« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Adam Pendragon
« Oups, tu veux voir...
Mon épée ?»


Adam Pendragon

| Avatar : Chαrlie Hunnαm.


Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) Heradam

I THINK YOU WILL
SET YOURSELF AFIRE,
BEFORE YOU REALISE THAT;
EVEN YOU CANNOT CONQUER.




| Conte : Merlin l'enchαnteur.
| Dans le monde des contes, je suis : : Arthur.

Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) ZNK13

| Cadavres : 473



Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) _



________________________________________ Sam 13 Fév 2021 - 13:34 « Oups, tu veux voir... Mon épée ?»


WILL I FIND MY HOME

C’était son premier jour. Ou plutôt, le troisième premier jour qu’il faisait dans la police. On aurait pu le qualifier d’inconstant, de changeur d’idées et pourtant Adam revenait toujours au point de départ : le commissariat. Depuis son retour, il avait prêté main forte à d’anciens amis dans les défenseurs des flammes, sortant continuellement entre appels de détresse ou allers simples pour l’hôpital de Storybrooke, etc. Il avait côtoyé de tous les âges et de toutes les situations, pour son plus grand plaisir – ou son gavage le plus profond. C’était le métier, qu’on disait. Celui qui vous colle à la peau et s’imprègne dans votre vie… Et puis le vent avait de nouveau tourné en sa faveur. Fallait croire que les tenues sombres et les casques intégral ça ne lui convenait pas : le prince avait postulé de nouveau au poste de police et Chris l’avait rappelé. C’était ok. C’était validé. C’était…

« Pour la troisième fois, madame, pouvez-vous me décrire exactement ce que vous avez vu ? »

… Un enfer. Sans nom. Il en était à son huitième appel de la matinée pour la même chose et ça commençait joyeusement à lui courir sur le haricot. Non pas qu’il déteste le téléphone (si) mais se coltiner une histoire abracadabrantesque pour son premier jour résonnait comme une très mauvaise blague de la part de son shérif. Et il n’avait même pas encore pu attraper un second café, dès qu’il raccrochait et tentait de rédiger un nouveau rapport, le combiné sonnait. Du bout du post, il pouvait apercevoir la secrétaire d’accueil qui avait remplacé Adèle lui lancer un regard compatissant.

Compatis autant que tu veux, en attendant tu passes quand même les appels hein… Bougresse.

S’il n’était pas connu pour sa patience légendaire, Adam se devait de faire tout de même bonne figure. Ou presque. Heureusement que ses interlocuteurs ne voyaient pas sa tête lorsqu’ils se mettaient à déblatérer des âneries plus grosses qu’eux. Peut-être que certains relevaient le sarcasme ou l’agacement, mais ils étaient tous tellement absorbés par leur récit qu’ils en oubliaient vite que ça pouvait être complètement tordu.

« Une soucoupe volante ! Je vous répète que c’était une soucoupe-volante ! »

Adam se pinça l’arête du nez dans un soupir. Ne jamais contredire un abruti, c’est ce qu’on lui avait toujours appris. C’était vraiment dur parfois de s’y tenir.

« Très bien. Et à quoi ressemblait cette… Soucoupe volante ? »

A nouveau un petit rire fusa non loin de lui, preuve d’oreilles indiscrètes. Ça en faisait au moins rire un ou une dans les environs.

« Elle était violette ! Non attendez… Verte ! Enfin, elle avait des lumières vertes sur le côté, comme des néons vous voyez ? Du coup je ne sais pas si elle était vraiment violette ou si c’était un effet de lumière… Il faisait encore nuit vous savez c’est pas évident à voir à cette heure-là ! »

« J’imagine… »

« C’était effrayant, mon chien s’en remet toujours pas. »

Est-ce qu’il était réellement en train d’écouter les états d’âme d’une dame et de son chien au téléphone ? Bon sang, y’avait des choses qui ne changeaient pas mais ça aurait mérité… Il changea le téléphone d’oreille pour attraper son stylo, commençant tranquillement à barrer le nom que l’inconnue lui avait épelé au début de la conversation. Encore une allumée… Adam ne savait pas ce qu’il s’était passé la veille mais quelqu’un avait dû verser une sacrée dose d’alcool dans l’eau de la ville. Ou de psychotropes, au choix.

« C’est sans doute la faute à ce type installé dans sa caravane là, depuis qu’il est revenu il ne se passe que des trucs étranges vers chez nous. »

« Un type en caravane ? »

SI elle lui disait qu’il montait sur le toit de sa carriole pour capter des messages extra-terrestres à côté d’une parabole, il raccrochait.

« Oui ! Un grand assez mignon. Il est stationné à côté du champ où la soucoupe volante s’est arrêtée… »

« … Arrêtée ? »

« Elle a stationné quelques minutes, ça a éclairé tout le quartier ! Je vous l’ai dis, ça a fait très peur à mon chien… Et depuis, y’a un truc bizarre dans le champ à côté. »

« Plus bizarre qu’une soucoupe volante ? »

Ça paraissait peu crédible.

« La terre a comme été retournée… Vous devriez venir constater ça monsieur l’agent ! Je sais pas si ce bon vieux Bob Pharris vous a téléphoné mais c’est son champ qui a été touché. C’est pas normal ce qu’il se passe. »

« Pas très normal, en effet. »

« Vous voudriez pas venir intérroger le gars à la caravane ? Il est bizarre. On peut porter plainte pour bizarrerie ? »

Nouveau soupir de la part d’Adam à cette simple idée. Si c’était possible, y’a longtemps que la moitié de la ville serait en restriction d’approche. Ils vivaient dans un monde de dingues sans que ce ne soit réellement un euphémisme.

« Non, désolé madame, on ne peut pas porter plainte pour bizarrerie. Pas à Storybrooke. »

« Vous aller venir alors ? »

C’était tentant de dire non. Mais à l’instant où il allait refuser, le prince se rappela que ça signifiait recevoir encore des appels de ce genre et il n’avait pas la patience nécessaire. Puisque plusieurs hurluberlus semblaient avoir fumé de la moquette cette nuit, il était peut-être sage d’aller s’assurer que personne n’avait été tué dans l’histoire. Ou au moins faire un constat de normalité pour chasser tout ce petit monde du téléphone policier.

Ça allait encore lui prendre des heures.

« … Je vais passer. »

« Aujourd’hui ? Je vous attends alors ! Mon chien ira au vétérinaire plus tard si j’arrive à le sortir de sous l’escalier… »

« Aujourd’hui. Je vous tiendrai au courant si j’ai besoin de vous, Madame. »

« Je garde mon téléphone ! A tout à l’heure monsieur l’agent ! »

Elle semblait plus que ravi de le voir arriver, ce qui ne laissait pas une ombre de doute à Adam : il allait se la coltiner dès qu’il mettrait un pied là-bas. Raccrochant rapidement avant qu’elle n’en rajoute, il passa ses mains sur son visage et affronta le regard amusé d’une de ses collègues non loin de lui. Baissant les yeux vers la feuille devant lui, le prince relu rapidement ses notes et posa ses mains à plat sur la table pour se relever. Puisqu’il avait trouvé une excuse toute faite pour sortir prendre l’air, il n’allait pas se faire prier.

Il passa rapidement dans le bureau du shérif Brooke pour l’informer de son départ et du lieu où il se rendait. Passé quelques phrases brèves, le voilà à enfourcher sa moto pour se rendre en bordure de la ville, où on lui avait indiqué l’apparition bizarre au-dessus d’un champ. Trouver l’adresse des interlocuteurs ne fut pas difficile, en revanche une caravane fut un peu plus compliquée à apercevoir dans le coin. Il dû demander à quelqu’un s’il savait où elle se trouvait, ce à quoi l’homme ne manqua pas de lui dire à quel point la nuit avait été bizarre à cause de la soucoupe volante.

Fallait vraiment revoir le cerveau des habitants de la ville.

Immobilisant sa moto à proximité de la fameuse caravane, le prince observa rapidement le champ en contrebas avant de s’avancer jusqu’à la porte. Il poussa un énième soupir et toqua le battant.

« Monsieur ? C’est la police, veuillez ouvrir s’il vous plait. »

Au moins, il n’avait pas d’antenne ni de chaise sur le toit. C’était peut-être un Storybrookien parfaitement normal… Croisons les doigts.

CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    la tête aussi divague
    et les routes qui hier étaient là aujourd'hui n'y sont pas. - as your power increase, so, too, do the forces that will oppose you. balance is a law that cannot be transgressed.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87189-at-the-edge-of-our-ho http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87484-from-nothing-comes-a-king


Neil Aldrin
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Neil Aldrin

| Avatar : Scott Eastwood ♥

Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) 210527075156397236

You're not the type to give yourself enough love
She live her life, hand in a tight glove
I wish that I could fix it for you
But instead I be right here coming through
I'm always on your team, I got your back
You're only disappointed
in yourself, alright


Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) Fe7a8c26d850c07f09554866d7949b8872df0ff9r1-420-270_hq


| Conte : Toy Story
| Dans le monde des contes, je suis : : Buzz l'éclair (Mini Buzz actuellement)

| Cadavres : 147



Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) _



________________________________________ Jeu 18 Fév 2021 - 15:42


Allo Houston ? On a un problème !
Adam & Neil


Neil avait passé une nuit mouvementé, pas comme les autres. Ce n'était pas une nuit qui l'avait en soit effrayé. Il avait l'habitude de voir des choses débarquer de l'espace. Contrairement au vrai Buzz, il avait grandit dans les étoiles. Après cela ne voulait pas dire qu'il était capable de tout comprendre, de tout connaître. L'espace était un endroit vaste et sombre, ce n'était pas difficile de s'y cacher. L'espace commençait à manquer à Mini Buzz, le fait de vivre dans les étoiles. Loin de toute l'injustice de la Terre. Il aimait servir Zurg, il le faisait depuis un moment maintenant et il accomplissait fièrement sa mission en restant vivre dans cette ville dans cette caravane mais parfois voir la lune de prêt lui manquait terriblement. Hier soir, il s'était assis sur une chaise de camping devant la caravane pour observer cette Lune qui semblait maintenant si loin. Ce n'était qu'un petit croissant mais elle restait néanmoins très belle. Neil avait voulu rester comme ça tout la nuit et s'endormir à côté du feu qu'il avait fait. C'était d'ailleurs ce qu'il avait fait mais pendant moins d'une heure. Le calme qui régnait, le crépitement du feu et les animaux qui parlaient entre eux. Tout disparût en si peu de temps. Ce fût d'abord une lumière aveuglante qui le réveilla et puis un drôle de bruit. Cela dura plusieurs minutes et il fallait dire qu'il n'avait pas osé bouger. Neil ne voyait rien ce soir-là, il n'avait aucun repaire alors il avait préféré ne pas bouger. Il était resté sagement assis prêt de sa chaise de camping, attendant que la lumière s'évanouisse dans la nuit.

Et quand elle avait enfin disparût, il avait regardé autour de lui. Persuadé qu'il verrait un habitant fou s'enfuir vers la ville mais il n'avait rien trouvé. Il avait juste entendu le chien de la voisine hurler à la mort. Neil avait donc décidé de s'avancer vers le champ sans dire un mot. Mini Buzz avait entraîné pour ne pas avoir peur. Il n'avait pas peur, il était juste curieux. Des extraterrestres ? Impossible, c'était si cliché. Le Ranger avait rapidement remarqué que le champ avait été brûler à quelques endroits et il comprit. Un message avait été marqué ou tout simplement un dessin. Zurg ? Non, il ne ferait jamais rien d'aussi gros mais une chose est sûr. Neil n'allait pas se coucher tant qu'il n'avait pas vu tous les dégâts que cette lumière venait de faire. Voilà pourquoi il était rentré chez à lui à 10h du matin. La chaise de camping toujours devant la caravane et le feu éteint depuis un moment maintenant.

Neil n'avait pas dormi de la nuit et il commençait à le sentir. De plus les voisins n'arrêtaient pas de le dévisager, comme si il venait d'une autre planète. C'était le cas mais ils n'étaient pas censé le savoir. Un soupir sortit de sa bouche tandis qu'il fit couler un café dans sa tasse avant de le boire rapidement. Il allait devoir en consommer une bonne dose pour pouvoir tenir aujourd'hui. Pour pas éveiller les soupçons, il s'en tenait toujours au journal que Buzz tenait. Les visites à l'hôpital pour voir les enfants malades, des cours qui donnaient à l'école. Ce genre de choses. Aujourd'hui il avait peut-être rester chez lui. Mini Buzz était trop fatigué pour jouer le jeu et faire semblait, il risquerait de s'emporter et de se faire démasquer. Ce serait dommage. Mais avant qu'il n'eut le temps de s'asseoir sur le canapé, il entendit toquer à la porte.

« Monsieur ? C’est la police, veuillez ouvrir s’il vous plait. »

La police ? Pourquoi la police ? Mini Buzz fronça les sourcils tandis que ses muscles se crispèrent. Il regarda autour de lui avant de prendre un couteau dans sa main, histoire de se défendre. Il ne se laisserait pas faire, pour Zurg, pour la mission. Neil respira un bon coup avant de s'avancer doucement vers la porte et sans réfléchir, il l'ouvrit tandis qu'il avait caché son couteau dans sa manche. Il fût supris de voir une tête qu'il connaissait bien, enfin ''bien''. Tellement bien qu'il avait encore oublié le nom de cet homme sans importance. Neil afficha alors un petit sourire.

« Oh mais c'est toi ! Je suis content de te revoir, ami de Jessie ! Ça fai un moment qu'on ne s'est pas vu. »

Il garda néanmoins son arme dans sa manche. Cet homme il ne l'aimait pas. Il semblait observateur et intelligent. Ce n'était pas l'ami de Jessie pour rien. Le but à mini-Buzz aujourd'hui allait être de ne pas éveiller les soupçons parce que si il le faisait, cet homme irait directement voir Jessie et sa mission deviendrait un échec total. Alors il essaya un maximum de se comporter comme Neil, il se décala sur le côté lui faisait signe de rentrer et de s'installa. Sans attendre, il se mot devant l'évier avant de laver un tasse pour son invité et subtilement, il laissa tomber le couteau de sa manche pour le faire glisser dans l'eau mousseuse. Une fois la tasse propre et sèche, il mit du café dedans et l'offrit au policier tout en souriant. Il savait pourquoi il était ici. Neil n'était pas bête. Il attendit alors que l'ami de Jessie termine son café tout en regardant le champ pour la fenêtre.

Après un long moment de silence, il décida de se tourner vers le policier.

« Je sais pourquoi vous êtes ici. La voisine vous a dit que ce qui s'était passé cette nuit était de ma faute. » il afficha une petite moue. « Pourquoi les personnes qui vivent dans une caravane sont immédiatement classés comme des gens étranges ? On vit dans un drôle de monde... »

Un soupir sortit alors de sa bouche, tandis qu'il fit signe à son invité de le suivre dehors. Il sortit de sa caravane et se tourna vers le champ avant d'entamer la marche vers ce dernier. Rien n'avait bougé depuis l'incident. Le propriétaire du champ n'avait même pas osé venir y jeter un coup d'œil. Tous superstitieux dans ce quartier, c'était navrant. Et puis ce chien qui avait hurlé à la mort toute la nuit. Neil s'arrêta finalement devant l'entrée du champ avant de se tourner vers le policier tout en affichant un petite sourire.

« Je vais vous raconter ce qui s'est passé. Je me suis endormi dehors sur ma chaise de camping et une lumière aveuglante m'a réveillé. » il leva sa main vers le ciel. « Elle se tenait au dessus de ce champ et il y a du bruit c'est tout ce que j'ai pu voir. Quand la lumière est partie je n'ai vu personne et le champ s'est retrouvé dans cet état. Pauvre Bob Pharris, son travail partie en fumée. Enfin je suppose que la voisine dit que c'est un alien mais je suis pas du même avis. Sûrement un habitant de Storybrooke. Je veux dire... On trouve de tout dans cette ville non ? »

Un petit rire sortit finalement de sa bouche.

« Si vous voulez voir les crop circles correctement, faut prendre de l'altitude monsieur l'agent. »


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Step into my world
The truth is finally breaking through. Two worlds collide when I’m with you. Our voices rise and soar so high. We come to life when we’re, In perfect harmony


Adam Pendragon
« Oups, tu veux voir...
Mon épée ?»


Adam Pendragon

| Avatar : Chαrlie Hunnαm.


Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) Heradam

I THINK YOU WILL
SET YOURSELF AFIRE,
BEFORE YOU REALISE THAT;
EVEN YOU CANNOT CONQUER.




| Conte : Merlin l'enchαnteur.
| Dans le monde des contes, je suis : : Arthur.

Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) ZNK13

| Cadavres : 473



Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) _



________________________________________ Dim 14 Mar 2021 - 7:30 « Oups, tu veux voir... Mon épée ?»


WILL I FIND MY HOME

Tiens, c’était un visage connu ça. Tellement connu qu’Adam fronça légèrement les sourcils en dévisageant Neil… Et ce ne fut qu’une fois la bouche ouverte qu’il remit le type dans le bon contexte : le mec de Jessie. Celui qui ne retenait pas les noms. La preuve. Le soupir s’échappa de ses lèvres avant qu’il ne désigne son identité, légèrement obligatoire quand il portait l’uniforme.

« … Agent Pendragon. Je peux entrer ? »

Sitôt dit, sitôt fait ! Et avec en prime, un café ! Ce type essayait de l’amadouer ou bien ? Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) 2724229657 Non, Adam, c’est normal de proposer à boire à quelqu’un qu’on apprécie… Il l’appréciait ? Lui et pas son prénom ? Très étrange quand même comme concept. Mais ne disant jamais non à un café, le prince observa l’intérieur de la caravane soigneusement tandis que son hôte faisait planer la douce odeur amère dans l’air. Ça n’avait pas l’air d’être le luxe fou mais ça devait être suffisant, il avait l’air d’y être à l’aise. Est-ce que Jessie venait ici ? Malgré lui, Adam dévia son attention vers le fond de la caravane… Et se dépêcha de revenir en direction des fenêtres. Il n’allait pas commencer à penser à ça ou il n’allait pas survivre à cette journée ! Heureusement que ce n’était pas la rouquine qui s’était coltinée les appels des autres dingos, ça l’aurait mal fait d’aller interroger son petit ami…

« Peut-être parce que les gens n’apprécient pas la différence. »

Répondit-il simplement d’un haussement d’épaule. Il n’était pas là pour juger le degré d’intolérance de certains habitants de la ville – même s’il y aurait beaucoup à dire. À croire que tout le monde ne comprenait pas qu’être issu d’un monde des contes, ça rendait déjà toute la situation complètement perchée. Alors si en plus les extra-terrestres s’y mettaient, ils n’étaient pas rendus. Depuis qu’il était possible de se rendre dans leurs anciens mondes, les choses semblaient aller de pire en pire dans la tête des gens… La preuve.

Bon, il fallait avouer que la caravane au bord du champ avec le transat posé à l’extérieur, ça ressemblait quand même au stéréotype du chasseur d’OVNI. Ne manquait que le télescope et le casque en aluminium pour compléter la parure. Heureusement, Neil Aldrin avait l’air loin des clichés ; si on excluait le fait qu’il venait lui-même de l’espace.

En le suivant à l’extérieur, Adam constata les premiers dégâts apportés au champ du vieux Pharris : de nombreuses gerbes de maïs étaient pliées sur le sol, couchées les unes sur les autres comme soufflées par un vent qui en aurait épargnées de ça et de là. Il s’approcha au bord pour observer le phénomène de plus près, écoutant d’une oreille les explications de l’homme à côté de lui.

« C’est sûr, on trouve de tout… »

Mais ça, il n’en avait encore jamais vu. Ou alors, c’était pour ça que son prédécesseur avait quitté la police ? Mystère. Mais se dire qu’ils étaient potentiellement en face d’un signe extra-terrestre n’avait pas encore trouvé sa place dans sa liste des choses à voir avant de mourir. Adam pouvait checker la case, c’était une première. Dire qu’à son époque, la seule menace qu’on pensait pouvoir venir du ciel, c’était celle de Dieu ou du Diable. Les mages jouaient de ces croyances communes pour semer bénéfice ou terreur. Mais jamais il ne s’était interrogé sur la possibilité d’êtres vivants venus du bout de l’univers… Quand votre entourage a déjà du mal à considérer la planète comme ronde, fallait pas trop en demander non plus. Heureusement qu’Adam avait reçu une éducation.

Échangeant un regard avec son hôte, le prince se redressa légèrement et désigna l’échelle sur le côté de la caravane.

« On peut mieux voir de là-haut ? »

Visiblement, cette idée amusa beaucoup Neil, qui le précéda dans la manœuvre. Ce n’est qu’une fois sur le toit qu’Adam dégaina l’appareil photo dans sa poche pour prendre les premiers clichés des crop circles qui se dessinaient devant eux : alors qu’au sol ils n’apercevaient que le premier rond communiquant avec son voisin, l’altitude leur offrait une meilleure vue du dessin final… Relativement immense par rapport à la première idée.

Il allait devoir faire appel à la scientifique pour ça !
Enfin, ça n’existait pas vraiment à Storybrooke. Mais ça en jetait de dire ça.

Abaissant l’appareil, Adam se passa une main sur le visage, songeur. Ça dépassait clairement ses compétences, il n’était pas assez payé pour se retrouver mêlé à une histoire pareille. Si c’était l’œuvre de petits plaisantins, ils avaient intérêts à se dénoncer très TRÈS vite ; avant que le prince n’aille les récupérer par la peau des fesses à leur domicile. La lumière aveuglante pouvait provenir de toute personne avec des pouvoirs en ville – ce qui faisait beaucoup de monde – et le bruit… Une machine pour provoquer le pliage des épis de maïs ? Mais dans quel intérêt, à part celui de vouloir attirer l’attention et effrayer tout un quartier ?

Si c’était ça, le nouveau génie du mal, il s’y prenait comme un pied. Boiteux, le pied.

« Tu dis que la lumière t’as réveillé en pleine nuit et que tu as entendu quelque chose… Qu’est-ce que tu faisais à dormir dehors en plein mois de février ? »

Un peu frisquet pour se risquer à faire du camping devant sa caravane, a moins d’être un ours polaire. La question semblait simple et légère, mais Adam prit le temps de regarder son interlocuteur en attendant sa réponse. Méfiance était le maître mot de son caractère, on ne pouvait pas lui retirer ça… Il n’aurait pas été attiré par la police, plusieurs fois, sinon. Et toutes les données qu’il possédait pour le moment n’avaient aucun sens à ses yeux : ça n’était pas vraiment possible, et pourtant, l’impossible arrivait toujours à Storybrooke. Il lui manquait bien trop d’informations.

« On peut descendre voir tout ça de plus près ? »

Concéda-t-il finalement, s’engageant dans l’échelle pour remettre pied à terre. Y’a pas à dire, on n’était bien qu’au sol quasiment… Ses souvenirs de l’espace intersidéral avaient bien failli ne jamais revenir avec lui. Avec Neil, Adam descendit dans le champ et s’avança sur les épis pliés, constatant de leur stabilité. Il s’accroupit à leur proximité pour les observer de plus près : posés les uns sur les autres, couchés sans que ça n’ait l’air d’avoir été fait violemment. Une photo de plus tandis qu’il cherchait d’éventuelles traces de pas à proximité.

« Personne n’est venu ici depuis que c’est arrivé ? »

Si son acolyte était réveillé depuis l’évènement, il avait peut-être aperçu quelque chose… Les gens ne disaient jamais entièrement la vérité la première fois qu’ils racontaient quelque chose. M’enfin, s’il avait la même mémoire pour les évènements que pour les prénoms, ils étaient mal barrés.

De la semelle, il écarta quelques épis. Pas de signes de chaussures ayant foulé le sol ou de quoi que ce soit…

« Et y’a jamais rien eu de bizarre depuis que tu es installé ici avec ta caravane ? C’est la première fois que ça arrive ? »

Ses yeux glaciers tentaient d’imprimer chaque détail de la scène, observant les dessins qui s’étendaient sur plusieurs dizaines de mètres. Dommage d’être tombé sur un des rares policiers absolument terre-à-terre et team-sceptique, y’en a qui auraient adorés se retrouver confronté à des aliens. Jessie, par exemple. De toute façon elle était toujours partante pour tout.

Adam s’avança de quelques mètres.

« Et d’où tu viens, y’avait ce genre de… »

Sa phrase se perdit dans un CLONG métallique, suivi d’un BOUM… Et d’un juron. Lorsqu’Adam rouvrit les yeux, une espèce de trappe carrée se dessinait un peu au-dessus de lui pour dévoiler le ciel extérieur. Son épaule et son genou le lançaient mais rien de très douloureux, juste la frustration d’être tombé dans…

Dans quoi, au juste ?

« C’est quoi ça, encore ?! »

Qu’est-ce qu’il avait sous son champ, exactement, le père Pharris ?

CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    la tête aussi divague
    et les routes qui hier étaient là aujourd'hui n'y sont pas. - as your power increase, so, too, do the forces that will oppose you. balance is a law that cannot be transgressed.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87189-at-the-edge-of-our-ho http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87484-from-nothing-comes-a-king


Neil Aldrin
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Neil Aldrin

| Avatar : Scott Eastwood ♥

Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) 210527075156397236

You're not the type to give yourself enough love
She live her life, hand in a tight glove
I wish that I could fix it for you
But instead I be right here coming through
I'm always on your team, I got your back
You're only disappointed
in yourself, alright


Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) Fe7a8c26d850c07f09554866d7949b8872df0ff9r1-420-270_hq


| Conte : Toy Story
| Dans le monde des contes, je suis : : Buzz l'éclair (Mini Buzz actuellement)

| Cadavres : 147



Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) _



________________________________________ Mar 16 Mar 2021 - 18:31


Allo Houston ? On a un problème !
Adam & Neil


Les questions de Adam l'agaçait vraiment, pourquoi il voulait savoir autant de choses sur lui ? C'était ça les protocoles de la police ? Voir tout le monde comme était un suspect, c'était bizarre et ridicule. Il fallait l'avouer, Neil était un suspect mais pas pour cette histoire. Il le jurait, croix de bois croix de fer, si il mentait il irait en enfer ! Enfin, Mini Buzz savait que ce genre de promesse ne suffirait pas à Adam. Peut-être que Woody avait des soupçons sur lui et qu'il avait demandé à Adam de venir le voir pour le questionner. Peut-être que ces dessins dans ce champ n'était qu'une diversion. Une technique d'approche pour pouvoir parler à Neil. Il espérait pas, sinon il devrait tuer le policier qui servait d'ami à Jessie. Ce serait dommage de perdre un policier de façon mystérieuse. Un sourire se dessina sous cette pensée avant qu'il ne se reconcentre sur les dires de l'agent qui se tenait en face de lui. Neil devait vraiment répéter toute l'histoire ? Si il devait le faire, il le ferait. Mais il fallait avouer que c'était plus énervant qu'autre chose. Neil leva alors son visage vers Adam qui se tenait sur le toit de sa caravane avec un appareil photo en main. Décidemment, il avait du mal à se demander si ce Adam l'amusé ou l'ennuyé. Un nouveau sourire prit place sur son visage alors qu'il posa machinalement sa main sur son front afin de cacher ses yeux de la lumière du soleil. Un petit rire sortit alors de la bouche de Neil qui haussa simplement les épaules.

« Votre question c'est vraiment pourquoi je dormais dehors hier soir ? » Un nouveau rire sortit de sa bouche. « Je pensais que vous ne posez pas les bonnes question monsieur l'agent. Moi je demanderais plutôt, pourquoi personne n'a mit les pieds dans ce champ depuis. Surtout son propriétaire. Mais bon, comme je suis gentil je vais répondre à votre question. »

Avant d'y répondre, il se rapprocha de l'échelle de sa caravane. Elle n'était pas très solide et vu le morceau de viande qui se tenait dessus, il valait mieux la tenir pour éviter un accident débile. Il regarda alors Adam descendre de la petite échelle avant de poser un regard sur le petit feu de camp qu'il avait passé hier soir. Étrangement, il aurait préféré que ce soit des nouvelles de Zurg, d'en haut mais il en doutait fortement. Les extraterrestres ne rentraient pas autant dans les clichés, si ? Il en avait souvent rencontré mais il ne s'était jamais posé la question. Enfin le vrai Neil, ne connaissait pas l'espace comme lui. Jouer les innocents serait sûrement le mieux pour lui actuellement. Neil se racla alors nerveusement la gorge avant de tourner le regard afin de ne pas croiser celui de Adam.

« Je n'arrivai pas à dormir à cause de Jessie. Du coup, bah il fallait que je me rafraichisse les idées. Ah lala, c'est gênaaaant ! Vous posez de ces questions vous aussi. »

Neil afficha une petite moue avant de suivre gentiment Adam quand il lui confirma qu'il pouvait descendre plus bas dans le champ. Enfin, il n'était pas sûr de lui mais monsieur Pharris n'était pas là pour le contredire alors, let's go ! En marchant dans le champ, il regarda autour de lui les dégâts. Le travail était assez propre mais rien qui ne ressemblait à de l'activité alien, dommage. Neil se cogna même contre le dos de Adam, trop occupé à regarder autour de lui plutôt que devant lui. Il lâcha une petite injure avant de se frotter tout en regardant l'agent. Il n'y avait pas à dire, Adam était quelqu'un de très professionnel, c'était beau à voir. Neil haussa les sourcils à la nouvelle question de Adam.

« Bizarre ? Tout est bizarre quand on habite dans le fin fond de la campagne. C'est un autre univers on va dire. Mais sinon, tout le monde est … Je peux pas dire qu'ils sont gentils mais ils sont potables. Mais je comprends pas, Pharris ne veut pas s'approcher de son champ alors qu'il y tient comme la prunelle de ses yeux. » Il passa machinalement sa main dans sa barbe. « Il aurait normalement déjà du porter plainte. Étrange cette histoire, ça me plait ! »

Un immense sourire prit place sur le visage de Neil ce qui avait l'air de perturber le pauvre Adam qui essayait de comprendre ce qui était en train de se passer. Le vrai Neil aurait du devenir policier au lieu de se concentrer à l'espace. Enfin, Zurg était sûrement en train de le dégoûter de l'espace actuellement. Une nouvelle question traversa les lèvres de l'agent de police, question qu'il ne termina jamais vu que le bruit d'un mécanisme s'enclencha. Neil n'eut pas le temps de dire de faire attention que Adam disparût devant ses yeux. Étrange. De la poussière se mit à voler partout dans les airs et Neil dût secouer plusieurs fois ses mains pour pouvoir respirer correctement. Quand sa vue se dégagea, il se mit à genoux prêt du trou et pencha sa tête dans ce dernier pour que Adam puisse l'entendre et le voir.

« Ah je crois que vous avez trouvé une nouvelle piste monsieur l'agent ! Bravo ! »

Il resta un moment à fixer Adam avant de regarder autour de lui. L'abandonner ou continuer l'aventure avec lui ? Bien-sûr qu'il allait continuer, il aimait l'action. Sans attendre une seconde de plus, il descendit dans le trou avec plus de grâce que le précédent et une fois les pieds à terre, il sourit une nouvelle fois à son partenaire. Neil fouilla ses poches avant de sortit une petite lampe torche qu'il alluma sans hésiter. Devant eux se tenait un long tunnel sombre. Pas du tout effrayant, juste géniale !

« On a trouvé la Zone 51 2.0 si ça se trouve, la classe ! Ou alors Pharris est juste un mauvais type. Ce serait dommage, il me faisait rire avec sa brindille d'herbe dans la bouche. »

Neil commença à marcher dans le tunnel ne faisant pas du tout attention au danger. Il n'avait pas peur après tout. Cet endroit menait peut-être à un laboratoire de drogue ou une planque secrétaire pour de la prostitution. Ou Pharris cachait un monstre immense sous son champ ! Enfin tout ça n'expliquait pas les dessins parfaits qui se trouvaient dans son champ. Neil voulait bien mener l'enquête avec Adam, de toute façon il n'avait que ça à faire de sa journée. Mini Buzz se tourna alors vers son partenaire et lui pointa la lampe en pleine figure avant de s'excuser.

« Pour le coup je pensais que les pauvres petits aliens n'y sont pour rien. Peut-être que Pharris cache une machine sous son champ ? Trop de questions sans réponses. »

Neil continua alors à s'avancer vers le tunnel, sûr de lui. Pour le coup, il était vraiment curieux. Il voulait en savoir plus sur les voisins de Neil, sur les habitants de cette ville étrange. Alors il marchait sans s'arrêter, sans attendre l'accord du pauvre Adam qui devait le supporter. Soudainement, il entendit un nouveau bruit de mécanisme qui s'enclenchait. Machinalement, Neil recula de quelques pas avant de regarder autour de lui ? Il ne vit rien enfin c'était avant qu'il ne se prenne une pluie de terre et d'épis sur la tête. Il toussa et recracha la poussière qu'il venait d'ingérer sans le vouloir avant de finir par relever la tête. Une nouvelle trape venait de s'ouvrir au dessus de sa tête.

« Ce champ est truffé de piège. Ce Pharris est un génie ! Vous venez monsieur l'agent ? On a une enquête à résoudre ! »


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Step into my world
The truth is finally breaking through. Two worlds collide when I’m with you. Our voices rise and soar so high. We come to life when we’re, In perfect harmony


Adam Pendragon
« Oups, tu veux voir...
Mon épée ?»


Adam Pendragon

| Avatar : Chαrlie Hunnαm.


Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) Heradam

I THINK YOU WILL
SET YOURSELF AFIRE,
BEFORE YOU REALISE THAT;
EVEN YOU CANNOT CONQUER.




| Conte : Merlin l'enchαnteur.
| Dans le monde des contes, je suis : : Arthur.

Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) ZNK13

| Cadavres : 473



Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) _



________________________________________ Dim 25 Avr 2021 - 19:26 « Oups, tu veux voir... Mon épée ?»


WILL I FIND MY HOME

S’il croyait que ses questions étaient là pour l’enquiquiner… Neil avait à moitié raison. Est-ce qu’il y aurait répondu plus facilement si Adam n’avait pas été en tenu de policier ? Pas sûr. La tension exercée par l’uniforme allait de pair avec la légitimité d’un interrogatoire à peine voilé. Il avait besoin de réponses et il n’aimait pas tourner autour du pot pendant dix ans : soit Neil savait, soit non, mais il ne pouvait pas y avoir d’entre-deux. En revanche, l’excitation palpable de l’astronaute pour la situation bizarre avait de quoi mettre la puce à l’oreille. Il n’y avait bien que dans cette ville qu’un type serait ravi d’enquêter sur un phénomène paranormal inexpliqué… où il était le principal suspect.

Assis au fond de l’obscurité, Adam commençait à comprendre pourquoi Pharris n’avait pas encore porté plainte… Combien d’autres pièges de ce genre se trouvait sous la terre qu’il cultivait ? S’il ne voulait pas attirer l’attention sur lui, c’était plus que raté. Le policier avait mis les pieds droit dedans et maintenant… Maintenant, quoi ? Il appelait le poste pour signaler un trou dans un champ couvert de crop circles ? Vu l’accueil qu’il avait réservé aux témoignages à peine quelques heures plus tôt, on allait vite croire qu’il avait consommé le même truc qu’eux – ou alors, qu’un nuage sacrément toxique se promenait dans l’air environnant le champ et rendait les victimes aussi timbrées les unes que les autres. La règle d’or des agents était de ne jamais s’aventurer quelque part sans avoir au moins une personne au courant…

Se relevant pour épousseter son pantalon et ses mains, le prince plissa le regard pour tenter de distinguer ce qui l’entourait. Il extirpa son téléphone portable de sa poche, cherchant le numéro de Jessie pour lui envoyer un message et la prévenir d’où il se trouvait… Savait-on jamais, qu’il ait besoin d’aide pour sortir de là. Mais avant d’avoir terminé d’écrire son message (ce que c’était long à faire ces trucs), Neil descendit avec une lampe torche et leur éclaira le paysage : un tunnel ! Rien que ça. D’où sortait ce tunnel ?! Qu’est-ce qu’ils n’inventaient pas de nos jours, les agriculteurs…

« Ça ne me dit rien qui vaille, ce genre d’endroit. »

Commenta Adam, réalisant que son acolyte se plongeait droit dans l’inconnu ! Merde, mais il ne pouvait pas rester en place deux minutes ? L’espace, ça vous filait la bougeotte ou bien ? S’il avait besoin de place il pouvait toujours troquer sa caravane contre une maison plus grande avec terrain ! Poussant un soupir, le policier emboita le pas et referma l’écran de son téléphone. Il terminerait son message plus tard… En espérant que le réseau soit clément avec eux. Ils n’étaient pas non plus six pieds sous terre – pas encore. Quoique, si l’autre continuait à se la jouer Indiana Jones, ils pouvaient dire au revoir à leur chances de survie.

« Neil ! Bon sang… »

En réponse, le faisceau de la lampe l’aveugla à l’en faire grogner dans sa barbe blonde et il du lever la paume devant lui pour pouvoir apercevoir quelque chose. Il marquait des points pour augmenter sa jauge d’agacement ou comment ça se passait ? Le café, c’était définitivement pour l’amadouer apparemment… Ou alors le jouet était un grand maladroit. Impossible de choisir, les deux hypothèses n’étaient pas franchement au goût d’Adam qui se demandait encore comment il avait fait pour survivre dans une prison spatiale.

« C’est vrai que vous vous y connaissez, en aliens. »

Déclara-t-il, se souvenant qu’il était quand même… Comment ça s’appelait ? Ah oui, Ranger de l’espace0. C’était une sorte de policier intergalactique, non ? Les enquêtes, la résolution de situations sans issues et la mise en place de plan d’action ça devait couler dans sa mémoire. Peut-être qu’il devrait lui faire un peu plus confiance et lui accorder le bénéfice du doute ? Jessie le faisait bien, elle.

Oui, enfin, Jessie faisait vite confiance à beaucoup de monde. Son amie n’était donc pas la meilleure référence en matière de jugement et Adam avait beau l’adorer… Il attendait de se faire son propre avis sur la question. Pour l’heure, Neil Aldrin n’entrait pas dans une catégorie particulière si ce n’était les gens qu’il avait dû aller sauver dans l’espace. Et ils n’étaient pas nombreux dans la case. Il était même… Le seul, si on excluait le professeur foldingue qui les avait attiré dans ce piège géant.

« Ça me parait étrange que le vieux Père Pharris ait réalisé lui-même ce genre de… Piège. »

À peine eut-il terminé sa phrase que le karma frappa l’astronaute et qu’une masse de terre et de blé s’effondra sur lui ! L’ouverture carrée se dessinant au-dessus d’eux ressemblait grandement à la première… Combien d’ouverture y avait-il dans ce champ, exactement ? Le prince haussa un sourcil devant l’air continuellement ravi de son acolyte. Pouvait-on faire plus heureux de participer à l’aventure que Neil ?

Il devait vraiment s’ennuyer dans sa caravane.

« Deux minutes, j’informe juste Jessie de notre présence. »

Son téléphone de nouveau à la main, Adam rouvrit le message non terminé. Vu la direction que prenait l’enquête, ils ne seraient pas trop de deux ou trois pour sécuriser le périmètre et tenter une exploration minutieuse… Quoique, minutieuse ne semblait pas rentrer dans l’ordre des priorités de Neil qui semblait d’ores et déjà prêt à continuer ! Prudence était mère de sûreté, mais seulement quand ça concernait les autres, non ?

Il appuya sur le bouton d’envoi et attendit deux secondes… Que son message affiche un petit point d’exclamation rouge. De quoi ? Fronçant les sourcils, Adam tenta à nouveau. Même résultat. Un coup d’œil vers le haut de l’écran lui indiqua qu’il ne captait aucun réseau. Pourtant ils étaient juste en dessous de l’ouverture ! Il leva son téléphone à la recherche de la plus petite barre valide mais dû se rendre à l’évidence : il ne capterait rien ici. Le prince fouilla sa poche pour attraper sa radio mais cette dernière semblait avoir mangé un peu trop de terre lorsqu’il était tombé… Elle crachota faiblement quelque chose avant de refuser de fonctionner.

Gé-nial. Coincé à trois mètres de la surface avec un astronaute un peu bizarre et des tunnels regorgeant probablement de pièges. Pharris allait l’entendre quand ils remonteraient !

« Il semblerait que nous devions continuer. »

Annonça Adam, accordant à Neil l’autorisation de reprendre l’exploration. Plutôt que d’attendre que quelque chose ne se passe, autant se rendre utile… En essayant de rester en vie, tout de même. Les trappes n’étaient peut-être pas le seul piège caché au milieu du champ.

« Une idée de ce à quoi elles pourraient servir ? »

Ça paraissait surprenant de créer des ouvertures qui communiquaient entre elle. Si c’était vraiment un moyen de piéger les curieux, il aurait suffi de creuser un carré un peu plus profond sans aucun moyen de se déplacer. Là, ça faisait plus comme un réseau de tunnels placé là pour une bonne raison… Mais laquelle ? Les temps de guerre étaient loin derrière, si ce chemin menait à la maison de Pharris ça ne prenait pas vraiment sens : des tunnels pour s’enfuir ? Ou un moyen de rapatrier des choses chez lui ? Mais qui viendrait chercher les trappes pour y déposer de la marchandise sans aucun moyen de les voir de l’extérieur ?

Rien n’allait vraiment dans ce problème, il leur manquait bien trop d’éléments pour parvenir.à une conclusion.

« Et bien, voilà autre chose… »

Commenta Adam lorsqu’après plusieurs mètres sous terre à nouveau, ils parvinrent à un escalier métallique qui semblait s’enfoncer dans les ténèbres. L’ouverture était plus large autour, comme pour permettre à plusieurs personnes de passer sans craindre de finir étouffées. Grace à la lampe de Neil, ils aperçurent des bords lisses et quelques poutres en bois ressemblant à une structure pour maintenir la cavité stable. Un écroulement était visiblement mal venu… Mais pour qui ? Ou pour quoi ?

Il échangea un regard avec Aldrin.

« Je ne sais pas ce qu’est la zone 51 deux point zéro… Mais si vous avez la moindre idée de ce qu’on va trouver en bas, ce serait bien de le dire maintenant. »

Cette histoire devenait de plus en plus bizarre.

CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    la tête aussi divague
    et les routes qui hier étaient là aujourd'hui n'y sont pas. - as your power increase, so, too, do the forces that will oppose you. balance is a law that cannot be transgressed.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87189-at-the-edge-of-our-ho http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87484-from-nothing-comes-a-king


Neil Aldrin
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Neil Aldrin

| Avatar : Scott Eastwood ♥

Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) 210527075156397236

You're not the type to give yourself enough love
She live her life, hand in a tight glove
I wish that I could fix it for you
But instead I be right here coming through
I'm always on your team, I got your back
You're only disappointed
in yourself, alright


Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) Fe7a8c26d850c07f09554866d7949b8872df0ff9r1-420-270_hq


| Conte : Toy Story
| Dans le monde des contes, je suis : : Buzz l'éclair (Mini Buzz actuellement)

| Cadavres : 147



Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) _



________________________________________ Mer 28 Avr 2021 - 15:01


Allo Houston ? On a un problème !
Adam & Neil


Neil avait eu la politesse de s'arrêter quand Adam lui demanda. Le temps que le policier envoie son message à Jessie. En attendant, lui se concentrait à retirer la terre qui s'était glissé sous son t-shirt. C'était vraiment un endroit étrange ici, très étrange. Si étrange que le ranger ne pouvait pas s'empêcher de vouloir s'aventurer à l'intérieur. Tellement de questions auxquelles il cherchait des réponses. Pourquoi se donner tant de mal à cacher un endroit pareille alors qu'ils pouvaient y accéder aussi facilement. Il avait suffit d'une seule chute, une ridicule petite chute. Mini Buzz afficha un grand sourire alors qu'il secoua son haut dans les sens avant de passer sa main dans ses cheveux pleins de terre. Quand il se retourna vers Adam, il venait à peine de finir d'envoyer son message à la cowgirl. Il savait que le policier mettait Neil dans les suspects. Il savait même qu'il était son suspect numéro un. C'était facile de le mettre en suspect. Neil s'amusait de la situation et il ne se posait pas de question. Enfin si, il se posait de nombreuses questions mais ce n'était pas les bonnes. Alors oui, ce n'était pas difficile de savoir que Neil était le principal suspect de Adam. Le policier grincheux n'était pas vraiment discret ou alors Mini Buzz avait simplement prit l'habitude d'analyser les autres ? Peut-être un peu des deux. Adam venait d'envoyer son message mais vu l'expression que ce dernier avait sur le visage, cela n'avait pas marché. Neil sortit son téléphone de sa poche avant de froncer les sourcils à son tour. Zéro barre et pourtant il n'était vraiment pas loin de la surface. Cet endroit était vraiment intriguant.

Sans ajouter un commentaire, Neil continua sa route en compagnie du policier. Ils n'avaient pas d'autre choix. Impossible de remonter, d'alerter les autres alors tout ce qu'ils pouvaient faire c'était avancé dans ce tunnel en espérant que ce dernier mène à une sortie et non à une fosse aux lions. Il aimait bien la tournure que prenait cette aventure, beaucoup même. Mais si cela devenait trop dangereux, il sauverait sa peau et non celle de l'homme qui se trouvait à côté de lui. Abandonner Adam ne lui posait pas de problème. C'était peut-être l'ami de Jessie mais il s'en fichait. Le prince lui posa une nouvelle fois une question. Une question à laquelle il n'avait toujours pas de réponse. Une question qui le fit doucement sourire. Neil décida d'ailleurs de crever l'abcès pour ne pas que l'ambiance entre les deux continue d'être étrange. Il s'arrêta alors dans sa marche et se tourna complètement vers Adam tout en poussant un petit soupir. Neil posa ses mains sur sa taille avant de prendre un air sérieux cette fois-ci.

« Je sais que vous faites votre travail, monsieur l'agent. Mais j'aimerai bien ne plus être votre suspect numéro un. Je ne sais pas ce qui se trouve dans ces tunnels, c'est la première fois que je les vois comme vous alors arrêtez de poser les mauvaises questions. Merci. »

Ils continuèrent finalement leur route dans ce couloir qui semblait interminable. Pourquoi construire quelque chose d'aussi élaborer ? Pour chasser les nuisibles de son champ ? Non il ferait comme tout le monde, un épouvantail ferait l'affaire et coûterait largement moins cher aussi. C'était décidemment une fosse aux lions en dessous de leur pieds, il n'y avait aucun doute. Ils arrivèrent finalement devant un escalier métallique, il semblait menait tout droit vers... les enfers. Il semblait descendre encore et encore et dans le noir. Neil tourna son regard perdu vers Adam avant de pousser un petit soupir surpris.

« Je suis persuadé que même la zone 51 est moins effrayante que ça. Clairement ce qu'il se passe sous nos pieds c'est plus que illégal. Et non je ne sais pas ce qu'il se passe. Désolé, j'aurai bien aimé être le fautif mais ce n'est pas le cas. J'aimerai savoir qui allume la lumière en pleine nuit comme ça. C'est pas bien de réveiller les voisins. »

Neil hésita un moment avant de poser son pied sur la première marche de l'escalier. Il devait passer devant, il avait la source de lumière. Enfin, plus maintenant vu que quand il posa son pied sur l'escalier, des lumières qui se trouvaient sur chaque marches se mirent à s'allumer. Neil resta un moment immobile avant de finalement se tourner vers Adam tout en affichant une petite moue.

« J'espère que vous savez vous servir de votre arme. » Il posa son regard sur l'arme de Adam qui était accroché à sa ceinture. « Normalement oui, c'est votre travail après tout. » Il enfouit sa main dans la poche de son pantalon avant d'y sortir un petit objet tout en souriant. « Moi j'ai mon spray aux poivres. C'est efficace cette petite chose. »

Il garda son spray dans sa main avant de commencer à descendre les escaliers tout en essayant d'être le plus discret possible. Qu'est ce que le père Pharris pouvait caché sous son champ ? Était-il au courant des choses qui se trouvait là-dessous ? Sûrement, sinon il aurait porté plainte depuis un long moment maintenant. Mais est-ce que c'était lui qui gérait les choses qui se passait là-dessous ? Ou il n'était que le pantin d'une personne plus puissante et plus riche. Tellement de questions sans réponse mais ils étaient prêt à chercher des réponses vu qu'ils s'enfonçaient depuis en plus dans les ténèbres. Neil se stoppa subitement quand il entendit quelque chose grincer au dessus de sa tête. Machinalement, il posa sa main sur le torse de Adam avant de lui faire comprendre de ne faire aucun geste brusque. Mini Buzz regarda autour de lui cherchant le piège qui pourrait s'activer à tout moment. Il vit immédiatement la poutre en métal qui se trouvait juste au dessus de leur tête. Elle menaçait de se détacher à tout moment. Neil baissa finalement son regard vers ses pieds et il comprit. Il venait d'activer le piège et si il levait le pied, cette poutre s'écraserait violemment sur lui. Il ferma les yeux quelques secondes essayant de ne pas paniquer avant de tourner une nouvelle fois la tête vers Adam, tout doucement.

« Il faut que vous passiez devant moi. Doucement et sans me faire bouger, sinon on meurt tous les deux. Ce serait dommage monsieur l'agent. »

Adam finit alors par se faufiler délicatement entre la barre de l'escalier et Neil et une fois qu'il se trouva quelques marches plus bas, Mini Buzz analysa une nouvelle fois la situation. La poutre allait tomber droite ou alors allait-elle se balancer dans tous les sens ? Il ne se posa pas la question longtemps et se contenta de se jeter dans les escaliers alors que la poutre s'écrasa violemment dans les marches. Neil tomba sur Adam et les deux se mirent à dévaler quelques marches ensemble avant de s'arrêter en plein milieu de l'escalier. Mini Buzz lâcha un petit rire amusé avant de se relever comme si de rien été. Il tendit sa main vers Adam tout en souriant.

« Au moins on s'amuse. » Il releva finalement le policier alors que ses yeux regardaient derrière Adam. « On est presque arrivé en bas et je viens de voir une ombre partir en courant. »

Neil montra alors la direction du couloir qui se tenait juste en dessous d'eux. Il avait vu une ombre se cacher derrière l'angle d'un mur avant de disparaître rapidement. Il se demandait vraiment ce qu'ils allaient trouver plus bas. Neil ralluma finalement sa lampe avant de la pointer une nouvelle fois sur le visage de son partenaire.

« On suit cette ombre ? J'ai vraiment envie de découvrir ce qu'il se passe ! Imaginez, cette rencontre va peut-être finir par vous rendre gentil. » Neil dévisagea longuement Adam. « Non, ça risque d'être difficile et impossible. Enfin, on devrait quand même avancer pour voir ! Et surtout, attention aux pièges ! »

Finit par dire Neil tout en continuant d'avancer. Sans prévenir, un autre piège s'activa et Neil se retrouva prit au piège dans un filet qui pendait maintenant dans le vide. Le ranger mit un moment avant de comprendre ce qui lui arrivait. Il posa une nouvelle fois son regard dans celui de Adam avant de lâcher un petit rire.

« Oups ? »


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Step into my world
The truth is finally breaking through. Two worlds collide when I’m with you. Our voices rise and soar so high. We come to life when we’re, In perfect harmony


Adam Pendragon
« Oups, tu veux voir...
Mon épée ?»


Adam Pendragon

| Avatar : Chαrlie Hunnαm.


Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) Heradam

I THINK YOU WILL
SET YOURSELF AFIRE,
BEFORE YOU REALISE THAT;
EVEN YOU CANNOT CONQUER.




| Conte : Merlin l'enchαnteur.
| Dans le monde des contes, je suis : : Arthur.

Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) ZNK13

| Cadavres : 473



Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) _



________________________________________ Sam 19 Juin 2021 - 19:31 « Oups, tu veux voir... Mon épée ?»


WILL I FIND MY HOME

Essayer de s’enlever de la tête que Neil était le suspect numéro un était… Un brin compliqué. Il était celui tout désigné pour être responsable de cet événement chelou et la plupart des voisins semblaient s’être mis d’accord pour l’accuser. Directement ou non. Effrontément ou non. En même temps, dernier arrivé dans le coin, premier témoin sans véritable alibi et un lien avec les extraterrestres, ça rendait parfaitement crédible de le suspecter. Ce n’était jamais agréable d’être pris pour responsable mais tant qu’Adam n’avait pas de meilleur idée, Neil restait dans son champ de mir.

Lui et le père Pharris qui commençait à se révéler de plus en plus étrange au fil de leur avancée : qui avait un truc pareil sous son champ ?! Est-ce qu’il était seulement au courant de la présence d’un réseau quelques mètres sous terre ? Les trappes ne pouvaient être passées inaperçues et la structure interne ne s’était pas construite en une seule nuit… Le responsable allait avoir de sacré ennuis. Dire que le symbole dans le champ, les lumières aperçues par les habitants et ce qui se trouvait là-dessous était lié relevait de la logique, mais tout était-il du fait d’un seul homme ? Ou bien était-ce une organisation ? Une bande ? Quelques vieux fous ? Mystère. Gros mystère. Il aurait mieux fait de ressortir de là et de contacter les autres policiers pour demander des renforts… Ça allait encore finir en gros bordel, ça se sentait à des kilomètres.

Surtout s’ils alliaient leur (manque de) chance au quotidien ! Non parce que depuis le début de cette histoire extraterrestre, rien n’allait dans le bon sens. Entre les chutes, les galeries qui ne captaient pas, le piège de la poutre, la dévalade d’escaliers et maintenant un Neil Aldrin suspendu dans un filet… À quel moment avaient-ils provoqués suffisamment le karma pour devoir subir ça ?

« Ah ça, pour s’amuser… »

Bizarrement, le prince n’avait pas encore suffisamment l’envie de rire ; Neil compensait très bien la chose avec son air enjoué et son optimisme débordant. Y’en fallait au moins un pour apprécier la situation, même à plusieurs pas du sol il gardait le sourire. Est-ce que tout ceci n’était qu’un jeu pour lui ? Est-ce qu’il allait finir par lui avouer être l’instigateur de tout ceci après plusieurs épreuves ou bien… ? Adam avait du mal à se dire qu’il était juste tombé sur un type motivé pour mener l’enquête, tant qu’on n’aurait aucune preuve ni aucun coupable.

Même si une ombre qui se déplace, ça ressemblait fort à un coupable.

« Je devrais vous laisser là-dedans et remonter chercher de l’aide. Après tout, je ne suis pas… Assez « gentil ». »

Pourtant, il dégainait déjà son couteau de sécurité pour s’approcher de Neil.

« Bougez pas, j’ai pas envie de vous couper un doigt au passage. »

Ça serait dommage… Tellement dommage. Ahem. Il lui fallut plusieurs essais pour parvenir à découper suffisamment de lanières et créer une ouverture assez grande au corps de l’astronaute. Heureusement qu’il se trouvait à hauteur raisonnable et accessible !

« Attent… »

Trop tard, un coup de couteau plus tard et voilà que le piège s’ouvrait en deux ! Le corps de Neil chuta de tout son long vers le sol dans un « BONG » sonore et, si Adam avait eu un peu de culpabilité pour ça, il se serait sans doute rué vers lui pour s’assurer qu’il allait bien. En lieu et place, il le dévisagea un instant… Avant de tendre sa main dans sa direction pour l’aider à se relever.

« Désolé. »

Au moins il n’était plus prisonnier de ce piège. Une fois debout, le prince désigna le couloir.

« L’ombre est partie par-là ? J’espère que la sortie de secours n’est pas trop près, qu’on ait le temps de l’attraper. C’est un peu votre chance de prouver que vous n’avez rien à voir avec tout ça… Non pas que vous ayez une bonne tête de coupable, mais avouez qu’une histoire d’extra-terrestre et un ranger de l’espace, c’est un peu lié. »

Autant être honnête, un peu, le temps de s’engager dans la direction désignée. Mais quelque chose turlupinait l’esprit du blond tandis qu’ils avançaient avec un peu plus de prudence :

« Pourquoi des pièges dans un tel endroit ? Est-ce qu’il y aurait quelque chose à protéger au bout que personne ne devrait trouver ? Ça n’a pas de sens. »

Ou alors le constructeur avait prévu qu’il serait découvert un jour ? S’il s’agissait encore d’un de ces bunkers survivaliste, Adam allait leur faire passer un sacré mauvais quart d’heure. Qui faisait une telle machination pour finir simplement enterré sous terre avec toutes ses affaires ? Pouvait pas poser ça ailleurs qu’à Storybrooke ?

Ils parcoururent plusieurs dizaines de mètres sans croiser âme qui vive ni bruit étrange, bien que quelques pas furent soudain arrêtés face à un nouveau piège dissimulé. Autant de protection, ça cachait un truc plutôt dangereux, non ? Mais quoi ? Adam ne croyait pas vraiment aux extra-terrestres et il était suffisamment terre à terre pour ne pas se perdre en hypothèses loufoques… Mais pour le coup, aucune raison logique n’apparaissait avec évidence dans son esprit.

« Vous avez déjà vu un truc comme ça ? »

Demanda-t-il après un énième tournant où ils débouchèrent sur un couloir fait de métal cette fois, plus travaillé que précédemment, avec une faible lumière. Les néons au plafond semblaient d’un autre âge, sûrement peu utilisés… Ou trop ? À bien y regarder, tout avait l’air assez ancien malgré un bon état général. De petites vibrations trahissaient le courant en passage au-dessus de leurs têtes, malgré les sautillements et grésillements récurrents. Cet endroit n’était pas fait pour accueillir beaucoup de personnes… Ou pour durer aussi longtemps.

Alors qu’ils avançaient encore dans ce nouveau décor, un bruit de chute attira leur attention.

« Par là ! »

Fit Adam, se dirigeant à pas rapide en direction d’une porte. Il en saisit la poignée mais celle-ci résista ! Tirant plus fermement, il aperçut au travers de la vitre le corps d’une personne qui semblait la retenir de l’autre côté. L’ombre ? Un individu bien réel !

« Neil, il y a quelqu’un de l’autre côté. »

Le prince tenta de tirer plus fort et, soudain, la porte se libéra dans une légèreté telle qu’il fut pris par son propre élan. Il vacilla en arrière de plusieurs pas et alla s’effondrer contre le couloir opposé, étouffant un juron bien sentit tandis que des bruits de pas s’éloignant d’eux résonnait. Bordel de merde, l’autre venait à nouveau de s’enfuir ?! Mais c’était pas possible ça !

Se redressant en ramassant sa dignité avec, Adam se retrouva à hauteur de Neil pour jeter un coup d’œil de l’autre côté de la porte : une rangée de bouteilles semblables à des bombonnes à oxygènes se trouvaient alignées là. Elles portaient un étrange logo bleuté surmonté des lettres MHD. L’une d’elle était tombée au sol et il en manquait une seconde… Sans doute le bruit qu’ils avaient entendu juste avant. Le type en avait emporté une, mais pourquoi ? Ça commençait à faire beaucoup de questions sans réponse, là.

« MHD ? »

Savait-on jamais, que l’astronaute connaisse ce truc…

« Je ne sais pas ce qui se trame ici, mais on ferait mieux de vite mettre la main sur lui. Ça commence à sentir le grillé. »

Et pas qu’au sens littéral… Il y avait, effectivement, une odeur de brûlé qui flottait dans l’air.

CODAGE PAR AMATIS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    la tête aussi divague
    et les routes qui hier étaient là aujourd'hui n'y sont pas. - as your power increase, so, too, do the forces that will oppose you. balance is a law that cannot be transgressed.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87189-at-the-edge-of-our-ho http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87484-from-nothing-comes-a-king


Neil Aldrin
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Neil Aldrin

| Avatar : Scott Eastwood ♥

Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) 210527075156397236

You're not the type to give yourself enough love
She live her life, hand in a tight glove
I wish that I could fix it for you
But instead I be right here coming through
I'm always on your team, I got your back
You're only disappointed
in yourself, alright


Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) Fe7a8c26d850c07f09554866d7949b8872df0ff9r1-420-270_hq


| Conte : Toy Story
| Dans le monde des contes, je suis : : Buzz l'éclair (Mini Buzz actuellement)

| Cadavres : 147



Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) _



________________________________________ Sam 26 Juin 2021 - 22:52


Allo Houston ? On a un problème !
Adam & Neil


Adam manquait cruellement de gentillesse, même lui en temps qu'espion était adorable à côté. Il faisait l'effort de discuter avec lui, de l'aider. Et Adam se contentait de faire tomber Neil dans les escaliers. Au moins, il était arrivé plus rapidement en bas. Il ne fallait pas oublier l'ombre qu'il venait de voir courir dans le couloir qui se tenait en face de lui. Mini Buzz venait de se prendre dans tous les pièges possible pour faire comprendre à Adam qu'il n'était pas le méchant de l'histoire, enfin le méchant de cette histoire. D'accord, il n'avait pas vu le premier piège mais il avait vu les autres. Il avait juste fait exprès de se prendre les pieds dedans. La naïveté, il faisait preuve de naïveté pour faire comprendre au policier qu'il était innocent mais cela ne semblait pas lui faire changer d'avis. Dommage. Neil en avait marre de sentir le regard insistant dans son dos. Il avait l'impression qu'à tout moment il sentirait le canon de l'arme de Adam se poser doucement sur le bas de son dos. Il avait l'impression que l'ami de Jessie se doutait de quelque chose alors que cela était impossible. Neil savait que c'était impossible, il n'avait fait aucune erreur possible. Il faisait attention à tout pour ne pas se faire prendre. Alors ce n'était pas un ridicule policier qui allait gâcher tous ses plans. Se faire passer pour un imbécile sans cervelle, c'était un bon plan. Il s'apprêtait à se relever mais Adam tendit sa main vers son visage. Neil afficha un petit sourire avant de la prendre délicatement pour se relever difficilement tout en poussant une petite injure dût à la douleur.

Neil se frotta un moment les fesses qui venaient de prendre un sacré coup à cause de la chute. Il se demandait même si il n'avait pas avoir un grand bleu sur la fesse gauche. Enfin, ce n'était pas important. Il releva son regard vers le couloir avant de tourner son visage vers Adam qui semblait perplexe à cause de cet endroit. Il fallait dire que Neil aussi ne comprenait pas tout. Sauf que le policier ramena une nouvelle fois cette histoire à lui. Pour la première fois, le sourire de Mini Buzz disparût complètement de son visage. Il était en colère enfin agacé surtout. Comment pouvait-il dire ce genre de chose ? Comment pouvait-il savoir que c'était des aliens qui avaient fait ça. C'était insultant et presque raciste. Neil croisa finalement ses bras contre son torse avant de lever un sourcils montrant qu'il n'était pas vraiment surpris par les dires de Adam. Puis il se mit à suivre le policier gardant le silence pendant plusieurs minutes avant de finalement se décider à répondre à son partenaire qui semblait voir le mal partout autour de lui. Neil lâcha un long soupir.

« Vous êtes vraiment étroit d'esprit pour un policier, c'est dommage. Parce que j'ai un rapport avec l'espace, je suis votre suspect numéro un ? C'est décevant. Je tiens à rappeler que j'étais un ranger de l'espace mais en jouet. Je suis allé dans l'espace une seule fois et je n'en gardes pas un bon souvenir. Vous étiez là pourtant. »

La fin de sa phrase était froide et sèche. Il cherchait à faire culpabiliser Adam, tant pis si cela ne marchait pas. Il avança dans le couloir en sa compagnie, sans prendre la peine de répondre pour les pièges. Ce bunker avait clairement un secret à cacher sinon il n'y aurait pas autant de piège. Les constructions étaient anciennes. Cela voudrait dire que cet endroit existe depuis un moment sous le champ de Pharris et la police ne l'avait jamais remarqué. Surprenant. Ils s'arrêtent finalement devant un autre piège qui semblait plus travaillé que les précédents. Ils fixèrent un moment le mécanisme alors que Adam lui demandait si tout ça lui disait quelque chose. Neil se contenta de secouer négativement la tête avant de hausser les épaules.

« J'espère juste pour nous que ce sont pas les Prédateurs dans Alien, on est mal sinon. » un petit sourire satisfait s'afficha sur son visage. « Cet ombre, il faut la rattraper, elle doit en savoir des choses sur cet endroit. »

Adam et Neil prenaient le temps d'observer le décors qui se trouvait autour d'eux avant d'entendre un bruit étrange. Le policier se mit directement à courir tout en demandant à Neil de le suivre. Mini Buzz le fit sans poser de question. Quand il arriva, il vit Adam au sol. L'espion se retint de rire et son regard se posa directement sur la bonbonne qui se trouvait par terre. MHD, jamais entendu parler. Cela ne les avançaient pas plus que ça pour le coup. Mais ce n'était plus le temps des questions, une odeur de brûlé lui chatouillait les narines. Neil comprit que le message de Adam était à prendre au sens littéral. Puis, il avait une ombre à rattraper pour répondre à leur questions. Le soucis c'était que cet inconnu semblait connaître l'endroit contrairement à Adam et Neil. Tant pis, Mini Buzz était prêt à tout pour rattraper cet homme. Sans attendre, il baissa son regard vers Adam.

« Je vais rattraper Monsieur MHD pour vous prouver que je suis innocent, prenez en de la graine. »

Sans attendre, il se mit à courir dans la même direction que l'inconnu. C'était lui qui avait mit le feu à cet endroit ? Pour effacer toutes traces de preuves ? Ce serait possible après tout. Il n'y avait rien de mieux que le feu pour effacer ses traces. Heureusement pour Neil, le couloir était simple, c'était tout droit. Encore et encore tout droit alors il courait sans réfléchir. Puis il tomba finalement sur un croisement. Neil aurait pu mettre un moment à choisir entre sa droite et sa gauche mais heureusement pour lui, les directions étaient indiqués. A droite, la sortie et là où l'homme devait sûrement prendre la fuite et à gauche les laboratoires. Des labos ? Neil regarda un moment sa droite et sa gauche avant de décider de prendre la direction des laboratoires. Il voulait en savoir plus, il avait besoin d'en savoir plus. Il s'enfonça alors dans le couloir gauche et fût surpris de voir de nombreuses cages en verre ou dedans se trouvait des plantes rouges. Elles semblaient relâcher des spores, des spores qu'il pouvait clairement voir à l'œil nu.

Il ne pouvait pas dire ce que c'était, il en comprenait pas vraiment mais une chose était sûr, c'était dangereux pour l'être humain. Il avait de nombreuses combinaisons anti-virus autour des cages de verre et le signe danger était collé sur chaque vitre qui se trouvait autour de lui. Mini Buzz en avait vu des choses durant sa courte vie mais ça, c'était angoissant il fallait le dire. Il afficha une petite grimace avant de finalement sortir du laboratoire. Il rejoint rapidement Adam qui courrait en direction de la sortie. Essoufflé ou non, Neil prit la parole.

« Il faut arrêter ce malade et vite ! Il se passe des choses étranges ici. Alors tirez-lui dans les jambes si il le faut mais arrêtez-le ! Sinon je le fais à votre place. »

Rapidement les deux hommes regagnèrent la surface, plus loin dans le champ. L'individu était sortie par là, il pouvait voir les traces de pas encré dans la terre mais c'est tout. Impossible de le repérer avec ces géant épis de maïs. Ils allaient devoir le chercher dans un endroit pareille ? C'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Neil reprit rapidement sa respiration avant de reprendre la parole.

« Je suis allé voir les laboratoires. Il y a des fleurs étranges qui poussent. Et elles lâchent des spores. Je ne sais pas ce que c'est mais il y avait marqué « Attention Biohazard » partout dans la pièce. Quelque chose me dit que c'est pas cool du tout ! Alors faut tout faire pour le retrouver ! Trouvez une idée, vous êtes le flic non ? »


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Step into my world
The truth is finally breaking through. Two worlds collide when I’m with you. Our voices rise and soar so high. We come to life when we’re, In perfect harmony


Adam Pendragon
« Oups, tu veux voir...
Mon épée ?»


Adam Pendragon

| Avatar : Chαrlie Hunnαm.


Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) Heradam

I THINK YOU WILL
SET YOURSELF AFIRE,
BEFORE YOU REALISE THAT;
EVEN YOU CANNOT CONQUER.




| Conte : Merlin l'enchαnteur.
| Dans le monde des contes, je suis : : Arthur.

Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) ZNK13

| Cadavres : 473



Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) _



________________________________________ Dim 29 Aoû 2021 - 17:53 « Oups, tu veux voir... Mon épée ?»


WILL I FIND MY HOME

Décidément, ce n’était pas le grand amour entre eux ! Collaborer aurait pu leur être bénéfique, si et seulement si il n’y avait pas d’un côté la justice et de l’autre côté l’accusé parfait pour la situation. Non pas qu’Adam ai déjà condamné Neil dans son esprit, plus les minutes passaient et plus il réalisait que l’astronaute n’avait sans doute rien à voir avec tout ça… Qu’il puisse être lié de près ou de loin restait dans un coin de son esprit mais les données s’éloignaient dangereusement des délires du monde de Jessie. Pas de petit Alien vert à trois yeux en vue, pas de fusées violettes ou encore d’autres lubies du genre. Juste un complexe souterrain qui semblait être là depuis Roswell et la perspective d’avoir mit le nez dans un gros truc qui sentait mauvais. Très mauvais.

Et à en croire Neil, ça n’allait pas aller en s’arrangeant.

Il avait rejoint l’intersection du couloir, avisant du concerné qui revenait de la direction des laboratoires. Pas con, sans doute aurait-il fait pareil s’il n’était pas aussi intéressé par l’idée de sortir du complexe avant que quoi que ce soit… N’explose ? Entre les barils aux inscriptions étranges et l’odeur qui planait autour d’eux, ça sentait le roussi pour leurs fesses. Neil ne se serait pas fait sauter lui-même, ou alors c’était une excellente manière de fausser son innocence ?

Stop, Adam, sérieusement. Pour une fois, fais lui confiance et accorde lui le bénéfice du doute ! Car les voilà enfin de nouveau à l’extérieur après une course poursuite fatigante, le temps de remonter jusqu’à la surface dans des escaliers interminables ! L’air frais semblait terriblement salvateur lorsqu’ils débouchèrent au milieu des épis de maïs… Peut-être bien plus loin que les symboles tracés au sol, peut-être même à bonne distance de la caravane de Neil. Aucune idée ! Tout se ressemblait autour d’eux.

Le policier décrocha son arme de sa ceinture et l’attrapa entre ses mains, sans ôter la sécurité, et jeta un coup d’œil au ranger de l’espace.

« Biohazard ? Bordel, mais qu’est-ce qu’il cultivait là-dessous le père Pharris ?! »

Est-ce qu’ils venaient de plonger dans la quatrième dimension avec un dealer de drogues dissimulé sous les traits d’un vieil agriculteur aussi bourru que sympathique ? Adam l’avait déjà rencontré plusieurs fois, aucun signe de psychopathie ou de truc bizarre chez lui… Comme quoi les apparences pouvaient être trompeuses.

« S’il connait le champ, on n’a aucune chance de le rattraper. » Fit-il remarquer, désignant les empreintes sur le sol. « Par là. Je vais prévenir le reste de la police qu’on a un individu en fuite avec dangerosité potentielle ! Vous vous rappelez d’à quoi il ressemblait ? »

Il activa la radio qu’il portait vers l’épaule pour lancer un appel, croisant les doigts pour qu’elle capte mieux que sous terre où son téléphone n’avait même pas réussi à envoyer un message à Jessie. Lui-même ne l’avait vu que quelques secondes et aurait du mal à l’identifier clairement, surtout avec la tenue qu’il portait, mais c’était toujours ça de fait.

Alors qu’ils courraient dans le champ à allure soutenue, observant tout autour d’eux, Adam s’immobilisa soudain après avoir ralenti. Il n’y avait plus aucun bruit autour d’eux, aucun son de feuilles dépassées par un individu en fuite, aucun souffle haletant à part le leur… Il fit signe à Neil de se taire tandis que les traces sur le sol… S’arrêtaient, littéralement, au milieu de nulle part ! Des empreintes de semelles et puis pouf, plus rien ! Disparue. Nada. Peanuts alentour ! Qu’est-ce que c’était que ce bordel ?

Il allait finir par croire aux extraterrestres à ce rythme.

« Il n’a pas pu disparaître comme ça sans laisser de traces. »

Le canon de son arme pointé vers le sol, le prince parcouru les mètres alentours à la recherche d’un indice, n’importe quoi qui aurait pu le conduire à comprendre la manœuvre.

« Il doit y avoir une trappe quelque p… »

Mais avant qu’il ne termine sa phrase, une très forte odeur de framboise envahie l’air alentour. Elle lui piqua tant les narines qu’il se mit à éternuer, incapable de déceler l’origine d’une telle invasion olfactive.

Relevant les yeux en direction de Neil, il aperçu des petites boules rouges et volatiles à proximité de son nez.

« Attention, on dirait… »

… Des spores ? Du pollen ? Quelque chose ?

Ce ne fut pas l’explosion qui suivie qui lui permit de définir le bordel. Un bruit tonitruant résonna plusieurs mètres derrière eux, probablement de l’endroit d’où ils étaient sortis de terre. Une onde parcouru tout le champ dans un grondement sourd, les bousculant tandis que le sol semblait se fissurer sous leurs semelles.

« Bordel de merde, courrez ! »

C’était la dernière chose à faire. Courir. Se barrer d’ici très, très, TRÈS vite !! Car si ce qui se trouvait là-dessous était aussi dangereux que le laissait entendre le ranger de l’espace, ils n’étaient pas dans la merde pour le reste de l’histoire. Adam détala comme un lapin dans la direction opposée à l’explosion, Neil sur les talons et les épis de maïs pour fortuite compagnie. Comment est-ce qu’une journée qui débutait par des appels chelous pouvait tourner en une espèce de film catastrophe ?

Et son nez qui le grattait toujours. Foutue odeur de framboise !

Une seconde explosion retentie au loin. Puis une troisième. Combien est-ce qu’il allait y en avoir au juste ?! Dire qu’ils se trouvaient à l’intérieur à peine quelques minutes avant ! Venaient-ils d’échapper à la mort in extremis ? Quand ils choperaient l’inconnu en fuite, faudrait-il le remercier ou au contraire lui pourrir la vie de les avoir mis en danger de la sorte ? En tout cas, une chose était sûre : Pharris allait devoir fournir des explications ! Si encore ils parvenaient au bout de ce champ qui semblait soudain interminable.

Depuis quand y’avait de telles superficie à Storybrooke ?

Sa tête commençait à lui tourner. Pourtant, il se stoppa in extremis avant de percuter une surface métallique qui semblait surgir de nulle part pour leur barrer la route ! Il percuta – involontairement – le corps de Neil derrière lui.

« Dites-moi que je suis en train de rêver… C’est quoi, ça ?! »

Majestueusement posé au milieu de nulle part, une espèce de paquebot géant entièrement métallique avec des hublots lumineux semblait prêt à… décoller ? Si l’on en croyait la rampe posée en direction du sol et le bonhomme au teint olivâtre qui tenait une pancarte devant celle-ci où était inscrit « M. Aldrin et M. Pendragon ». En les apercevant, il observa sa montre et secoua la tête en la tapotant. Ils étaient visiblement en retard... Mais en retard pour quoi ?!

What. Ze. Fuck. Ils avaient pas fumé pourtant !

CODAGE PAR AMATIS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    la tête aussi divague
    et les routes qui hier étaient là aujourd'hui n'y sont pas. - as your power increase, so, too, do the forces that will oppose you. balance is a law that cannot be transgressed.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87189-at-the-edge-of-our-ho http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87484-from-nothing-comes-a-king


Neil Aldrin
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Neil Aldrin

| Avatar : Scott Eastwood ♥

Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) 210527075156397236

You're not the type to give yourself enough love
She live her life, hand in a tight glove
I wish that I could fix it for you
But instead I be right here coming through
I'm always on your team, I got your back
You're only disappointed
in yourself, alright


Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) Fe7a8c26d850c07f09554866d7949b8872df0ff9r1-420-270_hq


| Conte : Toy Story
| Dans le monde des contes, je suis : : Buzz l'éclair (Mini Buzz actuellement)

| Cadavres : 147



Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) _



________________________________________ Dim 5 Sep 2021 - 0:56


Allo Houston ? On a un problème !
Adam & Neil


Ils étaient sûr au moins qu'il s'agissait de Pharris ? Ils n'avaient pas bien vu le visage de l'homme mais Neil était persuadé qu'il ne s'agissait pas de Pharris. Il avait toujours vu le vieux fermier boiter. Puis il voyait mal cet homme être derrière tout ça. C'était de la technologie bien trop avancé pour que ce soit le coup d'un ancêtre comme lui puis il y tenait à son champ. Cette histoire ne tenait pas debout et ce fût une fois dehors que Neil se perdit dans ses réflexions. Un laboratoire souterrain, MHD, une ombre qui fuit et des plantes étranges. Rien ne s'accordait ensemble, enfin pourquoi sous le champ du père Pharris ? Mini Buzz était presque persuadé que ce vieux croulant n'avait rien à voir dans cette histoire. Ce n'était qu'un vieux amoureux de ses terres et de ses bêtes. Enfin il n'était pas là pour défendre un paysan, ce n'était pas sa mission sur Terre même si il fallait avouer que jouer au policier lui plaisait énormément. Il allait un peu jouer à ce jeu vu que Adam l'amusait et puis cette histoire l'intriguait un peu, il fallait l'avouer. Neil aura le droit à une médaille après avoir aidé Adam pour cette mission ? Il espérait, il le méritait après tout. Enfin pour le moment, il était encore sûr de faire partie de la liste de coupable de monsieur grincheux. Il reprit rapidement sa respiration quand ils arrivèrent enfin à la surface. Dans un champ de maïs... Surprenant. Adam ne perdit pas de temps et il suivit les traces de pas que l'homme avait laissé derrière lui. Un amateur ? Étrange. Quand le policier alluma finalement sa radio, Neil se décida enfin de prendre la parole alors qu'il suivait bien gentiment Adam.

« Déjà je ne penses pas que ce soit le père Pharris. Il est trop âgé pour courir aussi vite. Puis c'est mon voisin et je penses que tout le monde aurait remarqué qu'il cachait un laboratoire sous son champ de maïs. Puis l'homme qu'on poursuit semble plus jeune et il portait une casquette sur la tête. Jamais le vieux Pharris aurait abandonné son chapeau de paille, croyez-moi. »

Ils couraient un moment sans vraiment savoir quel genre de personne ils étaient en train de poursuivre, sans vraiment savoir si il s'agissait de ses traces de pas. Neil ne cherchait pas à discuter les décisions de son partenaire, après tout c'était lui qui faisait parti des forces de l'ordre pas vrai ? Enfin, il fallait avouer que cette histoire tournait en rond. Les traces avaient disparu tout comme monsieur MHD. La seule chose qu'ils pouvaient voir autour d'eux c'était des maïs et encore des maïs. Neil s'était arrêté subitement, en même temps que Adam. Comment pouvaient-ils suivre la trace d'une personne qui venait de disparaître subitement. Mini Buzz se gratta immédiatement la barbe de trois jours tout en regardant autour de lui, perplexe. Ils étaient en train de vivre une aventure plutôt étrange. Neil se croyait presque dans un film d'aliens, plutôt ironique pour quelqu'un qui avait passé sa vie dans l'espace. Un petit rire s'échappa de sa bouche alors qu'il leva son visage vers le ciel.

« Il ne manque plus que la secoupe au dessus de notre tête ! On peut s'estimer heureux, on ne s'est pas fait enlevé et on est pas tombé enceinte d'un bonhomme vert. »

Le sourire de ranger disparût rapidement quand il sentit cette étrange odeur de framboise. Sucrée et assez forte. Ses yeux bleus se posèrent rapidement sur les petites boules rouges qui flottaient dans l'air. Rouges comme les fleurs qu'il avait aperçu dans le laboratoire. Cela voudrait dire que les spores des plantes avaient réussir à sortir du souterrain ? C'était peut-être dangereux et si cela transformait tout le monde en monstre ? En zombie ou en alien ! Il tendit sa main alors que quelques spores se posèrent sur sa main et un petit sourire prit place sur son visage.

« Cela pourrait être dangereux pour la ville tu ne penses pas ? »

Cette idée lui plaisait étrangement. Un peu de chaos dans cette vie ennuyante. Adam n'eut pas le temps de répondre qu'une explosion se fit entendre. Neil avait failli tomber en avant mais il réussit à retrouver son équilibre juste à temps. Son regard se posa sur le sol qui venait de faire un drôle de bruit sous ses pieds. Une fissure se trouvait entre ses deux chaussures et il comprit directement que c'était le moment de courir sans se retourner. Adam se mit à hurler un ordre et il détala très vite. Si vite que Neil n'arrivait jamais à le rattraper. Il pouvait courir vite quand il le voulait ce policier. Si le ranger n'était pas en train de perdre tout son oxygène dans cette course folle, il rirait sûrement de la situation qui était assez ironique. Les explosions dans tous les sens, l'odeur de framboise, l'air paniqué de Adam et la tête qui tournait. D'ailleurs il se demandait encore comment il faisait pour tenir debout. Soudainement, il se cogna violemment contre le dos de son partenaire et poussa un petit gémissement de douleur et de surprise. Il releva rapidement son regard vers Adam avant de remarqué le navire de métal qui se trouvait en face d'eux. Neil cligna plusieurs fois des yeux avant de se les frotter. Il remarqua rapidement l'homme qui tenait la pancarte avec leur nom inscrit dessus et il leva un sourcil, perdu. Il posa directement ses mains sur les épaules du chevalier avant de coller son torse contre son dos. Sans attendre, il chuchota dans l'oreille de Adam.

« Tu penses que c'est les spores qu'on a respiré ? Si c'est ça... La drogue est super puissante. Je sais pas toi mais moi je vois un Titanic en mode robocop devant nous. Et un mec qui a l'air de nous attendre. Par contre on dirait que à tout moment il va vomir ou alors... » Neil se mit à réfléchir un moment avant de se mettre à hurler toujours prêt de l'oreille du policier. « VOUS ÊTES DES ALIENS ET VOUS ALLEZ NOUS METTRE ENCEINTE ?!! »

L'homme qui se tenait devant le navire observa silencieusement les deux hommes avant de montrer une nouvelle fois sa montre tout en se décalant sur le côté. Il venait de dégager le passage pour qu'ils puissent monter à bord. Pour le coup, Mini Buzz n'était pas sûr de le voir. Le ranger observa un moment l'inconnu avant de lui faire signe d'attendre.

« On devrait faire demi-tour. Enfin, tu vois comme moi rassure-moi. C'est une secoupe en forme de bateau devant nous, si on monte dedans on risque de ne jamais redescendre. Je veux pas finir mère porteuse moi. »

L'inconnu attendait toujours devant le navire en métal et il ne semblait pas vouloir bouger. Pourquoi ils devraient monter dans une chose aussi étrange ? Neil n'était même pas sûr de savoir si ce navire existait vraiment. Les fleurs n'étaient peut-être que de la drogue. Assez forte il fallait le dire mais de la drogue.

« Ou alors on devrait monter pour en découvrir plus sur cette histoire ? Les deux idées me semblent bonne même si j'avoue que j'ai une grosse préférence pour l'option une. »

L'inconnu avec la montre se rapprocha discrètement d'eux et finit par regarder le policier et le ranger. Il resta un moment à les dévisager avant de prendre la parole. Sa voix était étrange et lente. Si lente qu'il fallut un moment à ce dernier pour poser sa question.

« Il serait peut-être temps de monter, vous ne pensez pas ? On est déjà en retard. »

« Euh... »


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Step into my world
The truth is finally breaking through. Two worlds collide when I’m with you. Our voices rise and soar so high. We come to life when we’re, In perfect harmony


Contenu sponsorisé




Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil) _



________________________________________

 Page 1 sur 1

Allo Houston ? On a un problème ! (x. Neil)





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours