« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)



Partagez
 

 Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Emmet Miller



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Emmet Miller


Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] 378254admin

╰☆╮ Avatar : Chris Pratt ♥

Ѽ Conte(s) : Inventé ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Je viens du monde réel. ϟ

Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] Mermai11

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 461
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 24 Mar 2020 - 17:08


Je n'ai jamais demandé,
à être ici avec toi... !



    Il existe trois catégories de personnes. Celles qui savent ce qu'elles font. Celles qui ont une vague idée de ce qu'elles font, mais elles se plantent totalement. Et celles qui... qui semblent totalement à l'ouest. Ce n'est pas grave, vue qu'on est là pour les aider, les guider. Sauf quand on est autant à l'ouest qu'elles. Et dans ce cas, ben... c'est pas ce dont on peut rêver de mieux. Car ce genre de situations, quand on est plongé dedans, comme là par exemple, on peut difficilement s'en sortir.

    De base, je me promenais sur le port. On était un dimanche matin. Le temps n'était pas au top. Il ne pleuvait pas, c'était déjà ça. Rocky était tranquillement à l'appart en train de dormir. Comme toujours. Quant à moi, j'avais décidé avant de me rendre au cinéma, de faire une petite ballade. Il n'était pas prévu, que quelqu'un m'appelle. Que cette même personne me demande de la rejoindre sur le bateau qui se tenait là. Et me parle dans un langage que je ne comprenais pas. Qu'est ce que c'était ces choses qu'elle me demandait d'attraper ? Celles que je devais tirer ? Et que voulait-elle dire par "parfois, il en fait qu'à sa tête ?". Est-ce qu'elle parlait réellement du bateau ?

    Si il y avait bien une chose que je savais, c'était qu'ici, à Storybrooke, absolument tout pouvait arriver. Ce n'était pas la première fois que j'avais cette sensation bizarre. Ce ressentis au fond de moi. Cette chose qui me prévenait d'un danger immédiat, et qui me rappelait qu'on était dans une ville située entre les Enfers et les... Enfers. Alors pourquoi j'étais resté sur ce bateau ? Pourquoi je n'avais pas fuis le plus loin possible ? Et surtout... comment j'avais réussi à survivre au grand plongeons ?

    Car en l'espace de quelques minutes, le bateau avait coulé. On ne pouvait pas vraiment dire "couler". Car ça signifiait que quelque chose aurait fait qu'il aurait sombré. Là c'était plutôt lui. C'était comme si il venait de voir Titanic, et qu'il avait eu envie de rejouer la scène. Lui. Le bateau. C'était absurde, et pourtant c'était ce qui était arrivé. Quand on avait plongé - avec lui -, je m'étais fait mouillé de la tête aux pieds. Et étrangement, je n'étais pas tombé du bateau pour autant. C'était plus les éclaboussures qui m'étaient venu dessus qu'autre chose. Le bateau, quand à lui, il avait fait une chute libre, mais dans l'eau. A croire qu'il y avait un fond immense et sans fin et qu'on était en train de le traverser de tout son long.

    J'avais peut-être hurlé. Ou alors c'était Eulalie. Si ça se trouvait, on avait hurlé à deux. Et je pensais que ça n'en finirait jamais. Pourtant, à un moment - allez savoir lequel - tout s'était arrêté. On s'était retrouvé sur le pont du bateau, allongé, l'un à côté de l'autre, tout mouillé. Je pouvais voir au travers de ma chemise bleue. Mon jeans me collait à la peau. Mes cheveux étaient plaqués contre ma tête. Je dégoulinait de partout. En tournant la tête vers la jeune femme, je remarquais qu'elle aussi. C'était pas beau à voir. On n'était pas beaux à voir.

    Pourquoi cette situation ? Parce que ce bateau n'en faisait qu'à sa tête ? Ca pourrait être une explication. Mais non. Je voyais plus grand. Du genre... on était à Storybrooke. Généralement, toutes les situations catastrophiques se concluaient par cette réponse : on était à Storybrooke.

    « Il faut qu'on clarifie un point. » dis-je à l'adresse de Eulalie, qui tout comme moi était toujours allongée par terre. « Je ne suis pas responsable de ce qui est arrivé. Tu m'as demandé de monté à bord. Je l'ai fait. La suite n'est pas de mon fait. »

    Je préférais être clair. D'ordinaire, quand une aventure de ce genre débutait, on était du genre à se jeter la faute les uns sur les autres. A tout bien y réfléchir... on ne le faisait pas. Pourquoi on avait toujours l'impression que tout ce qui arrivait était normal ? Qu'on était exactement là où on devait être ? D'ailleurs, où on était ?

    Il allait bien falloir à un moment ou à un autre qu'on se lève pour regarder au dehors. J'avais tenté au mieux d'être le premier à me mettre debout. Ca allait m'aider à pouvoir tendre la main à la jeune femme, afin de l'aider à se relever. Oui, on m'avait dit qu'elle était une amazone ou quelque chose de ce genre. Je ne savais pas vraiment ce que ça signifiait, si ce n'était qu'elle était comme Melody. Enfin... qu'elle avait une force hors du commun. Elle aurait pu non seulement m'aider à me relever, mais elle aurait pu aussi me porter pour le restant de ses jours sur ses épaules, sans ressentir la moindre douleur. Mais bon. La galanterie prenait le pas sur tout.

    Après l'avoir aidée à se relever, j'avais détaché mon regard d'elle, et je m'étais passé une main sous mon nez. Quelque chose me dérangeait. Enfin, pas vraiment, mais c'était pas une situation idéale.

    « Tu... enfin si tu as ce qu'il faut ici, tu devrais sans doute enfiler autre chose. »

    J'avais parlé de vêtements tout mouillés, et pour ainsi dire... transparent ? Quoi qu'il en soit, en dehors de la vue qu'elle m'offrait, je voyais aussi ce qui nous entourait. Le spectacle valait le détour. En haut, dans le ciel, c'était simple. Le ciel était nuageux. Il faisait sombre, pas de soleil. Et pourtant, il y avait une faible luminosité qui nous permettait de voir ce qui nous entourait. Et ce qui nous entourait... c'était une étendue d'eau. Jusque là rien de bien ordinaire, vue qu'on se trouvait sur un bateau. La seule chose surprenante, c'était la couleur de l'eau. Noire. On ne voyait pas au travers, et notre reflet était invisible. A croire qu'on était entouré de pétrole ou d'un truc de ce genre ? Bien qu'il n'y avait pas d'odeurs.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Quand j'entendis ton chant
Il s'empara de moi avant que je comprenne
Et me tira vers toi inexorablement !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86360-chronologie-de-emmet- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86372-les-liens-de-emmet#1226488 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86360-chronologie-de-emmet-miller-l-homme-au-raton-laveur#1226384 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85304-rockyman#1198929

Eulalie



« Totalement Perdu !
☜-(ΘLΘ)-☞ »


Eulalie


╰☆╮ Avatar : Holland Roden

Ѽ Conte(s) : Famille Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Amazone Sexy

✓ Métier : Flic canon à temps partiel
☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4918
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] _


Actuellement dans : « Totalement Perdu ! ☜-(ΘLΘ)-☞ »


________________________________________ Dim 29 Mar 2020 - 19:31


Quand est-ce que ça s'arrête ?
C'était pas du tout ça le plan... y'avait pas de plan, en fait.


Il était rare que l'amazone invite quoi que ce soit à bord du navire, pour plusieurs raisons. L'une d'entre elles était qu'elle avait trouvé son équilibre dans la solitude, puisqu'il était plus aisé de ne rien se reprocher et de ne pas souffrir quand on se trouvait seul à vivre, à agir, et à parler parfois, plutôt que de prendre le risque de faire une erreur ou de blesser autrui en s'entourant d'autres individus. De plus, même si elle ne l'admettrait jamais, elle avait développé cette sorte de possessivité à l'égard d'Argos, qui était le seul être sur lequel elle s'était appuyée pendant longtemps en s'écartant des autres. Elle ne voulait pas que quelqu'un d'autre puisse le lui prendre, ou le découvrir comme elle le connaissait. Il y avait peu de chance de toute manière mais elle n'y pouvait rien si son attachement, envers qui que ce soit, pouvait la rendre un petit peu... hystérique, parfois.

Aujourd'hui, elle avait fait une exception. Et à présent, elle réalisait à quel point cette idée avait été mauvaise.

Son regard qui avait balayé les environs avec perplexité et méfiance après leur arrivée mouvementée et bien arrosée se reposa alors sur Emmet, toujours à ses côtés. Elle n'avait pas prit en compte son dédouanement total concernant la situation, qu'elle ne comptait de toute manière pas lui reprocher. Evidemment qu'il n'était pas responsable, tout comme elle n'y pouvait rien. Mais... était-il possible, à cause du destin ou peut-être de leur malchance individuelle, qu'avoir été tous les deux à bord ait augmenté leur chance de finir dans une mauvaise situation ? Elle soupira. C'était fort probable. Elle avait choisit de prendre une toute petite décision en voulant l'emmener faire une excursion chez les pirates, juste sur un coup de tête, comme ça, et voilà où ils en étaient. Trempés de la tête au pied, dans un monde sombre et dangereux.

"Ca te dérange tant que ça ?" l'interrogea-t-elle alors, en baissant ses yeux sur sa tenue imbibée d'eau sur laquelle il avait fait une remarque peu subtile. "Si ça te met mal à l'aise, il suffit de ne pas me regarder."

Elle haussa les épaules, indifférente, accordant peu d'importance à son apparence physique à cet instant. Pivotant légèrement, elle dévisagea à son tour Emmet dont la tenue n'était finalement pas beaucoup plus décente que la sienne. Sa tête se pencha quelque peu tandis qu'elle réalisait qu'une telle insistance pouvait paraître déplacée, mais ce n'était que par curiosité.

"Tu es trop musclé." observa-t-elle avec une moue incertaine. "Ou c'est mal reparti, je ne sais pas..."

Ses sourcils se froncèrent et elle devait lever la tête pour arriver à regarder la sienne. Il était trop grand, aussi. Par rapport à elle du moins.

Elle détacha son regard tandis qu'elle se mordait la lèvre, toute son attention se reportant sur les alentours. Pourquoi Argos avait-il décidé de les emmener ici ? Puisque c'était bien lui qui avait choisit la destination, elle n'aurait jamais demandé à se rendre à cet endroit d'elle-même. Elle s'en était très bien tirée pour en rester aussi éloignée que possible depuis un moment maintenant, ce n'était pas pour se jeter dans la gueule du loup de la sorte sans raison...

"Je sais où on est." fit-elle remarquer à son coéquipier, d'un ton quelque peu soucieux. "Je n'aime pas ça."

Est-ce qu'elle comptait en dire plus pour autant ? Pas dans l'immédiat. A la place, elle croisa les bras, chacun de ses muscles se tendant tandis que son expression avait prit l'air de l'agacement et de l'incompréhension colérique.

"Pourquoi tu as fais ça ?" lança-t-elle plus fort en se retournant pour scruter le pont du navire. "Qu'est-ce qui t'est passé par la tête ??"

C'était toujours perturbant de s'adresser à Argos face à quelqu'un d'autre, parce qu'elle n'avait aucune idée de l'endroit où elle devait le fixer. C'était plus facile de discuter avec lui lorsqu'il était sous sa forme de géant, bien que quoi qu'il en soit, il ne communiquait pas plus dans l'un ou l'autre des cas.

L'unique réaction à laquelle elle eut le droit fut que le bateau tanga, juste légèrement, comme si il se déplaçait. Elle lâcha un râle étouffé de rage et secoua la tête, ses cheveux mouillés en suivant lourdement les mouvements.

"Tu es ingérable, Argos !" cria-t-elle en signe de protestation, prête à lui faire la tête pendant des heures, même si elle s'en savait incapable.

Il avait beau avoir son propre caractère et agir de façon incompréhensible, elle trouvait que c'était ce qui les rapprochait justement. Et même si elle détestait cet endroit où ils se trouvaient actuellement... elle était incapable d'en vouloir à Argos. C'était ce qui l'agaçait le plus.

Elle soupira, renfrognée, sa tête enfoncée dans ses épaules, en jetant un coup d'oeil en direction de Emmet. Est-ce qu'il était en train de la prendre pour une folle ? Ou de la juger ? Ou de se moquer ? Elle n'arrivait pas à le discerner et, pour anticiper toute réaction de sa part, elle préféra d'ors et déjà le fusiller du regard.

"Quoi ?" grommela-t-elle tel l'enfant qu'elle se révélait encore être parfois. "Je ne suis pas bizarre, d'accord ? C'est normal que je lui parle et que je le traite comme... un être vivant. C'en est un. Ce n'est pas qu'un bateau, Monsieur le cinématicien."

Elle savait que ça ne voulait absolument rien dire et que ce mot n'existait pas, mais elle n'en avait pas trouvé d'autre pour le désigner. Et elle trouvait qu'il sonnait bien. Elle avait tendance à mélanger les significations des termes de son vocabulaire, de toute manière, ça n'avait donc rien d'étonnant venant d'elle d'en inventer d'autres.

"C'est le Hollandais Volant." poursuivit-elle avec fierté, relevant son menton avec un air suffisant. "Il est majestueux et incroyable mais... incontrôlable, aussi."

Elle grimaça quelque peu et, tandis que le navire était toujours en mouvement, commença à s'éloigner sur le pont en indiquant à Emmet de la suivre.

"Si tu veux te changer, je dois avoir des vêtements de pirate à ta taille. Je suppose. Quelque part. Et on doit surtout récupérer des armes."
lui indiqua-t-elle avec assurance. "On ne sait pas sur quoi on peut tomber, ici."

Elle ne ressentait pas de la crainte, comme cela avait pu être le cas les fois où elle s'était déjà retrouvée dans ces lieux contre son gré. Il s'agissait d'avantage d'un mélange d'adrénaline et de rage, même si sa peau frissonnait légèrement également. Ce mélange d'excitation et d'appréhension, elle ne l'avait pas ressenti depuis longtemps.

Eulalie prit juste la peine de se sécher sommairement, récupérant son épée qu'elle gardait toujours à proximité qu'elle plaça dans son fourreau dans son dos et attachant ses cheveux en un chignon grossier, avant de remonter sur le pont. Argos les avait amené jusqu'à un pan de terre ferme d'où elle ne pouvait distinguer grand chose. A priori, l'objectif n'était pas de rentrer à Storybrooke tout de suite....

"On a le choix. On peut rester ici et attendre qu'Argos veuille bien nous faire partir, ou s'occuper en explorant et vivre une aventure unique potentiellement meurtrière qui pourrait être notre dernière." informa-t-elle Emmet une fois qu'il furent de nouveau ensemble (parce que non, elle n'avait pas été le mater se changer, elle n'est pas comme ça). Elle laissa passer quelques secondes, lui accordant un temps de réflexion, avant de se retourner vers lui : "Tu es prêt ?"

Elle devait juste faire en sorte que son compagnon survive, le garder à l'oeil et le protéger devrait ne pas être -trop- compliqué. Il avait l'air solide, en plus de ça. Alors, sans hésiter plus longtemps, elle disparut d'un unique bond, l'échelle en vieux bois grinçant étant quant à elle tombée sur le côté pour permettre à Emmet de descendre à son tour.

Ses pieds se posèrent brutalement sur le sol, tandis qu'elle se redressait face à ce domaine qui s'étalait devant eux. Un sourire étira malgré tout ses lèvres, cette sensation de l'appel de l'inconnu et du danger ne l'ayant pas animé depuis de nombreux mois. Si cela réveillait une partie de sa peine, elle n'y prêtait pas attention. Elle se focalisait sur les autres effets que cela lui provoquait. Rien de mieux qu'un petit tour dans l'Upside Down pour raviver la fureur endormie qui l'habitait.

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Fool me once, fool me twice. Are you death or paradise ? Now you'll never see me cry, there's just no time to die.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-b http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80696-tortue_amazonienne

Emmet Miller



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Emmet Miller


Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] 378254admin

╰☆╮ Avatar : Chris Pratt ♥

Ѽ Conte(s) : Inventé ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Je viens du monde réel. ϟ

Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] Mermai11

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 461
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 16 Avr 2020 - 16:17


Je n'ai jamais demandé,
à être ici avec toi... !



    J'avais envie de baragouiner quelque chose sur le fait que je ne la regardais pas, mais que c'était elle qui ne faisait pas d'efforts pour se cacher. Mais je n'avais pas envie de rentrer dans ce jeu là. Ca finirait mal. Ca fini toujours mal. Cela dit, je fus totalement blessé quand elle se mit à critiquer mon physique. Qu'est ce qu'elle entendait par mal réparti ? J'avais des muscles, d'accord. Mais j'en avais autant qu'un homme musclé ordinaire. Et je me musclais équitablement toutes les parties de mon corps. Je ne comprenais pas ce qu'elle voulait dire par là. Je prenais très mal ce qu'elle insinuait. A dire vrai, je prenais très mal le fait qu'elle ne se contentait pas d'insinuer les choses, mais qu'elle les disait clairement. C'était encore plus blessant.

    « Tu es très petite... » me contentais-je de répondre.

    Et voilà que je rentrais dans son jeu. Mais fort heureusement, elle s'était mise à parler à son bateau... à son bateau ? o_O Oui, elle lui parlait comme si c'était une personne vivante Le plus étrange - qui ne devrait plus me surprendre - c'est que le bateau était effectivement quelqu'un de vivant. Quelqu'un qui répondait au nom de Argos. Comment j'aurai pu le deviner ? Ca signifiait sans doute que si on était ici, ce n'était pas le fruit du hasard, mais son fait à lui.

    « Cinématicien... » murmurais-je en secouant la tête.

    Oui, je relevais les bêtises qu'elle disait. Je savais que ce genre de choses pouvaient agacer certaines personnes. Mais ça m'avait échappé. Elle était un peu trop mal lunée à mon goût. Quoi qu'il en soit, quand elle me proposa de me changer, même si ça ne me plaisait pas de porter des vêtements qu'elle avait dans sa garde robe, je n'avais pas trop le choix. Heureusement, dans la cabine, j'avais trouvé des tenues de pirates mais tout a fait convenable. J'étais revenue avec un pantalon tout juste à ma taille, marron, et une chemise blanche. C'était mieux que rien. J'en avais profité pour récupérer une épée.

    « Je peux ? » demandais-je tout de même avant de descendre à mon tour du bateau, sans pour autant attendre une réponse de sa part.

    Une épée c'était toujours ça de prit. Sait-on jamais sur quoi on pouvait tomber.

    Pendant un instant, on s'était retrouvé l'un à côté de l'autre sur cette surface sombre, à contempler la vue au loin. Mais c'était plus son cas à elle. Car moi, je la contemplais elle. Je ne la matais pas. Je me contentais de la regarder dans les yeux. Quant elle le remarqua, je lui avais dit ce que je comptais lui dire depuis déjà quelques instants. Des minutes qui plus elles s'étalèrent, plus elles me semblaient effrayantes vue ce que j'avais remarqué.

    « Tu souris ? »

    Pourquoi elle souriait ? Cette situation l'amusait ? Un bateau du nom d'Argos qu'elle dirigeait mais qui faisait des caprices, nous avais conduit de force dans ce lieu qui semblait hostile. Et elle souriait. Qu'est ce qu'ils avaient ces divins ? Je passais ma main sur mon visage, tout en tenant toujours mon épée dans l'autre.

    « Bon. » dis-je en regardant autour de nous pour savoir quel chemin entreprendre. « Je t'interdis de sourire. Ce n'est pas le moment. »

    Je ne pouvais pas lui interdire quoi que ce soit. Mais elle n'avait pas à sourire alors qu'on était dans un lieu inhospitalié. Il fallait rester concentré et...

    « Pourquoi on fait toujours ça ? » m'emportais-je.

    Je ne rouspétais pas. Je me posais juste une question tout en jetant un nouveau coup d'oeil vers le bateau.

    « Dès qu'on nous kidnappe, qu'on nous amène dans un lieu hostile, la seule idée qu'on a en tête c'est de partir explorer l'endroit où on se trouve. Pourquoi on ne resterait pas sur le bateau pour une fois ? Ou pourquoi on lui mettrait pas le feu pour le forcer à nous ramener chez nous ? C'est pas un bon moyen pour le convaincre d'obéir ? »

    Je commençais à en avoir un peu raz la casquette de me faire kidnapper à tout bout de champs. Il fallait pour une fois agir différemment.

    « Tu saignes. » lui dis-je en remarquant une goutte de sang sur sa joue.

    C'était pas le moment de se blesser ou autre. D'ailleurs, elle ne saignait pas. Elle recevait des gouttelettes rouges sur le visage, qui vue d'ici ressemblaient à du sang. Et à dire vrai, je venais de sentir quelque chose tomber sur mon front. J'avais passé ma main dessus, et vue qu'il s'agissait d'une gouttelette de sang. La même qu'Eulalie venait de recevoir. Levant la tête vers le haut, il y avait un cieil noir. Et étrangement, de ce ciel noir émanait des gouttelettes comme si une pluie s’annonçait. Une pluie de sang ?

    « Bateau. Tout de suite. » dis-je à l'amazone au moment même où on pu voir le bateau sombrer d'un geste sec dans les profondeurs de l'océan.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Quand j'entendis ton chant
Il s'empara de moi avant que je comprenne
Et me tira vers toi inexorablement !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86360-chronologie-de-emmet- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86372-les-liens-de-emmet#1226488 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86360-chronologie-de-emmet-miller-l-homme-au-raton-laveur#1226384 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85304-rockyman#1198929

Eulalie



« Totalement Perdu !
☜-(ΘLΘ)-☞ »


Eulalie


╰☆╮ Avatar : Holland Roden

Ѽ Conte(s) : Famille Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Amazone Sexy

✓ Métier : Flic canon à temps partiel
☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4918
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] _


Actuellement dans : « Totalement Perdu ! ☜-(ΘLΘ)-☞ »


________________________________________ Dim 26 Avr 2020 - 17:49


Quand est-ce que ça s'arrête ?
C'était pas du tout ça le plan... y'avait pas de plan, en fait.


Elle devait bien admettre que le port de l'épée lui allait bien. En tout cas, avoir une lame dans les mains donnait plus de distinction à la stature de l'homme qui lui paraissait soudainement un peu moins misérable. Mais à vrai dire, elle avait cette impression avec n'importe qui : à partir du moment où un individu était armé d'une quelconque façon, elle ressentait un peu plus d'admiration et d'intérêt. Mais elle n'eut pas le temps de s'attarder sur ce détail, puisque si son apparence était à présent appréciable, l'endroit n'en restait pas moins hostile et, surtout, il était agaçant dès qu'il ouvrait la bouche.

"Tu ne pourra pas satisfaire ton côté dominant en ma compagnie."
lui précisa-t-elle alors sans prendre la peine de le regarder. "Je n'obéis pas aux ordres."

Elle poussa la contestation à sa remarque en souriant de plus belle, même si ses sourcils se froncèrent face au calme trop dérangeant qui les accueillait. Elle ne savait trop à quoi s'attendre, sachant que les attaques directes n'étaient pas la spécialité du Clown qui avait hanté ses pensées pendant longtemps, tout comme elle avait conscience du fait qu'elle ne remarquait souvent que trop tard les assauts plus subtiles et pernicieux qui pouvaient assaillir son esprit. Elle était méfiante, et plus que tout principalement inconsciente. Mais elle le savait.

L'amazone s'était cependant vivement retournée en direction d'Emmet lorsqu'il avait émit la possibilité de mettre feu à Argos. Son regard fusillait son acolyte et, si elle n'avait écouté que son instinct, il aurait déjà ses mains autour de son cou en train de l'étrangler pour avoir oser penser une telle chose. S'en prendre au navire, même si c'était pour une "bonne" raison, c'était s'en prendre à elle. Et si il voulait qu'elle accepte de le ramener à Storybrooke sans discuter, il ferait mieux de retenir cette leçon. Elle était prête à le lui faire remarquer, à force de hurlements et de colère pure, mais elle ne fit qu'afficher de la surprise lorsqu'elle sentit une goutte se poser sur sa joue. Tout comme le cinématicien, elle releva la tête pour observer le ciel sombre.

"Je n'ai pas de parapluie."
fit-elle alors remarquer distraitement, sans se formaliser au départ soudain du Hollandais qui les avait tout bonnement abandonné. "Et je crois que l'option bateau est à oublier."

Elle se retourna lentement en direction d'Emmet tout en croisant ses bras, considérant son envie de fuite comme une preuve de sa lâcheté.

"Premièrement, il ne s'agit pas d'un kidnapping mais d'un voyage. Du moins c'est ainsi que je le vois. Et si tu pouvais arrêter d'être aussi négatif et froussard, on passera certainement un meilleur moment." lui lança-t-elle, appuyant ses propos d'un haussement de sourcil, avant de passer l'un de ses index sur l'une des gouttes liquides qui se trouvait sur son visage.

Sans hésiter plus longuement, elle le porta ensuite à sa bouche, simplement pour confirmer l'évidence. Claquant sa langue contre son palet à plusieurs reprises, elle afficha une légère grimace bien que son expression ne laissait transparaître aucun dégoût.

"Deuxièmement, il s'agit bien de sang. Plutôt frais. Ce serait étrange dans d'autres circonstances, mais ici rien ne me surprend."

Il en fallait d'avantage pour l'effrayer, et ça, Grand Sourire le savait. Depuis sa dernière rencontre avec cet être abominable et dérangeant, l'amazone avait cela dit grandit. Elle avait traversé des épreuves auxquelles elle ne s'était pas préparée, certaines dont elle subissait encore aujourd'hui les effets. La trahison, le deuil, la douleur. Elle ne considérait pas être à l'abri de la crainte, loin de là, elle avait encore plus de faiblesses qu'auparavant, des points sensibles sur lesquels il était facile d'appuyer pour la faire flancher. Cependant, elle était aussi bien plus forte. Et elle estimait n'avoir plus rien à perdre, ça représentait un sacré avantage.

D'un signe de la tête, elle indiqua le décor face à eux pour inciter Emmet à ne pas rester sur place à attendre qu'on vienne les chercher. Ca ne se passerait pas ainsi, elle le savait, ils ne pouvaient se fier qu'à eux-mêmes et se débrouiller sans l'aide de personne était la spécialité de la jeune femme. Elle entama donc la marche sous la pluie sanglante, bien décidée à trouver un endroit où se cacher pour ne pas finir noyée d'hémoglobine.

"Troisièmement... Est-ce que tu as peur des Clowns ?" jugea-t-elle utile de l'interroger tout en avançant, simplement au cas où, pour qu'il ne fasse pas un malaise si par hasard le maître de ces lieux décidait de leur faire l'honneur de se montrer. "Si ce n'est pas le cas, reste quand même sur tes gardes si tu en aperçois un ici. Ou si tu vois une petite blonde dans un coin."

Elle devait bien admettre que Penny lui manquait pourtant. Bien que penser à cette enfant lui serrait la poitrine, puisqu'indéniablement, le souvenir de ces aventures particulières lui rappelait le barbier psychopathe avec lequel elle avait pu les traverser. Elle se retint d'émettre un grognement de contrariété à cette pensée.

"Peut-être qu'en réalité nous sommes morts et qu'Argos nous a amené ici parce qu'il trouvait que c'était plus sympathique que les Enfers d'Hadès."

Elle avait ponctué cette supposition d'un léger rire, mais elle comprit très vite que cette tentative d'humour n'était pas appréciée par son compagnon, ce qui la renfrogna légèrement. D'un geste revêche, elle replaça une mèche de ses cheveux roux qui tombait devant ses yeux en arrière pour faire remarquer encore davantage sa contrariété. Elle aurait peut-être dû proposer l'excursion à Michel-Ange, finalement, il était bien plus amusant. Ou peut-être même Sherlock. Au moins, concernant ce dernier, elle aurait pu le frapper pour passer ses nerfs sans ressentir la moindre culpabilité.

"Tu n'es pas drôle. Tu sais à qui tu me fais penser ? Aux Holmes. Tu ne fais pas partie de leur famille par hasard ?" enchaîna-t-elle avec un dédain largement perceptible dans sa voix. "Toi tu serai l'aîné coincé, avec l'autre génie arrogant comme cadet et la prostituée comme petite soeur. Je me demande si elle l'est vraiment, elle traîne beaucoup autour du Gardien Apollon dernièrement. Mais je ne l'imagine pas payer pour ses services... Tu sais qu'on m'a déjà accusé de me prostituer ? C'est blessant. Je ne peux pas me permettre de juger ceux qui le font, cela dit, mais je pense quand même qu'Eurus ne mérite pas d'être payée par Monsieur Apollon. Il pourrait trouver mieux si vraiment il a besoin de penser à autre chose qu'à son ex-fiancée."

Elle parlait trop. Beaucoup trop. C'était facile avec Emmet, il connaissait si peu les aboutissements et les tenants des ragots et des histoires divines - du moins, ceux qu'elle subissait constamment depuis qu'elle avait recommencé à vivre de temps en temps à la cité - qu'elle pouvait se permettre de faire part de sa pensée sans qu'il ne s'en sente offusqué. Pas comme Basile qui n'aurait jamais osé dire quoi que ce soit de mal sur quiconque.

"En tout cas, si un jour tu dois aller voir une femme pour assouvir tes pulsions, ne la choisis pas. Tu peux avoir mieux toi aussi." lui conseilla-t-elle, avant d'indiquer une direction sans aucune transition : "On devrait aller par là."

Malgré la faible luminosité du lieu, elle croyait bien avoir distingué l'entrée d'une grotte. Et comme la pluie rouge ne cessait de tomber et de se faire de plus en plus violente, s'y abriter le temps qu'elle se calme ne semblait pas être une si mauvaise idée.

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Fool me once, fool me twice. Are you death or paradise ? Now you'll never see me cry, there's just no time to die.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-b http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79379-eulalie-la-vie-d-un-bebe-amazone#959584 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80696-tortue_amazonienne

Emmet Miller



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Emmet Miller


Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] 378254admin

╰☆╮ Avatar : Chris Pratt ♥

Ѽ Conte(s) : Inventé ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Je viens du monde réel. ϟ

Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] Mermai11

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 461
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 6 Mai 2020 - 16:39


Je n'ai jamais demandé,
à être ici avec toi... !



    Mes années dans la police m'avaient appris à gérer les situations de crises. Je savais comment manœuvrer dans une enquête, comment obtenir les informations que je souhaitais, mais aussi comment parler aux personnes que je cotoyais. J'étais du genre à donner des ordres, même si j'acceptais de me plier à la volonté des de ceux qui avaient un meilleur avis que moi, ou qui étaient tout simplement, mes supérieurs. Dans le cas de Eulalie, je réussissais difficilement à lui trouver une place dans notre groupe. Est ce que sa position d'Amazone et le fait qu'elle savait où on était lui donnait l'avantage ? Devais-je l'écouter, ou lui faire comprendre que si elle me suiviait, elle survivrait ? Son côté déterminé à me remettre à ma place, me fit aller dans le sens qu'on était tous les deux indépendants Et qu'on obéissait à nos propres ordres. En vrai, je devais simplement partir du fait qu'elle n'était pas là, à côté de moi. Et qu'elle n'avait rien de sexy.

    « Tu viens vraiment de... » débutais-je.

    Je m'étais coupé moi même. Je m'étais laissé le choix que personne d'autre avait eu avant moi, avais-je songé en souriant pour moi même. Car oui, le fait de voir Eulalie goûter au sang, et se rendre compte qu'il s'agissait bel et bien de sang, j'avais songé aux Vampires. Ca m'avait ramené un bon paquet d'années en arrière, à Sacramento, quand on se faisait des soirées films de Vampires avec Enoch? Certains pouvaient être véritablement flippant ! Quoi qu'il en soit, je n'avais jamais trouvé ces films écoeurants, car c'était de la fiction. Mais là, de voir une jeune femme goûter à du sang, face à moi, c'était un peu dérangeant. En tout cas ça n'enlevait en rien son côté sexy. Bizarre, n'est ce pas ?

    « Entre le comique et le psychopathe, il n'y a parfois qu'un pas. » dis-je pour moi même.

    Elle avait parlé de clowns, tandis que j'observais le décors qui nous entourait. Qu'est ce qui lui faisait penser qu'on allait être attaqué par des clowns ? En tout cas je ne souffrais pas de coulrophobie. J'étais habitué à voir des films d'horreurs et je savais que ce n'était que des masques et de la peinture. Bien qu'à Storybrooke, il fallait s'attendre à tout.

    Pendant les minutes qui suivirent, je restais là à prendre la pluie. J'allais finir tout rouge, mais ça n'avait aucune importance, car j'étais totalement subjugué par ce que la jeune femme me disait. J'adorais les ragots et apprendre que le dieu Apollon remplaçait sa copine par une autre femme qui était en réalité une prostituée, mais aussi une Holmes, c'était tellement passionnant. Je me demandais si à mon regard elle comprenant que je m'en foutais totalement ?

    Je fus libéré de ce soucis quand elle nous indiqua une grotte et qu'on s'y dirigea. A peine on l'avait franchis, que j'avais voulu passer une main sur mon visage pour y ôter le sang, mais j'étais déjà sec. Il n'y avait plus la moindre trace. Ni sur elle, ni sur moi. Et au dehors, la pluie semblait s'être stoppé. Qu'est ce que ça voulait dire ? J'avais la vague impression qu'on souhaitait nous faire entrer dans cette grotte. Quoi qu'il en soit, avant qu'on aille plus loin, j'avais saisi la jeune femme par le bras. Sans le moindre mal. Ni pour elle, ni pour moi. Je voulais juste la stopper dans sa avancée et la ramener vers moi. Pas trop. Juste de manière à ce qu'on soit un peu plus proche pour ce genre de conversation.

    « Je t'apprécie. Un peu. Du moins suffisamment pour qu'on s'allie afin de sortir d'ici. Mais si tu me bassines encore avec ces histoires de couple, on fait route à part. D'accord ? »

    Elle n'était pas bien méchante. Juste un peu bavarde. Je lui avais souris, avant de la relâcher. C'était une façon de lui faire comprendre qu'on était quitte. Elle m'avait parlé pendant plusieurs minutes d'histoires de coeur, et j'avais eu le dessus sur elle l'espace d'un instant, dans cette grotte. On était quitte, comme je l'avais dit.

    J'avais fait quelque pas pour m'éloigner de la jeune femme, et pour entrer dans la grotte. Étrangement, il y avait une faible lumière au loin. Par conséquent, on pouvait voir les parois qui nous entouraient. De l'eau s'écoulait tout doucement dessus. Et ça semblait être réellement de l'eau cette fois. Ils devaient avoir des soucis d'humidité dans cette grotte. Comme dans pratiquement toutes les grottes. En tout cas sa discussion me travaillait. Je n'arrivais pas à me la sortir de la tête. Je me sentais assez proche de cet Apollon.

    « C'est pas toujours facile de surmonter une rupture. Et on fait parfois des erreurs. » débutais-je.

    Est ce que j'étais réellement en train de prendre la place d'Eulalie en parlant à mon tour d'histoires de couple ? Et pourquoi pas après tout ? Elle avait bien débuté. Et même si je lui avais demandé de ne plus en parler, ça ne m'empêchait pas de lui rendre la monnaie de sa pièce. Qui plus est, c'était pas si méchant, n'est ce pas ?

    « J'ai eu mieux. » précisais-je en réponse à ce qu'elle avait dit tantôt. « Pas pour assouvir mes pulsions. Comme tu dis. Mais simplement pour faire un petit bout de chemin ensemble. »

    Un bout qui avait duré le temps d'une nuit et qui avait débuté dans une douche. J'avais précisé qu'elle était mineure ? Je préférais taire cette partie là. A dire vrai, je préférais tout passer sous silence.

    « Si tu as tant de problèmes que cela avec la gente masculine, tu peux toujours devenir lesbienne. C'est quelque chose de fréquent ces derniers temps. Et puis tu parles beaucoup. »

    Qu'est ce que j'avais voulu dire par là ? Entre femmes, elles pourraient parler beaucoup, c'est ça ? Parce que c'est vrai qu'entre hommes on aimait bien parler, mais on était pas vraiment du genre à écouter. Enfin si... je ne me considérais pas comme macho. Je ne savais pas pourquoi j'avais dit ça. Peut-être qu'en ce moment mes relations avaient la gente féminine n'étaient pas au plus haut.

    « Désolé. Je ne voulais pas dire ça comme ça. » précisais-je. « C'est pas un défaut de parler. » ajoutais-je.

    On devait se serrer les coudes pour le moment, et non pas se dire de méchantes choses.

    « Tu as flashé sur cet Apollon ? »

    Je m'interrogeais, vue qu'elle parlait beaucoup de lui. Et qu'apparemment, ses fréquentations lui importaient. Si ça se trouvait, elle avait des vues sur lui. Je ne voyais pas trop à quoi il ressemblait. C'était possible que je l'avais déjà croisé. Mais il ne m'avait pas marqué plus que ça.

    Je m'étais stoppé. On était arrivé à la source de la lumière, et ce que je voyais ne m'inspirait pas confiance. C'était une grande salle, toujours au coeur de la grotte. Il y avait une immense table qui servait de banquet. On pouvait y voir des fruits de toute sorte, mais aussi des gâteaux, tel que des fraisiers. A dire vrai, les couleurs de la table étaient principalement rouge. Une bonne odeur émanait de ce lieu. C'était bizarre qu'on ne l'avait pas sentis plus tôt. Il y avait même des toasts à diverses choses et... une queue de poisson. Ou plutôt de... sirène ? C'était glauque. Vraiment très glauque et mal intentionné !

    « Rappelle moi pourquoi ton bateau s'est fait la malle. »

    Oui, j'avais une dent contre ce bateau incapable de faire son boulot !

    « Peut-être que lui est partit... mais moi, jamais je t'abandonnerai... » murmura une voix dans mon dos.

    Je m'étais tourné, mais il n'y avait qu'Eulalie. A moins que ce n'était pas elle ? C'était étrange qu'elle me fasse monter sur son bateau et qu'on se retrouve ici. Est ce que je pouvais réellement lui faire confiance ?

    « A ta place, je me méfierais d'elle... sait-on jamais... » murmura une nouvelle fois la voix, et toujours dans mon dos.

    Je ne m'étais pas retourné. Pas cette fois. Je ne voulais pas tourner le dos à Eulalie.


    Pair : Des photos de Balthazar apparaissent tout autour de nous, sur les parois de la grotte. Il y a noté comme inscriptions dessus : "Assassiné". Sur chacune d’entre elles. Nous aurait-on mentis sur son suicide ? Et devine quoi ? C'est pas son corps là bas ? Debout dans un coin ? Qui regarde vers le sol ? Il est habillé en sweeny todd. La seule différence, c'est qu'il a un visage un peu peinturé... on ne dirait pas un visage de clown ?

    Impair : Des photos de Enoch (Emile Hirsch) apparaissent un peu partout autour de nous, sur les parois de la grotte. Il y a noté comme inscriptions dessus : "Assassiné". Sur chacune d’entre elles. Ca semble énerver Emmet. Et devine quoi ? C'est pas son corps là bas ? Debout dans un coin ? Qui regarder vers le sol ? Il est habillé en costume. La seule différence avec le Enoch que Emmet connait, c'est qu'il a un visage un peu peinturé... on dirait un visage de clown ?

    Sadique pour toi ? Sadique pour moi ? Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] 1375884928

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Quand j'entendis ton chant
Il s'empara de moi avant que je comprenne
Et me tira vers toi inexorablement !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86360-chronologie-de-emmet- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86372-les-liens-de-emmet#1226488 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86360-chronologie-de-emmet-miller-l-homme-au-raton-laveur#1226384 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85304-rockyman#1198929

Contenu sponsorisé








Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Rencontre d'un monstre d'utilité publique ? [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les mondes spéciaux :: ➹ Upside Down