Prophétie Dragon
Par River



Hell's War
Par Dyson



Hunger Games
Par Jean-B.







« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -50%
Promo sur la Souris Gaming Razer DeathAdder Elite
Voir le deal
39.99 €
Le Deal du moment : -49%
Carte microSDXC SanDisk 64 Go pour Nintendo Switch
Voir le deal
15.82 €


Sélection de Postes Vacants Disponibles

Partagez
 

 frozen trap ft. Violette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Wilhelmina Klein



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Wilhelmina Klein


╰☆╮ Avatar : Ella Purnell

Ѽ Dans le monde des contes, je suis : une danseuse nocturne

✓ Métier : fleuriste aux pompes funèbres (j'ai l'droit de dire ça patron ?)
☞ Surnom : Lily
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 110
✓ Disponibilité : coronacation baby

frozen trap ft. Violette _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 21 Mar 2020 - 23:48

frozen trap
Willie & Violette

Willie n'avait jamais vraiment fait partie de ces gens qui suivaient la loi à la lettre: elle ne traversait pas sur les passages piétons, avait commencé à aligner les shots de vodka avant l'âge et avait déjà mis dans sa poche deux trois paquets de rainbow nerds en passant à l'épicerie. Mais s'il y avait bien quelque chose que Willie ne pouvait pas cautionner, c'était l'injustice. L'une des seules choses vraiment capables de la faire sortir de ses gongs. D'habitude très douce, elle pesait chacun de ses mots en veillant à ce qu'ils n'offensent personne, mais quand elle se mettait en colère, la méchanceté de Willie dégoulinait sur le monde sans aucun mur pour pouvoir la stopper. Elle ne criait pas, jamais, mais elle était d'un passif-agressif tel qu'elle pouvait briser le cœur le plus solide qui n'ait jamais été forgé. C'était là tout le problème avec les grands gentils, ils laissaient la méchanceté des autres déborder sur eux tellement souvent, qu'ils en accumulaient secrètement au plus profond de leurs cœurs. Et quand ils devaient s'en servir, elle ne se déversait pas simplement sur ceux qui l'avaient méritée, elle les renversait à la manière d'un tsunami ou d'une tempête tropicale. Voilà pourquoi il ne fallait pas trop jouer avec les nerfs de la douce.

Ce soir-là, Storybrooke était très calme, ce qui étonna beaucoup Willie. Pas une seule des sept années qu'elle avait vécues ici n'avait été de tout repos, le deuil, la drogue, les meurtres, les trafics. Elle réfléchissait souvent à la pression que devaient avoir les policiers en service dans cette ville, aucune minute de repos ne leur était jamais accordée, sans parler de tous les événements magiques qui rendaient leurs enquêtes encore plus complexes. Willie frissonna, penser à la police à cette heure ne la rassurait pas du tout, bien au contraire d'ailleurs. Les quelques lampadaires qui éclairaient son chemin ne réussissaient pas à la mettre à l'aise dans ces rues où le passage était rare. Elle s'était déjà faite agresser par le passé, et même si on lui avait fait comprendre que le vol de son téléphone en pleine rue n'était "pas grand chose", elle en faisant encore des cauchemars. Ce n'était pas le fait de s'être faite dépouiller de ses biens qui hantait ses nuits, non, ce qu'elle entendait dans son sommeil c'était l'écho de ses cris qui étaient restés sans réponse. Ses appels à l'aide que les habitants avaient ignorés, bien au chaud sous leurs couvertures. Willie se disait souvent qu'il aurait pu lui arriver bien pire, quelle aurait crié tout aussi fort, et que la réaction de ces gens égoïstes aurait été la même. Elle frotta ses mains sur ses bras pour se réchauffer, ignorant si c'était le froid mordant de cette fin de soirée ou le vide glacial qui régnait dans son cœur qui lui faisait cet effet. Elle accéléra le pas, cette "petite balade digestive" n'était peut-être pas la meilleure idée qu'elle ait eu. Bien sûr, elle trouva cela extrêmement désolant que les femmes ne puissent pas se sentir en sécurité lorsqu'elles se promenaient seules en pleine nuit. Mais penser cela affligeant n'y changerait rien, pas ce soir en tout cas. Willie n'avait pas de bombe au poivre, pas de taser, pas d'arme. Son excuse -parce que c'en était une- était qu'elle avait trop peur de mal s'en servir et de les utiliser sur elle même sans faire exprès. La vérité, c'est qu'elle n'avait pas envie de blesser qui que ce soit, mais à ce moment précis, elle commençait à regretter d'avoir été aussi butée.

Soudain, comme si Willie n'était pas assez apeurée, des claquements de talon retentirent suivis d'un hurlement qui déchira le silence nocturne. Le sang de Willie ne fit qu'un tour, elle était seule, inconsciente, mais elle agissait. Elle se rua vers l'endroit d'où provenaient les cris, sans qu'aucune peur ne vienne la retarder, c'est au détour d'un bâtiment, dans le fond d'un petit parking qu'elle vit la scène. Un homme plaquait une jeune femme contre un mur, elle avait beau se débattre, ses désirs répugnants l'aveuglaient et il refusait de la lâcher. Willie se figea l'espace d'un instant, elle avait envie de vomir devant l'horreur qui se déroulait devant ses yeux. C'est alors que l'homme asséna une immense gifle à sa victime, Willie sortit immédiatement de sa torpeur pour hurler:

« Dégage sale porc ! et tout en fonçant vers lui, elle criait: A l'aide ! AU SECOURS ! A l'aaaaide !!»

Le colosse s'était retourné pour faire face à Willie qui se tenait à deux mètres de lui, le souffle court et les yeux qui lançaient des éclairs. Elle n'avait rien de plus que des minuscules poings et un pouvoir qu'elle craignait comme la peste. L'agresseur commença à s'approcher d'elle, persuadé qu'il pourrait n'en faire qu'une bouchée. Alors, comme un ange tombé du ciel, une jeune femme fit irruption au milieu de toute cette folie. Dans l'urgence, Willie n'eut pas vraiment le temps de poser ses yeux sur elle, mais si elle l'avait fait, elle l'aurait reconnue.




©️ Gasmask

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
hidden language of the soul
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84912-call-me-in-the-middle http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84977-wilhelmina-et-sa-valse-nocturne#1193629 En ligne

Violette Parr



« Indestructible. Comme le staff.»


Violette Parr


╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Ancienne policière en formation ; désormais assistante & secrétaire de Mr le Maire
frozen trap ft. Violette Maire210

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4803
✓ Disponibilité : Présente, chef !

frozen trap ft. Violette _


Actuellement dans : « Indestructible. Comme le staff.»


________________________________________ Mer 25 Mar 2020 - 0:28

Frozen Trap
ft. Wilhelmina Klein


Il fallait vraiment que Violette se mette une alarme sur son ordinateur ou son téléphone. Une fois de plus, la nuit était déjà tombée et Violette était encore dans sa salle de classe qui faisait office de bureau. Eh oui, les locaux de la Marie étaient une école. Soit, ce n’était pas le plus important dans l’histoire. Ce qu’il fallait retenir c’est que Violette travaillait trop, et pour pas grand-chose puisqu’Hadès la payait une misère. Mais ça c’était une autre histoire. Quoi qu’il en soit, il était hors de question qu’elle reste plus longtemps. Surtout qu’avec le retour des beaux jours, Violette avait décidé de se rendre au travail à pied. Cela lui permettait de réaliser un sport journalier, de prendre l’air et surtout d’éviter la pollution dans la ville de Storybrooke.

Violette ferma son ordinateur portable et le rangea dans la petite armoire de son bureau, qu’elle ferma soigneusement à clé. Elle fourra la clé dans la poche arrière de son jean avant de prendre la bouteille de jus de pamplemousse qui se trouvait sur son bureau. Dans son sac, il y en avait une deuxième, pas encore ouverte. La jeune femme adorait ce jus. C’était frais et bon pour la santé. Bref, parfait pour elle. Après quoi, Violette quitta la Mairie, un sac à dos faisant office de sac à main.

Marchant dans la rue en buvant sa bouteille de jus de pamplemousse, Violette commença à regretter de ne pas être venue en voiture. C’était clairement le soleil qui apportait de la chaleur la journée. La nuit était beaucoup trop fraîche pour elle. Et ce soleil noir ne servait strictement à rien. Il n’éclairait même pas. Totalement inutile. Un problème que l’équipe dans laquelle Violette était, n’avait pas réussi à résoudre. Combien de temps ce soleil allait-il rester là ? Pourrait-il devenir plus menaçant ? Tant d’autres questions trottèrent dans l’esprit de Violette. Mais la brune n’eut pas le temps d’émettre des hypothèses à ses questions puisqu’un cri se fit entendre. La jeune femme avala difficilement sa gorgée. Néanmoins, elle ne pouvait pas faire comme si elle n’avait pas entendu.

Alors Violette referma sa bouteille, la fourra de manière maladroite dans son sac puis marcha en direction du cri. Ses pas s’étaient faits plus rapide, sans pour autant courir. Cependant, lorsqu’une deuxième voix féminine se fit entendre, criant à l’aide, Violette se mit à courir, malgré la peur présente en elle. Ses jambes l’emmenèrent à l’origine des bruits, au détour d’un bâtiment, au fond d’un petit parking. Immédiatement, Violette remarqua une femme à terre, se tenant fermement la joue et une deuxième femme qui risquait de se retrouver dans le même état. En effet, elle était en face d’un grand gaillard. Impossible de comprendre ce qui s’était passé mais Violette s’en fichait un peu. La seule chose qu’elle comprenait c’est que le grand gaillard était tout sauf un enfant de chœur et les deux femmes semblaient en danger.

C’est pourquoi Violette accéléra la course et arriva rapidement à la hauteur de la jeune femme. Sans même prendre le temps de l’observer ou de lui parler, elle laissa un champ de force assez puissant émaner d’elle. Son champ de force repoussa fortement l’agresseur qui se retrouva projeté à quelques mètres du sol. Cela laissa le temps à Violette de s’occuper de la femme à terre.

« Ca va aller ? Il vous a fait quelque chose ? »

Les vêtements débraillés de la jeune femme laissait penser le pire. Du moins, qui aurait pu avoir pire, sans l’intervention de la deuxième femme. Sortant sa bouteille de jus de pamplemousse, Violette la tendit à la victime.

« Tenez, buvez. Ca vous fera du bien. »

En temps normal, c’était plutôt de l’eau qui était recommandé. Mais le jus c’était déjà mieux que rien. Violette aurait voulu proposer la bouteille à la deuxième femme mais son attention fut captivée par l’homme qui était en train de se relever. Prête à attaquer ou à se défendre plutôt, Violette s’était levée. Mais elle fut surprise de voir l’homme prendre la fuite.

« Ah ça non ! On va pas en rester là ! »

Certes, Violette n’était plus policière mais elle avait toujours énormément de contact dans la police. Si elle parvenait à neutraliser l’agresseur, alors la police pourrait venir l’arrêter sans problème. Cependant cette tâche risquait de s’annoncer compliqué si l’homme prenait la fuite. Sans prévenir, Violette se mit à la poursuite de l’agresseur, tentant de créer un bouclier autour de lui, afin de l’emprisonner. Malheureusement, elle emprisonnait des plots, des panneaux. Bref pas ce qu’il l’intéressait. En plus, l’utilisation de son don lui faisait prendre du retard dans la course. Ce que Violette n’avait pas remarqué c’était que la deuxième femme était à ses côtés.

« Je suis pas sûre que ce soit…AAH ! »

Se faire avoir par l’arrière. C’était petit et mesquin. Mais c’est ce qui venait d’arriver. Violette était tombée au sol, sous le poids d’un autre homme. Un rapide coup d’œil sur le côté lui permit de voir qu’il en était de même pour l’autre femme. Et avant même d’avoir le temps de réagir, de l’envoyer valser à quelque part, Violette sentit une aiguille se planter dans son cou. L’homme avait mis sa main sur la bouche de la jeune femme, l’empêchant de hurler. De toute façon, elle n’en aurait pas eu la force. A peine le liquide entré dans son sang et Violette sombra dans un sommeil profond…

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Bring me back to you
©️️ okinnel
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48234-tu-veux-dire-papa-est-dans-un-probleme-ou-papa-est-le-probleme-rosalie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi

Wilhelmina Klein



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Wilhelmina Klein


╰☆╮ Avatar : Ella Purnell

Ѽ Dans le monde des contes, je suis : une danseuse nocturne

✓ Métier : fleuriste aux pompes funèbres (j'ai l'droit de dire ça patron ?)
☞ Surnom : Lily
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 110
✓ Disponibilité : coronacation baby

frozen trap ft. Violette _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 5 Avr 2020 - 15:26

frozen trap
Willie & Violette

Ce n'était pas la première fois, que l'arrivée in extremis de quelqu'un permettait à Willie de se tirer des situations désastreuses, dans lesquelles elle finissait toujours par se retrouver. Toute personne sensée se serait déjà inscrite à des cours de self-défense, ou à des entrainements pour des sports de combat, mais c'était loin d'être le cas de Willie. En fait, cette idée ne lui avait même pas effleuré l'esprit, convaincue qu'un ange gardien veillait sur elle et était en mesure de lui envoyer des sauveurs à tour de bras. Il était étonnant de voir à quel point elle pouvait se poser des questions sur tout et n'importe quoi à longueur de temps, et pourtant toujours foncer tête baissée quand elle estimait que l'on avait besoin de son aide.

Les yeux de Willie s'écarquillèrent en voyant la nouvelle venue faire usage de ses pouvoirs. Pour commencer, elle avait des dons et pouvait s'en servir, contrairement à elle. Mais ce qui scotcha le plus Willie, c'est à quels points ils pouvaient être beaux et très dangereux. L'homme qui leur faisait face était immense, et pourtant, elle avait pu le repousser en une fraction de secondes. Le champ de force qu'elle avait produit semblait être un prolongement de son propre corps, c'était époustouflant. Willie essayait de calmer les battements de son cœur, qui filaient à toute allure après ce qui venait de se passer, un œil fixé sur la femme qui s'était faite agresser et un autre surveillant le colosse à terre. Le choc qu'il avait encaissé avait l'air assez puissant pour lui avoir au moins cassé quelques côtes, Willie espérait secrètement que le reste de son squelette soit broyé en prison par les autres détenus. Elle n'était pas d'un naturel mauvais, mais si la peine de mort pouvait être rétablie dans le Maine, elle ne serait certainement pas contre. Ce genre de pourritures ne méritaient pas de rester en vie. Les agressions brisaient une personne pour toujours, Willie ne l'avait jamais vécu, mais elle ne doutait pas qu'il devait être terriblement dur de s'en remettre. Voire même impossible. Elle se ferait le devoir d'aller prendre des nouvelles de la pauvre femme qu'elle avait participé à sauver, après cette soirée.

Ayant pu observer celle qui les avait aidées avec plus d'attention, Willie avait pu la reconnaître comme étant l'assistante du Maire de Storybrooke. Quelqu'un d'important donc. Elle l'avait déjà aperçue lors d'événements, et ça avait donné à Willie de nouvelles idées de perspective d'avenir. Elle adorait travailler aux pompes funèbres, surtout avec un patron comme Aguistin, mais elle se demandait souvent si elle finirait sa vie là-bas. Il y avait tellement de métiers qui l'attiraient, professeur, journaliste, astronaute, et donc plus récemment, employée de mairie. Elle avait l'impression qu'une place au sein cette équipe pourrait permettre quelques changements en ville. Faire en sorte que le genre de scène qui venait de se dérouler ne se reproduise plus, par exemple. Elle y avait longuement réfléchit et avait gardé cette idée dans un coin de sa tête, songeant qu'elle y reviendrait quand elle aurait l'occasion de croiser la fameuse assistante. Néanmoins, la situation actuelle n'était pas idéale pour discuter de cela.

Willie pivota doucement vers l'agresseur toujours au sol, un air de dégoût plaqué sur le visage. C'est face à ce genre d'énergumènes qu'elle ressentait l'envie d'utiliser son pouvoir, d'ailleurs, il avait été forgé contre les hommes mauvais. Voilà sûrement pourquoi Willie avait l'impression que cette envie devenait presque un besoin, comme celui de boire ou de manger. Elle avait la sensation, au plus profond d'elle-même, que c'était la bonne chose à faire. Mais l'agresseur ne lui laissa pas le temps de faire quoique ce soit, qu'il se relevait déjà pour s'enfuir en courant. L'assistante du maire se lança à sa poursuite, immédiatement talonnée par Willie dont le regard était empli d'une haine sombre. Elle arriva aux côtés de la jeune femme qui s'évertuait à essayer de capturer le fugitif, s'il réussissait à s'enfuir, Willie ne se le pardonnerait pas. Mais comment pourraient-elles rattraper quelqu'un qui faisait au moins trois têtes de plus qu'elles ?

Alors que la jeune femme qui courait à ses côtés allait prendre la parole, Willie fut expédiée au sol par quelqu'un qui s'était jeté sur elle. Elle commença à se tortiller dans tous les sens, animée par une rage terrible, quand une aiguille gelée traversa sa chaire. Ses gestes se firent immédiatement plus lents, jusqu'à ce que sa vision se trouble et qu'elle perde connaissance.

Willie se réveilla en sursaut, cognant sa tête contre ce qui semblait être une autre tête. Elle voulut se frotter le crâne pour atténuer légèrement la douleur, mais elle réalisa que ses mains étaient liées, tout comme ses pieds. Dans quelle histoire s'était elle encore fourrée ? Elle n'avait qu'une envie, se rendormir en espérant que tout cela n'était qu'un rêve et qu'elle se réveillerait le lendemain sans cicatrices de la corde sur ses poignets, sans côtes fêlées par l'homme qui s'était jetée sur elle, et surtout, sans souvenirs de ce sombre cauchemar. Après plus de cinq minutes passées dans cette pièce, les yeux grands ouverts sur un mur vide, il lui fallut accepter que ce n'était que la réalité, et visiblement le quotidien pour tout habitant de Storybrooke. Elle pivota de façon à pouvoir communiquer avec l'assistante du Maire qui était elle aussi ligotée, mais avec d'énormes chaines. Elles n'étaient pas attachées ensemble, c'était déjà cela, s'il fallait s'échapper en sautant à pieds joints, ce serait sûrement plus facile.

« Tu t'appelles Violette, n'est-ce pas ? Moi c'est Wilhelm... Enfin Willie. Je te préviens tout de suite, je n'ai aucuns pouvoirs comme les tiens. Mais il n'en reste pas moins qu'il faut s'échapper au plus vite, qui sait ce qu'ils pourraient nous faire... En plus, il fait terriblement froid ici, je me demande bien où est-ce qu'on se trouve... »

A ces mots, elle promena son regard autour d'elle, sur les murs, le sol, le plafond. Visiblement, c'était une cave vide de tout objet qui aurait pu leur servir à s'échapper, ou à leur indiquer au sein de quel bâtiment elles étaient enfermées. Le seul mobilier présent était une ampoule qui pendait du plafond et n'éclairait même pas toute la pièce. Il allait leur falloir un plan solide si elles espéraient sortir d'ici indemnes.

« Est-ce que tu peux toujours utiliser tes pouvoirs ? »

Si la réponse était positive, ce serait déjà un véritable avantage, mais Willie craignait que les hommes qui les avaient attaquées aient mis en place une parade pour contrer les dons de la brune. Après tout, ils avaient tous été témoins de ce qu'elle pouvait faire, alors ça n'aurait pas été étonnant. Elle espérait de tout cœur que cela ne soit pas le cas, elle-même n'avait absolument aucun talent à mettre au profit de leur évasion. Les seuls atouts qu'elle possédait résidaient dans son excellente condition physique: elle courait vite, sautait haut, et savait faire tout un tas de pirouettes qu'elle devait à la danse et au cheerleading. Comme quoi, jouer les pom-pom girls au lycée, ça paye -contrairement à ce que disaient ses amis.



©️ Gasmask

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
hidden language of the soul
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84912-call-me-in-the-middle http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84977-wilhelmina-et-sa-valse-nocturne#1193629 En ligne

Contenu sponsorisé








frozen trap ft. Violette _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

frozen trap ft. Violette





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ Sports :: ➹ La patinoire