« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Venez vous divertir et remporter des récompenses avec le jeu de la Saint Patrick ! Jusqu'au 17 mars 2021 !

Partagez
 

 Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\ Athéna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hermès



« Hello there! »


Hermès


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

✓ Métier : Seul livreur de Hermès Express!
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2532

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\  Athéna _


Actuellement dans :

________________________________________ Mer 25 Mar 2020 - 7:30

“Nous appartenons déjà au passé.”






« C’est pour offrir ? »


Hermès fixait la jeune femme qui lui faisait face. Elle n’avait pas l’air très commerçante. Enfin, au moins, il y avait un avantage c’était qu’elle faisait des plantes magnifiques. Plaçant l’immense orchidée dans un pot devant lui, elle le fixa avec hargne, le mettant au défi de prendre autre chose.

« Oui. Mais ne vous embêtez pas avec un emballage. »


Elle roula des yeux, et lui afficha le prix sans un mot de plus.

« Vous, les divins, vous voulez toujours faire différemment des autres. C’est mignon au début, mais à la fin, vous vous ressemblez tous et ça en devient un peu pathétique. »


Payant, il ne releva pas la remarque. Qui était-elle dans le monde des contes pour apporter autant de jugement ? Fixant le Corbeau qui était perché juste derrière elle, il se demanda un instant s’il n’était pas tombé dans l’antre d’une méchante sorcière.

« Ah… Euh… ? D’accord. »


Autant ne pas jeter d’huile sur le feu. Il aurait pu la punir pour ça. Dans son monde, c’est ce qui se serait passé. Mais il n’en avait pas vraiment envie, lui était un pacifiste. Remerciant quand même la commerçante, il sortit paisiblement dehors, se demandant comment il allait pour offrir sa plante à Galatée.
Il faisait étonnement doux, les premiers jours du printemps pointaient leurs nez, et il avait envie de marcher. L’immense orchidée dans les bras, il se demanda comment il allait lui offrir. C’était une guerrière, elle aussi. Il avait un faible pour les guerrières. Depuis toujours. Mais aimait-elle les fleurs ?
Sa question resta en suspend et il se figea. Derrière lui, il sentit une aura apparaître. En plein milieu de la rue, il faillit lâcher la plante. Se reprenant, avec sa tête d’enfant espiègle, Hermès se retourna lentement. Très lentement. Elle était là, face à lui. Il avait longtemps imaginé qu’une rencontre avec elle serait inévitable… Mais comme toute chose qu’on imagine en amont, rien ne se passe comme prévu. L’observant, son estomac se noua un peu. Elle était toujours aussi belle. Son regard était toujours aussi noir que la mort et il avait quelque d’envoutant. Serrant des dents, il regretta un instant, profondément, que ça n’est pas marché. Elle avait disparu. Et lui, avait continué à vivre. De toute manière, ça ne marchait plus entre eux.
Ils avaient bien fait.
Ils avaient bien fait… Il se le rappela plusieurs fois. Même si ce n’était pas une évidence. Même si c’était la vie. Même si c’était comme ça. C’était toujours douloureux. Ca l’était encore.

« Quel bon vent t’amène ? »


Il avait dit ça comme un sale môme, relevant le nez de manière un peu impérieuse, les orchidées dans les bras. La regardant, il se força de fixer ses yeux. Même s’il connaissait désormais son corps par coeur. A quelques pas d’elle, il n’avança pas non plus outre mesure.
Avec Athéna, on n’était jamais à l’abri d’une claque mal partie. Au mieux une claque, d’ailleurs. Au pire, une bonne bouffe digne d’un paysan du texas…
Et il n’avait pas tellement envie d’abîmer son beau visage. Que se disaient les ex entre eux ? Il avait vu plusieurs comédies romantiques, et il savait qu’il fallait dire…

« Tu as l’air d’être en forme. »


C’était une phrase assez bateau, mais elle marchait plutôt bien. Montrer à l’autre qu’on allait bien, alors qu’on était mort à l’intérieur par moment ; c’était la clef pour bien s’entendre avec ses ex. Même s’ils étaient des dieux, ils avaient quand même des comportements humains normaux.

« C’est la Lune Noire qui t’as fait revenir ici ? Oh, tu sais on y est habitué. Ah, et un conseil, tu devrais changer de robe. La verte te va mieux. Ca te... »


Devait-il aller au bout ? Oui. Il était Hermès. Il n’avait peur de rien, et il était hors de question qu’il change de caractère parce qu’ils étaient des ex.

« Ca te boudine. »


Et il pouffa. Content de voir qu’il l’avait surprise.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
 
Olympus
Ils te jugeront, ils te critiqueront, pour tes choix, pour tes actes. Mais moi, jamais.

Eloise A. St-James



« T'es comme un McDo,
tu déçois jamais ! »


Eloise A. St-James


╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\  Athéna Znj0

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4262

✓ Disponibilité : Présente chef *-*

Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\  Athéna _


Actuellement dans : « T'es comme un McDo, tu déçois jamais ! »


________________________________________ Sam 28 Mar 2020 - 16:36

Knock knock knockin'on heaven's Door...

Athéna & Hermès
••••

Athéna avait beaucoup tergiversé quant à Hermès. Voulait-elle le revoir ? Etait-ce même nécessaire ? Après tout, ils ne s’étaient pas quittés dans les meilleurs termes qui soient, mais cela lui importait-il ? Longtemps, la déesse s’était posé ces questions. Pour au final se rendre compte que c’était stupide d’hésiter ainsi, pour la simple et bonne raison que le fait même de se poser ces questions y répondait : oui il fallait qu’elle le voie. Pour pouvoir passer à autre chose, c’était la seule action à mettre en place. Et puis, voir Hermès dès à présent, cela lui permettait de ne pas encore aller voir les jumeaux ou Melody, parce que ces rencontres-là, elle les redoutait bien plus au final que de revoir son ex…

Malgré tout, elle avait pris la peine de s’habiller de façon à rappeler au dieu ce qu’il avait perdu. C’était stupide, parce qu’avec le recul, la déesse en venait à penser que leur histoire n’aurait pas fonctionné quoi qu’il arrive. Mais bon, son orgueil était piqué depuis cette fameuse discussion entre eux… Elle n’était pas parfaite et le savait, du coup la brune avait haussé les épaules quand elle s’était rendue compte de ce qu’elle mettait. Une robe prune qui descendait à mi-cuisse et qui moulait les formes, ou un décolleté un peu trop profond, ça ne voulait rien dire la plupart du temps. Mais ça prenait un peu plus de sens quand on savait qu’elle comptait revoir son ex. Une fois parée, Athéna inspira à fond puis expira et se téléporta derrière Hermès dont elle avait senti l’aura en ville.

Bras croisés, elle regarda la silhouette du dieu se figer avant qu’il ne se retourne. La brune haussa un sourcil en le voyant avec une orchidée entre les mains, curieuse de savoir à qui donc il comptait bien l’apporter. Apparemment, neuf mois d’absence étaient plus que suffisants au dieu des voyageurs pour que celui-ci aille voir ailleurs si l’herbe était plus verte. Si ça, ça n’était pas un signe que ça n’aurait jamais pu aller très loin entre eux… En tout cas, à part cette histoire de plantes, il ne semblait pas avoir changé. Etait-ce un bien ou un mal ? La guerrière ne comptait pas répondre à cette question.

- Eh bien. Tu m’avais habitué à plus originale salutation. Répondit-elle, consciente qu’il s’était arrêté assez loin d’elle.

Peut-être qu’elle l’avait un peu trop accueilli avec des gifles… Enfin, la dernière fois qu’ils s’étaient parlés, elle n’avait rien fait du tout. C’était peut-être ça d’ailleurs cette piqûre d’orgueil qui la titillait… N’avoir rien fait d’autres que répondre en criant alors que la situation exigeait du sang froid et même du détachement… Elle s’était profondément déçue pour le coup, s’estimait au-delà de ce genre de comportement…

- Et pourquoi en aurait-il été autrement ?

Bien sûr qu’elle était en forme. Ce n’était pas parce qu’elle avait eu besoin de s’éloigner de Storybrooke qu’elle ne faisait pas attention à ce qu’elle faisait. C’était les humaines, les mortelles qui se morfondaient avec un peu de glace au chocolat, pas elle. Au contraire, Athéna était rentrée dans l’une de ses propriétés loin d’ici et avait recommencé à s’entraîner durement, comme elle le faisait avant. Avant qu’elle n’ait mis les pieds à Storybrooke la première fois…

Oh oui, Hermès n’avait pas changé. Bien. Puisqu’il le prenait ainsi, elle n’allait pas se gêner pour agir ainsi qu’elle le souhaitait et qu’elle le ferait dans un autre contexte. Vive comme l’éclair, Athéna sortit un poignard d’un étui qu’elle portait à la cuisse et le lança aux pieds d’Hermès.

- Tu ferais bien de faire attention à ce que tu dis aux femmes, elles pourraient ne pas être aussi gentilles que moi… Quant à ce qui a motivé mon retour, ça ne te regarde pas. Je veux bien te faire la grâce ceci dit de t’avouer que tu n’as rien à voir avec ce retour. Dit-elle calmement. Alors. Des orchidées. Pour profiter des plaisirs de la vie… Beau message. Ajouta-t-elle en s’approchant d’Hermès avant de se baisser pour ramasser son poignard qu’elle remit dans son fourreau. Je vais refaire la déco de chez moi, tu les as acheté où ?

En vérité, Athéna était en train de se dire que cela pourrait être une bonne idée d’en offrir aux jumeaux. Bon, Diane se dirait sans doute que ça ne servait à rien de les couper, que les fleurs seraient mieux dans la nature, mais Apollon apprécierait peut-être le geste. Une couronne de lauriers, ça pourrait être amusant à offrir d’ailleurs… Enfin, il fallait qu’elle y réfléchisse. Elle voulait les revoir mais en même temps, la brune craignait un peu ces retrouvailles-là, car les jumeaux comptaient énormément pour elle et elle avait peur de les avoir déçus…


••••

by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm ready to fight

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g

Hermès



« Hello there! »


Hermès


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

✓ Métier : Seul livreur de Hermès Express!
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2532

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\  Athéna _


Actuellement dans :

________________________________________ Lun 30 Mar 2020 - 8:39

“Nous appartenons déjà au passé.”






Hermès resta figé, un très long moment. La dague à ses pieds, et l’orchidée dans les mains. La faisant disparaître d’une seule pensée pour qu’elle ne les détruise pas, il resta là. Ses yeux se plissèrent. Elle était sérieuse ? Elle le provoquait ? Après ce qui s’était passé ?

« Tu veux dire que tu fais comme nos oncles et tantes ? Partir sans prévenir, juste après une rupture et pas répondre clairement quand tu reviens ? »


Il avait les bras croisés, et cette air de sale môme sur le visage. C’était rare, mais il savait aussi être très très chiant quand il s’y mettait. Et là, elle était rentré dans la provoque. Même s’il n’avait pas été tendre et si il avait frappé le premier, il ne s’était pas attendu à ça. Ramassant la dague, il l’envoya à son tour avec une adresse assez impressionnante entre les jambes d’Athéna. Montrant que déjà, il n’avait aucune peur d’elle, et ensuite, c’était un symbole. Montrant qu’il allait attaquer à son tour.

« Tu en veux ? Je voulais faire marcher les commerces de la ville, mais si tu insistes. »


Frappant des mains, une vingtaine d’orchidées apparut, toutes dans leurs pots au pied d’Athéna. Elles étaient de toutes les couleurs et c’était vraiment joli. Seulement, de voir Athéna au milieu le mettait plus que mal à l’aise.

« Tu en as assez ? Tu en veux plus. Je crois qu’on s’est tout dit. »


Il allait partir. C’était inutile d’aller au-delà. D’aller plus loin. Il savait déjà comment ça allait se terminer. Mais, quelque chose au fond de son coeur remonta à la surface, et se serra dans sa gorge. Faisant demi-tour, finalement, il fit le choix de ne pas se téléporter et déclara la voix cassée.

« Je t’aimais. Plus que tout ce que j’avais pu aimé en des milliers d’années d’existence. Ca n’a pas marché, et ça m’a détruit. Sais-tu au moins tout ce que j’ai du endurer pour commencer à passer à autre chose ? Je doute que tu puisses comprendre. Si ca avait été le cas, nous n’en serions pas là. »

Avançant, il marcha sur orchidée. Déjà, parce qu’il y en avait beaucoup, et ensuite, parce qu’il était en colère. C’était extrêmement rare qu’il fasse ce genre de chose. Hermès était un amoureux de la Nature, et jamais il ne lui avait manqué de respect. Mais Athéna avait le don de faire le yoyo avec ses émotions et ça, c’était plus fort que lui. A quelques mètres d’elle, il la pointa du doigt.

« Mais je t’écoute. Je suis tout ouïe. Tu es partie pour tous nous sauver ? Tu as décidé de revenir car tu avais une solution ? L’illumination divine ? Un secret caché et retrouvé ? Vas-y. Je t’en prie. Je t’écoute ! J’entends ça tous les jours. Titans. Dieux. Même Nature. »


Là, il était juste devant elle. Son doigt se posa sur son épaule. Il savait qu’il avait franchi la ligne rouge. Il savait qu’il se ferait certainement frappé. Mais il s’en foutait. Bien au contraire. Ca serait parfaitement logique. Quand on souffrait mentalement, on avait besoin de souffrir aussi physiquement. Son visage était défiguré par la tristesse. Soupirant, son regard se décala vers le bas. Il n’avait même plus la force de la regarder dans les yeux.

« Rompre parce que ça ne marche pas, c’est une chose. Abandonner les autres, s’en ait une autre. »


Il n’y avait plus de colère, c’était passé. Juste… De la mélancolie, de la tristesse. De tout ce qu’ils auraient pu vivre, accomplir, réparer. Une relation, ça pouvait guérir. Mais là, il savait que leur histoire était terminé. A l’instant même où il avait essayé de la chercher pour en reparler.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
 
Olympus
Ils te jugeront, ils te critiqueront, pour tes choix, pour tes actes. Mais moi, jamais.

Eloise A. St-James



« T'es comme un McDo,
tu déçois jamais ! »


Eloise A. St-James


╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\  Athéna Znj0

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4262

✓ Disponibilité : Présente chef *-*

Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\  Athéna _


Actuellement dans : « T'es comme un McDo, tu déçois jamais ! »


________________________________________ Jeu 9 Avr 2020 - 13:25

Knock knock knockin'on heaven's Door...

Athéna & Hermès
••••

La déesse haussa un sourcil en le voyant commencer à s’énerver. Etait-il sérieux ? Il la quittait, les noms d’oiseaux avaient volé lors de cette rupture, il l’avait blessé moralement et il s’attendait à ce qu’elle accoure dès qu’il l’entendait, à ce qu’elle lui rende des comptes ? Wahou… La brune était sidérée par tant de crétinisme. D’autant que l’imbécile continuait à l’accuser de tout, comme si cela allait pouvoir arranger quoi que ce soit entre eux.

- Si j’ai des comptes à rendre à quelqu’un, ce n’est certainement pas à toi, Hermès. Lâcha-t-elle froidement en le regardant avec colère.

Cet abruti avait toujours su où l’attaquer pour la faire réagir et cette rencontre semblait suivre le même chemin que leur rupture. Athéna se jura de tout faire pour ne pas crier, pour ne pas lui en coller une, mais vu comment tout cela s’engageait, ça allait être compliqué. Elle leva les yeux au ciel lorsqu’il la couvrit de fleurs – un truc qu’il n’avait jamais fait lorsqu’ils avaient été ensembles – et le regarda en croisant les bras, histoire de ne pas lui arracher la gorge là, tout de suite.

- Si j’avais su qu’une simple remarque me permettrait d’être couverte de fleurs, je l’aurais fait plus tôt. Dit-elle calmement.

Parce que là, elle ne comprenait pas son besoin de l’attaquer avec des fleurs. Elle n’avait fait qu’un simple commentaire sur le choix des fleurs, n’avait même pas demandé pour qui elles étaient. Il réagissait en gamin et cela gonflait la déesse. Ce qui autrefois l’avait attendrie lui prenait vraiment la tête à présent. D’autant plus lorsqu’il continua, s’estimant apparemment le seul blessé de cette histoire. Plus il parlait, et plus la guerrière avait envie de lui planter un poignard dans le cœur. Mais vu qu’elle voulait être plus raisonnable cette fois, elle se retenait, ce qui lui coûtait énormément.

- Crois-tu que tu as été le seul à perdre quelque chose ? Moi aussi je t’aimais espèce de crétin ! Tu m’as profondément blessé mais tu ne vois encore et toujours que ta petite personne. Je pourrais te retourner la question tu sais, est-ce que tu sais ce que j’ai enduré pour passer à autre chose, pour tourner la page de notre histoire ? Ne viens pas te plaindre auprès de moi pour des événements dont je ne suis pas l’auteur. C’est toi qui as mis un terme à notre histoire et de la pire des façons. Si tu veux t’en plaindre, va voir ta sœur, elle t’écoutera, mais moi, tes enfantillages, ça me gonfle.

La déesse ne le lâcha pas du regard à mesure qu’il s’approchait d’elle. Et même si Athéna était légèrement plus petite, elle ne perdit pas le contact visuel, refusant qu’il puisse croire avoir le dessus sur elle. Avant, lorsqu’ils étaient ensemble, peut-être qu’elle aurait soufflé un bon coup et pris sur elle pour désamorcer la crise. Mais là ? Alors qu’il lui mettait tout sur le dos ? Oh que non ! Serrant les dents, la brune l’écouta lui demander des comptes, l’associer aux Titans. Et lorsqu’il mit un doigt sur elle, la jeune femme se raidit.

- Je vais répéter puisque tu ne m’as pas entendu apparemment la première fois. Je. N’ai. Aucun. Compte. À. Te. Rendre. Prononça-t-elle en insistant sur chaque mot. Je pars si je le souhaite et je reviens comme je l’entends et pour les raisons que je veux. Je n’ai pas parlé de solution, je n’en ai pas. Maintenant, si tu n’es pas capable de comprendre que toi et moi, on a plus rien à voir et que le droit de me demander des comptes ou même de me toucher comme tu oses le faire, tout ça c’est fini pour toi, je te le ferais rentrer dans la tête et pas de la plus jolie des façons. Le prévint-elle, glaciale. Avant de rire jaune. Mais qu’est-ce que ça peut te faire en fait ? Je pars si je le souhaite, je ne t’ai rien promis à toi !!! J’ai eu besoin de temps pour moi et pour moi seule, ça arrive, c’est comme ça. Je reviens quand j’en ai envie et tu n’as pas ton mot à dire.

Puis la déesse chassa le doigt du dieu d’une claque de la main et se recula en faisant attention à ne pas écraser les fleurs. Pas par égard pour lui, mais parce qu’elle trouvait juste très con de marcher sur des fleurs qui n’avaient rien demandé à personne. Croisant les bras, Athéna le dévisagea et laissa entrevoir sa peine et sa tristesse.

- Tu sais, notre histoire comptait pour moi, bien plus que ce que tu sembles croire. Est-ce que c’est si incongru que ça que d’apprendre que j’ai eu besoin de faire une croix sur quelque chose qui comptait pour moi ? TU es la cause de mon départ. Quant à mon retour, tu n’as rien à voir avec ça. J’ai juste voulu te revoir pour tirer définitivement un trait sur ce qui nous avait liés, pour passer à autre chose, avancer. Manifestement, j’ai cru que tu serais moins gamin… J’avais tort. Si rencontre il y a à nouveau, elle ne sera pas de mon fait, rassure-toi.

Sur ces mots et après un dernier regard, la déesse tourna les talons et s’éloigna dignement. À chaque pas, la brune inspirait profondément pour s’empêcher de se retourner et de lui en coller une. Parce que ça serait complètement stupide et gamin et qu’elle s’estimait au-dessus de ça. À chaque pas, Athéna se recomposait son masque, ce qui l’avait toujours protégé et qu’elle n’avait enlevé que pour très peu de gens. Hermès avait été de ceux-là mais manifestement, ça avait été une erreur monumentale.


••••

by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm ready to fight

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g

Hermès



« Hello there! »


Hermès


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

✓ Métier : Seul livreur de Hermès Express!
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2532

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\  Athéna _


Actuellement dans :

________________________________________ Dim 12 Avr 2020 - 8:52

“Nous appartenons déjà au passé.”






C’était douloureux. Pourtant, Hermès avait connu des guerres, il avait vu la quasi totalité de ses frères et sœurs mourir, la plupart sous ses yeux. Mais il n’y avait que ceux qui survivaient qui souffraient. Ils n’avaient jamais compris. La Ragnarok avançait, et ils ne comprenaient toujours pas. Partir, c’était mourir un peu. Mourir, c’était partir pour toujours. La gorge serrée, les mains fermées, personne ne le comprenait. Personne. Aussi, il ne répondit pas. A quoi bon lui sortir une tirade sur ce qu’il ressentait ? A quoi bon lui expliquait, que s’attachait aux gens ne rendaient que le moment de leurs morts beaucoup plus douloureux ? C’était purement égoïste. Mais il avait mérité. Tout. Elle avait raison.

« Je suis désolé. »


Il s’était téléporté devant elle. Où qu’elle aille, il finirait cette discussion. Il traquerait son aura jusqu’aux Enfers s’il le fallait. Les bras le long du corps, il avait un air de chien, non pas battu, mais abattu. C’était le degré supérieur. Il ne cherchait pas à se faire plaindre. Il ne voulait pas qu’elle comprenne. C’était trop tard, trop complexe. Seuls des excuses étaient nécessaires. Soit elle les acceptait, ce qui serait sa plus grande victoire, soit elle les refusait, et c’était totalement légitime.

« Ne parle pas d’Héra comme ça, s’il te plaît. »


Ce qu’elle avait dit, sur sa sœur, l’avait un peu piqué au vif. Ils n’étaient pas en bon terme en ce moment, et elle avait remuée le couteau dans la plaie. Athéna savait faire souffrir les gens. Guerrière dans l’âme, elle avait frappé. Au bon endroit, à chaque fois. Son coeur en saignait encore. C’était pire que la douleur physique qu’il avait appris à contrôler depuis son séjour dans la Palais du Sommeil.

« Tu as raison, les femmes vont au paradis, les déesses vont où elles veulent… »


Il était dit ça, un léger sourire en coin enfantin étant réapparu sur ses lèvres, ses yeux s’étaient relevés, verts émeraudes et fixaient Athéna d’un air assez rieur. C’était un masque. Et même si elle savait briser ce masque, c’était quand même nécessaire pour lui de se protéger.

« Ecoute... »


Inspirant profondément, Hermès regarda autour de lui, pour être sûr qu’il ne soit pas entendu. C’était tellement compliqué de rompre une relation. Mais avec une déesse, ça l’était encore plus. Et avec Athéna, c’était presque choisir la mort.

« C’était choisir la facilité, que de m’éloigner de toi. Je t’aimais également profondément. Mais ça allait au-delà de ça. Je me connais. Je t’aurai fait souffrir, et la rupture aurait été bien plus violente.  Je détruis tout ce que je touche. Tout se transforme, avec le Temps, en cendre. Alors, aujourd’hui, tu le vois comme un manque de courage. Aujourd’hui, tu souffres, par ma faute. Mais demain… Tout ira mieux. »


Hermès s’y risqua. Lui prenant le poignée, il le serra très légèrement, et attendit qu’elle le regarde dans les yeux pour poursuivre. La gorge nouée, serrée, il continua :

« Je sais que tu as déjà mal. Mais ça n’aurait été que pire si on avait poursuit. Peut être que j’ai fait l’erreur de ma vie, et que je me suis trompé. C’est tant pis pour moi. Tu te redresseras, comme d’habitude. Et tout passera avec le Temps. C’est mieux ainsi. De toute façon, il est déjà trop tard. J’ai tout brisé. »

Lui lâchant la main, cette fois-ci, c’est lui qui lui tourna le dos. Fixant les boutiques, dont les rayons du soleil se reflétaient dans les vitrines, Hermès resta un moment silencieux, puis se tourna à moitié, en soupirant.

« Je suis mon pire ennemi, et ceux depuis ma naissance, d’aussi loin que j’arrive à m’en rappeler. J’ai du me battre pour en arriver là, et paradoxalement, même si je suis un des dieux les plus faibles… Je suis toujours là, alors que les autres se sont éteints. Tu n’y es pour rien, si on en est arrivé là. Et essayer de te rejeter la faute est encore un signe de faiblesse. Je suis vraiment désolé, Athéna. Mais c’est au dessus de mes forces. Ici, je ne suis pas chez moi. Et tu me rappelles tout ce que j’ai perdu. »


Passant son avant-bras devant ses yeux humides, Hermès regarda son reflet dans la vitrine. Laissant passer un soupire, sa voix était légèrement cassée et il finit par dire :

« Après la colère, il y aura l’acceptation, puis peut être le pardon. Quand tu en seras là, peut être que nous pourrons devenir amis. C’est tout ce que je peux espérer, aujourd’hui. »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
 
Olympus
Ils te jugeront, ils te critiqueront, pour tes choix, pour tes actes. Mais moi, jamais.

Eloise A. St-James



« T'es comme un McDo,
tu déçois jamais ! »


Eloise A. St-James


╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\  Athéna Znj0

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4262

✓ Disponibilité : Présente chef *-*

Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\  Athéna _


Actuellement dans : « T'es comme un McDo, tu déçois jamais ! »


________________________________________ Dim 19 Avr 2020 - 23:39

Knock knock knockin'on heaven's Door...

Athéna & Hermès
••••

Au fond, peut-être qu’elle aurait mieux fait de rester dans son coin. Ne jamais venir à Storybrooke… Athéna en venait de plus en plus à penser comme ça à mesure que cette discussion avec Hermès s’éternisait. Dans leur relation, elle en avait sans doute trop attendu de lui. Après tout, il avait dû faire face à un autre monde, à des gens qui étaient pareils que ceux qu’il avait connu mais si différents en même temps… Peut-être bien oui qu’ils avaient été trop vite. Ceci dit, cela n’excusait pas ce qu’il lui avait balancé dans la tête pour rompre et encore moins ce qu’il venait de lui balancer alors qu’elle voulait juste remettre les choses à plat.

La déesse se stoppa alors qu’il se téléportait devant elle et s’excusait. Bon. Croisant les bras, elle eut un petit mouvement de tête pour lui dire qu’il pouvait continuer. Se mordant l’intérieur de la joue, elle s’empêcha de lever les yeux au ciel. Elle n’avait rien dit de mal sur Héra, c’était normal d’aller voir l’autre membre de sa fratrie quand on allait mal non ? Bon, elle-même ne le ferait pas puisqu’elle ne savait pas où se trouvait Dolos ni même si ce frère qui n’était pas vraiment le sien accepterait de la voir, mais dans l’idée, elle aurait agi comme ça elle.

- Vous vous êtes disputés ?

Elle avait toujours trouvé les relations entre les deux tendus. Pourtant, Héra attendait juste un mot d’Hermès pour le considérer véritablement comme son frère. Du moins c’était ainsi lorsqu’elle était partie. Sans doute qu’il y avait encore eu des péripéties très désagréables pour qu’il se braque à la simple mention de l’ancienne reine de l’Olympe. Qu’importe, ses états d’âme ne concernaient plus Athéna. La brune ne comptait pas essayer d’en savoir trop, c’était bien mieux si elle ne s’occupait plus que de certains membres de sa famille dont elle était sûre qu’elle pouvait compter sur eux.

- Ce n’est pas qu’un manque de courage. C’est un manque de foi également. Lui asséna-t-elle sans remord. Je peux parfaitement comprendre que tu avais besoin de faire le point, de te faire une place. Tu m’aurais dit simplement ça que je t’aurais compris et que j’aurais pris mes distances pour que tu puisses faire ce dont tu avais besoin. Lui dit-elle avant de se raidir alors qu’il lui prenait le poignet et continuait. Tu sembles si sûr de toi… Je t’envie de savoir avec autant d’assurance que les choses se seraient passées ainsi. J’ai mes torts dans cette histoire, sans doute aussi que te retrouver dans une relation où quelqu’un comptait sur toi n’était pas une bonne chose. J’aurais sans doute dû le voir. Mais tu n’as pas cherché à communiquer. Tu avais pris ta décision en venant me voir ce jour-là et tu n’as même pas pensé à ce que moi je voulais ou à ce que j’étais prête à faire pour toi.

La déesse soupira, ne voulant pas que ses émotions prennent le dessus. Comme lui, son masque était en place et lui permettait de rester la plus rationnelle possible. Elle prit place à ses côtés alors qu’il s’était tourné vers une boutique et s’observait dans la vitrine.

- Je ne sais pas ce que j’ai fait pour mériter de tels mots. Je n’étais pas là quand tu as vécu tous ces drames. J’aurais été là pour te soutenir ou je serais peut-être même partie de moi-même si seulement tu m’avais parlé. Tu m’as fait trop de mal Hermès pour que je n’ai pas envie de claquer ta tête dès que je te vois… Mais peut-être que oui, un jour, nous pourrons simplement être amis. En attendant, il vaut mieux qu’on se voit le moins possible. J’étais venue te voir pour essayer d’aplanir un peu les choses entre nous… C’est chose faite.

Sur ces mots, Athéna se détourna de la vitrine et partit. Elle ne se retourna pas et avança fièrement vers le port, voulant réfléchir au calme et surtout à un endroit qui ne lui rappellerait pas l’homme qu’elle avait aimé. Au fond, l’amour n’était sans doute pas fait pour elle. C’était une leçon à méditer, sans aucun doute.


••••

by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm ready to fight

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g

Hermès



« Hello there! »


Hermès


╰☆╮ Avatar : Ewan McGregor

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ➴ Hermès

✓ Métier : Seul livreur de Hermès Express!
☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2532

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\  Athéna _


Actuellement dans :

________________________________________ Lun 27 Avr 2020 - 15:05

“Nous appartenons déjà au passé.”






Hermès se téléporta à nouveau devant Athéna, mais cette fois-ci, pas devant. A quelques mètres. De là sorte qu’au moins, elle puisse s’arrêter pour ne pas être trop prêt. Soupirant les bras de le long du corps, il en leva quand même un, pour lui faire signe de l’écouter. C’était peine perdu, certes, mais au moins, il fallait qu’elle entende ce qu’il avait à dire.

« Attends… Non, on s’est pas disputés. Ca a toujours été un peu complexe entre nous, mais… Nous nous aimons, c’est ce qui compte. Enfin, du moins, j’aime Héra. »


L’inverse, il ne savait pas. Il n’avait pas cherché à savoir. Venir ici avait déjà été très dur. Regardant Athéna, ses yeux se posèrent encore sur elle. C’était peut être l’une des dernières fois qu’il la verrait avant une éternité de silence. Alors, ils devaient au moins s’expliquer. Lui dire ce qu’il avait sur le coeur. Tant pis pour le reste, ça pouvait attendre.

« Je suis désolé. Mais tous les mots d’excuses ne suffiront pas. Il n’y a pas qu’un manque de foi. C’est plus complexe que ça. Je… Laisse tomber. »

Il voulait lui dire quoi ? Que le Ragnarok approchait ? Qu’il avait déjà perdu tellement dans son monde et que ça allait certainement recommencer ? Ca n’avait pas d’importance au final. Aucune importance. Sa main, finalement descendit à nouveau le long de son corps. Les larmes lui montèrent aux yeux. Finalement, la gorge serrée, il se contenta simplement de dire :

« Rien n’est jamais simple. J’avais juste oublier à quel point c’était douloureux. »


Et… Il disparut. Il en avait assez dit. Elle en avait assez entendu. Réapparaissant directement dans son appartement, Hermès posa ses mains sur la table de la cuisine. Divers objets étaient éparpillés, montrant que le dieu venu d’un autre monde s’était accommodé à cette nouvelle vie. Les yeux rivés sur ces objets, la tristesse laissa place à la colère. Si il avait pu sauver son monde, jamais il n’en aurait été à ce point. Attrapant tous les objets, il les jeta sur le côté de toutes ses forces. Certains objets brisèrent des parties du mur. Tant pis. Une fois la table vide, devant lui, il laissa tombé sa tête dessus. Qu’avait-il fait ? Et à quel prix ?
C’était deux questions qui n’avait pas de réponse. Il se posait toujours, trop de questions. A chaque décision importante dans sa vie, il fuyait. Il brisait. C’était le complexe du survivant. Pourquoi lui et pas les autres ? Pourquoi continuer à vivre heureux alors que vous étiez, au final, responsable du destin que vous meniez…
Un vent de panique passa dans ses yeux. Beaucoup de choses étaient allé très vite. Ce monde, Athéna, Galatée. Il avait tout mélangé, tout détruit. Tout ce qu’il touchait se transformait non pas en or, mais en catastrophe. Il devait être maudit.
Respirant plus fortement qu’à l’ordinaire, il angoissa légèrement. Il lui fallait de l’air.
L’instant d’après, il était apparu au Pôle Nord. Là où ils avaient commencé leur idylle avec Athéna. A cette époque de l’année, l’endroit était désert. La neige était encore présente, mais il faisait plus doux. S’enfonçant dans une clairière de sapin, encore un peu enneigé, il continua sa marche. Sans réfléchir, absorbé dans ses pensées. Au fond… C’était peut être comme ça. C’était certainement la destinée.
Marchant, le coeur lourd sans vraiment savoir où il allait, ses mains essuyèrent ses larmes. Il fallait qu’il se ressaisissent. Il fallait qu’il avance. Au final, il s’arrêta au milieu de la clairière, vide. Face à lui, un loup le fixa pendant plusieurs secondes, et disparut dans la nuit.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
 
Olympus
Ils te jugeront, ils te critiqueront, pour tes choix, pour tes actes. Mais moi, jamais.

Contenu sponsorisé








Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\  Athéna _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Knock knock knockin'on heaven's Door... /!\ Athéna





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville