« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Venez vous divertir et remporter des récompenses avec le jeu de la Saint Patrick ! Jusqu'au 17 mars 2021 !

Partagez
 

 Weird people stick together ✧ MUSHU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Tohru Honda



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Tohru Honda


╰☆╮ Avatar : Danielle Rose Russell

Ѽ Conte(s) : Fruits Basket
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tohru Honda

✓ Métier : Etudiante en école de cuisine
Weird people stick together ✧ MUSHU Hqtb

☞ Surnom : Didi/Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 125

✓ Disponibilité : Quota maximum de rps atteint

Weird people stick together ✧ MUSHU _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 31 Déc 2019 - 12:35



Weird people stick together
« Bizarre est juste un effet secondaire d'être génial. »

Le bénévolat n’était pas une activité inconnue pour Tohru bien au contraire, en plus de ses nombreux petits boulots elle avait également tendance à s’investir dans les nombreuses activités bénévoles de la ville quand elle avait le temps malheureusement pas aussi souvent qu’elle le souhaiterais. Entre l’école de cuisine et le travail c’est vrai qu’elle courrait un peu partout. Pour autant, elle n’avait pas l’intention de changer son train de vie. Il fallait bien payer les factures et le loyer, si elle voulait continuer de vivre seule. Il n’était pas question qu’elle retourne chez son grand-père à vingt trois ans, il s’agirait d’une charge en plus pour le vieil homme, il y avait déjà sa tante et ses cousins c’était bien assez. Si elle devait sacrifier un peu de ses loisirs pour travailler plus, ce n’était pas un problème.

Mais cette fois-ci, les choses étaient différentes. Puisque c’était leur professeur qui avait demandé à toute la classe de mettre en pratique ce qu’ils avaient apprit en participant à l’événement ayant lieu à la caserne. L’esprit de Tohru, s’était immédiatement mit à tourner imaginant ce qu’elle avait pouvoir produire pour l’occasion et dès qu’ils se retrouvaient en cuisine, elle ne pouvait s’empêcher de commencer à mettre en pratique ses idées et au travail, bien qu’elle s’appliquait à rester concentré dès qu’elle avait un petit moment de libre, elle en profitait pour noter précieusement ses idées dans un petit carnet qu’elle gardait toujours sur elle.

Elle était d’autant plus enthousiaste que cet évènement lui rappelait un peu le premier festival culturel auquel sa classe avait participé au lycée avant la malédiction. Elle avait préparé ses boulettes de riz avant autant de soin qu’elle expérimentait diverses sortes de plats pour le bénévolat à la caserne. Ce qu’elle aimait avec Storybrooke, c’était la possibilité d’avoir pu découvrir autant de nouvelles recettes et de nouveaux ingrédients si bien que quelques fois elle se surprenait à imaginer ce que cela donnerait si Yuki et Kyô étaient là. Elle pouvait presque les entendre se chamailler, Kyô refusant de goûter quoi que ce soit de « bizarre » et Yuki agacé, finissant par lui faire manger sans lui demander son avis. Si cela aurait pu la rendre nostalgique voir triste, c’était plutôt le contraire et lui mettait du baume au coeur de repenser à tout ça.

Il est vrai que Tohru aurait probablement donné tout ce qu’elle avait pour revoir ses amies et les Soma, mais rien ne lui disait que le jour des retrouvailles n’était pas proche. Après tout, qui pouvait se vanter de savoir ce que le destin avait en réserve ?

- Je suis sûr qu’on se reverra tous très bientôt ! Affirma-t-elle tandis-qu’elle apportait la touche final à son dernier plat.

En discutant un peu avec ses autres camarades de classe, il avait été décidé que chacun ferait quelque chose en rapport avec son monde d’origine. Après tout, le mot d’ordre à Storybrooke c’était mixité. Ils venaient tous d’horizon tellement différents, qu’il n’y avait rien de mieux en terme de nourriture que de mettre l’accent dessus. Alors avec la bénédiction de leur chef et professeur principal, ils avaient choisit de proposer ça sous forme de buffet pour permettre aux personnes présentes de choisir ce qui les intéressait ou attisait leur curiosité car après tout, le but était aussi de faire découvrir de nouvelles choses et c’était aussi ce que leur chef leur disait à chaque atelier, qu’il ne fallait jamais rien prendre pour acquis et au contraire innover et créer sans arrêt de nouvelles choses.

Le jour J, elle avait tout préparé et organisé pour son transport à pied. Le permis coûtait bien trop cher, et elle avait de toute façon l’habitude d’être à pied alors un peu plus ou un peu moins ne la dérangerait pas.

- J’y vais maman ! Garde bien la maison en mon absence

Après un dernier coup d’oeil au portait de sa mère qui trônait sur la table dans ce qui lui servait de modeste séjour/salle à manger, Tohru ferma la porte de son petit appartement tout en se battant avec la clé pour fermer. D’un côté ce n’était pas évident lorsqu’on avait un plateau remplit de divers victuailles dans les mains. C’est cahin caha qu’elle s’engagea dans le couloir et l’escalier menant à la sortie de l’immeuble. Plusieurs fois durant le trajet, elle manqua de se cogner dans des passants et dût à plusieurs reprises s’excuser ou rattraper de justesse une de ses boîtes qui glissait dangereusement en direction du sol. Et malheureusement ce qui devait arriver, arriva puisqu’elle arriva en retard à la caserne :

« Te voilà enfin Honda » Lui reprocha son professeur « Tu es en retard d’une bonne dizaine de minutes, tes camarades t’attendent. »

- Je suis vraiment désolée, je promets que je vais faire des efforts, ça ne reproduira plus jamais !

Le pire était peut-être qu’elle, elle en était extrêmement convaincue. La prochaine fois peut-être devrait-elle voir un peut moins grand et que cela lui permettrait d’arriver à l’heure. En tout cas, cela n’entacha en rien sa motivation et c’est joyeusement qu’elle alla disposer ses plats sur le buffet à côté de ceux des autres. Ses camarades, n’avaient jamais osé lui faire la moindre remarque désobligeante et aujourd’hui encore, son enthousiasme semblait contagieux et ce même si Tohru ne se rendait compte de rien.

Quelques trente minutes plus tard leur stand était fin près et les gens avaient commencés à affluer d’un peu partout, et avec l’aide de ses camarades Tohru commençait à servir les bénévoles le sourire aux lèvres, jusqu’à ce qu’elle ne veuille servir une brochette de yakitori et ne se rende compte que celle qu’elle prenait était déjà pratiquement entre les mains d’un jeune homme un peu plus âgé qu’elle. Le temps de se rendre compte de la chose, elle lâcha subitement la pauvre brochette qui finit sa course sur le sol plutôt que dans les mains du jeune homme en question :

- Pardon, je suis vraiment désolée. Tenez, prenez en une autre, non trois autres reprit-elle en faisant de grands gestes, tout en cherchant une assiette en carton, afin de disposer les fameuses brochettes dessus.

Toujours dans un mouvement de panique elle tendis l’assiette au nouveau venu tout en continuant de se confondre en excuses.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
✭ A rice ball in a fruits basket ✭
I see those tears in your eyes, And I feel so helpless inside. Oh love, there's no need to hide, Just let me love you when your heart is tired. If your ghost pulls you up high, And it feels like you've lost who you are. My love, there's no need to hide, Just let me love you when your heart is tired
✭ ✭ ✭ (c) ÉLISSAN.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83550-c-est-decide-a-partir

Invité



Invité


Anonymous



Weird people stick together ✧ MUSHU _


Actuellement dans :

________________________________________ Mar 7 Jan 2020 - 22:46

Malakai & Thoru

Weird people stick together

Passer le balais, installer les tables pour les différents stand, dégager les camions du garage pour faire de la place, mettre du papier crépons un peu partout pour décorer, aider à accrocher les différentes affiches sur chaque stand pour que tout le monde puisse s'y retrouver, brancher la sono, faire en sorte que la musique diffusée ne date pas de la génération de nos grand parents, installés assez des poubelles un peu partout pour éviter que tout la caserne devienne une vrai porcherie, tout un tas de chose à faire qui leur avait pris toute la matinée, il restait encore deux ou trois détails à régler, mais il allait bientôt pouvoir commencer. Aujourd'hui, à la caserne des pompiers de Storybrooke, se déroulait une journée de fêtes et Kai ne faisait que courir dans tous les sens depuis environs 6h du matin, le capitaine ayant ordonné à tous les pompiers de participer aux installation, celle-ci entrecoupé de temps en temps par des interventions à faire en ville, car malgré l'air de fête qui s'était installé, leur métier ne s'arrêtait quand même pas là.

Il sortie son téléphone de sa poche, cliquant sur le bouton de côté permettant d’accéder à l'écran d’accueil, il sourit en voyant que c'était bientôt l'heure, il n'attendait à présent que les élèves de l'école de cuisine qui devait apporter la nourriture et les boissons qui seraient servit. "Malakai, arrête de te tourner les pouces, les élèves sont arrivés, tu va pouvoir les aider à s'installer."Il fit un salut militaire à son capitaine avant de trottiner vers l'extérieur, il y avait apparemment un petit camion à décharger, celui-ci était d'ailleurs assez bien remplis, ils ne manqueraient pas de nourriture."On doit s'attendre à un autre camion ou ça ira ? Nan parce que là on va manger comme des ours."Fit-il remarquer, l'air taquin, ce qui ne fit pas du tout sourire le type qui le dévisageait comme si il venait de parler la bouche pleine, surement le professeur des futures chefs, il espérait qu'il était plus détendue que ça d'habitude parce que sinon les pauvres élèves, devoir subir un prof' qui souffrait du syndrome du cerisier dans le postérieur ça devait pas être fun tout les jours.

"Une de nos élèves n'est pas encore arriver."Me dit-il tout en continuant de me toiser du regard.

"Ah."C'était pas une raison pour être aussi agréable qu'un buffle, mais bon."Bah du coup, je vais aider ceux qui sont déjà là et puis on verra pour la retardataire ensuite."

N'attendant pas une réponse particulière, il rejoint les élèves pour leur indiquer où se trouvait leur stand à eux, il embarqua une des caisses qui contenaient des cupcakes avant d'ouvrir le chemin, ça leur pris plusieurs minutes et la jeune femme qu'ils attendaient n'était toujours pas arriver, alors l'ancien dragons partie en direction de la sono pour lancer la musique, les gens était déjà en train de marcher entre les stands pour s'occuper, il n'y avait pas un monde de fou, mais assez pour se perdre facilement. Une fois la musique lancer, Kai s'avança à son tour parmi la foule pour voir un peu ce qu'il y avait de proposer, il récupéra un verre de coca cola qu'il bu assez rapidement, avant de passer du côté du buffet, chacun avait amené des mets de son pays d'origine, il y avait d'ailleurs une partie chinoise qui le fit sourire, mais il ne s'attarda pas de se côté là, il mangeait assez de plats de son pays, il avait envie de goûter à quelque chose de différent pour une fois. Cherchant du regard quelques chose d'intéressant, il se stoppa devant la partie japonaise du buffet, tendant la main pour récupérer une brochette, il n'eut pas le temps de la mettre en bouche car une main s’empara de sa brochette avant que celle-ci n'aille s'écraser au sol quand la jeune femme finit par la lâcher.

"Hey, hey, c'est cool ! c'est qu'une brochette, pas de quoi en faire un mont Everest."Alors qu'il parlait la jeune femme lui tendit une assiette avec trois brochette dessus tout en continuant de se confondre en excuse comme si elle avait fait plus que tomber une brochette, ce qui fit sourire le pompier."Merci, j'accepte tes excuses, même si franchement, y'a pas de mal, ça arrive ce genre de truc."Il baissa les yeux en direction des brochettes pour en récupérer une, tendant l'assiette vers la jeune femme pour qu'elle en prenne une avant de mordre dans la viande, son sourire s'agrandit tandis qu'il mâchait."C'est super bon ! C'est toi qui à fait ça ? "





luckyred.



Tohru Honda



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Tohru Honda


╰☆╮ Avatar : Danielle Rose Russell

Ѽ Conte(s) : Fruits Basket
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tohru Honda

✓ Métier : Etudiante en école de cuisine
Weird people stick together ✧ MUSHU Hqtb

☞ Surnom : Didi/Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 125

✓ Disponibilité : Quota maximum de rps atteint

Weird people stick together ✧ MUSHU _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 10 Mar 2020 - 12:33



Weird people stick together
« Bizarre est juste un effet secondaire d'être génial. »

Légèrement remise de sa panique précédente, Tohru jeta un regard timide au nouveau venu qui ne semblait pas lui en vouloir pour le léger incident concernant la brochette de yakitori. Elle accepta même en souriant, celle qu’il lui tendait, même si c’était techniquement elle qui l’avait fait. D’une manière général, Tohru acceptait grosso modo tout ce qu’on lui donnait, même les vieilles choses qui a priori semblaient inutiles pouvaient à ses yeux valoir plus que tous les trésors du monde. Elle conservait d’ailleurs toujours précieusement, la vieille casquette de son « sauveur » lorsqu’elle était enfant et ce en dépit de l’état lamentable dans lequel elle se trouvait aujourd’hui.

- Oh oui, c’est de moi. Je m’appelle Tohru Honda enchantée

Certaines habitudes avaient la vie dure. Et la malédiction était levé depuis suffisamment longtemps, pour laisser le temps aux personnes de redevenir ce qu’elles avaient été avant d’être transporté en ville. Pour Tohru, le choix avait été vite fait. Après tout, son nom n’avait pas changé, même pendant les vingt huit ans où ils avaient tous perdu la mémoire. Aussi, malgré la différence de culture, l’une des premières choses que Tohru avait « récupéré » c’était cette façon bien nippone, qu’elle avait d’incliner le buste, lorsqu’elle se présentait ou bien lorsqu’elle s’excusait. Enfin...Quand elle n’était pas occupé à paniquer bien évidemment.

- Si vous voulez, il y a encore beaucoup de choses comme par exemple des takoyakis.

Joignant le geste à la parole, Tohru commença à attraper une barquette pour en disposer dedans. Elle hésita un moment, et se décida plutôt que d’en donner six, comme ça se faisait d’ordinaire de là d’où elle venait, d’en disposer trois. Cela permettrait au nouveau venu de goûter et de voir s’il appréciait ou pas. Sachant évidemment, qu’elle ne se vexerait pas si ce n’était pas le cas. Après tout, tout le monde avait des goûts différents. Elle se souvenait que Kyô par exemple, détestait les poireaux. Ça avait toujours été un sujet de discorde en plus avec Yuki. Si elle s’était toujours proposé pour faire au rouquin quelque chose qui lui plaisait, son cousin ne l’avait jamais vraiment entendu de cette oreille. Si bien que ça se finissait généralement, par Yuki faisant avaler de force à Kyô un plat à base de poireau.

Plus d’une fois, elle s’était d’ailleurs demandé si il allait y survivre. Il fallait dire que Kyô tirait une drôle de tête, et semblait à deux doigts du malaise. Alors, secrètement elle s’était mise à préparer à chaque fois une ration qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à ce qu’ils mangeaient, sauf qu’il n’y avait les légumes tant détesté par le maudit du chat. C’était un peu sa manière à elle de régler le conflit les opposants lui et Yuki. Enfin, l’un des conflits du moins. Même si, avant d’être emporté par la malédiction, elle devait reconnaître que leur relation pouvait s’apparenter à une amélioration.

- Je suis désolée, s’excusa subitement Tohru.Je viens de me rendre compte que je ne vous ait même pas demandé votre nom.

C’était toujours mieux de mettre un nom sur un visage, et plus polie également. Et puis, quitte à lui faire goûter les spécialités japonaises qu’elle avait faite, ça restait quand même plus pratique de savoir son nom afin de mieux interagir avec. Et tandis-qu’elle continuait de présenter les différents plats, c’est ce moment là qu’une de ses camarades choisi pour lui donner un léger coup de coude et d’afficher un sourire digne du chat du Cheshire dans Alice aux Pays des Merveilles :

« Bah alors, Tohru on drague ? »


Évidemment, il ne lui en fallut pas plus pour devenir aussi rouge qu’une écrevisse et à se mettre à faire de grands gestes en direction de sa camarade :

- Ah non non, c’est pas ça, c’est pas ce que tu crois. Je n’ai pas, je ne suis pas…

Elle était affreusement gênée, jamais elle n’avait voulu donner cette impression bien au contraire. Elle voulait simplement se montrer aimable. Était-elle allé trop loin ? Était-ce vraiment l’impression qu’elle donnait ? Toutes les pensées semblaient se mélanger dans sa tête et sans doute, sa camarade s’en rendit-elle compte, puisqu’elle lui adressa une grimace d’excuse :

« Je te taquinais, c’était du second degrés. Détend toi, soit pas si stressé enfin. »

Cette fois-ci elle eu plus de mal à s’en remettre, et son visage n’avait toujours pas reprit une teinte normale. Depuis tout ce temps, elle aurait pu s’en rendre compte mais malheureusement, Tohru prenait toujours les choses au premier degrés, ce qui bien évidemment la rendait extrêmement facile à taquiner étant donné qu’elle ne se rendait même pas compte que c’était le cas. Peut-être aurait-elle dut, après tout Shigure l’avait souvent fait par le passé, ce n’était donc pas la première fois qu’une telle chose se produisait. Mais, même à l’époque elle ne s’était pas vraiment rendu compte de la taquinerie, alors s’en rendre compte aujourd’hui….

Apparemment, sa camarade sembla sensible à sa détresse et s’empara d’un verre d’eau qu’elle tendit à la jeune femme avec un sourire d’excuse :

« Tiens bois, ça t’aidera à reprendre tes esprits. Et tu sais quoi ? Tu devrais profiter un peu des autres stand. Tiens, prend mon tour de pause, je te remplace il y a pas de soucis. »

Tohru n’eut même pas le temps de protester, que sa camarade s’occupait déjà de lui prendre son tablier la poussant gentiment hors de leur stand, son verre d’eau toujours en main, tout en lui disant que l’air frais lui ferait du bien pour se calmer et que de toute façon, ça ne la dérangeait pas qu’elle prenne son tour de pause et si leur professeur venait, elle s’en occuperait, qu’il n’y arriverait vraiment pas à s’en faire :

- Je...Je suis désolée pour le malentendu bredouilla-t-elle misérablement à l’adresse du jeune homme toujours présent

En fait, elle estimait que dans tout ça, c’était lui plus qu’elle la victime. Il était venu pour profiter du stand, pas se retrouver embarqué au milieu de tout ça alors qu’il n’avait rien demandé.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
✭ A rice ball in a fruits basket ✭
I see those tears in your eyes, And I feel so helpless inside. Oh love, there's no need to hide, Just let me love you when your heart is tired. If your ghost pulls you up high, And it feels like you've lost who you are. My love, there's no need to hide, Just let me love you when your heart is tired
✭ ✭ ✭ (c) ÉLISSAN.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83550-c-est-decide-a-partir

Invité



Invité


Anonymous



Weird people stick together ✧ MUSHU _


Actuellement dans :

________________________________________ Mar 24 Mar 2020 - 16:10

Malakai & Thoru

Weird people stick together

L'ancien dragon ne pu s'empêcher de sourire quand la jeune femme s'inclina devant lui, pas pour se moquer d'elle bien sur, mais parce qu'il trouvait ça amusant, dans cette parti du monde personne ne s'inclinait pour saluer qui que se soit, encore moins les jeunes, lui même avait été prêt à lui serrer la main pour qu'il puisse se présenter, à la place, il choisit de poliment s'incliner à son tour tout en gardant son sourire, serrer les mains c'était chiant de toute façon.

"Et bien c'est super bon, tu as du talent."

C'est avec plaisir qu'il se laissa convaincre d'essayer d'autre mets présent sur la table, heureusement qu'il avait plutôt un gros appétit ce qui ne l'empêcherait pas de tester les autres plats et autre pâtisserie préparée par les camarades de Thoru quand il en aurait terminé avec ce stand. Il termina la seconde brochette avant de déposer l'assiette vide dans la poubelle qui avait été installé pour, attrapant ensuite la barquette de trois takoyakis que lui tendais la jeune femme, il baissa les yeux sur les boulettes avant d'en attraper une. Ça avait un goût de poisson, il mâcha le tout sans aucun problème, c'était plutôt bizarre comme poisson mais c'était quand même assez bon.

"Oh, c'est moi qui est le cerveau à moitié vide, j'aurais dû me présenter aussi. Mon nom est Malakai Zhulong, même si tout le monde m'appelle Kai."Répondit-il toujours aussi souriant."Du coup, je suis enchantée de faire ta connaissance aussi Thoru."Il attrapa une autre boulette pour la dévorer quand leur discussion fut interrompu par une autre jeune fille, il observa la suite de la scène en silence, se préparant même à intervenir si jamais ça dérapait encore plus, il avait déjà vu de nombreuse scène dans ce genre quand il avait été à l'école, parfois ça pouvait mal finir. Il se détendit quand l'autre jeune femme finit par s'en aller.

Il haussa les épaules, pas plus dérangé que ça."Ce n'est pas ta faute, c'est plus de la sienne."Il jeta un bref coup d’œil en direction de la jeune femme avant de reporter son attention sur Thoru, lui offrant un nouveau sourire."Je t'invite à aller faire un tour aux autres stand avec moi, si tu veux bien entendu, je force rien du tout."Après tout ils venaient à peine de se rencontrer et puis peut être qu'elle avait des amis qui l'attendais pour aller faire un tour ? Il attrapa la dernière boulette pour la manger."C'est très bon ça aussi, c'est quoi à l'intérieur? J'arrive pas à reconnaître le poisson."



luckyred.



Tohru Honda



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Tohru Honda


╰☆╮ Avatar : Danielle Rose Russell

Ѽ Conte(s) : Fruits Basket
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tohru Honda

✓ Métier : Etudiante en école de cuisine
Weird people stick together ✧ MUSHU Hqtb

☞ Surnom : Didi/Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 125

✓ Disponibilité : Quota maximum de rps atteint

Weird people stick together ✧ MUSHU _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 20 Avr 2020 - 14:08



Weird people stick together
« Bizarre est juste un effet secondaire d'être génial. »


Faire un tour dans les stand au final, n’était pas une si mauvaise idée. Cela permettrait de repartir du bon pied et pour Tohru d’oublier son embarras de tout à l’heure. De plus, ils prenaient sur leur temps libre pour monter ce stand, tout le monde avait accepté de jouer le jeu, et même si Tohru n’aimait pas vraiment quitter son post, et laisser les autres faire, elle savait que sa camarade n’accepterait pas qu’elle revienne avant d’avoir fait ce tour. Rester planté là à attendre n’aiderait en rien, et elle serait plus un poids qu’autre chose ce qu’elle se refusait à être d’une manière générale. Et puis, c’était peut-être aussi l’occasion de se faire un nouvel ami, et Tohru ne perdait jamais une occasion de faire de nouvelles rencontres :

- C’est du poulpe expliqua-t-elle. En fait, on forme des boulettes de pâtes un peu comme de la pâte à crêpe on fourre ça avec des morceaux de poulpes et on fait cuir dans un moule. J’en ai un chez moi.

En fait, le matériel qui prenait le plus de place chez-elle c’était sans conteste le matériel de cuisine. Elle n’hésitait jamais à faire un peu de cuisine pour ses voisins quand il le fallait. Son voisin de palier par exemple était infirmier et faisait souvent des horaires le soir, alors elle faisait toujours en sorte de lui laisser quelque chose. C’était pareil pour sa voisine du dessous. C’était une femme âgée qui ne recevait déjà pas beaucoup de visites alors Tohru, faisait toujours en sorte de venir la voir au moins une fois par jour et d’apporter de quoi manger avec elle. Quelque part ça l’aidait aussi pour la pratique. Évidemment, il y avait toujours les petits boulots et les stages qu’elle faisait sur l’année mais Tohru avait toujours été une personne de contacte, c’était simplement dans sa nature.

Dénouant son tablier, elle le posa soigneusement sur une chaise derrière ce qui leur servait de comptoir, faisant bien attention à le plier comme il se devait, avant de passer côté promeneurs. Elle apportait toujours un soin particulier à ses affaires, même un simple tablier fournit pour l’évènement. D’une manière général, elle avait toujours tendance à privilégier le pratique.

- Généralement, là d’où je viens ils les vendent dans de plus grosses barquettes, il y a souvent des petits stand qui en proposent.

C’était généralement le problème quand on la lançait sur le sujet de la nourriture, plus particulièrement celle d’origine japonaise, elle pouvait parler pendant des heures de son origine, pourquoi ces ingrédients là particulièrement, où est-ce que ça se trouvait etc.… Chacun avait ses passions, si Kyô pouvait parler arts martiaux a longueur de journée, pour Tohru c’était avant tout la cuisine. Même si c’était une passion un peu insoupçonné au départ, disons que ça avait tellement fait partie de sa vie qu’elle ne s’était en fin de compte jamais vraiment posé la question ni chercher à aller plus loin, et au final dès qu’elle eu finit le lycée, son professeur lui avait permit de le réaliser par elle-même.

C’était différent et a la fois similaire au festival culturel de son lycée, maintenant qu’elle y pensait. La ville semblait s’être passé le mot pour proposer le maximum d’activité pour attirer les gens. Elle remarqua entre autre, des cours de secourisme même si ce n’était pas vraiment pour elle, maladroite comme elle était, elle risquait de tout faire de travers, mieux valait les laisser à des gens plus doués. Elle avait parfaitement conscience de sa maladresse et avait depuis le temps, largement apprit à composer avec. Ça ne la dérangeait pas, et puis elle savait aussi qu’elle l’était un peu moins qu’avant. Vivre au contacte des Soma lui avait permit cela. Comme ils se transformaient en animaux, elle essayait d’éviter les contactes physiques pouvant donner lieu à une transformation au maximum et cela commençait par regarder un peu plus là où elle mettait les pieds.

Néanmoins, elle était encore loin d’avoir ce qu’il fallait pour s’atteler à l’apprentissage du secourisme. Aussi, passa-t-elle devant le stand, recherchant quelque chose d’autres, ce ne serait probablement pas compliqué étant donné la diversité des activités proposés :

- Ça alors, je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait autant de monde.

Le stand de l’orphelinat proposait du maquillage, pour ressembler à un animal. De nombreuses personnes repartaient avec le visage d’un félin, d’un papillon, d’un chien plus réalistes que jamais.

« Vous voulez essayer ? » Proposa l’un des bénévoles présent.

Tohru hésita et se pointa du doigt afin d’être sur que c’était bien à elle que l’on s’adressait et pas à quelqu’un d’autres des fois que. Après tout, personne n’était jamais a l’abri d’un malentendu ce n’était peut-être pas elle qui était visée mais quelqu’un d’autres.

« Oui, oui c’est a vous que je m’adresse mademoiselle. Enfin vous et a votre ami s’il est d’accord. »


Évidemment, le visage de Tohru s’était immédiatement illuminé. C’était des petites choses toute bêtes dans ce genre-là qui la rendait heureuse. Intérieurement, elle était en train de débattre sur quel animal prendre. Un animal du zodiaque chinois évidemment en l’honneur de ses amis. Et tant qu’a faire, pourquoi pas le chat ? Kyô ne lui en voudrait après tout pas si elle se permettait d’utiliser son signe pour du maquillage pas vrai ? Il saurait que ce n’était pas pour se moquer, elle lui avait déjà dit qu’elle aimait plus que tout le chat de la légende. Hochant vivement la tête, elle s’installa dictant précisément au bénévole son maquillage. Ce dernier s’appliqua à suivre ses instructions pendant que Tohru s’était subitement immobilisé, elle donnait le meilleur d’elle-même pour ne surtout pas bouger et rester le plus immobile possible. D’accord, le pinceau la chatouillait un peu, et lui donnait légèrement envie d’éternuer mais ce ne serait pas respectueux du travail du bénévole que de se mettre subitement à gigoter. Et puis, si elle se mettait à bouger, elle n’aurait pas non plus son maquillage et ce serait bête quand même de s’être donné tout ce mal pour rien.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
✭ A rice ball in a fruits basket ✭
I see those tears in your eyes, And I feel so helpless inside. Oh love, there's no need to hide, Just let me love you when your heart is tired. If your ghost pulls you up high, And it feels like you've lost who you are. My love, there's no need to hide, Just let me love you when your heart is tired
✭ ✭ ✭ (c) ÉLISSAN.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83550-c-est-decide-a-partir

Invité



Invité


Anonymous



Weird people stick together ✧ MUSHU _


Actuellement dans :

________________________________________ Ven 24 Avr 2020 - 18:00

Malakai & Thoru

Weird people stick together

"Du poulpe ? Genre du vrai poulpe ? Ça doit être un sacré truc à cuisiner, surtout quand tu voit leur taille."Il pris le temps de visualiser le céphalopode dans son esprit, des tentacules, une tête plutôt chelou qui lui rappelait vaguement le pirate dans Pirate des Caraïbes dont le nom lui échappait pour le moment puis il baissa les yeux pour observer ce qu'il était en train de manger, c'était vraiment bizarre d'imaginer ce qu'il était vraiment en train de manger, même si c'était plutôt bon.

"Je n'avais jamais goûté, pourtant je vient de Chine et on cuisine aussi avec des produits de la mer."Expliqua-t-il alors qu'il terminait de manger ce qu'il avait dans sa barquette avant de la jeter elle aussi dans la poubelle, celle-ci commençait à bien se remplir, faire le ménage après cette journée allait être sacrément chiant, il ne pouvait même pas s'en aller ou se planquer, son capitaine pourrait lui faire regretter d'avoir sauté la partie rangement, il n'avait aucune envie de faire la vaisselle après chaque repas manger à la caserne, c'était déjà chiant de le faire quand c'était à son tour de faire le repas, alors le faire tout le temps pour genre quatre semaine allait être une torture.

Prenant soins de ne bousculer personnes sur son chemin, il avança à travers la foule en compagnie de Thoru, jetant un coup d'oeil à chaque stand qu'ils passaient, certains ne le motivais pas spécialement, d'autres avait l'air plutôt sympa, il ne savait pas si il aurait le temps de tout faire en une seule journée, peut être qu'ils auraient du faire ça pour deux jours finalement. Passant devant le stand de secourisme, il sourit en voyant un de ses collègue qui expliquait à son groupe comment fonctionnait le massage cardiaque, il lui fit un signe de tête quand il croisa son regard avant de porter son attention devant lui, évitant de justesse de rentrée en collision avec un gars qui avait les yeux fixer sur sa Switch, mais la jeune maman pas loin elle n'eut pas le temps de l'esquiver.

" Hého ! Tu jouera à Fornite plus tard, va flosser plus loin."

"On dit pas flosser mais juste floss."

"Gnia gnia gnia, circule avant que je te bouscule."

Le gamin leva les yeux au ciel avant de reprendre sa route, Kai s'assura que la jeune maman allait bien avant de rejoindre Thoru rapidement, la foule était tellement grande qu'il y avait de grande chance pour qu'il se perde. Ils arrivèrent devant un nouveau stand, celui tenu par l'Orphelinat de la ville, il fit un grand sourire à tous les enfants qui se trouvait présent, certains se faisant maquiller par les volontaires, ça avait l'air trop cool.

"Oh ouai ! Je veut trop ! Vous savez faire les dragons ? Rouge de préférence."Questionna-t-il en sautillant légèrement sur place, le volontaire hocha la tête, mais d'abord il allait s'occuper de Thoru qui d'après ce qu'il avait compris avait décider de partir pour un chat."C'est cool les chats, même si ça met des poils partout, un jour peut être que j'en prendrais un pour mon appartement, si Newt est d'accord."Il se plaça sur le côté pour observer comment procédait le volontaire, se mettant sur la pointe des pieds pour voir quel genre de maquillage avait demandé les autres enfants un peu plus loin. Puis le volontaire qui s'occupait de Thoru termina son travail et lui montra le résultat avec un miroir.

"T'en pense quoi alors ? Moi je trouve qu'il est plutôt réussi."Dit-il à la jeune femme avant de prendre sa place sur la chaise, il ferma les yeux, tentant de ne pas trop gigoter sur sa chaise ce qui était un sacré défis, plusieurs fois le volontaire dû lui rappeler d'arrêter de bouger ou de rigoler parce que le pinceau lui chatouillait le visage. Quelques instant plus tard ce fut terminé, il s'observa dans le miroir, il aurait largement préférer voir son ancien visage dans le miroir, mais c'était impossible. "Vous avez un sacré talent ! Bon c'est pas le grand Mushu, mais c'est cool aussi."Il se releva de la chaise avec un grand sourire."Faut pas que j'oublie de prendre une photo, je sais pas si mon capitaine me laissera le garder jusqu'au bout et je veux montrer ça à Newt."Son ami lui avait dit qu'il viendrait, mais avec la foule qu'il y avait, il n'était pas certains qu'il croiserais sa route."Tu veut aller tester un des jeux ?"





luckyred.



Contenu sponsorisé








Weird people stick together ✧ MUSHU _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Weird people stick together ✧ MUSHU





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville