« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)


Partagez
 

 The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Hermès



« Hello there! »


Hermès


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

✓ Métier : Seul livreur de Hermès Express!
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2528

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] _


Actuellement dans :

________________________________________ Lun 20 Jan 2020 - 22:48

“J'ai raté la Galette des rois.”






Le vent sur son visage lui caressait les joues. Les nuages en dessous de lui, semblait si doux et si terrible à la fois. Volant au dessus des nuages, Hermès observait cette Lune Noire. Où qu’il aille, quoi qu’il fasse, elle semblait hors d’atteinte, même pour lui. Redescendant en piquet, il plongea vers la grande place. Profitant d’avoir sorti ses ailes, il frôla avec panache et gaminerie quelques immeubles. Puis, enfin, il atterrit. Reportant un dernier regard à la Lune. Ainsi, c’était réel. Ainsi, il était aller au bout. Soupirant, Hermès fit disparaître ses ailes. Les bras le long du corps, il l’a contempla. Jusqu’où iraient-ils pour imposer leurs visions du monde ? D’abord, dans son monde, ça avait été Zeus. Puis ici, une menace bien plus terrible et réelle. Chronos. Alias Elliot Sandman, le fils d’Aphrodite et d’Hadès. Il avait vu, avec le Elliot de son monde, ses capacités. Zeus et Dolos n’avaient pas réussi à le tuer. Simplement parce qu’il ne pouvait pas mourir. Dans le Palais des Songes, il avait appris sa propre fragilité malgré sa fonction de Dieu. Mais là… Chronos était éternel, et il semblait déterminé à accomplir sa tâche. Une boule au ventre, il se retourna immédiatement.
Derrière lui, une blonde semblait l’observer. Se retournant tout doucement, un sourire assez triste aux lèvres, il ne dit que tout simplement.

« Belle soirée, n’est ce pas ? »


Un pas. Puis un autre. Finalement, il se retrouva proche d’elle, à une distance de deux bras, comme le voulait l’adage pour les inconnus. Les lumières de la ville éclairèrent son visage un court instant. On pouvait y lire du soucis. De la peine, de la mélancolie, et une petite lueur. Celle de l’espoir. Chacun pouvait apporter sa pierre à l’édifice. Pour… Eviter ce qui était en train de se produire derrière lui.

« Dommage qu’on est deux lunes. Je préfère la première. Celle là est un peu plus… Morbide. »

Galatée. C’était comme cela qu’elle s’appelait, si sa mémoire ne lui jouait pas de tours. Il avait entendu certaines personnes revenues de Volsunga en parler. Et au vu de son aura qui était en partie semblable à celle d’Hadès, il n’y avait pas tellement d’erreur en la matière. Finalement, tendant la main, il se mit à sourire :

« Hermès. Deuxième du nom, le premier étant plus là… Ca fait de moi… Bah… Le deuxième. »


Il n’était vraiment pas très doué pour engager une conversation. Il n’était vraiment pas très doué tout court. La toisant sans pour autant avoir un regard insistant, Hermès sourit. Pour la première fois. Ce regard, celui qu’elle avait, il le connaissait. Celui qui errait, mais qui n’était pas perdu. 

« Tu t’habitues à la ville ? On va se tutoyer hein. On est un peu comme de la famille, même techniquement, on n’a pas grand-chose en commun en terme de patrimoine génétique. »


Absolument rien d’ailleurs. Car ils ne venaient pas du même monde et en plus c’était la sœur du côté de Pan. Fronçant les sourcils, il se mit à ricaner et poursuivit :

« Tu lui ressembles, finalement. C’est fou comme le monde est bien fait. Moi qui pensait qu’il était unique, voilà qu’on en a une copie ! J’espère que tu as le même don concernant sa ténacité. Ca pourrait nous servir… Pour… Tu-Sais-Quoi ! »


Avec un clin d’oeil sous entendu, il montra la Lune Noire avec le pouce. En même temps, c’était pas dur à louper. Finalement, après avoir jeter un dernier coup d’oeil à cette dernière, il indiqua le bar le plus proche. Un bar classique où plusieurs personnes buvaient des bières en commentant la Lune Noire.

« Je t’invite ! On sera mieux qu’au Rabbit Hole. Les créatures d’Hadès ont tendance à m’agacer ! Enfin, c’est pas un rencard hein. C’est juste un verre. Pour apprendre à mieux se connaître. »


Puis, le plafond de verre se brisa. Hermès, le sérieux, s’effondra, pour laisser place à Hermès le môme. Hermès l’enfantin. Avec l’apparition de la Lune, il avait besoin d’extérioriser.

« Putain. Ca sonne comme un rencard. Deux personnes qui se rencontrent dans la rue comme ça et qui parle de la fin du monde. Ils vont boire un verre pour parler et on sait comment ça fini. Alors je t’avertis tout de suite. J’ai une femme. J’en ai même deux. Peut être trois. On est jamais sur de rien dans la vie. »

En fait, il n’avait personne. Mais il n’avait pas le coeur à avoir qui que ce soit en ce moment. Athéna lui manquait beaucoup, et rien que le fait de passer du Temps avec des gens le rendait assez morose. C’est pour ça qu’il se cachait derrière ce masque de l’humour.

« On peut aller aussi… Manger une Galette. »


Sa bouche se tordit dans un rire. Mais il se retint. Se contentant de tourner la tête, il pouffa. Comme une sixième en cours de math.

« Pardon, c’est les nerfs. Ca me met en quatre cette histoire de Lune. »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
 
Olympus
Ils te jugeront, ils te critiqueront, pour tes choix, pour tes actes. Mais moi, jamais.

Galatée



« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Galatée


╰☆╮ Avatar : Brie Larson

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine, aka le casse-tête qui te rend parano et qui te fait croire que même un point est un indice potentiel.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Miss Décolletée.

✓ Métier : Soeur à temps plein & Casse-Noisette avec ses poings
The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] T8z7

☞ Surnom : (Lady) Gaga
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1161

✓ Disponibilité : Girls Just Want To Have Fun

The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mar 21 Jan 2020 - 18:11


J'AIME LA GALETTE, SAVEZ VOUS COMMENT ?


En décidant de chercher à connaître un peu mieux les autres divinités en ville, Hermès s’était rapidement imposé comme étant l’un des premiers dieux que je souhaitais rencontrer. De ce qu’on m’en avait dit, il avait entre lui et moi quelques similitudes qui avaient éveillé ma curiosité.
Et ce premier contact me donnait déjà envie d’en savoir plus.

- Je vois que ma réputation me précède. Même pas besoin de me présenter qu’on sait déjà qui je suis. C’est l’armure qui m’a trahie ?

Je baissais les yeux sur la combinaison protectrice rouge, bleu et or, ornée d’une étoile au niveau de la poitrine, qui me protégeait tout le corps. On avait connu plus discret. Mais même si je ne risquais pas de me faire agresser à chaque coin de rue, j’aimais aborder fièrement mes couleurs. Et puis c’était plus agréable à porter que des habits en tissus pour voler.

Mon sourcil droit se haussa à la mention du Rabbit Hole, précédant de peu un sourire amusé qui me remonta la commissure des lèvres. Critiquer les créatures d’Hadès devant sa sœur… il fallait oser. Il avait de la chance que la susceptibilité ne soit pas de famille, ou j’aurai déjà brandi le poing, et pas pour protester.

- Je refuse jamais un verre. Surtout quand l’avenir est incertain. Mais si tu es marié, il vaudrait peut-être mieux se contenter d’une galette, non ? Je t’avouerai que devoir gérer des épouses jalouses, c’est pas forcément mon activité préférée.

Je lui adressais une grimace qui trahissais mon expérience dans le domaine. On rencontrait du monde, dans les bars et dans les ports. Au cours d’escale ou de mission, je manquais souvent de temps pour en savoir plus sur la charmante personne qui m’offrait à boire et de passer du bon temps avec avant que je retourne écumer les mondes. Parfois il était marié, avait un harem et était père d’une ribambelle de bambins. Comment est-ce que j’étais supposée le savoir ?

- Du coup, je vote pour la galette. Celle des rois, on est d’accord ? J’ai encore un peu de mal à me faire à toutes ces traditions que les gens ont dans ce monde. A croire que tout est prétexte à célébrer quelque chose.

Surtout qu’une galette… dans laquelle on cache un objet… qui permet de devenir roi… Pourquoi ?

- Et puis ça fera un petit rappel à notre nouvelle lune, de par la forme.

Mon ton était décontracté, tandis que je pointais l’index vers le ciel. Vers cette ombre massive qui nous menaçait constamment, en silence. Et je ne faisais pas semblant. Je n’étais pas inquiète. Une solution allait être trouvée. J’espérais même être celle qui réussirait à nous en débarrasser. Mais chaque chose en son temps.

- Tu connais un endroit sympa où on peut en manger ? Je crois qu’on peut aussi en trouver dans les supermarchés, mais je doute que ça soit de la qualité.

Peut-être plutôt en pâtisserie. Même si je n’avais aucune idée où il pouvait y en avoir en ville. Je passais en réalité peu de temps à Storybrooke. A part le domicile des Bowman et le Rabbit Hole, je préférais voler ailleurs dans ce monde, pour tenter d’en découvrir toutes les subtilités.

- Si ça te tente vraiment, bien sûr.

Je penchais la tête légèrement sur le côté, en souriant de manière plus douce. Il plaisantait, mais j’avais conscience que l’apparition de la Lune Noire dans le ciel affectait les gens. Au cas où, en préparation, mon armure se changea en t-shirt noir par-dessus un jean. Un blouson en cuir compléta la tenue. Je n’avais pas froid, mais parfois, j’aimais me mêler à la foule et passer inaperçue. Et puis, apparemment, ça me donnait l’air moins menaçante.





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I try to replace it with city lights
I'll never escape it, I need the high

Hermès



« Hello there! »


Hermès


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

✓ Métier : Seul livreur de Hermès Express!
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2528

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] _


Actuellement dans :

________________________________________ Mar 21 Jan 2020 - 21:04

“J'ai raté la Galette des rois.”






Hermès avançait, les mains dans les poches du costume de sa veste. Fronçant les sourcils quand elle lui répondit. A vrai dire, il n’avait pas tellement tout écouter. Il était très lunaire. A l’instant même où elle prononça le mot « armure », il cligna des yeux et s’ébroua un peu signe qu’il venait de se réveiller.

« Oh. Non, l’armure est très belle. J’en ai une aussi. Seulement elle est bien moins classe. »


Toujours les mains dans les poches, Hermès cligna encore des yeux. Parfois, il pouvait passer pour un simplet quand il enchaînait trop ce tic. Ce n’était pas le cas bien évidemment. Ca lui donnait juste un côté attachant.

« Une épouse ? Quelle épouse ? De quoi tu parles ? »


Ah. Tout se remit dans sa tête correctement. Les épouses. Marié. Le harem. Tout ça. Il était aller un peu loin dans la déconne. En même temps, il restait sur la défensive. Elle était très belle, et il s’était tout de suite emmuré dans l’humour. Seulement, il était peut être aller un peu loin dans le cynisme. Il n’avait jamais été marié.

« Je n’ai pas d’épouse, c’était une blague. Je suis Célib à Terre. »


Il leva le doigt, comme un showman attendant que le public rigole. Il avait bien séparer «Célib – à - terre » pour qu’elle comprenne. Se mettant une gifle mentale, il se reprit. Classe. Conviction. Charisme. Les trois C de la réussite. Tendant sa main d’un air vague vers les rues de la ville, il poursuivit :

« On va boire un verre alors. Y’aura pas d’épouses jalouses. Pas de vaisselles brisés. Pas de larme, de couteaux qui volent, de « Je vais me foutre en l’air tu sais ! ». Y’aura rien de ça. »


Juste toi, et moi. Il avait failli le dire. Mais c’était peut être un petit trop tôt. Beaucoup trop tôt même. Souffler. Se détendre. Il avait déjà oublié comment on s’y prenait. La dernière fois qu’il était aller boire un verre avec une fille, c’était avec Athéna et il était déjà en couple. Il n’avait pas les codes. Très solitaire, pendant des années, il n’avait eu que pour compagnon Pégase. A cette pensée, son coeur se serra un peu.

« Bien sûr que ça me tente. Mais je pense que y’a pas de restaurants à Galette. Ni de bar à Galette. J’avais juste dit ça pour la blague. C’était juste pour entamer la conversation, mais elle a l’air bien parti. Je crois, oui, que ça s’appelle la galette des rois. C’est la première année que je découvre ça. »


Se caressant un peu la barbe, sa vision se troubla un peu. Il s’était encore perdu dans ses pensées. La première galette, il l’avait mangé avec Apollon. Enfin. Il avait regardé Apollon manger la première en insistant sur le fait qu’il ne prendrait jamais de poids. Etait ce de la peur dans la voix d’Apollon qui résonnait dans ses souvenirs ? Oui. C’était ça. Aïe. Il s’était encore perdu, car elle l’observait encore. Avec un peu d’insistance. Soudain, elle changea de vêtement. Hermès put remarquer à quel point elle était encore plus belle comme ça. Arrêtant de caresser sa barbe, il se mit à rire doucement.

« Oh ! Super style ! Je sais où on va aller. Au Café 90. C’est un bar dans le style des années 90. Et crois moi c’est parfait. Attends, je m’habille dans le mouv’ aussi et on y va. C’est pas très loin. »


L’instant suivant, sa tenue lui aussi avait changé pour aller de paire avec sa nouvelle rencontre fortuite. S’observant et gardant les lunettes sur ses yeux, un léger sourire en coin apparu. 

« C’est pas trop mal ! Je commence à prendre le coup sur le style d’ici ! »


Puis, il embraya le chemin. Prenant dans une rue à gauche de la grande place, il prit ensuite à droite et encore à gauche. Les mains dans les poches de son blouson, il passa beaucoup de temps dans la lune. Mais, parmi ses songes, il se tourna vers Galatée pour faire la conversation.

« Ca fait combien de temps que tu es ici ? Tu t’y plaît ? »


Il manqua de se vautrer. Pourquoi ? Sa question était vraiment naze. Sa technique d’abordage aussi. Et pour une pirate, elle devait le trouver naze en abordage. D’ailleurs, il s’était rattrapé à elle. Rougissant, il se recula rapidement et leva les mains, sain et sauf.

« J’ai rien! Merci ! Bon sang j’suis maladroit. L’autre jour j’ai failli faire exploser un immeuble en oubliant le gaz. Je suis tombé parce qu’en fait, ma question, elle est un peu pourrie non honnêtement ? On a l’impression d’être dans le début d’un film. C’était téléscopé. Bref. Nous y voilà ! »


Comme un assistant magicien, il retrouva le sourire et désigna le bar devant lequel ils étaient. Délire non ? En fait, il regarda à l’intérieur. Dans les années 90, c’était quand même très inspiration 1950.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
 
Olympus
Ils te jugeront, ils te critiqueront, pour tes choix, pour tes actes. Mais moi, jamais.

Galatée



« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Galatée


╰☆╮ Avatar : Brie Larson

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine, aka le casse-tête qui te rend parano et qui te fait croire que même un point est un indice potentiel.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Miss Décolletée.

✓ Métier : Soeur à temps plein & Casse-Noisette avec ses poings
The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] T8z7

☞ Surnom : (Lady) Gaga
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1161

✓ Disponibilité : Girls Just Want To Have Fun

The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Ven 24 Jan 2020 - 16:43


BACK TO THE 90'S


Cet Hermès était un drôle d’oiseau. Il avait l’air perdu dans la lune (ahahahahaha), mentalement à des kilomètres loin de Storybrooke. A un certain moment, je m’étais presque demandé si il ne m’avait pas oublié. Jusqu’à ce qu’il manque de peu d’embrasser le sol après avoir posé ses questions.

Je l’examinais, les sourcils légèrement froncés, un peu inquiète. C’était normal pour les dieux de manquer d’équilibre et de trébucher ? Si il avait du sang de mortel dans les veines, j’aurai presque pu croire qu’il avait abusé de la boisson.

- Si t’arrives pas à tenir debout, je peux te porter. T’as l’air d’être plutôt un poids plume.

J’avais proposé ça en plaisantant, mais vraiment, ça ne me gênait pas. Ça ne se voyait pas forcément, mais j’avais de la force à revendre. Et une légère tendance à chercher tous les prétextes pour l’utiliser.

Avant de pouvoir répondre à ses questions, nous étions arrivés devant le bar. J’écarquillais les yeux, agréablement surprise. Ça changeait du Rabbit Hole. Pas de femmes à moitié nues en train de danser sur les tables, aucun Minotaure pour menacer les clients… J’allais sûrement me faire maudire par mon frère, mais c’était pas mal du tout.

- C’est à ça que ressemblaient les années 90 ? Je vois pas en quoi c’est si différent des années 80.

Tout le monde faisait une distinction nette entre les deux. Mais moi, à part l’amélioration des effets spéciaux dans les films et la sortie de la franchise avec les dinosaures… j’avais de grosses difficultés à resituer les époques. Et à comprendre pourquoi ils étaient tous si nostalgiques de ce temps. Les coupes de cheveux étaient laides et les vêtements étaient pour la plupart visuellement agressifs. Comment ça pouvait réellement manquer ?

- Après toi.

Je m’étais dirigée vers l’entrée du bar pour tenir la porte à Hermès, qu’il puisse entrer le premier. J’avais peut être vécu une grande partie de ma vie auprès de rustres, ça ne m’empêchait pas d’avoir appris la politesse.

Une fois à l’intérieur, je pris un moment pour examiner l’endroit plus en détail, les mains dans les poches de mon blouson. Un sourire m’illumina le visage quand mes yeux se posèrent sur la moto au mur. Je la désignais d’un mouvement de tête.

- Mon beau-père en a une. J’adore ces engins, même si j’en ai pas besoin pour me déplacer.

Parfois, Fergus me laissait faire un tour avec. Il était plutôt frileux au début, mais j’avais fini par lui faire comprendre qu’après avoir fait naviguer un bateau volant, une moto c’était rien du tout. J’adorais la sensation que procurait la vitesse. C’était bien sûr moins rapide que quand je volais, mais j’aimais bien avoir cette impression de garder les pieds sur terre.

D’un pas tranquille, je me dirigeais vers la table la plus au fond du bar, pour me glisser sur la banquette dont le dossier était collé au mur. Je voulais avoir un aperçu de l’endroit en entier, et pouvoir voir qui rentrait et qui sortait. C’était juste une vieille habitude qui avait la vie dure. Et puis ça me rassurait.

- Comme t’es déjà venu, tu me conseilles de prendre quoi ? Y a une boisson phare à tester absolument ?

J’avais attendu qu’Hermès s’installe à son tour, et j’avais enlevé mon blouson pour le poser à côté de moi. L’endroit était agréablement chauffé, personne n’avait un manteau sur le dos. Là j’aurai juré avec les autres.

- Au fait. Elles étaient intéressantes, tes questions. On me les a pas souvent posé.

Au cas où il est déjà oublié, je précisais :

- Combien de temps ça fait que je suis ici et si je m’y fais.

Je lui adressais un sourire, en faisant glisser quelques mèches de cheveux derrière mes oreilles pour me dégager le visage.

- En général, on me questionne surtout sur mon frère ou mon père. Apparemment, j’ai pas vraiment de chance d’avoir Hadès comme demi-frère. On m’a souvent souhaité bonne chance.

Et ça me faisait rire. Il était possessif, collant et extrême. Mais il m’aimait sincèrement et m’avait adopté directement. Ça me suffisait.

- Pour répondre, je suis là depuis un an environ. Et on peut dire que je m’y fais. J’essaie de m’habituer à ce monde, d’en faire le mien. J’ai encore beaucoup de choses à découvrir et à comprendre. Mais je suis sur la bonne voie.

En tout cas, j’en avais l’impression. Ce monde était vaste. En un an, je n’en avais pas encore fait tout le tour.

- Je vais poser à mon tour des questions pourries. Et toi alors ? T’es là depuis combien de temps ? Tu te fais à ce monde ?

Un coude sur le bord de la table, je posais mon menton dans le creux de ma main, en le fixant. Si il était là depuis plus longtemps que moi, est-ce que lui avait réussi à trouver sa place ?




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I try to replace it with city lights
I'll never escape it, I need the high

Hermès



« Hello there! »


Hermès


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

✓ Métier : Seul livreur de Hermès Express!
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2528

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] _


Actuellement dans :

________________________________________ Ven 24 Jan 2020 - 21:15

“Oups.”






Hermès était rentré dans le bar. Passant très proche de Galatée, son regard avait croisé le sien l’espace d’un instant. Rien ne transparaissait sur le visage du dieu, mais au fond de lui quelque chose s’était pointé. Une envie. Pourtant, depuis la dernière fois, il s’y était toujours refusé. Prenant immédiatement le cap de l’intérieur du bar, ses yeux quittèrent ceux de Galatée pour se diriger vers l’intérieur de ce dernier. Il était déjà venu, et quand elle parla de la moto, un sourire en coin apparut sur son visage.

« Je parais plus léger qu’il n’y paraît. Il n’y a pas vraiment de différence, sauf en terme de musique. »


Hermès cligna un peu des yeux, dérouté. Répondre simplement à ses questions sans relancer le sujet était une bonne stratégie. Mais résisterait encore t-il longtemps à ce qui venait de naître en lui ? C’était probable. Il avait vécu dans un monde bien plus complexe et dangereux que celui là. S’absenter de relancer un sujet de conversation pour ne pas aller trop loin était un jeu d’enfant. Mais, à la réflexion, le sujet de la moto méritait d’être relancé. Les mains toujours dans les poches, revenant à ce qu’elle venait de dire il y a quelques minutes, son regard était perdu sur la moto. Il ne s’était même pas rendu compte qu’elle s’était assise. Toujours debout, il avait l’air un peu bête, à contempler la moto.

« C’est une vieille Yamaha. Une moto japonaise. Ca ne vaut pas grand-chose. C’est pour ça qu’il a du la mettre là. Je roule aussi beaucoup. J’ai une… Triumph 900 Thruxton. »

Marquant une pause, il se retourna. Elle s’était assise, et lui, il était debout. Rougissant, il s’assit en face d’elle, prenant la banquette d’en face, dos aux autres. Même s’il ne pouvait voir les personnes, son attention au moment où il parlait était focaliser sur toutes les auras présentes. Un vieux réflexe, datant d’un monde où la Guerre régnait en maître.

« Ca doit pas beaucoup te parler… Tiens, une photo. »


Faisant apparaître la dites photo il la lui tendit. Puis il se mit à rosir. Quel imbécile. Quel enfant. C’était vraiment puéril. Ca faisait penser aux enfants de maternelle qui se montraient leurs jouets. La laissant sur la table, de manière négligée, comme si elle n’avait pas beaucoup d’importance, ses joues redevinrent normales. Et son regard se perdit sur la droite, encore , les yeux dans le vague.

« C’est pas très intéressant, mais si ça te plaît tant que ça, je pourrai te la prêter. Même si on ne prête pas trop ce genre de truc, je peux te faire confiance. Une intuition. »


Cette fois-ci, ses yeux étaient revenus vers elle. Un léger clin d’oeil ponctua sa phrase, et un petit sourire espiègle parti en coin. Il lâchait un peu prise. Tant pis. La vie était faites pour être vécue.

« Je sais pas trop quoi te conseiller. Vu que l’alcool d’ici n’a aucun effet sur moi, en général je me contente d’un cocktail sans alcool. Je peux en boire, mais se brûler la gorge avec un whisky en face de quelqu’un qui est ivre quand il boit la même chose, c’est vite ennuyant ! Hm... »


Saisissant la carte, il fixa cette dernière avec un intérêt prononcé. Finalement, il avoua.

« Je sors pas beaucoup en réalité. On m’a conseillé de sortir plus souvent, mais je suis assez solitaire. Je vais prendre… Un soda. J’adore le sucre. Mais si tu veux un truc plus fort, c’est du côté droit de la carte ! »


Lui désignant la liste des cocktails de bourrin, et des alcools forts, il lui tendit la carte. Enfin, il la posa à côté de la photo. Hors de question de toucher ses mains. D’ailleurs son regard se perdit un peu sur ses dernières quand il lui tendit la carte. Reprenant ses esprits, Hermès sentit un poids lui tomber au fond de l’estomac quand elle lui posa la question.

« Je suis dans le même cas de figure, peut être en plus complexe. Je suis là depuis presque deux ans. Et je m’y fais, parce que… Je n’ai pas le choix. Survivre ou dépérir. »


Le soda arriva, et son regard s’assombrit et se perdit dans la couloir noire de la boisson. La mine un peu maussade, il soupira, et finalement poursuivit sur sa lancée.

« Je viens d’un monde parallèle à celui là. Les même dieux, certaines personnes différentes. Qui n’ont pas le même vécue. Dans mon monde, c’était la guerre totale, Zeus, mon frère, imposait sa tyrannie. Beaucoup des miens sont morts, et je n’ai jamais rien fait... »


Il repensa à Apollon, qui s’était sacrifié pour Sasha, à la mort d’Artémis. Tout repassa devant ses yeux comme si c’était hier. Finalement, il redressa un peu la tête vers Galatée, un sourire triste aux coins des lèvres.

« Et un beau jour, ils sont arrivés. Apollon de ce monde, Diane de ce monde, Hadès de ce monde. Et d’autres. C’était comme dans un rêve, de les voir resurgir des morts comme cela… »


Son regard se perdit encore, un peu plus loin dans le verre.

« Finalement, mon monde a été détruit par l’invasion d’un Nuage de Poussière. Le seul être capable de le repousser, avait été caché par Zeus, privé d’Amour. C’était Elliot. Le Elliot de mon monde. »


Buvant une petite gorgée, il se donna du courage et conclut sa petite histoire, sans effet théâtraux, ou silence magnifique pour capter l’auditoire. Il n’était pas Jack Sparrow.

« J’ai réussi à passer avec eux, avant la destruction de mon monde. Je suis arrivé ici. J’étais fou de joie à l’idée de les avoir tous retrouvés, vivants. Mais… L’euphorie fut de courte durée. Ce n’était pas eux. C’était pire que de les savoir morts. Ils étaient vivants, mais ce n’était pas eux… Nous n’avions rien partagé en commun. C’est comme être un inconnu, un étranger. »


Wallace. C’était son prénom, ça signifiait « étranger ». Prenant encore une gorgée de soda, il posa le verre, et se prêta un peu à sourire. Un rire nerveux en sortit, même.

« Tu es la première personne à qui je me confie là dessus. Je devrais pas. Tu es une inconnue, et c’est pas bien intéressant. Je dois t’ennuyer avec toutes ces histoires… Mais pour répondre à ta question, c’est une chance d’avoir Hadès comme demi-frère. Avec lui, tu es toujours en sécurité. Il est imprévisible, mais il sait ce qu’il fait. Le miens était pareil. Et tes questions étaient pas pourris. C’était mes réponses qui l’étaient. »


Une musique s’éleva, elle lui réchauffa le coeur. C’était typique des années 90. Ce genre de musique. C’était entraînant. Battant la mesure sur son verre avec sa main, Hermès s’installa plus confortablement sur la banquette. Bizarrement, même s’il avait trouvé stupide de se confier sur le sujet à une inconnue, il se sentait mieux. Fredonnant l’air, il se perdit à nouveau dans ses pensées avant de revenir vers elle.

« Je m’intéresse simplement aux gens, j’en ai perdu beaucoup, je considère ça comme une deuxième chance maintenant. Et donc, tu ne viens pas d’ici ? Tu viens d’où exactement ? D’ailleurs ? Je dois te dire, qu’explorer un peu l’espace me fait rêver. Une infinité de monde, une infinité de culture… Tout à découvrir, libre comme le vent. C’est comme voler... »


Ses yeux se perdirent un peu plus. Puis, finalement se baissèrent sur Galatée. Un autre sourire apparut sur son visage. Pour la première fois depuis longtemps, il était bien en présence de quelqu’un.





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
 
Olympus
Ils te jugeront, ils te critiqueront, pour tes choix, pour tes actes. Mais moi, jamais.

Galatée



« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Galatée


╰☆╮ Avatar : Brie Larson

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine, aka le casse-tête qui te rend parano et qui te fait croire que même un point est un indice potentiel.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Miss Décolletée.

✓ Métier : Soeur à temps plein & Casse-Noisette avec ses poings
The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] T8z7

☞ Surnom : (Lady) Gaga
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1161

✓ Disponibilité : Girls Just Want To Have Fun

The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 26 Jan 2020 - 20:54


BACK TO THE 90'S


J'avais pris une bière. Même si j'étais insensible aux effets de l'alcool, j'en aimais le goût. Peut-être que je perpétuais le cliché du pirate alcoolique qui chérit sa bouteille plus que les femmes, mais ça ne m'empêchait pas d'accueillir toute proposition de boire un verre par le positif. Et ce n'était pas parce que mon compagnon de beuverie avait jeté son dévolu sur une boisson sucrée que j'allais faire de même pour essayer de passer pour quelqu'un de sage.

Mais malgré la chope débordante de mousse posée devant moi, je n'y touchais pas. A la place, j'écoutais attentivement Hermès, les yeux rivés sur lui. Un poids dans la poitrine, de plus en plus lourd, au fur et à mesure qu'il me racontait ce qu'il avait vécu.

Même une fois qu'il eut terminé de parlé, je gardais le silence quelques instants, peut être trop longtemps, assez en tout cas pour que ça soit inconfortable. Je ne détournais pour autant pas le regard.

- Je sais que ça ne changera rien, mais je suis désolée. J'ose même pas imaginer ce que ça faut. Ce qu'on peut ressentir. De tout perdre. Je pense que j'en deviendrai folle.

J'avais connu des drames, bien sûr, au cours de mes nombreuses années d'existence. J'avais perdu des gens que j'aimais, que je chérissais profondément. Mais il me restait encore tellement, je n'étais pas seule. Contrairement à lui.

En me forçant à sourire, je me laissais retomber le dos contre le dossier rembouré de la banquette, les mains autour de la chope au contenu toujours intact.

- Là d'où je viens, quand on trinque avec quelqu'un sans chercher à s'entretuer, c'est qu'on a dépassé le stade de "on est des inconnus". On devient presque meilleurs amis.

Je fronçais le nez, en une mimique amusée. Ca ne s'appliquait pas, ici. Les traditions n'étaient pas les même. Mais ça ne m'empêcha pas de faire glisser lentement ma chope, pour ne pas en renverser le contenu, de l'autre côté de la table afin de la cogner contre le verre de soda.

- Voilà. A partir de maintenant, je veux plus que tu te réfères à moi comme à une inconnue. Bon, on est peut être pas les meilleurs amis du monde non plus, mais on a qu'à dire que ça s'en rapproche. Evite juste de me donner un surnom par contre.

Avec un clin d'oeil, je récupérais ma boisson pour la porter jusqu'à mes lèvres et enfin en prendre une gorgée. Je m'essuyais la bouche du dos de la main pour retirer la mousse qui avait du s'y déposer.

- Je viens d'ailleurs. Ou plutôt, d'un peu partout. Ce monde est le premier où je me pose réellement.

Il avait posé des questions, j'y répondais. Même si je n'aimais pas particulièrement parler de moi.

- Et j'adore l'espace. J'adore me perdre parmi les étoiles. C'est silencieux et en même temps si vivants. Toutes ces planètes, ces constellations... C'est fabuleux à voir.

J'avais dis ça avec un sourire un peu rêveur, qui s'était pointé presque malgré moi. Je secouais la tête pour le dissiper, avant de retourner à ma bière, en bougeant doucement la tête au rythme de la musique qui passait en fond.

- Faut bien que j'admette que t'as plutôt bon goût. Cet endroit est chouette. La musique est pas mal. Même la bière est bonne. J'aurai préféré cracher sur tout autre bar qui ne soit pas celui de mon frère, mais je suis du genre honnête.

Peut être trop, parfois. Je disais ce que je pensais sans toujours mettre de filtre. On pouvait penser que j'étais trop directe, ça ne m'empêcherait pas de continuer.

- J'ai bien fait de sacrifier mon temps libre pour venir te voir. De base, je comptais aller faire un tour en France, manger un peu de fromage, me rendre compte par moi même si les français sont vraiment les personnes les plus râleuses de la planète... Mais j'aurai sûrement été déçue.

L'exagération était un fléau terrible chez ces gens. A les écouter, j'aurai du me faire croquer par un requin en allant me baigner en Australie ou boire du thé en chantant les louanges de la Reine dans n'importe quel pub en Angleterre. Face à la réalité, la déception avait été présente.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I try to replace it with city lights
I'll never escape it, I need the high

Hermès



« Hello there! »


Hermès


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

✓ Métier : Seul livreur de Hermès Express!
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2528

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] _


Actuellement dans :

________________________________________ Lun 27 Jan 2020 - 18:52

“Because I'm Bad.”






Hermès releva la tête, avec étrangement un sourire mélancolique. Tout simplement parce qu’elle avait raison. Oui, on devenait fou, quand on avait tout perdu. Il était passé par cette case, sans se soucier de rien, et il avait beaucoup perdu. Depuis, il faisait attention. Car il avait appris que même si ces nouveaux frères n’en étaient pas réellement, ils s’étaient quand même attaché à lui.

« On vit avec, tout simplement. »


Lui faisant un léger clin d’oeil, son sourire s’étira également à l’autre bout de sa lèvre pour être complet. Alors, avec révérence, Hermès écouta attentivement ce qu’elle était en train de dire. Ils avaient dépassé le stade des inconnus. Un petit ricanement enfantin s’échappa de sa bouche, amusé. Elle avait le don de réveiller en lui sa véritable nature : un enfant perdu. Relevant ses yeux vers son soda, il but alors une gorgée et porta son verre au niveau de ses yeux pour y faire honneur.

« Je tâcherai d’y faire honneur dans ce cas ! »


Buvant encore quelques gorgées, il fixa finalement sa bière avec envie. La première gorgée, c’était ce qu’il y avait de meilleur. Levant sa main, il commanda la même chose. Du sucre, il passait à l’amertume. C’était l’inverse de la conversation. De l’amertume, il était passé dans sa tête à quelque chose de bien plus sucré.
Quand elle lui fit un clin d’oeil, son estomac se noua un petit peu, mais il n’y prêta pas attention. D’ailleurs, son visage n’exprimait rien de ce qu’il était en train de ressentir à cet instant. Cherchant l’aura d’Artémis, il la trouva plus loin. Si elle avait senti ce qu’il se passait en lui, elle l’aurait certainement charié.

« Je t’envie beaucoup. »


Le plus drôle avec cette phrase, c’est qu’elle avait un double sens. On pouvait envier quelqu’un pour sa vie, et quelqu’un tout court. Dans le cas présent, c’était un peu des deux. Hermès se perdit d’ailleurs à regarder ses cheveux alors qu’elle parlait de l’espace. Même si elle avait été moche, il aurait quand même pu l’écouter en parler pendant des heures. Lui aussi adoré tout ce qu’il y avait au dessus des nuages. Mais jamais il n’était aller bien plus haut, par simple crainte.

« C’est vrai que ce bar est sympa ! J’aime beaucoup venir ici pour amener des f... »


WARNING WARNING, ERREUR EN VUE. Hermès releva ses yeux vers Galatée, dans un air complètement perdu. Il venait de s’enliser dans un bourbier assez grand. Mais il n’était pas trop mauvais dans l’art de détourner un sujet.

« Frères. J’aime beaucoup amener des frères. »


Gifle mentale. Encore une. Et une dernière pour la route. Une pour la leçon, une pour le principe, et une parce que jamais deux sans trois. Maintenant, elle allait croire qu’il la considérait comme un frère. C’était pire que la friend zone. C’était passé dans Brother Zone. C’était au dessus. Ou en dessous, suivant le point de vu. Il venait de détruire tout espoir de tenter un truc. Que pouvait-il faire pour changer ça ?… Il était aller, un peu loin.

« Enfin, t’es pas vraiment ma sœur. Et je disais pas ça parce que t’es belle. Et que je suis en train de détruire une conversation qui partait bien avec une jolie femme. »


Tout s’était éteint progressivement. Sa voix, la lueur dans ses yeux. Même son coeur semblait s’être perdu en chemin. Dans quoi il s’engageait ? Il avait l’impression de faire du vélo pour la première fois. Et il s’était cassé la gueule. Plusieurs fois de suite, d’abord en route, puis à l’arrêt. Et là, avec ce qu’il venait de dire, le vélo était carrément sur lui.

« La France, c’est bien. C’est un concentré de paysage et de culture dans un tout petit territoire à l’échelle de la planète. C’est très beau. On ira un jour. Si on est toujours ami avec ce que je t’ai dit. Oublie ce que j’ai dit d’ailleurs. Bonjour, je m’appelle Hermès, et toi c’est comment déjà ? »


Panique à bord, sur tous les systèmes. Le pilote ne répondait plus. S’en était fini. Ultime chance de survie : faire un truc. N’importe quoi. Briser le cercle des bourdes. Attrapant son verre de manière assez virile, le verre se fendit légèrement sous sa force. Puis, sans se soucier du verre fêlé, il se leva. Portant sa bière aux lèvres, Hermès la vida d’un seul trait. Même si l’alcool ne lui faisait rien, elle lui réchauffa assez le coeur et lui donna assez de courage pour dire :

« Moins je parle, mieux c’est pour moi. On va danser. »


C’était pas une question. C’était pas non plus un ordre. C’était une évidence. Il avait trouvé la solution. Saisissant sa main d’un air convaincu, déterminé et cette fois-ci sans doute, il l’attira à elle. Qu’est ce qu’il foutait ? Son visage proche du sien, il resta comme ça un moment. Il n’y avait pas de musique. Il attendait, patiemment et profitant de son visage proche du sien pour en observer les détails que le morceau se lance.

« Je retire tout ce que j’ai dit. Sauf le fait que tu sois belle. Ca c’était juste un constat, alarmant. »


Poumpoum, tchack. La musique se lança, alors, dans un pas de danse assez bon, il la fit tourner autour de son bras et se décala dans un mouvement assez rapide et fluide pour laisser passer son corps tournoyant devant elle. Désormais, son bras était tendu, et elle était plus loin. La musique commença à s’intensifier. Elle était parfaite pour entamer une nouvelle conversation, il avait fait le bon choix. Il était Temps de vivre à nouveau, et ça commençait par rire, boire et danser.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
 
Olympus
Ils te jugeront, ils te critiqueront, pour tes choix, pour tes actes. Mais moi, jamais.

Galatée



« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Galatée


╰☆╮ Avatar : Brie Larson

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine, aka le casse-tête qui te rend parano et qui te fait croire que même un point est un indice potentiel.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Miss Décolletée.

✓ Métier : Soeur à temps plein & Casse-Noisette avec ses poings
The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] T8z7

☞ Surnom : (Lady) Gaga
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1161

✓ Disponibilité : Girls Just Want To Have Fun

The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mar 28 Jan 2020 - 15:47


DANCE MAGIC DANCE


La soirée prenait une tournure insoupçonnée. Honnêtement, je m'étais attendue à une conversation un peu ennuyeuse, qui se serait fini assez tôt pour que je puisse aller profiter de ma soirée en solitaire, quelque part dans le ciel. Je m'étais pas attendue à apprécier réellement ce moment. Et autant la compagnie d'Hermès. C'était toujours appréciable de pouvoir encore être surprise.

J'essayais de suivre les pas de danse, d'imiter ses mouvements en me calquant sur le rythme de la chanson. J'aurai aimé dire que je me débrouillais parfaitement... mais ça aurait été un gros mensonge. Je bloquais parfois, m'agitais bizarrement souvent. Ma dignité en prenait un coup. Mais ça ne m'empêchait pas de continuer.

- Pour ma défense, la danse pour moi ça consiste à sauter sur des tables, en brandissant son verre tout en tapant du pied le plus fort possible. Alors te moque pas.

Je disais ça, mais même s'il le faisait, ça me ferait simplement rire. J'avais déjà de grosses difficultés à garder mon sérieux. Mon sourire devait me monter jusqu'aux oreilles. Pas un juste amusé, mais un vrai de vrai. Parce que je passais un bon moment. Et aussi un peu pour autre chose.

Sans cesser de danser, je me rapprochais d'Hermès. Je m'arrêtais uniquement quand je fus assez proche pour frôler son torse. J'avais rapporté toute l'attention de mon regard sur le sien. J'aimais bien ses yeux. Surtout quand il souriait comme ça.

- J'ai déjà dit que j'étais du genre honnête, non ?

J'en étais même quasi certaine. Je m'arrangeais toujours pour faire comprendre assez tôt à mes interlocuteurs que je pouvais être bourrin jusqu'à ma façon de parler.

- Je vais peut-être gâcher l'instant, mais... Tu serais pas un peu en train de me draguer ?

Ma tête pencha légèrement sur la droite, avec un plissement d'yeux faussement suspicieux.

- En général, les techniques sont moins subtiles, du coup j'ai un doute.

Un petit. On me faisait rarement des compliments sur mon physique sans raison particulière ou par pure gentillesse. Non que ça me gêne. Mais j'avais l'habitude que ça enchaîne direct.

- Ou alors c'est juste que tu me vois comme un de tes frères.

Je me forçais à garder une expression neutre, même si je le taquinais.

- Et je préfère prévenir tout de suite, mais je fais pas dans l'inceste. Contrairement à certains d'entre vous, à ce que j'ai compris.

C'était toujours dit sur le ton de l'humour, mais j'étais sérieuse sur ce point là. Normalement y avait pas de risque, étant donné qu'il ne venait pas de ce monde là, mais quand même. J'étais curieuse et ouverte d'esprit, mais j'avais mes limites.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I try to replace it with city lights
I'll never escape it, I need the high

Hermès



« Hello there! »


Hermès


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

✓ Métier : Seul livreur de Hermès Express!
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2528

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] _


Actuellement dans :

________________________________________ Mer 29 Jan 2020 - 9:04

“Because I'm Bad.”







Serrant sa main, Hermès fixa son sourire. Alors qu’elle parlait de danser sur une table une bière à la main, ses yeux se portèrent sur ses lèvres. Un instant plus tard, il se retrouva contre. Gardant toujours cette étrange expression surprise, il réussit à se dégager à nouveau tout en dansant. Ces yeux suivirent les siens, et ses joues rosirent légèrement. Qu’est ce qu’il lui arrivait ?

« Si, je te drague. Mais je fais pas exprès. »


C’était la stricte vérité. Et tout remonta. D’un seul coup, il s’arrêta de danser, et sa main glissa de la sienne. Les bras le long du corps, il la fixa dans une expression étrange.  Que faisait-il ? Il s’était promis à lui même de ne jamais recommencer. De ne jamais éprouver quoi que ce soit pour une fille. De couper court rapidement. Et là, il devait s’arrêter, et vite. L’estomac noué, il cligna des yeux.

« Je... »


Elle avait parlé de ses frères. Et les souvenirs de sa rupture avec Athéna était remonté. N’en avait-il pas assez subi ? N’avait-il pas compris la première fois ? La main levé, il se rendit compte de son erreur. Il s’était arrêté de danser, ça devait pas être évident. Qu’est ce que c’était ça ? Oh, ce n’était pas de l’amour. Mais une attirance. Réelle, spontanée, et étrangement sereine, comme une évidence. C’est pour ça que c’était complexe.

« Je crois que je suis en train de faire une erreur. Je me suis fait une promesse, et quand on rompt les promesses qu’on fait à soit même, on vaut pas grand-chose. »


Puis, soudain, il oublia tout. Tout. A quoi bon résister ? Pourquoi ne pas lâcher prise ? Son expression changea du tout au tout. Il avait pris une décision. Et elle était du genre à aimer ceux qui sont avenant et prennent des décisions, il le savait, il le sentait.

« Et on va dire que j’vaux pas grand-chose. »


L’attrapant par le poignet, il l’attira à nouveau à lui et la fit danser comme jamais. Passant à droite, puis à gauche, il l’a fit tourner encore une fois. Et une autre. Finalement, un rire s’échappa de ses lèvres quand la musique s’arrêta. Il avait fait plus ou moins n’importe quoi en réalité. Mais il s’en moquait. Il s’était amusé, et c’était le principal. Riant aux éclats quand la musique passa à une autre, il mit les mains sur les genoux, mimant ceux qui étaient essoufflé dans les films.

« J’ai fait n’importe quoi! Va pas croire qu’on danse comme ça ici ! »


Terminant de rire, Hermès s’étira un peu, pour se donner un petit air décontracté. Finalement, gagnant en confiance et ayant pris une décision intérieur, son bras par dessus celui de Galatée et il s’approcha de son oreille pour lui murmurer au milieu des danseurs.

« Mais je suis sûr qu’on t’a jamais draguer comme je vais le faire. Je suis sûr que tu connais pas le romantisme. »


Enlevant son bras, et glissant ses deux mains sur ses hanches, il mima de commencer à danser un slow qui venait de commencer. Mais la suite fut tout autre. L’instant suivant, Hermès les avait téléporté.
Tenant Galatée par les hanches, ses ailes étaient apparues elle aussi. En plein milieu du ciel, à une bonne altitude, les rayons de la lune blanche brillaient. En dessous d’eux, la ville de Paris, brillait de mille feu. C’était assez beau, Paris vu du ciel. Le vent ébouriffa ses cheveux. La fixant, droit dans les yeux, son regard se perdit dans ses yeux qui reflétaient parfaitement les étoiles. La position voulait que son visage était proche du siens. Mais il s’en moquait, si elle voulait partir, elle le pouvait aisément.

« Le romantisme, c’est l’art de séduire par les belles choses. Préférer les sentiments à la raison. Tu vas voir c’est super simple. Et je suis sûr que tu vas aimer. Nous sommes à Paris, en France ! Tu voulais la voir, nous y voilà. »


Sous ses pieds ailés, la ville brillait d’un éclat étrangement rassurant. Opposé à la ténébreuse lune noire, ses mains quittèrent les hanches de Galatée pour finir dans les siennes.

« Je sais pas si c’est mieux que quinze hommes qui te font la cour en dansant sur une table en tapant du pied, mais j’tente le coup. »


Alors, sans plus attendre, il effectua les 90 % nécessaires qu’il avait vu dans Hitch pour commencer à l’embrasser. Si elle faisait les 10 % c’était plié. Sinon, c’était foutu.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
 
Olympus
Ils te jugeront, ils te critiqueront, pour tes choix, pour tes actes. Mais moi, jamais.

Galatée



« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Galatée


╰☆╮ Avatar : Brie Larson

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine, aka le casse-tête qui te rend parano et qui te fait croire que même un point est un indice potentiel.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Miss Décolletée.

✓ Métier : Soeur à temps plein & Casse-Noisette avec ses poings
The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] T8z7

☞ Surnom : (Lady) Gaga
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1161

✓ Disponibilité : Girls Just Want To Have Fun

The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Jeu 30 Jan 2020 - 15:39


KEEP CALM AND GO TO PARIS


La vue sur Paris, depuis le ciel, était saisissante. Malgré la hauteur, je pouvais percevoir les différences d'architectures avec ma petite ville portuaire au fin fond du Maine. Je distinguais aussi les silhouettes familières des monuments qui faisaient la renommée de la capitale française. La Tour Eiffel, le nez pointée en l'air, brillait de manière presque suréaliste. C'était magnifique. Vraiment. Même si j'avais cottoyé les étoiles, les nébuleuses et les planètes aux couleurs fantastiques, je savais encore reconnaître la beauté des paysages admirés depuis le ciel.

Mais j'aurai plus apprécié l'instant si les choses s'étaient déroulées autrement.

- Hermès.

J'avais prononcé son nom, presque hésitante. Je m'en voulais un peu de devoir casser l'ambiance. Surtout que j'aurai préféré ne pas à avoir le faire, et simplement répondre à son geste. Avec un sourire gêné, je m'assurais d'avoir son attention avant de reprendre.

- Je salue ton geste. Que tu m'ais emmené à Paris... Merci. Mais... Juste... La prochaine fois que tu veux téléporter une guerrière... évite.

Une grimace désolée me tordit la bouche. J'avais bien compris que ça partait d'un bon sentiment. C'était même une façon de faire "romantique". Et c'était justement pour ça que j'avais gardé mes bras le long du corps au lieu de tendre le poing vers lui pour l'envoyer quelque part dans le décor. Ce qui aurait été dommage, ça aurait sûrement mit fin à notre début d'amitié.

- Sur le moment, j'ai eu une vraie seconde d'hésitation.

Preuve en était, ma tenue passe-partout était redevenue mon armure. Elle était apparue par instint, me pensant en potentiel danger.

- Il aurait plutôt fallu que tu me demandes avant. Même si jusqu'ici on a rarement cherché à me nuir depuis que je suis dans ce monde, je me montre encore méfiante. Et j'ai des automatismes de défenses qui font que, parfois, je tape sans réfléchir. C'est instinctif.

Et quand je disais "taper", je voulais bien entendu dire par là que j'envoyais une décharge d'énergie assez puissante pour faire quelques dégâts à mon potentiel adversaire. En espérant que ça en soit un, et que ça ne soit pas juste quelqu'un essayant de faire preuve de romantisme.

- En plus de ça... je préfère éviter de rester statique dans les airs au dessus d'une grande ville. Trop de risque de rencontrer un avion.

Je pointais de l'index des lumières qui clignotaient dans les airs au loin. La première fois que j'en avais vu, je m'étais demandée ce que ça pouvait bien être. Forcément, j'avais été y jeter un coup d'oeil. C'était drôlement puissant, un moteur d'avion.

- Je me suis pris un hélicoptère une fois, et j'ai moyennement envie de recommencer.

Je grimaçais à nouveau, en me rappelant l'expérience. Non pas que j'ai eu mal, j'avais connu pire. Mais le pilote avait été une vraie plaie. Est-ce que c'était ma faute, si il s'était retrouvé sur ma trajectoire ?

- On pourrait peut-être plutôt... se poser en ville ? Pourquoi pas en haut de la Tour Eiffel, comme de vrais touristes ?

Encore une fois, je prononçais chaque mot avec une certaine hésitation, la tête penchée sur le côté, avec un petit sourire qui pourrait presque passer pour timide. J'avais peut-être foiré ma chance.

- Et comme ça, on pourra reprendre tranquillement là où on s'est arrêté ?

Doucement, je tendis la main droite vers la sienne. Le bout de mes doigts allèrent frôler, presque imperceptiblement, le dos de sa main. C'était une invitation, mais je comprendrais si il y avait refus. J'étais une pirate, une guerrière, la fille d'un Titan. Forcément, je devais être sans peur et sans crainte, du genre à foncer tête baissée. Et pourtant, ça ne m'empêchait pas, parfois, d'avoir des doutes, de sentir mon coeur tambourinner dans ma poitrine et me sentir nerveuse. J'avais eu peur, quelques instants plus tôt. Peur que ce moment soit une illusion créée pour chercher à me nuir, à profiter d'un instant de faiblesse de ma part. Je ne m'en saurai même pas rendue compte. J'aurai été bernée, preuve que je m'étais ramollie. Tout ça parce que je me serai laissée bêtement charmée.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I try to replace it with city lights
I'll never escape it, I need the high

Contenu sponsorisé








The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

The Darkside of the Moon - Galette des rois. [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville