« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)


Partagez
 

 Si le monde est trop petit, alors, agrandit le. [Fe] (Willie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Robert Parr



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Robert Parr


╰☆╮ Avatar : Matt Damon

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Mr. Indestructible

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 207

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Si le monde est trop petit, alors, agrandit le. [Fe] (Willie) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 27 Mai 2020 - 9:01

Si le monde est trop petit... Agrandis le.






A bord de sa petite Fiat 500 rouge, ancien modèle, Robert rentrait du travail. Ecoutant les Rolling Stones, un groupe de ce monde qu’il appréciait particulièrement, il s’amusait à battre la mesure avec ses doigts. Tout simplement parce qu’il était heureux. Et pourquoi était-il heureux ? Parce que c’était le Week-End. Et qui disait Week-End, disait famille. Tout en conduisant, il se remémora cette semaine éprouvante. D’abord, son travail d’assureur était devenu vraiment casse-pied. Sa compagnie lui demandait de plus en plus de travail, et pourtant il gardait le même salaire. Robert n’était pas dupe. Mais il faisait ce métier car il ne savait faire que ca.
Puis, Violette leur avait annoncé son intention de quitter le nid. Ca, ca avait été particulièrement douloureux. Voir l’enfant, que vous aviez tenu dans les bras à la maternité le jour de sa naissance, quitter le domicile familial… C’était toujours, douloureux. Même si c’était nouveau pour Robert.
Puis il y avait eu ce phénomène étrange… Cette fille, Wilhelmina, avec son pouvoir étrange. Dés qu’elle s’était mise à danser, il avait été vider de son énergie. C’était un pouvoir extraordinaire, et Robert avait eu peur. Mais il s’était étrangement senti soulagé, quand ils étaient revenus.
D’ailleurs, c’est tout en ce rémémorant ce passage, qu’il l’aperçut. Elle marchait, le long du trottoir de Storybrooke, un regard un peu fuyant et timide. Robert la dépassa. Mais oui c’était elle.
Sans plus attendre, il se gara sur le côté et descendit de la voiture. Avec sa rapidité de super-héros, il s’avança sur le trottoir et regarda autour de lui, de sorte de ne pas être entendu. Son corps, imposant, barrait le passage à Willie, qui venait de le remarquer.

« Hé ! Salut ! Attends ! Ne t’enfuis pas cette fois-ci, écoute moi ! »


Robert essaya de détourner le regard. Il n’avait pas envie qu’elle se remette à danser pour qu’il soit totalement vider de ses pouvoirs. Lui adressant de temps en temps quelques regards furtifs, pour marquer le coup en la fixant dans les yeux, il leva ses mains, comme s’il voulait l’empêcher de s’enfuir comme un animal sauvage.

« Je sais ce que tu ressens… Tu te sens différente ! Mais attends… On est tous passer par là. Du moins moi… Ecoute moi… Tu me vois aujourd’hui comme peut être quelqu’un d’invincible et qui sait gérer sa force mais… Ca n’a pas toujours été le cas. »


Là, il avait réussi à capter son attention. Baissant ses mains, il la regarda, et se risqua à maintenir son regard assez longtemps sur elle. Elle ressemblait beaucoup à Violette, il y a quelques années de cela. Quand ses pouvoirs avaient pour elle une tare, et qu’elle voulait tout, sauf d’eux. Mais il lui avait expliqué que c’était comme ça, qu’il fallait voir ça comme une bénédiction et pas une malédiction. Que c’était un don. Et qu’il valait juste apprendre à vivre avec.

« Quand j’étais enfant, je brisais tout autour de moi. Mes parents ont eu du mal à m’apprendre à canaliser mes pouvoirs. J’avais, et j’ai encore souvent, l’impression d’être un éléphant dans un magasin de porcelaine. Le monde, a toujours été trop petit pour moins. J’ai juste appris à l’agrandir… Une fois, je me suis enfuis. On m’a retrouvé dans une grange, à pleurer. Je m’en rappelle comme si c’était hier... Et mon père m’a dit... »


A ce souvenir, sa gorge se serra un peu. C’était eux, qui l’avait fait avancer dans la vie. Et savoir qu’ils n’étaient plus là pour Robert, et que c’était à son tour d’être là pour les autres, n’avait jamais été quelque chose de très rassurant. Désormais, la responsabilité d’accompagner les autres étaient sur lui. Mais heureux, il avait Helen pour l’accompagner lui aujour’hui.
[b]
« Si le monde te semble différent par rapport à toi, pose toi les bonnes questions. S’il ne t’accepte pas tel que tu es, c’est qu’il ne se rend pas encore compte de la chance qu’il a de t’avoir… Tu devrais y penser jeune fille... Ca te dit de marcher un peu ? »[
/b]



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

         
Mr. Incredible.
For my Family.
 Page 1 sur 1

Si le monde est trop petit, alors, agrandit le. [Fe] (Willie)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville