« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -40%
Machine à café avec broyeur KRUPS ...
Voir le deal
357.99 €

Partagez
 

 Opération Tonnerre ✿ EVELYN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Astrid Littlefoot
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Astrid Littlefoot

| Avatar : Emily Kinney

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Lwlp

Que font deux dinosaures quand
ils n'arrivent pas à se décider ?
Un tirajosaure.


[Carte du menu du Dino-Truck]


Opération Tonnerre ✿ EVELYN ASTRID200

| Conte : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
| Dans le monde des contes, je suis : : Petit-Pied <3

I rawr you so much!

| Cadavres : 1597



Opération Tonnerre ✿ EVELYN _



________________________________________ Lun 24 Aoû 2020 - 17:27


Opération Tonnerre !

❝ J'adore quand un plan se déroule sans accroc. ❞
J'avais fait trois fois l'inventaire de tout ce que je devais prendre, sans parler des précautions à avoir une fois sur place. Je m'étais documentée sur internet concernant la marche à suivre. Ca n'allait pas être du gâteau (dommage d'ailleurs, car si cela avait été le cas, je m'en serais sortie sans problème, et sans farine de blé ni oeufs).

J'étais sur le point de débuter une guerre sans merci. J'étais prête. Et heureusement, je n'allais pas mener mon combat seule. Nous étions une fine équipe chevronnée, surentraînée, insensibles aux potentielles douleurs que nous allions rencontrer. Rien ne pourrait nous arrêter.

"Mademoiselle Astrid, je suis là !"
claironna une grosse voix guillerette.

J'inspirai profondément et serrai les dents tout en m'approchant rapidement de Norbert, qui dominait les alentours avec ses deux mètres de haut. Au moins, il avait fait l'effort de mettre une combinaison noire moulante ainsi qu'une cagoule, mais cette dernière révélait ses cornes de minotaure.

"Norbert, la discrétion est primordiale !" lui rappelai-je à voix basse.

Cela signifiait que faire de grands signes de la patte en précisant mon prénom n'était pas indiqué. Le minotaure se contenta de sourire, heureux de me voir. Sa joie communicative m'arracha un sourire à mon tour.

Notre point de rendez-vous se situait à la lisière de la forêt de Storybrooke. Un endroit tranquille sans passage.

"Evelyn ne devrait plus tarder." estimai-je tout en observant la route enténébrée. "Bon, tu te souviens du plan ?"

Norbert hocha farouchement la tête.

"Est-ce que la combi me va ?" demanda-t-il en se tortillant dedans. "J'ai l'impression qu'elle me grossit un peu."

Je clignai des yeux, ne trouvant aucune répartie acceptable. Je n'avais pas envie de mentir mais je trouvais la vérité trop cruelle : il était saucissonné comme un rôti. Heureusement, ce fut le moment où Evelyn arriva. Elle portait elle aussi une combinaison noire moulante, et j'écarquillai les yeux en remarquant que, malgré la pénombre, elle était sculpturale. J'avais beau porter le même genre de tenue, ça n'était clairement pas le même rendu sur un dinosaure. J'affichai une moue embarrassée que je perdis très vite tandis que je la saluai, puis j'enfonçai davantage mon bonnet gris foncé sur ma tête.

"On va pouvoir y aller." fis-je sur le ton d'un gangster comme dans tous les films et séries que j'avais récemment visionné sur le sujet. "Souvenez-vous que nous agissons pour le bien de tous. Rien ne doit nous arrêter."

Je les observai tour à tour avec conviction, dans la faible clarté de la lune, avant de sortir des gants noirs de ma poche et de les enfiler. Derrière nous, à une cinquantaine de mètres, l'usine de bouteilles de shampoing émettait un bourdonnement diffus.

"Mademoiselle Astrid ?"
"Norbert, tu ne dois plus prononcer mon nom." soupirai-je.
"Oh..." fit-il, embêté. "Je dois vous appeler comment ?"

Je réfléchis.

"Muffin." décidai-je. "D'ailleurs, mieux vaut que nous ayons tous un nom de code. De cette manière, personne ne pourra remonter jusqu'à nous."

Norbert posa son gros doigt contre son menton cagoulé et se plongea dans une intense concentration. J'en profitai pour me tourner vers Evelyn et lui expliquer l'entièreté du plan :

"Il va nous téléporter à l'intérieur. On sabote les turbines et il nous re-téléporte ici. Ensuite on va dans un bar, et on savoure notre victoire !"

Un plan extrêmement simple. Sans accro. Avec une finalité des plus réjouissantes. Je n'étais pas une habituée des bars mais j'estimais qu'il était important de fêter notre réussite prochaine. C'était une façon de galvaniser les troupes !

Pendant tout ce temps, Norbert continuait de chercher un nouveau nom. Soudain, il ouvrit la bouche et je crus que tout était ok, jusqu'à ce qu'il demande :

"Est-ce que je peux avoir le sandwich de la motivation ?"

Je plongeai la main dans la petite glacière noire passée en bandoulière sur mon épaule et en sortis un wrap à l'houmous.

"Tu veux quelque chose, Evelyn ?"

Autant profiter pour demander à mon amie si elle souhaitait une collation avant de débuter les hostilités. Mieux vaut partir en guerre le ventre plein. Norbert mâchait allègrement. La discrétion n'était pas son maître mot, mais je ne jugeais jamais personne. Chacun a le droit d'être comme il est et d'apporter sa pierre à l'édifice.

"Je cherche touchours un nom !" précisa Norbert en piaffant. "A moins que vous ayez une idée ?"

Je me tournai vers Evelyn. La nuit promettait d'être longue et laborieuse...
.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

minuit dans l'univers
La chasse au trésor de mes insomnies
Réveille souvenirs à minuit.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86200-astrid-in-life-it-is- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86225-littlefoot


Evelyn Nichols
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Evelyn Nichols

| Avatar : Scarlett Johansson

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Vgqb

Je sens que ça va mal finir mais c'est pour une bonne cause... alors...

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Af3y

TechnoDino, rassemblement Opération Tonnerre ✿ EVELYN 3864256854


Opération Tonnerre ✿ EVELYN 378254admin


| Conte : Wall-E
| Dans le monde des contes, je suis : : EVEEEEE

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Qjpzp2

| Cadavres : 426



Opération Tonnerre ✿ EVELYN _



________________________________________ Jeu 27 Aoû 2020 - 17:27


Opération Tonnerre
Seul, je suis bon. Avec mon équipe je suis imbattable.


Evelyn avait quitté Wilson en l’embrassant et en posant un bisou sur le front d’Iris. Ce soir, maman sortait entre copines et comme maman n’était pas un être normal, une sortie entre copine ne se résumait pas à un bol de popcorn et un blockbuster sur grand écran mais bien à la destruction d’une usine qui polluait Storybrooke. Nous n’avions pas tous les mêmes hobbies après tout et la petite Iris le comprendrait bien assez vite. Elle n’avait rien voulu dire ce sûr qu’elle allait faire afin d’éviter de faire hyperventiler Wilson et de surexciter Honey. Astrid avait bien précisé que cette mission était de la plus haute importance et qu’elle devait rester secrète et EVE savait très bien garder les secrets et partir en mission.

Elle avait enfilé la combinaison qu’elle avait acheté quelques jours auparavant sur internet pour la mission ainsi que ses bottes et ses gants noirs. Elle possédait aussi un bonnet qu’elle n’était pourtant pas sûre de mettre, se disant qu’elle pouvait tout aussi bien changer la couleur de ses cheveux ou certains traits de son visage pour être moins ressemblante. Mais mieux valait l’amener au cas où. Elle avait aussi mis dans un sac à dos fin une lampe de poche, les explosifs et autres substances colorés que lui avait fait Honey sans même lui demander à quoi sa commande aller lui servir et le plan de l’établissement qu’elle était parvenue à hacker dans les bases de données de la mairie sur le projet de construction. A l’heure précise où elle avait dû partir, elle était sortie de chez elle en direction du point de rendez-vous, le pas léger. Ce serait une mission simple et efficace. En réalité, elles n’avaient même pas besoin de la moitié de leur attirail puisque son amie lui avait expliqué qu’elle avait un minotaure dans ses relations capable de les téléporter d’un point à un autre en quelques secondes. Elles n’avaient alors plus qu’à arrêter les machines, faire un peu sauter ce qui devait l’être et repartir. Rien de plus enfantin. Rien de plus primordial.

Si elle n’avait pas hésité une seule seconde, c’était parce qu’il en allait de la sécurité de tous. Depuis qu’Astrid était revenue en ville, elle semblait encore plus touchée par l’impact écologique, à la grande joie d’Evelyn qui se battait pour un moment plus propre et pleins de plantes depuis maintenant bien longtemps. Elle avait désormais une alliée dans ce combat et cette alliée avait des idées plutôt sympathiques pour obliger la population de Storybrooke à se diriger vers un monde plus vert plus rapidement. En arrivant, elle salua les deux personnes avec un petit sourire. Elle avait vu que quelque chose chagrinait la petite blonde mais il lui était impossible de savoir quoi. Elle était à l’heure pourtant... Doutait-elle de leur plan ? Apparemment non puisqu’elle s’était directement lancée dans un discours de motivation des troupes.

Rien ne nous arrêtera.

Le ton avait été froid, dur. On aurait presque dit une méchante dans un film d’espionnage et ce n’était pourtant pas l’impression qu’elle voulait donner. Elle se rappelait juste avec quelle discipline elle avait été formatée et celle-ci était restée ancrée en elle, malgré son enveloppe charnelle. Elle avait beau de plus souvent partir en mission, il était hors de question d’abandonner une seule d’entre elles, même au péril de sa vie. Elle observa la grosse masse à côté d’Astrid qui avait pris la parole. Elle savait ce qu’était un minotaure mais elle devait bien avouer qu’il se trouvait être très imposant... et très boudiné dans son costume. Elle se demandait même comment il arrivait encore à respirer. Ses petites cornes étaient bien visibles au-dessus de son bonnet. Elle se concentra de nouveau sur Muffin en hochant la tête lorsqu’elle leur proposa de prendre des noms de codes.

J’ai récupéré tout l’attirail dont je t’avais parlé pour les turbines. Il y a de quoi faire de gros dégâts mais on m’a promis que ça ne polluerait pas l’eau dans lesquels ils seraient versés.

Avec un grand sourire, elle ouvrit son sac pour lui montrer les différentes boules orange et rose fluo que contaient son sac avant de le refermer tandis que le Minotaure demandait un “sandwich de la motivation”. Un peu surprise, Evelyn les regarda alternativement avant de comprendre que l’être bestiole avait en réalité juste besoin de manger pour se rassurer. Situation des plus étranges pour elle mais qu’elle acceptait de prendre telle quelle. Avec le temps, elle avait appris que certaines choses lui passeraient toujours à 15km au-dessus de la tête mais qu’il fallait s’en contenter et se dire “j’accepte que ce soit comme ça, même si je ne comprends pas”. Astrid s’était alors tournée vers elle pour lui proposer quelque chose et la nouvellement rouquine la regarda étonnée et lui posa la question avec un réel naturel :

Je croyais qu’on ne devait plus s’appeler par nos prénoms ?

Ce n’était pas méchant du tout. C’était juste qu’une fois qu’une règle du jeu était apposée sur le jeu, il était difficile pour l’ancien robot de revenir en arrière. Doutant d’avoir posé une question polie, elle préféra pour se rattraper accepter le petit encas avec un sourire, même si elle n’avait pas très faim. Elle croqua dedans tandis que le minotaure rappelait que lui-même n’avait toujours pas de surnoms. Instinctivement et tout en regardant l’intérieur de son sandwich, l’ancien robot décréta :

Tu t’appelleras Houmous. Ça te va ? Ce qui m’irait c’est que tu parles moins fort parce qu’on va se faire repérer en revanche...
Pardon...

Le minotaure avant semblé absolument ravi d’avoir un quelconque lien avec le Houmous mais sa posture s’était soudainement rabougrit lorsqu’elle lui avait demandé de parler moins fort, ce qui témoignait sans doute d’une mine déconfite. Il avait tout de même tenté un effort. Son pardon avait était en quelque sorte “murmurer” mais dans un râle si puissant que ça ressemblait bien plus à un grognement de lion et l’odeur qui en était sorti était si pestilentielle qu’Evelyn se demanda comment un corps en bonne santé pouvait voir cette telle odeur.

- Quand nous aurons fini Houmous, je te conseillerai un Gastro-Entérologue, je pense que tu as quelque chose à faire vérifier de ce côté-là... Le sandwich était délicieux Muffin, comme toujours.

Elle s’était retournée vers elle avec un grand sourire avant de poser à son tour son bonnet noir sur ses cheveux roux pour ressembler un peu plus aux deux autres. Il fallait désormais qu’elle se trouve un nom et si celui d’Houmous lui était venu assez rapidement, se trouver un nom en rapport à ce qu’elle était lui semblait compliqué. Elle avait d’abord voulu proposer “Flore” puisque c’était sin domaine de prédilection mais elle s’était souvenue que c’était le prénom de la maman d’Astrid et que cela pouvait la rendre triste.

- Vous pouvez m’appeler Pollen.

C’était bien Pollen. Ça lui rappelait les graines qui partaient au vent pour repeupler la terre des différentes espèces florales. Le Pollen pouvait semer les graines de la tempête. Et la Tempête écologique était en marche... Sans compter que ça ne semblait pas trop compliqué pour Norbert qui semblait légèrement limité.

- Nous y allons ?
- Où ?

La créature trépignait sur place à ses côtés et Evelyn l’observa abasourdi. Comment ça “où” ? D’un œil interrogateur, elle l’observa se dandinait en inclinant la tête sur le côté :

- Vous avez besoin d’aller aux toilettes ?
- Non... Pourquoi ?
- Pour rien... Alors on ferait mieux d’y aller...
- Oui... Où ?

Elle avait préféré changer de conversation quand elle avait vu qu’elle n’avait pas tapé juste à propos de sa vessie pour éviter de le vexer. Déjà que ce ne devait pas être facile de ce mouvement de façon aussi saucissonnée. Il essayait toujours de chuchoter dans cet étrange râle qui devait être d’un volume aussi imposant que lorsqu’il parlait normalement et Evelyn posa un regard atteré sur Astrid. Il était vraiment obligé de venir avec ? Heureusement qu’il n’était que le moyen de transport... Calmement, elle se tourna une nouvelle fois vers lui :

- Et bien... à l’intérieur de l’usine...
- Aaaah ! Oui.

Il semblait sur excité à l’idée. Il avait pris leurs deux mains et s’était mis à les observer l’une avec l’autre, apparemment vraiment prêt pour cette aventure mais attendant quelque chose qui ne venait absolument pas...

- Euh... vous avez un problème ?
- Un...
- Pour nous téléporter...

Elle commencer à perdre patience mais elle avait appris qu’elle se devait de rester gentille, même avec les gens limités parce que ce n’était pas de leur faute. Norbert sembla soudain se souvenir que c’était effectivement à lui d’entrer en scène et enfin elles atterrirent... Au niveau de l’entrée... juste en face d’un garde qui les observait complétement abasourdi. Sans attendre une seconde de plus, Evelyn sauta au-dessus du bureau et assomma l’homme à l’aide de deux points de pression au niveau de ses cervicales.

- Mais pourquoi on se retrouve là ??
- Ben... C’est plus sympa de commencer par l’entrée pour faire une visite, non ?


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10840-plant-plant-eeeeeeve- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve


Astrid Littlefoot
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Astrid Littlefoot

| Avatar : Emily Kinney

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Lwlp

Que font deux dinosaures quand
ils n'arrivent pas à se décider ?
Un tirajosaure.


[Carte du menu du Dino-Truck]


Opération Tonnerre ✿ EVELYN ASTRID200

| Conte : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
| Dans le monde des contes, je suis : : Petit-Pied <3

I rawr you so much!

| Cadavres : 1597



Opération Tonnerre ✿ EVELYN _



________________________________________ Mer 2 Sep 2020 - 20:45


Opération Tonnerre !

❝ J'adore quand un plan se déroule sans accroc. ❞
Pollen, Houmous et Muffin. Une équipe de choc destinée à vivre et laisser mourir, avec permis de tuer les vilaines turbines qui polluent les eaux. Le monde ne suffit pas pour ces trois justiciers masqués ; mourir peut attendre, cette nuit.

Je nous sentais flamboyants, intouchables. Rien n'était susceptible de tourner au vinaigre. Tout était réglé comme du papier à musique. J'avais passé des heures à tout planifier, et je pouvais compter sur Evelyn pour avoir tout re-vérifié avec une précision presque chirurgicale.

Hélas, le facteur Houmous venait d'entrer en collision avec toutes nos certitudes. Ce fut lorsqu'il nous téléporta à l'entrée de l'usine, face à un garde, que je saisis pleinement l'inconscience dont j'avais fait preuve : Norbert n'était pas taillé pour ce genre de mission commando. J'avais été aveuglé par sa musculature, pensant à tort qu'il serait un allié de taille dans notre combat. Tout compte fait, Evelyn et moi aurions été beaucoup plus discrètes en entrant par effraction par une porte dérobée, plutôt qu'en utilisant les gros sabots du minotaure. La téléportation n'est pas forcément une facilité.

"Houmous, nous ne sommes pas en visite !"
lançai-je à voix basse.

J'avais modéré l'énervement dans ma voix, car je ne souhaitais pas faire de peine à Norbert qui voulait seulement apporter son aide. Il n'avait pas compris les enjeux.

Je me précipitai vers l'homme à terre, anxieuse.

"Il va bien, n'est-ce pas ?" demandai-je à Evelyn.

Elle acquiesça. Je ne voulais pas que quelqu'un soit blessé, ou pire encore. Je savais que mon amie pouvait se montrer assez radicale, par moments, aussi je préférai faire un petit rappel.

"Souvenez-vous : on neutralise si on rencontre quelqu'un, mais on ne tue pas. Ces gens sont de simples employés. Ils ne font que gagner leur vie. Ils n'y peuvent rien s'ils sont victimes d'un système qui les utilisent. Ce soir, nous allons les libérer !"

Je levai le poing en l'air, résolue.

"OUAAAAAIS !" s'écria Norbert de sa voix de stentor.

J'écarquillai les yeux, horrifiée. C'était un miracle si personne ne l'avait entendu.

"Houmous, de la discrétion !" le suppliai-je.
"Ah oui c'est vrai. Pardon." fit-il en rentrant la tête dans les épaules.
"Mieux vaut qu'on bouge."

Je tournai la tête vers Evelyn tout en tendant la main vers Norbert afin qu'il nous téléporte ailleurs.

"Emmène-nous où tu veux, du moment que ça n'est pas là où il y a des employés."
"Euh... c'est que je peux pas deviner avant d'y être."
"C'est pas faux." réalisai-je. "C'est pas grave, emmène-nous ailleurs."

Subitement, son regard s'éclaira.

"Oh justement, je connais un resto français vraiment sympa à New York. Ca s'appelle au "Boeuf Saignant"."

Je clignai des yeux. Il me sourit. Je le fixai d'un oeil oblique. Son sourire s'agrandit. Non, vraiment, il ne comprenait pas où était le problème ?

"Oh, c'est vrai. Vous êtes vegan." réalisa-t-il, embêté. "Ils font des salades je crois au cas où et..."

Il y avait du progrès, mais ça n'était toujours pas ça.

"Houmous, téléporte-nous ailleurs DANS l'usine !" fis-je, perdant patience.
"Oh, bien sûr ! Il suffisait de le dire, mademoiselle Ast... Muffin !"

Il se rattrapa de justesse et ferma les yeux. Peu à peu, des bruits de pas précipités parvinrent à nos oreilles, encore lointains pour l'instant. Evidemment, tout ce remue-ménages faisait accourir d'autres gardes. Sans parler des caméras de surveillance qui nous filmaient peut-être.

"Maintenant, ça serait vraiment pas mal."
le pressai-je.
"C'est que... je n'y arrive pas."
"Quoi ?
"Chuuuut !" fit-il en plaquant sa patte contre sa bouche. "De la dis-cré-tion !"

Me faire rappeler à l'ordre par celui qui mettait sans arrêt les pieds dans le plat, c'était un peu fort. Je n'étais pas d'un caractère sanguin, mais malgré tout, Norbert commençait à me faire monter la moutarde au nez. D'ordinaire, le seul capable de me faire sortir de mes gonds était un être vil dispensant une odeur de graisse et de sucre. J'inspirai profondément pour me relaxer et lançai :

"Houmous, la téléportation est vraiment HS ?"
"Affirmatif. Je suis désolé. C'est bizarre parce que ce matin j'ai réussi. Et même pour venir jusque dans la forêt aussi. Et ensuite dans l'usine, et ensuite..."
"On a compris l'idée. On court !" décidai-je.

Nous devions impérativement mettre le plus de distance possible entre les gardes et nous. Hélas, Norbert faisait tellement de bruit en courant que le sol en tremblait -et de surcroît, notre progression en était plus difficile. Impossible de semer les autres. On allait forcément nous repérer, où que l'on aille.

"On va se séparer sinon on est cuits comme des carottes" dis-je brusquement sans cesser de courir. "Houmous, va à droite au bout du couloir. Pollen et moi on va à gauche. On se retrouvera grâce aux talkies."

Norbert hocha la tête et nous distança rapidement comme s'il courait un marathon. Tout tremblait autour de lui. De la poussière tombait même du plafond et des tuyaux en métal. J'attrapai Evelyn par le bras pour l'inciter à aller à gauche.

"Il s'en sortira." dis-je, soucieuse malgré tout. "Il faut absolument qu'on sabote les turbines. C'est l'objectif. Tu as une idée d'où elles pourraient être ?"

J'espérais qu'elle ait emporté un plan de l'usine avec elle, car j'avais l'impression de me trouver dans un véritable labyrinthe. Quelque peu essoufflée, je posai la glacière au sol, profitant que nous soyions hors de danger. Je n'aurais pas dû l'emmener. Elle était plutôt encombrante. J'en profitai pour en sortir un fusil en plastique noir, ressemblant à un vrai mais beaucoup plus léger. Il était en trois parties. Je le montai avec un savoir-faire redoutable -en réalité, je m'étais entraînée la veille, après l'avoir acheté- insérai la recharge et visai une caméra en hauteur.

Pshot !

Une flaque de peinture verte gicla sur la caméra. Satisfaite, je baissai mon arme avec un sourire.

"C'est de la peinture." expliquai-je à mon amie. "A la base, je voulais faire ça sur chaque caméra. Mais Houmous a un peu bousculé mes plans. Alors, ces turbines ?"

Je lançai un grand sourire à Evelyn tandis que je levai le canon du fusil vers le plafond, dans une pose très Jason Statham.
.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

minuit dans l'univers
La chasse au trésor de mes insomnies
Réveille souvenirs à minuit.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86200-astrid-in-life-it-is- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86225-littlefoot


Evelyn Nichols
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Evelyn Nichols

| Avatar : Scarlett Johansson

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Vgqb

Je sens que ça va mal finir mais c'est pour une bonne cause... alors...

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Af3y

TechnoDino, rassemblement Opération Tonnerre ✿ EVELYN 3864256854


Opération Tonnerre ✿ EVELYN 378254admin


| Conte : Wall-E
| Dans le monde des contes, je suis : : EVEEEEE

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Qjpzp2

| Cadavres : 426



Opération Tonnerre ✿ EVELYN _



________________________________________ Jeu 10 Sep 2020 - 23:56


Opération Tonnerre
Seul, je suis bon. Avec mon équipe je suis imbattable.

Le minotaure était clairement en trop dans cette opération tonnerre. Evelyn s’était rendu compte rapidement qu’il n’avait ni la carrure ni l’intelligence de pouvoir participer à cette aventure. La petitesse de son cerveau était néanmoins un sujet intéressant et la blonde s’était demandé pendant quelques instants si elle obtiendrait un accord de la créature de donner son cerveau à la science une fois qu’il serait décédé. En attendant, il n’avait aucune espèce d’utilité quant à la mise en œuvre du bien commun. Enfin si, il aurait dû en avoir une, Astrid le lui avait bien expliqué et c’éait aussi pour ça qu’elle avait accepté et qu’elle faisait preuve d’une patience sans borne mais maintenant qu’elles se retrouvaient toutes les deux à l’entrée de cette usine, il n’était pas bien difficile de revenir sur le jugement initial et d’estimer qu’il ne servait à rien. Elles auraient pu tout aussi bien entrer ainsi sans lui si elles avaient voulu se la jouer “danger maximal” et encore, elles auraient eu au moins la présence d’esprit de passer par une porte de service.

- Oui il va bien, ne t’en fais pas, c’est une réaction naturelle de défense que le corps crée. J'ai touché un point qui booste la création d’endorphine, molécule proche de la morphine qui...

Elle s’était stoppée en voyant le regard de son amie. Elle n’avait peut-être pas besoin de savoir tout cela ce soir. Elles auraient bien le temps d’en parler au moment de fêter leur victoire, si tant est qu’il y eût encore quelque chose à fêter. Elle observa le corps entendu de l‘homme sans aucun remords avant de repasser devant le comptoir d’accueil tandis qu’Astrid reprenait les choses en mains. Elle avait hoché la tête avec rigidité au rappel des instructions, comme pour signifier un “affirmatif” qu’elle avait voulu silencieux, vu la situation. Elle grimaça donc au cri guttural et victorieux de Norbert en se demandant si son point d’acuponcture pouvait aussi marcher sur une créature telle que lui. Endormi, il serait sans doute bien plus utile. Surtout maintenant qu’il s’avérait qu’il ne pouvait plus non plus les téléporter ailleurs dans l’usine. L’ancien robot fronça alors les sourcils. Cela signifiait-il donc qu’elles allaient devoir ressortir à l’ancienne ? Ce n’était pas prévu dans le plan établi, cette mission commençait à devenir bien trop difficile pour les qualifications d’un minotaure abruti, d’une jeune femme vendeuse de nourriture et d’une scientifique.

Evelyn ne s’était pas faite prier et s’était mise à courir quand Astrid le lui avait proposé. Se battre pour l’écologie, oui, toujours, dans ce monde ou ailleurs. Mais finir en prison n’était pas une option, elle avait une incroyable petite fille qui l’attendait à la maison. Le sol tremblait à chaque pas que faisait le minotaure, rendant la course plutôt compliquée et la fuite impossible. Avec un boucan pareil, comment ne pas se faire repérer ? En le laissant sur le carreau ! EVE ignorait si Astrid avait fait le choix pour cette raison. Elle ne jugeait pas, un très bon choix, logique, qu’elle aurait elle-même fait. Mais son amie était plutôt du genre à se soucier de la vie des autres en dépit de leur inutile et l’idée de l’abandonner à son sort car il faisait trop de bruit n’était peut-être pas une chose qui lui avait traversé l’esprit. La scientifique avait tout de même grimacé en croisant son regard lorsque Norbert les avait dépassés à toute hâte. Le laisser seule dans une si grande usine n’était peut-être pas la meilleure des idées, il lui fallait sans aucun doute quelqu’un pour le cadrer même s’il avait l’air savoir se défendre en cas de soucis. Malgré ses dires, l’ancien dinosaure semblait soucieux et Evelyn décida d’hocher la tête d’un air convaincu comme pour tenter de lui montrer qu’elle croyait aussi en cette éventualité.

- Tu as raison, plus vite nous accomplissons notre mission, plus vite nous pourrons sortir d’ici. Mais Muffin, il faut dès à présent repérer les lieux pour trouver le moyen de s’en aller. Je dirais même qu’on devrait le faire avant de mettre le plan des turbines en route car s’il ne peut plus nous téléporter, un retour en arrière ne sera plus possible après la destruction et nous risquons de nous faire attraper...

Elle s’était collée contre le mur pour observer les alentours, les différentes portes et les éventuels panneaux d’inscriptions.

- Les turbines ont besoin d’eau pour fonctionner. Elles sont forcément dans les sous-sols de l’usine. Nous ne sommes pas loin d’une source naturelle d’eau et je suppose qu’ils ont pompés l’eau de la rivière pour réduire aussi leur coût en brassage.

Elle avait froncé les sourcils de colère. Non content d’avoir une usine qui polluait ainsi, il fallait en plus qu’ils puisent de l’eau naturelle illégalement. Enfin... “illégalement”. Elle s’était aperçue lors de son piratage que la mairie l’avait autorisé, sans doute sans vraiment comprendre ce que ça insinuait.

Pshot !

Le bruit sorti la blonde devenue rousse de sa rêverie et Evelyn posa ses yeux sur la caméra couverte de peinture verte, la tête penchée de côté, un regard autant observateur qu’appréciateur sur le visage.

- Tu tires très bien. Bravo.

Elle lui avait souri amicalement avant de regarder l’arme de paintball.

- C’était une très bonne idée cette arme. Fait attention quand tu l’utilise, ça peut créer de gros bleus si tu prends une balle sur toi. Mais ça peut être utile contre les gardes.

Voyant le regard de la blondinette elle précisa :

- Ça ne les tuera pas, mais ça les surprendra suffisamment pour les laisser filer.

Elle voulait lui montrer qu’elle avait bien compris le mot d’ordre : aucun mort. Même si cela aurait été nettement plus simple...

- Par-là !

Elle avait pointé du doigt une porte avec un petit panneau vert qui annonçait un escalier dessus. Astrid s’était déjà décollée du mur lorsqu’Evelyn l’y recolla brusquement, l’attirant à elle dans un renfoncement en posant un doigt sur ses propres lèvres comme pour lui intimer le silence.

- Ben tiens, c’est pour ça qu’on voyait quedal... de la peinture. C’est encore des p’tits malins qui nous pètes les noix...
- Punaise ‘fallait que ce soit pendant ma garde, ça pouvait pas attendre demain, non mais j’te jure.
- Ils doivent pas être bien loin... au moins la grosse masse noire... Ça doit pas être évident à cacher autant de masse.

Les deux jeunes femmes ne voyaient pas les hommes qui étaient pourtant très proches d’elles, derrière le mur. Grace au renfoncement, elles avaient de très bonnes chances de pas être vues mais pour s’en assurer, la rouquine s’était d’autant plus manœuvrée dedans, attirant la blondinette vers elle avant de la ranger en face d’elle. Elles étaient si proche que le souffle d’Astrid lui chatouillait presque le cou. Les deux hommes eurent un rire gras quant à la petite blague sur le point de Norbert et un grésillement de talkie-walkie se fit entendre.

- Les gars... je crois que j’en vois un dans le secteur D. Je sais pas ce qu’il fout, il a l’air de se pencher dans une cuve et de toucher le liquide... Grouillez-vous avant qu’il ne le contamine, il est prêt à être embouteillé.

Les hommes s’étaient alors mit à courir et les deux jeunes femmes purent les voir enfin, de dos, s’éloignant dans la direction qu’avait pris Norbert.

- Vite !

Elle l’avait chuchoté tout en projetant littéralement Astrid hors du renfoncement avec tellement de force qu’elle dut la rattraper pour éviter qu’elle s’étale au sol.

- Désolée.

Elle s’extirpa à son tour de sa cachette avant de lui prendre le poignet pour l’attirer vers les escaliers. Elles ouvrirent la porte avec douceur et Evelyn la referma derrière elle pour éviter de la faire claquer. Toujours en chuchotant elle, précisa :

- Bon... normalement dans ce genre d’escalier de service, il y a des caméras de sécurités à chaque plateforme. Il va falloir que tu les neutralises toutes pour qu’on puisse avancer. Mais il faut qu’on fasse vite car tu as entendu, ça les prévient de notre avancé vu qu’ils perdent la vision au fur et à mesure. Une fois qu’on sera en bas, tu me feras la courte échelle, je tenterai d’intégrer le système.

Elle lui lança un sourire avant de la laisser passer devant elle. Elles en avaient au moins pour une dizaine d’étages, s’enfonçant un peu plus à chaque fois dans les entrailles de la Terre... S’enterrant sans aucun moyen viable de sortie. Une vraie partie de plaisir... Un plan sans accroc, pas vrai ?


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10840-plant-plant-eeeeeeve- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve


Astrid Littlefoot
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Astrid Littlefoot

| Avatar : Emily Kinney

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Lwlp

Que font deux dinosaures quand
ils n'arrivent pas à se décider ?
Un tirajosaure.


[Carte du menu du Dino-Truck]


Opération Tonnerre ✿ EVELYN ASTRID200

| Conte : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
| Dans le monde des contes, je suis : : Petit-Pied <3

I rawr you so much!

| Cadavres : 1597



Opération Tonnerre ✿ EVELYN _



________________________________________ Jeu 24 Sep 2020 - 18:27


Opération Tonnerre !

❝ J'adore quand un plan se déroule sans accroc. ❞
Je n'avais pas envisagé le fait de me servir de mon fusil de paintball contre des êtres humains, mais je gardai l'idée d'Evelyn dans un coin de ma tête. Si jamais ils nous agressaient les premiers, j'aurais de quoi riposter. Je ne voulais blesser personne, mais se défendre n'était pas interdit en absence d'autre alternative.

Je repris mon chemin d'un pas vigilant. Malgré tout, je ne fus pas suffisamment rapide pour entendre les gardes. Fort heureusement, Evelyn se montra efficace ; elle me plaqua si fort contre le mur que je sentis mon dos protester. Je retins le grognement de douleur au fond de ma gorge. L'essentiel était de ne faire aucun bruit. Un faux pas est si vite arrivé ! Ainsi pressées l'une contre l'autre comme deux zest de citrons, nous étions pratiquement indétectables. Nous ne pouvions rien faire hormis entendre ce que racontaient les gardes. Mes yeux s'agrandirent d'horreur en entendant que Norbert risquait de finir embouteillé. Qu'avait-il encore fabriqué ? Il nécessitait autant d'attention qu'un enfant.

Enfin, les gardes s'éloignèrent et Evelyn relâcha si fort la pression contre mon corps que je manquais de chuter au sol. Elle me retint de justesse ; je me rétablis sur mes pieds en tenant mon fusil en plastique fermement.

Mon amie m'entraîna jusqu'aux escaliers et expliqua la suite de ses intentions. J'étais plutôt d'accord, même si quelque chose me chiffonnait.

"Que va-t-il arriver à Norbert ?" demandai-je, anxieuse. "On ne peut pas le laisser à la merci de ces hommes !"

A dire vrai, c'était plutôt le contraire qui risquait de faire très mal. "Houmous" avait encore plus de difficultés à retenir sa force qu'Evelyn. Mon amie s'était déjà engagée dans les escaliers. Je la suivis d'un pas alerte, tout en prenant soin d'aveugler chaque caméra que mon oeil de diplodocus croisait.

J'espérais qu'au sous-sol, on retrouverait Norbert. Les gardes n'avaient pas du tout emprunté le même chemin, mais j'avais entendu dire que toutes les routes mènent à Rome. Il y avait donc de l'espoir.

Nous dévalâmes pas mal de marches à un excellent rythme. Au moins, nous étions une équipe de choc ! Jamais je n'avais douté d'Evelyn. Elle était parfaite à tous points de vue. Enthousiasmée par notre avancée, je n'en avais pas oublié d'envoyer une giclée de peinture à chaque caméra.

Soudain, le sol ne fut plus palpable. J'envoyai un regard interrogateur à Evelyn avant de glisser le long de la paroi aussi lisse que du verre.

"Mais... C'était un escalier juste avant. AAAAAH !"

Le cri avait été impossible à retenir, cette fois. Mon amie me suivait-elle dans ce toboggan infernal ? Le tunnel n'en finissait plus et descendait presque à pic.

Brusquement, je m'enfonçai dans une sorte de liquide gluant qui sentait la noix de coco industrielle. Heureusement, j'avais instinctivement retenu ma respiration. Je me débattis et en perçai la surface à l'aide de mon fusil.

"Je... je pédale dans le shampoing !"
baragouinai-je, paniquée.

Un goût abominablement chimique envahit ma bouche et je crachai à l'aveugle, les paupières plissées au maximum. Mes yeux me piquaient terriblement, et je me débattais toujours dans une espèce de liquide qui avait la consistance du chewing-gum. Je n'avais pas pieds. Je devais me trouver dans une cuve. Comment en sortir ? Je ne pouvais ouvrir les yeux et je craignais de mourir empoisonnée si je tentais d'ouvrir la bouche de nouveau. Je parvenais tout juste à garder la tête hors du liquide, en agitant désespérément mon fusil en plastique autant que possible.

"Au... auchecours...!" balbutiai-je en commençant à faire des bulles.

Quelle est l'espérance de vie d'un petit dinosaure entièrement nourri aux produits bio qui prend son bain dans une cuve de shampoing industriel ? Je n'osai me prononcer.

Où était Evelyn ? Je ne devais plus parler afin de ne pas signaler ma présence aux ennemis, mais je ne pouvais me taire de crainte de mourir noyée ! Je savais nager, mais impossible de me diriger sans ouvrir les yeux !

Glouglouglou...
.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

minuit dans l'univers
La chasse au trésor de mes insomnies
Réveille souvenirs à minuit.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86200-astrid-in-life-it-is- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86225-littlefoot


Evelyn Nichols
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Evelyn Nichols

| Avatar : Scarlett Johansson

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Vgqb

Je sens que ça va mal finir mais c'est pour une bonne cause... alors...

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Af3y

TechnoDino, rassemblement Opération Tonnerre ✿ EVELYN 3864256854


Opération Tonnerre ✿ EVELYN 378254admin


| Conte : Wall-E
| Dans le monde des contes, je suis : : EVEEEEE

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Qjpzp2

| Cadavres : 426



Opération Tonnerre ✿ EVELYN _



________________________________________ Mer 7 Oct 2020 - 23:25


Opération Tonnerre
Seul, je suis bon. Avec mon équipe je suis imbattable.

- Que va-t-il arriver à Norbert ? On ne peut pas le laisser à la merci de ces hommes !

Si Evelyn savait véritablement mentir, elle aurait sans aucun doute utilisé cette capacité à ce moment précis. Mais mentir, quand il n’était pas question de mission, était au-dessus de ses forces. Ce qu’il allait arriver à Norbert ? Elle n’en avait aucune idée dans la mesure où elle ne savait même pas précisément où il était. Sans aucun doute près des cuves à shampoing, comme les hommes l’avaient précisé. La robote avait été plus dubitative quant à sa faculté de le laisser à la “merci” de ces hommes, elle l’avait d’ailleurs spécifié d’un hochement de tête peu convaincu. Le minotaure avait beau être complétement dénué d’intelligence, il n’en restait pas moins qu’il avait une masse musculaire imposante qui lui permettrait sans aucun doute de se sortir d’un quelconque mauvais pas. Néanmoins, Evelyn précisa avec conviction :

- On va aller le chercher, ça va aller !

On ne laissait personne derrière. Pas en mission, nulle part. Ils étaient entrés ici à trois, ils sortiraient d’ici à trois. La scientifique n’avait pas l’habitude de négocier et cette partie du plan ne l’était pas moins que le reste. Elle avait tout de même pris garde à ne pas corriger Astrid une seconde fois quant à l’utilisation du prénom. Complétement stressée, elle ne parvenait pas apparemment à tenir les règles qu’elle avait elle-même fixé mais EVE était restée compréhensive face à son amie et ses années à Storybrooke lui avait appris que certaines situations comme celle-ci pouvaient être vexantes à la longue. Elle s’était alors contentée de lui proposer un nouveau plan et de la suivre dans la cage d’escalier à vive allure. L’ancien dinosaure avait apparemment le compas dans l’œil car elle parvenait à atteindre ses cibles sans mal, ce que la scientifique constatait d’un œil appréciateur. Tout se passait à merveille, elles allaient bientôt arriver en bas et Evelyn pourrait alors intégrer le système afin de localiser Norb...

Tombant sur les fesses, elle avait tenté de se raccrocher à un morceau de paroi sans succès. Elles chutaient désormais le long d’un tobogan de métal qui avait précédemment été un escalier comme l’avait précisé son amie. Elle n’avait pas hurlé en glissant, cherchant plutôt le moyen de s’agripper du mieux qu’elle le pouvait. Sa main raccrocha alors l’un des barreaux de la rampe qui ne servait plus à rien et elle se pencha immédiatement en avant pour tenter de rattraper la petite blonde, sans portant de succès.

- MUFFIN !!

Elle avait eu un cri de panique en la voyant s’enfoncer dans le liquide gluant. Où qu’ils avaient atterri, ils étaient n’était clairement pas dans un endroit normal : des téléportations interdites, un escalier qui coulissait en toboggan, ils avaient encore dû finir par se fourrer dans le repère d’un grand méchant digne d’OTTO le robot. Le petit dinosaure était en train de paniquer en contrebas, commentant sa propre agonie. Sans réfléchir une seconde de plus, Evelyn avait transformé son bras en canon à plasma avant de sauter à son tour dans le shampoing. Du mieux qu’elle le put, tout en s’enfoncer à son tour, elle retint sa respiration et souleva de toutes ses forces son amie par sa combinaison pour la maintenir à la surface. Elle tira alors droit devant elle et dans un bruit fracassant, la cuve se brisa, déversant le shampoing au sol. Prises dans le flot nacré, les deux jeunes femmes furent emportées par le courant, avant d’arrêter leur course un peu plus loin, toussant du shampoing et haletant pour reprendre leur souffle.

- Ça va ?

Tant pis si elle avait fait du bruit, tant pis s’il ne fallait pas de destruction inutile. Quand il était question de sauver ceux qu’elle aimait, Evelyn était prête à tout. Et puis, briser une cuve d’un shampoing non écologique n’était pas véritablement un crime en soit. Tout en tentant d’écarter ses cheveux roux de son visage pour voir si Astrid respirait toujours, elle se sentir soulever hors du sol avec une facilité déconcertante malgré le liquide collant. En un instant, elle se retrouva sur ses pieds, tout comme l’ex dinosaure et Nobert fini par lâcher leur combinaison respective en clignant des yeux.

- Vous allez voir, c’est super beau quand ça a fini de sécher.

Il les observa avec un sourire ravi et gourmand et Evelyn finit par comprendre de quoi il parlait. Il était désormais torse nu, sa cagoule lui dissimulant toujours tant bien que mal le visage et la combinaison toujours close au niveau du pantalon. Il avait fait une espèce de nœuds avec les manches pour éviter qu’elles pendouillent et son poil semblait terriblement soyeux. D’un geste distrait, Evelyn avait passé sa main dans le poil et le minotaure l’avait laissé faire, tout fier. C’était à croire qu’il s’était mis des bigoudis jusque maintenant tant il était bouclé, comme une espèce de gros caniche à la tête de taureau.

- Merci Houmous. Je ne suis pas certaine en revanche que cela sera du même effet sur nous...
- Ah bon ? Je crois qu’il y a du spécial “rousse” là-bas, au besoin...

Il lui montra une autre cuve d’un air expert. Apparemment, il avait prit bien le temps de visiter touuuute l’usine sans que cela ne lui pose aucun problème. Evelyn hocha la tête avant de reprendre :

- C’est gentil... mais on va plutôt finir ce qu’on était venu faire...

Face au regard perplexe de la créature, elle précisa :

- Détruire les turbines de l’usine pour éviter qu’elle continue de polluer...
- Aaaaah...
- Est-ce que ça va ?

Elle se tourna vers Astrid qui, tout comme elle, semblait toujours complétement engluée dans le shampoing. Elles en avaient tellement sur elles qu’il tombait en grosses flaques écœurantes tout autour d’elles. Il fallait que cette mission se termine au plus vite, tout allait être plus compliquer dans cette tenue :

- Il faut qu’on se dépêche, j’ignore dans quel type d’usine nous sommes mais une usine qui interdit les téléportations de l’intérieur et qui a un système d’escalier coulissant ne me dit rien qui vaille...
- HE, ILS SONT LA !!

Comme pour rajouter de la difficulté, les deux hommes qu’elles avaient croisés quelques minutes plus tôt avaient surgit de l’allée centrale et s’était mis à courir dans leur direction. Sans réfléchir une seconde de plus, l’ancien robot avait retourné son amie pour la pousser à se mettre à courir dans la direction contraire. Malheureusement, au bout de quelques pas, comme un seul corps, les deux amies se mirent à glisser à cause du shampoing sur leur chaussures et les trois comparses se retrouvèrent rapidement au sol, entremêlés les uns aux autres comme des quilles après un joli strike...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10840-plant-plant-eeeeeeve- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve


Astrid Littlefoot
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Astrid Littlefoot

| Avatar : Emily Kinney

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Lwlp

Que font deux dinosaures quand
ils n'arrivent pas à se décider ?
Un tirajosaure.


[Carte du menu du Dino-Truck]


Opération Tonnerre ✿ EVELYN ASTRID200

| Conte : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
| Dans le monde des contes, je suis : : Petit-Pied <3

I rawr you so much!

| Cadavres : 1597



Opération Tonnerre ✿ EVELYN _



________________________________________ Dim 25 Oct 2020 - 14:14


Opération Tonnerre !

❝ J'adore quand un plan se déroule sans accroc. ❞
Les choses ne jouaient clairement pas en notre faveur. Depuis toujours, j'étais quelqu'un d'optimiste. Quand quelque chose tournait mal, en mon for intérieur, je restais positive, car une attitude négative n'entraîne que de mauvaises conséquences. Je n'étais pas superstitieuse, seulement logique.

En l'occurrence, malgré tous mes efforts à demeurer optimiste, cette mission commando s'avérait être un désastre. Qu'avions-nous mal calculé ? Quel était ce petit truc qui faisait tout aller de travers ? Peut-être n'étions-nous tout simplement pas taillés pour l'action furtive ?

J'en étais là de mes réflexions tandis que nous pataugions, rampions, jouiions au Twister dans une mare de shampoing, tous les trois. Heureusement que Norbert n'était pas tombé sur nous mais qu'il s'agissait de l'inverse, autrement Evelyn et moi aurions été brisé en deux sous son poids. Je me démenai à m'extirper de notre étrange lutte, entravée par le shampoing collant à l'odeur outrancièrement fruitée. J'en avais la nausée. Il recouvrait une bonne partie de ma cagoule et je peinais à voir quoi que ce soit. Il fallait que je l'enlève, mais nos ennemis risquaient de voir mon visage. Hors de question que je finisse en portrait robot dans les rues de la ville. J'avais un commerce et ne pouvais me permettre de le voir fermé !

Les deux gardes nous tenaient en joue avec leurs pistolets. Nous ne pouvions plus rien faire. La panique m'étourdissait totalement.

Soudain, une alarme s'enclencha près d'une cuve.

"Marcel, va voir." dit l'un des vigiles à son collègue. "Je les tiens à l'oeil."

D'un air mauvais, il pointa son arme en direction d'Evelyn. Considérait-il qu'elle était la plus dangereuse ? L'avait-il vue transformer son bras en flingue ? C'était peu probable même si dans le feu de l'action, je n'avais pas tout suivi.

Quoi qu'il en soit, l'idée qu'il se montre menaçant envers mon amie m'emplit d'un courage doublé de folie : profitant que l'autre homme s'était éloigné, je roulai sur moi-même en bas de Norbert (O_o) et exécutai une clé de cheville au vigile le plus proche de nous.

... Tout du moins, c'était ce que j'avais en tête. Le résultat fut très décevant. Au lieu de parvenir à le faire chuter au sol, je me retrouvais à grogner désespérément, enroulée autour de sa jambe, tout en poussant de toutes mes forces dessus.

"Ca avait l'air beaucoup plus facile à la télé." marmonnai-je.

Tout d'abord, le garde baissa les yeux vers moi, abasourdi. Puis, lorsqu'il comprit ce que j'essayais de faire, il ricana.

"Marcel, viens voir ! C'est trop drôle ! Le p'tit machin essaie de se battre !"

P'tit machin ? Aussitôt, je vis encore plus rouge. Jamais encore on ne m'avait traité de petit machin ! Petit dinosaure, oui, et c'était flatteur -surtout quand le docteur Ross Geller le disait. Il est dans les moeurs que tout ce qui est petit est mignon, cependant un 'machin', ça n'était pas un compliment du tout !

Me laissant emporter par la rage, je soulevai son bas de pantalon et plantai mes dents dans son mollet. Il étouffa un couinement entre la stupeur et la souffrance, avant de sautiller sur son pied indemne.

"Les herbivores ont les crocs !"
m'écriai-je, animée par la fièvre de l'éco-responsabilité et de la révolution verte.

Parfois, la violence est nécessaire pour se sortir d'une situation difficile et retrouver sa positive attitude.

"Marceeel !" appela le vigile.

Norbert, qui s'était relevé entre temps, aplatit son poing au sommet du crâne.

"Désolé." dit-il avec sincérité tandis que l'autre tombait dans les pommes.

Le second garde se précipita vers nous avec son arme braquée.

"PLUS UN GESTE !"

Hélas, j'avais déjà ramassé le pistolet du vigile évanoui et le pointai droit sur le torse de l'autre. Un oeil fermé, prête à tirer.

"Suivez votre propre conseil, monsieur." rétorquai-je.

Norbert étant très près de lui, il jugea préférable de baisser son arme.

"Houmous, attache-le." fis-je sans cesser de le menacer.

C'est que je commençais à apprécier d'être en position de force. Je sentais qu'il ne fallait pas que j'abuse de ce nouveau pouvoir. Je n'avais pas envie de devenir une mauvaise personne.

"Oh, ça tombe bien j'ai apporté de la ficelle en plus !"
répliqua Norbert de sa grosse voix.

Joignant le geste à la parole, il dégaina une bobine de grosse ficelle blanche de sa poche. Comment avait-il fait pour la faire tenir sans que cela se remarque ? Mystère.

"Pourquoi tu as ça sur toi ?" m'étonnai-je. "Tu avais prévu qu'on doive attacher nos ennemis ?"

Son sens de l'initiative me surprit agréablement, mais il refroidit tous mes principes en répondant :

"Non, c'est Desmond qui avait besoin de saucissonner des quarts de viandes dans sa chambre froide. Oh d'ailleurs, je crois que j'ai oublié de le faire..."

Il plaqua une patte au poil brillant contre sa bouche, embêté. J'ignorais qui était ce 'Desmond' et je n'avais pas spécialement envie d'en savoir plus.

"C'est très mal d'encourager la consommation de viande, Nor...mous !"

J'avais failli prononcer son véritable prénom ! Fort heureusement, j'avais réussi à me souvenir juste à temps. Norbert afficha une moue penaude, rentrant la tête dans les épaules.

"Je le ferai plus Muffin. Je promets."

Je hochai la tête et lui indiquai du bout de mon arme de s'occuper de notre ennemi. Pendant qu'il l'attachait dos à un épais tuyau, façon "prêt à passer à la rôtissoire", je me tournai vers Evelyn.

"C'est le moment. Utilise tes bombes pour pulvériser les turbines. Elles sont juste là."

La lueur de l'audace et de la passion -étrangement semblable à celle de l'aliénation- dansait dans mes yeux bleus tandis que je fixais mon amie. Soudain, je remarquai que je la pointai de mon arme. Oups, j'avais oublié que j'en tenais une ! Je lui lançai un sourire contrit et la tournai vers le plafond.

"Je vais monter la garde pendant ce temps-là. On sait jamais. D'autres gardes peuvent arriver."
dis-je sur le ton de Terminator.

Vraiment, je commençais à prendre goût à la vie de délinquante.
.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

minuit dans l'univers
La chasse au trésor de mes insomnies
Réveille souvenirs à minuit.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86200-astrid-in-life-it-is- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86225-littlefoot


Evelyn Nichols
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Evelyn Nichols

| Avatar : Scarlett Johansson

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Vgqb

Je sens que ça va mal finir mais c'est pour une bonne cause... alors...

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Af3y

TechnoDino, rassemblement Opération Tonnerre ✿ EVELYN 3864256854


Opération Tonnerre ✿ EVELYN 378254admin


| Conte : Wall-E
| Dans le monde des contes, je suis : : EVEEEEE

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Qjpzp2

| Cadavres : 426



Opération Tonnerre ✿ EVELYN _



________________________________________ Sam 14 Nov 2020 - 19:05


Opération Tonnerre
Seul, je suis bon. Avec mon équipe je suis imbattable.

En reprenant le peu d’équilibre qu’elle était parvenue à trouver dans cette masse gluante, Evelyn s’était redressée, assise sur les fesses, face à un des agents qui la mettait clairement en joue. Derrière sa cagoule, elle le dévisageait froidement. Un coup de blaster aurait suffi pour qu’il cesse de l’observer avec son petit air méprisant de supériorité qu’il pensait acquise mais son amie avait été claire : on ne devait pas blesser mortellement les gens alors... pas de blaster. Elle se figurait aussi que c’était une bonne option. Après tout, il restait des caméras et peu de personnes avaient cette capacité en ville, le lien serait forcément fait avec elle, tôt ou tard et elle risquait non seulement de perdre sa fille mais aussi de mettre Astrid et Norbert en danger. Quoi que Norbert de par sa taille agissait déjà tel un phare dans la nuit, mais il pourrait toujours compter sur Hadès pour faire passer son action, sa stupidité jouant grandement aussi sur ses capacités d’actions. Elles en revanche étaient des militantes, des pirates, des révolutionnaires. Le monde n’aimait pas les révolutionnaires et il était fort à parier qu’on serait moins cléments avec elles.

Elle avait continué à le fusiller du regard quand soudain un mouvement à sa droite attira son regard. Elle observa son amie, étonnée, se rouler jusqu’aux pieds du vigile avant de tenter de lui faire manifestement une clé de cheville qu’elle ne parvint pas à maîtriser. Elle se tortillait comme un asticot avec l’espoir dérisoire de pouvoir enfin le faire basculer et Evelyn l’observa avec une certaine tendresse tant son espoir et sa volonté était grande bien qu’inutile.

- Ça avait l'air beaucoup plus facile à la télé.
- Ça demande une peu d’entraînement, effectivement, je te l’apprendrai si tu le désire quand on sera sorti d’ici.

Elle lui avait répondu avec douceur, d’une voix pédagogue, se fichant éperdument de l’homme qui la pointait toujours de son arme, persuadée qu’elles allaient finir par s’en sortir même dans cette situation qui semblait inextricable. Les paroles du vigile lui firent remonter les yeux vers lui, les sourcils froncés et elle avait annoncé d’une voix forte :

- Hé c’est pas un “petit machin” !

Ce n’était pas très gentil. Voire pas gentil du tout. Le dinosaure était son amie et elle méritait le respect comme tout le monde, malgré sa petite taille, son air innocent et ses grands yeux bleus d’oisillons. Elle était en colère de ce raccourci élémentaire, de toute ce mépris dans sa voix mais elle ne put s’empêcher d’éclater de rire en voyant la petite blonde planter ses dents ,droit dans son mollet, lui arrachant un cri de douleur, c’était bien fait pour lui. Evelyn eut un petit rire, la suite arriva très rapidement. Norbert avait assommé le premier homme tandis que le second s’était fait maîtrisé par son amie. De son côté, elle s’était contentée de se relever et de l’observer agir avec une surprise et une fierté uniquement dissimulée par sa cagoule. Le petit dinosaure était en train de s’endurcir, de gagner du galon et on pouvait sentir à sa voix que cette nouvelle version d’elle-même, plus guerrière lui plaisait. L’ancien robot l’avait donc laissé faire, toujours aussi pédagogue. Elle avait hoché la tête lorsqu’elle lui avait proposé de détruire les turbines tandis qu’elle montait la garde et les avait récupérées dans son sac à dos, tout aussi gluant que le reste. Une des billes était tombée du sac et avait roulé un peu plus loin mais la rouquine ne s’en formalisa pas, récupérant le reste. Elle se dirigea alors calmement vers les turbines tout en se pressant tout de même pour éviter que d’autres n’interviennent. Elle ouvrit le capot qui détenait le moteur et en coinça une entre deux pistons. Lorsque l’un des deux vint s’écraser contre l’autre, la bille éclata, laissant se répondre une espèce de liquide qui moussa fortement, engluant tout le reste de la machine. C’était parfait. Evelyn eût une forte pensée pour Honey avant de faire la même avec la suivante. Pour faire bonne mesure du tout elle lança ensuite de boules bleues qui explosèrent assez fortement, dans un nuage tout aussi bleu, détruisant une bonne partie de la turbine au passage.

L’ancien robot observa les dégâts provoqués sur les engins afin de faire bonne mesure du tout et de s’assurer que tout était bien bloqué. Les moteurs englués et l’extérieur à moitié détruits, les pompent avaient bel et bien cessé leur œuvre, laissant enfin tranquille l’eau de la rivière et du lac qui les alimentait. Elle revint alors en direction du reste du groupe, avec un grand sourire quand soudain, elle vit plusieurs dangers se profiler. Astrid montait la garde d’un côté mais un vigile la tenait en joue dans son dos et s’approchait dangereusement d’elle en silence. Sans attendre une seconde de plus, elle s’était élancée en hurlant :

- MUFFIN DERRIERE TOI !!

Le cri avait déstabilisé son assaillant qui ne s’était pas attendu à un tel assaut. Il avait eu un instant d’hésitation, un instant de trop qui avait permis à Evelyn de gagner du terrain. Mais Norbert lui barra brusquement la route, ayant récupérer le paintball qu’Astrid avait laissé en tombant dans la cuve.

- Je m’en occupe !

Il avait alors chargé le fusil d’une nouvelle balle de peinture ou plutôt, d’une petite bille bleue, comme celles qu’Honey lui avait donné. Un bleu criard... et très dangereux. Il avait déjà mis le vigile en joue, Astrid juste derrière lui. Le premier s’était tourné pour faire face au minotaure mais vu la puissance de frappe d’une telle munition, il était fort à parier qu’il allait blesser son amie aussi.

- HOUMOUS, NON !!

Elle était arrivée à la hauteur juste à temps et avait dévié le canon du fusil en direction du mur de l’usine tout en se retournant pour donner un impressionnant coup de pied dans le visage du troisième vigile qui s’effondra sur le sol, assommé sur le coup. La bille bleue s’écrasa alors sur le mur et Evelyn eut juste le temps de plonger sur Astrid en hurlant “A TERRE !” tout en protégeant leurs deux têtes. L’explosion fut assourdissante. La scientifique sentit que des morceaux de mur étaient en train de tomber de part et d'autre d’elles d’eux, ne les touchant pas pour autant, fort heureusement. Le nuage bleu et la poussière provoqué par l’explosion les envahirent alors et tous toussèrent jusqu’à retrouver un air plutôt respirable. Complétement abasourdi par ce qu’il venait de se passer, Evelyn se releva lentement, observant Astrid pour s’assurer qu’elle allait bien avant de regarder Norbert qui était resté debout mais qui avait parfaitement tenu le choc. En plus d’un poil soyeux et bouclé, il était désormais coloré de bleu, tout comme le dos des deux combinaisons des deux jeunes femmes, toujours humides de shampoing. Le souffle court, Evelyn les observa tous les trois en silence.

- Désolé... j’ai cru que c’était de la peinture...

Pour toute réaction, l’ancien robot éclata de rire. Ils l’avaient fait... et ils étaient toujours en vie. C’était fou ce que ça faisait du bien de rire... et à quel point la situation était drôle. Elle se releva alors, aidant Astrid à en faire de même avant de préciser.

- Tout est fait, tout est détruit et maintenant que nous avons une porte de sortie, autant l’emprunter...

Elle montra d’un signe de tête l’énorme trou béant avant de rassembler le reste des affaires qui étaient resté au sol et les tandis à chacune des personnes. Elle n’avait pas vu qu’au loin, un petit muffin était resté là, sous une machine, sans doute avait-il glissé hors de la glacière lorsqu’elles étaient tombées dans la cuve... Elle observa le vigile qui était toujours attaché, conscient, le dernier les trois et s’approcha de lui en faisant signe à Astrid de faire de même pour qu’elles soient à la même hauteur. Elles avaient de base prévue de laisser un mot, mais elles n’avaient plus vraiment le temps pour ça alors autant laisser un messager. Elles avaient mis tellement de temps à trouver le nom de leur collectif, il aurait été dommage de ne pas le préciser. Elle le regarda un instant avant de lui dire :

- Cette action est une action du Techno-Dino. Dîtes leur bien. Pour chaque pollution engendrée, nous serons là pour les arrêter.

Elle laissa à Astrid le mot de la fin avant de s’avancer vers le trou béant. Ils n’étaient pas à l’entrée du complexe, il y avait beaucoup de grillage qui les entouraient et la rivière en contrebas mais ça n’avait plus d’importance à présent, ils étaient dehors.

- Houmous, je pense que tu peux nous téléporter... Je pense qu’on peut aller chez moi avant de prendre un verre, non ? Le temps au moins de se débarbouiller... Je peux te prêter des vêtements au besoin Astrid... Et Norbert... tu as vraiment besoin de vêtement.

Il se mit alors à réfléchir, longuement et Evelyn coupa court :

- On verra quand on y sera alors !

Et en quelques secondes, ils avaient disparu. Le Techno-Dino avait frappé pour la première fois, mais sans doute pas la dernière.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines
by wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10840-plant-plant-eeeeeeve- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve


Astrid Littlefoot
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Astrid Littlefoot

| Avatar : Emily Kinney

Opération Tonnerre ✿ EVELYN Lwlp

Que font deux dinosaures quand
ils n'arrivent pas à se décider ?
Un tirajosaure.


[Carte du menu du Dino-Truck]


Opération Tonnerre ✿ EVELYN ASTRID200

| Conte : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
| Dans le monde des contes, je suis : : Petit-Pied <3

I rawr you so much!

| Cadavres : 1597



Opération Tonnerre ✿ EVELYN _



________________________________________ Lun 7 Déc 2020 - 17:02


Opération Tonnerre !

❝ J'adore quand un plan se déroule sans accroc. ❞
Flottant dans les vêtements un peu trop grands que Evelyn m'avait prêtés, je me repassai mentalement ce que nous avions accompli près d'une heure plus tôt. Nous l'avions fait. Nous avions réussi. Nul ne le saurait à part nous trois et nous pouvions en être fiers. Justice avait été rendu à l'environnement tout entier. La Nature était apaisée, cette nuit-là. Je pouvais le sentir. Grâce au grain de poussière que nous avions glissé dans l'engrenage de l'usine, nous avions sauvé l'humanité. Bon, j'exagérais sans doute un peu.

"Il nous reste un long chemin à faire, mais nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli ce soir." déclarai-je à mes deux compagnons.

Mes cheveux mouillés me faisaient frissonner, même si j'avais une serviette posée sur les épaules. En arrivant chez mon amie, j'avais pris une douche afin de me débarrasser du shampoing visqueux. L'odeur forte et entêtante avait fini par se dissiper au bout de plusieurs minutes passées sous l'eau tiède, presque froide -je ne souhaitais pas consommer trop d'eau chaude, c'était mauvais pour la planète.

Propre comme un sou neuf, j'avais rejoint mes deux acolytes dans la cuisine d'Evelyn. Norbert avait troqué sa combinaison contre des vêtements plus passe-partout, mais il avait refusé de se doucher, car le shampoing lui faisait les poils soyeux. C'était indéniable, mais j'étais quelque peu contrariée par sa décision car elle me semblait contraire à l'action du Techno-Dino. Il dispensait toujours une odeur entêtante -presque écoeurante- de produits chimiques au parfum synthétique.

J'enveloppai mes deux compagnons d'un regard tendre -Norbert qui terminait le contenu de la glacière, et Evelyn qui était parfaite en toutes circonstances- et annonçai d'un ton exalté :

"Allons nous beurrer comme des tartines !"

"Qu'est-che que cha veut dire ?" postillonna allègrement le minotaure.

"Ca veut dire qu'on va boire beaucoup pour fêter ça."
dis-je avec un large sourire.

Je lançai un regard pétillant à mon amie. Le Techno-Dino allait faire la tournée des bars afin d'arroser ça ! La réaction de Norbert ternit légèrement l'aboutissement grandiose de notre projet :

"Quand je bois beaucoup, je fais beaucoup pipi ensuite."

J'éclatai de rire et tapotai son dos massif.

"Ne t'en fais pas. On en est tous là."

C'était parti pour une folle nuit ! Après tout, il n'existait pas de repos pour les braves, même dans l'amusement !

FIN
.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

minuit dans l'univers
La chasse au trésor de mes insomnies
Réveille souvenirs à minuit.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86200-astrid-in-life-it-is- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86225-littlefoot


Contenu sponsorisé




Opération Tonnerre ✿ EVELYN _



________________________________________

 Page 1 sur 1

Opération Tonnerre ✿ EVELYN





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours