Le Testament
Par Anastasia

13 mai 2020


Songes d'la Neige
Par Olaf

29 avril 2020


Double Je
Par Mabel

19 avril 2020





« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -36%
Nike Air Max Tailwind IV pour Femme en promotion
Voir le deal
109 €




« Gilead est loin d'être un Paradis et n'a de morale que la théorie.
Oserez-vous rejoindre les femmes de l'ombre prête à faire tomber la cité ?
Serez-vous de celles qui écrivent sans doute l'Apocalypse selon Sainte Lydia ? »


Partagez
 

 No time to die [Alejandro & Helios]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Helios Bolt



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Helios Bolt


╰☆╮ Avatar : Max Riemelt

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Laxus Dreyar

✓ Métier : Major Général dans l'US Army, chef de la division 5
☞ Surnom : Laxus, Helios, chef
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 246
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

No time to die [Alejandro & Helios] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 23 Mai 2020 - 1:31

No time to die
Alejandro & Helios


La situation était préoccupante, bien plus qu’il n’aurait bien voulu l’admettre. Il y avait eu des sonnettes d’alarme pourtant, mais ils n’avaient pas su les voir. Il y avait eu ce type qui était arrivé en ville, sa tête était placardée dans tous les commissariats mais personne n’avait réagi pour l’arrêter, personne ne s’était mobilisé à temps et maintenant, il était trop tard. Il avait tapé du poing sur la table, hurlé que c’était inadmissible et encore plus que ce soit à eux désormais de devoir réparer les erreurs des incompétents. Et c’était à lui de faire jouer ses relations à la fin, il l’avait mauvaise, très mauvaise et s’il échouait toute la faute lui retomberait dessus. Sur lui. Il bouillonnait de rage, littéralement, entre ça et le départ précipité de Stella. Il avait de quoi être sur les nerfs. Il avait donc laissé un message plutôt vindicatif à Alejandro en lui demandant de le rejoindre à la base, il avait besoin de ses services et c’était urgent. Il y avait de cela une heure qu’il avait laissé son message et depuis, il tournait comme un lion en cage dans son bureau en hurlant des ordres dans son téléphone. Il se stoppa uniquement quand des coups furent frappés à sa porte qui s’ouvrit sur l’un des soldats.

"Votre rendez-vous, Monsieur."

Il hocha la tête pour lui faire comprendre que sa présence n’était plus désirée et accueillit son ami avec un sourire un peu crispé.

"Désolé de te faire venir dans ces conditions mais la situation est critique.", il lui indiqua le siège face à lui. "Installe-toi, je t’en pris. On risque d’en avoir pour un moment. "

Il plaça devant lui un avis de recherche avec nom et photo de la personne recherchée. Il prit une profonde inspiration avant de placer une carte du monde à côté.

"Voici Koutaïba Triki, il est recherché depuis de nombreuses années pour différentes raisons. La principale est pour terrorisme. Il est soupçonné d’être membre d’Al-Qaïda.", il leva la main avant qu’il le coupe. "Je sais ce que tu vas dire. Certains affirment que le groupuscule n’existe plus. Quoi qu’il en soit, il en a fait partie, il est dangereux et cherche clairement à rassembler de nouveaux adeptes."

Il pinça les lèvres, rien que cela suffisait à ses yeux à envoyer l’homme sur la chaise électrique mais ce n’était pas lui qui décidait. Il y avait des lois à priori et il fallait donner à ce chien un procès équitable. Est-ce qu’il donnait un procès équitable aux victimes qu’il allait faire s’il décidait de se faire sauter dans un attentat suicide ? Il était certain que non. Une balle entre les deux yeux, voilà tout ce qu’il méritait. Mais pour le moment, on lui avait simplement demandé de retrouver le type.

"Il y a deux jours, il a enlevé la fille du gouverneur. Il a disparu avec et malgré tout notre système de traçage, nous sommes incapables de le localiser. On attend la demande de rançon qui n’est toujours pas arrivée. On espère qu’il y en aura une, cela signifierait qu’il veut quelque chose de nous. Et surtout, cela nous faciliterait sa localisation."

Le visage d’Helios se ferma, il était rarement aussi sérieux en présence d’Alejandro, c’était même plutôt l’inverse, il avait tendance à se détendre en sa présence. Mais l’heure était grave et il ne pouvait pas se permettre de rire. La vie d’une petite fille était en jeu et il comptait bien la ramener vivante à sa famille.

"Je t’ai fait venir parce que je sais que tu es chasseur de prime. Est-ce que tu aurais des informations ? As-tu déjà entendu parler de lui ? As-tu entendu des choses sur votre réseau ?"

Il plongea son regard dans celui d’Alejandro.

"Si tu as la moindre information, je suis preneur. Cela accélérerait considérablement nos recherches et pourrait nous orienter sur une destination que nous n’avions pas forcément envisagée."

Il indiqua la carte où était tracée des ronds rouges et verts à divers endroits.

"Ce sont les caches connues des terroristes en rouge et en vert, les dernières adresses en date de Triki. Quelque chose te parle ou t’évoque une quelconque mission ?"

Il avait épluché des dizaines de fois toutes les informations qu’il possédait, mais il devait admettre que cette fois-ci, il séchait totalement. Il n’était pas expert terrorisme aux dernières nouvelles et normalement encore moins chargé des affaires d’enlèvements. Mais cette fois-ci, il s’agissait de la fille du gouverneur alors c’était différent. Il y avait forcément mise à contribution de toutes les armées et donc ses services étaient mis à rétribution. Il avait d’ailleurs longuement hésité à appeler Ludwig, peut-être qu’il aurait un autre œil sur tout ça. Mais pour l’instant, il se fiait à Alejandro et peut-être que s’ils stagnaient il consentirait à joindre son ancien mentor, s’il daignait répondre bien-sûr.

FRIMELDA


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
we are
alive

Alejandro De La Vega



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Alejandro De La Vega


╰☆╮ Avatar : Luke Evans

Ѽ Conte(s) : Le Chat Potté & Shrek
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : El Magnifico

✓ Métier : Chasseur de primes & Négociant en art & Parfois musicien à la Cour des Miracles
No time to die [Alejandro & Helios] IspzlIB

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 390
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

No time to die [Alejandro & Helios] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 27 Mai 2020 - 21:42






No time to die !




Alejandro coulait une vie de pacha depuis quelques mois. Tout allait bien dans le meilleur des mondes, et même si la situation était agréable, il commençait à sentir les fourmis de l’aventure le démanger. Il appréciait la monotonie qui s’installait entre Rémi et lui mais malgré tout, il voulait bouger. Ce n’était pas pour rien si le mois d’avant il avait organisé en secret sa participation à son émission de cuisine favorite. Pour bouger. Pour sentir l’adrénaline parcourir son corps. Il n’était pas un chat domestique, se prélassant dans son appartement. Il était un chat d’action. Il parcourait le monde pour sauver la veuve, l’orphelin et faire triompher la justice, même si parfois, il frôlait avec la limite de la légalité. Rien de trop grave cependant. Il ne ferait jamais de chose qu’il n’estimait pas juste. Puis la valeur de l’amitié était une raison suffisante pour faire ce qu’il faisait. Néanmoins, ces derniers mois, il n’avait rien eu à se mettre sous la dent et il avait décidé de reprendre du service. Il n’en avait pas parlé à Rémi parce qu’il le connaissait. Ce n’était pas parce qu’il se voilait totalement la face sur lui et les sentiments qu’il lui portait qu’il ne savait pas comment il allait réagir. Il le voyait de là, se mettre à paniquer, et à commencer à s’inquiéter. Or il ne pouvait pas se permettre une chose pareille. Il ne pouvait pas être déconcentré en pensant à ce que Rémi pourrait penser. Il n’était pas véritablement prêt à assumer son inquiétude en vérité. Elle lui faisait peur parce qu’il prenait conscience à chaque fois qu’il y pensait, que lui aussi avait peur qu’il arrive quelque chose à Rémi, que finalement leur amitié améliorée était autre chose. Alors il ne voulait pas y penser. Il ne voulait pas y réfléchir. Il l’avait toujours dit mais malheureusement la vie n’était pas aussi simple que ça. Tout n’était pas blanc ni noir. Donc Alejandro s’était remis au travail. Il avait bien remarqué qu’un criminel sévissait depuis quelques semaines mais il ne pouvait rien faire tant qu’aucune demande de la part des autorités était émise. Il lui fallait l’annonce de la mise à prix de la tête de l’homme pour pouvoir se lancer dans cette chasse. Néanmoins, il avait fait ses recherches, activés ses réseaux, et les informations qu’il avait découvert l’avait fait frissonner. Alors quand Helios lui avait envoyé un message en lui demandant de venir le plus rapidement possible, il n’en avait pas été étonné. À la vue de ce qu’il avait trouvé, c’était normal que l’armée américaine se charge de l’affaire.

Très sobre, son attaché case à la main, il attendit dans le sas qu’Helios le reçoive. Pff, ils auraient pu lui proposer un café pour le faire patienter mais il ne préféra rien dit, textotant avec Rémi, comme il avait l’habitude de le faire. Il eut un petit sourire quand ce dernier lui envoya le menu du midi, le faisant saliver d’avance. Pour réponse, Alejandro lui envoya un petit selfie, lui faisant un clin d’oeil, tout en lui disant qu’il en avait l’eau à la bouche. Il redevint sérieux immédiatement quand un homme vint le chercher pour lui dire qu’il allait être reçu. C’était si étrange … Helios était l’un de ses meilleurs amis. Ils se voyaient souvent, dans des bars, chez lui vu qu’Alejandro continuait de squatter son appartement, mais dans un cadre professionnel, c’était bien la première fois. De plus, il voyait à sa tête qu’il avait beaucoup de soucis. Il était crispé, tendu, et il aurait fait peur à n’importe qui. Mais pas à lui.

“T’en fais pas je comprends ! Justement je me faisais la réflexion que c’était bien la première fois qu’on allait certainement collaborer ensemble.”

Il lui tapa dans le dos amicalement avant de s'asseoir sur le siège qu’il lui montrait de la main. Les choses sérieuses commençaient directement, il n’y avait pas le temps pour les familiarités. Très bien, Alejandro savait être sérieux et compétent. Sortant son propre dossier, il ne put s’empêcher tout de même d’avoir un petit rictus quand Helios lui fit passer l’avis de recherche ainsi que les informations. Il l’écouta sans broncher, prenant même quelques notes avant de se reculer dans le fauteuil. Tout ça il savait. Il en avait été très étonné quand il avait vu passer Al Quaïda. Tous les médias avaient parlés de la fin du groupe avec l’arrivée de l’Etat islamique, mais Alejandro savait parfaitement qu’à moins d’éradiquer totalement cette vermine, ils étaient pire que l’hydre. Couper une tête et trois en repoussaient immédiatement. Néanmoins, la donné cruciale qui lui apporta Hélios était l'enlèvement de la fille du gouverneur. Là il comprenait bien mieux pourquoi il avait fait appel à ses services. Il se doutait bien que l’armée ne pouvait intervenir de front. Cela mettrait en danger la vie de la petite fille et qui sait, un tas d’autres vies innocentes. Il fit passer quelques documents à Helios avant de prendre enfin la parole.

“Oui je le connais. Je bosse sur lui depuis quelques semaines déja.”

Il fallait dire, qu’il aimait bien faire ses effets d’annonces, avec son accent chantant, et voir le visage surpris mais en même temps content d’Helios le fit lui aussi sourire.

“Je savais déja tout ce que tu m’as dis sauf pour l’enlèvement, mais ça confirme ma piste. Il n’est pas seul.”

Et pour le coup, ce n’était vraiment pas plus mal que l’armée le contact. Il avait certes toujours travaillé en solo, mais là, ce n’était pas le même type de personnes qu’il chassait ordinairement. C’était un gros poisson. Un très gros poisson même.

“Il s’est retiré de la circulation y a quelques années. C’est lui qui est le cerveau des attentats de Madrid en 2004. Il a failli être chopé mais il a fait accusé l’un de ses jeunes loups à sa place et il en a profité pour rentrer au bled.”

Il sortit de sa sacoche une photo, de drône, qui montrait la personne à l’aéroport de Karthoum, au Soudan.

“On perd sa trace en 2005 jusqu’à maintenant. Je t’avouerai que moi non plus, le terrorisme n’est pas ma spécialité … mais la traque oui. J’ai activé mes réseaux et j’ai découvert qu’il avait changé d’identité. Au Soudan il se fait appeler Fadel Nazzal al-Khalayleh et à travailler pour l'International Islamic Relief Organization, une ONG rattachée à la Ligue islamique mondiale, fondée par la famille royale saoudienne. Dis toi qu’il a même subi de la chirurgie esthétique. Un plan parfait. C’est lui qui a été en charge de récolter des fonds pour le camp terroriste de Darunta en Afghanistan. Les services secrets français ont menés une enquête sur ça mais pour le coup je n’en sais pas plus, mais je pense qu’ils ont du faire mouche car Fadel disparait à nouveau de la circulation en 2017. Je soupçonne qu’il veuille utiliser la fille du gouverneur comme monnaie d’échange. J’ai vu que dans trois prisons de l’état, il y a une vingtaine de membres soupçonnés de terrorismes, plus les radicalisés. À mon avis il veut le faire sortir de prisons avec cette technique et faire un gros coup quelques mois plus tard. Il a besoin de mains d’oeuvres et on sait que même si la menace est toujours là, les fidèles se font plus rares.”

Alejandro le savait. Ce n’était pas parce qu’on ne parlait plus du terrorisme qu’il était enterré. Il fallait retrouver cet homme et ses complices rapidement.

“Je disais que pour moi il avait de l’aide car un plan de cet envergure ne se fait pas seul. On sait que Ben Laden avait toute une équipe quand il a monté le plan des attentats du 11 Septembre. Je pense avoir mis la main sur l’un d’eux. Il s’agit de Abou Khaled. Un habitant de Storybrook. Ça fait plusieurs jours que je le surveille et clairement, il cache quelque chose. Il est fébrile. Il a fait de nombreux aller retour au supermarché et à la banque, chose qu’il ne faisait pas avant.”

Cette fois, il sorti un tas considérable de photos de l’homme en question ainsi qu’un dossier qu’il avait constitué. À son lieu de travail, à son domicile, à la banque, à la supérette, à la mosquée. Une véritable filature. Alejandro n’était pas réputé pour être le meilleur chasseur de prime des états unis pour rien.

“Pour moi, il est clair que c’est lui qui doit s’occuper de la gamine. Il a des enfants, en bas âge, il sait donc y faire avec les enfants. Notre homme ne peut pas se permettre de faire du mal à la fille du gouverneur car elle est sa monnaie d’échange. Par contre … si le gouverneur refuse ou autre, là ça peut aller mal. Il faut qu’il ouvre les négociations pendant que nous, on remonte la piste. D’abord on sauve la fille qu’on met en sécurité. Une fois ça, on a le champ libre pour l’attaquer de front vu qu’il aura perdu son joker. T’en penses quoi ?”





CODE ϟ VOCIVUS - IMAGE ϟ KANE..

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Your eyes are
A reflection of your soul !
Day and Night with you •• Then we should all burn together. Watch the flames climb high into the night. Calling out father, oh, stand by and we will, watch the flames burn auburn on. Raise a glass of wine for the last time and I see fire. Hollowing souls I see fire. Blood in the breeze and I hope that you remember me !

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83236-ma-maman-elle-est-mal http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83145-tous-ensemble-hey#1157394 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85705-spanish_leyanda#1207053

Helios Bolt



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Helios Bolt


╰☆╮ Avatar : Max Riemelt

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Laxus Dreyar

✓ Métier : Major Général dans l'US Army, chef de la division 5
☞ Surnom : Laxus, Helios, chef
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 246
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

No time to die [Alejandro & Helios] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 28 Mai 2020 - 15:35

No time to die
Alejandro & Helios


Un maigre sourire étira ses lèvres lorsque son ami évoqua le fait qu'ils travaillaient ensemble pour la première fois. Il ne savait pas vraiment si c'était une bonne chose pour être honnête, il avait tendance à être beaucoup plus intransigeant au travail que dans sa vie privée et certaines choses qu'il pouvait tolérer avec ses proches ne passaient absolument pas à la caserne. Mais c'était une expérience à faire et il avait réellement besoin d'Alejandro, il ne pouvait pas se permettre de l'exclure de l'histoire. Et le soulagement s'empara de lui quand le chasseur de prime lui annonça qu'il connaissait l'homme qu'ils recherchaient et qu'il travaillait même dessus. Helios n'aurait pas été au travail, il l'aurait embrassé de joie. Mais une tenue était de rigueur et il se contenta d'un immense sourire et d'un soupir de soulagement.

"Tu n'as pas idée à quel point ces mots me rendent heureux, Alejandro."

Il se laissa tomber dans son fauteuil et posa son regard légèrement moins soucieux sur son ami alors qu'il lui disait ce qu'il savait, hochant la tête à de nombreuses reprises et fronçant même les sourcils à l'évocation de données qu'il ne possédait absolument pas. Il se demandait bien à quoi servait leurs services secrets s'ils n'étaient pas non plus en mesure de regrouper le même type d'informations qu'Alejandro. Il avait vraiment bien fait de lui demander de se joindre à son équipe et il se félicitait intérieurement. Surtout en voyant l'air sérieux et consciencieux de l'homme. Il avait tellement l'habitude de le voir nonchalant que le voir sous ce niveau visage était une surprise.

"Les dernières infos que nous services ont réussi à dénicher remontaient à 2005. Après ça… c'est le néant. Les informations que tu me donnes sont précieuses et nous permettent de mieux retracer son parcours. Et de mieux suivre son cheminement aussi."

Il resta songeur de longues minutes, retraçant le parcours du terroriste dans sa tête. Visiblement leurs services n'avaient pas été capables de se mettre en relation avec la France ce qui lui tira une moue dédaigneuse, il y avait beaucoup trop de fierté dans ce pays pour accepter de demander de l'aide à d'autres. C'était assez impressionnant une telle incompétence et un tel manque de professionnalisme.

"Oui, on a conclu aussi qu'il voulait récupérer des adeptes et de la main d'oeuvre dans le but de monter un nouveau coup. Ce qu'on ne peut bien sûr pas laisser se produire. Malheureusement, on ne peut pas non plus se permettre de mettre la vie de la gosse en danger."

Son regard se fit légèrement noir, il aurait kidnappé une gamine lambda, personne n'aurait bougé le petit doigt mais comme il s'agissait de la fille du gouverneur tout le monde s'activait. Du point de vue d'Helios, tous les otages devaient être logés à la même enseigne à savoir les sauver tous coûte que coûte. Malheureusement, tout le monde ne pensait pas comme lui. Le raisonnement d'Alejandro lui paraissait bon et sensé, il avait forcément des complices, il n'aurait pas pu agir seul de toute façon, il avait des complices et très certainement certains étaient proches du gouverneur et d'autres en ville. Il écarquilla les yeux quand son ami lui céda un nom très rapidement. Il esquissa un sourire appréciateur avant de hocher la tête à l'écoute de son plan.

"Je pense que c'est une très bonne idée", il se caressa le menton songeur. "Cela dit, il doit aussi avoir des complices dans le cercle proche du gouverneur. Il faut le mettre en sécurité lui aussi. Il faut tout faire en même temps. Sécurisé le gouverneur seul et récupérer la petite. Les négociations ont déjà commencé, pour l'instant il tient bon mais il va finir par craquer."

Il avait un compte rendu sur son portable minute par minute grâce au Lieutenant général et les choses n'étaient pas simple. Il étudia les documents en silence un moment avant de se lever et d'attraper son téléphone. Il composa un numéro et attendit qu'on lui réponde.

"Colonel ? Rassemblez mon escouade et l'escouade D, nous partons."

Il raccrocha sans un mot de plus et esquissa un sourire à Alejandro avant de lui indiquer la sortie.

"On va t'équiper ?"

Hors de question qu'il parte sans lui, il avait beaucoup d'informations qu'il ne possédait pas lui même à cause d'incompétents qui ne faisaient pas remonter les bonnes informations. Ou d'un manque de moyen, il n'en avait aucune idée mais c'était pénible. Il conduisit son ami jusqu'aux équipements où ses hommes étaient déjà en train de se préparer. Ils se mirent au garde à vous sur son passage alors qu'il ne leur accordait aucun regard se dirigeant directement vers les gilets pare-balles. Il en choisit un et le tendit à son ami pour qu'il l'enfile avant de suspendre son geste pour observer sa tenue. Il secoua la tête.

"Il va falloir que tu te changes. Lieutenant Fields ! Donnez ce qu'il faut à Monsieur De La Vega. C'est quoi ta taille ?"

Le lieutenant s'activa pour trouver un pantalon, un tee-shirt et une veste lorsque le chasseur de prime eut donné l'information et revint quelques minutes plus tard avec tout ce qu'il fallait. Helios indiqua une cabine au fond de la pièce.

"Tu peux te changer là-bas."

Il commença à regrouper deux sacs déjà équipés, deux M16A4 et deux gilets pare-balles avant d'en enfiler un. Lorsque son ami ressortit changé de la cabine, il lui tendit le gilet, un casque et le sac avant de lui donner l'arme le regard sombre.

"Bienvenue dans l'armée soldat", lâcha-t-il avec un sourire. Il se tourna ensuite vers ses hommes qui attendaient ses ordres. "En avant messieurs. On se divise en deux groupes. Le colonel Reyel prendra la tête du deuxième groupe. Vous êtes chargés de mettre le gouverneur en sécurité. Le lieutenant général vous attend sur place. Le second groupe vient avec moi, nous allons libérer la fille du gouverneur. Des questions ?"

Comme personne ne broncha, il sortit de la pièce et se dirigea vers les camions blindés, les deux groupes se scindant naturellement. Il observa ses hommes monter avant de les rejoindre. Il était l'un des rares supérieurs à continuer à aller en intervention. Il n'aimait pas rester derrière un bureau, il avait tellement plus à offrir. Une fois installé dans le blindé qui se mettait en route, il se tourna vers Alejandro avec un sourire complice.

"Si avec ça, je suis pas nommé Lieutenant Général, je sais pas ce qu'il leur faut de plus."

Il lui adressa un sourire complice, le lieutenant actuel parlait depuis un certain temps de prendre sa retraite, c'était peut-être l'occasion qu'il le fasse réellement. Il était tout à fait prêt à prendre la place. Depuis de nombreuses années déjà.

FRIMELDA


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
we are
alive

Contenu sponsorisé








No time to die [Alejandro & Helios] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

No time to die [Alejandro & Helios]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Le Reste du Monde