Prophétie Dragon
Par River



Hell's War
Par Dyson



Hunger Games
Par Jean-B.







« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-82%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
19.90 € 110 €
Voir le deal


Sélection de Postes Vacants Disponibles

Partagez
 

 39 19 [Feat Gabrielle & Chris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Elena Atkins



« Stay Alive ! »


Elena Atkins


╰☆╮ Avatar : Emeraude Toubia

Ѽ Conte(s) : Le Bossu de Notre Dame
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La gitane qui embrase Paris

✓ Métier : Procureur de la ville
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 153
✓ Disponibilité : A voir :lucain:

39 19 [Feat Gabrielle & Chris] _


Actuellement dans : « Stay Alive ! »


________________________________________ Sam 29 Fév 2020 - 21:55

Je t'ai sincèrement aimé.
39 19.



- Tu bosses pas aujourd'hui ? Vous allez où ? Demanda Declan, encore sobre et supportable à cette heure-ci.
- J'ai rendez-vous avec Gabrielle et Djamila à la pâtisserie. J'emmène Aeden chez son grand-père pour la journée.
- Ah. Tu peux me le laisser si tu veux. Je peux m'en occuper aussi tu sais.
- Je sais, mais mon père voulait avoir son petit fils pour la journée...


Elena ne souhaitait pas vraiment le vexé, surtout que lorsqu'il était sobre, Declan était l'homme qu'elle avait aimé autrefois. Il savait se montrer gentil et prévenant mais malheureusement elle ne savait jamais vraiment à quelle heure il comptait commencer à sombrer dans l'alcool. Et penser qu'elle laisserait son fils seul avec lui, lui était impossible. Son mari n'avait jamais porté la main sur son fils, il l'aimait beaucoup trop pour cela mais il ne suffisait pas de ne pas être violent envers lui pour qu'un accident arrive. Aeden était un petit garçon âgé de 6 ans maintenant et il était en âge d'être curieux de tout, et surtout de ce qui était dangereux. Elle n'avait plus assez confiance en son amant pour se charger de lui. Son père, n'avait certes pas vraiment demandé la garde, mais cela leur ferait du bien à tout les deux de se retrouver ensemble l'espace d'un après-midi aussi. Et par la même occasion, elle se sentait plus sereine de retrouver son fils en un seul morceau.

- Je vois... Tu me l'aurais pas laissé de toute façon. Même si ton père te l'avait demandé. Je me trompe ? La fixa-t-il en passant sa main dans sa barbe. Agacé.

Elle se doutait bien que Declan n'appréciait pas vraiment le fait qu'elle sorte entre amies et qu'elle laisse ainsi le père de son fils seul à la maison. Surtout que lui aussi aimé passer du temps avec Aeden mais... elle n'arrivait pas à s'y résoudre, c'était mal de sa part de penser ainsi, c'était même égoïste mais la peur viscérale qu'elle avait envers lui déteignait sur ce qu'il pourrait faire à son enfant.

- Je... nous en reparlerons plus tard Declan. Je ne veux pas discuter de ça devant lui. Déclara-t-elle en voyant son fils arrivé, tout content d'avoir préparé lui-même son sac qu'il apporterait chez son grand-père.
- Et si je veux en parler maintenant hein ? Enchaîna-t-il en se levant du canapé et se rapprochant d'elle. T'as des trucs à cacher ? La fixa-t-il de nouveau en fronçant les sourcils avant de détourner le regard vers son fils. Hey bonhomme ! Alors comme ça tu vas chez ton grand-père ?
- Oui ! J'suis crô content ! J'ai pas vu papy depuis longtemps !

La gitane adresse à son tour un regard attendrissant à son fils, lui qui ne se doutait de rien pour l'heure. Devrait-elle un jour lui révéler la vérité lorsqu'il grandira ? Ou la gardera-t-elle enfouie à tout jamais pour ne pas entacher ses sentiments pour son père ? Pour l'heure, l'enjeu n'était pas encore à là. Passant le manteau au jeune garçon, celui-ci le saisit avant de batailler avec sa coordination pour l'enfiler. Posant désormais son cartable sur les épaules, Elena poussa gentiment son fils vers la sortie.

- Nous en reparlerons plus tard. Conclua-t-elle fermement.
- Au revoir papa ! A ce soir ! Je t'aime !
- Amuse toi bien mon grand. Souria-t-il en caressant affectueusement les cheveux d'Aeden. Il releva ensuite son regard vers Elena, les mâchoires serrées. J'espère bien. Cette conversation n'est pas terminée. C'est mon fils autant que le tien.


Sans un mot de plus, évitant tout au plus les histoires maintenant, la bohémienne se dirigea vers sa voiture où elle afficha un sourire réconfortant à son fils qui ne saisissait pas encore la situation. Mais une chose était sûre, il allait mariner cette querelle toute la journée et elle risquait de se prendre une raclée en rentrant le soir.

Arrivant finalement, devant la grande façade somptueusement coloré, Elena poussa un long soupire et afficha son plus beau sourire à son reflet. Aujourd'hui, tout se passerait bien. Elle avait pris sa journée malgré la paperasse qui s'accumulait dans le bureau du procureur. Elle avait laissé Aeden en compagnie de son grand-père et avait été invité à venir dans cette magnifique pâtisserie tenu par Queenie. Bien sûr, celle qui avait souhaité l'inviter n'était pas la propriétaire, partie en déplacement elle ne savait où, mais son fidèle bras droit et serveuse Gabrielle. Cela ne faisait que quelques mois qu'elles se connaissaient mais les deux jeunes femmes s'entendaient à la perfection. Une grande complicité était née entre elles, ce qui avait fondamentalement entraîné une amitié. Il arrivait parfois qu'Elena puisse se demander si la serveuse n'avait pas un don en dehors de ses pouvoirs de mage. A chaque fois que son moral était au plus bas, la blonde prenait les devant pour l'appeler et lui demander de ses nouvelles, comme ci, un sixième sens l'alertait. Et ce jour encore, Gaby avait pris les devant.

Sentant une main se poser sur son épaule, la gitane se retourna pour faire face à Djamila, autrefois Djalie, sa plus vieille et importante amie. Aujourd'hui, Elena aurait sans doute une décision à prendre et pour cela, elle avait fait l'effort de rassembler ceux en qui elle avait le plus confiance. C'était l'occasion pour elle de faire réellement face à la réalité. Son entourage s'inquiétait assez comme ça, elle leur devait des explications. Se sentirait-elle réellement capable de le formuler ou de voir leur visage déformé par la pitié, elle ne le savait pas encore. Mais du moins, c'était son intention. Et puis, si elle échouait encore une fois à leur parler, elles, enfin ils, passeraient certainement une bonne après-midi à se changer les idées.

- Salut Mila, si on avait voulu le faire exprès, on aurait pas pu. Tu vas bien ?
- Hey Ellie, tout boum pour moi. Et toi alors ? Tu as peur de rentrer ? Gaby est en colère ? - Non du tout. Ria-t-elle. Je pressentais que tu arriverais alors je t'ai attendu.
- Ne me ment pas ! Je sais que tes trucs de sorcières ne font pas ça. Allez on entre, avec la chance qu'on a, une nouvelle averse risque d'arriver. Je n'ai pas envie d'avoir la tête d'un mouton.
- Je dirais plutôt d'une chèvre. Renchérit la bohémienne.
- Très drôle, Déclara effectivement, l'ancienne chèvre de compagnie en poussant Elena à l'intérieur de la pâtisserie.

Si l'extérieur était facilement remarquable par sa devanture coloré, ce n'était rien face à l'intérieur du bâtiment. Tout avait été décoré avec un goût très appuyé pour les couleurs chatoyantes. Ce qui n'était pas pour rappeler le thème de la boutique, ou alors la maison en pain d'épice d'Hansel et Gretel.

S'accoudant prêt du comptoir où une magnifique jeune femme blonde semblait donner des instructions, les deux amies patientèrent qu'elle termine ce qu'elle avait entrepris. Lorsqu'elle se retourna finalement face à elles, elles étirèrent un grand sourire dans un même mouvement. Comme quoi, la malédiction avait sans doute bien fait de les définir comme soeurs, elles avaient indéniablement des mimiques similaires.

- Bonjour Madame, je vous prendrais votre habituelle tarte à la fraise et un café noir, s'il vous plaît.
- Pour moi ça sera un assortiment de vos petits gâteaux, je ne sais jamais lequel choisir ! Et un bubble tea passion/menthe ! Merci.

Dans un sourire complice, Gabrielle s'exécuta et leur désigna leur table habituelle d'un geste de la main. Les deux soeurs allèrent s'installer et attendirent l'arrivée de la blonde.

- Ca faisait longtemps qu'on avait pas réussi à se voir toutes les trois dit donc ! C'est sympa, j'aime bien !

Djamila avait toujours été une personne entière. Elle vivait ses émotions à fond, soit elle était heureuse, soit elle ne l'était pas. Il n'y avait pas vraiment de noir ou de blanc avec elle. Et il ne fallait pas se fier à son apparence joviale, tout comme Gabrielle, elle avait un caractère bien trempé. Elle était d'ailleurs assez souvent de mauvaise humeur avec les personnes qu'elle ne connaissait pas.

- A vrai dire, nous allons être quatre. J'ai invité Chris à nous rejoindre aussi. Vous savez, l'homme qui s'est marié à l'une de mes tantes adoptives. Il est aussi le Shérif de la ville. Je me disais que ça pouvait être... sympa aussi.

En voyant Djamila la fusiller du regard, Elena se dit que ce n'était sans doute pas une bonne idée. Elle savait bien que sa soeur n'appréciait pas vraiment la gente masculine et qu'elle faisait tout pour l'éviter mais elle ne pouvait pas vraiment mettre tout le monde dans le même sac. Encore moins Chris, qui serait aussi d'un soutien et d'une aide pour elle.

- Sinon Gaby, tout se passe bien depuis le départ de Queenie à la boutique ? Tu n'es pas trop débordée avec la clientèle ?
Entama la gitane en espérant ne pas faire changer trop rapidement la bonne humeur de Mila.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

- Mes amis nous avons couronné le mauvais fou, car le plus fou ici, c’est vous !-
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79800-terminee-les-bannis-o

Gabrielle M. Sokolovitch



« Quand je suis seule... je libère toute ma force! »


Gabrielle M. Sokolovitch


╰☆╮ Avatar : Déesse Margot Robbie

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Mirajane Strauss

✓ Métier : Ancienne Mannequin & Serveuse au Fantasia (gère aussi les RH)
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 280
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

39 19 [Feat Gabrielle & Chris] _


Actuellement dans : « Quand je suis seule... je libère toute ma force! »


________________________________________ Jeu 26 Mar 2020 - 1:33




3919 !
Gabrielle & Elena & Chris



☾☾ Gabrielle regarda vite sa montre après avoir gentiment servi un homme et son jeune fils. Elena et Djamila n’allaient pas tarder à arriver et elle ne s’était même pas changée. Elle avait posé l’après midi, enfin quelques heures, dans le planning qu’elle gérait elle même du Fantasia. Si Queenie l’avait embauché de base, c’était pour gérer l'accueil des clients, forte du savoir faire qu’elle avait acquis tout au long des années comme barmaid à la guilde. Mais maintenant, elle se retrouvait à tout gérer. Oh cela ne l’a dérangeait pas vraiment, lui rajoutant seulement du travail en plus. Tant qu’elle pouvait se détendre après grâce à un bon bain ! Certes Sloan avait l’air de ne pas apprécier qu’elle travaille autant mais elle trouvait toujours du temps pour lui et ses amis, comme elle l’avait fait cet aprem, pour Elena. Quand cette dernière lui avait envoyé un sms en lui demandant si elles pouvaient se voir, Gaby’ avait immédiatement senti que quelque chose n’allait pas. Elle connaissait la magistrate depuis quelques années maintenant et ce message n’était pas normal. C’était encore pire quand elle l’avait entendu au téléphone. Elena lui cachait quelque chose, et elle n’était pas la seule à sentir cette chose. Stolas était du même avis qu’elle, et le démon se trompait rarement sur le mensonge. Alors prendre son après midi n’était absolument rien. Ses amies passaient avant tout, même avant le travail et l’argent ! Néanmoins, pour le moment, elle était encore à son poste. Resserrant un peu son tablier, elle se mit à arranger l’une des grandes vitrines, où était exposés de nombreux gâteaux unitaires avant que la cloche de la porte d’entrée ne se mette à retentir.

“Oh mon dieu c’est Kowalski et Stoyan !”

Gabrielle tourna d’abord la tête vers Sally, qui s’était mise sur la pointe des pieds pour observer derrière le comptoir les deux hommes qui se dirigeaient vers elles. Le plus petit était déja parti regarder les nouveautés tandis que le plus grand, de son air nonchalant s’approchait de Sally.

“Bonjouur. Je vous sers comme d’habitude ?”

Gabrielle resta à sa place, les bras croisés, un petit sourire aux lèvres. Elle connaissait l’attrait de Sally pour les choses mignonnes. Sloan lui avait expliqué surtout qu’elle collectionnait les animaux choupinou, et clairement depuis qu’elle avait apprit que les deux hommes qui venaient tous les mardi après midi étaient des anciens pingouins, elle ne les lâchait plus. Surtout le plus petit à vrai dire. Kowalski était beaucoup plus dur d’approche, elle même en ayant fait les frais. Or c’était bien mal la connaître que de laisser tomber. Surtout quand elle avait appris, qu’ils avaient de nombreux amis communs. Au final, Kowalski était bien moins rigide que l’apparence qu’il voulait donner. Il était un peu ailleurs, dans son monde, et c’est vrai qu’au final, malgré ses piques cyniques et son sens implacable d’une logique défiant toutes les règles sociales, elle l’appréciait.

“Stoyan tu as choisi ? J’aimerai éviter d’arriver en retard au briefing et de dire comme excuses que nous étions à la pâtisserie …”
“Oui c’est mieux de dire qu’on était à la poissonnerie !”

Gabrielle pouffa, ce qui lui attira le regard noir et blasé du plus grand, tandis qu’elle s’approchait de Sally qui dont le regard suivait le plus petit sans perdre une miette de ses pas et de ses dires.

“Désolée mais nous ne faisons pas de gâteaux aux poissons.”
“Normal pour une pâtisserie de ne pas faire de quiches salés mais je ne vous apprends rien.”

Ah ce ton arrogant qui aurait pu agacer n’importe qui mais il ne comprenait pas que plus il parlait comme ça et plus elle aurait le sourire.

“Huuum je vais vous prendre le cupcacke au pop corn et le donut myrtille chocolat noir !”

“Une tartelette au citron et … ajoutez trois cupcakes au pop corn.”

Le fameux Stoyan se rapprocha du comptoir, levant un regard tellement adorable vers son ami.

“Tu as pensé au Commandant et à Rico !”

Kowalski haussa juste les sourcils et fit un petit mouvement de nez pour remettre correctement ses lunettes. Sans dire un mot, il sortit sa carte bleue pour payer avant de lever les yeux vers l’horloge et de remercier Sally d’un geste de la tête. Stoyan fut moins froid en levant chaleureusement la main vers elle.

“Vous voulez pas boire un verre avec moi ?”
“Moi ?”
“Oui vous ! Après mon service ! Autour d’un cupcake au pop corn … Ça serait sympa si nous devenions amis !”
“Elle est mariée Stoyan n’y pense pas.”

Un vent froid digne de leur pays d’origine s'abattit sur la patisserie. Sally écarquilla des yeux tandis que Stoyan baisse la tête pour regarder ses pieds. Puis Gabrielle brise le silence en éclatant de rire alors que Kowalski se retournait doucement, des éclairs sortant de ses yeux.

“… comment savez vous ?”
“Facile. Vous avez une alliance que vous enlevez pour votre travail car vous n’êtes pas seulement en caisse mais aussi à la confection en cuisine. Je peux même vous dire que vous avez des enfants à la vue des cernes sous vos yeux et de votre tic consistant à regarder votre téléphone quand 16h arrive. Plusieurs options, soit je continue, soit je pirate votre système informatique pour montrer l'exactitude de mes dires, soit on y va ...”
“Mais … Kowalski … j’aimerai bien être ami avec elle !”

Stoyan avait attrapé un bout de son coupe vent pour le tirer, et essayer de lui parler dans une sorte de murmure.

“La prochaine fois qu’Akihiro organise une soirée, invite ton petit soldat, il pourra faire plus ample connaissance avec Sally, qui n’a aucunes pensées hormonales comme tu aurais pu toi en avoir.”

Gabrielle n’avait pas pu s’empêcher de venir à la rescousse de ces deux mignons. Déja parce que Sally avait fait une parfaite imitation du poisson rouge, et surtout parce qu’elle connaissait le loustic qu’était le plus grand des pingouins. Il lui avait aussi fait son cinéma et même si elle savait qu’il était d’une intelligence redoutable, il était clairement un handicapé des sentiments et du social. Elle se demandait parfois comment il arrivait à nouer des amitiés avec le caractère difficile qu’il revêtait en public.

“Oh oui ! S’il te plait Kowalski ! Rico non plus il m’invite pas à ses soirées et le Commandant … je sais pas s’il en fait et je reste tout seul.”
“On verra. Pour le moment on se dépêche on va être en retard …”

Elle le voyait bien qu’il était totalement saoulé à la vue de son regard de jugement qu’il avait. Mais s’il parlait pour eux, Gaby’ le prit aussi pour elle ! Elle allait vraiment finir par être en retard. Mimant un baiser à Stoyan qui regardait toujours Sally, ses talons claquèrent rapidement quand elle passa derrière les rideaux roses bonbons. Jetant un oeil en cuisine pour voir si tout allait bien, elle alla directement dans les vestiaires pour se changer et enlever son tablier. Elle n’avait pas le temps d’enfiler une autre tenue que celle qu’elle avait mit ce matin. Tant pis, elle espérait qu’Elena ne lui en tiendrait pas rigueur. Non, elle savait que c’était le cas, mais la présentation comptait énormément aussi pour elle. On ne se refait pas.

Quand elle revint dans la boutique, Elena et Djamila venaient d’arriver. Immédiatement, elle alla les saluer, leur claquant de grosses bises et les illuminant de son sourire.

“Je vous sers, allez vous asseoir !”

C’était ses amies, et elle allait les servir elle même ! C’était la moindre des choses. Préparant tout sur un plateau, en profitant pour se faire un thé à la cerise et prendre un paris brest, elle souria gentiment à Sally, qui préparer des cafés pour les clients.

“Merci, pour tout à l’heure … Kowlaski me fout un peu les jetons en vrai … même s’il à l’air adorable …”
“Oh il est, faut juste savoir le prendre par le bon côté. Je demanderai à Akihiro si tu peux venir et tu verras que sous sa couverture de glace, il a bon fond. Il est même gentil !”

La jeune femme la remercia avant d’aller donner ses cafés. Quant à elle, vérifiant qu’elle avait tout sur son plateau, elle se rendit auprès de ses amies.

“Oui tu as raison Djamila ! Il faut dire qu’avec nos emplois du temps respectifs …Bon j’espère que vous allez bien toutes les deux en tout cas !”

Plaçant les commandes devant les filles, son sourire s'agrandit d’autant plus quand Elena parla.

“Oh mais c’est merveilleux ! Tu as bien fait ! En plus, j’essaie de lui changer les idées en ce moment…. nous sommes allés au bain public ensemble en Janvier ! Mais lui aussi à beaucoup de boulot … avec cette ville à problème … Alalalalla.”

La voix de Gabrielle était douce, comme celle d’un petit oiseau et son rire ressemblait presque à un chant. C’était tellement génial qu’Elena ait invité Chris ! Mais elle avait l’impression que Djamila n’était pas de cette avis.

“Ne t’en fait pas, Chris est un amour. C’est un coeur sur pattes tu vas voir !”

Gaby posa sa main sur celle de Djamila, abordant un visage amicale et bienveillant.

“Hum … et bien c’est un peu difficile parce qu’elle a créé une grosse structure et que nous étions pas trop de deux mais j’arrive à gérer. C’est comme à l’époque où je gérais toute seul le bar de Fairy Tail ! Mais ce n’est pas grave, les gens sont très satisfaits de ce qu’ils achètent et c’est le plus important. Bon après ce n’est pas le bagne, les filles sont adorables, l’endroit est agréable… et puis … je te l’ai pas dit mais j’ai rencontré quelqu’un !”


Elle papillonna des yeux, amoureuse, alors que Djamila s’extasia pour en savoir d’avantages.

“Il s’appelle Sloan et c’est un négociant d’art très connu. Il possède l’un des grands manoirs à l’extérieur de la ville. Mais il n’y a pas que l’argent, il est tellement gentil et précautionneux. Puis, il convient aussi aux autres. Pour une fois !”

Elle poussa un soupir de bonheur alors que ses yeux étaient rapidement passées au violet. Les deux femmes étaient au courant de la magie que Gabrielle pratiquait, ce qui d’un coté était un poids en moins sur ses épaules.

“Mais ne parlons pas de moi ! Alors Elena comment va le petit ? Ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu !”

Et tandis qu’elle parlait, la sonnette retentit encore une fois, mais cette fois, son oeil fut attiré par la silhouette reconnaissable du shérif. Après avoir sorti son sachet de thé de sa tasse, elle leva le bras pour l’appeler, avant de finalement se lever aussi et d’aller le saluer tout aussi chaleureusement que d’habitude.

“C’est vraiment une très bonne surprise que de te voir ! Vas y assieds toi, je vais te chercher de quoi grignoter et boire. Que veux tu ?”


CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Isn't it already too late?!
Hope is not lostThey paved paradise and put up a parking lot with a pink hotel, a boutique, and a swinging hot spot. Don't it always seem to go. That you don't know what you've got till it's gone ...
 Page 1 sur 1

39 19 [Feat Gabrielle & Chris]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Restauration :: ➹ Le Fantasia