« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

☣️ Nouvel événement Rp à lire : Les Heures de Visite, by Deborah Gust ! ☣️
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nike Waffle Trainer 2
74.97 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Into the unknown ➹ PITCH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


ϟ Diane Moon ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Diane Moon

| Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Into the unknown ➹ PITCH Dmia

“I love you to the moon and back”


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

| Cadavres : 8811

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 7 ans...


Into the unknown ➹ PITCH _



________________________________________ Sam 11 Avr 2020 - 23:47


Into the unknown
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.

Dernièrement, il s’était passé un certain nombre de choses dans ma vie : déjà mes pouvoirs s’étaient retrouvés développés depuis notre dernière aventure divino/titanesque. Ensuite, mon frère commençait doucement mais sûrement à sortir de sa période dite « boulimique/dépressive. » J’aurais bien contacté tous les endroits où se trouvait de la nourriture dans cette ville, afin de ne surtout rien donner si un grand blond décidait de passer faire un tour, voir envoyait Basile le faire à sa place, mais cela n’aurait de toute façon servie strictement à rien. Apollon pouvait parfaitement faire apparaître tout ce qu’il voulait, alors a moins de supplier Hypérion pour qu’il lui couper temporairement l’accès à ses pouvoirs, c’était de toute façon peine perdue. Et quand bien même, le titan eut accepté ma requête -ce dont je doutais- il restait toujours Tony, le cuisiner d’Olympe. Autrement dit, il s’agissait là d’un combat perdue d’avance.

Le mieux fût donc, de le laisser faire et c’était tout sauf une partie de plaisir, en particulier sachant la cause pour laquelle mon frère allait aussi mal. Malheureusement, je ne pouvais pas aller briser les os de Cassandre, et Gaïa savait à quel point j’en avais envie. Et évidemment, je supposais qu’il était impossible de jouer sur les mots en disant simplement à Apollon qu’il m’avait simplement dit de ne pas lui briser les os, lui arracher la tête en revanche n’avait pas été mentionné une seule fois. C’était fort dommage, tant j’avais besoin de me défouler.

Afin de ne rien faire, et afin de calmer la colère qui grondait en moi, j’avais été encore plus active qu’a l’ordinaire : footing, escalade, accrobranche...Je passais beaucoup de temps à l’extérieur. Et quand ce n’était pas à l’extérieur c’était à l’intérieur en train de faire la cuisine ou bien de la pâtisserie. Évidemment, je me retrouvais souvent avec beaucoup trop, alors j’en apportais aux gardes pour ne rien gâcher et en guise de remerciement, pour devoir gérer mon frère. Je faisais en sorte de réserver les plus grosses part à Basile, qui de ce côté là, avait plus de travail que ses congénères. Il avait déjà dût gérer Eulalie en temps de crise, voilà qu’a présent c’était d’Apollon. De mon côté, j’avais aussi essayé plusieurs choses estimant que je l’avais laissé ruminer dans son coin pendant suffisamment de temps. Aussi, l’avais-je emmené de force faire de la randonné avec moi. J’avais même, prit sur moi pour lui proposer d’emmener Luna faire de l’agility avec Eclipse. Hors, je faisais rarement en sorte d’inclure sa chienne dans une quelconque activité tant elle était mal élevée.

Avec tout cela, je n’avais pas encore eu le temps d’aller voir Pitch. Pourtant, je mettais généralement un point d’honneur à le faire après chaque « mission » divino/titanesque. Disons que cela permettait un changement agréable, c’était une manière de faire le vide en quelque sorte et de penser un peu à autre chose. Et également de le tenir au courant de ce qui se passait, particulièrement si cela concernait une certaine personne dont le nom commençait par « P » et se finissait par « S ». Vu ce que j’avais compris concernant mon dernier entretien avec lui, j’estimais qu’il était plus que temps que j’en parle avec mon compagnon. La raison principale était que nous nous devions d’avancer. J’avais également apprit quelque chose sur moi : Phobos était à mes yeux, resté mort. Son histoire, s’était arrêté au cocyte, Apollon m’avait emmené quelques temps plus tard pour symboliquement l’enterrer afin de faire mon deuil, après quoi Pitch était revenu dans ma vie. Nous avions tous les deux apprit à composer avec la perte, et tout d’un coup, comme sortie de nul part le voilà qui revenait.

Phobos et moi, ne pouvions plus nous rejoindre. Nos envies étaient différentes, je ne pouvais pas vivre dans un monde où Apollon, Pitch et toutes les personnes auxquelles je tenais n’étaient pas. Et tout ceci, je devais en parler avec celui qui m’avait accompagné dès le départ dans cette histoire.

Soupirant, je m’essuyais les mains sur mon tablier tandis-que j’enfournais une nouvelle plaque remplit de cookies. Encore une fois, il y en avait pour plus de personne que d’habitants de cette maison, peut-être devrais-je en apporter une boîte avec moi. De toute façon, si ce n’était pas le cas elle serait gâché. Je songeais éventuellement à en déposer pour Apple, Lily et pourquoi pas Hermès. De toute façon, vu tout ce que j’avais fait, je pourrais pratiquement nourrir Olympe en entier.

Passant une main dans mes cheveux, nouvellement coupés afin de chasser une mèche rebelle de devant mes yeux, je regardais le minuteur du four j’avais le temps de passer un coup de téléphone rapide à Pitch pour le prévenir de ma visite. J’estimais que c’était toujours mieux de prévenir, je ne voulais pas le déranger dans son travail en débarquant à l’improviste. Certes, il m’arrivait de le rejoindre au cimetière mais dans ces cas là, je n’avais pas des choses aussi importantes à lui dire. C’était simplement, une manière de passer du temps ensemble. J’apportais des fleurs à Hippolyte, et pendant qu’il travaillait nous discutions.

La conversation téléphonique terminée, je sortie ma dernière fournée de biscuits du four, et en profitais pour dénouer les pans du tablier que je portais, le laissant choir sur la première chaise venue. Je montais à l’étage afin de passer un coup de brosse rapide, et tracer un trait d’eyeliner sur chacune de mes paupières. Satisfaite du résultat, je descendit de nouveau jusqu’à la cuisine, attrapait une boîte métallique et y installait plusieurs cookies, de manière à la remplir jusqu’à ce qu’elle soit quasiment pleine à ras-bord. J’avais tout de même besoin de la fermer, si je me téléportais comme cela, tout allait se répandre sur le sol. Finalement, je refermais la boîte d’un claquement métallique et l’instant d’après, je me trouvais devant chez Pitch. Si j’en croyais la météo d’aujourd’hui, il faisait doux. Aussi, n’avais-je pas jugée utile de prendre une veste ou quoi que ce soit d’autres avec moi. Et puis, nous étions à Storybrooke de toute façon personne ne se poserait de questions, si le temps n’était pas exactement ce qu’il avait été annoncé et que je me retrouvais de fait habillé d’une manière qui ne « convenait » pas.

Toquant à la porte, j’attendis de voir Pitch apparaître pour le saluer et lui tendre la boîte que je tenais entre les mains :

- J’ai fait des cookies, j’espère que cela ne te gêne pas que je t’en apporte. J’ai peur de m’être un peu emballée sur les quantités
admis-je en pinçant légèrement les lèvres. Mais, c’est soit cela, soit j’arrache la tête de Cassandre et je ne suis pas certaine que cette idée plaise à tout le monde. Avouais-je

Même si nous ne nous voiions pas tous les jours, je prenais toujours des nouvelles de Pitch et vice-versa. Aussi, lui avais-je parlé de la rupture de mon frère et de mon avis sur le sujet. Tout comme il connaissait parfaitement mon opinion sur Cassandre d’une manière général et elle était tout sauf reluisante. Ce n'était donc pas étonnant que depuis leur rupture avec Apollon, elle le fût encore moins.

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90026-she-was-like-the-moon-liens-d-artemis#1294193 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light


ϟ Pitch K. Black ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Pitch K. Black

| Avatar : Ben Barnes

Into the unknown ➹ PITCH Kptw

If I loved you less, I might be able to talk about it more.

Into the unknown ➹ PITCH Onn8

Darkness will always follow me




| Conte : Les cinq légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Pitch Black

Into the unknown ➹ PITCH Vkx4

| Cadavres : 145

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 3 ans...


Into the unknown ➹ PITCH _



________________________________________ Dim 26 Avr 2020 - 17:41

Pitch & Diane

Into the Unknown

Les doigts glissant sur les touches du piano, j'écoutais d'une oreille attentive la mélodie qui s'en échappait, prenant soins de corriger ce qui n'allait pas, gardant les yeux rivées sur la partition qui se trouvait sur le pupitre; j'avais récemment acheter de nouvelles partitions dans une boutique de musique, du classique bien sûr, mais aussi quelques chanson moderne, voir même des chansons de film, c'était d'ailleurs une partition du dernier groupe que j'étais en train de jouer: City of Star du film La La Land que j'avais vu il y a quelques jours, j'avais beaucoup apprécié le film et encore plus la bande original. Le lendemain j'avais été à la boutique de musique qui se trouvait en ville, cherchant au moins une partition du film en question, ça m'avait pris une bonne quarantaine de minute avant de trouver la dernière de cette chanson en particulier; bien sur, si je ne l'avais pas trouvé, j'aurais pu chercher sur internet mais je préférais avoir mes partitions sur papier, je trouvais ça beaucoup mieux.

Alors que je m’apprêtais à tourner la page pour continuer la mélodie, une patte noir se posa sur la partition pour donner des petits coups dedans, puis une tête s'approcha pour tenter de mordre dedans."Ce n'est pas un jouet."Je repoussais gentiment le félin qui se mit à gigoter sur le dessus du piano, tentant de me mordre la main vu qu'il ne pouvait plus atteindre la partition; levant les yeux au ciel, je me décidais de le laisser faire pendants quelques secondes avant de retirer ma main, bien qu'il tenta de la garder entre ses pattes avant."Ma main n'est pas un morceau de viande."Commentais-je en fixant Orion du regard avant de récupérer ma partition pour ne pas qu'elle finisse une fois de plus dans la gueule du chat.

"Trouve toi un nouveau jouet."Je lui grattouillais l'oreille rapidement avant de me lever du banc pour aller ranger la partition dans le tiroir où se trouvais les autres. Une fois fermé, je partais en direction de la cuisine pour aller faire chauffer de l'eau dans une bouilloire, en chemin mon téléphone se mit à sonner, je le sortais de ma poche, souriant en voyant le nom qui s'affichais à l'écran avant de décrocher. J'acceptais avec plaisir de recevoir Diane à la maison, vu que je n'avais pas de travail à faire, j'avais accomplis toute les taches que j'avais à faire ce matin, les plus longues serait à faire demain. Je raccrochais puis remplissais la bouilloire d'eau chaude, histoire d'en avoir assez si jamais Diane aussi souhaitais en boire. Je sortais deux tasse que je déposais sur la table de la cuisine, entendant des petits bruits de pas rapide s'avancer dans la cuisine avant de repartir à toute vitesse, c'était apparemment l'heure de courir dans tous les sens.

"Évite de rentrer en collision avec le piano encore une fois."Disais-je quand Orion rentra une nouvelle fois en courant dans la cuisine, poussant un miaulement qui sonnait plus grave que d'habitude, avant de repartir dans le sens inverse; vu les bruits que j'entendais il devait avoir grimper sur le canapé pour courir dessus et redescendre de l'autre côté. Des bruits de toquement m’empêchèrent d'ajouter quoi que ce soit, dans quelques minutes ça serait certainement terminer. Ouvrant la porte avec un sourire, j'acceptais la boite de cookies que me tendais la déesse.

"Ça aurait été cathartique que pendant quelques secondes."Puis elle aurait dû expliquer ce qui s'était passer auprès du reste des divins et je n'étais pas certains que Eliott ou Lily apprécie d'apprendre la mort de leur fille."Des cookies c'est mieux, en plus j'ai fait du thé, donc ça ira bien avec."Je laissais de la place pour qu'elle puisse entrer avant de refermer la porte, Orion qui avait apparemment fini de courir dans tous les sens, se précipita en direction de Diane pour lui dire bonjour."Tu t'es enfin calmer ?"Il dit avant d'aller déposer la boite de cookies à côté des tasses pour le thé, l'eau était à présent prête pour être verser dans la théière. Alors qu'il s’apprêtait à s'en charger, des toquement se fit entendre, il n'attendait personne d'autre.

"Ah, c'est toi."Son expression confuse devient suspicieuse en voyant Nyx devant sa porte, les bras chargés d'une boite de cupcakes, un grand sourire au lèvres, l'air vaguement tendus."Qu'est-ce qui se passe?"

"Bonjouuuuur Pitch !"S'exclama-t-elle avec joie tout en clignant des yeux, puis elle se pinça les lèvres et me tendit le panier où se trouvait les gâteaux et du thé."Détends toi, je viens juste faire coucou ! J'avais envie de te voir, comme ça, parce que tu me manquais ! Et hum... Bon je peux rien te cacher, d'accord, tu m'as eu ! J'ai une surprise pour toi !"J'avais presque envie de tourner les talons et de fermer la porte le temps qu'elle s'en aille, mais je me retenais.

"Une surprise ?."Je remarquais ensuite les nombreux regard insistant qu'elle jetait en direction de la voiture qui se trouvait derrière elle, au départ je ne compris pas ce qu'il y avait d'intéressant, puis un visage familier fit son apparition dans le carreau et mes yeux s'agrandirent de surprise en reconnaissant Siobhan. J'ouvrais et fermais la bouche tel un poisson, incapable de prononcer la moindre parole tandis que mon expression passait de la surprise à la furie, elle avait osé ramener une enfant dans cette ville ? C'était inconscient.

Nyx lâcha un petit rire nerveux."Tadam ?"Lança-t-elle hésitante tout en ouvrant les bras, les sourcils froncées par l'appréhension et l'hésitation."Sois pas fâché !!! Elle est supeeeer contente d'être là et c'est justeeeee pour un week-end !!"Tenta-t-elle de se justifiée alors que je continuais de ne rien dire."enfin... un week-end ou plus, ça dépend de toi...."Ajouta-t-elle un peu plus bas et je reportais enfin toute mon attention sur elle."Ne te mens pas à toi-même, je suis sûre qu'au fond ça te plaisir !"

"Un week end ? A Storybrooke ?"Cette ville n'était pas faite pour être visiter le temps d'un week-end, ce n'était pas un Center Parcs ! Des dangers rodais partout et des titans meurtrier pouvait à tout moment décider d'envahir la ville et de la réduire en cendres. Tu te rend compte où tu l'a emmener n'est-ce pas ? Tous les dangers qu'il y a ici."Je tentais de garder mon calme, mais ce n'était pas simple, cette ville n'était vraiment pas faite pour Siobhan, elle était plus en sécurité en Irlande.

Nyx leva les yeux au ciel de manière dramatique avant de me sourire de manière compatissante."Pitch... Le monde est dangereux, pas seulement Storybrooke."Prononça-t-elle comme une évidence."Et ici... elle t'a toi."Ajouta-t-elle avec gentillesse."Alors à ta place, je ne m'inquiéterai pas trop pour sa sécurité. Je pense que la seule chose qui t'effraie, c'est de lui laisser une toute petite place dans ton existence."Je serrais la mâchoire pour ne pas exploser, mes yeux prenant une légère teinte dorée; je me pinçais rapidement l'arête du nez pour tenter de me calmer, la passant ensuite dans mes cheveux tout en poussant un soupire agacée.

"Je peut savoir comment tu a réussi à la faire venir ici ? Est-ce que je vais recevoir un appel de l'orphelinat parce que quelqu'un à eu la brillante idée de la kidnapper ?"Je jetais un coup d'oeil rapide en direction de la poche où se trouvait mon téléphone, espérant qu'il ne se mette pas soudainement pas à sonner.

"Oh c'était facile !"S'exclama-t-elle toute guillerette avant qu'elle ne tente de se calmer."Je l'ai pas enlevé, je suis connue là-bas, ils me font confiance, et je leur ai juste expliqué qu'on allait te rendre visite et ils étaient trèèèès heureux de cette nouvelle ! Tu sais très bien qu'elle n'est pas... très intégrée là-bas. Tu aurai vu sa tête quand je lui ai proposé de venir chez toi !"Bien sur que les gens lui faisait confiance, il aurait dû se douter qu'elle avait fait plus que rendre une simple visite au enfants quand elle était en Irlande. Je jetais un coup d'oeil par dessus mon épaule pour voir si Diane était présente, avant de reporter mon attention sur la conversation, j'allais devoir m'expliquer auprès de la déesse après le passage de la tornade Nyx.

"Je suis presque certains que si ils étaient au courant de quel genre de ville est Storybrooke, ils n'auraient pas sauter sur l'occasion.Je marquais une pause avant de poursuivre."Je suppose que ça va être à moi de lui annoncer la vrai nature de cette ville où tu t'en es occuper aussi ?"

"C'est bien pour ça que je n'ai pas touuut dit... Sinon ils m'auraient probablement déjà fait interner." Dit-elle en faisant une petite grimace."Et bien j'ai fais une grosse partie du travail déjà en la ramenant mais je ne voulais pas te voler ce moment. Elle est plus proche de toi que de moi. Et elle est intelligente, elle doit déjà se douter de tout ça."Elle pointa du doigt sa chevelure qui brillait, c'est sur que pour faire remarquer qu'elle était différente que les autres, elle était doué."Je peux m'en charger, si tu ne veux pas subir cette tâche. Je préférais simplement te laisser le choix."

"Non, je vais m'en charger, même si comme tu dit, elle est intelligente, je suis presque certains qu'elle à déjà compris où elle se trouve vraiment si elle a vu le panneau à l'entrée de la ville."Quand j'avais racontée mon histoire, j'avais mentionné le nom de Storybrooke, du coup si elle avait vu le panneau, elle savait à présent que tout ce que je lui avait dit était réelle. Nyx se pinça les lèvres et eu un sourire gêné, ce qui confirmais mes doutes.

"On continue de le faire attendre dans la voiture ou tu vas la chercher ?"Demanda-t-elle et je pouvais sentir d'ici son impatience, je ne lui répondit pas, me dirigeant simplement en direction de la voiture pour aller récupérer Siobhan. La portière s'ouvrit avant même que je ne puisse le faire et la petite rousse couru dans ma direction avant d'encercler autour de moi.

"T'a mis trop de temps alors j'ai décidé de sortir ! En plus la route était longue ! Ta vu je suis à Storybrooke, c'est trop bien. Tu m'a manquer, t'es content de me voir ? Moi je suis contente de te voir, je t'ai apporté un cadeau et aussi un pour Orion. T'es pas fâchée après Nyx hein ? Elle est trop cool, en plus ces cheveux ils brillent, moi aussi je veux des cheveux qui brillent."Malgré la colère que je ressentais contre Nyx, je me détendais presque en entendant le flot de parole qui venait de la petite.

"Oui je suis content de te voir."Répondais-je même si mon expression ne le montrait pas, je me tournais ensuite pour marcher en direction de Nyx, Siobhan me suivant de près.

"Vous voulez peut-être que je vous laisse entre vous ?"Demanda-t-elle une fois qu'elle est terminée de sautiller sur place."Je pourrai repasser demain ! J'ai promis à Siobhan de lui faire visiter la ville de toute façon !"

"Oui ça sera mieux."Je jetais une fois de plus un coup d'oeil en direction de la maison.

Oh ouaaaaai ! Je veux visiter la ville ! T'es d'accord pour qu'elle vienne demain hein ? Ça va être cool."Dit Siobhan en sautillant sur place.

Je levais les yeux au ciel avant de pousser un soupire."Je suppose que oui."La gardienne hocha la tête avant de se baisser pour faire un câlin à Siobhan qui le lui rendit puis elle me fit un signe de la main.

"Profitez bien de votre journée tous les deux ! Et passez le bonjour pour moi à la jolie déesse !"Me dit-elle en me faisant un clin d'oeil et je fronçais de nouveau les sourcils, cherchant à savoir comment savait-elle que Diane était présente."Je n'y manquerais pas."Elle s'éloigna pour retourner dans sa voiture et j'entrais à présent chez moi pour me diriger vers la cuisine où devait se trouver la déesse."Désolée de l'attente, nous avons une invitée surprise."Siobhan entra à son tour dans la cuisine avec son sac sur le dos avant qu'elle ne remarque la présence de la déesse, elle lui fit un grand sourire.

"Bonjooooour ! Je suis Siobhan ! C'est toi Diane n'est-ce pas ? Pitch m'a parler de toi, j'adore tes cheveux."Je grimaçait, elle avait vraiment compris que mon histoire était réelle."Je suis là pour le week-end, normalement je suis en Irlande, mais Nyx est venue me chercher pour faire une surprise à Pitch et donc je suis là !"Elle se tourna dans ma direction."Orion est là ? Je vais le voir, je reviens."Elle sortit la cuisine à toute vitesse pour partir à la recherche du félin et je me tournais une fois de plus en direction de Diane, l'air désolée.

"L'explication risque d'être un peu longue, si tu souhaite rester, je peux te la raconter, elle risque de jouer avec Orion pendant un bon moment avant qu'elle ne se souvienne qu'on existe."




luckyred.


ϟ Diane Moon ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Diane Moon

| Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Into the unknown ➹ PITCH Dmia

“I love you to the moon and back”


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

| Cadavres : 8811

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 7 ans...


Into the unknown ➹ PITCH _



________________________________________ Lun 4 Mai 2020 - 18:28


Into the unknown
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.

Même sans vouloir forcément écouter aux portes et jouer les indiscrètes, j’avais l’ouïe très fine comme tous les autres dieux. Ce qui faisait que j’entendais la conversation sans même le vouloir. Et cela, ajouté au boost de mon empathie, faisait qu’au final j’avais plus ou moins compris qu’une certaine Nyx, avait amené quelqu’un qu’ils connaissaient tous les deux avec Pitch -je devinais que cela devait dater de l’année où il avait quitté la ville- et qu’il était tout sauf ravis. Lorsque je vie débouler une fillette d’environ une dizaine d’années, qui me salua sans même me laisser le temps de lui répondre, les pièces du puzzle commencèrent doucement à s’imbriquer.

- Eh bien, ma foi nous avons du thé, j’ai amené une boîte de cookies, alors je me dit que certains éclaircissement ne seraient pas mal.
Dis-je avec un sourire amusé.

Loin de moi l’idée d’enfoncer le clou, Pitch avait a peine eu le temps de souffler qu’il se retrouvait avec des responsabilités supplémentaires sur les bras. Phobos attendrait, il n’était pas la priorité sur l’instant présent. Même en saisissant quelques bribes d’informations, je ne connaissais pas tous les détails. Pour le moment, je sentais simplement que la fillette était attachée à mon compagnon et que quelque part, lui aussi s’était attaché à elle. Le simple fait, qu’il ait eu l’air si en colère a l’idée qu’elle soit là en était pour moi une preuve irréfutable. Storybrooke, n’était pas la ville la plus tranquille du pays. Chaque jour qui s’y passait était plus ou moins un jour à problème. Et cela personne ne pourrait le nier.

Attrapant doucement sa main, je la serrais dans la mienne tout en transmettant un peu d’apaisement. Je pouvais concevoir qu’il ne soit pas très emballé à l’idée de faire venir une personne externe qui plus est aussi jeune ici. N’importe quelle personne seine d’esprit éviterait de poser un pied dans cette ville de toute façon. Même si je devais aussi admettre qu’elle avait aussi certains bons côtés, comme celui de ne pas devoir cacher qui l’on était. Certes, je ne dévoilais pas à la ville entière que j’étais Artémis, la déesse de la chasse et de la lune. Néanmoins en tant que bras droit d’Olympe et diplomate à la mairie, j’avais tout de même une certaine « notoriété » dirons nous. J’étais tout de même quelqu’un de relativement discret, n’aimant pas vraiment lancer ma divinité à la tête des gens, j’aimais que l’on me considère comme une personne normale avant tout.

- J’ai tout de même saisit quelques informations. Avouais-je. Non pas que j’ai voulu absolument jouer les commères mais malheureusement, entre mon ouïe très développée et mes nouvelles capacités d’empathe c’était un peu difficile de faire sans
admis-je. Surtout pour ces dernières, je suis encore en plein apprentissage.

Mon pouvoir avait évolué, et je ne pouvais pas le maîtriser comme je le maîtrisais avant. J’allais devoir apprendre à faire avec, et en voir son étendue ainsi que ses limites. Ce n’est que de cette manière que je pourrais espérer les contrôler correctement. Même si j’admettais que le simple fait de ne plus être sujette à des mots de têtes était extrêmement bénéfique. J’avais toujours été la seule déesse capable de ressentir ce genre de choses dût à mon pouvoir d’empathie justement. Parfois, les émotions des autres me faisaient l’effet d’un amas grouillant d’ondes parasites, et pour ne pas me récolter une migraine je me devais de m’en éloigner. Prendre du recul était néanmoins plus facile a dire qu’a faire, même après tous ces siècles, car la population n’avait cessé d’augmenter.

- En tout cas, elle a l’air de savoir qui je suis et je suppose que votre rencontre date de l’année où tu as quitté la ville. C’est surprenant, pas désagréable, juste surprenant. Elle est suffisamment futée pour savoir qui je suis sans même m’avoir jamais vu. Sauf bien sur si tu lui as montré une photo le taquinais-je

J’avais gardé dans un coin de ma tête l’information concernant « l’intégration » de la fillette. Ses petits camarades s’en prenaient-ils à elle ? C’était malheureusement courant chez les enfants, de former un bloque contre un autre parce qu’il était différent d’une manière ou d’une autre. Lorsque l’on entrait pas dans le moule, certains pouvaient être cruels. Et les enfants plus particulièrement, ils étaient loin des charmantes tête blonde, que les parents s’imaginaient la plupart du temps A première vu, Siobhan était une fillette adorable, du moins c’était mon impression en tant qu’adulte. Peut-être, Pitch m’en apprendrait-il plus à ce sujet. Je préférais ne pas trop le presser de questions et le laisser me dire les choses comme il le souhaitait. Je me contentais pour ma part, de servir l’eau chaude dans les tasses qui avaient été préalablement sortie avant que notre invité surprise ne débarque.

Je songeais également, à mettre quelques cookies de côté pour elle. Bon j’en avais fait plus que de raisons, et même si je ne ressentais pas la faim, j’étais plutôt mesuré lorsque je mangeais contrairement à Apollon qui lui, s’empiffrait. Il avait de la chance de ne pas pouvoir prendre un gramme, sinon ça fait longtemps que tout ce serait stocké au niveau du ventre. L’image mentale m’arracha un sourire, je venais de trouver une nouvelle manière de le taquiner. D’un côté avec sa vantardise naturelle, c’était tellement facile d’utiliser son physique pour lui lancer quelques piques. Il prenait généralement la mouche directement, c’était comme lorsque je lui disais que la jalousie gâtait le teint par exemple. Apo’ se vexait immédiatement en disant que c’était pas vrai, qu’il serait toujours aussi beau.

- De toute façon, j’ai tout mon temps alors peu importe la longueur de ton récit, je ne suis pas à cinq minutes prêt, je peux parfaitement l’entendre.


J’étais venu ici pour le voir après tout, pas vrai ? Alors qu’importe les imprévus, je ferais avec. Et puis, nous n’avions pas vraiment abordé en profondeur cette époque de notre vie « commune. » On était un peu resté en surface sans trop osé parler de notre séparation d’un an, pourtant tôt ou tard il le faudrait si nous voulions vraiment avancer ensemble.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90026-she-was-like-the-moon-liens-d-artemis#1294193 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light


ϟ Pitch K. Black ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Pitch K. Black

| Avatar : Ben Barnes

Into the unknown ➹ PITCH Kptw

If I loved you less, I might be able to talk about it more.

Into the unknown ➹ PITCH Onn8

Darkness will always follow me




| Conte : Les cinq légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Pitch Black

Into the unknown ➹ PITCH Vkx4

| Cadavres : 145

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 3 ans...


Into the unknown ➹ PITCH _



________________________________________ Dim 17 Mai 2020 - 18:58

Pitch & Diane

Into the Unknown

"Nous avons aussi des cupcakes."Ajoutais-je, agitant légèrement la boite que m'avais donner Nyx avant de la déposer sur la table de la cuisine près des tasses, on avait de quoi faire un sacré goûté, il allait aussi falloir contrôler Siobhan si elle revenait dans la cuisine, si elle voyait toute ces choses sucrée, elle allait se jeter dessus comme si elle n'avais pas manger depuis trois jour et après courir dans tous les sens car son taux de sucre aurait explosé, elle était d'ordinaire une enfant assez énergétique, mais ça devenait pire qu'en elle abusait du sucre, j'en avais fait l'expérience plusieurs fois, c'était hyper fatigant.

J'offrais un sourire reconnaissant à la déesse en sentant la vague d'apaisement m'envahir lentement, tout de suite mes épaules se détendirent encore plus et mon esprit s'apaisa, bien sur, ma colère contre Nyx était toujours présente, mais elle était plus secondaire, même si j'étais certains qu'elle reviendrait au galop demain lors de la visite de la ville. "J'avais prévu d'aborder le sujet un de ces jours, mais je suppose qu'aujourd'hui fera tout autant l'affaire."Siobhan n'étais pas un secret, c'était un sujet que j'avais voulu aborder avec elle un jour, j'avais d'ailleurs réfléchit à certains sujet après notre court séjour à New York, mon passé avant que je ne devienne le croque mitaine aurait du être la priorité, mais le destin en avait décidé autrement."Ce n'est pas grave, c'est moi qui est légèrement oublié que tu avait l'ouïe fine."Je n'allais surement pas lui en vouloir pour ça et puis comme ça ce n'était pas une complète surprise.

"Je n'avais pas de photo à lui montrer non."Répondais-je avec un léger sourire amusée."Je lui est raconter mon histoire, tout décrivant un peu les diverse personnes qui en font partie. Du coup, elle a du voir tes cheveux blond et en a déduit que c'était toi. De plus Nyx à employer le terme déesse pour parler de toi, je suppose que Siobhan à entendue."Ce n'était pas son genre d'espionner les conversations mais parfois ça lui arrivait d'écouter ce qui ne la concernait pas; ça ne m'étonnerait d'ailleurs pas qu'elle finisse par arrêter de jouer avec Orion pour venir écouter ce qui se passait par ici, je tendais d'ailleurs un instant l'oreille, pour finalement l'entendre papoter avec le chat dans le salon, nous avions donc du temps devant nous.

"Siobhan vient d'un orphelinat dans une petite ville d'Irlande, non loin de leur bâtiment se trouvait le cimetière de la ville où je travaillais. Pendant plusieurs semaines, j'étais tranquille, puis un jour elle à débarquer, m'expliquant qu'elle venait de temps en temps au cimetière pour y voir les jolies fleurs, mais aussi pour visiter la tombe de sa grand mère maternelle biologique, qui s'était occupée d'elle jusqu'à l'âge de cinq ans car ses parents ne voulais pas d'elle, avant qu'elle ne décède d'un arrêt cardiaque, elle à ensuite été envoyer en Orphelinat car personne d'autre ne pouvait prendre soins d'elle. Au départ, elle venait juste pour visiter la tombe, puis elle a commencé à venir me déranger dans mon travaille, me posant tout un tas de questions ou elle me racontait sa journée ou ce qu'elle avait lu dernièrement. J'avais beau lui dire que j'avais du travail et que je n'avais pas le temps de m'occuper d'elle, elle continuais de revenir à chaque fois."Parfois, j'avais perdu patience avec elle et je l'avais chassé du cimetière avec colère, pendant plusieurs jours je ne l'a voyait pas, puis elle finissait par revenir.

"J'ai eu du mal à comprendre pourquoi une enfant de son âge ne jouais pas avec ses autres camarades à l'orphelinat, après tout, quand j'y avais jeter un œil, il y avait tout un tas d'enfants de divers âges qui aurait pu jouer avec elle."Je récupérais ma tasse de thé, retirant le sachet qui avait surement infuser depuis, je déposais le sachet sur la table avant d'attraper ma tasse, s'était encore bien trop chaud pour en boire une gorgée mais je préférais l'avoir en main."Puis, j'ai fini par comprendre quand un après-midi, alors que je rentrais chez moi, je suis tomber sur groupe de jeune filles qui était en train de se moquer de Siobhan, lui disant que jamais elle ne ferait parti de leur groupe parce qu'elle n'était pas assez jolie, qu'elle était trop différente, elles n'étaient vraiment pas tendre avec elle. Je suis intervenue, j'ai embarqué Siobhan avec moi pour la ramener à l'orphelinat, elle était en larme, mais elle à finit par m'expliquer que les autres enfants avait tendance à l'ignorer, soit parce qu'elle était trop jeune, soit parce que c'est une fille ou pour toute autre raison des plus ridicules. Elle était un peu l'enfant invisible et rejeter de l'orphelinat et le peu d'amis qu'elle avait réussi à se faire, finissait toujours par être adopter."J'apportais la tasse à mes lèvres pour souffler dessus avant de boire une gorgée, grimaçant quand ma langue fut légèrement brûlée malgré mes précautions.


"Après cette histoire, j'ai décider de la laisser venir me voir sans rouspéter et avec l'autorisation de Meera, une des jeune femmes qui travaillais à l'orphelinat, elle venait me rendre visite chez moi, souvent avec Meera aussi; elle m'a d'ailleurs expliqué plus en détail les nombreux soucis de Siobhan et son histoire, en précisant que depuis que j'étais dans la vie de la petite fille, elle avait finit par sortir de sa coquille, à se mettre plus en avant durant les activités en groupe où à l'école."J'avais réussi à changer la vie d'une enfant de manière positive, à l'époque je n'en n'avais pas cru mes oreilles et encore aujourd'hui j'avais bien du mal à le croire."Ça ne l'empêche pas de toujours avoir des problèmes avec les autres enfants, mais elle n'est plus totalement invisible."Je marquais une pause dans mon récit le temps de manger un des cookies qui se trouvais sur la table.





luckyred.


ϟ Diane Moon ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Diane Moon

| Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Into the unknown ➹ PITCH Dmia

“I love you to the moon and back”


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

| Cadavres : 8811

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 7 ans...


Into the unknown ➹ PITCH _



________________________________________ Ven 10 Juil 2020 - 13:58


Into the unknown
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.

Après écoute du récit de Pitch, il m’était impossible de ne pas éprouver de l’empathie pour la petite fille ramené par cette Nyx. Je ne poserais pas de questions sur cette personne, puisque je me doutais qu’il s’agissait de quelqu’un venant du même monde que lui. J’étais simplement contente de voir qu’en dépit de ses réticences, des personnes issu de son monde d’origine pouvaient entretenir des rapports cordiaux avec lui. Au final, ils n’étaient pas si différent car aussi étrange que cela puisse paraître, Le Croque Mitaine avait réussit à apporter du bonheur à une enfant. Il était indéniable qu’elle s’était attaché à lui et lui à elle.

- Les enfant sont cruels entre eux, peut importe l’âge. Il y a toujours quelqu’un qui ira contre leurs critères et deviendra immanquablement la cible à abattre en quelque sorte.


Je ne pouvais pas franchement me baser sur mon expérience personnelle. De ma propre enfance je n’avais que de très vagues souvenirs, mes liens avec Apollon ou encore Hadès étaient les deux seuls éléments un tant soit peut tangible que j’avais. Si je me fiais à mon séjour à Neverland, j’étais intenable et insupportable avec l’impossibilité de tenir en place, il me fallait tout découvrir tout explorer. J’en venais à plaindre Hypérion qui avait dût jouer les baby-sitter titanesque. De ce dont je me souvenais, je savais juste que Poséidon aimait jouer les petit tyran et que je n’appréciais pas vraiment cet aspect de sa personnalité, pour ne pas dire ne pas l’apprécier tout court.

- Mais, il n’y a personne qui ait souhaité l’adopter ?
M’enquis-je curieuse

C’est vrai quel âge avait-elle ? Dix ans, onze ans ? J’estimais son âge entre huit et onze ans de mon côté mais n’étant pas familière avec les procédures d’adoptions, je ne pouvais pas vraiment dire a partir de quel âge un enfant avait le plus et le moins de chance de l’être. Tout ce a quoi, je pouvais me fier c’était mon ressentie et il n’était pas vraiment fiable quand on savait que j’avais une certaine tendance à materner tout mon entourage mon frère en premier. Si j’avais eu l’occasion d’adopter une enfant comme Siobhan il ne faisait nul doute que j’aurais sauté le pas avec joie. Et a bien y réfléchir, c’était peut-être ce que j’aurais dût faire au lieu de vouloir avoir mon propre enfant. Un dicton disait qu’il fallait se méfier de ce que l’on souhaitait il eut été mieux pour tout le monde que je me fie à ce dicton quand on voyait Phobos…

Après, peut-être Siobhan n’avait-elle pas souhaité être emmené loin de l’endroit où reposait sa grand-mère c’était une possibilité. Il est vrai que pouvant me téléporter à ma guise, passer de La Nouvelle Orléans où reposaient symboliquement mes chasseresses et ici où se trouvait la tombe d’Hippolyte je n’avais pas ce genre de problème, l’espace d’une fraction de seconde je pouvais passer d’un endroit à un autre.

- Même si je comprends que tu sois contrarié à l’idée d’être mit devant le fait accomplit, qu’elle passe le week-end ici avec toi, n’est peut-être pas une si mauvaise idée. Cela lui fera bien de passer du temps avec toi, et a toi aussi j’en suis persuadée.


Et certes, je concevais qu’il ait quelques réticences à l’idée qu’elle passe ne serait-ce que quelques jours ici. Storybrooke était après la ville la moins normale des Etats-Unis voir du monde entier. Son anonymat le plus totale nous protégeait des curieux, et même s’il fallait de temps en temps que les gardes Olympiens se chargent des gens qui ne respectaient pas l’accord de non magie en dehors de la ville, sans parler des évènements à La Nouvelle Orléans il y a quelques années qui avaient un peu trop attiré l’attention du gouvernement de l’époque -j’ignorais ce qu’il en était aujourd’hui- nous n’avions pas eu d’afflux de curieux. Et si elle pouvait s’avérer dangereuse, les habitants n’hésitaient pas à mettre de côté leurs différents et unir leurs forces lorsqu’il s’agissait de protéger la ville et son secret -et les leurs par la même occasion.

- De toute façon elle est là, maintenant donc nous ne pouvons plus revenir en arrière. Et puis, avec comme Baby sitter un sorcier et une déesse je pense qu’elle ne risque pas grand-chose. Excepté Elysium qui est toujours dans le ciel, en ce moment c’est plutôt calme en ville. Et de mon côté, il n’y a, a priori pas d’autres aventures divino titanesque non planifiés se profilant à l’horizon. Alors tu vois, elle ne risque rien. Qui plus est, on ne peut pas emballer les enfants dans du cellophane pour les protéger de tout et de tout le monde Pitch. De nos jours, j’ai l’impression que c’est ce que le monde veut mais c’est impossible.


Et ridicule. Lorsque je voyais, que certains établissaient même des listes de ce que les enfants devraient regarder en fonction de leur âge au niveau des programmes adapté à ces derniers, je me demandais où allait le monde. Mais mon avis était peut-être biaisé, c’était une discussion qui serait probablement intéressante de développer avec Héra. C’était elle qui en savait le plus sur le sujet, les enfants faisaient après tout partie de ses « fonctions divines. » Si je pouvais discuter pendant des heures au sujet des plantes, de La Nature, et de en quoi cette planète courrait irrémédiablement à sa perte au nom de la consommation de masse et en bafouant totalement les règles écologiques qui s’étaient mise en place bien des millénaires avant l’apparition du premier homme, Héra maîtrisait bien mieux le sujet des enfants que moi.

- D’ailleurs, pour en revenir au sujet principale si j’en crois ce que j’entends, Orion va avoir droit à un peut de répit.
Dis-je avec un sourire en coin.

Je pouvais clairement entendre des pas précipités arriver dans notre direction, aussi décidais-je après un échange de regard avec mon compagnon, de placer les pâtisseries apportés par Nyx en sûreté et hors de porté de la petite Irlandaise. J’avais parfaitement compris ce qu’il avait voulut dire tout a l’heure sans même avoir besoin de le dire : trop de sucre, signifiait une Siobhan surexcité et difficilement contrôlable. Même si je ne doutais pas de notre capacité à la gérer si tel était le cas. Après ce que nous avions affronté ensemble, cela ne devrait pas être sorcier. Qui plus est, j’avais l’habitude des personnalités incontrôlable, il y en avait plusieurs dans mon entourage. J’en avais notamment deux qui bâtaient tous les records...
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90026-she-was-like-the-moon-liens-d-artemis#1294193 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light


ϟ Pitch K. Black ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Pitch K. Black

| Avatar : Ben Barnes

Into the unknown ➹ PITCH Kptw

If I loved you less, I might be able to talk about it more.

Into the unknown ➹ PITCH Onn8

Darkness will always follow me




| Conte : Les cinq légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Pitch Black

Into the unknown ➹ PITCH Vkx4

| Cadavres : 145

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 3 ans...


Into the unknown ➹ PITCH _



________________________________________ Lun 27 Juil 2020 - 20:46

Pitch & Diane

Into the Unknown

J'hochais la tête suite au parole de Diane, je ne pouvais être que d'accord avec elle, dès que quelqu'un s'avérait être différent de ce que les gens pense être la norme, cette personne se retrouvais à subir les moqueries des autres, ça pouvait même parfois dégénérer; les petites pestes qui s'en étaient prises à Siobhan n'ont osé que deux fois utilisé de la violence contre elle, elles l'avaient toutes payé avec des cauchemars pendant aux moins deux semaines, sachant parfaitement qu'utiliser ses pouvoirs en dehors de la ville était prohibés, mais à l'époque je n'avais jamais eu l'ambition de revenir à Storybrooke, alors j'avais briser cette règle sans le moindre regret.

"D'après ce qu'on m'a dit, Siobhan se montrait très turbulente dès que des parents venait visiter l'Orphelinat, du coup aucun ne souhaitait d'une enfant pareille."Je prenait une autre bouchée de cookies tout en levant les yeux au ciel."Malgré ça, un couple à faillis l'adopter, quelques mois avant que je ne quitte l'Irlande, ils semblait enchantée à l'idée de l'adopter et je crois même que Siobhan avait finit par accepter qu'elle allait avoir de nouveau parents; je suis revenu ici espérant recevoir la bonne nouvelle, hélas, ça ne s'est jamais fait."Meera ne m'avait jamais expliqué ce qui s'était passer, Siobhan elle même avait la manie de changer de sujet à chaque fois que je lui posais la question, alors j'avais finit par lâcher l'affaire."Elle n'a que 10 ans, peut être qu'un couple finira bien par l'adopter."Je ne préférais pas imaginer ce qui lui arriverait quand elle atteindrait la majorité et que personnes ne l'avais adopté, surement qu'elle allait devoir se débrouiller par elle même sans personne à ses côtés. Secouant la tête pour chasser ces pensée, je terminais mon biscuit.

"Je suppose que tu as raison, ça ne peut que lui faire du bien."Je ne savais pas comment était l'ambiance à l'Orphelinat ces derniers temps, mais j'étais certains que Siobhan finirait par me raconter tout ce qui s'était passé depuis la dernière fois que je l'avais eu au téléphone. Je me détends un peu en écoutant Diane parler, surpris qu'elle veuille bien m'assister pour garder Siobhan, je lui souriait, à deux j'étais certains que nous allions nous en sortir, non pas que Siobhan soit une enfant terrible qui n'en faisait qu'à sa tête, mais parfois j'avais bien du mal à lui faire entendre raison.L'emballer dans du cellophane serait long et vraiment très inconvénient."Disais-je avec une once d'amusement dans la voix avant de poursuivre."Mais je suppose que je voit où tu veux en venir."Tout se passerais bien et si la situation dérapait, nous serions là pour la protéger; je me répétais quelques fois cette même phrase dans ma tête avant de boire une gorgée de mon thé, tandis que Siobhan faisait son entrée dans la cuisine, s'avançant près de la table pour nous observer tour à tour.

"De quoi vous parler ?"Demanda-t-elle avec un grand sourire.

"De toi et du faite qu'on songeais à t'enrouler dans du cellophane, qu'en pense tu ?"Répondais-je en échangeant un regard avec la déesse, souriant à moitié avant de fixer mon attention sur la petite rousse qui s'esclaffa.

"Tu dit n'importe quoi."Elle secoua la tête et je tirais une chaise pour qu'elle puisse s'installer avec nous, elle grimpa dessus avant de se tourner vers Diane."C'est vrai que tu est la déesse de la lune ? Ça veut dire que tu vie sur la lune ? Où à Olympe ? C'est dans les nuages Olympe ?"Je secouais la tête d'exaspération devant tout ce flot de questions, mais je la laissais faire, après tout les enfants était du genre curieux."J'ai vu Hercules avec Meera, c'était trop bien! C'est vrai que Hadès il est tout gris et qu'il a les cheveux bleu en flamme ? "Je détournais la tête, riant en silence, imaginer le maire de la ville comme celui du dessin animée était fort amusant.



luckyred.


ϟ Diane Moon ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Diane Moon

| Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Into the unknown ➹ PITCH Dmia

“I love you to the moon and back”


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

| Cadavres : 8811

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 7 ans...


Into the unknown ➹ PITCH _



________________________________________ Mar 18 Aoû 2020 - 17:07


Into the unknown
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.

Je ne m’étais pas attendue à un tel débit de questions, en revanche j’aurais dût prévoir que la référence pour une enfant d’un tel âge en ce qui concernait le divin fût Hercule. C’était assez éloigné de la réalité, bien que le côté ingérable d’Hadès de ce que j’avais pu en voir avait été parfaitement rendu. Apollon avait insisté pour qu’on regarde le film, et la série Disney associée estimant que ce n’était pas juste qu’Hadès soit tout le temps mit en avant, et qu’on devait forcément y figurer nous aussi. C’était le cas, mais encore une fois autant pour le physique que pour le caractère, ce n’était pas très ressemblant. Je n’étais pas brune déjà, et Apollon n’avait certainement pas la peau violette. Tout comme je n’étais pas très portée sur la grandiloquence, je la laissais à mon jumeau il était bien plus performant que moi dans ce domaine. J’admettais néanmoins qu’il était drôle d’imaginer Hadès habillé comme dans le dessin animé, mais il n’était pas question de lui rire au nez la prochaine que je le verrais, il pouvait être un brin susceptible quand il le souhaitait…

- Hadès, a une peau normale comme moi. Mais en revanche, il peut s’enflammer les cheveux s’il le désire. Bien que généralement, il ait une couleur somme toute banale au niveau capillaire puisqu’il est brun.

Et je soupçonnais que le fait d’enflammer ses cheveux ne soit qu’un effet de style. Etant donné que son égo pouvait rivaliser avec celui d’Apollon, je n’en serais pas franchement étonnée. Néanmoins, je me garderais bien de lui poser la question étant donné qu’au fond je n’y portais pas suffisamment d’intérêt pour demander une explication sur le pourquoi du comment.

- Et en fait, j’habite une grande maison pas loin de la forêt donc c’est un peu à l’autre bout de la ville. Je ne vie pas sur la lune, mais il y a mon temple en revanche. Même si, je ne suis pas sûr qu’il soit très intéressant à visiter étant donné qu’il est en ruine
admis-je avec une légère grimace.

Un tremblement de terre était passé par là entre temps. Ce qui avait pût être sauvé avait été ramené dans la bibliothèque de la cité, et le reste n’était malheureusement plus que poussière. Quant à Olympe, je supposais que l’on pouvait dire que la cité était dans les nuages, du moins c’était la manière la plus simple de l’expliquer à une fillette d’une dizaine d’années sans me lancer dans des explications divino/titanesque qui m’échappaient déjà du haut de mes milliers d’années. Je n’étais pas certaine de pouvoir clairement apporter des réponses aux potentielles questions qu’elle me poserait à ce sujet alors mieux valait simplifier.

- Mais puisque tu es si curieuse, je pourrais peut-être te faire visiter Olympe un peu plus tard. Je crois que même Pitch, n’y a jamais vraiment été.

D’un côté, j’estimais avoir suffisamment vu la cité comme cela. Même si les choses étaient fondamentalement différente de l’époque où Zeus régnait, je ne considérais pas Olympe comme ma maison. La « maison » avait été un tas d’endroit différent au fil des siècles, et actuellement c’était le domicile que nous occupions à l’orée de la forêt. J’y allais beaucoup plus depuis sept ans, parce que j’avais successivement été le bras droit d’Arès, puis d’Apollon bien que j’admettais la fréquenter encore plus depuis mon frère jumeau est devenue maître, puis gardien d’Olympe. Ce n’était pas mon chez moi, ce n’était pas non plus mon lieu de travail, c’était Olympe tout simplement. Je n’avais pas vraiment de qualificatif pour décrire cet endroit. Quoi qu’il en soit, faire une visite de l’endroit n’était pas une mauvaise idée. Nous avions pas mal de choses a voir comme la salle du trône, les jardins -dont je prenais grand soin-, la plage, la piscine, les thermes et j’en passais.

Après, mes plans pour la journée ayant été quelque peu bousculé par l’arrivé de Siobhan, je me disais que le mieux était aussi de voir ce que elle, elle souhaitait faire. Je ne m’étais jamais réellement retrouvé face à un enfant de cet âge, mes neveux et nièces avaient été au minimum des adolescents. Même Apple, avait eu la mentalité d’une adolescente la première fois que je l’avais rencontré. Certes, elle avait un peu plus encline à aller manger une glace par exemple qu’Elliot -qui se serait probablement sentie infantilisé si je lui avais proposé une telle chose- mais même pour moi, là c’était une première.

- Mais avant cela, il y a peut-être des choses que tu aimerais faire en particulier. Si tu es venu passer un peu de temps ici autant en profiter.


Storybrooke était peut-être la ville la moins normale du monde mais cela ne se voyait pas nécessairement à chaque coin de rue. A priori, elle ressemblait à n’importe quelle petite bourgade même si les problèmes avaient tendance à arriver un peu n’importe quand sans prévenir. Une journée pouvait commencer normalement et se finir avec la mairie attaquée, ou bien Hadès essayant de faire passer en force ses minotaures au près des forces de polices.

- Je peux te montrer l’endroit où j’habite aussi si tu veux, même si il n’y a rien de très extraordinaire là-bas. On croisera peut-être un de mes deux « colocataires ». En revanche, mieux vaut ne pas avoir peur des chiens. J’en ai...Un certain nombre à la maison.

Manière élégante de dire que j’hébergeais une meute de Golden Retriever. Même s’ils étaient bien éduqués et ne feraient pas de mal à une mouche -sauf si on essayait de s’introduire par effraction dans la maison- je préférais m’assurer qu’il n’y ait pas eu de mauvaises expériences du côté de Siobhan d’abord.

- Enfin, si tu es d’accord pour que je passe ma journée avec vous bien sûr. Dans le cas contraire, je peux reporter mon entrevue avec Pitch.


Je jetais un coup d’oeil discret en direction de mon compagnon. Si jamais cela devait se faire, je devrais au moins lui parler de Phobos. Même si la fillette était une distraction que j’estimais bienvenue dans son quotidien, Phobos était une responsabilité que nous portions quelque part à deux. Même si lui, ne voulait pas considérer Pitch comme son père, pour ma part les choses n’étaient pas autrement et puis nous avions commencés à deux, alors le tenir à l’écart juste parce que Phobos ne voulait pas de lui ne me semblait pas très correcte.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90026-she-was-like-the-moon-liens-d-artemis#1294193 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light


ϟ Pitch K. Black ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Pitch K. Black

| Avatar : Ben Barnes

Into the unknown ➹ PITCH Kptw

If I loved you less, I might be able to talk about it more.

Into the unknown ➹ PITCH Onn8

Darkness will always follow me




| Conte : Les cinq légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Pitch Black

Into the unknown ➹ PITCH Vkx4

| Cadavres : 145

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 3 ans...


Into the unknown ➹ PITCH _



________________________________________ Mer 7 Oct 2020 - 22:20

Pitch & Diane

Into the Unknown

"Oh trop cool!"Apparemment l'idée que Hadès puisse avoir les cheveux en feu avait l'air de beaucoup lui plaire, j'étais certains que si elle avait le malheur de croiser le dieu des Enfers, elle s'empressera surement de lui demander de s'enflammer les cheveux, j'étais curieux de savoir comment le dieu pourrait réagir devant ce genre de demande venant d'une enfant, j'espérais qu'à présent qu'il était père, qu'il pourrait se montrer indulgent.

"Oh ! C'est dommage qu'il soit cassé, ça peut pas se réparer ? "Demanda-t-elle avec curiosité, les jambes se balançant d'avant en arrière dans le vide vu que ses pieds ne touchaient pas encore le sol."Et vivre dans une maison près de la forêt c'est cool! Pitch aussi il vivait près de la forêt en Irlande, y'avais plein de renards et des écureuils! Une fois j'ai voulu m'approcher d'un bébé renard, mais il est parti très vite rejoindre sa maman quand il m'a vue, mais j'ai quand même pu m'approcher super prés ! T'as déjà vu un renard de près ? "La fameuse histoire du bébé renard, qui avait d'ailleurs beaucoup circulé à l'Orphelinat et aux alentours, Siobhan l'ayant raconter à n'importe qui qui voulait bien l'entendre, si bien qu'à chaque fois qu'elle était venu me rendre visite les jours suivant, elle avait passer son temps à épier le jardin, espérant le revoir, mais ça ne s'était jamais produit ou du moins pas en sa présence, car j'avais moi même vu le petit renard et sa maman deux ou trois fois.

"Oh ouai! Moi je veux y aller, tu veux y aller aussi ? Hein dit ?"Siobhan tourna la tête vers moi, le regard implorant et je fis mine de réfléchir pendant plusieurs secondes en silence.

"Je suppose qu'on pourrait y aller oui, si Diane le propose si gentiment."A peine eu-je finit de parler qu'elle se mit à se dandiner sur sa chaise, tout en poussant un petit crie de joie."Et je crois qu'on doit aussi ajouter le zoo et l'aquarium à cette liste d'endroit à visiter, n'est-ce pas ?"Elle hocha la tête rapidement de haut en bas avec un grand sourire, ce week-end promettait d'être riche en activité, ce qui était plutôt bien, malgré ma réticence à ce qu'elle soit là, je ne voulais pas non plus qu'elle reste à la maison à s'ennuyer jusqu'au moment où elle devrait rentrer en Irlande, autant qu'elle puisse se lâcher ici avant de revenir dans un environnement qui ne lui plaisait pas.

" Y'a Apollon dans tes colocataires c'est ça? C'est vrai qu'il est très grand ? Pitch a dit qu'il était très grand, blond et que c'est lui le chef des Dieu...vu que Zeus il est plus là."Je lui avais vaguement parlé des divinités grecques quand je lui avais raconté mon histoire, établissant un vague portraits de ceux que je connaissais, tout en lui expliquant pourquoi Zeus n'était pas présent à Olympe, sachant la vrai raison, j'avais préférer édulcorer la vérité plutôt de lui dire qu'il avait été un tyran et un très mauvais frère; quand à Apollon, malgré que je ne l'appréciais guère, j'étais rester plutôt gentil sur sa description." T'as beaucoup de chiens ? Moi j'aimerais bien un chien, mais à l'Orphelinat on à pas le droit, on peut aller voir les chiens ? Et puis plus tard on ira tous au zoo et à l'aquarium."

"Un sacré programme, je propose d'abord que je monte ton sac dans la chambre d'invité, ensuite nous déciderons ce que nous irons voir en premier."J'attrapais un des cookie que je tendais à Siobhan avant de me lever de mon siège pour les laisser seul, attrapant le gros sac qui se trouvait dans l'entrée, je montais à l'étage pour le déposer dans la chambre d'ami, celle-ci était déjà plus où moins prête donc je n'aurais pas besoin de m'en charger plus tard. Une fois fait, j’étais redescendu puis retourné dans la cuisine."Très bien, par quoi commençons nous alors ?"Vu le regard indécis que me lançais la jeune fille, la décision n'allait pas être simple à prendre.




luckyred.


ϟ Diane Moon ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Diane Moon

| Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Into the unknown ➹ PITCH Dmia

“I love you to the moon and back”


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

| Cadavres : 8811

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 7 ans...


Into the unknown ➹ PITCH _



________________________________________ Lun 4 Jan 2021 - 20:19


Into the unknown
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.

Pour quelqu’un qui prétendait ne pas avoir de feeling avec les enfants, je trouvais que Pitch s’en était admirablement sortie avec Siobhan. Il aurait pu dire sans aucun tact que Zeus était mort, à la place il avait simplement mentionné qu’il n’était « plus là. » C’était toujours un peu délicat, d’aborder ce genre de sujet avec des enfants, et ce même si de nos jours j’étais certaine qu’il suffirait de se rendre dans une librairie afin de trouver un certain nombre d’ouvrages écrit par des spécialistes de la question et donnant une foule de conseil, n’ayant pas grand-chose a voir les uns avec les autres. Concernant le rôle de mon frère, j’échangeais un regard rapide avec mon compagnon, tout en me mordillant pensivement la lèvre inférieure. Je ne savais pas vraiment, comment l’expliquer. Sur le papier oui effectivement, Apollon était toujours celui à la tête d’Olympe, mais depuis quelques temps il était dans ce que j’appellerais une dépression. C’était a peine si je le voyais, et quelque chose me disait qu’il risquait de déraper à tout moment.

En d’autres terme, c’était moi qui occupait cette fonction en ce moment. J’espérais toujours voir arriver un miracle, et qu’Apollon reprenne subitement du poile de la bête et ses fonctions. Mais je ne pouvais faire taire cette petite voix qui me murmurait que je risquais d’en avoir pour encore un long moment à diriger Olympe, et cette idée ne me plaisait pas. Nous n’avions rien de « grave » si ce n’est le Ragnarok qui se rapprochait de plus en plus, et je n’étais pas taillé pour prendre les décisions visant à y faire face. Je n’étais pas un guerrière, rien en moi ne respirait la tactique militaire. De plus, je n’aimais pas diriger et diriger Olympe, n’avait jamais fait partie de mes plans de carrière.

- C’est bien cela, Apollon est un de mes colocataires et Pitch a raison il est très grand, c’est le plus grand des dieux. D’ailleurs je vais te confier un secret. Si je porte des talons, c’est parce que je suis beaucoup plus petite que lui, alors j’essaye de me grandir pour ne pas avoir l’air trop ridicule.

Je lui décochais un clin d’oeil espiègle. Je ne parlais pas vraiment de mon complexe d’infériorité vis a vis de ma taille, généralement les seuls fois où je ne portais pas de talons, c’était lorsque je partais en forêt ou bien que j’étais seule chez moi. Je n’étais pas juché sur des échasses non plus, juste de quoi me donner l’air de faire 1m74 au lieu d’1m69. Si j’avais mentionné la possibilité de le croiser, j’ignorais dans quel état il serait si c’était le cas. Il pourrait sembler normale, comme nous jeter un regard vitreux et passer devant nous comme si nous étions transparent. Pas étonnant, que j’ai envie de briser tous les os du corps de Cassandre après cela. Quoi qu’il en soit, je me décidais de voler à leur secours en voyant l’air indécis de Siobhan, au final j’allais peut-être rester, le temps de ce week-end chargé.

- Eh bien, on pourrait aller voir les chiens d’abord. Et ensuite, tenter le zoo, je connais bien la personne qui le dirige, je suis certaine de pouvoir aider à faire une visite disons...Un peu moins commune.


Par là, je parlais de découvrir un peu l’envers du décors. Évidemment, j’avais fait en sorte de soigneusement oublier de mentionner mon aversion pour les zoo. Lily n’y était pour rien, et cela ne remettait pas en question mon affection pour elle, mais pour moi un animal sauvage était fait pour le rester. Je savais bien, que tous les zoo n’étaient pas d’infâmes prisons pour animaux et que certains aidaient à la conservation des espèces menacés, mais c’était en contradiction avec ce que j’étais aussi ce genre d’établissement n’étaient pas vraiment ma tasse de thé. Mais je pouvais bien faire un effort aujourd’hui, après tout Pitch avait déjà fait des efforts pour moi -comme de devoir supporter mon frère par exemple- il était de ce fait normale que moi aussi j’en fasse pour lui.

- On pourra également, prévoir une sortie en forêt. Qui sait, tu pourrais bien apercevoir d’autres bébé renards ou bien des bébés animaux en générale.


Il était beaucoup plus facile d’apercevoir des animaux sauvages avec moi dans les parages, ils savaient quand me craindre et quand m’approcher. J’avais ce « don » sur eux, je les comprenais et savait les mettre en confiance, ils étaient quelque part « attiré » par ma présence et avaient donc tendance à se montrer lorsque j’étais dans les parages. Mais le programme étant déjà bien chargé mieux valait se réserver cela pour demain. Aujourd’hui, j’avais déjà proposé les chiens et le zoo. Si nous avions du temps après ce dernier, l’aquarium serait aussi une option envisageable, dans le cas contraire ce serait pour le lendemain également. Mieux vaudrait d’ailleurs y aller le matin si tel était le cas, je pourrais transmettre le numéro à Pitch qu’il s’occupe de la réservation s’il souhaitait le faire ou m’en occuper.

- Je pense que cela ira plus vite, si je nous téléporte. Comme c’est ta première fois, tu risque peut-être d’avoir légèrement le tournis
dis-je à Siobhan. Si jamais tu ne te sens pas très bien en arrivant chez moi, n’hésite surtout pas à me le dire. Quant aux chiens, je te laisse voir par toi même combien j’en ai. Repris-je avec un sourire en coin.

Il ne fallut qu’une fraction de seconde, le temps d’attraper les mains de Pitch et Siobhan afin de nous téléporter et nous étions dans mon jardin. Les chiens ayant sentie mon odeur, je les entendais arriver aussi me plaçais-je légèrement en avant, pour les calmer s’ils étaient un peu trop excités. Ce n’était qu’une fois qu’ils seraient plus calme que je pourrais laisser la fillette interagir avec eux, toujours sous ma supervision. La meute ne tarda d’ailleurs pas à arriver, aboyant joyeusement, et sautant dans tous les sens afin de me faire la fête. Heureusement, leur mère les rappela rapidement à l’ordre, et s’ils ne cessaient d’agiter leurs queues, et de donner des coups de langues sur la joue dès qu’ils en avaient l’occasion ils étaient tout de même relativement plus calme qu’auparavant. Je pouvais compter sur Athéna pour les maintenir à distance, et faire en sorte de les rendre un peu plus discipliné, en tant que cheffe de meute elle était une alliée précieuse dans cette tâche.

Afin de montrer l’exemple, ma chienne fût la première à s’avancer vers Siobhan, je m’écartais légèrement pour la laisser faire, elle renifla d’abord la jeune fille avant de lever sa tête dans sa direction :

- Tu peux la caresser l’encourageais-je, elle n’attend que cela.

De mon côté je me plaçais aux côtés de Pitch, gardant un œil sur la scène tout en les laissant faire connaissance.

- Je ne ressent pas d’autres aura. Lui dis-je, pour son homonyme dis-je en désignant ma chienne d’un coup de tête, je pense sans trop me tromper qu’elle doit être sur Olympe. Mais Apo’, je n’en sais rien. Et je ne suis pas nécessairement rassuré. Sa rupture avec Cassandre l’a terriblement affecté, il n’est plus que l’ombre de lui-même. En ce moment, c’est moi qui dirige. C’était l’une des choses dont je souhaitais te faire part. Mais je suppose, que nous aurons d’autres occasion pour en reparler.

Je pouvais bien après tout, me dégager un peu de temps à passer avec lui. Si je ne le faisais pas, et me concentrais uniquement sur la gestion de la citée, j’étais bonne pour le burn out. De plus...Pitch me manquerait trop, si je me focalisais uniquement là-dessus.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90026-she-was-like-the-moon-liens-d-artemis#1294193 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light


ϟ Pitch K. Black ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Pitch K. Black

| Avatar : Ben Barnes

Into the unknown ➹ PITCH Kptw

If I loved you less, I might be able to talk about it more.

Into the unknown ➹ PITCH Onn8

Darkness will always follow me




| Conte : Les cinq légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Pitch Black

Into the unknown ➹ PITCH Vkx4

| Cadavres : 145

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 3 ans...


Into the unknown ➹ PITCH _



________________________________________ Sam 9 Jan 2021 - 16:47

Pitch & Diane

Into the Unknown

Siobhan lâcha un petit rire en entendant la confession de la déesse, je me permettais de sourire discrètement en les voyants interagir ensemble, j'étais content que cette rencontre se déroule bien, je m'y étais attendue, tout comme je m'attendais à ce que la rencontre avec Maara soit peut être plus compliquée, j'avais bien sûr mentionner la jeune fille plusieurs fois auparavant, elle m'avait bien sur faire remarquer que le faite que j'avais établis un lien avec une enfant était inattendue surtout avec mon passif et je n'avais pu qu'acquiescer; elle ne lui ferais pas de mal, bien entendu, mais peut être serait-elle moins accueillante que Diane, je ne le saurais que quand elles se rencontrerait durant ce week-end. "Promis, je lui dirais pas."Je n'étais pas certain qu'elle ait le temps de faire sa rencontre durant le week-end, mais peut-être que dans le futur, si elle revenait en ville, elle aurait l'occasion de faire sa connaissance, et je savais déjà qu'elle aurait une tonne de questions à lui poser.

En attendant, les jours qui allaient suivre allaient être chargés, heureusement que mon emploi du temps était plutôt libre, du coup, je n'avais rien à déplacer ou à annuler, mise à part la conversation que nous aurions dû avoir Diane et moi, mais je supposais que ça pouvait attendre encore un peu. Hochant la tête de manière positive, je ne pouvais qu'approuver le plan de Diane pour la suite des événements. Je savais que la déesse n'était pas spécialement fan des zoo, je la remercie donc d'un regard; la visite aurait surement pu être éviter si Siobhan avait eu l'occasion d'y aller auparavant, mais l'Orphelinat n'avais jamais organiser de sortie pour aller au zoo, la plupart étant trop loin. "Ça veut dire qu'on va pouvoir donner à manger aux lions ? "Je sentais déjà son excitation à l'idée même de pouvoir voir un lion d'aussi prêt pour le nourrir.

"N'exagérons pas."Autant tout de suite mettre un frein sur ses attentes, histoire qu'elle ne soit pas trop déçus une fois sur place. "Peut-être que tu les verras d'un peu plus près, mais si ce n'est pas l'heure des repas, il ne faudra pas leur en vouloir."Elle fait la moue, avant d'hausser les épaules.

"C'est pas grave."Bien, si ce n'était pas grave, alors tant mieux. Siobhan hocha la tête rapidement quand Diane mentionna la forêt, ça faisait donc un endroit de plus à aller voir dans le futur, je notais cette futur visite dans un coin de ma tête, nous n'aurions peut être pas le temps de tout faire aujourd'hui, Siobhan finirait bien par être fatiguer au bout d'un moment, alors autant ne pas tout faire d'un coup. "Ok, je le dirais."Je faisais un dernier signe de tête en direction d'Orion qui nous fixais du regard avant d'attraper la main de Diane pour qu'elle puisse nous téléporter chez elle, j'étais à présent habitué à voyager comme ça donc ça ne me faisait plus rien, alors à peine étions nous arrivés que je baissais les yeux en direction de la petite rousse qui fronçais les sourcils, je me baissais pour me mettre à sa hauteur.

"Comment tu te sens ?"Demandais-je tout en lui attrapant la main, si jamais un accident devait arriver, je savais déjà où se trouvait les toilettes.

"J'ai un peu mal à l'estomac."Me dit-elle avant de regarder par dessus mon épaule pour voir les chiens qui nous avait rejoints. "C'était trop bizarre, mais, ça va aller."Je me redressais pour m'écarter du chemin, laissant Siobhan s'avancer vers la chienne qui portait le nom de la déesse de la sagesse. Elle hésita quelques secondes puis, entendant les paroles rassurantes de Diane, elle leva gentiment la main pour qu'elle puisse la renifler avant de lui gratter le menton puis de lui caresser gentiment la tête. Sachant que tout se passerais bien, je portais mon attention sur Diane qui s'était avancée à mes côtés. "Elle fera leur rencontre une autre fois."Je fronçais légèrement les sourcils en entendant la suite, je comprenais à présent pourquoi elle avait voulu arracher la tête de l'enfant d'Eliott et Lily, elle avait fait du mal à Apollon. "Je vois et bien j'espère pour lui qu'il finira par aller mieux."Les ruptures ça n'était jamais simple à encaisser, j'étais bien placé pour le savoir, mais j'avais fini petit à petit par m'en remettre, Apollon finirait par aller mieux lui aussi."Pour toi aussi, diriger Olympe, ça ne doit pas être simple."Diriger quoi que ce soit ne l'était jamais, j'avais moi même eu un peu de mal au départ à diriger l'armée d'Or à l'époque, j'avais finit par m'habituer à mon rôle, mais je me doutais que ce ne serait pas le cas de la déesse, elle n'avait pas vraiment l'âme d'une leader."Bien sur, on en reparlera quand on nous aurons du temps devant nous et quand Siobhan ne sera pas présente."

"C'est quoi leur noms ?"Demanda Siobhan qui caressait toujours la tête d'Athéna, tout en observant les autres chiens qui était présent. "C'est elle leur maman ?"Elle pointa du doigt Athéna.


luckyred.


ϟ Contenu sponsorisé ϟ








Into the unknown ➹ PITCH _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Into the unknown ➹ PITCH





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Quartier Nord