« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-59%
Le deal à ne pas rater :
Balance cuisine électronique Raniaco (batterie rechargeable)
6.99 € 16.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


ϟ Ludwig T. Oakenshield ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Ludwig T. Oakenshield

| Cadavres : 1069



The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent _



________________________________________ Ven 25 Sep - 23:36


The King & The Unicorn
Ludwig & Amalthéa



« Il suffit d'une seule rencontre pour faire basculer toute une vie - »


Le sommeil chez Ludwig n’était pas quelque chose d’acquis. Il n’avait jamais très bien dormi. Si, quand il était un jeune nain plein de rêve dans la cité florissante d’Erebor. Oui, là il dormait même très bien, dans ces draps de satin vert. Mais la vie avait fait qu’il avait vu des atrocités assez rapidement dans sa vie et ses rêves d’or étaient devenus des cauchemars de flammes. Smaug hantait toutes ses nuits. Il entendait les cris horribles de son peuple, il sentait même l’odeur de la chaire brûlé. Il aurait pu être épargné de ça, à Storybrook, avec cette malédiction et ses faux souvenirs mais là encore, le sort s’était acharné. Il ne rêvait plus. Seul les images de la guerre se répercutaient. Les morts, encore et toujours, son kidnapping aussi, les tortures, le sang. Des choses absolument pas agréables qui faisaient qu’il redoutait souvent l’heure d’aller rencontrer les bras de Morphée. Oh il avait bien trouvé un solution. Les somnifères l’aidaient à grappiller les quelques heures de sommeil dont il avait besoin pour faire fonctionner correctement sa grande carcasse mais souvent il s’y habituait rapidement et l’effet s'amenuisait. Il avait l’habitude en somme de se tourner et retourner dans son grand lit, or depuis qu’il était avec Akihiro, tout avait changé. Ce dernier avait bel et bien l’effet d’un somnifère sur lui. Il l’apaisait grandement, même lors de ses terribles terreurs nocturnes, si bien qu’il papillonnait des yeux le matin, encore groggy d’une nuit pleine et réparatrice.

Il gronda quand il remarqua que la place à coté de lui était vide. Pourquoi diable Akihiro n’était pas là ? Maladroitement il essaya d’attraper son téléphone sans le faire tomber et poussa un énorme soupir en voyant l’heure. Forcément … c’était l’heure d’aller au travail. Se levant comme si tout allait bien pour lui, il enfila son peignoir bleu non sans pousser une grimace silencieuse. Quand est ce que cette épaule serait remise correctement. Déja qu’il ne comprenait pas comment il avait pu se faire aussi mal. Certes … il s’était quand même quasiment pris une voiture une semaine auparavant. Un connard qui ne respectait pas les limitations de vitesse et qui n’avait pas vu qu’Akihiro traversait. Ludwig s’était alors jeté sur lui faisant réagir le conducteur qui avait fait une embardé. La voiture lui avait juste causé quelques énormes bleus sur les jambes, et une fissure aussi sur l’os mais Ludwig s’en fichait, il en avait vu d’autre. Par contre, il était retombé de tout son poid sur son épaule et cette dernière n’avait vraiment pas apprécié. Il avait accepté d’aller aux urgences parce qu’il ne supportait pas de voir Akihiro pleurer. Sauf que quand le verdict était tombé … Ludwig avait fait la gueule toute la soirée, maugréant de sombres paroles de vengeance à l’encontre de cet abruti dont il avait bien heureusement pris le nom. Descendant ainsi dans la cuisine, il s’approcha silencieuse d’Akihiro qui était déja tiré à quatres épingles.

“Tu sais … si je dis que tu es mon infirmier personnel, on pourra t’accorder des congés !”
'Mais... Mais tu devrais être au lit ! Je voulais t'emmener le petit déjeuner au lit !"

Le sourire de Ludwig s’étira tandis qu’il enfouissait sa tête dans le cou de son compagnon, humant avec délectation son odeur.

“Tu es un amour ! Mais je n’aime pas déjeuner seul au lit … je veux bien que tu me l’amènes … si tu restes avec moi !
Mais je dois aller travailler... mais si tu es sage... Je pourrais prendre mon après midi ? Venir prendre soin de toi."

Ludwig eut un petit ricannement en voyant Aki se tortiller. Il n’y avait pas que lui qui était quasiment incapable de résister à cette si charmante bouille. Levant les yeux au ciel, il soupira, préférant ne pas insister. Il le connaissait par coeur, il savait très bien qu’il était tiraillé entre l’idée de prendre soin de lui et d’aller travailler à l’entreprise. C’était assez difficile, il ne voulait pas lui rajouter un autre poids. Résigné, il l’embrassa, passant son bras valide dans son dos pour le rapprocher.

“Avec plaisir ! Et puis tu sais que je suis un malade exemplaire quand tu es dans le parages …”

Ce n’était pas du chantage, c’était juste la vérité. Ludwig pouvait être pénible à ne pas écouter les véritables infirmiers, à n’en faire qu’à sa tête parce que “je suis le roi je fais ce que je veux.” Or Akihiro arrivait plus ou moins à lui faire respecter les interdictions qu’il avait. Il avait déja remporté la bataille quand Ludwig avait accepté de rester à la maison et de ne pas se rendre au siège de l’entreprise pour se reposer. Il pouvait très bien télétravailler et il devait se reposer ! Même s’il était d’une nature très solide, il avait pris un sacré choc.

"Tu parles, tu ne restes même pas dans ton lit !"
“Je t’ai entendu ! Je ne suis pas en sucre !”

Même s’il ne lui ne lui avouerait jamais, il adorait le voir s’inquiéter pour lui de cette façon. L’embrassant une dernière fois tout en le rassurant, il le regarda terminer de préparer à manger avant de l’observer mettre son manteau pour sortir. Il l’attrapa à la volée juste au moment ou il allait ouvrir la porte d’entrée pour lui donner un baiser langoureux.

Après avoir pris le petit déjeuner concocté par Akihiro dans la cuisine, écoutant Margarethe lui parler des nouvelles qu’elle avait entendu dans le journal, Ludwig parti s’habiller. Ce n’était pas parce qu’il n’allait pas à l’entreprise qu’il allait rester toute la journée en pyjama. Certes, il ne mettra pas ses habituels costumes mais il n’allait pas garder son peignoir. C’était réservé pour le matin et pour le soir, juste avant d’aller dormir. Il enfila alors un tshirt sombre et un bas de jogging, ce qui lui donna une vive envie d’aller courir. Or il savait bien que si jamais Margarethe ou quelqu’un le verrait, il subirait les foudres d’Aki, et c’était bien la dernière des choses qu’il voulait faire. Le mettre en rogne. Non, il vaqua à quelques occupations de rangements avant d’aller lire un livre dans la bibliothèque. Il avait voulu aller travailler un diamant dans son bureau mais cela nécessitait une précision que son bandage ne lui permettait pas d’avoir pour l’instant. Les aiguilles de la montre tournèrent quand même très rapidement et quand il releva la tête, il remarqua qu’il était déja 11h. Regardant son téléphone, il souria en voyant qu’Aki avait eu son après midi et qu’il rentrerait à 14h. Il lui envoya alors un message pour lui dire de ne pas manger, qu’il aurait un bon plat qu’il l’attendrait en rentrant. Bon, en vérité, même si Ludwig savait très bien cuisiner, il n’allait pas se tenter. Il allait aller chez Benjamin, prendre deux menus à emporter. C’était comme s’ils étaient allés au restaurant, tout en restant à la maison. Prenant sa grande veste noire, n’appréciant pas vraiment que l’on puisse voir qu’il avait un soucis au bras, il hésita quelques secondes devant le garage. D’accord, il ne pourrait pas conduire, mais il pouvait appeler James qui le conduirait. Or après tout, il avait le temps, il pouvait très bien y aller à pied et s’il se sentait fatigué, il prendrait un taxi au retour. Le temps n’était pas trop mauvais en plus, cela lui ferait prendre l’air.

Il marcha comme ça, déterminé, pendant une vingtaine de minutes, le temps de sortir de la zone luxueuse et résidentiel ou il se trouvait. Il ralentit un peu le pas, la douleur à la jambe le lançant fortement. S’arrêtant même pour se tenir au mur, il fronça les sourcils, tous ses sens en alerte. Il venait d’entendre un drôle de bruit du côté droit, dans une des ruelles. S’avançant prudemment, il écarquilla les yeux quand il s’apercut que c’était une jeune femme, carrément prosté contre le mur, en boule.

“Madame ! Avez vous un problème ?”

Immédiatement il s’approcha d’elle pour voir si elle n’était pas blessée ou si elle n’avait rien de grave, son sens du devoir résonnant fortement en lui.

“Est ce que vous voulez que j’appelle les secours ? On vous a agressé ?”

Il regarda autour de lui mais il n’y avait rien. La jeune femme se releva et Ludwig lui tendit son bras valide. Elle n’avait quand même pas l’air d’aller bien et cela l’inquiétait. Il eut un petit sourire. Il aussi n’avait pas voulu qu’on appelle les secours l’autre fois, il comprenait bien ce qu’elle pouvait ressentir.

“Ecoutez, je n’habite pas très loin, une vingtaine de minutes tout au plus à pied mais je vais appeler James, mon domestique pour qu’ils viennent nous chercher. Vous ne pouvez pas rester comme ça !”


Illico presto, Ludwig envoya un texto à James, en lui indiquant le nom de la rue dans laquelle ils se trouvaient.

“Je m’appelle Ludwig et vous ?”


(c) DΛNDELION
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84332-terminee-far-over-the http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90468-liste-de-rp-s#1301550 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f81-new-erebor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89419-erebor-jewelery-compagny-centre-ville-quartier-est


ϟ Amalthea Vif Argent ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Amalthea Vif Argent

| Avatar : Anne Hathaway

The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent Dey9

-Tu ne devrais pas...ce n'est pas convenable.
- ...

The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent Ecolog11

| Conte : La dernière Licorne et deux coeur
| Dans le monde des contes, je suis : : La licorne et lady Amalthea

The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent 23eb

| Cadavres : 516



The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent _



________________________________________ Lun 26 Oct - 23:06

The King & The Unicorn

La jeune femme se trouvait au milieu de nulle part, seule. Elle avait peut-être besoin d'un moment pour évacué. Ses larmes s'étaient mit à couler, elle était fatigué. Ses rêve étaient rempli de chose étrange qu'elle ne pouvait expliquer et a chaque fois elle voyait son père au dessus avec un regard sombre et froid.. Puis, quand elle essayait de lui compter ses rêves, il faisait tout pour qu'elle les oublient. Mais, ça revenait s'en arrêt. Elle était donc une nouvelle fois sorti sans son chaperon et sans sa gouvernante. Heureusement les mœurs d'aujourd'hui ne lui en tiendrait donc pas rigueur, elle n'allait pas être jeté dans un couvant ou autre. Amalthea se prenait la tête entre ses mains continuant de pleurer pour que cela cesse. Elle ne voulait plus avoir des images c'était trop dur.. ça lui faisait mal. Elle voyait un papillon.. des chevaux étrange avec une corne (non elle ne sait pas ce qu'est une licorne) Stop.. faites que cela cesse.. je n'en peux plus de ses images qui vienne d'en mon esprit Elle n'était pas conscience que c'était des flash back qui revenait dans son esprit et ils revenaient un peu trop rapidement d'un coup que ça lui en donnait mal à la tête voir même des nausées parfois jusqu'à prendre des malaises. Sa santé en prenait un sacré coup, Tout se mélangeait entre ce qu'elle avait vécu et d'autre moment qui revenait dans sa tête. Alors les larmes étaient en train de couler encore, elle n'arrivait pas à dormir correctement.

Elle se releva de ou elle se trouvait pour courir a cause d'un son qui l'effrayait. Ses pas se faisait plus rapide, elle devait se sauver pourquoi elle n'en savait rien puis, manqua de tomber dans les pommes et se rattrapa à un mur pour qu'elle se laisse glisser en pleure. Elle s'était adossé à ce mur et ses jambes se recroquevilla contre elle. Les larmes coulaient encore Partez.. laissez moi tranquille Axel n'était pas la pour lui parler, elle était toute seule.

Elle n'avait pas non plus sous la main pour s'assommer comme elle l'avait fait ans le vouloir avec Agreste. D'ailleurs, ça lui manquait, elle voulait l'aider. Au fond d'elle, elle voulait aider cet homme qui avait l'air brisé... heureusement qu'il ne l'a voyait pas dans cet état. Il l'a penserait surement pathétique.. ou pas.

Amalthea, n'avait donc pas senti la personne qui arrivait dans sa direction, trop préoccupé à calmer ses hoquet de pleure. “Madame ! Avez vous un problème ?” Cette voix était un peu lointaine pour elle “Est ce que vous voulez que j’appelle les secours ? On vous a agressé ?” Une nouvelle fois cette voix lui vain au oreille et elle se crispa. Elle ne devait pas pleurer en public c'était mal vu pour les autres. Elle déglutit péniblement, et sécha rapidement ses larmes comme si de rien était. De toute façon, il ne comprendrait surement pas ce qui lui arrivait. Je.. non.. ce n'est pas la peine merci monsieur, ne vous en faites pas, personne n'a poser les mains sur moi, je n'ai aucun ecchymose. Elle voulait montrer qu'elle était forte et que personne ne devait voir ses larmes. Elle se releva pour montrer une contenance. Par respect, elle prit volontiers son bras tendu pour se relevé.

Je vous remercie de votre aide Elle marqua une courte pause, peut-être devrait-elle laissé ses rêves l'envahir ? Et ce n'était pas à Hasgate qu'elle allait y parvenir.. Peut-être que s'éloigner un peu lui ferais du bien. Et bien.. j'accepte votre requête... Appeler votre.. James. Je n'ai rien de casser je vous assure...

Elle porta ses yeux rougit à cause des larmes sur l'homme qui se faisait appeler Ludwig. Un nom plutôt agréable à porter. Enchantée Ludwig Elle termina par une révérence. Mon nom est Lady Amalthea Vif Argent.. Je demeure à Hasgate. Vous devez surement connaître mon père. Nous élevons des cheveux de compétition, Le Haras du Valon d'Argent.

:copyright:️ 2981 12289 0

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I have been mortal, and some part of me is mortal yet. [...] I am not like the others now, for no unicorn was ever born who could regret, but I do. I regret.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87191-les-legendes-ne-meurt http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87222-les-liens-d-une-licorne#1241364 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87220-les-rps-d-une-licorne


ϟ Ludwig T. Oakenshield ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Ludwig T. Oakenshield

| Cadavres : 1069



The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent _



________________________________________ Sam 31 Oct - 11:20


The King & The Unicorn
Ludwig & Amalthéa



« Il suffit d'une seule rencontre pour faire basculer toute une vie - »


De base, Ludwig était sorti pour aller chercher un bon repas pour Akihiro. Il ne s’attendait surement pas à trouver une demoiselle en détresse à quelques pâtés de maison de son domicile. Bien entendu, il ne pouvait décemment pas rester planter là, à la regarder pleurer dans un coin et à passer son chemin. Il n’était pas comme ça ! Un bon roi ne laissait jamais son peuple dans la misère. D’ailleurs, il allait souvent à la soupe populaire du centre ville pour aider les démunis. C’était dans son ADN de protéger les plus faibles. Alors il s’était rapproché d’elle, essayant de déterminer ce qui avait pu se passer, prêt à appeler Chris au poste de police pour lui ordonner d’aller chasser l’individu qui avait osé levé la main sur cette jeune femme. Ordonner, très clairement, car il fut un temps ou Ludwig était son supérieur dans l’armée. Il avait pris Chris ce jeune soldat sous son aile. Même maintenant, il se considérait toujours comme son mentor, allant de temps à autre lui filait un coup de main. Mais pour l’instant, la jeune femme était entrain de se relever et il devait se concentrer sur elle.

Elle lui répondit qu’elle n’avait rien mais il n’en était pas vraiment convaincu. Ironiquement il avait l’impression de s’entendre, quand il avait dit à Akihiro qu’il allait bien alors qu’une voiture lui avait quasiment roulé dessus. Néanmoins, il tendit le bras pour qu’elle puisse s’appuyer, on ne pouvait pas prévoir si elle ferait un malaise. En même temps, il avait envoyé un message à James expliquant l’urgence de la situation.

“Tout de même ! Il faut qu’un médecin vous osculte.”

Qui pouvait savoir ce qui s’était passé dans cette rue pour que cette demoiselle se retrouve dans un état comme celui là. Ludwig ne voulait pas prendre de risque et avait décidé qu’il appellerait son propre médecin pour qu’il vienne à domicile.

“Enchanté Lady Amalthéa”

Lui aussi inclina la tête en signe de respect. Effectivement, il connaissait de réputations les cheveux de la famille d’Argent, ayant déja fait appel à eux et ce qui se passait être sans doute pire pour lui. Il n’avait pas trouvé n’importe quelle jeune fille, mais une Lady ! Il était vraiment inconcevable pour lui de la laisser errer dans la nature de la sorte. Heureusement, le bruit d’une voiture se fit entendre et au croisement, un immense 4*4 apparut. James se gara juste devant eux et Ludwig ouvrit la porte passager pour faire monter Amalthéa dedans. Immédiatement le domestique questionna la jeune femme sur son état avec un ton très doux, pour la rassurer en lui disant que le trajet ne serait pas long. Ludwig fit les présentations quand il monta à l’arrière et James hocha la tête. Le trajet se passa dans un certain silence et Ludwig en profita pour envoyer un message à Akihiro pour éviter qu’il soit surpris en rentrant.

“J’ai trouvé une jeune femme mal en point en voulant aller faire les courses. Je l’ai amené à la maison.”

La réponse ne tarda pas à arriver et Ludwig ne put s’empêcher de sourire.

"ELLE EST BLESSÉE?!! Mais tu vas bien ?! Tu n'as rien ! Elle va bien ?! Qu'est ce qui lui est arrivé ?!!!!!!!"

D’ailleurs il n’eut pas le temps de répondre qu’un autre message arriva.

"Je suis à la maison dans 15 minutes!!!!!!"
“Je t’explique tout quand tu seras là mais ne t’en fais pas. Moi je vais très bien !”
"tu es sur ?!!!! Tu vas bien ?!! Je dois appeler la police ? L'armée ? Daphné ?"


Ludwig rangea son téléphone au moment où James se gara dans l’allée de gravier pour éviter de voir les milliers de messages d’inquiétudes qu’il était entrain de recevoir. Rapidement il sortit pour aller ouvrir la portière d’Amalthéa, en bon gentleman. Il lui tendit son bras pour l’aider à marcher et rentrer dans la maison. Margarethe arriva aussitôt avec une grande couverture pour l’enrouler dedans.

“Oh ma pauvre enfant. Venez vous asseoir dans le canapé avec moi. James ! Fais lui un thé ! Ou un chocolat chaud ! Qu’est ce que vous préférez ?”

Ludwig secoua la tête. Il adorait Margarethe, qu’il considérait même comme sa propre mère tant elle avait pris soin de lui étant enfant, mais parfois elle pouvait être un chouilla envahissante avec son amour qui débordait.

“Doucement Margarethe. Laissons un peu Lady Amalthéa respirez.”
“Oh par Mahal ! C’est Lady Amalthéa Vif Argent ! Veux tu que j’appelle son père ?”
“On verra ça après. Va t’occuper avec James, et regarde ce que tu peux nous concocter en repas vu que je n’ai pas pu passer chez Benjamin. Normalement Aki ne devrait pas tarder à arriver.”

Doucement il envoya la femme à la cuisine pour prendre sa place dans le canapé à coté d’Amalthéa.

“Ils sont très protecteurs.”

Il l’observa à la dérobée pour ne pas la gêner, vérifiant encore qu’elle n’était pas blessée.

“Est ce que … vous voulez m’expliquer ce qui vous est arrivée ?”

Il lui laissa le temps qu’il fallait pour qu’elle prenne la parole, se fichant du silence un peu gênant qui avait pu avoir lieu. Au moment où elle commença à lui raconter son histoire, la porte d’entrée s’ouvrit à grand fracas et Akihiro déboula dans l’immense maison en hurlant son prénom.

“Ah … ne vous inquiétez pas, il s’agit de mon compagnon de vie. Akihiro. Il panique assez rapidement.”

Le susmentionné arriva en courant après avoir jeté ses affaires dans l’entrée. Il continua de l’appeler en hurlant et Ludwig lui répondit qu’il était dans le salon. Dès qu’il le vu dans son champ de vision, Akihiro se jeta sur lui pour le palper et voir s’il n’avait rien. Il lui embrassa doucement l’épaule avant de l’obliger à se calmer et à s’assoir à coté de lui, entre Amal et lui.

“Je vais bien, je te l’ai dis de ne pas t’en faire.”

Il lui lança un petit regard de jugement avant de prendre sa main dans la sienne.

“Voici Lady Amalthéa. C’est la jeune femme que j’ai trouvé toute seule dans la rue. J’ai mandaté James pour qu’il appelle le docteur Derrer. Vaut mieux prévenir que guérir.”
"Ah euh... Ah."

Forcément, maintenant que tout allait bien Akihiro était un peu perdu, confus et soulagé en même temps. Ludwig le connaissait bien et il carressa sa main de son pouce tout en souriant.

"Je... Je m'appelle Akihiro, Mademoiselle, je... Pardon pour mon entrée... Bruyante. Mais je... J'ai vraiment eue peur qu'il te soit arrivé quelque chose à toi aussi."

Il le voyait les yeux brillants et il ne pouvait s’empêcher de le trouver tellement craquant.

" Êtes vous à votre aise ? Je peux apporter quelque chose ? Faire du thé ? "
“Margarethe s’occupe du thé. Je lui ai aussi dis de préparer quelque chose pour le repas car Amalthéa reste manger. Il est inconcevable que je la laisse repartir. après toutes ces émotions !”
"oui... Oui tu as raison. Je... Suis désolé de ce qu'il vous est arrivé, avez-vous contacter la police ? Votre agresseur doit être traîné en justice ! Nous connaissons de très bon avocats si vous voulez !"

Ludwig avait regardé Akihiro mais aussi la jeune femme, de son regard bienveillant, qu’est ce qu’il pouvait l’aimer son compagnon. Il le trouvait si adorable, et si attentionné, encore plus quand il posa cette question à la jeune femme.

"Est ce que... Vous voulez des chaussons ? J'en ai quelques paires, pour les invités, ils sont très confortables."
“Pour la police, je m’en occupe, j’ai de très bons contacts si jamais cela est nécessaire. Et Akihiro a raison, mettez vous le plus à l’aise possible. Si jamais vous voulez vous reposer un peu avant de venir manger, Margarethe peut vous préparer une chambre d'ami.”

(c) DΛNDELION
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84332-terminee-far-over-the http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90468-liste-de-rp-s#1301550 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f81-new-erebor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89419-erebor-jewelery-compagny-centre-ville-quartier-est


ϟ Amalthea Vif Argent ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Amalthea Vif Argent

| Avatar : Anne Hathaway

The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent Dey9

-Tu ne devrais pas...ce n'est pas convenable.
- ...

The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent Ecolog11

| Conte : La dernière Licorne et deux coeur
| Dans le monde des contes, je suis : : La licorne et lady Amalthea

The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent 23eb

| Cadavres : 516



The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent _



________________________________________ Dim 22 Nov - 19:00

The King & The Unicorn

Tout de même ! Il faut qu’un médecin vous osculte. Cette phrase raisonnait dans son esprit, elle n'avait nullement envie qu'une personne pose ses mains sur elle encore moins un inconnu, même si c'était son métier. Elle secoua négativement la tête. Ne vous embêter pas, je n'en ai pas besoin, j'ai peut-être simplement dépassé les bornes que je ne devrais pas franchir rien de plus.. Elle voulait se montrer forte et ne pas paraître en détresse devant quiconque, elle avait apprit que dans se nouveau monde, il ne fallait pas qu'elle inquiète les personnes peut importait son état. Il était peut-être trop protecteur envers elle, elle savait que continuer dans cette ligné n'allait pas la mener bien loin. Oui... encantée

Elle n'était pas très bavarde en ce moment, mais, elle ne pouvait pas lutter bien longtemps, elle ne voulait pas inquiéter plus ce dernier et avait accepter sa requête quand une machine à moteur était arrivé devant elle. Et un homme en sorti. Elle recula par reflexe car elle ne le connaissait qui venait d'un coup vers elle. Amalthea, se sentait un peu plus apaisé en voyant qu'il voulait la rassurer. Elle grimpa donc dans la voiture et regardait pas la fenêtre gardant le silence. Des souvenirs étaient en train de surgir de nouveau quand elle avait fermer les yeux. Elle avait du s'assoupir un peu mais vu réveiller d'un flash.

Elle se frota le visage de sa main pour essayer de faire partir tout ça, la voiture s'était arreter et Ludwig avait fait le tour pour lui ouvrir la portière. Elle accepta son aide pour cette fois, elle avait un peu trop mal à la tête pour lutter. un Faible Merci sorti de sa bouche. On lui enroula une couverture sur elle. La dame avait l'air avenante et elle ne voulait pas la froisser alors elle la suivit. UN nouveau souvenir surgit du au fait qu'on l'avait envelopper dans une couverture. Se flash était du au fait qu'elle était nue et une personne lui mettait un manteau. En rentrant dans la demeure elle fini par s'asseoir sur le canapé. Je.. Un thé, je vous remercie.. mais ce n'est pas la peine de.. vous occupez de moi.. ca va aller.. Elle s'était un peu reculer de la dame et mettait la couverture plus serrer sur elle. Quand elle avait entendu son père, elle braqua son regard sur Ludwig le suppliant du regard Ne... ne l'appelez pas.. pas maintenant.. s'il vous plait.. Elle ne voulait pas être retrouver pour le moment.. non il allait encore passer son mécontentement sur elle.

Elle avait fermer les yeux et avait senti sur le canapé s'était enfoncé un peu plus, une nouvelle présence était pret d'elle. La voix de Ludwig lui parvint aux oreilles. Ils sont très protecteurs. Ils ont l'air gentil.. vous... etes bien entourez...

Elle entendait une nouvelle fois sa voix... est-ce qu'elle devait lui dire ? devait-elle se confier à lui ? devait-elle lui faire confiance ? Son regard était plongé sur le sol, elle aviat un regard un peu vide. Je suis peut-être pas une bonne personne.. Il me l'a fait savoir et ressentir

Elle releva un peu la couverture sur ses épaules. Mais ce n'est pas peut-être pas sur cela.. Je me retrouve à avoir des souvenirs étranges qui ne sont pas les miens et pourtant c'est moi.. je vois des personnes qui me sont totalement inconnu. Amalthea avait entendu un grand fraqua et elle sursauta. Il l'avait retrouver ?! Il allait faire du mal à Ludwig ? Son regard se porta vers quelques chose semblable à une épée. La jeune femme était une fine lame et une redoutable bretteuse. Mais quand elle avait entendu le prénom de ce dernier. Elle se calma rapidement. Elle se tue rapidement; Il était son compagnon elle hocha simplement la tête.

Il avait l'air paniqué encore plus qu'elle. Elle s'était donc décalé pour lui laisser une place se recroquevillant sur elle. Elle se sentait de trop et ne voulait pas dérangé. S'il avait eu peur c'était de sa faute. Elle hocha simplement a tête. Hmm. Ne vous en faites pas. ca va. Enchantée Elle n'avait pas à se présenter, on l'avait fait pour elle. Non ça ira merci..

Toute ses question aussi rapidement avait prit au dépourvu Amalthea, elle essayait de contrôle son pouvoir pour ne pas le laisser s'exprimer. Il y avait simplement son front ou une étoile était en train de briller légèrement. Elle ne voulait pas envoyer Aki contre le mur. Elle déglutit et posa son regard sur lui. Il partait d'une bonne attention, il n'était pas mauvais, elle le ressentait au fond d'elle. Non.. il ne faut pas.. Ne lui faites rien.. il ne l'a pas fait exprès.. pourquoi toujours le défendre ? parce qu'elle était sa fille...

Elle avait froid au pied mais ça pouvait aller. Des chaussons ? Je .. je n'en ai jamais vu, je ne sais pas ce que c'est... Elle posa son regard sur Ludwig. Non.. s'il vous plait.. ne prévenez pas la police. Laissez.. ce n'est rien.. Elle s'était relever faisant tomber la couverture. Et Regarda Ludwig. Je vous en prie... Ne le faites pas.. Elle manqua de vaciller. Sentent la chaleur monter, elle devait faire de la fièvre.


:copyright:️ 2981 12289 0

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I have been mortal, and some part of me is mortal yet. [...] I am not like the others now, for no unicorn was ever born who could regret, but I do. I regret.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87191-les-legendes-ne-meurt http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87222-les-liens-d-une-licorne#1241364 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87220-les-rps-d-une-licorne


ϟ Contenu sponsorisé ϟ








The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent _



________________________________________

 Page 1 sur 1

The King & The Unicorn } feat Amalthea Vif Argent





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Quartier Nord