Tout en d'Oh
Par Regina



Hell's War
Par Dyson



Hunger Games
Par Jean-B.









« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -29%
Griffoir Lion pour chat
Voir le deal
9.99 €


٩(͡๏̯͡๏)۶ Evénement #122 : Puisse le sort vous être favorable
☆ Validité : mars 2020 - une mission de Jean Batlhazar Trapp

Partagez
 

 It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Link Swordkeeper



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Link Swordkeeper


╰☆╮ Avatar : aυѕтιn вυтler

Ѽ Conte(s) : тнe legend oғ zelda вreaтн oғ тнe wιld
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : lιnĸ le porтeυr de la laмe pυrιғιcaтrιce

✓ Métier : /
It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) K7w7

☞ Surnom : lιnĸ
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 57
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 11 Jan 2020 - 15:00

It's dangerous to go alone... So don't.
It's easy to change if you give it your attention.
All you gotta do is just believe you can be who you want to be


Inspirer, expirer, inspirer et expirer. C'était l'excercice que sa mère lui avait appris jadis. Link avait bien des titres : chevalier de la Princesse, porteur de la lame purrificatrice, héros de Hyrule, prodige du Royaume. Mais beaucoup oubliaient que derrière ces titres se cachaient un simple hylien. Un elfe qui ne demandait qu'à vivre pleinement comme les autres. Depuis sa naissance, Link était destiné à devenir un grand chevalier comme son père l'avait été il y avait fort longtemps. Le blond n'avait jamais connu son père, mort à la bataille en sauvant le royaume. C'était donc logique que Link lui fasse honneur. Inutile de préciser que la pression était à son rendez-vous. Tous les regards portaient sur lui et la visite du Roi de Hyrule. Le Roi venait parfois chez Link et sa mère pour voir comment le petit hylien évoluait et quand il serait prêt pour devenir le chevalier de la princesse. Link avait vite appris mais il y avait une chose qu'il ne contrôlait pas, le stresse. Beaucoup de stresse. Enfant, cela lui arrivait de faire des crises de panique. Avoir du mal à respirer et cette envie de vomir constante. Heureusement, sa mère avait été là une bonne partie de sa vie. Elle avait appris à son fils des exercices respiratoire pour pouvoir dominer son angoisse. Peu de temps après cela, sa mère mourut d'une maladie. Link n'avait jamais été très bavard mais la mort de sa mère l'enferma dans un profond mutisme.

Mais depuis, tout allait pour le mieux. Enfin en général. Il était devenu le chevalier de Zelda, il travaillait avec les Prodiges et avec cette malédiction, il avait sûrement une nouvelle chance de battre Ganon. Malheureusement, il lui manquait son épée de légende. La seule qui de sa lame pouvait tuer le Fléau qui régnait sur leur monde. Alors oui, la perte de son épée lui faisait faire des crises de panique. Il se réveillait le matin et manquait de souffle. Et aujourd'hui, il s'était encore réveillé en panique. Ne pouvoir rien faire, c'était le pire pour le héros de Hyrule. Link poussa un petit soupir tandis qu'il s'assit au bord du lit, trempé. Cauchemar sur cauchemar, son cœur se serrait tellement sa nuit avait été mouvementé. L'hylien finit alors par se lever difficilement de son lit, il faisait beau dehors. Froid mais beau. C'était sûrement une journée idéale pour s'entraîner à l'épée et au combat. Il se dirigea vers la salle de bain et prit une bonne douche avant d'enfiler ses habits. Il descendit les escaliers et tomba nez à nez avec sa colocataire : Zelda, la princesse de Hyrule. La jeune femme lui affichat un grand sourire alors qu'elle tenait un livre de la main. Livre qui était sur les études des gardiens, les machines qui s'étaient retournés contre eux dans leur monde. Elle avança légèrement vers le héros et posa délicatement sa main sur le bras de ce dernier.

« Tu as une drôle de tête, quelque choque te mine ? Si c'est pour mon comportement d'hier, je m'en excuse. »


Link secoua négativement la tête avant d'afficher un petit sourire afin de rassurer la princesse mais cela ne marchait plus avec elle. Zelda afficha une petite moue avant de faire signe à l'hylien de la suivre. Il ne discuta pas son ordre et la suivit sans faire d'histoire dans le salon. Elle avait étendu une trentaine de plan de la ville. Commençant par une simple carte et finissant par les plans des égouts. Pourquoi ? Link le savait, elle cherchait ou pouvait se trouver l'épée purificatrice. Il n'avait peut-être plus sa mère pour le rassurer dans les moments difficiles mais Zelda était là. Une vrai lumière quand il était perdu dans les ténèbres. La princesse se mit à genoux au milieu des plans de la ville avant de lever la tête vers Link.

« Bon, je l'avoue mes recherches n'avancent pas. L'épée est sûrement dans la forêt au côté du grand arbre Mojo. Mais... La forêt est si vaste et elle est habité par de la magie. Je continue de chercher avec l'aide d'Impa, ne t'en fais pas ! »

Un petit sourire se dessina sur le visage de l'elfe qui s’accroupit juste devant la princesse. Il murmura un merci qui semblait surprendre Zelda. Elle afficha un petit sourire et rougissa légèrement avant de hocher doucement la tête, acceptant les remerciements de son chevalier servant. Après cela, Link prit son épée qu'il rangea son fourreau avant de le mettre sur son dos. Il salua la princesse avant de sortir. Link se dirigea dans le jardin et tomba nez à nez avec Epona, sa jument. Il la brossa, la caressa avant de monter sur son dos pour finalement partir dans son lieu favoris. Un lieu parfait pour les entraînements. Le grand chêne qui se trouvait au bord de la plage. Rassurez-vous, il ne tapait pas dedans. Link était un enfant de la nature, vivre dans la forêt était un luxe pour lui. Il avait un grand ami que tout le monde connaissait dans son monde, l'arbre Mojo. Le plus vieux, le plus grand et le plus sage. Alors difficile de croire qu'il serait capable de faire du mal à un arbre.

Son entrainement se déroula correctement. Il n'avait pas perdu la main et fort heureusement. Il s'en voudrait d'être devenue un chevalier incompétent mais ce n'était pas le cas. Link passa alors sa main sur son front pour essuyer la transpiration qui s'y était logé avant de prendre les rennes de sa jument pour finalement marcher à côté d'elle vers un petit pont de pierre. Link adorait s'asseoir sur ce pont pour réfléchir ou parfois pour simplement sentir la caresse du vent de la mer sur son visage. L'elfe s'arrêta alors sur ce fameux pont de pierre et lâcha sa jument, la laissant libre comme l'air. De toute façon elle ne partait jamais sans Link. Il s'assit sur le bord du pont faisait pendre ses jambes dans le vide avant de fredonner un air qu'il connaissait parfaitement. Une chanson que les musiciens chantaient, la chanson de la prophétie.

Soudainement ses oreilles pointues bougèrent signe que quelque chose s'approchait de lui ou quelqu'un. Sans plus attendre, il se retourna brusquement et pointa son épée vers l'inconnue qui se tenait juste en face de lui. Une jeune femme pour être plus précis. Il haussa les sourcils avant de ranger rapidement son épée tout en s'inclinant pour s'excuser auprès de la jeune femme. Après ça, il retourna s'asseoir au bord de son pont sans dire un mot de plus. Que pouvait-il dire de plus ? Parler n'était pas son fort. Il n'aimait pas parler, pourtant il sentait encore la présence de la femme derrière lui. Pourquoi elle ne partait pas ? Elle en voulait à ce dernier de l'avoir attaqué sans raison ? Il pouvait comprendre mais que voulait-elle en échange ? Comprenait-elle la langue des signes ? Link se le demandait vraiment. Le blond tourna alors doucement la tête vers l'inconnue. Son regard se posa dans un premier temps vers sa jument qui ne semblait pas inquiète de la présence de cette inconnue. Epona était pourtant sensible aux mauvaises personnes. Cette femme devait dégageait quelque chose que sa jument adorait vu qu'elle frotta son museau contre la main délicate de cette dernière.

Link fronça un moment les sourcils se demandant vraiment qui pouvait bien être cette personne. Alors il essaya de signer dans un premier temps pour savoir si cette dernière faisait partie du petit pourcentage qui comprenait la langue des signes.

« Je m'excuse pour mon comportement. Je ne voulais pas vous blesser. Je peux savoir qui vous êtes ? »



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
BLOOMING STAR
Do you remember when we learned how to fly? We'd play make believe, We were young and had time on our side ▬ Just remember that you're still alive !

Evangeline Leviosa



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Evangeline Leviosa


╰☆╮ Avatar : Lily James

Ѽ Conte(s) : Cendrillon
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Marraine la BonneFée

Bibbidi bobbidi boo!

☞ Surnom : Evie, ou la hippie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 375

It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 26 Jan 2020 - 10:57

It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f414f36337463336f5950707579513d3d2d3734333835303530302e313561373338316630623031316137613231393837363433373037362e676966It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) Original
I can't remember the last time I felt so young!

La journée était idéale. Pour quoi, elle l’ignorait encore, mais elle le sentait, quelque chose dans l’air, dans la lueur douce du soleil, dans l’odeur de la terre, lui disait que cette journée serait excellente, sous bien des aspects ! Aussi fut-elle très attentive à la moindre de ses actions, le moindre de ses gestes. La pleine lune étant passé, elle avait récupérer et nettoyer soigneusement les cristaux qu’elle avait posé sur le rebord de sa fenêtre -particulièrement la pierre que Peregrin lui avait offert, et qu’elle posa sur son bureau, bien en évidence, sur un petit plateau en terre cuite qu’elle avait fait elle-même ! Elle était ensuite passé à l’herboristerie, y faisant brûler du Palo Santo pour purifier l’air et le lieu, particulièrement la porte d’entrée, par où ses clients passaient et sortaient. C’était important de purifier les lieux de passage, pour permettre aux énergies de circuler librement, et de ne pas se bloquer dans les angles ! De plus, on ne pouvait jamais savoir si les énergies étaient uniquement positives… Elle alla ensuite dans l’arrière boutique, jetant un rapide coup d’oeil aux réserves, dont elle devait faire l’inventaire quelques jours plus tard, avant de choisir parmi les nombreux thés qu’elle réalisait elle-même lequel elle prendrait pour la matinée. Une tisane des elfes plus tard, son mug bien chaud en main, elle chargea sa tasse en bonne énergie, tournant sa cuillère dans le sens des aiguilles d’une montre, avant d’officiellement ouvrir sa boutique au public.

Ce qu’elle appréciait dans cette petite ville -enfin pas si petite que cela, mais Evie avait une notion très personnelle des unités de grandeurs- c’était le fait que ses clients étaient presque toujours les mêmes. Parfois, c’était des fées, comme elle. Parfois, c’était des magiciennes ou des ensorceleuses. Les hommes n’étaient pas en reste, ayant déjà croisé deux ou trois anciens princes ou anciens rois qui venaient lui demander soit conseils soit de retrouver une plante issue de leur monde, un goût de leur enfance, une tisane que leur vieille nourrice leur faisait boire pour dormir. L’avantage d’Evie sur les autres herboristeries était que, grâce à la petite magie qu’elle avait conserver, elle parvenait à recréer des plantes issues de leur monde ici bas. Parfois, il lui était très difficile de les faire pousser, la Terre de ce monde n’était pas la même que la leur, le sol étant beaucoup plus chargée en certains minéraux, et manquant cruellement d’autres, plus magiques. Mais même si elle devait charger elle-même le sol, à grand coup de rituels et de magie, elle se faisait un devoir de satisfaire ses clients !

Et c’était d’ailleurs à cause de la commande de l’un de ses clients qu’elle avait du fermer le magasin pour l’après-midi et partir en quête d’une terre riche en minéraux des marais. Storybrooke était une ville riche de ses nombreux climats, il était d’ailleurs franchement bizarre que les végétaux ne soient pas plus affectés que cela aux yeux de Evangeline, puisque la terre passait subitement d’un état marécageux à un état sableux sans réelle transition. C’était comme si quelqu’un avait tracé une ligne entre les deux, et pouf ! Cela expliquait cela dit que certaines plantes se massaient à un endroit, et cessaient subitement leur progression. C’était un phénomène très étrange, qu’Evie avait entreprit d’étudier, mais pour l’instant, elle devait surtout trouver une terre avec assez de limon pour faire pousser la plante issue du monde des contes qu’elle avait recréée.

Tranquillement, son sac en bandoulière se balançant au rythme de ses pas, elle se dirigea donc, une fois le magasin fermé, vers l’un des trois endroits qu’elle avait déjà exploré auparavant. Le premier endroit se situait un peu trop près des habitations à son goût, aussi ne s’y attarda-t-elle pas, craignant que la terre ai absorbé trop de déchets ‘humains’. Cela aurait été dommage, et de toutes manières, elle préférait toujours utilisé une terre ‘vierge’ des humains pour faire pousser une nouvelle plante. Elle prit donc le chemin du second endroit, qui nécessitait de traverser le pont des Trolls, mais qui se révélait bien plus prometteur ! De nombreux arbres et plantes poussaient par là-bas, et Evie sentait l’énergie de la Terre y être beaucoup plus puissante qu’ailleurs. Aussi fut-elle extrêmement surprise quand, sans crier gare, une épée tranchante et luisante vint, littéralement, lui barrer la route. Elle fut si surprise qu’elle poussa un grand cri, ses doigts se mettant à luire d’une lueur opalescente, prête à se défendre ! Si sa magie n’était pas faîte pour l’attaque, elle était cependant tout à fait u point pour la défense !

Figée sur place, elle parvint, au bout de quelques secondes -le temps en réalité que la lame se baisse d’elle-même- à relever les yeux pour observer le ‘porteur’ de ladite épée. Et elle fut très surprise. Car si elle s’était attendu à un brigand attaquant les passants, elle ne s’était clairement pas attendu à croiser deux grands yeux bleus et tristes, et un visage aussi… Calme. Presque désolé, en réalité. Ce qui était quand même fichtrement curieux ! D’ordinaire, lorsque quelqu’un attaquait un autre quelqu’un, son visage devait abordé un masque de colère, de haine, voir d’amusement ou de folie, mais pas un air… Désolé ! Voilà qui était bien étrange… Dans un calme olympien, Evie vit l’homme qui l’avait presque attaqué se retourner, et partir s’asseoir au bord du pont, sans un mot ni un regard. Aussitôt, Evie posa sa main sur son cœur, soupirant lourdement avant de reprendre sa respiration.

-Bonté divine ! s’exclama-t-elle, à mi-voix, tentant de calmer les battements de son cœur.

Eh bien, c’était moins une, pour lui comme pour elle ! Certes, elle ne lui aurait pas fait de mal, mais il aurait bien finit la tête la première dans le cour d’eau sous eux ! Pinçant les lèvres, elle mit cependant ses poings sur ses hanches quand elle se fut calmer. Non mais, pour qui se prenait-il ?! Cela ne se faisait pas d’attaquer les gens comme cela et de ne même pas s’excuser ! Elle s’apprêtait à le lui faire remarquer, s’approchant de lui, quand brusquement, il se retourna et se mit à bouger ses mains dans tous les sens. Il fallut quelques secondes à Evie pour comprendre qu’il s’agissait de la Langue des Signes, et aussitôt, sa colère s’envola pour d’autres contrées.

-Oh je vous demande pardon, répondit-elle aussitôt, sincèrement navrée, je ne comprends pas la Langue des Signes mais -oh ! fit-elle, se rappelant soudain de quelque chose.

D’un geste vif, elle fouilla dans son sac, en extirpant le carnet dans lequel elle griffonnait ses recherches sur les plantes et ses recettes de tisanes diverses et variées. Un croquis d’eucalyptus ornait d’ailleurs le début de la double page qu’elle tendit au jeune homme, ainsi qu’un stylo.

-Tenez, ce sera peut-être plus facile comme ça ! Je m’appelle Evie, je suis vraiment très contente de vous rencontrez, ajouta-t-elle, oubliant totalement qu’il venait de l’attaquer.

Le jeune homme l’observa, visiblement plutôt surpris, avant de griffonner des excuses sur le papier. Evie lui assura que ce n’était pas grave avant même qu’il n’eut finit d’écrire son mot.

-Mais tout de même, ça surprend ! Et puis vous devriez faire attention, j’aurais pu vous envoyer valser dans l’eau si je ne me contrôlais pas bien ! Je suis une fée, ajouta-t-elle, devant la totale incompréhension qui se peignait sur le visage du jeune homme.

Il eut l’air à nouveau fort surpris, et Evie se contenta de sourire, tranquillement.

-Et vous, quel est votre nom ? C’est votre jument là-bas ? demanda-t-elle, en désignant le beau cheval brun qui broutait non loin.

Elle avait dit ‘jument’ un peu par hasard, se fiant à son intuition. Il faudrait qu’elle lui ‘demande’ si la terre ici était bonne, si l’herbe qu’elle y mangeait était agréable.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I like you, just as you are.


ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83361-bibbidi-bobbidi-boo-e

Link Swordkeeper



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Link Swordkeeper


╰☆╮ Avatar : aυѕтιn вυтler

Ѽ Conte(s) : тнe legend oғ zelda вreaтн oғ тнe wιld
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : lιnĸ le porтeυr de la laмe pυrιғιcaтrιce

✓ Métier : /
It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) K7w7

☞ Surnom : lιnĸ
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 57
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 16 Fév 2020 - 16:58

It's dangerous to go alone... So don't.
It's easy to change if you give it your attention.
All you gotta do is just believe you can be who you want to be


Une fée ? Link fixait la jeune femme d'un air surpris. Décidément, il ne comprenait rien de ce nouveau monde. Il regrettait parfois de ne pas avoir vécu la malédiction comme tous les autres. Il aurait aimé comprendre certaines choses et s'habituer à d'autres. Il n'arrivait toujours pas à se faire aux bourdonnement des moteurs de voitures. A toutes ces habitions qui volaient la place à la végétation. Au bus qui transportait différente personne pour les emmener d'un point A à un point B tout en payant leur trajet. C'était grotesque. Enfin à Hyrule presque tout le monde avait un cheval, presque tout le monde se déplaçait à pied ou à cheval. Il n'y avait pas de voiture et pas de dollars. Il ne comprenait rien à cet argent, vraiment. Les rubis lui manquait terriblement. Et ou était passé les quêtes aussi ? Plus personne ne se faisait confiance maintenant. Puis dans son monde, c'était un roi qui régnait et non un maire. Qu'est ce qu'un maire d'ailleurs ? Link se le demandait encore. La garde royale nettoyait les rues des malfrats et maintenant c'était la police. A Hyrule, les femmes étaient considérés comme plus forte que l'homme. Elles étaient plus sage, plus droite, plus intelligente. Après tout, trois déesses avaient créés Hyrule. Les Dieux n'existaient pas dans son monde. Par contre les fées, il y en avait de tout genre. Un petit sourire apparût sur son visage alors que son cœur s'emplissait de bonheur en repensant à sa terre natale.

Pour commençait, il y avait les petites fées. Celle que l'on ne pouvait pas voir à vue d'oeil. Elles étaient si petite que seule une lumière et des ailes pouvaient se voir. Ces dernières sont très bavarde, elles aiment la bonne compagnie mais son aussi très peureuse. Au moindre bruit, elles s'enfuient. Les petites fées sont capable de guérir certaines blessures. Puis il y a les grandes fées, celles des fontaines. Elles sont très grande et elles prennent soin de leurs apparences. Elles sont capable de modifier des objets pour les rendre plus puissant et elles ont un sens de l'humour assez déplacés. Mais la fée la plus puissante mais aussi la plus effrayante de Hyrule se nomme Marlon. Elle était capable de redonner vie à des chevaux qui mourraient de façon injuste. Maintenant Link se demandait ou était passé toutes ces fées. Il savait que la jeune femme qui se trouvait devant lui n'était pas une fée d'Hyrule mais cela lui faisait plaisir d'en rencontrer une alors Link ne pût s'empêcher de lui sourire. Peut-être que la jeune femme pouvait l'aider dans sa quête, l'aider à chercher son arme qui avait disparût depuis un moment maintenant. Il serra un peu le stylo dans sa main se retenant d'écrire. Il ne voulait pas la déranger pour si peu. Alors Link se contenta de fixer Evie. Le regard du héros se posa directement sur sa jument qui brouttait un peu plus loin. La fée venait de deviner le sexe de son cheval. Ce n'était pas compliqué à savoir quand on s'approchait du cheval mais là, elle en était assez loin. Link fronça les sourcils légèrement perdu avant de finalement écrire le prénom de sa jument sur le carnet pour finalement lui montrer.

Link se leva alors pour rejoindre Epona qui était en train de brouter. Quand l'elfe posa délicatement sa main sur le dos de son cheval, la jument redressa son visage avant de hennir. Epona frotta son museau contre le visage du blond avant de lever brusquement sa tête tout en redressant ses oreilles. Sa jument avait entendu quelque chose. Link fixa un moment Evie qui était juste à côté de lui, ce n'était pas elle. C'était quelque chose d'autre ou quelqu'un d'autre. Le chevalier sentit le sol trembler à ses pieds et comprit rapidement que quelqu'un était en train de courir vers lui, il se tourna brusquement et vit la princesse Zelda courir rapidement vers lui tout en tenant une feuille dans sa main.

« Link ! J'ai peut-être une solution. J'ai trouvé mode d'emploi pour modifier les paramêtres de la tablette Sheikah... »

La jeune femme s'arrêta brusquement quand elle remarqua la présence de Evie. Zelda resta figer un moment à côté de Link, tout en gardant sa droiture bien-sûr. Ne l'oublions pas, c'était une princesse après tout. Malgré son mauvais caractère, Zelda restait quelqu'un de très droite et de très amicale alors elle s'inclina doucement devant la fée avant d'afficher son plus beau sourire.

« Bonjour, je me nomme Zelda. Je suis... »
Elle se mit à réfléchir un court instant. « L'amie de Link. »

Link ne s'était pas encore présenté à Evie alors quand Zelda prononça son nom, l'elfe se montra du doigt pour que la fée comprenne mieux la situation. Après ça la princesse se tourna vers Link, tendant alors gentiment un élastique bleu au chevalier.

« Tu as oublié ça à la maison. Étonnant venant de toi, tu gardes rarement les cheveux détacher. »


Link se fit une petit queue de cheval avant de fixer Zelda. Elle semblait vouloir dire quelque chose au chevalier mais la présence de Evie semblait déranger. C'est vrai que Link et Zelda essayaient discret sur l'histoire de cette épée. Si les espions de Ganondorf entendaient que le héros n'avait plus sa lame purificatrice, ils bondiraient sur l'occasion pour annoncer la bonne nouvelle à leur maître. Zelda hésita un moment avant de faire comprendre à Link qu'il fallait seulement signer pour cette conversation, elle se mit alors à faire des gestes avec ses mains.

« Désolé, je ne lui fais pas confiance pour le moment. Je voulais juste te demander si tu avais des nouvelles sur le grand arbre Mojo ? »


« Non, pas encore. Mais en faisant des recherches sur la forêt hier, j'ai appris que dans ce monde les arbres arrivaient aussi à communiquer entre eux. Ils savent peut-être ou se trouve l'arbre Mojo. »

Zelda afficha un grand sourire. Mais c'était une excellente nouvelle. Les arbres semblaient fonctionner de la même façon que ceux d'Hyrule. Dans leur monde, les arbres autour de du grand arbre Mojo secrétaient un brouillard magique. Si la personne ne prenait pas le bon chemin pour voir l'arbre ancien, elle revenait automatiquement au début de la forêt. Sans savoir ou comprendre pourquoi. C'était peut être la même chose dans ce monde. La bonne humeur de Zelda s'envola rapidement, alors elle se remit à signer.

« Mais je ne parle pas aux arbres et toi non plus. Comment va-t-on faire ? »


Link tourna son visage vers Evie avant d'afficher un petit sourire.

« Cette femme se nomme Evie, c'est une fée. Les fées sont liés à la nature après tout. »


La princesse haussa les sourcils, surprise d'entendre cette nouvelle. Elle comprit rapidement comme Link, ce n'était pas une fée de leur monde mais cela n'empêchait rien. Zelda resta quand-même intrigué par cette Evie. Est-ce que la princesse avait envie de rajouter un nouveau membre dans son équipe de recherche ?

« Link vient de me dire que vous êtes une fée. »
lâche t-elle surprise. « Est ce que c'est vrai que vous savez parler aux plantes ? Parce que si c'est le cas on a besoin de vous pour retrouver un vieil arbre. C'était notre ami et il se nomme Mojo. Le grand arbre Mojo. »


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
BLOOMING STAR
Do you remember when we learned how to fly? We'd play make believe, We were young and had time on our side ▬ Just remember that you're still alive !

Evangeline Leviosa



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Evangeline Leviosa


╰☆╮ Avatar : Lily James

Ѽ Conte(s) : Cendrillon
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Marraine la BonneFée

Bibbidi bobbidi boo!

☞ Surnom : Evie, ou la hippie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 375

It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 27 Fév 2020 - 11:49

It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f414f36337463336f5950707579513d3d2d3734333835303530302e313561373338316630623031316137613231393837363433373037362e676966It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) Original
I can't remember the last time I felt so young!

Le visage du jeune homme était à la fois très expressif…. Et pas expressif du tout. En fait, c’était assez étrange, mais Evie avait l’impression de pouvoir lire toutes ses émotions à travers ses deux yeux bleus… Alors que le reste de son visage ne bougeait presque pas. C’était des émotions très brutes, presque trop, à tel point qu’Evie avait du mal à les identifier immédiatement. Un peu comme si elle trouvait de grandes géodes, mais que seules leurs couleurs lui permettait de devinez de quoi il s’agissait. Mais une chose était sûre, les yeux de ce jeune homme était plutôt triste. Même lorsqu’il souriait. Il y avait quelque chose de plutôt triste, presque mélancolique, et quand il lui rendit son carnet, en y ayant juste noter le nom de sa jument… Evie ressentit une profonde mélancolie à son tour. Pas qu’elle fut triste de constater qu’il ne voulait pas lui donner son nom, mais plutôt…. Touchée par sa méfiance. Ou sa distance. Même si elle la respectait. Elle avait connu de nombreux filleules dans sa vie de marraine, et elle avait rencontrer nombres de caractères différents, qu’elle avait toujours respecté. De la plus pipelettes de princesses au plus taciturnes des dragons ! Après tout, chaque être vivant était façonné par son histoire, et malheureusement, toutes les histoires n’étaient pas de beaux contes de fées…

Doucement, elle le suivit, prenant garde à ne pas trop l’approcher. Mais elle ne put résister à l’envie de s’approcher de la jument, se mordillant les lèvres avant de se pencher, faisant dépasser sa tête de derrière les naseaux de l’animal.

-… Je peux ? demanda-t-elle, en faisant un grand sourire, à l’intention du jeune homme, qui eut une espèce de haussement d’épaule.

Aussitôt, elle reporta son attention sur la jument, la regardant dans les yeux avant de réitérer sa demande, directement vers elle cette fois. Elle attendit quelques secondes, avant de tendre la main, laissant la jument s’approcher ou non, mais quelque chose attira son attention, et Evie baissa la main, regardant à son tour dans la même direction. Une jeune femme, blonde, arriva en courant, un feuillet en main, et Evie lui sourit, même si celle-ci s’arrêta net dès qu’elle la vit. Cette fois-ci, Evie le sentit immédiatement. La noblesse. A force d’avoir veiller sur de nombreuses princesses et de nombreux princes, elle avait finit par repérer quelques signes qui ne trompait pas. Dont le port de tête. Et cette jeune femme avait clairement le port de tête d’une princesse. Voir même d’une Reine.

-Bonjour, je suis Evie, répondit-elle simplement, effectuant malgré tout une légère courbette, pliant le genoux. Et je suis enchantée Link, ajouta-t-elle, lui faisant à nouveau un petit salut de la main.

La jeune femme eut un regard vers elle, légèrement méfiante elle aussi, et Evie se demanda l’espace d’un instant si elle avait l’air d’un bandit de grand chemin. Pourtant, elle avait bien brossé ses cheveux le matin même ! Parfois, elle regrettait ses ailes, qui avaient tendance à mettre les autres en confiance. Après tout, avoir l’apparence d’un humain n’était plus forcément rassurant de nos jours… N’importe qui pouvait être n’importe quoi, surtout ici, à Storybrooke… Alors elle ne se vexa pas, même lorsqu’elle les vit se mettre à signer entre eux. Après tout, c’était normal, si le jeune homme était muet, c’était logique qu’ils discutent ainsi ! Elle les observa donc une seconde, avant de craindre d’être trop intrusive, et elle se tourna à nouveau vers Epona, lui tendant à nouveau la main pour tenter de caresser son museau.

Evie adorait les animaux. Pour elle, ils étaient un peu de cette innocence dont le monde avait cruellement besoin. Leur réaction était pure, leur motivation, souvent simple. Et ils étaient de précieux alliés dans son travail ! Doucement, elle passa sa main sur le duvet qui recouvrait le haut de ses naseaux, et elle ferma les yeux, étendant sa conscience vers celle de la jument.

Douce Epona, j’ai besoin de ton expertise. Me donnerais-tu des conseils ?

Gardant les yeux fermés, elle attendit une réponse, ne sachant guère comment elle se manifesterait, mais après une seconde, la jument lui souffla dans la main, et Evie sourit.

Merci. Je...

Elle fut cependant coupé par la voix de Zelda, qui la fit rouvrir les yeux. Rien qu’à l’expression de Link, elle vit qu’il sembla légèrement surprit de sa proximité avec la jument, et Evie baissa lentement sa main, même si Epona lui donna un léger coup de museau dans l’épaule.

-Euh… Oui, enfin, oui je suis une fée, et je… Peux communiquer avec la nature, mais ce n’est pas… Comme discuter avec un humain tenta-t-elle d’expliquer, tout en souriant. La nature a un langage plutôt complexe, mais je serais ravie de vous aider dans votre quête ! C’est… Génial, en fait, j’étais moi même à la recherche du meilleur endroit pour planter ma création !

Ravie, elle ouvrit son sac, sortant de ce dernier un petit bulbe, de la taille d’une petite pomme, vert et bleu.

-C’est une commande d’un client, c’est une plante qui existait dans son monde, et que j’ai recrée avec ma magie. C’est une plante médicinale et...

Rapidement, elle se mordit la lèvre, s’interrompant. Après tout, Link et Zelda ne lui avaient pas demander d’informations sur sa venue, juste sur ses compétences en langage des plantes. Et puis, la commande de Léon ne concernait que lui.

-Pardon, euh, oui. Oui je peux vous aider à retrouver votre ami. Mais je vais avoir besoin… D’informations. Il y a beaucoup de vieux arbres à Storybrooke.

Rangeant son bulbe dans son sac, elle fixa tour à tour la princesse et le jeune homme, un petit sourire rassurant aux lèvres.

-Je pense que le plus facile serait de se rapprocher de la forêt, à l’ouest. C’est… Le bois le plus chargée d’énergie, comme il se gorge de la lumière du crépuscule. Les plantes là-bas sont… Vivaces, et fortes. Peut-être qu’elles auront des informations sur votre ami. Je sais qu’il y a une très grosse souche là-bas, elle est… Puissante, je recharge souvent mes cristaux près d’elle.

L’espace d’un instant, elle cru qu’ils allaient la prendre pour une folle, comme la majorité des humains de Storybrooke mais à sa grande surprise, ils eurent plutôt l’air de vouloir en savoir plus.

-Peut-être qu’on pourrait y aller ? Comme ça, je poserais des questions, et on verra si ils nous répondent ?

Ils eurent l’air de se concerter quelques secondes, avant que Link ne hoche la tête, et Evie sourit, heureuse, mettant quelques secondes avant de réaliser qu’ils attendaient qu’elle ne les guide. Se confondant en excuse, elle prit la tête de l’expédition, posant immédiatement des dizaines de questions à Zelda sur… Eh bien tout. D’où ils venaient ? Qui ils étaient ? A quoi ressemblait leur monde ? Elle tendit même son calepin à Link, en lui posant de temps à autre de petites questions lui aussi. Mais elle sentit que la méfiance ne s’estompait pas. Pas encore. Alors, elle posa des questions plus facile. Qui ils étaient ici ? Leur métier ? Leur vie ici ? Elle leur expliqua son propre métier et leur proposa de passer la voir un jour, si ils avaient besoin de plantes ! Ou d’autres produits naturels ! Voir même de commandes de leur propre monde ! Cela eut l’air d’intéresser la jeune femme, et elle parlait toujours de ses méthodes quand ils entrèrent dans le grand bois de l’ouest.

Le bois était à la fois lumineux et sombre, humide et pourtant le bois était sec. Effrayant et rassurant à la fois. Evie ne s’était jamais senti mal à l’aise dans la nature, mais elle connaissait l’effet de ce bois sur les autres. Elle tenta donc de les rassurer, et après quelques minutes de marches, ils débouchèrent sur une clairière, recouverte d’un épais tapis de mousse moelleuse, au centre de laquelle une grande souche blanche trônait. Evie s’en approcha immédiatement, se débarrassant de son sac, avant de s’agenouiller face à elle.

-Venez, fit-elle, à l’intention des deux autres. La forêt ne vous fera aucun mal.

C’était une promesse qu’elle savait pouvoir tenir. Doucement, elle tendit les mains, paumes vers le bois, les posant calmement. La souche était sèche, et Evie écarta ses pouces, les autres doigts serrés, avant de fermer les yeux.

-Bois de l’Ouest je te salue, chuchota-t-elle, en elfique.

Elle attendit quelques minutes, et un léger vent finit par soulever ses mèches. Rapidement, par la pensée, elle formula sa demande, et elle tendit sa main droite vers la personne la plus proche d’elle, la serrant dans la sienne.

-Pense à ton ami, murmura-t-elle. Mes descriptions ne serviraient à rien, mais tes souvenirs, si.

Elle sentit les doigts autour des siens se serrer, et elle continua sa formule, ouvrant sa conscience à la Forêt, laissant les souvenirs qu’elle ne pouvait que sentir parcourir son esprit, comme un pont. Tout autour d’eux, des murmures, inaudibles, parcouraient les feuilles comme du vent, de la pluie ou de la neige, tombant tranquillement. Pendant un long moment, rien ne sembla se passer. Pourtant, lorsqu’Evangeline rouvrit les yeux, tout avait changé. Ils ne se trouvaient plus dans la clairière, bien que la souche soit toujours là. Non. Il s’agissait d’un autre endroit. Les arbres au-dessus d’eux étaient plus drus, plus vert. La mousse avait laisser place à un tapis de feuilles oranges et brunes. Et le ciel, à peine visible à travers les frondaisons, semblaient étrangement gris et jaune à la fois. La main de Link quitta la sienne, visiblement aussi surpris qu’elle, bien qu’un peu plus paniqué. Aussitôt, Evie se retourna vers lui, posa ses mains sur ses épaules.

-Tout va bien, ne t’inquiète pas. La Forêt veut juste nous montrer quelque chose, nous n’avons rien à craindre. Je te le promets, insista-t-elle, en plongeant dans ses yeux.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I like you, just as you are.


ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83361-bibbidi-bobbidi-boo-e

Link Swordkeeper



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Link Swordkeeper


╰☆╮ Avatar : aυѕтιn вυтler

Ѽ Conte(s) : тнe legend oғ zelda вreaтн oғ тнe wιld
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : lιnĸ le porтeυr de la laмe pυrιғιcaтrιce

✓ Métier : /
It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) K7w7

☞ Surnom : lιnĸ
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 57
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 20 Mar 2020 - 17:06

It's dangerous to go alone... So don't.
It's easy to change if you give it your attention.
All you gotta do is just believe you can be who you want to be


Link se méfiait un peu moins de Eveline. Difficile de dire pourquoi mais savoir que la fée s'intéressait un peu à leur ancienne vie, le touchait. Peu de gens cherchait à comprendre et connaître le passé des autres ici. Link n'avait connu que cette vie après tout. Sa vrai vie. Parfois il avait presque envie de retourner dans son coma. Link voulait juste rentrer chez lui avec tous ses amis. Mais il devait rester fort pour la princesse, elle qui faisait tout pour se battre contre cette malédiction, elle qui était resté à ses côtés durant son long sommeil. Puis un héros se devait d'être fort non ? Le blond fixait les deux femmes sans dire un mot comme à son habitude. Il savait que Zelda resterait méfiante un moment, ce n'était pas méchant de sa part. La princesse avait juste du mal à s'ouvrir aux autres. Après tout, elle avait détesté Link un bon moment avant de finalement s'ouvrir à lui. Link et Zelda se ressemblaient énormément, ils n'avaient pas le même caractère c'est vrai mais ils avaient pratiquement la même histoire. Un destin qu'ils n'avaient pas choisis, une histoire qu'ils ne voulaient pas vivre mais un sens du devoir incroyable. Et maintenant les deux devaient vivre avec la défaite qu'ils avaient eut face à Ganondorf. Leur ancêtres avaient pourtant réussies à battre le Fléau. Alors que Link lui avait lamentablement échoué à son devoir. Mais il acceptait cette défaite, parce qu'il n'avait pas le choix. Le blond était maintenant prêt à refaire face à son destin. Il ne lui manquait plus que son épée, des alliés et Ganon.

Eveline proposa son aide afin de pouvoir communiquer avec les arbres. Oui, la fée voulait simplement offrir son aide mais Zelda ne sembla pas vouloir dans un premier temps. Link expliqua un moment à la princesse que cela ne risquait rien. Qu'il était là pour la protéger si il le fallait. La princesse hésita un moment avant de finalement pousser un petit soupir tout en haussant les épaules. Link connaissait ce genre de réponse, il afficha un petit sourire avant de hocher la tête à Evie pour lui faire comprendre qu'elle pouvait venir. Après tout, ne jamais dire non à quelqu'un qui proposait son aide.

Durant leur balade, Link sentit que Zelda ne voulait pas faire confiance à Evie alors il faisait de même. La princesse avait le droit de douter de ses rencontres après tout, de nombreuses personnes voulaient la peau de Zelda. Pour ses pouvoirs, pour sa beauté et pour la tuer. Elle était la seule à pouvoir vaincre entièrement Ganondorf contrairement à Link. Le chevalier pouvait blesser le monstre, l'affaiblir mais Zelda était celle qui pouvait le tuer. Elle était bien plus forte qu'elle ne le pensait. Link voyait bien que Eveline essayait de faire la conversation comme elle le pouvait. Elle posait des questions sans être trop indiscrète et Zelda y répondait vaguement. Lin, lui, se contentait de surveiller les alentours comme à son habitude. Surveiller la princesse, voilà pourquoi il était né. Avant d'entrer dans le bois, il ordonna gentiment à Epona de rester devant et de les attendre. Pas besoin de l'attacher, la jument écoutait Link sans faire d'histoire. Le cheval frotta son museau contre le visage de l'elfe avant de hennir.

« Tu es une bonne jument. Promis, on ne sera pas long. Et si jamais tu entends des bruits étrange dans la forêt, ne viens pas. »


La jument comprenait quand Link signait, depuis le temps qu'il le faisait maintenant. Epona ne répondit rien et se contenta de baisser la tête pour brouter. Cette ordre ne lui plaisait pas vraiment mais Link savait que son cheval lui obéissait toujours. Puis ils entrèrent dans le bois. Oppressant et apaisant à la fois. Le même genre de bois qu'ils avaient à Hyrule. Le même genre de bois ou trônait l'arbre Mojo. Zelda se stoppa devant la souche blanche et afficha une petite moue tout en collant son journal contre sa poitrine.

« Je n'aime pas trop cette forêt. Et si nous avions faux, Link. Comment peux-t-on savoir que le grand arbre Mojo est encore en vie ? Il n'a peut-être pas survécue à l'apocalypse que j'ai créé. »

Zelda doutait énormément surtout quand des amis faisaient parties de l'aventure. Elle était proche de l'arbre Mojo, un grand chêne vieux et sage qui avait su la guider pendant ses moments de doute. Link se rapprocha simplement de la princesse et silencieusement, il posa sa main sur le crâne de la jeune femme tout en affichant un petit sourire. Zelda haussa les sourcils tandis que ses yeux humides se plongèrent dans ceux de son chevalier.

« Tu as raison. Nous ne devons pas baisser les bras. Toutes les chances sont de notre côté. »


Le héros hocha vivement la tête avant de se tourner vers Evie qui semblait en connexion avec la nature. Link avait même cette impression que la forêt s'était mise à communiquer. Cette impression d'entendre les arbres grincer et les feuilles chanter. La fée tendit sa main vers Link et dans un premier temps, l'elfe fût surpris et même perdu mais il prit rapidement sa main tout en fermant les yeux.

« Mon ami... »
murmura Link sans le vouloir.

Bien-sûr qu'il pouvait parler mais il le faisait que très rarement. Il repensa donc aux feuilles roses, aux longues racines qui s'étendaient loin, très loin. A son visage qui était dessiné dans la souche et aux Korogu qui vivaient à l'intérieur de cet arbre. Link se rappelait même de la voix calme de l'arbre Mojo et de ses conseils. Puis plus rien, il avait donné tous les souvenirs qu'il pouvait donner mais rien ne semblait s'être passé. Quand Link ouvrit doucement ses yeux, son cœur manqua un battement. La souche était toujours là mais tout avait changé autour d'eux. Comme si ils s'étaient téléportés dans un autre endroit de la forêt. Link lâcha rapidement la main de la fée. C'était un piège ? Serait-elle une ennemie d'Hyrule ? Cela n'avait aucun sens. Les fées étaient de gentilles créatures dans son monde. Il était prêt à se mettre devant Zelda pour la protéger mais Eveline prit rapidement la parole. La forêt avait besoin de montrer quelque chose apparemment... L'elfe se détendit doucement avant de tourner son visage vers la princesse.

« Nous montrer quelque chose ? » demanda Zelda légèrement perdue. « Je ne vois pas l'arbre Mojo. Alors que veux-t-elle nous montrer ? »

Link regarda autour de lui, cherchant une réponse sur la raison de leur venue. La forêt voulait leur montrer quelque chose. L'elfe s'arrêta subitement quand il vit un lapin luisant non loin de leur groupe. Une espèce qui existait seulement à Hyrule. Rumy, voilà comment ces lapins se nommaient. Normalement ils se montraient rarement aux humains et ils ne se baladaient dans la forêt que la nuit. Étrange d'en voir un en plein jour dans ce genre de forêt. Beaucoup de légendes disaient que les Rumys étaient les réincarnations des figures nobles d'Hyrule et qu'ils se baladaient dans la forêt en quête d'aider leurs prochains. Link aimait bien cette légende. Il fit alors signe à Zelda et Eveline de ne plus bouger pour ne pas faire fuir le Rumy. Le lapin fixa l'elfe un long moment avant de bondir rapidement à travers la forêt. Sans réfléchir, Link se mit à le poursuivre courant de plus en plus vite. La lapin s'évapora rapidement laissant le chevalier, seul, au milieu de la forêt.

Le blond reprit difficilement son souffle. Il entendit des pleures non-loin de sa personne. Des pleures qui ne semblaient pas humain. Link s'avança doucement vers le buisson et écarta délicatement les feuilles de ce dernier avant de hausser les sourcils. Il trouva trois Korogu en train de pleurer autour d'une fleur. Pas n'importe qu'elle fleur. Une princesse de la sérénité. Link s'accroupit doucement devant eux et le Korogu le plus proche prit la parole tout en essuyant ses larmes.

« C'est la seule princesse de la sérénité que l'on a trouvé. Et elle est en train de mourir... On doit la sauver. Seule une fleur comme ça nous aidera à retrouver le grand arbre Mojo. »

Le Korogu n'avait pas tort. Les princesses de la sérénité poussaient principalement autour du vieux chêne. Link tourna son visage vers Zelda et Eveline qui venaient d'arriver en courant. Il se redressa avant de montrer les Korogu du doigt. La princesse afficha une petite moue avant de venir apporter son soutiens aux petits êtres de la forêt tandis que le chevalier se rapprocha de Evie pour lui prendre délicatement son calepin afin d'écrire dessus.

Les petites bêtes que tu vois, ce sont des Korogus. Habitant de la forêt. Ils servent l'arbre Mojo. Ils pleurent parce que la fleur qui se trouve au milieu est en train de mourir. C'est une fleur très rare qui pousse avec beaucoup de magie. Chez moi, à Hyrule c'était grâce à ses fleurs que l'on pouvait trouver l'arbre Mojo. Si cette fleur meurt, les autres ne pousseront pas et on ne trouvera jamais l'arbre qui garde l'objet dont nous avons absolument besoin.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
BLOOMING STAR
Do you remember when we learned how to fly? We'd play make believe, We were young and had time on our side ▬ Just remember that you're still alive !

Evangeline Leviosa



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Evangeline Leviosa


╰☆╮ Avatar : Lily James

Ѽ Conte(s) : Cendrillon
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Marraine la BonneFée

Bibbidi bobbidi boo!

☞ Surnom : Evie, ou la hippie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 375

It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 31 Mar 2020 - 23:28

It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f414f36337463336f5950707579513d3d2d3734333835303530302e313561373338316630623031316137613231393837363433373037362e676966It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) Original
I can't remember the last time I felt so young!

Evie devait bien l’avouer, ce téléportage mystère était… Etrange. Au minimum. Effrayant, si on était du genre à angoisser facilement. Franchement excitant lorsque l’on était comme Evie. Se relevant tranquillement, elle serra ses deux mains l’une contre l’autre, un grand sourire aux lèvres. C’était absolument fantastique ! Génial! Extraordinaire ! La forêt les avait emmené ailleurs, et les plantes qui les entouraient semblait toutes pourvues d’une sorte de pulsation magique qu’Evie pouvait percevoir dans l’air, et qui aurait fait frétiller ses ailes, si elle en avait encore eue ! Bon, Zelda, elle, n’avait pas l’air enchantée. Pas la peine de questionner son aura, Evie pouvait le deviner rien qu’à ses expressions : elle ne l’aimait pas trop, même elle se méfiait d’elle. Aussi se sentit-elle obligée de lui lancer un :

-Je te promets que je n’ai rien fais ! Ce n’est pas de mon fait, qu’on se retrouve ici ! Et puis tu sais, lorsque je veux lancer des sorts, j’ai souvent besoin de ma baguette, alors je t’assure, ce n’est pas moi qui ai fait ça !

Elle leva la main pour lui montrer qu’elle croisait les doigts, signe indéniable de sa bonne foi et lui sourit, doucement, en essayant de la rassurer. Bon, elle n’était pas sûre que ça avait marcher, la jeune femme ayant l’air de se demander ce qu’elle était en train de faire, mais elle fut interrompu dans sa tentative d’explication lorsqu’elles virent Link s’écarter d’elles, doucement. Tout prêt, une créature luisante semblait les observer, et avoir attiré l’attention du blond. Aussitôt, Evie ouvrit la bouche, se retenant de trépigner sur place pour ne pas l’effrayer ! Il fallait qu’elle le dessine, absolument! Mais elle n’eut pas le temps de fouiller dans sa besace que le blond leur fit signe de ne pas bouger. Evie se figea donc, allant jusqu’à cesser de respirer quelques secondes, mais avant même de manquer d’air, la créature s’enfuit, et Link se mit à courir derrière lui.

-Eh, attends ! lui lança Evie, mais c’était peine perdu.

Même Zelda, qui cria pourtant son nom, ne le fit pas hésiter, et après une rapide consultation, les deux femmes se lancèrent à sa poursuite, tentant de ne pas le perdre de vue. Mais c’est qu’il courrait vite le bougre ! Tellement vite qu’Evie fut rapidement essoufflée mais elle refusait de rester derrière ! Rater une aventure pour un point de côté ? Certainement pas ! Elle redoubla donc d’effort, et parvint à rattraper Zelda et Link, s’appuyant quelques secondes sur ses cuisses pour reprendre son souffle, avant de s’extasier à nouveau. D’autres créatures ! Elles étaient si jolies, comme des feuilles d’arbres ayant prit vie ! Elle avait vraiment très envie de les dessiner eux aussi, mais elle écouta attentivement ce que la feuille la plus proche leur dit, et Evie comprit très vite que la mélopée qui résonnait autour d’eux était d’une profonde tristesse…

-Link, qui sont-i... commença-t-elle, lorsque le blond se rapprocha d’elle à nouveau, mais il prit son carnet pour écrire, et elle lu son mot très attentivement. Oh ! Mais… ça tombe bien, je suis une fée botaniste ! Enfin, je suis une marraine à l’origine, mais je suis devenue une fée botaniste désormais ! Je… je peux aider ! s’exclama-t-elle, ce qui sembla surprendre le blond, qui se mit doucement à sourie. Je peux aider ! répéta-t-elle, en s’approchant des petites créatures -des Korogu donc, avant de se laisser tomber sur les fesses, près d’elle. Il faut que vous m’expliquiez tout ce que je dois savoir sur cette fleur ! Où elle pousse ? A quelle saison ? Dans quel climat ? Je dois tous savoir !

Les petites créatures eurent l’air surpris, s’observant les uns les autres, comme pour jauger de qui devrait répondre… Ou de qui voudrait répondre. Evie leur sourit, simplement, sans chercher à les brusquer. Elle connaissait bien les forêts et leur mystère, et même si celle-ci lui restait entièrement à découvrir, elle savait se montrer patiente. Elle attendit donc un petit moment, simplement assise en tailleur, laissant les petits Korogus se concerter silencieusement, puis, l’un des plus grands s’approcha d’elle, sautant simplement sur ses genoux, pour s’y percher. Evie attendit un long moment, mais contre toute attente, ce ne fut pas le Korogu qui prit la parole.

-Les princesses de la sérénité poussent prêt des endroits qui grouille de magie, expliqua la voix de Zelda, forçant Evie à tourner la tête vers elle. La saison importe peu, elles ne supportent juste pas le froid. Elles sont signe de bon présage. C'est pour cela qu'ici il n'y en a pas beaucoup à Storybrooke. Il y a beaucoup de mauvaises personnes dans cette ville.

-D’accord. Alors il faut qu’on trouve un endroit puissant sur le plan énergétique. Et il va me falloir de l’eau, la plus pure possible ! De l’eau de rosée chargée de rayons de lune serait idéal, mais je doute qu’en trouve, se prit-elle à réfléchir, à voix haute.

Doucement, en veillant à ne pas bousculer le Korogu sur ses genoux, elle sortit son calepin de sa sacoche, commençant à rédiger quelques notes sur la plante, la dessinant rapidement. Sa couleur bleutée était sublime, légèrement irisée. Sa tige était nervurée, mais elle ne semblait pas contenir beaucoup de sève, elle agissait plus comme un lien avec l’énergie de la Terre. Malgré elle, Evie se mordit la lèvre, glissant son crayon par-dessus son oreille.

-Bon, il va falloir que vous nous aidiez, fit-elle, se penchant vers le petit Korogu, avant de regarder tous ses congénères. Vous devez nous aidez à trouver l’endroit où la magie est la plus puissante. L’endroit où l’air, le feu, l’eau se rejoigne pour renforcer la Terre. Je ne connais pas cet endroit, mais vous, vous pouvez nous aidez.

A nouveau, les créatures lui donnèrent l’impression de se concerter, et elle se releva, époussetant ses fesses, avant de s’approcher de la plante, s’agenouillant devant elle. Tout doucement, elle apposa ses mains sur l’herbe, laissant sa conscience s’infiltrer dans la Terre. Elle sentit immédiatement la forte aura magique qui s’en dégageait, bien plus puissante qu’à Storybrooke. C’était comme si la Terre avait une mémoire, longue et ancienne, une histoire à lui raconter. Elle n’en saisit pas tous les mots, la Terre ne s’exprimant pas dans ce langage, mais elle sentit, vit, comme des ersatzs et des ombres, des couleurs de ce monde. Elle resta un long moment de la sorte, assimilant un peu de cette histoire, avant de finalement rouvrir les yeux, pour plonger sa main dans sa sacoche. Près de son carnet, sa palette d’aquarelle cohabitait avec une compote à la fraise mais surtout, une cuillère. Cuillère qu’elle utilisa pour creusé délicatement la terre, tout autour de la fleur.

Il ne lui fallut que quelques minutes pour extraire la fleur du sol, ses racines étant étrangement courtes. Comme si elle n’était pas parvenu à s’ancrer ici. Ou comme si ses racines s’était rétractées…

-Bon, alors ? Ou est-ce qu’on va ? lança-t-elle joyeusement, son lopin de terre au creux de ses mains.

A leur regard, Evie vit que Zelda et Link étaient extrêmement angoissée de la voir tenir ainsi un espoir si grand. Aussi, après avoir fait une petite moue contrite, ferma-t-elle les yeux, marmonnant une petite incantation, qui fit soudain apparaître un petit nuage au dessus de la fleur.

-C’est un nuage protecteur, expliqua-t-elle simplement. Il l’arrosera, la nourrira d’engrais, et la protégera du soleil, le temps que nous trouvions le bon endroit !

Doucement, elle s’approcha des deux blonds, tendant la fleur vers eux.

-Je vous promet d’en prendre grand soin. Mais si vous préférez la tenir, je vous la confie.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


I like you, just as you are.


ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83361-bibbidi-bobbidi-boo-e

Contenu sponsorisé








It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink) _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

It's dangerous to go alone... So don't. (eviexlink)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La plage