« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment :
Fire Emblem : où précommander Fire ...
Voir le deal
99.90 €

Partagez
 

 When best friends are going out - ft. Henry Milss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Damian Vulpesco
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

avatar

| Cadavres : 14



When best friends are going out - ft. Henry Milss _



________________________________________ Mar 10 Nov 2020 - 22:20



Henry Mills & Damian Vulpesco

Bien que sous la malédiction tes souvenirs n’étaient pas présents, ce qui t’inquiéta légèrement en te demandant si ceux de ta vie maudite, des souvenirs que malgré tout tu aimerais conserver, surtout ceux concernant une certaine personne, un garçon brun de ton âge au sourire enchanteur. Ce garçon au fur et à mesure avait fini par gagner ta confiance totale, une chose rare car préférant de loin ne faire confiance qu’à ta propre personne, mais au final il fait parti des certaines personnes qui ont réussi à te faire parler de certaines choses, tel que la situation dans laquelle était tes parents à l’époque.

Mais voilà un petit moment que la malédiction était levé, ce qui n’entacha pas votre relation ce qui te ravis bien plus que tu n’aurais pu l’imaginer. En début de semaine tu lui avais proposé de passer la journée ensemble ce samedi, une proposition qui se solda par l’acceptation du programme, essentiellement basé sur une sortie cinéma pour commencer qui allait certainement passé par un moment de shopping ou alors une séance de jeux vidéos. Un passe temps que vous avez appris tout les deux à partager, surtout après les devoirs au collège chez la mère adoptive de celui qui est devenu ton meilleur ami.
Mais présentement le temps n’est pas à l’imagination de ton week-end, ton projet de biologie sur les conséquences de la chute d’un objet astral sur les organismes vivant enfin fini, tu te laisses aller sur ta chaise puis t'étires avant de te passer une main dans tes épaisses boucles noirs qui réclament un shampoing assez vite. Sauf que le courage de te laver les cheveux maintenant n’avait pas encore réussi à atteindre ton corps.

Contrairement au fait de te laver les cheveux, prendre une douche demandait beaucoup moins de courage, ce qui te décides à quitter l’assise pas dès plus confortable pour prendre la direction de la salle de bain un peu plus loin dans le couloir de l’étage. Abandonnant sur ton lit ta chemise que tu prends la peine de retirer en la déboutonnant correctement, faisant face au miroir qui pouvait voir apparaître, sous les pans de la chemise s’ouvrant, ton torse fin et imberbe dont la fine musculature prends très légèrement forme. Bien que la musculation ne soit pas vraiment dans tes objectifs, ton corps bénéficie de ton métabolisme rapide qui fait en sorte que tu ne grossis quasiment pas, même jamais. Le jean également laissé au sol nonchalamment une fois que tes fines jambes galbées aient quitté le tissu moulant. L’étage n’étant quasiment que fréquenté par ta personne et vivant avec ta père, la pudeur n’était pas vraiment nécessaire, donc il n’est pas rare que ton corps emprunte ce couloir vêtu très minimalement.
L’eau chaude finissant par couler sur l’ensemble de ton corps te procure un bien être qui te permets d’arrêter de penser à ce qui pourrait arriver le lendemain, une fois ce moment fini tu te dépêches d’aller te glisser dans tes draps propres et poser ta tête sur le moelleux confortable de ton oreiller.

Alors que tu regardes quelques unes de tes notifications sur ton compte instagram, tes paupières te rappellent ton besoin de sommeil imminent, activant ton alarme au cas où bien que tu saches pertinemment que les rayons du soleil qui irons lécher ton torse découvert par le tissu auront raison de ton sommeil. Peu importe ce que ton père en dis ça a toujours été et ça le resteras, malgré ta nouvelle condition, ton réveil préféré, préférant de loin être chatouiller par les doux rayons de l’astre illuminant ton monde plutôt, qu’une musique venant violer tes tympans.

Le lendemain matin, comme à ce que tu avais pu prédire, le soleil te réveilla avant ton téléphone, profitant du temps qui allait s’offrir devant toi, tu empruntes le même chemin que la veille au soir, mais cette fois ci accompagné des rayons solaires qui se lèvent doucement et démarques tes fines courbes dans la maison encore endormie. Dans la douche tu prends le temps de laver correctement ton épaisse chevelure en appliquant des soins pour que tes belles boucles sombres restent bien définies, c’est donc après une bonne demie heure que tu quittes la salle de bain enroulé dans une serviette blanche en coton et les cheveux trempés que tu t’appliques à leur rendre une forme plus agréable et pratique. Bien que tu ne puisses pas tomber malade, tu savais par habitude que ce n’est pas agréable et encore moins élégant de sortir avec une chevelure lourde et mouillée. Revenant dans ta chambre pour t’occuper de tes boucles que tu sèches et défini à l’aide d’un sèche cheveux et d’une brosse adaptée, un coup de main à prendre que ta mère t’avait enseigné.

Une fois ta chevelure domptée tes pas te dirigent vers ta penderie que tu te permets de souvent mettre à jour, on pourrait facilement te qualifier de Fashionista – Fashionaddict bien que la mère d’Henry doit certainement être pire que toi. Les rideaux tirés pour ne laisser que la lueur des rayons solaires pénétrer la pièce, tu choisis une tenue adaptée à ton humeur et au temps qu’il fait dehors. Prenant l’ensemble choisi, tu vas te placer de façon que le miroir puisse observer tes courbes venant se glisser dans le jean skinny noir par dessus duquel tu viens recouvrir ton torse avec un sweat-shirt oversize que tu viens glisser le bas dans la ceinture du jean pour lui donner un aspect un peu plus bouffant. Pour compléter la tenue au contraste présent entre le rouge et le noir, tu glisses une ceinture brune au travers des passants de ton jean définissant bien plus ta taille, avant d’enfiler une paire de sneakers blanche et rouges Nike qui recouvrent le bas de ton jean avant de te parer de quelques bijoux comme tu aimes le faire si souvent. Cette fois ton choix se porte sur un triple bracelet en cuir qui se marie bien avec ta ceinture, le bracelet t’offrant une protection contre les rayons du soleil que tu dois avoir pour aller dehors en toute sécurité.
A peine 10h du matin, tu te diriges vers le starbucks à côté du cinéma, la séance n’étant que dans 5h, tu sais pertinemment que le programme allait sûrement se porter sur un peu de shopping après un latte macchiato que tu te doutes que va prendre celui que tu attends. Ayant envoyé un message tu sais qu’il va pas tarder à arriver, dans une dizaine de minutes, c’est donc en prenant place devant la boutique sur le parvis d’une fontaine en regardant les nouvelles notifications de tes comptes sur ton smartphone dont tu as changé la coque pour qu’elle s’accorde à ta tenue.

1118 mots - fiche by Summers - @Henry Mills


 Page 1 sur 1

When best friends are going out - ft. Henry Milss





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Centre Commercial