« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)


Partagez
 

 Love is not a victory march ▬ (axelxadrien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Adrien Agreste



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adrien Agreste


╰☆╮ Avatar : ∂α¢яє мσитgσмєяу ♥

Ѽ Conte(s) : мιяα¢υℓσυѕ ℓα∂увυg: ℓєѕ ανєитυяєѕ ∂є ℓα∂увυg єт ¢нαт иσιя
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : α∂яιєи αкα ℓє ѕєυℓ єт ℓ'υиιqυє ¢нαт иσιя !

✓ Métier : éтυ∂ιαит єи ¢ιиéмα
Love is not a victory march ▬ (axelxadrien) 201223091400619077

☞ Surnom : ¢нαт, ¢нαтσи
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 271

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Love is not a victory march ▬ (axelxadrien) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 24 Aoû - 18:32

Love is not a victory march.

But all I’ve ever learned from love was how to shoot at someone who outdrew you. It’s not a cry you can hear at night. It’s not somebody who has seen the light. It’s a cold and it’s a broken Hallelujah.

Adrien hurla de terreur avant de se redresser sûbitement sur le canapé. Il était en sueur et une migraine fit rapidement son entrée. Cette migraine qui lui rappelait tristement qu'il avait passé une nuit horrible et qu'il avait peu dormi. Il espérait juste ne pas avoir réveillé la pauvre Aisha. Depuis le temps que la jeune femme l'hébergé. Depuis le temps qu'elle devait supporter les gémissements et les pleures du jeune Agreste. Adrien passa sa main tremblante sur son visage avant qu'il ne pose son regard sur son téléphone qui se trouvait sur la table basse. 6H04 voilà ce que l'heure affichait actuellement. A peu prêt la même heure que tous les matins qui ont suivis. A vrai dire, depuis qu'il avait quitté le manoir, ces nuits étaient de plus en plus chaotique. Il avait du mal à se rappeler la dernière nuit parfaite qu'il avait passé. C'est simple, à chaque fois qu'il fermait les yeux il voyait le corps pourri de sa mère. Ce corps sans vie qui pourtant avait bougé devant ses yeux essayant de dévorer la chair de son père. Adrien posa machinalement sa main sur son estomac alors qu'il commençait à être nauséeux. Son père... C'était à cause de lui si le corps de sa mère s'était retrouvé dans cet état. Pourrie. Pourtant Adrien se souvenait parfaitement de l'enterrement de sa mère. Il revoyait le cercueil se faire descendre doucement dans le trou. Elle avait eut sa place dans un cimetière et pourtant. Il y a peu, il avait revu sa mère. Dans un premier temps l'âme de sa mère qui avait été coincé aux enfers et puis son corps pourrie. Le blond afficha une grimace massant doucement son estomac tout en regardant autour de lui.

Il en avait pardonné des choses à son père. De nombreuses choses. Toutes ses remises de diplômes qu'il avait manqué, ses avants premières de films ou encore simplement les fêtes d'écoles. Oui, Adrien avait facilement pardonné à son père. Des erreurs qui pour lui ne valait pas sa colère. Mais maintenant c'était différent. Adrien n'arrivait même plus à pardonner à son père. Il pensait que cela lui prendrait simplement du temps. Le temps de digérer. Mais plus le temps passé et plus cette histoire le rendait malade. Adrien crispa sa mâchoire avant de plonger son visage dans ses deux mains. Il resta un moment comme ça avant finalement se lever rapidement du canapé tout en courant vers la salle de bain. Il se pencha au dessus des toilettes et évacua le peu de nourriture qu'il avait dans l'estomac. Cela dura plusieurs minutes et il tira enfin la chasse d'eau avant de pousser un long soupir de fatigue. Adrien se mit devant le miroir de la salle de bain et il afficha une moue en voyant son visage qui était un piteux état. Sans attendre, il se débarbouilla et se fit la toilette qui dura un moment. Adrien sortit enfin de la salle de bain et Aisha semblait toujours dormir. Il décida alors d'allé faire les courses.

Adrien enfila une petite veste afin de ne pas avoir froid et sortit de l'appartement sans trop faire de bruit. Cela faisait un moment qu'il n'avait plus donné signe de vie à son entourage. Son père, son meilleur ami, ses amis et Marinette. Il était juste dans un sale état et il avait besoin de mettre les choses au clair alors il restait rarement lui même la journée. Par peur qu'on le croise. À peine sortit de chez Aisha, il demanda à Plagg son kwami de le transformer en Chat Noir et il le fit. Plagg n'avait pas vraiment son mot à dire de toute façon. Et il partit donc vers la boulangerie la plus proche dans sa tenue de super-héro. Il entra dans la boutique comme un simple client et se mit devant la vitrine afin de choisir ce qu'il voulait prendre. Chat Noir entendit les clients murmurer à son arrivé tout comme les employés d'ailleurs. Le matou essayait de ne pas y faire attention. Il passa alors à la caisse et la caissière se mit à sourire.

« Bonjour Chat Noir, c'est rare de vous voir dans ce genre d'endroit ! C'est calme ce matin en ville ? »

« Assez calme aussi. C'est bien pour ça que je viens ici. J'aimerai... »

« Oh je comprends ! Je suis vraiment fan de vous et ma petite fille encore plus ! Je peux avoir un autographe pour elle, s'il vous plait. »

Le blond n'était vraiment pas d'humeur pour ce genre de chose. Se transformer en Chat Noir n'était peut-être pas la meilleure des solutions. Mais le héros afficha un petit sourire avant de lui signer une serviette qui se tenait devant lui. Une fois fait il posa sa griffe sur la vitrine montrant la tresse de chocolat. C'était pour Aisha, avec quelques croissants et surtout des chouquettes pour lui. Il adorait ça. Chat Noir s'apprêtait à passer commande une nouvelle fois.

« Alors... »

« Et d'ailleurs, Ladybug va bien ? Ça fait un moment que l'on attend son retour. Vous êtes très fort mais à deux vous êtes encore mieux ! »

Cette fois-ci, Chat Noir ne répondit rien. Il se contenta d'afficher un petit sourire forcé essayant de faire comprendre à la vendeuse que la discussion était terminée.

« Un tresse au chocolat, des croissants et des chouquettes s'il vous plait, merci. »

La jeune femme s'excuta sans discuter. Elle avait sûrement remarqué qu'elle empiétait trop sur la vie privé du matou. Heureusement. Elle lui donna finalement sa commande et Chat Noir paya en liquide avant de quitter la boulangerie sans dire un mot de plus. Sans attendre, il chercha un coin tranquille et il se dé-transforma. Plagg se tenait dans les bras de Adrien épuisé et sans attendre le blond lui donna un morceau de camembert que Plagg dévorra. Une fois sur pieds, il remit l'animal dans son sac et se remit à marcher tandis qu'il entendit la voix de Plagg dans son sac.

« Je t'avais dit que utiliser tes pouvoirs pour des fins personnels n'était pas une bonne idée. Tu as eu de la chance que personne ne te voit, Adrien. »

Le blond ne répondit rien se contentant de marcher dans la rue sans but. Adrien voulait simplement rentrer chez et éviter tout le monde. Il fixait le sol sans but, se contentant de marcher droit devant lui. L'appartement de Aisha n'était pas si loin que ça après tout, si ? En Chat Noir le voyage du retours aurait été plus rapide mais on le remarquait moins en temps que Adrien. Et encore... Le jeune Agreste se cogna brusquement contre quelque chose ou plutôt quelqu'un. Quand il releva doucement son visage, il posa son regard sur l'homme qui se tenait devant lui. L'homme qu'il connaissait parfaitement. Axel Oswald. L'ami de son père.

« Salut je m'appelle Olaf, tu veux un câlin ? »


« Pardon ? »

Sa demanda était vraiment étrange. Est ce que Axel le connaissait ou l'avait reconnu au moins ? Une chose était sûr, depuis le temps que Adrien entendait parlé de lui, il le rencontrait enfin. Il espérait juste que ce n'était pas son père derrière cette idée. Ou que Axel ne prenne pas le partie de son père.

©️crack in time

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- - Mama take this miraculous from me. I can't use it anymore. It's getting dark too dark to see. Feels like I'm knockin' on heaven's door.

Axel Oswald



«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


Axel Oswald


╰☆╮ Avatar : Matthew Gray Gubler

Ѽ Conte(s) : La reine des neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Olaf

✓ Métier : Vendeur de glace
Love is not a victory march ▬ (axelxadrien) Q2mt

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2165

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Love is not a victory march ▬ (axelxadrien) _


Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Sam 21 Nov - 11:37


Love is not a victory march


Axel était tout simplement en train de marcher dans la rue. Comme l’adorable petit être qu’il était, il suivait son envie, les odeurs, les sons et les animaux sans regarder réellement où il allait … après tout, il savait déjà que tous les chemins menaient à Rome, et qu’il lui suffirait de demander son chemin à quelqu’un justement … Bon Raven serait là, elle lui dirait deux mots certainement, mais ce n’était pas le cas. Il pouvait marcher sans se faire de soucis.

Olaf était bien le genre à faire cela non ? Bien sur il avait lui même ses soucis. Tout le monde avait des soucis, et Axel en avait. Souvent, on pouvait penser que ce n’était que des soucis d’enfant. Personne ne pouvait voir Axel comme un adulte quand ils apprenaient qui il était. Et Olaf préférait cela. Est ce que c’était mentir ? Il n’en était pas sur, et n’avait aucune envie d’approfondir cette idée. Pour le moment, il se disait juste qu’il ne dérangeait personne ainsi. Il observa son téléphone à nouveau alors qu’il pensait à Gabriel qui ne lui répondait plus depuis quelques temps déjà.

Il avait envie de pleurer. Il ne pouvait même pas dire à Gabriel qu’il avait enfin repris contact avec Elsa. Lui parler de son bonheur alors qu’il est triste ça serait le pire … il ne voulait pas… à la place il avait parler de Elsa à Jackson pendant environ trois heures ce matin, avant qu’il ne dise qu’il allait faire un tour… oui c’était un patron en carton… Alors qu’il prit un nouveau chemin, il se cogna contre quelqu’un. Et il sortit une ânerie. Il était tellement en train de penser qu’il veut un câlin, qu’il avait dit la phrase sans le penser. Quoi que. Olaf sourit à la personne en face de lui… il était sûr de ne jamais lui avoir parler, et pourtant sa tête lui disait quelque chose.

Aussi quand il était avec Gabriel, il ne parlait pas ou peu de son fils… et il n’avait pas non plus envie d’empiéter sur leur relation. Il avait voulu le rencontrer pour l’inviter à manger des glaces (oui toujours) mais il avait fini par changer d’avis de peur de déranger. Il pencha la tête sur le côté.

- Je suis Axel, et je te propose un câlin. Tu sembles triste, et il y a rien de mieux qu’un câlin pour faire disparaître la tristesse !

C’était un fait avéré pour lui, et personne ne pourrait lui dire le contraire. Il lui fit un large sourire alors qu’il remarqua une grenouille qui lui sauta sur le pied. La grenouille sauta plusieurs fois et se retrouva dans ses cheveux. Phinéas était une grenouille qui venait souvent voir Olaf. Il sourit mais ne dit aucun commentaire sur le fait que le nouveau venu soit dans sa tignasse et se concentra sur Adrien.

- C’est Phinéas. Tu veux venir avec moi ? J’allais acheter tout ce qu’il faut pour faire du chocolat chaud avec de la guimauve. Quoi de mieux que du chocolat chaud et de la guimauve pour survivre dans ce monde de fou n’est ce pas ?







♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82404-je-m-appelle-olaf-et- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82475-les-amis-sont-la-seule-chose-dont-j-ai-besoin-liens-d-olaf http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82477-ou-suis-je-je-l-ignore-mais-j-y-suis-bien-rps-d-olaf
 Page 1 sur 1

Love is not a victory march ▬ (axelxadrien)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville