« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)


Partagez
 

 Until we meet again ➹ ATHENA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Diane Moon



« Courir ou se faire ramollir ! »


Diane Moon


Until we meet again ➹ ATHENA 378254admin

╰☆╮ Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

Until we meet again ➹ ATHENA Diplo10

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8510

✓ Disponibilité : Close

Until we meet again ➹ ATHENA _


Actuellement dans : « Courir ou se faire ramollir ! »


________________________________________ Mar 28 Avr - 14:00


Until we meet again
Toutes les douleurs de la séparation
disparaissent à l'instant des retrouvailles.

Il y avait un point positif à retenir de notre dernière aventure : nos pouvoirs s’étaient retrouvés améliorés. Si nous devions encore apprendre à les maîtriser tels qu’ils étaient a présent, j’appréciais le changement surtout lorsqu’il faisait en sorte de ne plus ressentir de maux de têtes à cause de l’empathie. Mais la cerise sur le gâteau, était que les auras des gens m’apparaissaient de manière plus clair désormais. Et si, je m’en réjouissais, c’était parce que j’avais cru capter en ville celle d’une personne qui était partie depuis bien trop longtemps, pour qu’Apollon ne décide pas de bouder tel un enfant de quatre ans. Pour autant, je préférais rester prudente. J’ignorais si Athéna cherchait à se dissimuler ou bien, si elle souhaitait que l’on vienne à elle. Dans les deux cas, il était hors de question que je reste les bras croisés à ne rien faire. Le pistage, et la traque étaient mes spécialités et j’avais une alliée de taille dans cet exercice : Ma chienne. Je l’avais justement entraîné dans ces deux discipline, et si je ne possédais malheureusement rien ayant pu appartenir à ma sœur, en revanche il restait certains des jouets de Leo. L’idée était donc simple, la faire traquer son fils afin de pouvoir remonter moi, à ma sœur.

Pour être franche, je ne savais pas ce que j’allais lui dire. Plus j’y pensais, et plus je me rendais compte que je n’étais pas en colère. Si elle était partie, c’était qu’il y avait une bonne raison. De plus, j’étais plus mature qu’Apollon. Contrairement à lui, je ne le prendrais pas pour une « trahison » et déciderait que la bouderie était encore le meilleur moyen pour faire comprendre que je n’étais pas contente. Malheureusement, cela faisait des siècles qu’il agissait ainsi alors ce n’était pas demain la veille qu’il changerait. J’admettais que prendre un peu de maturité, ne lui ferait pas de mal, cela et corriger ses goûts exécrable en matière de gente féminine. J’avais eu raison dès le départ concernant Cassandre, il ne m’avait pas écouté et voilà qu’a présent il était à ramasser a la petite cuillère. Alors certes, j’admettais qu’il y avait du mieux depuis quelques temps. Il ne passait plus son temps à ingurgiter des quantités industrielles de nourriture et passer son temps à errer comme une âme en peine partout dans la citée. Néanmoins, je ne pouvais pas simplement fermer les yeux et faire comme si une telle chose ne s’était jamais produite.

Soupirant, j’avais attrapée un des jouets de Leo, et sifflé ma chienne qu’elle m’accompagne dehors. Là, j’avais tendue la balle en plastique et l’avait laissé reniflé, telle une fusée elle était partie dans la direction du centre de Storybrooke. Ce dernier, n’était pas la porte à côté, mais je savais que si je me faisais distancé je pourrais toujours légèrement triché en utilisant la téléportation afin de la rattraper. C’était en partie pour cela que j’utilisais rarement une laisse pour mes chiens, ça et le fait qu’ils me suivaient généralement sans vouloir trop s’éloigner. Ils laissaient les autres chiens s’approcher s’ils n’avaient d’intentions hostiles, et même si ces derniers étaient mal éduqués aucun de mes Golden Retriever ne déclenchait de bagarre. Ils attendait sagement, que je gère les choses. Soit je m’occupais calmement d’expliquer les choses au propriétaire, soit si ce dernier se montrait trop obtus, je n’hésitais pas à utiliser mes pouvoirs pour calmer le chien. J’estimais néanmoins, que lorsqu’on ne savait pas s’occuper d’un animal correctement on s’abstenait d’en prendre. Malheureusement, la majorité ne pensait pas ainsi malheureusement.

Gardant ma chienne bien dans mon champ de vision, je la suivais sans trop me presser, bientôt le paysage changea laissant entrevoir plus de résidences que celles qu’il y avait à l’oré de la forêt, il y avait également moins d’arbres et un paysage plus urbain. Athéna -qui tenait évidemment son nom de ma soeur- commença à ralentir le pas, semblant humer l’air comme si sa piste était mouvante. Si Leo était de sortie avec sa maîtresse, ce n’était après tout pas très étonnant. Avant tout ceci, j’avais commencé à leur enseigner le pistage, maître et animal devaient former un duo dans cette discipline. Et je ne devais pas être celle qui lui apprenait la chose, je supervisais et j’amenais toujours au moins soit sa mère soit l’un de ses frères ou l’un de ses sœurs -exception faite de Luna-

Au final, ma chienne bifurqua à nouveau, moi sur ses talons. Elle finit par s’arrêter devant un parc et à aboyer fortement. Le message était clair : ils étaient là-dedans. Hochant simplement la tête, je la laissais reprendre sa route plus tranquillement cette fois-ci. Elle était toujours en alerte, mais moins pressé maintenant qu’elle touchait au but. Pour ma part, je marchais tranquillement à ses côtés profitant un peu de l’ambiance du parc. Apparemment, c’était le rendez-vous des propriétaires de chien. Je n’étais jamais venu là avant, généralement je préférais la forêt, moins peuplé et plus d’espace. Même si le jardin de la maison n’était pas mal non plus en terme de taille. Néanmoins, si je ne voulais pas me retrouver avec des trous partout le mieux c’était de les emmener faire une longue promenade et pour cela rien de mieux que la forêt.

Un nouvel aboiement me sortie de mes pensées, alors qu’Athéna fonçait droit sur un autre Golden Retriever que je reconnu immédiatement :

- Beau travail
, la félicitais-je

Et afin d’accompagner ma parole par des gestes, je fouillais dans mon sac en bandoulière pour en ressortir le tube dans lequel se trouvait ses friandises. Et lui en donnait une petite poignée accompagné par une caresse. Leo, décida que manifestement ce n’était pas juste que sa mère reçoive quelque chose et pas lui, et m’ayant parfaitement reconnu, il commença à remuer sa queue dans la but de m’amadouer. Amusée, je roulais des yeux pour la forme et décidais de lui donner son jouet plutôt que des friandises. Sortant la balle couineuse, je la lançais et il s’empressa de la rattraper au vol :

- Dit donc, j’en connais un qui a fait des progrès. Tu nous mène à ta maîtresse ? J’ai deux trois mots à lui dire.


Afin de ponctuer ma phrase, ma chienne se mit à aboyer de manière autoritaire. C’était toujours elle la cheffe de meute, et elle comptait bien le rappeler à Leo. .

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light

Eloise A. St-James



« T'es comme un McDo,
tu déçois jamais ! »


Eloise A. St-James


╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

Until we meet again ➹ ATHENA Znj0

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4257

✓ Disponibilité : Présente chef *-*

Until we meet again ➹ ATHENA _


Actuellement dans : « T'es comme un McDo, tu déçois jamais ! »


________________________________________ Dim 3 Mai - 10:24

Until we meet again

Athéna & Diane
••••

Athéna n’était toujours pas allée voir les jumeaux. Bon, cela ne faisait pas longtemps qu’elle était revenue, mais la brune savait qu’elle devait aller les voir et cela lui faisait peur. Peur d’être rejetée. Parce que mine de rien, les jumeaux divins avaient pris beaucoup d’importance pour elle. La guerrière les considérait véritablement comme son frère et sa sœur, pas au même point qu’Arès mais presque. Et elle savait parfaitement que le fait de partir en emportant tout sans rien dire les avait immanquablement blessés.

Autant la déesse savait quelle serait la réaction d’Apollon – il allait lui en vouloir à mort et se servirait ensuite de ça pour la faire culpabiliser et la faire jouer à tous ces jeux stupides qu’il affectionnait – autant celle de Diane la laissait plus angoissée. Parce que Diane était raisonnable et comprendrait sûrement. Mais suivant l’état de son jumeau, elle ne pardonnerait peut-être pas facilement. Et c’était quelque chose qui la faisait angoissée sérieusement.

Alors pour s’aérer un peu l’esprit, elle avait embarqué Leo pour une promenade qu’ils terminaient dans un parc pour chien. Son golden retriever était toujours aussi joueur mais elle avait continué le dressage qu’elles avaient commencé avec Diane et il était bien plus discipliné maintenant. Il avait juste un grain de folie, mais comme c’était également son cas, Athéna en riait bien plus souvent qu’elle ne s’en plaignait !

C’est un Leo avec son jouet, celui qu’elle avait oublié chez Diane qui surgit soudainement devant elle. Oh, elle avait senti l’aura de sa sœur, donc elle savait parfaitement que la chasseresse était là et l’avait repéré. Au final, mieux valait que les choses se passent ainsi. Et puis, au moins, si leur relation était irrémédiablement altérée, elle serait fixée.

- Diane… Dit-elle doucement. Je… Je suis désolée tu sais… De vous avoir laissé…

Que pouvait-elle dire d’autre ? C’était la vérité après tout. Elle était réellement désolée.


••••

by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm ready to fight

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g

Diane Moon



« Courir ou se faire ramollir ! »


Diane Moon


Until we meet again ➹ ATHENA 378254admin

╰☆╮ Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

Until we meet again ➹ ATHENA Diplo10

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8510

✓ Disponibilité : Close

Until we meet again ➹ ATHENA _


Actuellement dans : « Courir ou se faire ramollir ! »


________________________________________ Mar 9 Juin - 4:58


Until we meet again
Toutes les douleurs de la séparation
disparaissent à l'instant des retrouvailles.

J’avais simplement secoué la tête en guise de réponse, lorsque Athéna m’avait présenté ses excuses. Elle n’en avait pas besoin, je souhaitais simplement mettre les choses au point, et pouvoir discuter calmement avec elle. Mieux valait, que je le fasse en premier, Apollon ne serait certainement pas aussi compréhensif que moi, il adorait montrer a tout le monde a quel point il pouvait rivaliser de maturité avec un enfant de trois ans. Et déciderait sûrement de bouder, plutôt que de chercher le pourquoi du comment de tout cela. Heureusement, j’étais un peu plus ouverte d’esprit que lui sur certains point et cela en faisait partis. Disons simplement que je savais arrondir les angles là où lui préférait rester buter. Ce n’était pas pour rien, que je faisais le lien entre la mairie et Olympe. Si je les laissais faire avec Hadès, ils seraient plus a nous faire un combat de coq qu’a avoir une discussions civilisé :

- Je ne suis pas là pour te faire des reproches, ni pour te juger. Tout ce que je souhaite, c’est de pouvoir avoir une conversation entre deux adultes. Tu penses que c’est possible ?


Si je parvenais à en savoir un peu plus concernant les raisons du départ d’Athéna, il ne faisait aucun doute que je pourrais les utiliser « contre » Apollon. Ce serait un moyen, de lui faire entendre raison et qu’il soit un peu moins dure dans son jugement envers elle. Le tout, était de me laisser m’en occuper avant qu’ils ne se décident pour un face a face, et s’il y avait besoin, je pourrais toujours servir de médiateur. Mais pour cela, je me devais d’avoir suffisamment d’informations pour démontrer les pour et les contre de chaque partie. Je me doutais bien, que ma « soeur » n’était pas partie comme cela sur un simple coup de tête, il devait forcément y avoir une raison plus profonde. J’admettais qu’Athéna pouvait être sanguine, mais elle n’était pas sotte et encore moins impulsive. Avant toute chose, elle demeurait une stratège et les décisions prise à la hâte ne lui ressemblaient pas.

Que ce soit un besoin de s’éloigner, une mission qu’elle s’était confiée ou je ne sais quoi, j’étais bien décidée à en apprendre plus aujourd’hui. Désignant le banc libre d’une main, je m’y installais tandis-que Léo mastiquait son jouet couineur avec ravissement. Manifestement, il lui avait manqué et il ne semblait pas près d’arrêter avec, ma chienne pour sa part s’était lancé à la poursuite du frisbee que je lui avais lancé, les chiens étant occupé, il n’y avait donc aucune excuse pour ne pas avoir une conversation sérieuse.

- Je ne t’en veux pas tu sais. Tu devais avoir tes raisons, malheureusement comme tu t’en doutes j’ai un jumeau qui risque d’être bien moins compréhensif. C’est pourquoi j’ai souhaité provoquer cette rencontre, je préférais que nous ayons un tête a tête, plutôt que d’organiser une rencontre en trio. Apollon, ne va pas très bien en ce moment et je ne suis pas certaine de comment il réagira. Il boudera très certainement, là -dessus je n’ai aucun doute , mais disons que je préfère en quelque sorte préparer le terrain afin d’essayer de le rendre un peu moins obtus.


Elle avait raté pas mal de choses depuis son départ, notamment la rupture entre Apollon et Cassandre. Ce qui malheureusement, faisait qu’il n’était pas nécessairement pas dans d’excellentes disposition pour faire preuve de compréhension en ce moment. Avant, d’envisager de lui faire une séance de rattrapage concernant tous les imbroglios familiaux, je préférais d’abord chercher à savoir la raison de son départ. Au moins, j’avais pu constater que j’avais confié l’un des chiots à un « bonne personne. » S’il n’y avait pas eu de mots, ni quoi que ce soit, nous laissant de ce fait devant le fait accomplit, elle avait tout de même prit Léo avec elle. Peut-être, était-ce également pour cette raison que j’étais plus « indulgente » qu’Apollon. Pour être franche, je l’ignorais. Soit c’était cela, soit c’était simplement dans ma nature.

- Alors, raconte moi. Qu’est qu’il s’est passé pour toi durant tout ce temps ?


Parce que au-delà des raisons de son départ, je m’intéressais également à elle en tant que personne. Et, de savoir ce qu’elle avait fait, m’intéressait non pas uniquement pour comprendre ce qu’il lui était passé par la tête, mais pour simplement prendre de ses nouvelles. Athéna, restait ma sœur malgré tout. Et je ne comptais pas lui en vouloir pour cela, ce serait ridicule et enfantin de ma part. Qui plus est, j’étais déjà fâchée avec une autre sœur, pour une raison totalement différente et plus légitime à mon sens. Je n’avais pas l’intention de me fâcher avec une seconde, au bout d’un moment la liste des gens avec qui j’entretenais de bonnes relations se réduiraient comme peau de chagrin.

Je ne comprenais pas l’attitude d’Aphrodite, et c’était cela plus que le fait qu’elle ait décidé d’ajouter Phobos à la liste de ses conquètes, qui me faisait prendre mes distances. Il était dangereux, j’ignorais ce qu’il manigançait, et je ne lui faisais pas confiance. Pour être franche, pour moi les choses s’étaient arrêtés dans le Cocyte, j’avais avancé et péniblement réussi à faire mon deuil, quand tout d’un coup le voilà qui revenait et qui retournait sa veste, estimant que là où il aurait bien aimé me voir disparaître auparavant, à présent il voulait que nous construisions une relation mère/fils. Sauf que c’était trop tard, et qu’en plus nous n’avions pas les mêmes aspirations. Régulièrement, avant nous mentionnions avec Pitch le fait qu’il avait plus prit de lui que de moi. Aujourd’hui…J’en doutais fortement. Il ne semblait avoir prit, ni de l’un ni de l’autre en vérité. A la place, il me faisait penser à Chronos d’une certaine manière. Mais comme, il était de son « côté » ce n’était au fond pas très étonnant. Et ce qu’il s’était passé lors de notre dernière escapade, était pour moi l’une des priorités en matière d’informations a transmettre à Athéna.

- J’ai certaines choses à te raconter, également de mon côté. Mais avant tout, je tenais tout de même à te dire que cela me fait plaisir de te revoir.


Ce n’était rien de moins que la vérité. Je ne communiquais pas facilement sur mes sentiments, mais elle m’avait manquée et j’étais contente de la retrouver je tenais à ce qu’elle le sache tout simplement.

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light

Eloise A. St-James



« T'es comme un McDo,
tu déçois jamais ! »


Eloise A. St-James


╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

Until we meet again ➹ ATHENA Znj0

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4257

✓ Disponibilité : Présente chef *-*

Until we meet again ➹ ATHENA _


Actuellement dans : « T'es comme un McDo, tu déçois jamais ! »


________________________________________ Mar 23 Juin - 10:20

Until we meet again

Athéna & Diane
••••

Avoir une conversation d'adultes ? Pourquoi, elle se comportait comme une gamine ? Athéna ne comprenait pas trop cette tournure de phrase. Ou alors c'était en référence à Apollon ? Et là bon, elle comprendrait bien mieux. Parce que la brune ne se faisait aucune illusion sur le fait qu'avec Apollon, les choses ne seraient pas aussi simples. Le blondinet avait tendance à se laisser porter par ses émotions et il avait sans doute mal pris le fait qu'elle soit partie sans prévenir personne...

- Je dirais que c'est possible depuis quelques années oui... Répondit-elle doucement, un fin sourire aux lèvres.

Avant cette aventure à Vigrid, Athéna et Artémis, c'était impossible. Trop semblables au fond d'elles pour que ça ne se frite pas un minimum. Du moins au début. Depuis, la guerrière savait qu'elle pouvait compter sur la chasseresse et l'inverse était également vrai. Il lui avait fallu du temps pour comprendre. Il fallait avouer que la disparition de Zeus, à l'époque, avait aussi bien aidé les dieux. Ils formaient bien plus une famille, avec tous les dysfonctionnements que ça impliquaient, maintenant que durant le règne du mégalomane.

Athéna fronça les sourcils en apprenant qu'Apollon n'allait pas bien. Ça, ce n'était définitivement pas normal. Le Gardien était un élément essentiel de la famille divine, avec sa joie de vie, sa boulettitude mais surtout son optimisme à toute épreuve. Cet événement était plus inquiétant que l'arrivée de cette lune noire qui l'avait en partie fait revenir parmi les siens. Pour le coup, la guerrière était prête à poser énormément de question, mais quelque chose lui disait que Diane préférerait parler d'autres choses avant d'aborder ce sujet-là en particulier.

- Mais il va bien au moins hein ? Demanda-t-elle avant de se rendre compte de son idiotie. Enfin je veux dire... Il n'est pas gravement blessé ou quelque chose du genre ?

Ouais, c'était pas mieux non plus. Mais pour le coup, ça l'inquiétait énormément de savoir qu'Apollon n'allait pas bien. Il s'était écoulé 9 mois durant son absence, et en 9 mois, ils pouvaient s'en passer des choses ! Du coup, Athéna préférait passer rapidement sur ce qui lui était arrivé à elle pour passer à ce qu'il s'était passé pour eux, ici à Storybrooke. Mais comme elle s'en doutait, Diane préférait parler d'elle plutôt que d'amener sur le tapis ce qu'elle avait manqué. Heureusement pour la guerrière, certaines choses ne changeaient pas, sans quoi, elle aurait été totalement perdue...

- Je suis retournée en Grèce. Annonça-t-elle. J'ai une petite île là-bas, où personne d'autre que moi n'est jamais venu. Je suis partie pour plusieurs choses... Soupira-t-elle. Hermès et moi, ça s'est fini très violemment... Entre ça, le fait que j'avais parfois l'impression de ne pas savoir où était ma place dans la famille et aussi le deuil d'Arès que je n'ai toujours pas réellement fait... Bref, ça a été beaucoup trop pour moi. Il fallait que je parte. Expliqua-t-elle en caressant Leo qui était revenu vers elle avec son jouet qu'elle lui relança. Heureusement que j'avais Leo avec moi tu sais. Sinon... J'aurais sans doute fait des conneries. Avoua-t-elle. Puis j'ai vu cette lune noire. Entre ça et le fait que vous me manquiez, je suis revenue. En sachant pertinemment qu'Apollon m'en voudrait énormément. Ajouta-t-elle avec un petit sourire désabusé. Je vais mieux, je crois. J'ai encore du mal avec ma place au sein de cette famille, mais au moins, j'ai commencé le deuil de mon frère... J'espère juste ne pas en avoir perdu un autre avec cet éloignement...

Elle culpabilisait de les avoir laissé seuls. Athéna n'avait pas de rôle défini comme c'était le cas pour Apollon ou Diane, mais elle s'efforçait d'être là s'ils avaient besoin d'elle. Pour le coup, elle s'était montrée égoïste et était partie. Il y avait une autre personne qui était comme elle, un peu abandonnée de tous... C'était aussi pour elle qu'elle était revenue. Melody lui manquait et cette tigresse des eaux était beaucoup trop solitaire à son goût. On l'avait forcé à s'ouvrir, elle comptait bien réussi à faire quelque chose de similaire avec la sirène. Enfin, une fois qu'elle aurait réglé ses histoires avec son frère et sa sœur.

- Qu'est-ce que j'ai manqué ? Demanda-t-elle ensuite à sa sœur.



••••

by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm ready to fight

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g

Diane Moon



« Courir ou se faire ramollir ! »


Diane Moon


Until we meet again ➹ ATHENA 378254admin

╰☆╮ Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

Until we meet again ➹ ATHENA Diplo10

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8510

✓ Disponibilité : Close

Until we meet again ➹ ATHENA _


Actuellement dans : « Courir ou se faire ramollir ! »


________________________________________ Lun 10 Aoû - 9:36


Until we meet again
Toutes les douleurs de la séparation
disparaissent à l'instant des retrouvailles.

Pour être franche, non Apollon n’allait pas « bien ». Il n’était pas grièvement blessé cela dit, là-dessus je pourrais lever les craintes d’Athéna. Physiquement, mon frère se portait à merveille il avait la chance d’avoir un métabolisme divin l’empêchant de ce fait de grossir. Parce que étant donné les kyrielles de nourriture qu’il engloutissait il y a longtemps qu’il aurait dût prendre du poids. On ne pouvait pas vraiment dire qu’il faisait attention à ce qu’il ingurgitait et il ne faisait aucun doute qu’il aurait rendu dingue n’importe quel diététicien. Normalement , il s’agissait du genre d’information que je me passais bien de communiquer. Et là où Apollon semblait à ramasser à la petite cuillère moi j’étais en colère. Je supposais qu’il avait aussi dût ressentir cela lorsque je m’étais séparée de Pitch à l’époque, néanmoins notre manière d’aborder la rupture était extrêmement différente. Là où j’avais fait comme si rien de m’atteignait afin de panser mon orgueil blessé et mon chagrin, tout en me cachant derrière de faux prétexte et de soit disant nouvelles aspirations romantiques, Apollon lui déprimait. Et comme je le savais bien incapable de parler librement de ces choses à Athéna, c’était à moi de m’en charger :

- Dire qu’il va bien, ce serait un énorme mensonge. Il n’est pas blessé, pas physiquement du moins. Il souffre de ce que l’on appel couramment le chagrin d’amour. Lui et Cassandre ont rompus. Je lui ait bien proposé d’aller m’occuper d’elle en lui brisant les os mais il a refusé admis-je avec une moue agacée.

Bon, je lui avais bien interdit d’aller « laver mon honneur » en s’en prenant à Pitch. La seule différence, était que Pitch était partie et Cassandre demeurait toujours à Storybrooke. Je faisais donc comme je pouvais afin de me contenir et tenir ma promesse même si c’était extrêmement dur. Mais si j’avais bien compris ce qu’elle m’avait dit, il s’agissait d’une situation ne lui étant pas étrangère. A croire qu’il n’y avait jamais de répit, ni de « fin heureuse » pour nous. Particulièrement, lorsque cela concernait les histoires de cœur. Quelqu’un avait-il jeté une malédiction sur cette famille ? J’avais l’impression que rien n’était jamais simple, et rien n’avançait jamais comme nous le voulions. Ma relation avec Pitch, tenait peut-être la route mais nous avions un fils qui estimait que son père, n’était pas son père -préférant considérer Elliot comme tel- et dont le schéma familial impliquait uniquement Lui, Elliot, Aphrodite et moi-même. Autrement dit, si Pitch et Apollon pouvaient ne plus exister cela arrangerait fortement les affaires de Phobos.

- Eh bien pour commencer, le temps où nous ne pouvions plus poser les pieds sur l’île de Neverland sans craindre une perte totale de nos pouvoirs est révolue. J’y ai été légèrement emporté contre mon gré l’été dernier, mais ce n’était pas une expérience désagréable. En fait c’est l’une des rares aventures que j’ai apprécié.

Ce qui n’était pas peu dire. Nos « aventures » n’avait généralement rien d’agréable. Nous nous retrouvions avec un énième problème divino/titanesque sur les bras qu’il fallait régler -ou du moins le rendre moins problématique qu’il n’y paraissait de prime abord. Généralement nous avions aussi droit à une ou deux révélation qui avaient du mal à passer. Là, globalement c’était de l’amusement qui était ressortie. Je supposais que me retrouver en tant qu’enfant avait dût jouer.

- L’île a semble-t-il complètement changer, de même que la personne à sa tête. Il s’appelle Peter Pan, comme dans le livre pour enfant du même nom. Mais nous deux, nous le connaissons surtout en tant que Pan : capitaine du Hollandais Volant et Père d’Hadès. Il semble s’être régénéré mais avoir perdu une partie de ses souvenirs en même temps. On pourrait résumer cela en disant que c’est lui sans être lui quelque part.

Mais cela expliquait la raison de ma présence à Neverland et pourquoi j’avais été la seule qui avait vraiment été « attendue ». En tant que Père d’Hadès nous nous connaissions, outre le Cocyte, nous avions eu l’occasion de nous « revoir » dans le palais du sommeil entre autre. Il m’avait promis d’accompagner Phobos jusqu’au Palais des Songes, et avait été celui qui m’avait annoncé qu’en réalité les choses ne s’étaient pas déroulés exactement comme prévus, me préparant de ce fait à notre « confrontation » de l’an dernier.

- Et puis, il y a cela dis-je en désignant la lune noire d’un mouvement de tête. Elysium, c’est Iota qui m’a dit comment elle s’appelait. Nous nous sommes rendu à Titania, pas la Titania que nous avions déjà pu voir par le passé, celle d’aujourd’hui. Notre voyage nous a conduit jusqu’au village des Nymphes, et nous avons réalisé trop tard que tout ceci n’était qu’un piège. En nous sacrifiant elles comptaient faire revivre la Nature. On s’en est sortie de justesse, après quoi nous avons retrouvé Thémis et les autres titans présent en ville.

J’avais fait un résumé très bref, je pourrais entrer dans les détails plus tard. Je n’avais pas mentionné mon entretien avec Phobos par exemple, ni ce qu’il se passait entre lui et Aphrodite. De ce côté là, je savais qu’Athéna ne serait pas tendre. Elle et Aphrodite ne s’appréciaient pas. En fait, je devais certainement être l’unique déesse qui l’appréciait. Même si, cette histoire avec mon fils me décevait quelque part. Je préférais cependant ne pas y penser. Nos chemins prenaient des directions différentes et je ne pouvais rien y faire. Je me fiais aux conseils et au jugement de Jules. Si lui me disait que nous devions apprendre à travailler ensemble avec les titans, alors c’était ce qu’il fallait faire. De plus, j’avais la volonté de laisser le passé derrière moi. Ce qui est fait, est fait il n’y avait pas possibilité de le changer. Il y avait des milliers de choses que j’aurais voulu pouvoir faire, mais je préférais éviter de trop y penser. Je ne pouvais pas passer ma vie à vivre dans le passé ou à ressasser ce qui se passait. Certaines choses arrivaient, parce qu’elles devaient arriver et je ferais mieux d’avancer au lieu de continuellement regarder derrière moi.

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light

Eloise A. St-James



« T'es comme un McDo,
tu déçois jamais ! »


Eloise A. St-James


╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

Until we meet again ➹ ATHENA Znj0

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4257

✓ Disponibilité : Présente chef *-*

Until we meet again ➹ ATHENA _


Actuellement dans : « T'es comme un McDo, tu déçois jamais ! »


________________________________________ Dim 13 Sep - 9:36

Until we meet again

Athéna & Diane
••••

Aller bien dans la famille divine, ça ne voulait pas dire grand-chose. Tant que les membres de la famille n’étaient pas gravement blessés, on pouvait considérer qu’ils allaient bien. Mais Athéna savait parfaitement que ça n’était pas totalement vrai. Parce qu’avec cette définition, alors elle-même allait bien. Aussi demanda-t-elle à Diane de préciser lorsqu’il fut mention d’Apollon. Leur petit-frère était toujours d’humeur joviale, savoir que ça n’était plus tellement le cas avait de quoi inquiéter.

Ceci dit, elle ne s’était pas attendue à cette annonce. Le couple Apollon/Cassandre les avait tous surpris quand ils s’étaient révélés, et la guerrière s’y était plus ou moins habituée, même si elle avait toujours trouvé Cassandre un peu trop immature sur certains points. Le comportement de princesse gâtée qu’elle pouvait avoir parfois avait toujours profondément irritée la déesse. Mais ça semblait matcher avec Apollon alors apprendre qu’au bout de plusieurs années, c’était fini, c’était étrange.

- Moi je peux y aller, je ne lui ai posé aucune question… Proposa-t-elle l’air de rien.

Clairement, ce n’était pas le moment de faire savoir son retour à Apollon. Dans le même temps, il comprendrait sans doute le besoin de s’isoler qui l’avait assailli. Rien n’était sûr. Dans tous les cas, Athéna suivrait les recommandations de Diane. Les jumeaux ayant ce lien que beaucoup enviaient sans le dire, elle était la mieux placée pour préparer le terrain ou au moins aplanir les angles.

Mais ce n’était pas les seules nouvelles. Il se passait bien trop de choses dans la famille divine. Outre des relations sentimentales désastreuses, il y avait le reste. Le monde des contes, Chronos… Ils n’avaient pas le temps de s’ennuyer, c’était certain. Pourtant une pause de temps en temps était plus que nécessaire. Être systématiquement sur la brèche faisait faire des erreurs. En tout cas, même si elle-même n’y avait jamais mis les pieds, il était bon de savoir que Neverland leur était ouverte à présent.

- Pan avait perdu la vie ? J’avais déjà loupé cette partie vois-tu… Est-ce que le fait que l’île nous soit accessible est lié au fait que Pan est le père de l’un d’entre nous ?

Ça en avait tout l’air, mais était-ce sûr ? Histoire de ne pas faire la connerie d’y aller pour au final se retrouver définitivement sans pouvoir parce qu’ils n’avaient pas toutes les cartes en main… Diane avait encore vécu par mal de choses ces derniers temps. Avant, elle ne comprenait pas le besoin d’éloignement de sa sœur, mais avec sa propre désertion, Athéna était parvenue à mieux voir les bienfaits de couper avec tout ça. Comme les inconvénients puisqu’il fallait se remettre à jour, mais bon, au moins ça leur permettait de se parler.

- Elle a donc un nom… Dit-elle doucement en regardant la lune noire. Quelle ironie qu’elle s’appelle comme notre supposé paradis... Fit-elle remarquer avec ironie. Les Titans ont-ils enfin compris que sans leurs savoirs, nous ne pourrions pas faire face ? Vont-ils nous aider pleinement, en arrêtant de nous cacher des choses ? Demanda-t-elle à sa sœur avec un peu de rancœur.

Hypérion avait été celui qui les avait accompagnés et gardé quand ils étaient dans la Grande Vallée. Il savait qui étaient leurs parents. Mais il avait gardé ces informations pour lui, comme tout le reste. Et il s’était fait passé pour quelqu’un d’autre en plus pour les approcher. Autant dire qu’Athéna l’avait mauvaise par rapport à lui. Au fond, ils n’étaient que trois à avoir été honnête avec elle : Prométhée qui s’était battue pour la protéger, Japet dans son envie de la tuer envers et contre tout et Ouranos dans son but ultime de réparer l’erreur de leurs naissances à tous. Pathétique constat que de se rendre compte que les méchants avaient été plus honnêtes avec elle que les gentils, hormis Prométhée bien évidemment…


••••

by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm ready to fight

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g

Diane Moon



« Courir ou se faire ramollir ! »


Diane Moon


Until we meet again ➹ ATHENA 378254admin

╰☆╮ Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

Until we meet again ➹ ATHENA Diplo10

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8510

✓ Disponibilité : Close

Until we meet again ➹ ATHENA _


Actuellement dans : « Courir ou se faire ramollir ! »


________________________________________ Dim 15 Nov - 5:49


Until we meet again
Toutes les douleurs de la séparation
disparaissent à l'instant des retrouvailles.

Je n’avais pas pu m’empêcher de sourire à la proposition d’Athéna concernant Cassandre. J’admettais que cela ne m’aurait pas dérange, malheureusement je savais que même si c’était quelqu’un d’autres qui s’en chargeait le simple fait de lui faire du mal, n’arrangerait pas les affaires d’Apollon et le rendrait plus malheureux encore. Je pouvais le comprendre sur ce point là, si quelqu’un était venu briser tous les os du corps de Pitch après que nous nous soyons séparés, je l’aurais extrêmement mal prit et j’aurais été d’autant plus contrarié. Ce n’était pas la bonne solution peu importe a quel point j’en avais envie, Apo’ savait parfaitement que j’avais été parfaitement sérieuse le jour où je lui avait dit, que je n’accepterais jamais sa relation avec elle, je la tolérerais mais sans plus du moment qu’elle ne lui brise pas le coeur. Si cela devait arriver, je lui briserais tous les os du corps.

Je m’arrangerais concernant l’entrevue avec Athéna, a voir comment il réagirait. Il pourrait décider de bouder et de lui en vouloir comme un enfant de quatre ans, tout comment il pourrait lui jeter un retard vitreux et lui souhaiter mollement bon retour. Tout était possible vu son état actuel. Concernant le reste, je n’avais pas de réponses concernant Neverland, et je pouvais comprendre la rancoeur d’Athéna concernant les titans mais, cela ne nous mènerait a rien de nous quereller avec eux. Jules avait été explicite, nous devions travailler ensemble et non divisé, et j’avais choisi de lui faire confiance parce qu’au fond je savais pertinemment qu’il avait raison. Je ne devais pas laisser ma fierté et mon orgueil obscurcir mon jugement.

- Nous devons travailler ensemble, que chacun fasse un pas vers l’autre. J’ai déjà choisi de le faire avec Thémis, la prochaine étape consiste à tenter de repartir à zero avec Hypérion. Je pense que eux aussi, ont compris qu’en étant divisé nous n’y arriverions pas. Il ne faut néanmoins pas oublier, que certaines choses ne sont pas nécessairement gardé par pur envie, mais également parce qu’ils pensent bien faire. Cela nous arrive également entre nous de nous cacher des choses pensant pouvoir protéger les autres ainsi, ou parce qu’on n’en a pas la force. Je n’ai mentionné Phobos à personne, après notre rencontre avec lui par exemple. Et j’ai demandé à toi et Apollon que vous en fassiez de même, nous laissant gérer cette histoire avec Pitch. Je ne pensais pas à mal, je pensais sincèrement bien faire car nous étions ses parents et c’était a nous de nous en occuper, pas les autres.

Je savais bien qu’il en faudrait plus pour qu’elle leur pardonne, mais j’avais toujours essayer de nuancer les choses au près des autres dieux. Évidemment, il y avait moi aussi des sujets sur lesquels je demeurais obtus et je ne m’en cachais pas. J’étais loin d’être parfaite et je tentais de le faire comprendre aux autres, mais parfois il fallait savoir surmonter son orgueil blessé ou sa fierté, c’était ce que je m’efforçais de faire sur le sujet titanesque. Et qu’importe si j’étais la seule à le faire, je continuerais parce que les paroles de Jules n’étaient pas des paroles en l’air, et après tout ce qu’il semblait avoir traversé j’estimais lui devoir bien cela. Il était néanmoins amusant de constater que lors de nos deux rencontres, nous avions commencé par nous chamailler avant de se faire confiance.

- Je l’ignore pour Pan. Je n’ai pas de réponses à apporter de ce côté là, mais cela m’étonnerait que ce soit aussi facile. C’est peut-être une question à réserver pour plus tard.


Je l’avais dit avec humour, connaissant parfaitement son point de vu sur la question. Athéna, n’avait pas énormément de patience et je pouvais la comprendre. Lorsque nous nous trouvions dans une telle situation, on espérait toujours un peu d’aide afin d’y voir plus clair, et les réponses nébuleuses donnés par les titans lors de nos diverses rencontres n’avaient fait que l’agacer. Néanmoins, travailler ensemble ne voulait pas nécessairement dire que toutes les réponses nous tomberaient tout cuit dans le bec. Nous avions, aussi de nôtre côté un travail de recherche à fournir. Il fallait simplement apprendre à faire les choses à plusieurs, et plus chacun dans son coin. Ce ne serait pas facile, mais j’espérais qu’a la longue on y arrive…

- Le Ragnarok est inéluctable. C’est Thémis qui nous l’a dit, mais s’il est inéluctable cela ne veut pas pour autant dire que nous devons nécessairement nous faire imposer celui décidé par Chronos.

L’idée était de provoquer notre propre renaissance, la seule chose que je craignais c’était que le temps ne joue pas en notre faveur. Mais je préférais ne pas trop partager mes craintes à ce sujet, peu importe ce que l’avenir nous réservait, je supposais que la solution s’imposerait petit a petit a nous a force de recherches. Je n’étais pas naïve, au point de penser que en n’agissant pas tout d’un coup nous aurions une illumination, mais pour cela c’était un travail a fournir autant du côté des dieux que du côté des titans. Et si la patience n’était pas le point fort d’Athéna, c’était en revanche le mien. S’il fallait quelqu’un pour s’assurer que tout le monde soit en des termes correctes, cela ne me dérangeait pas d’être cette personne. Nous ne pouvions nous permettre de laisser rancœur et méfiance obscurcir notre jugement, pas en les temps qui courraient. Ce serait prendre un trop gros risque pour pas grand-chose, et je ne le permettrait pas. Plus que jamais, il nous fallait agir comme une famille nous n’étions pas parfait, et les titans non plus. Sans le vouloir, nous avions parfois emprunté le même chemin que celui de nos parents comme avec les demi dieux par exemple. La plupart les laissaient livré à eux même sans chercher à établir le contacte avec eux. Je ne prétendais pas être une mère parfaite, mais au moins avais-je essayé de faire les choses bien avec Phobos, même si tous mes efforts s’étaient soldés par des échecs cuisants…

- On ne peut pas se permettre, de continuer sur le chemin de l’orgueil blessé et de la rancœur, surtout concernant les titans. Il faut apprendre a vivre ensemble et apprendre à communiquer ensemble. Je ne dit pas que ce sera facile, mais c’est un effort à fournir.

Et s’il je devais faire office d’exemple, alors je le ferais.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light

Eloise A. St-James



« T'es comme un McDo,
tu déçois jamais ! »


Eloise A. St-James


╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

Until we meet again ➹ ATHENA Znj0

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4257

✓ Disponibilité : Présente chef *-*

Until we meet again ➹ ATHENA _


Actuellement dans : « T'es comme un McDo, tu déçois jamais ! »


________________________________________ Dim 6 Déc - 8:29

Until we meet again

Athéna & Diane
••••

L’histoire entre Cassandre et Apollon lui avait toujours paru un peu étrange, mais ce qui l’avait clairement fait tiquer, c’était le voyage qu’ils avaient fait, Diane, Apo, Cassie et elle avec Hypérion dans plusieurs mondes. Il y avait Jules aussi et la brune avait été atterrée du comportement de la fille d’Elliot. Plus d’une fois qu’elle avait dû prendre sur elle pour ne pas lui coller une gifle ou deux pour la calmer. Le côte immature de Cassandre avait dû avoir des répercussions sur sa relation avec le dieu solaire. C’était dommage, surtout pour Apollon qui s’était apparemment énormément investit dans cette relation. La guerrière comprenait parfaitement qu’il ait besoin de temps pour se remettre.

Diane lui parla par la suite de Neverland et de ses découvertes, même si malheureusement ce monde leur était encore énormément inconnu. L’autre nouvelle concernait les Titans. La déesse ne pouvait s’empêcher de se demander s’ils allaient réellement les aider et non pas continuer à leur donner des informations incomplètes au compte-goutte, comme ils l’avaient toujours fait jusqu’à présent.

- Il y a une différence… Phobos, cela ne concernait que toi et Pitch à la base. Les Titans nous cachent énormément de choses qui nous concernent nous. Par exemple, on a découvert un peu par hasard qu’on avait tous été réuni dans la Grande Vallée et que c’était Hypérion qui avait alors veillé sur nous. On sait qu’il y a eu quelque chose qui s’est déroulé là-bas et qui a entraîné la suppression de nos souvenirs. Hypérion a été là des années avec nous, sous sa forme de Titan et sous l’identité d’Anatole. Jamais il ne nous a parlé de ça. Jamais il ne nous a rendu nos souvenirs. Qu’ils essayent de nous protéger, je peux le comprendre. Mais sans information, sans confiance de leur part, on arrivera jamais à passer cette crise. Je ne connais pas Thémis, mais j’espère qu’elle sera plus coopérative que le fan de Columbo… Finit-elle par dire en soupirant.

Ils avaient une identité, une histoire avant qu’ils ne se réveillent un jour à Olympe, pensant tous être nés adultes et avec toutes leurs capacités… Qu’est-ce qui les avait amenés à ça ? Une menace de Chronos ? D’Ouranos ? Mince quoi. Tellement de questions et si peu de réponses. Ils avaient tous le droit de retrouver leurs souvenirs. De peut-être se rappeler de bons moments avec leurs parents, vu que tous n’avaient pas été des enfoirés comme son propre père. Peut-être même qu’ils découvriraient des liens entre eux qui les surprendraient, comme elle très copine avec Hermès alors qu’elle l’avait trouvé complètement immature lorsqu’ils avaient été adultes. C’était ce genre de choses qui leur permettraient de comprendre qui ils étaient réellement. Et qui pouvait savoir ? Peut-être que la réponse à comment mettre fin au Ragnarök était là, dans leurs souvenirs perdus…

- Ouais… Ce n’est pas le plus prioritaire de toute façon… Dit-elle en regardant la lune noire.

Pourquoi est-ce que tout cela arrivait ? Pourquoi est-ce qu’ils ne pouvaient pas continuer à avoir une vie tranquille ? Se débarrasser de Zeus avait été pendant longtemps sa seule préoccupation, s’affranchir du tyran. Vivre une vie tranquille après ça. Mais non. Ça leur était refusé et Athéna avait du mal à comprendre pourquoi. Ils s’étaient tous effacés à la fin de l’Antiquité, se mêlant aux humains, les laissant vivre leurs vies tout en vivant la leur. Et toutes les merdes du monde s’enchaînaient depuis quasiment 7 ans…

- J’ai toujours pensé que le Ragnarök ne serait pas notre fin. Pas notre fin réelle en tout cas. Mais un grand bouleversement. Longtemps, je me suis demandée si le Ragnarök ne signifierait pas la fin de notre immortalité, de la partie divine en nous. Je me suis dit qu’on deviendrait probablement humain, tout simplement. Révéla-t-elle à Diane. Au final, les choses semblent être bien plus compliquées que ça. Je devrais être habituée remarque. Ajouta-t-elle en souriant doucement.

La famille divine était loin d’être la plus simple du monde. Certes, beaucoup de famille était compliquée, mais la leur… Ils étaient les champions de tous les univers sur ce point-là.

- Je sais Diane. Répondit-elle. Tu me connais assez pour savoir que les efforts, je les ferais. Mais cela va dans les deux sens. Tous les Titans prêts à nous soutenir doivent faire un pas vers nous, tout comme nous vers eux. Sans ça, ça ne fonctionnera jamais…

Athéna était parfaitement sincère. Elle tâcherait de faire des efforts, de passer au-dessus la rancœur qu’elle éprouvait envers Hypérion qui s’était joué d’eux. Cela ne serait pas facile. Mais si elle avait réussi à adoucir son caractère, à devenir proche des jumeaux divins, à avoir une place dans cette famille, elle réussirait le reste. Cela lui prendrait juste un peu de temps.


••••

by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm ready to fight

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g

Diane Moon



« Courir ou se faire ramollir ! »


Diane Moon


Until we meet again ➹ ATHENA 378254admin

╰☆╮ Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

Until we meet again ➹ ATHENA Diplo10

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8510

✓ Disponibilité : Close

Until we meet again ➹ ATHENA _


Actuellement dans : « Courir ou se faire ramollir ! »


________________________________________ Dim 24 Jan - 11:26


Until we meet again
Toutes les douleurs de la séparation
disparaissent à l'instant des retrouvailles.

Je n’étais pas nécessairement d’accord, avec le point de vu d’Athéna. Phobos, n’était pas que notre problème à Pitch et moi, s’il avait pu l’être au début, il s’était vite révélé être beaucoup trop instable et dangereux, créant de ce fait un problème qui touchait tout le monde, particulièrement lorsqu’il s’était approprié le pouvoir des cavaliers. Peut-être que si nous en avions parlé plus tôt, nous aurions pu anticiper les choses. Quant au fait de nous rendre nos souvenirs, les choses étaient peut-être trop dangereuse, ou peut-être Hyperion attendait-il simplement que quelqu’un le lui demande, et lui pose concrètement la question. Personne, ne l’avait fait, et je supposais que lui non plus n’était pas totalement omniscient qu’il ne pouvait pas non plus nécessairement se dire que cette question nous taraudait. Si on ne disait rien, les autres ne pouvaient pas deviner ni prendre les décisions à notre place.

- L’un de nous lui a-t-il seulement vraiment posé la question, ne serait-ce qu’une seule fois ? Je lui reproche pas mal de choses, mais j’avoue ne l’avoir jamais posé. Aussi, ne puis-je pas lui tenir rigueur sur ce sujet en particulier.

De plus, je n’avais pas non plus songé à poser la question à Gaïa la dernière fois que je l’avais vu, celle-ci et tout un tas d’autres d’ailleurs, comme « pourquoi nous avoir implanté l’idée que nous étions tous vos enfants ? ». Peut-être était-ce parce que Nora était présente, et que je n’avais pas souhaité évoqué la potentielle maternité de la Titanide sachant qu’elle était véritablement la mère de Nora contrairement à nous autres qui n’étions que ses neveux et nièces. Quoi qu’il en soit, le sujet des titans semblait clos. Peut-être devrais-je en toucher subtilement deux mots à ces derniers, leur suggérant avec diplomatie de ne pas donner des réponses cryptés ou nébuleuses à nos questions. Et que si nous devions trouver les réponses par nous même de nous le dire clairement. Cela passerait bien mieux que de nous laisser dans l’incertitude, et nous aurions moins de choses à leur reprocher.

- Que dirais-tu d’aller poursuivre cette conversation ailleurs ? Peut-être pas à la maison, mais je connais un salon de thé pas loin qui fait d’excellentes pâtisseries et qui en plus accepte les animaux.


J’avais découvert cet endroit il y a peu, c’était un espace où humains et animaux cohabitaient, les propriétaires pouvaient venir avec les leurs, et ceux qui n’en avaient pas pouvaient profiter de ceux du café. Le but étant que ceux du café, finissent par trouver un maître prêt à les adopter. J’appréciais grandement cette initiative, et si je n’avais pas déjà une meute de Golden Retriever avec moi, j’aurais volontiers accueillit une ou plusieurs autres boule de poile. Il m’arrivait d’ailleurs de faire du bénévolat au refuge, afin de donner un peu d’affection aux animaux abandonnés, dans l’attente d’un nouveau foyer qui voudra cette fois-ci les garder.

- Tout est toujours compliqué dans cette famille de toute façon. Dis-je faisant écho à ses paroles concernant le Ragnarök. Alors que ce ne soit pas ce a quoi nous avions tous d’une manière personnelle pensé, n’est enfin de compte pas si étonnant que cela.

J’avais envie de lui parler, mais de choses peut-être plus personnelles. Comme de lui demander pour Hermès, d’en savoir plus sur la raison qui faisait qu’elle ne trouvait pas sa place dans la famille, et le deuil d’Arès. J’avais envie d’avoir une discussion un peu moins formelle, et de parler plus à ma sœur qu’a la déesse de la guerre. J’estimais que mon devoir était aussi de m’enquérir de comment allaient les personnes que je côtoyais, unir une famille n’était pas juste partager les informations que l’on avait. C’était également, s’intéresser à ses membres sur le plan personnel. Et c’était pour cette raison que je souhaitais aller dans un endroit plus propices à ce genre de conversation.

- Tu nous a manqué aussi tu sais. La maison me paraissait vide avec juste Apo’ et moi. Je sais, c’est un exploit de réussir à ressentir une telle chose vu toute la place que sa personnalité et son égo prennent, mais ce n’était pas pareil. Tu n’étais pas là, et disons que les habitudes que j’avais ont été un peu perturbés. Cela faisaitt bizarre de ne plus te croiser au détour d’un couloir, ou bien de partager une tasse de thé dans le salon en discutant. Ce sont des choses toute bête du quotidien qui me manquaient le plus.


Apollon et moi ne nous étions pas retrouvés juste tous les deux uniquement depuis un bon moment. Aussi cela avait-il été étrange. De plus, étant donné sa récente rupture avec Cassandre, je ne serais pas contre une personne supplémentaire pour le secouer. Athéna, oserait sans doute plus de choses que moi, bien que le considérant comme un frère, il n’y avait pas le côté jumeau qui jouait, c’était un différent degré d’affectif et bien, que je n’hésite pas à m’énerver et lui faire bien comprendre quand il dépassait les bornes, c’était surtout mon inquiétude qui me poussait à le faire. Lorsque je m’énervais et que j’en venais à élever la voix, c’était souvent que la colère que j’éprouvais sur l’instant était dût à une inquiétude que j’avais tenté de dissimuler ou de contrôler afin de ne pas la laisser me gagner. Je savais aussi que je n’avais pas nécessairement le meilleur des caractères possible, mais au moins vivre avec Apollon durant tous ces siècles m’avaient doté d’un taux de patience et tolérance extrêmement élevé.

Mais au final, peu importe les raisons. J’étais simplement heureuse de revoir Athéna, et c’était la preuve irréfutable que nous avions en peu de temps parcourut un sacré chemin toutes les deux. Il eut été impensable quelques siècles en arrière qu’une telle chose se produise. Ce n’était pas une mauvaise chose, bien au contraire, j’étais plutôt contente de me dire que nous avions réussit cela et j’espérais pouvoir réussir une telle prouesse avec le restant de nos « frères » et « soeurs » enfin...minus Poséidon. Je ne pourrais jamais passer l’éponge sur ce qu’il s’était passé à Atlantis. Il est des actes qui sont irréparables, et lorsque ma confiance était brisé, elle l’était a tout jamais, il n’y avait aucun moyen de la regagner. Je pense qu’avec Hypérion contrairement à Poséidon, je n’avais au fond jamais cessé de vouloir lui faire confiance. Je m’étais sentie trahie, c’était certain mais j’espérais toujours pouvoir réussir à lui faire confiance.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light

Eloise A. St-James



« T'es comme un McDo,
tu déçois jamais ! »


Eloise A. St-James


╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

Until we meet again ➹ ATHENA Znj0

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4257

✓ Disponibilité : Présente chef *-*

Until we meet again ➹ ATHENA _


Actuellement dans : « T'es comme un McDo, tu déçois jamais ! »


________________________________________ Dim 31 Jan - 10:45

Until we meet again

Athéna & Diane
••••

Visiblement, il y aurait bien un sujet sur lequel elles ne seraient jamais d’accord, et c’était Hypérion. Athéna n’avait jamais réussi à passer outre le sentiment de trahison qu’elle ressentait vis-à-vis du Titan : il s’était fait passer pour plus jeune, sans lien avec eux. La brune avait apprécié Anatole, du moins pour le peu qu’ils s’étaient côtoyés. Mais apprendre par la suite qu’il était en réalité Hypérion et qu’il leur avait menti ? Ça n’était toujours pas passé…

- Lorsque nous avons voyagé à Arendelle, nous avons un peu discuté… Je lui ai fait remarquer que je n’avais pas tellement confiance par rapport aux Titans, puisque l’un avait accepté que nos souvenirs nous soient enlevés et qu’un autre voulait me tuer. Il m’a alors expliqué que de son temps, on était créé pour une chose précise et qu’on mourrait une fois cette tâche accomplie. Je lui ai alors demandé qu’elle était la tâche que j’avais visiblement accomplie pour devoir mourir à présent. J’attends encore la réponse. Raconta-t-elle à sa sœur. Même la simple de question de « où on va » quand il m’a proposé d’aller en voyage, il n’y a pas répondu. C’est Pan qui m’a dit qui était ma mère, c’est toi qui m’a dit que nous avions une âme, c’est durant un voyage dans le Temps que j’ai appris qui était mon père… Tous ces éléments, Hypérion et les autres Titans les ont. Aucun ne nous en a jamais parlé. Certes, on a pas questionné, bien conditionnés par les précédentes tentatives anodines restées sans réponse… Enfin. Dit-elle en soupirant. Je pense qu’on ne sera jamais d’accord sur Hypérion. Fit-elle en souriant légèrement.

Elle comprenait. Diane et elle n’avaient pas du tout la même relation avec le Titan. S’il y en avait bien un en qui elle avait plus confiance, c’était Prométhée. Malheureusement, il était mort depuis des millénaires. Donnant sa vie pour protéger les enfants qu’ils étaient alors. Gaïa aussi, elle aurait tendance à lui faire confiance. Les autres ? Elle ne les connaissait pas assez pour se faire une idée.

- Avec plaisir ! Répondit-elle en souriant.

J’acquiesçais à sa remarque sur la famille. Rien n’était plus vrai concernant la famille divine. Et la présence des Titans rendaient le tout d’autant plus complexe. Chacun devait apprendre à travailler avec les autres et la brune savait qu’elle allait devoir faire des efforts : les Titans avaient tendance à parler par énigme et ça, c’était quelque chose qu’elle aurait du mal à supporter. Une réponse claire, même pour dire qu’on ne voulait pas répondre, c’était plus simple.

- J’imagine que ça n’a pas dû être facile, pour tous les deux. Moi qui vous abandonne, Apo qui se fait larguer. Je suis désolée Diane, vraiment.

Et d’autant plus vu ce qui était arrivé ensuite. Athéna n’avait pas certaine d’avoir le courage de tout avouer tout de suite à sa sœur. Elle voulait prendre le temps de retrouver un peu de la relation qui les liait alors. Parce que la blonde avait raison, toute cette période avait été bizarre, même pour elle au loin : une maison vide, juste la présence de Leo qui s’était également ennuyé… Rien de bien agréable. Elle était heureuse de revenir à la maison.


••••

by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm ready to fight

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g

Contenu sponsorisé








Until we meet again ➹ ATHENA _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Until we meet again ➹ ATHENA





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville