête avec un grand sourire avant de regarder autour d’elle.

- Je vais aussi avoir un uniforme ? Je dois l’acheter ou on me le prête ? Et pour les cours de self-défense, est-ce qu’il faut que je m’inscrive ? Ça se passe où ?

Elle se rendait compte qu’elle le bombardait de question. Un peu gênée, elle lui lança un regard et un sourire d’excuse :

- Je vous ai dit que j’avais pleins de questions... et qu’elles arriveraient en temps et en heure...

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Amour c'est plus sympa...
... avec des montagnes russes et de la Barbe à papa
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87316-en-avant-cowboy-yodelayheehoo#1242766

Chris L. Brooke



« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : Le monde de Nemo & Dory ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, la tortue la plus rapide du courant Est Australien ♒

✓ Métier : Ancien militaire/ Sherif de Storybrooke ♒
Here come the men in black... ★Chris Police10

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1271

✓ Disponibilité : En train de se mettre bien à jour...

Here come the men in black... ★Chris _


Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Mer 23 Sep - 16:33


We are the world.
We are the children !
Bon pas besoin de préciser pour Chris qu'il venait d'avoir la honte de sa vie. Il était issue d'une famille nombreuse, très nombreuse. Il avait deux frères et six sœurs, c'était beaucoup. Il le savait bien. Cela ne dérangeait pas Chris de voir sa famille débarquer dans le commissariat pour lui poser des questions en tout genre. Sauf quand c'était sa sœur jumelle. Candice était la pire de toute. Elle était maladroite, tête en l'air et elle adorait afficher son frère. Parfois Chris avait du mal à se dire que parmi toutes ses sœurs, c'était Candice sa sœur jumelle. Beaucoup de personnes avaient du mal à le croire d'ailleurs. Ils étaient tellement différents tous les deux. Le shérif regarda sa sœur quitter le commissariat comme si de rien été. Il vit les policiers se tourner vers Chris affichant une petite moue désolé avant de retourner à leur travail. Le shérif ne pût s'empêcher de pousser un long soupir avant de boire une gorgée de son café qui avait eut le temps de refroidir. La journée allait être longue, il le savait, il le sentait. Il entendit Jessie effacer ce qu'elle avait tapé sur l'ordinateur avant qu'elle ne prenne la parole. Il n'y avait pas à dire, il l'aimait beaucoup cette fille. Elle était nouvelle et pourtant elle ne restait pas en retrait. Cela plaisait énormément à Chris il fallait le dire. En plus, elle essayait de soutenir Chris au lieu de lui faire de la lèche. Un petit sourire en coin se dessina sur la visage ce dernier avant qu'il ne finisse pas se lever de sa chaise. Il n'allait pas regretter son choix de recrue, il en était persuadé.

Chris lâcha un petit rire quand il vit l'excitation de Jessie. Elle semblait vraiment motivée pour ce métier. Il hocha doucement la tête afin de lui faire comprendre qu'il était prêt à répondre à toutes ses questions. Cela faisait partie de son travail après tout. Avant tout, il se dirigea vers la cafetière afin de se refaire un nouveau café et plus chaud cette fois-ci. Il en fit un pour Jessie également. Quand il revint vers la cowgirl, il se fit harceler de questions comme elle l'avait dit. Chris écouta sagement les questions de cette dernière avant de regarder autour de lui à son tour.

« L'uniforme on vous le fournie. Il faudra me dire votre taille et je commande tout ce soir. Vous recevrez votre tenue en fin de semaine je penses. En attendant, je vous donnerai un gilet par balles avec dessus Police de Storybrooke. » Il montra le gilet qu'un des policiers portaient actuellement pour lui faire comprendre qu'elle aurait le même. « Pour ce qui est des cours de self-défense, ça se passe dans la salle de sport qui se trouve en face du commissariat. Il faut juste s'inscrire aux heures qui vous arrange le plus. C'est gratuit bien-sûr. »

Un nouveau sourire se dessina sur les lèvres de Chris alors qu'il tendit la tasse à café en direction de la jeune femme tout en secouant négativement la tête, lui faisant comprendre que ses question ne le dérangeait pas du tout.

« C'est normal d'avoir des questions. Ne vous en faites pas. Je vais vous faire le tour du commissariat et je vais répondre à toutes vos questions. »

20 avril 2020

Cela faisait déjà 5 mois que Jessie faisait maintenant partie de la police et Chris pouvait toujours le dire, il ne regrettait pas son choix. Elle était investie comme tous les autres bien-sûr mais elle n'avait pas peur de proposer des idées à Chris et parfois même de ne pas suivre le shérif dans sa démarche. Jessie suivait son cœur et faisait ce qui était pour elle le meilleur. Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas vu quelqu'un d'aussi passionné. Alors cela lui arrivait parfois de prendre des jours de repos et de profiter de ses enfants, laissant Jessie s'occuper du commissariat. Il ne le faisait pas souvent, il n'aimait pas abuser de ses amis et puis mine de rien, c'était du stresse en plus et elle n'avait pas la paye qui suivait. Alors Chris préférait le faire de temps en temps, très rarement. Mais aujourd'hui, il n'avait pas vraiment le choix. Violette Parr avait eut un soucis, elle s'était faite enlever par un groupe qui cherchait à menacer Chris. Violette était un bon moyen de pression, il fallait l'avouer, il la considérait comme sa propre fille. Tout ça pour dire qu'il était partie la sauver des griffes des méchants et que cela lui avait valu une balle dans l'épaule gauche et un coup de couteau dans la cuisse droite. Rien de bien glorieux, il fallait l'avouer.

Chris était avait passé la nuit du 19 avril à l'hôpital. Il ne l'avait dit à personne hormis sa famille bien-sûr. Il fallait bien que quelqu'un garde ses enfants. Il n'en était pas fier de ses blessures, des moments d’inattentions de sa part. Le blond avait pourtant de l'expérience avec ce genre de problème et pourtant, le voilà la bras bandé et en train de boiter vers le commissariat. Il ne pouvait pas aller sur le terrain mais il pouvait encore remplir ses dossiers et répondre aux appels. Il ouvrit alors la porte du commissariat et il afficha un petit sourire à toute son équipe. Ils saluèrent tous Chris avant d'échanger des regards perdues. Rien de bien méchant. Le blond partit directement dans son bureau avant de se laisser tomber dans son fauteuil soupirant comme il avait l'habitude de le faire. Il fixa la pile de dossier qui se trouvait juste devant son visage avant de grimacer.

« Bon... C'est partie. »

Il entendit toquer à la porte de son bureau et il posa directement son regard sur la porte. Il venait à peine d'arriver que la tranquillité était déjà terminé.

« Bonjour monsieur le shérif... Désolé de vous déranger mais... »

« Une urgence, c'est ça ? »

« Oui. »

Chris attendit que le policier lui raconte l'histoire ou qu'il lui montre le dossier de l'affaire mais son collègue ne fit rien. Il resta un moment à l'encadrement de la porte avant de se racler nerveusement la gorge. Il s'avança doucement dans le bureau de Chris avant de reprendre la parole.

« Suivez-moi monsieur Brooke. Ça se passe dehors. »

Le blond ne dit rien, il fronça simplement les sourcils avant de suivre le policier qui marchait rapidement à l'extérieur du commissariat. Une fois dehors, ils se retrouvèrent devant le garage des voitures de police. Sur la porte, une menace était marqué dessus en rouge. Une menace qui lui était adressé. On voit tout, shérif. Ne l'oublie pas. Chris n'avait pas besoin de réfléchir pour savoir que ce mot venait du groupe de personne qui avait attaqué Violette hier. Il se tourna vers le policier.

« Nettoyez-moi ça. Et rapidement s'il vous plait. Encore des jeunes qui s'amusent. »

Chris s'apprêtait à se diriger vers le commissariat pour retourner dans son bureau mais il tomba nez à nez avec Jessie qui semblait commencer sa journée. Le shérif fit le regard surpris de la rouquine qui regardait en direction du tag. Il n'attendit pas une seconde de plus avant de se mettre juste devant Jessie afin de lui serrer la main tout en souriant.

« Salut, Jessie. Je suis content de te voir. Ça te dit, on va boire un café et on cherche une affaire qu'on pourrait résoudre toi et moi. J'en ai marre de resté enfermer et de ne pas bouger de la journée. »

C'était pour une bonne raison qu'il demandait ce genre de chose à Jessie. Depuis quelques temps, Chris pensait à se prendre un adjoint pour l'aider. Il se passait beaucoup trop de chose dans cette ville et il ne pouvait pas tout gérer. Et cela faisait un moment qu'il avait Jessie en tête.

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Let
the water rise

Can you hear me. I am begging from you for the last time. Hear me. Please forgive me. I am calling out to you for the last time.

Jessie James



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Jessie James


Ѽ Conte(s) : Toy Story
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Jessie, l'écuyère

Here come the men in black... ★Chris Police10

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 716

✓ Disponibilité : FULL ★ Rp en cours : Event de Noël avec Neil & Woody, Chris

Here come the men in black... ★Chris _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 6 Jan - 23:27


And women in black
too !
20 Avril 2020

Cela faisait maintenant 5 mois que Jessie avait rejoint la police et la rouquine s’y sentait parfaitement à l’aise, comme un poisson dans l’eau. A mi-chemin entre l’action et le fait de pouvoir aider les concitoyens de façon beaucoup plus calme, elle avait l’impression qu’elle avait fini par trouver véritablement sa place, loin de ses travaux d’écuyère qu’elle avait essuyés pendant toutes ces années. Les gens étaient plutôt sympathiques, l’ambiance était vraiment bonne. Elle avait trouvé ses cours de formations et des uniformes à sa taille depuis le temps, avec tout ce que Chris lui avait donné comme conseil. Tous les matins, elle commençait par faire le café à ses coéquipiers. C'était pas une boisson dont elle raffolait follement, il lui arrivait d’en boire lorsque la fatigue se faisait vraiment sentir. Le reste du temps, elle le faisait juste par plaisir pour ses collègues, la préposée au café du matin, pour que tout le monde commence la journée du bon pied avec cette drogue que tous les adultes de Storybrooke et plus généralement les adultes aimaient.

Elle s’était donc avancée d’un pas joyeux, comme tous les matins, vers le poste de police, le sourire fière. Oui, il n’y avait pas à dire, sa vie n’était pas parfaite, il y avait encore beaucoup de choses qui restait à régler comme la disparition de Buzz du jour au lendemain, mais au moins, elle avait trouvé une nouvelle raison de se lever tous les matins, elle aimait son boulot. Son regard avait été happé par la voiture de police taguée et elle avait continué à avancer vers le perron du bâtiment, les sourcils froncés. Le message était plutôt menaçant. Il ne faisait sans doute pas bon diriger les forces de l’ordre en cette période. Avec un maire incompétent qui n’en faisait qu’à sa tête la plupart du temps, il n’était sans doute pas très étonnant de voir la criminalité augmenter dans la ville. Elle avait même entendu qu’au niveau des docks, des petites mafias ou des petits gangs voyaient le jour mais jamais encore elle n’avait été en patrouille sur ce côté de la ville. Elle était encore, selon le jargon de la police, une “bleue” et les tâches auxquelles elle était encore affectée restaient dans la mesure de son poste.

Chris l’avait fait sortir de ses songes et elle avait sursauté en manquant de lui foncer dessus. Le shérif était apparu devant elle comme s’il s’était téléporté, pourtant, elle l’avait bien vu au loins observer également la voiture mais perdu dans ses songes, elle en avait perdue toute notion de distance. Lui serrant la main avec un sourire sympathique, elle l’avait salué :

- Bonjour chef !

Elle l’avait regardé surprise de sa proposition, remettant sa sacoche en cuir correctement sur son épaule :

- Euh... oui, avec plaisir. Je vous suis !

Elle était montée avec lui dans sa voiture, ne revenant pas du fait qu’il lui proposait une mission en duo. C’était sans doute la première qu’ils allaient réellement faire ensemble depuis son embauche et ses entraînements. Le regard toujours fixé sur la voiture taguée, elle l’avait vu disparaître petit à petit de son champ de vision tandis que Chris l’emmenait vers le Diner le plus proche. Tentant de faire la conversation pour éviter le silence gênant qui pouvait accompagner le ronronnement du moteur, elle précisa :

- Vous en avez beaucoup des menaces comme ça, chef ? Venir vous narguer juste devant le poste, c’est un peu... inquiétant, non ?

Ils venaient de se garer devant le Diner et la rouquine l’avait suivi à l’intérieur. Elle commanda un chocolat chaud tandis qu’il commandait son café et attendit patiemment qu’il lui parle de ce qu’il avait envie de lui parler, préférant tout de même préciser au passage :

- Je suis prête à faire des heures sup au besoin, je veux aider... si vous me pensez digne d’aller sur des affaires plus importantes, je n’hésiterai pas à m’en montrer digne.

Elle le fixa avec son air déterminé, certaine de ce qu’elle avançait.

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'Amour c'est plus sympa...
... avec des montagnes russes et de la Barbe à papa
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87316-en-avant-cowboy-yodelayheehoo#1242766

Contenu sponsorisé








Here come the men in black... ★Chris _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Here come the men in black... ★Chris





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ Poste de Police