« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Corsair Vengeance LPX 32GB (2 x 16GB) DDR4 3200MHz C16 High ...
99.90 €
Voir le deal

Partagez
 

 In Cold Blood ft Eliana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
3 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Dinah Price
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Dinah Price

| Avatar : Emma Roberts

In Cold Blood ft Eliana 48bc9b7a206674d84f18db5b93543e71

Doodle takes dad's scissors to her skin
And when she does relief comes setting in
While she hides the scars she's making underneath her pretty clothes
She sings: Hey baby can you bleed like me?


In Cold Blood ft Eliana 9fdf0910d703043aa13f56ab808af723

| Conte : Wonderland
| Dans le monde des contes, je suis : : Dinah, le chat d'Alice

In Cold Blood ft Eliana 419239Wonder3

| Cadavres : 788



In Cold Blood ft Eliana _



________________________________________ Mar 14 Avr 2020 - 23:27




In Cold Blood
I will make every day of your life Hell. That's not a threat, that's a promise.



☾☾ Mes jours de congé se faisait rare en ce moment, mais quand ils arrivaient je savais en profiter. Il y avait toujours une urgence, quelque chose à faire qui se rajoutait. Même sur le peu de jour de repos que j'avais, on m'ajoutait des choses comme... par exemple, quelque jours au camping. Chose que je n'avais absolument pas désirée. Franchement, une personne comme moi au camping ? C'était si étrange. Et pourtant, c'était arrivé. Tout cela à cause de Llwynog. Enfin, au moins j'avais réussi à le convaincre de m'accompagner à Londres. Mais, avant cela, une séance shopping s'imposait. C'était pour cette raison que j'étais venue au centre commercial aujourd'hui. Me racheter des tenues. Je changeais souvent ce qu'il y avait dans ma garde-robe. L'argent que j'avais me le permettait. Le métier de vétérinaire rapportait pas mal d'argents, en particulier quand j'avais la mafia qui soutenait mes affaires. De plus, j'avais toujours de l'argent de mes supposés parents sur mon compte. Donc, je pouvais largement me le permettre. Je m'étais donc rendue au centre commercial, en fin d'après-midi, afin d'éviter la foule habituelle. Bien que je ne rentrais pas spécialement dans les mêmes boutiques que les roturiers, rien que devoir marché entourée d'un monde à ne plus voir où l'on mettait les pieds m'angoissait. pas que j'ai peur des foules, loin de là. Mais j'avais peur de la pauvreté plutôt. J'étais dans mes pensées quand un jeune parent me rentra dedans avec sa poussette. Il s'arrêta et s'excusa platement. Pensait-il sérieusement s'en tirer comme ça ? Je ne resterais pas là sans rien dire.

-Vous ne pouvez pas faire attention où vous allez, roturier ! Hors de ma vue, vous et votre bébé moche.

Pour une fois, j'étais de plutôt bonne humeur. J'avais passé la journée à ne rien faire, sans que personne ne me dérange (chose rare) et faire du shopping me remplissait de joie. Mais cet idiot et son bébé m'avait instantanément énervé. Il fallait dire que j'étais quelqu'un d'assez colérique, mais il fallait quand même être idiot pour rentrer dans quelqu'un ! Si on a une poussette, c'est qu'on sait s'en servir. Je rentrais dans plusieurs magasins, commençant à faire quelques achats. Et ce fut à la sortie d'un grand magasin de luxe que je la vis. Eliana. J'étais pourtant certaine qu'elle avait quittée la ville. Cette garce. Elle était revenue seulement pour montrer sa supériorité aux autres. Je pouvais le sentir. Elle osait se pavaner devant moi, en ignorant ma présence ? Je savais très bien qu'elle m'avait vue, elle devait même être là pour moi. Pour que je la vois. Elle et ses œuvres. Enfin, ses croûtes. Si je pouvais simplement lui casser ses peintures, comme je l'avais fait par le passé. J'accélérais le pas, bousculant tout ce qui se trouvait sur mon passage. Mais, les gens avaient tendance à s'écarter quand ils voyaient une femme de mon envergure. Et de toute façon j'étais déjà protégée par les quatre sacs que j'avais dans les mains. Je devais la rattraper. Je commençais à la suivre, me demandait bien où elle pouvait aller. J'aurais pu attendre, en la suivant discrètement, mais je ne pouvais pas me résoudre à cela. J'avais simplement envie de mettre mon poing dans la tête de cette petite garce. Elle avait quand même un sacré culot de se remontrer ici. Elle m'avait humiliée. Ses peintures avaient toujours été meilleures que les miennes. Du moins, selon toutes les personnes à qui je demandais. Mais le problème venait sûrement d'eux. Ils n'avaient pas des bons yeux, c'était la seule explication. Et puis c'étaient des amateurs, il ne connaissaient rien à l'art. Même les professeurs d'art.

Je sentais mon sang bouillir. Je devais me contenir. Je savais très bien que j'allais dépasser les bornes et le frapper sinon. Je suis sûre qu'elle n'était ici qu'en visite, pas pour s'y installer. Elle devait sûrement venir voir sa chère mère le tyran. Une vraie famille de cinglés, franchement. L'étreinte que j'avais sur mes sacs ne faisaient que se renforcer. Il fallait avouer que ça me faisait du bien de forcer sur quelque chose. J'avançais de plus en plus vite, et commença enfin à arriver à sa hauteur. Voulant qu'elle s'arrête, et n'ayant pas envie de crier dans tout le centre commercial, je lui lançais un de mes sacs. Ce n'était pas spécialement plus discret, mais ça me ferait plus plaisir. celui-ci atterrit pile dans son dos. Je la vis s'arrêter d'un coup sec, un peu déstabilisé. J'étais sur ses talons. Elle se retourna, sûrement pour voir ce qui lui était arrivé dessus et qui l'avait lancé. Elle vit le sac au sol, mais surtout elle me vit moi en train de lui faire un signe de la main avec mon plus grand sourire. Une fois à sa hauteur, je repris le sac.

-Oh, pardon, il m'a glissé des mains ! Mais ça tombe bien puisque ça fait longtemps que l'on ne s'est pas vues, qu'est-ce que tu deviens ? Pourquoi es-tu ici ? Dans ma ville ?


CODAGE PAR AMATIS



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ I look inside myself and see my heart is black

I look inside myself and see my heart is black, I see my red door I must have it painted black. Maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85223-big-egos-are-big-shie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85474-mes-petits-rps


Eliana R. Cunningham
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Eliana R. Cunningham

| Avatar : Shailene Woodley

| Conte : Raiponce
| Dans le monde des contes, je suis : : Raiponce

| Cadavres : 124



In Cold Blood ft Eliana _



________________________________________ Dim 19 Avr 2020 - 23:33


In cold blood
Eliana & Dinah
You're like a snake...


Aujourd’hui était un jour de repos. Alors comme elle n’avait pas de tableau à restaurer pour le moment, Eliana avait décidé d’aller faire un tour au centre commercial. Vu qu’elle s’était installée quelques mois auparavant dans une petite maison sympathique en bord de mer, la jeune femme voulait à présent la décorer comme elle le souhaitait. Cela prenait du temps, étant assez exigeante sur ses goûts et ses choix. Peut-être qu’aujourd’hui serait l’occasion de trouver ce qu’elle voulait.

Ouais. Ça c’était l’espoir du matin. L’après-midi était à présent entamée et Eliana n’avait rien trouvé de ce qu’elle souhaitait. En soupirant, elle avait décidé d’aller faire un tour dans le magasin d’accessoires d’art. À défaut de décoration, peut-être serait-elle inspirée là-bas par du matériel. Sa réserve était encore optimale à la maison, elle n’avait besoin de rien. Mais elle aimait flâner dans ce type de magasin, l’inspiration venant parfois alors qu’elle regardait un tissu.

Un truc lui atterrit sur le dos, l’empêchant d’avancer plus. Râlant à cause de la douleur, Eliana se tourna pour faire face à ce qui l’avait agressé. Il s’agissait d’un sac de l’un des magasins du centre. Une voix se fit alors entendre, une voix qu’elle n’avait pas entendue depuis quelques années et qu’elle avait été ravie de laisser derrière elle. Revenir à Storybrooke, c’était prendre le risque de revoir Gothel, mais aussi cette fille. Dinah Price.

- Dinah… Soupira-t-elle. Ta ville ? Je croyais que le maire s’appelait Hadès ? Rétorqua-t-elle avec un sourire en coin. Je suis surprise de te savoir encore dans cette ville, ne voulais-tu pas devenir quelqu’un de reconnu ? Que deviens-tu donc ?

Cette fille lui avait pourri ses années lycée. Eliana n’avait jamais eu de preuve, mais elle avait toujours cru que c’était elle qui racontait ce qu’il se passait au lycée à sa mère adoptive. En tout cas, Dinah l’avait toujours détesté sans qu’elle ne sache pourquoi. La princesse ne lui avait jamais rien fait, mais elle avait depuis longtemps arrêté de chercher : Dinah était folle, tout simplement. Et visiblement, elle n’avait pas changé.

(c) princessecapricieuse

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Princess of the Sun
I'don't know who I'm, but I know I will find the way by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85186-les-poeles-et-moi-on-


Dinah Price
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Dinah Price

| Avatar : Emma Roberts

In Cold Blood ft Eliana 48bc9b7a206674d84f18db5b93543e71

Doodle takes dad's scissors to her skin
And when she does relief comes setting in
While she hides the scars she's making underneath her pretty clothes
She sings: Hey baby can you bleed like me?


In Cold Blood ft Eliana 9fdf0910d703043aa13f56ab808af723

| Conte : Wonderland
| Dans le monde des contes, je suis : : Dinah, le chat d'Alice

In Cold Blood ft Eliana 419239Wonder3

| Cadavres : 788



In Cold Blood ft Eliana _



________________________________________ Ven 1 Mai 2020 - 21:57




In Cold Blood
I will make every day of your life Hell. That's not a threat, that's a promise.



☾☾ Bien sûr Eliana ne fut pas ravie de me voir. Je la comprenais. J'avais plus ou moins aidé sa mère à rendre sa vie un Enfer... Mais c'était tout ce qu'elle méritait ! Elle n'avait pas qu'à faire la maligne à se sentir supérieure avec ses œuvres. Tout ce que je sentis dans sa réponse, c'est que justement elle avait évité la question. Je détestais que l'on fasse ça. Si je posais une question, c'était pour que j'ai une réponse, pas pour que l'on me pose la même question en retour. Ses petites remarques concernant mon succès me passèrent au dessus. Je savais que j'étais bien plus que ce qu'elle pensait. J'avais réussie dans la vie alors qu'elle, elle n'avait même pas été capable de partir pour de bon de la ville. Le passé avait l'air de l'avoir rattrapé. Et, tant mieux. Cela signifiait qu'elle n'avait pas avancé. Revenir dans une ville que l'on avait laissé derrière nous ? Elle avait beau dire ce qu'elle voulait à propos de ma réussite, mais je savais qui de nous deux était la plus épanouie dans ce qu'elle faisait.

-Tu as fumé des champignons pour que la folie te monte la tête ? Bien sûr que je suis quelqu'un de reconnu ! Hadès n'est rien à côté de moi, enfin ! Je suis la reine des vétérinaires. je fis une pose, posant un doigt accusateur sur le torse de Eliana. Je n'aime pas trop qu'on évite mes questions, tu sais ? Alors je réitère : pourquoi es tu de retour ici ? Maman a appelé et tu n'as pas su dire non ?

Je me tournais, regardant un peu ce que la boutique d’accessoire d'art dans laquelle j'avais trouvée Eliana avait à offrir. Je regardais les différents objets qu'ils proposaient avant que mes yeux se posent sur un livre. "La peinture pour les débutants". Je l'attrapais, un sourire narquois apparaissant sur mon visage. Je feuilletais quelques pages. C'était parfait. Sans y penser un peu plus, je me dirigeais vers la caisse et acheta le livre. Elle me demanda si c'était pour un cadeau, ce a quoi je répondis que oui, bien sûr, ce n'était pas moi qui allait avoir besoin d'un livre comme ça ! Je savais déjà peindre, enfin. Mais, un papier cadeau était inutile. Elle me rendit le livre une fois que celui-ci fut payé, et je le lançais dans les mains de Eliana, qui avait assisté à la scène.

-Tiens, cadeau ! Il te servira sûrement plus qu'à moi !

Je lui fis un grand sourire. Avoir payé pour ça ne me dérangeait pas le moins du monde, le livre n'était pas cher et je ne manquais de toute façon pas d'argent. Je réfléchis à ce que je pouvais faire d'autre pour lui faire remarquer qu'elle restait un moins que rien, surtout à côté de moi et mes talents. Mais mes yeux n'arrêtaient pas de se poser sur cet horrible haut qu'elle portait. Ce n'était pas possible. je ne pouvais pas clairement me concentrer sur mes plans diaboliques si elle portait quelque chose comme ça. Il fallait remédier à cela immédiatement. Je lui attrapais le poignet, et la sortit du magasin, sans vraiment lui laisser le choix.

-Suis moi. Le centre commercial a beau être un vrai labyrinthe, je sais exactement où te trouver quelque chose qui te rendra... au moins regardable.

Au bout de quelques minutes à marcher dans le centre commercial, je me trouvais dans un magasin de vêtements peu chers. J'étais certes à une bonne âme à vouloir offrir un nouveau haut à Eliana, mais je n'allais quand même pas dépenser tout mon argent pour cette ingrate. Un livre et un haut suffiraient amplement. Elle aurait bien besoin d'une nouvelle coiffure, car cette coupe courte ne lui allait vraiment pas. Enfin, c'était un problème pour un autre jour. Je rentrais dans le magasin, et me dirigea directement vers la section "soldes" et attrapa le premier T-shirt potable qui me tomba sous la main. 10€. Parfait.

-Tiens, essaye ça. Oh... Je la regardais de haut en bas plusieurs fois, avant de reposer le T-shirt pour en prendre un en une plus grande taille. Je n'avais pas vu que tu avais tant grossi... Celui-là t'ira mieux !

CODAGE PAR AMATIS



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ I look inside myself and see my heart is black

I look inside myself and see my heart is black, I see my red door I must have it painted black. Maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85223-big-egos-are-big-shie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85474-mes-petits-rps


Eliana R. Cunningham
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Eliana R. Cunningham

| Avatar : Shailene Woodley

| Conte : Raiponce
| Dans le monde des contes, je suis : : Raiponce

| Cadavres : 124



In Cold Blood ft Eliana _



________________________________________ Dim 10 Mai 2020 - 23:23


In cold blood
Eliana & Dinah
You're like a snake...


Eliana se sentait en colère. Déjà, elle n’appréciait pas Dinah de base. Mais se faire accoster de la sorte et questionner comme si elle était en droit de tout savoir… Cela avait le don de l’agacer profondément. Ce n’était pas comme si elles étaient amies. Dinah lui avait plutôt pourri la vie au lycée, l’ancienne blonde l’avait même soupçonné d’avoir raconté des mensonges à sa mère durant la Malédiction.

- Je vais très bien. Et contente pour toi. Répondit-elle, pas du tout impressionnée par ses allégations. Eliana haussa un sourcil quand elle réitéra sa question. Tu t’attends à ce que je te répondes en plus ? Tu t’es crue assez importante dans ma vie pour que j’ai envie de me confier à toi ? Quant à ma mère, elle n’a rien à voir avec tout ça.

Elle n’était même pas au courant de son retour. Gothel, c’était un sujet plus que sensible et sur lequel Eliana n’avait pas envie de se pencher pour le moment. Elle était trop perdue dans ce qu’elle ressentait vis-à-vis de celle qui l’avait élevé pour aller la voir afin de régler ses comptes. Toute cette situation était extrêmement complexe et elle n’avait pas vraiment besoin que Dinah vienne mettre son nez là-dedans.

La jeune femme soupira en voyant la blonde se rendre dans le magasin d’arts. Non mais pourquoi avait-il fallu qu’elle tombe sur elle ? Eliana n’avait jamais compris pourquoi Dinah l’avait ainsi prise en grippe et cela l’agaçait de voir que l’autre femme était toujours aussi peste qu’au lycée et tout ça pourquoi ? Elle n’en avait aucune idée… Regardant le livre qu’elle avait entre les mains, la peintre eut un sourire en coin.

- Merci. Effectivement, ça me servira.

Pour les leçons qu’elle comptait donner aux gamins de l’orphelinat. Mais cela, Eliana ne garda bien de le révéler à Dinah, au cas où cette vipère se mette en tête d’aller lui ruiner son plan. De toute façon, elle n’aurait rien pu ajouter de plus puisque la vétérinaire venait de l’attraper par le bras après avoir critiqué sa tenue. Non vraiment, il ne manquait plus que ça ! La jeune femme croisa les bras une fois dans le magasin, ne se risquant pas à prendre le tee-shirt que l’autre lui tendait.

- Ça suffit Dinah. Cela t’amuse peut-être de m’emmerder ainsi, mais franchement, tu te ridiculises pour rien avec ce comportement. Oublie-moi, ça nous fera du bien à toutes les deux. Déclara-t-elle sèchement avant de sortir du magasin.

Oh, Dinah n’allait sans doute pas se laisser éconduire de la sorte. Mais il était temps qu’elle apprenne qu’Eliana n’était plus la pauvre petite chose qu’elle avait été sous la Malédiction. Elle avait vu assez le monde et s’était mêlée à celui-ci… Alors ne plus se laisser faire, elle savait à présent. On ne survivait pas dans le monde de l’art sans apprendre à montrer les dents de temps en temps…

(c) princessecapricieuse

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Princess of the Sun
I'don't know who I'm, but I know I will find the way by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85186-les-poeles-et-moi-on-


Dinah Price
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Dinah Price

| Avatar : Emma Roberts

In Cold Blood ft Eliana 48bc9b7a206674d84f18db5b93543e71

Doodle takes dad's scissors to her skin
And when she does relief comes setting in
While she hides the scars she's making underneath her pretty clothes
She sings: Hey baby can you bleed like me?


In Cold Blood ft Eliana 9fdf0910d703043aa13f56ab808af723

| Conte : Wonderland
| Dans le monde des contes, je suis : : Dinah, le chat d'Alice

In Cold Blood ft Eliana 419239Wonder3

| Cadavres : 788



In Cold Blood ft Eliana _



________________________________________ Ven 5 Juin 2020 - 18:25




In Cold Blood
I will make every day of your life Hell. That's not a threat, that's a promise.



☾☾ Eliana avait osé ne pas me répondre. En m'agressant en plus ! Elle ne voulait pas se confier à moi. Et avait même dit que nous étions pas amies ! Je pris un air faussement choqué, avant de faire couler des larmes de crocodile. Comment osait-elle ne pas me considérer comme une amie ? Moi qui avait été là pour elle depuis le lycée... Bon, sérieusement, qui y croyait ? Même moi je n'arrivais pas à croire à mes propres mensonges, et je n'avais personne à qui je pouvais faire croire tout cela. Eliana avait beau être bienveillante, elle savait très bien que ce n'était pas mon cas. Mais, ça valait le coup d'essayer. La faire culpabiliser, même un peu, était déjà une victoire. Tout ce que je voulais, c'était la voir souffrir. Je n'avais pas de véritable raison de la détester, en réalité à part le fait que ses peintures soient plus belles que ce que j'avais toujours fais. Je ne l'avouerais jamais à haute voix, mais je détestais que quelqu'un soit plus talentueux que moi. C'était rare mais... Eliana avait du talent. C'était horrible à dire, mais c'était la triste vérité. Je finis par relever la tête, essuyant mes fausses larmes.

-Je ne suis pas ton amie ? Oh... Je pensais qu'on avait partagé bien plus que ça ! Je suis tellement déçue...

En tout cas, j'étais ravie d'avoir touché un point sensible quand j'avais parlé de sa mère. Je savais que leur relation n'était pas des meilleures à l'époque du lycée, et voir que la situation avait l'air d'être la même me réjouissais. Enfin, je n'en savais pas beaucoup sur sa situation actuellement, mais rien qu'à la tête qu'elle avait fait quand j'avais évoqué son existence et la façon avec laquelle elle avait évitée la question, je savais que tout n'allait pas bien entre eux. Et cela me remplissait de joie. La boutique d'art était notre prochain arrêt. Bizarrement, elle avait acceptée le cadeau que je lui avais offert. Je tournais le dos, en fronçant les sourcils. Ce n'était pas le but recherchée ! Elle devait s'énerver pas me remercier avec son pauvre air niais. Des baffes se perdaient vraiment...

Après être passée dans la boutique d'art, nous nous étions donc rendus dans un magasin de vêtements. Et Eliana avait encore rejetée ma proposition ! Elle ne voulait pas du T-shirt que je lui tendais ! Non mais... Quelle genre d'amie étais-je si je la laissais sortir comme ça ? Je voulais simplement arranger son apparence, et voilà qu'elle prenait la mouche ! On en pouvait même plus aider les autres de nos jours... Mais j'étais ravie de voir que ma chère Eliana avait bien évoluée depuis le lycée ! Elle était bien moins agressive... Comme quoi New York change une personne ! Voir cela me fit sourire un peu. Je n'aimais pas qu'on me tienne tête mais... j'adorais pousser les autres dans leurs derniers retranchements. Elle m'insulta et sortit du magasin. Oh non ma pauvre... Si tu penses que je vais te laisser t'enfuir comme ça, tu pensais mal. Je n'avais pas fini de jouer avec toi. Le chat mettait un peu plus de temps à se lasser de la souris. Je jetais le T-shirt que j'avais en main n'importe où et la rattrapais assez rapidement, avant de lui passer le bras derrière l'épaule pour me coller à elle, comme deux vieilles amies. Ce qu'on était, bien sûr.

-Eliana enfin ! Pourquoi partir si vite ? Te voir comme cela m'attriste tu sais... Je ne voulais pas t'énerver enfin, tu me connais ! Tiens, pour te montrer ma bonne volonté, je vais t'offrir un petit cadeau. Bien mieux que ce livre, promis !

Je gardais mon étreinte sur elle, pour être sûre qu'elle ne s'enfuirait pas une seconde fois. Oh non, tu étais de retour pour le meilleur et pour le pire, il était temps d'assumer ta décision. De mon autre main, je pris mon téléphone et fouilla dans mes contacts. J'avais une certaine réputation dans la ville, et cela venait avec des avantages. Une fois le bon contact trouvé, j'appuyais sur la touche "appel" avant de faire signe à Eliana de se taire. L'homme décrocha vite. La discussion fut rapide, je savais que mon ami avait un studio qu'il utilisait pour proposer aux artistes prometteurs de la ville de faire des expositions de leurs chefs d’œuvre. Une véritable aubaine pour Eliana ! Il me dit qu'il pouvait être au studio dans dix minutes et nous aussi. A pied, nous n'étions pas loin du bâtiment. Si avec ça Eliana ne m'appréciait pas, je ne comprenais vraiment pas ! C'était un superbe cadeau. Enfin... un cadeau empoisonné. Elle devait déjà faire ses preuves devant le propriétaire et même si elle réussissait cette première partie, je ferais tout pour que son exposition devienne un désastre. Au lieu de booster sa renommée, je pouvais complétement l'anéantir. Mais, ça restait un beau cadeau non ?

-Je vais te faire rencontrer quelqu'un qui pourrait t'aider à te lancer, alors excitée ? Il a son propre studio où tu pourras exposer tes... œuvres d'art. Donc, je compte sur toi pour faire tes preuves, alors pas de méchancetés comme dans le centre commercial. Il faut bien se tenir. dis-je en lui mettant une forte tape dans le dos pour qu'elle se redresse. Je sens que j'allais m'amuser.

CODAGE PAR AMATIS



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ I look inside myself and see my heart is black

I look inside myself and see my heart is black, I see my red door I must have it painted black. Maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85223-big-egos-are-big-shie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85474-mes-petits-rps


Eliana R. Cunningham
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Eliana R. Cunningham

| Avatar : Shailene Woodley

| Conte : Raiponce
| Dans le monde des contes, je suis : : Raiponce

| Cadavres : 124



In Cold Blood ft Eliana _



________________________________________ Sam 20 Juin 2020 - 17:56


In cold blood
Eliana & Dinah
You're like a snake...


La princesse n’était pas violente. Elle ne l’avait jamais été. Pourtant, rester aussi longtemps avec Dinah avait l’air de faire remonter ses pulsions les plus violentes. Cette fille était imbuvable. La jeune femme ne comprenait pas pourquoi elle l’avait autant maltraité durant leur scolarité, tout en cherchant systématiquement à faire croire qu’elles étaient amies, ce qui était loin d’être le cas. Elles ne s’appréciaient pas, ça se voyait, alors pourquoi continuer à lui prendre la tête comme ça ?

- Comme quoi, tu ferais mieux d’arrêter de penser et te contenter de voir les choses en face.

Oui elle n’était pas gentille. Mais là, elle en avait marre. Et puis, Eliana avait vécu beaucoup de choses dans cette vie comme dans la précédente. Elle avait changé et n’était plus forcément aussi gentille. Surtout pas avec cette fille. Aussi quand Dinah lui offrit un livre de méthode de peinture pour débutant, elle la remercia, avec un petit peu d’ironie. Au moins, cela l’avait déstabilisé.

Malheureusement pas longtemps puisqu’ensuite Dinah la rattrapa pour l’entraîner dans une boutique de vêtements où la jeune femme commença réellement à s’énerver. C’était pas possible de continuer à la suivre comme ça ! Eliana fut extrêmement méfiante en l’entendant encore parler de lui faire un cadeau. Si elle ne travaillait pas avec la Méchante Reine, la peintre aurait pu croire qu’elle était actuellement avec celle-ci… Les cadeaux empoisonnés, c’était la spécialité de Dinah depuis qu’elles se connaissaient…

Ceci dit, c’était impossible de se défaire de son emprise, la blonde lui tenait le bras de telle façon que la jeune femme en venait à penser qu’elle devrait se l’arracher pour espérer s’enfuir. Contrainte donc à la suivre, Eliana était rigide, pas du tout coopérative. Et encore plus méfiante en entendant Dinah lui raconter qu’elle avait pris contact avec le propriétaire d’une galerie d’art.

- Dinah… C’est gentil, mais je n’en ai pas besoin. Rappelle ton ami et annule. Dit-elle fermement une fois que l’autre l’eut relâché. Tu ne sais rien de moi, de ce que je suis devenue. Personnellement, j’ai d’autre chose à faire que de rester à jouer à tes petits jeux. Bonne journée.

Et sur ces mots, Eliana fit demi-tour. Hors de question de courir, au risque que Dinah ne se dise qu’elle avait gagné quelque chose, mais ce n’était pas l’envie qui lui manquait. À dire vrai, plus le temps passait, plus elle avait envie d’appeler une amie. Enfin. C’était une collègue de travail surtout, mais Eliana ne se décourageait pas, elles deviendraient sans doute amies un jour. Oui, Eloise pourrait être d’une grande aide si l’autre continuait à vouloir la forcer à faire que quoi que ce soit…

(c) princessecapricieuse

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Princess of the Sun
I'don't know who I'm, but I know I will find the way by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85186-les-poeles-et-moi-on-


Dinah Price
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Dinah Price

| Avatar : Emma Roberts

In Cold Blood ft Eliana 48bc9b7a206674d84f18db5b93543e71

Doodle takes dad's scissors to her skin
And when she does relief comes setting in
While she hides the scars she's making underneath her pretty clothes
She sings: Hey baby can you bleed like me?


In Cold Blood ft Eliana 9fdf0910d703043aa13f56ab808af723

| Conte : Wonderland
| Dans le monde des contes, je suis : : Dinah, le chat d'Alice

In Cold Blood ft Eliana 419239Wonder3

| Cadavres : 788



In Cold Blood ft Eliana _



________________________________________ Ven 26 Juin 2020 - 15:18




In Cold Blood
I will make every day of your life Hell. That's not a threat, that's a promise.



☾☾ Cette petite pétasse osait dire non à ma proposition. Je lui offrais une galerie d'art pour exposer ses œuvres et elle me disait qu'elle n'en voulait pas ? Est-ce que parfois, juste parfois, ça lui arrivait de réfléchir ? Qui oserait dire non à une proposition pareille ? Je ne comprenais vraiment pas ce qui lui passait par la tête. C'était peut-être simplement de la stupidité, rien d'autre. Elle ne voulait pas jouer à mes petits jeux. Soit. Elle ne jouerait pas alors. je jouerais toute seule avec ma petite poupée, la torturant comme je l'entendrais. Ne pas vouloir jouer ça voulait dire ne pas avoir le contrôle. Je pourrais donc en faire ce que je voulais... Parfait, parfait. C'est alors qu'elle tourna les talons et partit. Pardon ? Pensait-elle vraiment pouvoir m'échapper ? Oh non non.. Je ne l'avais pas vue depuis des années alors maintenant que je l'avais sous la main, ce n'était pas pour la laisser partir. Ce n'était, en plus, pas la première fois qu'elle essayait de partir. Mais, tant que je m'amusais, elle ne partirait pas, oh non...

-Eliana, où vas-tu comme ça ? Tu essayes de me fausser compagnie ? Personne ne fausse compagnie à la grande Dinah Price enfin !

Je continuais à la suivre avant de voir un petit stand sur le côté qui vendait des cafés à emporter. Et j'eus soudainement une idée. Regardant où elle allait, je me rendis au stand rapidement, doublant tous ceux qui faisaient la queue (je n'étais pas une roturière à faire la queue enfin) et demanda un café XXL, en précisant à la serveuse de se dépêcher, je ne pouvais pas quitter ma cible des yeux sinon tout mon plan tomberait à l'eau. Heureusement, je l'avais encore dans ma ligne de mire. La serveuse finit par me donner le gobelet, et je lui jetais un billet de cinq euros avant de partir. Je n'avais pas regardé le prix mais je m'en fichais, si c'était plus alors c'était hors de prix et si c'était moins... tant mieux pour eux, je n'étais de toute façon pas à ça près. Je courais pour rattraper ma meilleure amie. Mes talons faisaient du bruit, empêchant toute possibilité d'être discrète malgré mon passé de chat et sans prévenir lui versa l'entièreté du gobelet sur la tête.

-Ça t'apprendra à partir sans que je t'en donne l'ordre. Dans cette ville, tu obéis à mes règles, compris ? Si tu voulais que ça se passe autrement, il ne fallait pas la quitter en premier lieu. C'est mon territoire, et tu n'y es pas la bienvenue.

En revenant ici après être partie, elle avait perdue le privilège d’appeler cet endroit sa maison. Et contrairement à moi, qui n'avait jamais quitté la ville pour autre chose que des vacances, je vivais ici et je ne comptais aller nulle part. Maintenant, si elle voulait vraiment revenir et ne pas me respecter de cette façon, qu'elle le fasse, mais elle devrait en assumer les conséquences. Rien de plus simple non ? Eh bien pour elle non. Elle ne me respectait pas, moi et mes offres. Je ne pouvais tout simplement pas accepter un tel comportement. Surtout pas de la part de cette pétasse arrogante. Sérieusement ? Pour qui se prenait-elle à oser me tenir tête ? Je lui tendis alors la serviette que la serveuse m'avait donné en même temps que le café et lui tendit avec un grand sourire innocent.

-Tu devrais t'essuyer avant d'aller voir mon ami. Pas sûr qu'il accepte de prêter sa galerie à une souillon.



CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ I look inside myself and see my heart is black

I look inside myself and see my heart is black, I see my red door I must have it painted black. Maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85223-big-egos-are-big-shie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85474-mes-petits-rps


Eliana R. Cunningham
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Eliana R. Cunningham

| Avatar : Shailene Woodley

| Conte : Raiponce
| Dans le monde des contes, je suis : : Raiponce

| Cadavres : 124



In Cold Blood ft Eliana _



________________________________________ Ven 24 Juil 2020 - 17:44


In cold blood
Eliana & Dinah
You're like a snake...


Eliana n'en pouvait plus. Cette folle de Dinah allait finir par lui faire faire quelque chose d'impardonnable. Elle n'avait qu'une envie, c'était de lui fracasser la tête contre le mur jusqu'à ce qu'elle la laisse enfin en paix. Mais, étant quelqu'un de normalement constitué, la princesse savait parfaitement que ce n'était pas un acte à réaliser. Alors elle était partie, agitant la main pour lui dire de lui faire de l'air quand Dinah lui dit qu'on ne lui tournait pas le dos comme ça. Bah si, la preuve, elle, elle le faisait. Elle n'avait pas besoin de Dinah dans sa vie et se serait même bien passée de sa présence.

Le bruit des talons claquant sur le sol la fit se raidir, mais Eliana ne voulait pas lui donner la satisfaction de partir en courant. L'autre en ferait des gorges chaudes et c'était impensable pour la jeune femme. Ceci dit, peut-être aurait-il mieux valu qu'elle parte en courant, car la blonde était complètement folle : elle lui renversa un gobelet de café bouillant. Eliana se mordit l'intérieur de la joue pour ne pas crier de douleur, le café l'ayant brûlé à plusieurs endroits. Quant à la blonde qui fait le paon à côté, elle devait se maîtriser encore plus pour ne pas lui sauter dessus. En tout cas, l'artiste était ravie de voir que plusieurs personnes avaient vu le geste de Dinah et certains avaient même leur téléphone à la main.

- Tu es une grande malade ! S'exclama-t-elle, énervée. Donc toi, quand les gens refusent d'obéir à des ordres que tu n'as pas à leur donner, tu leur balances des cafés brûlants à la tête ? Espèce de psychopathe ! Tu ferais bien de te faire soigner tu sais. Et non grande gigue, on est pas chez toi aussi ! Aux dernières nouvelles, si la ville doit être à quelqu'un, c'est à Regina, espèce de tarée ! Je fais ce que je veux et je ne veux pas être en ta présence, grande malade !

Eliana était en rogne, elle avait mal, tout ce qu'elle voulait, c'était s'éloigner de cette folle, aller à l'hôpital pour faire constater ses blessures, les soigner et porter plainte. Vu tous les passants et le fait qu'elles étaient dans le centre commercial, il y aurait bien une caméra vidéo qui aurait filmé toutes la scène. Donc la folle aurait des problèmes ce qui, pour une fois, ne dérangerait pas la jeune peintre.

- Je n'irais pas voir ton copain et je n'ai pas besoin de toi pour monter une galerie d'art. J'ai des contacts à New York et j'ai déjà été exposée là-bas. Tu vois, contrairement à toi, partir m'a permis de me faire plein de liens. Donc toi, tu ne me sers à rien, à part me taper sur le système j'entends...

Des mots durs, qu'elle n'aurait probablement pas dit si elle n'avait pas eu aussi mal. Mais trop, c'est trop et au bout d'un moment, Eliana en avait marre qu'on la prenne pour une petite fille toute gentille. Certes elle l'était. Mais comme tout le monde, elle avait des limites. Limites que Dinah venait de franchir. Il était temps que cela cesse.

(c) princessecapricieuse

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Princess of the Sun
I'don't know who I'm, but I know I will find the way by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85186-les-poeles-et-moi-on-


Anastasia Romanov
« Men are such babies »

Anastasia Romanov

| Avatar : Ashley Clements

In Cold Blood ft Eliana Sans_t20

In Cold Blood ft Eliana 210704080453538741

| Conte : Anastasia
| Dans le monde des contes, je suis : : Anastasia Romanov

| Cadavres : 7105



In Cold Blood ft Eliana _



________________________________________ Dim 26 Juil 2020 - 20:50 « Men are such babies »

Parfois Anastasia se disait que les centres commerciaux avaient le pouvoir d'altérer le comportement des êtres humains et s'en servait comme d'une justification au fait qu'elle les évitait autant que possible. Il n'y avait qu'à voir les furies qui s'écharpaient, allant jusqu'à se bousculer et se tirer les cheveux le premier jour des soldes, tout ça pour être, au choix, soit la première cliente dans le magasin, soit celle qui repartirait avec telle ou telle pièce apparemment très convoitée. Comment ce genre de personnes pouvait ne pas avoir honte, au moins après coup, de son comportement demeurait un mystère pour la rouquine qui, quoique pas addict au shopping pour un sou, se trouvait pourtant bel et bien en plein cœur du centre-commercial ce jour-là.
Et heureusement, d'ailleurs, qu'elle se trouvait à cet endroit pile ce jour-là. Non pas qu'il y ait une particulièrement bonne affaire à saisir (les promos n'avaient pas spécialement le don de l'émouvoir) mais pour une affaire autrement plus saisissante et inattendue. Pourtant, en vivant à Storybrooke, la plupart des gens avaient l'habitude d'assister à toutes sortes d'événements, du bizarre au grotesque en passant par le dangereux et l'inattendu. C'était parfois surprenant de constater que, malgré tout, la ville et ses habitants continuaient d'être surprenants.
Et incroyablement grossiers, voire sans gêne ou carrément horripilants.
Qu'on soit bien d'accord, s'il y avait une chose qui ennuyait particulièrement Anya c'était sans nul doute l'étiquette qui était affreusement barbante et bien souvent inutile. Pour autant, elle ne considérait quand même pas ça normal qu'une petite blondinette hautaine se croit permis de griller toute la file d'attente, dans laquelle se trouvait Anastasia depuis cinq bonnes minutes, attendant son tour COMME TOUT LE MONDE (sauf celle qui manifestement se prenait pour la reine du monde) pour obtenir son café plus rapidement.
La personne dont cela aurait dû être le tour ne pipa mot quand la blondinette s'intercala et Anya n'en trouva la situation que plus agaçante. Si ça avait été elle dont on avait pris la place avec aussi peu de gêne et sans doute aucune raison valable, la rouquine n'aurait pas hésité à le lui faire savoir - bruyamment et détermination. Mais Anastasia était plus loin dans la queue et pas spécialement pressée. Elle estima que ce n'était pas à elle d'intervenir, quoique très agacée par le comportement de cette fille que, sans la connaitre pourtant, elle se savait déjà incapable de supporter.
Secouant la tête l'air de ne toujours pas en revenant, Anastasia la suivit du regard et, naturellement, ne manqua rien du plan diabolique et cruel pour lequel elle avait squeezé la file d'attente. Là, par contre, c'en était trop. Anastasia se devait d'intervenir. Et ça tombait bien, aujourd'hui, elle était en service, se baladant, de fait, avec tous les accessoires de la parfaite policière - même si son titre était profiler. Qu'à cela ne tienne, tout comme ses collègues la jeune femme avait le droit d'arrêter les gens et les qualificatifs pour prendre des dépositions. C'était plutôt plaisir, d'ailleurs, d'avoir le pouvoir de combattre les injustices quand elles se produisaient sous son nez. Ni une ni deux, Anastasia oublia son projet de pause goûter et quitta la file pour se diriger vers les deux jeunes femmes, l'agresseur et sa victime, qui se faisaient face, l'une couverte de café, l'autre particulièrement fière d'elle.
Tout en marchant, Anya attrapa sa plaque et ses menottes afin de l'avoir bien en évidence quand elle parlerait. Et quand elle arriva à hauteur des deux jeunes femmes, la rouquine soigna particulièrement son intervention.
- Bonjour mesdames, police de Storybrooke, indiqua la jeune femme en montrant son insigne aux deux femmes avant d'attraper les poignets de la blondinette pour les menotter dans son dos. Figurez-vous que j'ai tout vu, depuis le moment où vous avez acheté ce café en quatrième vitesse jusqu'à celui où vous l'avez rattrapée pour lui balancer dessus. Eh, pas de chance, hein ? Mademoiselle, vous êtes en état d'arrestation pour agression physique. Il s'agit d'un délit. Vous avez le droit de garder le silence. Tout ce que vous direz pourra être utilisé contre vous au tribunal dans le cadre d'un procès. Vous avez le droit à un avocat, si vous n'en avez pas les moyens, un avocat commis d'office vous sera fourni par la ville de Storybrooke, récita Anya, qui avait très vite appris par cœur la formule par laquelle on énonçait ses droits aux personnes qu'on arrêtait même si ça ne lui arrivait pas tous les jours de procéder ainsi.
Là, tout de suite, elle se sentait plutôt badass et avait vaguement conscience que la scène avait attiré une petite foule de curieux. Ce genre de scène attirait toujours son lot de curieux. Tant mieux. Ca pouvait toujours servir de leçon aux personnes susceptibles d'avoir d'aussi bonnes idées que la pimbêche blonde et accessoirement quelqu'un connaissant Dimitri irait peut-être lui dire à quel point sa fiancé était plus badass que lui - ce qui ne serait pas pour déplaire à l'égo d'Anastasia.
Mais les circonstances ne l'empêchait pas d'être aussi soucieuse de l'autre jeune femme, celle qui avait reçu le café brûlant sur elle. Ca devait faire mal, un café aussi chaud. C'était, en fait, surprenant que la jeune femme n'ait pas hurlé davantage ni était plus grossière.
- Ca va, vous ? demanda Anya d'un ton plus doux et concerné, sans pour autant desserrer l'emprise qu'elle avait sur les mains menottes de la coupable. Il faudrait peut-être qu'un médecin vous examine, au cas où. Le café brûlant, ça peut faire des dégâts.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Fanclub Officiel de Héra
Un jour je m'arrêterai dans le délire... mais pas aujourd'hui.

           
©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5617-terminee-once-upon-a-r


Dinah Price
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Dinah Price

| Avatar : Emma Roberts

In Cold Blood ft Eliana 48bc9b7a206674d84f18db5b93543e71

Doodle takes dad's scissors to her skin
And when she does relief comes setting in
While she hides the scars she's making underneath her pretty clothes
She sings: Hey baby can you bleed like me?


In Cold Blood ft Eliana 9fdf0910d703043aa13f56ab808af723

| Conte : Wonderland
| Dans le monde des contes, je suis : : Dinah, le chat d'Alice

In Cold Blood ft Eliana 419239Wonder3

| Cadavres : 788



In Cold Blood ft Eliana _



________________________________________ Dim 6 Sep 2020 - 12:24


   

   

   
In Cold Blood
I will make every day of your life Hell. That's not a threat, that's a promise.

   


   
☾☾ Pourquoi s'énervait-elle de cette façon ? Quelle drama queen sérieusement ! C'était seulement un café brûlant qui pouvait lui laisser de nombreuses séquelles sur la peau... rien de grave donc ! De toute façon ce n'était pas comme si elle était déjà attirante à la base, donc quelques brûlures de plus ou de moins n'y changerait pas grand chose... Mais non, la voilà qui criait devant tout le monde, m'insultant comme une malpropre. Quelle impolitesse franchement ! Ces pauvres gens qui se promenaient et voulaient seulement faire un peu de shopping avaient probablement envie de tout sauf d'écouter ses jérémiades... Et je n'avais pas non plus réellement envie d'y assister. A quoi bon de toute façon ? Tout ça pour entendre que j'étais une grande malade alors que j'avais des réaction parfaitement adéquates à ce qu'il se passait. Elle me manquait de respect, elle en récoltait les conséquences. Il n'y avait pas de raison de se plaindre ! Quel était le dicton déjà ? Qui sème le vent récolte la tempête. Et en plus elle osait encore refuser ma proposition ! Bon tant pis... je n'allais pas insister plus que cela. J'estimais lui avoir déjà assez bien pourri sa journée, et il était temps pour moi de partir. Alors que j'allais la saluer et tourner les talons, fière de mes actions, j'entendis une voix derrière moi.

Je me retournais, haussant un sourcil à la rousse qui venait de débarquer dans mon champ de vision. Qu'est ce qu'elle voulait celle-là ? A part me détruire les globes oculaires par sa mocheté... C'est alors que mes yeux se posèrent sur ce qu'elle tenait dans la main : une insigne de police. Oh oh... Là, tout de suite, la situation semblait beaucoup moins amusante. Mon sourcil se baissa, et je troquais mon visage de dégout contre un sourire aimable. Elle se présenta comme la police de Storybrooke, et sans que j'ai le temps de réagir, me passa les menottes aux poignets. Bon... Elle était efficace, je n'avais même pas eu le temps de simplement penser à m'échapper. Bon... Je n'allais quand même pas faire face à mes actions si ? Non, non... J'allais me tirer d'affaire comme d'habitude ! Enfin, c'était simplement un café... Un délit ? Quoi ? A quel moment dans le code pénal était-il écrit que renverser un café sur quelqu'un était un délit ? Au tribunal... non mais, j'aurais tout entendu aujourd'hui ! J'imaginais l'autre garce jubiler dans mon dos, bien contente que la police m'arrête. Je ne comprenais pas comment une telle chose pouvait arriver ! J'étais adorable et parfaite, comment la police pouvait-elle vouloir me retenir ? A moins que cette femme veuille juste m'enfermer pour me torturer et découvrir les secrets de ma beauté éternelle ? La pauvre... Comment lui dire que son visage était irrattrapable ? J'avais bien peur que la chirurgie esthétique ne suffise même pas. Bon bon, je devais garder mon calme...

-Quoi ? Mais je ne comprends pas... C'est simplement un café ! Elle n'est même pas blessée, regardez là, elle a encore bien assez de force pour me crier dessus ! Relâchez-moi immédiatement, vous savez qui je suis au moins ? La grande Dinah Price ! Et puis, vous n'avez pas le droit de me menotter comme ça sans m'interroger ! C'était de la légitime défense ! Elle venait de me mettre un coup au visage ! Je le jure ! Je me tournais vers Eliana. J'espère que tu es contente de toi ! L'innocente est maintenant menottée !

Bon... Très peu pour garder mon calme. J'avais même inventé n'importe quelle histoire... Je devrais peut-être apprendre à contrôler mes émotions à l'avenir... En attendant, ce qui était fait ne pouvait que le rester. Je devais me débrouiller avec ça. Je m'approchais d'elle, et lui chuchota à l'oreille.

-Écoutez, on peut régler ça calmement. Si je vous donne une petite somme, vous pouvez bien faire comme si vous n'aviez rien vu non ?

Autant que tout l'argent que j'ai à dépenser me serve réellement à me tirer d'affaire non ? Et puis, qui pouvait dire non à quelques billets ? Sachant à quel point les policiers étaient connus pour être corrompus, je ne voyais pas comment mon idée pouvait mal tourner !


   

   
CODAGE PAR AMATIS

   

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ I look inside myself and see my heart is black

I look inside myself and see my heart is black, I see my red door I must have it painted black. Maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85223-big-egos-are-big-shie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85474-mes-petits-rps


Contenu sponsorisé




In Cold Blood ft Eliana _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

In Cold Blood ft Eliana





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Centre Commercial