« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Je - Tu - Il ✗ Victor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Emma E. Baker
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Emma E. Baker

| Avatar : alycia debnam-carrey

Je - Tu - Il ✗ Victor Gd1da
Restons courtois, ça vaut mieux...

| Conte : barbie coeur de princesse
| Dans le monde des contes, je suis : : erika, la couturière, princesse d'un jour.

Je - Tu - Il ✗ Victor Erika11

| Cadavres : 299



Je - Tu - Il ✗ Victor _



________________________________________ Ven 28 Fév 2020 - 18:47

Dès fois, ça me prend comme ça. Le dimanche matin, j'ouvre les yeux. Je prends le temps de surfer sur le net pour partager quelques nouvelles informations sur mes réseaux, genre instagram ou facebook et puis, je me lève. C'est le samedi soir après le travail que je révise. Je prépare le petit déj' de mon frère, boit un thé et croque une pomme avant de mettre des vêtements pour courir. Mon footing du dimanche matin. J'ai commencé à mettre ça en route peu après la fin de la malédiction. Je me suis rendue compte que ça me faisait un bien fou.

Donc après avoir préparé le petit déjeuner (une vingtaine de pancakes entre autre) à mon ventre sur patte de frangin, je quitte notre appartement commun avant de me mettre à courir. La musique dans les oreilles, je me laisse guider par les battements de mon coeur. Mes cheveux longs regroupés en queue de cheval se balancent de droite à gauche le long de mon dos. Une montée, une descente, je passe par la forêt et me retrouve finalement près du parc.

M'arrêtant pour reprendre ma respiration et boire un peu, je bouscule quelqu'un et sous le coup du choc, je tombe sur les fesses. Me mordant la lèvre sous la douleur parce que le sol, ça fait quand même pas du bien, je lève la tête pour croiser le regard de la fameuse personne.

-Aïe... énonçais-je en me relevant doucement, me dépoussiérant le pantalon je suis désolée, je regardais pas où j'allais.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Comme l'oiseau qui vole
« Tu es toujours libre de changer ta vie, tu es toujours libre de rêver...quand ton coeur aura trouvé sa maison, garde la clé. »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89554-libre-de-s-amuser-plu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89573-maison-baker-quartier-est#1285713 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86661-_seamstressblondie_


Victor J. Lovecraft
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Victor J. Lovecraft

| Avatar : Matt Smith

Je - Tu - Il ✗ Victor 14rz

"Il était une fois dans le royaume des fêtes un noël pas comme les autres"

Je - Tu - Il ✗ Victor Ulzk

| Conte : L'étrange Noël de Monsieur Jack & Folklore Irlandais
| Dans le monde des contes, je suis : : Jack Skellington & Jack O'Lantern

| Cadavres : 105



Je - Tu - Il ✗ Victor _



________________________________________ Jeu 5 Mar 2020 - 10:45


Une rencontre de choc
Vous savez vous servir d'une aiguille ?

Nous étions au début du joli mois de mars. Le soleil perçait les derniers nuages de quelques rayons timides et l’on pouvait déjà entendre de ci de là quelques chants d’oiseaux qui retrouvaient joyeusement leur nid après avoir passés l’hiver dans les pays du Sud. C’était une saison que je connaissais relativement peu, moi qui étais plutôt habitué à la rigueur d’automne se prêtant d’autant mieux à l’ambiance adorablement glauque d’Halloween. Avec l’arrivés du printemps, de nouveaux évènements avaient à être organisés. Des amoureux choisissaient souvent de se marier sous les jolies fleurs de cerisier et c’est le cœur plein d’entrain que je me préparais à tous ces heureux évènements. Il ne manquait qu’une seule chose pour faire mon bonheur, parvenir à convaincre Aster de participer à la préparation des prochaines célébrations de la Pâques. Mais rien ne pressait pour le moment et j’avais suffisamment de travail pour ne pas y penser.

D’ailleurs ce matin, je sortais du magasin commercial les bras chargés de sacs du centre commercial. J’étais particulièrement fier de l’idée que j’avais eu pour un mariage qui aurait lieu à la fin de la semaine prochaine. Je voulais confectionner de jolies fleurs en tissus qui seraient offertes aux invités lors du festin et qui s’ouvriraient d’une simple pression du doigt, renfermant des dragées aux goûts multiples, semblables à celle que l’on pouvait trouver dans l’œuvre d’Harry Potter avec les célèbres dragées surprises de la boutique de Bertie Crochue. Le goût aimable ou détestables de la friandise dépendrait du goût de chacun, et aussi du choix des mariés. Chacun sait après tout que la présence de certaines personnes est plus une obligation morale qu’un réel choix des futurs époux. Le seul problème était que je ne savais pas réellement me servir d’une machine à coudre. Les rares fois où je m’étais lancé dans cet exercice n’avait pas réellement été probant. Je sortais souvent avec un tout autre modèle que celui que j’avais prévu au départ et souvent bien plus effrayant que ce que j’aurais souhaité. C’était ainsi, le roi d’Halloween était incapable de créer des choses véritablement mignonnes. C’était en quelque sorte ma malédiction personnelle.

Songeant que je pourrais peut-être faire appel à une tierce personne pour m’aider dans cette tâche, je rentrais en collision avec une jeune femme sur le chemin du parc de la ville. C’était une route que je prenais bien souvent bien souvent pour raccourcir le trajet entre ma boutique et le magasin. Lorsque la jeune femme se cogna à moi, les sacs m’échappèrent des mains et allèrent se renversés sur le sol encore mouillé de pluie. Quelque peu fâché, je sortis de ma grosse voix caverneuse de monstre.

« Vous ne pourriez pas faire attention où vous mettez les pieds ? »

Me rendant subitement compte que j’avais trahis ma nature effrayante, je reprenais soudainement mon calme et affichais un sourire terriblement étiré, digne de celui du Joker de Batman.

« Oooh mais ce n’est rien. Laissez-moi vous aider. »

Je tendis alors ma main dans sa direction pour l’aider à se relever.

« J’espère que vous ne vous êtes pas fait mal ? »

acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

This is Halloween... everybody scream !

Vous allez aimer mourir de peur mes petites citrouilles !


Emma E. Baker
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Emma E. Baker

| Avatar : alycia debnam-carrey

Je - Tu - Il ✗ Victor Gd1da
Restons courtois, ça vaut mieux...

| Conte : barbie coeur de princesse
| Dans le monde des contes, je suis : : erika, la couturière, princesse d'un jour.

Je - Tu - Il ✗ Victor Erika11

| Cadavres : 299



Je - Tu - Il ✗ Victor _



________________________________________ Lun 16 Mar 2020 - 20:55


Une rencontre de choc
Vous savez vous servir d'une aiguille ?

J’avais sursauté face à la voix de l’homme que j’avais percuté. Etrangement, il s’était adouci l’instant d’après, ce qui m’avait laissé perplexe. Cependant, je n’y fis pas plus attention que cela.

« Merci. » énonçais-je à l’homme que j’avais percuté, saisissant sa main pour me relever.

Dépoussiérant comme je le pouvais mes vêtements, je relève le regard vers ce dernier.

« Non ça va, plus de peur que de mal. »
énonçais-je à ce dernier.

Je ne pouvais le quitter des yeux, je me demandais bien qui il pouvait être dans le monde des contes pour s’être montré si agressif pendant ce cours laps de temps. Respirant profondément, je reprends finalement la parole en voyant les sacs éparpillés sur le sol.

« Je suis vraiment désolée, je ne regardais pas où j’allais. Attendez, je vais vous aider. »


M’exécutant, je l’aide à ramasser les sacs avant de me rendre compte qu’ils contenaient différents tissus aussi jolis les uns que les autres. Par chance, il n’y avait pas trop de casses.

« Tous ces tissus sont magnifiques. » énonçais-je finalement avant de reprendre « j’m’appelle Erika. Erika Seamstress. Autant faire les présentations non ? » énonçais-je avec un sourire.
acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Comme l'oiseau qui vole
« Tu es toujours libre de changer ta vie, tu es toujours libre de rêver...quand ton coeur aura trouvé sa maison, garde la clé. »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89554-libre-de-s-amuser-plu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89573-maison-baker-quartier-est#1285713 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86661-_seamstressblondie_


Victor J. Lovecraft
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Victor J. Lovecraft

| Avatar : Matt Smith

Je - Tu - Il ✗ Victor 14rz

"Il était une fois dans le royaume des fêtes un noël pas comme les autres"

Je - Tu - Il ✗ Victor Ulzk

| Conte : L'étrange Noël de Monsieur Jack & Folklore Irlandais
| Dans le monde des contes, je suis : : Jack Skellington & Jack O'Lantern

| Cadavres : 105



Je - Tu - Il ✗ Victor _



________________________________________ Ven 27 Mar 2020 - 17:50


Une rencontre de choc
Vous savez vous servir d'une aiguille ?

Le choc qu’avait provoqué notre rencontre, n’avais pas manqué de réveiller le démon derrière ce masque d’humanité que je me plaisais à porter depuis mon arrivée dans cette ville. Ça n’était jamais facile de s’intégrer à cette vie lorsque l’on était un habitant d’Halloween. Là-bas, il suffisait qu’une simple contrariété se produise entre deux monstres pour qu’ils se jettent réciproquement le mauvais œil et se lance dans un cumul de blagues et de jeux particulièrement dangereux. Ces coutumes n’existaient dans ce monde. Sans doute parce que n’étant pas immortel, les humain et autres créatures de montraient bien plus raisonnables dans leur comportement et leur règlement de compte. C’est une des raisons qui me faisait regretter amèrement mon royaume. J’avais cependant su m’accommoder à cette vie et prenait bien souvent mon mal en patience.

Me montrant aussi charmant que possible, j’aidais la jeune femme à se remettre sur pieds. Accompagnant alors d’un sourire mon soulagement apparent, j’approuvais d’un léger mouvement de tête.

« Je suis bien aise de vous savoir en pleine forme. Je m’en serais voulu de vous avoir fait du mal. »

Était-ce réellement la vérité ? N’aurait-il pas été plus juste qu’elle vienne à payer son imprudence par une quelconque blessure. Cela lui aurait peut-être servit de leçon. Cependant, n’ayant aucune rancune particulière à avoir envers elle, je me convainquis que c’était sans doute pour le mieux.

Il restait cependant à espérer que mes tissus n’aient pas eu à payer au prix fort cette rencontre impromptue. D’ailleurs la jeune femme me prit de cours en s’abaissant pour ramasser la marchandise au sol. Me joignant alors à elle, j’inspectais scrupuleusement chacun des tissus avec une grande méticulosité.

« Ne vous inquiétez pas, il y a eu de leur côté également plus de peur que de mal. Fort heureusement d’ailleurs, vous n’imaginez pas la grande valeur qu’ils peuvent avoir. Ils sont précieux à mes yeux et également à ceux de mon porte-monnaie. »


Et oui, lorsque je choisissais un tissu, je ne le faisais jamais au hasard. J’aimais la perfection et je tâchais toujours à ce que mes clients reçoivent le meilleur des traitements. Ce n’est qu’ainsi que je pouvais espérer les fidéliser à mon agence d’évènementiel. Une réplique de la brunette retint cependant mon attention. Une déclaration que je partageais bien vite avec elle, tant j’appréciais le partage de centre d’intérêt.

« En effet ils le sont… il est cependant bien dommage que je ne sache pas réellement les travailler. Coudre ne fait pas partie de mes talents hélas. Vous vous intéressez à la mode, mademoiselle ? »

Attendant une réponse de sa part, elle prit le temps de se présenter à moi. A mon tour, je m’inclinais tel un acteur sur une scène de théâtre devant son public.

« Ravi de fait votre connaissance Erika. Je me nomme Victor Lovecraft. Vous… vous venez souvent par ici ? »

acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

This is Halloween... everybody scream !

Vous allez aimer mourir de peur mes petites citrouilles !


Emma E. Baker
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Emma E. Baker

| Avatar : alycia debnam-carrey

Je - Tu - Il ✗ Victor Gd1da
Restons courtois, ça vaut mieux...

| Conte : barbie coeur de princesse
| Dans le monde des contes, je suis : : erika, la couturière, princesse d'un jour.

Je - Tu - Il ✗ Victor Erika11

| Cadavres : 299



Je - Tu - Il ✗ Victor _



________________________________________ Sam 28 Mar 2020 - 18:42


Une rencontre de choc
Vous savez vous servir d'une aiguille ?

L’homme que j’avais heurté m’avais fait peur sur le coup mais l’instant d’après, il s’était « assagi » on va dire. Je lui souris sans rien dire de plus. Il semblait gentil finalement. Avant quoi que ce soit, je m’étais baissée pour l’aider à ramasser les tissus, espérant qu’ils ne soient pas abîmés. J’avais une forte connaissance des tissus, étant une ancienne couturière.

« Je le sais. » énonçais-je avec un sourire « ce type de tissu est cher et la matière est fragile à manipuler. Heureusement, qu’elle n’est pas abîmée, je m’en serais beaucoup voulu à cause de ça. » énonçais-je à ce dernier.

Toucher le tissu, toucher la matière, la couleur…tout cela me manquait affreusement mais ma vie avait changée ici et pourtant, que pouvais-je y faire de plus. Je tenais toujours l’un des tissus dans mes mains, le passant entre mes doigts avec délicatesse. Relevant mon regard vers lui, je finis par reprendre la parole suite à sa question.

« On peut dire ça… » énonçais-je à ce dernier avant de reprendre « j’étais couturière dans le monde des contes, je connais la fragilité de cette matière et toute cette beauté. » ajoutais-je avec un sourire.

Je vins à me présenter avant que ce dernier ne le fasse à son tour.

« Enchantée Victor, oui ça m’arrive. » énonçais-je avec un sourire avant de reprendre « Est-ce-que vous voulez que je vous aide ? » demandais-je à ce dernier avant de reprendre « avec le tissu, j’entends. » ajoutais-je.
acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Comme l'oiseau qui vole
« Tu es toujours libre de changer ta vie, tu es toujours libre de rêver...quand ton coeur aura trouvé sa maison, garde la clé. »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89554-libre-de-s-amuser-plu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89573-maison-baker-quartier-est#1285713 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86661-_seamstressblondie_


Victor J. Lovecraft
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Victor J. Lovecraft

| Avatar : Matt Smith

Je - Tu - Il ✗ Victor 14rz

"Il était une fois dans le royaume des fêtes un noël pas comme les autres"

Je - Tu - Il ✗ Victor Ulzk

| Conte : L'étrange Noël de Monsieur Jack & Folklore Irlandais
| Dans le monde des contes, je suis : : Jack Skellington & Jack O'Lantern

| Cadavres : 105



Je - Tu - Il ✗ Victor _



________________________________________ Mer 8 Avr 2020 - 10:55


Une rencontre de choc
Vous savez vous servir d'une aiguille ?

Les remarques que m’avaient adressées la jeune femme au moment où elle ramassait les tissus me laissèrent complètement quoi. La bouche à moitié ouverte, je crus entrevoir chez elle la personne qu’il me fallait. Comme quoi les prières adressée tous les soirs à Lucifer avaient peut-être une quelconque utilité. Et le plus beau dans cette histoire est que je n’avais même pas eu besoin d’accomplir un sacrifice rituel pour obtenir ce que je désirais. Il ne restait plus qu’à espérer que je ne me sois pas trompé.

« Vous avez l’air de vous y connaître en tissu. Etiez-vous donc une marchande de tissus ou une couturière dans le monde d’où nous venons ? »

Bien sûr, je ne me gênais pas pour lui poser la question. Cela pourrait toujours me permettre de gagner de précieuses heures sur le temps limités qui m’était impartis. Encore fallait-il qu’elle soit en mesure d’accepter ma proposition. Aurais-je donc dû employer l’intimidation ? Non c’était vraisemblablement une très mauvaise idée. Après tout, elle n’avait eu de cesse de se confondre en excuse depuis notre petit accident. Je pourrais peut-être utiliser à bon escient ce petit sentiment de culpabilité que j’étais parvenu à faire naître en elle ? Mes yeux se firent brillants au moment où elle confirma mes doutes. Ainsi donc, la jeune femme était effectivement couturière ? Et avais-je bien entendu ? Elle m’offrait d’elle-même ses services ? Décidemment, j’aimais quand les choses se passaient toutes comme prévu. Sautillant sur place comme un gamin, je manquais de lâcher mes tissus lorsque je m’adressais à elle sur un ton plus enjoué que jamais.

« Oh ma chère, très chère Erika, ce serait avec le plus grands des plaisirs ! Comme je vous l’ai dit je ne suis pas un as de la couture et j’ai urgemment besoin de quelqu’un pour m’aider dans cette tâche. Bien sûr, vous serez gracieusement payée. S’il y a une qualité qu’on peut me reconnaître, c’est que je suis un patron consciencieux de ses employés. »

Je m’apprêtais à la saisir par le bras et à la traîner jusqu’à la boutique jusqu’au moment où je pris conscience que non… ce n’était pas des manières dignes d’un gentleman ! Prenant les deux, je pris le parti de moi-même fixer notre rendez-vous. Après tout, elle s’était elle-même proposée à répondre à mes exigences, non ? Elle ne pourrait qu’accepter mon offre.

« Que diriez-vous de venir maintenant à la boutique ? Ah moins que vous ne désiriez prendre le temps de vous changer et de prendre une douche. Je ne peux malheureusement rien vous fournie de tout ça. Alors disons que nous nous donnerons rendez-vous juste après le déjeuner ? Vers 14h aujourd’hui ? J’imagine que vous serez libre, les dimanches sont déprimants dans cette ville. Il n’y a jamais rien à faire. »

acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

This is Halloween... everybody scream !

Vous allez aimer mourir de peur mes petites citrouilles !


Emma E. Baker
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Emma E. Baker

| Avatar : alycia debnam-carrey

Je - Tu - Il ✗ Victor Gd1da
Restons courtois, ça vaut mieux...

| Conte : barbie coeur de princesse
| Dans le monde des contes, je suis : : erika, la couturière, princesse d'un jour.

Je - Tu - Il ✗ Victor Erika11

| Cadavres : 299



Je - Tu - Il ✗ Victor _



________________________________________ Mar 14 Avr 2020 - 17:37


Une rencontre de choc
Vous savez vous servir d'une aiguille ?

Je lui répondis par un sourire avant de lui confirmer que j’étais bien couturière dans le monde des contes, c’est pourquoi je connaissais si bien la valeur de ces tissus et que je m’en serais vraiment voulu si je les avaient malheureusement abimés mais ce n’était pas le cas alors ça allait. Je venais donc de lui offrir mon aide pour les tissus, je ne sais pas trop pourquoi mais je sentais qu’il aurait besoin d’aide.

« Ça me fait plaisir de pouvoir vous venir en aide et de pouvoir à nouveau faire quelque chose que j’aime. » énonçais-je à ce dernier avec un sourire avant de reprendre « je pourrais même vous expliquer deux trois petites choses toute simple. » dis-je avec un nouveau sourire.

Je me moquais de l’argent ou quoi que ce soit, je voulais juste l’aider et puis ça me rappellerait un peu le monde d’avant, celui où j’étais couturière avant tout ce binz. Faisant un signe approbatif de la tête, je lève le regard vers Victor avant de reprendre la parole suite à sa proposition.

« Ça me convient tout à fait. » dis-je avec un petit sourire avant de reprendre « j’aurais juste à prévenir mon petit frère que je ne serais pas là cet après-midi et je vous retrouve à votre boutique. » dis-je avec un sourire « et effectivement, le dimanche, c’est déprimant à Storybrooke. » déclarais-je simplement.

Nous nous quittâmes sur ses entrefaites et c’est donc à treize heures cinquante cinq que je vins à me trouver devant la boutique de Victor. Il m’avait donné l’adresse. Poussant la porte, j’entre et souris à ce dernier quand je pose mon regard sur lui.

« Me voilà ! » dis-je simplement.
acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Comme l'oiseau qui vole
« Tu es toujours libre de changer ta vie, tu es toujours libre de rêver...quand ton coeur aura trouvé sa maison, garde la clé. »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89554-libre-de-s-amuser-plu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89573-maison-baker-quartier-est#1285713 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86661-_seamstressblondie_


Victor J. Lovecraft
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Victor J. Lovecraft

| Avatar : Matt Smith

Je - Tu - Il ✗ Victor 14rz

"Il était une fois dans le royaume des fêtes un noël pas comme les autres"

Je - Tu - Il ✗ Victor Ulzk

| Conte : L'étrange Noël de Monsieur Jack & Folklore Irlandais
| Dans le monde des contes, je suis : : Jack Skellington & Jack O'Lantern

| Cadavres : 105



Je - Tu - Il ✗ Victor _



________________________________________ Jeu 16 Avr 2020 - 19:27


Une rencontre de choc
Vous savez vous servir d'une aiguille ?

Les choses étaient donc réglées et je me réjouissais à l’idée qu’Erika puisse m’apporter son aide. D’autant plus qu’elle semblait prête à m’enseigner quelques petites choses de son cru. D’un naturel curieux, je ne pouvais que me réjouir à l’idée de pouvoir apprendre une nouvelle activité qui, il fallait bien le reconnaître était véritablement pratique. Dans le monde des contes, c’étai à ma très chère Sally que je confiais à la délicate mission de confectionner mes costumes d’Halloween. Elle n’était malheureusement jamais arrivée jusqu’ici et je ne pouvais me contenter que d’acheter mes propres déguisements. C’était véritablement dommage, d’autant plus pour le roi d’Halloween d’avoir à se contenter du travail peu cher fait par d’autres. Mon rang nécessitait une autre forme de prestige de ma part. Peut-être que si Erika me transmettait son savoir, je pourrais confectionner moi-même mon prochain costume et paraître aux yeux de mon peuple adoré sous mon meilleur jour. Cette idée me ravissait infiniment.

« J’adorerais pouvoir en apprendre plus sur votre travail. Vous savez, je suis un véritable touche-à-tout et j’aime apprendre chaque jour quelque chose de nouveau. Cela vient certainement de ma grande créativité et de mon imagination… cela devient parfois très dur à supporter ! »

Me rendant compte que je m’égarais dangereusement, je confirmais dans un sourire que j’étais ravi de sa proposition et que je n’attendais plus que l’après-midi pour nous lancer dans ce passionnant projet.

La laissant dans le parc, je retournais à la ma boutique les bras chargés de tissus. Je les posais dans l’atelier attenant à la boutique car c’était là que nous travaillerons cet après-midi. Cela ne gênerait après tout personne, étant donné que c’était dimanche et que je ne travaillais pas ce jour-là. Tout du moins pas au public, mais cela ne m’empêchait pas de travailler de mon côté. Après tout, j’adorais mon travail et c’était bien plus pour moi un plaisir qu’une obligation.

L’après-midi venue, je retrouvais donc Erika dans ma boutique. Le sourire aux lèvres, je me tins prêt de la porte pour la lui ouvrir. J’étais alors très fier de pouvoir lui présenter mon petit royaume.

« Bienvenue chez moi Erika ! J’espère que cela vous plait… j’ai ouvert ma boutique il y a un peu plus d’une année. Elle propose tout ce qu’il faut pour les évènements importants de la vie de tous les jours. Anniversaire, mariage, baptême et même enterrement… vous trouverez de tout ici et je vous laisserais libre de la visiter pendant que nous travaillerons ensemble. Qui sait, vous trouverez peut-être dans ces articles quelque chose qui vous plaira. »

Puis, sans attendre je la conduisis tout droit en direction de l’atelier. C’était un petit local bien rupestre mais qui comprenait en son milieu une table sur laquelle il était agréable de travailler. Les différents tissus étaient éparpillés sur cette dernière et j’avais même apporté une machine à coudre qui commençait à prendre la poussière.

« Je vous explique mon projet. Je couvre un mariage et les mariés voudrait offrir à leurs invités des petits coussin commémoratifs en forme de cœur. Ils voudraient faire inscrire leur nom en broderie par-dessus… c’est la première tâche qu’il m’ont demandé de faire pour eux. Vous seriez en mesure de m’aider ? »


acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

This is Halloween... everybody scream !

Vous allez aimer mourir de peur mes petites citrouilles !


Emma E. Baker
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Emma E. Baker

| Avatar : alycia debnam-carrey

Je - Tu - Il ✗ Victor Gd1da
Restons courtois, ça vaut mieux...

| Conte : barbie coeur de princesse
| Dans le monde des contes, je suis : : erika, la couturière, princesse d'un jour.

Je - Tu - Il ✗ Victor Erika11

| Cadavres : 299



Je - Tu - Il ✗ Victor _



________________________________________ Mer 29 Avr 2020 - 23:37


Une rencontre de choc
Vous savez vous servir d'une aiguille ?

« Eh bien, je me ferais un immense plaisir de tout vous expliquer, la couture, c’est pas bien compliqué quand on sait y faire. » déclarais-je avec un sourire.

Je me souvenais de toutes les robes que j’avais cousues, je me souvenais de toutes ces belles dames que je voyais se balader dans les tenues qu’elles achetaient chez Madame Carpe, ignorant qu’elle n’était qu’une bonne à rien et qu’on était traité comme des moins que rien mais pensez-vous…elle ne le dirais jamais. D’ailleurs, elle ne le fis pas mais la couture avait toujours fait partie de moi et ça continuait encore aujourd’hui. Je m’y prenais parfois. Et il faut croire qu’aujourd’hui ne faisait pas défaut à la règle.

Rentrant, je pris le temps de me prendre une douche, me changer et déjeuner avant de prévenir Wolf de mon absence et me retrouva bien rapidement devant la boutique de Victor avec un peu d’avance contrairement à ce que nous avions convenus mais apparemment, cela ne le dérangeait pas au vu de l’accueil que j’avais la chance de recevoir. J’entrais dans la boutique et regardais avec émerveillement tout ce qu’elle renfermait. Tout cela était tellement magnifique que ça avait un petit côté magique.

« Votre boutique est…magique ! » déclarais-je à ce dernier avant que nous ne nous retrouvions dans l’atelier.

Cela me rappelait beaucoup celui dans lequel je passais le plus clair de mon temps pour coudre toutes ces robes que Madame Carpe vendrait avec beaucoup trop de couts et qui en obtiendrait tous les bénéfices. Un sourire naquit sur mon visage en voyant l’ancienne machine à coudre. M’approchant, je passe ma main dessus. Passant mon regard sur tous les détails. M’approchant de la table, je laisse glisser ma main sur la table, laissant mes doigts se perdre dans les tissus. Un sourire nouveau perla sur mon visage avant que je ne relève le regard vers Victor.

« Bien sûr que je peux vous aider ! C’est dans mes cordes. »
ajoutais-je avec un sourire.
acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Comme l'oiseau qui vole
« Tu es toujours libre de changer ta vie, tu es toujours libre de rêver...quand ton coeur aura trouvé sa maison, garde la clé. »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89554-libre-de-s-amuser-plu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89573-maison-baker-quartier-est#1285713 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86661-_seamstressblondie_


Victor J. Lovecraft
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Victor J. Lovecraft

| Avatar : Matt Smith

Je - Tu - Il ✗ Victor 14rz

"Il était une fois dans le royaume des fêtes un noël pas comme les autres"

Je - Tu - Il ✗ Victor Ulzk

| Conte : L'étrange Noël de Monsieur Jack & Folklore Irlandais
| Dans le monde des contes, je suis : : Jack Skellington & Jack O'Lantern

| Cadavres : 105



Je - Tu - Il ✗ Victor _



________________________________________ Ven 5 Juin 2020 - 19:10


Une rencontre de choc
Vous savez vous servir d'une aiguille ?

Un large sourire dément apparut sur mes lèvres à ce moment-là. J’étais heureux de savoir que je pourrais compter sur le concours de la jeune femme pour m’aider à confectionner des costumes. Bien sûr, mon imagination s’enflammait déjà et je fis très vite part de mes pensées à ma future collègue de travail.

« Ooooh ce serait vraiment magnifique ! Vous savez je suis un grand amateur de costume en tout genre, particulièrement des déguisements que l’on peut porter à la fête d’Halloween. Cela va très certainement vous étonnez, mais je suis un grand fan de cette fête et chaque année, je tente de me surpasser pour avoir les costumes les plus effrayants et les plus spectaculaires de toute ma bande d’amis. C’est une question de fierté et également une raison d’orgueil. Or c’était mon amie Sally qui les confectionnait… et la pauvre n’est pas arrivées avec nous à Storybrooke. Ce qui fait que mes costumes sont très souvent d’un mauvais goût affligeant. »

Je secouais la tête et poussais un grand soupire. Non décidemment, le Roi des citrouilles n’était désormais plus que l’ombre de lui-même. C’était quand même un scandale pour moi de devoir passer par des sites internet de mascarade pour devoir obtenir rien qu’une pâle imitation des beautés que je pouvais me procurer à l’époque. J’étais là pour faire peur et ma seule impression était de faire rire tout le monde avec mes déguisements qui portaient encore leurs étiquettes dans le dos. Je refusais cependant de me laisser abattre. Erika était là maintenant et j’étais persuadé qu’elle saurait déployer toute sa patience et son talent pour apprendre à coudre à un vieil épouvantail comme moi. Claquant des mains, je sautillais dans sa direction, tout rempli de joie.

« Soyez à la fois mon professeur et ma muse, Erika ! Vous me sauverez la vie… métaphoriquement ! »

Bien sûr qu’il ne s’agissait là que d’une métaphore. J’étais pratiquement immortel et je n’avais besoin de personne pour me sauver la vie littéralement. Je finis par laisser là la couturière, me rendant vers ma boutique adorée tout sourire. Je l’avais enfin trouvée ma source d’inspiration et j’étais persuadé que ce mariage serait le plus beau que j’aurais jamais organisé.

Déposant les sacs dans mon arrière-boutique, je refermais la porte derrière moi. Une des choses les plus agréables lorsque l’on organisait une fête durant le week-end était que les clients nous laissaient tranquille. Oh ne croyez pas que je n’appréciais par leur compagnie, bien au contraire. Mais il m’était presque impossible de me concentrer lorsqu’une nouvelle âme en peine pénétrait dans ma boutique. Aujourd’hui, je savais que la seule personne qui viendrait à commettre une telle erreur serait ma muse inspiratrice de l’après-midi. Vous vous doutez bien que je n’allais pas la chasser, elle qui mettrait fin à tous mes tourments.

D’ailleurs, je me trouvais dans la boutique à l’heure que nous nous étions fixées. J’en profitais alors pour faire un peu de ménage tout en évitant bien sûr de déranger les araignées qui y avaient tissés leurs toiles. Elles avaient également leur charme et leur droit de résidence au sein de la boutique de l’Empereur incontesté d’Halloween. Lorsqu’elle entra dans la boutique, je me présentais devant elle, les bras bien ouverts devant moi. J’étais si fier de lui présenter les merveilles qui se dissimulaient dans la boutique.

Nous nous rendions ensuite dans l’arrière-boutique et je lui présentais la tâche à faire. Puis, finalement je me ravisais… c’est que je commençais à me faire vieux et donc il m’était parfois difficile de ne pas me retrouver dans les idées qui se bousculaient dans ma tête. Je me frappais alors une main sur ma tête avant de la passer derrière ma nuque.

« Des cœurs en tissu ? Mais pourquoi vous ai-je parler de cela ? Ce n’est pas du tout cela le miracle que vous deviez réaliser aujourd’hui. Attendez, je vais chercher mes plans. »


Ni une, ni deux, je me précipitais vers ma table d’étude ou ce trouvait des dizaines de dessin différents. J’en revenais alors avec un schéma d’une fleur.

« Ce que j’essaie de faire voyez-vous, ce son des fleurs en tissus que les invités pourront rapporter chez eux. Je voudrais y ajouter un système qui leur permettrait de s’ouvrir. Je pensais glisser à l’intérieur de petites dragées ainsi qu’un ou deux insectes volants qui prendrait leur envol au moment où ils verraient la lumière du jour. J’avais pensé à des abeilles ou des guêpes. Ce sont de charmantes créatures qui adorent voleter autour des fleurs traditionnellement. Ne pensez-vous pas que cela serait une idée grandiose ? »

Je me dirigeais alors vers les paquets de bonbons que j’avais dissimulé dans une armoire fermée à clé Ce n’était pas pour éviter de tenter les clients car aujourd’hui il n’y en avait aucun. Non c’était pour dissuader mes mains squelettiques de se dissimuler dans l’armoire pour chercher des sucreries à grignoter. Après tout, je n’y avais pas le droit, j’étais malade. Entre la clé et à tapette à souris, j’avais opté pour la première option car j’avais plus que jamais besoin de mes mains pour travailler. Je ramenais alors le sac vers Erika.

« Regardez, ce sont de petites dragées que j’ai trouvé dans un charmant magasin. Ce ne sont pas des dragées ordinaires, elles contiennent des parfums aussi plaisant que désagréables. Personnellement, mes préférés sont au goût de vers de terre ou de bave de bébé chiot. Vous voulez en goûter une ? »
acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

This is Halloween... everybody scream !

Vous allez aimer mourir de peur mes petites citrouilles !


Contenu sponsorisé




Je - Tu - Il ✗ Victor _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Je - Tu - Il ✗ Victor





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours