Le Testament
Par Anastasia

13 mai 2020


Songes d'la Neige
Par Olaf

29 avril 2020


Double Je
Par Mabel

19 avril 2020





« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -22%
Clavier Gaming mécanique Razer Blackwidow Elite
Voir le deal
119.99 €




« Gilead est loin d'être un Paradis et n'a de morale que la théorie.
Oserez-vous rejoindre les femmes de l'ombre prête à faire tomber la cité ?
Serez-vous de celles qui écrivent sans doute l'Apocalypse selon Sainte Lydia ? »


Partagez
 

 Pimbêche ✗ Bill, Alastor... et une pimbêche, logiquement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bill D. Crypto



« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Bill D. Crypto


╰☆╮ Avatar : Bill Skarsgard

Ѽ Conte(s) : Gravity Falls
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Bill Crypto, Bill Cipher, le meilleur ami de Stanford pour l'éternité....

✓ Métier : Conservateur du musée
Pimbêche ✗ Bill, Alastor... et une pimbêche, logiquement Mini_180903060541380287

☞ Surnom : I answer to the names Cyril and Dydy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 775
✓ Disponibilité : Disponible

Pimbêche ✗ Bill, Alastor... et une pimbêche, logiquement _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Dim 10 Mai 2020 - 21:47

Pimbêche


Chère Charlie

Que suis-je heureux d'enfin oser vous écrire après tout ce temps ! Voilà : j'étais un résident de cet hôtel, et n'aies jamais eu l'occasion de vous remercier. La vie nous donne une seconde chance avec ce sort noir, alors je tente ma chance ! En l'honneur de la seconde chance, que vous nous avez tous permis, je vous prie de me retrouver au square du centre ville lorsque le soleil se couchera.

P.S. : si vous ne veniez pas seule, mais accompagnez de ce cher animateur radio, j'en serai plus que ravi !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~

Le square du centre ville, à l'heure où le soleil se couchait, colorant le ciel de quelques couleurs orangées avant de se recouvrir de bleu foncé et de noir étoilé plus tard, était calme mais encore fréquenté de quelques derniers sportifs du soir et étudiants tardifs qui rentraient. La saison le faisait recouvrir d'une légère brise de soirée assez agréable, et puisque Storybrooke était une petite ville, à cette heure c'était principalement le clocher qui se faisait entendre à chaque heure qui était le son dominant de la place.

Lorsque Charlie Magne et Alastor Reedio arrivaient à l'endroit du rendez-vous, ils ne trouvaient personne, d'abord, puisque aucun des passants n'avaient l'air de faire attention à eux, de les chercher du regard, ou encore de correspondre au profil d'un des résidents de leurs hôtels.

Ce n'est que lorsque Bill siffla qu'ils purent le voir : sur le clocher de la ville, allongé comme sur un transat, sifflant une mélodie qui, chargée de magie, à la base était une chanson pour tuer. Elle était chantée innocemment, pour l'ironie, puisqu'ils avaient tous été morts.

Il disparut de leur champs de vision, et Bill les laissa un instant à se demander où il était passé avant de se téléporter près d'Alastor et de passer le bras autour de ses épaules. Alastor, mon vieil ami, me voilà enchanté. Tu es moins coloré qu'à l'accoutumé mais... moi aussi, alors qui suis-je pour m'en plaindre ?

Il lui donna un léger coup de poing sur le torse. Tu te porte bien, pour un mort. Comme toujours. Maigre, mais vif, j'aime toujours autant cet aura, il me tardait de la revoir, lui dit-il avec un sourire vicieux.

Mais son sourire se perdit en se souvenant de l'existence de... de l'autre. Il tourna un regard méprisant vers elle, et la regarda de haut en bas. Et bonjour... toi. Toujours aussi niaise, c'est du même désintérêt... Aucun sort n'a pu améliorer ça. Une pimbêche est plus forte que la magie noire la plus puissante de l'histoire, c'est évident.

Il s'éloigna alors d'Alastor, enlevant son bras, avant de voir leur air confus. Ils ne le reconnaissait pas de toutes évidences. Oh, bien sûr, je pense que vous ne devriez pas savoir qui je suis, n'est-ce pas ? Cette apparence me porte encore défaut auprès de vieilles connaissances.

Il claqua des doigts, et un tourbillon de flammes bleues le recouvrit alors pendant une seconde. Lorsqu'elles disparurent, Bill était couvert d'un costume jaune qu'il appréciait assez, d'un cache-oeil triangulaire sur l'oeil aveugle qu'il avait, et le second brillait d'une lueur bleue pour la dernière touche, juste un instant. Nul doute qu'ils comprirent qui il était avec ça.

Un plaisir de te revoir, après tout ça. Comment vas-tu, mon cher ami ? Je ne t'ai jamais apporté les royaumes que Gravity Falls devait m'apporter, tu ne m'en veux pas, je suppose. Tu aurais tout perdu avec le Sort Noir de toutes façons.

Il tourna à nouveau le regard vers Charlie. Et toi... tu existe encore. C'est tout ce qu'il avait à lui dire. Et c'était un commentaire négatif, de toutes évidences. La vie avait ses défauts de conception, il fallait croire.

J'ai à vous parler ! A nouveau, il adressa un regard méprisant vers la jeune femme. Surtout... toi. Tu as des comptes à me rendre.

Bill claqua alors des doigts, et le trio fut emporté devant les fenêtres d'une maison non loin du square. Derrière la fenêtre, un homme vivait sa vie, ordinaire, sans rien qui en sortait, à se demandait ce que voulait montrer Bill en leur montrant une scène de vie banale. De plus, avec tout ce qu'il y avait d'étrange dans cette ville, ce n'était pas compliqué de trouver un truc réellement spécial dans la vie.

Vous ne devez certainement pas le reconnaître sous cette forme humaine, s'expliqua-t-il alors. J'ai moi même mis un certain temps avant de l'identifier. Et lorsque je l'ai fait, ça ne m'a pas plu.

Et pour la énième fois, il tourna un mauvais regard vers Charlie. C'est un de mes frères. Censé être mort depuis quelques trilliards d'années. Ramené ici et pourquoi ? Un fichu hôtel a crée une concentration de vie assez dense pour attirer les vapeurs du sort noir et vous offrir une nouvelle vie.

Il tourna un grand sourire vers son vieil ami. Dans certains cas, c'est plutôt agréable.

Et encore, pour changer, un regard pitoyable sur la jeune femme. D'autres cas pourraient me rendre aveugle de mon unique œil.

Et enfin, il tourna la tête vers ce fameux frère. Ce démon est mort dans l'aube du monde des démons dans un temps extrêmement reculé pour de bonnes raisons. Mais aujourd'hui, le voilà vivant. Vous me devez des comptes... Mademoiselle Pimbêche, adressa-t-il un regard haineux à Charlie.

Tu vas entrer dans cette maison et le tuer. Bonne chance. Tu n'as qu'à te dire qu'il retrouvera l'hôtel, même dans ce monde, les morts retournent dans leurs Enfers d'origine.

Il claqua alors des doigts, et il se retrouva assis sur un fauteuil massant sur l'allée d'en face. Il en créa un autre pour Alastor. A toi de décider, tu peux l'aider, ou rattraper le temps avec moi.

H.J. : Je ne considère pas ce démon, comme d'autres potentiels frères, comme des démons de Gravity Falls (contrairement à Gill par exemple qui est aussi inventée mais intégrée à l'histoire). Ca fait partie des démons nés avec Bill dont on a appris l'existence (et la mort il y a bien longtemps) dans la mission divine de janvier 2019, dans une époque du monde des démons où rien n'était encore formé et où ils se trouvaient encore entre les mondes. D'où le fait qu'ils ont partis dans les Enfers d'Alastor et Charlie après leur mort.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
RG LGSORRK MXGBOZE KYZ KT JGTMKX
Sv i k oxmybo zvosx n'oxxowsc no Qbkfsdi Pkvvc aes bynoxd nobbsobo fyec, cyec fydbo kbwysbo, ▬ nobbsobo fydbo zybdo...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79635-your-death-has-a-tria http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84936-carnet-de-personnages-liens-rps-de-mes-personnages#1192874 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84936-carnet-de-personnages-liens-rps#1193574

Charlie Magne



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Charlie Magne


╰☆╮ Avatar : Kathryn Newton

Ѽ Conte(s) : Hazbin Hotel
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Charlie !

✓ Métier : Avocate
Pimbêche ✗ Bill, Alastor... et une pimbêche, logiquement 2QdFDqq

☞ Surnom : Antonin
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 226
✓ Disponibilité : 7/7 (Alastor, Loukas, Bill, Gabrielle, Benjamin, Eugène et Timothy)

Pimbêche ✗ Bill, Alastor... et une pimbêche, logiquement _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 23 Mai 2020 - 0:55




Damaged Goods
When the Fox hears the Rabbit scream he comes a-runnin', but not to help.



☾☾ Comme j'étais contente d'avoir reçue une lettre pareille ! J'étais rentrée à l'appartement en fin d'après-midi apr_s ma journée de travail, et avait trouvé cette lettre qui m'était destinée sur la table de la salle à manger qu'un de mes colocataires avait sûrement dû laisser en allant chercher le courrier ! C'était la première fois que quelqu'un qui avait fait parti de mon hôtel osait me contacter. Et il voulait me revoir ! Sûrement me remercier. J'étais vraiment ravie d'avoir l’occasion de rencontrer de nouveau quelqu'un que j'ai pu aider par le passé. C'était mon seul désir : aider les autres. La personne derrière cette charmante lettre m'avait aussi informé qu'il serait ravi que je sois accompagné d'Alastor. Bien sûr, je ne pouvais qu'accepter sa demande. Bien que l'idée de rédemption et de construire cet hôtel, je partageais volontiers la renommée de cet hôtel avec lui ! Il m'avait vraiment beaucoup aidé, à sa façon, à le bâtir alors ça me paraissait normal. Je me dirigeais donc vers sa chambre, sans prendre le temps de retirer mes chaussures ou même ma veste, pour toquer à sa porte sans m'arrêter, bien trop excitée pour qu'il ne m'ignore. Il finit par ouvrir la porte, les sourcils froncés avant de baisser la tête pour me voir. Un sourire apparut alors sur son visage.

-Charlie ? Tu souhaites quelque chose ?

Je ne pouvais pas contenir mon excitation, sautillant sur place avec un grand sourire. Plus qu'à espérer que ma bonne humeur soit contagieuse.

-Ouiiiiii ! Un ancien résident de l'hôtel veut nous revoir tous les deux ! Tu manquerais pas ça hein ? T'imagines revoir quelqu'un qui a retrouvé le chemin de la rédemption grâce à nous ?

Il cligna plusieurs fois des yeux, sûrement surpris de ce que je lui annonçais. Mais pourquoi cherchait-il à toujours tout comprendre ! Il suffisait de se rendre au point de rendez-vous et on verra bien ce qui arrivera à ce moment là ! Je ne comprenais pas pourquoi il n'était pas excité comme moi. Il reprit alors avec perplexité, après avoir pris un léger temps de réflexion.

-Un ancien résident qui aurait trouvé rédemption, c'est ce que tu me dis ? Il avait perdu son sourire et se contenta de simplement hocher la tête. e vois... Peut-être peux-tu m'en dire un peu plus, comme son nom par exemple ?

Mais c'est qu'il était rabat-joie ! Il ne pouvait pas tout simplement se laisser porter par l'aventure ?

-Il n'a pas donné son nom, mais justement ! C'est encore plus excitant non ? Je suis trop impatient de voir qui ça peut être... Allez, dépêche-toi, tu ne voudrais pas qu'on arrive en retard pour retrouver notre vieil ami ?

Alastor eut l'air de buguer pendant un moment, me fixant alors qu'il était plongé dans ses propres pensées. Ses yeux se posèrent alors sur la lettre d'une façon mécanique. Il resta ainsi un court instant avant d'élargir son sourire.

-Tu as raison, ma chère ! Rien n'est plus grisant qu'une surprise bien menée ! Il attrapa sa veste, sur le porte manteau de sa porte. -Notre démon doit être impatient de nous voir, alors ne le faisons pas attendre. ~

Je sautais de joie, avant de l'attraper par le bras pour le diriger hors de l'appartement, ne prenant pas le temps de dire au revoir à nos deux autres colocataires. Mon impatience ne pouvait pas attendre. Heureusement que je n'avais pas vu le courrier ce matin avant de partir au travail, je n'aurais pas pu tenir toute la journée. Au moins, nous aurions notre réponse rapidement et nous n'avions que de peu de temps à attendre. Sur le chemin, je ne pris même pas le temps de caresser tous les chiens que je pus croiser. La rédemption passait avant les petits chiots trop mignons. Et nous finîmes par arriver au square. Alastor devait sûrement détester devoir attendre que l'autre personne se montre. Contrairement à lui, nous n'avions aucune idée de ce à quoi il ressemblait. C'est alors qu'un sifflement se fit ressentir. Je levais la tête en direction de l'origine du bruit, pour remarquer la présence d'un jeune homme allongé sur le toit du clocher. Comme c'était étrange comme endroit pour bronzer ! Mais pourquoi pas après tout ? Je me promis d'essayer la prochaine fois que j'aurais un peu plus de temps. Il disparut alors pendant quelques secondes avant de réapparaitre derrière moi, passant le bras autour des épaules de mon colocataire. Mais son visage ne me disait vraiment rien. J'avais beau essayer de me souvenir de tous les résidents qui étaient passés dans notre hôtel, je ne savais pas qui pouvait correspondre à l'homme qui se tenait devant moi.

Il commença par parler avec Alastor alors que j'écoutais, ravie qu'il ait retrouvé un vieil ami ! C'est alors qu'il s'adressa à moi. Pimbêche ? Niaise ? Mais... je pensais qu'il était là pour me remercier pas m'insulter ! Je la regardais confuse, avant de retrouver mon sourire. Il devait sûrement rigoler ! Les démons avaient tous un humour particulier après tout non ? Mais oui, c'était sûrement ça. Personne ne ferait venir quelqu'un jusque ici pour l'insulter non ? Ce serait bizarre. Il se présenta alors, reprenant une apparence plus reconnaissable. Ce costume jaune et ce cache-oeil triangulaire... Il n'y avait qu'une seule personne pouvant porter ça : Bill Crypto ! Mes yeux s'agrandirent. Je savais très bien qui il était et ce n'était pas un ancien résident de mon hôtel. Au contraire, il voulait que j'arrête ce projet ! Je lançais un regard un peu paniqué à Alastor mais... les deux avaient l'air d'être les deux meilleurs amis du monde. Est-ce qu'il me défendrait si Bill m'attaquait ? Tout devint alors beaucoup moins sûre... Je savais qu'il me protégeait, comme il l'avait fait lors de... l'accident. Rien que d'y repenser me fit frisonner. Mais... c'était son ami. Si quelque chose tournait mal, il aurait malheureusement à choisir. Mais j'étais certaine que Bill, malgré ses défauts, n'était ici que pour une conversation des plus banales rien d'autre.

Mais, bien sûr, je me trompais. Des comptes à lui rendre ? Je ne pus réfléchir plus que Bill nous téléporta plus loin, devant une maison des plus banales. Je ne comprenais vraiment pas où il voulait en venir. Mais, l'explication ne tarda pas à arriver. Il m'en voulait parce que mon hôtel avait sauvé l'un de ses frères qui avait atterri dans les Enfers de papa et maman. Et, il voulait que justice soit faite. Enfin, la justice selon lui. Puisqu'il devrait être mort, il fallait régler cela. Et qui de mieux que sa sauveuse pour le tuer à nouveau ? C'était absolument hors de question. Je regardais à nouveau Alastor alors que Bill finissait enfin de parler, mais il ne semblait pas enclin à m'aider à fuir. Rien que le fait de penser à tuer quelqu'un de nouveau me remplit de tristesse. Ma bonne humeur naturelle avait maintenant disparue, troquée par un air maussade. J'avais fais cette erreur une fois, je ne comptais pas la faire une seconde fois. Même si c'était sous la contrainte. Je ne pouvais pas m'y résoudre. Bill était un homme très puissant, et j'étais certain que le sort noir ne l'avait pas beaucoup affaibli mais... je ne me laisserais pas faire. Pas cette fois. Je mis mes mains sur mes hanches et fronça les sourcils tout en me tournant vers Bill, essayant d'avoir l'air intimidante.

-Non, je ne tuerais pas ton frère. Tu devrais être content qu'il soit revenu parmi nous ! C'est ton frère, enfin ! Je devrais te voir avec lui par cette fenêtre ! Regarde comme il a l'air triste... je suis sûr que la présence d'un frère perdu depuis longtemps lui redonnerait le sourire non ? Je m'approchais alors de lui, mon visage s'étant adoucit au fut et à mesure que je parlais. -Tu sais, si ton frère a réussi à être sauvé et a trouvé le chemin de la rédemption, tu peux aussi le faire ! Il suffit de t'excuser pour tes actions passées, en commençant par avoir une discussion sincère avec cet homme !

Mon sourire était maintenant des plus larges. Je ne me laisserais pas abattre par un démon. Et je ne tomberais pas dans ces plans machiavéliques. Il ne me faisait pas peur. On avait déjà essayer de me marcher dessus à plusieurs reprises, de m'obliger à faire des choses que je ne souhaitais pas. Fort heureusement, j'ai toujours su me défendre. Et Bill ne serait pas le premier à me contraindre d'une telle façon. Mais je savais très bien ce qu'il allait me répondre. Malgré tout l'amour que je pouvais mettre dans mes paroles, elle ne seraient pas suffisantes pour changer l'avis de Bill. Il avait été un démon malveillant pendant des siècles, je ne pouvais pas vraiment me voiler la face. J'étais certaine que tout le monde pouvait changer, mais dans le cas de Bill, ça ne se ferait pas comme ça.

-Et si tu décides de ne pas le faire, bien. Je ne peux pas te forcer. Mais non, je ne le tuerais pas. Ce n'est pas une façon de régler ses problèmes ! Et aucun de vous deux ne le fera à ma place ! Il mérite de vivre, tout autant que toi et moi. S'il est ici grâce au Sort Noir, c'est qu'il le méritait !

Je commençais à tourner les talons, me disant que rester ici ne restait plus à rien. Mon excitation avait été refroidie par une surprise des plus mauvaises et je ne comptais pas rester là à attendre à ce qu'on m'oblige à tuer un inconnu ou à ce qu'on m'insulte de pimbêche. Mais... si je partais, comment pouvais-je être sûre que Bill, ou même Alastor, ne tueraient pas ce pauvre homme ? J'aurais sa mort sur ma conscience de la même façon que si je l'avais tué de mes propres mains. J'étais dans une impasse. Mon meilleur choix était de rester ici pour convaincre et empêcher les démons d'attaquer un innocent. Ce ne serait pas chose facile, mais j'avais pour obligation d'essayer !


CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I am tired and sick of war. Its glory is all moonshine. It is only those who have neither fired a shot nor heard the shrieks and groans of the wounded who cry aloud for blood, for vengeance, for desolation. War is hell. ♛ by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85855-termine-inside-of-eve

Alastor J. Reedio



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Alastor J. Reedio


╰☆╮ Avatar : Thomas Doherty

Ѽ Conte(s) : Hazbin Hotel ♦ Black Butler
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Alastor ♦ Undertaker

✓ Métier : Présentateur radio ♦ Homme d'affaires
Pimbêche ✗ Bill, Alastor... et une pimbêche, logiquement 200330033323545789

☞ Surnom : Radio Démon ♦ Al'
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 304
✓ Disponibilité : 2 RPs en cours / 1 RP en attente

Pimbêche ✗ Bill, Alastor... et une pimbêche, logiquement _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 24 Mai 2020 - 18:10



If you want to find out what it's after, find out what it's atoning for
☆ ★ ☆
Lorsque Charlie était venu frapper avec engouement à la porte du démon, il n'était déjà pas dans un état que la jeune fille pouvait dire connaître. Alastor était vif, souriant, enjoué, insistant et volage bien souvent, lorsqu'il se montrait aux autres. Mais qui était assez stupide et naïf pour penser qu'il l'était aussi seul ? Il ne fallait pas être passé en Enfer pour savoir que mêmes les plus grands démons avaient leurs mauvaises passes, leur véritable visage découvert de tout masque. Et si Alastor n'avait pas de "véritables" problèmes depuis quelques années - des problèmes qui pourraient lui éveiller un intérêt digne de lui - il semblait que cette fois-ci, une prochaine arrivée saurait faire remonter un Titanic enfoui et un passé qu'il pensait conclu. Tout cela, pourtant, il se cachait bien de le partager à ses colocataires.

Charlie n'était pas très futée. Difficile de la laisser une journée sans qu'elle ne soit prise de manipulation ou de mensonges de la part de son entourage proche ou éloigné. Elle avait expliqué au démon que part une lettre, un ancien résident de l'hôtel Hazbin l'avait contacté pour la remercier d'une possibilité de rédemption réussie. En oubliant le fait que cet expéditeur n'avait pas signé et ne déclinait aucune identité, qui pouvait croire qu'un démon ayant été passé par l'hôtel de Charlie avait pu trouvé - de quelconque manière - rédemption et souhaitait revoir la femme qui avait "changé sa vie" ? C'était évidemment une très mauvaise blague et encore, Alastor se demandait s'il n'y avait pas bien plus derrière. Ce que pensait le démon, c'est que sa protégée allait un jour se causer des problèmes sans qu'il ne soit présent pour lui venir en aide et cela l'inquiétait grandement mais s'il s'en cachait. Tout le paradoxe de cette situation était que malgré le danger qui pouvait sévir au-dessus de la tête de la pro-rédemption aux cheveux blonds, Alastor ne la mettait jamais en garde. Il ne lui disait pas de faire attention, que le monde était traître, que cette lettre était fausse, qu'elle ne devait pas faire confiance aux autres. Non. Admiratif et envoûté par le sourire sincère qu'elle lui adressait, il souhaita le conserver le plus longtemps que possible et suivait la boule d'énergie dans toutes ses misères pour protéger l'arc-en-ciel qui l'entourait. Et détruire ceux qui le menaçait.

Il avait le sens du spectacle, celui qui avait invité les deux jeunes colocataires à des retrouvailles au couché du soleil. Alastor s'était contenté de l'écouter parler attentivement, sachant pertinemment que ça ne serait pas au physique qu'il le reconnaîtrait. Familier, ça il l'était. Peut-être trop pour Alastor, quelle ironie. Le garçon adorait être tactile avec les autres mais qu'on le soit avec lui alors qu'on ne le connaissait ni d'Eve ni d'Adam ne lui plaisait pas autant. Ce n'est pas pour autant qu'il en perdit un sourire intrigué tout en fixant le jeune homme s'amuser de leur ignorance. Il en était venu à Charlie et alors, l'atmosphère changea du tout au tout. Oh non, l'individu n'était pas un ré-habilité. Loin de là. On ne nommait pas "pimbêche" celle qui venait en aide. Au contraire, celle-ci avait du aux yeux du garçon être un boulet plus qu'autre chose. Bien. Terminons le petit jeu du démon - car il restait évident qu'il en était un -, Alastor n'était pas d'humeur à attendre longtemps qu'on lui donne les réponses sur un plateau.

"Je vois, je vois ! Avait-il coupé en s'avançant. Un revenant des Enfers qui a une dent contre la princesse et propriétaire du Hazbin Hotel, comme c'est original ! ~ Eheh, mais mon cher, Il indiqua son poignet, absent de toute montre, je crains que vous n'ayez 6 ans de retard. Pour porter plainte, il fallait venir lorsque l'établissement existait encore !"

L'inconnu s'était reculé, remarquant tout juste qu'effectivement, les deux démons ne le reconnaissaient guère. Il se sentit obligé de changer d'apparences, optant pour un jaune vif et un cache-œil qui ne trompait pas. En effet, Alastor et Charlie connaissaient bien ce triangle !

"Bill ! S'étonna alors Alastor, mains portées derrière son dos alors qu'il contemplait la tenue du démon. Comment pensais-tu que nous aurions pu te reconnaître sans tes accoutrements ? Tu n'étais qu'une pyramide bidimensionnel qui flottait dans les airs avec un haut-de-forme et un nœud papillon ! Il rit. Le Sort Noir fait de ses miracles chirurgicales, de nos jours."

Certes, Alastor pouvait paraître moqueur mais il fallait vraiment ne pas le connaître pour s'en surprendre. Après tout, il était animateur radio par le passé et aujourd'hui encore, son passe-temps était de critiquer et faire rire - même si la plupart du temps il était seul à rire. C'était ce qu'il avait aimé chez le démon Bill Crypto, autrefois. Ils n'avaient pas commencé comme des alliés mais finalement, il était un des rares démons qui riaient à ses blagues et les enchaînaient. Comment ne pas s'entendre quand destruction et apparence figurait tout un art dans les deux camps ?

Bill se réjouissait de retrouver son ancien partenaire, s'excusant de ne pas avoir offert les terres promises par le passé. Alastor ne lui en avait pas voulu, lui-même avait été très occupé par celles qu'il avait déjà acquis. Et puis - oui - la malédiction n'aurait pas été d'une grande aide dans leur conquête de dimensions. Aujourd'hui, elles ne devaient plus rien valoir ! Quel intérêt de prendre le pouvoir d'un espace si elle n'englobe personne ? Aucun. Les terres ne se défendent pas, elles. De toute manière, il était évident que le démon au cache-œil n'était pas là pour parler pouvoirs mais plutôt... dette ? Charlie était dans sa ligne de mire et Alastor savait n'avoir été invité que pour être spectateur de ce qui allait s'enchaîner. Docile, il attendit, écouta la plainte déposée par Bill qui demandait réparation à la démone auréolée.

Téléportés, les trois démons observaient maintenant la vie mondaine d'un individu qu'ils devraient connaître - encore - mais que la malédiction masqua à sa manière. Alastor apprit alors qu'il était un des frères du démon et qu'il voulait sa mort. Pas n'importe laquelle puisqu'elle serait amenée par les mains de Charlie. La pauvre avait tué un homme sans le vouloir et désormais, sans que personne n'en soit au courant, on la conduisait naturellement vers d'autres meurtres à commettre. Il n'y avait pas de limites à la corruption, décidément. Et parmi cette discussion, Alastor était invité à s'asseoir auprès de Bill pour observer la scène. S'il connaissait déjà la réponse de sa colocataire, il ne souhaitait pas s'y interposer, prendre un position ou même la soutenir ouvertement. Ce n'était pas dans ses habitudes et il y tenait beaucoup, à ses habitudes.

Observant sa place apparaître sur l'allée d'en face, le démon grimaça d'hésitation, jetant un regard plissé et réfléchi à Charlie.

"Mmmmmmmmmmmmh...
Il méditait longuement. D'ACCORD ! Puis à sa réponse, il atterrit dans le fauteuil massant et fit apparaître une petite table flottante avec des boissons. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas posé dans une rue pour regarder un meurtre programmé. La nostalgie me prend en traître !"

Attrapant son verre, il attendit patiemment que sa protégée donne ses répliques. C'était sûr. Elle allait s'énerver qu'on ne la prenne pas au sérieux et encore une fois penser qu'Alastor n'était pas de son côté. Il s'y était fait à force et n'allait pas à l'encontre de cette image qu'elle avait de lui. Un jour, elle comprendrait que leur relation est bien plus que ça - mais ne brûlons pas les étapes. Elle était trop mignonne lorsqu'elle se donnait un air menaçant. Ce qu'il ne fallait définitivement pas sous-estimer. Doit-on rappeler que derrière ce visage d'ange se cache la princesse de leurs enfers ?

Le Démon Radio regardait finalement Charlie tourner les talons alors qu'en silence, il aspirait le liquide de son verre avec une paille. L'action lui fit penser à Angel et à ses mauvaises manies, l'incitant à reposer sa boisson pour reprendre part à la discussion. La jeune fille semblait hésiter à partir et Alastor comprenait pourquoi. Mais ne pas finir son geste signifiait également remettre en cause des décisions et ça, c'était une perche que pouvait très bien attraper Bill. Si Charlie devait revenir - et elle le ferait - il fallait faire croire que ce n'était pas de son plein gré. Il fallait... un troisième acteur ! Ni une, ni deux...

"Pas si vite ! Il attrapa le bras de la démone pour la faire vriller de nouveau face à Bill, se tenant à ses côtés. Ce que tu nous dis là peut peut-être être vérifié, ma chère Charlie ~"

Il tenait désormais la jeune fille contre elle, poursuivant de plus belle à son interlocuteur costumé :

"Il faut savoir que l'hôtel de cette petite n'a pas pu être la cause de l'arrivée en masse des vapeurs de Storybrooke, tout simplement parce qu'il n'y avait pas un chat à l'intérieur ! Il rit à gorge déployé. Quand je suis arrivé, ils étaient seulement 3 et même par mes pouvoirs, je ne pus remplir autant l'établissement tout simplement parce qu'aucun démon ne souhaitait être réhabilité ! MAIS ! Bill, tu n'as pas tort sur un point. Les Enfers, comme tu avais du le remarquer, étaient un lieu surpeuplé comparé au Paradis. C'est d'ailleurs pourquoi Charlie s'est lancée dans cette affaire, initialement : pour ré-équilibrer la balance en transformant des démons en ange par l'expiation de leurs pêchés. Autrement dit : le pardon pour la paix éternel ! Je pense que cette surpopulation peut être la cause du sort qui, de toute évidence, se rend là où âme se trouve. Elle avait déjà touché la terre de notre conte avant d'arriver jusqu'à nous et les seigneurs des Enfers dont je faisais partie étions au courant. Il haussa les épaules. Ce n'était qu'une question de temps."

Les Enfers restaient un monde malgré tout et, aussi peuplé, il était difficile de l'éviter. Alastor s'en était vaguement inquiété fut un temps mais comprenant la situation inévitable, il ne se soucia plus du problème longtemps et poursuivait ses affaires qu'il espérait conclure d'ici là.

"BIEN ! Sans prévenir, il fit tourner la jeune fille sur elle-même qui perdit l'équilibre pour tomber sur son siège massant. Maintenant que ce point-là est éclairci, passons au présent. À ma gauche, Charlie Magne, princesse des Enfers et avocate pour une justice plus souple, pense que la malédiction est un moyen de rédemption qu'il faut prendre au sérieux et ne pas entraver ! À ma droite, Bill Crypto - le seul titre qui scie à son apparence - , puissant démon et grand maître de dimensions que nous ne nommerons pas ici, aspire à une justice faite par soi-même, pliée à la seule loi vérifiée sur cette Terre : celle du plus fort ~"

Alastor frappa alors un coup dans ses mains et ce qui ressemblait à une tablette en bois et un maillet de juge apparut devant lui. Évidemment, il ajouta un micro portatif posé face à lui pour retrouver son inimitable voix d'autrefois. D'un raclement de gorge bien engagé, il reprit :

"Décider de tuer un homme est un jugement. Mais décider de ne pas le tuer en est aussi un ! Alors... Jugez, mes chers. Il agrandit un sourire amusé. Jugez le sort de ce démon !"


⇜ code by bat'phanie ⇝

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Love is the most

difficult thing to hide
ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85221-the-world-is-a-stage-

Contenu sponsorisé








Pimbêche ✗ Bill, Alastor... et une pimbêche, logiquement _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Pimbêche ✗ Bill, Alastor... et une pimbêche, logiquement





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville