« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-37%
Le deal à ne pas rater :
PLAYMOBIL – 9266 – City Life – La Maison Moderne à 76,99€
76.99 € 121.96 €
Voir le deal

Partagez
 

 Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Angelika B. Beresford
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Angelika B. Beresford

| Avatar : Katheryn Winnick

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) Phzn

"Donc on est bloquée dans un monde que tu ne maîtrise pas ? On va bien se marrer."
Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) 6741

"Tu sais bien que les plus beaux chapitres de ta légende tu ne les as jamais écrit seul, n'est-ce pas Sherlock Holmes ?"


| Conte : Bernard & Bianca
| Dans le monde des contes, je suis : : Miss Bianca

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) MVyUygr

| Cadavres : 3037



Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) _



________________________________________ Jeu 16 Jan 2020 - 11:36


I'm counting on the perfection !
Mission séduction amorcée


La vie est étrange parfois ! Il y a une année de cela je pensais quitter à jamais mon existence passée. Furieuse contre Sherlock, blessée par sa trahison, j’avais claqué définitivement la porte du 221 Baker Street. J’étais résolue à ne plus jamais remettre les pieds dans cette maison. C’était bien sûr sans compter sur l’attraction indéfinissable de la famille qui y régnait en maître. Une fois que l’on s’était installé, qu’on avait partager le quotidien de Sherlock et du reste de la famille, c’était pratiquement impossible de pouvoir les laisser tomber. C’est pourquoi, après moultes épreuves et une dépression d’une année, j’avais fini par me rendre à l’évidence. Je ne pouvais vivre indéfiniment loin de la Baker Street Family. Voilà pourquoi j’avais fini par me réinstaller avec ma fille dans mon ancien trou de souris afin d’y retrouver mes bonnes vieilles habitudes.

Rien n’avait donc changer pour moi… enfin non, ce n’était pas tout à fait la vérité ! Il y avait bien un changement minime qui s’était produit dans ma vie et qui avait bouleversé l’ordre établi des choses pour faire de ma vie entre ces quatre murs en une merveilleuse expérience. Cet évènement majeur avait été ma première rencontre avec Mycroft Holmes, le frère aîné de la famille. Oh certes, cela faisait déjà plus de deux ans que nous nous connaissions et nous avions souvent eu l’occasion de discuter ensemble. D’ailleurs déjà à cette époque j’en pinçais pour cet homme que j’admirais énormément. J’avais tenté à plusieurs reprises de lui faire des avances et je m’étais alors retrouvée confrontée à la froideur légendaire de l’Homme de Glace. Quelque peu déçue, j’avais fini par me faire une raison et m’étais laissée enlisées dans des relations sentimentales qui m’avaient laissée complètement sur le carreau.

Mon dernier petit ami en date s’était avéré être un tueur à gag qui ne m’avait séduite que dans le but d’amadouer sa proie pour mieux la tuer par la suite. Par sa faute, et celle de ces acolytes, j’avais passé deux longs mois à l’hôpital maintenue dans un coma artificiel. Autant dire qu’à mon réveil, je considérais que les histoires d’amour étaient terminées pour moi. Pourtant, c’est à ce moment-là que j’avais à nouveau croisé la route de Mycroft. Il s’était fait plus présent dans ma vie et semblait enfin assumer une partie de ses sentiments, comme si la perspective de me perdre lui avait fait entrevoir notre relation sous un tout nouvel angle. M’apportant son aide pour protéger la vie de ma fille, nous nous étions parfois rencontrés pour des rendez-vous d’affaire qui finissaient par ne porter cette étiquette que pour le rassurer sur leur raison d’être. Maintenant que Katelyn était parfaitement en sécurité, la question de la poursuite de nos rencontres se posaient réellement, Ce fut donc qu’après de longues semaines de réflexion, et deux ans d’une interminable attente, que j’aurais le droit à mon premier vrai rendez-vous galant avec lui.

Pour fêter cet évènement, je voulais que rien ne soit laissé au hasard. Pour les détails techniques, je lui avais laissé libre soin d’organiser lui-même notre programme. Car, bien que vivant au 21ème siècle, nous étions encore tous deux attachés à la tradition qui voulait que l’homme fasse chavirer le cœur de sa belle en la faisant rêver. Mais je tenais absolument à être aussi parfaite que possible pour faire fondre le cœur gelé de mon soupirant qui avait pris la sale manie de s’écarter de toute émotion humaine. Pour se faire qui pouvait être mieux placé que ma chère Debbie, elle qui en connaissait un rayon en matière de ressenti ?

Tout heureuse, je m’étais donc rendue souriante jusqu’au centre commerciale où mon amie m’attendait. Je ne lui avais pas encore parler de la raison qui me menait jusqu’à elle. Mais je savais à quel point elle était douée dans le domaine de l’improvisation. Qu’importe ce que j’avais à lui demander, je savais qu’elle l’accomplirait avec tout le professionnalisme. Une fois arrivée sur les lieux, je me dirigeais vers elle.

« Bonjour Deborah, je suis navrée pour mon retard ! »


En réalité, une fille bien née aurait trouvé mille excuses pour justifier un tel comportement. Mais elle me connaissait depuis bien trop longtemps pour savoir que j’avais toujours eu tendance à être en retard.

« Je suis contente que tu aies accepté de me voir. J’ai une mission des plus importantes à te confier et je sais que tu es la seule à pouvoir la remplir correctement. »



acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Let's play a dangerous game !

Let's pretend that you don't care about me as the sun shine.
The truth will come out as we'll turn off the light.


Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4263



Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) _



________________________________________ Jeu 16 Jan 2020 - 23:32 « Sarcasm: punching people with words. »

Angelika Beresford est une jolie blonde que j'ai rencontrée il y a déjà quelques temps, quand elle ressemblait à un oisillon tombé du nid qui avait besoin d'aide. Et ça tombe bien, j'aime bien aider les jolies filles, surtout si ça les rend encore plus jolies. Et mon influence, sans vouloir me vanter, avait été plus que bénéfique pour Angie.
Mais ces derniers temps je n'avais pas eu beaucoup de nouvelles. Et je ne lui en voulais pas trop. Du moins pas pour la partie coma artificiel. Pour l'avoir été quand nous étions encore les émotions de Riley, je sais que les interactions avec le monde extérieur sont assez limitées. Qu'elle n'ait pas téléphoné, je pouvais l'entendre. Mais par la suite, quand tout c'était tassé, elle aurait quand même pu donner des nouvelles.
Cela dit, quand elle avait demandé à me voir, je ne m'étais pas trop faite prier, voyant aussi cela comme l'occasion de rattraper les potins perdus, à défaut de rattraper le temps. Mais comme c'était pas tellement le mien qu'elle avait gaspillé, ça m'allait bien aussi.
Quoique, comme elle était toujours en retard et n'avait pas décidé que 2020 serait l'année de la ponctualité, d'une certaine façon si, elle me fit perdre mon temps. Au moins 13 minutes mais personne ne compte. Angelika était de ces personnes qui considèrent que certains de leurs travers ne peuvent pas être remis sur le droit chemin et ne fait donc aucun effort pour les corriger. Ca avait été un challenge, d'ailleurs, de l'ouvrir à un nouveau style vestimentaire pour cette raison mais j'avais réussi. Maintenant elle était une jolie femme en retard. Elle aurait pu n'être qu'une femme en retard. C'était mieux que rien.
Mais je pinçai tout de même les lèvres pour lui signifier qu'on ne traitait pas Deborah Gust de cette façon.
- Bonjour Angie. Contente de voir que tu n'as pas changé et gardé quelques uns de mes conseils, ajoutai-je sur un ton volontairement un peu hautain. Donc tu as une mission pour moi ? répétai-je d'un air nonchalant bien que j'étais intéressée d'en savoir plus, évidemment.
Tout le monde aime quand ça devient croustillant.
- Oh je ne doute pas être en mesure de la remplir. En fait c"est pas la question. La vraie question c'est de savoir si ça va m'intéresser de la remplir. Allez, vas-y, le moment où tu craches les potins, j'attends que ça depuis que je suis à l'heure, ajoutai-je pour en rajouter une couche mais avec un sourire charmant.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm sorry I offended you with common sense


Angelika B. Beresford
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Angelika B. Beresford

| Avatar : Katheryn Winnick

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) Phzn

"Donc on est bloquée dans un monde que tu ne maîtrise pas ? On va bien se marrer."
Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) 6741

"Tu sais bien que les plus beaux chapitres de ta légende tu ne les as jamais écrit seul, n'est-ce pas Sherlock Holmes ?"


| Conte : Bernard & Bianca
| Dans le monde des contes, je suis : : Miss Bianca

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) MVyUygr

| Cadavres : 3037



Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) _



________________________________________ Ven 17 Jan 2020 - 21:32


I'm counting on the perfection !
Mission séduction amorcée


Le sourire que j’affichais jusqu’alors sur mes lèvres perdit quelque peu de sa superbe. Bien évidemment, elle avait raison. Je n’avais pas à arriver en retard à notre rendez-vous. Il était également naturel qu’elle m’en veuille quelque peu pour être restée silencieuse aussi longtemps. A vrai dire, la mauvaise passe que j’avais traversée l’année précédente m’avait poussée à couper quelque peu les ponts avec tous mes amis. Que voulez-vous, la fuite avait toujours été mon refuge lors des situations de détresse. J’imaginais que la petite souris bien nichée au fond de mon esprit n’était pas totalement étrangère à ce phénomène. Rougissant quelque peu, je finis par lui adresser un sourire compatissant. Je repris alors sur le même ton qu’auparavant, pour que la morosité ne prenne pas le dessus sur mon bonheur tout nouvellement retrouvé.

« Je te prie de m’excuser ! Tu as parfaitement raison, je n’aurais pas dû me permettre d’arriver en retard. Pour me faire pardonner, et si tu le veux bien, je t’inviterais à boire un verre ou même à dîner après notre séance shopping. De cette manière, nous pourrons rattraper un peu le temps perdu. Qu’en penses-tu ? »


Proposition faite, je me concentrais alors sur la raison qui m’avait poussée à vouloir la rencontrer. Rougissant quelque peu quand elle me posa la question, je lui répondis de manière quelque peu hésitante et intimidée.

« Euh oui… j’ai un rendez-vous très important demain soir et je voudrais que tu m’aides à m’y préparer. Je voudrais me faire belle pour la personne… pour l’homme avec lequel je vais passer la soirée. »

Avais-je été assez claire ? Je l’espérais car j’aurais eu beaucoup de mal à le répéter. Pourtant, Deborah me fit rapidement comprendre qu’elle n’accepterait de m’aider que si je parvenais à lui vendre du rêve. Il fallait donc que je lui expose la situation dans les moindres détails. Ce qui, oserais-je l’avouer, n’était vraiment pas une mince affaire.

« Je devrais sans doute t’en dire un peu plus, non ? Il se nomme Mycroft Holmes et avant que tu me le demandes, ce n’est pas un hasard s’il porte le même nom que Sherlock puisqu’il s’agit de son grand frère. Il ne se ressemblent pas… où si un petit peu. Ils partagent au moins ce handicap commun à tous les membres de la famille Holmes. Il croit que l’intellect vaut bien mieux que les émotions et il cache autant que possible ses sentiments derrière une apparence de froideur extrême. Autant te dire que cela n’a pas été facile pour moi d’obtenir un rendez-vous. »

Je me tus quelques instants, réfléchissant aux mots qui pourraient aider ma coach adorée à prendre sa décision.

« Cela dit, c’est quelqu’un de bien. Il est charmant, responsable, protecteur et pour la première fois depuis bien longtemps, j’ai vraiment l’impression que c’est l’homme qu’il me faut. Je n’ai pas envie de passer à côté de cette si belle occasion de pouvoir enfin être à nouveau heureuse. J’ai vraiment besoin de toi pour éviter que cela ne se transforme en désastre. Tu veux bien m’aider ? »

Une jolie petite moue accompagnait ma sollicitation. J’espérais réellement qu’elle accepterait, malgré la maladresse véritable dont j’avais fait preuve tout au long de mon exposé des faits.
acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Let's play a dangerous game !

Let's pretend that you don't care about me as the sun shine.
The truth will come out as we'll turn off the light.


Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4263



Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) _



________________________________________ Ven 17 Jan 2020 - 23:44 « Sarcasm: punching people with words. »

Evidemment que j'avais raison. Mais comme ça fait toujours plaisir de voir quelqu'un de sensé le dire à haute voix mon expression se radoucit quelque peu. Comme quoi y a quand même des gens qui savent comment me parler efficacement.
- J'en pense que c'est une excellente idée, répondis-je simplement, très satisfaite par ce que j'arrivais à obtenir quand je houspillais Angelika.
Avec MacRadin j'aurais seulement obtenu un café pas bon à la machine à café gratuite de la mairie. Peut-être que je l'enverrai voir Angie un de ces quatre, histoire qu'il apprenne à être sympa avec moi autant que je le mérite. Mais j'avais le temps d'y penser. Cette après-midi toute mon attention était pour ma petite souris préférée et son bonheur presque étonnant venant d'elle. J'avais hâte d'en savoir plus, surtout après l'avoir connue bien plus sombre il n'y avait pas non plus si longtemps.
Evidemment, comme elle avait vraisemblablement trouver l'amour, ça ne pouvait que la mettre de bonne humeur. Et la faire rougir comme une collégienne, ce qui était assez mignon. Je priai toutefois pour qu'elle ne me dise pas de quelle couleur étaient les papillons dans le ventre que lui donnait ce monsieur sinon j'allais gerber. Parce que moi, ce que je veux, ce sont les détails croustillants, pas un récap complet des sentiments qui la bouleversent, merci bien. En tout cas, elle avait capté tout mon intérêt.
- Très chère, j'ai le plaisir de t'annoncer que tu as capté mon attention, annonçai-je d'un air solennel avant de l'inviter à, effectivement, fournir plus de détails.
Ca m'aiderait peut-être à la vêtir mais ça allait surtout satisfaire ma curiosité, ce qui était, de mon point de vue, plus important. Notamment parce que cela permet de juger les gens et j'adore le faire.
Par exemple en entendant le nom de famille "Holmes", qui me donnait presque autant d'urticaire que celui de "Walters" quand il était porté par un aspirateur très laid, je la jugeais, inévitablement. Sortir avec un Holmes, c'est quand même avoir peu d'exigences, mais au moins ce n'était pas cet incompétent profond de Sherlock. Même s'il avait presque le même nom qu'une marque d'ordinateur, il ne pouvait sans doute pas être pire que le frère dont le nom rimait avec loque. C'était donc pas si mal à défaut d'être bien.
Pour le moment, cependant, je gardai un air impassible et écoutai la description qui m'était faite de Microsoft. C'était un peu mièvre du fait de l'amour qui suintait de chaque mot employé, un peu couru d'avance quand on connait l'autre frère et un peu mignon car elle était sincèrement amoureuse et sincère tout court. Je lui épargnai donc le commentaire suivant sur ses goûts en matière d'homme : l'amour rend aveugle. J'avais toutefois bien envie de savoir quelle tête il avait.
- En voilà une sacrée description ! J'espère qu'il est moins moche que son frère et sa tête d'alien, même s'il parait qu'il en faut pour tous les goûts, ajoutai-je pas tellement convaincue par cette remarque (parce que les moches sont moches, un point c'est tout, la société devrait arrêter de se voiler la face et ceux qui font de la charité sentimentale devraient l'admettre). T'en fais pas, je vais bien te préparer pour ton rencart. Ca va être marrant. Mais il ne faudra pas oublier de me raconter comment c'était, la prévins-je avec sérieux. En attendant, tu es entre de bonnes mains, Marraine la Bonne Fée à côté de moi c'est rien, assurai-je avec confiance. En plus sa chanson est carrément débile. Mais bref. Dis-moi plutôt si tu sais ce que vous allez faire pour votre premier rendez vous. Ca serait quand même étrange d'aller voir Star Wars en robe de cocktail. Quoiqu'osé. Mais je doute que tu sois devenue téméraire à ce point. Dis-moi aussi ce que tu veux que ta tenue fasse passer comme message et tant qu'à faire : est-ce que tu prévois de le faire le premier soir ou pas du tout ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm sorry I offended you with common sense


Angelika B. Beresford
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Angelika B. Beresford

| Avatar : Katheryn Winnick

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) Phzn

"Donc on est bloquée dans un monde que tu ne maîtrise pas ? On va bien se marrer."
Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) 6741

"Tu sais bien que les plus beaux chapitres de ta légende tu ne les as jamais écrit seul, n'est-ce pas Sherlock Holmes ?"


| Conte : Bernard & Bianca
| Dans le monde des contes, je suis : : Miss Bianca

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) MVyUygr

| Cadavres : 3037



Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) _



________________________________________ Sam 8 Fév 2020 - 21:45


I'm counting on the perfection !
Mission séduction amorcée


J’accueillis sa remarque sur le physique avec un peu d’amertume. Je n’avais jamais été partisane du jugement sur une simple apparence. Il n’y avait qu’à observer les hommes qui avaient profondément marqué ma vie pour s’en rendre compte. A l’époque où j’avais rencontré mon cher et regretté Balthazar, ce dernier était en prison depuis huit ans. Amaigri et sale, portant une barbe et des cheveux qui n’avaient pas été rasés et coupés depuis très longtemps. A première vue, il n’avait rien de très attirant et pourtant je n’avais pas hésité à passer un pacte avec le diable pour avoir le bonheur de devenir sa maîtresse. Quelques années plus tard, j’avais fait la connaissance de celui qui aura été mon mari. J’aurais pu me laisser séduire par tous les diplomates qui faisaient tout comme moi partie des rangs de la SOS société. Pourtant j’avais fini par choisir ce gentil concierge, maladroit et légèrement ventripotent qui ne payait pas de mine. Jamais je n’avais regretté de confier mon cœur et ma vie à Bernard.

Et maintenant, il y avait Mycroft ! Je ne savais pas encore vraiment le rôle qu’il jouerait dans ma vie. La seule chose que je pouvais certifier, c’était que j’étais persuadée de faire le bon choix en placant mes espoirs sur lui. Certes, comme le sous-entendait Debbie, les Holmes n’avaient jamais vraiment misé sur leur physique pour plaire. Mais était-ce vraiment de leur faute si la loterie de la génétique n’avait pas vraiment joué en leur faveur ? D’autant qu’ils avaient bien d’autres qualités qui leur avaient permis, souvent bien malgré eux, de se constituer chacun un petit groupe d’admirateurs. Et étant donné que Sherlock était mon meilleur ami et que Mycroft avait parfaitement su retenir mon attention, j’en faisais également partie et je les comprenais. Car au fond, ce que j’avais toujours aimé c’était dénicher les perles rares vers lesquelles peu de personnes se tournaient. Je me sentais alors infiniment fière de pouvoir prétendre avoir trouver des trésors qui avaient échappés à tant d’aventuriers superficiels. Cette analogie me fit d’ailleurs sourire au moment où je me tournais vers elle.

« Dis donc, je te trouve un peu prompte à juger. Après tout, n’es-tu pas tombée sous le charme de notre banquier municipal ? C’est que tu dois avoir compris que le physique ne faisait de loin pas tout, non ? »

Maladroite, je l’avais sans doute été dans ma manière de parler. J’étais cependant persuadée qu’une partie d’elle-même pourrait comprendre ce que je voulais dire. Je me fis alors un devoir de prendre partie pour les hommes de ma vie.

« Et si Sherlock à l’air d’un extraterrestre, c’est certainement plus pour son côté sociopathe que pour son physique. Cela ne l’a pourtant pas empêché de se dégotter une petite amie adorable. Quant à Mycroft, il n’est certes pas d’une beauté renversante mais il a énormément de charme et un charisme qui pourrait presque effrayer les nouveaux venus. Mais je crois que c’est ça qui m’a attiré chez lui… ce petit côté froid et mystérieux. Oh mais attends, je crois avoir une photo de lui quelques part… tu pourras te faire ton propre avis. »

Je sortis alors mon téléphone portable que je lui tendis après une petite recherche dans ma galerie de photo. Certes, l’idée que j’ai pu me constituer une petite galerie de photos plus ou moins avec son consentement était étrange. Pour ma décharge, je dirais que c’était bien peu de choses en comparaison du dossier complet qu’il avait certainement constitué sur moi avant même que je devienne la voisine et l’amie de son petit frère. Je ne me faisais en revanche aucune illusion sur l’avis qu’en aurait Debbie, mais peu m’importait au fond. Mon petit côté jaloux n’aurait pas apprécié de savoir que les femmes bavaient sur un homme si important à mes yeux.

N’ajoutant pas un mot, je me concentrais sur les paroles de Deborah et ne pus m’empêcher d’éclater d’un petit rire cristallin en voyant dans ma tête se dessinaient les images du programme qu’elle était en train d’imaginer.

« Je ne l’imagine vraiment pas devant un séance cinéma de Star Wars ou d’un autre blockbuster. Je pense qu’il préférait de loin une pièce de théâtre qu’une séance au cinéma. Il est plutôt du genre bourgeois, un peu comme moi en définitive. Nous irons sans doute manger dans un restaurant gastronomique, sans doute dans son propre établissement. Tu sais sans doute mieux que moi à quel point les hommes aiment qu’on flatte leur égo. »

Je lui adressais un petit sourire malicieux et nouveau sourire naquit sur mes lèvres. J’étais rayonnante ce jour-là. Cela faisait bien longtemps que j’avais plus eu cette attitude envers personne. J’avais vraiment enfin l’impression d’être heureuse et je tenais à ce que cela se sache. Je voulais que ma bonne humeur puisse également être communicative.

« Cela dit, j’ignore encore de quoi il en retourne mais le connaissant, c’est certainement ce qu’il a prévu. Mais une robe de cocktail serait certainement la tenue la plus appropriée. »

Réfléchissant à la question de Debbie concernant le message que je tenais à faire passer, je manquais de peu de lâcher le portable au moment où elle me posa la question fatidique. Rougissant comme une jeune première, j’ouvris de grands yeux que je tournais dans sa direction. Je me trouvais alors incapable de prononcer un seul mot. Passer une nuit avec lui… je ne dirais pas que je l’avais imaginé ou même parfois espérer. Mais cela restait de l’ordre du fantasme et l’idée qu’il puisse se réaliser me faisait perdre tous mes moyens. Je me contentais alors de balbutier quelques syllabes inaudibles avant d’essayer un minimum de me reprendre, sans cacher une véritable gêne.

« Euh je… je… je n’en sais rien. Mais tu… tu as conscience qu’on est en train de parler d’un homme qui m’aura faite attendre deux ans avant d’accepter de dîner en ma compagnie. J’imagine que l’idée ne lui a même pas traversé l’esprit. Et je n’aurais pas envie de prendre le risque de l’effrayer dès notre premier rendez-vous. »

Je rejetais alors l’idée en bloc, même si une partie de moi trop curieuse aurait souhaité savoir quelle idée mon coach aurait pu avoir derrière la tête. Mais je laissais le sujet de côté alors que je tâchais de poursuivre cette conversation comme si de rien n’était.

« Donc tu me… tu me demandais quel message je voudrais faire passer ? Je voudrais faire ressortir chez moi ce petit côté femme de la haute société pour lui faire comprendre que nous aspirons à faire partie du même monde. Je voudrais qu’il sache que je tiens à lui, que je le respecte et que je suis prête à faire preuve de patience et de retenue dans mes sentiments pour lui… mais que je suis également prête à être disponible pour lui. Tu vois ce que je veux dire ? »

Un peu timide et toujours gênée, je me tournais vers elle tout en attendant son verdict. J’ignorais si j’avais su être suffisamment claire mais j’avais confiance en Deborah. Il n’y avait pas mieux qu’elle pour faire des merveilles pour déchiffrer mes pensées les plus mal exprimées.

acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Let's play a dangerous game !

Let's pretend that you don't care about me as the sun shine.
The truth will come out as we'll turn off the light.


Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4263



Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) _



________________________________________ Sam 8 Fév 2020 - 23:56 « Sarcasm: punching people with words. »

- Prompte à juger ? Moi ? répliquai-je d'un ton outrageusement offensé. Evidemment que je le suis, je suis littéralement créée pour ça. Et notre "banquier municipal" comme tu l'appelles si bien en a parfaitement conscience. Je ne manque jamais à mon devoir quant il faut que je donne mon avais, qu'il soit plaisant ou pas. Les rides, ça va, je peux faire avec. Ca a son charme. Mais alors le le kilt… Je jure devant dieu que si un jour je le vois accoutré pareil il s'en rappellera, annonçai-je, amusée par l'image mentale que cette réponse me procurait. Sherloque a bien réussi s'il a trouvé une copine, repris-je comme c'était de base le sujet de conversation. Je n'ai pas le plaisir de la connaitre mais je vais être sympa et dire qu'elle ne l'aime pas par charité mais véritable amour, conclus-je tout en songeant que l'amour rend aveugle voire que la demoiselle, si jolie soit-elle, puisse aussi l'être.
J'osais croire qu'Angelika, depuis le temps, me connaissait, moi et mon franc parler et qu'elle n'allait pas s'offusquer de tout cela. Chez MacMonnaie, c'est son air austère et son élégance un peu rétro qui font son charme, eh bien chez moi ce sont mes punchlines et chaque cellule de mon corps. C'est, en fin de compte, la seule différence entre nous de ce côté là.
Néanmoins, pour l'adoucir, j'ajoutai :
- De toute façon ne t'en fais pas : la génétique n'est pas si cruelle que ça. Sur deux frères, y en a forcément un qui est mieux et je parie que tu as pris le meilleur. Tu as raison, en plus ; le charisme, c'est important.
Je n'étais absolument pas convaincue que le reste des aspects de Microsoft qui avaient attirés Angie soient cool mais je ne donnai pas mon avis là-dessus. Une vraie amie, vous dis-je. Je ne mets en garde que quand c'est absolument vital et là, ça ne l'était pas.
J'étais cela dit curieuse de voir sa photo et ma curiosité, par chance, ne dura pas longtemps. La bouche pincée pour ne laisser entrevoir aucune émotion, je l'observais un moment avant de déclarer :
- Oui, il a un côté mystérieux. Et moins alien que Sherloque. Peut-être que son frère a été adopté et vient de Mars, ajoutai-je juste pour le plaisir de ne pas être sympa.
Nous reprîmes alors la conversation sur ce "date" qui attendait la plus si désespérée du love Angelika.
- Il n'y a pas que les hommes dont il faut flatter l'égo, fis-je observer en souriant. Mais ça m'a l'air d'un bon programme : bien manger lors d'un rencart, c'est important. On va prendre une tenue sombre, robe de cocktail, effectivement, tu commences à comprendre comment ça marche, pour éviter que si tu te taches ça se voit. Evite les spaghettis bolognaises ou ce genre de choses - même si elles sont gastro s'il en fait, les tâches seraient pareillement laides. Du bleu marine, peut-être ou du pourpre. On peut faire des tests.
Et nous allions sans doute en faire, ce à quoi je pensais déjà en faisant semblant de ne pas voir que parler de sexe la mettait toujours aussi mal à l'aise. On la changerait pas là-dessus, sans doute, mais ma petite poupée avait fait de sacrés progrès. Déjà, elle n'avait plus l'air en dépression et ça me faisait plaisir. C'était pas une émotion qui se mariait spécialement bien à ses traits. Qu'elle rayonne autant que ses cheveux me plaisait bien plus.
- De toute façon je comptais pas t'habiller comme une SDF donc on est déjà sur un bon début, repris-je quand elle eu réussi à formuler une envie et un message. Et je ne pense pas que tu sois du genre à beaucoup décolleter alors si on veut attiser sa curiosité j'opterai pour un fourreau, une robe bustier ou une robe dos nu.
Joignant la parole au geste, je l'entrainai pour lui présenter des modèles, disponibles dans plusieurs coloris :
- Le rouge de la passion mais avec l'élégance, cela dit on peut la prendre dans une couleur plus foncée mais tu as peut-être envie de te faire repérer. Nous avons aussi quelque chose avec une coupe plus moderne, toujours pour marquer ton unicité. Ou la version bustier coupée plus simplement et enfin, là comme ça, je vois aussi le dos nu élégant qui te donnera un aspect plus sage par devant et peut créer la surprise. Le tout pouvant être porté avec une étole, notamment au théâtre s'il fait un peu frais ou simplement parce qu'on est toujours en hiver, ajoutai-je.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm sorry I offended you with common sense


Angelika B. Beresford
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Angelika B. Beresford

| Avatar : Katheryn Winnick

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) Phzn

"Donc on est bloquée dans un monde que tu ne maîtrise pas ? On va bien se marrer."
Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) 6741

"Tu sais bien que les plus beaux chapitres de ta légende tu ne les as jamais écrit seul, n'est-ce pas Sherlock Holmes ?"


| Conte : Bernard & Bianca
| Dans le monde des contes, je suis : : Miss Bianca

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) MVyUygr

| Cadavres : 3037



Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) _



________________________________________ Sam 7 Mar 2020 - 11:47


I'm counting on the perfection !
Mission séduction amorcée


Plus elle avançait dans son argumentation concernant McDuck, plus mon sourire s’élargissait. C’était assez touchant de l’entendre parler de l’homme qui avait fait chavirer son cœur avec toute l’autodérision que la caractérisait si bien. J’aurais bien voulu rester la petite souris que j’étais pour avoir le plaisir de les espionner tous les deux. Ayant eu de nombreuses fois vent du caractère ronchon de l’ancien canard, j’imaginais volontiers que leurs échanges devaient être véritablement épiques. Sa petite remarque sur le kilt me fit même rire. Après un moment de silence, je repris.

« C’est vrai que c’est une coutume vestimentaire véritablement particulière. Je ne l’ai jamais comprise, d’autant plus dans un pays qui ne connait pas vraiment de grandes chaleurs. Mais je pense que tu ne devrais le taquiner trop sévèrement s’il le fait. Cela doit vraiment avoir une signification particulière pour lui… enfin j’imagine que c’est vraiment trop te demander de ma part. J’ai tendance à être un peu trop flexible. »

J’avais avoué cette phrase avec tout le tact dont j’étais naturellement capable. Tout comme Deborah, ma nature déteignait sur moi et je mettais simplement en pratique les leçons que m’avaient enseignée ma carrière professionnelle dans le corps diplomatique. Elle me parla alors de Sherlock et de Kida ce qui avait également un petit côté amusant. D’ailleurs, je poursuivais dans la lancée avec un trait d’humour.

« Tu as tout à fait raison. C’est un mystère qui doit échapper à bien du monde. Comment peut-on tomber amoureuse de l’un des frères Holmes ? Il faudrait que nous lancions un jour une table ouverte avec Kida pour que nous puissions trouver la réponse nous-mêmes. »

Se comportant en véritable amie, elle eut l’intelligence de rebondir en prétextant que j’avais forcément choisi le meilleur des deux. A cette remarque, je ne puis que rire encore une fois. J’ajoutais alors avec taquinerie.

« Ne prends surtout pas le risque de le dire devant Sherlock, tu risquerais de te faire un ennemi pour la vie. Ils passent leur temps à se taquiner et à entretenir une sorte de rivalité fraternelle qui échappe au commun des mortels. »


J’avais alors l’impression d’avoir ouvert une boîte de Pandore. Je me doutais qu’elle ne manquerait pas d’employer cette remarque pour poursuivre ses échanges acerbes avec Sherlock dont j’avais eu droit à un petit échantillon quelques mois auparavant. Sa remarque sur les spaghettis à la bolognaise m’amusa beaucoup et laissa paraître un joli sourire charmant sur mes lèvres.

« Je pense que le repas sera d’un tout autre standing, mais je vois parfaitement ce que tu veux dire. Il faudra que j’évite les plats qui risquent de laisser des taches. Mais détrompe-toi, je suis quelqu’un de très propres… même si la nervosité risque de me rendre un tantinet maladroite. »

Cette remarque ferait immanquablement naître dans nos esprits des vieux clichés de comédies romantiques. J’avais beau être sûre de moi et très démonstrative dans ce genre de situation, les déboires sentimentaux que j’avais connu à mon arrivée dans cette ville m’avait fait quelque peu perdre mon talent naturel pour les jeux de séduction. Peut-être que je devrais demander quelques conseils pratiques à mon amie avant de m’y rendre ?

Je laissais temporairement cela de côté. L’important en cet instant était la robe que j’allais porter. J’approuvais d’un signe de tête beaucoup de remarques de Deborah. J’aime l’entendre parler comme une véritable experte des différents modèles de robes et des différents avantages que chacune pourrait apporter.

« Je suis tout à fait d’accord avec toi. Une robe de cocktail serait parfaite pour la soirée. Je suis d’accord pour le côté sombre aussi, mais même si j’opterais plus facilement pour une coupe classique j’espérais pouvoir trouver une autre couleur que le noir… une robe bordeaux serait certainement mieux indiquée ? »


L’idée de la couleur rouge pourrait grandement surprendre ma coach personnelle. Lors de notre première rencontre, j’avais affirmé que cette couleur était bien la dernière que j’accepterais. Mais après tout, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis ?

« Ou alors bleu marine ? En tous les cas, je souhaiterais une robe bustier. J’ai toujours eu un faible pour les robes sans manches, portées avec de longs gants de soie. On pourrait peut-être trouver une version avec des manches retombantes ou avec une bretelle pour faire plus originale ? Qu’en penses-tu ? Il me faudrait une parure pour habiller ma gorge et j’approuve totalement ton idée de châle. Après tout, comme tu le disais on est au mois de janvier. Je n’ai pas envie de risquer de prendre froid. Tu penses qu’on pourrait trouver une robe de ce style en boutique ? »

acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Let's play a dangerous game !

Let's pretend that you don't care about me as the sun shine.
The truth will come out as we'll turn off the light.


Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4263



Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) _



________________________________________ Sam 7 Mar 2020 - 19:26 « Sarcasm: punching people with words. »

Oui c'était trop me demander de ne pas charrier ce bon vieux MacEcosse de tout mon soûl s'il décidait que porter un kilt était une bonne idée (spoiler alert : c'en est pas une) mais comme la petite souris l'avait compris toute seule, je décidai que le sujet était donc clos. C'est qu'elle est loin d'être débile, cette chère Angelika. Eut-elle été débile, pour commencer, elle n'aurait sans doute pas eu la vie palpitante qu'elle avait menée dans son monde d'origine. D'ailleurs, sur l'échelle de l'intelligence, elle est LOIN devant son copain Sherlock Holmes et si ça c'est pas un compliment, alors il va falloir sérieusement repenser la définition qu'on trouve dans le dictionnaire.
- La table ouverte, c'est une excellente idée, rebondis-je, sachant pourtant qu'Angie plaisantait (et moi qu'à moitié, parfois j'aimerais trifouiller le cerveau des gens pour comprendre ce qui cloche dedans et les fait voter pour Aspirateur Walters ou trouver cette vieille loque d'Holmes sexy ou simplement supportable). Si jamais tu vas au bout de la blague, pense à inviter quelques scientifiques du coin pour se pencher sur la question. Et un psychiatre, recommandai-je, également sur le ton de l'humour, mais celui du pince sans rire qui ne laissait pas trop savoir si je plaisantais ou pas.
Et c'était justement ce qui rendait ce ton si jubilatoire.
Mais quand il fallait, je savais aussi me montrer véritablement sympathique et encourageante, surtout envers Angelika qui avait connu de sacrées errances amoureuses. J'étais contente, véritablement, que cette période soit, a priori, derrière elle. Mais je ne comptais pas m'étaler à ce propos, puisque critiquer l'autre frère Holmes était extrêmement divertissant.
- Justement, je prendrais le risque de dire que tu as choisi le meilleur frère devant celui qui est le pire car de toute façon Sherlock sait déjà que selon mes critères c'est un imbécile. Je pense pas qu'il m'aime et à vrai dire, je m'en fiche. De toute façon c'est réciproque. Bien sûr, si tu me présentes ton Jules un de ces quatre, je serais sympa avec lui.
Jules aurait d'ailleurs été un meilleur prénom que Microsoft mais vu que l'autre avait déjà un nom qui n'existe pas dans la vraie vie, c'était pas étonnant que son frère ait été logé à la même enseigne. Franchement, y a des parents qui doivent haïr leurs enfants de tout leur cœur pour leur filer un handicap pareil dès la naissance.
Enfin bref. Nous avions une tenue à trouver et une soirée à préparer et c'était une perspective bien plus alléchante que de déblatérer cent mille ans sur la famille des Holmes.
- Je n'ai aucun doute concernant ton hygiène, très chère, ne pus-je m'empêcher de répondre avec un sourire amusé par sa façon de présenter les choses. Par contre ta maladresse et ta nervosité, je pense que ça peut être tes deux plus grands ennemis de la soirée.
Je pouvais déjà voir ça d'ici. Mais ce que je voyais aussi c'était les robes disponibles dans la boutique. J'entendais également les suggestions, presque osées, surtout venant d'Angelika, quant à la tenue dont elle avait envie. Manifestement, la petite souris avait une idée bien précise de ce qu'elle voulait porter ou, du moins, un début d'idée. C'était largement suffisant pour que je fasse le reste. Et tout en cherchant les perles rares, je déclarai, toujours de cet air amusé :
- Il doit te faire un sacré effet, ce Microsoft, pour que tu veuilles à ce point lui sortir le grand jeu. Remarque, c'est pas plus mal. Vachement mieux que si tu m'avais dit vouloir y aller en doudoune de peur d'être un petit peu attirante. Là, je crois qu'on va s'amuser.
Je vadrouillai avec expertise dans les allées de la boutique, laissant Angelika m'attendre un peu plus loin pour finalement revenir avec des propositions :
- Tu as dit que tu voulais du bordeaux, alors va y avoir du bordeaux, la prévins-je en commençant à lui montrer ce que la boutique avait à offrir. D'abord le bustier classique qui t'ira bien, sera élégant mais ne fera pas ressortir ton piquant ou du moins ton unicité… Alors que cette robe reste dans la lignée de ton idée tout en habillant ton cou et proposant une coupe plus originale. Plus longue aussi. Comme les robes de princesses mais on passe mieux les portes avec. Tu peux aussi préférer la robe bustier classique mais version longue ou celle-ci et son côté drapé. Je t'ai aussi trouvé du bustier bleu marine en taffetas qui devrait faire beaucoup d'effet, tout comme ce modèle à col original ou encore ce modèle avec une ceinture qui mettra des paillettes dans ta vie et apporte accessoirement un peu d'originalité.
J'avais parlé tout en présentant les modèles tour à tour et les accrochant à un portant non loin d'Angelika au fur et à mesure de sorte à rester libre de mes mouvements. De mon point de vue, nous avions largement de quoi commencer un essayage. Il y avait tout ce qu'elle demandait : du bordeaux, du bleu marine, de l'habillage de gorge, du classicisme. Pas encore de châle ni de gants, certes, mais pas non plus de chaussures car ça ne servait à rien de tout essayer à la fois. La robe étant l'élément central, il fallait commencer par elle.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm sorry I offended you with common sense


Angelika B. Beresford
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Angelika B. Beresford

| Avatar : Katheryn Winnick

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) Phzn

"Donc on est bloquée dans un monde que tu ne maîtrise pas ? On va bien se marrer."
Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) 6741

"Tu sais bien que les plus beaux chapitres de ta légende tu ne les as jamais écrit seul, n'est-ce pas Sherlock Holmes ?"


| Conte : Bernard & Bianca
| Dans le monde des contes, je suis : : Miss Bianca

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) MVyUygr

| Cadavres : 3037



Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) _



________________________________________ Sam 28 Mar 2020 - 20:03


I'm counting on the perfection !
Mission séduction amorcée


Lorsque Deborah évoqua la table ouverte, je ne pus m’empêcher de rire de bon cœur. Imaginer une réunion où il y aurait d’une part les des frères Holmes et de l’autre leur crushs et dirigés par une équipe de scientifiques m’amusait beaucoup. A la fin de sa phrase, je haussais simplement les épaules.

« Hélas, je crois qu’aucun scientifique ne parviendraient à une conclusion satisfaisante. Les Holmes sont ainsi, des mystères insolubles. Comment pourrais-tu imaginer qu’il n’en soit pas de même avec les femmes qui partagent leurs vies ? »

Pas peu fière de ma phrase, je la concluais d’un petit sourire malicieux. Car au fond, c’était peut-être qui nous plaisait et nous attirait vers eux. Ce petit quelque chose, l’origine de cette étincelle, que l’on avait de cesse de chercher tout en sachant pertinemment que nous ne la trouverions jamais.

Poursuivant sur sa lancée, mon amie déclara qu’elle n’aurait aucun scrupule à railler Sherlock. Je voulais bien la croire. Je la connaissais suffisamment bien pour savoir qu’il n’y avait rien au monde qui ne pouvait l’empêcher d’exprimer le fond de sa pensé. Ce d’autant plus lorsqu’elle n’aimait clairement pas la victime de ses blagues. Sherlock avait toujours beaucoup de peine à se faire aimer des autres. Son arrogance et son manque d’empathie faisait de lui un homme que l’on ne pouvait que chercher à fuir à agresser. Même moi, qui pourtant comptait au nombre de ses amies intimes, avait plusieurs fois rêver de le gifler. D’ailleurs, je l’avais fait plus d’une fois mais nous ne restions fâchés que très peu de temps. Taquine, j’ajoutais alors avec beaucoup d’amusement.

« J’avoue que cela me plairait de voir sa tête au moment où tu le lui diras. Je crois que rien ne l’agace plus que les comparaisons que l’on peut faire entre son frère et lui. Et pourtant, leur lien ne fait aucun doute quand on les connait. »


J’approuvais alors plus timidement d’un bref mouvement de la tête lorsqu’elle prononça ses dernières paroles.

« Je… oui c’est une bonne idée. J’aimerais bien pouvoir te le présenter, si toutefois cette idée lui plait. Mais si je suis lui dit que tu es team Mycroft, je vois difficilement comme il pourrait refuser. En tout cas, je suis sûre que tu l’apprécierais. C’est vraiment quelqu’un de bien et beaucoup plus vivable que son frère. »

Passant à un sujet plus sérieux, ma coach personnelle évoqua alors mon malaise inévitable au cours de cette soirée. C’était toujours délicat le début d’une relation comme celle-ci et encore plus lorsqu’il s’agissait d’un membre de cette famille. Passant une main dans mes cheveux, je réfléchis quelques secondes et déclarais en soupirant légèrement.

« Hélas, je crois que ça sera inévitable. Je crois réellement que j’aurais besoin de ton aide pour me sentir plus à mon aise… sinon nous allons passer tout le souper à nous regarder en chien de faillance sans rien osé dire. Ça serait d’un ridicule. »

Un rire nerveux accompagna alors mes propos. Que la soirée puisse ressembler à cela était bien la dernière chose que je désirais. C’était là mon grand drame. Il semblait qu’avec les années j’avais perdu mon don pour la séduction. J’étais pourtant si douée à une époque, quel gâchis ! Pourtant, il restait encore une lueur d’espoir. D’après Deborah, la tenue que je lui avais annoncée pourrait selon elle faire de l’effet, ce que je voulais bien croire. J’approuvais alors timidement.

« C’est que je me sentirais étrangement plus à mon aise dans une tenue comme celle-là. J’ai vraiment envie de me faire plaisir et de me sentir belle. Je pense que cela m’aidera à me détendre et prendre le dessus sur mes peurs. Quant à lui, ce sera de toutes manières, difficile à dire. Il est passé maître dans l’art de demeurer stoïque et illisible en toute circonstances. »


Je me réjouissais de voir Deborah aussi heureuse de pouvoir m’aider. Elle devait sans doute se féliciter intérieurement de me voir aussi transformée. D’ailleurs, Deborah avait certainement contribué à cette grande ouverture de ma part. Je ne serais peut-être pas celle que j’étais aujourd’hui sans elle à mes côtés. Je le lui dirais sans doute un jour mais pour le moment nous avions une robe à dénicher.

Regardant en détail les robes qu’elle me proposait, je ne cachais pas l’attirance ou le dégoût que je pouvais avoir pour les unes et les autres. Réfléchissant bien, je pris le temps de commenter les robes qui me plaisait.

« J’aime bien la première mais tu as raison, elle est beaucoup trop simple. La deuxième est un peu trop originale en revanche. J’aime énormément la coupe de la robe bordeaux longue, je pense que je vais l’essayer… je vais prendre aussi la quatrième qui est un peu plus originale et un peu plus courte également. Cela ne ferait pas de mal de découvrir un peu mes jambes, non ? Pour ce qui est des bleues, je crois que je craque complètement pour la troisième avec la ceinture. Elle est vraiment très belle. Du coup, je pense que nous avons tout ce qu’il nous faut, non ? On peut aller les essayer. »

Me dirigeant vers les cabines, je me retournais soudainement tout en riant légèrement. Je lançais alors dans une remarque pleine de malice.

« Tu veux venir m’aider à les mettre ? Je ne veux pas risquer de les gâter. Ce serait dommage. »


Je n’avais jamais oublié notre première séance d’essayage ni le baiser que nous avions échangé par ailleurs. J’avais apprécié ces petits jeux taquins qui ne faisaient finalement pas grand mal. J’étais amoureuse certes, mais jusqu’à preuve du contraire je demeurais encore libre de disposer de ma personne comme je le souhaitais.

acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Let's play a dangerous game !

Let's pretend that you don't care about me as the sun shine.
The truth will come out as we'll turn off the light.


Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4263



Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) _



________________________________________ Dim 29 Mar 2020 - 0:22 « Sarcasm: punching people with words. »

J'accordai le point à Angelika et je voulais même bien la croire quand elle affirmait que les deux frères étaient unis par un fort lien (préférant toutefois ne pas trop en être témoin car la présence de Sherlock avait de quoi me donner de l'urticaire). Pour cette fois je ne trouvais rien à redire sur son analyse des Holmes et de leur compagne, de fait. Elle les connaissait de toute façon mieux que moi. Je lui rendis son sourire, pas peu fière de ma petite souris. C'est qu'elle commençait à ressembler de moins en moins à une pauvre petite chose fragile ! Y avait de quoi être fière d'elle. Même si la jeune femme restait parfois hésitante comme elle le prouva juste après. On pouvait aisément le lui pardonner : y a plein de personnes très cool qui n'ont aucun talent d'orateur. Ou d'oratrice me concernant.
- Tu n'auras qu'à faire ça, lui dire que je suis dans sa team. C'est marrant comme idée. Et puisque tu es docteur es famille Holmes, je te fais confiance sur le reste, ajoutai-je avec détermination.
Angelika avait sans doute conscience du privilège qu'elle vivait actuellement. C'est pas à n'importe qui que j'accorde ma confiance, oh que non. Et elle me connaissait suffisamment bien pour avoir les clés afin de s'en apercevoir. Nous étions amies, genre, vraiment. Je ne faisais pas semblant avec elle et c'est donc tout naturellement que je l'aidais. A ma façon, cela va sans dire.
- Oui, ce serait dommage que ton premier rencart depuis environ un siècle soit un tel fiasco, approuvai-je. Quelle chance tu as de m'avoir, dis donc ! repris-je en exagérant volontairement le propos même si je pensais chacun de ces mots.
La vraie amitié, selon moi, c'est être honnête et j'applique cette pensée à la lettre, que ça plaise ou non à mes amis.
- Effectivement, l'idée c'est que tu te sentes et à l'aise et belle, donc c'est bien si ce sont là tes intentions, approuvai-je, presque étonnée d'avoir approuvé autant de choses en si peu de temps.
Il faut dire que c'est si rare dans cette ville !
Par chance nous étions dans un magasin qui offrait de jolies tenues. J'avais donc quantités de vêtements à approuver aussi, même si je vis bien ceux qui plaisaient ou ne plaisaient à Miss presque audacieuse pour son rencart. Mais c'était le jeu. Non pas que j'y sois mauvaise - j'osais certaines tenues, histoire de voir jusqu'où la petite souris était prête à aller dans son numéro de charme, me refusant à l'habiller en nonne ou en sac à patates. Quand elle énonça les robes qu'elle voulait essayer, je lui tendis les modèles en question sans faire de commentaire pour le moment. J'attendais de voir ce que ça allait pouvoir donner sur ma poupée grandeur nature, avec la certitude que ce serait du plus bel effet mais que l'effet pourrait ne pas forcément plaire à celle qui se mirerait dans la glace.
- Tu as de jolies jambes alors oui, tu peux les montrer sans souci. Je vais ranger les tenues qui ne te plaisent pas et je te rejoins à l'essayage. Je suis curieuse de voir ces modèles sur toi, je suis sûre que tu vas ressembler à une princesse. Et naturellement, je vais t'aider. Comme au bon vieux temps, ajoutai-je en lui rendant son sourire.
Je ne dis pas non à une jolie femme quand elle propose ce genre de choses.
Sans attendre sa permission je fis comme j'avais dit et revins assez rapidement, en fin de compte. Je suis toujours à l'aise dans les magasins : je repère sans peine où sont les choses et je pourrais, en fait, remplacer les vendeuses si j'avais du temps à perdre. Mais je n'en ai pas à perdre. Je ne conseille que des personnes triées sur le volet. Faut pas déconner non plus.
Je revins donc rapidement et nous nous rendîmes dans les cabines d'essayage.
- Je te laisse choisir par laquelle tu veux commencer. Mais si je peux me permettre un conseil avisé, commence par mettre ta préférée. Comme ça si tu as un coup de cœur on aura pas à essayer le reste "au cas où". Parce qu'il faut encore voir les chaussures, la coiffure et le maquillage. Je peux m'occuper des deux derniers points à domicile avant le rencart mais il faut quand même savoir si on a pas des trucs à acheter.
Qu'on ne vienne donc plus dire que je ne suis pas serviable, merci beaucoup.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm sorry I offended you with common sense


Contenu sponsorisé




Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3) _



________________________________________

 Page 1 sur 1

Comment faire fondre un coeur de glace ? (Debbie chérie <3)





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Centre Commercial