« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Clé de licence Windows 10 PRO à 2,99 € (version téléchargeable)
2.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Mama [pv — Dewenty Maanteekor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Raven O'Neill



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Raven O'Neill


╰☆╮ Avatar : Amanda Tapping

Ѽ Conte(s) : Le Corbeau et le Renard
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Corbeau

✓ Métier : Taxidermiste
Mama [pv — Dewenty Maanteekor] 529w

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 746
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Mama [pv — Dewenty Maanteekor] _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 23 Juil 2020 - 10:39


Mama
Le vent caressait ses doigts avec la douceur de l’amant amoureux, juste avant qu’il ne soit éconduit et se transforme en harpie, giflant, griffant, frappant. Enfin… pour ce qu’elle en savait, elle. Raven n’était pas femme à tromper son mari. Raven n’était pas corbeau à s’adonner à l’infidélité. Tout comme chacun de sa race, il était voué à la loyauté, à la monogamie éternelle. Une seule chose, au monde, pouvait forcer un corbeau à se séparer de son compagnon, comme un divorce à l’amiable prononcé sur une évidence qui ne pouvait plus répondre au seul besoin qui existe, chez des oiseaux : l’incapacité à procréer. Sauf que Raven avait eu des enfants. Et des petits-enfants.

Perturbée par cette pensée, la taxidermiste ouvrit les bras, tel le rapace dérangé en plein sommeil, et releva ses yeux bleus sur sa boutique. Le calme plat avant la tempête. Ou presque. Il n’y avait jamais personne, entre les portants pleins d’animaux empaillés, et ça lui allait très bien, à elle. Récemment, la brune avait étendu son affaire à internet, découvrant les joies d’un téléphone et d’un ordinateur, tous les deux volés dans la rue, évidemment. Elle postait, sur les réseaux, quelques photos de son travail, sous les conseils avisés d’une petite enfant. Si Raven était sceptique, au début, elle devait bien avouer que Sally avait raison : c’était plus simple ainsi.

Maintenant, la taxidermiste recevait des commandes directement sur internet et n’avait plus qu’à organiser le reste, pour que les animaux arrivent jusqu’à sa boutique et qu’elle s’occupe de leur cas. Puis, il suffisait d’envoyer dans l’autre sens et le tour était joué. Un jeu d’enfant ! Évidemment, avec cette facilité déconcertante, Raven connaissait, désormais, une rentrée d’argent comme elle n’en avait pas connu depuis la fin de la malédiction. Même si l’oiseau noir n’était pas matérialiste, il devait bien avouer que c’était bien pratique. Il pouvait s’acheter, avec quelques conseils, de nouveaux vêtements ou prévoir, discrètement, son départ de Storybrooke pour partir beaucoup plus loin, là où personne ne pourra plus la faire chier. Même si elle doutait que qui que ce soit ait envie de la faire chier.

Oui, Raven se sentait un peu seule.

Cette sensation était nouvelle, pour elle, et elle ne lui plaisait pas vraiment. Ça lui rappelait l’ennui suprême qui l’avait habitée, autrefois, dans un autre monde que celui-là. Une solitude étrange qui avait été brisée par un animal tout aussi étrange, sur lequel elle n’avait pas envie de s’attarder pour le moment. À la place, la brune décida de quitter sa boutique et d’errer en ville. Ce qui, aussi étonnant que ça pouvait paraître, lui arrivait de plus en plus souvent, dernièrement.

D’habitude, Raven prenait sa forme d’origine pour survoler les rues de Storybrooke, ses yeux noirs constamment baissés vers les visages humains qui se pressaient sur les trottoirs. Elle cherchait, inlassablement, un signe qu’elle ne trouverait jamais. C’était plus fort qu’elle, elle ne pouvait pas s’en empêcher. Comme un besoin vital qui lui susurrait, à l’oreille, que si elle ne trouvait pas bientôt ce qu’elle cherchait, elle n’aurait, alors, plus rien à faire ici.

Cette fois, la brune décida d’utiliser ses pieds, ce qui n’était pas un simple « détail » pour une flemmarde comme elle. Après tout, on parlait, là, d’une femme capable de voler un fauteuil roulant pour faire le moins d’efforts possibles dans son corps humain. Après une chute monumentale, Raven avait rendu son fauteuil, mais l’envie, parfois, lui courait au creux du ventre et elle devait se retenir d’aller en voler un autre. Rester assise toute la journée était moins bien qu’allongée, mais toujours mieux que debout.

Au détour d’une ruelle, la taxidermiste aperçut une étrange boutique. Un genre de truc tout mignon, avec un gros cupcake (non, Raven n’exagère jamais rien, c’est faux) sur la devanture. L’oiseau aurait pu être intéressé par le gâteau, dans sa gourmandise inavouée et inavouable pour les biscuits et la chair plus ou moins fraîche (ce qui, avouons-le, n’a aucun rapport). Néanmoins, ce qui attira d’abord son œil fut les vêtements, puis… une tête familière.

Raven s’arrêta sur le trottoir, tous les muscles figés, ses yeux fixés sur Dewenty. Elle ne savait pas – et s’en fichait pas mal – s’il y avait un lien entre la présence de la manticore et la proximité de la boutique au cupcake, mais elle savait, en revanche, qu’elle ne pouvait pas rester ici. Raven serra fort les poings, ravala toute la jalousie que la vue de la brunette faisait naître en elle, et fit la seule chose qu’elle pouvait faire dans l’instant : au moment où son regard croisa celui de l’emplumée, elle tourna les talons.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Mama [pv — Dewenty Maanteekor] Z5dr

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84108-raven-o-neill-le-phen http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84172-raven-o-neill-liens http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84173-raven-o-neill-rps

Dewenty Maanteekor



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Dewenty Maanteekor


╰☆╮ Avatar : Impératrice Aishwarya Rai <3

Ѽ Conte(s) : Folklore & Mythes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Manticore

✓ Métier : Couturière le jour et expérimente des poisons la nuit
Mama [pv — Dewenty Maanteekor] E00a

☞ Surnom : Dewen, Le dragon...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 367
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Mama [pv — Dewenty Maanteekor] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 23 Juil 2020 - 15:33

Mama

Une journée comme les autres allaient donc débuté pour la manticore ? Bah oui il fallait bien qu’elle travail, elle ne pouvait en aucun cas rester affalé sur un lit ou bien un canapé. Et de toute évidence elle ne supportait pas ne rien faire de sa journée. Quand elle était en repos, systématiquement il fallait qu’elle couds quelques choses. Heureusement pour elle dans son manoir, il y avait tout ce qu’il fallait. Elle avait noté toutes les commandes sur son fichier clients donc aucun moyen d’oublier ce qu’elle devait faire. Et quand elle devait finir un ouvrage, elle le ramenait chez elle. Bref, la jeune femme était toujours occupé et quand elle faisait pas de la couture, elle devait s’occuper de l’enfant.. Enfant ? lequel me direz vous ? Et bien Leo bien sûr ! Pourquoi parce qu’il demandait autant d’attention qu’un enfant. Et bien sur ça fatiguait encore plus la manticore parce qu’elle avait peur que ce dernier soit malade.. santé fragile oblige même une allumette à plus d’anticorps que lui. Donc pour résumé la tâche de la dame, Elle n’arrivait pas à récupérer comme elle le voulait pourtant ça ne se voyait pas extérieurement. Toujours le sourire, le maquillage faisait toujours des miracles et elle disait que tout allait pour le meilleur des mondes. Bien entendu, ce qu’on pourrait appeler le test de grossesse indiquait toujours la version négatif de la chose. Donc, c’était pas pour tout de suite.

Son état de fatigue lui donnait souvent des douleurs, elle se sentait perdre pied, quelques vertige par-ci par là mais aucune nausées rien. C’est donc en se décollant du lit après avoir fait un bisou à Leo et sans aucun regard sur la pauvre petite Sparkle parce qu’elle n’avait simplement pas fait attention qu’elle sorti du manoir pour aller dans sa boutique. De toute façon, en y allant en volant c’était toujours mieux et plus facile.

Au moins elle ne polluait pas… Heureusement que ses ailes la maintenaient. Ses pieds se posèrent au bout de quelques minutes de vole. Les ailes noire de la demoiselle se rétractent pour se ranger et elle ouvrit les porte du Creamy. Petit nom tout doux et crémeux, elle pouvait proposer des petits gâteaux le temps qu’elle termine les ouvrages. Elle alluma donc toute les lumières et se mit rapidement à la couture, sentant peu à peu un vertige revenir. Elle se stoppa un instant pour reprendre son souffle et prendre un chocolat chaud. Mais, rien n’y faisait c’était toujours là.

Surmenage ? c’était fort possible elle était sujette à faire des malaises, mais pourtant elle se reposait quand même. Elle ne devrait pas être aussi mal. Puis à un moment elle se redressa pour marquer l'ourlet d’une robe beaucoup trop longue pour une certaine dame. Son regard se porta sur l'extérieur de la devanture quand elle aperçu Raven ! Cela faisait un bon moment qu’elle ne l’avait pas vu ! Elle était même venu à se dire qu’elle devait l’éviter… même la fenêtre était ouverte et pas de corbeau. Mais une fois que leur regard se soit croisé, elle tourna rapidement. Dewenty posa ce qu’elle faisait pour aller à sa “poursuite” ses pas plutôt maladroit lui permit de sortir rapidement mais avec quelques effort la tête lui tournait un peu.

-Raven !

Sans réellement plus attendre elle déploya ses ailes vu que ses jambes se dérobaient sous elle, elle arriva juste devant cette dernière. mais, on aurait dit que sa température montait rapidement, et une légère envie de vomir faisait son apparition.

-Pourquoi tu me fuis ?

Ses jambes ne la tenait pas plus que cela. Dewenty avait voulu se rattraper à quelques choses mais par manque de temps c’était fichu. Elle eut à peine le temps de se rattraper à Raven que son corps tout entier bascula sans qu’elle ait pu dire plus. Un vertige l’avait prit pour se changer en malaise. Le reste s’était la nuit complète. Pourquoi il fait nuit tout à coup ?

:copyright:️ 2981 12289 0

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
La Vengeance est un plat qui se mange chaud...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83288-comme-les-roses-j-ai- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83325-tu-es-a-croquer-vient-approche-toi-que-je-te-devore#1142269 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83324-avec-qui-vais-je-jouer-aujourdhui#1142256

Raven O'Neill



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Raven O'Neill


╰☆╮ Avatar : Amanda Tapping

Ѽ Conte(s) : Le Corbeau et le Renard
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Corbeau

✓ Métier : Taxidermiste
Mama [pv — Dewenty Maanteekor] 529w

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 746
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Mama [pv — Dewenty Maanteekor] _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Ven 7 Aoû 2020 - 10:28

Mama
Depuis ce jour où Raven s’était faite griller à surveiller le manoir de la manticore, la brune évitait soigneusement cette partie du quartier et changeait de direction, en plein vol, si elle aperçoit la brunette dans les rues ou les cieux. Ça ne lui plaisait pas, au corbeau, qu’un humain lui pique son ciel et se permette d’utiliser ses grandes ailes bruyantes pour aller n’importe où. Heureusement pour Raven, il passait inaperçu, ou presque. Même s’il était un peu plus gros que les corbeaux du coin, puisqu’ils n’appartenaient pas à la même espèce, il restait un « corbeau lambda » pour l’œil néophyte. Aussi pouvait-il se cacher comme il le voulait, en poussant des croassements qui ne voulaient rien dire, du haut d’un arbre du cimetière.

Dans la rue, la taxidermiste avait failli, une fois, croiser Dewenty. Il s’en était fallu de peu qu’elle ne puisse pas se cacher et l’éviter. Heureusement, une petite ruelle, entre deux bâtiments, avait été son salut et Raven s’était engouffrée à l’intérieur pour ressortir dans la rue parallèle et pouvoir se barrer fissa. Elle ne voulait simplement plus croiser la jeune brune qui faisait naître tant de mauvais sentiments en elle. De mauvais sentiments aux yeux de Raven, évidemment. La seule vue de ses longs cheveux noirs, de son visage tout lisse, de ses yeux clairs et de ses grandes ailes (qu’elle n’avait pas, là, mais Raven les voyait quand même) lui donnait des envies de meurtre. Un peu comme la méchante reine de Blanche-Neige et les sept Nains… Éliminer la concurrence permet de rester la numéro 1.

Alors, forcément, quand elle aperçut la manticore, dans cette drôle de boutique, Raven ne pouvait rien faire d’autre que demi-tour. Elle ne voulait ni la voir, ni lui parler, ni apprendre que monsieur le vieux chat moche qui squattait chez elle était mignon, adorable, tout câlin-câlin avec sa nouvelle femme-oiseau. Elle ne voulait rien savoir du tout et le mieux, pour ça, était de se barrer en vitesse, avant d’être vue. Évidemment, si Raven avait croisé le regard de Dewenty, alors Dewenty avait croisé le regard de Raven, mais la taxidermiste pensait qu’elle serait assez intelligente pour comprendre qu’elle ne voulait pas lui parler, ni maintenant, ni jamais.

Apparemment, ce n’était pas le cas.

La brune tourna les talons et fit quelques pas pour s’éloigner, quand une voix s’éleva derrière elle, appelant son nom. Raven fit mine de n’avoir rien entendu, comme à l’époque où ce mot passait sur elle sans qu’elle ne comprenne qu’il la désignait elle parmi les autres. Elle traça sa route, l’air renfrognée, la tête rentrée dans les épaules. Son pas se fit plus rapide et elle grommela même quelques mots incompréhensibles ente ses dents serrées. Quelque chose lui disait qu’elle ne pourrait pas distancer sa poursuivante, mais elle n’arrivait pas à mettre le doigt dessus.

Jusqu’à ce que la solution apparaisse devant elle.

Ses grandes ailes s’étendaient d’un côté et de l’autre de la brunette qui se posa devant Raven. Celle-ci eut très envie de grogner, puisqu’il s’agissait là d’une façon tout à fait charmante de s’exprimer, mais le visage de Dewenty la retint dans ses protestations. Elle plissa les yeux et se concentra sur la pâleur de sa peau, l’air vaguement fatiguée qu’elle traînait avec elle. Il y avait quelque chose de gauche dans sa façon de se tenir devant la taxidermiste. Rien qu’à son visage, Raven eut l’impression que la jeune s’apprêtait à vomir ses entrailles sur le trottoir. Elle grimaça d’avance, peu désireuse de voir une chose pareille. Puis la question tomba et Raven papillonna des cils, innocente.

» Moi ? Fuir quelqu’un ? Je ne vois pas du tout de quoi tu veux parler… Je faisais juste dem-…

Raven n’eut pas le temps de finir ses excuses foireuses que Dewenty basculait vers l’avant en s’accrochant à elle. Si l’oiseau noir eut très envie de reculer pour la laisser tomber par terre, quelque chose, au fond d’elle, lui cria de tendre les bras et de réceptionner le colis. La brune puisa dans la force de ses muscles de quoi maintenir Dewenty debout, le temps qu’elle réaffirme sa position et réussisse à l’allonger par terre, la tête sur ses genoux. La manticore ne réagit pas aux petites tapes gentilles de Raven, sur ses joues, et le corbeau jura tout bas. S’il y avait bien une chose qu’elle détestait : c’était les hôpitaux et là… que pouvait-elle faire d’autre que de l’emmener à l’hôpital ?

» Accroche-toi, murmura-t-elle à l’inconsciente, en passant une main douce sur sa joue. Ça va aller.

Elle essayait, par la même occasion, de se rassurer elle-même, mais ses poils se hérissaient déjà sur tout son corps à la seule pensée de confier la brunette à un médecin. Elle héla tout de même un patient, de cette manière un peu brusque qui lui seyait tant, pour exiger de lui qu’il appelle les secours et qu’on les transporte jusqu’à l’hôpital de Storybrooke. Hôpital que Raven avait quitté en jurant qu’elle n’y mettrait plus un pied, traumatisée par une expérience… traumatisante. Qui aurait l’idée d’entrer dans le crâne d’un bonhomme de neige ?

Évidemment, Raven l’accompagna dans l’ambulance, ce qui augmenta son stress. La brune n’aimait pas les voitures et se sentait tout à fait mal à l’aise dans l’espace clos, sans aucune fenêtre pour s’enfuir. Son malaise inquiéta un peu les ambulanciers, mais elle leur parla si gentiment et avec si peu d’empressement… Oui, bon. Elle les insulta de tous les noms d’oiseaux imaginables, exigea d’eux qu’ils se dépêchent de faire quelque chose et qu’ils cessent de la regarder avec leurs gros yeux globuleux de poule pondeuse. Quand ils arrivèrent à l’hôpital et que Dewenty fut transférée dans une chambre, Raven s’était déjà fait au moins une bonne dizaine de nouveaux ennemis et elle arpentait la chambre de long en large en se rongeant les doigts, résistant à l’envie de fuir par la fenêtre à la moindre seconde.


HRP :
 

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Mama [pv — Dewenty Maanteekor] Z5dr

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84108-raven-o-neill-le-phen http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84172-raven-o-neill-liens http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84173-raven-o-neill-rps

Contenu sponsorisé








Mama [pv — Dewenty Maanteekor] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Mama [pv — Dewenty Maanteekor]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Creamy Couture