« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

☣️ Up #47, l'animation Rp ☣️ AllôMairie? , l'animation Mairie ☣️ Fil Rouge Graphique & Rpgique ☣️ Instagram des personnages ☣️
Le deal à ne pas rater :
Forfait Cdiscount Mobile 200 Go sans engagement à 9,99€
9.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


ϟ E. M. Kowalski ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


E. M. Kowalski

| Avatar : Jim Parsons

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan YPCKWYM
-De toute façon on sait que j'ai raison
- Kowalski ... je t'ai entendu !



Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan NAufWd1
- Kowalski ... arrête de faire ton mutique et raconte moi ce qui s'est passé avec Cain ! Bordel je vois bien que c'est le bug dans ta tête !
- Error 404 ... ...





| Conte : Madagascar
| Dans le monde des contes, je suis : : La personnification de l'intelligence dans un manchot de l’Antarctique

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Test10

| Cadavres : 1232


Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan _



________________________________________ Jeu 24 Sep 2020 - 13:15

Ishanee & Kowalski .

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure !


Quelques jours avant le voyage


Climatisation à fond, Kowalski faisait de nombreux aller retour entre sa chambre et le salon, un grand sac à dos ouvert trônant sur la table. À coté, il y avait un carnet de bord, avec plusieurs points sur les choses qu’il devait emporter. Il était tellement excité à l’idée de faire ce road trip en Ukraine qu’il pensait que rien ne pouvait entamer sa bonne humeur. Il avait posé des jours de congés à l’agence, chose qui avait surpris tout le monde. Lui, demander d’aller en vacances ? Pendant quinze jours ? C’était bien la première fois qu’il demandait autant de jours et le service RH était bien content de lui attribuer. Bien entendu, avant ça, Kowalski avait prit le temps de briefer tout son service, de donner des ordres à son suppléant en la personne de Kate, qu’il estimait beaucoup. De toute façon, ce n’était pas parce qu’il n’était pas présent que ses subordonnés allaient faire la fête. Ils savaient très bien que Kowalski était capable de les espionner à travers les caméras de surveillance, et surtout il avait d’or et déjà prévenu qu’il ferait le bilan de leurs activités à son retour et ils n’étaient pas dupes. Si la productivité était en baisse, outre le mauvais quart d’heures qu’ils passeraient, certains sauteraient clairement de leurs postes, et personne n’avait envie de perdre son travail. Daniel avait été content qu’il l’écoute un peu, voyant bien que son comportement ne faisait que s’aggraver ces derniers temps. Ils étaient similaires, et il le comprenait mieux que personne. Cela faisait plus d’un mois qu’il lui disait d’aller s’aérer l’esprit et de renouveler ses pensées qui ne faisaient que l’enfermer. Même si Kowalski ne lui avait pas dit clairement, il avait longuement réfléchi à leurs discussions nocturnes. Bien sur que Daniel avait raison. Il préférait l’écouter lui, plutôt qu’Akihiro qui n’avait pas du tout la même vision du problème. Certes il avait raison dans un sens mais ce n’était pas le moment, et ces choses là passaient après. Alors il avait fait quelques recherches sur internet de où il pourrait aller sans trop de convictions. Or en même temps il écoutait d’une oreille concentré l’une des émissions de reportages qu’il regardait après celle sur les trains et c’est là qu’il eut la révélation. Il allait là où les caméramans étaient ! Pourquoi n’y avait il pas pensé plutôt ! Tchernobyl était un endroit si fascinant. Ses doigts avaient courut rapidement sur le clavier pour dénicher tout ce qu’il fallait tandis qu’il appelait la personne dont il savait que l’endroit pouvait plaire, son grand ami Donnie. Forcément, ce dernier avait été ravi, emballé même et tout s’était goupillé rapidement dans cette chaude soirée du milieu Août.

Le jour j approchait à grand pas et Kowalski voulait être plus que prêt. Rien ne lui échappait, et il faisait son sac tout en sifflotant jusqu'au moment où il entendit la sonnerie caractéristique de discord. Anna ouvrit directement la camera et la discussion étant donné que c’était Donnie. Souriant, Kowalski alla le saluer, commençant à embrayer directement sur le voyage avant qu’il ne tombe de haut, qu’il ne déchante comme un oiseau venant de se faire abattre par un chasseur. Donnie ne pouvait plus venir. Il avait des soucis avec ses frères, et même si Kowalski comprenait parfaitement, il en était déçu. Extrêmement déçu. Si déçu qu’il coupa directement la conversation avant d’aller se jeter dans son canapé, les bras croisés, marmonnant dans sa barbe des inepties sur le fait qu’il était méchant, qu’il n’avait rien compris et qu’il y avait des priorités dans la vie. Il avait même donné de rage, un coup de pied dans la table, grimaçant à la douleur, mais il s’en fichait bien vite. Son cerveau commença à lui faire penser à toutes sortes de choses négatives qui le rentrèrent dans un état peu beau à voir. Il resta comme ça, prostré sur lui même durant des heures. Ce n’est que quand Anna annonça qu’il avait un appel d’Ishanee qu’il sortit de cet état larvaire pour lui répondre. Si au début la conversation était plutôt morne, Kowalski bondit de son canapé pour presque hurler en lui proposant la place de Donnie. C’était un coup de tête, un cri venant du fond du coeur. Il aurait pu y aller seul, faire ses expériences or dès le départ, il avait prévu qu’il irait avec quelqu’un, en binôme, il ne pouvait pas revenir sur la décision qu’il avait prise. Il devait trouvait un remplaçant coûte que coûte. C’était comme ça et pas autrement. Alors quand Ishanee accepta, il sauta littéralement de joie commençant à parler plus vite qu’une machine pour tout lui expliquer. L’aller en train jusqu’à Portland, puis l’avion qui s’arrêtait par Paris avant de changer de vol pour aller jusqu’à Kiev. Ils resteraient à l’hotel un jour puis ils feraient le voyage en bus jusqu’à Tchernobyl, visitant ces villes profondes à l’arrière goût communiste. Puis ils s’aventureraient profondément à pied pour rejoindre le sentier balisé, créer exprès pour le tourisme noir que le président ukrainien promouvait depuis des mois pour relancer l’économie de son pays. Tout était parfait selon le plan que le petit génie avait fait. Il en était plus que ravi et il se remit rapidement à la préparation de ses affaires après avoir coupé avec la jeune femme, rattrapant le retard qu’il avait pris dans l’après midi.

Jour J


“Comment tu te sens ? Non parce que c’est quand même très étrange. Tu es un avion, qui se trouve être assise dans un avion ! Le sentiment ne doit pas être le même que celui du quidam ?”

Kowalski avait murmuré ça doucement à l’oreille d’Ishanee qui se trouvait à coté de lui. Le vol pour aller en Europe se passait très bien, comme le début du voyage. Kowalski avait été pénible dans le train, chose obligatoire. Il n’avait pas arrêté de parler de la mécanique, de la vitesse, des pièces, des rails, encore de la vitesse qu’il calculait de tête. Il avait même été voir dans la cabine du conducteur pour discuter avec lui. Après tout ce train était magique, chose qui rajoutait encore plus de piment qu’un simple train classique qui lui donnait déja des frissons. Puis ils avaient été à l’aéroport de Portland pour prendre leur avion. Si Kowalski avait été cette fois silencieux, se concentrant sur l’objectif primordial donc de prendre l’avion, essayant de faire abstraction de toute cette foule de gens qui le mettait mal à l’aise, il se rattrapait maintenant qu’ils étaient au dessus de l’océan atlantique et qu’il regardait nostalgique par le hublot.

“Tu sais, qu’avant, dans notre monde, j’ai aidé à conduire un avion. On était perdu sur l’île de Madagascar et on devait rentrer à New York. Mais avant, on est allé fêter le mariage de Skipper à Monaco. On a tellement gagné d’argent, grâce à moi bien entendu qu’il voulait qu’on s’acheter un avion en or. Tu imagines ? En or ? C’est n’importe quoi ! Même en étant riches les lois de la gravité s’appliquent, ce que Skipper refusait d’entendre.”

Il secoua la tête, répétant pour lui même en soufflant un avion en or. C’était une telle absurdité qu’il n’en revenait toujours pas que son frère ait pu proposer ça. Prenant sa bouteille d’eau pour boire un coup, il fixa pendant quelques instants Ishanee avant de lui faire un sourire.

“Je ne t’ai pas remercié pour avoir accepté de venir avec moi. C’est vraiment très sympathique de ta part. Je te promet que l’on va bien s’amuser !”

Elle aurait pu refuser mais elle avait dit oui, et il en avait été très heureux. Depuis qu’il l’a connaissait, Kowalski avait fait abstraction du fait qu’elle était psychologue. Même s’il en avait une sainte horreur, pour lui, la première impression comptait énormément et il avait été intrigué par elle, il voulait en savoir plus. Sa curiosité avait été plus forte que sa peur de ce type de médecine. Il avait pensé au début que la gentillesse qu’elle avait à son égard était feinte. Il lui avait été donné de rencontrer des psychiatres surtout, qui avait été aimable avec lui, dans l’unique but de l’approcher et de l’examiner. Tout n’était que mensonges. Il aurait pu penser que c’était aussi le cas pour Ishanee, mais son instinct lui disait que cette fois, il était tombé sur une bonne personne. Il le voyait chaque jour parce qu’il était très rare qu’elle lui parle de sa différence, qu’elle pointe du doigt les défauts qu’il avait, ces tics, ses manières, sa façon d’être. Pour elle, il était normal et c’était ça qu’il recherchait dans une amitié.

“Si jamais, j’ai téléchargé pleins de documentations sur Tchernobyl que tu peux lire sur ma tablette si tu le souhaites. Je connaissais l’histoire bien avant, forcément, la radioactivité est toute aussi passionnante que l’informatique mais tout le monde n’est pas à l’aise avec la physique chimie.”


code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Without differences, no harmony
Intelligence is the ability to adapt to change
I was broken from a young age, taking my soul into the masses. That looked at me, took to me, shook to me, feeling me ! Singing from heart ache, from the pain, take up my message from the veins. Speaking my lesson from the brain. My life, my love, they came from pain ! I was choking in the crowd, living my brain up in the cloud. Inhibited, limited, till it broke up & it rained down it rained down, like.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85185-si-l-avion-est http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90468-liste-de-rp-s#1301545 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89397-residences-d-immeubles-le-clot-bleu-quartier-est http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89856-le-vent-du-nord-centre-ville#1290903 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85526-cutie_genius#1203109


ϟ Ishanee L. Vimaan ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Ishanee L. Vimaan

| Avatar : Nyane Lebajoa

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Ijp4

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Ehgw
Edition fevrier 2021 - Kinder Pingu



| Conte : Plane 1
| Dans le monde des contes, je suis : : Ishani

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Test10

| Cadavres : 312


Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan _



________________________________________ Jeu 24 Sep 2020 - 21:10

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure !

Quelques jours avant le départ.

Pour Ishanee tout semblait être parfait elle baignait dans la joie et le bonheur ! Beaucoup de chose se sont passé. Depuis son retour. Ishanee s’était fait un petit nom dans cette ville. La jeune femme avait pas mal de patient qui pour certains étaient devenu des amis. Elle avait aussi fait de nouvelle rencontre tout haute en couleur. Un camping parfait avec beaucoup de remu ménage. Et en ce moment elle était victime de quelques reêve troublant… comme la fois ou elle avait fait un rêve érotique dans la tente en compagie de Dinah. Le malaise pour être d’avoir osé faire un rêve pareil sur son patient Sanada. Avec ce qu’il s’était passé en même temps entre eux… Ca pourrait chambouler beaucoup de personne. Tout le monde de base sauf Ishanee qui avait constamment le contrôle de ses émotions sauf avec lui. Ishanee avait décidé de se changer les idées. Elle avait tout aussi planifié l’anniversaire de son père Ben en lui achetant un tank ! oui vous avez bien lu… un tank, il en rêvait et Ishanee lui avait acheter, elle avait quand même bien galérer pour lui trouver le cadeau idéal.

Elle ne manquait pas de surprise cette demoiselle. Sauf qu’elle était arrivé à un moment ou, elle ne pouvait même pas aller en Inde pour retrouver sa jumelle. Son père avait tenté de reprendre contact avec elle. Ishanee ne désirait pas le revoir encore moins devoir exécuter ce qu’il voulait qu’elle fasse. Elle se sentait tirer entre deux monde et ses sentiments venaient s’y greffer. Ishanee ne pouvait pas éprouver des sentiments pour Sanada c’était.. elle avait besoin de temps. Et si.. l’ancienne avion était en train de repenser à la rumeur qui l’avait poursuivi, ce qui avait causé la rupture avec Dusty. Et lui trop naïf qu’il était avait cru cette rumeur… mais, Ishanee ne lui en avait pas voulu elle était juste blessé et elle s’était refermée sur elle même. Il fallait qu’elle prenne des vacances !

Et Comme un coup du destin Pingu l’avait appeler ! Bien entendu, elle avait directement accepter sa proposition d’aller à Tchernobyl. Et la radioactivité ? C’est pas grave c’est pas un soucis ça ! De toute façon, c’était un avion elle avait la carlingue solide. Portant son attention sur son chien, elle ne pouvait pas confier son bébé à n’importe qui. Papa Ben, il allait être ravi et sally aussi. Valhalla était un amour de chien, il demandait toujours pour aller au toilette donc c’est pas comme s’il pissait n’importe ou. Il était très communicatif.

Bref, elle avait donc demandé à Ben, s’il pouvait garder Valhalla pour deux semaines le temps qu’elle aille avec son amis en visite touristique, elle qui prenait rarement des vacances parce que tout le monde devait être aider. Ishanee avait aussi mentionner à Dinah de ne pas s'inquiéter que tout se passerait bien et qu’elle devait mettre au clair ses sentiments. - Si seulement ça allait se passer bien…-

Le Jour J début septembre

Ishanee avait dormi comme elle le pouvait, c’est à dire pas grand choses parce que Vacances. Elle avait hâte de partager des vacances avec son ami Pingu. Son coeur palpitait très fort elle ne savait pas ce qui allait bien pouvoir se produire. Elle avait comme un étrange pressentiment qu’elle balaya rapidement. Elle avait levé son chien pour l’emmener chez Ben, elle fit un gros calin à son chien lui promettant de revenir, un gros câlin à papa, à Sally Puis à Dinah. et elle parti rejoindre son ami Pingu. et c’est ainsi qu’elle se trouvait dans un avion. Et elle sourit au dire de Kowalski.

-Et bien.. disons que… c’était étrange la première fois.. mais, je n’ai pas d’ailes pour voler donc.. je n’avais guère le choix.. en revanche ce qui me perturbe l plus à l’heure actuel c’est que ce n’est pas moi au commande. Parce que bon… en théorie je sais piloter mais là, ce n’est pas moi qui pilote donc c’est déroutant. Je dois t’avouer aussi que, ce n’est pas pareil quand je sentais le vent caresser mon ossature d’avion, la vitesse me manque.. tournoyer dans le ciel me manque affreusement.

Ce n’était pas souvent qu’elle parlait de son ancienne vie, parce qu’elle avait fait une croix dessus. Jamais elle ne redeviendrait un avion, il fallait qu’elle s’y fasse à cette évolution. Elle pourrait toujours piloter des avions ou même courir vite, cela compensera son manque. Elle avait fini par aller de l’avant en se contentant de ce qu’elle avait. Pour le moment tout ce passait plutôt bien même dans le train ça allait, elle souriait toujours quand Pingu parlait, il en savait un rayon sur la mécanique. Elle qui n’y connaissait pas grand chose en apprenait toujours davantage du moins en ce qui concerne les trains. Ishanee connaissait ce des avions par coeur comme elle en avait été un. Elle pourrait un jour le présenter au garage ça pourrait lui plaire la bas ils faisaient plein de mécanique. Bon pas sur que papa soit patient cela dit.. mais ça pourrait être cool. Elle se tourna vers lui.

-Vraiment ? tu as conduit un avion ? chapeau alors, je suis impressionner en plus ce n’est pas évident quand on ne s’y connait pas trop. Ca ne m’étonne même pas, Skipper ? il s’est marié ? dit-elle puis elle pencha la tête. En or ? sérieux ? mais c’est beaucoup trop lourd tout ça. Même moi qui avait quelques dorure … ce n’était même pas du vrai pour éviter le poids justement.

La jeune femme était toujours joyeuse - ça n’allait pas durer.. - Elle répondit à son tour un charmant sourire sur les lèvres.

-Je n’allais pas te laisser t’amuser tout seul sans moi… Et puis, je suis contente d’avoir accepté on passe plus de temps ensemble comme ça ! Et ça me changera les idées.

En aucun cas elle n’allait parler de ses sentiments qui la rongeait un peu et surtout le fait qu’elle était légèrement à cran. Ishanee était joyeuse à l’idée de s’amuser avec son meilleur ami. Cette aventure allait être grandiose à n’en pas douter.

-Oh je veux bien alors, j’en apprendrais d’avantage. Et comme ça je serais opérationnel au moment d’y aller. Ca doit-être vachement intéressant, je n’en ai jamais trop fait de la physique chimie mais, je suis sur que ça doit être top !

Quelques heures plus tard l’avion atterrit.



:copyright:️ 2981 12289 0
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85277-la-longue-liste-des-rp#1198549


ϟ E. M. Kowalski ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


E. M. Kowalski

| Avatar : Jim Parsons

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan YPCKWYM
-De toute façon on sait que j'ai raison
- Kowalski ... je t'ai entendu !



Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan NAufWd1
- Kowalski ... arrête de faire ton mutique et raconte moi ce qui s'est passé avec Cain ! Bordel je vois bien que c'est le bug dans ta tête !
- Error 404 ... ...





| Conte : Madagascar
| Dans le monde des contes, je suis : : La personnification de l'intelligence dans un manchot de l’Antarctique

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Test10

| Cadavres : 1232


Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan _



________________________________________ Dim 11 Oct 2020 - 12:27

Ishanee & Kowalski .

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure !


Kowalski était vraiment content de pouvoir faire ce voyage. Même si ce n'était plus avec le partenaire de base, il appréciait car il se disait qu'il pourrait instruire plus correctement Ishanee et lui faire découvrir les merveilles de la physique. Après tout Donnie connaissait déjà et même s'ils auraient pu avoir des discussions plus poussé, au moins là, il rendait service à l'humanité ! Une personne de moins dans l'ignorance et la stupidité. Le fait qu'elle était un ancien avion, avait déjà monté dans son classement. Il essaya de l'écouter sans l'interrompre en hochant la tête. Il voyait ce qu'elle voulait dire.

"C'est une question de confiance. Surtout que tu as le sujet dans la peau si je puis me permettre."

Il eut un petit rire avant de reprendre son air sérieux.

"Forcément tu connais tout et tu peux parfaitement voit si ce pilote fait une erreur. Tu as beaucoup de maîtrise pour ne pas aller le voir et le reprendre."

Si la situation avait été inversé, il était clair que le pilote aurait passé un mauvais quart d'heure ou plutôt un mauvais vol. Enfin bon, Kowalski n'avait pas besoin d'être un ancien appareil pour reprendre toutes les personnes qu'il estimait en tord ,c'est a dire les 90% de la population.

"Tu es nostalgique. Comme tous les gens venant de Storybrook."

Lui aussi l'était, même s'il ne le laissait jamais paraître. Certes la malédiction lui avait donné un corps et des mains, chose qui était plus qu'appréciable or tout le reste était déjà acquis. Il n'avait pas eu besoin de se transformer en humain pour être un génie. Ici il était même catégorisé comme fou alors qu'avant, quand il était un pingouin on chantait ses louanges. Puis tout comme Ishanee avec la sensation de l'air, la sensation de l'eau sur son pelage lui manquait parfois.

"Tu savais que c'était le psychiatre et psychanalyste André Bolzinger, lauréat de l’Académie nationale de médecine, qui a retracé l'histoire de ce concept créé en 1688 par Johannes Hofer, un médecin alsacien de 19 ans ! La nostalgie est la formulation scientifique du Heimweh, le mal du pays des mercenaires suisses de l'armée de Louis XIV, torturés par le souvenir du Heimat en entendant le Ranz des vaches, un chant traditionnel des armaillis de leur pays"

Le mal du pays, de leur ancienne vie. Heureusement Kowalski n'était pas quelqu'un qui restait trop dans le passé, préférant se concentrer sur l'avenir et les découvertes scientifiques qu'il voulait et qu'il allait faire.

"Oui ! Avec mes frères ! Nous avions chacun un poste bien défini pour pallier au manque des appendices brancciales."

Il eut un petit sourire nostalgique, se rappellent cette épopée fantastique avant de revenir à quelque chose de plus terre à terre.

"Effectivement, il a voulu s'engager avec …. Hum je ne me souviens plus trop de comment elle s'appelle. Il faut dire que ce genre de chose m'échappe un peu. Pour moi le mariage est un contrat qui formalise le lien amoureux. Une institution juridique qui légalise le concept de familles dans un cadre économique donc si cela ne me concerne pas je n'écoute pas. Sinon c'était une hawaïenne qu'il a rencontré sur l'île de Madagascar et qui nous a suivit pendant un certain temps. Apres je n'ai pas vraiment suivi car j'estime que cela est du ressort de sa vie privée et je ne me mele pas de la vie privée des gens car comme le mot privée l'indique, c'est la capacité, pour une personne ou pour un groupe de personnes, de s'isoler afin de protéger son bien-être."

Kowalski leva les yeux au ciel avant de faire un geste de la main signifiant son exaspération.

"Je sais ! Merci d'aller dans mon sens. C'était une totale insulte aux lois de la physique … heureusement qu'au final il a préféré acheter un cirque avec. Certes la budgétisation était désastreuse mais je préfère ça à avoir un avion en or."

Il aurait pu complimenter Ishanee sur ses anciennes dorrures mais il était encore bien trop furibond pour y faire attention. Cependant, après avoir bu une gorgé, il lui parla d'une chose qui lui tenait à cœur. Le fait qu'elle ait accepté de venir. Elle répondit pas un grand sourire mais cela n'allait pas avec la fin de sa phrase. Kowalski fronça les sourcils, essayant de comprendre tout ensuite tendant sa tablette, avec les documents comme il le lui avait dit.

"Changer les idées… on utilise cette phrase quand l'esprit est occupé par quelque chose, souvent de négatif. Tu as des soucis ?"


Kowalski écouta la jeune fille, tout en lui faisant quelques remarques avant de repartir sur le sujet qu'il connaissait le mieux. La physique ! Il lui expliqua comment l'émission de particules matérielles et immatérielles appelée rayonnement produisait de l'énergie et quelle était suffisante pour entraîner l'ionisation de la matière traversée, d'où le nom de rayonnements ionisants. Il lui montra toute une serie de calculs et lui parla même de ses propres travaux. Comment il essayait de montrer avec la radioactivité la présence de matière noire dans l'espace. En autre après la création d'un mini scanner pour les blessures importantes en opération extérieur. Sans oublier toutes les anecdotes qu'il lui raconta sur la fission de l'atome. Si pour lui le vol se passa très rapidement, Ishanee dut à un moment donné trouver le temps long fasse à un Kowalski qui ne s'arrêtait de parler que pour boire dans sa bouteille ou faire des remarques désobligeantes aux hôtesses de l'air qui n'avaient pas pu lui donner un thé réalisé correctement.

Une fois leurs bagages récupérés, après qu’il ait bien tout vérifié, Kowalski chercha l'arrêt de bus pour prendre le bus, forcément, qui devait les amener à Dydytaki ,la ville la plus proche. Après ça, ils seraient livrés à eux même dans un sens. Ils devraient suivre les sentiers de randonnée et de visites. Assez excité, Kowalski trépignait, regardant autour de lui tout en parlant avec ,à jeune femme.

"Kiev a été la capitale de la Ruthénie, de la principauté de Kiev, du grand-duché de Ruthénie, de la République populaire ukrainienne, de l’État ukrainien et de la République socialiste soviétique d'Ukraine. Kiev a été aussi le centre administratif du grand-duché de Ruthénie, de la voïvodie de Kiev, du gouvernement de Kiev et du district général de Kiev pendant la Seconde Guerre mondiale ! Ce qui est fascinant est le fait que les archéologues n'arrivent pas à dater concrètement cette ville ! Néanmoins on sait que la ville est occupée depuis quelques moins le paléolithique."

Le klaxon du bus lui tira une grimace de l'avoir interrompu dans son monologue. Remettant son énorme sac militaire sur son dos, il demanda deux tickets dans un russe parfait.

"Tu savais que l'ukrainien est en vérité un dérivé du russe ? Ce qui fait que la majorité des habitants parlent totalement le russe."


Mettant son sac dans le porte bagage, il s'assit sur le siège contre la fenêtre tout en ayant ce sourire entendu.

"Outre le fait que je suis polyglotte grâce à ma mémoire fabuleuse, il est normal que je parle le russe. Dans les faux souvenirs que nous a octroyé Régina, il se trouve que mes géniteurs sont tous les deux originaires de Moscou. Ma mère était la danseuse étoile du Bolchoi et mon père sous secrétaire d'état à la défense, ce qui fait que ma langue maternelle est le russe. Puis j'ai été abandonné à l'âge de 7 ans est placé dans un orphelinat anglais, ce qui est la cause de mon non accent. À cet âge là je parlais déjà couramment 4 langues et 3 sous dialectes."

Il avait dit ça d'un ton neutre, comme d'ordinaire quand il parlait mais au fond, même s'il savait que ce n'était que des faux souvenirs, en bon rationnel, il ne pouvait s'empêcher d'avoir une pointe au cœur. On l'avait laissé de côté de la plus odieuse des façons parce qu'il était différent des autres enfants. C'était cruel et il n'avait jamais réellement compris pourquoi. Il ne saisissait pas la subtilité sous jacente. Secouant la tête pour ne plus a avoir à réfléchir à ces moments douloureux il degaina son téléphone. Skylar n'avait pas encore vu son message comme quoi il était bien arrivé, ce qui était normal. Il devait dormir à cette heure là. Maintenant qu'il était en Europe, il n'avait plus de décalage horaire avec Cain.

"Bonjour. Tout va bien ? Je pense que Claire a déjà du t'informer que j'ai pris des congés étant donné que toute l'agence a été au courant en moins de 24h. Je suis donc actuellement en Europe, avec mon amie Ishanne, plus précisément dans un bus à Kiev qui se rend dans la ville de Dydytaki. À partir de là nous ferons s du camping sauvage en suivant le tracé de la randonnée créé par l'office du tourisme ukrainien pour nous rendre jusqu'à la centrale de Tchernobyl. Des vacances sympathiques et très instructives !"

Content de son message, il posa le téléphone sur ses jambes avant de sortir ses écouteurs. S'il n'avait pas dormi dans le bus, bien trop impliqué dans ses explications, il comptait bien se reposer un peu pendant le trajet.

"Mais qu'est ce que tu vas faire à Tchernobyl ?!!"

Une quinzaine de minutes plus tard, il ouvrit un œil en sentant la vibration de son téléphone. Lisant le message, il roula des yeux, un peu exaspérée de voir que Cain n'avait pas compris.

"Je viens de te le dire 🙄 ! J'y vais passer des vacances. L'Ukraine a développé tout un système touristique autour de l'accident nucléaire. Ceci est très intéressant scientifiquement et apporte un lot d'amusement et de fun dans le cadre du camping sauvage qui comme son nom l'indique est une randonnée géante ou l'on pose sa tente dans la forêt. Ne t'inquiète pas de toute façon j'ai mon compteur geiger !"

Cain ne mit cette fois que quelques minutes à lui répondre.

"Tu vas faire du camping sur un site radioactif ? Sérieusement ?'


Il ne lui laissa pas le temps de répondre qu'il renvoya un message.

"Qui est ton amie ? Force de l' ordre ? Armée ? Civile ?"

Kowalski tourna la tête vers Ishanee avant de retourner sur son téléphone, toujours en relevant les yeux au ciel.

"Non. Là où nous poserons les tentes, le taux de miliSievert ne depassera pas les 7 ou 8. La limite fixée aux usa est de 4 en moyenne sur l'année. Cela correspond à un examen en imagerie médical pas de quoi s'affoler.
Pour ce qui concerne Ishanne, je t'en avais déjà parlé mais il faut croire que ta mémoire commence à défaillir. C'est normal avec l'âge. C'est la jeune femme que j'ai rencontré et qui se trouvait être en sous vêtement dans la rue. Je te rassure de base ce n'était pas mon premier choix. Normalement Donnie mon ami ingénieur était mon binôme mais il a eu des soucis familiales. J'ai donc proposé à Ishanne qui a accepté tout de suite.
"


Se penchant vers la jeune femme, il lui demanda de poser avec lui pour faire un selfie qu'il envoya à la suite pour lui montrer sa tête, souvent une image faisait ressortir les souvenirs.

"Et j'ai déjà vérifier ses antécédents comme Skylar me l'a appris dès le moment ou elle m'a dit qu'elle était psychologue. En théorie on ne peut pas faire confiance en ce genre d'individus mais elle oui, sans doute parce qu'à l'origine c'est un avion, un aerocad fg qui est sorti de son champ de domaine pour faire de la compétition ! "

Hochant la tête pour lui même il murmura à l'attention d'Ishanee.

"Je disais à mon supérieur que tu étais un superbe avion de compétition par le passé et que je suis donc intimement convaincu que tu es une bonne personne."

Si dans la majorité des cas Kowalski avait un raisonnement scientifique des plus rationnels, dans des cas particuliers il pouvait faire preuve d'une certaine forme de naïveté. Certes Ishanee était une bonne personne mais avec le raisonnement qu'il venait de donner il pouvait fortement se faire avoir.

'Kowalski, pour l'amour de dieu, qui va passer des' vacances' à Tchernobyl ?!'

Le concerné poussa un gros soupir. Cain le faisait il exprès ? Il espérait parce que sinon sa mission au Liban lui avait vraiment attaqué les neurones.

"Promets moi d'être prudent. Hors de question qu'on perde un de nos meilleurs agents pour des vacances insolites."

Il eut un énorme sourire de fierté, montrant même le téléphone à sa camarade, appréciant toujours quand son génie était reconnu.

"Tu vois, je te l'avais dis que j'étais le meilleur agent de l'agence ! Ce qui est normal à la vue de mon QI de 162."

Il carressa sa tempe d'un air entendu avant d'envoyer un dernier message à Cain.

"Je te remercie d'écrire noir sur blanc que sans moi ton agence ne serait qu'une vulgaire agence de détective comme celle de Blomberg. Dans tous les cas tu me connais, tu sais que je suis prudent. J'ai même prévu des combinaisons pour quand nous rentrerons dans la centrale. J'essaierai de t'envoyer quelques photos, j'ai emporté aussi mon transmetteur de 4g. Courage pour ta mission. D'ailleurs j'ai regardé les documents avant de partir et je pense sur tu vas devoir y rester plus longtemps 🤷. "

Remettant ses écouteurs, il ne répondit plus, estimant que la conversation était finie. Le trajet se passa sans encombre malgré les quelques secousses et le contrôle d'identité qu'ils eurent à subir une vingtaine de minutes avant l'arrivée. Descendant du bus, ils commencèrent à marcher en direction des panneaux de randonnée. Ce n était pas une ville mais un village et la forêt était rapidement accessible. Le ciel était un peu couvert mais le temps agréable pour une fin août. Une fois passé les sous bois, s'enfoncent dans la forêt, Kowalski regarda les alentours avant de pointer du doigt une petite clairière.

"Je pense que pour aujourd'hui nous pouvons monter notre camp ici. Le voyage a été long et il faut que nous reprenions des forces pour la suite de l'aventure ! Demain nous irons directement visiter la ville de Prypiat qui s'est pris l'explosion de la centrale."


code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Without differences, no harmony
Intelligence is the ability to adapt to change
I was broken from a young age, taking my soul into the masses. That looked at me, took to me, shook to me, feeling me ! Singing from heart ache, from the pain, take up my message from the veins. Speaking my lesson from the brain. My life, my love, they came from pain ! I was choking in the crowd, living my brain up in the cloud. Inhibited, limited, till it broke up & it rained down it rained down, like.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85185-si-l-avion-est http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90468-liste-de-rp-s#1301545 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89397-residences-d-immeubles-le-clot-bleu-quartier-est http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89856-le-vent-du-nord-centre-ville#1290903 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85526-cutie_genius#1203109


ϟ Ishanee L. Vimaan ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Ishanee L. Vimaan

| Avatar : Nyane Lebajoa

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Ijp4

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Ehgw
Edition fevrier 2021 - Kinder Pingu



| Conte : Plane 1
| Dans le monde des contes, je suis : : Ishani

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Test10

| Cadavres : 312


Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan _



________________________________________ Lun 19 Oct 2020 - 13:17

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure !

Oui Ishanee avait un certain contrôle pour ne pas intervenir et conversé avec le pilote ou tout bonnement reprendre le contrôle de cet appareil, le fait d’avoir été un avion était une grande chose pour elle. Reprendre le contrôle n’allait pas être bien difficile. Une légèrement impulsion et hop elle pilotait l’avion. Il ne fallait pas la tenter elle avait le contrôle. Ishanee l’avait réellement dans la peau même si cela faisait un bon moment qu’elle n’avait pas commander un avion. S’était dans sa peau dans ses gênes. Oui.. tu as raison je l’ai dans la peau après tout avait-elle dit en riant légèrement une petite touche d’humour. Il avait raison, elle était nostalgique comme les trois quart des personnes sauf qu'elle avait accepté qu'elle était à présent une humaine différente certes mais humaines tout de même. Oui c'est vrai on est tous un peu dans le même bateau sauf que moi je me suis fait une raison que je ne serais plus cet avion de course, qui représentait toute une nation.

Pingu était une personne très intelligente pour le commun des mortels, Ishanee le trouvait brillant et s'était pas donné à tout le monde, elle ne le voyait même pas diffèrent des autres, il avait un grand savoir et elle aimait l'entendre parler. Il était devenu son meilleur ami. Même si au début c'était pas évident vu qu'elle était psy. Oh Non cela je l'ignorais.. comme quoi on peut en apprendre tous les jours avec toi. Elle avait prit de quoi prendre quelques notes pour ne pas oublié ce qu'il lui avait dit. Elle aimait beaucoup en savoir plus. Ishanee avait toujours soif de nouvelle connaissance. La jeune demoiselle était aussi tiré vers l'avenir dans le passé, il n'y avait que les souvenirs les choses nostalgique et quelque chose qu'on ne pourrait pas changer tandis que le futur pouvait toujours être constamment changer dans le présent. On était maitre de nos actes après tout. Il fallait toujours être positif de toute façon ainsi allait le monde. L'ancienne avion aimait bien écouter tout ce qui pouvait lui passer par la tête et le fait qu'il lui parle de son passé lui faisait plaisir car ca prouvait qu'elle était importante quand même a ses yeux. Non le coté psy était de coté c'était juste la meilleure amie qui était présente. Elle aimerait bien rencontrer toute son équipe d'ailleurs ses frères en l'occurrence ça pourrait être sympa un jour en repas de famille.

Oh je vois, oui c'est quelques choses qui ne nous regarde pas mais c'est bien de savoir qu'il a passé un bon moment avec cette dame. Elle allait toujours dans le choix de la logique de toute façon. Il ne fallait pas avoir des idées saugrenu. Normal d'être de ton coté c'est une question de logique. Il a acheté un cirque à la place d'un avion.. ah d'accord. Bon tu me diras c'est mieux qu'un avion en or qui ne décollera jamais. Elle était contente de pouvoir partir un petit temps. Mais la question de Kowalski l'avait un peu déstabilisé.

Oh non.. ne t'en fais pas c'est pas grand chose. Juste parfois ma jumelle me manque elle habite en Inde donc ça fait un peu loin pour aller la voir tout les jours. Et l'autre sujet c'est quelques choses du domaine sentimental... Je suis pas sur que tu sois emballer pour l'entendre et je comprend, moi même j'y comprend rien dans ce que je ressens.. Mais heureusement pour elle, la suite était parti sur de la physique, un sujet plus joyeux pour Ishanee d'en apprendre d'avantage. Le voyage avait été amusant mais un peu long face à son meilleur amis qui parlait. Ishanee essayait de comprendre et de tout mémoriser. Et ce n'était pas chose aisé.

Une fois qu'ils avaient atterri, Ils prirent leur bagages. Pingu lui en apprenait toujours d'avantages. Ohh.. je vois mais du coup tout est si compliqué. Et pourquoi diable n'arrivent-ils pas à donner une date.. n'y a t-il pas ce qu'on peut appeler le carbone machin.. euh.. 14 Le klaxon, du bus retenti rapidement. Leu indiquant de se bouger un peu. Ishanee ne parlait pas Russe alors quand Kowalski s'y était prêté, elle était impressionné mais elle s'y attendait Pingu connaissait beaucoup de chose.. Oh non je.. l'ignorait mais c'est bon à savoir. Il répondît sur ses interrogations. C'était donc cela. Ishanee parlait anglais hindi et français de ses souvenirs. Et bien je suis scié par tout cela. 4 langues a un si jeune âge.

Ishanee le laissait parler et se mit contre le dossier du siège. Pingu pianotait sur son portable. Heureusement qu'elle ne lisait pas les messages. Elle aurait fait les gros yeux mais, elle accepta sa requête de Selfie en posant avec lui. Bien sur que je suis un super avion de compétition, oui je suis une bonne personne bien évidemment. Elle avait senti son soupire. Quelques chose ne va pas ? Elle rit doucement en voyant le message. Oui, tu devrais faire une sauvegarde pour lui montrer constamment qu'il à dit que tu étais le meilleur

Ishanee hocha la tête. Oui c'est une bonne idée. Il avait raison le voyage à été long. Et un peu de repos ferait du bien. Ishanee avait apporter de quoi faire un repas une fois que le camps avait été monter. Elle n'était plus une novice du camping, elle prépara donc le repas, bah oui Ishanee avait tout prévu pour au moins être nourris pour un régiment, elle avait tous ce qu'il fallait.

:copyright:️ 2981 12289 0
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85277-la-longue-liste-des-rp#1198549


ϟ E. M. Kowalski ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


E. M. Kowalski

| Avatar : Jim Parsons

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan YPCKWYM
-De toute façon on sait que j'ai raison
- Kowalski ... je t'ai entendu !



Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan NAufWd1
- Kowalski ... arrête de faire ton mutique et raconte moi ce qui s'est passé avec Cain ! Bordel je vois bien que c'est le bug dans ta tête !
- Error 404 ... ...





| Conte : Madagascar
| Dans le monde des contes, je suis : : La personnification de l'intelligence dans un manchot de l’Antarctique

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Test10

| Cadavres : 1232


Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan _



________________________________________ Dim 8 Nov 2020 - 12:43

Ishanee & Kowalski .

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure !


Pour l’instant, tous les trajets qu’ils avaient effectués pour venir s’étaient très bien passé. Rien n’était venu les embêter, ils n’avaient pas eu de retard, au grand plaisir de Kowalski et il n’y avait pas vraiment d'embouteillages dans les routes qui menaient au village. C’était aussi pour ça qu’il avait choisi cet endroit. Il savait qu’il n’était pas très peuplé et qu’il n’aurait pas vraiment de voisins quand ils s’arrêteraient pour faire des pauses. Et c’était le cas. Après avoir marché pendant une dizaine de minutes, Kowalski avait trouvé que cette petite clairière conviendrait pour cette nuit. Déposant son lourd sac à dos, il s’étira à s’en faire craquer les vertèbres. Le mal de dos était constant chez lui, à cause de sa taille de géant et du fait qu’il se trouvait toujours courbé alors il passa rapidement outre cette douleur qu’il avait assimilé pour aider Ishanee qui avait déja commencé à monter le camp. Le silence qui régnait était apaisant pour le jeune homme. Son cerveau pouvait enfin se reposer des stimulis trop important qu’il avait eu. En réalité, faire un voyage de la sorte n’était en rien une partie de plaisir. Il sortait clairement de sa zone de confort dans la mesure où il se risquait à aller dans des endroits bondés de gens comme l’aéroport ou la gare routière. Analyser tous les gens qui passaient et maintenant son masque d’émotions que son psychiatre qualifiait de normal étaient vraiment très épuisant. Au moins, là il n’avait qu’Ishanee avec lui et les oiseaux qu’il entendait. C’était bien mieux que quelques heures auparavant. Le montage du camp, comme il appelait qui se résumait en deux tentes dont l’une ultra sophistiqué qu’il avait réussi à prendre à l’agence avec l’aide de Daniel était maintenant terminé. Si lui se mit sur son ordinateur pour checker le planning du lendemain, Ishanee, elle, s’attela à faire à manger. Kowalski haussa un sourcil en voyant de la véritable nourriture.

“Oh … nous sommes gâtés pour ce premier soir !”

Il renifla l’odeur très alléchante. C’était sur que c’était mieux que toute la nourriture lyophilisé qu’il avait prévu. Il avait tout rationné, ou cas ou il arriverait quelque chose, comme il avait si bien expliqué à Charlie qui l’avait écouté en hochant la tête. Il ne se fit pas prier pour manger, poussant un petit soupir de contentement.

“Merci pour ce repas ! Gardons en mémoire le goût des aliments pour la suite du voyage. Même si les portions que j’ai faites sont vraiment très savoureuses ! Ce n’est pas de la simple nourriture lyophilisé que tu peux trouver dans le premier magasin de sport venu. Non ! C’est moi qui l’ai crée celle là ! J’espère que tu aimes le poisson, sinon tant pis.”

Bien entendu, il aurait été trop demander que Kowalski ne fabrique quelque chose sur les goûts des autres. Si à l’agence cela passait, surtout pour les missions, étant donnés que les trois quarts des agents étaient des anciens animaux marins ou polaires, il arrivait que le poisson ne soit pas aimé, mais cette option n’était pas envisageable pour le scientifique. Une fois son repas terminé, il aida la jeune femme à ranger après avoir allumé les lampes qu’il avait disposé autour des tentes.

“J’ai repris la structure du camp d’étude que j’avais lancé il y a quelques années. Je l’ai toujours dis que faire du camping avec moi était quelque chose de fun !”

Il n’avait jamais compris pourquoi personne, à part ses frères bien sur, ne voulait partir avec lui. Même s’il s’en fichait, au fond il en était un peu touché. Oubliant rapidement ce désagréable sentiment, il tapota l’épaule de la jeune femme.

“Je vais me coucher. Nous avons une longue route demain ! Je te souhaite une bonne nuit.”

Lui faisant un petit sourire, il rentra dans sa tente. Il n’allait pas dormir de suite. Après une toilette sommaire mais efficace, il se glissa dans son duvet pour regarder son émission sur les trains sur son téléphone. Il avait fait un planning, autant le respect !

La nuit fut fraîche mais cela ne dérangeait pas Kowalski, bien au contraire. Il appréciait les températures froides et il avait dormi comme un bébé. Il était debout au lever du soleil, préparant du thé pour lui et son binôme. Il avait lu son livre de science fiction qu’il avait emporté, qui parlait d’une dystopie futuriste.

“Aujourd’hui nous allons marcher 40 kilomètres car nous nous rendons donc aux abords de la ville de Prypyat. Il est 8h05, l’arrivée prévu est à 18h si nous prenons une pause le midi d’une heure et deux pauses le matin et l’après midi de 30 minutes. Des questions ?”

Kowalski lui sourit tout en lui passant le planning qu’il avait établit. Il avait vraiment hâte de commencer à arriver dans la zone de la première ville touchée par un accident nucléaire. Écoutant Ishanee, il s’attela à ranger le camp pour être prêt à partir vingts minutes plus tard. Sac à dos bien serré sur son grand dos, ils partirent à travers la forêt pour atteindre la grande route au bout d’une heure. Quelques mètres plus bas, le garde frontière était là, comme il avait prévu. Prenant les choses en main, il montra tous les papiers nécessaires pour accéder à la zone et c’est non sans un sourire hautain qu’il passa la barrière.

“Plus que 7h et 48 minutes de marches pour arriver à destination !”

Il trépignait d’impatience et se lancer avec fougue quand Ishanee arriva à sa suite après avoir elle aussi montré ses papiers. Le trajet se passa relativement dans le calme et le silence. Forcément, Kowalski ne pouvait s’empêcher de faire un commentaire dès qu’il y avait un panneau ou un arbre un peu étrange qui passait par là. Il se vanta lors de leur pause déjeuner, encore une fois, sur les plats lyophilisés qu’il avait inventé. Il poussa Ishanee à aller plus vite et lui interdit même d’aller à la pause petit coin car ce n’était pas prévu dans le programme. Il avait arrêter de se retourner toutes les cinq minutes pour se concentrer à marcher, les kilomètres avalaient se faisant sentir. Cependant, quand il commença à apercevoir les premiers bâtiments de la ville ravagé de Pripyat, son excitation lui donna un coup de fouet.

“Regaaaarde ! On y arrive !”

Il accéléra la cadence, rentrant ainsi dans la banlieu. Il n’y avait aucuns bruits, contrairement à la randonné qu’il avait faite avant. Pas un animal, pas un oiseau et surtout pas un humain en vu. Le paradis pour Kowalski qui en avait les yeux brillants quand il pointa une sorte de fête foraine abandoné.

“On peut y alleeeer ! Dis oui dis oui !”

Certes, il avait marqué sur son programme que la visite de la ville aurait lieu demain, parce qu’il avait compté sur la fatigue du voyage mais il n’avait pas compté oh combien il serait enthousiaste. Courant avec son sac, puisant dans des réserves dont il n’avait même pas confiance, il sortit son téléphone pour envoyer plusieurs messages et faire deux selfies Enfin le même qu’il copia colla à Skylar, Cain, Stoyan, Rico, Akihiro, et à une multitude d’autres personnes.

"Bien arrivé à Pripyat ! J'avais dis sur le programme qu'on visiterait la ville demain mais c'est juste trop fun ! Regarde ! On est dans la fête foraine !"

Les messages de réponse ne tardèrent pas à arriver et il les fit même lire à Ishanee.

“Omg trop cool! Bon soit prudent quand même, hein ???”
“OÙ EST TA COMBINAISON ?!”
“Trop classe tes photos, frangin ! J'espère que ta petite camarade et toi vous prenez du bon temps.”


Tout en marchant, il pianotait sur son téléphone avant de lever la tête vers Ishanee faisant une petite moue de réflexion car Skylar venait de lui envoyer un deuxième message rapidement.

“Fais quand même gaffe à toi, en zoomant sur la première il me semble avoir vu dans le fond une de ces saleté de Rouges. J'espère que tu as pensé à prendre une arme avec toi. On sait jamais... ce sont des créatures sacrément vicieuses et dangereuses. !”

“Alors entre Cain qui pense que je vais être radioactif et Skylar qui croit que l’Ukraine fait toujours parti de l’URSS … vraiment … ils savent pas s’amuser ! Et après ils disent de moi !!!”

Il entreprit de leur répondre rapidement pour pouvoir se concentrer sur ce lieu à découvrir.

“Je suis toujours prudent Aki ! Je te ramenerai un souvenir !”
“Je n’ai pas besoin de la combinaison Cain ! Je te l’ai déja dis ! Le taux ici n’est qu’à 6.6 msvt ! Je la mettrais quand on ira dans la centrale après demain”
“Oui je suis armé et pas à cause du système politique en vigueur. Principe de précaution. Ne t’en fais pas tout ira bien !”


Puis il rajouta après avoir envoyé le premier message en éclatant de rire.

“Et la seule chose que je risque de croiser ce sont des zombies.”

Message qu’il lu à haute voix à la jeune femme qui avait avancé et qu’il rattrapa rapidement tout en observant attentivement, après avoir rangé son téléphone, l’endroit dévasté et ou la nature avait repris ses droits.

“Alors je sais … que sur le programme j’avais dit qu’on devait établir le camp dans l’un des parcs du centre ville mais que dirais tu qu’on se mette dans l’un des hôtels de ce parc d’attraction ?”

Kowalski sortait rarement des plans qu’il établissait. Il le faisait que pour deux raisons. L’urgence d’une situation, qu’il déterminait selon des critères précis. L’excitation que quelque chose d’encore plus fou que ce qu’il avait déja prévu. Il n’aimait pas vraiment l’improvisation mais il savait plus ou moins la gérer quand il décidait de bifurquer de sa ligne. Et là … c’était clairement quelque chose à changer. Il pouvait ressentir toute la tragédie qui s’était abattu, sur ce lieu de vie figé, et il ne savait que ce n’était que le début. Toute personne normal aurait pu, aurait du, avoir peur des lieux dans lesquels ils traversés. Une fête foraine abandonné, recouverte de végétation, alors que l’on pouvait aisément voir qu’elle avait été arrêté en pleine liesse.

“Tu te rends compte qu’au final, le taux de radiation n’est pas si élevé que ça ? Il est le même qu’à Kiev alors que la ville a été touché de plein fouet par le nuage.”

Kowalski avait sorti son compteur au moment où ils avaient posé les sacs, à coté de ce qui restait de la baraquette à churros. Contrairement à ce que Cain pensait, il était très prudent. Ce n’était pas la première fois qu’il travaillait avec de la radioactivité. Il connaissait parfaitement ce sujet.

“Oh ! Regarde ! On aperçoit le dôme de pierre, le fameux cercueil qui contient le coeur radioactif ! On est s’y proche de la centrale à vol d’oiseau !”

Il avait pointé du doigt le haut d’un batiment blanc qui se dessinait dans le soleil couchant. Il avait vraiment hâte d’y aller mais il arriva à calmer ses ardeurs pour installer le camp. Tout en discutant avec Ishanee, il tourna la tête vers la gauche, ayant entendu un bruit suspect. Haussant les épaules, il n’y fit pas plus attention que ça. Il avait lu dans un article que la population de renard avait grandement augmenté. Ce qui était logique vu que la nature avait repris leurs droits. Suivant la jeune femme, ils rentrèrent dans un bâtiment qui devait être un ancien hotel après avoir récupéré leurs affaires.

“Il serait plus judiciable que nous établissons notre camp dans une grande salle. Celle du restaurant me paraît bien.”

Marchant dans les décombres, il avait sorti son petit cahier pour tout noter mais il tourna encore une fois la tête, ayant entendu le même bruit. S’il était confiant comme d’habitude, il sentit une légère pointe d’angoisse qu’il chassa rapidement avec son raisonnement logique qu’il s’appliqua silencieusement.

“Oui, ici c’est très bien. Nous avons quatre issus de secours si l’on vient à nous attaquer. S’il y a un tremblement de terre nous pouvons nous mettre sous ses tables et selon une expertise rapide, le bâtiment tomberait plutôt de l’autre coté qu’ici. Outre la beauté du vitrail qui nous offre donc pour demain matin une luminosité dès les premiers rayons du soleil, les murs sont épais et nous offrent une protection si le temps viendrait à se gâter.”

Posant ses affaires après avoir un peu déblayé, il commença à monter le camp avant de se tourner beaucoup plus subitement.

“Ishanee … il faut que je te fasse part de quelque chose … J’ai … l’impression que l’on nous observe. C’est la troisième fois que j’entends le même bruit. À l’extérieur j’ai cru qu’il s’agissait de renards qui venaient voir qui dérangeait leur habitat mais maintenant … je n’en suis moins sur. Après il peut aussi s’agir de mon imagination. Malheureusement j’ai appris qu’on ne pouvait contrôler le subconscient et ce petit enfoiré peut tout à fait me jouer des tours pour se venger que je ne l’écoute pas assez et que je le bride même selon mon cher psychiatre. Le lieu s’y prête et les lectures que j’ai eu par le passé favorisent le travail neuronal.”

Il voulait être sûr qu’il ne soit pas le seul à avoir entendu le bruit. Déja qu’il avait tendance à se parler à lui même, il n’avait pas envie qu’Ishanee lui fasse passer une séance pour comportement suspect.

“Néanmoins, sache que j’ai une formation militaire. Je sais gérer mon stress. Je passe régulièrement des tests à l’agence. Mais … si jamais … il arrivait qu’une peur panique s’empare de moi. Frappe moi ou non, plutôt, dis moi une théorie scientifique fausse, je sais que je me focaliserai plutôt sur la façon de te corriger.”



code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Without differences, no harmony
Intelligence is the ability to adapt to change
I was broken from a young age, taking my soul into the masses. That looked at me, took to me, shook to me, feeling me ! Singing from heart ache, from the pain, take up my message from the veins. Speaking my lesson from the brain. My life, my love, they came from pain ! I was choking in the crowd, living my brain up in the cloud. Inhibited, limited, till it broke up & it rained down it rained down, like.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85185-si-l-avion-est http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90468-liste-de-rp-s#1301545 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89397-residences-d-immeubles-le-clot-bleu-quartier-est http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89856-le-vent-du-nord-centre-ville#1290903 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85526-cutie_genius#1203109


ϟ Ishanee L. Vimaan ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Ishanee L. Vimaan

| Avatar : Nyane Lebajoa

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Ijp4

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Ehgw
Edition fevrier 2021 - Kinder Pingu



| Conte : Plane 1
| Dans le monde des contes, je suis : : Ishani

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Test10

| Cadavres : 312


Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan _



________________________________________ Lun 28 Déc 2020 - 23:37

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure !

“Oh … nous sommes gâtés pour ce premier soir !” Bien entendu et les prochains soir, elle avait un bon stock dans son sac à dos. En mode comme Pierre dans pokemon avec sacha. sauf qu'elle, la difference, on voyait ses yeux et aussi qu'elle ne sautait pas sur tout ce qui bougeait. Ishanee était plutôt poser et agréable pour une discusion, elle ne jugeait jamais les personnes et appréciait toujours la compagnie des autres. Oui ! je ne nous ai gaté pour ce soir et puis, surement pour les jours prochains, je compte bien te nourrir pour cette sorti. Et la jeune femme avait tout aussi de a nourriture froide que chaude. Parfois on ne pouvait ne pas avoir le temps de chauffer alors, elle avait prévu pas mal de chose. Pingu avait donc opté pour de la nourriture comme les astronautes ! A base de poisson ! heureusement la jeune femme aimait le poisson parce que sinon il y aurait un petit soucis. Mais c'est super ça ! et oui ne t'en fais pas j'adore le poisson ! bien qu'autrefois ça ne faisait pas parti de son repas principal en tant qu'avion.

Le repas s'était tranquillement passé puis, il l'avait aider a tout rangé. J’ai repris la structure du camp d’étude que j’avais lancé il y a quelques années. Je l’ai toujours dis que faire du camping avec moi était quelque chose de fun ! Ishanee lui sourit tendrement et hocha la tête Oui je dois avouer ses fun pour le moment comment tu dis, je suis heureuse que tu m'ai demandé de venir avec toi ! on va bien s'amuser. Elle l'avait laisser Kowalski tapoter son épaule et hocha la tête. Je ne vais pas tarder, mais passe une bonne nuit Pingu Le laissant partir dormir. Ishanee, était en train de regarder les étoiles pendant bien une heure. Le froid ne touchait pas trop sa peau bien qu'elle était très fine. Surement du au fait qu'elle était d'une peau plus solide. Cela dit certaines température ne lui convenait pas trop. Elle n'était pas surhumaine. L'ancienne avion avait tout de même écouter les dire de Pingu en gardant en mémoire le gout de chaque aliment qu'elle avait eu en bouche, on ne sait jamais les choses pouvaient rapidement changer. Tout dépendait s'ils avaient du temps pour cuire d'autre aliments. Puis, elle parti se coucher jusqu'au lendemain, elle avait bien ait attention de rester dans son sac de couchage puisque la nuit avait été fraiche.

En sortant de sa tente, Kowalski était déjà dehors en train de préparer le thé, super ça lui fera du bien se liquide chaud. Qui allait réchauffer son corps tout entier en quelques minutes. Aujourd’hui nous allons marcher 40 kilomètres car nous nous rendons donc aux abords de la ville de Prypyat. Il est 8h05, l’arrivée prévu est à 18h si nous prenons une pause le midi d’une heure et deux pauses le matin et l’après midi de 30 minutes. Des questions ? Marcher 40 kilomètres ? Ok et bien ils allaient donc bien s'amuser, heureusement elle avait de bonne chaussure et que la marche à pied ne lui faisait pas peur. Puisqu'elle avait parcouru bien plus quand elle était un avion. Il était don a se point précis, tout dépendait aussi leur kilométrage a quel vitesse ils devaient marché ? Et bien non pas de questions tout semble ok pour moi je suis parer pour l'aventure. Enfin cela dit juste a vitesse a laquelle on pourrait être

Il lui avait tellement bien servi ce qu'il devait faire qu'Ishanee était remonter a bloque pour accomplir sa destinée. Puis, après le petit déjeuner, ils plièrent bagages. Puis commencèrent leur marche périlleuse de 40 kilomètres. Plus que 7h et 48 minutes de marches pour arriver à destination ! Pingu c'était donc transformer en Gps, avec une voix beaucoup plus agréable que la demoiselle qui était quelques peu énervante surtout quand elle indiquait d'aller tout droit alors qu'un mur se dresse. Elle avait elle aussi montrer ses papiers pour pouvoir passer et courir derrière Kowalski pour le rattraper. Ishanee était toujours intéresser de voir les paysages défiler, c'était si jolie donc qu'elle ne marchait pas assez vite pour Pingu. Normal elle prenait le temps de tout voir, et puis la pause pipi elle pouvait oublie de toute façon elle n'était pas presser d'y aller. L'ancien avion était capable de se retenir contrairement aux autres être humain mais, il fallait quand même qu'elle y aille. Parce que pas faire pipi souvent c'était pas très bon non plus les reins en pâtissait. Regaaaarde ! On y arrive ! Ishanee passa la tête sur e coté, oh oui c'était trop bien d'arriver enfin à bon port. Oh chouette Ils avaient accélérer le pas ! Oui encore, histoire d'arriver plus vite. Ils étaient entré dans a banlieue ou aucun son ne sortait. Il n'y avait rien pas signe de vie a part eux deux. Même les animaux manquaient.

Tout était vide, elle regardait le paysage, et une fête foraine à l'abandon, c'était tout rouillé que ça en faisait de la peine pour Ishanee. Une fête foraine sans cris, sans rire ça en devenait presque triste. Kowalski l'avait sorti de sa mini absence. On peut y alleeeer ! Dis oui dis oui ! Puis, elle rit doucement. Oui ! Allons-y C'était tellement fun qu'ils ne pouvaient pas passer à coter. ishanee avait penser à courir elle aussi pour rejoindre son ami qui était au ange. Ishanee avait elle aussi fait des photos des lieux pour les envoyer à Ben, Dinah, Dewenty. Puis faire une selfie avec Pingu pour montrer ou elle se trouvait. Bon cela dit elle n'avait pas mentionner ou elle allait et la photo pourrait parler pour elle.

Ahahahah, trop fort ! Oui on va bien s'amuser. Pingu ! fait un sourire pour le selfie je vais les envoyer à mon papa

Alors entre Cain qui pense que je vais être radioactif et Skylar qui croit que l’Ukraine fait toujours parti de l’URSS … vraiment … ils savent pas s’amuser ! Et après ils disent de moi !!! Ishanee lui sourit légèrement Ils s'inquiètent pour toi, je trouve cela adorable de leur part. la demoiselle senti un drôle de pressentiment d'un coup et son instinct ne l'a trompait pas. Elle laissa donc Pingu repondre à ses messages. Puis rit doucement au dernier message. Et la seule chose que je risque de croiser ce sont des zombies.” Ahah des zombies Ishanee n'aimait pas bien ses créatures, ça sentait mauvais en plus. C'est fascinant ici, je trouve la nature à tellement repris ses droits que ça en devient magique

“Alors je sais … que sur le programme j’avais dit qu’on devait établir le camp dans l’un des parcs du centre ville mais que dirais tu qu’on se mette dans l’un des hôtels de ce parc d’attraction ?” Ohhh et bien pourquoi pas ! de toute façon ça ne dérangera personne qu'on utilise l'hotel du parc, il n'y a personne.

Elle suivait Pingu, tout ceci semblait tellement fascinant c'était tellement fun. Oui toute personne normal aurait sans nul doute changer de destination, mais, Ishanee adorait ça c'était tellement fun une nouvelle perspective de chose, c'était tellement intéressant. Tu te rends compte qu’au final, le taux de radiation n’est pas si élevé que ça ? Il est le même qu’à Kiev alors que la ville a été touché de plein fouet par le nuage. Est-ce du au fait que les années ont passé ? Je ne m'y connais pas bien dans ce genre de chose là, mais c'est plutôt rassurant que finalement ça n'est pas très éleve. Elle posa donc son sac auprès de ceux de Pingu. Le vieux stand de churros était dans un piteux état, elle pouvait même pas faire des churros pour passer le temps. Proche de la central à vole d'oiseau, hmm elle voyait mieux même si pour elle s'était plus précis de dire à vol d'avion mais la distance serai plus courte. D'accord ça marche, ça nous fait peu à parcourir du coup, on est plus proche. Elle regarda la direction que montrait Pingu ce qui leur faisait pas long à parcourir du coup. Le soleil était en train de se coucher, tout en discutant avec Kowalski, elle avait, elle aussi entendu un bruit sauf que Ishanee y preta beaucoup plus d'attention que lui, elle restait sur ses gardes.

Elle le suivit de prêt tout en regardant un peu de partout, ils entrèrent dans le bâtiment. Je trouve que c'et une bonne idée, ca fera plus spacieux et fera plus de place.

Tout en marchant elle avait entendu se nouveau bruit étrange quelques choses ou quelqu'un était en train de les obérer ou de n'être pas très loin et ça Ishanee n'aimait pas beaucoup ça. Elle faisait mine de rien mais ses reflexe allait parler et elle sentait que c'était très mauvais. Elle pouvait se tromper mais quand elle avait voué une partie de sa vie à défendre son père biologique en se battant... ça laissait des réflexes.. Dans son intonation, elle savait que quelques chose clochait. Elle regardait un peu partout visiblement il y avait une hache dans le truc de sécurité, une barre en metal.. hmmm... ca pourrait faire l'affaire mais il fallait trouver bien mieux. Oui, tu as raison et puis on a de quoi... courir ça va.. on devrait y arriver à deux en cas d'attaque. Sa voix était poser.

Tout en montant leur camp, Pingu lui avait parler, ce n'était donc pas qu'elle. J'aimerais bien que ce soit ton imagination mais, je les ai entendu aussi.. et a moins qu'on ai une hallucination collectif chose qui n'est pas possible... Je crois qu'on doit etre observer. J'espère que tu as emmener de quoi nous defendre un minimum.. j'ai repéré une hache de secours un peu plus loin, une barre de faire mais ca nous servira pas longtemps. La voix de la demoiselle avait quelques peu changer, elle était devenu légèrement différente.

Néanmoins, sache que j’ai une formation militaire. Je sais gérer mon stress. Je passe régulièrement des tests à l’agence. Mais … si jamais … il arrivait qu’une peur panique s’empare de moi. Frappe moi ou non, plutôt, dis moi une théorie scientifique fausse, je sais que je me focaliserai plutôt sur la façon de te corriger. Bien c'était ça de gagné. Elle hocha la tête.

Bien... ca pourra nous être utile, une chose que personne ne sait et s'il te plait n'en parle a personne.. j'ai suivi dans ma jeunesse un entrainement un peu acharner à cause de mon père. Je sais donc me battre, pas besoin d'être militaire dans mon cas. Je sais faire du parcours et utilise des armes à feu et de type blanche en passant par les épées. C'est une chose que je n'aime pas... mais si je n'ai pas le choix dis toi que c'est toujours moi à l'intérieur d'accord ? Elle lui servi un petit sourire. Ca marche pour la théorie fausse, mais, je sais que tu sera gérer le truc maintenant... reste à savoir ce que cela peut-être...

:copyright:️ 2981 12289 0

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85277-la-longue-liste-des-rp#1198549


ϟ E. M. Kowalski ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


E. M. Kowalski

| Avatar : Jim Parsons

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan YPCKWYM
-De toute façon on sait que j'ai raison
- Kowalski ... je t'ai entendu !



Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan NAufWd1
- Kowalski ... arrête de faire ton mutique et raconte moi ce qui s'est passé avec Cain ! Bordel je vois bien que c'est le bug dans ta tête !
- Error 404 ... ...





| Conte : Madagascar
| Dans le monde des contes, je suis : : La personnification de l'intelligence dans un manchot de l’Antarctique

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Test10

| Cadavres : 1232


Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan _



________________________________________ Jeu 25 Fév 2021 - 19:58

Ishanee & Kowalski .

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure !


Ils avaient fait une petite entorse au programme car il avait senti une montée d’excitation en voyant ce paysage. Ishanee avait raison, c’était vraiment formidable de voir comment la nature avait repris ses droits, alors même que l’on disait le sol pollué. Comme quoi, la terre était beaucoup plus forte. Elle arrivait à se régénérer de tous les dégâts que les humains pouvaient faire. Kowalski s’inspirait beaucoup de la nature pour ses recherches. Il avait même prévu, le lendemain, de prendre une foule d’échantillons à ramener au laboratoire pour les étudier correctement. Ils étaient passés entre les attractions laissés à l’abandon, c’était un morceau de vie qui s’était arrêté, vraiment très fascinant. Kowalski prenait des photos, des notes. Daniel lui avait demandé de lui faire un rapport à son retour car il était interessé par l’aspect social des choses. Là, ils devaient monter le camp pour la nuit, et il avait décidé que la grande salle du restaurant était un bon endroit.

“Oui c’est ça, en quelque sorte. D’une part, les atomes radioactifs se dispersent petit à petit dans l’air, au gré de la météo. C’est ce que l’on nomme l’effet dilution. D’autre part, les atomes radioactifs, qui cherchent leur équilibre, finissent par le retrouver. La radioactivité met, en fonction des atomes, des heures, des jours, ou des années, voire des milliards d’années (uranium) à disparaître, mais elle va quand même diminuer. Dans le coeur de la centrale, l’on sait que ça mettra des centaines d’années avant de disparaître.”

Il continuait de monter la tente tout en lui souriant, lançé dans son explication.

“Les gaz rares comme le krypton ou le xénon vont disparaître en quelques heures. Le cesium137 lui, va mettre plus de 30 ans avant de s’évaporer.”

La physique chimie, matière qui le passionnait vraiment. Il aurait pu continuer à lui faire tout le tableau périodique s’il n’avait pas eu l’impression, d'entre apercevoir une ombre, dans son angle mort. Poussant un soupir, il se frotta la nuque tout en regardant Ishanee pour lui faire part de ses craintes. Malheureusement ce n’était pas son imagination. Elle aussi avait entendu les mêmes bruits étranges. Bien, c’était rassurant. Déglutissant, il lui expliqua qu’il avait une formation militaire. Ishanee savait qu’il était espion. Il le lui avait dit la première fois qu’ils s’étaient vu. Il avait été si déconcentré par le fait qu’elle s’était baladée quasiment nu, qu’il avait oublié, où plutôt qu’il n’avait pas fait attention d’utiliser la couverture qu’il devait dire. Qu’ils étaient soit de la police, soit de l’armée. Au fil des fois où il s’était vu et des questions d'intérêt, il lui avait répondu. Il savait qu’il ne craignait rien avec elle, il avait tout de même fait ses recherches. Ishanee était digne de confiance.

“Je vais essayer … mais tu sais que moi et les secrets …”

Kowalski eut un sourire gêné, passant sa main dans sa nuque. Il essayait en vrai, il essayait mais c’était difficile. Néanmoins, il n’était pas comme Stoyan. Il ne balançait pas s’il n’était pas obligé de le faire.

“Si on ne m’en parle pas je ne dirais rien. Tu sais … enfin .. pas besoin de t’expliquer ton métier.”

Il le dit tout en poussant un soupir. Ils s’étaient dit, au départ, qu’ils ne parleraient pas du métier d’Ishanee. Kowalski n’aimait ni les psychologues, ni les psychiatres. Il lui avait expliqué le pourquoi du comment, il lui avait même donné le nom du psychiatre qui le suivait régulièrement. Ishanee avait accepté sans rien dire, comprenant le traumatisme qu’il pouvait avoir.

“Je ne vois pas en quoi le fait de te battre me ferait croire que ce n’est plus toi.”

Kowalski fronça les sourcils, posant au sol l’une des armatures. Il ne comprenait pas. Il savait que c’était Ishanee. Certes, il avait plus ou moins compris que sa personnalité était douce, gentille mais il n’allait pas croire que c’était une autre personne. Vraiment là, il ne saisissait pas tout.

“Si l’on part sur une base rationnelle, je dirais que c’est plutôt un sans abri ou des rôdeurs."

Il clipsa la dernière fondation du camp, regardant son travail avant d’aller fouiller dans son énorme sac à dos. Il en sortit deux pistolets glocks, ainsi que deux chargeurs. Il en tendit un à la jeune femme.

“Je partirai bien entendu sur des rôdeurs. Le tourisme ayant augmenté dans cette région, il est normal que la criminalité augmente.”

Il vérifia que son glock était chargé, il l’avait fait avant de partir mais deux fois valait mieux qu’une.

“Néanmoins … Nous venons de Storybrook. Nous savons que le surnaturel est présent … et il ne faut donc pas écarter cette hypothèse.”

Kowalski n’y croyait pas vraiment. Ils n’étaient pas dans la ville, ils étaient dans le monde. Certes, quelques cas étranges avaient été répertoriés, des passages vers des bulles où le fantastique était présent. Alors oui, le plus logique était des rôdeurs qui attendaient que des touristes viennent faire du camping pour les détrousser. Mais qu’ils viennent, ils seraient bien reçus. Ayant terminés de monter le camp, il était temps de faire à manger. Encore une fois, Kowalski laissa la jeune femme faire. Il n’était pas très doué en cuisine, et elle avait prévu de bonnes choses, il n’allait pas lui griller la priorité vu qu’elle savait faire. Il était plutôt occupé à lire le livre sur Tchernobyl qu’il avait emprunté, restant quand même sur ses gardes. Bizarrement, depuis qu’ils en avaient discuté, il n’y avait plus eu aucuns bruits comme s’ils avaient entendu. Bah voyons … cela ne fit que renforcer ce que Kowalski avait dit. Il s’agissait d’humains. Malveillants ou dans le besoin, mais que d’humains. Pas besoin de se faire un film. C’était vrai que l’endroit s’y prêtait mais s’accrochait à son esprit logique et à ses statistiques qu’il se repassait en boucle. Le repas prêt, il posa son livre non loin de son sac de couchage et il vint mettre la table, où du moins, un semblant de table pour remercier à sa façon Ishanee d’avoir cuisiné. Ils se mirent à manger en silence, ce qui ne dérangea pas vraiment le jeune homme. Il était en grande conversation avec lui-même, discutant autant de ses projets en cours à l’agence, que de la fission nucléaire. La luminosité commençait à baisser et il se leva pour allumer les lumières qu’il avait placé dans et autour de leur campement. Se rasseyant, il fixa Ishanee pendant quelques minutes avant de lui balancer de but en blanc.

“Tu es en couple avec quelqu’un ? Tu as un amoureux ?”

Kowalski avait réfléchi à ce qu’Akihiro lui avait expliqué, il y a bien longtemps. Le silence s’était bien mais quand on se trouvait avec des amis, il fallait s'intéresser à eux, leur montrer que l’amitié qu’il avait pour eux était importante. C’était vrai. Ishanee était importante pour lui. Elle avait pris une grande place en peu de temps et parfois il était déboussolé. Akihiro disait que ça s’appelait un coup de foudre amical. Kowalski ne croyait pas vraiment dans les coups de foudre. Il lui fallait connaître la personne, pouvoir l’appréhender dans tous les aspects de sa personnalité. Ça ne se faisait pas en un jour, oh non ! Cela pouvait prendre des mois, voire des années. Mais Ishanee … il avait l’impression de la connaître depuis toujours ! C’était si étrange. À vrai dire, il avait déjà ressenti ça. Où du moins les faux souvenirs voulaient lui faire croire qu’il avait déjà eu cette sensation. Avec Cain. Quand il l’avait vu, il avait eu un sentiment bizarre, comme si, il faisait déja parti de sa vie, et pas parce que c’était Confidentiel, le loup du vent du nord. Non, ce n’était pas ça. Et là, c’était pareil pour Ishanee. Alors forcément, il agissait de la sorte, mais Aki lui rappelait souvent que les nouveaux amis qu’il se faisait n’avaient pas toujours l’habitude d’avoir des gens comme lui dans leur entourage. Il avait rétorqué qu’Ishanee oui, de part son métier, et que donc elle comprenait. Néanmoins Akihiro avait raison. Il devait lui montrer qu’il s'intéressait à elle.

“Ça va à ton travail ? Je sais que tu ne peux pas parler des patients, secret professionnel mais ça se passe bien ? Tu apprécies ? Tu n’es pas embêté ? J’avais lu que 14% des psychologues déclaraient qu’ils avaient déjà subi une agression par un patient.”

Tout en parlant, il s’était levé pour aller faire chauffer de l’eau sur le réchaud car il était l’heure de son infusion de camomille. Il observa Ishanee lui répondre, hochant la tête tout en s’occupant de placer son sachet dans le gobelet en carton.

“Faudrait que je t’envoie Daniel. Je crois que je t’en avais déja parlé. C’est un collègue à moi, on se connaît depuis 12 ans, et même dans notre monde. C’est un asperger aussi, à croire que Cain ne recrute que dans les cabinets de psychiatrie.”

Kowalski émit un petit rire, tout en faisant bouger le sachet selon un sens précis.

“Mais Daniel c’est un con. Même si parfois on s’entend sur de nombreux sujets, il est … pire que moi dans un sens. Moi je suis obsédé par les trains et les avions, tu le sais, ainsi que par la science. Lui, ce sont les gens. Il est profiler, c’est pour ça que Cain l’a recruté parce qu’il a réussi à se créer un paradoxe en lui-même. En tant qu’autiste, nous avons du mal à décrypter les émotions des gens et leur personnalité. Même avec une rééducation, c’est quand même difficile. Or Daniel y arrive bien. Trop bien. Parce que son sujet d'obsession c’est ça. Les émotions. Quand j’en parle à mon psychiatre, il m’explique que c’est comme moi. Il est dans la compréhension des choses. Si moi je suis dans la compréhension globale du monde qui m’entoure, lui c’est dans les gens tu vois ? Il est fort, ça c’est quelque chose que je lui reconnais. Il arrive à déterminer des faits à partir de réactions, comme la dernière fois, il est arrivé à dire que Charlie avait conclu sexuellement avec une personne parce qu’il avait un t-shirt rouge écarlate, que le plaisir sexuel est représenté dans cette teinte. Puis parce qu’il avait les bras quasiment toujours ouvert pendant la réunion, qu’il n’arrêtait pas de se lêcher les lèvres et qu’il avait ce qu’il appelle un sourire niais. Figure que c’est vrai ! Charlie n’a pas voulu dire devant tout le monde avec qui, il avait couché mais Daniel avait raison. J’ai des exemples à la pelle comme ça. Or ça n’empêche, que c’est quand même un connard. Parfois il s’amuse à me mettre des bâtons dans les roues parce qu’il dit qu’il est plus intelligent. Non mais sérieusement ! Ce n’est pas parce qu’il arrive à deviner qui a couché avec qui que cela fait de lui un génie. Moi j’en suis un ! Mon QI est plus élevé de toute façon, et moi au moins, mes recherches vont permettent le progrès.”

Ah dès qu’il parlait de Daniel, Kowalski s’emballait. Ils s’appréciaient autant qu’ils se détestaient. Ils pouvaient discuter pendant des heures quand le sujet était plaisant et se faire les plus gros coups de putes quand c’était possible. Cette alchimie qu’ils avaient était autant intellectuelle que physique. Kowalski avait cédé, un soir, pour lui montrer qu’il n’était pas amoureux de Cain. Il le lui avait prouvé, et il continuait de le faire. Bien sur, il n’avait pas compris que Daniel faisait ça pour assouvir ses propres envies, attisant la colère du scientifique et le fait qu’il n’assumait pas ses sentiments pour le faire plonger dans la décadence. Même pendant l’acte, parfois, ils continuaient d’être toujours en compétition.

“Je ne sais plus qui le suit, mais bien sur que lui aussi va voir un psychiatre régulièrement. Je crois qu’il a changé plusieurs fois.”

Kowalski eut une sorte de rire moqueur alors qu’il revenait s'asseoir pour boire tranquillement son infusion.

“Demain on pourra visiter un peu la ville si tu veux, mais nous devons être au plus tard à 12h non loin de la centrale. Comme ça, ça nous laissera 7h pour visiter correctement. Il ne vaut mieux pas y rester la nuit.”

Principe de précaution. Surtout qu’ils n’allaient pas établir leur camp carrément à Tchernobyl. Il n’était pas aussi fou que ça. Terminant sa tasse, il fit un grand sourire à son amie.

“Bon. Il est l’heure de dormir. Bonne nuit Ish.”

Il lui fit un petit geste de la main avant de rentrer dans sa tente. Elle n’avait pas besoin d’assister à son rituel de voyage. De plus, il devait taper le rapport de la journée sur son ordinateur et finir d’écrire tout ce qu’il avait ressenti depuis quelques jours, notamment quand il avait reçu les différents messages de ses amis et de Cain.

La nuit était bien entamée, Kowalski dormait depuis un peu plus de deux heures quand il ouvrit les yeux avec rapidité. Bien enfermé dans son duvet, le tenant des deux mains, il n’osa bouger, écoutant avec attention ce qui l’avait réveillé. Il avait entendu un bruit. Un bruit de grattement au sol. Une multitude d’idées lui virent immédiatement en tête. Des plus rationnelles ou plus folles. Le bruit tournait, allait de l’autre côté du campement, vers la tente d’Ishanee, toujours en grattant au sol. Sa respiration était rapide, et il réfléchissait à ce qu’il devait faire. Bien entendu, il ne laisserait pas son amie en danger, les réflexions portaient plus sur est ce qu’il devait faire du bruit ? Sortir ? Ne pas sortir. Quelques secondes après, toujours en pyjama, le glock dans la main gauche, lunettes à vision nocturne sur le nez, il descendit doucement la fermeture éclair de sa tente pour sortir. Il regarda les alentours mais il n’y avait rien. Rapidement il alla devant l’autre tente.

“Ish’ ! Ish’! Tu dors ?”

Pas de réponse. Toujours à l'affût, observant les alentours, il se mordit les lèvres. Tant pis. Il ouvrit la fermeture éclair pour entrer dans la tente.

“Ish’ ! Tu as entendu ?”

La jeune femme se reveillait doucement et Kowalski en profita pour refermer directement la tente.

"Réveille toi !”

Certes, Kowalski violait totalement l’espace privé de la jeune femme mais c’était parce que la situation l’exigeait. Surtout que les bruits se firent entendre à nouveau.

“Ecoute !”

Il avait murmuré, ayant enclenché son glock. Les bruits étaient étranges. Il n’arrivait pas à déterminer ce que c’était. On aurait dit que l’on raclait le sol du restaurant avec un râteau par accoup. Puis il eut un bruit de liquide. Du silence. Et à nouveau les mêmes sons de grattage. Les deux jeunes gens se regardèrent, écoutant avec attention, essayant de faire abstraction de leurs respirations saccadées. Au bout d’une dizaine de minutes, le silence envahit entièrement l’endroit et plus rien ne se fit entendre.

“Je … peux rester avec toi ?”

Honnêtement, Kowalski n’était pas rassuré. Il ne connaissait pas l’endroit, il n’avait pas su reconnaître les bruits, et il avait un étrange pressentiment. Il n’écoutait jamais son instinct car son cerveau prenait le dessus, et c’était le cas. Il essayait de penser aux explications les plus logiques mais il ne pouvait s’empêcher de penser à pire.

Finalement, il n’arriva pas à dormir. Il écoutait tous les bruits aux alentours, étant déja très sensible aux stimuli extérieurs, c’était fini là. Dès que sa montre indiqua 7h, il se leva, presque comme un robot. Il lança un petit regard à Ishanee avant de se lever, prenant toujours avec lui son arme. Sortant de la tente, il eut un hoquet de surprise, poussant un petit cri. Au sol, tout autour du camp, des traces de sang étaient là. Il pouvait clairement voir les allers et retours de … la chose qui grattait et sur ces allers-retours, du sang.

“Ishanee … tu devrais venir voir ça.”

Il était effrayé, certes, mais ce n’était pas le sentiment qui prédominait. Il était curieux. Qu’est ce qui avait fait ça ? Le sang venait d’où ? Pourquoi n’avaient ils pas été attaqués au final. Il fit le tour des tentes. Elles étaient intactes mais tout au tour … le sol était largement abîmé. Accroupi, il attrapa un mouchoir dans sa poche pour l'imbiber d’un peu du sang, qui semblait frais. Le portant à son nez, il plissa les sourcils, fermant son nez pour sentir, déglutissant et faisant une grimace quand il se retourna vers la jeune femme.

“Du sang humain … je n’en suis sur qu’à 74% … il faudrait que je l’analyse plus en détail mais … c’est du sang humain.”


code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Without differences, no harmony
Intelligence is the ability to adapt to change
I was broken from a young age, taking my soul into the masses. That looked at me, took to me, shook to me, feeling me ! Singing from heart ache, from the pain, take up my message from the veins. Speaking my lesson from the brain. My life, my love, they came from pain ! I was choking in the crowd, living my brain up in the cloud. Inhibited, limited, till it broke up & it rained down it rained down, like.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85185-si-l-avion-est http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90468-liste-de-rp-s#1301545 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89397-residences-d-immeubles-le-clot-bleu-quartier-est http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89856-le-vent-du-nord-centre-ville#1290903 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85526-cutie_genius#1203109


ϟ Ishanee L. Vimaan ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Ishanee L. Vimaan

| Avatar : Nyane Lebajoa

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Ijp4

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Ehgw
Edition fevrier 2021 - Kinder Pingu



| Conte : Plane 1
| Dans le monde des contes, je suis : : Ishani

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Test10

| Cadavres : 312


Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan _



________________________________________ Lun 12 Avr 2021 - 20:01

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure !


Le fait que la nature reprenne ces droits était réellement un magnifique prodige, c'était si beau et si calme. Aucun bruit ne régnait dans cet endroit. Du moins dans le sens ou l'être humain n'était pas la. Le fait que les humains soient parti à redonner un second souffle à cette terre, et la nature a reprit son droit, poussant, un peu partout, jusque dans les anciennes habitations ou les arbres, les racines et tout avait pousser. C'était tellement fabuleux. Avec ce qu'il y avait eu la nature s'était soigner seul et continuait de pousser pour prendre d'avantages de place. Puis passant devant les voitures tamponnant. C'était plutôt triste de les voir comme ça laisser seul... Tout était désert, personne ne jouaient. La jeune demoiselle était en train de prendre des photos aussi avec son appareil. Au moins avoir des souvenirs de cet endroit. Et dans peu de temps, ils ont dut monter leur camps pour la nuit. Repérant donc quel lieu serait le plus approprié. Le fait que Koko lui explique un peu plus en détail la radioactivité l'éclairait un peu plus même si elle en savait déjà pas mal à ce sujet vu qu'elle s'était renseigner avant de venir. Ishanee se pensait un peu imuniser face à cela du au fait qu'elle était un ancien avion, elle prenait pas les choses très fort sa peau était fait de sorte qu'elle soit tout de même robuste pour certaines choses. Mhh.. je comprend un peu mieux comment ça peut fonctionner. C'est tout de même fascinant d'un point de vu scientifique je dois dire, le fait que cela mettent des années a disparaître, comme en quelques sorte le cafard, même si ça n'a rien a voir résisterait a un bombe nucléaire alors que tout peut être dissiper. Oui parfois, il lui arrivait de faire des recherches sur certains procédé et qu'elle créature pouvait survivre et le cafard était l'un qui pouvait survivre à cela s'était fascinant ! Continuant donc de monter leur affaires et leur tente surtout pour pouvoir dormir convenablement. Elle avait presque fini, continuant d'écouter ce que disait Kowalski Les gaz rares comme le krypton ou le xénon vont disparaître en quelques heures. Le cesium137 lui, va mettre plus de 30 ans avant de s’évaporer. Mhh.. C'était quand même étrange que certains chose partait rapidement et d'autre non... Dis Pingu... Je me demandais comment ça ce fait que certaines choses mettent plus de temps à disparaître que d'autre ? Genre le Krypton c'est parce que c'est un gaz ? Elle ne connaissait pas toutes les matières.

Ils pouvaient encore continuer de parler des atomes et autres choses pendant des heures, Ishanee était toujours fasciné d'en apprendre d'avantage, tout était sympathique si toute fois, elle n'avait pas eu un mauvais présentement de quelques choses qui les avait observer. Une étrange sensation qui n'était d'ailleurs aucunement plaisante. Et c'est ainsi que chacun avait remarquer que ce n'était pas eu leur imagination qui leur jouait des tours. Bien que pour une fois elle aurait surement penser que c'était le cas.

Ishanee était une personne digne de confiance quand elle l'a donnait. De toute façon de manière général Ishanee s'était un bisounours. Elle était devenu sa meilleure amie après tout ce qui représentait beaucoup. Bon cela dit elle comprenait pourquoi il avait fait tout ses recherches sur elle. Il ne fallait jamais etre trop sur de savoir si une personne pouvait être de confiance ou non. Ishanee était déjà psy donc elle savait garder les secrets mais Koko n'était pas fan des psy mais avec Ish il avait passé outre. Je vais essayer … mais tu sais que moi et les secrets … Ishanee le croyait quand il lui disait ça, il devait faire un effort, elle ne voulait pas que quiconque sache qu'elle pouvait être méchante si certaines circonstance l'exigeait laissant passé une autre part d'elle. Oui elle savait en quoi consistait son métier comme ils parlaient de pas mal de chose ensemble. Elle hocha la tête. Je ne vois pas en quoi le fait de te battre me ferait croire que ce n’est plus toi. Et bien disons que... je deviens plus brutal dans ma façon de faire et que parfois il m'arrive de ne pas avoir la moindre pitié ? Elle ne voulait pas qu'il l'a voit autrement.

Ishanee restait concentré, il se peut que cela ne soit qu'un simple homme rien d'alarmant. Une personne qui s'était égaré quelques part. Et qui les avait espionner avant de repartir faire on ne sait quoi. Et pas une personne qui leur voulait du mal. Oui tu as sans doute raison, c'est peut-être un simple homme sans domicile qui rodes dans le coin. Rien de bien alarmant et le fait qu'il soit parti la peut-être gêner de nous voir.

Ishanee regardait ce que lui tendait Koko, elle le prit au cas ou. Elle regardait qu'il était charger on sait jamais. Pour quelqu'un de pacifiste, Ishanee savait comment on s'en servait. Elle hocha la tête. Je pense que ça devrait être bon. Elle ne voulait pas le contre dire c'est vrai que le taux de criminalités était assez élevé. Donc les rodeurs qui voudraient leur voler leur affaires n'était pas à exclure. Néanmoins … Nous venons de Storybrook. Nous savons que le surnaturel est présent … et il ne faut donc pas écarter cette hypothèse. Oui.. je suis d'accord, mieux vaut être prudent dans cette affaires.

Si le fait que les personnes de SB étaient rester la bas, cela ne les empêchait pas de partir et de ce fait que les personnes de contes puisse être ailleurs. Beaucoup de personnes étaient parti vivre leur vie ailleurs alors s'était possible qu'ils soit aller monter leur business ailleurs. Mais ça serait tirer par les cheveux qu'ils soient venu ici pour s'en prendre à eux. La second hypothèse s'était peut-être des brigands ou des rodeurs qui attendaient que le duo s'endorment pour dérober leur affaires ? Mais, il allait être bien accueillit, Ishanee ne laissait pas des personnes emmener ses affaires s'en rien faire. En plus le vole c'est mal, donc elle se devait de montrer que le karma pouvait faire mal. Mais pour le moment c'était l'heure de faire à manger et Ishanee adorait faire la cuisine s'était quelques chose qu'elle appréciait faire tout les jours. Elle pouvait cuisiner tout et n'importe quoi pour tout un régiment, ça ne l'effrayait même pas. Et pour ce soir elle cuisinait pour elle et Kowalski, ils avaient besoin de reprendre des forces pour être d'attaque pour le lendemain. Ishanee avait donc laissé Koko lire son livre pendant qu'elle était en train de dresser la table façon de parler, elle avait servi le repas dans des petites assiettes. Le bruit n'était pas revenu de toute façon donc elle en profitait. Après, si cela avait été des personnes d'en le besoin, elle aurait sans nul doute partager le repas avec eux. Leur donnant de quoi reprendre des forces pour une nuit au moins mais personnes n'étaient venu. Elle sourit a Pingu quand ce dernier l'avait remercier de cuisiner. Ce n'était pas grand chose elle adorait rendre service. La jeune femme mangea tranquillement son repas dans le silence, restant quand même vigilent son instinct était toujours dans les parages pret à bondir quand le moment sera venu. En revanche, elle ne s'était pas attendu à une question l'a concernant. Son regard s'était porter sur Koko. u es en couple avec quelqu’un ? Tu as un amoureux ? Ses joues prirent légèrement des couleurs, avalant sa boucher, elle se demandait si elle devait parler et puis bon autant répondre maintenant qu'il avait lancé le sujet.

Et bien.. non je ne suis pas en couple mais, oui je suis amoureuse d'une personne sauf, que je ne sais pas comment lui dire ou lui faire comprendre. C'est assez difficile de ce lancer sachant que... je ne devrais peut-être pas.
Elle était en effet amoureuse de quelqu'un en l'occurrence s'était Sanada, ce japonais qui était arrivé à moitié nu et qui l'avait séduite au premier regard. Comme un coup de foudre. Même avec Dusty ça n'avait pas été comme ça, bien qu'elle l'ai aimé du plus profond de son petit coeur. C'était un brave garçon même si ce dernier ne lui parlait plus et surtout qu'il n'était plus là. Même si elle ne le montrait pas leur séparation avait eu un impact sur elle. Se demandant si elle devait partir ou rester, elle était finalement parti peu de temps après Dusty. Elle ne lui en voulait pas de ne pas l'avoir cru, tout l'accusait...et pourtant elle n'y était pour rien dans cette rumeur, il ne l'avait juste pas cru. Un jour peut-être ils allaient s'adresser de nouveau la parole. Et toi ? Même si je sais pas mal de chose à ton sujet, c'est vrai que je ne t'ai jamais demandé si tu étais en couple ou que tu était amoureux de quelqu'un ? Ca relatait du privé donc parfois elle ne demandait pas tout à ses amis. Prenant une nouvelle bouché. Oui le travail se passe plutôt bien, j'ai beaucoup de personne qui recherche de l'aide et je suis la pour les aider, comme je te l'ai toujours dit, j'adore mon metier. J'aime aidé les personnes. parfois, il m'arrive d'être embêter mais j'arrive à régler le soucis j'ai prit mon habitude même si chaque cas est a part.

Faudrait que je t’envoie Daniel. Je crois que je t’en avais déja parlé. C’est un collègue à moi, on se connaît depuis 12 ans, et même dans notre monde. C’est un asperger aussi, à croire que Cain ne recrute que dans les cabinets de psychiatrie. Daniel ? Oh et bien pourquoi pas, s'il a besoin d'aide je serais ravi de lui venir en aide. Oh je pense que Cain recrute que les meilleurs et tu en fais parti. Mais oui, tu peux me l'envoyer je me ferais une joie d'en prendre soin

Puis le moment de parler de Daniel était venu. Elle arrêta même de manger. Sur le coup Ishanee pensait qu'il ne s'entendait pas trop, surtout pour le qualifier de con. S'était peut-être plus une petite compétition entre eux. Mais Daniel c’est un con. Même si parfois on s’entend sur de nombreux sujets, il est … pire que moi dans un sens. Moi je suis obsédé par les trains et les avions, tu le sais, ainsi que par la science. Lui, ce sont les gens. Il est profiler, c’est pour ça que Cain l’a recruté parce qu’il a réussi à se créer un paradoxe en lui-même. En tant qu’autiste, nous avons du mal à décrypter les émotions des gens et leur personnalité. Même avec une rééducation, c’est quand même difficile. Or Daniel y arrive bien. Trop bien. Parce que son sujet d'obsession c’est ça. Les émotions. Quand j’en parle à mon psychiatre, il m’explique que c’est comme moi. Il est dans la compréhension des choses. Si moi je suis dans la compréhension globale du monde qui m’entoure, lui c’est dans les gens tu vois ? Il est fort, ça c’est quelque chose que je lui reconnais. Il arrive à déterminer des faits à partir de réactions, comme la dernière fois, il est arrivé à dire que Charlie avait conclu sexuellement avec une personne parce qu’il avait un t-shirt rouge écarlate, que le plaisir sexuel est représenté dans cette teinte. Puis parce qu’il avait les bras quasiment toujours ouvert pendant la réunion, qu’il n’arrêtait pas de se lêcher les lèvres et qu’il avait ce qu’il appelle un sourire niais. Figure que c’est vrai ! Charlie n’a pas voulu dire devant tout le monde avec qui, il avait couché mais Daniel avait raison. J’ai des exemples à la pelle comme ça. Or ça n’empêche, que c’est quand même un connard. Parfois il s’amuse à me mettre des bâtons dans les roues parce qu’il dit qu’il est plus intelligent. Non mais sérieusement ! Ce n’est pas parce qu’il arrive à deviner qui a couché avec qui que cela fait de lui un génie. Moi j’en suis un ! Mon QI est plus élevé de toute façon, et moi au moins, mes recherches vont permettent le progrès. Elle n'aurait jamais penser en apprendre autant sur cette personne. Il avait l'air tellement intéressant, le fait que ça passion soit les personnes, une autre caractéristique. Oui je vois très bien ce que tu veux dire, d'ailleurs il m'a l'air fascinant, bon pas autant que toi parce que toi tu es le meilleur des pingu. Mhh.. il est vrai que certaines couleurs nous relis à quelques choses, après il y a certains sens qui amènes a des concluions ou des signes qui ne trompe jamais. Je vois que Daniel et une personne charmante. Vous avez tout les deux une façons de façonner le monde mais il est vrai que toi c'est plus pour la science. Je trouve la situation assez étrange je vois a quel point tu semble apprécier cette personne mais aussi à quel point tu peux le détester c'est très intéressant. Mais ça doit être le fait que vous êtes rivaux.

Elle hochait la tête, ils avaient tout de même un emploi du temps assez serrer elle ne se permettrait pas de rater cela. Après, ils faisaient très attention de ne pas prendre trop de radiation, Koko savait ce qu'il faisait et Ishanee suivait le moove. Elle avait donc noté au préalable leur itinéraire dans sa tête bien sur pour le moment, elle n'allait pas écrire s'était une perte de temps. Une fois leur repas manger et tout ranger. Koko lui souhaita bonne nuit et un a demain. Passe une bonne nuit à toi aussi Pingu Elle le laissa aller dans sa tente le regardant partir. Elle n'allait pas tarder non plus, rangeant le tout, avant d'aller dans sa tente, elle s'était fait un thé pour essayer de se calmer un peu. La nuit tombait et cétait l'heure d'aller dormir pour elle aussi. Elle s'était endormi, mais fut alerté par des bruit quelques chose qui était en train de ramper lentement... s'était bizarre. Mais elle gardait son calme surement une personne qui était sans doute aller faire caca. Elle avait déjà la main sur l'arme que lui avait filer Koko quelques heures plus tôt. Elle entendit sa la fermeture de sa tente. Quand la voix de Koko avait retentit lui demandant si elle dormait. Pas de réponse parce qu'elle était en train d'écouter les mouvements dehors. Elle ouvrit finalement les yeux pour se redresser oui elle avait tout entendu aussi. Oui j'ai entendu... mais j'ignore ce que cela peut etre. C'était tellement étrange. Continuant d'écouter.. ce bruit était plutôt effrayant. Un bruit de liquide ce n'était pas rassurant du tout, puis plus rien.. pendant une dizaine de minutes plus rien.. Ishanee posa son regard sur Koko. Je … peux rester avec toi ? Elle hocha la tête bien sur qu'il le pouvait après ses bruits étrange valait mieux qu'il reste ensemble pour la nuit. Oui tu peux rester avec moi... c'est plus rassurant.

Même après ça, ce n'était pas possible de trouver le sommeil, elle avait toujours l'oreille sur le qui vive. Attendant le moindre bruit. Au matin Pingu était sorti en premier. Ishanee … tu devrais venir voir ça. Voir quoi ? Elle était en train de mettre ses cheveux en une queue de cheval pour être à l'aise, elle portait un pyjama quand elle sorti calmement.

Se frottant les yeux légèrement du à la lumière du jour, elle sentait une ambiance plutôt bizarre et quand son regard se posa sur le sol. Ses yeux s'étaient écarquiller, mais qu'est-ce que s'était ce bordel ! C'était quand même pas elle qui avait fait ça dans la nuit ? Elle se refrotta les yeux une nouvelle fois. Non elle ne pouvait pas être instable à ce point la... Le mode Kali n'avait pas pu arriver ainsi. C'était autre chose mais quoi ? Tout se rouge ? C'était réellement du sang ? Du sang humain … je n’en suis sur qu’à 74% … il faudrait que je l’analyse plus en détail mais … c’est du sang humain. Ishanee s'était baissé pour regarder passant ses doigts dessus, la texture était bien similaire à du sang... La couleur aussi.. Elle ne pouvait pas déterminé cela.. Elle n'était pas ne manticore pour savoir qu'elle substance s'était. Mhh.. je veux bien te croire, il aurait fallu avoir Dewenty avec nous pour savoir à qu'elle créature se sang appartient. Un frisson l'avait parcouru, puis elle s'était essuyer la main. Quoiqu'il en soit... Je trouve cela étrange que ce qui a fait ça ne nous ai pas attaqué ? Ca devait-être elle qui a ramper pendant que tu es venu sous ma tente.

Dans quel panade, ils étaient ? Après cela dit... c'était peut-être un règlement de compte aussi pas dis que cela soit un animal ou une créature bizarre. Son regard se porta tout autour de la pièce qui semblait être un vrai dépotoir encore pire que le cerveau d'Aquaman (Nick). Elle se mordit la lèvre la pour le coup, elle restait sur ses gardes. Ce qu'il s'était passé, s'était que cette chose en question avait bien ramper tout le tour de leur tente sans réellement s'en approcher... Pour qu'elle raison ? Aucune idée. Que faisons nous maintenant ? On continue ce qu'on a prévu en restant sur nos gardes ? Bien sur en remballant le matériel ? Par contre, je n'ai pas vu d'autre personne a part nous pour le moment...

Ishanee ferma les yeux, la vu du sang... faisait un peu trop rapidement appel à son autre personnalité. Elle se contentait de rester calme avec des exercices de respiration. Elle devait être calme, tout allait bien se passer, Personnes ne serait blesser. Ishanee mécaniquement remballa sa tente après s'était changer, d'ailleurs elle remballa assez rapidement, comme si elle avait fait ça toute sa vie. Ca va tu te sens bien ? Tu pense que ça peut etre quoi ? On a quelques choses à craindre ? Après ça peut-être un ours ? Mais ça ne rampe pas un ours... Du moins pas à ma connaissance. Un humain blesser ? Mais il nous aurait demander de l'aide... Et ce sang surtout. A qui il était ?C'était du sans humain.. mais pour ena voir autant, il fallait faire un massacre.

:copyright:️ 2981 12289 0

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85277-la-longue-liste-des-rp#1198549


ϟ E. M. Kowalski ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


E. M. Kowalski

| Avatar : Jim Parsons

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan YPCKWYM
-De toute façon on sait que j'ai raison
- Kowalski ... je t'ai entendu !



Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan NAufWd1
- Kowalski ... arrête de faire ton mutique et raconte moi ce qui s'est passé avec Cain ! Bordel je vois bien que c'est le bug dans ta tête !
- Error 404 ... ...





| Conte : Madagascar
| Dans le monde des contes, je suis : : La personnification de l'intelligence dans un manchot de l’Antarctique

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Test10

| Cadavres : 1232


Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan _



________________________________________ Dim 3 Oct 2021 - 14:34

Ishanee & Kowalski .

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure !


Le début de soirée s’était bien passé. Ishanee avait encore cuisiné des merveilles, Kowalski s’était régalé. Puis ils avaient discuté de tout et de rien. Il lui avait posé des questions, sur sa vie privée mais il n’avait pas vraiment su comment répondre en retour. Elle était amoureuse, c’était bien pour elle mais que devait il dire sur le fait qu’elle ne savait pas si elle devait le dire. Si c’était bien ou pas. Lui même avait posé son regard sur le petit feu de camp qu’ils avaient fait, avec un air perdu. Est ce qu’il aimait Caïn ? Plus les jours passaient et plus cette idée trottait dans sa tête mais sans vraiment trouver d’attache. Est ce que c’était bien ? Ça par contre, il estimait que c’était n’importe quoi. Dans l'éventualité où, quelque chose se passerait, il ne voulait pas avoir affaire à ce genre de questionnements. S’il passait à l’acte, c’est que c’était bien. C’est tout. Il comprenait Ishanee mais il ne savait pas sa situation et voyant son regard perdu, il n’avait pas envie de s’en mêler. Il avait déjà du mal avec lui même, il n’allait pas s’amuser à envenimer les relations des autres. Surtout celle de la jeune femme. Alors il changea de sujet mais c’était trop tard. Elle lui avait retourné la question. Kowalski déglutit, se mettant à triturer ses mains.

“Non.”

Ce n’était pas un vrai mensonge pensa t’il étant donné qu’il n’avait pas fini lui même d’éluder la question.

“Mais je ne suis pas asexuel. J’ai fais plusieurs expériences pour trouver à quelle catégorie j’appartiens. Je sais que je peux désirer physiquement n’importe qui à partir du moment où il/elle répond à des critères précis. Pour ce qui est de … l’amour. C’est un autre sujet.”

Il sentit une boule venir se former dans sa gorge et un sentiment de panique flotter dans l’air. Du désir, il en avait. Il avait ses critères comme il venait de le dire mais il connaissait son corps, il avait appris à le dompter. L’amour lui faisait peur parce qu’il n’y avait aucun contrôle dessus. Des images d’ailleurs de Caïn apparu dans son esprit. Il espérait qu’il allait bien, il n’avait plus eu de nouvelles depuis qu’il était arrivé ici. Bon, après, il savait que Caïn était en mission. Normalement il ne devait pas s’inquiéter. Il secoua la tête tout en bougeant les mains, chassant au loin ses inquiétudes et ses images. Il lui parla de Daniel pour vraiment changer de sujet, sur lequel il était intarissable. Il avait bien fait car en même temps qu’il parlait de lui, Ishanee le complimenta et il ne put que gonfler la poitrine de fierté. Néanmoins, il pouffa de rire quand elle dit que Daniel était charmant.

“Oh non. Pour les neurotypiques il n’est pas charmant. Il est pénible. Même pour moi parfois mais notre autisme nous rapproche.”

C’était vrai. Daniel était le premier autre autiste qu’il avait rencontré avant que la malédiction ne cède et qu’ils découvrent qu’ils se connaissaient de leur monde. Avant ça, ils étaient proches. Tout le temps fourré ensemble. Quand Daniel avait retrouvé la mémoire, qu’il était ce petit phoque hyperactif qui détestait les pingouins, il se mit aussi à détester Kowalski qui le lui rendit bien. Or au fil du temps, leur ancienne relation prenait le dessus. Ils s’appréciaient malgré tout, maintenant qu’ils étaient pareils. Tellement pareil.

La discussion continua encore pendant quelques instants avant que les deux amis ne décident d’aller se coucher et c’est là que tout commença. Kowalski avait bien dormi avant de se faire réveiller par des bruits étranges. Sur ses gardes, il avait pris son arme et était allé dans la tente d’Ishanee. Il savait très bien que l’union faisait la force et il ne voyait pas pourquoi il serait resté dans sa tente. Il était perturbé. En général, il reconnaissait très bien les bruits alentours mais là, c’était indescriptible. Les heures défilaient et aucuns des deux ne ferma l’oeil et ne parla. Kowalski fut le premier à sortir de la tente pour trouver un spectacle affolant. S’il n’était pas habitué à des scènes glauques, il aurait certainement hurlé mais pas là. Il appela Ishanee d’un ton neutre alors qu’il essayait de voir si c’était du sang animal ou humain. Malheureusement son hypothèse penchait en faveur de la deuxième. Il se tourna vers la jeune femme qui avait l’air stupéfaite. Il y avait de quoi.

“Dewenty ? Qui est Dewenty ?”

Sans doute une amie de la jeune femme pensa t’il avant de se retourner, s’avançant pour continuer d’examiner les traces.

“Oui moi aussi je trouve ça très bizarre.”

La créature qui avait fait ça … était avide de sang. La personne a qui ce sang appartenait avait du passer un sale quart d’heure, mais encore une fois, Kowalski trouva ça étrange, son cerveau réfléchissant à mille à l’heure.

“On continue.”

Ils n’allaient pas arrêter leur voyage pour si peu. D’accord ce n’était pas si peu. S’il le disait à l’agence, il pouvait s’attendre à ce qu’on lui dise de rentrer immédiatement mais Kowalski ne voulait pas. Il était venu voir la centrale et il irait voir la centrale. De plus, il avait un mystère à résoudre en même temps, c’était tout bénef’. Se relevant, il commença à ranger les affaires tandis qu’Ishanee parlait. Il l’observa à la dérobé faire des exercices de respiration, les même qu’elle lui avait appris quand il angoissait. Oh. Cela voulait dire qu’elle angoissait ? Il se rapprocha doucement, posant une main sur son bras, essayant de prendre une attitude empathique.

“Et toi ? Quand on n'est pas habitué à voir du sang, cela peut faire un choc.”

Il lui fit un petit sourire, la dardant du regard avant de reprendre le rangement. Le silence se fit. Il avait enregistré les questions d’Ish’ mais vu qu’il n’avait pas les réponses, il ne voulait pas gaspiller sa salive et son temps. La jeune femme se mit elle aussi à ranger et en moins d’une demi heure, le camp était plié. Alors qu’ils allaient partir, Kowalski sortit son téléphone pour prendre des photos. Quelque chose clochait. Il le sentait. Le départ se fit aussi en silence. Le génie ne prit finalement la parole qu’au bout d’une heure de marche quand ils arrivèrent à proximité de la ville de Prypiat.

“Ça n’a pas de sens. Avec tout le sang qu’il y avait, la personne a dû souffrir donc crier ou même gémir de douleur … or nous n’avons entendu aucun bruits de cette sorte. Seulement des raclages. J’avais l’impression qu’on passait un râteau en fer sur le sol. De plus, il n’y avait rien. Pas la moindre trace de peau, de chair, d’organes, de membres. Juste du sang. Sans doute le bruit du liquide que nous avons entendu.”

Kowalski tourna la tête vers Ishanee pour lui faire part de ses réflexions.

“Tu as dis quand nous avons découvert cette scène, que ce qui avait fait ça, ne nous avait pas attaqué. Tu as raison. Ça ne nous a pas attaqué.”

Bien sur, si la chose les avait attaqués, ils ne seraient peut être plus là pour en parler ou ils sauraient de quoi il en retournait.

“Cela exclut l’hypothèse de l’animal car il répond à des pulsions. S’il c’était un ours, ou même un loup en chasse, il serait parti qu’une fois repu. Nous étions son dîner, dans la logique vu que nos réserves n’ont pas été pillées. Hors nous n’avons pas été touché et la créature est partie.. ce qui donne deux hypothèses. La première est qu’elle ait remarqué quelque chose de beaucoup plus attrayant que nous et qu’elle soit partie le chercher. La deuxième est … qu’elle ait été stoppée par quelque chose ou quelqu’un de plus fort encore.”

Dans les deux cas, ce n’était pas très bon signe pour eux. Dans le premier cas, cela voulait dire que certes, ils avaient échappé à la mort mais qu’un autre l’était, à leur place. Dans le deuxième, certainement la pire car Kowalski admettait que la créature qui avait fait ça devait être assez puissante. L’étrangeté de la situation ne l’aidait pas à se faire une idée fixe mais tout de même … Si quelque chose avait effrayé la créature qui avait littéralement fait un bain de sang, ce n’était pas mieux et bizarrement, Kowalski vint à espérer que sa première théorie soit la bonne. Tant pis pour la pauvre victime innocente.

“De toute façon, pour l’instant, je n’ai plus l’impression que nous soyons suivi."

Il avait gardé un oeil sur les alentours. Les deux en vérité. Très observateur, il n’avait cessé de regarder les environnements qu’ils traversaient. La sensation qu’il avait eu la veille n’était pas là. Peut être qu’il se montait ça en épingle. Ishanee avait sans doute raison. Il s’agissait là d’un ours ayant attaqué un autre animal. Au fond, Kowalski savait que c’était faux mais pour une fois, il se retint de le dire. Souriant à la jeune femme, il balaya cette histoire d’un revers de la main.

“Ecoute, profitons de notre voyage et on verra après.”

Remettre au lendemain n’était absolument pas une chose que Kowalski faisait. Mais il avait vraiment envie de profiter. Tchernobyl était son but premier et même si sa conscience lui disait qu’il devrait étudier plus en détail ce qui s’était passé, il resta bloqué sur son plan. Comme souvent quand il avait une idée en tête.

Réhaussant les lanières de son gros sac à dos, il s’engagea alors sur la route qui menait à Prypiat d’un pas assuré.

“Nous ne sommes qu’à 3km de la centrale ! N’est ce pas existant ?”

Kowalski avait une sorte d’excitation malsaine qui ne faisait que rajouter une couche à cette ambiance étrange qui régnait. Le ciel était assez couvert, donnant une luminosité blafard sur les bâtiments en ruine. La ville était clairement une ville fantôme. Tout était figé dans un instant de temporalité qui était maintenant maintenu dans une bulle. Tout était comme à l’époque. Les routes, les maisons, les magasins. Rien n’avait évolué et cela fascinait le scientifique qui commençait à prendre des photos de tout et de n’importe quoi mais qui avait selon lui, une importance capitale pour le carnet de voyage qu’il allait rédiger.

“Tu savais que Prypiat est une ville construite de base, uniquement pour les employés de la centrale ? Elle était considérée aussi comme une ville modèle de l’architecture soviétique.”

Malgré le fait que la nature avait repris ses droits, l’on pouvait voir ce que Kowalski entendait par modèle de l’architecture soviétique. Il n’y avait pas une maison plus haute que l’autre. Elles se ressemblaient toutes, tout comme les magasins. Les quartiers étaient délimités par des jardins d’enfants. Les routes étaient droites. Aucun petit chemin détourné n’avait sa place dans ces blockhaus. Plus loin, en dehors des quartiers résidentielles où ils se trouvaient, ils pouvaient voir le quartier purement ouvrier, où d’immenses immeubles carrés s’alignaient à perte de vue. Kowalski et Ishanee marchèrent, fasciné, à travers cette ville morte. Ils croisèrent d’autres touristes, au niveau de la place centrale certains accompagnés de guides qui commentaient tout. Kowalski ne put s’empêcher à un moment donné d’en reprendre un quand ils passèrent à coté sous le regard amusé de sa compagne de voyage. Mais bon sang ! il ne pouvait pas laisser passer ce guide qui disait des bêtises tout de même ! C’était fou ça de ne pas connaître son métier. Il y avait 1225 autocars et 150 blindés mis à disposition de la population pour évacuer, 30h après la catastrophe. Pas une centaine de voitures. Comment pouvez t’on voler l’argent de ces pauvres touristes ! Heureusement qu’il avait refusé de rentrer dans un circuit touristique. Ishanee, lui prit finalement la main pour l’entraîner ailleurs, voyant qu’il était capable de virer le guide pour faire la visite lui même.

“Non mais Ish’ ! C'est quand même un scandale ! Les gens sont-ils aussi bêtes pour croire ces inepties ?”

Il rageait un peu alors qu’ils prenaient la direction de la centrale, tandis que le soleil faisait une trouée dans le ciel. Bon. Oui. Les gens étaient si stupide. Il le savait pourtant si bien. Il poussa un grand soupir tout en secouant la tête.

“Ils ne méritent pas de venir dans un lieu comme ça ! Chargée d’histoire et d’intêret scientifique.”

Pestant, il eut cependant un sourire en voyant le panneau qui indiquait que la centrale n’était plus qu’à un kilomètre. Il reprit du poil de la bête, chassant ces idiots de son esprit. L’ambiance devient encore plus lourd. Loin de l’agitation touristique du centre de Prypiat, le silence régnait. Il n’y avait même pas le bruit d’oiseaux chantant. Juste un silence pesant.

“Tu savais que la ville de Tchernobyl est située en vérité à 15km au nord-ouest de là où nous sommes.”

Ish était digne de son savoir, alors il continua ses explications.

“Le nom de Tchernobyl apparaît pour la première fois dans une charte de 1193 en tant que chalet de chasse du prince Rurik II de Kiev. La ville, Czarnobyl, passe ensuite sous le contrôle du grand-duché de Lituanie puis de la République des deux nations. C’est la réunion, au sein d'un même État, de la Pologne et du grand-duché de Lituanie. Les deux pays avaient le même statut et étaient liés par un monarque commun, avec une seule élection par la diète commune et une seule monnaie. Cependant la Lituanie gardait son propre trésor, ses dignités et son armée, indépendantes de ceux de la Pologne. C'était une sorte de fédération avant la lettre.”

Bien entendu, Kowalski avait lu bon nombre de livres avant de faire son voyage. Même s’il avait décidé, au début de faire ce voyage sur un coup de tête, après avoir vu un reportage à la télévision, il s’était renseigné. Il aurait même pu en écrire aussi, maintenant un livre, tant il avait ingéré les connaissances sur le sujet. C’était important pour lui de savoir et de ne pas être pris au dépourvu.

“Mais pour revenir à Tchernobyl …”

Il se stoppa quand ils prirent un virage à gauche et que la centrale leur faisait face. Ce monstre gigantesque, toujours debout, recouvert d’un sarcophage immense d’acier pour contenir les radiations. Kowalski, le visage illuminé comme un enfant, attrapa de lui-même la main d’Ish’ pour se mettre à courir, content d’être arrivé à leur but. Leurs sacs faisaient un bruit pas possible, ce qui fit rire le jeune scientifique qui finalement ralentit le pas pour sortir son compteur Geiger. Celui ci ne s’affolait pas mais il montait doucement mais sûrement. S’approchant religieusement de la centrale, Kowalski posa son énorme sac sur le sol, devant l’une des entrées.

“Nous sommes seuls. Je pense que ça ne craint pas si on laisse nos sacs là pour faire la visite. De toute façon, nous ne resterons pas très longtemps par mesure de précaution.”

Agenouillé, il sortit cependant de son sac quelques éprouvettes qu’il rangea dans la poche intérieur de sa veste. Il vérifia aussi que son glock soit chargé, qu’il mit dans son rangement. Il ne pensait pas l’utiliser mais la parano que Skylar lui avait inculquée était assouvie. De plus, même s’il n’en avait plus parlé, la scène du matin était toujours gravée dans son esprit. Malgré sa bonne humeur, sa joie d’être sur ce site scientifique remarquable, Kowalski n’était pas tranquille. Se relevant rapidement, il poussa avec l’aide d’Ish’ un grand panneau de métal pour rentrer dans la centrale. L’air sentait le renfermé malgré les courants d’air qu’ils pouvaient sentir. Ils s’avancèrent, passant de la petite pièce où ils étaient à une autre. C’était vraiment très impressionnant. Une cathédrale de pierre et de métal. Les murs étaient gigantesques mais décrépi. Ils pouvaient voir aussi des échafaudages. Kowalski marcha tranquillement, prenant des photos, s’imprégnant des lieux. Il regarda les manomètres, tapant même dessus alors qu’il avait mis des gants quelques instants auparavant. Il n’était quand même pas idiot au point de toucher des choses à mains nus. Puis, il continua d’avancer, de passer de pièce en pièce, faisant des prélèvements, s’émerveillant quand il tomba sur le labo de chimie. Il fit bien attention de tout mettre dans des sacs isolants, jetant de temps en temps un coup d’oeil au compteur. Il fronça les sourcils quand ce dernier fit un bond dans la radiation.

"Étrange."

Il se tourna vers Ishanee, lui montrant l’appareil.

“Ce n’est pas normal étant donné que le cœur du réacteur est contenu dans un sarcophage. Le taux de radios est censé resté linéaire est pas bondir d’un coup, comme ça.”

Alors Kowalski fit quelque chose de très stupide, encore poussé par cette envie de savoir. Il décrocha l’appareil de sa ceinture et le tendit devant lui, se dirigeant vers ce qui faisait augmenter considérablement la radiation. Oh il aurait dû rester là où il était, faire même demi tour mais non. Ses pieds obéissaient à son cerveau qui avait soif de comprendre. Il entraîna malheureusement avec lui la jeune femme. Ils descendirent dans les sous sol de la centrale. Il éclaira les lieux avec sa lampe torche, vite imité par Ish quand il eut une sorte de glapissement. Au bout du couloir, une mare de sang. Sur les murs du sang aussi. Sur le sol, des traces de griffes. Les mêmes que celles qui entouraient leur campement.

“Je crois … qu’on ferait mieux d’y aller …”

Même s’il voulait savoir, Kowalski n’était pas suicidaire. Où du moins, il avait un instinct de survie un minimum élevé. Ils n’étaient que deux, ils ne pouvaient pas découvrir ce qui se tramait. Ils devaient sortir pour qu’il appelle du renfort de l’Agence. Il s’était mis à chuchoté, se penchant vers la jeune femme, gardant la lumière dans la direction du couloir, mais c’était trop tard. Une ombre apparut sur le mur. Une ombre gigantesque. La créature, parce qu’il s’agissait bien de ça, d’une créature était filiforme. Tout en longueur. La bouche de la créature était … il y avait des tentacules. Puis ce n’était plus l’ombre, la créature apparut devant eux, au bout du couloir. Kowalski n’avait jamais vu rien de tel, à part dans les jeux vidéos sur lesquels il passait des heures. Il observa la chose et comprenait maintenant le bruit de raclement. Ses bras ressemblaient à des sortes de lames de faucheur. Ses jambes aussi. Il n’avait pas de pied. Kowalski sentit Ish se coller contre lui alors qu’il reculait. La créature poussa un hurlement strident qui vrilla son crâne. Immédiatement, il attrapa son pistolet et se mit à tirer. C’est ce que Skylar aurait fait dans cette situation. Il n’aimait pas vraiment faire ça, il était plus à l’aise derrière son ordinateur à commander mais il n’avait pas le choix. La créature sembla déconcerté par le bruit et par la douleur. Kowalski visa sans trop voir vu qu’il n’y avait plus que la lumière d’Ish. Cela suffit pour leur laisser un court instant de répit. Arme à la main, Kowalski se retourna et se mit à courir en hurlant à Ishanee de faire la même chose. La centrale était un vrai labyrinthe et même lui, qui avait pourtant un très bon sens de l’orientation, fut perdu. Ils se retrouvèrent dans une petite salle. Le silence régnait. Au moins la créature ne les avait pas suivi et ils purent ainsi reprendre leurs souffles.

“Il faut vraiment sortir d’ici. J’appelle les gars de l’Agence pour avoir du renfort et on y retournera après. Il faut découvrir ce qui se passe.”
“Et bien et bien Kowalski ! Je suis ravi de te voir parmi nous.”


Kowalski écarquilla les yeux en entendant la voix à travers le haut-parleur. Il regarda Ishanee, totalement stupéfait. Qu’est ce que c’était que ça encore ?

“Je ne pensais pas te revoir si tôt mais c’est parfait en fin de compte !.”
“Qui es tu ?”
“Sérieusement ? Kowalski ! Tu me déçois ! Qui est le seul à vouloir se venger de vous ! Adorables petits pingouins !”


Kowalski s’était rapproché d’Ishanee, lui disant de sortir silencieusement son arme. Ils se mirent dos à dos, prêts à attaquer si jamais.

“Dave.”
“C’est ça que j’apprécie chez toi. Que tu te souviennes de mon prénom. Tu es le seul.”


Dave. La pieuvre qui avait déjà essayé de les tuer dans leur monde. Il avait des doutes sur le fait qu’elle soit venu ici. Caïn lui avait demandé, il y a quelques années, de fouiller dans les dossiers de certains membres de l’agence parce qu’il pensait qu’il y avait une taupe. Il n’avait rien dit mais Kowalski avait compris. Il avait sans doute du avoir des informations. Le docteur Octavius Bane, de son pseudo, était le criminel le plus recherché à l’époque. Il n’était pas sans dire que la malédiction avait changé les plans de ce dernier, mais le patron de l’agence n’avait jamais pensé au fait qu’il soit resté dans leur monde. Kowalski n’avait rien trouvé dans les dossiers et cette histoire avait été enterrée. Parfois il surveillait des réseaux criminels qui lui semblaient louche mais rien. Puis ces trois dernières années, l’organisation Spectre revenait beaucoup dans leurs dossiers mais il n’avait rien de concret, malheureusement. Il n’avait rien dit mais il pensait que Dave était à la tête de cette organisation, dont le symbole était une pieuvre. Mais là, il avait un milliard de questions à lui poser. Pourquoi était il là ? Comment l'avait il su ? Caïn avait donc raison, il y avait une taupe au sein de l'agence ! Quel était son projet ? Pourquoi avait il ce ton si mielleux avec lui alors qu'il se souvenait parfaitement de la colère qu'il avait eu en parlant à Skylar.

“Pas la seule chose d’ailleurs. Ton intelligence ferait des merveilles dans mon organisation. Surtout maintenant que tu n’es plus un pingouin…. Et quelle ne serait pas une vengeance machiavélique si en plus de détruire tes frères, ce sale cabot et son agence à la noix, je ne te récupérerai pas.”

Kowalski préféra ne rien répondre. Dave n’était pas le premier méchant à lui proposer de venir travailler pour lui. Avant, c’était le docteur Blowhole qui lui avait fait une proposition. À vrai dire, il mentirait s’il ne disait pas que c’était tentant. À l’époque oui. Maintenant non. Caïn lui avait fourni l’environnement qu’il souhaitait et il n’avait pas besoin de tomber du mauvais coté de la barrière pour l’avoir.

“Quand à ton amie … elle possède en elle quelque chose de …. spécial.”

Kowalski fronça les sourcils, se retournant vers Ishanee, ne comprenant absolument pas ce que Dave venait de dire.

“Il va sans dire que depuis que nous sommes ici, tous humains, mon plan a changé. Exit pauvres petits pingouins, je vise maintenant beaucoup plus grand et vous deux … et bien vous deux êtes des parfaites armes qu’il me faut posséder ! D’ailleurs, j’ai bien envie de vous tester immédiatement. ”
“Jamais !”


Un rire véritablement sadique emplit la pièce mais ce n’est pas ça qui allait décourager Kowalski.

“Ne vous inquiétez pas mes adorables petites bombes à retardement, je vais vous donner un coup de pouce pour accepter votre destin. ”

En même temps qu’il parlait, Kowalski entendit le bruit caractéristique d’une fuite de gaz. Il regarda vers les hauts parleurs et remarqua qu’il avait raison. Il mit sa main sur sa bouche, se maudissant de ne pas avoir pris de masque. Il ne savait pas ce qu’était ce gaz mais c’était du rapide car il n’eut même pas le temps de pousser Ishanee dehors qu’il sentit ses jambes devenir comme du coton. Il tomba dans un bruit sourd, totalement inconscient.

“À votre réveil, ne luttez pas, ça ne fera qu’empirer…. alors si ! Luttez contre les pulsions qui vous habitent et montrer à tous qu’en vérité, vous êtes autant des monstres que moi !”


code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Without differences, no harmony
Intelligence is the ability to adapt to change
I was broken from a young age, taking my soul into the masses. That looked at me, took to me, shook to me, feeling me ! Singing from heart ache, from the pain, take up my message from the veins. Speaking my lesson from the brain. My life, my love, they came from pain ! I was choking in the crowd, living my brain up in the cloud. Inhibited, limited, till it broke up & it rained down it rained down, like.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85185-si-l-avion-est http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90468-liste-de-rp-s#1301545 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89397-residences-d-immeubles-le-clot-bleu-quartier-est http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89856-le-vent-du-nord-centre-ville#1290903 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85526-cutie_genius#1203109


ϟ Ishanee L. Vimaan ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Ishanee L. Vimaan

| Avatar : Nyane Lebajoa

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Ijp4

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Ehgw
Edition fevrier 2021 - Kinder Pingu



| Conte : Plane 1
| Dans le monde des contes, je suis : : Ishani

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan Test10

| Cadavres : 312


Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan _



________________________________________ Ven 8 Oct 2021 - 9:49

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure !

Ishanee était l'une des meilleure cuisinière avec un rien elle pouvait tout faire s'était un peu la MacGyver de la cuisine. Elle avait donc préparer un bon repas pour qu'il ne manque pas de faim. Et surtout pour avoir quelques choses dans l'estomac pour etre de bonne humeur pour le lendemain. Ils s'étaient donc ragaler. Parlant de tout et de rien de leur quotidien même des sujets qu'ils ne parlaient pas d'ordinaire leur amitié avait fait un grand pas en avant et elle en était fière. Ishanee adorait son meilleur ami qui était particulier mais pour elle, il était parfait. Ishanee avait donc confier qu'elle aimait une personne, quelqu'un d'autre que Dusty ce qui était une grande avancé pour oublié son premier amour. Bien qu'elle ne lui en voulait pas, elle s'était dit qu'elle n'était peut-être pas fait pour être aimé. Menfin sujet pointilleux, elle ne demandait pas que Pingu lui répondent elle savait que ce n'était pas un sujet facile à aborder. Ishanee n'était jamais passer à l'acte, elle avait peut-être peur ? ou de trouver celui qui ferais battre son coeur plus de raison. Puis, elle lui avait demander si lui aussi était amoureux. Non. Ishanee l'écoutait, même si légèrement elle tiqua sur quelques chose s'était un demi mensonge mais elle ne s'attarda pas sur le sujet. Mais je ne suis pas asexuel. J’ai fais plusieurs expériences pour trouver à quelle catégorie j’appartiens. Je sais que je peux désirer physiquement n’importe qui à partir du moment où il/elle répond à des critères précis. Pour ce qui est de … l’amour. C’est un autre sujet Nouvelle information à prendre en compte dans son esprit. Ishanee était toujours vierge mais, ça ne lui empêchait pas de connaître des choses la dessus du moins quand ses patients lui parle de leur prouesse ou de leur désavantage et qu'elle leur apporte de nouvelles solution. Mais elle comprenait s'était plutôt une bonne chose d'avoir de nouvelle expérience pour connaître nos préférence. Elle laissait donc le dieu Kama le tirer une flèche pour son futur et que la même personne qu'elle aime, soit amoureux en retour mais dans le temps. Oh je comprend, c'est une bonne chose si ça te permet de t'épanouir, le moment venu tu trouvera la personne qui te correspond. Et tu saura que ce sera cette personne qui est faites pour toi Elle ne voulait pas le faire paniquer ce n'était pas son intention, juste passer un moment sympathique tout les deux. Elle essaya de le rassurer puis, s'était peut-être mieux de parler d'un sujet plus simple pour tout les deux. Oh non. Pour les neurotypiques il n’est pas charmant. Il est pénible. Même pour moi parfois mais notre autisme nous rapproche. Elle l'avait entendu rire et par reflexe pencha la tête sur le coté. Se demandant ce qui était drôle puis, elle décrypta les choses. Et bah ses Neurotypiques sont pas très sympathique envers lui, et au contraire être heureux de faire sa connaissance. On apprend tout les jours des choses. Même des personnes normal sont pénible Elle se radoucis et sourit par la suite.

Leur discutions dévia d'un sujet à un autre. Avant d'aller se coucher finalement. Même si Ishanee n'avait pas trouver le sommeil tout de suite. Leur aventure allait donc commencer à présent Kowalski était sorti le premier de la tente. Puis se fut Ishanee quand son meilleur ami lui avait dit qu'elle pouvait sortir. Et la... S'était le carnage, les trainer de sang sur le sol tout était en train de s'emboiter dans son esprit, les bruits de chose qui était en train de ramper sur le sol s'était ça qui avait laisser des trainer de sang. Puis, Pingu avait fait part de ses options au sujet du sang, si cela était du sang animal ou humain, c'est là qu'elle avait parler de Dewenty. Dewenty ? Qui est Dewenty ? Comment la décrire ? Et bien Dewenty est en quelques sorte une amie, je crois, je travail pour elle en tant que mannequin de ses tenues qu'elle confectionne. Mais en vrai c'est une manticore. C'est pour cette raison que je te dis qu'elle aurait pu nous aider pour différencier le sang étant donner qu'elle... mh.. enfin comme c'est une manticore et que de base ça se nourrissait d'humain bah... elle doit savoir reconnaître le sang. Kowalski continuait d'analyser le sang et les trace avant de dire que lui aussi trouvait cela très bizarre. Un frisson l'avait parcouru ce qui avait fait cela était avide de sang, elle ne voyait pas sa autrement. La déesse Kali avait fait couler le sang des hommes ? Ou peut-être elle qui était somnambule ? Non... Elle ne perdait pas le contrôle à ce point ? Et puis de toute façon elle était là quand Kowalski était arriver dans la tente pour qu'ils écoutent le bruit du rampant. Donc ca ne pouvait pas être elle. Après avoir plier bagage, ils continuèrent leur route. Ishanee était en train d'essayer de calmer l'autre coté qui voulait venir faire un petit coucou. Respirant lentement pour calmer son rythme quand Kowalski posa sa main sur elle. Et toi ? Quand on n'est pas habitué à voir du sang, cela peut faire un choc. Ce n'était pas la vu du sang qui l'a faisait paniquer s'était le fait de perdre le contrôle de ses émotions et de faire venir cette autre personnalité qui était plus destructrice qu'elle. Ca va.. je vais bien, ce n'est pas le sang qui me met dans un tel état. C'est plus le fait de perdre le contrôle de mes émotions. Et du coup tout détruire ce qu'il y avait en face. Quand elle était auprès de son père, pour se contenir et faire ce qu'il avait envie qu'elle fasse elle était sous sa personnalité de Kali. Chassant ses vieux souvenirs, elle lui sourit en retour pour lui montrer qu'elle va bien.

Au bout d'une heure de marche après avoir tout ranger, s'être un peu calmer, Kowalski reprit la parole. Ça n’a pas de sens. Avec tout le sang qu’il y avait, la personne a dû souffrir donc crier ou même gémir de douleur … or nous n’avons entendu aucun bruits de cette sorte. Seulement des raclages. J’avais l’impression qu’on passait un râteau en fer sur le sol. De plus, il n’y avait rien. Pas la moindre trace de peau, de chair, d’organes, de membres. Juste du sang. Sans doute le bruit du liquide que nous avons entendu. Il avait raison, Ishanee n'avait rien trouver non plus pourtant elle avait regarder, quand elle cherchait une piste. Même si la victime ne parlait pas ou était muette, elle pouvait faire en sorte de gémir de douleur et pourtant rien... Cette affaire est réellement trop étrange. Nous n'avons pas le moindre indice, A moins que cette créature recrachait juste le surplus de sang ? Puis reprenant le sujet de conversation sur le fait qu'ils n'avaient pas été attaqué. A moins que leur but est de ne pas nous toucher maintenant ? Genre comme s'ils nous dirigeait vers un endroit pour nous tomber dessus... ou qu'ils analyse ce que nous sommes. Cela exclut l’hypothèse de l’animal car il répond à des pulsions. S’il c’était un ours, ou même un loup en chasse, il serait parti qu’une fois repu. Nous étions son dîner, dans la logique vu que nos réserves n’ont pas été pillées. Hors nous n’avons pas été touché et la créature est partie.. ce qui donne deux hypothèses. La première est qu’elle ait remarqué quelque chose de beaucoup plus attrayant que nous et qu’elle soit partie le chercher. La deuxième est … qu’elle ait été stoppée par quelque chose ou quelqu’un de plus fort encore. Mhhh... la première option peut être intéressante mais la deuxième...est plus dangereuse, surtout si il y a plus fort que cette créature. Non pas très bon signe du tout même. Pauvre Victime en effet, mais cela leur permettait à eux de vivre encore et pouvoir résoudre les choses et changer la face du destin. Ishanee ne sentait pas qu'on l'observait pour le moment ce qui était bon signe qu'ils étaient tout seul maintenant mais... moins rassurant. Non je suis d'accord, je ne ressent pas que nous sommes suivie mais pour combien de temps, et je ne sais pas si on peut dire que c'est rassurant ou non. Est-ce que la créature vivait en solitaire ou en bande ? Genre comme les vélociraptor ? L'ancien avion se disait peut-être que c'était un oursoraptor ? Mais Kowalski ne rajouta rien, elle hocha juste la tête quand il lui avait dit de profiter. Oui, il avait raison autant profité et ne pas se morfondre la dessus, bien qu'elle restait sur ses garde à tout moment. Et le duo était donc parti pour aller à Prypiat. Etre à trois kilomètre s'était signe qu'ils avaient pas chômer niveau pas. Oui ! C'est tellement bien ça montre qu'on a pas mal avancer quand même. Ishanee était en train de regarder partour autour d'elle comme fasciné. Tu savais que Prypiat est une ville construite de base, uniquement pour les employés de la centrale ? Elle était considérée aussi comme une ville modèle de l’architecture soviétique. Ishanee réfléchit. Je crois avoir vu cela dans un documentaire en effet mais, ça m'était sorti de l'esprit. C'est tellement fascinant ! Elle prit quelques photos elle aussi. La nature n'avaient pas cesser de pousser s'était beau, vivant. Ishanee trouvait cela magnifique, même si l'hommes n'y était plus présent la nature n'avait pas attendu. Non mais Ish’ ! C'est quand même un scandale ! Les gens sont-ils aussi bêtes pour croire ces inepties ? Ish avait tourner la tête dans sa direction, elle avait été tellement absorber par le paysage qu'elle n'avait pas suivi en entier ce qu'il disait, mais son oreille avait été attentive fallait juste replacer cela dans l'ordre dans son esprit. Une fois tout remit en place elle sourit, il parlait des boulettes du guide. Je pense que oui, comme ils ne connaissent pas la réel histoire, ils sont prêt à croire n'importe quoi. Et je sais que tu ferais un excellent guide meilleur que lui Ils ne méritent pas de venir dans un lieu comme ça ! Chargée d’histoire et d’intêret scientifique. Elle le reconnaissait bien là son Pingu. Tu savais que la ville de Tchernobyl est située en vérité à 15km au nord-ouest de là où nous sommes. Ah ça non.. Je ne le savais pas, tu m'aura appris quelques chose. Ecoutant, attentivement ce que lui disait Kowalski, elle en apprenait tout les jours. Ils arrivèrent devant la central après avoir prit un virage à gauche. C'est toujours aussi intéressant t'écouter, je n'en savais pas autant. Mais grâce à toi, j'en sais un peu plus sur cette ville.

Nous sommes seuls. Je pense que ça ne craint pas si on laisse nos sacs là pour faire la visite. De toute façon, nous ne resterons pas très longtemps par mesure de précaution Ishanee hocha la tête doucement, personne n'allait prendre leur affaire sans en payer les conséquences de toute façon. Après avoir poser son sac, elle était venu en aide à Kowalski pour décaler cette plaque qui bloquait le chemin. Par contre à l'intérieur sa sentait plutôt mauvais, cette porte n'avait pas été ouverte depuis un moment. Une odeur de renfermer, même s'il y avait des courant d'air ça changeait pas grand chose à l'odeur. Rentrant donc passant de pièce en pièce, découvrant de nouvelle chose dont une cathédrale, Ishanee le laissa ramasser ce qu'il voulait, elle continuait de prendre des photos. Toujours en observant. Étrange. Ishanee, porta son attention sur Kowalski quand il lui tendit le résulta. Ce n’est pas normal étant donné que le cœur du réacteur est contenu dans un sarcophage. Le taux de radios est censé resté linéaire est pas bondir d’un coup, comme ça. Bizarre en effet... Tu crois que le sarcophage peut-être fissurer ? Elle n'avait pas eu plus de réponse que Kowalski avait été prit du syndrome de la curiosité, la radiation augmentait, mais Ishanee ne pouvait pas le laisser seul... Donc elle parti à ses trousses. S'éclairant avec une torche pour le rejoindre. Ils entendirent un glapissement. Ishanee sentit un frisson le long de sa colonne. Il y avait du sang... du sang sur le sol.. les murs, des traces de griffure sur les murs les mêmes que le campement. S'était leur repères. Je crois … qu’on ferait mieux d’y aller … Elle n'allait pas le contre dire et hocha la tête pour faire demi tour. Mais s'était trop tard, une ombre était apparu sur le mur. Ah. Non ce n'était pas un dinosaure. s'était beaucoup plus moche. Un truc qui n'avait pas réellement de forme avec une langue aussi longue que la tour Eiffel. La créature apparu devant eux. Pour ce qui était du raclement ça devait être les pattes avant qui était comme des espèces de rasoir tranchant. Ishanee s'était rapprocher de Kowalski pour se coller contre lui quand ils étaient train de se reculer. La creature poussa un cri strident, Ishanee senti une douleur étant assez sensible au niveau des oreilles. Aussi vite Kowalski tira dans le tas. Cela leur laissa quelques minutes de repit le temps que la créature hurle de douleur pour qu'ils puissent aller se cacher. Ishanee se mit à courir, elle n'avait pas de soucis pour la course étant sportif de base, elle avait la compet dans le sang, elle pouvait faire un sprint sans problème. Il avait fini par atterrir dans une petite salle, après être un peu perdu dans se labyrinthe de béton. Reprenant leur souffle, Ish n'avait pas trop de problème avec ça. Il faut vraiment sortir d’ici. J’appelle les gars de l’Agence pour avoir du renfort et on y retournera après. Il faut découvrir ce qui se passe. Oui il ne fallait pas rester là surtout avec de tel créature même si peut-être elle avait leur utilité. Je ne vais pas te dire le contra.. Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une autre voix retentit. Et bien et bien Kowalski ! Je suis ravi de te voir parmi nous.

Pardon ? La voix connaissait son meilleur amie, Ishanee fronça les sourcils. Je ne pensais pas te revoir si tôt mais c’est parfait en fin de compte !. AH nan mais là s'était réellement flippant quand même. Kowalski n'avait pas l'air de se souvenir de la personne. Dave. Ah si finalement. Dave... quel nom étrange. Menfin on choisissait pas son prénom de toute façon. Elle n'était pas d'accord que ce Dave utilise Pingu s'était hors de question ! Dave se serait bien entendu avec son père Jean Eudes ! Dave voulait donc se venger ? Pourquoi ? Qui avait pu lui faire du tort ? Elle fronça les sourcils. Quand à ton amie … elle possède en elle quelque chose de …. spécial. Non Hors de question d'être encore utiliser. Elle ne voulait pas la faire revenir... pas elle.

Arme.. non.. elle ne voulait pas être encore une arme. Non. Jamais ! avait répondu Kowalski. Ishanee serra les poings. Puis l'autre se mit à rire. Elle allait lui faire bouffer son rire à la noix. Ne vous inquiétez pas mes adorables petites bombes à retardement, je vais vous donner un coup de pouce pour accepter votre destin. Bombe à retardement ? Il n'allait tout de même pas les contrôler ? Il avait trouver comment le faire sur elle ? Avait-il parler à son père ?

Une fuite de gaz était en train de retentir, s'était plutôt mauvais signe. Non pas très bon. Kowalski n'avait pas eu le temps de faire la moindre chose. Ishanee avait pas eu la même chose pour le coup lors de son entrainement elle avait eu affaire à certains gaz son tôt de résistance était un peu plus élevé. Elle tira alors Kowalski comme elle le pouvait vers la sorti. À votre réveil, ne luttez pas, ça ne fera qu’empirer…. alors si ! Luttez contre les pulsions qui vous habitent et montrer à tous qu’en vérité, vous êtes autant des monstres que moi ! C'était donc ça... il voulait faire venir Kali...

Si je te trouve... je te tue. Le gaz semblait plus fort que prévu... Elle n'eut pas le temps de sortir d'avantage Kowalski... que son corps ceda... Et elle tomba...inconsciente.

:copyright:️ 2981 12289 0

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

ANAPHORE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85277-la-longue-liste-des-rp#1198549


ϟ Contenu sponsorisé ϟ







Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan _



________________________________________

 Page 1 sur 1

Tourisme noir, c'est Halloween avant l'heure ! } feat Ishanee Vimaan





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Europe