Le Testament
Par Anastasia

13 mai 2020


Songes d'la Neige
Par Olaf

29 avril 2020


Double Je
Par Mabel

19 avril 2020





« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

#Animation : Du 25 au 31 mai, jouez à DinoDonuts ! Quand le gras et les légumes se rencontrent !
#Animation : Du 25 au 31 mai, le premier Challenge Instagram vous ouvre ses portes ! Découvrez les 10 thèmes, et risquez vous à obtenir un gage !
#Magazines : Dans quelle Maison Poudlard êtres vous ? Un test de personnalité rien que pour vous !
#Animation : Du 25 au 31 mai, affrontez les autres personnages du forum dans une compétition de Chifumi !
#Animation : Du 24 au 31 mai, si vous êtes un graphiste en herbe, que diriez vous de tenter le défi graphisme de la semaine ?
-26%
Le deal à ne pas rater :
25% d’économie sur la Maxi Plancha Colormania – TEFAL – ...
53.99 € 72.58 €
Voir le deal




« Gilead est loin d'être un Paradis et n'a de morale que la théorie.
Oserez-vous rejoindre les femmes de l'ombre prête à faire tomber la cité ?
Serez-vous de celles qui écrivent sans doute l'Apocalypse selon Sainte Lydia ? »


Partagez
 

 Into the unknown ➹ PITCH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Diane Moon



« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Diane Moon


Into the unknown ➹ PITCH 378254admin

╰☆╮ Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

Into the unknown ➹ PITCH Diplo10

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9857
✓ Disponibilité : Présente !

Into the unknown ➹ PITCH _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Sam 11 Avr 2020 - 23:47


Into the unknown
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.

Dernièrement, il s’était passé un certain nombre de choses dans ma vie : déjà mes pouvoirs s’étaient retrouvés développés depuis notre dernière aventure divino/titanesque. Ensuite, mon frère commençait doucement mais sûrement à sortir de sa période dite « boulimique/dépressive. » J’aurais bien contacté tous les endroits où se trouvait de la nourriture dans cette ville, afin de ne surtout rien donner si un grand blond décidait de passer faire un tour, voir envoyait Basile le faire à sa place, mais cela n’aurait de toute façon servie strictement à rien. Apollon pouvait parfaitement faire apparaître tout ce qu’il voulait, alors a moins de supplier Hypérion pour qu’il lui couper temporairement l’accès à ses pouvoirs, c’était de toute façon peine perdue. Et quand bien même, le titan eut accepté ma requête -ce dont je doutais- il restait toujours Tony, le cuisiner d’Olympe. Autrement dit, il s’agissait là d’un combat perdue d’avance.

Le mieux fût donc, de le laisser faire et c’était tout sauf une partie de plaisir, en particulier sachant la cause pour laquelle mon frère allait aussi mal. Malheureusement, je ne pouvais pas aller briser les os de Cassandre, et Gaïa savait à quel point j’en avais envie. Et évidemment, je supposais qu’il était impossible de jouer sur les mots en disant simplement à Apollon qu’il m’avait simplement dit de ne pas lui briser les os, lui arracher la tête en revanche n’avait pas été mentionné une seule fois. C’était fort dommage, tant j’avais besoin de me défouler.

Afin de ne rien faire, et afin de calmer la colère qui grondait en moi, j’avais été encore plus active qu’a l’ordinaire : footing, escalade, accrobranche...Je passais beaucoup de temps à l’extérieur. Et quand ce n’était pas à l’extérieur c’était à l’intérieur en train de faire la cuisine ou bien de la pâtisserie. Évidemment, je me retrouvais souvent avec beaucoup trop, alors j’en apportais aux gardes pour ne rien gâcher et en guise de remerciement, pour devoir gérer mon frère. Je faisais en sorte de réserver les plus grosses part à Basile, qui de ce côté là, avait plus de travail que ses congénères. Il avait déjà dût gérer Eulalie en temps de crise, voilà qu’a présent c’était d’Apollon. De mon côté, j’avais aussi essayé plusieurs choses estimant que je l’avais laissé ruminer dans son coin pendant suffisamment de temps. Aussi, l’avais-je emmené de force faire de la randonné avec moi. J’avais même, prit sur moi pour lui proposer d’emmener Luna faire de l’agility avec Eclipse. Hors, je faisais rarement en sorte d’inclure sa chienne dans une quelconque activité tant elle était mal élevée.

Avec tout cela, je n’avais pas encore eu le temps d’aller voir Pitch. Pourtant, je mettais généralement un point d’honneur à le faire après chaque « mission » divino/titanesque. Disons que cela permettait un changement agréable, c’était une manière de faire le vide en quelque sorte et de penser un peu à autre chose. Et également de le tenir au courant de ce qui se passait, particulièrement si cela concernait une certaine personne dont le nom commençait par « P » et se finissait par « S ». Vu ce que j’avais compris concernant mon dernier entretien avec lui, j’estimais qu’il était plus que temps que j’en parle avec mon compagnon. La raison principale était que nous nous devions d’avancer. J’avais également apprit quelque chose sur moi : Phobos était à mes yeux, resté mort. Son histoire, s’était arrêté au cocyte, Apollon m’avait emmené quelques temps plus tard pour symboliquement l’enterrer afin de faire mon deuil, après quoi Pitch était revenu dans ma vie. Nous avions tous les deux apprit à composer avec la perte, et tout d’un coup, comme sortie de nul part le voilà qui revenait.

Phobos et moi, ne pouvions plus nous rejoindre. Nos envies étaient différentes, je ne pouvais pas vivre dans un monde où Apollon, Pitch et toutes les personnes auxquelles je tenais n’étaient pas. Et tout ceci, je devais en parler avec celui qui m’avait accompagné dès le départ dans cette histoire.

Soupirant, je m’essuyais les mains sur mon tablier tandis-que j’enfournais une nouvelle plaque remplit de cookies. Encore une fois, il y en avait pour plus de personne que d’habitants de cette maison, peut-être devrais-je en apporter une boîte avec moi. De toute façon, si ce n’était pas le cas elle serait gâché. Je songeais éventuellement à en déposer pour Apple, Lily et pourquoi pas Hermès. De toute façon, vu tout ce que j’avais fait, je pourrais pratiquement nourrir Olympe en entier.

Passant une main dans mes cheveux, nouvellement coupés afin de chasser une mèche rebelle de devant mes yeux, je regardais le minuteur du four j’avais le temps de passer un coup de téléphone rapide à Pitch pour le prévenir de ma visite. J’estimais que c’était toujours mieux de prévenir, je ne voulais pas le déranger dans son travail en débarquant à l’improviste. Certes, il m’arrivait de le rejoindre au cimetière mais dans ces cas là, je n’avais pas des choses aussi importantes à lui dire. C’était simplement, une manière de passer du temps ensemble. J’apportais des fleurs à Hippolyte, et pendant qu’il travaillait nous discutions.

La conversation téléphonique terminée, je sortie ma dernière fournée de biscuits du four, et en profitais pour dénouer les pans du tablier que je portais, le laissant choir sur la première chaise venue. Je montais à l’étage afin de passer un coup de brosse rapide, et tracer un trait d’eyeliner sur chacune de mes paupières. Satisfaite du résultat, je descendit de nouveau jusqu’à la cuisine, attrapait une boîte métallique et y installait plusieurs cookies, de manière à la remplir jusqu’à ce qu’elle soit quasiment pleine à ras-bord. J’avais tout de même besoin de la fermer, si je me téléportais comme cela, tout allait se répandre sur le sol. Finalement, je refermais la boîte d’un claquement métallique et l’instant d’après, je me trouvais devant chez Pitch. Si j’en croyais la météo d’aujourd’hui, il faisait doux. Aussi, n’avais-je pas jugée utile de prendre une veste ou quoi que ce soit d’autres avec moi. Et puis, nous étions à Storybrooke de toute façon personne ne se poserait de questions, si le temps n’était pas exactement ce qu’il avait été annoncé et que je me retrouvais de fait habillé d’une manière qui ne « convenait » pas.

Toquant à la porte, j’attendis de voir Pitch apparaître pour le saluer et lui tendre la boîte que je tenais entre les mains :

- J’ai fait des cookies, j’espère que cela ne te gêne pas que je t’en apporte. J’ai peur de m’être un peu emballée sur les quantités
admis-je en pinçant légèrement les lèvres. Mais, c’est soit cela, soit j’arrache la tête de Cassandre et je ne suis pas certaine que cette idée plaise à tout le monde. Avouais-je

Même si nous ne nous voiions pas tous les jours, je prenais toujours des nouvelles de Pitch et vice-versa. Aussi, lui avais-je parlé de la rupture de mon frère et de mon avis sur le sujet. Tout comme il connaissait parfaitement mon opinion sur Cassandre d’une manière général et elle était tout sauf reluisante. Ce n'était donc pas étonnant que depuis leur rupture avec Apollon, elle le fût encore moins.

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You're everything i have
You were my strength when I was weak, You were my voice when I couldn't speak. You were my eyes when I couldn't see, You saw the best there was in me. Lifted me up when I couldn't reach, You gave me faith 'cause you believed. I'm everything I am, Because you loved me.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light En ligne

Pitch K. Black



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Pitch K. Black


╰☆╮ Avatar : Jude Law

Ѽ Conte(s) : Les cinq légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Pitch Black

✓ Métier : Fossoyeur
Into the unknown ➹ PITCH Generation-Magrathea-1

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 93
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Into the unknown ➹ PITCH _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 26 Avr 2020 - 17:41

Pitch & Diane

Into the Unknown

Les doigts glissant sur les touches du piano, j'écoutais d'une oreille attentive la mélodie qui s'en échappait, prenant soins de corriger ce qui n'allait pas, gardant les yeux rivées sur la partition qui se trouvait sur le pupitre; j'avais récemment acheter de nouvelles partitions dans une boutique de musique, du classique bien sûr, mais aussi quelques chanson moderne, voir même des chansons de film, c'était d'ailleurs une partition du dernier groupe que j'étais en train de jouer: City of Star du film La La Land que j'avais vu il y a quelques jours, j'avais beaucoup apprécié le film et encore plus la bande original. Le lendemain j'avais été à la boutique de musique qui se trouvait en ville, cherchant au moins une partition du film en question, ça m'avait pris une bonne quarantaine de minute avant de trouver la dernière de cette chanson en particulier; bien sur, si je ne l'avais pas trouvé, j'aurais pu chercher sur internet mais je préférais avoir mes partitions sur papier, je trouvais ça beaucoup mieux.

Alors que je m’apprêtais à tourner la page pour continuer la mélodie, une patte noir se posa sur la partition pour donner des petits coups dedans, puis une tête s'approcha pour tenter de mordre dedans."Ce n'est pas un jouet."Je repoussais gentiment le félin qui se mit à gigoter sur le dessus du piano, tentant de me mordre la main vu qu'il ne pouvait plus atteindre la partition; levant les yeux au ciel, je me décidais de le laisser faire pendants quelques secondes avant de retirer ma main, bien qu'il tenta de la garder entre ses pattes avant."Ma main n'est pas un morceau de viande."Commentais-je en fixant Orion du regard avant de récupérer ma partition pour ne pas qu'elle finisse une fois de plus dans la gueule du chat.

"Trouve toi un nouveau jouet."Je lui grattouillais l'oreille rapidement avant de me lever du banc pour aller ranger la partition dans le tiroir où se trouvais les autres. Une fois fermé, je partais en direction de la cuisine pour aller faire chauffer de l'eau dans une bouilloire, en chemin mon téléphone se mit à sonner, je le sortais de ma poche, souriant en voyant le nom qui s'affichais à l'écran avant de décrocher. J'acceptais avec plaisir de recevoir Diane à la maison, vu que je n'avais pas de travail à faire, j'avais accomplis toute les taches que j'avais à faire ce matin, les plus longues serait à faire demain. Je raccrochais puis remplissais la bouilloire d'eau chaude, histoire d'en avoir assez si jamais Diane aussi souhaitais en boire. Je sortais deux tasse que je déposais sur la table de la cuisine, entendant des petits bruits de pas rapide s'avancer dans la cuisine avant de repartir à toute vitesse, c'était apparemment l'heure de courir dans tous les sens.

"Évite de rentrer en collision avec le piano encore une fois."Disais-je quand Orion rentra une nouvelle fois en courant dans la cuisine, poussant un miaulement qui sonnait plus grave que d'habitude, avant de repartir dans le sens inverse; vu les bruits que j'entendais il devait avoir grimper sur le canapé pour courir dessus et redescendre de l'autre côté. Des bruits de toquement m’empêchèrent d'ajouter quoi que ce soit, dans quelques minutes ça serait certainement terminer. Ouvrant la porte avec un sourire, j'acceptais la boite de cookies que me tendais la déesse.

"Ça aurait été cathartique que pendant quelques secondes."Puis elle aurait dû expliquer ce qui s'était passer auprès du reste des divins et je n'étais pas certains que Eliott ou Lily apprécie d'apprendre la mort de leur fille."Des cookies c'est mieux, en plus j'ai fait du thé, donc ça ira bien avec."Je laissais de la place pour qu'elle puisse entrer avant de refermer la porte, Orion qui avait apparemment fini de courir dans tous les sens, se précipita en direction de Diane pour lui dire bonjour."Tu t'es enfin calmer ?"Il dit avant d'aller déposer la boite de cookies à côté des tasses pour le thé, l'eau était à présent prête pour être verser dans la théière. Alors qu'il s’apprêtait à s'en charger, des toquement se fit entendre, il n'attendait personne d'autre.

"Ah, c'est toi."Son expression confuse devient suspicieuse en voyant Nyx devant sa porte, les bras chargés d'une boite de cupcakes, un grand sourire au lèvres, l'air vaguement tendus."Qu'est-ce qui se passe?"

"Bonjouuuuur Pitch !"S'exclama-t-elle avec joie tout en clignant des yeux, puis elle se pinça les lèvres et me tendit le panier où se trouvait les gâteaux et du thé."Détends toi, je viens juste faire coucou ! J'avais envie de te voir, comme ça, parce que tu me manquais ! Et hum... Bon je peux rien te cacher, d'accord, tu m'as eu ! J'ai une surprise pour toi !"J'avais presque envie de tourner les talons et de fermer la porte le temps qu'elle s'en aille, mais je me retenais.

"Une surprise ?."Je remarquais ensuite les nombreux regard insistant qu'elle jetait en direction de la voiture qui se trouvait derrière elle, au départ je ne compris pas ce qu'il y avait d'intéressant, puis un visage familier fit son apparition dans le carreau et mes yeux s'agrandirent de surprise en reconnaissant Siobhan. J'ouvrais et fermais la bouche tel un poisson, incapable de prononcer la moindre parole tandis que mon expression passait de la surprise à la furie, elle avait osé ramener une enfant dans cette ville ? C'était inconscient.

Nyx lâcha un petit rire nerveux."Tadam ?"Lança-t-elle hésitante tout en ouvrant les bras, les sourcils froncées par l'appréhension et l'hésitation."Sois pas fâché !!! Elle est supeeeer contente d'être là et c'est justeeeee pour un week-end !!"Tenta-t-elle de se justifiée alors que je continuais de ne rien dire."enfin... un week-end ou plus, ça dépend de toi...."Ajouta-t-elle un peu plus bas et je reportais enfin toute mon attention sur elle."Ne te mens pas à toi-même, je suis sûre qu'au fond ça te plaisir !"

"Un week end ? A Storybrooke ?"Cette ville n'était pas faite pour être visiter le temps d'un week-end, ce n'était pas un Center Parcs ! Des dangers rodais partout et des titans meurtrier pouvait à tout moment décider d'envahir la ville et de la réduire en cendres. Tu te rend compte où tu l'a emmener n'est-ce pas ? Tous les dangers qu'il y a ici."Je tentais de garder mon calme, mais ce n'était pas simple, cette ville n'était vraiment pas faite pour Siobhan, elle était plus en sécurité en Irlande.

Nyx leva les yeux au ciel de manière dramatique avant de me sourire de manière compatissante."Pitch... Le monde est dangereux, pas seulement Storybrooke."Prononça-t-elle comme une évidence."Et ici... elle t'a toi."Ajouta-t-elle avec gentillesse."Alors à ta place, je ne m'inquiéterai pas trop pour sa sécurité. Je pense que la seule chose qui t'effraie, c'est de lui laisser une toute petite place dans ton existence."Je serrais la mâchoire pour ne pas exploser, mes yeux prenant une légère teinte dorée; je me pinçais rapidement l'arête du nez pour tenter de me calmer, la passant ensuite dans mes cheveux tout en poussant un soupire agacée.

"Je peut savoir comment tu a réussi à la faire venir ici ? Est-ce que je vais recevoir un appel de l'orphelinat parce que quelqu'un à eu la brillante idée de la kidnapper ?"Je jetais un coup d'oeil rapide en direction de la poche où se trouvait mon téléphone, espérant qu'il ne se mette pas soudainement pas à sonner.

"Oh c'était facile !"S'exclama-t-elle toute guillerette avant qu'elle ne tente de se calmer."Je l'ai pas enlevé, je suis connue là-bas, ils me font confiance, et je leur ai juste expliqué qu'on allait te rendre visite et ils étaient trèèèès heureux de cette nouvelle ! Tu sais très bien qu'elle n'est pas... très intégrée là-bas. Tu aurai vu sa tête quand je lui ai proposé de venir chez toi !"Bien sur que les gens lui faisait confiance, il aurait dû se douter qu'elle avait fait plus que rendre une simple visite au enfants quand elle était en Irlande. Je jetais un coup d'oeil par dessus mon épaule pour voir si Diane était présente, avant de reporter mon attention sur la conversation, j'allais devoir m'expliquer auprès de la déesse après le passage de la tornade Nyx.

"Je suis presque certains que si ils étaient au courant de quel genre de ville est Storybrooke, ils n'auraient pas sauter sur l'occasion.Je marquais une pause avant de poursuivre."Je suppose que ça va être à moi de lui annoncer la vrai nature de cette ville où tu t'en es occuper aussi ?"

"C'est bien pour ça que je n'ai pas touuut dit... Sinon ils m'auraient probablement déjà fait interner." Dit-elle en faisant une petite grimace."Et bien j'ai fais une grosse partie du travail déjà en la ramenant mais je ne voulais pas te voler ce moment. Elle est plus proche de toi que de moi. Et elle est intelligente, elle doit déjà se douter de tout ça."Elle pointa du doigt sa chevelure qui brillait, c'est sur que pour faire remarquer qu'elle était différente que les autres, elle était doué."Je peux m'en charger, si tu ne veux pas subir cette tâche. Je préférais simplement te laisser le choix."

"Non, je vais m'en charger, même si comme tu dit, elle est intelligente, je suis presque certains qu'elle à déjà compris où elle se trouve vraiment si elle a vu le panneau à l'entrée de la ville."Quand j'avais racontée mon histoire, j'avais mentionné le nom de Storybrooke, du coup si elle avait vu le panneau, elle savait à présent que tout ce que je lui avait dit était réelle. Nyx se pinça les lèvres et eu un sourire gêné, ce qui confirmais mes doutes.

"On continue de le faire attendre dans la voiture ou tu vas la chercher ?"Demanda-t-elle et je pouvais sentir d'ici son impatience, je ne lui répondit pas, me dirigeant simplement en direction de la voiture pour aller récupérer Siobhan. La portière s'ouvrit avant même que je ne puisse le faire et la petite rousse couru dans ma direction avant d'encercler autour de moi.

"T'a mis trop de temps alors j'ai décidé de sortir ! En plus la route était longue ! Ta vu je suis à Storybrooke, c'est trop bien. Tu m'a manquer, t'es content de me voir ? Moi je suis contente de te voir, je t'ai apporté un cadeau et aussi un pour Orion. T'es pas fâchée après Nyx hein ? Elle est trop cool, en plus ces cheveux ils brillent, moi aussi je veux des cheveux qui brillent."Malgré la colère que je ressentais contre Nyx, je me détendais presque en entendant le flot de parole qui venait de la petite.

"Oui je suis content de te voir."Répondais-je même si mon expression ne le montrait pas, je me tournais ensuite pour marcher en direction de Nyx, Siobhan me suivant de près.

"Vous voulez peut-être que je vous laisse entre vous ?"Demanda-t-elle une fois qu'elle est terminée de sautiller sur place."Je pourrai repasser demain ! J'ai promis à Siobhan de lui faire visiter la ville de toute façon !"

"Oui ça sera mieux."Je jetais une fois de plus un coup d'oeil en direction de la maison.

Oh ouaaaaai ! Je veux visiter la ville ! T'es d'accord pour qu'elle vienne demain hein ? Ça va être cool."Dit Siobhan en sautillant sur place.

Je levais les yeux au ciel avant de pousser un soupire."Je suppose que oui."La gardienne hocha la tête avant de se baisser pour faire un câlin à Siobhan qui le lui rendit puis elle me fit un signe de la main.

"Profitez bien de votre journée tous les deux ! Et passez le bonjour pour moi à la jolie déesse !"Me dit-elle en me faisant un clin d'oeil et je fronçais de nouveau les sourcils, cherchant à savoir comment savait-elle que Diane était présente."Je n'y manquerais pas."Elle s'éloigna pour retourner dans sa voiture et j'entrais à présent chez moi pour me diriger vers la cuisine où devait se trouver la déesse."Désolée de l'attente, nous avons une invitée surprise."Siobhan entra à son tour dans la cuisine avec son sac sur le dos avant qu'elle ne remarque la présence de la déesse, elle lui fit un grand sourire.

"Bonjooooour ! Je suis Siobhan ! C'est toi Diane n'est-ce pas ? Pitch m'a parler de toi, j'adore tes cheveux."Je grimaçait, elle avait vraiment compris que mon histoire était réelle."Je suis là pour le week-end, normalement je suis en Irlande, mais Nyx est venue me chercher pour faire une surprise à Pitch et donc je suis là !"Elle se tourna dans ma direction."Orion est là ? Je vais le voir, je reviens."Elle sortit la cuisine à toute vitesse pour partir à la recherche du félin et je me tournais une fois de plus en direction de Diane, l'air désolée.

"L'explication risque d'être un peu longue, si tu souhaite rester, je peux te la raconter, elle risque de jouer avec Orion pendant un bon moment avant qu'elle ne se souvienne qu'on existe."




luckyred.

Diane Moon



« Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


Diane Moon


Into the unknown ➹ PITCH 378254admin

╰☆╮ Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

Into the unknown ➹ PITCH Diplo10

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9857
✓ Disponibilité : Présente !

Into the unknown ➹ PITCH _


Actuellement dans : « Non mais alo quoi! T Rousse et tu connais pas Hadès ?! »


________________________________________ Lun 4 Mai 2020 - 18:28


Into the unknown
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.

Même sans vouloir forcément écouter aux portes et jouer les indiscrètes, j’avais l’ouïe très fine comme tous les autres dieux. Ce qui faisait que j’entendais la conversation sans même le vouloir. Et cela, ajouté au boost de mon empathie, faisait qu’au final j’avais plus ou moins compris qu’une certaine Nyx, avait amené quelqu’un qu’ils connaissaient tous les deux avec Pitch -je devinais que cela devait dater de l’année où il avait quitté la ville- et qu’il était tout sauf ravis. Lorsque je vie débouler une fillette d’environ une dizaine d’années, qui me salua sans même me laisser le temps de lui répondre, les pièces du puzzle commencèrent doucement à s’imbriquer.

- Eh bien, ma foi nous avons du thé, j’ai amené une boîte de cookies, alors je me dit que certains éclaircissement ne seraient pas mal.
Dis-je avec un sourire amusé.

Loin de moi l’idée d’enfoncer le clou, Pitch avait a peine eu le temps de souffler qu’il se retrouvait avec des responsabilités supplémentaires sur les bras. Phobos attendrait, il n’était pas la priorité sur l’instant présent. Même en saisissant quelques bribes d’informations, je ne connaissais pas tous les détails. Pour le moment, je sentais simplement que la fillette était attachée à mon compagnon et que quelque part, lui aussi s’était attaché à elle. Le simple fait, qu’il ait eu l’air si en colère a l’idée qu’elle soit là en était pour moi une preuve irréfutable. Storybrooke, n’était pas la ville la plus tranquille du pays. Chaque jour qui s’y passait était plus ou moins un jour à problème. Et cela personne ne pourrait le nier.

Attrapant doucement sa main, je la serrais dans la mienne tout en transmettant un peu d’apaisement. Je pouvais concevoir qu’il ne soit pas très emballé à l’idée de faire venir une personne externe qui plus est aussi jeune ici. N’importe quelle personne seine d’esprit éviterait de poser un pied dans cette ville de toute façon. Même si je devais aussi admettre qu’elle avait aussi certains bons côtés, comme celui de ne pas devoir cacher qui l’on était. Certes, je ne dévoilais pas à la ville entière que j’étais Artémis, la déesse de la chasse et de la lune. Néanmoins en tant que bras droit d’Olympe et diplomate à la mairie, j’avais tout de même une certaine « notoriété » dirons nous. J’étais tout de même quelqu’un de relativement discret, n’aimant pas vraiment lancer ma divinité à la tête des gens, j’aimais que l’on me considère comme une personne normale avant tout.

- J’ai tout de même saisit quelques informations. Avouais-je. Non pas que j’ai voulu absolument jouer les commères mais malheureusement, entre mon ouïe très développée et mes nouvelles capacités d’empathe c’était un peu difficile de faire sans
admis-je. Surtout pour ces dernières, je suis encore en plein apprentissage.

Mon pouvoir avait évolué, et je ne pouvais pas le maîtriser comme je le maîtrisais avant. J’allais devoir apprendre à faire avec, et en voir son étendue ainsi que ses limites. Ce n’est que de cette manière que je pourrais espérer les contrôler correctement. Même si j’admettais que le simple fait de ne plus être sujette à des mots de têtes était extrêmement bénéfique. J’avais toujours été la seule déesse capable de ressentir ce genre de choses dût à mon pouvoir d’empathie justement. Parfois, les émotions des autres me faisaient l’effet d’un amas grouillant d’ondes parasites, et pour ne pas me récolter une migraine je me devais de m’en éloigner. Prendre du recul était néanmoins plus facile a dire qu’a faire, même après tous ces siècles, car la population n’avait cessé d’augmenter.

- En tout cas, elle a l’air de savoir qui je suis et je suppose que votre rencontre date de l’année où tu as quitté la ville. C’est surprenant, pas désagréable, juste surprenant. Elle est suffisamment futée pour savoir qui je suis sans même m’avoir jamais vu. Sauf bien sur si tu lui as montré une photo le taquinais-je

J’avais gardé dans un coin de ma tête l’information concernant « l’intégration » de la fillette. Ses petits camarades s’en prenaient-ils à elle ? C’était malheureusement courant chez les enfants, de former un bloque contre un autre parce qu’il était différent d’une manière ou d’une autre. Lorsque l’on entrait pas dans le moule, certains pouvaient être cruels. Et les enfants plus particulièrement, ils étaient loin des charmantes tête blonde, que les parents s’imaginaient la plupart du temps A première vu, Siobhan était une fillette adorable, du moins c’était mon impression en tant qu’adulte. Peut-être, Pitch m’en apprendrait-il plus à ce sujet. Je préférais ne pas trop le presser de questions et le laisser me dire les choses comme il le souhaitait. Je me contentais pour ma part, de servir l’eau chaude dans les tasses qui avaient été préalablement sortie avant que notre invité surprise ne débarque.

Je songeais également, à mettre quelques cookies de côté pour elle. Bon j’en avais fait plus que de raisons, et même si je ne ressentais pas la faim, j’étais plutôt mesuré lorsque je mangeais contrairement à Apollon qui lui, s’empiffrait. Il avait de la chance de ne pas pouvoir prendre un gramme, sinon ça fait longtemps que tout ce serait stocké au niveau du ventre. L’image mentale m’arracha un sourire, je venais de trouver une nouvelle manière de le taquiner. D’un côté avec sa vantardise naturelle, c’était tellement facile d’utiliser son physique pour lui lancer quelques piques. Il prenait généralement la mouche directement, c’était comme lorsque je lui disais que la jalousie gâtait le teint par exemple. Apo’ se vexait immédiatement en disant que c’était pas vrai, qu’il serait toujours aussi beau.

- De toute façon, j’ai tout mon temps alors peu importe la longueur de ton récit, je ne suis pas à cinq minutes prêt, je peux parfaitement l’entendre.


J’étais venu ici pour le voir après tout, pas vrai ? Alors qu’importe les imprévus, je ferais avec. Et puis, nous n’avions pas vraiment abordé en profondeur cette époque de notre vie « commune. » On était un peu resté en surface sans trop osé parler de notre séparation d’un an, pourtant tôt ou tard il le faudrait si nous voulions vraiment avancer ensemble.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You're everything i have
You were my strength when I was weak, You were my voice when I couldn't speak. You were my eyes when I couldn't see, You saw the best there was in me. Lifted me up when I couldn't reach, You gave me faith 'cause you believed. I'm everything I am, Because you loved me.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light En ligne

Pitch K. Black



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Pitch K. Black


╰☆╮ Avatar : Jude Law

Ѽ Conte(s) : Les cinq légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Pitch Black

✓ Métier : Fossoyeur
Into the unknown ➹ PITCH Generation-Magrathea-1

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 93
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Into the unknown ➹ PITCH _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 17 Mai 2020 - 18:58

Pitch & Diane

Into the Unknown

"Nous avons aussi des cupcakes."Ajoutais-je, agitant légèrement la boite que m'avais donner Nyx avant de la déposer sur la table de la cuisine près des tasses, on avait de quoi faire un sacré goûté, il allait aussi falloir contrôler Siobhan si elle revenait dans la cuisine, si elle voyait toute ces choses sucrée, elle allait se jeter dessus comme si elle n'avais pas manger depuis trois jour et après courir dans tous les sens car son taux de sucre aurait explosé, elle était d'ordinaire une enfant assez énergétique, mais ça devenait pire qu'en elle abusait du sucre, j'en avais fait l'expérience plusieurs fois, c'était hyper fatigant.

J'offrais un sourire reconnaissant à la déesse en sentant la vague d'apaisement m'envahir lentement, tout de suite mes épaules se détendirent encore plus et mon esprit s'apaisa, bien sur, ma colère contre Nyx était toujours présente, mais elle était plus secondaire, même si j'étais certains qu'elle reviendrait au galop demain lors de la visite de la ville. "J'avais prévu d'aborder le sujet un de ces jours, mais je suppose qu'aujourd'hui fera tout autant l'affaire."Siobhan n'étais pas un secret, c'était un sujet que j'avais voulu aborder avec elle un jour, j'avais d'ailleurs réfléchit à certains sujet après notre court séjour à New York, mon passé avant que je ne devienne le croque mitaine aurait du être la priorité, mais le destin en avait décidé autrement."Ce n'est pas grave, c'est moi qui est légèrement oublié que tu avait l'ouïe fine."Je n'allais surement pas lui en vouloir pour ça et puis comme ça ce n'était pas une complète surprise.

"Je n'avais pas de photo à lui montrer non."Répondais-je avec un léger sourire amusée."Je lui est raconter mon histoire, tout décrivant un peu les diverse personnes qui en font partie. Du coup, elle a du voir tes cheveux blond et en a déduit que c'était toi. De plus Nyx à employer le terme déesse pour parler de toi, je suppose que Siobhan à entendue."Ce n'était pas son genre d'espionner les conversations mais parfois ça lui arrivait d'écouter ce qui ne la concernait pas; ça ne m'étonnerait d'ailleurs pas qu'elle finisse par arrêter de jouer avec Orion pour venir écouter ce qui se passait par ici, je tendais d'ailleurs un instant l'oreille, pour finalement l'entendre papoter avec le chat dans le salon, nous avions donc du temps devant nous.

"Siobhan vient d'un orphelinat dans une petite ville d'Irlande, non loin de leur bâtiment se trouvait le cimetière de la ville où je travaillais. Pendant plusieurs semaines, j'étais tranquille, puis un jour elle à débarquer, m'expliquant qu'elle venait de temps en temps au cimetière pour y voir les jolies fleurs, mais aussi pour visiter la tombe de sa grand mère maternelle biologique, qui s'était occupée d'elle jusqu'à l'âge de cinq ans car ses parents ne voulais pas d'elle, avant qu'elle ne décède d'un arrêt cardiaque, elle à ensuite été envoyer en Orphelinat car personne d'autre ne pouvait prendre soins d'elle. Au départ, elle venait juste pour visiter la tombe, puis elle a commencé à venir me déranger dans mon travaille, me posant tout un tas de questions ou elle me racontait sa journée ou ce qu'elle avait lu dernièrement. J'avais beau lui dire que j'avais du travail et que je n'avais pas le temps de m'occuper d'elle, elle continuais de revenir à chaque fois."Parfois, j'avais perdu patience avec elle et je l'avais chassé du cimetière avec colère, pendant plusieurs jours je ne l'a voyait pas, puis elle finissait par revenir.

"J'ai eu du mal à comprendre pourquoi une enfant de son âge ne jouais pas avec ses autres camarades à l'orphelinat, après tout, quand j'y avais jeter un œil, il y avait tout un tas d'enfants de divers âges qui aurait pu jouer avec elle."Je récupérais ma tasse de thé, retirant le sachet qui avait surement infuser depuis, je déposais le sachet sur la table avant d'attraper ma tasse, s'était encore bien trop chaud pour en boire une gorgée mais je préférais l'avoir en main."Puis, j'ai fini par comprendre quand un après-midi, alors que je rentrais chez moi, je suis tomber sur groupe de jeune filles qui était en train de se moquer de Siobhan, lui disant que jamais elle ne ferait parti de leur groupe parce qu'elle n'était pas assez jolie, qu'elle était trop différente, elles n'étaient vraiment pas tendre avec elle. Je suis intervenue, j'ai embarqué Siobhan avec moi pour la ramener à l'orphelinat, elle était en larme, mais elle à finit par m'expliquer que les autres enfants avait tendance à l'ignorer, soit parce qu'elle était trop jeune, soit parce que c'est une fille ou pour toute autre raison des plus ridicules. Elle était un peu l'enfant invisible et rejeter de l'orphelinat et le peu d'amis qu'elle avait réussi à se faire, finissait toujours par être adopter."J'apportais la tasse à mes lèvres pour souffler dessus avant de boire une gorgée, grimaçant quand ma langue fut légèrement brûlée malgré mes précautions.


"Après cette histoire, j'ai décider de la laisser venir me voir sans rouspéter et avec l'autorisation de Meera, une des jeune femmes qui travaillais à l'orphelinat, elle venait me rendre visite chez moi, souvent avec Meera aussi; elle m'a d'ailleurs expliqué plus en détail les nombreux soucis de Siobhan et son histoire, en précisant que depuis que j'étais dans la vie de la petite fille, elle avait finit par sortir de sa coquille, à se mettre plus en avant durant les activités en groupe où à l'école."J'avais réussi à changer la vie d'une enfant de manière positive, à l'époque je n'en n'avais pas cru mes oreilles et encore aujourd'hui j'avais bien du mal à le croire."Ça ne l'empêche pas de toujours avoir des problèmes avec les autres enfants, mais elle n'est plus totalement invisible."Je marquais une pause dans mon récit le temps de manger un des cookies qui se trouvais sur la table.





luckyred.

Contenu sponsorisé








Into the unknown ➹ PITCH _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Into the unknown ➹ PITCH





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations