« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Un petit vote pour le forum ? Cliquez et mettez +5 si vous avez dix secondes devant vous. :-)
Une place offerte dans Up par vote (une fois par jour).
Le deal à ne pas rater :
Soldes Nike : remise supplémentaire de 15% avec le code NIKE2021
Voir le deal

Partagez
 

 (FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Adam Pendragon



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adam Pendragon


╰☆╮ Avatar : Chαrlie Hunnαm.

Ѽ Conte(s) : Merlin l'enchαnteur.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Arthur.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 292

✓ Disponibilité : (2/3) Hérα . Morrigαn.

(FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 3 Sep 2020 - 19:26

towards the sun

Turn your face towards the sun Let the shadows fall behind you Don't look back, just carry on And the shadows will never find you. And you know I've been burned, I've been burned, You've seen me lose control It's not worth, My soul.


Des siècles durant, humains et mages coexistèrent en paix. Le savoir des uns profitait aux autres, respectant la Nature et ses appels pour permettre une avancée prolifique des générations. Un accord sommaire mais nécessaire, une entente courtoise qui se traduisait par des échanges réguliers dans des temps reculés. Uther Pendragon lui-même avait envoyé son fils faire son apprentissage auprès de Merlin dans un coin reculé de Brocéliande… Tout comme sa demi-sœur bien avant lui. Une harmonie précaire mais durable, jusqu’à l’avènement du mage-sorcier Mordred. Tournant ses noires ambitions contre l’Homme, provoquant la chute et les ténèbres, la destruction et la guerre sur les royaumes. Tous tombèrent. Tous succombèrent. Les survivants s’enfuirentà la recherche d’un abri.

Et Mordred faisait désormais marche sur le dernier bastion encore debout… Camelot.

L’aube se levait à peine sur l’horizon, encore entouré de la brume épaisse et cernées de nuages menaçant de pleurer l’orage qu’ils emmagasinaient. Pourtant on pouvait déjà entendre le frémissement murmuré entre les remparts, la nervosité palpable des hommes en train de psalmodier et des femmes en train de prier. La terre grondait d’un vrombissement sourd, imperceptible et pourtant si présent alors que le soleil se levait peut-être sur leurs dernières heures. Aujourd’hui, certains allaient mourir en vaincus… Et d’autres survivraient en vainqueurs.

Adam n’avait pas dormi ou, peut-être, une heure ou deux. La tension dans son corps l’empêchait de trouver le repos, lequel n’était coupé que de cauchemars tous plus douloureux les uns que les autres. Ces songes n’en étaient pas vraiment, reflétant la triste vérité d’épées s’entrechoquant sur un champ de bataille sous la poussière rouge du vermeil des vaincus. Le ciel lui-même pleurait de ces batailles sans fin qui sillonnaient les terres, nimbé de ténèbres et d’illusions dans un monde où les armes égales n’existaient pas. Il était difficile de combattre la magie sans magie. Presque impossible. Impensable.

Et pourtant ils étaient là, entre les murs et les tours, entre les remparts et les armures, remplis d’espoirs et de peurs insondables qui faisaient prier les uns, jurer les autres, ou s’enfuir les moins braves. Le prince n’était pas de ceux-là. La guerre l’avait marqué. La guerre l’avait grandie. Il n’était plus cet indigent gamin à qui on mettait des claques à l’arrière du crâne pour mauvaise conduite. C’était désormais un Homme. Un héritier. Le futur détenteur de l’arme la plus puissante ayant existée : Excalibur. Un soldat et un combattant ayant déjà vu plus de sang que la raison ne le voudrait. La nature même de son existence était remise en question mais il avait une certitude : il ne fuirait pas. Il défendrait les siens jusqu’au bout ou il mourrait en essayant. C’était plus qu’un honneur. Plus qu’une certitude. Sa raison de se lever alors que le matin approchait.

Adam passa une main sur son visage tandis qu’il l’éclaboussait d’eau, soupirant longuement. Ses trains étaient tirés, la fatigue se faisait sentir mais le voilà bien incapable de dormir. Trop de choses en tête. Trop de données analysées. Trop de souvenirs et de questions sans réponse. Quelque part entre les murs du château, il savait que sa mère ne dormait pas. Tout comme son père, porteur de la couronne, qui s’entretenait avec ses derniers généraux encore vaillants. Le prince n’était pas à cette dernière réunion, il savait déjà tout ce qu’il devait savoir.

Sauf une chose.

« Qui est là ? » Lança-t-il en se retournant vivement.

Il l’avait senti plus qu’entendu, cette présence invisible à la lueur des bougies qui venait de se faufiler dans sa chambre. Quelqu’un était entré silencieusement mais Adam était prêt. Prêt à en découdre s’il le fallait. L'aube n'était plus très loin et il la verrait, coûte que coûte.


CODAGE PAR AMATIS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    la tête aussi divague
    et les routes qui hier étaient là aujourd'hui n'y sont pas. - as your power increase, so, too, do the forces that will oppose you. balance is a law that cannot be transgressed.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87189-at-the-edge-of-our-ho http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87484-from-nothing-comes-a-king

Morrigan M. Cornouailles



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Morrigan M. Cornouailles


╰☆╮ Avatar : jenna coleman

Ѽ Conte(s) : merlin l'enchanteur / légendes arthuriennes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : morgane

✓ Métier : professeur de sciences de la vie et de la terre
☞ Surnom : gina
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 228

✓ Disponibilité : adam + elena + james + ... (3/5)

(FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 3 Sep 2020 - 22:01

We learn to hold our heads as if we wear crowns
◇ ◆ ◇
Je vouais une haine sans borne pour Uther Pendragon, il m’était amer et Camelot n’en demeurait pas moins à la même place. L’unique chose sans doute qui me retenait de détruire la lignée des Pendragon se trouvait en la personne de ma mère, combattante, grand cœur et surtout indomptable, telle une montagne au milieu du torrent, elle avait ce talent là, de ne jamais plier sous la tempête. C’est d’ailleurs l’une des choses que je préfère chez elle. Cependant, quand je fus envoyée au Couvent puis par la suite mariée de force par Uther, je m’étais jurée de faire payer à ce Roi de misère toute « la torture » qu’il m’infligeait depuis qu’il avait épousé ma mère.

Voyez par vous-mêmes, juste après les noces, je fus envoyée loin de Camelot et du regard du fameux grand roi Pendragon parce que je ne valais sans doute pas la peine d’avoir considération de qui que ce soit. Certes, je n’ai manqué de rien au Couvent, j’étais la belle-fille d’Uther Pendragon alors cela a sans doute beaucoup joué mais pendant que moi je passais mes journées au sein de cet endroit sinistre, auprès de femmes que je m’amusais à titiller un peu plus à chaque fois, mon demi-frère Adam était vu comme le sauveur de Camelot, celui qui règnerait. Le grand héros de ces dames et le vaillant chevalier de ses messieurs mais pour moi, il n’était qu’un gamin. Les seuls instants bienheureux dans ma vie furent les cours auprès de Merlin, dans ces lieux reculés de Brocéliande. Oui, Merlin.

Il ne me fallut que quelques semaines d’apprentissage à ses côtés pour me rendre compte qu’il me regardait avec les yeux d’un père, chose qu’Uther n’avait jamais fait à mon égard. Je me sentais proche de mon professeur, comme une fille de son père et c’est sans doute pour cela que je ne me suis pas éloignée quand j’ai vu son véritable visage. Bien au contraire, l’idée que je puisse assister à la chute de Camelot des mains de Mordred, c’était une idée plutôt plaisante. La seule chose dont je voulais être certaine, c’est que ma mère s’en sortirait. Après tout, le seul qui était dans le viseur du magicien, ce n’était personne d’autre qu’Uther. Le connaissant, il jouerait les grands chevaliers, sauveur du peuple et de la populace environnante.

Alors que la bataille finale approchait un peu plus à chaque seconde s’écoulant, je m’étais mise en tête de retrouver mon petit frère, une dernière petite discussion, après tout, peut être qu’il ne serait plus de ce monde lui non-plus, qu’il suivrait son paternel. Je ne me souvenais pas avoir rêver de la bataille finale, pas encore du moins donc autant prendre le temps de venir discuter avec lui. Ce qui est sûr, c’est que j’avais le don de l’effet de surprise. Une cape noir ébène au dessus de ma robe couleur rouge sang, mes cheveux glissant sur mes épaules en d’immenses cascades, je me glisse doucement dans les couloirs du chateau. La capuche de ma cape relevée sur mon visage, je ne suis qu’une ombre dissimulée par l’obscurité de la nuit dont l’aube reprendra bientôt place.

Mon regard se pose sur ma mère que je perçois faiblement avant de continuer mon chemin, silencieuse. Les frottements de ma cape sur le sol affaiblis par ma démarche, j’atteins les appartements de mon frère après avoir échappé aux regards des gardes, leurs idées rivées uniquement sur le combat à venir. Je me glisse dans ses appartements, telle une ombre mais il sent rapidement ma présence. Un sourire perle sur mes lèvres rouges tandis que je laisse tomber la capuche de ma cape, dévoilant mon visage alors que je sors de l’obscurité.

« Bonsoir Adam. » m’énonçais-je simplement.

⇜ code by bat'phanie ⇝

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
merry christmas again?
It's complicated to explain the inexplicable but we can try together. -byendlesslove
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87539-_therealmorgana_#1246103

Adam Pendragon



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adam Pendragon


╰☆╮ Avatar : Chαrlie Hunnαm.

Ѽ Conte(s) : Merlin l'enchαnteur.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Arthur.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 292

✓ Disponibilité : (2/3) Hérα . Morrigαn.

(FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 4 Sep 2020 - 16:58

towards the sun

Turn your face towards the sun Let the shadows fall behind you Don't look back, just carry on And the shadows will never find you. And you know I've been burned, I've been burned, You've seen me lose control It's not worth, My soul.


Une serviette dans les mains pour rapidement essuyer son visage, Adam était sorti de la petite alcôve pour tomber nez-à-nez avec un visage qu’il ne pensait pas revoir de sitôt. Familier. Très familier.

« … Morgane. »

Ce n’était ni une exclamation malgré la surprise, ni une déception malgré la situation. C’était même plutôt étonnant de la découvrir entre ses murs, habillée de vermeil comme on en aurait jamais assez vu et drapée dans une longue cape couleur de nuit. Comme si de rien était. Comme si tout pouvait encore se jouer en sécurité alors qu’elle débarquait au milieu de ce qui seraient peut-être les ruines de l’humanité… Avait-elle seulement conscience de ce qui se jouait à l’heure actuelle ?

Ô que oui. Le prince en était plus que certains, même si son visage se radoucit quelque peu en reconnaissant sa demi-sœur ; elle ressemblait énormément à leur mère et, en même temps, s’avouait tellement différente qu’il était compliqué de savoir sur quel pied danser. Adam privilégia la prudence, même si tout un flot de sentiments l’envahirent à la fois, l’obligeant à serrer sa mâchoire et reposer la serviette un peu abruptement derrière lui. Inspirer. Respirer.

« Qu’est-ce que tu fais ici ? » Demanda-t-il finalement.

La voir ici pouvait signifier plusieurs choses, mais aucune n’était forcément avantageuse à ses yeux. Soit elle venait se mettre de leur côté – ce qui serait très étonnant la connaissant – soit elle venait prêter main forte à Mordred, soit… Elle se contentait de faire acte de présence. Peut-être que cette dernière option serait la pire, à bien y regarder.

« Merlin a enfin réussi à te faire sortir de Brocéliande ? Je lui avais pourtant dit que ça ne servait à rien. »

Elle était une mage, elle-aussi, après tout. Une héritière de cette magie qu’ils pouvaient manipuler en accord avec la Nature elle-même… Adam avait suivi une partie de ces enseignements et même été plutôt prometteur, mais la guerre l’avait rappelé au bastion et voilà qu’il se faisait soldat plutôt que magicien.

Il était un Pendragon, héritier des dragons et de son père, sa place était auprès des siens et non au loin derrière des arbres millénaires ou des eaux troubles. Tous les mages n’avaient pas pris le parti de Mordred et de nombreux autres y avaient été obligés ; mais ils étaient rares, ou morts, ceux qui se dressaient encore hors de portée du sorcier. Merlin en avait aidé quelques-uns, Avalon avait protégé les derniers… Bien maigre groupuscule de ceux qui, jadis, avaient été les Héraults de ces terres. Des traitres aujourd'hui, aveuglés par le pouvoir et la destruction. Emparés de ténèbres et l'esprit aussi dissolu que la fange putride des villes dévastées.

Adam se décala sur le côté pour attraper une chemise en lin, qu’il passa rapidement par-dessus sa tête. La fraîcheur ambiante n’empêchait pas la sueur et la tension, mais il n’y avait aucune décence à se montrer à demi-nu face à un membre féminin de sa propre famille. Il avait des principes. Croisant les bras sur son torse, il attendit patiemment qu'elle daigne répondre.


CODAGE PAR AMATIS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    la tête aussi divague
    et les routes qui hier étaient là aujourd'hui n'y sont pas. - as your power increase, so, too, do the forces that will oppose you. balance is a law that cannot be transgressed.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87189-at-the-edge-of-our-ho http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87484-from-nothing-comes-a-king

Morrigan M. Cornouailles



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Morrigan M. Cornouailles


╰☆╮ Avatar : jenna coleman

Ѽ Conte(s) : merlin l'enchanteur / légendes arthuriennes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : morgane

✓ Métier : professeur de sciences de la vie et de la terre
☞ Surnom : gina
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 228

✓ Disponibilité : adam + elena + james + ... (3/5)

(FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 4 Sep 2020 - 17:40

We learn to hold our heads as if we wear crowns
◇ ◆ ◇
Un sourire perla sur mes lèvres tandis que je fixais mon demi-frère. Pas d’exclamation, pas de surprise, mais je sentais une pointe d’étonnement. Etonnement de me voir vêtue ainsi, en ces lieux que j’ai foulé pendant pas mal de temps mais qui m’étaient bien étrangers aujourd’hui. Les bras croisés sous la poitrine, j’hausse les sourcils avant de reprendre la parole.

« Je n’ai pas le droit de venir te saluer ? » demandais-je, feigniant la surprise alors qu’un nouveau sourire carnassier perlait sur mon visage.

Je savais parfaitement que ma présence en ces lieux demeurait sans doute la dernière chose que pouvait désirer les Pendragon. Surtout le père. Oh oui quelle surprise de me voir ici, face à lui alors que je ne quittais jamais Brocéliande, les tréfonds de la forêt, après tout, je me sentais bien plus à ma place de là-bas plutôt qu’ici et pourtant, j’avais profité de l’obscurité de la nuit pour venir voir celui qui était vu par tous comme le Sauveur de Camelot, le grand chevalier mais même encore maintenant, je le voyais comme le gamin insupportable qu’il était, à mes yeux du moins.

« Tu sais que tu étais l’un de ses élèves les plus prometteurs ? Tu aurais pu faire tellement mieux que… » commençais-je avant de montrer les lieux d’un signe de la main « tout ça. » continuais-je avant de soupirer « Alors tu pensais sincèrement que je laisserais mon petit frère tout seul face à la difficulté ? » continuais-je avec un petit rire « ceci dit… » continuais-je en commençant à tourner autour de lui « tu ne t’es pas vraiment trompé. Je ne suis pas là pour lutter à vos côtés, tu sais à quel point je rêve de mettre ton très cher père à genoux face à moi, mais j’avais envie de te voir, voir si tu es prêt. » énonçais-je finalement alors qu’un fin sourire perlait sur mes lèvres tandis que je le regardais se rhabiller.

M’avançant prêt de la fenêtre, je regarde l’horizon quelques instants avant de tourner le regard vers mon demi-frère « tu sais pertinement qu’aujourd’hui, la seule chose qui m’importe, c’est que mère soit en sécurité mais toi comme moi savons qu’elle est bien plus apte à lutter que n’importe quel chevalier, tel la roche face à une tempête, elle ne bronche pas. Je sais que tu ne me fais pas confiance majesté, après tout, pourquoi aurais-tu confiance mais je vais te dire un secret… » soufflais-je en m’approchant « Camelot va finir par tomber et ça même ton père n’y pourra rien. » énonçais-je avant de rire, d’un rire mauvais et cruel.

⇜ code by bat'phanie ⇝

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
merry christmas again?
It's complicated to explain the inexplicable but we can try together. -byendlesslove
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87539-_therealmorgana_#1246103

Adam Pendragon



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adam Pendragon


╰☆╮ Avatar : Chαrlie Hunnαm.

Ѽ Conte(s) : Merlin l'enchαnteur.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Arthur.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 292

✓ Disponibilité : (2/3) Hérα . Morrigαn.

(FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 9 Sep 2020 - 17:42

towards the sun

Turn your face towards the sun Let the shadows fall behind you Don't look back, just carry on And the shadows will never find you. And you know I've been burned, I've been burned, You've seen me lose control It's not worth, My soul.


Morgane avait ce don de présence, cette aura qui imposait le silence à ceux trop faibles pour oser lever les yeux sur elle et maintenir un tel regard. Adam n’avait pas peur d’elle, pas complètement ; elle était son aînée, celle en qui Merlin avait mis tous ses espoirs bien avant lui… Et contrairement au prince, la mage avait terminé sa formation et maîtrisait la magie au-delà de l’entendement. Sans doute aurait-il pu songer un jour à l’égaler, si ça avait été la voie choisie ; malheureusement, le destin avait tranché et il n’était plus question d’apprendre quelques tours de passe-passe. La magie, Adam y avait partiellement renoncé désormais. Sans doute ne verrait-il jamais Avalon, bien que son précepteur soit persuadé du contraire.

« Je ne suis pas seul. »

Fit-il remarquer.

« Nous sommes peut-être peu nombreux, mais nous sommes loin d’être seuls. Nous ne l’avons jamais été… Même si tu n’étais pas là. »

Est-ce qu’il lui en voulait ? Fut un temps, bien plus jeune, il avait été maintes fois déçu qu’on lui retire cette grande sœur dont il savait si peu de choses ; trop loin, trop longtemps, trop tard. Il n’était pas surpris qu’elle ne soit, en retour, que peu revenu à Camelot – Adam n’était pas stupide ni aveugle, il connaissait l’inimitié qui liait Morgane à son père, Uther Pendragon. Restait à savoir qui détestait le plus l’autre.

« Je ne t’en veux pas pour ça. »

Qu’elle ait été absente. Qu’elle ne les aide pas. Qu’elle fasse passer ses intérêts avant les leurs. Traité de la même manière, le prince n’était pas certain de prendre un choix différent ; il était rare qu’une femme puisse choisir ses batailles, Morgane aurait été de celle qui les imposait quoi qu’il en coûte. Ses yeux clairs croisèrent les siens avant qu’elle ne s’éloigne vers la fenêtre, dessinant son profil dans la faible lueur de l’aube pointant le bout de son nez.

C’était une belle femme. Trop belle sans doute.
Trop intelligente et trop éduquée. Un fléau pour certains.

A l’évocation de leur mère, il se radoucit et sentit la pression de ses épaules diminuer légèrement. C’était une évidence pour beaucoup : Ygern était le point « faible » des Pendragon. Pour ceux qui ne la connaissaient pas, du moins. Car il n’y aurait jamais eu de femme plus droite et inébranlable que la Reine parmi tous les royaumes. L’attachement des siens n’avait d’égal que sa capacité à faire ployer le genou à ses détracteurs… On racontait que même Uther avait dû s’y prendre à mainte reprise pour parvenir à la convaincre d’être son épouse.

Le résultat ? Une fille quasiment exilée et un fils prêt à mourir pour ses idéaux.

Ce dernier s’approcha légèrement de la magicienne, sans pour autant se mettre à la fenêtre. Il se contenta de s’adosser au mur de pierres épaisses, jetant un coup d’œil dans sa direction. Elle avait l’air presque triste lorsqu’elle parlait de leur mère, presqu’un peu plus humaine que le reste du temps. Une illusion de plus ou un réel attachement à ce lien qui lui avait été arraché de force ?

« Notre mère a refusé de rejoindre les refuges. Tu te doutes bien qu’elle sera en première ligne pour voir la bataille finale, tout à l’heure. » Un silence. « Tu as eu le temps de la voir ? »

Une main passa sur son visage pour chasser quelques cheveux blonds en arrière, étouffant un soupir agacé. Puisse-t-elle se tromper, lourdement, sur l’avenir funeste de cette journée. Étaient-ils face à leur jugement dernier ? Était-ce la fin de l’humanité et l’avènement d’une nouvelle ère ? Adam ne savait quoi en pensait. Il n’était pas oracle, ni sorcier… Il ne lisait pas les augures ou les entrailles.

« Tu as si peu foi en notre victoire. »

Un sourire étriqua ses lèvres, comme un amusement désolé face à cette constatation. Morgane avait l’air si heureuse de leur défaite que s’en était presque insultant. S’il ne la connaissait pas, il pourrait croire qu’elle jubilait d’impatience de leur mort prochaine.

« Tu as vu quelque chose qui puisse te faire penser que nous ne verrons pas le jour se lever demain ? Mordred sera-t-il le mage-sorcier qui vaincrait l’imbattable ? Permet moi de douter de cette possibilité. Camelot ne tombera pas. Tomber, ce serait briser l’épée. »

Et personne ne surpassait Excalibur. Pas tant que son porteur légitime la brandissait dans son poing.

« Qu’est-ce que tu as vu ? »

Demanda Adam, clairement.

« Qu’est-ce qu’il va se passer, aujourd’hui, Morgane ? »

Était-ce la fin ou le commencement d’une autre vie ?



CODAGE PAR AMATIS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    la tête aussi divague
    et les routes qui hier étaient là aujourd'hui n'y sont pas. - as your power increase, so, too, do the forces that will oppose you. balance is a law that cannot be transgressed.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87189-at-the-edge-of-our-ho http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87484-from-nothing-comes-a-king

Morrigan M. Cornouailles



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Morrigan M. Cornouailles


╰☆╮ Avatar : jenna coleman

Ѽ Conte(s) : merlin l'enchanteur / légendes arthuriennes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : morgane

✓ Métier : professeur de sciences de la vie et de la terre
☞ Surnom : gina
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 228

✓ Disponibilité : adam + elena + james + ... (3/5)

(FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 9 Sep 2020 - 21:00

We learn to hold our heads as if we wear crowns
◇ ◆ ◇
Je fixais mon demi-frère avec un léger sourire, ce sourire qu’il me connaissait bien. Mon sourire disparaît rapidement lorsqu’il énonce le fait qu’ils n’ont jamais été seuls, même si je n’étais pas là. Que voulait-il sous-entendre là dessous ? Je l’ignorais mais une chose était pourtant certaine, je n’avais pas choisie d’être exilée dans un couvent loin de ce que je connaissais et loin de ma mère. Mais les choses s’étaient faites ainsi et par la suite, j’avais tout fait pour côtoyer au minimum Uther Pendragon.

Je ne réponds rien quand il m’énonce qu’il ne m’en voulait pour ça. Après tout, est-ce-que c’était de ma faute ? Non. Je me demande même si je détestais le plus Uther pour ce qu’il avait fait de ma vie ou parce qu’il m’avait volé ma maman, sans doute un peu des deux. Je ne le saurais jamais réellement mais dans tous les cas, la haine viscérale que je lui vouais se développait un peu plus chaque jours qui passaient et je voulais le voir à genoux à chaque instant où mon regard se posait sur les tours du château de Camelot.

Je m’étais approchée de la fenêtre pour regarder l’horizon quelques instants. Sans doute un moyen de me vider l’esprit. Pendant quelques instants, j’étais simplement Morgane, la gamine évincée de la famille, élevée dans un Couvent, loin de ce qu’elle connait le plus, loin de celle qu’elle aime plus que tout. Je vins à lui parler de notre mère, j’avais toute confiance en elle, c’était un véritable roc, solide comme une montagne indestructible face à la tempête, cependant mes visions me disaient tout l’inverse et c’est ça qui me triturait le plus l’esprit. Mes visions n’étaient que des bribes cauchemardesques mais je sentais que le combat aurait une conclusion fatale. Je pose mon regard sur Adam avant de reprendre la parole.

« Je sais qu’elle est toujours ici. Non, et je suppose que je l’ai assez déçue pour que l’envie de me voir ne soit pas présente. Mère se porte bien mieux sans moi. Et si tu pouvais éviter de lui dire que je suis venue te voir, je pense que c’est mieux. » énonçais-je au prince.

Bien vite, je repris contenance et fit comprendre à ce dernier que je savais que Camelot courrait à sa perte, j’en étais même plus que certaine. Après tout, mes visions ne me trompaient que rarement. Mes rêves n’étaient que des bribes de visions, des choses flous mais certaines se montraient véridiques et la vie d’Ygern était menacée et je le sentais, jusque dans mes entrailles.

« Camelot ne gagnera pas Adam Pendragon. » énonçais-je, froidement.

J’étais heureuse parce que je savais que très bientôt, Uther Pendragon mangerait les pissenlits par la racine mais je craignais que l’étendue de mes visions soient véridiques et qu’un plus grand danger ne vienne assombrir la vie des Pendragon. Je tourne le regard vers l’horizon, fixe l’aube qui se lève doucement, annonçant une journée où le sang viendrait à couler en abondance et où ils ne pourraient rien arrêter, les choses étaient écrites.

« Uther est beaucoup trop confiant, ça va le conduire à sa perte Adam. Les choses ne sont pas ce qu’elles semblent être petit prince » petit prince, le surnom que je lui donnais les rares fois où nous avons passés du temps ensemble « Cette guerre n’aura pas une belle fin petit frère, Excalibur ne pourra pas sauver la situation, pas cette fois. Mordred n’est que la face visible de l’iceberg et je vais me délecter de chaque maudite seconde où le Roi agonisera avant de pousser son dernier soupir » énonçais-je avec un sourire narquois « Savoir que la fin d’Uther est proche, tu ne peux pas savoir à quel point c’est jouissif. Et encore, je ne te dis pas tout, sinon, ça ne serait pas amusant. » énonçais-je finalement avec un petit rire mauvais.

⇜ code by bat'phanie ⇝

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
merry christmas again?
It's complicated to explain the inexplicable but we can try together. -byendlesslove
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87539-_therealmorgana_#1246103

Adam Pendragon



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adam Pendragon


╰☆╮ Avatar : Chαrlie Hunnαm.

Ѽ Conte(s) : Merlin l'enchαnteur.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Arthur.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 292

✓ Disponibilité : (2/3) Hérα . Morrigαn.

(FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 12 Sep 2020 - 16:27

towards the sun

Turn your face towards the sun Let the shadows fall behind you Don't look back, just carry on And the shadows will never find you. And you know I've been burned, I've been burned, You've seen me lose control It's not worth, My soul.


C’était quelque chose d’étrange d’aimer un parent que l’autre haïssait, de l’idolâtrer en sachant pertinemment qu’une part d’ombre demeurait sans qu’on ne puisse jamais en mesurer la profondeur. Uther était le père d’Adam, son modèle et s’il y avait bien un homme qu’il souhaitait impressionner… C’était lui. On ne devenait pas Roi de tous les Hommes sans ses parts de ténèbres ; mais on ne devenait pas le possesseur d’Excalibur en étant uniquement fait de Mal. Il y avait une balance à prendre en compte et le prince n’en mesurait pas encore l’impact. Un jour peut-être. Un jour… S’ils survivaient à cette guerre qui détruisait tout ce qui avait mit tant de temps à s’installer.

Il eut envie de poser sa main sur l’avant-bras de sa sœur, mais se retint. La peine qu’elle éprouvait envers sa mère n’avait d’égal que la colère envers son père. S’il comprenait ce qu’elle disait, il ne pouvait pas la soutenir. Pas sur tout. Pas de cette manière. On n’allie pas faiblesse et grandeur, jamais.

Ses poings se serrèrent dans ses bras croisés et sa gorge se serra d’un agacement certain. La perspective même d’une défaite était inenvisageable, tout comme la perte d’êtres chers au milieu de ce terrain agonisant. La mort côtoyait les champs de bataille mais tout un chacun priait pour qu’elle porte ses œillères et ne puisse l’apercevoir. Dommage qu’elle fauche les âmes comme on récolte un champ juteux, pleine de dextérité et de témérité. Face à la dernière danseuse, personne n’y pouvait rien. Ou presque.

« Tu ne peux pas avoir raison. »

Il s’était écarté du mur, déterminé à contrer cette sordide idée. Ses yeux clairs cherchèrent ceux, sombres et malicieux, de sa sœur. Comment une femme pouvait-elle à la fois aussi belle et cruelle ? Le prince n'ignorait pas qu'elle pouvait avoir des visions de l'avenir et il prenait ce don très au sérieux... Mais l'impensable méritait-il vraiment qu'on s'y attarde ?

« Mon père ne peut pas perdre. Que tu le haïsses ne t’autorise pas à souhaiter sa mort devant moi ! La guerre n’est pas un amusement dont on discute au détour d’un thé. »

C’était passible de haute trahison. Même si Morgane était loin au-dessus des lois de bienséance, elle n’en restait pas moins sujette à leur application et une tête pouvait facilement être tranchée. Adam ne la dénoncerait sûrement pas, il avait fait fit des commérages et rapportages surtout en cette période ; mais il ne cautionnerait pas qu’elle continue de parader comme si les funérailles étaient déjà annoncées et qu’une grande fête tiendrait lieu en Camelot.

Mordred avait-il déjà gagné pour qu’elle jubile autant ?

« Il est le symbole et la force qu’il reste aux Hommes. Camelot est leur berceau et leur tombeau, c’est notre héritage qui est en jeu et elle verra une nouvelle aube se lever, dusse-t-elle s’appuyer sur ses remparts en ruine pour cela. La main armée de son Roi ne peut faillir ou, si elle vacille, je ne la laisserai pas tomber. »

Il fit un pas vers elle, la surplombant légèrement tout en gardant une certaine distance. A peine un mètre entre eux. À peine de quoi contenter les tempéraments aux auras colériques. Adam avait peur de ce que Morgane pouvait faire avec sa magie, mais il ne le montrerait jamais au grand jour. Ça resterait un secret entre eux. Un pacte silencieux qui les avait séparé depuis le départ.

Elle insinuait le doute en lui comme un serpent perfide.
Il refusait de se laisser avoir par ce poison.

Un soupir franchit ses lèvres alors qu’il se détournait de la jeune femme pour se diriger vers une table près d’un mur. Il saisit la cruche posée dessus et se servit un verre de vin rouge, qu’il porta immédiatement à ses lèvres. Se requinquer mais garder l’esprit clair. Un peu, juste assez, sans dépasser les bornes. Ses doigts pianotèrent la coupe en bronze, trahissant la nervosité qu’il s’efforçait de chasser.

« Un verre ? »

Demanda Adam à Morgane, se tournant légèrement vers elle. Il laissa ensuite un léger flottement, avant de reprendre d’un ton un peu plus posé.

« Es-tu venue ici uniquement pour me dire que nous perdrons aujourd’hui, ou y’a-t-il autre chose qui te tenait à cœur ? Ce n’est pas dans tes habitudes d’être sentimentale, même envers moi. Venais-tu faire tes adieux à quelqu'un d'autre aussi ? »

Car elle n’avait parlé que d’Uther…
Qu’en serait-il des autres membres de cette famille ?


CODAGE PAR AMATIS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    la tête aussi divague
    et les routes qui hier étaient là aujourd'hui n'y sont pas. - as your power increase, so, too, do the forces that will oppose you. balance is a law that cannot be transgressed.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87189-at-the-edge-of-our-ho http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87484-from-nothing-comes-a-king

Morrigan M. Cornouailles



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Morrigan M. Cornouailles


╰☆╮ Avatar : jenna coleman

Ѽ Conte(s) : merlin l'enchanteur / légendes arthuriennes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : morgane

✓ Métier : professeur de sciences de la vie et de la terre
☞ Surnom : gina
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 228

✓ Disponibilité : adam + elena + james + ... (3/5)

(FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 13 Sep 2020 - 22:10

We learn to hold our heads as if we wear crowns
◇ ◆ ◇
Je ne quittais pas l’horizon des yeux. Mes visions ne m’avaient que rarement trompée sur le déroulé des évènements et je savais qu’Uther était destiné à ne plus voir le soleil se lever mais son très cher fils ne semblait pas encore prêt à accepter l’eventualité que sa chère Camelot puisse être à genou face à la force plus puissante de Mordred. Un nouveau petit rire échappe de mes lèvres avant que je ne tourne le regard vers mon frère.

« Allons très cher, je sais parfaitement que tu n’as jamais douté de mes visions. Uther va tremblait et jouer les héros à ses risques et périls tu sais. » énonçais-je à ce dernier « La couronne de Camelot va être tellement ébranlée que ça va être amusant. » énonçais-je, avec un petit sourire jouissif.

Je m’éloigne de la fenêtre et me recule un peu du Prince mais ne le quitte pas des yeux.

« Tu crois que je ne le sais pas ?! » grognais-je alors que mes mains prenaient une légère lueur dorée, signe de mon envie soudaine de lui faire une petite frayeur mais elle disparue bien vite. Inutile que j’aille jusque là, je n’en avais pas envie, pas ce soir, pas comme ça « Ce qui m’amuse, c’est que tu crois véritablement que ce cher Uther est inébranlable. Qu’il soit armé d’Excalibur ou non, ça n’y changera rien. Ton père est voué à mourir, que tu le veuilles ou pas. Oui tu as raison Majesté, je hais ton père du plus profond de mes entrailles et souhaiter sa mort est tout ce que je fais depuis bien des années. Et que tu comprennes une chose, tu ne me fais pas peur Adam, face à la magie, vos armes ne valent pas grand-chose mais ça, le Roi ne l’a pas encore compris, tant pis pour lui, que veux-tu que je te dise. » soupirais-je.

Je savais bien qu’en parlant ainsi d’Uther, je risquais d’y laisser quelques plumes, c’est ainsi que ça fonctionnait à Camelot mais Uther était loin de me faire peur et mon frère était plus ou moins du même genre que son père, il n’oserait de toute manière pas tenter quelque chose contre moi, je le savais parfaitement. Un petit sourire victorieux ne quittait pas mes lèvres. Se concentrer sur Uther pour ne pas penser à la fin funeste de mes rêves, se concentrer sur l’être détestée pour ne pas faire face à la destinée de l’être adoré.

Je l’écoute néanmoins avec attention. Alors Adam serait là pour venir en aide à son père. Un nouveau rire m’échappa. Ce n’était pas un rire moqueur mais plutôt un rire presque peiné, il serait prêt à donner sa vie pour lui. Cependant, je commençais à réussir, je le voyais dans ses yeux, insinuer le doute, continuer à semer le trouble dans son esprit. Le grand Uther Pendragon n’était pas invincible. Il fallait qu’il admette cela mais cela semblait bien plus compliqué que je ne le pensais. Il s’avance vers moi, me surplombant légèrement mais il n’en fit rien. Il me craignait, je le sentais. Mon petit sourire ne disparaissait pas. Sans doute pour encore semer un peu plus le trouble dans son esprit.

Il vint à me proposer un verre, je laisse un petit temps de silence avant de faire un signe positif de la tête.

« S’il te plait. » énonçais-je à l’intention de l’héritier de Camelot.

Il me sert un verre, je le regarde quelques instants avant d’en boire une gorgée tout en ramenant mon regard vers Adam. Il savait que je n’étais pas là uniquement pour jouir de la défaite des Pendragon. Oui, il y avait autre chose, une autre personne…Je soupire légèrement avant de m’humecter les lèvres tout en ramenant mon regard sur le prince.

« Les tours de Camelot me manquait. » énonçais-je à ce dernier « il fait un peu frais dans ma cabane dans les profondeurs de Brocéliande, que veux-tu. » avouais-je avant de terminer mon verre. M’approchant de la table qui se trouvait là, je dépose la coupe avant de me tourner vers mon petit frère « mais tu as raison, ce n’est pas dans mes habitudes d’être sentimentale, et que ton père meurt au levé du jour, cela m’importe peu tu sais… » je m’approche de lui « je veux que tu veilles sur elle, elle est aussi butée que toi et moi mais ce que j’ai vu ne doit pas se réaliser. Si je fais quelque chose, il le saura. Elle. Protèges la Adam. Si tu l’aimes, protèges là. » énonçais-je simplement.

Je pose mon regard sur l’aube qui se lève doucement au loin.

« J’avais une vue similaire depuis mes appartements, j’aimais vivre ici. Le Couvent était bien trop obscur pour moi mais j’ai gentiment été exilée par ton cher père, loin de ma propre mère. Dis-moi, sais-tu pourquoi j’en veux autant aux Pendragon ? Tu le sais ? » demandais-je à mon frère.


⇜ code by bat'phanie ⇝

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
merry christmas again?
It's complicated to explain the inexplicable but we can try together. -byendlesslove
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87539-_therealmorgana_#1246103

Adam Pendragon



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adam Pendragon


╰☆╮ Avatar : Chαrlie Hunnαm.

Ѽ Conte(s) : Merlin l'enchαnteur.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Arthur.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 292

✓ Disponibilité : (2/3) Hérα . Morrigαn.

(FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 27 Sep 2020 - 20:37

towards the sun

Turn your face towards the sun Let the shadows fall behind you Don't look back, just carry on And the shadows will never find you. And you know I've been burned, I've been burned, You've seen me lose control It's not worth, My soul.


Morgane était-elle réellement en train de s’indigner qu’il puisse tenir à son père et préférer le voir vivant que mort ? Uther n’était peut-être pas l’homme idéal pour certains, mais il était un modèle. Son modèle. Même son oncle Vortigern n’arrivait pas à égaler l’aura de puissance calme qui émanait de l’ainé des Pendragon, sûr de lui et paré à toutes éventualités malgré les temps obscurs qui les entouraient. Le plus jeune avait déjà, plusieurs fois, demandé la reddition ou l’abandon des batailles… Mais Uther était resté fort et inébranlable. Il avait accueilli le peuple des hommes derrière les remparts de Camelot, s’était fait de puissants alliés comme Merlin et par-dessus tout… Il était le porteur d’Excalibur.

Un roi comme lui méritait de mourir dans une bataille. Mais Adam espérait que ce soit le plus loin possible ; on n’était jamais préparé à perdre un parent, la guerre fusse-t-elle aux portes de la cité.

Le prince savait que quelque chose en Morgane pouvait comprendre ce qu’il exprimait : elle tenait à leur mère. Ygern était le lien qui leur restait, le sang qu’ils partageaient, et perdre aussi leur mère était impensable pour l’un comme pour l’autre. L’empathie faisait pourtant défaut à la jeune femme qui ne pouvait se satisfaire que du malheur de l’homme qui l’avait exilée de sa terre natale. Espérer que les choses changeraient avec le temps était une douce illusion : plus Morgane avait côtoyé la magie, plus grande s’était creusé sa rancœur et plus sombres étaient désormais les ténèbres luisant au fond de son regard.

« La magie est aussi de notre côté, Morgane. »

Rappela-t-il, son verre toujours dans sa main. Dénier la magie c’était repousser l’essence même des terres celtes sur lesquelles ils se trouvaient ; l’idée n’était pas de combattre la Nature, mais bien de s’en allier. L’ennui était que les deux plus grands opposants de leurs royaumes n’entendaient pas manier la magie de la même manière : l’un puisait dans les ressources bénéfiques quand l’autre manipulait des forces obscures qui rivalisaient avec les démons enfouis aux enfers. Comment pouvait-on à ce point pactiser avec le diable alors qu’on avait l’infini possibilité de faire le Bien autour de soi ? Cette magie était-elle vraiment naturelle ? Ces sorts avaient-ils fondamentalement un sens ?

Adam avait tourné et retourné un nombre infini de fois la question et ne s’était jamais satisfait de la réponse. Pour lui, rien ne pouvait être tout blanc ou tout noir. Merlin l’avait quelque peu aiguillé mais lui avait enseigné qu’il se ferait ses propres leçons sur la notion de Bien et de Mal ; un jour il fallait choisir, revenir en arrière était possible mais on ne dupait pas la magie. Soit on se pliait à elle, soit… On finissait dévoré par l’ambition qu’elle prodiguait. Un pouvoir à double tranchant. Une médaille à deux facettes. Un châtiment des plus cruel pour la sensation d’un pouvoir infini…

Au final, c’était un combat entre des humains sous couvert de magie. Les religions avaient bon dos quand il s’agissait d’imposer une idée, nous n’en étions plus très loin.

« Je sais que mon père mourra un jour. Si c’est celui-ci, alors soit. Je sais qu’il ne le fera pas sans se battre et je sais que je serais à ses côtés. Tout comme notre mère qui t’as toujours défendue, ma sœur. »

Liens du sang. Liens de magie. Lien de souvenirs.

Le prince se rapprocha de la jeune femme sans pour autant la toucher. Juste plonger son regard dans le sien pour capter son attention et lui assurer la sienne. Elle était double, à la fois tranchante comme l’acier et velouté comme un gant en soie ; mais seules les harpies étaient capables de rivaliser avec son tempérament. Nul doute que si elle avait pu être à la place de Mordred pour les anéantir, elle l’aurait fait.

La question était d’ailleurs… Pourquoi n’était-elle pas aux côtés du mage-sorcier, si détruire Camelot et réduire à néant les espoirs d’Uther était une si grande motivation ?

« Je n’aurais de cesse de veiller sur elle et tu le sais. Mais… »

Il marqua un temps de pause, comprenant ses paroles.

« … Elle va mourir, n’est-ce pas ? »

Adam avait prononcé ça d’un ton à la fois plein d’espoir qu’elle le contredise et dur d’une réalité obscure. Sa sœur était capable de visions d’avenir, comme d’autres mages ou sorciers. Ces brèves aperçus du futur ne se solvaient pas forcément tous par l’accomplissement de la vision mais… Morgane avait l’air suffisamment inquiète pour prendre au sérieux ce qu’elle avait vu. Il soupira lourdement, passant une main sur son visage. Ses pensées filaient à toute allure, incapable de s’arrêter sur une chose à la fois. Mort. Combat. Mort. Victoire. Mort. Douleur. Mort… Mort…

Ses yeux clairs retrouvèrent ceux de sa sœur lorsqu’elle reprit la parole.

« Pourquoi en veux-tu autant aux miens ? »

Il ne connaissait que des bribes de réponses. Peut-être que ce soir, elle lui fournirait enfin une réponse pleine et entière ? Après tout, si c’était leur fin… Que lui coûtait-il d’avouer un peu ce qu’elle avait dans la tête et sur le cœur ?


CODAGE PAR AMATIS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    la tête aussi divague
    et les routes qui hier étaient là aujourd'hui n'y sont pas. - as your power increase, so, too, do the forces that will oppose you. balance is a law that cannot be transgressed.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87189-at-the-edge-of-our-ho http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87484-from-nothing-comes-a-king

Morrigan M. Cornouailles



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Morrigan M. Cornouailles


╰☆╮ Avatar : jenna coleman

Ѽ Conte(s) : merlin l'enchanteur / légendes arthuriennes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : morgane

✓ Métier : professeur de sciences de la vie et de la terre
☞ Surnom : gina
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 228

✓ Disponibilité : adam + elena + james + ... (3/5)

(FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 28 Sep 2020 - 14:25

We learn to hold our heads as if we wear crowns
◇ ◆ ◇
La magie. La magie m’avait été apprise il y a bien des années maintenant. Uther m’avait envoyé auprès de Merlin pour en apprendre les rudiments, tout comme il le fit par la suite avec mon frère mais il faut croire que deux destinées similaires par le sang demeuraient désormais bien différentes par les choix distincts. Pourtant, j’aurais pu choisir de me taire et de faire comme si tout allait bien, j’aurais pu rester à ma place, vivre dans l’ombre d’un roi qui ne voulait pas de moi. J’étais la fille d’Ygerne mais j’avais été destinée à grandir dans l’ombre, loin de tout ce que je connaissais, privée de l’amour maternel, privée de la chance de voir le bonheur dans le regard de la femme qui m’a toujours servie de modèle par sa bravoure, sa grandeur d’esprit et son courage inébranlable.

Uther était sans doute la personne qui m’avais poussé à choisir mon propre chemin, mon propre camp. Vivre recluse dans la forêt de Brocéliande était sans doute le prix que je devais payer pour la liberté. Grandissant, la soif de magie grandissant avec moi, je m’étais vite rendue compte que la vie à la Cour n’était aucunement pour moi. Mais aujourd’hui, mes visions m’avaient poussée à revenir. Revenir auprès de mon petit frère devenu bien trop vite grand homme. Rattrapée par le temps, toujours prête cependant à voir la destinée rattraper celui qui avait brisé mes rêves à la racine. Originaire de cette contrée où la magie était à la fois ombre et lumière, dans un balancement parfait. Certains choisissait de suivre l’éclat d’une chemin lumineux, éclairé par la lumière du soleil tandis que d’autres prenaient la route inversée vers l’ombre, l’obscurité, le total opposé. J’avais fait mon choix, j’avais été poussée, sans doute manipulée mais ça, je ne m’en rendrais compte que bien plus tard quand il sera trop tard pour la jeune fille que j’étais de faire marche arrière.

Amour. Que je le veuille ou non, même si mon âme était corrompue par la soif de magie et de pouvoir, mon cœur battait encore pour elle. Ygerne. Ma mère, la seule femme qui demeurait mon modèle, la seule que je détronerais jamais. Mon palpitant battait aussi pour lui, que je le veuille ou non, nous partagions tous deux le même sang. Après tout, j’avais pris le risque de venir ici, dans les tours de Camelot pour parler, pour l’avertir, jaillissant telle une ombre de l’obscurité ennivrante des profondeurs de la forêt entourant le royaume. Par mes actes passés, j’avais parfaitement conscience que je n’avais plus ma place ici et qu’Uther serait sans doute ravi de pouvoir me jeter dans un cachot poussiéreux pour m’y laisser croupir mais je voulais lui dire, je voulais qu’il sache, qu’il comprenne que l’obscurité n’attaque que les cœurs meurtris par l’abandon et la souffrance de l’absence des gens qui le font battre à l’unisson.

« Je sais ça. » énonçais-je à Adam.

Oui de leur côté aussi il y avait la magie. Ils n’étaient cependant pas prêt mais l’étais-je moi-même ? Prête à voir tout ce que je connais, détruit par Mordred ? Mes visions n’ont pas toujours été véridique…et si Excalibur sortait victorieuse cette fois encore de la bataille ? Et si Camelot ne sombrait pas cette fois ? Avec des si, il est si simple de pouvoir refaire le monde… Mes choix furent fait bien des années plus tôt et aujourd’hui, je ne pouvais plus faire marche arrière, je le sentais, dans les plus profondes esquisses de mon âme obscurcie par la tristesse, la souffrance et la haine pour ce Roi de pacotille. Mon regard se relève pour croiser celui de mon frère alors qu’il m’énonce qu’il sera auprès d’Uther lorsqu’il tombera.

« Il se pense déjà victorieux mais il doit être méfiant, les personnes qui l’entoure ne sont pas toutes de bonne confiance. Le Roi se pense immortel mais parfois l’ombre prend bien des facilités pour frapper la lumière. Même la magie ne pourra le protéger. Il est destiné à mourir et bien sûr, tu es destiné à te battre vu que tu es le vaillant Adam, futur roi de Camelot. »

Je pousse un profond soupir.

« Le fils prodige… » murmurais-je.

Notre mère. Elle avait toujours tenue à ses côtés. Elle m’avait toujours protégée. Au fond, je demeurais sa fille et ça, elle ne l’avait pas oubliée mais par mes choix, je l’avais bien trop fait souffrir pour pouvoir avoir vent de son pardon. Adam n’était qu’à quelques centimètres de moi, je lève le regard vers son visage et lui demande, lui supplie presque de veiller sur notre mère, tâchant de trouver les mots pour lui faire comprendre qu’il doit veiller sur elle. Au fond de mon âme meurtrie, je ne voulais pas que mes visions deviennent réalité. Elle devait demeurer là, vivante, elle était la dernière personne qui me reliait à cette vie, cette vie qui n’était plus mienne désormais mais qui conservait malgré tout une légère place dans ma vie par la présence de celle qui m’avait mise au monde. Celle qui m’avait écrit des lettres lorsque j’étais au Couvent, celle qui n’avait jamais perdu espoir que je revienne un jour. Ma maman.

Je fais un léger signe de la tête alors que de fines larmes perlent au creux de mon regard. Humanité qui ressort pendant quelques cours instants. Je les efface d’un mouvement de la main.

« Oui. Mes visions m’ont prédit la fin du règne d’Uther et la mort de notre mère. C’est pour cela que je te supplie de veiller sur elle petit frère, elle est tout ce qu’il me reste…elle est…elle est la seule personne à me faire encore confiance au sein de cette cité. » avouais-je à mon frère.

Me reculant de quelques pas, je jette le regard vers l’extérieur avant de me mettre à parler des tours de Camelot, du souvenir d’un passé qui me semblait si lointain aujourd’hui et pourtant si proche à la fois. Je viens à tourner le regard vers lui pour lui demander s’il sait pourquoi je déteste autant les Pendragon. Après tout, il a grandi et c’est un homme aujourd’hui. J’ai besoin de savoir s’il connaît la vérité. Je comprends bien vite qu’il ne sait que des bribes de réponses, qu’on ne lui a jamais dit toute la vérité, qu’il a besoin de savoir. Je me mets à jouer avec le médaillon que j’avais glissé dans la poche de ma cape. Médaillon offert par notre mère la dernière fois où elle a cru en moi, avant que je ne fasse les choix qui me mène à l’exil.

« Uther était amoureux de ma mère, ça tu le sais. Mais ce que tu ignores, c’est la raison de mon envoi au Couvent. Je sais ce qu’il a fait. Ton modèle, le Roi, ton très cher Père que tu veux voir victorieux a tué le mien pour pouvoir épouser notre mère et avoir un fils héritier. C’est pour cela que je hais ton père majesté, il a tué mon père, il a épousé ma mère et m’a envoyée au Couvent, me privant de mes racines, m’exilant loin de la seule personne au monde qu’il me restait, me privant de grandir auprès d’elle. Il a brisé ma vie alors je demande simplement justice. » énonçais-je à mon petit frère.



⇜ code by bat'phanie ⇝

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
merry christmas again?
It's complicated to explain the inexplicable but we can try together. -byendlesslove
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87539-_therealmorgana_#1246103

Contenu sponsorisé








(FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan) _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

(FB) We learn to hold our heads as if we wear crowns (x. Morrigan)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les autres mondes :: ➹ Divers Mondes