« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
NIKE : -20% supplémentaires sur les articles déjà en promo ...
Voir le deal

Partagez
 

 Réunion de BFF | Evelyn ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Honey Lemon



« Science is magic that works »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4314

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Réunion de BFF | Evelyn ♥ _


Actuellement dans : « Science is magic that works »


________________________________________ Dim 9 Aoû 2020 - 0:35

Honey Lemon savait qu'elle était particulière à bien des égards. Pour commencer, tout le monde n'avait pas à la fois 187 points de QI, une fortune personnelle colossale à dépenser et des origines très, très lointaines de l'endroit où elle résidait actuellement. Mais sans aller jusqu'à parler de ça, tout le monde n'était pas aussi inadapté socialement et mal à l'aise avec la magie que Honey Lemon ne l'était. Heureusement, depuis qu'elle était arrivée à Storybrooke, elle avait rencontré une jeune femme qui avait sensiblement les mêmes difficultés sociales qu'elle et qui, en plus, adorait aussi la science. Fatalement, elles étaient devenues les meilleures amies du monde ou, comme Honey aimait à le dire avec un certain enthousiasme, des BFF - best friends forever. La jeune femme avait même un temps songé à leur faire des tee-shirts assortis pour le clamer haut et fort mais n'avait pour le moment pas encore mis son projet à exécution. Pour Noël, peut-être.
Pour le moment, Honey Lemon, avec toutes les épreuves qu'elle avait récemment vécu, avait surtout besoin de parler avec quelqu'un en mesure de la comprendre - potentiellement de faire un peu de mathématiques avec elle pour se détendre si le moment s'y prêtait. Evelyn, Honey en était persuadée, était l'oreille attentive idéale pour parler de cette drôle d'aventure au milieu des pages d'un conte de fées qui n'avait rien de charmant et la rassurer sur la manière dont elle avait vécu cette étrange expérience si éloignée de sa zone de confort.
Heureusement, depuis son retour, Honey avait retrouvé sa zone de confort et comptait bien y rester un moment, le temps de s'en remettre. Quoi de mieux, dans ce cas, que de retrouver Evelyn au laboratoire de Storybrooke, au milieu d'un tas d'appareils dernier cri et de découvertes factuelles qui n'impliquaient ni le monde des contes, ni les dieux, ni la magie, ni rien de tout cela.
Certes, les deux femmes avaient rendez-vous à la cafétéria pour la pause déjeuner, donc elles n'étaient pas réellement entourées de spectromètres de masse ou de microscopes, mais elles n'en était pas loin non plus ! Evelyn tout comme Honey étant des scientifiques très occupées et parfois demandées par leurs pairs aux quatre coins du monde, c'était plus avisé de prendre le temps de déjeuner que de s'inviter au milieu des recherches d'une amie et collègue. Et puis, les sujets que Honey voulaient aborder pouvaient bien attendre quelques heures, la scientifique n'étant pas du genre à ressasser encore et encore.
Cela ne l'empêcha pourtant pas d'accueillir Evelyn avec un très large sourire à l'entrée de la cafétéria, à la fois très, très contente de passer ce moment avec elle et avec l'impression de ne pas l'avoir vue depuis des années (ce qui n'était bien sûr qu'une impression, les deux femmes se fréquentant très souvent) sans doute à cause des aventures récentes qu'elle avait vécu.
- Salut Evelyn, tu vas bien ? Et Iris ? C'"est le grand jour aujourd'hui ! Elle a bien reçu la mini reproduction du système solaire que j'ai envoyée pour son anniversaire ? Le site disait que ça arriverait à temps. En tout cas j'espère que ça lui plaira ! Et que tu as du temps devant toi, j'ai tellement, tellement de choses à aborder avec ton brillant esprit. S'il y a quelqu'un dans cette ville qui peut me comprendre, je pense que c'est toi. Mais on devrait d'aborder aller chercher à manger, non ? Enfin... tu as faim ? Moi j'ai très faim, besoin de recharger les batteries après une intense matinée de travail. D'ailleurs, tu travailles sur quoi en ce moment ? J'ai même pas pensé à commencer par te demander ça, désolée. L'enthousiasme du moment, sans doute... Au fait, j'ai ramené des sudokus niveau expert +++, si jamais on a besoin de se détendre après le repas avec un petit thé, précisa la jeune femme qui trouvait son idée excellente, n'ayant pas consciente que très peu de gens devaient être de son avis.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Stars cannot shine
 
without a little darkness.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh

Evelyn Nichols



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

Réunion de BFF | Evelyn ♥ Qjpzp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 431

✓ Disponibilité : Full || Astrid, Honey & Stefan

Réunion de BFF | Evelyn ♥ _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 11 Aoû 2020 - 20:35


You can count on me
like one, two, three...


C’était une très belle journée. Chaque 8 Août depuis maintenant 4 ans était un jour de fête et de célébration. Une sorte de 4 Juillet mais en plus grand. En... BEAUCOUP plus grand. Seul l’anniversaire des deux ans d’Iris avait été teinté de tristesse et de souffrance, la mort de son père étant encore trop fraîche dans l’esprit de chacune. Mais elles avaient appris à vivre avec et aujourd’hui la petite avait désormais 4 ans. Evelyn pouvait-elle être plus fière de sa fille qu’elle ne l’était déjà, C’était impossible, elle était déjà la seule et unique merveille de ce monde, ce cadeau de la Nature que jamais au grand jamais elle n’avait cru pouvoir avoir. Elle s’était réveillée tôt ce matin, juste pour le plaisir qu’elle se prenait à chaque fois, d’ouvrir doucement sa porte et de l’observer dormir paisiblement. Elle était si belle, si pure, si parfaite. Elle était la raison pour laquelle Evelyn se battrait par monts et par vaux, la seule raison qui donnait autant un sens à son ancienne vie que celle qu’elle avait désormais.

- Coucou !

La jeune femme avait sursauté. Perdue dans ses pensées, elle n’avait pas vu que la petite avait ouvert grand les yeux et était désormais assise sur son lit à la regarder avec un grand sourire.

- Bon anniversaire mon cœur !

Elle l’avait longuement prise dans les bras avant de l’emmener vers le petit déjeuner. C’était une tradition, Iris décidait de son petit déjeuner à son anniversaire et donc Evelyn en avait sué à grosses gouttes mais la petite blonde avait fini par dévorer des pancakes en forme de dinosaures comme demandé. Il y avait bien un domaine dans lequel elle avait du mal à s’améliorer, c’était celui de la cuisine. Beaucoup trop brusque, pas assez patiente, chaque recette se transformait en une aventure périlleuse. C’était toujours le moment où elle culpabilisait le plus de la mort de Wilson. C’était son boulot les pancakes, pas le sien. Mais elle avait fait de son mieux et l’enfant en avait été ravie. Elle nourrissait une nouvelle lubie sur les dinosaures depuis qu’elles avaient toutes les deux retrouvés Astrid et qu’elle était désormais en âge de comprendre ce qu’elle avait été dans une ancienne vie.

Elles avaient ensuite ouvert à un livreur excédé qui leur avait ramené 2 énormes cartons avant de les lancer en plan. Après lecture de la carte, Evelyn avait pu annoncer à sa fille que le cadeau venait d’Honey et elle avait littéralement hurlé de joie en déchirant le papier qui recouvrait les cartons ; une réplique du système solaire miniature. Enfin “miniature”... tout était relatif. Il était tout de même à l’échelle et suffisamment gros pour qu’on puisse voir l’astre et les planètes et dans la mesure où la Terre était faite avec une balle de ping pong... il n’était pas bien compliqué d’imaginer les 4 autres plus grosses planètes ainsi que le soleil. Iris avait voulu commencer la construction tout de suite et sa mère avait dû batailler pour lui faire comprendre que c’était impossible :

- Je te promets qu’on le construit ce soir ensemble, d’accord ? Je demanderai même à Honey si elle veut le construire avec nous et Wilson. Mais là je dois aller travailler et Jenny ne va pas tarder à arriver alors file te laver les dents !

La baby-sitter était arrivé quelques minutes plus tard et la scientifique avait fini par rejoindre son travail. La matinée avait été plutôt sympathique. Elle avait revu certains calculs des dernières analyses réalisées et s’était occupée de la correction de la thèse de son élève. Il devait la rendre peu de temps après, le temps lui était donc compté. Elle avait accepté l’invitation à déjeuner de son amie et lorsque le temps vu venu, elle retira sa blouse, récupéra son sac à main et sorti de son bureau pour se diriger vers la cantine. En passant, elle croisa Wilson dans le couloir qui parlait avec l’un de ses collègues. Avec un petit sourire timide, elle lui fit un signe de la main avant de passer devant lui en direction d’Honey. Elle l’attendait, le visage aussi surexcité qu’à son habitude, son rythme cardiaque accéléré depuis qu’elle l’avait vu apparaître. Apparemment, elle avait beaucoup de choses à lui dire et EVE ne put s’empêcher de sourire à cette éventualité. Elle aimait quand elle avait beaucoup de chose à raconter, surtout que cela faisait un petit moment qu’elle ne l’avait pas vu. Et de la voir en plus debout... chaque fois cette vision la ravissait un peu plus.

Elle s’était mise à parler comme un boulet de canon. Evelyn avait attendu qu’elle finisse tout en hochant la tête lorsqu’elle lui avait demandé si elle avait faim. D’un geste de la main elle lui avait montré la file de la cafétéria pour qu’elles s’y placent déjà en discutant. Une fois son amie silencieuse, elle s’était lancée à son tour, dans l’ordre exact de tout ce qu’elle lui avait demandé, comme si elle avait mémorisé la discussion.

- Salut Honey ! Je vais très bien et toi ? Oui, on l’a reçue ce matin, merci mille fois, Iris était tellement heureuse qu’elle m’a piqué une crise à l’idée qu’on ne le monte pas tout de suite ! J’espère juste qu’il entrera dans sa chambre mais selon mes calculs et les tiens préalables, je n’en doute pas, ça me semble bon. Tu veux venir nous aider à le monter ce soir ? Je pense faire un petit repas pour marquer le coup. Il y aura Wilson aussi.

Elle avait passé son badge sur le lecteur avant de prendre le plateau et de poser verre et couverts. Tout en avançant, elle avait attrapé la salade d’épinard qu’elle avait tendance à manger ces derniers temps, avec de la betterave, des avocats, de la ricotta, des pignons de pain et des grains de grenade. C’était sans aucun doute Astrid qui serait contente et ce n’était pas faute d’avoir essayé de lui faire installer son food truck dans la cour du laboratoire mais pour l’instant elle restait cantonnée à la place principale.

- J’ai plein de temps devant moi, j’ai environ 2h car ma prochaine réunion est à 14h. Tout ce que tu n’auras pas fini de me dire, tu pourras toujours me le dire ce soir.

Elle lui sourit avant de prendre une salade de fruit sur son plateau et une bouteille d’eau pétillante.

- On a récupéré le croisement de la plante toxique de Décembre avec la fleur que j’avais récupéré en Ecosse il y a quelques années... pour l’instant la plante se porte bien. Elle pourrait avoir des propriétés intéressantes pour notre écosystème... si nous arrivons au bout, ce que je l’espère on pourrait peut-être même la présenter à Oslo.

Elle lui lança un sourire ravit, absolument passionnée de ce qu’elle venait de lui dire. Elle avait véritablement l’impression que cette plante et son travail pourrait changer le monde à long terme, le rendre meilleur, plus beau et plus pur aussi. Elle concéda sur un ton un peu moins enthousiaste :

- Je travaille aussi avec Marie sur son mémoire. Cette petite a du potentiel mais... j’ai l’impression qu’elle ne l’atteindra jamais, tout reste beaucoup trop en surface... ça ne l’empêchera pas d’avoir son diplôme mais j‘espérai mieux.

Il était en même temps plus que difficile de matcher avec les espoirs d’Evelyn Nichols. Chaque étudiant qui la choisissait en maître de thèse le savait : le travail s’annonçait long, difficile et sans sommeil mais c’était le A+ assuré. Même si dans la tête de la scientifique, cela équivalait tout juste à un C- et encore, parce qu’elle était gentille. Elle ne parvenait toujours pas à comprendre que son cerveau n’était pas une norme et que la stupidité qu’elle pouvait voir chez certains était bien souvent un être brillant pour une grand majorité. Elle finit par le trouver une petite place dans un coin de la cafétéria, frais et tempéré, juste à côté d’un vivarium géant qui avait été planté à son initiative et qu’elle appréciait beaucoup dans tout ce béton et cette verrerie.

- C’est une très bonne idée pour les sudokus et le thé, il n’y a rien de mieux pour reposer l’esprit, je suis d’accord.

Elle lui sourit, ravie. Evelyn aimait sincèrement Honey. Avec elle, elle avait l’impression d’avoir beaucoup moins à faire semblant qu’avec tout autre personne exceptée sa fille et Wilson. C’était reposant de pouvoir être soi-même, agréable même. Honey faisait partie de sa famille.

- Bon et toi alors, qu’est-ce que tu voulais me dire ?

Elle planta violemment sa fourchette dans sa salade d’épinard tout en regardant sa meilleure amie avec intérêt.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10840-plant-plant-eeeeeeve- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Honey Lemon



« Science is magic that works »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4314

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Réunion de BFF | Evelyn ♥ _


Actuellement dans : « Science is magic that works »


________________________________________ Mar 11 Aoû 2020 - 23:36

Evelyn avait eu raison de penser d'abord à se placer dans la file de la cantine et de répondre après. Il faut dire qu'au laboratoire, elles étaient loin d'être les seules scientifiques qui s'affairaient jour et nuit - parfois à un sens étonnamment littéral, la science ne pouvait pas toujours attendre le lendemain. Et pourtant, personne, elles incluses, n'en oubliait de manger. Honey était d'ailleurs contente de pouvoir se tenir à la rampe dont l'usage était initialement prévu pour faire glisser les plateaux. Quand elle était au laboratoire, entourée de ses pairs en qui elle avait une confiance aveugle, la jeune femme s'essayait à redevenir un bipède (comprenez : elle marchait, si difficile voire périlleux cela soit) et n'était pas contente d'avoir quelque chose à quoi, littéralement, se raccrocher en cas de besoin.
Par chance, Honey avait appris à le faire machinalement (à force que Wasabi lui fasse remarquer qu'elle se mettait parfois inutilement en danger) et y songea à peine tandis que la grande partie de son attention était focalisée sur les réponses d'Evelyn. C'était si agréable de connaitre quelqu'un comme elle qui enregistrait - littéralement dans son cas - l'ordre précis des informations et demandes formulées et y répondaient aussi précisément qu'un ordinateur l'aurait fait. Qu'A.S.T.R.I.D., l'intelligence artificielle de Honey, par exemple, l'aurait fait.
Ses réponses, justement, avaient de quoi ravir la chimiste. Iris était promise à un grand avenir et contrairement à beaucoup d'enfants de son âge témoignait un vif intérêt pour un tas de sujets complexes. En choisissant son cadeau, Honey savait qu'il y avait de fortes probabilités pour qu'elle ait fait le bon choix mais rien ne valait la satisfaction d'en avoir la confirmation.
- J'en serai ! assura la jeune femme quand il fut question de monter la réplique du système solaire. J'ai même hâte d'y être, confia-t-elle non sans une furieuse envie de trépigner qui n'allait pas réellement avec ses jambes précaires.
La jeune femme était en fait si excitée que c'était à se demander qui avait reçu le cadeau. Pour recentrer son esprit, Honey se concentra sur le choix de son repas de midi, passant son badge sur le lecteur avant de choisir une salade de betteraves pour son entrée. Puis elle choisit le poisson du jour et s'autorisa une mousse au chocolat en dessert - un choix bien moins diététique que celui de sa BFF dont les talents n'étaient, pour Honey, plus à prouver à personne et dont la passion était au moins aussi forte que celle de Honey pour ses astres et sa chimie.
C'est d'ailleurs avec une réelle admiration qu'elle l'écouta parler de ses recherches, ponctuant ce que lui disait Evelyn d'un :
- Même si factuellement ce n'est pas exact, je suis sûre que tu vas réussir. S'il y a quelqu'un qui peut améliorer l'écosystème de cette planète, c'est sans doute toi !
Effectivement, elle n'était pas en mesure de prédire l'avenir et, de fait, n'était pas réellement certaine que les projets d'Evelyn aboutiraient tel que souhaité. Mais elle en avait très envie et d'après ses recherches on avait le droit de dire "je suis sûre" pour exprimer ce type d'encouragement. Peut-être quitte à décevoir la personne à qui on tenait un tel discours si, dans les faits, cela n'arrivait pas mais Honey préférait ne pas discuter la logique des codes sociaux traditionnels. Grimaçant, elle reprit :
- C'est désolant que Marie n'arrive pas à tirer parti de tout son potentiel. Moi j'ai eu une stagiaire au printemps, Altana, qui est absolument passionnée d'océanographie mais voulait s'ouvrir à d'autres domaines - les miens, en l'occurrence, précisa inutilement Honey. Elle est très déterminée mais je crois qu'elle est du genre à s'attirer des ennuis, ce qui pourrait parasiter son apprentissage. J'espère qu'elle ne se dispersera pas trop dans des histoires.En tout cas c'est l'occasion pour moi de voir ce que je vaux quand je travaille avec quelqu'un qui débute seulement ses études supérieures.
Evelyn était la personne qui avait donné envie à Honey de partager son savoir avec la génération suivante (même si elle n'était pas bien vieille) et la jeune femme avait travaillé dur pour apprendre la pédagogie. Car les connaissances, elle les avait, mais ce n'était pas tout de savoir, encore fallait-il apprendre à transmettre. La jeune femme avait l'impression de bien faire les choses mais n'enseignait pour le moment qu'aux doctorants, n'ayant pas encore les compétences pour s'adapter à un public plus néophyte. Altana, qui était encore loin du doctorat, avait procuré l'occasion idéale pour qu'elle s'y essaie.
Toutes à leur discussion, les deux scientifiques n'avaient cependant pas oublier d'avancer dans la file et Evelyn de leur chercher une table. Et quelle table ! L'emplacement près du vivarium plaisait particulièrement à Honey à qui sa simple vue faisait toujours penser "ah qu'est-ce qu'elle est cool ma BFF". Et cool, elle l'était à bien des égards, en témoignait notamment son appréciation du thé et des jeux de logique.
Honey s'installa en ayant le sentiment d'être vraiment à l'aise et à sa place, dans tous les sens du terme. Elle venait d'ajouter la vinaigrette à ses betteraves quand Evelyn lui rappela qu'elle voulait lui dire des tas des choses. Et c'était le cas.
- Eh bien... Je voulais te raconter une expérience très étrange que j'ai vécue y a quelques temps. J'étais totalement hors de ma zone de confort. En fait je me suis retrouvée dans un livre de contes, avec une malédiction sur moi, ou peut-être plusieurs, je ne sais plus trop. En tout cas j'étais dans un monde très magie et pas suffisamment scientifique pour que je me sente totalement bien. Je sais que toi, tu as vécu ce que vous appelez le sort noir, alors tu pourras sans doute me dire si c'est normal que je me sois sentie aussi bizarre d'avoir été, même brièvement, quelqu'un qui n'était pas réellement moi. Mais, si je veux être honnête, le plus déstabilisant c'est que j'ai eu un... disons que je me suis attachée à un personnage de fiction que j'ai rencontré. Sentimentalement, je veux dire. Pas avec des cordes, ça n'aurait pas été très pratique, précisa Honey pour dissiper tout malentendu. Est-ce que je suis bizarre ? reprit-elle, presque aussi brutalement qu'Evelyn attaquait ses épinards, histoire de ne pas se défiler quant aux questionnements que cette aventure avait fait naitre en elle.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Stars cannot shine
 
without a little darkness.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh

Evelyn Nichols



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

Réunion de BFF | Evelyn ♥ Qjpzp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 431

✓ Disponibilité : Full || Astrid, Honey & Stefan

Réunion de BFF | Evelyn ♥ _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 28 Aoû 2020 - 0:46


You can count on me
like one, two, three...


Honey avait immédiatement accepté l’invitation qu’Evelyn lui avait lancé de venir chez elle le soir pour fêter l’anniversaire d’Iris et la blonde en était heureuse. Elle avait assimilé depuis quelque temps maintenant qu’il pouvait être appréciable d’avoir plusieurs amis à la maison et que cela pouvait aussi habituer l’enfant à sociabiliser. Si cela se faisait en plus pour son anniversaire, quoi de mieux ? Son amie semblait tellement surexcitée à l’idée de construire ce système solaire qu’elle se demandait si elle ne l’avait pas acheté dans cette optique : le monter elle avec Iris plutôt que juste pour faire plaisir à sa vie. La scientifique ne lui posa pourtant pas la question, trop heureuse de la voir aussi enthousiaste. Elle avait remarqué qu’elle se tenait aux barrières elles et Evelyn en avait profité pour faire un petit check de principe sur ses jambes. Elles étaient encore un peu fragiles, expliquant la fatigue et le déséquilibre qui tendait à s’accroître mais elle était encore suffisamment bien pour rester debout quelques minutes. Elle se doutait que cela ne devait pas être facile pour elle mais il fallait aussi qu’elle se force pour se permettre de se rééduquer. EVE préféra ne rien dire à ce sujet, continuant la discussion initiale, de peur de dire ce qu’il ne fallait pas. Elle avait une amie, une vraie et même si elle la comprenait, un accident était si vite arrivé quand on s’appelait Evelyn Nichols.

Elle avait souri pour la remercier de la jolie chose qu’elle lui disait. Honey avait une foi en elle qui dépassait sans doute la raison, ce qui était étrange quand on savait la femme de raison qu'elle était mais apparemment normal quand on y ajoutait de l’affect. Elle n’était pas sûre qu’elle vraiment la personne qui ferait cela. Elle gardait toujours en mémoire cette image que Chronos lui avait un jour offert, ce merveilleux parc, des plantes de toutes les couleurs, Wilson et une petite blonde souriante. La petite blonde avait bien vu le jour, il y avait 4 ans de cela, jour pour jour mais Wilson était désormais mort... Comme pour chasser cette pensée qui lui pinçait déjà le cœur, elle se re concentra sur ce qu’Honey était en train de lui dire :

- Une stagiaire, mais c’est génial ! J’espère qu’elle sera à la hauteur, il est vrai que l’océanographie est un domaine assez éloigné du tiens mais bon si elle est curieuse et douée surtout, elle sera capable de suivre les deux. J’espère juste qu’elle a pris en compte le nombre de données mathématiques qu’elle va devoir engouffrer dans ta discipline, on est loin de la biologie...

Avant d’être sceptique sur ces propres problème, Evelyn avait effectivement déjà détaillé le fossé qui séparait les deux matières. Mais si elle était stagiaire, cela signifiait qu’elle était toujours étudiante et pour suivre le cursus d’Honey, elle allait sans aucun doute devoir s’inscrire en Mathématiques Appliquées dès la rentrée. Evelyn nota mentalement le nom d’Altana pour être sûre de la faire travailler suffisamment pour qu’elle soit digne de sa meilleure amie au printemps. Elle revint alors aux histoires de la jeune femme en tranchant sans appel dans le vif :

- Ses problèmes personnels ne doivent pas interférer avec la science et son travail. Je te conseille de lui dire immédiatement. Si elle n’est pas assez sérieuse pour suivre le cursus comme il se doit alors autant laisser la place à quelqu’un d’autre.

Elle ne le disait avec aucune méchanceté, juste par pur logique.

- En tout cas, je suis contente que tu te lance dans l’aventure. Tu verras, c’est enrichissant même s’ils sont bien souvent navrants de pauvreté intellectuelle. La clé, c’est la patience.

Elle lui avait dit sur un ton expert en hochant la tête d’un air d’habitué alors qu’elle en manquait justement cruellement.

Elles s’étaient alors mises à table et Evelyn avait recentré la conversation sur la véritable raison de ce déjeuner en tête à tête, hormis la joie de se voir pour le déjeuner. Tout en mangeant sa salade, la blonde avait écouté son amie attentivement. Elle fronça les sourcils, se concentrant sur ce qu’elle tentait de comprendre. Apparemment elle était partie dans un de ses univers étranges où les gens de Storybrooke partaient très souvent à 6. Cela pouvait potentiellement s’apparenter à ce qu’elle avait appris être “le monde des Contes” d’où elle venait aussi. Mais son monde à elle était scientifique puisqu’elle était un robot. Il devait en existait d’autres qui l’étaient effectivement moins, plus accès sur la magie. D’un air désolé, Evelyn secoua la tête de gauche à droite :

- Je suis désolée, je ne peux pas t’aider sur le sort noir, je l’ai vécu dans le coma... Je me suis réveillée à la fin de la malédiction mais comme je n’avais jamais vraiment vécu ces 28 ans, je me suis réveillée comme j’étais... EVE et je me suis alors rendue compte que j’étais dans un corps humain... ce qui fait que mon cerveau s’est débloqué plus que la normal apparemment. Mais je sais que lorsque je suis arrivée pleinement dans ce monde, j’ai appris que j’étais apparemment un professeur de Mathématiques appliquées réputée et que j’étais aimée de mes élèves. C’est pour ça que j’ai gardé ce job en plus de celui que j’ai ici.

Elle avait réfléchi à la question principale d’Honey tout en mâchonnant ses pousses d’épinard et secoua une nouvelle fois négativement la tête.

- Non ce n’est pas bizarre. Tu sais les mammifère secrète de nombreuses hormones comme les phéromones. En présence d’hormones compatibles au siennes, l’humain est irrémédiablement attiré vers la personne parce qu’elle reconnait dans ces sécrétions tout le génome qui lui permettrait une compatibilité lors de la reproduction. Tu étais peut-être juste compatible avec celui-ci... Tu l’as trouvé beau ?

La question avait son sens dans la mesure où elle avait exprimé un attachement mais sans préciser s’il avait été physique ou mental. Concédant une seconde théorie, elle énonça en pointant sa fourchette vers elle :

- Il est possible aussi que nous soyons plus attirés par des phéromones externes quand nous sommes en couple car quelque chose n’est plus viable dans celui-ci... Qu’on ne s’aime plus ou qu’on ne copule plus. Tu copule toujours avec Michel-Ange ?

Elle lui avait posé la question comme si elle lui avait demandé si elle avait bien nourri ses poissons rouge le matin même. Evelyn faisait de son mieux pour être un soutien pour son amie mais il fallait bien avouer qu’elle n’était pas très douée quand il fallait parler de peines de cœur.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10840-plant-plant-eeeeeeve- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Honey Lemon



« Science is magic that works »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4314

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Réunion de BFF | Evelyn ♥ _


Actuellement dans : « Science is magic that works »


________________________________________ Ven 28 Aoû 2020 - 21:14

Honey opina, non sans une certaine ferveur, suite aux observations d'Evelyn concernant sa stagiaire (qui n'est maintenant plus jouée donc c'était inutile d'en parler, ndlr). La jeune femme appréciait toujours ses observations très pertinentes et se nourrissait de son expérience, plus importante, dans le domaine de la pédagogie pour s'améliorer au fil du temps. Honey était contente, sinon rassurée, de constater qu'Evelyn avait le même sens des priorités qu'elle, ce qui tendait vers la preuve que la chimiste n'avait pas tort en considérant que rien ne devait interférer avec la science qui était, d'une certaine façon, sacrée aux yeux des deux femmes. La vive intervention d'Evelyn à ce sujet avait naturellement susciter une autre approbation, aussi vive qu'Evelyn l'avait été. Et pour cause : elle avait totalement raison !
- Je suis totalement de ton avis et je ne manquerai pas d'appuyer sur ce point avec toute la fermeté qui s'impose. Ou dont je suis capable, nuança Honey qui n'était pas la personne la plus autoritaire au monde. Les études, c'est important. Y compris celles dans d'autres domaines que la science. Je tâcherai d'imiter ta fermeté pour faire passer le message, promit la jeune femme, résolue.
A bien des égards, Evelyn était un modèle, en plus d'être une amie, et son intransigeance sur les sujets sérieux était une qualité pas tout à fait acquise par Honey.
- C'est grâce à toi, tu sais, si j'ai voulu enseigner. Tout ceci n'est que la suite de cette nouvelle étape de ma vie que j'ai entreprise il y a deux ans. Mais c'est une belle aventure, c'est vrai. J'aime bien les challenges, c'est formateur. J'espère un jour rencontrer un étudiant aussi investi et passionné que je l'étais quand j'étudiais moi-même mais parfois je me demande si ça existe. Enfin bon, on verra bien, conclut la chimiste qui était, avant tout, une personne optimiste.
Honey n'était pas du genre à se laisser abattre (ce que son handicap avait largement démontré) et avait, malgré son esprit cartésien pur, une certaine forme de foi - non pas en Dieu (c'eut été totalement absurde) mais en la volonté humaine de tendre vers l'amélioration. La jeune femme cherchait le meilleur partout où elle allait, pour les sujets triviaux comme les sujets sensibles. Elle ne doutait pas que cet optimisme plaisait à Evelyn mais ce n'était pas de cela qu'elle avait réellement envie de parler.
Outre le plaisir - important - que Honey avait de déjeuner avec sa BFF super cool, le déjeuner servait aussi en partie de prétexte afin de lui exposer ses doutes et interrogations récentes, celles qui semblaient l'avoir travaillée (pour ne pas dire torturée) une grande partie de l'été. Et même s'il s'avérait qu'Evelyn n'avait pas toutes les réponses (la probabilité, après tout, existait), Honey était soulagée de pouvoir profiter de son attention et sa discrétion.
Soulagée, oui, mais aussi désolée d'apprendre qu'Evelyn avait été dans le coma avant qu'elles ne se connaissent. Sachant Evelyn aussi cartésienne qu'elle, la jeune femme ne pouvait qu'imaginer avec qu'elle étonnement elle avait dû vivre ces premiers instants de sa vie d'humaine. C'était sans doute comparable à ce que Honey avait ressenti en atterrissant (assez littéralement) dans un monde des contes si éloigné de son monde.
- Je suis désolée, ça n'a pas dû être facile pour toi, compatit Honey. Tu as sans doute fait preuve de beaucoup de résilience pour accepter cette nouvelle vie. En tout cas, les choses n'étaient pas si mal faites que ça, tu fais une très bonne enseignante. Et tout ça nous fait aussi presque un nouveau point commun car dans ce livre de compte j'étais la Belle au bois qui n'est certes pas dans le coma mais qui dort beaucoup dans l'histoire, gloussa la jeune femme avant d'avaler une nouvelle bouchée de son repas, profitant aussi qu'Evelyn partageait sa - brillant - analyse pour se restaurer, ce dont elle avait grand besoin. Ca creuse, mine de rien, d'être un génie à plein temps.
- C'est pas bête ce que tu dis, lui répondit la jeune femme juste après avoir dégluti une nouvelle bouchée. Je n'ai pas pensé à analyser la situation d'un point de vue scientifique parce qu'assez bêtement je me suis dit que ce n'était pas compatible avec l'endroit - je pense qu'on peut appeler ça un endroit, ou peut-être seulement un lieu, raisonna la scientifique en digressant momentanément, où je me trouvais mais en fait ça l'est sûrement. Oui, ça devait être ses phéromones et les miennes qui ont interagi. Tout à fait. Et puis... j'avoue qu'il était plutôt séduisant. Un grand brun au regard sombre avec une barbe de trois jours. Il avait beaucoup de charisme et c'était un homme tout ce qu'il y a de respectable, expliqua Honey non sans rosir.
Il était possible, voire probable, qu'elle ait depuis rêvé de ce Chasseur sans nom qui l'avait manifestement marquée durablement. C'était un fantasme plutôt agréable, mais le fait que son objet soit un personnage de fiction déroutait extrêmement Honey. Elle n'était pas du genre à s'énamourer de personnages. A quoi bon s'enticher de quelqu'un qui n'existait pas ? Et pourtant...
La fin de l'analyse d'Evelyn et la question qui en découla.
Plus d'un ce serait offusqué de la manière clinique dont elle était posée, notamment parce que beaucoup de personnes, contrairement à ce qu'elles affirmaient, n'étaient pas à l'aise avec le sexe. Pourtant, la copulation était tout à fait naturelle. Honey n'avait jamais compris la gêne qu'éprouvaient certaines personnes à en parler ouvertement et factuellement. Heureusement que des gens comme Evelyn existaient !
Sa question tombait doublement bien car en plus de venir conclure un brillant commentaire elle permit à Honey de faire une autre confidence à sa BFF.
- Eh bien nous copulions régulièrement mais maintenant nous n'allons plus copuler ensemble, répondit Honey d'un ton aussi factuel que son amie. J'ai rompu avec lui il y a quelques jours. Je me suis rendue compte que nous n'étions plus en phase alors j'ai essayé de bien faire les choses en lui expliquant directement les choses mais pas trop directement non plus, pour ménager sa sensibilité. J'ai utilisé une analogie sur les ondes pour amener mon propos. Tu sais, comme on dit "être sur la même longueur d'ondes" je me suis dit que ce serait parlant. Ca l'est, non ? Michel-Ange est une belle personne mais je crois que sur le long terme nous ne sommes pas suffisamment compatible. Je ne suis pas triste. Je regrette juste d'avoir dû lui faire de la peine mais ça n'aurait pas été correct de rester avec lui suite au constat que nous n'allions pas dans la même direction.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Stars cannot shine
 
without a little darkness.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh

Evelyn Nichols



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

Réunion de BFF | Evelyn ♥ Qjpzp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 431

✓ Disponibilité : Full || Astrid, Honey & Stefan

Réunion de BFF | Evelyn ♥ _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 22 Sep 2020 - 13:12


You can count on me
like one, two, three...


Evelyn avait pris la nouvelle d’Honey avait une certaine surprise. Savoir que c’était elle qui l’avait poussé à tenter l’enseignement la touchait beaucoup car elle n’était pas certaine d’être le modèle en suivre en la matière. Elle n’avait fait que s’adapter à sa nouvelle vie mais sans avoir la certitude qu’elle était exactement à sa place. L’analyse, l’action c’était des choses qu’elle connaissait par cœur de par son ancienne vie de robot, de part cette mission qui régulait alors toute sa vie. Mais la patience, la pédagogie, c’était des choses qu’elle avait dû apprendre sur le tas et Wall-E y était pour beaucoup quant à cette réussite toute approximative. Entendre sa meilleure amie la voir comme un modèle à suivre lui avait fait chaud au cœur et elle espérait qu’où qu’il soit, son premier Wilson avait été capable de l’entendre, de le voir. Si Evelyn Nichols avait toujours été un professeur apprécié lors de la malédiction, il était fort à parier que ses étudiants avaient déchantés en découvrant EVE, beaucoup plus rapide, moins empathique, plus efficace et intransigeante. Mais apparemment, elle avait su replacer le curseur comme il le fallait... ou presque.

Elle s’était ensuite épanchée empathiquement vers elle quant à son coma et la blonde avait hausser les épaules tout en avalant une nouvelle bouchée de salade :

- Ne t’en fais pas. Ce n’était pas simple, je ne peux pas dire le contraire mais je pense que je préfère encore être arrivée ici en me rappelant directement qui j’étais plutôt que de vivre pendant 28 ans une vie qui n’était pas la mienne. Je pense que ça aurait eu d’autant plus compliqué d’avoir de faux souvenirs d’humains avant de me rappeler que j’étais un robot. Alors que l’adaptation... c’est un peu la base de la Nature et des robots puisque la Nature crée toujours ce qu’il connait.

Elle lui avait souri. Et lorsqu’Honey lui reparla de son talent d’enseignante, Evelyn avait concé avec un geste de la tête :

- Je dois beaucoup à Wilson sur l’apprentissage... et la patience.

Elle avait souri une nouvelle fois, plus tristement, avant de la regarder sérieusement lorsqu’elle parla de la Belle aux bois dormant. Elle fit une recherche rapide dans son cerveau sur ce qu’elle connaissait de ce conte avant d’éclater de rire à son tour, en total décalage. Les contes n’étaient pas vraiment son truc, c’était bien plus la nourrice d’Iris qui l’initiait à tout cela.

- C’est vrai, tu as raison. Je n’avais pas envisagé la situation ainsi mais c’est un bon parallèle. A la différence que ce n’est pas à moi que le baiser d’amour sincère a été donné pour me réveiller.

Elle lui avait souri, complice, tandis que la blonde s’était mise à glousser. Elles étaient revenue sérieuses lorsqu’elle avaient parlé du Chasseur et bien qu’Evelyn comprît la raison qui avait poussé son amie à ne pas réfléchir en terme scientifique, cela lui semblait impossible de ne pas le faire, la concernant. Elle n’avait certes pas été à sa place mais l’idée d’être dans un monde avec des humains, pouvoirs magiques ou pas, la poussait à réfléchir en terme biologique. Il fallait dire aussi que cela était bien plus son domaine que celui d’Honey, concentrée sur des données plus métaphysiques. Elle lui avait souri une nouvelle fois tandis qu’elle avait vu les joues de la blondinette rosirent à la description qu’elle avait faite de l’homme.

- Ooh tu n’as pas à te sentir gênée de ce que tu as pu ressentir, tu sais. Du moment qu’il était une bonne personne, tout va bien, les phéromones ont le droit de faire le boulot.

Elle avait hoché la tête comme pour appuyer ce qu’elle venait de lui dire, espérant être rassurante. C’était un domaine qu’elle ne connaissait que trop peu. Jamais elle n’avait eu d’attirance pour un autre homme que son Wall-E et même si le Wilson de l’autre monde faisait à présent battre son cœur, elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’il restait tout de même la même personne, dans une autre dimension. Mais elle pouvait au moins essayer de comprendre l’attirance qu’avait eu la physicienne. Après tout, Wilson aussi était brun et ce nouveau avait tendance à porter aussi la barbe par moment.

Les deux scientifiques en étaient venu alors à parler de son couple avec Michel-Ange et si Honey avait pris un ton aussi détaché qu’elle pour lui répondre, Evelyn avait tout de même fini par poser sa fourchette pour l’observer attentivement. Il lui semblait que c’était ce qu’il y avait de mieux à faire. Elle savait ce que c’était de perdre l’être aimé, elle en avait fait l’expérience et els gens avaient été là pour l’épaule et lui donner une oreille attentive. Honey était légèrement différence de celle qu’elle avait été elle-même en perdant Wilson. Elle semblait bien plus résolue que triste et EVE avait fini par se dire que cela était peut-être une décision murement réfléchie par son amie. Elle n’eut pas longtemps à attendre pour le découvrir. Elle effectivement, elle avait rompu et l’ancien robot se contenta de joindre ses mains sous son menton pour l’écouter plus en détail. Une fois son discours fini, elle posa sa main sur la sienne, la regardant dans les yeux :

- Je pense que tu as bien fait de lui dire. Parfois, les choses se finissent sans qu’on ne les veuille ou qu’on l’est compris. L’important est d’aller de l’avant sur une base saine et ne pas continuer à se mentir. Je trouve ton analogie très bien trouvée, j’espère effectivement qu’il l’a comprise...

Elle doutait un peu sur ce point. Michel-Ange était une personne très gentille, appréciable et Evelyn n’avait jamais eu de toute quant au fait qu’Honey n'était pas mal accompagnée. Mais il fallait aussi dire qu’il n’avait pas leur QI à toutes les deux et les explications pouvaient rapidement se montrer bien plus difficile à comprendre que prévue pour une personne dite “normale”. L’important était de ne jamais s’emballer et aller dans les détails mais il était très difficile pour des personnes comme elles de percevoir où se situait la limite, si légère.

- Je pense...

Elle hésita un instant car elle n’était pas certaine de ce qu’elle avançait. Les sentiments humains étaient bien trop éloignés de ce qu’elle était pour avoir une quelconque certitude sur le sujet. Si Evelyn pouvait se targuer de son intelligence réflective, elle manquait en revanche cruellement d’intelligence émotionnelle.

- Je pense que tu l’aurais fait souffrir quoi qu’il arrive. Quand tu restes avec quelqu’un par dépit, c’est sans doute parfois même pire que si tu partais car la personne se demande pourquoi tu n’es plus comme avant sans ne trouver aucune réponse. Au moins ton discours était clair et il peut aller de l’avant. Ça va lui faire du mal quelques temps... mais il finira par s’en remettre, j’en suis sûre. Et toi tu pourras arrêter de t’en vouloir, à défaut de ne pas être triste. Je crois que c’est la rançon des ruptures : soit on est triste, soit on est pleins de remords mais on ne peut pas en sortir indemne...

Elle lui avait caressé la main avec un sourire, espérant avoir dit ce qu’il fallait dire car elle était au summum de ce qu’elle était capable de faire. Elle avait rassemblé dans sa tête tout ce qu’elle avait appris en film, littérature, peinture, psychologie, science... pour tenter d’amener à une pensée cohérente qu’elle parviendrait autant à formuler qu’à comprendre. Elle finit par lâcher la main de son amie pour déplace son bol de salade désormais vide et s’emparer de sa salade de fruit.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10840-plant-plant-eeeeeeve- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Honey Lemon



« Science is magic that works »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4314

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Réunion de BFF | Evelyn ♥ _


Actuellement dans : « Science is magic that works »


________________________________________ Mar 22 Sep 2020 - 23:29

Honey opina, convaincue par le raisonnement d'Evelyn. Ayant fait l'expérience de faux souvenirs assez récemment, si on lui demandait de recommencer l'expérience mais en passant toute la durée de l'expérience dans le coma, elle accepterait plus volontiers de la mener de nouveau. Même si elle espérait avant tout ne plus jamais devoir revivre une expérience similaire, de près ou de loin. Bien sûr, elle se doutait bien que tenir à haute voix un tel raisonnement n'était probablement pas acceptable, alors la jeune femme n'en fit rien. Une approbation silencieuse était parfois préférable, surtout venant d'une personne aussi peu adaptée socialement que Honey.
Mais en entendant prononcer le nom de Wilson, du Wilson originel d'Evelyn, bien que le sujet soit sensible, Honey se sentit le devoir d'au moins essayer un commentaire, même s'il ne serait pas habile et même si elle était incapable de dire "j'espère qu'il est fier de toi là où il est" étant donné qu'elle ne croyait pas en une vie après la mort, faute de preuves suffisantes attestant cette croyance fortement répandue même au XXIe siècle qu'elle associait, personnellement, à une façon de combattre la thanatophobie des Hommes.
- Il avait l'air chouette, ce Wilson, sourit la jeune femme, notant bien la pointe de tristesse sur le visage de sa BFF - sans doute parce qu'il s'agissait de sa BFF et qu'elle la connaissait mieux que beaucoup d'autres gens.
Du haut de ses maigres connaissances sociales, Honey songea que cette marque de compassion sincère était suffisante pour qu'Evelyn se sente soutenue sans pour autant raviver une plaie qu'elle savait encore récente, ayant été là, en quelque sorte, quand il avait disparu.
Par la suite, elle avait rencontré l'autre Wilson, celui de l'autre monde, qui était charmant et brillant mais sans doute différent de celui auquel Evelyn faisait référence que Honey n'avait, en fin de compte, pas pris le temps de profiter de sa présence autant qu'elle avait profité de celle d'Evelyn. Elle le regrettait. Mais c'était ainsi.
Il était sans doute préférable de parler du Chasseur que de disserter sur la multiplicités des Wilson qui existaient. Et Honey devait bien admettre que ça lui faisait du bien de pouvoir en parler librement à sa BFF qui n'allait pas la juger et qui avait toujours une vision des choses apaisantes. Les phéromones qui avaient fait leur travail. Purement et simplement de la biologie. Vu sous cet angle les choses étaient bien plus faciles à appréhender.
- Je ne sais pas ce que je ferais si tu n'existais pas, Evelyn, avoua la jeune femme. Tout me parait toujours plus simple quand c'est toi qui l'analyse, plus clair. Merci pour ça. Vraiment. Je savais que ça m'aiderait de te parler.
Honey se sentait soudainement déculpabilisée de ce qu'elle avait pu ressentir pour une bonne personne sous l'effet d'interactions chimiques dont elle connaissait bien les procédés. Et malheureusement, il pouvait arriver que ces mêmes processus ne s'enclenchent plus entre deux personnes - comme c'était, d'après les conclusions méthodiquement établies par Honey, le cas pour sa relation avec Michel-Ange. Honey n'avait pas bien su l'expliquer à l'intéressé et c'était ce qu'elle regrettait le plus dans cette rupture même si, d'après tout ce qu'elle avait pu lire à ce sujet, il n'y avait pas de "bonne façon" de rompre. Elle avait fait au mieux, essayant de le préserver au maximum de la douleur pourtant inévitable de subir sa décision. Sur ce point aussi les paroles d'Evelyn étaient réconfortantes.
Honey n'avait pas manqué de voir avec quel vif intérêt elle avait écouté ses explications, abandonnant sa nourriture et posant sa tête dans la paume de sa main, un geste typique d'attention. La chimiste n'aurait pas eu besoin d'une démonstration physique de l'attention qu'Evelyn portait à sa vie, mais elle en était touchée.
- C'est ce que j'ai essayé de lui dire aussi doucement que possible, approuva Honey. Que parfois, les choses se finissent sans qu’on ne les veuille ou qu’on l'ait compris. Mais je pense que dans sa situation c'était difficile à assimiler et je pense que c'est normal. Il entame à peine le processus de deuil de cette relation. Il est en quête de réponses que je ne peux pas apporter. Je me suis sentie très démunie de ne pas pouvoir lui expliquer les faits plus clairement, de ne pas avoir de raison plus précise à ma décison. Peut-être que par la suite les choses iront mieux et qu'il sera apaisé. Il m'a souhaité d'être heureuse en tout cas et je lui en souhaite tout autant, assura la jeune femme.
Elle but une gorgée puis reprit :
- Par contre, je dirais que seul un scientifique aurait réellement apprécié l'analogie. Maintenant que j'y pense ce n'était pas adapté à Michel-Ange. Mais je ne voyais pas comment introduire le sujet différemment. Je suis... juste moi, ce n'est pas facile, ça n'a jamais été facile, corrigea Honey, d'avoir le comportement attendu par la plupart des gens dans les relations sociales. J'ai fait au mieux pour que personne ne souffrir plus que nécessaire mais je crois que sa peine était inévitable... C'est... pas méchant de dire ça, tu penses, si ? s'inquiéta Honey, rassurée par le contact de la main d'Evelyn sur la sienne.
La main de sa meilleure amie. Sa bienveillance, ses conseils, des analyses et les efforts qu'elle faisait, elle aussi, pour aborder le thème difficile des émotions qui leur était si éloigné. Ca, c'était une vraie amie.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Stars cannot shine
 
without a little darkness.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh

Evelyn Nichols



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Evelyn Nichols


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE

Réunion de BFF | Evelyn ♥ Qjpzp2

☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 431

✓ Disponibilité : Full || Astrid, Honey & Stefan

Réunion de BFF | Evelyn ♥ _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 30 Déc 2020 - 23:20


You can count on me
like one, two, three...

Le compliment qu’Honey lui avait fait l’avait touché. Ne sachant pourtant qu’en faire, elle s’était contentée de sourire en silence, jouant avec sa fourchette pour dissiper la gêne. Aussi dingue que cela pouvait paraître, son amie semblait être satisfaite des conseils qu’elle lui donnait d’un point de vue sentimental, ce qui était assez dingue quand elle y pensait, vu le chaos qui régnait dans sa propre vie sentimentale. Elle avait l’impression de n’avoir jamais vraiment ressentit tout cela, l’amour, le désir amoureux, tout cela s’était simplement imposé à elle avec Wall-E et cela s’était poursuivi quand il était devenu Wilson. Comme une évidence, une chose simple, réglée comme du papier à musique, sur laquelle aucune ombre n’était venue détruire son tableau jusqu’à sa mort. Tout avait été si évident, son amour, son envie d’enfant, de chair... tout était si évident que plus rien ne l’était désormais. Alors Evelyn se raccrochait comme elle pouvait à ce qu’elle savait, de façon scientifique et logique. Et Honey la remerciait. Il fallait dire qu’elle n’était pas son amie la plus proche, sa “meilleure amie” comme elle se devait de l’appeler pour rien. Toutes deux avaient de certaines difficultés avec les liens sociaux et se lancer des évidences scientifiques semblait encore être le moyen le plus sûr de se rassurer l’une l’autre.

- C’est bien qu’il t’ai souhaité ton bonheur, je trouve. C’est noble de sa part. Pour le reste qu’il faut effectivement qu’il puisse le digérer, tout simplement. Cela prendra un peu de temps, mais ce n’est plus ton problème, il faut que tu le laisse arriver à ses conclusions seul.

Elle avait repris la parole, parlant d’une analogie qu’il n’avait pas semblé comprendre. Cela n’étonnait guère la scientifique. De ce qu’elle en savait, Michel-Ange était un garçon plutôt sympathique mais qui ne venait clairement pas de son monde. Une barrière sans doute trop opaque séparait leurs deux intelligences et là où Evelyn et Honey pouvait y trouver un certain réconfort, il était fort possible, surtout à ses dires, que le garçon s’en soit crispé d’incompréhension. Elle avait grimacé en entendant cela mais avait retrouvé un sourire rassurant en voyant la détresse de la dernière question de sa meilleure amie.

- Non, non ne t’en fais pas, tu n’as pas été méchante. Tu sais... je pense que tu as raison, la douleur est inévitable quand la relation ne s’arrête pas d’un commun accord. Tu aurais pu trouver la plus parfaite façon de le lui dire, il aurait quoi qu’il arrive ressenti cette douleur, ce manque. L’amour est un état puissant semblable à la dépendance du tabac ou de la drogue tu sais ? Elle influe de la même façon sur le cerveau. De cette façon, cela signifie aussi que le sevrage est de ce fait toujours douloureux. Peut-être n’as-tu pas trouvé les bons mots pour lui convenir mais cela n’aurait pas été mieux avec un discours adapté. Et... d’une certaine façon, s’il n’est pas parvenu à le comprendre et que tu n’es pas parvenue à toucher la bonne corde de sa sensibilité, cela prouve sans aucun doute que vous n’étiez pas fait pour être ensemble et que tu as fait le bon choix...

Elle s’était stoppée brusquement, se rendant compte que sa vérité était peut-être un peu trop tranchante. Avec une légère grimace inquiète, elle lui avait alors demandé :

- Je n’ai pas été trop... franche ? Ça va ?

Cherchant à lui changer les idées, ses yeux avait scanné quelques instants la table et s’étaient stoppés sur les grilles numérotée qui les attendait patiemment. S’animant brusquement avec un grand sourire, elle lui proposa alors :

- Si tu as fini ton déjeuner, je te propose que nous commencions, qu’en pense-tu ?


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10840-plant-plant-eeeeeeve- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Honey Lemon



« Science is magic that works »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4314

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Réunion de BFF | Evelyn ♥ _


Actuellement dans : « Science is magic that works »


________________________________________ Jeu 31 Déc 2020 - 0:25

Parler avec Evelyn était décidément aussi apaisant que de boire une bonne tasse de thé au citron au chaud sous un plaid pendant qu'il pleuvait dru au dehors. Elle, elle la comprenait. Honey avait besoin de logique et de clarté et Evelyn et A.S.T.R.I.D., son intelligence artificielle, étaient les deux êtres qui lui en apportaient le plus.
Qu'il était soulageant de s'entendre dire que la peine de Michel-Ange n'était plus le problème de la grande chimiste à lunettes ! Manifestement, elle avait eu besoin que quelqu'un d'extérieur à la situation vienne le lui confirmer pour pleinement l'admettre, sans doute parce qu'en principe Honey adorait essayait de résoudre des problèmes. Et puis ils étaient insolubles, plus ils lui plaisaient. En théorie, du monde. En pratique, si le maire de la ville était venu lui demander d'expliquer rationnellement l'essence divine, elle n'aurait jamais accepté. Le divin et la science, ça se mélangeait quand même très mal.
Les contraires aussi, apparemment. En tout cas, la relation de Michel-Ange et Honey semblait mener à cette triste conclusion, acceptée pourtant avec philosophie par Honey. A ce propos, la comparaison d'Evelyn entre l'amour et la drogue était tout à fait correcte, l'amour étant une question de chimie, au moins au début, ainsi que Honey ne le savait que trop bien. Elle opina donc vivement en écoutant la suite de son raisonnement, prête à le cautionner de mille et uns détails qu'Evelyn, qui était tellement brillante, connaissait déjà.
- Oui, tu as totalement raison. Ta démonstration est on ne peut plus convaincante, décréta la scientifique avec solennité. Et ta franchise me semble totalement correcte. Tu crois vraiment que des gens plus... disons moins comme nous se seraient offensés ?
Honey fronça légèrement les sourcils en étudiant mentalement cette possibilité. Elle savait qu'elle n'était pas "dans la norme", aussi, c'était difficile pour elle d'imaginer ce qui était en général accepté et ce qui ne l'était pas. Mais, en l'occurrence, elle ne voyait rien dans le discours d'Evelyn qu'elle pourrait lui reprocher. C'était sans doute parce qu'il avait été très bon, tout simplement. En science comme dans de nombreux domaines, l'explication la plus logique et la plus simple était, après tout, souvent la bonne. Le visage lumineux et moins tendu que quand elle avait rejoint sa BFF avec son esprit plein de questionnements et de doutes, Honey reprit avec soulagement :
- Je me sens beaucoup mieux d'avoir parlé de tout ça avec toi. Ca me fait du bien d'envisager tout cela sous l'angle chimique, rationnel et scientifique. C'est tellement plus simple, plus cohérent, de cette façon. Tu sais, si plus de gens étaient comme toi, je me sentirais moins... décalée quand je suis en société.
Et comme pour prouver les dires de sa BFF, Evelyn posa les yeux sur les grilles de sudoku qui les attendaient pour leur permettre de finir cette pause entre copines de la meilleure des façons : en stimulant leurs nombreux neurones !
Les yeux verts de Honey s'illuminèrent d'impatience et elle attrapa le stylo bic qu'elle gardait toujours avec elle aussi rapidement que c'était possible, bien décidée à remplir ces grilles qui n'attendaient que ça.
- J'en pense que c'est une idée fan-tas-tique ! s'écria Honey.
Aussitôt dit, aussitôt fait. Les deux amies s'attelèrent à la tâche et les grilles de sudoku ne leur résistèrent pas bien longtemps. Il faut dire qu'à elles deux elles avaient largement plus de 300 points de QI. Ca aidait.

Fin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Stars cannot shine
 
without a little darkness.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh

Contenu sponsorisé








Réunion de BFF | Evelyn ♥ _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

Réunion de BFF | Evelyn ♥





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ Médecine & Science :: ➹ Laboratoire