LA DERNIERE
SENTINELLE

15.01.20
de Nora


EVERYTHING
is AWESOME

31.01.20
de Anastasia


TOUT EN
D'OH

14.02.2020
de Regina



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 
-42%
Le deal à ne pas rater :
PANDA Lit enfant cabane brut – Bois pin massif naturel – ...
129.99 € 225 €
Voir le deal


٩(͡๏̯͡๏)۶ EVERYTHING IS AWESOME
☆ Evénement #119 - Une mission de ANYA ☆


Partagez
 

 On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Evangeline Dreamword



« Who cares ? I'm awesome »


Evangeline Dreamword


╰☆╮ Avatar : Willa Holland

Ѽ Conte(s) : La princesse et la grenouille, Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Evangeline, l'Etoile des voeux

✓ Métier : Etudiante en droit
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Dpyg

☞ Surnom : Mel, Stella, Shé, Eva, ...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 201

On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 _


Actuellement dans : « Who cares ? I'm awesome »


________________________________________ Dim 26 Jan - 15:53

On offre des cadeaux à Noël ?

Elle avait bien conscience que son comportement ne laissait pas à penser qu’elle serait très tolérante envers la promo d’Adriel -elle ne l’était d’ailleurs pas beaucoup. Pour autant, elle ne les aurait pas frappés juste pour se défouler et elle était un peu déçue de constater qu’Adriel avait pu le penser. « Au moins ils devraient savoir à quoi s’attendre à l’avenir. » C’était sûr que le pauvre type qui avait croisé sa route un peu plus tôt n’oserait pas revenir lui causer du tord de si tôt. Pour autant, les nouvelles sont vites et même si Evangeline n’en était pas inquiétée, elle reconnaissait que les chances qu’il revienne avec des amis restaient importantes…Qu’importe, ils ne se ridiculiseraient que davantage. Le seul ennui dans cette histoire était qu’Adriel pourrait s’en sentir coupable…Encre que. L’étoile pourrait ainsi lui demander de se faire pardonner une nouvelle fois, ce qui devenait une habitude loin d’être désagréable. Après le chocolat, elle venait d’ailleurs de gagner un diner et sourit à cette idée. Rarement elle avait connu compagnie si distrayante. C’était agréable d’être capable de s’amuser avec quelqu’un qui rentrait dans son jeu, pour une fois.

Tout naturellement l’idée de le raccompagné était venu sur le tapis. Non seulement parce qu’elle s’inquiétait de ce que qui aurait pu lui arriver en chemin, mais également parce que, il fallait bien le reconnaitre, Adriel n’était pas la pire compagnie qui soit…Lorsqu’il ne la jetait pas dans une flaque d’eau. Elle songeait peut-être à ça lorsqu’elle avait énoncé qu’il était un aimant à problème, pour autant ce n’était pas un reproche et elle sourit de toute ses dents, l’air faussement innocente, lorsqu’il prit la parole. « Si tu parles encore de cette flaque d’eau, j’ai déjà dit que j’étais désolé. » « Mais oui mais oui… » Lâche-t-elle en balayant sa phrase d’un geste de la main. Il s’était excusé, lui avait offert un chocolat chaud et elle était repartie avec une veste de mauvais gout. Pour ça ils étaient quittes…Pour la suite, c’était une autre question.

Puisqu’il avait trouvé le moyen de la taquiner sur le fait qu’elle le raccompagne, comme à son habitude elle était entrée dans son jeu en en rajoutant toujours plus. Elle pensait bien que sa remarque était avec belle et inattendue pour qu’il ne trouve quoi y répondre et pourtant, une fois encore il y était arrivé. « Tu sais que tu ferais presque peur comme ça ? Mais avons-le de suite, les chances que la stalkeuse tombe chez le manipulateur qui la gardera enfermée ? » Malgré elle, Eva éclate de rire. « Tu peux essayer de me garder enfermée ! Tu en auras marre de moi et tu finiras par me payer pour que je m’en aille ! Il ne faudra pas te plaindre quand ça arrivera parce que mes tarifs sont chers, crois-moi ! » Eh bien après tout il l’avait cherché n’est-ce pas ? Elle n’était en réalité pas bien difficile à vivre…A moins de décider de l’être, auquel cas on ne pouvait pas trouver plus insupportable.

Voudrait-il vraiment se débarrasser d’elle, sachant que lui-même n’était pas le plus normal des hommes ? La questionnant sur les choses étranges qui avaient pu lui arriver n’était qu’une preuve de plus qu’il était le truc le plus bizarre qui soit arrivé dans sa vie récemment. Elle ne s’était d’ailleurs pas gênée pour lui en faire la remarque. « Et j’en suis désolé. » « Eh bien tu peux l’être ! » Répond l’étoile d’un fond faussement hautain avant de reprendre en répondant à sa question bien plus sérieusement cette fois. Elle avait eu la grippe mais ce n’était rien de vraiment incroyable après ce qui lui était arrivé. D’ailleurs, elle en avait profité pour gratter une nouvelle fois que le brun fasse quelque chose pour elle en retour. Ne le lui devait-il pas au moins ça ? « Devrais-je me faire pardonner à chaque fois qu’il se passe quelque chose ? » « Bien sûr. Pourquoi pas ? » Demande-t-elle le plus naturellement du monde, comme si c’était une évidence finalement. N’était-ce pas jusque là la base de leur relation, ce grand n’importe quoi qui n’a pas de sens ?

C’était étrange, pour elle, qu’il lui pose ce genre de question. Et comme elle avait toujours tendance à parler avant de réfléchir elle lui avait demandé pourquoi une telle question. « J’avais passé une période de merde, je me demandais si a avait été aussi ton cas ! Regarde on est si proche que tu veux t’inviter chez moi, on était peut-être connecté ! » A la tronche blasée qu’elle lui tire il devrait comprendre tout de suite qu’elle n’est pas vraiment satisfaite de la réponse. « T’as passé une période de merde alors t’espérais que moi aussi ? » Traduit comme ça, ça faisait de lui quelqu’un de vraiment pas cool. Pourtant elle n’était pas vraiment du genre à s’offusquer de ce genre de choses. « Ceci dit, il semble que tu ais passé aussi un mauvais moment, c’est peut-être le cas. » Elle grimace. « Qui voudrait être connecté à toi ? Dis pas n’importe quoi ! » Affectueusement elle frappe son épaule. Il est tellement mou qu’elle a l’impression d’avoir un gamin de trois ans avec elle. Elle ne sait même pas si Gajeel pourrait faire quelque chose de son cas…Mais ça vaut le coup de l’y trainer ne serait-ce que pour le voir à côté de l’ami de son frère !

Ils arrivent finalement dans un quartier calme et s’arrêtent devant une petite maison modeste mais visiblement bien entretenue. Adriel s’avance vers la porte et, mains dans les poches de sa veste, Eva était simplement sur le point de faire demi-tour pour reprendre sa route lorsqu’il lui proposa d’entrer. « Je sais qu’on en rigolait tout à l’heure mais … tu veux entrer ? Après tout, je te dois encore de quoi m’excuser. » Elle le regarde en clignant des yeux, un peu surprise. « Quoi, tu dois pas préparer Noël avec ta famille ? » C’était sans doute ce que toutes les familles de la ville ou presque devaient faire en ce moment même. « Je suppose que je peux rester un peu…Puisque visiblement tu ne peux plus te passer de moi ! » Déclare-t-elle en revenant à côté de lui. Elle se penche vers son oreille et murmure doucement, comme si elle lui confiait un secret. « Mais ce n’est pas trop tôt pour me présenter à tes parents ? » La malice brille dans ses yeux alors que son sourire montre qu’elle n’a qu’une envie : éclater de rire.



Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Avajee10

This is Weird Love:
 

Adriel Langton



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adriel Langton


╰☆╮ Avatar : Matthew Daddario

Ѽ Conte(s) : Ouran High School
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Belzenef

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 34
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 31 Jan - 22:18

On offre des cadeaux à Noël ?

Leur rencontre restera certainement un sujet récurrent à l’avenir, pas tant dans la certaine alchimie qui les a rapidement liés mais plutôt dans les faits malheureux s’y rapportant. Cette flaque d’eau resterait longtemps dans les mémoires, il en était persuadé et quand bien même il s’était déjà excusé, elle semblait n’en avoir que faire, agitant la main dans un mais oui significatif. Quoi qu’il puisse en dire, il aimait bien sa compagnie et l’embêter un passe-temps merveilleux qui n’était que réciproque. Et il ne finirait pas serial killer n’est-ce pas ? Même s’il avait insinué le contraire en rigolant, répartie douteuse d’ailleurs à laquelle elle n’avait pu qu’éclater de rire. « Tu peux essayer de me garder enfermée ! Tu en auras marre de moi et tu finiras par me payer pour que je m’en aille ! Il ne faudra pas te plaindre quand ça arrivera parce que mes tarifs sont chers, crois-moi ! » Et on en revenait toujours là ! Il aurait dû s’en douter. « Oh ? Tu sais, je ne vais pas souvent à la cave, ca devrait prendre un certain temps alors ! » Un sourire en coin pour la narguer un peu et il ne pouvait que continuer sur sa lancée dont l’atmosphère changea de tout au tout ! « De toute manière, il est hors de question que je te paie. A croire que tout est sujet pour que je t’offre quelque chose ! Mais qu’est devenu ce monde ? Où est passé mon argent ? » Se lança-il dans une tirade dramatique, main sur le cœur, qui lui donnait envie d’exploser de rire. Ceci n’avait aucun sens mais il se plaisait à l’apprécier plus que tout.

Adriel était bizarre il le savait et était quelque peu désolé qu’il soit la chose la plus étrange que la demoiselle ait eut dans sa vie. « Eh bien tu peux l’être ! » Il sourit, secouant la tête comme pour chasser ses bêtises. C’était un vrai bonheur d’être avec une demoiselle aussi charmante et même si lui était bien conscient de son petit manège, les maigres passants qu’ils avaient pu croiser devaient être outrés à les entendre de la sorte. Ils pourraient jouer leur petit jeu devant une foule une fois pour voir … Il ne doutait pas que ce serait intéressant ! Mais en attendant, il était parti pour se faire pardonner un nombre incalculable de fois. « Bien sûr. Pourquoi pas ? » Il leva les yeux au ciel, incompris. « Avoue, tu voudrais une licorne avec ca ? » Quitte à rester dans l’absurde, il pouvait s’en donner à cœur joie.

A lui demander comment s’était déroulé sa période de malédiction, Adriel avait eu une réponse bien méritée. « T’as passé une période de merde alors t’espérais que moi aussi ? » Si seulement c’était si simple que ca … Sa vie entière était maudite. Elle le saura certainement, un jour. Pour l’instant, ils étaient « connectés » comme il le disait si bien ou tout du moins, ils l’avaient été malencontreusement ce jour-là, elle grimace. « Qui voudrait être connecté à toi ? Dis pas n’importe quoi ! » Il commence à rire et elle lui donne une tape affectueuse sur l’épaule le laissant se plaindre, par principe. Comme s’il avait réellement eu mal, il avait connu bien pire, mais c’était amusant tout de même. « Sois pas timide, je sais déjà que tu adores ma compagnie ! » Vantard ? Peut-être un peu mais il y croyait réellement. Adriel pouvait être mignon par moment et il n’allait pas arranger son cas.

Si se faire raccompagner était déjà un fait étrange en soi, il n’était pas en reste alors qu’il lui proposait de rentrer dans sa maison. Evangeline semble surprise mais le chat lui, se veut accueillant. « Quoi, tu dois pas préparer Noël avec ta famille ? » Il lui sourit doucement alors qu’elle s’inquiète pour le sujet. C’était le cadet de ses soucis, il devait bien l’avouer. « L’un n’empêche pas l’autre, princesse. » Elle franchit la distance qui les sépare pour le rejoindre devant la porte. « Je suppose que je peux rester un peu…Puisque visiblement tu ne peux plus te passer de moi ! » La nouvelle le ravi certainement bien plus qu’il ne l’aurait imaginé et davantage qu’il ne l’avouera jamais. Il ne se souvient plus de la dernière fois où un ami a passé la porte de sa maison et pour cette raison, cela lui fait d’autant plus plaisir que la demoiselle accepte. « J’avoue, je m’ennuierais sans toi ! Mais je sais que c’est réciproque. » Acheva-t-il, un clin d’œil dans sa direction avant qu’elle ne se mette à murmurer. « Mais ce n’est pas trop tôt pour me présenter à tes parents ? »

Certainement pour la première fois, Adriel la fixa quelques secondes l’air bête. Elle l’avait bien eu sur ce coup et il devait reconnaître qu’elle se défendait vraiment pas mal. Alors, la surprise passée, il lui répondit du même ton. « Voyons, je suis sûr qu’ils vont t’adorer ! » Et même s’il le disait pour la plaisanterie, il était certain que ce serait le cas, Eva était quelqu’un de bien. « Plus sérieusement, y’a personne à la maison pour le moment. Ils sont encore au boulot tous les deux, tu peux rentrer tranquille. » Sa façon à lui de la rassurer mais en avait-elle vraiment besoin ? La réponse ne lui apparaissait pas clairement mais au moins, lui était honnête envers lui-même. Ainsi, clef dans la porte, il finit par ouvrir celle-ci et inviter la demoiselle à entrer à sa suite.

Le hall d’entrée donnait directement sur le salon dans lequel il l’invita à patienter alors qu’il se rendait dans la cuisine non sans un mot à son attention. « Un chocolat chaud ca t’irait ? » L’idée lui plaisait bien et puis il ne pouvait oublier que c’est ce qu’elle avait pris sur son compte il y a quelque temps de ca. Il était au moins sûr qu’elle apprécierait l’idée et c’est ainsi qu’il revint peu de temps après, deux tasses fumantes à la main qu’il déposa sur la table basse. « Bienvenue chez moi ? » Et ce n’était pas peu dire.

Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Evadri10

Evangeline Dreamword



« Who cares ? I'm awesome »


Evangeline Dreamword


╰☆╮ Avatar : Willa Holland

Ѽ Conte(s) : La princesse et la grenouille, Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Evangeline, l'Etoile des voeux

✓ Métier : Etudiante en droit
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Dpyg

☞ Surnom : Mel, Stella, Shé, Eva, ...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 201

On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 _


Actuellement dans : « Who cares ? I'm awesome »


________________________________________ Dim 2 Fév - 20:52

On offre des cadeaux à Noël ?

Bien étrange était cette conversation qui avait fini par tourner autour de la…séquestration, et ce le plus naturellement du monde. Mais à quel moment deux ados normaux auraient pu en arriver là ? La réponse en était toute évidente…ils n’était pas normaux. Ni l’un ni l’autre. Elle était persuadée qu’il ne la supporterait pas bien longtemps s’il l’enfermait dans la cave mais comme il le disait si bien, encore fallait-il pour ça qu’il y descende. « Oh ? Tu sais, je ne vais pas souvent à la cave, ça devrait prendre un certain temps alors ! » Elle grimace à son sourire en coin alors qu’il reprend la plus naturellement du monde. « De toute manière, il est hors de question que je te paie. A croire que tout est sujet pour que je t’offre quelque chose ! Mais qu’est devenu ce monde ? Où est passé mon argent ? » Contrairement à lui, elle ne se retient même pas d’éclater de rire. « Mieux vaut me le donner que de te le faire voler par des gens de ta promo qui, en plus, te tabassent, non ? » C’était un argument et sans aucun doute il devait préférer cette option à l’autre. Mieux valait payer pour sa sécurité que de perdre son argent en se faisant tabasser dans une ruelle sombre, assurément. Dans le fond, elle le taquinait, mais elle n’aurait jamais eu l’idée d’accepter son argent.

C’était amusant de lui dire qu’il avait à se faire pardonner pour le moindre de ses faits et gestes, peut-être simplement parce qu’il entrait dans le jeu sans trop râler. Pouvait-on blâmer l’étoile alors qu’il lui demandait presque à ce qu’elle continu à se comporter avec lui de la sorte ? « Avoue, tu voudrais une licorne avec ça ? » Elle grimace. « Les licornes c’est surfait. T’aurais pas un griffon plutôt ? » En tant qu’ancienne guerrière, elle trouvait bien plus d’utilité en un animal un peu plus féroce et avec un peu plus de caractère que la sale bête qui n’est là que pour faire rêver les enfants. Et sous quel prétexte, d’ailleurs ? Prenez donc des chevaux et collez-leur une corne sur le front si ça vous fait plaisir, ils n’ont rien à envier aux licornes, ces braves bêtes !

L’idée d’être connectée à lui était une idée des plus stupide. Evangeline n’était connectée à personne. Et si elle devait l’être, elle le serait aux gardiens, ou à cette luciole qui avait vu en elle…Elle ne savait pas trop quoi, d’ailleurs. Mais Adriel ? Qui était-il ? Dans le fond elle n’en savait rien…Et s’ils avaient vraiment un lien qu’ils ignoraient tous les deux ? Ca serait carrément flippant, en fait. « Sois pas timide, je sais déjà que tu adores ma compagnie ! » « Je crois que toi et moi n’avons pas la même définition du verbe « adorer » ! » Le taquine l’étoile avec un sourire. En réalité oui elle aime sa compagnie. Mais le reconnaitre, d’autant plus devant lui ? Nope, impossible ! Elle ne lui ferait pas ce plaisir de si tôt !

Elle ne s’était absolument pas attendue à ce qu’il lui propose d’entrer chez lui. Finalement, même s’ils s’entendaient comme s’ils se connaissaient depuis toujours, ils ne se connaissaient pas depuis si longtemps que ça et c’en était un peu déroutant. D’autant plus que noël était proche et que les gens avaient tendance à vouloir passer ce genre de moments en famille. « L’un n’empêche pas l’autre, princesse. » Puisqu’il voulait tant que ça passer du temps avec elle, elle pouvait bien rester un peu. « J’avoue, je m’ennuierais sans toi ! Mais je sais que c’est réciproque. » Elle hausse un sourcil au clin d’œil qu’il lui adresse. « Quel vantard ! » Commente l’étoile. Avez-vous remarqué qu’elle n’avait donc pas nié ce qu’il venait de dire ?

La suite lui était venue tout naturellement, n’était-il pas trop tôt dans leur relation pour qu’il la présente à ses parents ? La remarque fait mouche car il la fixe quelques secondes sans savoir quoi répondre, ce qui fait sourire l’étoile de toutes ses dents. « Voyons, je suis sûr qu’ils vont t’adorer ! » Elle hausse les épaules. « Bien entendu. Les parents m’adorent toujours ! » …Sans doute. Elle n’avait jamais fait ce genre d’expérience en réalité. « Plus sérieusement, y’a personne à la maison pour le moment. Ils sont encore au boulot tous les deux, tu peux rentrer tranquille. » « Quel soulagement ! Ce ne sont donc pas encore des présentations officielles ! » Ricane Eva. Il ouvre la porte d’une maison donc vide et elle entre à sa suite.

La maison est sans prétentions, mais une véritable chaleur s’en dégage. « Un chocolat chaud ca t’irait ? » Elle pose théâtralement une main sur son cœur. « Oh, ma boisson préférée ! Me sortirais-tu le grand jeu ? » Alors qu’il disparait dans une autre pièce, Eva regarde les photos qui décorent le salon et sourit devant un Adriel enfant qui semble si innocent. Il revient avec deux tasses qu’il dépose sur la table basse. « Bienvenue chez moi ? » Elle s’installe dans un fauteuil et attrape sa tasse. « J’aime beaucoup la décoration d’ici. Il y a de très belles photos de toi enfant ! » Elle le dit sur le ton de la plaisanterie mais cela n’en reste pas moins vrai. « Ça ne veut pas dire que j’accepterai cette déco dans notre future demeure, que ce soit bien clair entre nous ! » Ajoute-t-elle, taquine.



Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Avajee10

This is Weird Love:
 

Adriel Langton



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adriel Langton


╰☆╮ Avatar : Matthew Daddario

Ѽ Conte(s) : Ouran High School
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Belzenef

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 34
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 6 Fév - 20:12

On offre des cadeaux à Noël ?

« Mieux vaut me le donner que de te le faire voler par des gens de ta promo qui, en plus, te tabassent, non ? » A ces mots, Adriel ricane alors qu’il imagine sans peine la scène. Rien de bien compliqué en soit alors qu’il avait déjà connu cette situation étant plus jeune, une mauvaise période d’ailleurs à laquelle il préférait ne pas trop penser. Que pouvait-il bien répondre à ca ? Bien sûr qu’il aimerait que son argent reste dans sa poche, mais ce serait trop simple dit comme ca.

Bien parti dans les conneries qui régissait très certainement leur étrange relation, il devait visiblement se faire pardonner pour des prétextes quelconques, au fond, cela l’amusait plus qu’il ne le dirait. Voudrait-elle seulement une licorne avec tout ca en guise de dédommagement ? Elle ne semblait pas de cet avis. « Les licornes c’est surfait. T’aurais pas un griffon plutôt ? » Il s’esclaffe alors qu’un animal imaginaire en remplace bientôt un autre sur un trône qui semblait bien peu stable. Une créature mythologique, une tête d’aigle sur un corps de lion … pour lui la licorne était bien plus sympathique mais bon avait-il vraiment son mot à dire sur cette histoire ? Visiblement ce n’était pas le cas. « Un griffon ? Rien que ca ? Je craints que ce ne soit compliqué tu sais ? » Ils avaient beau se connaître depuis peu, le dialogue était tellement facile entre eux que c’en était même effrayant à bien des égards.

D’ailleurs, il avait énoncé la possibilité d’être lié et même s’ils l’avaient réellement été d’une certaine façon, ce n’était pas un fait à avouer ouvertement. Je t’ai maudite le jour où on s’est rencontré ! Vraiment, ca ne passerait pas ! Un jour peut-être, mais certainement pas maintenant après tout, il était assez bizarre comme ca pour elle. Par contre, il était persuadé qu’elle adorait sa compagnie. « Je crois que toi et moi n’avons pas la même définition du verbe « adorer » ! » Pousserait-il le vice jusqu’à détourner ce verbe pour aller encore plus loin dans son argumentaire ? Bien sûr que oui ! « Tu as raison … le verbe le plus adapté serait certainement plus fort que ca. désirer peut-être ? » Il faisait le beau et il était fier de ses conneries, Adriel était certainement bizarre à bien y réfléchir.

Devant sa porte, il s’arrête avant de lui proposer d’entrer alors qu’elle plaisante sur le fait d’être présentée à ses parents, si tel était le cas, ils l’adoreraient et elle était bien de cet avis, étrangement. Il ne répond pas à son égo mais lui annonce tout de même qu’il n’y a personne à l’intérieur et de lui proposer un chocolat chaud une fois à l’intérieur. « Oh, ma boisson préférée ! Me sortirais-tu le grand jeu ? » elle se veut théatrâle et il est simplement amusé de cette situation qui dure entre eux. Alors, un petit sourire en coin qui voulait dire tout et rien à la fois, il lui répondit avant de disparaître dans la cuisine. « Si on était à la saint valentin, peut-être ».

Lorsqu’ils revient, c’est 2 tasses en mains qu’ils déposent alors qu’elle attaque. « J’aime beaucoup la décoration d’ici. Il y a de très belles photos de toi enfant ! » Des photos de lui, il y en avait effectivement beaucoup, peut-être même trop ? Il ne savait pas vraiment comment se portait les autres foyers et avait toujours considéré cela comme normal, peut-être se trompait-il ? Mais à son humble avis, il n’y en avait pas tant que ca mais sur chacune d’elle, il était adorable ! « Oui je sais, j’étais terriblement mignon. Je le suis encore plus maintenant mais, ca ne rend pas pareil » Vantard et désespérant, toujours une pièce à mettre au trou pourtant, il n’avait pas tout à fait tort sur le sujet ; les enfants étaient toujours mignons. Il s’installe dans le fauteuil face à elle, la laissant reprendre. « Ça ne veut pas dire que j’accepterai cette déco dans notre future demeure, que ce soit bien clair entre nous ! » « Oh, tu préféreras les photos de notre chien ? » Ou de leurs chats ? Adriel ne savait plus quel animal avoir pour vivre heureux mais sa photo sur la cheminée serait décorative ! Il plaisante autant qu’elle alors qu’il ajoute à son tour. « Pitié, pas de photos sur nos murs. » Il se ravise, préférant la simplicité au reste, après tout quitte inventer une maison avec une hypothétique relation autant être un minimum sincère, parfois. Et à ces mots, il boit une gorgée de chocolat, confortablement installé. Il n’y avait pas à dire, avoir un ami à la maison était vraiment plaisant.

Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Evadri10

Evangeline Dreamword



« Who cares ? I'm awesome »


Evangeline Dreamword


╰☆╮ Avatar : Willa Holland

Ѽ Conte(s) : La princesse et la grenouille, Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Evangeline, l'Etoile des voeux

✓ Métier : Etudiante en droit
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Dpyg

☞ Surnom : Mel, Stella, Shé, Eva, ...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 201

On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 _


Actuellement dans : « Who cares ? I'm awesome »


________________________________________ Sam 8 Fév - 19:38

On offre des cadeaux à Noël ?

Elle s’étonnait elle-même à se faire la réflexion de combien elle pouvait apprécier Adriel, ce camarade de fac qu’elle ne connaissait pourtant pas tant que ça. Habituellement elle se fichait bien du sort des autres. A quoi bon alors que les gens se fichent eux même de leur sort et de celui de ceux qui les entourent ? Avec lui c’était différent. Il ne semblait pas s’en ficher mais plutôt avoir accepter une fatalité à laquelle il ne pouvait rien…Manque de bol pour la fatalité, Eva, elle, y pouvait quelque chose. Et elle avait déjà quelques idées dans le coin de sa tête pour qu’il apprenne à insulter la fatalité lui-même, la prochaine fois. Elle ne serait pas toujours là après tout.

Elle aimait ces conversations et ces sujets absurdes qu’elle pouvait aborder avec lui avec le plus grand sérieux du monde. Qui d’autre que lui pouvait lui parler ainsi de licorne en guise de remerciements ? Comme l’objectif était de toujours rebondir sur quelque chose, comme s’ils étaient tous les deux en plein entrainement d’improvisation, elle avait tourner la conversation vers les griffons -animal bien plus noble à ses yeux que les licornes. « Un griffon ? Rien que ca ? Je craints que ce ne soit compliqué tu sais ? » « Plus compliqué qu’une licorne, tu crois ? » Demande la demoiselle dans une pointe d’innocence, moue boudeuse, comme une enfant à qui on refuse un paquet de bonbons. Elle surjoue peut-être un peu, mais pour une fois au moins elle ne se moque pas de lui. C’est une question sérieuse. Enfin…Aussi sérieuse qu’elle peut l’être dans ce contexte précis.

Elle n’avait pourtant pas bien besoin d’être gentille avec lui pour que le jeune homme se lance des fleurs à lui-même de temps en temps. Était-il vraiment persuadée qu’elle pouvait aimer sa compagnie à ce point ? Décidément, ils n’avaient tous les deux sans doute pas les mêmes dictionnaires chez eux. « Tu as raison … le verbe le plus adapté serait certainement plus fort que ca. désirer peut-être ? » En guise de réponse la plus claire possible, la brune grimace longuement avant de reprendre la parole. « Tu n’as pas tant d’importance à mes yeux. Désolée mais je ne désire la présence que d’une personne à mes côtés et ce n’est pas toi ! » Lâche-t-elle en levant les yeux au ciel, avant de poursuivre. « C’est mon griffon. Celui que tu me dois. » S’il fallait reconnaitre une chose sur laquelle les deux devaient s’entendre, en revanche, c’était bien sur leurs conneries respectives qui étaient chacune du niveau de l’autre.

Elle avait accepté d’entrer un peu chez lui. Après tout qu’avait-elle chez elle qui pourrait faire qu’elle veuille rentrer au plut tôt ? Absolument rien. Elle devait d’ailleurs se trouver un appartement, mais en pauvre étudiante qu’elle était, c’était compliqué en étant seule. Et l’idée de prendre une collocation posait un sérieux problème : celui qu’il fallait trouver quelqu’un avec qui on pouvait supporter vivre ! Il lui propose un chocolat chaud et, une nouvelle fois, elle surjoue le fait qu’il lui joue le grand jeu. « Si on était à la saint valentin, peut-être » « Tu ne devrais pas prendre mon amour pour acquis et ne me faire plaisir que le jour de la saint valentin ! Sinon je pourrais très bien m’enfuir avec ton meilleur ami ! » Ricane la brune, avant de réaliser qu’elle sait pas grand-chose sur lui dans le fond. « C’est qui, d’ailleurs ? Que je sache dans quoi je m’embarque, là. » Elle en rigole bien sûr, mais la situation serait tout sauf amusante…Tout comme l’évocation de leur hypothétique divorce cela dit.

Elle tourne ça en dérision, mais elle aime vraiment la décoration qu’il peut y avoir chez lui. On sent que le lieu est chaleureux dès qu’on y entre. C’est sans doute un foyer où il fait bon vivre et elle l’envie un peu pour ça. « Oui je sais, j’étais terriblement mignon. Je le suis encore plus maintenant mais, ça ne rend pas pareil » « Et la modestie, sur place ou à emporter ? » Demande-t-elle avec un léger sourire en coin. Il s’installe dans le fauteuil face à elle et elle se penche légèrement vers lui pour le regarder de plus près. « Désolée, mais tu étais plus mignon quand tu étais petit. » Elle grimace légèrement, avant de repartir sur la déco de leur futur chez eux imaginaire. « Oh, tu préféreras les photos de notre chien ? » « Plutôt que des photos de toi ? Assurément. Notre chien est bien plus mignon que toi ! » Vraiment cette conversation n’avait aucun sens et pourtant ils en rajoutaient toujours une couche l’un et l’autre. A croire qu’ils allaient vraiment finir par se tracer une vie fictive ensemble, à force d’en rire. « Pitié, pas de photos sur nos murs. » Elle hausse les épaules. « Si tu veux, mais pourquoi pas ? » Demande-t-elle en avalant une gorgée de chocolat chaud. Cette proximité est bien étrange pour elle, parce qu’elle n’est pas habituée à se lier tant aux gens. Encore moins aussi vite.


Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Avajee10

This is Weird Love:
 

Adriel Langton



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adriel Langton


╰☆╮ Avatar : Matthew Daddario

Ѽ Conte(s) : Ouran High School
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Belzenef

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 34
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 10 Fév - 21:45

On offre des cadeaux à Noël ?

Parfois, Adriel se demandait s’ils n’étaient pas réellement deux enfants en pleine dispute pour savoir qui aurait le dernier mot qui rendrait toujours leur conversation un peu plus bizarre à chaque échange. C’était peut-être le cas après tout, deux grands enfants. Après tout, il pouvait très bien se considérer comme tel lorsque l’on comparait ses années humaines à ses années de poupée chat … Il y avait comme un gouffre entre les deux mais il devait bien dire que c’était la première fois qu’il ne regrettait pas être arrivé à StoryBrooke. Il ne l’avouerait pas ouvertement, mais sa rencontre avec Eva était pour lui autant bizarre que salvatrice à bien des niveaux. S’il était étrange, elle l’était au moins autant que lui la preuve en était encore une fois. « Plus compliqué qu’une licorne, tu crois ? » Comme si trouver un griffon était plus compliqué à trouver qu’une licorne … la réponse était naturellement positive pour tout le monde, mais certainement pas pour eux. « Disons que je ne suis pas vraiment certain que nous en ayons dans les parages, je mènerais l’enquête ! » Il paraissait tellement sûr de lui pour combler cette soi-disant demande d’enfant quelque peu boudeuse. Vraiment, parler avec elle était d’une facilité déconcertante.

Une chose en entraînant une autre, leur compagnie respective était arrivée sur le tapis et alors qu’il lui avait affirmer qu’elle devait plutôt désirer sa compagnie, la demoiselle avait trouvé une nouvelle parade. « Tu n’as pas tant d’importance à mes yeux. Désolée mais je ne désire la présence que d’une personne à mes côtés et ce n’est pas toi ! » Le chat fit mine d’être vexé, une main sur le cœur, près à verser une larme imaginaire alors qu’elle lève les yeux au ciel. « C’est mon griffon. Celui que tu me dois. » Essuyant la larme qui ne coulerait jamais, Adriel lui répondit. « Moi qui pensais que je valais plus que ca, tu m’en vois déçu. » Il secoue la tête un instant, main toujours sur le cœur pour appuyer ses propos et sa détresse de bas-à-sable avant de poursuivre. « Je vois que je suis donc dans l’obligation de te trouver un griffon … Cela risque de prendre du temps tu m’excuseras d’avance. » Bien entendu, ils étaient tous deux d’accord sur le fait que cela n’en restait pas moins une créature mythologique cependant, il avait bien sa petite idée pour la prendre au mot. Comme il le disait, cela prendrait un peu de temps mais à la fin, elle l’aurait.

Toute cette conversation les avait menés jusque chez lui où, après avoir invité Evangeline à entrer, l’absurde continuait son chemin. « Tu ne devrais pas prendre mon amour pour acquis et ne me faire plaisir que le jour de la saint valentin ! Sinon je pourrais très bien m’enfuir avec ton meilleur ami ! » S’il était entrain de boire, le jeune homme aurait certainement recraché le contenu droit devant lui la chance pour lui, ou pour elle, il allait seulement préparer le tout. Le laissant simplement pouffer à cette nouvelle remarque, elle ajoute à ses propos, peu sérieuse. « C’est qui, d’ailleurs ? Que je sache dans quoi je m’embarque, là. » De la cuisine, il ne peut qu’hausser la voix pour lui répondre de la façon la plus naturelle qui soit. « Je n’en ai pas, ca doit simplifier les choses ! Au moins, je serais rassurée que tu ne repartes pas avec lui quand nous serons devant l’autel. » Il le dit avec une pointe d’humour cependant, la situation est telle qu’elle est. Il n’a pas de meilleur ami et d’ailleurs, les amis ne sont pas ce qui se bouscule le plus à sa porte.

Au moins, il y avait ses parents qui l’avaient toujours soutenu et accroché quantité de photos de lui au mur. Il ne pouvait les blâmer, il avait toujours été mignon venait-il de lâcher à la demoiselle. « Et la modestie, sur place ou à emporter ? » La modestie ? Surfait voyons. « A emporter bien sûr, que serais-je sans ? » Et avec cela, il ne passerait plus les portes. D’ailleurs elle n’était pas d’accord avec lui ou tout du moins, pas tout à fait. « Désolée, mais tu étais plus mignon quand tu étais petit. » Elle grimace et il sourit, elle venait de lui donner une perche magnifique, et le mot était faible. « Alors tu ne nies pas, je me sens comblé. » lui annonce-t-il en posant son menton dans sa main, le regard charmeur.

Rapidement, la déco de leur non-habitation commune revient sur le tapis et avec elle, une nouvelle remarque. « Plutôt que des photos de toi ? Assurément. Notre chien est bien plus mignon que toi ! » Comme si cela pouvait réellement l’arrêter. Alexander serait assurément heureux d’avoir son portrait sur le mur comme membre à part entière de leur famille. « Je te l’accorde, il est adorable. Nous ferons une concession, une photo de famille avec lui quant dis-tu ? » Quand bien même il n’était pas disposé à avoir des photos partout. « Si tu veux, mais pourquoi pas ? » pourquoi n’en souhaitait-il pas en réalité, il y avait plusieurs raisons à ca mais il ne les exposerait pas toutes. Se concentrer sur le principal lui semblait plus judicieux. « Disons que tous ces cadres, ont tendance à m’oppresser un peu. Pour ca que je ferais une concession pour notre photo de famille. » Toute sa sincérité filtrait lorsqu’il devenait quelque peu sérieux. Il boit une gorgée de chocolat chaud alors que les secondes défilent lentement dans un silence agréable. Pourtant, il ne peut s’empêcher de se demander la raison de sa venue si lui avait une famille tolérante, était-ce seulement son cas ? dans tous les cas, elle ne semblait pas pressée de rentrer alors, le plus simplement du monde il lui posa la question. « Tu n’as rien de prévu ce soir ? En général c’est la folie tout le monde rentre chez soi en vitesse, du coup je me demandais si tu fêtais noël. » cruellement honnête il l’était et comme sa remarque n’était désobligeante d’aucune façon, il ressemblait davantage à un enfant qui se renseignait. Après tout, qu’y avait-il de mal à lui demander ? Ce n’était pas comme si elle ne pouvait pas rester de toute façon. Chocolat chaud et biscuits dans l’armoire, que demander de plus ? D’ailleurs il faudrait qu’il lui en propose quelques-uns… quel mauvais hôte il faisait.

Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Evadri10

Evangeline Dreamword



« Who cares ? I'm awesome »


Evangeline Dreamword


╰☆╮ Avatar : Willa Holland

Ѽ Conte(s) : La princesse et la grenouille, Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Evangeline, l'Etoile des voeux

✓ Métier : Etudiante en droit
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Dpyg

☞ Surnom : Mel, Stella, Shé, Eva, ...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 201

On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 _


Actuellement dans : « Who cares ? I'm awesome »


________________________________________ Jeu 13 Fév - 19:32

On offre des cadeaux à Noël ?

Malgré l’âge certain de l’étoile, et l’âge plutôt incertain de l’autre gars (oui, l’autre gars.) qui était sensé avoir dépassé les 5 ans depuis un moment déjà, ils n’étaient guère plus matures que des enfants lorsqu’ils se trouvaient ensembles…Et c’était tout ce qui faisait la beauté de cette relation plus que bizarre. L’étoile avait une vision quelque peu blasée de la vie parfois et c’était bon de lâcher prise parfois, de ne plus se soucier de rien et de balancer des idioties à la suite sans qu’on la regarde étrangement. Adriel serait du moins mal placé pour le faire, puisqu’il était visiblement son égal au niveau de leur joute verbale qui reprenait à chaque fois qu’ils se revoyaient. Avec lui adieu le sérieux, elle pouvait laisser la situation du monde où elle était et se changer les idées tant qu’il était dans les parages. Et même quand ils se quittaient, visiblement, ce n’était que partie remise. Avec qui d’autre pourrait-elle débattre de la difficulté de trouver une licorne ou un griffon ? « Disons que je ne suis pas vraiment certain que nous en ayons dans les parages, je mènerais l’enquête ! » Elle sourit, comme l’enfant qui vient de faire un caprice qu’elle n’est pas. « Je savais que je pouvais compter sur toi ! » Maintenant c’était foutu pour lui, elle lui reparlerait du griffon à chaque fois que l’occasion se présenterait.

Elle appréciait Adriel c’était un fait. Pour autant, l’appréciait-elle au point de le laisser le savoir ? Certainement pas. Aussi lui avait-elle fait savoir que la seule personne dont elle désirait la présence dans sa vie était ce griffon qu’il devait lui offrir et personne d’autre. « Moi qui pensais que je valais plus que ça, tu m’en vois déçu. » Il surjoue encore le côté dramatique et l’étoile lui adresse un regard septique pour sa peine. « Tu ne trompes personne. » Murmure-t-elle. En réalité, il tromperait sans doute toute personne extérieure à leur petit duo, comme lors de cette scène faite dans le café en face de la fac. Mais là ils n’étaient que tous les deux. Pas de spectateurs à divertir avec un bon drama amoureux. « Je vois que je suis donc dans l’obligation de te trouver un griffon … Cela risque de prendre du temps tu m’excuseras d’avance. » « Oh ne t’en fait pas, j’ai tout le temps du monde ! » Lui répond-t-elle. Très certainement plus de temps que lui, se dit-elle, ignorant totalement son espérance de vie. Il faudrait qu’elle songe à lui demander qui il est, derrière le visage d’Adriel, modeste étudiant en fac. Elle était de nature curieuse et même si elle ne le connaissait pas depuis très longtemps, ça la travaillait déjà.

C’était invraisemblable qu’elle se retrouve déjà chez lui, et pourtant ! A croire qu’ils ne voulaient rien faire comme personne. Même les sujets sérieux sont tournés en dérision et leu amour purement fictif est déjà remis sur le tapis alors qu’il s’est absenté pour leur préparer des chocolats chauds, sortant ainsi le grand jeu ! A chaque fois qu’ils en parlaient, cette histoire finissaient mal et pour cause, cette fois elle avait évoqué la possibilité de disparaitre avec son meilleur ami s’il ne lui prêtait pas assez attention, réalisant par la suite qu’elle n’avait aucune idée de qui cela pouvait être. « Je n’en ai pas, ca doit simplifier les choses ! Au moins, je serais rassurée que tu ne repartes pas avec lui quand nous serons devant l’autel. » « Comment ça t’en a pas ?! » Répond-t-elle un peu fort alors qu’il se trouve encore dans la cuisine. Elle reprend dès lors qu’il entre de nouveau dans son champ de vision. « Mais tu doit en avoir un ! Je peux pas rester piégée avec toi toute ma vie, il me faut une porte de sortie ! » Plaide-t-elle comme si le sujet était sérieux. « Aller sérieusement. Je sais que tu veux pas me dire qui c’est parce que tu tiens tellement à moi et que tu as peur que je fuis avec lui mais dis moi qui c’est et promis je reste à tes côtés… Tant que j’ai pas fini mon chocolat ! » Parfait compromis n’est-ce pas ?

Sa modestie était sans doute ce qui lui plaisait le plus chez lui…Elle n’avait pas pu s’empêcher de le taquiner là-dessus en lui demandant si elle le prenait sur place où à emporter. « A emporter bien sûr, que serais-je sans ? » L’étoile grimace et boit tranquillement sa boisson chaude. Il était plus mignon lorsqu’il était petit, c’était un fait qu’il ne devait pas se sentir forcé de prendre comme un compliment ! « Alors tu ne nies pas, je me sens comblé. » Il pose son menton dans sa main et la regarde avec un petit air charmeur qui…Ne lui va pas du tout. « Fait pas cette tête, tu fais peur ! » Grimace l’étoile. « Pardon, je prendrais garde à ne plus te faire de compliments par la suite ! » Ajoute-t-elle en lui adressant un adorable sourire, comme si ce simple fait était lui rendre un service énorme.

Cela lui semblait bien plus adéquat de mettre des photos du chien que des photos de lui ou des photos d’eux dans leur hypothétique maison pour leur hypothétique vie future ensemble. « Je te l’accorde, il est adorable. Nous ferons une concession, une photo de famille avec lui quant dis-tu ? » « Parque que maintenant tu veux une famille ? » Demande-t-elle, l’air sérieuse. Elle est pourtant aussi peu sérieuse que d’habitude. A ses yeux, c’était vraiment étrange de mentionner qu’il ne voulait pas de cadre aux murs et elle s’était sentie obligée de le questionner dessus. Pire, la question était sortie toute seule en réalité. « Disons que tous ces cadres, ont tendance à m’oppresser un peu. Pour ca que je ferais une concession pour notre photo de famille. » La belle hausse les épaules. « Oppressé par des cadres hein ? T’es si bizarre. On n’est pas obligé d’avoir de photo de famille. On n’est même pas obligé d’avoir une famille. » Tout le concept de la famille était étrange pour elle, qui n’en avait jamais vraiment eu une normale. Ni dans sa vraie vie, ni dans sa vie d’étoile, ni dans sa vie de malédiction. Tout lui montrait qu’elle n’était pas faite pour ça en réalité. « Tu n’as rien de prévu ce soir ? En général c’est la folie tout le monde rentre chez soi en vitesse, du coup je me demandais si tu fêtais noël. » Il n’y a dans ses yeux rien de plus que de la curiosité. Elle pourrait dire que si, qu’elle fête noël et ce serait même un beau prétexte pour s’éclipser. Toutes ses connaissances devaient sans doute la croire en famille à l’heure actuelle. Mais Adriel, elle décida pour le coup de lui dire la vérité. « Non, je ne fête pas noël. » Répond-t-elle calmement. « C’est pas une histoire religieuse ou quoi. C’est juste que ma famille est un peu… » Famille, drôle de nom pour juste sa fausse mère. « On est pas famille chez moi. Alors les fêtes familiales, je les fait jamais. » C’est tellement une habitude qu’elle n’en est même pas triste. Après tout, elle ne sait pas vraiment ce qu’elle rate. Jusque là fêter noël pour elle c’était aider Klauss quand il se trouvait dans la merde pour la livraison des cadeaux. Pas tellement la façon conventionnelle de faire les choses, quoi. « Ca me convient comme ça. » Ajoute-t-elle alors qu’elle s’attend à ce qu’il se dire « Oh pauvre Eva ! » comme si c’était la fin du monde.



Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Avajee10

This is Weird Love:
 

Adriel Langton



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adriel Langton


╰☆╮ Avatar : Matthew Daddario

Ѽ Conte(s) : Ouran High School
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Belzenef

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 34
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 18 Fév - 20:12

On offre des cadeaux à Noël ?

La période des fêtes avait un bien étrange pouvoir sur les gens, celui de les rendre heureux et pressés de rentrer chez eux afin de dîner en famille, les cadeaux attendant patiemment sous le sapin. C’était beau, bien qu’un poil cinématisé comme si c’était vraiment la réalité … La preuve étant aujourd’hui que ce n’était pas le cas pour tout le monde. Manquer de se faire tabasser était loin d’être un acte de bonté et surtout, son camarade ne semblait pas pressé d’y mettre un terme. Il y avait bien des choses qui lui échappait mais celle-ci la marquait bien malgré lui, l’euphorie de Noël n’est qu’une vaste blague. Dans son cas, il le passerait en famille comme une habitude bien ancrée en lui avec un moment de repos bien mérité. Il ne s’en plaindrait pas même s’il fallait avouer que pour lui, c’était plus un jour comme une autre sans la touche hollywoodienne.

Pour dire, ce n’était même pas une conversation qu’il avait entamée avec Eva, quand bien même elle lui avait offert un cadeau qu’elle pourrait récupérer plus tard. Non, à la place l’idée d’un griffon comme présent pour se faire pardonner était tombée sur le tapis, la licorne étant surfaite montrant ainsi toute la singularité de la situation. « Je savais que je pouvais compter sur toi ! » Un petit sourire de vainqueur en guise de réponse et Adriel était reparti dans d’autres bêtises du genre. Il ne lui restait plus qu’à trouver ce fameux animal maintenant, ca occuperait son temps. Et dire que la jeune fille ne souhaitait qu’une personne à ses côtés, enfin ceci est un bien grand mot puisque ce malchanceux serait … le griffon. Cette conversation n’avait aucun sens mais en avait-elle seulement eu un jour plus de 5 min ? Il en doutait sérieusement tout comme il se disait déçu de son manque d’importance à ses yeux de manière théâtrale. « Tu ne trompes personne. » Elle le murmure, mais il n’est pas convaincu par ce qu’elle lui raconte, il ferait un très bon acteur, il en est certain ! Si seulement il n’avait pas peur que le plateau s’effondre sur l’une ou l’autre personne. Quelle tragédie, voilà qu’elle venait de briser une de ses nombreuses vocations … Et dire qu’elle avait tout le temps du monde, cela promettait d’autres profondes déceptions pour l’avenir. Ou pas.

Le monde était bien bizarre avec lui en tête de liste alors qu’il l’avait invitée chez lui comme s’ils se connaissaient depuis des années. Effrayante vérité lorsque l’on voyait leur complicité, comme si elle avait été répétées et mise en place durant des mois alors qu’il n’en est rien. Il pouvait le dire, c’était sans nul doute sa première amie qu’il était revenu en ville et même, un de ses seuls amis depuis longtemps. En plein milieu d’un de leur nombreux scénario, elle dit vouloir s’enfuir avec son meilleur ami mais pour lui la chose est vite réglée alors que la demoiselle elle, n’en reste pas moins choquée. « Comment ça t’en a pas ?! » Il sourit, terminant de préparer leur tasse dans la cuisine. « Juste comme je le dis, je n’en ai pas. » Il se mit en route, chocolats chauds entre les mains pour la rejoindre alors qu’elle insistait sur le sujet. « Mais tu dois en avoir un ! Je peux pas rester piégée avec toi toute ma vie, il me faut une porte de sortie ! » Cette fille était réellement dingue, mais il appréciait ca, étrangement. Il pouffa malgré lui. « Vraiment ? » Non, rien n’était vraiment sérieux, pas même les promesses foireuses d’un hypothétique sujet. « Aller sérieusement. Je sais que tu veux pas me dire qui c’est parce que tu tiens tellement à moi et que tu as peur que je fuis avec lui mais dis moi qui c’est et promis je reste à tes côtés… Tant que j’ai pas fini mon chocolat ! » « Tu as raison, c’est parce que ta présence compte trop pour moi, ca me briserait le cœur… Je suis désolée je ne peux pas te le dire. » une main sur le cœur, pause mélodramatique, il aurait presque versé une larme s’il n’avait rien ajouté par la suite. « Tu ne partiras jamais après l’avoir fini, il est trop bon pour ca. »

Vraiment, il appréciait Eva parce qu’avec sa simple présence, il se sentait plus normal. Il n’était plus simplement Adriel le maudit, mais Adriel et cela signifiait déjà beaucoup. Il avait toujours été comme ca, mais il est vrai que ces dernières années, il s’était davantage introverti afin de ne pas attirer plus l’attention sur lui que nécessaire, sans grand succès. Il aimait l’humour absurde à outrance, et la demoiselle n’en était pas moins friande au vue de leurs joutes verbales. « Fait pas cette tête, tu fais peur ! » C’est comme cela qu’elle prenait son sourire charmeur ? Rien que pour la peine il continuerait ! D’ailleurs, il soutint sans regard, pas décontenancé le moins du monde. « Pardon, je prendrais garde à ne plus te faire de compliments par la suite ! » « Tant d’honneurs, je te remercie ! Mais je t’en prie, tu peux continuer ca ne me dérange pas. » Le chat était con, le chat était charmeur mais au moins, il avait vraiment trouvé quelqu’un avec qui jouer.

La famille, un sujet comme un autre qui avait suivis le sujet des cadres qu’il ne voulait pas, sauf dérogation pour leur chien. Eva semble sérieuse quand elle lui demande ou plutôt lui fait la réflexion pour savoir s’il voulait vraiment une famille ! Il n’y avait pas pensé en réalité et ... à part leur animal canin il n’était pas sûr de vouloir y réfléchir ici et maintenant. Alors, haussant les épaules, la réponse sortit de manière peu sérieuse. « Sait-on jamais. » Après c’est vrai que c’est plutôt l’idée des cadres qui l’embêtait plus que le reste. « Oppressé par des cadres hein ? T’es si bizarre. On n’est pas obligé d’avoir de photo de famille. On n’est même pas obligé d’avoir une famille. » Le pire, c’est que dans sa voix, il a l’impression qu’elle est sincère et qu’elle ne joue plus qu’à moitié, il sourit. « En même temps, tu as vu cette pièce ? ne vient pas me dire qu’elle respire la liberté. » répondit-il alors qu’il balayait de la main tous ces portraits accrochés au mur. « Mais tu as raison, un chat serait amplement suffisant. Il faudra réellement penser à notre canapé. »

Etrange discussion et pourtant, elle n’était pas encore terminée alors qu’il vint à lui demander ce qu’il en était des fêtes de Noel. « Non, je ne fête pas noël. » Elle joua la carte de la sincérité alors qu’elle aurait très bien pu lui mentir et quelque part, il lui en était reconnaissant pour ca. Peut-être commençaient-ils à développer une certaine confiance réciproque que pour se livrer ainsi ? Il la laissa poursuivre. « C’est pas une histoire religieuse ou quoi. C’est juste que ma famille est un peu… On est pas famille chez moi. Alors les fêtes familiales, je les fait jamais. » Il écoute sa petite explication, pensif. Lui au contraire était plutôt famille quand bien même autant ses parents que lui savaient depuis longtemps maintenant que leurs liens ne tenaient à rien au fond. Ils avaient appris à se connaître et à se respecter dans cette vie ne laissant qu’une relation saine entre eux. Mais visiblement, ce n’était pas le cas de tout le monde. Il avait vu tellement de choses à l’époque que tout pouvait lui sembler normal. Alors, qu’elle lui dise qu’elle n’était pas très famille, il comprenait. « Ca me convient comme ça. » Hochant la tête au fil de son récit, Adriel finit par boire une gorgée à la fin de sa conclusion. Bref mais efficace. Attendait-elle quelque chose de cet aveu ? Il n’était pas sûr mais il n’allait certainement pas commencer à pleurer sa vie, ce n’était pas correct. « Personnellement, on le fait plus pour le plaisir que par principe. » Que pouvait-il dire de plus ? Qu’ils étaient à fond sur noël et que sa mère prenait sa journée pour faire des petits plats ? Soyons sérieux un moment, c’était un jour comme un autre, certes un peu plus festif mais comme un autre, ils n’attendaient pas quelconque occasion pour en profiter. Bien pour ca qu’il n’y avait encore personne chez lui d’ailleurs. Beaucoup trop de gens se voilent la face .. Il était prêt à lui dire mais s’en abstint. Est-ce que cela valait la peine de mentionner une telle triste évident ? « Puisque vous n’êtes pas famille chez toi, si t’as rien à faire, reste ici. » Il lui proposait tranquillement comme s’il venait de lui demander si elle voulait un morceau de tarte avec ca. Adriel pouvait se montrer con, mais il n’en restait pas moins gentil et sincère.

Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Evadri10

Evangeline Dreamword



« Who cares ? I'm awesome »


Evangeline Dreamword


╰☆╮ Avatar : Willa Holland

Ѽ Conte(s) : La princesse et la grenouille, Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Evangeline, l'Etoile des voeux

✓ Métier : Etudiante en droit
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Dpyg

☞ Surnom : Mel, Stella, Shé, Eva, ...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 201

On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 _


Actuellement dans : « Who cares ? I'm awesome »


________________________________________ Sam 22 Fév - 22:45

On offre des cadeaux à Noël ?

Les fêtes de noël pour elle ne se passaient pas en famille, encore moins depuis le retour de ses souvenirs. Ne devrait-elle pas profiter de ce moment pour rechercher ses anciens camarades et plus particulièrement ce cher Klauss que la période mettait à l’honneur ? C’était un cercle vicieux en réalité, car plus elle retardait l’échéance moins elle se sentait légitime de venir frapper à leur porte. Un jour peut-être le ferait-elle. Mais très certainement pas aujourd’hui alors qu’elle s’était auto-proclamée garde du corps personnelle d’Adriel. Et tout ça pour quoi ? Aucune rémunération, mais la promesse qu’il ferait son possible pour lui dénicher un griffon…Eh bien, c’était toujours mieux que rien, n’est-ce pas ? Dans le fond ce n’était pas comme si elle avait mieux à faire…ou du moins pas comme si elle pouvait accepter l’idée de faire quelque chose de plus utile. Qui a dit que c’était simple d’être une étoile ? Sa vie à elle n’avait rien de simple en tout cas, et ce encore moins depuis qu’Adriel, officiellement le gars le plus bizarre qu’elle connaissait, était entré dans sa vie.

Il avait invité l’étoile chez lui comme s’ils étaient des connaissances de longue date et, se prêtant au jeu, elle avait accepté non sans une remarque sur le fait qu’il était trop tôt pour la présenter à ses parents. Une chance qu’ils soient absents car elle aurait été capable de jouer à la parfaite petite amie devant eux…Et si leur petit jeu amusait Adriel jusque-là, elle n’était pas certaine qu’il apprécierait un tel comportement devant ses parents…Encore que si cela devait arriver il ne pourrait s’en prendre qu’à lui-même. Après tout, n’avait-il pas invité Evangeline chez lui en ayant pleinement conscience qu’elle était imprévisible et amoureuse incontestée de tout ce qui est absurde ? Ainsi avait-elle pu profiter d’un délicieux chocolat chaud, la moindre des choses d’ailleurs, alors qu’ils parlaient tranquillement de la personne avec qui Evangeline pourrait s’enfuir lorsque leur mariage ne fonctionnerait plus. Seulement voilà, Adriel n’y mettait pas du sien en affirmant qu’il n’avait pas de meilleur ami, révélation qui n’avait pas manqué de piquer la curiosité de l’étoile -ou son indignation, c’est pas toujours facile de distinguer les deux chez elle. « Juste comme je le dis, je n’en ai pas. » Pourtant il lui fallait une porte de sortie, droit qu’elle réclamait à voix haute. Elle était même prête à rester à ses côtés jusqu’à la fin de son chocolat chaud, une bien grande promesse au demeurant, contre cette information ! « Tu as raison, c’est parce que ta présence compte trop pour moi, ça me briserait le cœur… Je suis désolée je ne peux pas te le dire. » L’étoile lève les yeux au ciel alors qu’il posait une main sur son cœur. « Tu ne partiras jamais après l’avoir fini, il est trop bon pour ça. » Elle pose un regard septique sur lui. « Tu penses pouvoir me retenir avec un chocolat chaud uniquement parce que tu n’as pas de meilleur ami avec qui je pourrais m’enfuir ? Je peux toujours fuir avec Alexander, tu sais… » Soupire-t-elle comme si elle en était vraiment consternée.

On pourrait les croire véritablement en train de planifier leur vie de famille…ou plutôt leur vie sans famille. Est-ce qu’un tel comportement n’aurait pas fait fuir quiconque si ce n’est eux ? Pourtant ils continuaient à s’amuser de sujets qui en aurait fâchés plus d’un. Peut-être était-ce là finalement une forme de moquerie qui visait tout le monde autour d’eux. Le pire étant que dans toutes ces projections la vie ne semblait pas si désagréable…Peut-être moins que l’idée de rester une étoile destinée à la solitude en tout cas. Il avait ses bizarreries comme celle de se sentir oppressé par des cadres mais dans le fond…Il était déjà bizarre de base. Elle n’était plus à ça près. « En même temps, tu as vu cette pièce ? ne vient pas me dire qu’elle respire la liberté. » Elle regard tout autour d’elle mais hausse simplement les épaules. « Je sais pas moi, ça respire l’amour, je suppose ? » Et l’amour c’est chiant, tout le monde le sait. « Mais tu as raison, un chat serait amplement suffisant. Il faudra réellement penser à notre canapé. » « Tant que le chat ne fait pas ses griffes dessus ! » Elle dépose sa tasse vide sur la table basse et se laisse retomber en arrière jusqu’à ce que son dos se heurte au dossier du fauteuil.

Evidemment, il n’aurait pas pu en être autrement, les fêtes de noël avait été abordées et il l’avait interrogée sur la raison de sa présence ici alors qu’elle devrait être en famille. Evangeline aurait pu sortir toutes les bêtises du monde mais elle ne l’avait pas fait. Pour une fois dans cette conversation sans queue ni tête elle avait décidé de jouer la carte de la franchise ce qui n’arrivait pas souvent alors le bougre avait tout intérêt à ne pas se moquer qu’elle. « Personnellement, on le fait plus pour le plaisir que par principe. » C’était le cas dans bien des foyers alors que les gens n’étaient plus jeunes et arrêtaient de croire au père noël. Juste un prétexte pour passer du temps en famille…Mais encore faut-il que la famille soit importante. Notion plus qu’abstraite pour l’étoile. « Puisque vous n’êtes pas famille chez toi, si t’as rien à faire, reste ici. » Eva sourit, amusée. Elle est touchée par la proposition mais cette conversation se fait bien trop sérieuse à son gout. « Fêter noël avec toi et ta famille est un pas bien trop important dans notre relation ! Je ne suis pas encore prête, tu m’étouffe voyons ! » Elle éclate de rire. « C’est sympa mais je vais rentrer. » Elle se sentirait mal à l’aise de s’inviter au milieu de fêtes qui se déroulent en famille, de toute façon. Elle se redresse d’un bond. « Te fais pas agresser chez toi d’ici au retour de tes parents ! » Elle lui adresse un clin d’œil complice. « On se croisera à la rentrée, je suppose ? A bientôt ! » Elle lui adresse un petit signe de la main et, comme si elle était chez elle, elle traverse le salon, puis le petit couloir, et retrouve la porte de sortie comme une grande. Vraiment, cette amitié n’est pas banale…


Codage par Libella sur Graphiorum

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 Avajee10

This is Weird Love:
 

Contenu sponsorisé








On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

On offre des cadeaux à Noël ? ★ Adriel





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ Les écoles