« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -40%
Machine à café avec broyeur KRUPS ...
Voir le deal
357.99 €

Partagez
 

 A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ➹ TONTON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
3 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Diane Moon
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Diane Moon

| Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 Dmia

“I love you to the moon and back”


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

| Cadavres : 9141



A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 _



________________________________________ Jeu 22 Oct 2020 - 16:07


A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Regarder le soleil qui s'en va, te parler du bon temps qu'est mort
et je m'en fou, te dire que les méchants c'est pas nous.

Il y a de nombreuses choses que j’aurais voulut dire, expliquer que je comprenais le sentiment qu’avait dût ressentir Hypérion en mettant fin à la tâche du dernier des Bâtisseurs, ayant vécu une situation a peu près similaire avec mes chasseresses. Même si ce n’était pas de la même manière, les deux situations présentaient des similarités, et j’aurais aimé lui dire que là-dessus plus que sur toutes les autres choses qu’il avait pu faire, il n’avait pas à se justifier, je comprenais. De mon côté, j’éprouvais encore aujourd’hui un sentiment de culpabilité, et c’était là-dessus qu’avait tenté de jouer Chronos en me faisant miroiter une possibilité de retour les concernant. Mais aussi tentante que cette possibilité puisse être, je ne l’accepterais pas. Jamais. Thémis avait fait comprendre que le Ragnarok était inéluctable mais que pour autant, nous n’avions pas à nous faire imposer celui de Chronos sans rien faire. Alors, elles ne reviendraient jamais, et je l’avais accepté depuis longtemps, la culpabilité finirait peut-être un jour par s’atténuer également, dans le cas contraire j’apprenais chaque jour qui passait a vivre un peu plus avec.

Pour Mnémosyne aussi, j’aurais voulut dire que j’avais effectivement bu son thé, et qu’il n’était pas terrible j’en convenais pourtant j’avais essayé de faire bonne figure et d’être polie, mais elle avait rétorqué que ce n’était que de l’eau chaude avec des herbes, et je n’avais pas osé m’étendre plus sur le sujet. Mais tout cela fût balayé, a la minute même où Socrate et les gardes apparurent pour nous informer de la situation concernant les temples. L’instant d’après nous étions tous les trois devant le temple de Paphos afin de contempler les dégâts.

- Je ne comprends pas. Dis-je en jetant un regard aux Hécatonchires, pourquoi s’en prendre aux temples qui plus est à des temples déjà vide ?

A l’intérieur du temple d’Aphrodite il y avait eu une carte qui était pour ainsi dire passé de mains en mains. Quel était l’intérêt d’y entrer ? Qui plus est en massacrant ses gardiens. A moins, qu’il n’y ait plus et que je l’ignore. C’était une possibilité, cela me rappela une conversation que nous avions eu au sujet des armes divines…

- A quoi servent les temples ? Quel était le but exacte de leur construction ? Pour l’instant, de ce que je sais et de ce que j’ai pu voir, chaque temple semble abriter quelque chose des armes divines pour les porteurs originels, la carte ici chez Aphrodite, L’oracle chez Apollon, L’égide chez Athéna, la bibliothèque chez moi... Étaient-ils là, juste pour cela ou bien il y a-t-il plus ?


Après tout, si Socrate et Hypérion semblaient inquiets c’était qu’il y avait forcément une raison, et que quelque chose m’échappait. Ils en connaissaient certainement plus que moi sur le sujet, aussi estimais-je que dans un premier temps, le mieux était de poser des questions. J’avais tout de même fait apparaître mon arc au cas où, dès que nous avions pénétré à l’intérieur du temple, je préférais me montrer prudente et je me sentais rassuré avec mon arme dans les mains. Il n’y avait pas grand-chose capable de venir à bout d’un Hécatonchire, Arès m’avait raconté l’ouverture de ce temple précis à l’époque. Enfin...Il s’était plutôt énervé sur le sujet, et je l’avais écouté en essayant une approche plus diplomatique de la question. C’était tout sauf évident de s’occuper des gardiens, et là tout semblait s’être déroulé en une fraction de secondes.

- Tant que j’y pense, un descendant peut-il « s’introduire » dans le temple d’un parent ? Par descendant j’entends surtout un enfant en fait.


Évidemment, la première personne qui m’était venu en tête c’était Phobos. Il s’était après tout introduit dans mon temple sans trop de problème a priori. Je souhaitais donc savoir, si les gardiens reconnaissaient les descendants et n’attaquaient pas ou bien s’il fallait que ce soit la personne a qui appartenait le temple ou le maître d’Olympe obligatoirement. Mon fils n’était qu’une théorie, et le fait que nous soyons dans ce temple précis me faisait m’interroger quant à sa véracité. Il n’aurait après tout pas besoin de massacrer les Hécatonchires pour s’y rendre puisqu’il avait sa propriétaire de son côté. Néanmoins, cela aurait aussi pu être une manière de camoufler ses traces. Mes deux autres théories étaient Chronos et Ouranos, mais là encore il y avait des « mais ». A l’époque où nous nous trouvions, ce n’était plus Ouranos qui était sensé « régner », néanmoins je me souvenais parfaitement de ce qu’il avait fait aux gardes olympiens l’an dernier. De pas très fut fut aux tendances tire au flanc ils étaient passé à de vrais guerriers prêt à en découdre si l’un de nous les attaquait. Qu’est qui me disait, qu’il n’avait pas de pouvoirs sur autre chose. Quant à Chronos, si sa fonction en terme de pouvoirs était la même que celle du maître d’Olympe mais à un niveau titanesque il n’aurait eu nul besoin de les tuer. Restait la théorie d’un dieu porteur d’arme divine, mais encore une fois les deux pouvant le faire ne correspondaient pas. Aphrodite, il s’agissait de son temple et le marteau faisait plus de dégâts que cela, quant à Poséidon, j’avais moi-même eu l’occasion de tester le trident contre un gros serpent de pierre devant le temple d’Apollon, il avait finit pulvérisé.

- Et si c’était un piège ? Ou un avertissement ?
Théorisais-je

C’est vrai, a force de tourner et retourner toutes les possibilités dans ma tête sans réussir à trouver une théorie viable au risque d’avoir une migraine ne demeurait plus que la possibilité du piège, et si c’était justement pour attirer notre attention et nous faire venir que cela avait été fait. Si tout ceci n’était qu’une diversion pour quelque chose de plus grand ? Ne nous étions nous pas directement jeté dans la gueule du loup en allant « enquêter » ? C’était une possibilité qu’il ne fallait pas exclure non plus. Peut-être était-ce moi qui devenait un peu paranoïaque mais avec tout ce que j’avais vécu ces dernières années, j’estimais avoir des raisons de l’être. De plus, cette situation était terriblement angoissante et lorsque j’étais angoissé je ne pouvais m’empêcher de poser tout un tas de question.

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90026-she-was-like-the-moon-liens-d-artemis#1294193 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light En ligne


Anatole Cassini
« Maîïîtreuuuh !!! »

Anatole Cassini

| Avatar : ➹ Bill Nighy & John Krasinski

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 Jvi6

« Il existe 175.000
espèces de papillons... »


A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 Hi6b

« Le papillon ne compte pas
les mois, mais les moments.
Ce qui lui confère suffisamment
de Temps pour vivre, ressentir, aimer. »



| Conte : ➹ Intrigue Divine
| Dans le monde des contes, je suis : : ✲ Le Titan Hyperion, un papillon étoilé.

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 Nono12

| Cadavres : 2602



A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 _



________________________________________ Lun 26 Oct 2020 - 11:48 « Maîïîtreuuuh !!! »


Cinq minutes de ton temps ?
Cinq minutes sur un banc...
▼▲▼

J'écoutais attentivement les questions que me postait Diane, mais sur le moment, je ne souhaitais pas y répondre de vive voix. Je cherchais moi même la réponse à chacune d'entre elles, ainsi que celles des questions qui me venaient à l'esprit. Socrate venait de nous affirmer que selon ce qu'il savait et qu'il venait d'entendre de la part des gardes, trois Temples avaient été saccagés. Celui de Héphaistos, de Athéna et d'Aphrodite. On se trouvait face à ce dernier. Qui avait fait cela ? Comment et pourquoi ?

Atlas était apparu à quelque pas de nous. Tout comme Thémis qui n'avait pas tardé à venir. Ils observaient les dégâts. Quand ils tournèrent leur tête dans ma direction, je pris la décision de quitter ce lieu, emportant Diane avec moi. On s'était retrouvé face à un tout autre décors, sur une surface cratérisée. Autour de nous, des roches et des glaces. Et face à nous, un Temple, totalement intacte.

J'avais réfléchis vers quel Temple me rendre, mais celui de Callisto me paraissait le plus censé à l'heure actuelle. Faisant quelque pas, je remarquais qu'il n'avait pas été souillé. D'ailleurs, deux Hecatonchires firent leurs apparitions à l'entrée, ainsi qu'un Hologramme. Celui de l'actuelle Maîtresse d'Olympe. Cette dernière nous rappela de faire demi tour, qu'on se trouvait face à un lieu protégé.

« Callisto. » précisais-je à Diane, même si elle savait peut-être déjà où on se trouvait.

Tout était en ordre ici. Les Hecatonchires tournèrent la tête dans ma direction. Puis, ils disparurent, ainsi que l'hologramme. La porte nous était ouverte. J'avais la réponse à ma question.

« Les protections sont en place, et agissent comme elles le doivent. » affirmais-je à Diane.

J'aurais pu me rendre devant n'importe quel Temple pour avoir la réponse à ma question. Mais c'était le Temple d'Hera qui m'était venu en tête à ce moment là. Si des Temples devaient se faire attaquer, il aurait été logique que celui de la Maîtresse d'Olympe soit le premier visé. Ainsi, on pourrait facilement montrer que la Cité elle même était sans défense. Mais ça ne devait pas être la raison de ces attaques. Ca éliminait une des possibilités.

« Ce n'est pas Phobos qui a fait ça. » précisais-je à Diane avec un peu de recul. « Et ce n'est ni un piège, ni un avertissement. C'est autre chose... »

Même si je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus. J'ignorais pour le moment qui était derrière tout ça et qu'elles en étaient les raisons. Me tournant, je levais la tête pour observer le ciel. D'ici, on voyait au loin la planète Jupiter. L'air était respirable et on pouvait garder nos pieds fixé au sol, comme devant chaque Temple. Mais la vue était totalement différente de sur la Terre. C'était étrange de se retrouver ici.

« Les Temples ont été conçu dans le but que vous ayez un endroit où vivre. Tous. Vous ne deviez pas rester sur Titania avec nous. Mais vous deviez chacun régner sur une partie de l'Empire. » débutais-je. « C'est Gaia qui s'est chargée de la construction de ces derniers. Elle a donné ses ordres aux Maîtres Bâtisseurs. Je sais juste qu'elle a elle même décidé à quoi ressemblerait Olympe. Ce n'est que quand Ouranos a compris qu'elle voyait les Temples dans un autre but que le siens, qu'il a décidé de les faire détruire. »

Je ne savais pas si ses informations allaient être utile ou non pour elle. Mais c'était la vérité.

« Heimbdall a été chargé de veiller à leur destruction. Mais avec l'aide des Bâtisseurs, il les a amené dans cette partie là de l'univers. »

Je ne savais pas comment lui dire que si Gaia avait décidée d'amener les enfants dieux jusqu'ici, c'était parce que Ouranos ne serait pas venu les chercher là. Aucun d'entre nous ne serait venu jusqu'ici. On était dans la face cachée de l'Empire. La partie morte en quelque sorte. Et étrangement, avec le Temps, c'était devenu l'un des lieux les plus vivants et où l'héritage de Titania s'étendait jour après jour.

« Ils n'ont pas de réels intérêts aujourd'hui. » lui avouais-je.

Alors pourquoi les avoir attaqué ? Juste pour montrer que la personne qui avait fait cela en était capable ? C'était beaucoup de risques pour pas grand chose.

« Il faut protéger ces Temples, le temps de savoir ce qu'il en est réellement. » ajoutais-je pour moi même.

J'allais devoir contacter Socrate et d'autres personnes de confiance. Je savais à qui demander cela. Quant à Diane... je...

Quelque chose me traversa l'esprit.

« Tu as songé à Phobos. » constatais-je.

Une simple pensée.

Elle avait agis d'une manière logique. Elle n'avait pas pensé à un ennemi quelconque. A une personne qui pouvait nous nuire tel Chronos ou Ouranos. Elle avait de suite songé à son fils. Quelqu'un de proche pour elle. C'était cela qui avait fait germé de nouvelles idées dans mon esprit, et de nombreuses autres questions.

J'aurai aimé vérifier quelque chose. Sentir une aura en particulier... mais je ne pouvais pas le faire. Ni même lui demander de le faire pour moi. Et encore moins lui avouer cette chose que je gardais secrètement au fond de moi et que seule Thémis en détenait le secret, parce qu'elle avait vue de ses propres yeux la chose se produire.

« Tu devrais retourner à Olympe. » précisais-je. « Ils vont avoir besoin de toi pour les aider à gérer cela. »

Quant à moi, j'avais besoin d'éclaircir certaines zones d'ombres.


CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥





Pour les hommes, vraiment ?

KoalaVolant
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91406-anatole-cassini-titan http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90859-anatole-cassini-le-papillon-des-etoiles#1308775 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91406-anatole-cassini-titan-papy-jeunot-chevrier#1316872 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89338-le-cottage-boreal-ou-il-fait-bon-vivre-description#1281919 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85310-gotmstr#1198951


Diane Moon
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Diane Moon

| Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 Dmia

“I love you to the moon and back”


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

| Cadavres : 9141



A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 _



________________________________________ Ven 30 Oct 2020 - 14:04


A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Regarder le soleil qui s'en va, te parler du bon temps qu'est mort
et je m'en fou, te dire que les méchants c'est pas nous.

J’avais soigneusement écouté les informations que partageaient Hypérion, ce n’était pas tous les jours que je pouvais en apprendre un peu plus sur notre passé. De nombreuses zones d’ombres subsistaient, et notre mémoire était toujours « bloqué ». Aussi, estimais-je ces informations précieuses et les notaient dans un coin de ma tête afin d’en discuter avec les autres. Évidemment, j’aurais dût prévoir que le titan à mes côtés finirait par avoir envie de se la jouer cavalier seul, c’était assez courant avec lui. Cette fois-ci, en revanche je ne m’énervais pas. Je ne soupirais pas non plus, ni roulait des yeux de manières exaspérée je me contentais de le fixer le plus calmement du monde :

- Phobos, n’était qu’une de mes hypothèses. Il s’est introduit dans mon temple sans problèmes. Vous étiez là, vous l’avez vu. D’où ma question sur les descendants. J’ai également pensé à Chronos, Ouranos, Aphrodite et Poséidon si vous voulez tout savoir. Même si a chaque fois, il y avait un « mais » qui empêchait le raisonnement d’être parfaitement cohérent.

Qui plus est Phobos était une menace quoi qu’on en dise. Je me méfiais de lui, il était beaucoup trop imprévisible, un trait qu’il avait je supposais à la fois hérité de Pitch et de moi. Nous étions dangereux, chacun a notre manière, aussi que Phobos le soit aussi n’était je supposais pas totalement tiré par les cheveux. Pour autant, je restais sur mes gardes quand quelque chose le concernait je ne savais pas exactement ce qu’il cherchait, si ce n’était se « créer » la famille « parfaite. » Chronos lui avait forcément dit quelque chose, et j’ignorais ce que c’était ni pourquoi il avait subitement décider de changer son fusil d’épaule et de me considérer comme sa mère, alors que cela n’avait pas vraiment été le cas avant sa « mort ». J’avais investit énormément d’efforts pour le protéger, pour essayer de lui faire comprendre qu’il pouvait emprunter un tout autre chemin que celui sur lequel il se trouvait, mais rien ne semblait fonctionner. Aujourd’hui, mon état d’esprit avait aussi changé, peut-être était-ce parce que j’avais l’impression de me heurter à un mur dès que cela le concernait.

Phobos était une menace pour les gens auxquels je tenais, il ne voulait ni d’Apollon ni de Pitch et pourtant il souhaitait que je soit à ses côtés, alors que jamais je ne pourrais vivre dans un monde où ils n’existaient pas. Et plus que tout, ce que je craignais c’est qu’a la longue, Phobos ne finisse par devenir une menace pour lui-même. Pour toutes ces raisons, il avait effectivement fait parti de la liste des suspects.

- Je ne retournerais pas sur Olympe
. Répondis-je calmement. Je comprends votre point de vu, vous estimez probablement que je serais d’une plus grande aide pour les autres en y retournant, pourtant j’ai une opinion divergente. Olympe connaît une situation sans précédent, nous avons a la fois un maître et un gardien au milieu il y a moi. Ces dernières années j’ai enchaîné deux mandats en tant que bras droit, bien que les tâches de la fonction varient en fonction de la personne qui dirige. Avec Arès, j’étais plus une sorte de diplomate, quant à Apollon nous étions dans une dynamique de binôme, sans avoir les pouvoirs qui allaient avec la fonction, les gardes savaient que s’il n’était pas disponible c’était a moi, qu’il fallait s’adresser je dirigeais autant que lui. Ces derniers temps, c’est moi qui ai pleinement dût assumer les responsabilités de dirigeant, je n’occupais pas le trône, et je n’avais encore une fois pas les pouvoirs allant avec la fonction, mais pour tout le monde cela ne faisait aucun doute que j’étais celle qui dirigeait mon frère se faisant de moins en moins présent. J’ai demandé un vote, j’ai appuyé et soutenue la candidature d’Hera. Si j’avais pensé qu’elle n’était pas qualifié pour la tâche, que ses motivations allaient contre le bien d’Olympe, je ne l’aurais pas fait. C’est la première crise qu’elle doit gérer, et il n’est pas question que je sois dans ses pattes. C’est un moyen de bien faire comprendre qui dirige, ce n’est ni Apollon, ni moi c’est Hera.

Occuper le trône, avoir le sceptre et tout ce qui allait de paire avec la fonction de maître d’Olympe, ne suffisaient pas, il fallait aller plus loin que le simple « devoir » d’obéissance que les habitants de la cité devaient à la personne qui occupait le trône et pleinement montrer qui était à la tête de la cité. Et c’était pour cette raison, que je préférais me faire discrète cette fois-ci, ne pas empiéter sur les plates bandes de ma « soeur » afin de pleinement laisser la nouvelle Olympe s’occuper de cette affaire.

- En revanche, j’estime être plus utile en vous aidant. J’ai pour coutume de dire qu’a deux on est toujours plus fort, parce qu’a deux on peut s’entraider. Un ami qui m’est très cher, m’a dit il y a quelques mois, que la clé pour réussir c’était justement l’entraide, que nous ne devions pas chacun rester dans notre coin, j’ai choisis de croire en lui, et de lui faire confiance. Et pour l’amour de Gaïa mon oncle, ne serait-ce que pour une fois dans votre vie, arrêtez de porter le poids du monde sur vos épaules tout seul.

Je savais parfaitement ce que cela faisait, j’étais moi-même base sur ce même modèle. Je voulais tout faire par moi-même, refusant de mettre les personnes qui m’étaient proches en danger, estimant que c’était la meilleur chose à faire. Mais plus d’une fois, ces mêmes personnes ont réussit à me faire comprendre que justement ma vision des choses était erroné, et que je devais apprendre à délégué un peu et accepter de l’aide. Mes proches n’étaient pas en sucre, et je devais arrêter de vouloir a tout prix les surprotéger. Et j’avais finit par me demander, si les manies de Hypérion m’agaçaient tellement parce qu’elles me rappelaient quelques part les miennes, c’était souvent parce que les autres avaient des comportements similaires aux nôtres que nous nous retrouvions a ce point exaspéré par eux. Quoi qu’il en soit, je n’avais pas l’intention de repartir sur Olympe, et j’avais prit le temps d’expliquer pourquoi. Je ne serais qu’une gêne si je repartais là-bas, et la dernière chose que je souhaitais c’était de faire office de caillou dans la chaussure de ma « soeur ».

- Si vous commenciez par exemple, me dire quelle vision des Temples avait Ouranos et en quoi celle de Gaïa s’opposait à la sienne ?


Qui ne tente rien n’a rien, je me doutais bien que le ton innocent que je venais de prendre pour poser cette question ne duperait personne, mais des fois il fallait prendre le minotaure par les cornes quitte à se faire envoyer balader.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90026-she-was-like-the-moon-liens-d-artemis#1294193 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light En ligne


Anatole Cassini
« Maîïîtreuuuh !!! »

Anatole Cassini

| Avatar : ➹ Bill Nighy & John Krasinski

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 Jvi6

« Il existe 175.000
espèces de papillons... »


A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 Hi6b

« Le papillon ne compte pas
les mois, mais les moments.
Ce qui lui confère suffisamment
de Temps pour vivre, ressentir, aimer. »



| Conte : ➹ Intrigue Divine
| Dans le monde des contes, je suis : : ✲ Le Titan Hyperion, un papillon étoilé.

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 Nono12

| Cadavres : 2602



A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 _



________________________________________ Ven 30 Oct 2020 - 18:54 « Maîïîtreuuuh !!! »


Cinq minutes de ton temps ?
Cinq minutes sur un banc...
▼▲▼

« Diane. » m'exclamais-je avec un petit sourire. « Pourrais tu me préciser à quel moment tu as décidé de redevenir la petite fille que j'ai connu il y a fort longtemps ? »

J'arborais toujours le même sourire. Peut-être que oui, on était dans une période dangereuse et compliquée. Que ce qui était arrivé à ces Temples n'était pas une chose à prendre à la légère. Mais l'espace d'un instant, la jeune déesse m'avait fait revenir plusieurs millénaires en arrière. Quand encore petite fille, dans la Grande Vallée, elle se la jouait rebelle et tentait de me tenir tête, à sa manière. Elle savait s'y prendre avec moi, comme la plupart des enfants dieux. Mais elle avait conservé ce don avec les années. Ca m'avait fait sourire.

« Les années passent, mais nous restons les même au fond de nous, n'est ce pas ? » ajoutais-je.

Je m'étais absenté qu'un tout petit moment. Je devais m'entretenir avec Thémis. On s'était donné rendez vous aux bords de la plage. Diane avait compris que c'était important que je la vois seul à seul. Puis, Atlas nous avait rejoins et tout ne s'était pas précisément passé comme je l'avais espérer. Mais je comprenais et j'acceptais la façon de penser de notre frère, à Thémis et à moi.

Puis, ce fut au tour d'Eulalie de venir me voir. Je ne lui avais pas confié de Temple à surveiller, songeant qu'elle devrait rester à l'écart pour le moment. Je voulais la protéger, et tout comme les enfants dieux, ne pas la voir être confrontée directement à tout ceci. On avait tous les trois, Thémis, Atlas et moi même, une idée bien précise sur qui était derrière tout ça. Ca n'était pas une bonne chose que cette créature se retrouve face à Eulalie pour le moment. Et de toute façon, on ne cherchait pas d'affrontement. Le cavalier n'avait pas tenté d'attaquer qui que ce soit. Il n'avait fait que des dommages collatéraux, comme on disait, et il n'avait que saccagé des Temples. C'était encore contrôlable, pour le moment.

De leur côté, Hera, en tant que nouvelle Maîtresse d'Olympe, ainsi que sa guerrière, Athéna, et Sebastian, s'étaient rendu jusqu'à chez Ouranos. Ils jouaient à un jeu dangereux. Je savais que Thémis finirait par aller leur parler afin de leur faire comprendre qu'ils devaient cesser de chercher des réponses par eux même. Je voulais qu'ils prennent leurs propres décisions, mais tout ceci était bien trop dangereux. Les décisions, ils pouvaient les prendre, mais ils ne devaient pas pour autant se mettre en danger. Est ce qu'il était possible de décider sans agir ? Je n'en étais pas sûr. A dire vrai, je n'étais plus sûr de rien. En cet instant précis, j'aurai bien eu besoin d'une aide extérieure qui me permettrait d'y voir plus clair.

C'était sans doute pour cette raison, qu'un peu plus tard dans la journée, j'avais retrouvé Diane. Je l'avais rejoins chez elle. Elle m'y attendait sans doute. Et quand elle avait ouvert la porte, je lui avais tendu la main. Il y avait quelque chose que je souhaitais lui montrer.

« Tu m'as demandé quelle vision Ouranos avait des Temples, n'est ce pas ? »

On s'était retrouvé à proximité d'un banc, dans une ruelle, juste en face d'une grande maison. Elle connaissait cet endroit. Elle s'y était souvent rendu. C'était la maison d'Elliot Sandman et de Lily Olyphant. Je voulais l'amener ici afin de répondre à sa question.

« Quand Hadès a offert cette maison à Lily, je me suis demandé pourquoi. C'est une grande et belle maison, mais elle a également un petit quelque chose de particulier. Et c'est en me promenant devant la maison il y a quelque temps, que j'ai eu la réponse à ma question. »

J'avais détourné mon regard de Diane, afin de le porter sur la maison. Elle était totalement ordinaire, si ce n'était qu'elle était majestueusement belle. On ne distinguait rien de particulier, sauf si on y était réellement confronté, comme je l'avais été récemment.

« Tu sens l'aura d'Elliot et Lily, n'est ce pas ? »

Ce qui était normal, vue que les deux jeunes gens se trouvaient à l'intérieur en cet instant précis. Ou du moins c'est ce qu'on pourrait penser.

« Si tu passes à proximité de la maison, et que tu les cherches, tu sentiras leur aura ici même, dans cette demeure. Mais si tu ne les cherches pas, tu ne la sentiras que si ils s'y trouvent. C'est un leurre. Quelque chose que je n'avais pas discerné plus tôt et que je pense personne d'autre a vue à ce jour. Je n'en ai d'ailleurs parlé à personne, même pas à Hadès. Je pense qu'il a fait quelque chose sur cette maison, dont j'ignore encore quoi, afin de faire toujours croire à quiconque chercherait Lily ou Elliot, qu'ils se trouvent ici. Une sorte de... piège en quelque sorte. »

Je marquais une pause. J'étais fasciné par ce maléfice.

« Depuis que je sais, je me suis demandé ce qui se passerait si quelqu'un de malintentionné, qui serait à leur recherche, entrerait dans cette maison. »

Elle avait déjà eu affaire aux protections d'Hadès à Olympe. Apollon avait été piégé pendant de très nombreuses années dans la Cité à cause de ces protections que le dieu des Enfers avait mis en place pour protéger la Cité, et qui avaient fini par se retourner contre Zeus, afin de non plus protéger les murs, mais les gens qui se trouvaient à l'extérieur de cette forteresse. Olympe était devenu une tombe dont on ne pouvait pas s'échapper.

« Vous m'avez toujours tous les deux beaucoup fascinés. » lui avouais-je.

Je me rappelais que jeunes, tous les deux se prêtaient à divers jeux qui me compliquaient ma tâche dans la Grande Vallée et celle de Heimbdall. Mais fallait bien occuper nos journées, n'est ce pas ?

« Hadès a créé cette maison, comme surement d'autres choses, afin de protéger les gens qu'il aime. Il utilise toujours la même méthode. Ce qu'il créé peut servir à protéger quelqu'un qui se trouve à l'intérieur, ou à y enfermer une personne qui ne devrait pas y être. C'est ainsi qu'à toujours procédé Ouranos. Et c'est ainsi qu'il voyait vos Temples. Ils sont une maison, mais aussi une prison. Du moins, ils auraient du l'être. »

Ca répondait à la question de la déesse. Je ne savais pas comment elle allait prendre cette information.

« Gaia a donné une autre utilité à ces Temples. Elle en a fait des gardiens de vos souvenirs. »

Avec l'aide des Bâtisseurs et en se basant sur une technique créée par Thémis. Un moyen de préserver ses souvenirs, et de pouvoir les étudier pour mieux comprendre les choses.

« Vos Temples n'ont malheureusement jamais été achevés. C'est pour cette raison que vous ne pouvez pas les utiliser comme il aurait du en être. »

Aujourd'hui, ce n'était que des amas de pierre. On y avait placé certaines choses à l'intérieur, et ils avaient été envoyés dans cette partie là de l'univers. Il n'y avait pas de réelle raison de les attaquer pour s'emparer de quoi que ce soit qui pouvait se trouver à l'intérieur. Car rien dans ces lieux avait une réelle valeur à notre époque. Ce qui rendait ces attaques totalement absurdes. Et ça rendait notre tâche de trouver qui en était responsable, encore plus compliquée.

Je m'étais mis à l'observer quelques instants, me perdant dans mes pensées. Je voulais lui laisser le temps d'encaisser ce que j'avais dit, de se faire une idée précise de tout cela. Et il m'était venu une autre idée. Quelque chose que j'avais envie de partager avec elle.

« Certains Titans ont ce genre de choses... une bibliothèque, si on peut appeler cela ainsi. Un endroit où ils peuvent entrevoir leurs souvenirs. Thémis sait comment ce genre de lieux fonctionne pour en avoir créer le procédé elle-même. Et même si seul son propriétaire peut activer ces endroits, elle connait un moyen de contourner le problème. » dis-je avec un petit sourire malicieux.

J'étais fier de ma soeur. Elle avait réussi dans beaucoup de domaine où certains comme Ouranos, échouaient toujours. Et elle avait même ce petit avantage sur Chronos, qui n'avait pas réussi à briser certaines défenses de lieux qu'on protégeait, comme ceux de notre mémoire.

« Généralement c'est un lieu auquel on tient plus que tout. Un qui nous rappelle de nombreux souvenirs. »

On était très peu de Titans à en possédait un. Je savais que celui de Thémis était enfoui dans une grotte qui lui était chers, car cette grotte lui rappelait une foule de souvenirs.

« Si je possédais un tel lieu, il y aurait sans doute une chèvre à proximité. » dis-je sur le ton de plaisanterie.

Et en même temps, je lui transmettais un savoir. Une réponse à une question qu'elle se posait peut-être. Est ce que je possédais un tel lieu, moi aussi ? Si elle lisait entre les lignes, elle comprendrait que j'en avais bel et bien un, et qu'il se trouvait sans doute dans un endroit qui m'était chers. Un où j'avais surement fait un jour la connaissance d'une jeune femme... à Titania.

Je lui avais adressé un petit clin d'oeil pour accentuer le message caché dans tout ça et le fait que je lui transmettais une réponse que je voulais qu'elle garde pour elle, sait on jamais si un jour cela pourrait lui être utile. Car dans l'immédiat, j'étais là. Il n'y avait pas de raisons d'avoir besoin d'entrevoir ma mémoire. Je la connaissais par coeur. Mais qui sait... peut-être qu'un jour elle aurait besoin d'avoir accès à quelque chose que je ne pourrais plus lui fournir de mon vivant...

C'était étrange de songer à cela pour un Titan, un être qui de base devait être immortel. Mais aujourd'hui, plus que jamais, il était temps de songer à l'après, pensais-je en serrant le poing et en souriant à Diane comme si de rien était. J'espérais qu'elle ne se sentirait pas coupable le moment venu, car même si elle avait joué un rôle dans cela, ce qui était en train de se produire n'était pas de son fait. Elle n'aurait pas pu l'éviter et je n'aurais pas voulu qu'elle le fasse. Comme me l'avait dit Gaia par le passé, l'Amour est un sentiment et une force qui peut embellir une âme, mais aussi causer sa perte.

CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥





Pour les hommes, vraiment ?

KoalaVolant
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91406-anatole-cassini-titan http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90859-anatole-cassini-le-papillon-des-etoiles#1308775 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91406-anatole-cassini-titan-papy-jeunot-chevrier#1316872 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89338-le-cottage-boreal-ou-il-fait-bon-vivre-description#1281919 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85310-gotmstr#1198951


Diane Moon
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Diane Moon

| Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 Dmia

“I love you to the moon and back”


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

| Cadavres : 9141



A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 _



________________________________________ Jeu 12 Nov 2020 - 19:31


A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Regarder le soleil qui s'en va, te parler du bon temps qu'est mort
et je m'en fou, te dire que les méchants c'est pas nous.

Je ne m’étais pas attendue à ce genre de réaction de la part d’Hypérion, en réalité je m’étais plus attendue à me faire envoyer sur les roses, mais sûrement pas à le voir sourire et me répondre sur un ton amusé, si bien que cela m’avait totalement coupé la parole. Je n’avais plus rien dit, acquiesçant simplement pour se retrouver un peu plus tard dans la journée. J’étais retourné chez moi, estimant que c’était également un moyen de mettre Apollon au courant concernant ce qu’il se passait. Cela nous concernait tous, même si j’avais choisi de ne pas m’en mêler afin de bien montrer à tout le monde que celle qui dirigeait était Hera et qu’elle avait déjà la situation en main. Alors, je nous avais simplement fait un thé et des pancakes, j’avais invité mon frère à s’asseoir avec moi dans le salon et nous avions discuté, jusqu’à ce que notre oncle ne revienne.

J’avais prit le temps d’écouter tout ce qu’il me disait, non sans me tendre légèrement à l’évocation de la boucle. J’avais passé vingt et un ans tout seule, à chercher Apollon sans savoir qu’il était en réalité piégé sur Olympe. Pour lui, le temps n’était pas passé de la même manière que moi -ce qui expliquait notamment ses lacunes technologiques- Hadès s’était excusé lorsque nous étions tous dans le Cocyte, et j’avais passé l’éponge sur cet incident ce qui avait grandement amélioré notre relation. Je supposais, que s’il m’insupportais tant avant, c’était simplement un effet de ma rancune. Je n’avais pas pour habitude d’être seule, d’aussi loin que je me souvienne, Apollon était toujours avec moi. Il arrivait aussi que les Chasseresses se joignent à nous, même si elles vivaient également leurs propres vies de leur côté. Les perdre elles, et ne pas avoir mon frère avait été compliqué, même si quelque part cela m’avait aussi rendu plus indépendante.

- Est-ce que « fasciner » est une manière polie de dire que nous étions deux horribles garnement qui passions notre temps à vous faire tourner en bourrique ?
Plaisantais-je. Parce que je ne me souviens peut-être pas de mon enfance dans la Grande Vallée mais je me souviens parfaitement de mon bref passage à l’âge enfant à Neverland et même moi j’admets que je ne devais pas être facile à gérer tous les jours.

J’étais insupportable oui, et incapable de tenir en place, il fallait sans cesse que je parte explorer et forcément les limites de la Grande Vallée avaient rapidement dût me paraître eh bien...Limitée. Il avait dût en falloir de la patience pour pouvoir me gérer quand on avait tout un tas d’autres mini dieux avec leurs propres caractères haut en couleur sur les bras.

En revanche, ce qu’il avait dit sur Ouranos, je ne pu m’empêcher de pousser un soupire. Je savais que nous aurions probablement des idées divergente sur le sujet, mais je ressentais le besoin d’en discuter avec lui. Jusqu’ici les seules personnes avec qui j’en avais parlé avaient été Athéna, Apollon et Pitch. Mais plus j’entendais parler d’Ouranos et plus je voyais de qui Zeus tenait. Les chiens ne font pas des chats, c’était connu, mais peut-être était-ce parce qu’il nous avait tous connu alors que nous n’étions que des enfants, avant que tout ne dérape en quelque sorte, que je ressentais ce besoin de discuter avec Hypérion de ce que j’avais sur le coeur :

- Était-ce un énième moyen de garder le contrôle sur nous ? De s’assurer que personne n’irait contre lui ? Parce que cela ressemble à une chose que Zeus aurait pu faire. Nous n’étions pas unis, nous vivions dans la crainte du lendemain et d’avoir de véritables liens entre nous, ce n’était même pas la peine d’y penser. Il régnait constamment une ambiance de méfiance et d’hostilité. Une ambiance dont certains ont sut tiré partis d’ailleurs, dommage que ce ne soit pas pour réellement tisser des liens mais pour manipuler. J’essaye de nous faire nous comporter comme une vrai famille, que chacun réussisse à trouver une place qui lui ait propre. Je ne sais que ce n’est pas gagné, que nous avons tous commis des erreurs par le passé. Que nous, nous sommes mutuellement tournés le dos face à nos détresses. Nous avons encore un long chemin a faire, avant de nous voir tous comme de vrais frères et sœurs même si ne nous sommes pas nécessairement liés par le sang. Je veux que ce soit cela mon rôle, tout ce que je souhaite c’est enfin d’avoir une vrai famille, même s’il y a encore énormément de travail à faire là-dessus, je n’arrêterais pas tant que je n’aurais pas mené à terme ce projet.


Quant a cette histoire de Bibliothèque et de Temple...Cela me faisait étrangement repenser à la fois où j’avais initialement réunit du monde pour faire des recherche dans le mien de temple justement. Avant de partir direction Pompéi, j’avais aperçu une personne qui n’aurait pas dût se trouver là, comment était-ce possible je n’en savais rien. Peut-être était-ce dût au voyage dans le temps, comme une sorte de mise en garde, ou peut-être qu’au final, mon temple était ce qui se rapprochait le plus de ce que Gaïa avait voulu faire, sans pour autant que ce ne soit complet. Comme une sorte de « brouillon », de ce que cela aurait dût être. Ce n’était que des suppositions, mais c’était peut-être le bon moment pour en faire part :

- Il y a quand même, quelque chose qui m’intrigue. La fois où il y a eu le tremblement de terre sur la lune qui a intégralement détruit le temple, avant qu’il ne se produise, et avant que nous ne soyons envoyés dans le passé, j’ai vu quelque chose ou plutôt quelqu’un. Lorsque nous sommes allés sur Meter pour la toute première fois, tel qu’elle était avant, nous avons croisé un éphémère, Stuart, c’est comme ça que nous l’avons appelé. Et je l’ai vu, dans mon temple alors que je suis très bien placé pour savoir, que ce n’est pas possible qu’il ait été présent à ce moment précis.


Il n’y avait peut-être pas d’explications à tout ceci, mais je m’étais dit que ne serait-ce que le mentionner était peut-être une bonne idée sait-on jamais des fois que cela aide. Au final, cela ne servirait peut-être a rien, mais au moins je l’aurais partagé.

- Vous savez, je trouve que nous devrions faire cela plus souvent. S’asseoir et discuter, des fois parler à une personne cela aide, cela nous permet de vider notre sac, et d’aller un peu mieux. Et pour être franche, vous n’avez pas vraiment l’air d’aller bien en ce moment. Cela se lit presque sur votre visage, même si vous essayez de le dissimuler, de plus maintenant je peux aussi le sentir. Avant cela ne m’était pas possible, mais mon empathie ayant évolué dirons nous, c’est difficile d’y rester insensible. Alors, on se dit à dans deux jours, toujours sur un banc. Il y en a un très sympa dans le parc de la ville.

Ce que j’ignorais encore à ce moment là, c’était que lors de ce rendez-vous, j’aurais au préalable vu Hera et que nous aurions parlé de Phobos, ainsi que de ses théories concernant le dernier cavalier. Et que c’était peut-être pour cela que lorsque je me retrouvais sur ce fameux banc deux jours plus tard, j’essayais de réfléchir a comment aborder le sujet.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90026-she-was-like-the-moon-liens-d-artemis#1294193 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light En ligne


Contenu sponsorisé




A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi  ➹ TONTON - Page 2 _



________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ➹ TONTON





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La plage