VALSE DE
L'HIVER

18.12.19
de Fanny


LA DERNIERE
SENTINELLE

15.01.20
de seb


EVERYTHING
is AWESOME

31.01.20
de Anya



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ LA DERNIERE SENTINELLE
☆ Evénement #118 - Une mission de SEB ☆


Partagez
 

 The Last Mens of a Civilization - WiwiWawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Wallace McFly



« Toon pour un
et un pour toons ! »


Wallace McFly


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

✓ Métier : Seul livreur de Hermès Express!
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3266

The Last Mens of a Civilization - WiwiWawa _


Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Mar 14 Jan 2020 - 15:30

“ Vous êtes qui en fait? Un électricien? ”






La furie de Noël était passée. Marchant les mains dans les poches de sa veste, Wallace regardait les vitrines des magasins d’un air un peu étrange. C’était son deuxième Noël dans ce monde, mais ça lui faisait toujours bizarre. Les gens de son monde lui manquait. Ici, chaque chose allait à sa place. L’arbre, l’immeuble, les enfants qui jouaient dehors. Même le chien errant qui se promenait au milieu du trottoir semblait mieux être ici. Lui, n’était pas réellement là. Pas vraiment chez lui non plus. C’était sa malédiction. Quoi qu’en dise son frère, quoi qu’en dise les autres, il ne serait jamais à sa place.
Marchant toujours, la lumière des réverbères sur yeux, une idée lui vint. Il en restait un ! Il le savait. Il l’avait senti. Hermès ne le connaissait pas du tout, mais il en restait un. Peut être que comme lui, il était dans le même état. Peut être que comme lui, les chants de Noël avait été… Juste des chants. Sans magie sans rien.
Voup.

« Bonsoir. »

Il était apparu. Comme ça. Au milieu de l’appartement. Face à lui, l’homme le regardait, un peu perdu et éberlué. D’ailleurs, son « bonsoir » avait du le trahir. Ce n’était pas le signe qu’il réservait d’habitude aux autres membres de ce monde. Il n’avait pas besoin d’offrir un masque, de cacher ses sentiments et émotions avec lui. Il n’avait pas besoin de faire semblant. Car il vivait la même chose, il le savait.

« Je ne m’attendais pas à vous voir en si bonne forme, en réalité. »


Son regard balaya le T2 superbement rangé. Du matériel électronique traînait quand même ça et là dans l’espace atelier qu’il s’était aménagé. Visiblement, cet homme s’était plutôt bien adapté à sa nouvelle vie. Comment avait-il fait ? Peut être qu’il avait la solution. Peut être qu’elle n’était pas au Panthéon des Dieux, mais simplement chez cet homme…

« Oh, je ne me suis pas présenté. Je suis Hermès, un dieu de votre monde. Je sais que vous nous portez pas dans votre coeur, contrairement aux gens d’ici, mais je ne suis pas euh… Comme ceux que vous avez connu. J’étais très peu présent, dans votre monde. »


C’était vrai, il avait passé la plupart de son temps à fuir les problème. Une petite boule naquit dans son estomac puis dans sa gorge au moment où ce souvenir repassa dans ses pensées. Au final, il leva la main et fit un geste étrange, comme si une mouche le gênait. En réalité, c’était une façon pour lui de l’aider à se débarasser de cette pensée néfaste.

« Bref. De toute façon, tout le monde est mort à part nous deux. Vous avez un verre ? Je boirai bien un truc en fait. On a de la chance d’être de sexe opposé, sinon on aurait été obligé de copulé pour faire perdurer la race. Et nos enfants aussi aurait été obligé de copuler. Dégueux hein ? »


Il s’était installé dans un fauteuil comme chez lui. Après tout, il venait de son monde ! Il n’allait pas pouvoir lui refuser quoi que ce soit. Finalement, comme s’il avait oublié quelque chose, il se leva brusquement.

« Désolé ! J’ai oublié que je devais vous demander si je pouvais rester, si vous aviez rien à faire d’urgent et si je pouvais m’asseoir ! Parfois, j’suis un peu maladroit. Et encore, j’ai rien cassé. Bon… Je vais pas y aller par quatre chemin. »

Hermès s’assied à nouveau et prit une grande inspiration, comme s’il allait dire quelque chose de très important. Finalement, après avoir tourné ses pensées sept fois dans son esprit, et bien réfléchi, il poursuivit :

« Vous vous appelez comment ? Vous faites quoi dans la vie ? Ca se passe bien pour vous ? Moi pas trop. C’est trop bizarre, ces gens qui sont pas de votre monde mais qui leur ressemble, vous trouvez pas ? Y’en a comme Régina, ça ne me gène pas tant que ça. Mais pour d’autre c’est un peu plus étrange. Les versions sont parfois complètement différentes… Vous avez eu de mauvaises expériences ? Pas amoureuse hein… Oulah… Sujet sensible, j’ai rien dit. »


Il avait bien vu, que sa dernière phrase l’avait chamboulé. D’ailleurs, il se prépara cette fois-ci à ne plus rire ou cracher du soda. C’était impoli et il ne fallait pas qu’elle le prenne mal.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Dressez vous sans relâche jusqu'à ce que les moutons deviennent des lions. H&H

Wilson Wallander



« Boom Baby
T'as le Groove ! »


Wilson Wallander


The Last Mens of a Civilization - WiwiWawa Generation-Kuzco-1

╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E

✓ Métier : Ingénieur en robotique
The Last Mens of a Civilization - WiwiWawa Q0IC1rg

☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3066

The Last Mens of a Civilization - WiwiWawa _


Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Hier à 17:35

But life ain't what it seems,
oh everything's a mess.


Le tournevis qu'il tenait fermement dans ses mains quelques minutes plus tôt était à présent étalé sur le sol, sa paume ouverte et son corps immobile ne daignant pas bouger pour tenter de le ramasser. Les yeux écarquillés, l'ancien robot fixait la silhouette qui lui faisait face, suivant le moindre mouvement que l'homme faisait depuis qu'il était tout bonnement apparu en plein milieu de son appartement. L'étonnement l'avait empêché de prononcer le moindre mot et pendant quelques très longues secondes, il avait même été envahi par la crainte face à cette intrusion impromptue. Ses observations, ses remarques, son discours sorti de nulle part donnait le tournis à Wilson qui ne put s'empêcher de chanceler, se rattrapant de justesse au dossier de la chaise de son coin atelier improvisé. Quant à la présentation qui aurait pourtant dû le rassurer, elle n'avait fait que l'embrouiller davantage.

"Il y a... une sonnette. A la porte d'entrée." fit-il alors enfin remarquer, son air égaré persistant tandis que sa voix ne présentait aucun signe d'agression, simplement un ébahissement plus que compréhensible. "C'est par là que les gens entrent généralement."

Il plissa les yeux, passant sa main dans sa nuque comme il le faisait si souvent avant de se redresser. Après tout, il était chez lui. Il n'avait pas à ressentir de malaise ou à rester ainsi désorienté. Il avait déjà mit beaucoup de temps à s'habituer à cet environnement et à faire des ces murs l'endroit où il se sentait le plus en sécurité, un cocon où rien ne pouvait réellement l'atteindre et où respirer lui semblait moins complexe, ce n'était pas pour que cette divinité vienne perturber cet ordre qu'il avait finit par récupérer. Surtout en venant lui parler de ces choses qu'il tentait non pas d'oublier, mais d'appréhender avec moins de douleur, et de s'approprier pour se construire... différemment.

Il se racla la gorge avant de se déplacer sans pour l'instant dire quoi que ce soit d'autre, se dirigeant vers la cuisine ouverte sur le reste de la pièce à vivre pour en ouvrir des placards en hauteur. Dans des gestes habituels, il sortit deux verres qu'il posa sur le plan de travail, avant de se pencher et de sortir d'un autre plus bas une bouteille légèrement entamée.

"Vous pouvez rester." indiqua-t-il dans un premier temps en se retournant à peine en direction du dit Hermès, ne prenant pas la peine de lui indiquer les fauteuils puisqu'il s'était déjà installé.

Il fit couler le liquide dans chacun des verres, les prenant dans ses mains pour retourner en direction de l'homme pour lui en tendre un.

"Du whisky. J'espère que ça vous convient." l'informa-t-il, une moue peu assurée prenant place sur ses traits. "Je crois que ça n'a aucun effet néfaste sur vous, mais si vous souhaitez parler de... tout ça, je trouve que c'est plus approprié qu'un café ou un jus de fruits."

Lui en tout cas en aurait besoin, et il n'hésita pas à boire d'ors et déjà une gorgée de l'alcool qui vint brûler quelque peu sa gorge. Il inspira longuement après cela, fermant brièvement ses paupières avant de venir s'installer sur le canapé face à la divinité. Il le dévisagea un moment, à la fois curieux et suspicieux, cherchant à déceler la moindre trace de duperie qui pouvait émaner de lui. Il n'avait plus que de brefs contact avec tous ces individus qui l'avait accueilli à son arrivée ici, comme Apollon et Diane, ou encore Hera qui avait usé de bien des méthodes pour l'aider à s'intégrer. Il savait qu'Alexis avait quelques contacts avec eux également, mais il ne cherchait plus à se mêler de ses histoires. Il faisait sa petite vie, de son côté. Il essayait, en tout cas.

"Je m'appelle Wilson." prononça-t-il alors, faiblement penché en avant, son verre tenu entre ses deux mains. "Un humain de... votre monde. Je travaille au labo de la ville. Et je ne sais pas si je suis le dernier où si d'autres ont subit le même "transfert" involontaire que moi, quoi qu'il en soit, je suis là."

De nouveau, il but une gorgée. Il ne préférait pas être aussi drastique dans ses pensées que le dieu. Après tout, il n'en savait rien, si certains avaient pu être amenés comme ça avait été son cas, où si il était "unique". L'un n'était pas préférable à l'autre, puisqu'être le seul avait une dimension tragique, tout comme il ne souhaitait à personne de traverser la même chose que lui.

"J'avais cru comprendre qu'un dieu était passé de ce côté aussi mais je n'ai pas chercher à vous rencontrer... Je m'en excuse, si ça vous a froissé. Je préfère rester à l'écart. De tout ce qui est... divin." s'expliqua-t-il maladroitement en osant jeter un coup d'oeil à Hermès, espérant qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur. "Ce n'est pas que je vous prends pour un tyran, c'est simplement que ceux de votre famille ne m'ont jamais rien apporté de bon alors..."

Il ne faisait aucune généralité. Il estimait simplement que se tenir à l'écart était plus prudent, et il s'agissait de sa spécialité : être vigilant, distant et discret. Ne pas se faire remarquer. Ne pas faire parler de lui. Ne pas devenir une cible. Ne pas faire de projets, ne pas s'accrocher à quoi que ce soit. Il avait quelques difficultés, mais penser à son monde le remplissait de tristesse et d'une sorte de rage sourde, il préférait donc l'éviter généralement. Cela dit, après plus d'un an, sa haine avait pu se tasser à défaut de disparaître et il comprenait ce besoin. Il l'avait peut-être également, même si il l'avait refoulé. Il ne pouvait pas oublier le passé.

"Je n'arrête pas de penser, en voyant tous ces gens dans la rue, à tout ceux qui ont péri chez nous."
rebondit-il ensuite, en essayant de ne pas penser en particulier à Evelyn, puisqu'en effet, le sujet serait à jamais sensible. "Sauf que... ce ne sont pas les mêmes. Un visage ne fait pas tout. Un nom non plus. C'est comme être installé dans un... nouveau pays bizarre rempli de sosies qui n'avait jamais été exploré auparavant, sans possibilité de pouvoir retourner dans le sien. Enfin, je préfère le voir comme ça maintenant. Ca m'évite d'avoir des pensées trop négatives."

Cette fois, il vida son verre d'un trait. Il en avait été envahi pendant des mois et, par moments, c'était encore le cas. C'était à Hera, en partie, qu'il devait son changement de point de vue, et la compagnie d'Alexis n'y était pas pour rien non plus. Les rencontres qu'il avait faite après cela, le face à face avec Jamie, les événements qui avait bousculé la Magic League... ce n'était pas toujours aisé, mais il faisait de son mieux.

Il se mordit les lèvres et son pied tressauta au sol, se mettant à trembler de manière nerveuse. Ca faisait partie de ces tics dont il n'arrivait pas à se débarrasser. C'était perturbant, de se retrouver face à quelqu'un qui... était en position de comprendre. Il n'avait jamais envisagé de voir le moindre psychologue, même si il en aurait eu besoin. Et il avait déjà parlé à d'autres personnes, certes, mais c'était bien différent. Là, un homme, un dieu, se trouvait face à lui. Quelqu'un qui avait traversé la même chose. Qui se sentait seul, probablement. Qui avait eu les mêmes réflexions, les mêmes doutes que lui. Et il ne put s'empêcher d'en demander la confirmation :

"Vous aussi, vous vous êtes demandé parfois si ça n'aurait pas été plus simple de disparaître avec les autres ?"
marmonna-t-il, indécis, avant de secouer la tête. "Si c'est pour ça que vous venez me voir, je ne risque pas de vous aider beaucoup. J'y ai pensé. Mais c'est égoïste d'avoir ce genre de réflexion alors qu'on a l'opportunité d'être ici, autant vous que moi."

Il soupira et sa main resta autour de son verre lorsqu'il le posa sur la table basse, son index restant à hauteur pour glisser contre son rebord.

"Enfin j'imagine que si vous avez décidé de vous présenter aujourd'hui sans prévenir, ce n'est pas sans raison, n'est-ce pas ?" interrogea-t-il, un brin curieux, en relevant les yeux. "Qu'est-ce qui vous arrive ?"

C'était un dieu. Il ne comprenait pas en quoi il pourrait lui être utile. Sauf qu'il ne le regardait pas en tant que tel, à cet instant, plutôt comme un individu aussi paumé que lui. Et si c'était étrange au possible, ça lui faisait aussi du bien, étrangement.
(c) DΛNDELION

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I stay up all night, tell myself I'm alright. Baby, you're just harder to see than most. I put the record on, wait 'til I hear our song. Every night I'm dancing with your ghost. How do I love, how do I love again ?

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617
 Page 1 sur 1

The Last Mens of a Civilization - WiwiWawa





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations