« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)


Partagez
 

 Tiens, ça faisait longtemps ! (✧ Crush ze Turtle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Eros Vaughan



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Eros Vaughan


╰☆╮ Avatar : Queen Jennifer Lαwrence.

Ѽ Conte(s) : Mune.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Cire.

Tiens, ça faisait longtemps ! (✧ Crush ze Turtle) Tumblr_mg0rey2gH51qbtzheo1_640

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 37


Tiens, ça faisait longtemps ! (✧ Crush ze Turtle) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 20 Fév 2021 - 11:45




@Chris L. Brooke

Le petit air déterminé de Rosie affronta sans peur aucune l’enseigne au-dessus de sa tête : Poste de Police. C’était pas comme si elle y venait régulièrement mais… Ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas mis un pied à l’intérieur. Fallait dire qu’elle avait été occupée ces dernières semaines entre son nouveau travail au Sherwood Coffee, Simon qui avait enchaîné une varicelle, une gastro et une rhinopharyngite sur les mois d’hiver à cause de l’école, et ses investigations personnelles. De nombreux nouveaux habitants étaient arrivés pendant la saison froide et Eros s’était fait un plaisir d’étudier à tous leurs dossiers pour s’assurer qu’aucun n’avait de liens avec Jem ou Jonas… Ou, au contraire, espérait-elle enfin trouver un indice ? Mystère. En tout cas Jack, son associé, lui avait promis de la tenir au courant s’il découvrait quoi que ce soit… Restait à faire comme si de rien était en attendant qu’un signe apparaisse. Quelque part.

Par réflexe, la jeune femme secoua son nez pour chasser le petit durcissement qui s’y installait. L’hiver était une saison désagréable pour elle et quelques parties de son corps ; obligée de porter d’épais gants avec des chauffettes, des chaussures très épaisses et de se couvrir comme une sortie à ski en montagne. Sinon, bonjour le temps perdu à secouer ses doigts pour leur rendre une mobilité suffisante ! Heureusement, elle travaillait dans un café bien chauffé et il lui suffisait généralement de mettre ses mains autour d’une tasse, d’en humer l’odeur délicieuse, et tout rentrait vite dans l’ordre.

Quand elle disait que le café pouvait lui sauver la vie, ce n’était pas une métaphore !

Aspirant une gorgée de son verre Starbucks, Rosie grimaça en constatant qu’elle arrivait à la fin de celui-ci. On n’avait jamais assez d’expresso dans la vie. Ou de Capuccino. Ou de machiatto. Ou… Bref, mieux valait arrêter de faire la liste sinon elle allait retourner en prendre un second et, vu l’heure, elle n’avait pas le temps pour ça. Sa convocation indiquait 11 : 30 très précisément et il était… 11 : 29 . Ça va, ça passait largement. Résolue à abandonner son mug vide dans la poubelle de l’entrée, Eros grimpa les petites marches et franchit les portes du commissariat.

Son sourire s’élargit en reconnaissant la secrétaire d’accueil – qui afficha plutôt une moue forcée et polie. C’était comme revenir régulièrement à la maison sans qu’on soit forcément désiré à l’intérieur.

« Vous revoilà… »

« Eh oui ! »

Eros la fixa un peu plus, soutenant son regard plutôt dépité rien qu’à l’idée de ce qu’elle pouvait leur vouloir.

« Je vous ai manqué ? j’espère que je vous ai manqué un peu quand même. Moi, vous m’avez manqué. Ce sourire, cette bienveillance… »

« … Vous êtes ici pour quoi ? »

Rosie extirpa sa convocation et la déposa entre elle, tapotant dessus du bout de l’index.

« J’ai reçu ça y’a quelques jours et, comme je suis une bonne citoyenne, je viens honorer mes rendez-vous. »

La secrétaire ne put s‘empêcher de lui lancer un regard appuyé, signe qu’elle n’était absolument pas dupe de sa bonne foi, mais pris tout de même la convocation. Après quelques instants à pianoter sur son clavier, elle lui rendit la feuille. Rosie la récupéra dans une apparente tranquillité. Elle n’avait rien fait de mal, après tout ?

« Le shérif est très occupé en ce moment, cette convocation n’aurait pas dû être expédiée aussi tôt. »

Elle haussa les épaules pour signifier qu’elle n’y était pour rien. Cette fois, en tout cas.

« … Quoi que vous ayez encore fait, ne lui faites pas perdre son temps. »

Eros feignit l’indignation, portant une main sur son cœur. La secrétaire ne s’en émeut même pas une seconde et le sourire de la jeune femme réapparu rapidement.

« Vous savez qu’avec moi, on ne perd jamais son temps. »

Et elle décampa en direction du fameux bureau avant qu’on ne lui dise où attendre. Les allées du poste, elle les connaissait à force et s’était retrouvée assise en face de presque chacun des bureaux présents. C’était ça de vouloir résoudre une affaire sans faire partie des forces de l’ordre officielle… On se retrouvait à devoir justifier quelques petites choses. Mais Eros en était persuadée : un jour, elle retrouverait l’assassin de Jonas. Et Jem aurait des explications à fournir.

En passant à proximité d’une chaise, elle reconnue une tête blonde qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps.

« Oh ?! Je suis tombée dans une faille spatio-temporelle ou tu es de retour ?! »

Adam leva les yeux dans sa direction – ou au ciel, au choix – mais paru plutôt… Content, de la croiser ? Il portait son uniforme de policier.

« Ça change des pompiers… Même si l’autre uniforme t’allait mieux. »

« Salut, Rosie. Toujours convoquée ? »

« Y’a des choses qui ne changent pas ! Faudrait pas trop te perturber pour ton retour. »

Elle gloussa d’un air amusé, ce qui sembla détendre légèrement la ride dure entre les sourcils de son vis-à-vis. Ce grand type était plus sympathique qu’il en avait l’air, elle avait déjà pu le constater à quelques reprises. Mais aujourd’hui, ce n’était pas en face de lui qu’elle devait s’installer…

Eros désigna la porte du shérif Brooke. Adam tourna la tête pour suivre son indication et hocha la tête.

« T’arrêteras jamais de fouiner partout ? »

« Oh tu savais pas ? Je ne suis plus détective ! Je suis une honnête serveuse dans un café. Tu devrais venir d’ailleurs, on y sert de très TRÈS bons cafés ! Sherwood, ça s’appelle. Passe nous voir à l’occasion ! »

Ils partageaient cette étrange adoration pour le produit amer et chaud…

« … Étonnant. »

Eros su qu’il passerait, elle le connaissait bien pour ça. En attendant, les minutes défilaient et si elle se pointait en retard ça n’allait pas le faire ! Comblant les quelques mètres la séparant du bureau, elle leva la main et toqua contre le battant en attendant qu’on lui dise d’entrer. Après des secondes plus ou moins longues, une voix lui répondit de l’intérieur et la jeune femme tourna la poignée, se retrouvant non loin de Chris Brooke et de ses dossiers.

Elle plaqua un sourire sur son visage en se laissant tomber dans le siège en face de lui, pliant soigneusement sa convocation entre ses doigts en l’étudiant un peu du regard. Il avait pris quelques rides de fatigue… Ou de soucis. Au choix. Celle entre ses sourcils ne lui allait pas, on ne pouvait pas tous être sexy en mode grognon. De toute façon Chris n’était pas son genre, elle les préférait bruns, tatoués et plus barbus. Le shérif, il faisait vraiment trop propre sur lui.

« Salut shérif ! Ça faisait longtemps. Vous survivez au milieu de tout ce bazar ? »

Fallait avouer que Storybrooke avait traversé pas mal d’évènements bizarres ces derniers temps. De quoi s’en faire des cheveux blancs… C’était pas ça qu’elle voyait sur les tempes de Brooke, d’ailleurs ?

« Vous me convoquez pour quoi ? Si c’est pour l’utilisation illégale de vos dossiers informatiques, j’ai toutes les autorisations qu’il faut. »

Enfin, Jack les avait. Elle, officiellement, non. Et fouiner dans la vie privée des gens n’était pas autorisé par la législation tant que lesdites personnes ne faisaient pas l’objet d’une enquête… Mais elle n’allait pas apprendre les lois au représentant de l’ordre de la ville.

« Et de toute façon, j’ai rien trouvé sur personne. Juste un ancien voleur d’étalages et quelques plaintes pour tapage nocturne mais rien de super intéressant alors… On va dire que je vous ai rendu service en vérifiant qu’il n’y avait pas de psychopathes nouvellement arrivé en ville. »

Toujours faire bonne figure, c’était important. Sur un malentendu ça pouvait marcher.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

it’s always a little harder
than you think it’s gonna be
des bleus au cœur, du vague à l'âme...


 Page 1 sur 1

Tiens, ça faisait longtemps ! (✧ Crush ze Turtle)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ Poste de Police