« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Command
90.97 € 129.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Ils étaient dix... ✄ SHERLOCK, JOHN & EURUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
3 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage


ϟ John Watson ϟ



John Watson

| Avatar : Dan Stevens

| Conte : Sherlock Holmes
| Dans le monde des contes, je suis : : Dr John Watson

Ils étaient dix... ✄ SHERLOCK, JOHN & EURUS - Page 3 MVyUygr

| Cadavres : 93


Ils étaient dix... ✄ SHERLOCK, JOHN & EURUS - Page 3 _



________________________________________ Lun 13 Sep 2021 - 14:45

And then there were none
John & les Holmes

Tandis que le vrombissement se rapprochais de plus en plus de la plage, je me déplaçais rapidement en direction de mon sac de voyage pour récupérer l'arme qui s'y trouvait puis je retournais à ma place; je ne savais pas ce que l'hôte avait préparer pour le grand final, mais il était hors de question que je tombe sans me battre. Tous les scénarios que je m'étais imaginé par la suite n'avaient pas inclus un hélicoptère se posant sur la plage; quelqu'un avait-il trouver un moyen de contacter l'extérieur ? Peut être l'une des victimes avant qu'elle ne tombe entre les mains du tueur ? En observant l'hélicoptère, je ne voyait aucun logo qui pourrait signifier que c'était la police ou même l'armée, du coup, personnes n'avait réussi à contacter les secours, donc ma première idée tombais à l'eau. Pendant un court instant, j'imaginais le tueur nous emmener faire un tour d'hélico avant de tous nous tuer mais ça n'aurait aucun sens.

"Un chien pilote."Avais-je murmurée en jetant un coup d'œil à la silhouette qui se trouvait à l'intérieur de la cabine, finalement, mon idée de balade en hélico avant de mourir avait peut être un peu plus de sens; je voulais bien croire que j'habitais Storybrooke, la ville remplis de personnage de contes et de magie, mais ma limite semblait être atteinte avec ce chien pilote, parce que c'était tout simplement absurde. Je regardais mes compagnons avec incompréhension, mais ils semblait digérée cette idée plus facilement que moi, seul Mr Osmani semblait être dans le même état que moi, mais ça devait être encore pire pour lui, vu qu'il venait du monde réel et que pour lui la magie n'existait que dans les livres. La voix de Sherlock me fit sortir de mes pensées et je me précipitais dans la salle de bain pour récupérer rapidement les affaires qui trainaient, j'attrapais des affaires de rechange pour tout le monde, mon sac de voyage et me dirigeais vers la sortie, passant juste à côté du journaliste, je me stoppais à sa hauteur.

"Vous devriez monter à bord, sinon, le tueur ne fera qu'une bouchée de vous."Je parlais assez fort pour qu'il puisse m'entendre par dessus le bruit des hélices.

"Ca n'a aucun sens."Me répondit-il tout en continuant de fixer le chien.

"Ce n'est pas le moment de chercher à comprendre, soit vous montez à bord, soit vous restez là, mais prenez vite une décision."Je lui tapota amicalement l'épaule avant d'entrée à bord de l'hélicoptère, levant la tête quand le chien m'adressa la parole."Et bien... merci."Je n'allais surement pas aller chercher plus loin pour l'instant, si j'avais des questions, elles pouvaient attendre que nous soyons partie. Je prenais place à bord avec les autres, déposant des vêtements sur les genoux de miss Holmes pour qu'elle puisse se changer, je déposais le reste ensuite sur le sol au-dessus de mon sac. En relevant la tête, je croisais le regard de Mr Osmani, qui nous avait rejoint à bord malgré sa réticence au départ, l'idée de se faire tuer comme les autres avait surement dû l'aider dans son choix final; je lui adressais un sourire rassurant mais il détourna le regard, fixant l'île du regard tandis qu'on décollait enfin. La fatigue de tout ce qui s'était passé ces dernières heures commençait à se faire sentir de plus en plus, maintenant que j'étais en sécurité à bord de l'hélicoptère, je pouvais fermer les yeux un instant, histoire de me reposer un peu.

En les ouvrants, je me retrouvais sur la plage que je venais de quitter, il n'y avait plus d'hélicoptère ni de chien pilote, la maison d'Armand avait disparue et à la place, il ne restait que des meubles couvert de sable et les corps sans vie des victimes de cette soirée sanglante. Titubant dans leur direction, j'observais chaque meuble et chaque corps les uns après les autres, ils avaient tous les yeux ouverts et fixaient le ciel gris. Passant à côté d'un canapé vert, je baissais les yeux quand je butais dans quelque chose et malgré le fait que mes jambes continuaient de s'avancer, j'avais eu le temps de reconnaître Mr Osmani. Ma route se poursuivit pendant encore quelques secondes, je passais à côté d'une cage à oiseaux vide et découvrais Miss Holmes, tout aussi morte que les autres, malgré l'envie qui me prenais de m'arrêter, de pouvoir être à ses côtés, je continuais de marcher encore, passant le dernier meuble qui se trouvait sur mon chemin et je redoutais ce que j'allais trouver à ses pieds, mais je ne pouvais l'éviter, mes pieds m'avais conduit jusqu'au corp sans vie de Sherlock et cette fois-ci, je tombais à genoux à ses côtés. Mort par plusieurs balles dans le torse, qui avait pu commettre cet acte ? Était-il encore présent ?

Des bruits de pas venant de ma droite stoppèrent ma spirale de question, je relevais les yeux sur un homme qui portait un masque de hiboux qui m'était familier; me redressant sur mes jambes, je lui faisait à présent face."Qu'est-ce que tu as fait ?"

"La question est.... qu'est que TU as fait ?"D'un geste de la main il désigna ma main droite et je remarquais enfin l'arme à feux que je tenais dans celle-ci."Tu es vraiment dès notre, kleiner Vogel."Je pouvais entendre tout sa condescendance dans sa voix, la pointe de fierté aussi, ça me dégoutait, sans un mot de plus je pointais mon arme sur lui et il éclata de rire, un rire à vous en glacer le sang et je pressais la détente une fois, puis deux, je tirais jusqu'à ce que le chargeurs soit vide et qu'il ne tombe au sol, toujours en riant, je détournais le regard.

Et j'ouvrais de nouveau les yeux, cette fois-ci je n'étais pas sur la plage, mais dans mon lit et les souvenirs de ces dernières heures me revenait en tête, nous étions tous revenue à Storybrooke, personne d'autre n'était mort, je n'avais tué personne et il n'était plus là, je pouvais donc me rendormir tranquille.


made by black arrow
 Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Ils étaient dix... ✄ SHERLOCK, JOHN & EURUS





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Reste du Monde