« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + poigner amovible
20.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Angel Dust
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Angel Dust

| Avatar : Jack Falahee ♥

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel N4my

I'm a reaper man
Every good thing I kill it dead
Fuck yeah I'm a deviant
When I go to the store I go undressed
I'm a sexiness
Go on the date just to get the dress off
I'm a prince living behind bars


A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel 6gag


| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Le plus beau, le plus sexy... ANGEL DUST !

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel Maxresdefault

| Cadavres : 92



A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel _



________________________________________ Mar 15 Déc 2020 - 18:40


A kiss with a fist is better then none


You hit me once
I hit you back
You gave a kick
I gave a slap
You smashed a plate over my head
Then I set fire to our bed

La colocation avait ses qualités, comme le fait qu'il ne payait pas ce loft de luxe ou que quand il n'avait pas envie de faire le ménage. Il savait que Vaggie s'en chargerait. Il était toujours entouré par de bonne personne et Fat Nuggets pouvait circuler partout sans que les autres acteurs porno désire le manger. Il adorait sa grande chambre et le grand écran plat dans le salon. Il n'y avait que des points positifs dans cette colocation, enfin... Pratiquement. Angel pourrait vous citer quelques petites choses qui l'agaçait dans le loft. Les colères non-justifiés de la folle espagnol. Les tensions entre Alastor et Charlie et les personnes qui venaient toquer tôt le matin à la porte de sa chambre. Il poussa un soupir d'agacement avant d'écraser son coussin sur son visage ne voulant plus entendre de bruits qui seraient capable de le réveiller. Malheureusement la porte s'ouvrit et il entendit la voix de Charlie briser le paisible silence de sa chambre. Il commençait vraiment à apprécier la princesse des Enfers, vraiment. Mais actuellement, il n'avait qu'une envie. Lui couper la langue pour qu'elle le laisse dormir. Il avait passé une dur soirée. Il était rentré tard du travail et consommé un peu trop de drogue. A chaque fois qu'il se shootait, le lendemain il était sûr d'avoir une migraine pas possible. Et c'était actuellement le cas. Il sentait les pulsasions dans sa tête.

« Angeeeeel, debout ! Tu vas être en retard chez la psy ! »

« Oui... je me lève pour... » Il marqua un petit temps de pause avant de froncer les sourcils. « Attends, PSY ?! POURQUOI UNE PSY ?!!! »

Il se redressa vivement sur son lit et afficha une petite grimace quand son mal de crâne s'amplifia à cause du geste brusque qu'il venait de faire. Angel était encore nu devant Charlie mais cela était devenu une habitude pour les deux. L'araignée posa sa main sur son estomac qui s'était soudainement mit à lui faire mal avant de finalement s'asseoir sur son lit, juste en face de Charlie. Qu'est ce qu'elle avait fait encore ? Il passa ses mains sur son visage pour calmer sa migraine avant de pousser un petit soupir.

« Pourquoi je dois voir une psy ? »

« Tu vas bien ? On dirait que tu es malade... Tu veux que j’annule le rendez-vous et qu’on aille voir un docteur ? J’avais pris un rendez vous chez la psy la dernière fois quand tu m’as dis vouloir changer et tu étais d’accord... tu as oublié ? »

Elle finit par s'asseoir à côté de lui en affichant une moue inquiète. Étrangement, la colère de Angel se calma rapidement quand il vit l'expression de la jeune femme. Il resta un moment sans rien dire avant de hocher doucement la tête. C'était dur d'être en colère contre elle, il fallait l'avouer.

« Je vais bien. J'ai fais la fête hier soir, c'est normal. Je vais y aller chez ta psy pour lui faire comprendre que j'ai pas besoin d'elle. Je vais changer mais sans psy. Okay ? Je déteste les psy. »

Il finit alors par se lever de son lit afin de se diriger vers l'armoire cherchant une belle tenue à porter aujourd'hui. L'araignée se tourna finalement vers la princesse avant d'afficher un petit sourire.

« Je vais bien. J'ai juste besoin de l'adresse et je peux me débrouiller tout seul ! »

« Comme tu voudras mais tu peux peut être profiter d’y aller pour faire une véritable séance non ? Si la psychiatrie ne te correspond pas je comprends, mais ça vaut toujours le coup d’essayer ! » Elle s’approcha de lui alors qu’il fouillait dans l’armoire et en sortit une chemise rose. « C’est joli ça ! Mais je te laisse tranquille si tu peux te débrouiller tout seul. Le rendez-vous vous est à 10h et l’adresse... » Elle fouilla la poche de son blazer pour en sortir un bout de papier qu’elle tendit à Angel. « La voilà ! »

L'ancien démon fit une révérence à la princesse afin de la remercier avant d'enfiler un pantalon blanc serré et la fameuse chemise que Charlie lui avait tendu. Il se tourna vers son cochon qui dormait toujours dans son lit. Il afficha un petit sourire avant de venir lui embrasser sa petite tête. Sans attendre, il mit un bonnet sur son tête, un manteau et quitta le loft en saluant Charlie. Alastor et Vaggie devaient être au travail. Il tapa finalement l'adresse dans son téléphone et prit le bus pour s'y rendre. Il se retrouva finalement devant le bâtiment qu'il regarda pendant un long moment avant de soupirer. Il n'aurait jamais du dire à Charlie qu'il changerait. Il n'avait pas envie. Enfin pas comme ça. Mais Angel se présenta à l'accueil et patienta plusieurs minutes avant de se rendre dans le cabinet. La jeune femme qui était censé être sa psy afficha un petit sourire avant de s'asseoir sur son fauteuil. Angel fit de même mais de l'autre côté du bureau. Il jeta un regard sur les photos de famille qui se tenait sur le bureau avant d'afficher un sourire faux. Elle prit finalement la parole.

« Bonjour, je m'appelle Madame... »

« Drake. Je le vois sur votre bureau. Je sais encore lire. »

Elle afficha un petite sourire avant de poser son regard sur Angel.

« Vous savez pourquoi vous êtes là ? »

« Parce que ma colocataire me force. Croyez-moi. Je ne serais pas venu ici sinon. Je connais mes soucis. J'aime la drogue, je suce pour de l'argent et je me fais défoncer la rondelle aussi mais je me porte bien. J'ai promis à Charlie de changer mais ce ne sera pas grâce à vous, c'est sûr. Vous êtes trop coincé Madame Drake. »

Angel afficha un petit sourire en coin avant de poser sa carte de travail sur le bureau de la psy. Son téléphone se mit soudainement à sonner. Il avait reçu un message de son boss en annonçant qu'un homme avait besoin de ses services. Il afficha un petit sourire en coin avant de se lever de sa chaise. Il marcha doucement vers Drake et posa délicatement sa main sur la joue de cette dernière. Il caressa doucement la peau foncé de la jeune femme avant de venir l'embrasser langoureusement. Il n'hésita pas à y mettre la langue avant de se décoller du visage de la psy pour venir murmurer quelque chose dans son oreille.

« Vous allez voir, après ce baise, vous n'arrêterez pas de penser à moi. C'est pour ça que je vous ai laissé mon numéro et mes tarifs. » Il se redressa. « J'ai du travail qui m'attend pour le moment alors à plus tard ma belle~ »

Il quitta le bureau sans lui laisser le temps de parler. La pauvre, elle n'avait pas eu le temps de dire quelque chose. Au moins, il était sûr de ne pas la revoir. Un petit sourire en coin se dessina sur son visage alors qu'il vola rapidement une voiture pour se diriger vers le domicile de son client. Le contrat était simple, il devait passer la soirée avec lui et au petit matin, Angel sera payé une somme astronomique. Apparemment c'était un chef de gang respecté. Dominic Rossi qui préférait qu'on l'appelle Domino. Angel rencontra alors Domino, ils passèrent un moment à discuter tout en grignotant des cacahuètes avant que le chef de gang l'ordre d'allé prendre une douche. Angel le fit sans poser de question et prit sa douche. Il sortit seulement avec une serviette autour de la taille. Il vit Domino le dévorer du regard ce qui le fit sourire. Son client prit finalement la parole.

« Va me chercher une bière et après je te fais ta fête. »

« Avec plaisir mon Domi. »

Angel partit à la cuisine et ouvrit le frigidaire pour en faire sortir une bière. Il marcha rapidement vers la chambre là où se trouvait le chef de gang. Il entendit soudainement un grand bruit venant de cette pièce. Angel sursauta avant de courir rapidement vers la chambre. Il tomba nez à nez avec Vaggie qui venait apparemment d'assomer un grand chef de gang. POURQUOI ?! Il regarda la jeune femme avec un air outré avant de poser la bouteille sur le meuble de la chambre.

« VAGGIE ! Tu viens d'assommer mon Domino ! Je vais me faire tuer ! On va se faire tuer ! J'espère que tu le sais espèce de malade ! Y a que les latinos pour faire des trucs pareille putain ! Mais qu'est ce que tu fous là d'ailleurs ? » Il regarda un moment son client allongé sur le lit. « Pourquoi tu as mis K.O mon client ? » Il haussa les sourcils. « HAAAAANNN tu fais un sale boulot j'en étais sûr ! Je vais le dire à Charlie, elle sera pas contente. On a pas le droit de faire du mal aux gens, ça vaut pour Domi chéri. » »

belle âme

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
This is a brand new start and I think I deserve some praise. For the way that I am. Despite having overdosed and ending up comatose. I don't give a damn. I've let my emotions go. Fuck being a sober hoe. This is the mantra, this is my life you're playing with now til the end of the night. Surrounded by fire the passion ignites a helluva high.

(c) crackle bones


Vagatha Ramirez
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Vagatha Ramirez

| Avatar : Vanessa Morgan

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel L3hg

« Qu'est ce que tu viens de dire ? »
« Tu as une belle paire de fesses Vaggie~ »


A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel 5xfg

« Et voilà cette histoire m'a excité ! »
« Angel... On a juste parlé de drogue. »
« C'est bien ce que je dis. »


| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Vaggie

| Cadavres : 24



A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel _



________________________________________ Dim 27 Déc 2020 - 21:39

A kiss with a fist is better then none



Vagatha étudiait attentivement les ordres envoyés par Sloan. Comme à son habitude, son chef lui avait fait parvenir ses requêtes par message codé. Code qu'elle avait appris à déchiffrer des années auparavant lorsqu'elle était entrée à son service. Contrairement à ce que pouvait laisser penser son sale caractère, Vaggie avait toujours été une exécutrice. Elle n'aimait pas être à la tête, elle aimait suivre ce qu'on lui disait. Cela l'évitait de réfléchir. Non pas qu'elle n'en avait pas la capacité. Juste qu'elle préférait se simplifier la vie. Elle avait déjà vécu cela lorsqu'elle faisait partie de l'armée angélique. A vrai dire, elle appréciait faire parti d'une grande cause. La reconnaissance, être la cible de tous, ce n'était pas son pêché mignon. Elle préférait encore exécuter dans l'ombre et être sûr le terrain. Diriger, ce n'était tout simplement pas pour elle. Mais il fallait bien des personnes comme elle pour que le monde puisse tourner. Depuis l'évolution des sociétés, tout le monde désirait être en haut de l'échelle, préférant délaissé les sales boulots à des personnes qu'ils jugeaient moins compétentes qu'eux. Sauf que ces dirigeants oubliaient toujours un détail, sans leurs petites mains, ils ne pouvaient pas avoir leur empire. Le narcissisme était monté en flèche dans ces sociétés contemporaines. Personne ne voulait abaisser son ego à faire le sale travail. Sauf qu'il n'y avait pas assez de place pour tous au sommet. Et ça, Vaggie l'avait bien compris. Devenir le bras droit de Sloan en montant petit à petit les échelons dans le gang avait été plus satisfaisant. Elle était digne de confiance et cela lui suffisait. Elle n'était pas envieuse et ne souhaitait nullement prendre sa place. C'était sans doute la raison pour laquelle il l'avait nommé à se poste. Elle n'avait pas d'ambition. Elle ne souhaitait que vivre tranquillement sa petite vie.

L'une des autres raisons pour lesquelles elle ne désirait pas non plus monter à la tête du crime, c'était Charlie. Elle n'adhérait déjà pas vraiment que son amie soit retournée sur le côté sombre de la pente avec son faux passé. Alors savoir qu'elle gérait délibérément ce genre d'activités ne lui ferait pas plaisir, elle qui prônait encore haut et fort son envie de rédemption.

A vrai dire, la salvatorienne se donnait sans doute des excuses. Elle fuyait ses responsabilités en exécutant simplement des ordres transmit et évitait de remettre en question ce qu'elle était vraiment. Faire le crime, c'était toujours plus simple. Elle avait comme une deuxième vie avec la malédiction. Elle avait appris que même du côté du bien, se cachait un mal pourrissant. Alors pourquoi s'évertuer à commettre un bien hypocrite ? Qu'était réellement le bien ? Soutenait-elle vraiment le projet de Charlie ? Elle même n'avait pas envie de réfléchir aux réponses. Alors, elle les évitait et se contentait de faire ce en quoi elle était douée. Toujours démon et talentueuse utilisatrice de divers armes, elle était à sa place.


Son chef Sloan, était un véritable collectionneur d'œuvre d'art, son business s'était d'ailleurs basé sur ce trafic si peu évoqué et pourtant si présent. Les domaines de l'art avait quelque chose de sacré et d'intellectuel qi devait le passionner. Pour Vaggie, il s'agissait d'un univers inconnu. Elle avait pourtant rejoins ses rangs par respect pour lui. Parmi les différents vices qui subsistaient dans les bas fonds de Storybrooke, il était parmi les seuls à respecter la vie humaine et à faire son travail dans l'élégance et le raffinement. La tuerie n'était jamais la primauté. Pour cela, la personne devait avoir commis un acte irréversible envers lui ou sa famille. Il était comme un justicier des musées, retirant les oeuvres de ceux qui ne pouvaient comprendre leur véritable essence.

A ce jour, le grand patron avait jeté son dévolu sur le chef d'un autre gang présent en ville, Domino. Ou plus précisément, sur quelque chose qu'il avait en sa possession et qui pouvait compromettre l'une de ses plus jeunes soeurs. D'après ses consignes, son bras droit devait faire en sorte de récupérer toutes les informations les concernant. Elle avait carte blanche quant à sa mise en pratique, pouvant même le rayer de la carte si cela se trouvait nécessaire. Cet homme avait sans doute beaucoup de défauts, mais délaisser sa famille n'en faisait pas parti. Cela était tout à son honneur.

Faisant un signe à l'homme qui s'était prostré à ses côtés, elle brûla le papier à l'aide du briquet qu'il lui tendit. Maintenant qu'elle avait pris connaissance de sa mission, elle allait pouvoir se mettre au travail. D'un autre geste de la main, elle congédia le messager et commença à échafauder son plan. Elle allait avoir besoin de réunir les informations nécessaires dans un temps très court afin d'agir dès le soir même. Elle n'avait pas le droit à l'erreur et ne pouvait pas se permettre de prendre le temps d'observer ses habitudes. Elle devait faire vite et jouer l'effet de surprise.

Le fameux soir, arriva bien assez vite pour Vagatha qui était déjà en place au pied du domicile de sa cible. Ce soir, il serait seul. Elle savait qu'il avait disposé peu de gardes du corps à son domicile afin de passer une soirée tranquille avec une prostituée. Grossière erreur. Ces hommes perdaient décidemment la tête lorsqu'ils souhaitaient passer du bon temps. Comme si une poignée d'homme de main allait empêcher la jeune femme à entrer. Contrairement aux autres, elle avait un avantage considérable. Elle n'avait pas besoin de s'apprêté jusqu'aux dents. Pour elle, ses éternelles vêtements noirs, son cache oeil et ses cheveux roses suffisaient. Faire apparaître ses propres armes à tout moment était ce qui la rendait la plus efficace. Moins de charge, plus de souplesse dans ses déplacements. Elle était discrète et ne risquait pas de se faire piquer ses affaires. Les armes n'avaient jamais de maître, sauf celles de Vaggie.

Postée sur le toit du bâtiment, elle attendit patiemment la mise en place de la relève pour la nuit. Dès cet instant, elle avait 7 minutes pour pénétrer à l'intérieur et faire en sorte de récupérer ce dont elle avait besoin. Le savoir avec une prostituée était à la fois un avantage et un désavantage. Dans un premier temps, celle-ci pouvait risquer de donner l'alerte. Dans un second, elle savait qu'elle ne serait pas dérangé par les hommes costumés, persuadés qu'il serait en pleine affaire.

Lorsque le moment tant escompté se présenta, la démone descendit grâce à un harnais à la hauteur de la fenêtre. Bien, il était seul. Cela simplifierait la tâche. Elle s'occuperait de la prostituée en temps voulu. Son attention détourné, elle passa silencieusement par la fenêtre entrouverte. De là elle en profita pour effectuer un coup vif et net dans la nuque du chef de gang, le faisant s'évanouir.

Pour elle, tout se déroulait exactement comme prévu. Cela aurait été vrai, si seulement elle n'avait pas vu la dite prostituée rentrer dans la chambre. Dangereusement, elle s'approcha de lui et plaça sa main sur sa bouche.

- Tais toi ! Je n'ai pas envie de me faire repérer à cause d'un crétin qui ne pense que par ce qui se trouve sous son caleçon. J'ai seulement assommé cet homme dans le but de récupérer quelque chose. Toi, fais comme prévu, dans quelques minutes, je serais repartie et personne ne saura rien. Tu devras faire comme ci tu ne m'avais jamais vu
. Elle réfléchit un instant. Pour rendre ça plus crédible, je devrais sans doute te mettre inconscient. Ca tombe bien, j'ai toujours rêvé de te frapper la tête avec un objet lourd.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- -Only if you knew, how muchI liked you but I watch your eyes as he walks by. What a sight for sore eyes, brighter than a blue sky. He's got you mesmerized while I die. Why would you ever kiss me ? I'm not even half as pretty. But you like him better. (Wish I were Alastor).


Angel Dust
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Angel Dust

| Avatar : Jack Falahee ♥

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel N4my

I'm a reaper man
Every good thing I kill it dead
Fuck yeah I'm a deviant
When I go to the store I go undressed
I'm a sexiness
Go on the date just to get the dress off
I'm a prince living behind bars


A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel 6gag


| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Le plus beau, le plus sexy... ANGEL DUST !

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel Maxresdefault

| Cadavres : 92



A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel _



________________________________________ Mer 31 Mar 2021 - 18:25


A kiss with a fist is better then none


You hit me once
I hit you back
You gave a kick
I gave a slap
You smashed a plate over my head
Then I set fire to our bed

« Hannnn mais tu es un monstre, Vaggie ! » Il afficha une moue tout en parlant dans la main de la jeune femme. « Si tu crois que tu vas pouvoir le voler et partir tranquillement. Tu te mets le doigt dans ton seul œil valide ma pauvre ! »

Il leva son index afin de montrer qu'il n'exagérait pas ses dires. Il connaissait un peu Domino depuis le temps. Ce n'était pas la première fois qu'il demandait ses services après tout. Il avait eut le temps d'analyser son manoir. Il connaissait la demeure par cœur maintenant et il savait qu'il avait énormément de gardes et de sécurité. Vaggie avait seulement eut beaucoup de chance de pouvoir rentrer ici sans se faire prendre. Un soupir sortit alors de la bouche de Angel avant qu'il ne lèche la main de la jeune femme pour qu'elle la retire de son visage. Il croisa ses bras contre son torse tout en tapotant ses pieds nus sur le sol en bois. Son regard se posa d'abord sur Domino qui ne semblait pas vouloir rouvrir les yeux puis sur la latine. Dans un premier temps, elle venait de lui gâcher un de ses meilleurs coups. Domi était un dieu au lit mais ça, il ne pourra pas le prouver ce soir. Il risquait de perdre son client d'ailleurs et Valentino allait lui tomber dessus. C'était cher payé pour le pétage de plomb de Vaggie. Elle était insupportable cette fille. Il leva alors un sourcils avant de finalement s'asseoir sur le lit juste à côté de Domino. Angel ne mit que peu de temps avant de s'allonger à côté de lui.

« Tu n'es pas très intelligente et subtile comme femme, tu le sais ça ? Si tu crois qu'ils vont te laissés partir aussi facilement. Tu voles quoi ? Un tableau ? Il en a plein, j'en suis sûr que c'est ça. Je sais où se trouve cette pièce mais je te dirai pas. Parce que à cause de tes putains de conneries, on va mourir ! J'aurai même pas eut le temps de me faire péter la rondelle. SUPER ! »

Il se redressa finalement sur le lit et le peignoir manqua de tomber, le tissus tenait à peine sur ses épaules. Il aurait bien aimé se rhabiller afin de pouvoir se défendre correctement mais des voix se firent déjà entendre à l'étage inférieur. Comme il le disait, c'était impossible de sortir de ce manoir vivant, surtout si elle comptait repartir avec quelque chose sous le bras. Pauvre Vaggie, Charlie sera bien malheureuse si elle perdait son meilleur ami et la femme qui lui bouffait la chatte. Angel soupira une nouvelle fois et leva les yeux au ciel. Il n'y avait pas trente six solutions maintenant. L'ancien démon devait prendre les choses en main sinon ils allaient mourir bêtement. Angel voulait encore vivre une longue vie de luxure. Il n'avait pas goûté à tous les plaisirs de la vie... Enfin si mais il aimerait en profiter encore. Alors l'araignée se leva du lit tout en remettant le peignoir en soie sur ses épaules. Il s'arrêta devant l'armoire de la chambre et baissa une poignet. Un tiroir secret apparût sous le regard surpris de Vaggie et Angel afficha un petit sourire en coin tandis qu'il ouvrit le tiroir. Dedans se trouvait des armes à feu, des menottes et des jouets sexuels. Un petit rire sortit alors de sa bouche alors qu'il fixait un god.

« Comme quoi, ça sert de baiser les connards hein ? » Il prit alors le fusil à pompe dans ses mains. « Je comptes sur toi pour ne rien dire à Barbie. Je lui ai promis de ne plus tirer sur personne. Elle sera déçue sinon la pauvre. Enfin tu me balances, je te balances la Loca. A toi de voir. »

Angel mit les munitions dans son arme avant de regarder autour de lui paniqué. Il cherchait quelque chose d'important et de vitale. Ce n'était pas des vêtements ou des papiers d'identités mais bien ses lunettes de soleil qu'il mit directement sur son nez. Il inspira un grand coup avant de s'avancer vers la porte de la chambre qu'il défonça sans difficulté avec sa jambe. Les hommes de Domino s'arrêtèrent en plein milieu du couloir, fixant Angel légèrement perdu. L'homme araignée haussa les sourcils surpris avant de baisser son regard. Surpris il remarqua que son peignoir s'était détaché.

« Oh mince ! Je portes pas de sous-vêtement. Je suis désolé messieurs. Quel pervers je fais, c'est triste. En tout cas j'espère que vous avez bien aimé voir mon petit oiseau ! »

Sans attendre, il pointa son arme sur les deux hommes qui se trouvaient devant lui et il tira. C'était une arme puissante, tout ce qu'il aimait ! Les gardes tombèrent par terre et Angel rattacha finalement son peignoir. Il n'allait pas arrêté de se détacher, il en était sûr. Autant courir nu mais si il faisait ça, il entendrait Vaggie râler en fond et il finirait par lui tirer dessus pour lui fermer sa grosse bouche de latino. Angel prit alors le temps de recharger avant de se tourner vers Vaggie.

« Je vais perdre mon clien à cause de toi, tu as intérêt à te faire pardonner. »

Angel s'apprêtait à continuer son chemin mais il se prit un coup soudain sur la tête. Quand il tomba sur le sol, il remarqua une vingtaine de gardes qui se mirent à entourer Vaggie. Ils étaient fichues. Angel s'apprêtait à ouvrir sa bouche pour dire quelque chose mais il se reprit un coup sur la tête et tout devint noir. Quand il rouvrit les yeux quelques heures après, il se retrouva dans une pièce sombre avec Vaggie. Les deux étaient attachés comme des animaux et Angel lâcha une petite injure quand il se rendit compte qu'il saignait de la tête. Il entendit une porte s'ouvrir et il reconnût immédiatement Domino qui se rapprocha de Angel. Sans attendre, l'homme frappa violemment Angel au visage.

« Tu sais que je n'aime pas les trahisons, Angel chéri. Tu voulais me voler quoi ? Réponds sale pute ! »

« Ta bite ? Faut avouer qu'elle est bonne. »

Il se prit un nouveau coup au visage. Domino se tourna finalement vers Vaggie.

« Je peux savoir qui tu es ? »

belle âme

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
This is a brand new start and I think I deserve some praise. For the way that I am. Despite having overdosed and ending up comatose. I don't give a damn. I've let my emotions go. Fuck being a sober hoe. This is the mantra, this is my life you're playing with now til the end of the night. Surrounded by fire the passion ignites a helluva high.

(c) crackle bones


Vagatha Ramirez
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Vagatha Ramirez

| Avatar : Vanessa Morgan

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel L3hg

« Qu'est ce que tu viens de dire ? »
« Tu as une belle paire de fesses Vaggie~ »


A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel 5xfg

« Et voilà cette histoire m'a excité ! »
« Angel... On a juste parlé de drogue. »
« C'est bien ce que je dis. »


| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Vaggie

| Cadavres : 24



A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel _



________________________________________ Lun 31 Mai 2021 - 22:56

A kiss with a fist is better then none



Vaggie roula des yeux. Comment un être sur cette Terre pouvait être aussi exaspérant ? Il avait sans aucun doute condensé toute la stupidité de cette planète pour l'insérer en lui. Le ciel lui avait donné une deuxième chance et elle réitérait la même connerie de rester avec eux. Pourquoi se faisait-elle souffrir ainsi ? Elle aurait pu tout abandonner et recommencer à zéro. La ville était assez grande pour ne pas croiser ces bouches trous. Mais non, encore une fois, sa passion pour Charlie l'avait aveuglé et elle faisait l'erreur encore et toujours de vouloir la protéger.

Et une nouvelle une fois, grâce à ses choix méthodiques, elle se retrouvait bloquée entre sa mission et un ivrogne du sexe. Ne pouvait-il pas se faire fourrer ailleurs celui là ? Était-il obligé de se trouver à cet endroit précis ? Avait-il un don pour la faire chier à chaque instant de sa vie ?

Comme si ce contre-temps ne suffisait pas, sa voix nasillarde risquait d'attirer tout les gardes se trouvant dans la demeure. S'ils sortaient d'ici vivant. Elle ferait en sorte que sa mort soit lente et douloureuse juste comme il fallait.

Son regard suivit l'araignée au travers de la pièce. Comment avait-il pu s'avoir que le propriétaire de cette demeure hors de prix cacher ces armes ici ? En plus avec des jouets sexuels et... oh non, elle ne voulait pas pousser son raisonnement plus loin. Il y avait certaines choses que même elle ne préférait pas savoir.

Vagatha se pinça l'arrête du nez face aux affirmations stupides de l'acteur porno. Sans étonnement de sa part, des hommes débarquaient bien suite aux tapages du démon rose. Il ne lui restait maintenant plus que deux options : soit, elle se battait pour sortir d'ici sans une once de récupérer son butin, soit, avec un semblant de chance, elle pourrait repartir avec l'œuvre discrètement et laisser cet abruti d'acteur porno régler le problème. Elle se doutait bien que dorénavant, la sécurité allait se renforcer. Mais son objectif n'était pas de tuer tout les hommes présents dans cette maison. Seulement récupérer un objet de valeur.

Elle soupira une énième fois. Dans tout les cas, elle aurait besoin d'une arme pour si les choses dégénérés. D'un geste de la main, elle s'arma d'un pistolet. Elle avait besoin de quelque chose de simple et rapide pour descendre ceux qui voulait la tuer avant eux. Elle avait besoin de quelque chose qui ne nécessitait pas un laps de temps pour viser et qui serait léger pour qu'elle ait le temps d'esquiver certaines balles. Certes, elle avait une bonne capacité de régénération, mais elle n'avait pas forcément envie de subir la douleur au passage.

La mâchoire du papillon de nuit se décrocha presque lorsque son coloc enfonça la porte dans le sens contraire de ce qui était prévu. Mais comment pouvait-on être aussi con et se jeter ainsi dans la gueule du loup ? Ne pouvaient-ils pas essayer de se planquer pour récupérer tranquillement le tableau en évitant le plus de morts ? Mais non ! Il fallait encore qu'il fonce dans le tas ! En plus, pourquoi le faisait-il ? N'avait-il pas énoncé quelques minutes avant qu'il ne comptait pas lui indiquer l'emplacement où se trouvait le tableau ? S'ils parlaient bien du même évidemment. Il ne manquait plus qu'un quiproquo entre les deux et ce serait la fin de cette mission. Sloan était indulgent mais elle n'appréciait pas rentrer bredouille.

Rejoignant Angel qui avait déjà éliminé la première panoplie de l'équipe de surveillance, Vaggie resserra le cache oeil autour de sa tête.

- De toute façon, ce n'était qu'une question temps avant qu'il ne se lasse de toi pour trouver une autre prostituée. Il se serait bien rendu compte à quel point tu es chiant. Tu devrais plutôt me remercier de t'empêcher une vie de servitude avec un porc.

Presque trop confiant après un échange de balles avantageux, ils crièrent victoire trop vite et le karma en décida autrement pour eux. Ce soir, ils ne risquaient pas de rentrer chez eux indemne. De toute part, des hommes en costard beaucoup trop cher pour juste un job de chien, les encerclèrent. Angel se prit un coup à l'arrière du crâne et tomba aussi lourdement qu'un mort. Vaggie avait presque envie de sourire en se disant qu'il l'avait bien cherché mais malheureusement, elle se retrouvait elle aussi dans une situation plus que compromettante.

- Alors Minette, tu vas gentiment lâcher ton arme et nous suivre.
- Sinon ?
- Ca.

Et l'homme lui assena un coup dans l'estomac, ce qui eu pour effet de la plier en deux, lui coupant le souffle par la même occasion. Le fils de ****, il ne l'avait pas raté. Elle aurait dû s'y attendre. Ce genre de crevard n'avait pas acquis la compétence patience au cours de leur existence. Lui tirant dans la jambe en signe de protestation, la démone n'eut pas le temps de faire plus. A son tour, elle se fit submerger par la vague de costumes noirs et se retrouva assommée aussi vulgairement que le coloc à ses pieds.

Ce fut avec un mal de crâne digne d'une de ses plus grandes gueule de bois qu'elle se redressa son visage. Détaillant la pièce de son seul oeil valide, Vaggie remarqua son coéquipier assit sur une chaise à ses côtés. Typique des films de mafia. Ils étaient ficelés à une chaise dans un vieux sous-sol. Les méchants de ce monde ne pouvaient-ils pas se montrer plus inventif ? Recevaient-ils tous un manuel de "Comment être vil et cruel ?" lors de leur cours du soir ?

- Putain Angel, on n'en serait pas là si tu n'avais pas foutu la merde. Je te préviens que dès qu'on sort d'ici, je t'étripe moi-même. Charlie va forcément se demander ce que je fous si je rentre en retard !

La porte s'ouvrit à cet instant, ne laissant même pas la possibilité à son voisin d'émettre une répartie cinglante comme à son habitude. Roulant des mécaniques, le client que baisait Angel avant son arrivée s'approcha avec un sourire mauvais sur le visage. Même sa réplique transpirait le film culte. C'était désolant.

Vaggie émit tout de même un pouffement lorsque l'araignée se prit un nouveau coup. Décidément, il les ramassait aujourd'hui.

- Qui suis-je ? Je vous laisse répondre vous-même à la question. Sans doute celle qui vous étouffera avec vos propres couilles. Répondit-elle en ricanant.

Domino attrapa son visage de ses énormes doigts boudinés.

- On veut jouer à la plus maligne n'est-ce pas ? Mais rira bien qui rira le dernier mon ange.

Aussi téméraire qu'inconsciente, la jeune femme lui cracha aux visages. Elle détestait les hommes. Encore plus ceux qui osaient la toucher sans sa permission. Parce qu'elle était une femme, il ne la prenait clairement pas au sérieux. Elle lui prouvera le contraire.

Sans étonnement, elle accueillit le revers de sa main sur sa joue. S'il pensait qu'une gifle allait le faire craindre. Il s'insérer le doigt dans l'œil.

- C'était censé être ? J'ai eu l'impression de recevoir une caresse. Vous savez que la graisse fait glisser la paume des mains sur les joues ?

Vexé, le client pointa son arme sur le front de Vaggie.

- On verra si tu riras autant lorsque je t'aurais fait sauter la cervelle.

Bon, elle avait peut être abusé dans la provocation, d'habitude, c'était du ressort d'Angel.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- -Only if you knew, how muchI liked you but I watch your eyes as he walks by. What a sight for sore eyes, brighter than a blue sky. He's got you mesmerized while I die. Why would you ever kiss me ? I'm not even half as pretty. But you like him better. (Wish I were Alastor).


Angel Dust
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Angel Dust

| Avatar : Jack Falahee ♥

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel N4my

I'm a reaper man
Every good thing I kill it dead
Fuck yeah I'm a deviant
When I go to the store I go undressed
I'm a sexiness
Go on the date just to get the dress off
I'm a prince living behind bars


A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel 6gag


| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Le plus beau, le plus sexy... ANGEL DUST !

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel Maxresdefault

| Cadavres : 92



A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel _



________________________________________ Lun 14 Juin 2021 - 17:33


A kiss with a fist is better then none


You hit me once
I hit you back
You gave a kick
I gave a slap
You smashed a plate over my head
Then I set fire to our bed

Angel avait l'habitude de se retrouver dans de drôle de situation. La plupart du temps, il créait ses situations sans jamais le regretter. Il aimait le chaos et il n'en avait pas peur. Il avait peut-être promis à Charlie de changer et de se racheter devant les yeux de Dieu. Mais être un démon, c'était bien plus marrant que de monter au ciel. Le blanc lui donnait mal au crâne et ce n'était pas une couleur qui lui allait au teint contrairement au rose ou au rouge. Enfin, tout ça pour dire qu'être attaché à une chaise était devenu une habitude. Que ce soit pour régler des différents ou pour des jeux sexuels. Alors oui, il ne pouvait pas s'empêcher de sourire bêtement en voyant Domino s'énerver contre Vaggie. Elle n'arrêtait pas de dire que Angel ne savait pas réfléchir ou qu'il ne pensait qu'à son entrejambe, elle n'avait pas tord. Mais si lui pensait avec son appareil génital, Vaggie réfléchissait avec ses nerfs. Elle n'était pas mieux que lui surtout quand elle cracha sur le visage Domino tout en le traitant de gros. Oui c'était ce qu'elle venait de faire. Outch, Dom détestait quand on lui parlait de son poids. Angel mordit l'intérieur de sa joue tandis que Domino pointa son arme sur le front de sa colocataire. Ce sera triste et bête de mourir comme ça. Angel allait l'annoncer comment à Charlie si son client venait à rependre le petit cerveau de Vaggie un peu partout dans la pièce. L'araignée resta un moment à observer la scène tout en la trouvant ridicule. Deux grosses brutes qui étaient en train de se tuer du regard, n'importe quoi. Un soupir sortit alors de sa bouche tandis qu'il leva les yeux en l'air.

Domino fronça les sourcils et tourna son visage vers Angel. Il ne se concentrait plus sur Vaggie maintenant mais sur lui. Son employeur s'avança vers lui et sans attendre, il leva la main sur Angel et le frappa violemment au visage. Si violemment que la tête de la prostitué s'était légèrement décalé sur le côté. Angel fronça un peu plus ses sourcils avant de redresser son visage vers Domino tout en restant silencieux. Si il y avait bien une chose que Angel ne supportait, c'était qu'on lève la main sur lui sans son autorisation. Pour des jeux sexuels il était partant et l'histoire s'arrêtait là. De toute façon le jeu du prisonnier avait assez durée. Ils devaient sortir de là, tous les deux. Angel ne voulait pas la mort de Vaggie sur la conscience. Enfin surtout parce qu'il ne voulait pas qu'on le vire de la colocation. Sans attendre, il afficha un petit sourire en coin avant de faire un clin d'oeil à Domino.

« Domi, je pensais que tu étais un chouette type. Deux mois que je pompes le tuyau et tu n'avais jamais levé la main sur mon beau visage. » Angel afficha une petite moue alors que Dom lâcha un rire gras.

« C'était avant que tu fasses rentrer ta pouf ici. Tu as tué mes hommes alors je trouves ça équitable de te saigner comme un porc en échange. »

Pourquoi les porcs ? Ils n'avaient rien fait. Angel eut soudainement une petite pensée pour son cochon. Il n'avait pas intérêt de mourir ce soir sinon Fat Nuggets finirait dans l'assiette de Alastor. L'acteur pornographique haussa simplement les épaules avant de jeter un regard à Vaggie. Il ne fit pas blague à la latine, il se contentait de la regarder pour lui faire comprendre que c'était maintenant qu'ils devaient se rebeller. Angel fixa une nouvelle fois Domino tout en affichant un immense sourire.

« Oui c'est équitable mais tu sais que je suis loin d'être un homme honnête. Alors le plan va un peu changer, je suis désolé mon Domi. J'aimais bien coucher avec toi mais je penses que notre contrat se termine là mon mignon. »

L'araignée fit sortir deux autres bras qui se trouvaient juste en dessous de ceux qui étaient attachés. Il avait pourtant dit à Domino que dans son univers avant, il avait l'apparence d'une araignée. Il aurait du écouter plus attentivement les dire de Angel. Maintenant c'était trop tard pour lui. Il arracha l'arme de la main de Domino qui poussa un grognement de surprise. Angel tira sans réfléchir dans la jambe de son ancien patron. Dom tomba sur le sol en hurlant de douleur. Le démon profita de ce moment pour se détacher et en faire de même avec Vaggie. Il tendit le pistolet à la jeune femme avant de rattacher correctement le peignoir autour de sa taille. Angel respira un bon coup avant de se baisser vers Domino qui lâcha tout une panoplie d'insulte. D'habitude le démon aimait prendre du temps pour parler et se languir de la situation mais Dom n'en valait pas la peine. Surtout après le coup qu'il venait de lui mettre. Angel se contenta de caresser délicatement la joue de l'homme alors que ses deux bras de trop étaient en train de disparaître. Le démon finit alors par venir mordre délicatement le cou de Domino. Morsure venimeuse. Il ne suffisait de seulement quelques minutes pour que le venin se répande et tue sa proie. Pendant cette longue minute, Domino allait simplement souffrir. Angel finit alors par se relever se dirigeant silencieusement vers la porte. Avant de l'ouvrir, il se tourna vers Vaggie.

« Je vais te mener à la peinture et en échange, ne me prend pas la tête en sortant d'ici. J'adore discuter avec toi ma belle mais tu hurles tout le temps ça donne mal au crâne. » il hocha doucement la tête. « Ou alors tu me hurles dessus mais en rentrant à la maison tu me fais une pipe ! J'ai pas pu tirer mon coup à cause de toi, vilaine. »

Il n'eut pas le temps de continuer son discours que des hommes se mirent à ouvrir la porte qui se trouvait en face de lui. Les gardes... Sûrement alerté par les hurlements de douleur de Domino qui était en train de mourir par terre derrière Vaggie et Angel. L'araignée afficha un petit sourire désolé aux hommes qui se trouvait en face de lui avant de se décaler légèrement sur le côté. Après tout, c'était Vaggie qui tenait l'arme pas lui.

« Ah mais en y repensant, Vaggie-chou. On ne pourra peut-être pas rentrer ce soir. Après tout, on vient de se mettre un gang sur le dos et ils risquent de nous pourchasser toute la soirée. » Un petit rire sortit de sa bouche. « Trop cool, on sera comme Bonnie et Clyde. Dommage, on a pas de sexy Clyde pour nous accompagner. Pas grave ! Je te laisses t'occuper de Tic et Tac pendant que je me recoiffes, merci Tortilla ! »

Et sans se faire prier, il se rassit sur la chaise et sortit un petit miroir de sa poche afin de se recoiffer rapidement.

belle âme

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
This is a brand new start and I think I deserve some praise. For the way that I am. Despite having overdosed and ending up comatose. I don't give a damn. I've let my emotions go. Fuck being a sober hoe. This is the mantra, this is my life you're playing with now til the end of the night. Surrounded by fire the passion ignites a helluva high.

(c) crackle bones


Vagatha Ramirez
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Vagatha Ramirez

| Avatar : Vanessa Morgan

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel L3hg

« Qu'est ce que tu viens de dire ? »
« Tu as une belle paire de fesses Vaggie~ »


A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel 5xfg

« Et voilà cette histoire m'a excité ! »
« Angel... On a juste parlé de drogue. »
« C'est bien ce que je dis. »


| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Vaggie

| Cadavres : 24



A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel _



________________________________________ Dim 20 Juin 2021 - 20:31

A kiss with a fist is better then none



Leur ravisseur était vraisemblablement beaucoup trop susceptible. Certes, il perdait toute crédibilité face à des démons à demi-vêtu. Mais ce n'était pas une raison pour frapper au moindre soupire. Bien sûr, Vagatha ne plaindrait pour rien au monde l'araignée à ses côtés, cependant, elle savait reconnaître lorsque c'était gratuit. Là, il s'agissait tout simplement d'une question d'orgueil. Cet homme avait l'impression que le prostitué qu'il avait engagé c'était joué de lui durant tout ce temps. Alors qu'il était persuadé d'avoir le dessus. C'était une réaction typiquement masculine. Dès que leur ego était touché, c'était la fin du monde.

Se lançant un regard entendu, Vaggie intercepta le message d'Angel. Ils ne se supportaient peut être pas, mais ils avaient vécu assez longtemps en enfer pour comprendre comment fonctionner un plan d'évasion sans y laisser des plumes. Aussitôt mis en action, l'araignée sortit ses bras supplémentaires pour saisir l'arme du patron et retourner la situation à leur avantage. C'est que cet idiot savait se montrer utile lorsqu'il en ressentait le besoin. N'aurait-il pas pu sortir ses bras plus tôt ? Cela aurait évité une perte de temps considérable.

La démone ne souhaitant pas participer aux amourachées entre Domino et Angel, cette dernière préféra régler le compte des hommes de main. Des chaînes apparurent dans ses paumes et sans ménagement, elle les attrapa par le cou. Attendant patiemment et fermement qu'ils suffoquent entre ses mains. Vagatha était rancunière et elle ne supportait nullement la manière dont ils l'avaient traité. Ces hommes ne pouvaient qu'en vouloir à leur bêtise. Ils auraient dû se douter que des êtres surnaturels se cacher à Storybrooke. Encore plus parmi ceux qui travaillaient dans l'ombre. Se redressant, la chasseuse d'arts fit disparaître l'arme du crime, et récupérant le flingue en se dirigeant à son tour vers la porte. Roulant par la même occasion des yeux aux remarques de son colocataire. Cette chose ne savait donc jamais quand la fermer ?

- Angel, le jour où je te ferais une pipe n'est pas et n'arrivera jamais est-ce clair ? Et depuis le temps, tu...

Elle n'eut malheureusement pas le temps de terminer la réplique cinglante qui lui démangeait la mâchoire lorsque la porte s'ouvrit sur une panoplie de garde. Super. Elle aurait dû se douter que les deux hommes qu'elle avait étranglé n'étaient pas les seuls présents dans le bâtiment. Leur patron allait mourir. A quoi bon se donner autant mal ? Ils ne seraient plus payé pour risquer leur vie.

- Ecouter messieurs, nous pouvons peut être éviter un bain de sang. Il est certes probable que je tiens l'arme qui la blessait entre mes mains. Déclara-t-elle en lançant un regard pleins de sous entendu à son partenaire. Mais je ne suis pas celle qui lui a fait perdre la vie. Vous savez, mon... coéquipier ci-présent a une morsure très toxique, et si vous ne vous dépêchez pas pour le sauver... Je dois dire qu'il y laissera sans doute la peau. Ce serait dommage n'est-ce pas ? Alors laissez nous passer et il pourra encore s'en sortir.
- Sinon quoi ma mignonne ? Intervînt l'un des hommes en lui attrapant le menton.

Sans attendre plus de sa part, Vaggie releva le revolver et lui tira directement dans la gorge, sans aucun ménagement. Elle était déjà suffisamment énervé par cet abruti de prostitué pour qu'un autre misogyne vienne encore lui faire le coup de l'assommoir.

- Quelqu'un d'autre est volontaire ?

Pointant leurs armes sur sa tête, Vagatha se mit à soupirer.

- C'est bien ce que je pensais. Hé ! Au lieu de t'admirer dans ton miroir de poche, tu veux pas me filer un coup de main ?

Ne préférant pas attendre l'aide de son coéquipier de fortune, Vaggie s'arma d'un bouclier et jeta le revolver. Il ne ferait qu'encombrer sa main pour faire apparaître d'autres armes sur demande. D'un mouvement fluide, elle se laissa tomber au sol alors que le premier assaut de tire commença. Se protégeant d'un bouclier qui ne tiendrait pas longtemps, elle courut vers l'araignée pour l'obliger à fuir.

- Ne me regarde pas comme ça. Je sais que j'ai peut être légèrement agi sous le coup de l'émotion mais tu n'as nullement le droit de me juger. Je t'avais demandé de venir m'aider. Comme tu ne veux pas, et que je ne cherche pas à te retrouver comme un gruyère, je pense qu'il est nécessaire que nous nous fassions tout petit pour atteindre l'oeuvre. Pourquoi a-t-il fallu que tu couches avec un chef de gang ! Grogna-t-elle. Cette mission était censée être simple et rapide.

Bifurquant dans l'un des énièmes couloirs tandis que le groupe était toujours à leur poursuite, le folklo duo se logea dans un renfoncement des sous terrains pour souffler un peu.

- Bien. Toi qui connaît l'endroit, par où on passe maintenant ? Je ne vois que les bouches d'aérations comme moyen de déplacement. Ce qu'il nous manque maintenant c'est l'emplacement de la pièce. Quoi ? Je sens ton regard sur moi et c'est déplaisant. Chuchota-t-elle le visage bloqué à hauteur de son torse à cause de la réduction d'espace dont ils avaient droit. Oh non Angel, je sais à quoi tu penses et je ne compte pas essuyer encore une de tes blagues salaces. Essaie de te concentrer au moins une fois dans ta vie. Si ça peut t'aider, dit toi que ma main est à hauteur de ton entrejambe et qu'il ne me suffit que d'un mouvement pour sortir une lame.

Finalement, Angel avait peut être raison sur un point. Cette nuit serait bien interminable. Même avec le tableau en poche, ils allaient sans doute devoir régler le compte du gang avant de pouvoir rentrer tranquillement chez eux. Vaggie avait nullement envie de voir ses malfrats débarquer à la coloc pour mettre Charlie en danger.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- -Only if you knew, how muchI liked you but I watch your eyes as he walks by. What a sight for sore eyes, brighter than a blue sky. He's got you mesmerized while I die. Why would you ever kiss me ? I'm not even half as pretty. But you like him better. (Wish I were Alastor).


Angel Dust
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Angel Dust

| Avatar : Jack Falahee ♥

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel N4my

I'm a reaper man
Every good thing I kill it dead
Fuck yeah I'm a deviant
When I go to the store I go undressed
I'm a sexiness
Go on the date just to get the dress off
I'm a prince living behind bars


A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel 6gag


| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Le plus beau, le plus sexy... ANGEL DUST !

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel Maxresdefault

| Cadavres : 92



A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel _



________________________________________ Jeu 15 Juil 2021 - 19:21


A kiss with a fist is better then none


You hit me once
I hit you back
You gave a kick
I gave a slap
You smashed a plate over my head
Then I set fire to our bed

Angel afficha un petit sourire quand il remarqua que le visage de la jeune femme était collé contre son torse nu. Il ne fallait pas oublié que l'araignée ne portait qu'un simple peignoir sur ses épaules. La nudité n'était vraiment pas un truc qui le dérangeait, il pouvait se montrer nu devant le monde entier. Son regard se posa sur celui de la jeune femme qui comprit immédiatement ce qu'il allait dire. Une blague salace, comme toujours. Angel passait son temps à en faire et il adorait ça. Mettre mal à l'aise les autres l'amusait beaucoup. Sauf que la personne qui se trouvait devant lui n'était pas n'importe qui. Vaggie savait comment calmer la bête qui sommeillait en lui et cela le mettait vraiment de mauvaise humeur parfois. Un soupir d'agacement sortit de sa bouche tandis qu'il leva les yeux au ciel. Cette femme était d'un ennuie sans nom, il préférait traîner avec Charlie. C'était peut-être la princesse barbe à papa mais elle faisait bien plus de folie que son ex. D'ailleurs quand Angel posa une nouvelle fois son regard sur le visage de Vaggie et cette fois-ci, cette dernière semblait être légèrement perdu dans ses pensées. Ce n'était pas difficile de comprendre à quoi elle pensait actuellement. Un petit rire moqueur sortit alors de sa bouche tandis qu'il passa délicatement sa main dans les cheveux de la jeune femme. Un sourire charmeur sur le visage et les yeux doux. Il attendit plusieurs secondes afin de voir si la jeune femme n'allait pas le repousser mais elle ne semblait pas le faire. Angel se pencha alors légèrement vers la jeune femme collant presque ses lèvres contre celle de Vagatha avant de murmurer contre ces dernières.

« Ce n'est pas le moment de penser à la belle Charlie, tu ne penses pas ? Princesse bonbon va bien. On va les tuer et ce sera réglé. Aussi simple que de baiser. »

Il fit un clin d'œil à la jeune femme avant de déposer délicatement ses lèvres contre celles de Vaggie. Un baiser simple et rapide avant qu'il ne fasse signe à sa partenaire de le suivre. Ils sortirent de leur cachette et sans attendre Angel s'arrêta devant une des grilles d'aérations. L'idée de Vaggie lui plaisait bien alors il décida de l'appliquer. Il retira la grille avant de se glisser dedans en premier. Un petit rire amusé sortit de sa bouche tandis qu'il commença à avancer. Il aura vraiment du mettre un boxer avant de se lancer dans ce genre d'aventure. Il espérait vraiment que Vaggie n'avait pas une vue direct sur ses parties génitales. Il allait l'entendre râler sinon et il y avait mieux comme ambiance. Angel tourna la tête afin de voir si elle suivait et quand les deux se trouvèrent dans les conduits, il décida finalement de rire de la situation. Un rire sortit de sa bouche.

« J'espère que la vue est belle, profite c'est gratuit pour une fois. »

Avant de se prendre une réflexion de Vaggie, il décida de continuer sa route comme si rien ne s'était passé. Angel savait gardé son sérieux un peu, enfin même dans les pires situations il aimait rire mais il ne perdait en vue son objectif. Et là son objectif était simple, la tableau et tuer tout ce beau monde. Ce n'était pas pour protéger Charlie ou son entourage mais plutôt ses fesses. Il avait déjà trop de monde sur son dos et il ne voulait pas un gang de plus. Alors il était prêt à aider Vaggie comme ça, elle l'aiderait en retour. Entre démon, c'était comme ça que les choses marchaient. Des marchés. Angel rampa dans le conduit avant de s'arrêter devant une grille qui se trouvait sous ses mains.

« J'ai suivis les couloirs et normalement, en dessous de nous se trouve la salle avec ses trophées. Le tableau est dedans ! »

Il appuya subitement sur la grille qui tomba au sol, Angel descendit rapidement à son tour. Il tomba sur ses genoux avant de pousser un petit gémissement de douleur. L'araignée regarda rapidement autour de lui avant de froncer les sourcils. Ce n'était pas la salle des trophées, c'était une salle de bain. Il s'apprêtait à le dire à Vaggie mais cette dernière tomba sur Angel. Elle était tombée sur ses pieds et ses pieds étaient collés contre le torse de Angel. La prostituée poussa violemment Vaggie tout en lâchant une injure.

« Aïe ! Est ce que moi j'abîme ton gagne pain ?! Non !!! Respecte mon corps, imbécile ! » Il passa sa main sur son torse rougit. « Ce n'est pas la bonne pièce, je penses qu'on dans la salle de bain qui se trouve à côté. »

Angel finit alors par se lever remettant correctement son peignoir qui ne cachait maintenant qu'une partie de son entre-jambe et une fois fait, il respira un bon coup tout en mettant ses mains sur ses hanches. Sans attendre, il ouvrit la porte de la salle de bain regardant dans tout le couloir. Personne à l'horizon alors il en profita pour sortir tout en resserrant la ceinture de son peignoir. Il ouvrit la porte qui se trouvait à gauche de la salle de bain. Il fallait rentrer un code mais heureusement pour Vaggie, il connaissait ce code.

« Tu es vraiment sauvage dans tes manières, Vaggie. Baise avec des riches et ils te donnent toutes leur richesse. Regarde, au bout de deux nuits avec lui, il m'avait déjà montré fièrement cette salle. Et intelligent comme je suis, j'ai retenu le code. »

La porte se déverrouilla et il entra à l'intérieur avant de finalement la refermer derrière Vaggie.

« Bon Tortilla je te laisses faire ton taff, moi en attendant je vais inspecter les bleus que tu viens de me faire. » il claqua sa langue contre son palais avant de s'asseoir par terre au milieu de la pièce. « T'es vraiment méchante avec moi. Je sais que tu aimes pas les queues mais tu es pas obligé de me marquer comme ça. C'est bon, je dirais pas à Charlie que tu es une pourriture malgré tout. Pour quelqu'un qui soutiens les projets de son ex... Je te trouves assez nulle. Même moi je me débrouilles mieux. Enfin, je ne lui dirai rien. Pas parce que je t'aime bien mais surtout parce que tu vas encore plus me crier dans les oreilles et nom de Lucifer... Tu as une énorme gueule. »

Il se plaignait tout en inspectant ses blessures.

belle âme

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
This is a brand new start and I think I deserve some praise. For the way that I am. Despite having overdosed and ending up comatose. I don't give a damn. I've let my emotions go. Fuck being a sober hoe. This is the mantra, this is my life you're playing with now til the end of the night. Surrounded by fire the passion ignites a helluva high.

(c) crackle bones


Vagatha Ramirez
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Vagatha Ramirez

| Avatar : Vanessa Morgan

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel L3hg

« Qu'est ce que tu viens de dire ? »
« Tu as une belle paire de fesses Vaggie~ »


A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel 5xfg

« Et voilà cette histoire m'a excité ! »
« Angel... On a juste parlé de drogue. »
« C'est bien ce que je dis. »


| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Vaggie

| Cadavres : 24



A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel _



________________________________________ Ven 30 Juil 2021 - 22:47

A kiss with a fist is better then none



Lorsqu'il passa sa main dans ses cheveux, Vagatha le laissa faire. Elle n'était certes pas très tactile, mais elle était capable de supporter certains contact humain. Même si Angel l'horripilait, elle vivait avec lui depuis assez longtemps pour tolérer qu'il touche cette zone. Comme à son habitude, le moment était cependant mal choisi pour se laisser aller à des caresses.

Un peu déroutée mais nullement gênée, la démone observa les lèvres de l'araignée former ses phrases. C'était peut être un salaud, mais il était diablement sexy. Il aurait pu être un succube s'il avait souhaité. Comme s'il avait deviné ses pensées, il l'embrassa et se recula avec un sourire victorieux. Cet homme avait décidément le chic pour profiter des situations et tout gâcher. Il pouvait certes la toucher, mais il y avait des limites que même lui, surtout lui, ne devait pas franchir. Elle leva les yeux au ciel.

- Angel ! Je t'ai déjà dit que tu ne pouvais pas faire ce qu'il te plaisait à chaque instant !

Contrairement à la plupart des mortels, Vaggie savait pertinemment qu'un baiser de la part de cet être ne signifiait rien. Il embrassait, couchait, comme il respirait et mangeait. Il n'y avait pour lui comme pour elle, rien de déstabilisant et elle était loin de ressentir des papillons dans le ventre lorsqu'il commettait ce genre d'actes. Elle avait plutôt tendance à être blasée et grincheuse par ses actions.

Suivant le plan qu'elle avait intimé au départ, elle s'élança à la suite d'Angel dans les conduits d'aération. Quelle ne fut pas sa joie lorsqu'elle se rappela à cet instant qu'il ne portait que ce simple peignoir pour cacher sa nudité. Génial. Elle aurait dû passer devant... si elle connaissait le chemin. Elle devrait donc supporter la vue gênante du mouvement de ses hanches ainsi que ce qu'il y pendait. Elle roula des yeux pour la énième fois. Elle détestait cette journée.

Bien rapidement et sans difficultés apparentes, ils arrivèrent dans ce qu'Angel nommait la salle des trophées, là où se situait le fameux tableaux que convoitait Sloan. Aussi habile qu'il pouvait l'être le démon araignée tomba sur ses genoux, tandis que Vaggie...atterrit sur lui qui n'avait pas bougé d'un pouce. S'il n'avait pas été si lent, elle se serait réceptionné à côté de lui sans encombre. Il ne pouvait s'en vouloir qu'à lui même. Détournant son attention de son partenaire qui râlait, le papillon de nuit posa les yeux sur la pièce. Qui était tout, sauf une salle des trophées. A vrai dire, ce n'était pas tout, mais une salle de bain.

- Rappel moi pourquoi je t'ai fait confiance ? Tu n'es même pas capable de te localiser dans une maison que tu as visité plusieurs fois ! Elle croisa les bras en grognant. J'ai bien fait de t'atterrir dessus, ça t'apprendra à me faire perdre mon temps.

Suivant Angel en continuant de râler dans sa barbe, ce dernier sortit sans ménagement de la salle. Heureusement qu'ils étaient seuls dans cet endroit, sinon, ils auraient déjà dû se débarrasser de leurs assaillants. Cet homme avait beau critiquer ses techniques, il était loin d'avoir perfectionné ses offensives.

- Pour une fois que tu te montres intelligent pour quelque chose Angel. Ne te félicite pas trop. Ricana-t-elle.

Ignorant ses plaintes, elle entreprit de chercher le bien qu'elle devait récupérer. Comment un être humain pouvait-il collectionner autant d'objet dans sa vie. Certains étaient exposés comme des pièces de musée tandis que d'autres jonchaient contre les murs. Comment pouvait-on amasser toutes ces richesses sans jamais rien en faire ? Cela relevait de l'incompréhensible pour une jeune fille qui avait été élevé dans les bas fonds de la Nouvelle Orléans.

- Angel. Je fais ce travail parce que c'est la seule chose dans laquelle j'excelle. Mais ça, Charlie n'est pas capable de le comprendre. Je ne sais pas comme elle...
Grinça-t-elle entre ses dents.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
- -Only if you knew, how muchI liked you but I watch your eyes as he walks by. What a sight for sore eyes, brighter than a blue sky. He's got you mesmerized while I die. Why would you ever kiss me ? I'm not even half as pretty. But you like him better. (Wish I were Alastor).


Contenu sponsorisé




A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel _



________________________________________

 Page 1 sur 1

A kiss with a fist is better then none - Vaggie&Angel





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours