« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-40%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café avec broyeur KRUPS YY4384FD Essential
357.99 € 599.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 House of Cards ♛ Môsieur le Maire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Victoire Adler
« T'es qu'une putain d'armoire, Commode ! »

Victoire Adler

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Heradam04

I'll be with you from Dusk till Dawn





House of Cards ♛ Môsieur le Maire Dujd
Edition Août-Septembre 2020

| Conte : Intrigue divine
| Dans le monde des contes, je suis : : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

House of Cards ♛ Môsieur le Maire 5ys2

| Cadavres : 720



House of Cards ♛ Môsieur le Maire _



________________________________________ Dim 11 Oct 2020 - 0:46 « T'es qu'une putain d'armoire, Commode ! »


Ni Dieu, ni Maître
Si les choses changeaient à l’Olympe, ce n’était peut-être le cas à Storybrooke. Après sa propre élection, à laquelle Hadès n’avait pas participé, il était redevenu Maire de Storybrooke. La nouvelle l’avait bien fait rire, elle se doutait depuis quelques temps qu’il devait s’estimer trop occupé avec sa ville pour ne serait-ce que daigner s’occuper de futilité comme l’Olympe. Le dieu avait toujours eu des réactions et des priorités particulières. Sans doute étaient-elles dues à son origine plus singulière que celles des autres. De tous les dieux, il était sans doute celui qui l’avait laissé le plus indifférente. Sans réelle haine, sans attachement non plus. Une simple cohabitation et des idées qui pouvaient ou non converger au gré du vent. En cette matinée, Victoire espérait que leurs idées viendraient plus à converger qu’à diverger. La fin était sans doute proche, de nombreuses choses avaient aussi épuisé Apollon et plus que jamais, la déesse espérait qu’il serait possible d’avoir une unité entre Storybrooke et l’Olympe. Elle ne cherchait pas le conflit, elle n’en avait pas besoin et personne n’en ressortirait vainqueur. C’était le Temps et les mains tendues qu’ils l’avaient rapproché des autres et du trône, il était donc Temps de tendre la main à Hadès.

Il faisait beau en ce début d’Automne et Victoire était plutôt du genre à aimer se dégourdir les jambes. Les mains dans les poches de son blouson en cuir, elle remonta l’allée de l’école désaffectée où elle espérait ironiquement voir... le maire. Comment aurait-elle pu imaginer que le maire se trouverait à la mairie ?! Mais pour sa défense, on l’informa qu’il était sur le terrain, suite à une affaire urgente de dégradation de bâtiment. La déesse n’avait pas cherché à en savoir plus, hormis l’adresse et après avoir fait apparaître sa moto, elle grimpa dessus, direction les abords de la ville. Après quelques minutes de route, elle constata déjà les dégâts de loin. L’usine que l’on pouvait apercevoir derrière le grillage avait été littéralement éventrée à un endroit. Maintenant qu’elle y pensait, elle était presque sûre de l’avoir lu dans le journal. L’action avait apparemment été revendiqué par un groupuscule écologiste qui avait tenté de se faire justice soi-même en punissant l’usine de shampoing pour ses actions illégales. Une chose était certaine, ils n’y étaient pas allés de main morte. Avec un sourire amusé, la déesse cala sa moto à un endroit approprié avant de se diriger vers l’intérieur des lieux. Un gardien la stoppa rapidement, sans doute pas excès de zèle après son incompétence manifeste de la nuit du crime. Elle l’avait stoppé d’un geste de la main.

- Je viens en paix, l’ami. Victoire Adler, je viens juste voir Monsieur le Maire.

L’homme lui indiqua la route à suite non sans lui préciser de faire attention à un éventuel éboulement. Avec un sourire en coin, elle s’était avancée vers le trou béant afin d’entrer dans les locaux. A sa grande surprise, Hadès semblait véritablement près à mettre la main à la pâte puisqu’il était accroupi en train de tenter de réparer une pompe d’une des turbines d’eau, à l’aide de son allié complétement abruti mais néanmoins sympathique et poilu. Ce dernier tentait d’ailleurs de resserrer un écrou à l’aide d’un marteau et semblait plutôt peiné dans sa tâche. Avec douceur, la déesse récupéra une clé de 12 dans la boîte à outil la plus proche et la tendit à Norbert en récupérant le marteau.

- Tu t’en sortiras mieux avec ça, Norbert.

Elle lui sourit gentiment avant de se tourner vers Hadès, toujours plus ou moins affairé sur son sujet.

- Salut... un coup de main ? Tu ferais mieux de prendre une 12 aussi, avec ta 14, tu as un peu trop de mou.

Elle lui sourit, sincèrement surprise qu’il savait bricoler. C’était une des choses qu’elle avait appris avec sa libération. Dès qu’elle avait eu l’occasion d’apprendre le travail manuel, elle s’était mise à apprendre à bricoler, se sortant complétement des conventions dans laquelle on l’avait enfermé pendant des années. Le travail manuel avait été l’un des premiers pas de son expansion et tout cela, qu’elle l’avoue ou pas, elle le devait aussi à Hadès. Jusqu’à preuve du contraire, c’était lui qui l’avait délogé de la mort dans laquelle elle avait trouvé un repos bien plus profitable que la vie qu’elle avait eu jusqu’alors. Ils n’en avaient jamais parlé. Elle n’avait jamais vraiment su pourquoi ni comment il avait fait cela, ni même si c’était véritablement lui. Et bien qu’il l’eût à son tour enfermé dans les Enfers, elle savait qu’elle gardait pour lui une profonde gratitude, même si elle n’était pas certaine de lui avouer un jour. Observant le trou dans le mur, elle précisa :

- Et bien dis donc... ils n’y sont pas allés de main morte. Toujours pas de nouvelle des coupables ?

Pour toute réponse, Norbert couina étrangement, tentant à présent de taper sur l’écrou avec sa clé à molette, comme s’il tenait un marteau dans la main. De son côté, ignorant toujours comment elle pouvait être reçu par le dieu en fonction de ses humeurs, elle préférait y aller lentement, sur des banalités, avant de venir à tes sujets plus sérieux comme l'Olympe... ou la Mairie. Voire les deux.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
En eaux troubles
Nous voyons clairs  


Hadès Bowman
« A la recherche,
du Contrat Perdu ! »

Hadès Bowman

| Avatar : Robert Downey Jr. ♥

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Coag

« ROAD MIAM TRIP !!! »

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Fllk

« Je suis l'homme
de la situation ! »


House of Cards ♛ Môsieur le Maire QP8Pp1

Autobiographie : Moi, à nu pour vous
Nombre de mots : 69666
Publication : bientôt
Co-écrit par Sasha Hale & Desmond Blake

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

House of Cards ♛ Môsieur le Maire 210318080852739182

| Cadavres : 4678



House of Cards ♛ Môsieur le Maire _



________________________________________ Ven 16 Oct 2020 - 15:49 « A la recherche,du Contrat Perdu ! »

Explique moi pourquoi...
...tu t'infliges ça ! o_O
▼▲▼

« C'est de la merdasse en boite ! » m'exclamais-je en me relevant.

J'avais entendu qu'elle me parlait d'une autre clef de quelque chose, mais j'en avais assez d'être penché ainsi. J'étais Maire. C'était dans mes fonctions de mettre les mains à la patte, mais de là à en faire trop, il ne fallait pas exagérer. Surtout qu'il n'y avait pas le moindre photographe. J'avais pourtant fait appel à la presse. Ou alors j'avais demandé à Violette de faire appel à eux.

Est ce que j'avais bien passé le mot à Violette ?

Je m'étais posé la question à moi même, tout en observant Norbert. Il était en train de taper avec une clef sur un boulon. Pourquoi il ne l'utilisait pas comme il aurait du ? Sur le moment, je restais perplexe. Puis, je m'étais approché de lui et j'avais posé une main compatissante sur son épaule.

« Arrête mon grand, tu te fais du mal. » lui dis-je.

Mais il continua à frapper du mieux qu'il pouvait.

« Je peux le réparer. » précisa t'il.

« Je sais. Je sais. » ajoutais-je avec la même voix de compassion, avant de poser ma second main sur ses épaules et de le masser délicatement.

Il ronronna un peu avant de se stopper. Il arrêta aussi bien de ronronner, que de frapper sur le truc. Puis, il se releva et s'essuya le front.

« Je me sens pas bien... » laissa t'il échapper, coupable.

Je lui tapotais le bras, maintenant qu'il était trop grand pour que j'atteigne ses épaules d'une manière convenable.

« Je sais. Je sais. » répétais-je.

Il prenait tout ça bien trop à coeur. On n'avait pas besoin de se sentir coupable de ne pas réussir à réparer. Ceux qui devraient être ici en train d'essayer, c'était plutôt ceux qui avaient causés ces dégâts. Mais non ! A leur place, c'était Norbert et moi même qui nous y collions !

« On a aucune piste. Ils ont laissé aucune trace. Ni sur les vidéos de surveillance, ni un peu partout. » dis-je. « Et comme Norbert a mangé sans le faire exprès la seule preuve qu'on avait, on n'a plus rien. »

C'était arrivé à notre arrivée. Il y avait quelque chose à grignotter qui trainait par terre et Norbert s'était empressé de le manger. On aurait pu trouver d'où venait la nourriture et tout ça, mais je le comprenais. Moi aussi je me serais jeté dessus si j'avais été affamé. D'ailleurs, ça me faisait penser à un truc. Je m'étais tourné vers Hera.

« Tu as amené des petits biscuits ? Ou quelque chose d'autre ? J'accepte aussi les oranges. »

Norbert frissonna. Qu'est ce qu'il avait contre les oranges ? C'était bon les oranges et on était en plein dans la saison !

« Pas d'oranges. » précisais-je à la déesse.

Elle avait été élu à Olympe, c'était bien ça ? Enfin si mes sources étaient bonnes. Et elles l'étaient toujours. Je savais précisément ce qui se passait de partout, sans la moindre exception. Enfin sauf ici, dans cette usine, car pour l'instant on tournait en rond. Et c'était pas faute d'avoir mis mon meilleur inspecteur sur le coup : Norbert !

« Tu viens pour des subventions ? On vient à peine d'achever les élections que tout le monde vient me voir. Tu ne fais pas partit de ce Cercle Royal ? C'est la troisième Reine à passer ces derniers jours. J'ai déjà dit non lors de mon premier mandat pour tout miser sur l'éducation. Et là, j'ai prévu de tout miser sur l'horoscope. Tu savais qu'on pouvait lire dans les étoiles ? C'est quelque chose de passionnant. J'ai découvert ça récemment et je compte bien initier tout le monde à ces pratiques. On va ouvrir de nombreux observatoires en ville et sans doute couper le courant tout l'hiver pour pouvoir bien voir le ciel étoilé. »

C'était un projet que je comptais présenter au premier conseil de la ville. J'étais sûr que ça ferait fureur. Qui n'aurait pas envie d'observer les étoiles dans une ville sans la moindre source de clarté et la moindre trace d'électricité durant tout un hiver ?


CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Nevermore

KoalaVolant
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91401-hades-bowman-maire-pe http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90858-hades-le-dieu-des-enfers#1308767 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91401-hades-bowman-maire-pere-dieu-mari#1316855 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90721-rabbit-hole-depuis-avril-2015#1305782 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80955-hll_mstr#1021978


Victoire Adler
« T'es qu'une putain d'armoire, Commode ! »

Victoire Adler

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Heradam04

I'll be with you from Dusk till Dawn





House of Cards ♛ Môsieur le Maire Dujd
Edition Août-Septembre 2020

| Conte : Intrigue divine
| Dans le monde des contes, je suis : : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

House of Cards ♛ Môsieur le Maire 5ys2

| Cadavres : 720



House of Cards ♛ Môsieur le Maire _



________________________________________ Mar 20 Oct 2020 - 23:26 « T'es qu'une putain d'armoire, Commode ! »


Ni Dieu, ni Maître
Toujours appuyé contre la machine, Victoire observait Norbert avec un regard de compassion et un sourire en coin. Le minotaure semblait effectivement très mal et la déesse commençait à se demander quelle était la véritable raison de sa torture mentale. Sa façon de couiner, sa façon abondante de suer, bien plus qu’à l’ordinaire, à croire qu’il se sentait bien plus coupable qu’il ne l’aurait dû. Hadès semblait plein de compassion pour lui, une compassion mal dirigée, qui semblait bien plus dû à l’injustice de faire travailler ces deux pauvres bougres qu’ils étaient et qui n’avaient rien demandé plutôt que de comprendre que l’un des deux en était peut-être coupable. La question qui restait pourtant était pourquoi Norbert ne disait rien ? Hadès était son maître non ? Il aurait déjà dû craquer sous la pression et pourtant il tenait bon... autant qu’il le pouvait...

- Mince... effectivement, c’est vraiment dommage, ça aurait pu être un bon indice...

Elle avait coulé les yeux sur la créature qui était toujours accroupi, derrière Hadès. Sans que celui-ci ne puisse le voir, il avait sorti d’on ne savait où un morceau de muffin qui semblait être à la courgette. Sans doute le reste de ce qu’il avait dévoré à son arrivé. Il en avait gardé un petit morceau sans doute en cas de coup dur. Il semblait que ce coup dur, c’était maintenant. Tout en l’observant dans les yeux, en contrebas, il avait avancé timidement le morceau vers sa bouche avant de l’engloutir lentement. La déesse l’avait observé avec un sourire sans en dire plus pour autant.

- Tu as testé le journal pour les indices ?

D’un geste de la main, elle avait fait apparaître un exemplaire de Wake up Storybrooke ! dans sa main avant de le déplier d’un air faussement sérieux, bien plus amusée par la situation que véritablement inquiète. Elle le déplia et lui montra la une du journal. C’était une photo en noire et blanc, sans doute une photo volée d’une caméra de surveillance. On y voyait de façon très floue trois personnes dans le hall de l’usine. Les trois étaient vêtues de noir avec une cagoule, si les deux premières semblaient être des femmes, la troisième semblait bien plus grande et imposante et on pouvait même discerner des cornes en haut du bonnet, à bien y regarder.

- On y voit pas grand-chose mais...

Avant qu’elle n’eut pu dire quoi que ce soit, Norbert avait foncé sur elle pour lui arracher la première page du journal avant de l’enfoncer dans sa bouche. Surprise, la déesse l’observa avec des yeux écarquillés et il justifia son geste d’une voix plaintive :

- Je me sens vraiment pas bien...
- Je vois ça... Mais tu vas te sentir encore moins bien avec tout ce papier et cette encre dans ta bouche, sort le de là va...
- Tu as amené des petits biscuits ? Ou quelque chose d'autre ? J'accepte aussi les oranges.

Au même moment, Norbert frissonna tout en recrachant l’immonde boule de papier.

- Pas les oranges.

La créature regarda autour de lui, ne sachant pas quoi faire de sa boule. Avec timidité, il finit par la tendre à Victoire avec un petit sourire. Celle-ci se contenta de claquer des doigts pour la faire disparaître, refusant de toucher l’objet baveux. Après un autre geste de la main, elle leur tendit un panier de muffin avec des grosses pépites de chocolats. Avec un sourire, elle précisa à l’intention de Norbert:

- C’est pour le dessert.

Elle lui lança un clin d’œil avant de reporter son attention sur Hadès. Elle avait éclaté lorsqu’il avait supposé qu’elle pût faire partie du Cercle Royal. Elle aurait pu... elle tenait son titre de l’égo surdimensionné de son défunt mari.

- Non je ne fais pas partie de leur Cercle... je devrais ?

Elle avait eu un visage interrogateur mais sa moue était clairement moqueuse. L’idée même de se retrouver dans ce Cercle lui semblait risible et dérisoire. C’était une sorte de club de Reines qui tentaient de le rester d’une façon ou d’une autre, totalement absurdement dans un monde où la démocratie régnait. Au final se retrouvaient-elle sans doute dans un gymnase immonde à parler du dernier livre à la mode ou à faire de la couture. Pour l’instant, très peu pour elle, elle avait d’autres choses à gérer. Mais peut-être viendrait le jour où on lui ferait changer d’avis sur cette chose ? Elle en doutait grandement mais on ne pouvait jamais dire jamais... Elles manquaient de subventions visiblement en plus de cela, subventions qu’Hadès leur refusait au profit de l’horoscope... c’était bien Hadès ça d’avoir chaque jour des passions plus étonnantes les unes que les autres.

- Il y a différentes sciences qui lisent dans les étoiles, effectivement. Certaines sont plus sûres que d’autre... Multiplier les observatoires ne te servira à rien tu sais... si tu les places tous au même endroit, tu te retrouveras avec exactement la même lecture... Et je te signale que nous avons déjà un observatoire à Storybrooke...

Elle s’était gardée de lui dire que pour que ce soit efficace, il lui en faudrait sans doute différents exposés à différents endroits du monde. Elle le voyait déjà partir à la conquête de l’espace avec ses observatoires sous le bras...

- Quant à l’électricité, ça sert aussi à chauffer et à éclairer... tant l’extérieur que l’intérieur des maisons. Si tu coupes l’électricité, tu vas te retrouver avec une révolte sur les bras... A moins que tu fasses un peu bosser Alexis Child pour qu’elle alimente d’elle-même la ville...

Voyant l’éclat brillant dans ses yeux, elle ajouta immédiatement mais avec calme et avec un regard amusé :

- Je plaisante. Plus sérieusement, pense plutôt à des sessions de fermeture de courant extérieur. Disons de 21h à 22h pour laisser chaque soir une heure aux habitants pour lire les étoiles...

Était-elle véritablement en train de réfléchir au projet ? Apparemment. Elle s’était arrêté quelques secondes, prenant du recul sur la situation, avant d’avoir un petit rire en secouant la tête de gauche à droite, n’en revenant pas elle-même.

- Je peux en reprendre un ?

Elle avait détourné le regard d’Hadès pour observer Norbert qui pointait du doigt le panier de muffin timidement. Panier où il ne restait plus qu’un seul muffin... apparemment engloutir les 15 premiers n’avait pas été un problème mais l’idée d’être celui qui terminait lui semblait insurmontable. Aimablement, elle hocha la tête, répondant comme elle aurait répondu à un enfant :

- Oui tu peux. Mais tu devrais faire attention, tu vas avoir mal au ventre...
- Non... Le chocolat ça me donne juste des boutons... et ça me détends.

Elle lui lança un deuxième clin d’œil, comprenant qu’il était juste en train de décompresser du grooos mensonge qu’il tenait à son patron. Elle reporta alors son attention sur le dieu :

- Non je viens juste te voir pour parler. Parce que j’ai hérité de l’Olympe il y a peu et que tu n’étais pas là. Que tu as gardé la Mairie il y a peu et que je n’étais pas là... Et je me dis qu’il serait peut-être temps qu’on arrête tous d’être de notre côté, qu’on discute pour le bien commun de tout cela...

Elle avait levé les bras pour montrer l’usine dévalisée :

- Des explosions d’usine, de l’horoscope, de l’épée de Surt, du Temps qu’il nous reste à tous... et on peut toujours le faire avec autant de Muffin que tu veux ou tout autre petit gâteau.

Elle hésita avant d’ajouter :

- J’ai juste envie qu’on se parle un peu plus... un peu comme lorsque nous étions aux Enfers.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
En eaux troubles
Nous voyons clairs  


Hadès Bowman
« A la recherche,
du Contrat Perdu ! »

Hadès Bowman

| Avatar : Robert Downey Jr. ♥

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Coag

« ROAD MIAM TRIP !!! »

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Fllk

« Je suis l'homme
de la situation ! »


House of Cards ♛ Môsieur le Maire QP8Pp1

Autobiographie : Moi, à nu pour vous
Nombre de mots : 69666
Publication : bientôt
Co-écrit par Sasha Hale & Desmond Blake

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

House of Cards ♛ Môsieur le Maire 210318080852739182

| Cadavres : 4678



House of Cards ♛ Môsieur le Maire _



________________________________________ Jeu 22 Oct 2020 - 12:32 « A la recherche,du Contrat Perdu ! »

Explique moi pourquoi...
...tu t'infliges ça ! o_O
▼▲▼

J'avais jeté un coup d'oeil en direction de Norbert. Il venait vraiment d'engloutir une page du journal ? Heureusement, Hera lui avait fait comprendre que ce n'était pas bon pour sa santé. Un Minotaure, ça mangeait véritablement n'importe quoi. Mais qu'importait. Ce qui comptait, c'était qu'il recrache le morceau et qu'il passe aux muffins. Ca c'était meilleur. D'ailleurs, je zieutais le panier qui diminuait à vue d'oeil. Et quand Norbert demande s'il pouvait grignotter le dernier, j'attendais de savoir si il allait me revenir ou non. Et finalement, c'est lui qui en bénéficia. Après tout, c'était la décision du donateur. Du coup, je ne pouvais que m'incliner. Mais j'aurais bien voulu en gouter un. Pourquoi il mangeait autant, aujourd'hui ? Ca ne lui ressemblait pas. Sauf quand il culpabilisait. Comme la fois où il avait bouché les toilettes de chez Elinor. Mais bon, ça pouvait arriver à n'importe qui...

« C'est pour une réclamation ? » demandais-je à Hera.

Car elle avait mis les mots "parler" et "enfer" dans la même phrase. Ces derniers temps, beaucoup de gens voulaient venir me parler au sujet des Enfers. Mais ce n'était pas moi qui les gérait. Et si ils voulaient se plaindre, fallait aller voir Sasha. C'est fou comme les mentalités évoluaient. Avant, on mourrait, on se faisait torturer et on bossait dans les enfers sans se plaindre, et aujourd'hui, on meurt, on se fait torturer et on bosse dans les enfers, mais en demandant aussi un jour de repos par semaine. Je ne comprenais vraiment pas ce changement de comportement chez les gens qui d'ordinaires étaient normaux...

« Fait moi apparaître un autre journal, Norbert. »

Mon Minotaure me regarda, les yeux grands ouverts, s'arrêtant de mâcher. Bon sang qu'il avait sale mine ! Peut-être que si il demandait à Fergus de préparer des lasagnes pour ce soir, ça irait mieux. Faudrait que je lui glisse l'idée. Mais que je lui glisse d'une manière cachée, pour qu'il ait l'impression que l'idée vienne de lui.

« Et demande à Fergus des lasagnes pour ce soir. » dis-je. « En précisant bien que l'idée vient de toi. »

Voilà. Je pense que j'avais formulé tout cela comme il le fallait. Ca lui remonterait surement le moral. Et en dehors de ça, on parlait de quoi ? Je ne me rappelais plus. En tout cas, j'avais adressé un petit sourire à Norbert pour le remettre d’aplomb. Puis, j'avais regardé Hera.

« Pour l'observatoire c'est compliqué, je vois. A moins d'en mettre partout sur terre. Le hic c'est que je n'ai pas les autorisations. Sauf si on les met dans les Enfers, vue qu'ils recouvrent toute la terre. De là, on pourrait observer les étoiles. »

L'idée n'était pas mauvaise. Restait juste à trouver le moyen de voir le ciel à partir des Enfers. On pourrait toujours creuser d'immenses trous un peu de partout entre le sol et les enfers. Ca pourrait être pas mal. Faudrait que je vois avec Sasha pour l'emplacement exact des trous.

« Je ne m'intéresse plus trop à Olympe depuis que j'ai bien plus important à faire à Storybrooke. » précisais-je à la déesse.

Elle était venue pour me dire qu'elle avait héritée d'Olympe et je comprenais totalement sa démarche. N'importe qui aurait fait pareil. Enfin sauf Zeus, qui ne l'a pas fait. Ni Arès. Et encore moins Apollon. Mais n'importe qui d'autre qui aurait hérité d'Olympe, comme elle là, aurait fait ce qu'elle est venue faire auprès de moi.

« Je suis désolé. Je ne peux pas accepter. » ajoutais-je. « Avec mes responsabilités, ici, j'ai un peu trop de choses à gérer. Et j'ai Autumn. Du coup, il faudra te trouver un autre bras droit. Pourquoi pas Arès ? »

C'était quelqu'un de fidèle. Loyal. Et... mort.

« Ou Diane ? »

NON ! Pas Diane ! Sinon ça faisait tomber mes projets à l'eau.

« Amelia ! C'est bien Amelia ! Et elle cuisine bien ! »

« Oh oui, ça c'est vrai ! » confirma Norbert.

Je lui adressais un nouveau sourire, tout en le regardant lécher ses doigts. Il devait rester du chocolat dessus. Détournant mon regard, je fixais une nouvelle fois celui de Hera.

« Arf, j'avais pas pensé. Elle n'est pas divine. Sa cuisine, oui, mais elle, non. C'est pas grave. Je vais t'aider à trouver quelqu'un. Je peux au moins faire ça à défaut de devoir refuser la place de bras droit que tu viens de me proposer. »

Il restait qui à Olympe ? Ca faisait bien longtemps que je n'y allais plus, et je n'étais pas sûr de qui était mort ou vivant. On devrait tenir un registre.

« Hermès ? Mais attend toi à quelqu'un qui te criera dessus constamment dès qu'à cause de toi, il n'aura plus de pouvoirs. »

A ce moment quelque chose germa dans ma tête. Pourquoi j'avais pris Regina en adjoint ? Elle était comme lui...

« Je vais prendre Amelia. Ca compensera. » dis-je pour moi même.

Voilà. C'était décidé, j'allais prendre Amelia à la Mairie !

« Tu n'as pas faim ? » demandais-je à Hera.

« Moi j'ai un petit creux... » précisa Norbert en se touchant de l'index le bout du ventre.

Ah ben voilà, on était deux à avoir le ventre vide !

CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Nevermore

KoalaVolant
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91401-hades-bowman-maire-pe http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90858-hades-le-dieu-des-enfers#1308767 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91401-hades-bowman-maire-pere-dieu-mari#1316855 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90721-rabbit-hole-depuis-avril-2015#1305782 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80955-hll_mstr#1021978


Victoire Adler
« T'es qu'une putain d'armoire, Commode ! »

Victoire Adler

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Heradam04

I'll be with you from Dusk till Dawn





House of Cards ♛ Môsieur le Maire Dujd
Edition Août-Septembre 2020

| Conte : Intrigue divine
| Dans le monde des contes, je suis : : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

House of Cards ♛ Môsieur le Maire 5ys2

| Cadavres : 720



House of Cards ♛ Môsieur le Maire _



________________________________________ Mar 27 Oct 2020 - 18:20 « T'es qu'une putain d'armoire, Commode ! »


Ni Dieu, ni Maître
Il fallait bien qu’elle l’avoue, même s’il lui faisait également mal au cœur, la torture mentale de Norbert avait quelque chose d’absolument hilarant. Elle avait manqué d’éclater de rire en entendant Hadès demander un nouveau journal et en voyant la tête de déterré qu’avait tirer le minotaure. Pourtant, bien qu’elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi il paniquait au point de le dire à son Maître dans la mesure où celui-ci avait l’air d’avoir la sévérité d’une guimauve avec lui, il fallait bien qu’elle admette que par certains détours, la créature savait ne pas être complétement stupide. Certes, il était aidé par le fait qu’Hadès lui-même n’était pas complétement sain et intelligent mais elle se refusait à lui retirer ce tout petit honneur. Le dieu avait tant enchaîné les ordres et le dialogue que Norbert avait bet et bien fait apparaître le journal mais il l’avait gardé dans la main, l’air pantois, en attendant que l’autre ne le prenne, ce qui n’arriva jamais. Elle le vit hésiter à arracher de nouveau la première page et discrètement, elle secoua la tête de gauche à droite pour lui déconseiller de le faire avant de montrer une table au loin d’un signe de tête pour l’inviter à l’y poser. Le minotaure s’exécuta et remarqua ravit qu’Hadès avait continué à parler sans se soucier de son action. Victoire avait alors eu un sourire en coin et avait lancé un clin d’oeil en direction de la créature avant de se concentrer de nouveau sur le dieu.

- Je me doute pour Storybrooke, tout ce travail à fournir, il ne faudrait pas t’encombrer avec l’Olympe...

Le ton était compréhensif mais teinté d’une légère moquerie également. Il semblait bien plus préoccupé par une bourgade dans le Maine que par l’univers tout entier. C’était Hadès, il ne fallait pas chercher plus lui et après tout, cela servait ses propres intérêts alors pourquoi s’en plaindre ? Elle l’avait regardé pourtant surprise quand il avait “refusé” quelque chose qu’elle n’avait pas proposé. De quoi parlait-il ? Du fait de parler ? La chose devint plus claire la seconde d’après et elle ouvrit et referma la bouche dans un “Ah !” silencieux, le ricanement au fond de la gorge. Non Hadès, non il ne fallait tout de même pas déconner, elle voulait bien faire des efforts mais de là à le prendre en bras droit, il fallait tout de même arrêter de rêver. En vérité, son idée était bien établie sur ce sujet, pas qu’il était des plus logique d’un point de vue stratégique mais des plus logique du point de vue de son cœur. Elle aurait besoin d’un soutien et Hermès était le seul soutien indéfectible qu’elle avait depuis presque toujours. La déesse le laissa pourtant se perdre dans ses pensées et ses idées, proposant un mort, puis Diane, puis une humaine. Une humaine qu’elle connaissait bien et qui cuisinait bien. Elle secoua la tête dans un accord connaisseur quand Hadès et Norbert le précisèrent. Elle avait eu l’occasion de tester sa cuisine quand la jeune femme était devenue Martha de sa maison à Gilead. Avec un sourire en coin, comme pour une private joke que celle Amélia, absente, aurait pu comprendre, elle précisa :

- Elle fait très bien le thé aussi... D’ailleurs si tu la revois avant moi, passe-lui le bonjour de ma part, s’il te plaît. Je l’aime bien cette jeune fille, généreuse, énergique et pleine d’optimisme, elle sera parfaite à tes côtés à la mairie.

Elle le pensait sincèrement, peu importait le rôle qu’il lui donnerait. Elle était capable d’insuffler une vision et une chaleur après des gens qu’elle croisait. Elle lui avait sauvé la vie avant même de savoir qu’elle ne pouvait pas mourir. Elle était digne de confiance et dotée d’un grand cœur. Et comme si parler d’elle et sa capacité culinaire avait donné faim, les deux garçons s’étaient mis à penser à manger. Hadès lui proposa d’une façon ou d’une autre de se joindre à eux et Victoire haussa les épaules avec un sourire :

- Ça peut se faire, oui...

Bien sûr que non, elle n’avait pas faim. Avait-il déjà oublié ce qu’était cette vie insipide sans faim ni soif ? Apparemment. Qu’il profite de son humanité, la meilleure façon de se sentir vivant. Mais il pouvait lui arriver d’accepter tout de même, ne serait-ce que par politesse ou envie de poursuivre la conversation, comme présentement. A cet instant Norbert, s’éveilla soudain :

- Oooh moi je sais où nous pouvons aller !

Chez Amélia ? Idée sans aucun doute la plus probable après tout ce qu’il aurait pu avoir. Le minotaure s’était approché d’eux à grand pas et comme personne n’avait objecté, il les avait téléportés la seconde d’après. Ils n’étaient pas chez Amelia, elle ne savait même pas vraiment ils il étaient à dire vrai. Une forte odeur de végétation emplissait la pièce ou du moins le restaurant qui semblait être pommé en plein milieu de la jungle, chaude et humide. A l’intérieur, tout semblait très naturel, les bancs sur lesquels ils étaient désormais assis étaient en bois et les tables rondes ressemblaient à de gros troncs prédécoupés, à peine polis et vernis. Avant que Victoire n’eût le temps de dire quoi que ce soit, elle entendit derrière elle

- Et un, deux, trois, quatre...

Elle ferma les yeux sur le coup du choc, lorsqu’on lui enfonça un énorme sombrero sur la tête tandis qu’Hadès et Norbert écopaient de deux chapeaux en carton colorés, digne d’une fête d’anniversaire. On lui hurla alors dessus si brusquement qu’elle manqua de gifler quelqu’un au passage, étouffant un cri de surprise :

- JOYEUX ANNIVERSAIRE SOUFFLEUH DONC TES BOUGIES SI C’ETAIT NOTREUH FETEUH ON SOUFFLERAIT AUSSI ! JOYEUX ANNIVERSAIRE TOUS TES VOEUX PRENNENT VIE SI C’ETAIT NOTREUH FETEUH ON SOUFFLERAIT AUSSI !

Un énorme gâteau rempli de bougies leur tomba sur la table tandis que le minotaure chantait avec le reste des serveurs en tapant dans ses mains. Ahurie, Victoire les remercia avec un sourire gêné avant de tourner la tête vers Norbert, courroucé, qui s’expliqua tout en commençant à mettre son doigt dans la crème blanche qui entourait le gâteau :

- J’aime bien venir ici... Il y a toujours un anniversaire à souhaiter et le gâteau est gratuit. Je suis tombée dessus un jour où je retournais au camp des minotaures... je m’étais trompé de route.

Il hocha la tête d’un air de confession entendue. Effectivement, à la vue des habits des autres clients, ils avaient bien plus l’air d’être au beau milieu de la Cordillère des Andes que dans l’Himalaya... quand il faisait une erreur de parcours, il ne faisait pas les choses à moitié. Reprenant encore son souffle, le cœur battant, Norbert en profita pour leur glisser la carte entre les mains :

- Ils ont des trucs super bons ici. C’est bio. Et épicé. Mais ils font aussi des tartines de Houmous, mais moins bonnes que celles d’Astri... !

Il termina sa phrase en plaquant ses deux énormes pattes sur sa bouche, comme s’il venait de dire une énorme bêtise. Victoire le regarda un peu surprise avant de couler un regard vers le gâteau, peu convaincue :

- Et lui il est à quoi ?

Pour toute réponse, Norbert enleva ses mains de sa bouche pour préciser précipitamment et d’une petite voix aigüe :

- A la carotte.

Avant de coller de nouveau ses mains sur sa bouche, visiblement toujours sous le choc de la révélation qu’il venait de faire malgré lui et qu’il était le seul à comprendre. Décidant de lui laisser reprendre ses esprits, Victoire récupéra la carte tout en observant Hadès en face de lui :

- Je vais prendre Hermès. En bras droit je veux dire. Je n’ai pas peur qu’il me crie dessus.

Elle lui lança un petit sourire en coin. Elle ignorait la relation qu’il avait avec son frère mais il était certain que jamais ce dernier ne s’était permis jusqu’alors de lever la voix sur elle. Elle continua sur sa lancée en parcourant la carte :

- Je vais aussi prendre Diane et Athéna. Diane pour ses qualités de diplomates, Athéna pour la stratégie martiale... Non pas que nous en ayons besoin présentement mais je ne promets pas que ça n’arrivera pas...

Elle le disait presque avec regret. Faire couler du sang inutilement n’était pas dans ses habitudes. Mais s’il fallait en faire couler pour réussir à sauver ce qu’il restait à sauver, alors elle n’hésiterait sans doute pas une seule seconde et il fallait qu’elle soit d’ores et déjà entourée des meilleurs. Reposant la carte, elle souffla sur les bougies tandis que Norbert avait recommencé à mettre son doigt dans la crème, une main toujours sur la bouche cependant, qu’il retirait de temps en temps pour lécher la crème sur le doigt de son autre main.

- Comment va Autumn ? Elle est toujours aussi belle et rebelle comme sa maman et courageuse et brave comme l’est son père ?

Elle lui avait souri tendrement. Elle avait toujours eu un lien fort avec les enfants. Elle n’avait pas profité de ce lien avec Elliot pour des raisons évidentes, Ellie n’avait pas eu d’enfance et Cassandre non plus. Autumn, c’était un peu la première enfant qu’elle pouvait percevoir dans toute cette famille divine et même sans la rencontrer, elle veillait sur elle comme n‘importe lequel autre. Avec douceur elle précisa :

- Elle le répète dans ses pensées tous les soirs avant de s’endormir... jusqu’à l’assoupissement... Je l’entends.

Elle lui sourit un peu gênée avant de regarder ailleurs. Elle ne voulait pas entrer trop profondément dans son espace vital s’il ne le souhaitait pas, mais cela lui semblait naturel de poser au moins la question.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
En eaux troubles
Nous voyons clairs  


Hadès Bowman
« A la recherche,
du Contrat Perdu ! »

Hadès Bowman

| Avatar : Robert Downey Jr. ♥

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Coag

« ROAD MIAM TRIP !!! »

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Fllk

« Je suis l'homme
de la situation ! »


House of Cards ♛ Môsieur le Maire QP8Pp1

Autobiographie : Moi, à nu pour vous
Nombre de mots : 69666
Publication : bientôt
Co-écrit par Sasha Hale & Desmond Blake

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

House of Cards ♛ Môsieur le Maire 210318080852739182

| Cadavres : 4678



House of Cards ♛ Môsieur le Maire _



________________________________________ Dim 1 Nov 2020 - 12:42 « A la recherche,du Contrat Perdu ! »

Explique moi pourquoi...
...tu t'infliges ça ! o_O
▼▲▼

Un sombrero sur la tête de Hera ! Un gateau à la carotte sur la table ! Des petits chapeaux sur nos têtes à Norbert et à moi ! Est-ce qu'on était au paradis ? Au paradis des Enfers ? Parce que j'adoraiiiiiiiiiiis cet endroit !

« Je suis content ! » m'exclamais-je avant d'entendre et de voir au loin quelqu'un vomir.

« Il fait toujours ça quand il est content lui aussi. » nous informa notre serveuse avant de s'éloigner de notre table.

C'était bizarre... Moi je savais être content à l'extérieur sans pour autant que l'intérieur quitte mon moi profond.

« Hermès rouspète. Regina aussi. Ne prend pas Regina. De toute façon, je l'ai déjà prise. » lui conseillais-je. « Diane fait des biscuits et Athéna... elle m'a rien offert pour notre nuit passée dans les Enfers. Tu te rends compte que Eris m'a fait Cerbère, et Athéna, rien. Je ne sais pas si tu peux réellement lui faire confiance. D'ailleurs je ne sais plus si elle m'a déjà offert quelque chose. Faut se méfier quand tu es à la tête d'un Empire, même si là on ne parle que d'Olympe et pas de quelque chose d'aussi important que Storybrooke. Car les gens ont tendance à tout vouloir, sans rien donner en retour. Même quand le moment a été juste parfait. »

Au moins elle était prévenue. Je me devais d'être totalement honnête avec elle. Puis, elle me demanda comment allait Autumn, et une phrase qu'elle prononça me titila l'esprit. Même si je décidais de l’occulter. Du moins pour le moment.

« Elle va bien ! Hier elle a fait 48 pas. Je lui ai mis un compteur à pas. »

Je voulais qu'elle s'entraîne à en faire le plus possible. C'était important de se maintenir en forme, quel que soit l'âge qu'on avait. Et puis, il n'y avait pas d'âge pour commencer à penser à sa santé.

« Comment va... »

Tant qu'à faire, vue qu'on en était à demander comment les autres allés, autant poursuivre. Et puis, il n'y avait pas grand chose à faire d'autre ici, que de manger, mais Norbert avait déjà bien entamé le gâteau et avec les doigts. Ca ne me donnait pas trop envie d'en manger. Même si je commençais à avoir un petit creux bien prononcé.

« ...Serge ? »

Je me souvenais de ce garde qui avait eu une crise de foie une fois et qui s'en était pas remis. Je me demandais si il était encore vivant. C'était important de se tenir informé. Et comme Hera dirigeait la Cité, elle devait avoir la réponse à ma question.

« J'ai souvent voulu prendre de ses nouvelles, mais entre la première guerre mondiale, la seconde, celle d'Olympe et mon investiture, j'étais pas mal occupé. »

Je crois que la dernière fois que je l'avais vue, ça remontait à la naissance de Sasha. C'était loin dans le passé.

« J'ai une question à te poser. » lui dis-je sur le ton de la confidence.

C'était la seconde question de la journée. Norbert s'était approché sans pour autant s'arrêter de mâcher. Il voulait écouter lui aussi. Ca ne me dérangeait pas. Il pouvait tout entendre, je n'avais rien à lui cacher.

« Norbert ! Toujours aussi jeune et frais ! Et tu n'as toujours pas testé ma potion à ce que je vois ! » s'exclama une ravissante jeune femme.

Elle tourna la tête vers nous avant que Norbert ait eu le temps de lui répondre et son sourire s'effaca.

« Nom d'un gros matou ! » laissa t'elle s'échapper avant de faire des vas et viens du regard entre mon minotaure et moi. « Jenetavaispasditdenejamaisamenerpersonneici ? » marmona t'elle.

« Euh... ben c'est que ce sont mes amis. Là c'est Hadès, le dieu des Enfers. »

« Oui, je sais qui il... » le coupa t'elle avant de se couper elle même et de me fixer bien droit dans les yeux.

« Euh... » ajouta Norbert, ne sachant pas si il devait continuer. « Et elle c'est Hera, la Maîtresse d'Olympe. »

La jeune femme ravissante observa Hera quelques instants, puis elle me regarda une nouvelle fois dans les yeux avant de porter son attention sur Norbert.

« On peut ravoir du gâteau ? Y'en avait qu'un tout petit bout. » dit-il en désignant le plat qui se trouvait - vide - face à nous.

« On se connait ? »

« Absolument pas ! » s'exclama t'elle tandis qu'une serveuse apporta un nouveau plat avec la crème dessus.

J'avais pourtant la sensation de l'avoir déjà vue quelque part. Elle m'observa une nouvelle fois, avant de se tourner vers la serveuse et d'un geste brusque, de plonger sa tête dans le gâteau. Norbert eu un mouvement de recul ! Tout comme moi et... je ne savais pas pour Hera. En tout cas, quand la jeune femme nous regarda à nouveau, elle avait le visage remplis de crème et ça dégoulinait de partout.

« Ca agis comme une crème de soin pour le visage. Vous devriez essayer ! » dit-elle.

C'était vraiment bizarre. Norbert en profita pour entamer le restant de gâteau que la serveuse tenait toujours en main. Elle semblait écoeurée elle aussi.

« Excusez moi un petit instant ! » s'exclama la jeune femme avant de disparaître dans les cuisines.

« C'est bizarre ici. Tu viens depuis longtemps ? » demandais-je à Norbert.

« J'ai une carte de membre. » me répondit-il en la sortant de sa poche et en me la montrant.

Il y avait un petit chat mauve dessiné dessus, entouré de trois fioles et le nom du domaine. Avec noté : "Carte de fidélité. Pour dix anniversaires consommés, le onzième gratuit !". C'était très généreux de leur part !

On entendit un grand claquement de porte qui raisonna jusqu'à dans la salle. En tournant la tête, je vis par la fenêtre la jeune femme avec une valise en train de se précipiter vers un pousse pousse. C'est fou qu'ils avaient un pousse pousse ici. Je me tournais vers Hera.

« J'en étais où ? Ah oui ! La question ! Je me demandais si... »

« Norbert ? » prononça la jeune femme qui était revenue.

Elle tenait toujours sa valise en main et elle observait mon minotaure comme si de rien était.

« Viens pousser un petit instant. Je n'ai personne de disponible. »

Pousser ? Ah c'était une activité ? Je me tournais vers Hera.

« Tu veux faire un tour de pousse pousse toi aussi ? Y'a assez de place pour trois je suppose, n'est ce pas ? » demandais-je à la jeune femme qui observait Hera avec un grand faux sourire et qui en même temps semblait pas mal paniqué.

Ca voulait dire qu'il n'y avait pas assez de place pour trois ?

CODAGE PAR AMATIS

e

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Nevermore

KoalaVolant
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91401-hades-bowman-maire-pe http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90858-hades-le-dieu-des-enfers#1308767 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91401-hades-bowman-maire-pere-dieu-mari#1316855 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90721-rabbit-hole-depuis-avril-2015#1305782 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80955-hll_mstr#1021978


Victoire Adler
« T'es qu'une putain d'armoire, Commode ! »

Victoire Adler

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Heradam04

I'll be with you from Dusk till Dawn





House of Cards ♛ Môsieur le Maire Dujd
Edition Août-Septembre 2020

| Conte : Intrigue divine
| Dans le monde des contes, je suis : : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

House of Cards ♛ Môsieur le Maire 5ys2

| Cadavres : 720



House of Cards ♛ Môsieur le Maire _



________________________________________ Dim 8 Nov 2020 - 11:36 « T'es qu'une putain d'armoire, Commode ! »


Ni Dieu, ni Maître
Elle avait écouté avec une attention réduite ses conseils sur qui elle devait prendre ou non, amusée de le voir parler d’Hermès en ces conditions. Elle avait cru comprendre que son frère avait été un peu “à cran” lors de leur dernier voyage commun et la déesse estimait ne pas avoir à s’en mêler. Elle avait récupéré une chips à la carotte qu’elle avait plongé dans une sauce crème oignon en se demandant si tout était à la carotte dans cet étrange établissement, ne se dépâtissant pas de son sourire. Il avait apparemment repris avec lui Regina. C’était un bon choix, malgré toute la controverse sur sa malédiction et son “élection” forcée pendant 28 ans, elle avait su ensuite se faire réélire et mener cette vie bien mieux que certains autres. Elle s’était contentée d’hocher la tête d’un air entendu comme si elle était totalement d’accord avec lui lorsqu’il lui avait conseillé de se méfier maintenant qu’elle était à la tête d’un “Empire”. Il n’avait pas tort, elle était plutôt même 100% d’accord avec son conseil, c’était la suite qui était plus risible “même si c’était juste Olympe comparé à Storybrooke”.

Il avait ensuite parlé de sa fille et elle avait froncé les sourcils en entendant les fameux “48 pas”.

- 48 pas... en une demi-heure j’espère ? Il faut qu’elle marche plus, tu la couves trop, laisse-là s’épanouir et tu verras qu’elle marchera plus... C’est important à son âge, tu sais. Et je ne suis pas certaines que les ondes de la montre connectée soit du meilleur effet sur elle...

Mais Hadès n’en ferait qu’à sa tête, comme d’habitude. Il ne pourrait pas au moins lui dire qu’elle ne l’avait pas prévenu... Quoi qu’il en était tout de même capable. Il s’état enquit ensuite de la santé de Serge et Hera avait hoché la tête :

- Il va bien, merci pour lui. Je crois qu’il ne t’en veut pas, il sait que tu es un dieu très occupé.

Elle l’avait assuré avec un hochement de tête. En réalité, Serge avait tendance à râler pour tout et pour rien, espérant créer un syndicat pour avoir plus de congés payés. Encore aurait-il fallu qu’ils aient eu du congé payé pour en avoir plus... Mais elle avait accepté son audience pour en parler... encore une affaire qu’il allait falloir à régler, elle s’en massait les temps d’avance. Elle avait eu un petit air de surprise, rejetant légèrement sa tête en arrière lorsqu’il lui avait précisé qu’il avait une question à lui poser. C’était pourtant assez rare et la déesse se demandait dans quelle élucubration il allait encore partie. Elle l’invita à poursuivre d’un signe de tête quand soudain, ils se firent interrompre par une jeune femme qui venait d’apparaître dans leur champ de vision en s’adressant à Norbert. Hera avait suivi le petit jeu qui avait suivi avec attention, un sourire amusé sur le visage. Il semblait y avoir un passif entre elle et le dieu que la déesse ne savait décerner. Elle s’était contentée d’un geste de la tête pour la saluer poliment lorsque Norbert l’avait présenté, gardant toujours le silence en observant la scène. La suite avait été des plus étranges, lorsqu’elle avait plongé sa tête dans le gâteau dans un remake de Madame Doubtfire. D’un geste vif et gracieux, Hera avait retiré une goutte de crème qui avait jailli sur son blouson en cuir dans l’action Elle nota que la femme n’avait pas été présenté et qu’elle était potentiellement en cavale vu ses actions des plus étranges.

Il était revenu à sa question et Hera l’avait observé de nouveau avec attention tandis qu’ils se faisait une fois de plus interrompre. Norbert s’était levé d’un bond pour aller aider la jeune femme et Victoire l’avait observée courroucée : elle était vraiment en train de leur prendre le minotaure ainsi ?! Mais elle comptait l’emmener où ?! La déesse se tourna vers Hadès, les yeux écarquillés mais celui-ci ne semblait pas étonné le plus du monde, il semblait même plutôt heureux, persuadé d’avoir affaire à une activité.

- Tu veux faire un tour de pousse pousse toi aussi ? Y'a assez de place pour trois je suppose, n'est-ce pas ?
- Ouiiii je pense qu’il y aura assez de place pour trois, nous allons nous serrer.

Victoire lui avait rendu son grand faux sourire en se levant et en amorçant les premiers pas en direction de la jeune femme. Sans lui laissait le temps de protester, elle l’avait invité à entrer en première avant de monter à son tour suivi d’Hadès. Cette journée n’avait absolument aucun sens alors quitte à ne pas en avoir, autant s’en amuser et voir la blonde avec cette panique dans les yeux avait quelque chose d’absolument jouissif. A l’abris des drapures du pousse-pousse, Hera fit apparaître un grand mouchoir d’un signe gracieux de la main :

- Tenez ma chère, je pense que votre crème de jour a suffisamment agir pour cette fois et je ne voudrais pas que vous dégouliniez ici.

Elle avait senti que la jeune femme lui avait arraché l’objet violemment des mains mais elle n’en avait pas tenu rigueur. A l’extérieur, Norbert s’était déjà mis en mouvement. Un peu surprise, elle lui demanda :

- Mais Norbert... tu sais où nous allons ?
- Ben... comme d’habitude non ?

Il avait tourné la tête en continuant à courir en les dirigeants droit vers un précipice.

- Norbert, regarde devant toi, s’il te plaît !

Il avait tourné la tête juste à temps avant de piller net devant le ravin, observer la chute possible qu’ils auraient pu faire et reprendre la route. C’était de sa faute, elle aurait dû e souvenir qu’elle ne pouvait pas lui demander deux choses en même temps. Les routes étaient extrêmement escarpées et digne des pires chemins de montagne mais la créature savait apparemment ce qu’elle faisait. Hera se tourna vers la jeune femme qui tenait toujours sa valise dans ses bras comme si elle représenter toute sa vie.

- Et qu’est-ce que vous transportez là-dedans dîtes-moi ? Je crois d’ailleurs que vous n’avez pas été présenté...
- Elle s’appelle Yzma P...

Une violente quinte de toux avait pris la jeune femme, quinte de toux un peu trop poussée au goût de la déesse pour paraître vraie mais d’autant plus divertissante. Au moins ils avaient désormais un prénom grâce à Norbert. Victoire avait rapidement tourné la tête en direction de la route pour être certaine que sa phrase ne l’avait pas déconcentrée. De son côté, la jeune femme avait profité de cet instant pour faire semblant d’avoir oublié les questions, resserrant encore plus son emprise sur sa valise. Hera s’était alors tournée vers Hadès pour lui demander avec un sourire :

- Tu voulais donc me poser une question ?

Mais au même moment le Pousse pousse se stoppa net et Victoire se rattrapa de justesse pour éviter de passer par au-dessus de la balustrade, tout comme Yzma d’ailleurs. Norbert posa l’objet brusquement, surexcité et eux qui étaient jusqu’alors bien trop penchés en arrière par la taille proéminente de la créature venaient de basculer vers l’avant. La blonde mystérieuse avait d’ailleurs poussé un cri strident qui s’apparentait au cri du corbeau et Nobert avait de nouveau égalisé la hauteur du véhicule avec un air pataud :

- Désolé... je suis toujours tout excité quand on arrive ici, j’adore les dinosau...
- Allez allez, on sort, on va pas y passer la journée non plus !

Yzma avait poussé Victoire violemment contre Hadès, qui n’avait pas eu d’autre choix que de sortir, suivi de la déesse, coupant la parole au minotaure par la même occasion. Devant eux s’étalaient désormais de grands murs de pierre et deux grandes portes surmonté d’un logo des plus particuliers. Il rappelait à la déesse un film d’un nom presque similaire mais elle commençait un peu à avoir peur de ce que ça pouvait signifier. Yzma leur passa devant à toute allure avant de sortir une grande télécommande et d’appuyer sur un bouton qui ouvrit le portail. Elle se tourna vers eux :

- Bon c’était bien sympa cette activité, vous pouvez rentrer chez vous, salut !

Victoire haussa les sourcils et Norbert sembla tout déçu :

- On ne visite pas cette fois ? Moi j’aime bien visiter...
- Et je serai ravie d’en savoir un peu plus sur cet étrange endroit... qu’en pense-tu ?

Elle s’était tournée vers Hadès en souriant. De son côté, la blonde attendait toujours que les portes s’ouvrent pour la laisser passer, ces dernières s’ouvrant avec une lenteur incroyable sur une musique assourdissante. La seule chose à ses côté qui couvrait un peu le bruit de la musique, c’était les sanglots à peine retenus de Norbert qui écoutait la musique en observant les portes de ses yeux humides. Victoire tourna vers lui un sourcil interrogateur et il précisa avec la voix prise par l’émotion :

- C’est trop beau...Yzma est une grande dame. Cet endroit était trop cruel avec les gens. Comme ils avaient des anniversaires à chaque fois qu’ils venaient dans le restaurant, les gens vieillissaient trop vite... Et Yzma a accepté de leur construire un endroit rien qu’à eux, pour qu’ils vivent en sécurité. Elle précise toujours qu’un jour son plan sera arrivé à exécution mais elle ne m’a jamais dit ce que c’était... elle trop pudique.

Oui... pudique... ou plutôt dangereuse aux yeux de Victoire. Ce n’était pas plutôt les gâteaux d’anniversaires qu’ils servaient là-bas qui rendaient les mangeurs séniles ?!
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
En eaux troubles
Nous voyons clairs  


Hadès Bowman
« A la recherche,
du Contrat Perdu ! »

Hadès Bowman

| Avatar : Robert Downey Jr. ♥

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Coag

« ROAD MIAM TRIP !!! »

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Fllk

« Je suis l'homme
de la situation ! »


House of Cards ♛ Môsieur le Maire QP8Pp1

Autobiographie : Moi, à nu pour vous
Nombre de mots : 69666
Publication : bientôt
Co-écrit par Sasha Hale & Desmond Blake

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

House of Cards ♛ Môsieur le Maire 210318080852739182

| Cadavres : 4678



House of Cards ♛ Môsieur le Maire _



________________________________________ Mer 11 Nov 2020 - 18:21 « A la recherche,du Contrat Perdu ! »

Explique moi pourquoi...
...tu t'infliges ça ! o_O
▼▲▼

Après les explications de Norbert, je m'étais avancé pour voir ce qui se trouvait derrière ces portes. C'était vraiment pas mal du tout. Je me demandais combien il y avait de locataires. Est-ce qu'on pouvait également réserver pour les vacances ? C'était beaucoup de questions qui me trottaient dans l'esprit, parce que vue le cadre idéal, je comptais bien y amener un de ces quatre ma Rebelle et ma Princesse.

« Le nom est un peu bizarre. Geriatric Park. Ca fait très... enfin... mouais... »

« C'est parfait ! » s'exclama la blonde à côté de moi.

Si elle le disait. Après tout, elle devait le savoir mieux que quiconque, vue qu'elle gérait les lieux. En tout cas, je compatissais.

« J'ai connu beaucoup de grandes dames dans ma vie. De grands hommes aussi. D'ailleurs, je gère moi même toute une ville et... attendez, où je les ai mises ? »

Je cherchais dans les poches de ma tenue des cartes de visites. J'en avais fait faire récemment, mais est ce que j'en avais pris avec moi ? Après tout je passais un temps fou à en distribuer partout où j'allais. Peut-être que le stock était épuisé ? Fallait que je me renseigne. En attendant, je n'avais rien à donné à la jeune femme. Du coup, je lui avais tendu un bonbon que je gardais dans l'une de mes poches, histoire de ne pas lui avoir fait croire que j'avais un truc pour elle, et la décevoir. Elle le prit, puis le tendis à Norbert, qui émerveillé le récupéra aussitôt et le mis en bouche.

« Qu'elle grande dame. Vraiment. Vous feriez un malheur à Storybrooke. »

Je le pensais sincèrement. Elle était si charitable. Me tournant vers Hera, je m'attendais à ce qu'elle me rejoigne. On allait pouvoir entrer dans ce somptueux sanctuaire. J'avais la sensation de franchir le seuil d'un Temple. Même si en ce moment, ce n'était pas recommandé de visiter ces endroits là.

« Les plans sur le long terme c'est important. Ca permet de visualiser l'avenir. De se frayer un chemin parmi tout ça. Le seul obstacle qu'on peut rencontrer, c'est l'argent. D'ailleurs... »

J'en avais profité pour m'adresser à Hera. Je ne savais pas ce qu'elle avait pensé de mon petit mot. Ca remontait à quelque temps et je n'avais pas eu de nouvelles.

« Tu participes à mon projet de Noël ? » lui demandais-je. « C'est une idée lumineuse. Elle vient de moi. Imagine une immense statue de Père Noël sur la grande place. Et puis plein de petits lutins qui distribueraient des cadeaux partout en ville. Je compte aussi illuminer chaque lampadaire, poteaux électriques. On verra Storybrooke de l'espace. C'est un projet avec Magrathéa. Je veux leur faire une surprise. Ca sera surement diffusé en direct chez eux. Ca va demander beaucoup d'énergie, mais ça devrait le faire. Le vrai soucis c'est le prix, et le scotch pour faire tenir les décos en pleine rue. Car on ne sait pas encore quel temps il fera le jour j, ni les jours précédents. Mais du coup, tu participes ? Je t'inscris à quelle hauteur ? »

J'avais tourné la tête vers Norbert qui avait fait immédiatement apparaître un calepin et un crayon de bois qu'il tenait fermement en main. Quand il était question d'argent, c'était important de prendre des notes pour ne rien oublier.

« Je transmettrais ton chiffre à mon voiturier. C'est lui qui gère les finances de la ville désormais. Mais tu es sans doute au courant. Erwin... Erwin... euh... c'est quoi encore son nom de famille ? » demandais-je à Norbert.

Mais avant qu'il eu le temps de répondre, je lui avais coupé la parole pour entamer déjà un autre sujet !

« J'ai testé une bouillabaisse cette semaine. C'était une pure merveille ! »

« C'est fini, oui ?! » s'emporta la charmante Yzma.

Tournant la tête vers elle, je me demandais si elle avait hurlée, ou si elle parlait simplement fort... ? Elle m'adressa un sourire. Sans doute que oui, elle parlait naturellement fort.

« Bon, vous visitez, vous partez. On ne s'attarde pas, j'ai des affaires en cours. »

Elle était claire, catégorique et elle avait une poigne de fer que j'admirais beaucoup. Cette femme serait parfaite au sein de ma Mairie.

« Après toi. » dis-je à Hera tout en la laissant passer.

Adressant un petit sourire à Norbert, je lui avouais ce que je redoutais le plus depuis que j'avais croisé la route de Yzma.

« Je l'aime déjà ! »

Parce que mon coeur était déjà pris. Mais il y avait plusieurs façon d'aimer. Et la meilleure de toute, au delà de celle qui existait pour Merida et pour Autumn, mais aussi pour Elliot et pour Ellie, ainsi que pour Alexis et Apple, ou encore pour Sasha et pour Cerbère, et pour Fergus et Hubert, ou pour diverses autres personnes, c'était l'amour au sein du travail ! Le meilleur de tous les amours, après tous ceux cités plus haut. J'avais cité Diane ? Et est ce que j'avais cité Norbert ? Faudrait que j'établisses une liste, ça serait plus facile. D'ailleurs, tout en continuant de marcher, j'avais pris le calepin des mains de Norbert afin de débuter la liste.

Winter, Autumn, Merida... Diane, Sasha... Cerbère... Norbert... Ca allait prendre un peu de temps.

CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Nevermore

KoalaVolant
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91401-hades-bowman-maire-pe http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90858-hades-le-dieu-des-enfers#1308767 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91401-hades-bowman-maire-pere-dieu-mari#1316855 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90721-rabbit-hole-depuis-avril-2015#1305782 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80955-hll_mstr#1021978


Victoire Adler
« T'es qu'une putain d'armoire, Commode ! »

Victoire Adler

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Heradam04

I'll be with you from Dusk till Dawn





House of Cards ♛ Môsieur le Maire Dujd
Edition Août-Septembre 2020

| Conte : Intrigue divine
| Dans le monde des contes, je suis : : Hera, déesse du mariage, des femmes et des enfants

House of Cards ♛ Môsieur le Maire 5ys2

| Cadavres : 720



House of Cards ♛ Môsieur le Maire _



________________________________________ Dim 22 Nov 2020 - 12:33 « T'es qu'une putain d'armoire, Commode ! »


Ni Dieu, ni Maître
Hadès avait un penchant particulier pour tout ce qui pouvait s’avérer dangereux ou lui attirer des ennuis. C’était impressionnant, inné même chez lui et Hera observait le manège avec une fascination à peine dissimulé. Il était apparemment sous le charme de la blondinette qui ne rêvait que d’une chose : se débarrasser d’eux trois et il était évident qu’elle le souhaitait car ce qu’elle faisait dans son “Geriatric Park” était sans aucun doute dangereux en plus d’être illégal. Elle l’observait chercher ses cartes de visite qu’il ne trouva pourtant jamais. Ce qui lui permis pourtant par un détour curieux de son esprit embrumé et torturé de revenir à la charge concernant son projet de Noël.

- Prends des ampoules basse consommation. Ça t’évitera d’avoir un nouveau problème sur les bras type l’usine que tu tentais de réparer. Ça coûte un peu plus cher mais je peux mettre plus au besoin. Ça sera toujours moins cher que de devoir reconstruire la ville après une explosion...

Elle ne disait pas cela pour l’inquiétait, il s’inquiétait rarement à première vue ou que des choses superflues. Quant à elle, l’idée de mettre de “l’argent” ne lui posait pas tant problème... elle n’avait que faire de l’argent, elle pouvait en faire apparaître à foison, rien ne représentait moins que l’argent à ses yeux alors si ça pouvait faire plaisir à Hadès et le tenir par la même occasion à l’écart de ce qui ne le regardait pas vraiment, pourquoi pas ?

- Mets 10 000... mais par pitié prends des électriciens pour installer tout ça, n’utilise pas du scotch sinon les Magrathéens risquent de ne rien voir du tout... les habitants de Storybrooke non plus d’ailleurs...

Il avait validé son chiffre avant de préciser qu’il allait le transmettre à son adjoint des finances qui était apparemment aussi son voiturier. En entendant la nouvelle, Hera avait ricané en imaginant la tête du notaire lorsqu’il avait dû lui proposer le job, si tant est qu’il l’avait fait... ça n’avait pas dû lui plaire du tout. Elle avait souri, annonçant le nom entre ses dents :

- Dorian ?

Oui, elle le connaissait bien. Elle avait un petit passif avec l’homme. Petit passif qui en était d’ailleurs devenu un plus gros car il fallait toujours qu’il soit dans la surenchère pour tenter de rester en haut de la mêlé. Un petit Zeus en puissance... bien moins dérangé cela dit. Il l’amusait beaucoup et elle avait l’impression que l’amusement était réciproque. Elle était sûre que sur les 10 000 euros qu’elle avait mis sur le papier d’Hadès, seuls 2 000 atteindraient les finances de la ville mais ce n’était pas son problème et encore une fois, l’argent ne lui causait aucuns soucis. Ce qui causait apparemment de véritables soucis, c’était le temps qu’ils prenaient à Yzma qui commençait véritablement à perdre patience. Avec un sourire amusé, elle avait remercié Hadès d’un signe de tête de la laisser passer avant lui et ils s’étaient avancés dans l’allée qui menaient aux deux autres portes.

Une fois les portes franchies, une sorte de bulle mécanique les attendait. D’un geste flou de la main Yzma la désigna en leur précisant :

- On monte là-dedans, on laisse bien les bras et les jambes à l’intérieur du véhicule et quand on a fini le tour surtout on s’en va sans se retourner.

Elle les poussa en direction de la bulle et Hera fini par monter dedans vu que Norbert y était déjà et qu’Hadès le suivait. Elle n’était absolument pas certaine qu’ils tiendraient tous les trois dedans mais apparemment, il n’y en avait pas d’autre de prévu. A son grand étonnement, ils avaient pile la bonne place, bien que fortement serré tout de même. La bulle tenta alors de se fermer une fois... puis deux... et trois... cognant toujours contre le cou imposant de Norbert qui était apparemment bien trop grand. Après un quatrième essai infructueux, la déesse soupira en observant la blonde :

- Je pense que vous pouvez essayer autant que vous voulez mais ça ne fonctionnera pas... autant laisser cela comme c’est...
- Je sais... c’était juste drôle, ricana-t-elle.

Elle appuya alors sur un énorme bouton rouge et la machine se mit en mouvement, lançant une cinématique expliquée à mesure qu’ils avançaient. Ils étaient dans un long couloir où de chaque côté se présentaient des laboratoires vitrés.

- Bienvenue au Geriatric Park. Le seul parc au monde où nous prenons soin de vos seniors. Grâce à des traitements de pointes non homologués et invalidés par l’Organisation Mondiale de la Santé, nous donnons à vos vieux une seconde jeunesse.

De chaque côté, ils pouvaient voir des gens s’affairaient dans le laboratoire, tenant et mélangeant des fioles aux couleurs flashy et plus que suspectes. Par moment, certaines provoquaient même une fumée de couleur étrange. Des portes vitrées s’ouvrirent alors sur un jardin intérieur, enfermé sous une énorme coupole de vert. A l’intérieur, des personnes âgées déambulaient de-ci, de-là. Certains faisaient du yoga, d’autres du Taïchi, couraient après un frisbee, discutaient assis sur un banc. Il fallait bien avouer que tous ces petits vieux semblaient parfaitement heureux, normaux, quoi que plus en forme que ce qu’ils n’auraient dû. La voix explicative repris alors sur le même ton monocorde :

- Grâce à de l’ADN de dinosaure retrouvé dans le l’ambre, nos scientifiques sont parvenus à modifier le génome de nos petits vieux suffisamment pour leur donner une vitalité de T-rex et une dangerosité de personne âgée. Comme nos produits sont encore à l’essai, il reste néanmoins certains que nous avons quelques problèmes à les maintenir à une température convenable. En effet, sous la chaleur, nos petits vieux ont tendance à retrouver les attributs des dinosaures avec lesquels nous les avons croisés. C’est pour cela qu’il est parfaitement stupide de les avoir logés dans un endroit aussi chaud que le Pérou. Nous sommes désolés pour la gêne occasionné et le Geriatric Park rappelle qu’il ne sera en aucun cas tenu responsable de tout problème éventuel.

Victoire s’était baissée de justesse lorsqu’un Frisbee lui était arrivé doit dessus. Un peu choquée, elle avait observé l’objet qui venait de se poser sur les genoux de Norbert. Ce dernier l’avait récupéré avec un grand sourire tandis qu’un papi plutôt fringant courait vers eux.

- Oooh désolée ma caille, je n’ai pas voulu vous le lancer dessus, je pensais que mon coéquipier le rattraperait...
- Je peux jouer ?

Le vieil homme avait tendu la main pour récupérer l’objet mais il avait observé le minotaure surpris :

- Ben mon vieux, j’ai jamais vu un gaillard comme toi ! Mais oui, si tu veux, lance-le-moi !

Le vieil homme avait reculé avec un sourire, la main levée pour récupéré l’objet mais Norbert sembla gêné :

- Euh... faut reculer encore.

L’homme se recula un peu plus.

- Encore.

L’homme se recula franchement... il était presque à l’autre bout du dôme et Norbert leva un pour en l’air appréciateur. Il se releva brusquement, faisant bouger toute la cellule dans laquelle ils étaient assis et se mit à viser, un œil fermé, la langue sortie. Un peu perplexe par son action, Hera grimaça :

- Doucement Norbert, n’est-ce pas ? Ne te fais pas un claquage...

Malheureusement, ce qu’elle craignait arriva. Le minotaure lança le frisbee si fort qu’il traversa le dôme comme un boulet de canon, fracassant une vitre et allant poursuivre sa course au dehors. Le petit vieux s’était protégé la tête de ses mains pour éviter les éclats de verre. Avec horreur, Victoire constata qu’un second panneau de verre et un troisième venaient de se détacher, laissant un trou suffisamment grand pour bien laisser entrer... la chaleur.

- Oups...
- Comme tu le dis... “oups”...
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
En eaux troubles
Nous voyons clairs  


Hadès Bowman
« A la recherche,
du Contrat Perdu ! »

Hadès Bowman

| Avatar : Robert Downey Jr. ♥

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Coag

« ROAD MIAM TRIP !!! »

House of Cards ♛ Môsieur le Maire Fllk

« Je suis l'homme
de la situation ! »


House of Cards ♛ Môsieur le Maire QP8Pp1

Autobiographie : Moi, à nu pour vous
Nombre de mots : 69666
Publication : bientôt
Co-écrit par Sasha Hale & Desmond Blake

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

House of Cards ♛ Môsieur le Maire 210318080852739182

| Cadavres : 4678



House of Cards ♛ Môsieur le Maire _



________________________________________ Jeu 10 Déc 2020 - 13:06 « A la recherche,du Contrat Perdu ! »

Explique moi pourquoi...
...tu t'infliges ça ! o_O
▼▲▼

On avait quitté le centre de Geriatric avec trois cartons pleins de brochures, mais aussi un mug chacun et un kit de premier soin. Ca allait nous permettre de faire la promotion de ce nouveau parc dans tout Storybrooke. Je comptais bien demander à Lily de mettre des brochures à disposition dans son zoo, mais aussi à Elliot dans son Laser Game. C'était sans doute deux endroits où les vieux venaient en masse. Quant à moi, je m'étais engagé à en mettre un à la Mairie. D'ailleurs, j'avais invité la jeune demoiselle à venir nous rendre visite à Storybrooke afin de faire une conférence sur ce centre de l'avenir. Car pour moi, il représentait quelque chose de grandiose dont on finirait tous par avoir besoin !

Surtout qu'il n'y avait rien de mieux pour passionner le troisième âge, que de les faire revenir à leurs racines. Et cette façon chaude et innovante d'offrir à chaque humain étant ici, la possibilité de développer des dons dinosauresque, c'était ce dont on pouvait rêver de mieux. D'ailleurs, selon la jeune femme, ils allaient revenir à la normale, maintenant que Norbert avait réussi à boucher le trou qu'il avait fait lui même. Ce n'était qu'un terrible accident. Rien de bien grave, ni de très dangereux, vue que tout était rentré dans l'ordre.

« Bon débarras ! » s'exclama mademoiselle Geriatric en fermant les grandes portes après notre passage.

« A vous aussi, bonne journée ! » lui répondis-je.

C'était sans doute une façon péruvienne de souhaiter une bonne journée. J'adorais cet endroit du monde. Je me demandais si je ne devrais pas m'installer ici quelque temps ? On pourrait avec Merida et Autumn avoir une résidence secondaire à proximité du Centre. Je suis sûr que même Hera serait ravie de venir séjourner ici un peu plus longtemps.

« On a passé une trop bonne journée ! C'était une excellente idée Norbert de nous conduire jusqu'ici. Si tu as d'autres lieux de ce genre à nous faire découvrir, surtout n'hésites pas ! »

Mon Minotaure m'adressa un regard, avant de faire mine de réfléchir. Ca voulait dire qu'il en connaissait d'autres ? En tout cas, ça nous avait fait du bien après les travaux dans cette usine qui ne portait pas leurs fruits, de venir se reposer ici.

« Le petit vieux. Il était charmant. j'aimerais bien le revoir souvent. Peut-être juste une petite apparition comme ça de temps en temps, mais au moins une fois par aventure. Ca serait chouette. C'est une idée à creuser d'ailleurs ! »

On vivait toujours des folles aventures, et ça manquait de guest récurentes. Ce type là, il avait le profil parfait du mec à revoir à chaque fois.

« On se dépose où ? » demandais-je à mes compères.

J'avais envie de rentrer chez moi. A dire vrai, j'avais envie d'une bonne douche et d'un bon repas. Ca m'avait creuser l'appétit tout ça.

« Pour Olympe, ce qui serait réellement chouette, maintenant que tu en as les reines, c'est qu'on établisse une taxe. Ou quelque chose comme ça pour les dieux qui circulent à Storybrooke. Mais aussi pour les demi dieux, les créatures. Enfin tous les olympiens. Car je vais être franc avec toi, ça me dérange un peu de devoir quémander de l'argent. Si c'est une taxe, ça me semble plus normal. Et tout le monde la payera. Une sorte de droit de passage en ville. Ca va être chouette et je pourrais faire construire le nouveau port. J'ai de très grands projets pour la ville, mais je manque cruelle de ressources. Surtout que comme je compte retirer les impôts en 2021, ça serait mieux que l'argent vienne d'ailleurs. Je sais que je peux compter sur toi. » lui dis-je en tapotant son bras.

Puis, je me tournais vers Norbert, lui faisant comprendre que je souhaitais rentrer. On avait vraiment passé une journée de malade !

CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Nevermore

KoalaVolant
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91401-hades-bowman-maire-pe http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90858-hades-le-dieu-des-enfers#1308767 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91401-hades-bowman-maire-pere-dieu-mari#1316855 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90721-rabbit-hole-depuis-avril-2015#1305782 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80955-hll_mstr#1021978


Contenu sponsorisé




House of Cards ♛ Môsieur le Maire _



________________________________________

 Page 1 sur 1

House of Cards ♛ Môsieur le Maire





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours