LA DERNIERE
SENTINELLE

15.01.20
de Nora


EVERYTHING
is AWESOME

31.01.20
de Anastasia


TOUT EN
D'OH

14.02.2020
de Regina



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 
Le Deal du moment : -43%
Braun Tondeuse À Barbe BT3041
Voir le deal
28.59 €


٩(͡๏̯͡๏)۶ EVERYTHING IS AWESOME
☆ Evénement #119 - Une mission de ANYA ☆


Partagez
 

 Histoire de chats abandonnés [Oliver & Jude]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jude Happer



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Jude Happer


╰☆╮ Avatar : Ash Stymest

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Happy

✓ Métier : Employé au cinéma
☞ Surnom : Jude ~ Happy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 273
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Histoire de chats abandonnés [Oliver & Jude] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 30 Jan 2020 - 18:38

Histoire de chats abandonnés

Le regard figé sur les vagues qui venaient lécher le sable, je frissonnais sous la brise froide du mois de janvier. Je relevais le col de ma veste en cuir élimé mais je ne bougeais pas pour autant. C'était apaisant de rester là, j'avais toujours aimé l'eau même si ces dernières années sa simple vue m'avait donné des sueurs froides. Je tentais de surmonter ça, j'étais un ancien champion mondial de natation après tout. Dans la catégorie junior mais quand même. La menace Ray, éloigné peut-être que je pouvais reprendre mais je ne me sentais pas encore prêt. J'arrivais pas à m'enlever de la tête les images, toujours les mêmes. Ses mains de gros pervers sur ma peau, son haleine dégueulasse et son rire gras. Je sentais encore son souffle dans mon cou quand il me...

Je fermais les yeux et réprimais un haut le cœur. Putain, ça allait jamais finir. Même mort, il continuait de me hanter et j'arrivais pas à passer au dessus. Avant, j'avais la drogue mais après la cure de déxintox que la Guilde venait de me payer je pouvais pas trop me permettre de replonger. J'avais des compte à leur rendre, peut-être que je pourrais refumer un joint ou deux à l'occasion mais c'était tout. Adieu la méthamphétamine. Et même les anti-dépresseur et les anti-anxiolytique j'avais pas le droit. C'était le médecin qui l'avait dit parce que je pouvais retomber dans ma dépendance. Sauf que j'étais pas dépendant... J'avais fait une erreur une fois. En prenant de l'héroïne à trop forte dose. J'en prenais jamais d'habitude. Je restais aux trucs qui me permettaient de garder l'esprit clair. Mais même ça... je pouvais plus.

Parce que je m'étais laissé entraîner, j'avais sombré, j'étais accro. Sans je pétais les plombs. Alors j'avais accepté la cure. Pas que Gaby m'ait vraiment laissé le choix en fait. Alors je l'avais faite et je venais de sortir. J'osais pas encore rentrer à la Guilde parce que j'avais honte alors je restais là à regarder la mer dans le froid pour me remettre les idées en place. Y avait pas grand monde sur la plage, juste des gens paumés comme moi. En même temps, il faisait pas méga beau alors ça expliquait. Je laissais mon regard parcourir le sable quand il s'arrêta sur une tête que j'avais déjà vu, il y avait de nombreuses années, j'avais pas franchement prévu de le revoir. Surtout qu'il avait eu la chance d'être adopté lui. Je poussais un soupir avant de fouiller dans mes poches à la recherche d'un paquet de cigarettes mais bien sûr... c'était vide.

Je serrais la mâchoire et me levais en poussant un profond soupir. Est-ce que j'allais vers lui ou est-ce que je m'tirais comme un mal propre ? J'étais en train de me poser la question sérieusement alors que je commençais à marcher dans le sable. J'allais vers lui donc fallait croire que mon corps avait pris le contrôle et que je préférais lui parler à lui plutôt que d'affronter la Guilde. Il allait bien falloir que je le fasse à un moment. Mais j'irais peut-être chez Axel avant, histoire de prendre une dose de réconfort avant. Peut-être que ça aiderait. Mais en attendant, je me retrouvais devant le gars qui avait arrêté de donner signe de vie ou alors c'était moi qui l'avait fait à l'époque. J'me souvenais plus trop bien, c'était y a longtemps.

"Salut Oliver ! Ça fait un bail ! T'es plus à New-York alors ? Ça t'as lassé ?"

J'esquissais un sourire narquois tout en le détaillant. Il avait pas l'air d'aller mal, tout le monde avait pas une vie de merde après tout.

"Qu'est-ce tu viens faire dans le coin ? Tu t'es perdu ?"

J'enfonçais les mains dans ma veste, pas franchement enchanté de le voir là en fait. J'avais encore deux trois trucs en travers de la gorge et ça passait pas trop. En fait, c'était peut-être ma faute, je me souvenais qu'on avait gardé contact, qu'on parlait beaucoup, qu'il me demandait pleins de conseils et que je lui répondais. Parce que c'était ce que les potes faisaient. Même quand ils étaient loin. Mais j'avais eu ma période déconne à l'adolescence, j'avais coupé les ponts avec tout le monde en trouvant des excuses minables. Peut-être que finalement, les trucs qui passaient pas, c'était des trucs que moi j'avais inventé pour pas culpabiliser pour me donner une raison de plus répondre, de plus lui parler. Peut-être. Mais c'était loin tout ça et j'me souvenais plus.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I'm addicted to your punishment,
and you're the master

Oliver Coleman



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Oliver Coleman


╰☆╮ Avatar : Troye Sivan

Ѽ Conte(s) : Oliver & Compagnie
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oliver

✓ Métier : Différents petits jobs.
☞ Surnom : Mathie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 74
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Histoire de chats abandonnés [Oliver & Jude] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 8 Fév 2020 - 0:28

Histoire de chats abandonnés.

Parfois, on n'est jamais prêt à revoir des personnes de son passé.

Jude Happer et Oliver Coleman.


Quittant l’appartement après avoir mis son manteau et prit son appareil photo, Oliver commençait à se balader sans avoir en tête un endroit précis où se rendre. Il ne travaillait pas aujourd’hui et il ne désirait aucunement rester enfermé à l’intérieur, ne rien faire particulier de sa journée. Il avait toujours eu du mal à ne rien faire, de ne pas profiter de chaque instant d’une journée. Cela contrastait avec le fait qu’il était en fait un chat, mais son besoin d’aventures et d’occupations surpassaient tout. À New-York, il aurait toujours trouvé de quoi faire sans grande difficulté et ça à n’importe quel moment de la journée. Ce n’était pas pareil à Storybrooke qui était mortellement calme d’après Oliver. C’était assez frustrant d’après lui et il ne comprenait pas comment Jenny arrivait à s’y faire. Elle aussi était une pure new-yorkaise et pourtant, elle semblait apprécier l’ambiance de cet endroit. Pour ça, Oliver n’arriverait pas à comprendre.

Au moins, en vivant ici, il avait pu apprendre un autre mode de vie et de pensées. Il pourrait oublier un peu de son passé d’enfant abandonné par sa mère à la naissance en n’étant plus dans cette ville qui avait connu toute son histoire, oublier aussi qu’il avait été chasser de famille d’accueil parce qu’il ne convenait pas, oublier qu’il avait été confronté à des situations parfois illégales. Il savait que d’autres jeunes avaient vécu bien pire que lui, il en avait déjà fréquenté qui n’avaient pas supporté ça et s’étaient donné la mort. Chassant brutalement cette pensée, Oliver se pencha pour prendre une photo avant de continuer sa route. Au moins, vivre ici lui permettait d’aborder une autre possibilité en photographie. Adieu les buildings interminables et les voitures par milliers, bonjour les paysages naturels.

De plus, cela faisait un moment qu’il n’avait plus pris son appareil photo pour se laisser aller à l’art de la photographie. Peut-être était-ce parce qu’il n’avait plus autant cette possibilité de travailler dans le monde de la mode qu’il avait rangé son appareil. S’il avait bien un milieu où la créativité permettait à peu près tout, c’était bien la mode. Et avant même d’avoir la chance d’être adopté, Oliver avait envie de pouvoir un jour travailler dans ce milieu. Quand il avait appris que sa mère biologique était une célèbre styliste avant de mourir, il avait conclu que son amour pour la mode était plus que quelque chose d’anodin même si ça ne changeait pratiquement rien. En tout cas, tant qu’il était à Storybrooke, faire des photos ne pourra être qu’un passe-temps.

Arrivant à la plage, Oliver décida d’y rester en voyant le manque de personnes présents et la possibilité de faire de belles photos. Il continuait sa marche, ne s’arrêtant que pour photographier quelques petites choses. Son esprit semblait être bercé par l’eau, appréciant entendre un bruit persistant en arrière-plan. C’était peut-être à cause de ça qu’il ne remarqua pas tout de suite la silhouette plus loin qu’il connaissait. Il était prêt à prendre une photo où le garçon serait présent pour qu’il le remarque enfin. Et pendant un court instant, il hésita à faire comme s’il ne l’avait pas vu. Oliver avait toujours eu de gros soucis à s’attacher aux gens, c’était même une tâche vraiment compliquée pour lui de faire confiance à quelqu’un. Et quand ça arrivait, il se voyait mal vivre sans la personne dans sa vie. Malheureusement si la personne finissait par en sortir, cela serait ressenti comme une trahison amère voir un abandon pour Oliver et il avait du mal à recroiser cette personne par la suite.

Pourtant, il se voyait mal prendre la fuite alors qu’il y avait une très grande probabilité pour qu’ils finissent par se recroiser par la suite. Un des désavantages des petites villes. En le voyant se rapprocher de lui, Oliver savait que les retrouvailles allaient arriver dans quelques secondes. Alors que les quelques mètres entre lui et le jeune homme se réduisaient, les souvenirs d’une ancienne vie pullulèrent dans son esprit ainsi qu’un fameux sentiment d’abandon. Il réussit à ne rien laisser transparaître en finissant par s’arrêter devant Jude, voyant directement à quel point il avait changé avec le temps. Normal après tout le temps qui s’était passé. Mais plus spécifiquement, la vie n’avait pas l’air d’avoir été sympa avec Jude même si Oliver n’allait pas de poser de question, il n’avait aucun droit d’en savoir plus. Ils n’étaient pas amis.

Souriant plus poliment qu’autre chose en entendant Jude parler, il ne tarda pas à lui répondre malgré le sourire narquois de son ancien ami qu’il ne manqua point. « Salut Jude. Oui, ça fait longtemps et je suis venu ici pour rejoindre quelqu’un. Et toi, comment tu es aussi arrivé ici ? » Ce n’était aucunement nécessaire qu’Oliver dise qu’il était à Storybrooke pour être avec sa sœur Jenny, sa sœur adoptive. Parler de cette dernière à Jude ne serait pas très productif et il ne tient pas à voir sa réaction s’il vient à la mentionner. À la place, il préférait lui demander comment il était venu à être aussi à Storybrooke parce que les chances qu’ils se croisent à nouveau étaient terriblement infimes. « Sinon, j’avais envie de me balader et de photographier un peu le lieu. Et pour toi ? » Pour l’instant, les retrouvailles était tout à fait basique, loin de tout ce qu’ils avaient vécu autrefois.

Jude et Oliver n’étaient plus des enfants à présent, des enfants non désirés. Ils étaient devenus des adultes et la vie les avait séparés sans qu’ils puissent faire quoi que ce soit pour l’empêcher. Oliver était celui qui avait eu plus de chances alors que Jude avait continué à galérer, en tout cas, c’était le cas la dernière fois qu’ils s’étaient parlé. Tout était devenu compliqué à partir du moment où ils avaient pris deux chemins opposés. Les anciens amis avaient cessé de faire des efforts petit à petit. Oliver ne savait pas qui était le grand coupable, celui qui avait mis fin à leur amitié. Mais au final, c’était pareil. À cet instant, ils étaient face à l’autre et cela risquait de devenir rapidement gênant s’ils continuaient à se dévisager ainsi.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR FAYRELL & MAIMIHINA.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Oliver Coleman.
Curse. Why did you tear me from my life to make me your puppet? I know who I am and you can't steal him from me again.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84275-termine-oliver-colema http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84346-oliver-coleman-lorsquun-chat-accorde-sa-confiance-a-un-homme-cest-sa-plus-belle-offrande http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84347-oliver-coleman-a-frequenter-les-chats-on-ne-risque-que-de-s-enrichir
 Page 1 sur 1

Histoire de chats abandonnés [Oliver & Jude]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La plage