MAGIC
LEAGUE

01.12.19
de Cyril


VALSE DE
L'HIVER

18.12.19
de Fanny





Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ MAGIC LEAGUE #6 Les ARENES du DERNIER MONDE !
☆ Evénement #116 - Une mission de CYRIL ☆


Partagez
 

 Christmas day, not your day Ft. Kai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aisha Androuze



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Aisha Androuze


╰☆╮ Avatar : Naomie Scott

Ѽ Conte(s) : Winxclub
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Layla d'Andros, fée des fluides

✓ Métier : Professeur de danse
Nous luttons ensemble pour l'amour et la magie ~

☞ Surnom : Ash' ; Wiwi depuis peu...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 621

Christmas day, not your day Ft. Kai _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 2 Déc 2019 - 23:30

Christmas day, not your day
C'est Noël !.


C'était tellement bête de ma part de me rendre au Centre Commercial le 24 décembre, au réveillon de Noël, lors des soldes, à 14h, en voiture… J'aurais pu venir plus tôt, en me téléportant et à des créneaux de travail qui empêchaient déjà une partie des Storybrookiens à faire le déplacement jusqu'ici. Chacun avait ses priorités et il se trouve que j'avais aussi les miennes… Les soldes. Elles arrivaient tard, cette année, mais au vu de la tonne de cadeaux que j'avais à acheter, ça devait valoir le coup d'attendre - même si ça signifiait subir la foule, la queue, le bruit… Ou tout simplement le shopping. Je ne préciserais jamais assez que je haïssais faire les magasins. Peut-être me serais-je pris au jeu si Stella était venue avec moi, seulement c'était principalement ses cadeaux que j'étais venue acheter. J'avais une liste des choses qu'elle souhaitait le plus et le Centre Commercial détenait justement certaines de ses boutiques préférées. Ça allait prendre du temps - beaucoup de temps - mais heureusement, j'en avais. J'étais arrivée en milieu d'après-midi de sorte à me laisser près de 5h pour compléter ma liste de courses, emballer les cadeaux, rentrer, me préparer et repartir fêter Noël avec les Winx. Mon premier Noël avec elles depuis notre perte de mémoire… J'avais si hâte. Une porte pour un nouveau départ semblait s'ouvrir à moi et je ne me gênais pas pour la passer. J'espérais que cette soirée, celle où nous nous retrouverions toutes ensembles comme par le passé, marque une véritable levée de malédiction qui - pour moi - avait gardé ses traces violettes. Je reprenais mes couleurs…

Après avoir attrapé un des seuls caddies qui restaient, je me dépêchais d'entrer dans l'enceinte du bâtiment, la liste de courses flottant devant moi pour ne pas perdre de temps entre les rayons. Plus vite je commençais, plus vite je sortais d'ici. Passant de vitrine en vitrine, je m'arrêtais - achetais - repartais. Ce n'était pas très compliqué, j'avais su faire un repérage l'une des rares fois où j'étais venue. Finalement, le vrai défi venait aux grandes surfaces, lorsqu'il fallait retrouver ce qu'on souhaitait parmi tout ce qui était proposé, à travers la foule, le bruit… les enfants. Ça risquait d'être long mais voyons le bon côté : j'étais une fée. À servirait une fée si elle n'utilisait pas la magie pour se sortir de problèmes ? Ma stratégie était de rester dans la grande allée, déviant les autres caddies, à la recherche du bon rayon correspondant à l'objet de ma liste. De là, je trouvais de loin le produit et d'un petit geste de main, je me chargeais de le faire voler jusqu'à moi. Un par un puis deux par deux, les éléments volaient derrière-moi avant de rentrer d'eux-mêmes dans le caddie. Un véritable gain de temps et puis, ça faisait rire les plus petits. Parfois, je faisais exprès d'allonger le trajet d'un produit pour qu'il vienne tourner autour d'un enfant avant de lui échapper des mains - de peu, comme toujours. C'était drôle. J'adorais l'esprit de Noël, l'événement où l'on se retrouve en famille pour dîner, rire, partager ces bons moments ensembles. Le Centre Commercial n'était que les coulisses de cette grande fête mais ici, déjà, nous en retrouvions les sourires, la joie, l'excitation et l'impatience du réveillon. Moi aussi, j'avais hâte…

M'attardant aux fruits de mer, je me rendais au bout d'une longue queue qui, je pensais, menait aux marchands. C'est avec nonchalance, rêveuse et déconcentrée, que j'avançais doucement à la vitesse de ceux qui étaient devant moi, en général des enfants, sans que je n'y prête une plus grande attention. C'est au bout de quelques minutes que je découvris qu'il y avait deux rangées… Et que je me trouvais dans la mauvaise. Arrivant à la fin de l'attente, je comprenais à la voix grave et complètement caricaturée qui enchainait les mêmes répliques à quelque mètres devant moi que j'étais en train de faire la queue pour rencontrer le Père Noël. Et avant de pouvoir quitter la fil, on me fit réaliser que c'était mon tour.

"Oh, oh, oh ! Lançait le vieil homme déguisé à la barbe blanche. Je n'ai pas l'habitude d'avoir des adultes mais c'est bien, c'est bien ! Il en faut ! Viens me dire ce que tu veux."

J'hochais la tête de droite à gauche, agitant vivement les mains pour signifier mon erreur d'un vague sourire gêné. Ce n'est pas comme si la file dans laquelle j'avais patienté pour rien me regardait.

"Non, je… je viens pas pour ça, désolée, je me suis simplement trompée -"


Un des lutins avait déjà pris de la marge pour m'agripper le bras et me guider jusqu'au siège de Père Noël. C'était trop aimable de sa part mais quiconque travaillait sous se costume me faisait bien comprendre que l'idée de me voir sur les genoux du Père Noël le ferait bien rire. Je recroise cette personne, je lui fais manger sa clochette.

"Viens, mon enfant ! Assieds-toi et dis-moi ce que tu veux pour Noël. Il n'est jamais trop tard pour changer d'avis, tu sais. Même le 24 décembre, les lutins sont là pour te faire plaisir."


C'est ce que je voyais, oui. Ce que je voyais également, c'était que les enfants me regardaient avec des étoiles dans les yeux. Une adulte se proposait pour aller voir le Père Noël, comment douter qu'il n'existe pas après ça ? Timidement, je grimpais une marche, puis deux, sans me résoudre à m'asseoir sur les genoux du personnage. Ce dernier le tapotait amicalement d'un sourire amusé. L'acteur devait rire, lui aussi, de la situation dans laquelle je me trouvais. Mais ça ne semblait pas être un rire moqueur... Disons qu'il avait l'esprit des fêtes.

"Ok... Me résolvais-je avec méfiance en me posant doucement - mais pas de tout mon poids - sur lui. Je... Je ne veux rien de spécial pour Noël, Père... Noël. Je souriais légèrement. Juste être avec mes amies, ça me suffit.

-Et tu as bien raison ! Rien n'est plus important que ceux qui te permettent le meilleur tout au long de l'année. Les amies sont des cadeaux, il ne faut jamais l'oublier."

Il avait raison. Et dans d'autres circonstances, j'aurais pu acquiescer avec joie mais je réalisais de plus en plus que je devenais vraiment trop grande pour faire la rencontre du Père Noël. Surtout quand je savais que c'était moi qui payait les cadeaux à la fin.
Me contentant de le remercier d'un sourire, je me redressais pour fuir la scène sur laquelle on m'avait mise, caddie à la main. C'est une fois seule - dans la foule - que je soufflais à nouveau et me laissait glisser par les roues de mon transport. La vraie queue qui menait au fruits de mers avaient doublé, désormais... Tant pis, je raillais ça de ma liste. De toute manière, en tant que princesse d'un royaume composé en grande partie d'eau, je ne me voyais pas acheter du poisson mais avais plutôt tendance à nager avec eux. Je fis sortir de ma poche ma liste qui s'en venait flotter au-dessus de mes yeux.

"Donc ça, on oublie... Il me reste donc ça, ça et..."

Sans avoir pu terminer ma phrase, je butais dans une dame qui me fixa instantanément avec un grand mépris. Mon sourire désolée ne suffit pas à la faire changer d'avis, elle m'en voulait et repartit la tête haute dans sa direction. Ce n'était pas très festif comme humeur... Abandonnant mon regard au décor, celui-ci se posa sur ce qui lui parut alors le plus familier. Je connaissais des gens à Storybrooke - plus qu'on ne pouvait le penser ces derniers temps. Cpendant, il y en avait toujours un qui marquait les esprits quand il le voulait et il semblait que cette personne expressément s'était aventurée dans le Centre Commercial le jour où l'on y trouvait le plus de monde. Quelle coïncidence ! Je n'y aurais vu aucun intérêt de sa part si ce n'était pour m'espionner, comme à son habitude. Chat Noir et moi nous étions promis de retourner ses crimes contre lui un jour car c'était là tout ce qu'il méritait. Je ne semblais même plus être la seule cible d'après ce que j'avais appris récemment. Alors, qui sait ce qu'il préparait ? Jusqu'où il pouvait aller ? De loin, n'importe qui pouvait jurer qu'il faisait ses courses comme Mr. tout le monde. Moi-même, j'aurais pu ne pas le reconnaître mais le sweat noir dont il relevait la capuche pour cacher son visage m'avait rappelé un soir, l'année dernière justement, où, haineuse - qui ne le serait pas ? - je l'avais cherché pour lui demander des explications. Forcément cette fois-là il a juste préférer fuir. C'est si simple de fuir comme bon nous semble, par contre quand il s'agit des autres, c'est une autre histoire. Ce ne sont plus les mêmes excuses... Ce n'était pas comme s'il m'en avait donné d'ailleurs.

Je ne pouvais pas arrêter de me dire qu'il faisait semblant, qu'il n'était pas là pour ses courses mais encore pour m'harceler comme il n'avait su faire que ça durant l'année. C'était Noël et il trouvait tout de même le moyen de gâcher l'événement. Haïssable au possible... Et en plus de ça, il voulait que je lui fasse croire que je ne l'avais pas vu et que je continue mon chemin comme si de rien n'était ?

À ma droite, comme si le destin m'y incitait, je trouvais un stock de ballons Reine des Neiges, gonflés et prêts à l'emploi. Déposant mon caddie près du stock - je savais que je n'irais pas loin avec - j'attrapai un ballon avant de me rendre dans le rayon dans lequel se trouvait Kai. On y retrouvait plutôt les alcools de tous les genres mais il fallait bien savoir ce qu'on voulait... Ça semblait être le cas. Je ne le voyais pas quitter des yeux les étiquettes des bouteilles lorsque je m'avançais à quelques mètres de distance. Seuls ses pas le guidaient à gauche ou à droite. Indifférente face à son comportement qui ne ressemblait à rien d'autre qu'à une pure mascarade, je me fixai au sol et préparais mon tir. Bien sûr, on se demande, et si la balle renversait une bouteille en verre ? C'est normal d'en avoir peur mais j'avais un minimum confiance en moi quand ça concernait le sport ou tout simplement, les lancées de ballons. J'avais une cible, je la touchais et la balle revenait vers moi. Ainsi, la balle tapa sur la tête du garçon pour rebondir jusqu'à moi. De là, je m'avançais jusqu'à lui - mais ce n'était pas pour lui demander comment il allait.

"Ce n'est pas crédible deux secondes, Kai. Lançais-je sèchement. Au lieu de boire, va te trouver une vie, bon sang ! T'as vraiment cru qu'avec un sweat j'allais pas de reconnaître ? Je te rappelle que je t'ai déjà vu avec, dans la même position, avec la -"

Même tête ? Oui, je confirmais, lorsqu'en me penchant dans sa direction je croisai son regard cerné et rougi. Si je ne l'avais pas connu autrement, j'aurais presque eu de la peine... Mais il m'avait déjà fait ce coup-là. Et je lui avais déjà posé la même question que je ne pus m'empêcher de poser aujourd'hui. Il n'avait pas répondu.

"Tu as pleuré ou je rêve ?"

Impossible, pour moi, que cette hypothèse puisse être confirmée. Je savais à qui je m'adressais en demandant cela ce qui perdait tout sens à ma phrase. C'était stupide que de penser qu'il pouvait avoir pleuré, qu'il pouvait avoir été humain... Pendant un temps ?

"Arrête ce jeu, tu veux ? Lançais-je à nouveau en le pointant du doigt. Je ne crois pas un seul instant qu'il puisse y avoir des sentiments en-dessous de ce sweat. Qu'est-ce que tu as dans la tête, encore ? Quoique ce soit, je te jure que je ne te laisserais pas faire... Un jour viendra où ce sera moi qui surveillera tes moindres faits et gestes. Et tu paieras la dette que tu dois...

(c) sweet.lips


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Winx. Ce dont vous rêvez devient réalité, c'est le pouvoir de Believix. Loin du mal, des ombres d'ici-bas, c'est notre lumière qui triomphera.
rainmaker
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72907-oui-je-suis-une-fee-l http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t72932-la-peur-et-la-soeur-du-courage-layla http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t73851-chrono-rp-aisha
 Page 1 sur 1

Christmas day, not your day Ft. Kai





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Centre Commercial