« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)


Partagez
 

 Génies loufoques en perdition sentimentale | Honey & Ferb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ferbs Fletcher



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Ferbs Fletcher


╰☆╮ Avatar : Joe Keery

Ѽ Conte(s) : Phinéas et Ferb
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Ferb

✓ Métier : Etudiant en politique, et vendeur de glace au centre commercial à côté.
Génies loufoques en perdition sentimentale | Honey & Ferb SAB201

☞ Surnom : I answer to the names Cyril and Dydy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 192

✓ Disponibilité : Encore de la place en RP ! (2/7)

Génies loufoques en perdition sentimentale | Honey & Ferb _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 14 Sep 2020 - 23:29

Génies loufoques en perdition sentimentale
Ferb ?! Demanda Vanessa, surprise, en arrivant à Scoops Ahoy, le glacier du centre commercial où travaille Ferb.

Celui-ci se figea. Quiconque connaissait Ferb ne considérerait pas ça comme inhabituel. Ferb ne parlait quasiment pas, et se définissait par son calme à toute épreuve, n’ayant d’expressions paniquées où inquiètes qu’à de très rares occasions. Mais il y avait le figé de Vanessa, celui qu’il avait depuis tout petit, dès la première fois qu’il l’avait rencontré et que son cœur avait été séduit par cette fille toujours habillée en noir, mystérieuse et fatale. Et malgré tous les flirts, il n’y avait jamais rien eu entre eux.

Il lui accorda un sourire – ce qui était rare, non pas qu’il n’était pas d’agréable compagnie, mais son affection s’exprimait également comme sa parole : dans les gestes plus que dans l’expression verbale ou, ici, visuelle.

Ca fait longtemps, parla-t-elle alors, puisque c’était à son tour après ce sourire qui lui servait de dialogue. Je ne savais pas que tu travaillais ici, sympa l’uniforme.

Sympa la tenue toi aussi Répondit Ferb en parlant de la tenue éternellement noire de Vanessa, mais qu’il aimait sincèrement sur elle.

Comment vont Phinéas et Candice ? Demanda Vanessa, profitant que la parole de Ferb se soit déclenchée, bien qu’elle savait qu’il ne serait tout de même pas bavard.

Phinéas est toujours dans ses études, toujours sans comprendre les appels de phares d’Isabella qui est toujours amoureuse de lui. Candice n’a pas changé, mais elle est persuadée maintenant que c’est Perry qui fait des choses folles.

Vanessa sourit à son tour. J’ai de la chance, tu es d’humeur bavarde aujourd’hui.

Mais à nouveau, c’est un sourire qui lui répondit. Et après un léger silence, elle prit la glace qu’elle avait commandé à Robyn, la collègue de Ferb, et commença à partir. Bon, c’était super de te revoir, j’espère qu’on se revoit bientôt Ferb, dit-elle avant de tourner les talons sur un dernier sourire du jeune homme.

AAAAAAAAAAAAAAAAARGH ! Le hurlement de Robyn fut si violent et effrayant qu’un enfant trébucha dans le couloir en faisant tomber sa barbapapa sur son visage.

Ferb, clignant des yeux, la regarda, intrigué. C’était les 5 minutes les plus FRUSTRANTES de TOUTE ma vie ! Vous êtes clairement attirés l’un par l’autre depuis super longtemps, et c’est TOUT ce que vous vous dîtes quand vous vous voyez ?

Ferb haussa les épaules. J’ai envie de te giffler.

De toutes façons, le jeune étudiant avait autre chose à faire, s’en servait-il du moins comme excuse pour ignorer ce qu’il s’était passé à l’instant. Avec Honey, heureuse rencontre d’un esprit scientifique aussi loufoque que le sien et celui de son frère, Phinéas et Ferb s’étaient essayé à reconstitué un téléporteur, chose que le duo comme la jeune femme avaient essayé de faire dans leurs mondes respectifs par le passé. Aujourd’hui, Phinéas étant occupés dans ses études, Ferb avait à finir le projet seul avec Honey, et la rencontre bouleversante de la fatale et mystérieuse Vanessa qui chamboulait son cœur n’avait pas à contrecarrer ses objectifs.

Après une ellipse qui, si vous regardiez ce RP en dessin animé plutôt qu’en le lisant, se caractériserait par un changement de plan montrant alors Honey et Ferb à la fin de leur projet, puisque ce genre de dessins animés ne montraient jamais comment le projet se faisait, le duo se tenait alors fièrement devant les deux cercles du téléporteur, un pour l’entrée, un pour la sortie, qui à tout point de vue avaient l’air d’être prêt à l’emploi. D’un côté, une Honey sortant d’une rupture, et de l’autre un Ferb sortant d’une rencontre avec la fille qu’il a toujours aimé de loin, constituaient un duo de génies, certes, mais un duo assez bouleversé.

Et déjà qu’à Storybrooke rien n’allait correctement, alors si en plus les protagonistes étaient en pleine perturbation sentimentale…

Ce genre d’aventure arrive toujours à cinq ou à six. Phinéas, Ferb, Isabella, Buford, et Baljeet, ou GoGo, Wasabi, Hiro, Fred, Baymax et Honey, ou n’importe quel groupe se faisant aspirer violemment par un vortex, phénomène bien trop courant dans cette ville qui avait carrément banalisé la chose. Alors à première vue, puisqu’ils étaient deux, et deux personnes très intelligentes, un peu excentriques (chacun à leur façon), et motivées, il n’y avait rien à craindre.

Heureusement pour Honey et Ferb, il y avait bien quelque chose à craindre mais ils étaient assez fou pour ne pas craindre dans des situations pareilles.

Dans un espace que le joueur laisse à Honey pour le dialogue, puisque Ferb était de nature silencieuse contrairement à son amie, le duo s’avança alors, prêts pour le test qu’ils étaient déjà prêts à faire sur eux même, après avoir envoyé un tabouret en premier, et l’avoir bien vu revenir.

ZAP

Ce n’est pas la même salle qu’ils retrouvèrent de l’autre côté. Ce genre de choses inattendues arrivent tout le temps. On s’en sort sans explication avec Phinéas. En même temps, on ne se pose jamais de questions.

Ils s’avancèrent alors pour essayer de comprendre ce qui paraissait différent dans cette salle qui avait presque l’air similaire. Ferb cligna des yeux, en prenant dans ses mains un cadre photo sur une des étagères bien plus décorées qu’avant. Sur l’image, Ferb et Honey étaient… très proches.

Ce n’est pas la première fois que j’explore une dimension où les choses sont différentes. La première fois, je ne m’en souviens pas, mais c’était mouvementé.

Mouvementé, certes, mais bien loin que de découvrir un monde où les deux amis étaient ensembles. Etait-ce Robyn qui faisait payer à Ferb la frustration qu’elle avait eu en le voyant avec Vanessa ?

code par drake.
honey & ferb

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

There's a hundred and four days of summer vacation, 'til school comes along just to end it. So the annual problem for our generation, is finding a good way to spend it.

This could possibly be the best day ever
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87252-terminee-maman-phinea http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84936-carnet-de-personnages-liens-rps#1192874 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84936-carnet-de-personnages-liens-rps#1192874

Honey Lemon



« Science is magic that works »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4104

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Génies loufoques en perdition sentimentale | Honey & Ferb _


Actuellement dans : « Science is magic that works »


________________________________________ Mar 15 Sep 2020 - 22:14

Honey appréciait tout type de rencontres mais avait une nette préférence pour celles qui menaient à une entente et une stimulation intellectuelle. Ferbs faisait justement partie de ce type de rencontres heureuses, celles qui mettaient Honey à l'aise, en l'éloignant de la magie ambiante de Storybrooke pour lui permettre de se focaliser sur ce qui lui tenait réellement à cœur : la science. En l'occurrence, Ferbs, en plus de porter, comme elle, un prénom peu commun, était vite devenu un précieux allié pour expérimenter et c'était tout naturellement qu'elle avait accepté de lui partager son expérience et ses connaissances en matière de téléporteur.
Ce n'était pas son sujet d'étude de prédilection mais la situation dans son univers d'origine ayant été ce qu'il avait été, il avait bien fallu trouver les moyens de s'en sortir, notamment en allant chercher l'aide là où on pouvait la trouver. Les téléporteurs, de ce point de vue, étaient un moyen de communication comme un autre. Différent dans la manière de fonctionner, certes, (mais les vélos et les avions ne fonctionnaient pas non plus de la même façon bien qu'ils permettent la même chose : un déplacement d'un point A à un point B avec des contraintes inhérentes à l'appareil en lui-même), mais capable de transporter tout de même.
Ferbs et Honey avaient travaillé de longues heures sur leur projet et l'admiraient, non sans une certaine fierté, maintenant qu'il était prêt à être testé. Quoi de mieux alors que de le tester sur soi-même ? L'un comme l'autre étaient consentent (on ne dira jamais assez à quel point le consentement est importante) et nourrissaient une certaine excitation à l'idée de se lancer. C'était palpable, même si Ferbs était moins bavard que Honey (ce qui n'était pas spécialement difficile à être). Ils se connaissaient déjà depuis quelques temps et avaient compris le b-a ba du fonctionnement de l'un et de l'autre.
N'ayant pas spécialement de tabou, Honey lui avait mentionné, comme ça, "en passant", sa rupture récente avec l'ancien maire mais avait aussi parlé de tout un tas d'autres choses comme ses expériences en chimie, sa passion pour l'astrophysique, son chat borgne Schrödinger, sa BFF qu'elle admirait, ses parents, ses amis les Big Hero 6 et des tas d'autres sujets - en plus de celui qui les intéressait, le téléporteur (ndlr ; j'ai failli écrire télétravail...).
Et ce jour-là, c'était bien sur ce dernier point (ndlr : je remplis le fameux espace prévu à cet effet pa mon vdd) que Honey s'enthousiasmait :
- Ca y est, je crois que tout est bon ! J'suis plutôt contente de nous. On forme une bonne équipe de travail et euh... on a déjà le droit de considérer qu'on est copains ? Je suis jamais trop sûre de comment les gens voient les choses, mon domaine c'est la science empirique, pas les sciences humaines... En tout cas, se reprit la jeune femme avec plus d'assurance, on a bien travaillé alors pourquoi attendre davantage ? Ne le répète pas à Wasabi mais je dis toujours "que serait la vie sans un petit peu de risque" ? Et je crois justement que c'est le moment de prendre "un petit peu de risque" pour la science, conclut la scientifique avec conviction.
Pour la forme, la jeune femme lui demanda d'un air complice s'il était prêt et Ferbs acquiesça. Puis il activa le processus.

- Nous ne sommes plus au même endroit, commenta factuellement Honey en observant le nouveau décor, pas plus alarmée que ça.
Pour le moment, la jeune femme ne voyait rien d'alarmant. Elle était toujours entière et Ferbs aussi, elle sans son fauteuil roulant, lui sur ses deux jambes. Honey se rappelait avoir lu quelque chose à propos de la désartibulation dans Harry Potter et constatait quelque chose qu'elle avait toujours soupçonné : que c'était de la fiction.
Elle constatait aussi que la téléportation avait fonctionné puisqu'ils avaient changé d'endroit. Mais Honey observait également la réaction de Ferbs, intéressée de voir si elle était la seule à prendre les choses aussi "bien". Parfois Wallace, qu'on appelait généralement Wasabi, s'inquiétait de ce trait de caractère de sa meilleure amie. Mais Ferbs avait l'air davantage décidé à explorer et comprendre qu'à paniquer et pour le moment c'était une bonne chose.
Naturellement, quand Honey le vit s'approcher d'un cadre photo elle fit de même et il eut la délicatesse d'incliner la photo vers elle. La jeune femme nota qu'il s'agissait bien de personnes leur ressemblant mais que ces personnes étaient très proches physiquement. Bien plus complices qu'elle ne l'était avec Ferbs. Leur attitude, en fait, lui rappelait les premiers mois de sa relation avec Michel-Ange.
- Euhm... je suis pas experte, comme dit, en relations humaines mais on dirait pas qu'on est genre... en couple sur cette photo ? Parce que je t'aime bien, hein. T'es pas très bavard mais tu m'écoutes toujours quand je parle et tu es brillant mais... en toute franchise tu n'es pas mon genre.
Honey laissa passer quelques instants et reprit soudainement :
- Pardon si j'ai été vexante, je me rends pas toujours compte. Si tu n'es pas fâché, on pourrait peut-être aller voir ce qu'il y a d'autre de différent ici ? La salle est relativement similaire à celle que nous avons quittée mais si dans cette réalité nous sommes... Il y a peut-être d'autres choses qui ont changé et dont nous pourrions tirer un enseignement précieux ! J'espère que c'est un monde porté sur l'accessibilité. Je t'ai pas raconté, d'ailleurs, comme j'ai fini en fauteuil roulant, c'est une sacrée histoire.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Stars cannot shine
 
without a little darkness.
 Page 1 sur 1

Génies loufoques en perdition sentimentale | Honey & Ferb





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville