« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-40%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café avec broyeur KRUPS YY4384FD Essential
357.99 € 599.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Conan Richardson-Kennedy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Conan Richardson-Kennedy

| Avatar : Bryan Dechart ♥

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. Wdhn

I'M SORRY THAT I DID THIS
The blood is on my hands. I stare at my reflection, I don't know who I am. Would you love me more if I killed someone for you ? Would you hold my hand ? They're the same ones that I used... When I killed someone for you.

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. Qrv7


| Conte : Detroit Become Human
| Dans le monde des contes, je suis : : RK900

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. 201224014800977328

| Cadavres : 210



You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. _



________________________________________ Dim 29 Nov 2020 - 17:22


I'm so sorry.
No lies and no deceiving, man is what he loves.
I keep trying to conceive that death is from above. No time.
Get in line and make no excuses waste of precious breath. No time.
The sun shines on everyone, everyone. Love yourself to death


Ce matin, il avait reçu un appel du shérif, encore une fois. Ce n'était pas la première fois que le shérif Brooke l'appelait. Souvent quand ce dernier faisait appel à un détective, c'était pour des affaires un peu trop dur à résoudre ou encore parce qu'il s'agissait du pédophile qui avait encore frappé. D'habitude, il y allait avec son partenaire Gavin, parce qu'ils faisaient tout ensemble, ils faisaient une bonne équipe mais Gavin était déjà sur une autre affaire. Dommage, il savait que son partenaire détestait cet individu, il voulait le voir mort. Depuis le temps qu'ils en étaient après lui, depuis le temps qu'il tuait des enfants. Cet homme devait payer pour ses actes et le shérif comptait bien le coincer le plus rapidement possible. C'était pour cela qu'il avait fait appel à Conan aujourd'hui. Apparemment la police n'avait pas touché la scène de crime pour que ce dernier puisse analyser les moindres traces, trouver les moindres preuves. Conan était connu pour ses yeux de lynx et Chris savait maintenant comment il fonctionnait. Alors l'ancien androïde était monté dans un taxi afin de se rapprocher du lieu du crime. C'était un vieil immeuble tout miteux qui se trouvait au bord de la ville, à l'écart de tout. Cet homme savait comment attaquer et comment ne pas se faire attraper. Ils connaissaient le nom de cette pourriture et cela faisait quelques jours qu'il connaissait sa véritable identité mais malgré ça, il n'arrivait jamais à le coincer. Lui ou la police d'ailleurs. Cet homme avait toujours un tour d'avance sur eux et cela agaçait de plus en plus Conan.

Il paya le chauffeur et sortit de la voiture avant de lever son visage vers l'immeuble qui se tenait en face de lui. Les voitures de police se tenait un peu partout autour de cette zone sûrement pour la passer au peigne fin. Conan remarqua même la voiture du shérif garait non-loin de l'immeuble. Ce n'était pas discret tout ça mais c'était la procédure, il fallait croire. Le tueur se trouvait peut-être encore dans les environs. Il n'avait peut-être pas encore eut le temps de s'enfuir. Voilà pour toutes ses voitures de police le gênait tant. Ils auraient pût prendre Jack Camargo par surprise. Enfin, Conan n'allait pas apprendre l'intelligence aux humains, ils n'en possédaient aucune. Il décida alors d'analyser les environs avant de monter dans l'appartement. Aucun signe d'effraction pour commencer. Le tueur avait donc sonné à l'interphone de l'immeuble et quelqu'un avait du le laissé rentrer. Peut-être pas la famille de la victime. Conan passa maintenant à l'arrière de l'immeuble et il vit que la fenêtre de l'appartement du premier étage était brisé. Jack s'était sûrement enfuis par cette fenêtre. Il y avait du sang sur le sol, sûrement le siens. Conan enfila un gant en plastique et plongea son doigt dans la flaque avant de mettre le gant dans un sachet. Plusieurs options étaient possible mais celle de la fuite pas la fenêtre restait la plus probable. Le détective décida alors de composer le numéro de Gavin sur son téléphone afin de l'appeler. Son partenaire n'eut pas le temps de décrocher qu'il prit la parole.

« Je suis sur une piste pour Jack Camargo. Il a encore frappé et je crois qu'il s'est blessé. Si j'arrive à le coincer, je te rappelle je suppose ? »

« Évidemment. Hey, Tin Can ? Fais rien d'imprudent, d'accord ? C'est mon domaine ça. »

Conan haussa les sourcils avant de pousser un petit soupir tandis qu'il s'appuya contre le mur du bâtiment. Gavin était toujours du genre à donner des leçons que lui-même ne suivait pas. Fais ce que je dis mais pas ce que je fais. Cette expression venait clairement de lui, il n'y avait pas de doute. Il finit alors par remettre correctement le bouton de sa chemise.

« Tu m'as pris pour un bébé ou quoi ? Je te rappelle que tu es le mec qui finit toujours à l'hôpital, pas moi. Alors arrête de me traiter comme si j'étais un gamin. » il marqua un petit temps de pause. « Je te tiens au courant du coup. »

« Eh, au moins j'suis toujours en vie ! J'ai le droit d'être inquiet pour mon partenaire préféré, non ? » Gavin se mit à rire un peu avant de reprendre un ton un peu plus sérieux. « Nickel, j'espère que ça se passera bien de ton côté. Au cas où, je me tiens prêt ! »

Conan raccrocha avant de lever les yeux au ciel. Il se demandait encore si c'était une bonne idée de l'avoir appelé cet imbécile. Enfin... Il revint sur ses pas et se décida finalement à monter dans l'immeuble et à prendre l'ascenseur pour finalement se retrouver devant la porte de l'appartement. Il entra finalement sans dire un mot et un des policiers marcha rapidement vers lui. Il commença à se présenter à lui faire un petit topo de la situation mais Conan lui fit signe de se taire. Il ne voulait rien entendre, il ne voulait pas que l'histoire de se policier brouille son esprit. L'ancien androïde avait peu d'importance pour les humains, leurs histoires et traumatismes. Lui tout ce qui comptait, c'était résoudre cette affaire. Il passa de Chris qui le salua silencieusement avant de se décaler sur le côté. Conan s'avança rapidement vers le fenêtre brisé avant de pencher la tête à l'extérieur. Ce n'était pas si haut que ça, la chute ne l'avait donc pas tué. Blessé, sûrement mais rien de très grave. L'individu était donc encore en vie.

Il se décala de la fenêtre avant de retourner dans le salon, là où pratiquement tous les meubles semblaient être renversés. La lutte s'était donc produit dans cette pièce ? Il s'accroupit alors vers les tâches de sang qui se tenait sur le tapis et il suivit la trace de ses tâches avant de tomber nez à nez avec le corps d'un homme sans vie, enfermé dans le placard à balais. Conan fronça légèrement les sourcils avant de se redresser. Un couteau se tenait sur le sol, recouvert de sang alors que l'homme sans vie tenait encore une arme à feu dans sa main. Le sang qu'il avait vu sur le sol dehors, Jack avait sûrement été touché par balle. La lutte dans le salon c'était donc produit entre le tueur et cet homme. Jack avait gagné le combat et s'était donc enfuis par la fenêtre ? Mais pourquoi tuer un homme alors que ce qui intéressait ce pédophile était les enfants ?

Conan eut soudainement un éclair de génie et il sortit rapidement du salon avant de se rendre compte dans le couloir se trouvait plusieurs trous dans les murs et plusieurs coups de couteau avait abîmé la tapisserie. Le salon, ce n'était seulement que la fin de cette lutte. Intéressant. Il suivit alors les traces que les armes avaient laissés sur leur route avant de tomber nez à nez devant une porte. Ce n'était pas celle de la salle de bain ou celle de la chambre du père mais plutôt celle de la chambre d'un petit garçon. Garçon nommait Billy. Conan poussa alors directement la porte avant de rentrer dans la chambre. Elle aussi dans un sale état. Du sang, encore, des meubles renversés, un morceau de tissu qui avait sûrement servie à faire taire l'enfant. Jack Camargo n'aimait pas ligoter les enfants, il adorait les voir se débattre mais il les faisait toujours taire, pour ne pas se faire attraper.

Il hocha doucement la tête avant de faire demi-tour et de retourner vers la police. Quelque chose n'allait pas. Où était le corps de l'enfant ? Billy s'était fait enlever par Jack ? C'était une possibilité mais le tueur ne partait jamais avec l'enfant normalement. Il le tuait. Le détective s'arrêta finalement devant Chris qui semblait presque amusé par le comportement de Conan. L'ancien androïde ne fit pas attention au comportement du shérif et n'attendit pas une seconde de plus avant de faire son rapport.

« Je penses que Jack est entré normalement dans l'appartement. Il s'est sûrement fait passé pour un livreur. Billy se trouvait seul dans l'appartement à ce moment-là. C e n'est qu'un enfant alors il ouvre innocemment à Jack qui en profite pour tirer Billy dans ses chambres. Il lui met un chiffon dans la bouche pour le faire taire et faire ses petites affaires. Le père de Billy rentre chez lui à ce moment là et se rend compte que l'appartement n'est pas fermé à clé. Juste au cas où, il appelle la police et se dirige directement dans la chambre de son fils, prenant l'arme à feu qu'il avait caché chez lui. Il tire une première fois sur Jack pour lui faire mal et le faire lâcher son fils. Le tueur a toujours un couteau sur lui alors il se défend. Ils se battent donc dans le couloir, échangeant coup de couteau et tir de pistolet. Malheureusement, le père n'a pas gagné. Jack l'a poignardé plusieurs fois de suite et il meurt rapidement. Le tueur décide de le cacher dans la placard à balais et de s'enfuir par la fenêtre parce que la police arrivait. Mais quelque chose ne va pas... » Conan regarda rapidement autour de lui. « Où est passé Billy ? »

Chris fixa un moment Conan avant de sourire une nouvelle. Il sortit finalement le rapport qu'un des policiers avait écrit pour lui.

« Tu as pratiquement tout juste, tu es vraiment bon. Jack s'est fait passé pour un postier plus exactement. Le père de Billy a réussi à toucher Jack mais seulement dans l'épaule, c'est tout. Après il n'a fait que le râter et... » 

« Comment vous savez tout ça ? »

« C'est simple, Billy est encore en vie et il est actuellement avec un assistant social dans la chambre de son père. On essaye de la faire parler mais sans grande réussite. Du coup on espère que l'assistant arrive à lui faire décrocher quelques mots. »

Conan fronça les sourcils. Il ne demanda pas l'autorisation de Chris et partit directement vers la chambre du père. Il ouvrit la porte et vit un homme en compagnie dans petit garçon en pleure. C'était donc la première fois que cette ordure laissait un enfant en vie. L'ancien androïde avait beau détester les humains, il ne supportait pas le fait que l'on puisse tuer des enfants. Il se rapprocha alors doucement des deux avant de tendre sa carte à l'assistant sociale. Prouvant qu'il était un détective avant de s'agenouiller devant Billy.

« J'ai vraiment besoin de toi, Billy. Je dois savoir où est partie ce monstre. Tu veux bien me le dire ? »

Billy secoua négativement la tête avant d'enfouir son visage dans le haut de l'assistant social.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You cant not buy this product. Your feelings are invalid.
I stand behind the wall of people and thoughts, mind controlling and I hold a sword to guide me. I'm fighting my way. I I built a cage to hide in. I'm hiding, I'm trying to battle the night.


Jamie Skyrunner
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Jamie Skyrunner

| Avatar : Garrett Hedlund

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. Generation-Kuzco-1


You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. Fr45
- Bon les gars ... Vous arrêtez maintenant avec vos histoires de mariage avec Ava ! Vous allez lui faire peur ...
- Okay okay Jayjay ! *se tourne vers Axel* Lançons l'opération les ninjas de l'amour !
- Maiiiis moi je veux être votre témoin !



You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. Xhz0
- Et là ... l'autre kassos ... qui veut me caser avec ma cliente ! Non mais c'est comme cette manie de prôner l'amour à tout va !
- Hahah toi aussi tu as eu affaire aux ninjas de l'amour ?



| Conte : La Planète au Trésor
| Dans le monde des contes, je suis : : Jim Hawkins

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. 6a450e1a2c9a6f235fd83e38fa03c032798fdbffr1-353-200_hq

| Cadavres : 735



You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. _



________________________________________ Mar 22 Déc 2020 - 11:26


Heart over mind
Conan & Jay


♫« Et dans les ténèbres, les lier... »♫

Jamie avait la boule au ventre. Il avait pourtant l’habitude des tragédies, des coups du sort tordus et de la dureté des choses. Ce n’était pas non plus la première fois qu’il voyait un gamin détruit par la vie, malheureusement, depuis qu’il avait commencer ce métier, il en avait trop vu. Des gamins d’à peine seize ans, drogué jusqu’à la moelle, et dont l’unique raison d’exister était la prochaine dose, peu importe qu’il n’y survive pas. Des filles mères, détruites, perdues, perplexes face à leur bébé, non désiré, mais incapable de s’en séparer, même si elle haïssait cet être issue de leur chair. Des enfants, couvert de cicatrices, auto infligées, ou pas. La vie n’était juste avec personne, parfois certains avaient de la chance, parfois pas. C’était comme ça, c’était la vie, et pourtant, Jamie ne pouvait s’empêcher d’avoir cette boule, nerveuse, nauséeuse, au fond de ses tripes. D’après ces collègues, c’était bon signe. Ça voulait dire qu’il n’avait pas perdu son humanité et son empathie. Jamie n’était pas sûr cependant qu’il s’agisse d’un point si positif que ça. Il avait arrêté l’alcool depuis 3 ans, son exutoire étant désormais les long bain d’eau brûlante dans l’espoir de se débarrassé de l’odeur de la cruauté du monde, mais… Il se demandait parfois si ce vieux démon ne le reprendrait pas.

Soupirant, il gara sa moto devant l’immeuble, observant la foule déjà présente. Des policiers, des curieux, les gens qui habitaient probablement là ou pas loin, tous amassés, en une foule compacte. Rapidement, il retira son casque, le rangeant, avant de lever les yeux, tâchant de deviner, un peu au hasard, l’emplacement du drame, hésitant à fumer une cigarette avant d’entrer en scène, avant de finalement y renoncer. Le petit avait besoin d’une personne neutre, vierge d’odeur. Il avait déjà vu la répulsion que cette fameuse odeur pouvait provoqué, comprenant trop tard que les cicatrices sur le bras de la jeune femme dont il s’occupait était des brûlures. D’après ce que le shérif lui avait dit, l’enfant ne venait pas d’un foyer violent, donc il y avait peu de chances, mais il ne savait rien de l’agresseur. Autant être prudent. Il prit donc une dernière bouffée d’air, avant de se diriger d’un pas ferme vers les policiers. On l’arrêta bien sûr, lui expliquant qu’il ne pouvait pas aller plus loin, et Jamie tira sur le tour de cou qu’il avait dissimuler sous son gilet.

-Jamie Skyrunner, je suis assistant social. Le shérif Brooke m’a demandé de venir.

Les deux policiers observèrent son badge, passant un rapide appel de radio pour finalement le laisser passer, lui indiquant l’étage où l’enfant se trouvait. Il fut étonner de voir que la porte n’était pas enfoncé, mais cela n’enleva en rien à l’angoisse poisseuse qui émanait de l’appartement. Silencieusement, il entra, trouvant rapidement le shérif, à qui il alla serrer la main.

-Jamie, dit-il, en guise de salutations. Vous m’avez dit qu’il y a un gamin ? Pourquoi vous ne l’avez pas encore sorti d’ici ?

Le shérif lui expliqua que l’enfant était prostré sous le lit de son père, et refusait d’en bouger pour le moment. Logique. Et quand il avança à sa suite, il se dit que c’était peut-être mieux pour l’instant. La vision du cadavre le fit jurer entre ses dents, bloquant son coeur pendant quelques secondes. Merde. Jamais il ne s’y ferait… Le sang passait encore, la misère, oui, mais la mort… Il pu sentir en lui, cette pulsation malsaine, derrière son plexus, qui se délectait de cette vision. L’homme avait le visage déformer par la douleur et la peur, et Famine s’en réjouissait. Serrant le poing, Jamie continua à avancer, suivant Chris encore quelques mètres, avant de passer devant une porte, ouverte, sur laquelle des lettres bariolées formait le prénom ‘Billy’. Il y avait aussi des dessins d’avions, un volcan et des étoiles phosphorescentes. Et malgré lui, cela fit sourire Jamie.

Il échangea un dernier regard avec Chris, continuant dans le couloir, avant de finalement arriver devant la chambre du père. Il attendit quelques secondes avant de toquer. Il n’y eu aucun bruit dans la pièce, à peine un petit chuintement, que Jamie analysa comme l’enfant qui serrait quelque chose, ou reculait à même la moquette.

-Billy ? Je m’appelle Jamie, je suis venu pour te parler. Est-ce que je peux entrer ?

A nouveau, le silence. La chambre était dans un désordre trop prononcé pour être normal. Il y avait lutte. Le petit ne s’était pas laissé faire. Jamie attendit quelques secondes.

-Billy ? Je vais rentrer dans la chambre, d’accord ?

Le silence. Il attendit encore quelques secondes avant de finalement entrer, prenant soin de ne marcher sur rien. Il ne savait pas si la chambre avait été analysée ou pas, et s’en moquait un peu pour l’instant. Tout ce qui comptait, c’était d’établir un contact. De rassurer ce môme, du mieux qu’il pouvait. En quelques pas, il fut près du lit, à un pas de distance environ, et s’accroupit tout d’abord, avant de carrément s’allonger sur le sol, face au petit. Billy serrait une peluche en forme d’éléphant devant son visage, maigre protection. Jamie sentit à nouveau son ventre se serrer. Mais il garda le silence, attendant encore un peu. Au bout d’une longue minute de silence, Billy finit par baisser légèrement son éléphant, juste assez pour regarder entre ses grands oreilles. Doucement, Jamie sourit, restant immobile.

-Bonjour, dit-il simplement.

Billy ne lui répondit pas, évidement, mais il finit par baisser un peu plus encore son éléphant, laissant entrevoir son nez. Jamie ne bougea pas.

-Je m’appelle Jamie. Mais les gens m’appellent Jay.

L’enfant le fixa, méfiant, avant de s’essuyer le nez contre sa peluche. Le pauvre ne devait plus avoir de larmes…

-J’ai vu sur ta porte que tu t’appelais Billy, c’est ça ?

Quelques secondes encore, avant que l’enfant ne finisse par acquiescer.

-J’ai vu que tu as fais des dessins d’avions aussi. Tu aimes les avions ?

Nouvel acquiescement. Jamie hocha la tête.

-Moi aussi, j’aime bien les avions. Mais ce que j’aime encore plus, ce sont les étoiles. Tu aimes les étoiles ?

Nouveau hochement de tête. Jamie enchaîna en parlant des volcans, avant de finalement parler des éléphants, et de demander le nom de sa peluche. Après quelques secondes d’hésitations, Billy finit par souffler un ‘Felant’ minuscule, et Jamie hocha à nouveau la tête, comme pour l’encourager.

-Félant, c’est un bon nom pour un éléphant ça. J’aurais pas trouvé. Moi j’aurais probablement dit Dumbo, je n’ai pas beaucoup d’imagination.

Billy ne sourit pas, mais il sentit une sorte de relâchement dans ses mains. L’adulte qui lui faisait face était comme les autres, un peu ennuyeux, mais pas hostile. Jamie resta encore plusieurs minutes à même le sol, discutant des choses que Billy aimait, obtenant des réponses monosyllabiques, mais c’était déjà tellement. Puis, il demanda à l’enfant si il avait besoin de quelque chose. Sa réponse lui fendit le coeur. Billy voulait un nouveau pantalon, parce qu’il avait fait pipi dans celui qu’il portait.

-Oh d’accord. C’est pas grave tu sais, ça arrive. Hum… Tu en veux un en particulier ? Un pantalon de pyjama ou un jeans ?

Billy demanda un pantalon de pyjama et Jamie se retourna, échangeant un regard avec Chris, qui disparut quelconque secondes. Il revint rapidement, un petit pantalon brodé d’étoiles à la main. Jamie le prit et revint vite s’allonger, et le montra au petit.

-ça te va celui-là ? Oui ? Super. Par contre, je crois qu’il va falloir que tu sortes de là-dessous pour pouvoir le mettre...

Il le dit très doucement, tâchant de conserver une voix agréable. Le petit eue aussitôt un mouvement de recul, mais Jamie le rassura.

-Tu n’as plus rien à craindre. Il y a des policiers qui sont là, et moi aussi. Personne ne viendra plus te faire de mal.

Il fallut encore quelques minutes, mais finalement, Billy finit par accepter de sortir de dessous son lit. Jamie prit soin de laisser de l’espace entre lui et l’enfant, restant accroupit à sa hauteur. Il lui tendit son nouveau pantalon, et Billy prit naturellement appui sur son épaule pour se changer, ce qui rassura Jamie. A défaut de confiance, il n’avait pas peur de lui. Jamie tendit le pantalon souillé au shérif, échangeant un regard lourd avec lui. L’adn du salopard qui avait abusé de Billy se trouvait forcément dessus… Doucement, Jamie attendit que Billy finisse par le regard, et il attendit encore un peu avant de lui demander si il avait besoin de quoi que ce soit. Il hésita avant de demander à boire, et Jamie entendit Chris se diriger directement vers la cuisine. Dès qu’ils furent seuls, Billy regarda tout autour de lui, avant de demander où était son papa. Jamie n’eut cependant pas le temps de répondre que le petit fondit en larmes, demandant cette fois si son papa était mort. Jamie sentit son coeur se crisper, ne sachant pas comment répondre, se contentant de poser la main sur l’épaule du petit, qui vint se blottir contre lui, en pleurant à chaudes larmes. La mort… Toujours.

Jamie le laissa pleurer, aussi longtemps qu’il le voulait, restant simplement accroupit, et le serrant contre lui. Les enfants avaient besoin de contact, de chaleur. Même dans la pire des tragédies, rien n’avait plus de pouvoir pour eux que l’accolade d’un adulte. Il attendit donc, murmurant des ‘ça va aller’ sincère mais vide, beaucoup trop optimistes. Puis, il entendit du bruit et un autre homme entra dans la pièce. Par réflexe, Billy agrippa son t-shirt, et Jamie se redressa, regardant vers l’homme avec une expression assez peu avenante, avant de se rattraper. Un autre détective, d’après sa carte. Billy enfouit cependant directement son visage contre Jamie, refusant catégoriquement de lui répondre. Jamie posa une main sur l’épaule du petit, avant de secouer la tête à l’attention du détective. Billy n’était clairement pas près à parler. Pas pour le moment.

-Est-ce que quelqu’un peut nous apporter des mouchoirs ? demanda-t-il, très pragmatiquement, avant de se tourner vers le nouveau venu. Je ne pense pas que Billy soit en état de vous répondre tout de suite. Il va d’abord avoir besoin de soinsn ajouta-t-il, à mi voix.

Même si il n’avait pas de marques sur le visage, il n’était pas anodin qu’il n’ai pas demandé à s’asseoir. Jamie observa le détective -Conan, espérant qu’il comprendrait où il voulait en venir. Il attendit encore un peu avant de finalement s’accroupir à nouveau pour aider Billy à se moucher.

-Super, c’est mieux comme ça non ? sourit-il, tout en rangeant son mouchoir. Tu as besoin d’autres choses ?

(c) DΛNDELION

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Quelques soupirs pires qu'un désir
His laugh, echoes down the hallway. Carved into my hollow chest, spreads over the emptiness. It’s bliss. He started to smile. Her heart is set ablaze like the starry night.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963


Conan Richardson-Kennedy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Conan Richardson-Kennedy

| Avatar : Bryan Dechart ♥

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. Wdhn

I'M SORRY THAT I DID THIS
The blood is on my hands. I stare at my reflection, I don't know who I am. Would you love me more if I killed someone for you ? Would you hold my hand ? They're the same ones that I used... When I killed someone for you.

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. Qrv7


| Conte : Detroit Become Human
| Dans le monde des contes, je suis : : RK900

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. 201224014800977328

| Cadavres : 210



You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. _



________________________________________ Ven 29 Jan 2021 - 22:00


I'm so sorry.
No lies and no deceiving, man is what he loves.
I keep trying to conceive that death is from above. No time.
Get in line and make no excuses waste of precious breath. No time.
The sun shines on everyone, everyone. Love yourself to death


Il n'avait jamais compris l'être humain et à vrai dire, il ne cherchait pas à le comprendre. Cela lui arrivait de regarder des films de temps en temps afin d'essayé de comprendre ce qu'il était en train devenir. Parce qu'il fallait se rendre à l'évidence, Conan était maintenant plus humain que machine et même si cette pensée le rendait presque malade, il se renseignait. Pourquoi ? Parce qu'il ne supportait pas ne rien savoir. Il aimait avoir le dessus sur tout, c'était son côté développé sûrement. Quand il regardait un film d'amour, il ne comprenait jamais pourquoi l'homme ressentait le besoin d'aimer dans sa vie ou d'être aimer. Les films dramatiques, là ou tout le monde mourrait et tombait comme des mouches. Les morts ne lui faisaient jamais verser une larme. Pas une seule. Il n'était pas touché par ce genre de drame. Voir un petit pleurer dans les bras d'un homme parce qu'il venait de perdre le seul parent qui lui restait, ne le touchait pas. Cela faisait de lui un monstre ? Peut-être. Mais en attendant, le monstre allait tout faire pour retrouver l'homme qui venait de gâcher la vie de cette enfant. Conan le voyait bien dans les yeux de l'assistant social, il le voyait bien que pour cet homme. Il était le monstre sans cœur et sans sentiment. Cela ne le dérangeait pas. Il ne cherchait pas à plaire au monde entier. Il cherchait juste à faire son travail et seulement son travail. Il avait été créer pour cela après tout. Chasser les déviants. Et un homme qui cherchait à violer un enfant, en était un.

L'assistant social refusait que Conan continue son interrogation. Apparemment Billy n'était pas en état de répondre aux questions. Cet enfant ne servait donc à rien ? Plus on perdait de temps à le regarder pleurer, plus Jack s'éloignait de la scène du crime. Un soupir sortit alors de la bouche de l'ancien androïde tandis qu'il se recula doucement de l'enfant. Conan n'était pas là pour baby-sitter cet enfant, il n'était pas là pour supporter les leçons d'un homme dont il se fichait complètement. Il était là pour le travail, pour son enquête et rien d'autre. Alors pourquoi diable il n'arrivait pas à quitter cette chambre. Son regard fixait l'enfant alors qu'il ne disait rien. Conan se contentait juste d'être présent dans la pièce et seulement présent. Pourquoi rester alors que l'enfant n'apportait rien à son affaire ? Il ne pourrait pas expliquer son comportement. Tout ce qu'il pouvait dire c'était que cette situation l'agaçait. Heureusement pour lui, le shérif entra dans la pièce.

Chris marcha doucement vers l'assistant et Billy avant de tendre doucement un mouchoir au petit. Ce dernier fixa un moment le tissu avant de l'arracher rapidement des mains du policier. Il relogea son visage dans le corps de l'homme qui se tenait à lui. Conan resta un moment à regarder le garçon avant de faire signe à Chris de venir dans le fond de la pièce avec lui. Il devait faire avancer l'enquête sinon il ne se serait déplacé pour rien. Le shérif prit alors appuis sur le mur aux côtés de Conan et il posa son regard sur l'enfant qui se calmait petit à petit. Conan voyait bien que cette histoire touchait Chris alors qu'elle ne devrait pas. Alors le détective décida de lui rappeler son devoir en se raclant la gorge.

Je ne peux pas me permettre de laisser filer un pédophile dans la nature. Il faut faire parler ce gamin sinon, on n'aura aucune chance.

Cela ne servirait à rien, détective. Regardez-le. Il tremble comme une feuille et vous pensez vraiment que Billy sait où se trouve la cachette de cette ordure ?

Cela ne rimait à rien. Conan remarqua rapidement que Chris n'était qu'un simple père de famille dans cette histoire. Qu'être shérif n'était qu'une façade et que cette histoire semblait un peu trop le toucher. Il ne pouvait rien faire, il était entouré de deux amoureux des enfants. Un nouveau soupir sortit alors de sa bouche tandis qu'il marchait péniblement vers la sortie de la chambre de Billy. Il resta un moment à l'encadrement de la porte, fixant les impacts de balles sur le mur. Puis après un moment de réflexion, il tourna son visage vers Billy. Le shérif qui avait entamé sa marche, prêt à sortir de la pièce s'arrêta ne voulant pas se mettre entre Conan et Billy. L'ancien androïde resta un moment à le fixer avant de finalement prendre la parole.

Je ne sais pas vraiment ce que tu ressens, Billy. Je n'ai jamais eu de parents. J'ai un créateur et des supérieurs. J'ai un frère aussi parce que c'est le même androïde que moi mais en moins performant. lâcha finalement Conan presque pensif. Oui, sa pensée se tourna vers son frère Connor avant qu'il ne se reconcentre finalement sur l'enfant. Mais une chose est sûr. Je vais attraper l'homme qui t'a fait du mal et je le mettrai derrière les barreaux. Et quand je l'aurai fait, je viendrai te voir pour t'annoncer la nouvelle.

Ce n'était pas des paroles que les enfants aimeraient entendre c'est sûr. Conan faisait déjà un grand effort à prendre la parole dans un moment pareille, en plus pour remonter le moral d'un enfant. A croire que la situation actuelle le touchait plus qu'un simple film dramatique. Il fixa une dernière fois l'enfant de ses yeux de métal avant de tourner le dos à cet être innocent qui venait de se déchirer. Prêt à quitter la chambre, sa main lâcha l'encadrement en bois et il remit correctement sa chemise sur son cou mais il sentit soudainement un poids sur ses jambes. Pas un poids désagréable, juste un poids chaud. Avant qu'il n'ait le temps d'analyser la situation, il entendit renifler et comprit rapidement que le petit Billy venait de s'accrocher à lui. Comme si Conan était son seul et unique espoir. Ce qui était sûrement le cas. L'ancien androïde fronça les sourcils d'incompréhension et avant qu'il ne puisse dire quoique ce soit, l'enfant se mit à parler.

Vous viendrez vraiment me voir ? sa voix était tremblante et faible mais Conan réussit facilement à le comprendre.

Le détective hocha doucement la tête alors que Billy enfouit son visage dans le pantalon noir de Conan. L'enfant se remit à pleurer de plus belle, tellement qu'il sentit son pantalon s'humidifier sur sa jambe. Une grimace de dégoût s'afficha sur son visage mais il ne le vira pas pour autant. L'enfant releva une nouvelle fois son visage vers Conan, un liquide étrangement vert lui sortait du nez.

Comment vous allez me retrouver ? Je n'ai plus de famille... Je n'ai plus personne...

Une famille ça se construit. Une famille ce n'est pas que les liens du sang mais aussi les liens du cœurs. D'autres personnes vont venir prendre soin de toi. Je ne dis pas qu'ils seront meilleurs que ton père et que tu dois l'oublier. Ce que je veux te dire, c'est qu'on n'a pas qu'une seule famille dans la vie.

Conan voulait partir à la poursuite de Jack. Il était prêt à sauter par la fenêtre et à courir dans la forêt mais Billy ne semblait plus vouloir le lâcher. Il s'accrochait à lui comme une moule à son rocher. Pour la première fois, le détective lança un regard de détresse à l'assistant social et à Chris. Le shérif afficha un petit sourire amusé et il posa délicatement sa main sur l'épaule de Conan.

Occupez-vous de l'enfant avec Jamie. Je me charge de Jack. 

Mais... Shérif !

Quand il vit Chris quitter la pièce et qu'il sentit Billy se coller un peu plus contre ses jambes. Il comprit. Il comprit qu'il ne pouvait plus s'échapper.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You cant not buy this product. Your feelings are invalid.
I stand behind the wall of people and thoughts, mind controlling and I hold a sword to guide me. I'm fighting my way. I I built a cage to hide in. I'm hiding, I'm trying to battle the night.


Jamie Skyrunner
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Jamie Skyrunner

| Avatar : Garrett Hedlund

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. Generation-Kuzco-1


You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. Fr45
- Bon les gars ... Vous arrêtez maintenant avec vos histoires de mariage avec Ava ! Vous allez lui faire peur ...
- Okay okay Jayjay ! *se tourne vers Axel* Lançons l'opération les ninjas de l'amour !
- Maiiiis moi je veux être votre témoin !



You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. Xhz0
- Et là ... l'autre kassos ... qui veut me caser avec ma cliente ! Non mais c'est comme cette manie de prôner l'amour à tout va !
- Hahah toi aussi tu as eu affaire aux ninjas de l'amour ?



| Conte : La Planète au Trésor
| Dans le monde des contes, je suis : : Jim Hawkins

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. 6a450e1a2c9a6f235fd83e38fa03c032798fdbffr1-353-200_hq

| Cadavres : 735



You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. _



________________________________________ Dim 31 Jan 2021 - 17:54


Heart over mind
Conan & Jay


♫« Et dans les ténèbres, les lier... »♫

Il y avait quelque chose avec ce détective qui mettait Jay sur la défensive. Il n’était pas agressif, ou même méchant, mais il avait quelque chose, de froid et de métallique, qui ne plaisait pas à Jamie. Lui-même n’était pas toujours le plus chaleureux des hommes, mais il avait un minimum à offrir au monde, surtout en une telle situation ! Conan était trop… Détaché. Trop neutre. Oui, c’était ça qui le mettait si mal à l’aise. La neutralité. Il avait beau savoir que c’était, normalement, une qualité dans leur travail respectif, Jamie n’avait jamais réussi à comprendre comment on pouvait le devenir totalement. Il y avait toujours une part d’affect, il fallait qu’il y en ai toujours une. Il fallait qu’ils n’oublient pas qu’ils restaient, malgré tout, des êtres humains aidant d’autres êtres humains. C’était, à son sens, la seule façon de faire du bon travail. Pas forcément le plus efficace. Mais le meilleur.

Cependant, lorsqu’il reprit la parole, Jamie comprit un peu mieux le pourquoi d’une telle façade. A sa manière de décrire ses ‘créateurs’, il ne devait pas avoir été humain, auparavant. Une machine peut-être, à l’instar de Wilson, un robot même,vu ce qu’il disait ! Lui-même, après tout, n’était pas tout à fait humain, même si il avait toujours été fait de chair et de sang. Cela expliquait des choses. Mais pas tout. Ben ne lui avait jamais fait cet effet là, et pourtant, il n’y avait rien d’organique en lui. Ben était avenant, drôle, capable d’émotions, quand bien même elles étaient programmées. Lui… Non. Jamais n’en avait pas l’impression, même si il reconnu qu’il semblait tenter d’en mimer une, à travers son discours. Et cela fonctionna d’ailleurs, puisque Billy se jeta sur lui à la lueur de sa promesse. Et aussitôt, Jamie se nota mentalement de ne pas oublier de la lui faire respecter. Il n’y avait rien de plus précieux, aux yeux des enfants, qu’une parole d’honneur. Il espérait que ce… Droïde en avait conscience.

Il fut cependant agréablement surpris par sa réponse concernant la famille. Jamie était bien placé pour être d’accord avec lui. La famille, ce n’était pas que le sang. Lui-même n’avait aucun parent, éloigné ou proche. Pourtant, il avait autour de lui la plus belle famille qui soit. Certes, la plupart n’était plus à Storybrooke, chacun ayant frayé son propre chemin dans l’immensité de la terre, mais jamais Jamie n’aurait pu être plus heureux que lorsqu’il les voyait, souriant et heureux, en vie, quelque part sur cette planète. La famille, c’était ce qu’on en faisait. Et malgré la tragédie, Jamie était persuadé que Billy pourrait s’en sortir lui aussi. Ce ne serait pas facile, au contraire, et Jamie s’attendait bien sûr aux rechutes et aux tristesses que la vie lui réserverait à jamais. Mais Jamie veillerait toujours sur lui. Alors il ferait en sorte que jamais il ne chute trop profondément dans la noirceur du monde.

Il allait prendre le relais, suite au regard totalement dépassé du détective, lorsque le shériff fit la dernière chose à laquelle il s’était attendu : le laisser seul avec le petit mais surtout, avec le détective. Malgré lui, Jamie lui lança un regard sidéré, même légèrement ironique. Sérieusement ? Jamie eu un soupir, roulant à demi des yeux, avant de finalement se tourner vers le détective, ses mains sur chacune de ses hanches. Bon. Il n’était pas là pour Conan après tout, mais pour Billy. Le reste... importait peu.

-Hey champion, lança-t-il doucement, se remettant accroupit pour venir essuyer le nez de Billy, il va falloir qu’on aille à l’hôpital d’accord ? Pour vérifier que tu ailles bien. Je sais, ça fait peur, mais je serais… Nous allons venir avec toi, se reprit-il, malgré le regard appuyé de Conan. D’accord ? Tout ira bien, on ne te lâche pas.

Il jeta un coup d’oeil à Conan, essayant de lui faire comprendre l’importance de la chose, mais tout ce qu’il récolta, ce fût un regard froid et vaguement agacé. Super. Cependant, Billy serra un peu plus fort la jambe du détective, avant de désigner à Jamie la peluche qu’il avait laissé tomber. Jamie la prit aussitôt, et Billy la serra contre lui, son autre bras toujours enroulé autour de la jambe de Conan, qui demeurait aussi immobile et silencieux qu’une statue.

-Okay. Alors maintenant, ce qu’on va faire, c’est qu’on va aller ensemble jusqu’à l’ambulance. Tu as déjà vu une ambulance ?
-… Dans un film, finit-il par dire, sa voix à demi étouffé par le tissu et la peluche qu’il serrait.
-Et ben c’est pareil, sauf que c’est encore plus grand ! Par contre, nous devons sortir d’ici. Et sortir de la maison.

Aussitôt, le petit eu un mouvement de panique, ses petites mains se serrant encore plus, dans une tentative désespérée de cacher son visage. Jamie s’approcha alors doucement, posant sa main sur son épaule.

-Tout ira bien, Billy. L’homme qui t’a fait du mal n’est plus là. Il n’est plus là. Nous nous sommes là. Et on va te protéger, d’accord ? On va t’emmener jusqu’à l’ambulance, puis à l’hôpital. Tu seras en sécurité, tout le temps. Tu vois, Conan, dit-il, en le désignant du doigt, ce qui fit lever les yeux à Billy quelques instants, est un policier. Ça veut dire qu’il a le pouvoir de te protéger.

Il eu un petit sourire, encourageant, laissant Billy peser le pour et le contre d’une telle information, avant qu’il ne baisse finalement les yeux vers lui.

-… Et toi ? Tu es policier aussi ?
-Non, admit-il, dans un petit sourire. Je suis assistant social, mais c’est un mot compliqué et pas trop connu. Disons que je m’occupe des gens qui ont eue mal, et j’essaie de les aider à aller mieux.
-Comme un docteur ? demanda alors Billy, dans un élan de curiosité.
-Pas vraiment, sinon j’aurais une blouse.

Billy hocha la tête, comme si ça coulait de source.

-Disons que je suis là pour t’aider, toi. D’accord ? C’est tout ce que je fais ici. Je m’occupe de toi.

Cela eu l’air de rassuré Billy, qui hocha la tête, plusieurs fois, avant de finalement relâcher la jambe de Conan. Cependant, il demande la main du détective pour pouvoir marcher hors de la pièce, et Jamie prit la décision de les précéder, vérifiant que le corps du père avait bien été évacué. En quelques minutes, ils finirent par atteindre l’ambulance, et Billy demanda à Jamie et Conan de venir avec lui, ce que Jamie accepta sans même tenter de négocier. Tant pis, il récupérerait sa moto plus tard. L’idée n’eut pas l’air d’enchanté le droïde, mais il finit malgré tout par céder, mais il ne décrocha que quelques mots tout au long du trajet. Billy fut très coopératif avec l’infirmière présente dans l’ambulance, et Jamie prit quelque fois le relais, pour rassurer le petit. Au bout d’une longue demi-heure, ils finirent par atteindre l’hôpital, et après quelques explications et la promesse solennelle à Billy de rester dans le couloir pour attendre la fin des examens, Jamie se laissa tomber dans l’un des fauteuils froids et métalliques du couloir, passant sa main sur son visage.

-Vous fumez ? lâcha-t-il, à destination de Conan, qui lui, ne s’était pas avachi dans un fauteuil.

Cela eu l’air de le surprendre, mais pas comme n’importe qui. Jamie eu même l’impression qu’il analysait la question, comme si c’était la première fois qu’on lui proposait une telle chose.

-Vous étiez un robot, avant d’être ici ? finit-il par ajouter, avec une curiosité sincère mais professionnel. Jamie, au fait. Jamie Skyrunner, ajouta-t-il, en tendant la main vers son interlocuteur.

La poignée de main lui sembla raide, froide, typique. Jamie secoua finalement la tête, avant de passer une main dans sa nuque.

-Putain j’ai besoin d’une clope, soupira-t-il. Vous me racontez l’affaire ? Les examens risquent de durer un peu. C’est pas le premier kit de viol que je demande...

Et malheureusement, pas le premier sur un mineur non plus. Jamie eu un énième soupire, se frottant le visage. Quitte à attendre, que ça serve à quelque chose...
(c) DΛNDELION

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
Quelques soupirs pires qu'un désir
His laugh, echoes down the hallway. Carved into my hollow chest, spreads over the emptiness. It’s bliss. He started to smile. Her heart is set ablaze like the starry night.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7536-jamie-skyrunner-je-veu http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25959-chevalier-servant-a-temps-plein#225393 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8333-tu-ne-te-doutes-pas-une-seconde-que-ton-histoire-pourrait-changer#67963


Conan Richardson-Kennedy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Conan Richardson-Kennedy

| Avatar : Bryan Dechart ♥

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. Wdhn

I'M SORRY THAT I DID THIS
The blood is on my hands. I stare at my reflection, I don't know who I am. Would you love me more if I killed someone for you ? Would you hold my hand ? They're the same ones that I used... When I killed someone for you.

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. Qrv7


| Conte : Detroit Become Human
| Dans le monde des contes, je suis : : RK900

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. 201224014800977328

| Cadavres : 210



You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. _



________________________________________ Mar 16 Fév 2021 - 15:16


I'm so sorry.
No lies and no deceiving, man is what he loves.
I keep trying to conceive that death is from above. No time.
Get in line and make no excuses waste of precious breath. No time.
The sun shines on everyone, everyone. Love yourself to death


Il en voulait énormément à Chris parce que ce dernier venait clairement de lui enlever son affaire et ce n'était pas tout, il devait maintenant s'occuper d'un enfant. Conan avait déjà du mal avec un adulte alors une version de poche ne l'arrangeait pas. Gavin était meilleur dans ce domaine que lui. Alors il ne disait rien, se contentant d'être la jambe à laquelle l'enfant aimait bien s'accrocher. Il ne savait pas pourquoi ce Billy l'appréciait, il n'avait pourtant rien fait. Au contraire, il était détestable et il le savait. Son regard se posa sur Jamie qui lui semblait à l'aise avec les enfants. C'était son métier en même temps mais Conan se demandait toujours comment on pouvait avoir autant de patience pour expliquer des choses évidentes comme la mort, la vie. Il n'avait jamais été un enfant, c'était un fait et il ne le sera jamais. Conan avait vu le jour avec déjà de nombreuses connaissances dans sa mémoire. Avec une haine pour les humains qu'il ne pourrait pas expliquer. Son créateur était le seul qu'il arrivait à respecter. Parce que sans Kamski, il ne serait pas là aujourd'hui. Conan n'avait jamais eut d'enfance et en regardant Billy, il ne regrettait pas. Pleurer parce qu'il se retrouvait seul, se faire dessus et se promener avec une peluche. Ridicule. Il sentit le regard de Jamie sur lui et il savait l'assistant ne l'aimait pas trop. Comme beaucoup d'ailleurs. Conan avait un côté un peu trop parfait qui avait tendance à effrayer les autres ou à les mettre sur leur garde. Il ne ressentait pas les sentiments comme Jamie pouvait le faire actuellement. L'androïde analysait plutôt les situations et trouvait des solutions, tout simplement. Son avis dans tout ça, ne comptait pas.

Alors il laissa simplement Jamie s'occupait de Billy, expliquant à l'enfant qu'il devait se rendre à l'hôpital, tout en le rassurant en disant que Jack n'était plus là pour lui faire de mal qu'il était loin. Mensonges, Jamie ne racontait que des mensonges. Les adultes avaient de fâcheuses tendances à raconter des mensonges à leurs enfants comme le Père Noël, la fée des dents et le croque mitaine qui mangeait les enfants qui n'étaient pas sages. Dans cette ville, tout était devenue vrai certes. Mais le fait de dire que le pédophile ne lui ferait plus de mal était un mensonge. Jack allait terminer son travail, il fonctionnait toujours comme ça. En soit rester avec Billy n'était peut-être pas une mauvaise idée. Alors Conan monta dans l'ambulance, aussi silencieux qu'un mort. Il préférait réfléchir à un plan plutôt que d'écouter un enfant pleurnicher sur son sort.

Ils arrivèrent à l'hôpital et Billy partit avec l'infirmière tout en jetant un dernier regard à Jamie et Conan. L'androïde regarda l'enfant disparaître hors de sa portée. Jack serait-il capable de s'infiltrer dans un hôpital pour violer cet enfant ? Sûrement, l'être humain était fou et sans cervelle. Il devrait sûrement trouver une solution pour rester auprès de l'enfant. Conan fronça les sourcils quand il entendit Jamie lui poser une question. Il se tourna vers l'assistant qui était avachie dans son siège, aucune grâce. Il lui demandait si il fumait, ironique de lui poser ce genre de question. Conan ne répondit pas à sa question, se contentant de l'observer silencieusement.

« Androïde. C'est différent d'un robot. Je ne ressemble pas du tout à vos robots aspirateurs. Je suis plus avancé. » Conan baissa son regard vers la main que Jamie lui tendait et il la serra. « Je connais déjà votre nom. J'ai fais des recherches sur vous avec mon téléphone. Jamie Skyrunner. Et vous connaissez déjà mon prénom alors pas besoin de politesse. »

Il baissa ses yeux bleus gris vers l'assistant.

« Vos cigarettes, ce n'est pas un besoin mais une drogue. Mangez un chewing gum, l'envie vous passera. » Il regarda autour de lui. « Ce n'est pas le moment d'aller dehors. »

Conan était méfiant, comme souvent. Il savait que Jack allait prendre sa revanche. Mais comptait-il le faire ce soir ? Demain ou dans une semaine ? Chris était sur le dossier mais Conan ne lui faisait pas confiance, il ne faisait confiance à personne. C'était bien plus cela qu'il ne voulait pas en parler à Jamie. Cet assistant voudrait d'abord protéger l'enfant au lieu de s'occuper du meurtrier. Cet homme était prévisible. Comme tous les autres. Conan remit correctement sa cravate.

« Jack Camargo, violeur et tueur d'enfants. Sa passion c'est de les pendre et de faire sa petite affaire. Il déguise ça en suicide mais ne fait pas l'effort de cacher ses preuves. On retrouve une de ses chaussettes parfois ou même du sperme. Cet homme doit avoir des pouvoirs parce qu'on ne le retrouve jamais. Il disparaît un moment avant de frapper à nouveau. Comme si il était invisible. »

Conan haussa les sourcils à cause de ce qu'il venait de dire. C'était sûrement pour cela qu'il ne trouvait jamais d'emprunte sur les corps. Ils avaient pu l'identifier grâce à son sperme mais Jack ne laissait jamais d'emprunte sur les corps et peu de traces derrière lui. Il était sûrement invisible, voilà pourquoi Conan n'arrivait jamais à mettre la main sur lui. L'androïde regarda autour de lui, encore une fois. Jack allait frapper ce soir parce que grâce à ses pouvoirs, il se sentait invincible. Il pouvait faire ses petites affaires sans que personne ne le remarque. Conan courut alors rapidement vers un médecin.

« Où se trouve Billy Winters ? »

« On ne doit pas vous donner ce genre d'information, vous devez attendre dans la salle d'attente, il n'en a pas pour... »

Le médecin n'eut pas le temps de finir sa phrase que Conan le frappa en plein visage. Ce dernier s'écroula par terre, assommé. Sans attendre, il prit la blouse du médecin et l'enfila avant d'attraper l'avant du corps de l'homme. Conan leva son regard vers Jamie qui semblait surpris par ce qu'il venait de se passer. L'androïde poussa un petit soupir.

« Tu viens m'aider, oui ou non ? Billy est en danger alors dépêche-toi ! »

Sans attendre, ils cachèrent le corps du médecin dans un placard à balais. Conan marcha rapidement vers un ascenseur. Il regarda le schémas de l'établissement qui était dessiné sur le côté. Étage 8, pédiatrie. Ils montèrent alors jusque là et quand les portes s'ouvrirent il marcha rapidement vers l'accueil, il se pencha vers la secrétaire.

« Billy Winters et vite ! »

« Euh oui docteur ! Chambre 814 ! »

Sans attendre Conan se mit à courir rapidement vers la chambre. Il se servit de la carte du médecin pour l'ouvrir et quand il ouvrit la porte, il vit Billy accroché au rebord de la fenêtre tout en criant à l'aide. Conan s'apprêtait à l'aider mais un plateau lui vola au visage. Une grimace se dessina sur son visage, c'était donc ça. Jack était invisible quand il le souhaitait. Conan sortit alors son arme de service avant de se tourner vers Jamie.

« Occupe-toi du gamin ! »

Sans attendre, Conan quitta la chambre et se retrouva dans le couloir avec l'arme à la main. Il prit le temps d'observer autour de lui et il vit une infirmière tomber mystérieusement au bout du couloir. Sans réfléchir, il tira dans cette direction alors que tout le personnel se mit à hurler de panique et à courir dans tous les sens. Conan remarqua rapidement la tâche de sang qui se trouvait sur le sol. Il avait touché le pédophile mais maintenant, il avait disparût. Conan lâcha alors une insulte et retourna dans la chambre. Jamie venait à peine de remonter l'enfant qui tremblait comme une feuille, encore une fois.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You cant not buy this product. Your feelings are invalid.
I stand behind the wall of people and thoughts, mind controlling and I hold a sword to guide me. I'm fighting my way. I I built a cage to hide in. I'm hiding, I'm trying to battle the night.


Contenu sponsorisé




You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan. _



________________________________________

 Page 1 sur 1

You'll never know the top till you get too low - Jamie and Conan.





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours